Page 35

VI

spécial euro 2012

vendredi 8 juin 2012 www.metrofrance.com

Doubler la mise

Espagne

seur, Puyol était le capitaine, l’âme Vivre avec le viseur des ses adversaires de l’équipe. C’est lui qui, avec Iker braqués entre les deux yeux, voilà à Casillas, a éteint les feux quoi se prépare l’Espagne. Tout apparus entre Madrilènes et le monde veut sa peau. Et s’il Barcelonais à la suite de la paraissait flamboyant à la sorsérie de clasicos l’an dernier. tie des qualifications (huit vic- Comme le Il est aussi celui qui a soulevé nombre d’Euros toires pour huit matches), le remportés par les deux trophées qui ont fait tenant du titre, devenu cham- l’Espagne. Le de l’Espagne la référence du pion du monde en 2010, est premier en 1964 jeu ces quatre dernières victime de nombreux doutes et le second en années. Son supplément 2008. à l’heure de réaliser un mental de guerrier risque de exploit inédit : conserver son titre manquer lors des moments décisifs. de champion d’Europe. Problème principal pour le sélecL’énigme fernando Torres tionneur, Vicente Del Bosque, les L’efficacité de David Villa manblessures de Carles Puyol et David quera aussi. Etincelant lors de la Villa. Le défenseur du FC Barcelone, dernière Coupe du monde, l’attatouché au genou, sera remplacé quant du Barça ne sera pas du numériquement par Alvaro Arbeloa voyage en Pologne, la faute à une (Real Madrid) qui a l’avantage d’être fracture du tibia pas encore guérie. le coéquipier de club du second lar- Pour le remplacer, Del Bosque a le ron au poste de central, Raul Albiol. choix entre le Sévillan Alvaro Mais dans l’affaire, les Espagnols Negredo et Fernando Torres perdent plus qu’un grand défen- (Chelsea). Le 3 juin, face à la Chine

2

En 2008, Fernando torres avait inscrit le but du titre en finale face à l’Allemagne (1-0). afp

en match amical (1-0), ils ont joué chacun une mi-temps. Negredo y a sans doute perdu sa place, tant il a été transparent. Mais Torres n’y a pas gagné en confiance. El Niño a été volontaire mais inefficace, comme presque toute la saison avec Chelsea. De sa performance dépendra une partie de l’Euro espagnol. Une partie seulement, car en

vérité, la Roja ne compte quasiment que sur son milieu de terrain. Busquets, Alonso, Xavi, Iniesta, et Silva. Ajoutez-y Mata, Cazorla et Fabregas en joker de (grand) luxe, et vous obtenez la plus belle association de joyaux au monde. Suffisant pour conserver sa couronne ? Avec Casillas dans les buts, sans doute. §yAnn ButiLLon

Une génération dorée pour gagner Allemagne

devant, il y a Super Mario Gomez. Le joueur du Bayern Munich a planté 39 buts en club cette saison. Au rayon distributeur automatique de caramels, les Allemands peuvent

En football, le modèle à suivre n’est pas

allemand, il est français. Après les échecs de 1998 et 2000, le football d’outre-Rhin a fait sa révolution en investissant dans les centres de formation pour passer d’une équipe physique à une sélection au jeu léché. Avec l’arrivée de Joachim Low à la tête de la Nationalmannschaft en 2006, le changement est passé à la vitesse supérieure avec le rajeunissement de l’équipe. Résultat, une finale de l’Euro 2008 et une demifinale de la Coupe du monde 2010. Chaque fois avec une défaite face à l’Espagne à la clé, et surtout le fond de jeu le plus excitant du plateau mondial. Reste que l’Allemagne est à la diète de titres depuis 19696 et l’Euro anglais. Pour les Allemands, seize ans c’est long.

« Aucune équipe au monde ne joue avec autant de rythme et d’agressivité que nous. » BERti vogts, ex-sélectionneur de l’Allemagne.

Le capitaine, Philipp Lahm. afp

complète. Derrière, en plus du captaine Lahm, la jeune paire de Dortmund Hummels-Schmelzer est le cauchemar de tous les attaquants de Bundesliga. Au milieu, Özil, Götze, Kroos et Schürrle sont aussi techniques que complémentaires. Enfin,

Du lourd à tous les postes

Mais l’attente pourrait bien tourner court tant la nouvelle génération de joueurs allemands paraît

aussi compter sur Miroslav Klose, qui chasse le record de 68 buts avec le maillot blanc de Gerd Müller. Il en est à 63. Rien ne paraît pouvoir entamer la confiance des Allemands. Pas même les défaites en amical face à la France, en février (2-1), et contre la Suisse (5-3), le 26 juin, qui ressemblent plus à des péchés d’orgueil qu’à des aveux d’impuissance. Qu’on se le dise, les Allemands ne se satisferont que du titre.§y. B.

Arjen Robben. gETTy

Les ambitieux pays-bas. Si l’histoire se répéte, les pays-Bas joueront l’un des plus beaux

football de cet Euro. Les Oranje joueront sans doute le match le plus abouti du tournoi. Et ils perdront en finale ou en demi-finale contre le futur vainqueur. Avec ironie, Arjen Robben ratera sans doute un penalty décisif à quelques minutes de la fin de ce match. Mais les beautiful losers pourraient bien, cette fois, s’offrir les paillettes. Ne serait-ce que parce qu’ils ont dans leurs rangs Van Persie et Huntelaar, meilleurs buteurs de Premier League et de Bundesliga. 59 buts à eux deux cette saison.§y. B.

20120608_fr_cotedazur  

Ceweek-end,lesamateursdesportserontgâtésaveclecoupd’envoi del’Euro,lafinaleduTop14etlesdernierséchangesdeRoland-Garros. VEndREdi8juin2012 n°...

20120608_fr_cotedazur  

Ceweek-end,lesamateursdesportserontgâtésaveclecoupd’envoi del’Euro,lafinaleduTop14etlesdernierséchangesdeRoland-Garros. VEndREdi8juin2012 n°...

Advertisement