Issuu on Google+

caNNes P. 8

Ces punks ont du chien Metro a rencontré albert dupontel (au centre) et benoît Poelvoorde (à droite), qui jouent les rebelles dans Le Grand Soir. nicolas richoffer/metro

bourse P. 4 www.metrofrance.com

mercredi 23 mai 2012 N° 1558

Facebook fait le grand plongeon

écoNomie P. 2

Les dirigeants européens, qui se réunissent ce soir à Bruxelles, ont fait de la croissance le remède contre la crise. Mais ils s’opposent sur la stratégie à adopter pour la relancer. Tour d’horizon des pistes envisagées. Peter mccabe/aP/siPa

québec P. 4

Cent jours de colère Les étudiants dénoncent la hausse des droits de scolarité et s’opposent à une récente loi qui limite le droit de manifester.

législatives P. 6

mode P. 7

euro 2012 P. 13

UMP : les ténors qui pourraient déchanter

Le joyeux bazar de Paul Smith

Evra, tout Bleu, tout flamme

afP

NAN

Ne jetez pAs ce jourNAl sur lA voie publique : offrez-le à votre voisiN !

metro est imprimé sur du pApier 100% recyclé.

Croissance : la quête du Graal


événement

472

« Quand on vote FN, on a la gauche qui passe et on a Taubira. »

C’est le nombre de familles privées partiellement d’allocations pour absentéisme scolaire de leur enfant, selon un bilan sur un an de la Caisse nationale d’allocations familiales.

Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP, hier lors d’une conférence de presse à l’Assemblée nationale.

Mot clé Justice Amesys «Texte. Attaque. conteste très fermement » l’accusation de complicité de tortures en Libye. Crédit photo

1

mercredi 23 mai 2012 www.metrofrance.com

Afp

2

Une enquête judiciaire à l’encontre de la société d’ingénierie française, filiale du groupe informatique Bull, a été ouverte.

europe

La croissance, un problème de taille éconoMie. La reprise de l’activité est de plus en plus envisagée comme une solution à la crise de la dette grecque. négociations. Alors qu’elle nécessiterait une action à l’échelle de l’Union, les divergences sur la marche à suivre sont fortes.

Hollande et Merkel, deux MétHodes différentes. La crois-

sance selon François Hollande mise sur l’investissement dans l’éducation, la formation ou le soutien aux PME innovantes. L’avantage : « Des effets à court terme », selon l’économiste Marc Touati. L’inconvénient : « Le risque de creuser la dette en augmentant les dépenses publiques. » La relance à l’allemande, elle, s’appuie sur des réformes structurelles, et sur un assouplissement du marché du travail avec un mot d’ordre : compétitivité. « Un sys-

les points de blocage. Sur les

moyens pour financer la croissance, toutes les pistes ne font pas l’unanimité. La France et l’Italie sont favorables aux fameux « eurobonds », des titres de dette com- gie et de l’environnement. Ils muns à tous les pays de la zone seraient financés par des euro. « Ils permettraient de finan- emprunts émis par l’Union eurocer les budgets nationaux en péenne. Là aussi, l’Allese substituant en partie à la magne a dit Nein. « Mais elle dette nationale », résume n’est aujourd’hui plus en Marc Touati. Mais l’Alle- C’est la position de force en Europe, magne a redit hier son prévision de observe l’économiste Jeancroissance pour opposition à cette solution. la zone euro Paul Fitoussi. Elle ne pourra Quant à la fameuse taxe cette année pas faire blocage trop longsur les transactions finan- annoncée hier temps. » cières, qui permettrait de par l’oCde. Autre piste : augmenter le financer les deux tiers du budget capital de la Banque européenne européen et de soulager la contri- d’investissement (BEI) afin de lui bution des Etats, c’est la Grande- permettre d’investir davantage, Bretagne qui y est farouchement notamment en faveur des PME. Mais la seule solution qui s’imopposée. pose, c’est celle du compromis. ce qui peut MarcHer. Les Project « L’Allemagne sera obligée de faire bonds : l’idée est de lancer de des concessions si elle veut éviter grands chantiers européens, sur- la récession », souligne Jean-Paul tout dans les domaines de l’éner- Fitoussi.§

- 0,1 %

croyez-vous au retour de noéMie, 25 ans, dans la restauration.

« Non, je n’y crois pas. Ni en France ni en Europe. Je pense qu’il faut même accepter la décroissance. Ce n’est pas quelque chose de négatif. Elle oblige à trouver des solutions alternatives. »

mArion phiLip/metro

l

a croissance est au menu de tous les sommets : au G8 le week-end dernier, au dîner informel des chefs d’Etat ce soir à Bruxelles, et au conseil européen des 28 et 29 juin. L’idée séduit les dirigeants européens, qui y voient un remède miracle à la crise de la dette en Europe, et François Hollande en a fait son credo. Mais comment recréer la richesse ? Plusieurs pistes sont sur la table.

tème qui a fait ses preuves mais qui ne marche qu’à long terme », observe l’économiste. deLigne/iConovox

Julie Mendel

Quentin, 18 ans, à la recherche d’un emploi.

« Vu comment c’est parti, on ne se dirige pas vers une reprise. Tous les gouvernements européens sont responsables de cette situation. Par ailleurs, on creuse nos propres dettes en aidant les autres. »


événement

mercredi 23 mai 2012 www.metrofrance.com

Mot clé Législatives

Mot clé Téléchargements

Attaque. Le FN pourrait Texte. donner des consignes de vote au second tour.

Le Monde, l’ancien patron de Canal+, actuellement à la tête du Théâtre Marigny, va piloter la commission qui doit entendre les acteurs de la création et les consommateurs.

CréditChiBANE/SipA BAZiZ photo

Afp Crédit photo

Pierre Lescure Attaque. Texte. chargé de la mission de concertation sur Hadopi. Selon

Marine Le Pen a déclaré hier que son parti pourrait « très exceptionnellement » appeler à voter pour des candidats UMP ou PS en fonction de leur « valeur humaine ».

3 sur le web titre Texte. Un cancer sur six serait d’origine infectieuse. C’est la conclusion d’une étude menée par le Centre international de recherche sur le cancer de Lyon. à lire sur titre CaboChon metrofrance.com/xxxxx metrofrance.com/cancer

La perte de la Grèce pèserait sur l’Union monnaie. « Une sortie de la Grèce

provoquerait une contagion de la crise dont l’ampleur n’est pas prévisible et peut-être pas maîtrisable », a mis en garde hier le nouveau ministre français de l’Economie, Pierre Moscovici. Ce scénario, qui n’était encore qu’une menace imprécise et lointaine il y a quelques mois, est désormais de plus en plus ouvertement envisagé. Qu’arriverait-il alors ? La grande perdante serait d’abord la Grèce elle-même, qui connaîtrait un séisme économique, mais c’est tout le projet européen de « retour à la croissance » qui serait bouleversé. Et pour cause. Une sortie de la Grèce de la zone euro reviendrait à sa défaillance à l’égard de ses créditeurs. Or, à

L’ex-ministre de l’Economie François Baroin a évoqué, le 15 mai, un chiffre de 50 milliards d’euros rien que pour la France.

La crédibilité de l’euro affectée

Pierre moscovici. Afp

l’issue de deux plans d’aide et au terme de deux ans de soutien actif par la Banque centrale européenne, ses plus grands bailleurs de fonds ne sont autres que ses partenaires européens, la France et l’Allemagne en tête. Ce serait donc à eux – donc au contribuable – de mettre la main à la poche.

S’agissant des effets indirects, Nicolas Bouzou rappelle à Metro qu’une « sortie de la Grèce de la zone euro risquerait de provoquer un effet de contagion ». Après la Grèce, pourquoi pas le Portugal, l’Irlande, l’Espagne, ou l’Italie ? Une éventualité qui « affecterait fortement la crédibilité de la zone euro à l’échelle mondiale » et sur les marchés. L’agence de notation Fitch a déjà averti qu’une sortie de la Grèce pourrait entraîner un abaissement de la note de tous les autres pays de l’Union monétaire.§J.m

Interview

« attendre la reprise de l’activité n’est pas une solution » la CroissanCe en europe ? antonIo, 55 ans, directeur général dans l’aéronautique.

« On se dirige vers cinq années difficiles. La croissance économique peut repartir, mais elle ne sera plus telle qu’on l’a connue. On ne peut plus espérer atteindre des niveaux tels que 2 % ou 3 % par an. » méLody, 18 ans, étudiante.

« C’est peu probable. Dans l’Union européenne, tout augmente sauf les salaires. Dans de telles conditions, un retour à la croissance est difficile à envisager. »

PIerre Larrouturou, économiste, membre du collectif roosevelt 2012

La croissance est-elle une solution à la crise économique ? Il faut tout faire, au niveau européen et au G20, pour éviter la récession. Mais miser sur le retour d’une croissance assez forte pour sortir du chômage et de la précarité est illusoire. Cela fait trente ans qu’on attend le retour de la croissance. Visiblement, ça ne marche pas. Et l’Unedic annonce 420 000 chômeurs supplémentaires d’ici à fin 2013. Il faut cesser de mettre des rustines et inventer un nouveau contrat social. Un retour à la croissance est-il possible ? Malgré une politique industrielle et des plans de relance colossaux, le Japon n’enregistre que 0,7 % de croissance en moyenne depuis vingt ans. Il faut être réaliste. Nous

Pierre Larrouturou. dr

ne retrouverons jamais la hausse de l’activité que nous avions il y a trente ans. Depuis début 2010, la croissance ralentit nettement dans tous les pays occidentaux. L’histoire montre qu’il est possible de s’extraire de cette spirale infernale. Roosevelt y est parvenu en 1933 en mettant en œuvre son New Deal et ses quinze grandes réformes en

quelques mois pour sortir de la récession. De la même façon, notre collectif, Roosevelt 2012, avance des mesures d’urgence pour éviter la récession et changer de cap. Quelles solutions préconisez-vous ? Les Etats sont asphyxiés, car ils paient dix ou cent fois plus cher que les banques privées. Il faut diminuer les taux d’intérêt de la dette et mener une grande réforme fiscale au niveau national et européen. Pour s’attaquer frontalement au chômage, on sait qu’une vraie politique d’économie d’énergie pourrait créer 6 millions d’emplois en Europe. Une vraie politique du logement pourrait générer des centaines de milliers d’emplois et faire baisser les loyers. §propos recUeiLLis par J.m


4

ACTU MONDE

mercredi 23 mai 2012 www.metrofrance.com

Printemps érable : cent jours pour 73 % le dire

Québec

c’est le pourcentage de Québécois qui pensent que la loi spéciale ne permettra pas de rétablir la paix.

« Ce n’est pas une loi spéciale qui va nous faire plier, grève générale illimitée », scandent depuis ce week-end des milliers d’étudiants en colère dans les rues de Montréal. Ils organisaient

hier une manifestation géante pour les cent jours de leur mouvement. La tension est montée d’un cran depuis l’adoption vendredi d’un arrêté exceptionnel qui interdit à quiconque de manifester à moins de 50 mètres d’un établissement scolaire et oblige les organisateurs à déposer un itinéraire du défilé au minimum huit heures avant le début de celui-ci. Les contrevenants s’exposent à une amende pouvant atteindre 5 000 dollars canadiens pour un étudiant et 125 000 dollars pour une association. Ces mesures n’ont pas eu l’effet escompté : cocktails Molotov, barricades et bris de

Démission

Des manifestant à Montréal, lundi. sipa

vitrines font désormais partie des soirées montréalaises. Plus de 370 personnes ont été arrêtées depuis samedi. « Le gouvernement a luimême mis le feu aux poudres », affirme Gabriel Nadeau-Dubois, l’un

En Bourse, la chute de Facebook se poursuit Finance

C’est un joli plongeon, mais ce n’est pas certain que Mark Zuckerberg l’apprécie comme tel... Après son intro-

duction en Bourse sur le Nasdaq vendredi dernier, l’action du réseau social Facebook a dévissé de 12,81 % au terme de son troisième jour de cotation. L’action a terminé à 32,25 dollars, soit près de 6 dollars en-dessous de son prix d’introduction. Cette situation soulève de nombreuses questions : la valorisation a-t-elle été correctement fixée ? Quid des problèmes techniques rencontrés par le Nasdaq lors du premier jour de cotation ? Le modèle économique de Facebook n’a pas encore totalement convaincu. La « machine à cash » tant attendue n’est pas encore là, le rachat surprise d’Instagram pour un peu plus de un milliard de dollars, alors que cette application photo ne génère aucun revenu, n’a

« carrés verts », partisans de la réforme, se retrouvent unis pour dénoncer cette loi spéciale qui, selon eux, parasite le débat.

pas rassuré. Les difficultés techniques lors de l’introduction n’ont pas aidé non plus. Après un retard de quarante-cinq minutes, une partie des ordres entrés avant l’introduction n’a pu être passée et des transactions étaient encore en stand-by lundi matin.

prévisions de revenus abaissées

A cela s’ajoute une modification de la prévision de résultats, en pleine tournée de présentation aux investisseurs. C’est Morgan Stanley, seule banque à s’adresser aux investisseurs institutionnels alors qu’elles se répartissent généralement le travail, qui a fait savoir à ses clients que les prévisions de revenus étaient abaissées. La fortune de Mark Zuckerberg a – virtuellement – chuté de plus de 2 milliards de dollars. Moyen pour une lune de miel, le fondateur de Facebook s’étant marié samedi 19 mai. §Florence santrot

des leaders étudiants... La hausse des frais de scolarité de 1 778 dollars sur sept ans (+ 82 %), à l’origine de la grève, est dorénavant relayée au second plan. Les « carrés rouges », qui s’opposent à cette hausse, et les

La semaine dernière, le gouvernement a été ébranlé par la démission de la ministre de l’Education, remplacée par Michelle Courchesne, politicienne habituée aux dossiers sensibles. Par ailleurs, près de 130 000 personnes demandent la démission du Premier ministre québécois, Jean Charest, sur les réseaux sociaux. Le mouvement Anonymous a aussi rejoint les protestations en piratant plusieurs sites gouvernementaux. § Maxence KnePPer, au Québec

EN BREF

Italie

Retour à la case départ dans l’enquête sur l’attentat de Brindisi. Les policiers ont recommencé

hier à analyser une vidéo de l’auteur présumé du massacre, après avoir mis hors de cause un homme interrogé la veille. Samedi, une bombe artisanale avait tué une lycéenne dans cette ville du sud de l’Italie.

parole aujourd’hui l’ancien président colombien Alvaro Uribe (2002-2010), à Buenos Aires (Argentine). Uribe devait intervenir dans le cadre d’une conférence internationale. Des groupes de gauche avaient appelé à manifester pour rejeter sa présence.

Inde

Accident de train mortel. Au

moins 19 personnes sont mortes et 36 autres ont été blessées hier dans un accident ferroviaire dans le sud de l’Inde. Un train de passagers est entré en collision avec un convoi de marchandises à l’arrêt, a indiqué un responsable local des chemins de fer.

Argentine

Attentat déjoué contre l’ancien président colombien. Une bombe

qui devait se déclencher à partir d’un téléphone portable a été trouvée hier dans un théâtre où devait prendre la

Vladimir Poutine (g), et Dimitri Medvedev. sipa

Russie

Medvedev dirige Russie unie. Le

Premier ministre russe a pris la place de son mentor, le président Vladimir Poutine, à la tête du parti au pouvoir, Russie unie. Il a promis hier que cette formation resterait aux commandes sur le «long terme ». La victoire de Russie unie aux législatives de décembre a déclenché un mouvement de protestation, l’opposition dénonçant des fraudes importantes.


6

ACTU FRANCE

mercredi 23 mai 2012 www.metrofrance.com

Justice : feu vert pour l’école à la maison Procès

face au « Mammouth », l’école à la maison tient bon. Au terme d’une longue

Jean-François Copé et nathalie Kosciusko-Morizet pourraient perdre leur siège aux législatives. afP

UMP : ces poids lourds en balance

Législatives

Coincés entre une possible vague rose et un « rassemblement bleu Marine » déterminé à les faire battre, plusieurs ténors de l’UMP pourraient en voir de toutes les couleurs. Tour d’horizon

des menaces qui pèsent sur ces exministres et cadres de la majorité sortante pour les législatives.

Les trianguLaires. C’est le cau-

chemar du patron de l’UMP, JeanFrançois Copé. En 1997, le député de Seine-et-Marne avait perdu son siège à cause du maintien du FN au second tour. Opposé à la viceprésidente du parti frontiste, Marie-Christine Arnautu, il n’est pas à l’abri d’un scénario similaire. Nadine Morano, Bruno Le Maire, Xavier Bertrand… Plusieurs autres grandes figures de l’UMP risquent d’être mises en ballotage à cause de la concurrence de l’extrêmedroite. S’il continuait sur sa lancée de la présidentielle, le FN serait en mesure de maintenir ses candidats dans près de 200 circonscriptions.

La poussée rose. La victoire de

François Hollande pourrait donner des ailes aux candidats socialistes. Et brûler celles, notamment, de Nathalie Kosciusko-Morizet. Le second tour de la présidentielle a donné des sueurs froides à la porte-parole de Nicolas Sarkozy durant la campagne. A Longjumeau, la ville dont elle est maire, le chef de l’Etat sortant n’a obtenu que 44,51 % des voix. Et il ne l’a emporté que d’une courte tête (1 500 voix) dans la circonscription de l’Essonne où elle se présente. Pour Michèle Alliot-Marie (Pyrénées-Atlantiques) ou Georges Tron (Essonne), l’équation est encore plus compliquée : la gauche était majoritaire dans leur fief le 6 mai. Les dissidences. La droite est aussi menacée par des guerres internes. Rama Yade et Claude Guéant feront face à un dissident dans les Hauts-de-Seine. Henri Guaino, l’ex-plume de Nicolas Sarkozy, en affrontera même deux dans les Yvelines. §GiLLes danieL

journée d’audience, le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse (Ain) a relaxé hier les époux Martin-Rodriguez, poursuivis pour « refus d’inscrire un enfant dans un établissement scolaire malgré une mise en demeure », une infraction passible de six mois de prison et 7 500 euros d’amende. Si, dans les textes, l’obligation scolaire peut être confiée aux parents, celle-ci impose un contrôle pédagogique annuel réalisé par des inspecteurs de l’Education nationale. Or, selon les parents de Lilou et Tom, 9 et 12 ans, « il n’était pas question que les enfants soient testés et interrogés ». De son côté, l’inspection académique assurait ne pouvoir intervenir « dans des conditions normales », et ajoutait avoir fait parvenir aux parents une mise en

demeure. Mais hier à l’audience, coup de théâtre. « Le procureur à fait son meaculpa en réalisant qu’aucune mise en demeure n’avait été envoyée aux époux Martin-Rodriguez », expliquait hier à Metro Me Cédric Plantavin, avocat du couple. « La bonne foi de mes clients éclate au grand jour », concluait le conseil. Sylvie MartinRodriguez ne cachait pas sa satisfaction. « C’est une immense victoire », s’est-elle exclamée.

Nouvelle visite

« Depuis des mois, nous avons subi des pressions de l’inspection académique, qui voulait faire de notre cas un exemple. Ce soir (hier, ndlr), la justice nous donne raison. » Une joie qui reste de courte durée. Le 26 juin, une nouvelle visite de l’inspection est prévue. « Nous ne changerons pas notre discours », prévient Sylvie Martin-Rodriguez. §adrien CadoreL

en BreF

Education

Vincent Peillon pour les cours le mercredi matin. La classe le

mercredi matin serait la solution « la plus juste » pour le retour à la semaine de cinq jours en primaire, a déclaré hier le ministre de l’Education nationale. Il a assuré qu’il y aurait « concertation » avec les collectivités locales sur le sujet.

Inondations

Un mort à Nancy. De violents

orages, accompagnés de précipitations record, ont provoqué la mort d’une personne âgée et de très lourds dégâts matériels à Nancy, dans la nuit de lundi à mardi. Les intempéries ont laissé un paysage de désolation avec des avenues inondées et des voitures à la dérive.

Justice

Google devant les juges. L’entre-

prise comparaîtra aujourd’hui en justice, assignée par des associations antiracistes qui demandent que le moteur de recherche ne puisse plus

associer automatiquement le mot « juif » au nom de personnalités faisant l’objet de requêtes d’internautes. Elles critiquent la fonctionnalité de saisie semi-automatique du moteur de recherche.

entendu sur

Jean-Pierre ChevèneMent, sénateur du Territoire de Belfort (MRC)

« Cette affaire est décisive, l’avenir du gouvernement de la gauche se jouera sur la renégociation du traité européen. » auJourd’Hui, L’inVité de JuLien arnaud est Stéphane Le foll, ministre de l’agriculture et de l’agroalimentaire. À 7 h 45 sur LCI.

Fait-divers

Un homme abattu à Roubaix.

Un père de famille est décédé hier, après un cambriolage à son domicile, lors duquel il avait reçu un coup de feu à la jambe. Quatre hommes, armés d’un fusil, s’étaient introduits chez lui dans la nuit de samedi à dimanche. Son épouse et sa fille étaient présentes.


AU QUOTIDIEN

mercredi 23 mai 2012 www.metrofrance.com

Ça va vrombir sur le Net. Mobil 1 Racing Academy, un jeu de courses de voitures gratuit en 3D, est en ligne (www.grid1.tv). Les gamers peuvent s’affronter en épreuves Grand Prix ou Nascar. En plus, les champions Lewis Hamilton et Tony Stewart prodiguent leurs conseils.

C’est, en France, le nombre de créations d’entreprises (auto-entrepreneurs compris) en avril 2012, selon l’Insee, contre 21 020 en mars.

DR

2

46 042

Une course en 3D

7 AVOIR DU CHIEN La chirurgie canine explose aux Etats-Unis. Soins de beauté, piercings et chirurgie esthétique : le culte de la beauté touche même nos animaux de compagnie. À LIRE SUR metrofrance.com/chien

Rencontre

«Un cocktail qui intrigue» MODE. Paul Smith, le designer aux rayures colorées, est à la tête d’une dizaine de lignes à succès. VISITE. Le créateur so british nous guide au cœur de ses bureaux, un vrai bric-à-brac.

Le maillot de Mark Cavendish.

Kenya Hunt, MWn À LONDRES

«J

’ai dit quelque chose de vraiment idiot l’autre jour, raconte Paul Smith, assis confortablement dans son bureau. J’ai répondu à quelqu’un que je n’étais pas un collectionneur. Or j’ai des quantités de versions d’un objet. En fait, j’en suis bel et bien un. » C’est le moins qu’on puisse dire. Il suffit d’entrer dans ses bureaux pour comprendre. Déjà, près de lui, se trouve une pile de maillots de cyclisme, tous arborant l’autographe d’un champion de la discipline. A côté, des centaines de livres d’art forment des tours chancelantes. Sur les murs, de grandes bibliothèques abritent un bric-à-brac qui va des biographies et romans aux jouets, en passant par des appareils photo, des ballons de football ou encore des photos encadrées. Pour couronner le tout, des vélos rares et des œuvres d’art. « Oh ça, ce n’est rien, sourit-il. J’ai des Banksy, Bruce Weber et Giacometti au sous-sol. » Bref, Paul Smith est un homme qui aime avoir un environnement visuel riche.

26 collections par an

Le créateur, connu pour ses rayures, a un petit côté professeur Tournesol. En plus tendance. Par exemple, il a dessiné des timbres

Le bureau de Paul Smith : livres, photos, babioles, mais pas d’ordi.

SON AVIS SUR… LeS vêteMentS « Un costume ou un manteau sont comme des cadres photo, qui concentrent le regard sur l’image. Ces pièces sont donc indispensables. Les autres vêtements seront l’image que vous mettez dans ce canevas. » La FaSHion WeeK à LondReS « Il serait plus rentable de défiler à Paris, où se concentrent tous les acheteurs et la presse. Mais j’ai choisi de défiler à Londres par loyauté. Je trouve important que des marques comme la mienne ou Burberry demeurent ici, afin d’attirer les acheteurs et la presse et, ainsi, aider les jeunes designers à se faire connaître. »

Paul Smith dans ses bureaux, à Londres. PhotoS MWN

pour les JO de Londres. « Ça fait un peu geek », souffle Paul Smith. Toutefois, parmi les philatélistes qui se sont rués dessus, on compte le Tate Museum et la reine d’Angleterre… « Je crois qu’il suffit de voir mon bureau pour comprendre que je suis curieux de tout, précise-t-il. Ça me plaît d’avoir un objet à deux sous et, à côté, un cadeau d’une célébrité. D’ailleurs, mes collec-

vélos de collection et œuvres d’art cohabitent.

tions me ressemblent : elles sont toutes différentes et fun. La marque Paul Smith est un cocktail dont les ingrédients intriguent. » Un cocktail dont les ingrédients ne cessent de s’ajouter. La maison emploie 180 personnes, qui travaillent sur 26 collections par an sur une dizaine de lignes. « C’est parfois difficile à suivre, avoue-t-il. Mais c’est formidable. » Un succès

dans l’atelier où le designer choisit ses emblématiques rayures.

indéniable. Et pourtant, il arrive à maintenir une dimension humaine. Paul Smith connaît le prénom de ses employés et blague en toute décontraction avec eux dans les couloirs. « Mes collections plaisent aux ados, aux hommes âgés, aux rockstars ou aux étudiants, conclut le créateur. Etre polyvalent est une bonne chose. Ainsi, il y a de quoi faire plaisir à tout le monde. »§


CANNES 2012

3

mercredi 23 mai 2012 www.metrofrance.com

Chouchou

« Je me considère comme un producteur actif et non comme un despote. » HArvey Weinstein, DAns L’ExprESS. le producteur qui a conduit The Artist aux oscars présente cette année Lawless et Cogan : la mort en douce sur la croisette.

Un deuxième oscar pour Marion Cotillard après La Môme.

siPA

8

C’est ce que suggèrent les journalistes américains qui, interrogés par le Hollywood Reporter, ont été impressionnés par la performance de la comédienne dans De rouille et d’os.

ConCours HP, partenaire du « Grand Journal », propose aux lecteurs de Metro de gagner des places pour assister ce soir à l’émission de Canal+ sur la Croisette. envoyez votre nom et votre numéro de téléphone a edouard.huillet@ publications-metro.fr

rencontre

« On est partis dans tous les sens » ChoC. Benoît Poelvoorde et Albert Dupontel interprètent les frangins punks du nouveau film de Gustave Kervern et de Benoît Delépine, Le Grand Soir. IntervIew. Metro a rencontré les deux comédiens, aussi complices et déjantés dans la vie qu’à l’écran. recueilli par Jérôme vermelin

Il se murmure que vous avez failli refuser de faire le film. Et que Gustave Kervern et Benoît Delépine ont envisagé de jouer vos rôles euxmêmes. Vous confirmez ? Benoît Poelvoorde : Oui, oui... C’est vrai (sourire). Albert Dupontel : Au premier rendezvous, j’ai fait la grosse connerie de venir à jeun (rires). Ça s’est mal passé. Benoît était en train de ramper dans son vomi en me disant « Albert, lâche-toi ! » avec son rire batave. Du coup, je suis parti prudemment, sur la pointe des pieds, en me disant que je ne voulais plus jamais faire de cinéma. Et qu’est-ce qui vous a fait changer d’avis ? A. D. : Après quelques semaines, j’ai

relu le scénario, qui est quand même super. Je leur ai dit que j’étais prêt à le faire gratis. Benoît a dit « Moi non ! » Alors, j’ai répondu : « Bon, d’accord, je fais comme Benoît » (rires). Je trouve que ce film parle superbement des choses qui nous environnent. Le journal télévisé raconte constamment le chômage, la misère, la crise... Mais ça ne reste que des mots, tellement triviaux qu’ils en deviennent cyniques à la longue. Ici, on met des images drôles sur la réalité. B. P . : Drôles et très poétiques. Il y a des cadrages magnifiques ! A. D. : Sincèrement, si je n’y croyais pas, je ne serais pas là à t’en parler. Sur le tournage, Kervern et Delépine vous ont-ils laissé un peu improviser ou étaient-ils très directifs ? A. D : C’était très maîtrisé, même si

on aIme

Une comédie sociale totalement azimutée Les Grolandais Benoît Delépine et Gustave Kervern aiment filmer les laissés-pour-compte. Après le succès de Mammouth, voilà qu’ils transforment, dans Le Grand Soir, Benoît Poelvoorde et Albert Dupontel en frères azimutés. Le premier est un SDF clouté des pieds à la tête, le

second tente de garder son emploi dans une literie. En s’intéressant à leur révolution identitaire et familiale sur fond de culture punk, les cinéastes signent un conte social drolatique porté à bout de crêtes par des comédiens déjantés. m. O. en salles le 6 juin.

Albert Dupontel et Benoît Poelvoorde à l’affiche du Grand Soir. NicolAs RichoffeR / MetRo

on partait dans tous les sens. Cette énergie brouillonne, un peu infantile et couillonne, ils l’ont canalisée. B. P. : Il ne faut pas croire qu’on pouvait faire n’importe quoi, picoler et tout. Parce que Benoît et Gustave peuvent être pis que des réalisateurs dictatoriaux. Ils ne sont pas complaisants et peuvent t’embêter pendant trois heures pour réussir un plan. Ils sont très précis, même s’ils ont l’air à côté de leurs pompes. Au fait, avez-vous eu une période

punk lorsque vous étiez plus jeunes ? A. D. : Ah jamais ! J’ai fait médecine et je cherchais vraiment à m’insérer. J’étais premier de la classe et tout a basculé quand j’ai compris que j’étais mortel. Je me suis dit : « Oh ! putain, Albert, faut te dépêcher de vivre ! » (rires) Et toi, Benoît, tu ne voulais pas devenir peintre ? B. P. : Ouais, mais je n’étais pas vraiment fier de mes toiles. Ce qui m’intéressait, c’était de savoir qui achetait celles des autres (rires).§


10

CANNES 2012

mercredi 23 mai 2012 www.metrofrance.com

Ken Loach, à consommer sans modération Comédie sociale

Ken Loach a retrouvé l’inspiration.

Deux ans après le décevant Route Irish, le réalisateur britannique a enchanté les festivaliers avec La Part des anges, une comédie sociale revigorante sur fond de crise. Ou comment un petit délinquant de Glasgow qui vient de devenir père va revenir dans le droit chemin grâce à un éducateur qui l’initie à l’art du whisky. « Je voulais parler d’une situation dramatique mais la présenter de façon à faire sourire les gens », expliquait Ken Loach en conférence de presse. « Le but n’était pas de faire rire à tout prix mais de raconter les choses comme elles se passent dans la vie. Même si on rencontre des difficultés, il y a toujours des moments très drôles. »

Un casting réjouissant

Comme dans Kes, un de ses premiers films, dans lequel l’oiseau

avec La Part des Anges, Ken loach livre une comédie sociale dans un Glasgow en crise. N.R. / MetRo

incarnait la liberté que le jeune protagoniste ne connaîtra jamais, La Part des anges se sert du whisky comme métaphore d’ascension sociale. « Il faut faire attention aux

Brad Pitt, gangster en panne de valeurs Polar

métaphores, car on peut vite devenir prétentieux, prévient le réalisateur. Disons que c’est effectivement grâce au whisky qu’on découvre le talent de Robbie. Mais

le jury de Metro Les journalistes de la rédaction et un panel de bloggeurs ciné notent chaque jour les films de la compétition officielle

L’hystérie des paparazzis est parfois à la hauteur de la déception des cinéphiles. Un an après son interpréta-

tion pleine de nuances dans Tree of Life, Brad Pitt a fait hier son retour en compétition avec Cogan : la mort en douce. Adaptation d’un roman des seventies de George V. Higgins, ce film noir du Néo-Zélandais Andrew Dominik se déroule en 2008, en pleine campagne électorale américaine. Dans une petite ville anonyme ravagée par la crise économique, le gangster Jackie Cogan (Brad Pitt, gominé à mort) est chargé de retrouver les auteurs d’un hold-up lors d’une partie de poker clandestine. « Sous l’apparence d’un film de genre, nous voulions raconter une histoire qui parle du monde d’aujourd’hui », a expliqué l’acteur et producteur lors de la conférence de

à la grande différence que Kes se déroulait dans les années 60 et que le héros avait un travail. Là, nous sommes en 2012 et Robbie est au chômage. » « Il y a des milliers de Robbie à Glasgow, poursuit Paul Brannigan, le héros du film. Moi aussi, j’étais au chômage. Je viens d’un milieu dur, j’ai eu un parcours difficile. Ce rôle a sauvé ma vie. Qui sait ce que j’aurais fait sinon pour trouver de l’argent ? » Car, si on rit beaucoup, portés par l’énergie communicative des jeunes comédiens non professionnels, La Part des anges reste un film sur les laissés-pour-compte. « Les gens modestes sont mal vus aujourd’hui, se désole Loach. Mais que demandent-ils à part le droit à une vie normale avec un travail et une maison ? Ce qui semblait naturel il y a soixante ans est révolutionnaire aujourd’hui. »

La part des Anges de Ken Loach

§Rania HoballaH

en partenariat avec

Cogan : la mort en douce

d’Andrew Dominik

Jérôme Vermelin Journaliste Metro

brad Pitt interprète le gangster Cogan. N.R. / MetRo

presse la plus courue depuis le début du Festival. Et pour cause : les coupables étant désignés dès les premiers instants, la mise en scène très stylisée de Dominik sert avant tout d’écrin à une succession de dialogues comico-philosophiques dressant le constat d’une Amérique en panne de valeurs. En l’absence de véritable enjeu dramatique, Cogan : la mort en douce finit par épuiser à force de déclarations cyniques sur le fric, le sexe, la politique... et encore le fric. Dommage. §J. V.

Rania Hoballlah

Journaliste Metro

Mehdi omaïs lescinevores.com

Nicolas Gilli

filmosphere.com

Cyrille Falisse lepasseurcritique.blogspot.com

emmanuel Pujol

fan-de-cinema.com

toutes les notes sur metrofrance.com/jury Vivez aussi le Festival de Cannes sur facebook.com/HPFrance


12

médias

mercredi 23 mai 2012 www.metrofrance.com

France Info, vingt-cinq ans d’actu en continu Radio

Suivre les informations en direct est plus que jamais à portée de main.

Chaînes d’info, sites Internet, applications mobiles... autant de concurrents pour France Info, qui fêtera le 1er juin ses vingt-cinq ans d’existence. Pionnière dans son domaine lors de sa création, la station a dû s’adapter pour résister à ces nouveaux médias. Depuis quelques années, France Info a ainsi assoupli sa grille, ponctuée toutes les demi-heures par un journal et tous les quarts d’heure par le rappel des titres.

Davantage de direct

« Depuis 2009, c’est l’actualité qui décide de la grille et non plus le contraire. Si un événement se passe, on le laisse vivre en direct à l’antenne, quitte à faire sauter un journal », explique Philippe Chaffanjon, directeur de France

20.50 Série

PPDA en a fini avec « La traversée du miroir ». Le journaliste a

4,7 millions d’auditeurs écoutent quotidiennement la station. 150 journalistes y travaillent. 50 reportages sont diffusés chaque jour à l’antenne. 57,6 millions d’euros sont alloués tous les ans à France Info, soit 9,7 % du budget de Radio France.

Radio

Info depuis juillet 2009. Résultat de cette politique : la part de direct à l’antenne est passée de 20 à 80 % en cinq ans. Le tournant numérique a également été bien anticipé par la radio, première station d’Europe à être diffusée sur Internet en 1995. La stratégie semble payer, puisque France Info peut se targer d’être la quatrième radio la plus écoutée de France.§J.K., AVEC AFP

20.35 Magazine

Les Experts «Un baiser avant de mourir». Avec Laurence Fishburne, Dita Von Teese.

Clash «Cassius : l’école des hommes». Avec Arthur Jacquin, Camille Claris.

21.35 Les Experts Série. «Mon mari, mes amants» «Sur la terre comme au ciel». Avec George Eads. 23.20 New York, section criminelle Série. «Une vie par erreur» «L’enfant de la famille».

21.30 Clash Série. «Émilie : la valse aux baisers». 22.25 The Closer : L.A. Enquêtes prioritaires Série. Avec Kyra Sedgwick. 0.40 Journal de la nuit 1.00 Des mots de minuit

TMC

w9 20.50 Enquêtes criminelles : le magazine des faits divers Magazine. Présentation : Sidonie Bonnec, Paul Lefèvre. Au sommaire notamment : «Le boucher» «Immortel» - «La mort dans les yeux».

Clap de fin

EN chiFFREs

20.40 Série

20.45 Viens partager ma vie Téléréalité. 22.40 Ça nous ressemble Magazine. «Agriculteurs, aristos : vivent-ils comme nous ?». Présentation : J. Taton. 0.30 Ma drôle de vie Magazine.

EN BREF

annoncé hier sur twitter que la prochaine émission diffusée dimanche sur France 5 avec Patrick Pelloux et Laurent Voulzy serait la dernière. Patrick Poivre d’Arvor a précisé qu’il souhaitait se concentrer sur la réalisation d’un film et d’une nouvelle série.

l’Hexagone. La fiction lancée par TF1 avec Thierry Lhermitte a réuni en moyenne 9 millions de téléspectateurs. Doc Martin demeure tout de même loin du champion de l’audimat : Mentalist, également sur TF1.

Jean-Yves Lafesse sera sur Europe 1 cet été. L’humoriste, qui

avait déjà connu le succès sur les ondes de la radio, remplacera Nicolas Canteloup de début juillet à fin août. Friand de canulars téléphoniques, il en proposera deux chaque matin en compagnie d’Eugénie Grimblat et de Manu Kroupit.

Séries

Doc Martin au top. Selon le bilan 2011 du CNC, c’est la seule production française dans le top 5 des séries les plus regardées dans

20.55 Film

Ariane Massenet. Benaroch / Sipa

Mercato

Canal + planche sur la rentrée de septembre. La chaîne envisage

de faire appel à Ariane Massenet pour présenter la matinale la saison prochaine. Elle quitterait donc le « Grand Journal », dans lequel Michel Denisot la remplacerait par Daphné Bürki, actuelle animatrice des « Maternelles » sur France 5.

20.35 Film

20.50 Divertissement

Des racines et des ailes Présentation : L. Laforge. «Passion patrimoine : de la route “JacquesCœur” à la Nationale 7».

La conquête Politique de Xavier Durringer. 2010. Fr. 1h45. Avec Denis Podalydès, Florence Pernel.

Gomorra Drame de Matteo Garrone. 2007. Ital. VM. 2h15. Avec Salvatore Abruzzese, Marco Macor, Ciro Petrone.

22.40 Soir 3 23.05 L’ombre d’un doute Magazine. «Le trésor des Templiers : un crime d’État ?». 0.20 Doc 24 Magazine. 1.10 Couleurs outremers

22.45 Chirac rebat la campagne Doc. 2012. 0.15 Minuit à Paris Comédie de Woody Allen. 2011. USA. VM. 94 mn. Avec Owen Wilson. 1.45 Surprises Divertis.

22.50 Ceci n’est pas un film Doc. de J. Panahi, M. Mirtahmasb. 2011. Iran. VO. 75 mn. 0.05 Il était une fois un meurtre Thriller de B. bo Odar. 2010. All. 118 mn.

NT1 20.45 Avalanche Catastrophe de Jörg Lühdorff. 2008. Fr. 90 mn. Avec Vincent Perez, Désirée Nosbusch, Aladin Reibel. 22.20 Menace de glace Science-fiction de Brian Trenchard-Smith. 2010. 95 mn.

NrJ12 20.35 Cougar Town Série. Notamment : «La boîte à sardines» - «Ce que femme veut» - «La malle à souvenirs» - «Prêtemoi ton bébé» - «La boulette» 23.15 Bienvenue chez Cauet Talk-show.

FrANCE 4 20.35 Un aller pour l’enfer Action de T. Ching Siu-Tung. 2003. Br/Can/H.K. 91 mn. 22.00 En territoire ennemi : opération Colombie Action de Tim Matheson. 2009. USA. 94 mn. Avec Joe Manganiello.

GULLI 20.45 Mon frère, ce héros Comédie de Ralph E. Portillo. 2000. USA. 95 mn. Avec Dick Van Patten, Bob Hopkins. 22.20 Madame le proviseur Série. «Les intouchables». Avec D. Delorme.

Pékin Express, le passager mystère Présentation : Stéphane Rotenberg. «C’est du propre au pays des coupeurs de têtes !». 23.05 C’est du propre ! Divertis. Notamment : «Nathalie, accro à son ordinateur mais pas au ménage !». 1.00 Life on Mars Série.

FrANCE 5 20.35 La maison France 5 Magazine. Présentation : Stéphane Thebaut. 21.25 Silence, ça pousse ! Magazine. Présentation : N. Bréham, S. Marie. 22.10 C’est notre affaire Magazine.

DIrECT 8 20.45 Présumé innocent Magazine. Présentation : Jean-Marc Morandini. 23.30 Langue de bois s’abstenir Débat. Présentation : Philippe Labro. 0.15 Morandini ! Magazine.


SPORTS

mercredi 23 mai 2012 www.metrofrance.com

4

Football

AlexiAnne CAstel.

le Barça au Parc. Selon

L’Equipe, les supporters parisiens pourraient avoir un joli cadeau, le samedi 4 août : le PSG affronterait en effet le FC Barcelone de Messi en match amical.

TOP

La Française a remporté hier le 200 mètres dos lors des Championnats d’Europe de natation à Debrecen (Hongrie). A 21 ans, la Toulousaine réalise la deuxième meilleure performance européenne de l’année en 2’ 08’’ 41.

13

MohAMed sissoko.

FLOP

Selon le site Sports.fr, le milieu de terrain du PSG a été placé hier en garde à vue pour détention d’un faux permis de conduire. Le Parisien, qui devait partir en vacances, a donc été contraint de revoir son programme.

Football Equipe de France

Patrice Evra, le repenti rachat. Le temps du fiasco de Knysna, au Mondial 2010, est révolu. Le Mancunien veut être de la France qui gagne. ambition. L’ancien capitaine des Bleus, 31 ans, prépare son Euro 2012, qui débute le mois prochain, à Clairefontaine.

notamment en raison de l’absence d’Eric Abidal, le latéral est apaisé à Clairefontaine. Il est arrivé vendredi au centre d’entraînement des Bleus avec tous les Français évoluant à l’étranger, dont Gaël Clichy, son seul concurrent au poste de latéral gauche, fraîchement sacré champion d’Angleterre avec Manchester City.

Jeter Knysna aux oubliettes

emmanueL bOusqueT

q

uand Laurent Blanc a décidé de rappeler Patrice Evra, en mars 2011, le sélectionneur lui a dit : « Si j’avais écouté beaucoup de personnes, je t’aurais déjà coupé la tête », raconte l’ancien capitaine des Bleus. Depuis Knysna et la grève des Bleus en Afrique du Sud, en pleine Coupe du monde, celui qui portait le brassard à l’époque a disputé sept matches sous l’ère Blanc. Dont cinq, décisifs, pour qualifier la France à l’Euro en Ukraine et en Pologne.

« Que des mauvais souvenirs en bleu. » PaTriCe évra, défenseur.

Cette marque de confiance, presque inattendue en raison de son rôle pendant ce douloureux épisode, donne au défenseur de Manchester United une impression de grande sérénité et de reconnaissance : « Laurent Blanc a voulu me voir de ses yeux, juger par lui-même. Et j’espère ne pas le décevoir. » Quasi assuré d’être à l’Euro,

Patrice evra, lors de l’entraînement des bleus à Clairefontaine. aFp

Tranquillement installé dans un fauteuil rouge, il doit encore se défendre de la fronde des siens lors de la non-descente d’un bus en Afrique du Sud. C’était il y a presque deux ans : « Il faut que je rappelle aux gens que si j’ai été suspendu (six matches, ndlr), c’est en tant que capitaine de l’équipe de France. Sur le rapport, il n’y a pas écrit que c’est parce que j’aurais été le meneur des ‘‘mutins’’ ou je ne sais quoi, explique Evra. Après le Mondial, j’ai mangé en plein centre de Paris, et pas un Français ne m’a dit ‘‘Oh, lala ! qu’est-ce que vous avez fait ?’’ Au Stade de France, je n’ai pas été sifflé (en octobre dernier, face à l’Albanie, ndlr)... » Deux exemples qui, selon lui, suffisent presque à le réhabiliter. Sa revanche – personnelle –, son rachat – public – passent par autre chose. A 31 ans, malgré 39 sélections, il n’a jamais rien gagné en bleu. Habitué aux honneurs avec Manchester United (quatre titres), le natif de Dakar confesse n’avoir « que des mauvais souvenirs avec cette équipe de France ». Et aimerait bien qu’elle soit « la surprise » de cet Euro. Pour cela, il se dit prêt à « donner le meilleur d’Evra ».§


détente

14

mercredi 23 mai 2012 www.metrofrance.com

Mots fléchés n° 539 / difficile CARACTÉRISA BATEAU À HÉLICE

MÉDIA EUROPÉEN ESPÉRÉE

SYNDICAT OUVRIER ELLE A SON PAS

CHAPEAU POUR MOI SPEED

VILLE DU JAPON BIEN À ELLE

UN PEU AIGRI ILS SONT DÉSERTS

REVIENT SUR SES DIRES (SE)

Tout compte fait Pour obtenir les totaux indiqués, répartissez entre chaque nombre les douze signes proposés :

+ x

+ x

4

2

+ x

:

9

6

: 7

: =

GÂTEAUX SECS ÉPILÉE

35

C’EST IL TOMBE LE DÉDE HAUT BARQUEMENT

2

7

9

4

=

26

6

4

2

9

7

=

70

ÉCLAIRÉ À L’AUBE CERCLE DE JEU BASE DE DÉFENSE

DÉCOR DE TABLE

UN CLUB

Solutions : 4 : 2 + 9 - 6 x 7 = 35 ; 6 : 2 x 7 + 9 - 4 = 26 ; 6 - 4 : 2 + 9 x 7 = 70.

BRAME

C I E

COMPAGNON DE CLUB

SUJET À CAUTION

T

LIEUTENANT

POIDS

CHROME LE PLUS CÉLÈBRE EST AMÉRICAIN

CE N’EST PAS TOUT

H T

Solutions : traction, déchirer, vélocité.

+CH L+V E

PETITE BAIE SALÉE ÉCHANGE

PRIS EN GRIPPE ROI DE MYCÈNES SIGLE DE PAIX

Mélanger les lettres des deux mots pour en trouver un troisième.

R I D E

COURS FLAMAND FIL CONDUCTEUR

RAME EN CAPITALE UN VRAI POISON

Mots à mot

= E R= T O=

ELLE SE CACHE SOUS LA MANCHE

TUILE

OSEILLE

6

C R A N+ T O I T

RÉSIDE EN PAIX FAÇONS DE FAIRE

EXPRIMES

TRAVAILLE À LA CHAÎNE

BLESSÉE EN PLEIN CŒUR

Solutions n° 538

Sudoku n° 539 / difficile

8

4

1

6

2

5 5

8

6

6

G P L O B R I CO L T E

9

S C A CR I

9

4 4

2

1

2 1

6

4

3

3 2

1

1

8

4 5

A R A B L E S O L E N

U V T R E E I L L S S E U O U A I L L E S

O E V OR A E D EM S E I S N C Z I S J R O S I O S E P A OU A G E N E L S A T E E V I D E

A C E E R S E S E NC SO E RC R E E P E S

Sudoku

7 7

Mots fléchés

3

5

8

9

RETROUVEZ TOUTES LES SOLUTIONS DES JEUX SUR metrofrance.com/culture

8

5

4

2

3

9

6

7

1

1

2

3

5

7

6

9

8

4

7

6

9

8

4

1

3

5

2

4

3

8

7

6

2

5

1

9

6

9

1

4

5

3

8

2

7

5

7

2

1

9

8

4

3

6

3

1

5

9

2

4

7

6

8

2

4

7

6

8

5

1

9

3

9

8

6

3

1

7

2

4

5

Edité par SAS Publications Metro France 35, rue Greneta, 75002 Paris SIREN 439 396 474 RCS Paris§Président - Directeur de la publication : Édouard Boccon-Gibod§Directrice générale : Sophie Sachnine§Imprimé par le groupe Riccobono§Publicité commerciale : 01 55 34 45 16§Publicité culture : 01 55 34 45 18§Publicité emploi & formation : 01 55 34 78 42§Diffusion : 01 55 34 45 00§E-mail distribution : distribution@publications-metro.fr§E-mail rédaction : courrier@ publications-metro.fr§Relations médias : Frédéric Henry§FHCOM : 01 55 34 24 24§Rédacteur en chef : Christophe Joly§Rédacteur en chef délégué : Christophe Coubetergues§Rédacteurs en chef adjoints : Jérôme Guillas (News), Ulla Majoube (Suppléments et pages thématiques), Alexis Picard (Régions), Joël Riveslange (Sports), Florence Santrot (Web), Jérôme Vermelin (Culture)§Standard rédaction : 01 55 34 45 00§E-mail : prenom.nom@publications-metro.fr


détente

mercredi 23 mai 2012 www.metrofrance.com

15

L’HOROSCOPE PAR AUDRAY GAILLARD La recette

Bélier

Vous devez redescendre de votre petit nuage pour réapprendre à marcher sur terre. Ce ne sera pas une partie de plaisir pour le (la) rêveur(se) que vous êtes !

© ERIC FÉNOT

Taureau

ARTICHAUTS VINAIGRETTE Pour 4 personnes - Prépa : 10 min - Facile

• 4 gros artichauts • 2 échalotes • Quelques brins d’estragon • 1 botte de ciboulette • 1 oeuf dur • 1 cuil. à soupe de moutarde • 1 cuil. à soupe de vinaigre • 10 cuil. à soupe d’huile d’olive • Sel et poivre • Faites cuire les artichauts dans un bon volume d’eau salée bouillante pendant 30 min environ. Égouttez-les puis laissez-les refroidir dans une passoire. • Pendant ce temps, préparez la sauce. Épluchez les échalotes puis hachez-les. Hachez aussi les herbes et l’oeuf dur écalé. Dans un bol, mélangez les échalotes, l’estragon, la ciboulette, l’oeuf, la moutarde, le vinaigre et l’huile d’olive. Ajoutez 3 ou 4 cuil. à soupe d’eau si la consistance est trop épaisse. Servez les artichauts bien égouttés, encore tièdes ou frais avec, dans des petites soucoupes, la vinaigrette.

GUIDE HACHETTE DES LÉGUMES- De Stéphan Lagorce- Éd. Hachette cuisine, 19,90€

Aujourd’hui, vous décidez de prendre les choses avec légèreté. Au travail, vous ignorez l’attitude désobligeante d’un collègue. En couple, vous vivez au jour le jour.

Gémeaux

Vous ne prenez pas assez soin de vous. Votre forme décline au cours de la journée, mais vous ne savez pas décoder les signaux que vous envoie votre corps. Attention à vous !

Cancer

Vos vœux ont une chance d’être exhaussés. Vous pouvez réunir les fonds nécessaires pour mettre en route un grand projet. En couple, vos liens sont solides.

01 75 75 90 93

(5€ les 10 minutes)

Lion

Vous nourrissez de grandes ambitions. Côté professionnel, vous avez le goût du travail bien fait. Célibataire, vous recherchez le partenaire idéal. Attention à la chute.

Vierge

En amour, les choses se compliquent. En couple, vous pouvez changer le cours de votre destin. Célibataire, vous êtes partagé(e) entre deux personnes.

Balance

Il y a beaucoup de nervosité dans l’air. En couple, cette journée n’est guère propice aux grands élans du cœur. Surtout, ne provoquez pas les disputes !

Scorpion

L’amour est le meilleur des remèdes. Célibataire, vous avez besoin de tendresse. En couple, les bras de votre partenaire ont des vertus apaisantes.

Sagittaire

Dans votre emploi du temps, il y a de la place pour tout le monde, sans exception. Vous savez parfaitement concilier votre carrière professionnelle et votre vie personnelle.

Capricorne

Vous n’avez pas la langue dans votre poche, aujourd’hui. Au travail comme en amitié, la diplomatie n’est pas votre qualité majeure. Tout n’est pas bon à dire !

Verseau

Votre créativité est mise en avant. Côté look, vous osez le mélange des genres. Au travail, vos idées dérangent ou enchantent, mais ne laissent jamais indifférent.

Poissons

Vous faites preuve d’une volonté de fer. Malgré les obstacles, vous refusez de vous avouer vaincu(e). Persistez, car à la longue votre audace sera payante !

CONSULTEZ AUDRAY GAILLARD et son équipe de voyants



20120523_fr_ouest