Issuu on Google+

ligue 1 P. 13 www.metrofrance.com

Bordeaux n’a pas dit son dernier mot

présidentielle P. 2-6

François 1 • Hollande élu avec 51,2 % des voix

• A Paris, la gauche prend la Bastille d’assaut

er

• Sarkozy, « un Français parmi les Français »

afP

BOR

ne jetez pas ce jOuRnal suR la vOie puBlique : OffRez-le à vOtRe vOisin !

metRO est impRimé suR du papieR 100% Recyclé.

lundi 7 mai 2012 n° 1700


événement

81 %

« C’est Nicolas Sarkozy qui a participé à la victoire de François Hollande. »

marine le Pen, présidente du Front National, hier sur TF1. Elle répondait à Nathalie KosciuskoMorizet (UMP), qui l’accusait d’avoir contribué au succès socialiste en appelant à voter blanc.

C’est le taux de participation au second tour de la présidentielle. Un chiffre en recul par rapport à 2007, mais supérieur au premier tour.

Mot clé Verts Attaque. Cécile Duflot Texte.(Europe EcologieLes Verts) : « Le résultat de ce CRédit pHoto

1

lundi 7 mai 2012 www.metrofrance.com

AFp

2

soir est une victoire pour tous les écologistes. C’est à la présidence de la République est une chance pour la France, pour l’écologie, la justice sociale et la démocratie. »

les résultats du second tour de l’élection Présidentielle (totalisation partielle du ministère de l’intérieur à 22 h 10)

51,24 %

48,76 %

lors de la proclamation des résultats, à tulle. AFp

Présidentielle

Le plus dur commence pour Hollande El

LES FAITS. Avec 52% des suffrages ys ée 2 exprimés (contre 012 48 % à Nicolas Sarkozy), François Hollande est le second président socialiste de la Ve République. Jérome Guillas

V

olonté d’incarner véritablement le changement ou de balayer une nostalgie tenace chez les socialistes, François Hollande, depuis la place de la cathédrale à Tulle, dressé sur

une estrade habillé d’un fond bleu très « UMP », n’a pas fait une seule référence à François Mitterrand lors de son premier discours de président. Aucune allusion directe non plus aux « fondateurs » de la gauche française, Jaurès ou Blum. L’ancien premier secrétaire a voulu s’adresser à la jeunesse et lui a promis la justice. Après un « salut républicain » adressé à Nicolas Sarkozy « qui a dirigé la France pendant cinq ans et qui mérite à ce titre tout notre respect », François Hollande a voulu se tourner vers l’avenir, quitte à reprendre l’argumentaire de son prédécesseur en voulant être « le

président de tous » ou en insistant sur « le premier devoir de président », celui de « rassembler ». Se voulant porteur d’espoir, il a assuré « qu’aucun enfant de la République ne sera abandonné, discriminé » et a demandé à être jugé, à la fin de son mandat, sur « deux engagements majeurs : la justice et la jeunesse », à l’aune d’une seule cause, celle de « l’égalité ».

A toute épreuve?

Nicolas Sarkozy, une heure avant la prise de parole du nouveau locataire de l’Elysée, a quant à lui souhaité «bonne chance au milieu des épreuves» à son successeur. «Ce sera

difficile mais je souhaite de tout coeur que la France, qui est notre pays, qui nous rassemble, réussisse à traverser les preuves», a-t-il poursuivi. Dans une période de crise sans précédent, bénéficiant d’une envie d’alternance mais surtout d’un rejet de Nicolas Sarkozy devenu le président le plus impopulaire depuis 1958, François Hollande sera attendu au tournant : celui du changement donc, voulu par les Français dans leur majorité, mais aussi celui des promesses tenues. Le mandat que les Français lui ont confié est « lourd, grand et beau ». §


événement

lundi 7 mai 2012 www.metrofrance.com

Mot clé MoDem

Mot clé Front de gauche

Ainsi est réglé le compte du fossoyeur des acquis sociaux et des services publics de notre République. »

François Texte. Attaque. Bayrou a réagi dans un communiqué à l’AFP : « Il CréDIT pHoTo CoLLET GUILLaUME/SIpa

afp CréDIT pHoTo

Jean-Luc Attaque. Texte. Mélenchon, ex-candidat du Front de Gauche, a « souhaité le meilleur » hier soir, à François Hollande. « Sarkozy, c’est fini, enfin!

faudra construire dans l’action un esprit d’unité nationale (...) C’est la responsabilité la plus importante du nouveau président de la République. »

3 sur le web titre Texte. A la sortie du bureau de vote, un homme a été victime d’un malaise dimanche matin à Joux (Rhône). Il n’a pas pu être ranimé. à lire sur titre CaboChon metrofrance.com/xxxxx metrofrance.com/joux

Tulle voit la vie en rose Corrèze

La foule agglutinée sur la petite place de la cathédrale de Tulle explosait de joie et se congratulait hier soir. La pluie redoublait d’in-

tensité, mais les prières de la ville étaient exaucées. Le visage de « François », l’ancien maire, venait de s’afficher sur l’écran géant. « C’est historique, s’extasiait Charlotte, une grand-mère venue avec ses petits enfants. Je leur ai expliqué que c’était un événement qu’ils pourraient ne jamais revoir de leur vie : ce soir, Tulle est le centre du monde. » Un peu plus loin, Hubert, 57 ans, débouchait le champagne. «C’est mon anniversaire, il y a cinq ans il n’avait pas le même goût, lâche-t-il, hilare. C’est quelque chose d’unique d’avoir un deuxième président de la République en Corrèze après Jacques Chirac, et en plus, cette fois, il est socialiste ! »

françois Hollande solennel

Comme François Mitterrand à Château-Chinon en 1981, c’est à ceux grâce auxquels il a bâti sa légitimité électorale que le « candidat normal » François Hollande a réservé sa première déclaration de Président. A 21 h 20, celui qui a appris les résultats depuis son bureau du Conseil général, sur les hauteurs de la ville, se frayait

« Ce soir, Tulle est le centre du monde » CHARLoTTE, une grand-mère venue avec ses petits-enfants.

un passage et grimpait sur la petite scène. La pluie s’arrêtait. « Mes chers concitoyens, les Français viennent, ce 6 mai, de choisir le changement en me portant à la présidence de la République, commençai-t-il, solennel. Je mesure l’immense honneur qui m’est fait et la tache qui m’attend. » Dans la foule, certains écoutaient religieusement, les yeux embués. « Le changement que je vous propose doit être à la hauteur de la France. Il commence maintenant », poursuivait François Hollande, demandant à être jugé sur « deux engagements : la justice et la jeunesse ». Les acclamations pleuvaient. Ses derniers mots étaient aussi pour les Corréziens. « Nous ne nous séparerons pas, je reviendrai », concluait-il, ému, aux côtés de sa compagne Valérie Trierweiler avant de rejoindre ses camarades socialistes à Paris en avion privé. Un accordéon entamait un air que le public reprenait en choeur. La vie en rose, d’Edith Piaf. §GiLLES DANiEL, à Tulle

François Hollande avant son discours à Tulle. afp

EXPRESS Ségolène Royal (PS) : « a l’annonce des résultats, françois Hollande était concentré et grave. Il est conscient de l’énormité du travail à accomplir. »§Dominique Paillé (Parti radical) : « Cette défaite de Nicolas Sarkozy confirme l’erreur stratégique de la droitisation de sa campagne électorale et de l’UMp. »§Jean-Marie Le Pen (FN) : « L’UMp, c’est une grande société qui fait faillite. Je pense à M. Sarkozy... Sic transit gloria mundi... ainsi passe la gloire du monde. » §Martine Aubry (PS) : « Cette victoire n’est pas celle d’un camp contre l’autre, mais la victoire de la france. » §Rama

Yade (Parti Radical) : « Demain, je pense qu’au regard des promesses façon “on rase gratis” de françois Hollande, on aura du travail. »


ACTU

4 A la Bastille

« Un jour béni pour la gauche, et la France » joie. Avant même la confirmation de la victoire de François Hollande, à Paris, des milliers de sympathisants ont envahit la place de la Bastille. historique. Cela faisait dix-sept ans qu’ils attendaient de revoir la gauche au pouvoir. ADRiEN CADoREl

« Pour le business, ça peut être une grande soirée. Enfin, il faudrait pour ça que ce soit Hollande qui gagne. Là, je suis sûr d’exploser mon chiffre d’affaires ». Derrière son stand de sand-

wich implanté sur la place de la Bastille pour l’occasion, Ali entend bien vivre une grande soirée. Une heure et demie avant l’annonce officielle des résultats, le quinquagénaire avoue ne pas se soucier de politique. « Gauche ou droite, je ne vois pas la différence. Par contre, Sarkozy ce n’est plus possible », ajoute ce Français d’origine marocaine. « Jamais un homme politique n’aura aussi bien fait comprendre aux étrangers qu’ils n’étaient pas les bienvenus. ». A une heure des résultats, des milliers de personnes affluent déjà. « Ça me rappelle tant de souvenirs », sourit Sidonie, à la vue des quelques casses-cou se lançant dans l’ascension de la colonne de Juillet. « J’étais là en 1981 », se souvient cette retraitée de la fonction publique. « A

lundi 7 mai 2012 www.metrofrance.com

ambiance

l’époque, on a senti un souffle nouveau. Comme ce soir, je pense que cela va être un jour béni pour la gauche, mais aussi pour la France ».

Place au rassemblement

A une demi-heure du dénouement, les enceintes installées crachent du reggae. Puis le silence se fait lorsque les deux écrans géants projettent les résultats : François Hollande accède à la magistrature suprême. La foule exulte, les drapeaux flottent et les fumigènes embrument rapidement les lieux. « Les Français vont enfin être gouvernés avec respect s», clame Baptiste, un Polytechnicien de 26 ans. « Mais le plus dur est devant nous. Il va falloir rassembler la gauche et même au delà, afin que les promesses de campagne ne demeurent pas de simples slogans ». Alors que les prises de paroles de Ségolène Royal et de Manuel Valls sont accueillies par d’intenses clameurs, les images de Nadine Morano et Rachida Dati déclenchent un torrent d’insultes. « C’est la fin d’un système, la fin d’une époque aussi », s’émeut Béatrice, une directrice de théâtre de 36 ans. « On va retrouver notre pays, notre identité, nos différences ». Deux heures après les résultats, Ali, de son côté, remballe son stand. « J’ai tout vendu en une heure », s’amuse t-il. « Je peux déjà remercier Hollande. Pourvu que ça dure ».§

SoUlAgEMENT. A l’annonce des premiers résultats favorables à François Hollande, les milliers de sympathisants socialistes réunis place de la Bastille laissent exploser leur joie. AFP ESPoiRS. Les électeurs attendent beaucoup du Parti socialiste et de son programme. La pression est déjà sur les épaules du nouvea président. AFP

CHANgEMENT. Au-delà de l’élection de leur candidat, pour le peuple de gauche, ce 6 mai met surtout fin à cinq ans de Sarkozy. gETTy

NoCTURNE. Alors que le jour se couche sur Paris, les heureux de la présidentielle se préparent à une grande fête qui va durer jusque tard dans la nuit . Laurent Cipriani/AP/SIPA

EXPRESS Arnaud Montebourg (PS). « C’est un acte d’optimisme, un désir de réconciliation nationale, le souhait que nous nous tenions la main dans cette période difficile. »§Jean-François Copé (UMP). « L’heure est à la mobilisation maintenant. La campagne pour les législatives commence dès demain. » §Valerie

Trierweiler (compagne de François Hollande) : « Tout simplement fière d’ accompagner le nouveau président de la République et toujours aussi heureuse de partager la vie de Francois. »§Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP). « Ce sont les 2 millions de bulletins blancs qui font gagner François Hollande. »§Harlem Désir (PS). « C’est la fin de l’arrogance : ce 6 mai est un jour de victoire pour tous les républicains. »


événement

lundi 7 mai 2012 www.metrofrance.com

5

Nicolas Sarkozy hier, après le discours qu’il a tenu devant ses militants, à la Mutualité. sipa

Nicolas Sarkozy tire sa révérence UMP

Le ton est humble, La voix basse. Attendu initialement pour 21 heures, Nicolas Sarkozy a surpris la foule réunie à la Maison de la Mutualité, en entrant sur la scène seulement quelques minutes après l’annonce de sa défaite. Devant un parterre de militants émus, le président a réalisé un court discours en forme d’adieu. Reconnaissant sa défaite, il a d’abord tenu à féliciter François Hollande : « La France a un nouveau président de la République. C’est un choix démocratique, républicain, qui doit être respecté », a-t-il déclaré, haussant la voix pour couvrir les

cris de déception des militants. « Je porte la responsabilité de cette défaite », a-t-il poursuivi sous les acclamations du public, avant d’enjoindre ses sympathisants à donner « l’image d’une France rayonnante, démocratique, ouverte qui ne baisse pas la tête ». « Vous êtes la France éternelle, je vous aime », a-t-il conclu, visiblement ému, devant les clameurs du public, avant de quitter la scène.

L’après sur toutes les lèvres La défaite du président sortant pose désormais la question de l’avenir de l’UMP. Avec ou sans

Nicolas Sarkozy ? Pendant la campagne, il avait prévenu explicitement qu’il quitterait la vie politique s’il était battu. Dans son discours, le président sortant l’a annoncé à mi-mot : « Une autre époque s’ouvre. Dans cette époque, je serai l’un des vôtres (…) Je vais redevenir un Français parmi les Français ». Et d’ajouter : « Ma place ne pourra plus être la même. (...) Mon engagement dans la vie de mon pays sera différent ».La bataille s’annonce donc pour la succession du parti, qui doit choisir son nouveau leader à l’automne, et dont l’actuel patron Jean-François Copé, est contesté. Mais hier soir, l’heure était à

l’unité affichée. Malgré la déception, tous les responsables de la majorité se sont relayés, avec pour mots d’ordre: « l’unité » et « il faut gagner les législatives » de juin. Car comme l’a rappelé le ministre des Affaires Etrangères, Alain Juppé, hier soir, « le tsunami antiSarkozy n’a pas eu lieu ». « Il faut se mobiliser pour les législatives afin de ne pas donner tous les pouvoirs à la gauche », a assuré JeanFrançois Copé. Le troisième tour se jouera donc en juin. « Nous avons perdu cette élection présidentielle, mais non, ce n’est pas fini », a conclut Nathalie Kosciusko-Morizet. §jUlie MeNdel, à la mutualité

eXPReSS Pierre Moscovici (PS). Nous nous sentons assaillis par ce sentiment de responsabilité et de gravité.§Christian estrosi (UMP). Je serai un des plus combatifs pour dénoncer toute attitude qui tendrait à diviser notre famille politique. il y a une légitimité en place, celle de Jean-François Copé.§jean-luc Bennahmias

(Modem). Je me félicite de son élection mais j’attends de voir comment il va appeler à un rassemblement extrêmement large.§Henri Guaino (UMP). Mon état d’esprit, c’est un peu de tristesse. Et puis un sentiment d’injustice parce qu’il (sarkozy) a accompli quelque chose d’extraordinaire pendant ces quatre années. Aurélie Filippetti (PS). « On a l’habitude de vivre dans une Ve République qui devient monarchique. il faut considérer que le président de la République doit se mettre au service de ces concitoyens.


6

événement

devant le siège du Parti socialiste, rue de Solférino, Paris Viie. REVELLI-BEAUMONT/SIPA

Solferino ivre de bonheur PS

« Je patiente depuis 17 ans, je n’attends pas une minute de plus ! » A quelques

secondes du coup de sifflet final, Solférino retenait son souffle. Puis, comme un seul homme, la foule massée devant le siège du PS exultait. 20 heures. Un écran géant laissait apparaître le visage de François Hollande. Des « On a gagné ! On a gagné ! » fusaient, des bouchons de champagne côtoyaient des cotillons tricolores dans le ciel. Sous le portrait du nouveau chef de l’Etat, Benoît Hamon et Harlem Désir s’offraient un bain de foule. Et pouvaient laisser échapper leur joie, après avoir joué de la langue de bois tout au long de soirée. « Je suis raisonnablement optimiste », concédait le porte-parole du PS vers 18 heures. Pour chacun, la victoire était une quasi-certitude. Rivés sur leurs écrans de portable, à l’affut du moindre résultat, les dirigeants socialistes masquaient non sans mal leur joie à l’approche du verdict. « Salut jeune homme ! », glis-

sait un Laurent Fabius ravi en croisant Jack Lang. « La victoire de François est un message d’espérance. Il y aura dès demain (aujourd’hui, Ndlr) un changement de climat », estimait l’ex-ministre de la Culture.

« Hollande sera à la hauteur »

Histoire de détendre l’atmosphère, d’autres se remémoraient la victoire d’un autre François. « En 1981, j’avais 20 ans et je dansais à la Bastille », se souvenait le sénateur David Assouline. La députée Aurélie Filippetti, elle, était plus jeune : « J’avais 8 ans ! ». Mais si l’heure était à la fête, tous s’accordaient sur l’ampleur de la tâche. « On a la responsabilité de la France sur nos épaules. François Hollande sera à la hauteur », estimait Aurélie Filippetti. Un avis partagé par David Assouline : « On sait que ça va être dur. » En attendant, chacun savourait. «Une nuit de bonheur nous attend», lâchait Jack Lang avant de s’éclipser, direction la Bastille. » §ThomaS Guien, au siège du Ps

lundi 7 mai 2012 www.metrofrance.com

a la mutualité (Paris Ve), où les militants umP étaient rassemblés. MIcHEL EULER/AP/SIPA

L’UMP pense déjà au 3e tour umP

Jusqu’au dernier moment, ils ont voulu y croire. Réunis Maison de la Mutualité (Paris Ve) les militants UMP se défiaient des pronostics. « Les sondages ? Ils se sont trompés au premier tour. Alors, pourquoi pas au second ? », raillait Pierre-Henri, 19 ans. Sur le stand des jeunes Populaires, il distribuait des T-shirts « Les jeunes avec Sarko » à tour de bras. « Ça part comme des petits pains », souriait le jeune homme. A l’intérieur, la salle était surchauffée. Aux cris de « Hollande en Corrèze, Sarkozy à l’Elysée », les militants jouaient même les sondeurs du dimanche en scandant « Sarko à 50,5 ! ».

« On est dans la m... »

Mais l’euphorie était de courte durée. Quand l’écran géant affichait les résultats, un grand cri de stupeur parcourait la salle. Avant une immense clameur. « Merci Sarkozy ! » scandait la foule avant

d’entonner « On est dans la merde, on est dans la merde ! » A peine 20 minutes plus tard, Nicolas Sarkozy arrivait sur scène, devant une marée de drapeaux bleublanc-rouge. Après 10 minutes de discours, il était chaleureusement applaudi. Et quand il concluait : « Je vous aime, merci », certains peinaient à se retenir. Guillaume, 24 ans, pleurait à chaudes larmes. « Son discours m’a ému. Il s’est battu jusqu’au dernier jour », expliquait le jeune homme. Mais rapidement, l’émotion a laissé place à la politique. JeanFrançois Copé, François Fillon, Valérie Pécresse et tous les ténors de l’UMP se rendaient à la Mutualité remercier les militants et surtout appeler à la “mobilisation générale” pour les législatives. Dehors, drapeaux encore à la main, Thibault et François-Xavier l’avouaient. « On est dépités. Mais maintenant, on pense au 3e tour. On se battra jusqu’au bout. » §CeriSe Sudry-Le dû, à la Mutualité

Jean-Pierre Chevènement (mrC). cette belle victoire est d’abord celle de François Hollande, de la force tranquille qu’il a exprimée avec talent et constance. Jean-Pierre raffarin (umP). « Je pense que dans le passé la gouvernance n’a pas été suffisamment diverse. Dans l’avenir, il nous faut une vraie gouvernance avec plus de diversité.§Jack Lang (PS). c’est un événement qui sera fêté aussi dans beaucoup de pays du monde, c’est un message d’espoir adressé à beaucoup de peuples. §nicolas dupont-aignan (président de debout la république). Le changement ne changera rien tant que la France restera soumise à Bruxelles. Au delà de la droite et de la gauche il y a l’indépendance. §Lionel Jospin (PS). c’est une élection qui se déroule dans une situation plus exceptionnelle que 1981.


lundi 7 mai 2012 www.metrofrance.com

ACTU FRANCE

ACTU MONDE

7

Bettencourt : de Maistre reconvoqué

Justice

Patrice de Maistre, l’ex-gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, sera à nouveau entendu jeudi. Incar-

céré depuis le 23 mars, il est convoqué le 10 mai prochain pour une audition par les juges d’instruction bordelais, selon une source proche du dossier. Il fait l’objet de deux mises en examen : une première pour abus de faiblesse, complicité d’abus de confiance et escroquerie aggravées par état de vulnérabilité au préjudice de Liliane Bettencourt, ainsi que pour blanchiment. Une seconde pour de nouveaux faits qualifiés d’abus de faiblesse et d’abus de biens sociaux. Ses avocats affirment que les juges utilisent la prison comme moyen de « faire pression » sur leur client, lequel aurait pu, selon eux, être laissé en liberté sous contrôle judiciaire. Selon les conseils de Patrice de Maistre, c’est l’occasion pour les juges de l’interroger sur

les sept rapatriements en espèces depuis la Suisse qu’ils ont mis au jour.

Financement de l’UMP ?

Des rapatriements qui pourraient s’inscrire dans le cadre du financement présumé illicite de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. Dans le détail, deux versements de 400 000 euros chacun : l’un effectué le 5 février 2007, deux jours avant un rendez-vous avec Eric Woerth (alors trésorier de l’UMP), confirmé par les deux intéressés ; l’autre le 26 avril 2007, date correspondant à une note trouvée dans l’agenda de François-Marie Banier. Alors très proche de l’héritière de L’Oréal, il lui prêtait les propos suivants : « De Maistre m’a dit que Sarkozy avait encore demandé de l’argent. J’ai dit oui. » Des retraits en liquide que Patrice de Maistre a jusqu’ici toujours niés. §Hamza HIzzIr

EN BREF

Fait divers

Deux personnes âgées appartenant à la communauté musulmane ont été aggressées, a-t-on appris hier. Les faits se sont pro-

duits dans la nuit de vendredi à samedi à Amiens. Les deux hommes, âgés de plus de 70 ans, ont été roués de coups par deux individus se réclamant de l’extrême droite.

Drame

Un adolescent de 12 ans est mort électrocuté hier. Il a fait

une chute, depuis un toit, sur un transformateur encore alimenté d’une usine désaffectée de Conchesen-Ouche (Eure). Les pompiers et le médecin du Smur dépêchés sur place n’ont rien pu faire pour le réanimer.

Justice

Cinq personnes ont été mises

en examen pour assassinat hier. Elles sont soupçonnées d’être

impliquées dans la mort d’un jeune homme tué par balles à Feuquières (Oise). Un fusil à pompe, qui pourrait être l’arme du crime, a été retrouvé chez l’un des mis en examen. Agée de 19 ans, la victime a été abattue dans la nuit de jeudi à vendredi en pleine rue.

Crime passionnel

Un homme de 54 ans aurait tué son rival amoureux. Il était en garde à vue hier à Strasbourg. Les faits se sont déroulés samedi vers 7 heures, sur un parking situé près d’un lycée, dans un quartier périphérique de Strasbourg. L’homme a d’abord tué avec une carabine son rival amoureux, qui se trouvait dans une voiture avec sa maîtresse. Puis il s’en est pris à coups de crosse à sa compagne, qu’il a très grièvement blessée à la tête, avant d’être maîtrisé par un jeune homme.

Croquis d’audience de Wallid ben attach, à gauche et Khaled Cheikh mohammed, lors du procès pour les attentats du 11-Septembre. Janet HaMLin/aP/SiPa

11- Septembre, vers le « procès du siècle » Etats-Unis

Un peu plus de onze ans après les attentats du 11-Septembre, cinq hommes ont été formellement mis en accusation, samedi 5 mai à Guantanamo. Accusés

notamment du meurtre des 2 976 victimes des attentats, les suspects, vêtus d’une tunique blanche et portant pour certains un turban, ont à leur manière défié le tribunal par leurs prières et surtout par leur mutisme absolu. Le Pakistanais Khaled Cheikh Mohammed, 47 ans, qui a revendiqué la paternité des attentats « de A à Z », son neveu Ali Abd al-Aziz Ali, les Yéménites Ramzi ben al-Chaïba et Wallid ben Attash ainsi que le Saoudien Moustapha al-Houssaoui, n’ont pas indiqué s’ils plaidaient coupable ou non, après la lecture de l’acte d’accusation de 88 pages.

Peine de mort encourue

Les cinq terroristes présumés, poursuivis pour « complot, attaques sur des civils, blessures intentionnelles, meurtres et violation du droit sur la guerre, destruction, détournement d’avions et terrorisme », encourent la peine de

mort. Par deux fois, le juge militaire James Pohl a suspendu la séance, reconnaissant le droit à la prière des prévenus. Seule infraction à la loi du silence qu’ils se sont fixée, le Yéménite Ramzi ben alChaïba a protesté contre le traitement que leur a réservé l’armée américaine. « L’ère de Kadhafi est finie, mais on a Kadhafi ici », a-t-il lancé, faisant allusion aux conditions de leur détention, d’abord dans une prison secrète de la CIA, puis à Guantanamo.

Prochaine étape en mai 2013

« Vous allez nous tuer et dire ensuite qu’on s’est suicidés », a-t-il aussi crié. Présentant une longue barbe teintée au henné, Khaled Cheikh Mohammed, est apparu extrêmement calme. David Nevin, son avocat, a déclaré que son client était « extrêmement préoccupé par l’équité de la procédure de mise en accusation », qui a duré deux heures de plus que ce que prévoit la loi. La prochaine étape du « procès du siècle » aux Etats-Unis ne devrait pas débuter avant le mois de mai 2013.§TIJanI SmaoUI AVEC AFP

EXPrESS Grèce. Les deux partis pro-austérité, qui gouvernaient ensemble au sein d’une coalition depuis novembre 2011, se sont effondrés lors des législatives, hier.§russie. Plus de 250 personnes ont été interpellées hier lors d’un rassemblement à Moscou contre le retour au Kremlin de Vladimir Poutine.§afghanistan. Un soldat de l’Otan a été tué hier.


votre job

2

lundi 7 mai 2012 www.metrofrance.com

La génération Y se fait désirer Il fait bon être né dans les années 1980. Les chefs d’entreprise de plus de

500 salariés plébiscitent la génération Y, qu’ils considèrent comme plus enthousiaste (44 %), plus polyvalente (46 %) et plus efficace (36 %). C’est ce que révèle un sondage Ipsos pour le groupe Cesi.

150

C’est le nombre de postes à pourvoir chez CCA International (relation client à distance) en Poitou-Charentes. Postulez avant fin mai à Sipa

8

recrutement@ccainternational.com

votre histoire Vous avez trouvé un emploi atypique ? Vous avez été recruté sur un coup de tête ? Vous avez retrouvé un job après une longue recherche ? Racontez-nous… rendez-voUs sUr metrofrance.com/job

Formations artistiques

Des études sur mesure scolarité. Différents cursus scolaires existent pour travailler dans le milieu de la mode. choix. Metro vous donne les clés pour bien vous orienter. Hugo giusti

C

hoisir la bonne école de mode donne parfois du fil à retordre. Mais cela peut valoir le coup de se retrousser les manches : stylisme et modélisme offrent de bonnes perspectives professionnelles. « Les métiers de la mode sont très dépendants du cycle économique du moment. Mais le luxe français se porte bien et reste donc vecteur d’embauche », explique Nicolas Fellus, directeur de la rédaction de Studyrama. Depuis octobre 2008, l’action de LVMH a ainsi gagné plus de 80 % et celle de PPR près de 20 %. A la fin de 2010, le chiffre d’affaires du luxe mondial culminait à son plus haut niveau historique, autour de 170 milliards d’euros.

Une orientation dès la 3e

Si vous avez envie d’en découdre avec le textile depuis tout petit, optez dès la troisième pour un bac option arts appliqués. « Cette spécialité permet d’acquérir les bases du dessin. C’est toujours un plus lorsque l’on postule pour les écoles de mode », affirme Odile, 32 ans, responsable de sa propre collection. Pour ceux qui désirent entrer rapidement dans le monde du travail, le BTS de design de mode « permet une bonne entrée en matière et fournit un premier

Cours de coupe et modelage au studio Bercot, une école privée de stylisme de mode, à Paris. LyDie/Sipa

bagage indispensable pour la suite, ajoute Nicolas Fellus. Mais ce BTS reste insuffisant pour trouver du travail dans une enseigne de renommée. » En revanche, il facilite l’accès aux écoles plus réputées.

ecole privée oU pUbliqUe ?

« Il existe de très bonnes écoles en France. L’important est de savoir précisément ce que l’on veut, chacune d’entre elles ayant ses spécificités », remarque Sylvie Ebel, directrice générale adjointe de l’Institut français de la mode (IFM). « L’inconvénient des écoles privées, c’est évidemment leur prix. Mais si elles restent très chères, elles sont aussi plus en phase avec

les réalités économiques et professionnelles du moment, renchérit Nicolas Fellus. Elles bâtissent leur succès sur la certitude donnée à leurs étudiants de trouver du travail une fois diplômés. » Une analyse reprise par David Polak, président de l’école Formamod (de 7 750 à 8 500 euros l’année) : « Au bout de trois ans, 80 % de nos étudiants trouvent directement du travail. » Selon Studyrama, le salaire de base oscille alors entre 1 500 et 2 300 euros net.

et le marketing ?

Si vous ne savez manier ni le crayon ni l’aiguille, pas de panique. « Une collection est totalement réussie si elle bénéficie

d’une politique commerciale efficace, rappelle Nicolas Fellus. Alors si on ne possède pas le talent artistique des “petites mains”, le marketing reste un secteur recherché par les grandes marques et permet d’être quotidiennement au contact des créateurs. » Toujours est-il que ce sont des métiers difficiles et très compétitifs. « Il faut avoir une forte personnalité et une bonne dose de talent », prévient Sylvie Ebel. Une chose est sûre, pour percer dans le milieu, il vous faudra faire votre balluchon et venir vous installer dans la capitale, où l’on retrouve « 90 % des emplois du secteur », précise David Polak. Paris, une ville à la mode.§


votre job

lundi 7 mai 2012 www.metrofrance.com

Contact commercial emploi@publications-metro.fr 01 53 34 78 42

Votre j3b

© Crédit photo : iStockphoto

© Crédit photo : iStockphoto

Votre j3b

Chaque lundi, retrouvez les bons plans formation Contact commercial emploi@publications-metro.fr - 01 55 34 43 81

9


votre job

lundi 7 mai 2012 www.metrofrance.com

Elles racontent…

NoéliE, 23 ans, est étudiante en troisième année à l’école Formamod

Comment avez-vous su que vous vouliez travailler dans la mode ? J’ai toujours customisé mes vêtements. Alors, lorsque je me suis rendu compte après mon bac ES que la fac d’anglais ne me convenait pas, j’ai tenté de joindre l’utile à l’agréable. Ça a été le déclic et je me suis tournée vers une formation artistique. Je suis allée à un salon de L’Etudiant et j’ai choisi de m’inscrire à Formamod. Pourquoi avoir choisi celle-ci ? Pour son côté familial et intimiste. Je comparais les différents stands et j’étais moins enchantée par les grosses écuries, du type Esmod. Ici, on n’est pas un numéro. Et même si l’enseignement est davantage tourné vers le modélisme, on acquiert les notions indispensables

« Il faut se spécialiser le plus tôt possible » DR

« On a tendance à se stresser pour l’après-école » en stylisme. On a tous les outils nécessaires pour réaliser notre propre collection. Un book très utile, en complément de notre CV, pour trouver un emploi. Pensez-vous trouver du travail rapidement une fois diplômée ? On a tendance à beaucoup se stresser pour « l’après ». Or le monde de la mode est vaste. On peut devenir styliste ou modéliste, mais également travailler dans un bureau de tendance, comme coach en image ou encore dans un magazine, afin d’anticiper et d’analyser les futures modes saisonnières. De plus, grâce aux stages de l’école et à la possibilité de faire deux ans en contrat de professionnalisation au sein d’une entreprise, l’insertion est facilitée. §prOpOs rEcuEIllIs par H. G.

odilE, 32 ans, est créatrice et responsable de sa propre marque. Elle est sortie de Formamod en 2008

Avez-vous toujours été attirée par le milieu de la mode ? Oui, toujours ! Depuis toute petite je suis une passionnée de lingerie… Mais je n’ai pas intégré Formamod tout de suite après mon bac littéraire option arts appliqués. Celui-ci m’a permis d’acquérir les bases du dessin, ce qui, à 18 ans, n’est pas négligeable. Je me suis ensuite orientée vers une fac d’histoire de l’art. Puis, après ma licence, j’ai suivi les cours de l’école supérieure d’art Françoise-Conte. Enfin, j’ai intégré Formamod, qui propose un cursus d’un an « spécial lingerie », idéal donc pour moi. Comment s’est passé « l’après-Formamod » ? Difficile au début. J’allais de stage en stage, sans réelle perspective

d’embauche. Mais l’école m’avait donné les moyens techniques de créer ma propre collection. Alors, toute seule dans ma chambre, j’ai commencé à imaginer des formes et à les fabriquer. Il est délicat de démarcher les ateliers et les fournisseurs. Mais au bout d’un an, j’avais mon propre « produit ». Le Bon Marché l’a commercialisé et, aujourd’hui, il se vend en France, en Suisse et aux Etats-Unis. Quels conseils donneriez-vous à de jeunes étudiants ? Les possibilités d’évoluer dans la mode sont si vastes (maille, homme, femme, tendances…) qu’il est important que la personne sache précisément ce qu’elle veut faire afin de se spécialiser le plus tôt possible. §prOpOs rEcuEIllIs par H. G.

AU QUOTIDIEN

Votre j3b

Chaque lundi, retrouvez les offres d’emploi dans votre quotidien Metro Contact commercial emploi@publications-metro.fr - 01 53 34 78 42

© Crédit photo : iStockphoto

DR

10


CULTURE

lundi 7 mai 2012 www.metrofrance.com

3

Cinéma Josiane Balasko ne s’arrête plus. A l’affiche de

Maman cette semaine, l’actrice va bientôt entamer le tournage de Nenette, comédie dans laquelle elle donnera la réplique à Michel Blanc.

TOP

AMERICAN PIE 4. Neuf ans après le troisième épisode, le retour de la série comique avec Jason Biggs réalise le meilleur démarrage parmi les nouveautés de la semaine. Le film a séduit plus de 110 000 spectateurs mercredi dernier, très loin devant la concurrence.

musique

FLOP

11

Samuel l. JaCKSON. L’acteur est critiqué sur Twitter pour s’en être pris à AO Scott, un journaliste du New York Times qui exprimait ses réserves au sujet d’Avengers. « Aidons-le à trouver un nouveau job où il soit compétent », avait posté la star.

en dix ans de carrière, norah jones a déjà vendu plus de 40 millions d’albums. Charles sykes/aP/sIPa

Le blues lui va si bien retour. Norah Jones publie Little Broken Hearts, son cinquième album. vécu. Un opus inspiré par sa vie sentimentale, enregistré sous la houlette du producteur Danger Mouse. jérôme vermeLin

«

Je ne suis pas le genre de personnes à qui on donne des ordres », affirme Norah Jones en décochant un petit sourire mutin. Il y dix ans tout juste, la jeune femme touchait le jackpot dès son premier album, Come Away With Me. Un délice jazzy-folk, alternative subtile aux superproductions pop, qui s’écoulera à plus de vingt millions d’exemplaires et verra son auteure décrocher pas moins de huit grammy awards. « Je suis la première étonnée lorsqu’on me dit que je fais ce métier depuis si longtemps », explique l’intéres-

sée, qui vient de fêter ses 33 ans. J’ai eu beaucoup de chance, car à l’époque je ne cherchais même pas à être signée. Mais si ce succès précoce était un peu effrayant parfois, il m’a donné du contrôle. Et surtout de la liberté. »

Composé sur le vif

Quatre disques plus tard, Norah Jones a pas mal bourlingué. Sur les routes du monde entier, sur un plateau de Wong Kar-wai pour My Blueberry Nights, et aussi dans sa vie sentimentale. Longtemps en couple avec son bassiste, Lee Alexander, la chanteuse fait le deuil d’une autre relation sur Little Broken Hearts, son cinquième opus, enregistré avec Brian Burton, alias Danger Mouse, la moitié du duo Gnarls Barkley. « Mes paroles sont toujours un mélange de fiction et de vécu », précise la chanteuse lorsqu’on évoque des titres comme « She’s 22 » ou « Miriam », dont les paroles

semblent adressées à une rivale féminine. « Certains artistes ont une imagination folle, ils sont très à l’aise pour raconter des histoires complètement inventées. Pour moi, on touche davantage le public si ça vient du cœur. » Musicalement, la collaboration avec Danger Mouse lui permet de s’affranchir une bonne fois pour toutes de l’image de « jolie petite chanteuse de jazz » qui lui a longtemps collé à la peau. « Pour la première fois, je suis entrée en studio sans la moindre note de musique écrite à l’avance. Brian s’est mis à la batterie, moi à la guitare ou à la basse. Et on a composé sur le vif, avec quelques références communes, des groupes comme Fleetwood Mac ou Violent Femmes. » Quant à la pochette de l’album, hyper vintage, elle s’inspire de l’affiche de Mudhoney, un film de 1965 du sulfureux Russ Meyer. « Elle était accrochée au mur pendant

tout l’enregistrement et je me suis dit que ça collait bien avec le disque, explique miss Jones. Romantique... mais un peu flippé aussi ! » §

on adore

rupture en cinémascope De ses peines de cœur, Norah Jones avait déjà tiré un excellent disque, The Fall, sorti en 2009. Le blues réussit bien à la New-Yorkaise et Little Broken Hearts s’écoute comme la B.O. d’une romance qui tourne au vinaigre, les petites piques en prime. Les titres sont courts mais l’habillage sonore cinématographique offre un écrin de choix au timbre de la chanteuse, tour à tour malicieuse, mélancolique ou menaçante. Une belle surprise.


12

médias

lundi 7 mai 2012 www.metrofrance.com

Jeunes parents mode d’emploi

EN BREF

Confidentiel RTL

Patrick Sébastien aime YouTube.

L’animateur a choisi le site de partage pour annoncer ses futurs projets. Il a ainsi révélé qu’il avait resigné avec France 2 pour une saison du « Grand Cabaret » et des « Années bonheur », et qu’il préparait une soirée spéciale consacrée au « Grand Bluff » pour fin 2012.§PhiliPPe bailly/nPa Conseil

le présentateur de « Fort Boyard » sera aux manettes de « Take the money and run », une nouvelle émission que 13e Rue diffusera au mois de juin. Dans ce jeu produit par Jerry Bruckheimer, de vrais policiers et des anonymes s’affronteront pour gagner 100 000 euros. Jamel Debbouze. BALTEL/SIPA

Chaque lundi, retrouvez une info média révélée dans l’émission « Les dessous de l’écran » de Christophe decroix, sur rTL, le dimanche à 13 h 10.

Succès

« The Voice » en tête des audiences. La demi-finale du télécrochet de TF1 a réuni 7,2 millions de fidèles samedi soir, soit 30,7 % de part de marché. Côté talent, ce sont Al. Hy, Stéphan, Aude et Louis qui se sont qualifiés pour la finale, samedi prochain.

Nouveauté

Un nouveau projet pour Olivier Minne ? D’après le site de Télé Star,

20.50 Série

Fiction

Jamel Debbouze ne chôme pas.

L’humoriste planche actuellement sur deux séries pour le compte de M6.D’après Télé 2 Semaines, la première, intitulée Stand up raconterait le quotidien d’une troupe de comédiens, tandis que la seconde se penchera sur l’histoire de France sous forme de petites capsules.

20.35 Série doc.

Joséphine, ange gardien «Police blues». Avec Mimie Mathy, Yvon Back, S. de La Rochefoucauld.

Cold case «Deux mariages». Avec Kathryn Morris, John Finn, Jeremy Ratchford.

22.40 Esprits criminels Série. «Code d’honneur» «Le pyromane» - «Mis à nu». Avec Mandy Patinkin, Thomas Gibson. 1.10 Au field de la nuit Magazine. Présentation : Michel Field.

21.30 Cold case Série. «Baby Blues» «Sauver Sammy». 23.00 Mots croisés Mag. Présentation : Yves Calvi. 0.15 Journal de la nuit 0.35 Le cid Opéra. 2.50 Toute une histoire

TMC

w9 20.50 Maman, j’ai encore raté l’avion Comédie de Chris Columbus. 1992. USA. 115 mn. Avec Macaulay Culkin, Tim Curry. 22.50 Maman, j’ai raté l’avion ! Comédie de Chris Columbus. 1990. USA. 100 mn.

Qui a dit qu’avoir un enfant n’était qu’une partie de plaisir ? Parce qu’il

n’existe pas de catalogue Ikea à usage des futurs parents, Arte propose un webdocumentaire ludique et instructif qui confirme la bonne santé du genre. Pour le voir, rien de plus simple : connectez-vous sur le site (http://moderncouple. arte.tv/fr/) et découvrez les quatorze vidéos de 3 à 4 minutes (sept pour papa, sept pour maman) réalisées par Andrès Jarach et Lucia Sanchez.

Vergetures et insomnies

20.35 Série

20.45 Transformers 2 - la revanche Sciencefiction de Michael Bay. 2009. USA. 144 mn. 23.20 Les visiteurs II : les couloirs du temps Comédie de Jean-Marie Poiré. 1998. Fr. 118mn. Avec Jean Reno.

Web

Élysée 2012, la vraie campagne. De Serge Moati. 2012. 22.20 Soir 3 23.15 Le monsieur de la pub Doc. 2009. «Marcel BleusteinBlanchet». 0.50 Chabada Magazine. Présentation : Daniela Lumbroso. 1.35 Soir 3

NT1 20.45 Tous différents Magazine. «Nous sommes plus forts que notre handicap !» «Je suis naturiste et j’assume». Présentation : Émilie Mazoyer. 0.05 Obèses : perte de poids extrême

NrJ12 20.35 Nikita Policier de Luc Besson. 1990. Fr/Ital. 113 mn. Avec Anne Parillaud, Jean-Hugues Anglade. 22.45 Kill bill : volume 2 Action de Quentin Tarantino. 2004. USA. 135 mn.

Loin des clichés de la maternité béate véhiculés par les magazines féminins, les réalisateurs de Modern Couple répondent à toutes les questions que se posent les futurs parents avant, pendant et après l’arrivée de bébé. De la peur de devenir « un boudin » à l’allaitement (à quel sein se vouer ?), en passant par le choix de la nounou

20.55 Série

Luther «Argent roi». Avec Idris Elba, Ruth Wilson, Steven Mackintosh. 21.50 Luther Série. «Tuer pour survivre». 22.40 Spécial investigation Magazine. «Élysée 2012 : journal non autorisé». Présentation : Stéphane Haumant. 23.40 Jour de foot

Un webdoc qui bouscule les clichés. dr

(bien mais pas mieux que soi), cet habile mélange entre témoignage et saynettes rigolottes ravira les (futurs) parents. Ces derniers pourront aussi partager leur expérience et répondre aux questions posées à l’issue de chaque vidéo. Les réponses alimenteront une base de données statistiques intégrée au documentaire. De quoi se sentir moins seul(e)s entre deux biberons...§rania hoballah

20.35 Film

20.45 Film

Femmes au bord de la crise de nerfs Comédie de Pedro Almodóvar. 1987. Esp. VM. 1h26. Avec Carmen Maura, Rossy de Palma. 22.05 Le plaisir de chanter Comédie d’Ilan Duran Cohen. 2007. Fr. 98 mn. Avec Marina Foïs. 23.40 Bielutine Doc. 2011. «Dans le jardin du temps».

FrANCE 4 20.40 Johnny English Comédie de Peter Howitt. 2003. Brit. 90 mn. Avec Rowan Atkinson, Natalie Imbruglia, Ben Miller. 22.15 Les vacances de Mr. Bean Comédie de Steve Bendelack. 2007. Brit. 86 mn.

GuLLI 20.45 Championnes à tout prix Série. Avec Chelsea Hobbs, Josie Loren. 23.05 roxy Hunter et le secret du shaman Comédie dramatique d’Eleanor Lindo. 2008. USA. 90 mn.

Le gendarme se marie Comédie de Jean Girault. 1968. Fr. 1h25. Avec Louis de Funès, Claude Gensac. 22.25 Le gendarme et les gendarmettes Comédie de Jean Girault, Tony Aboyantz. 1982. Fr. 102 mn. Avec L. de Funès. 0.15 Prison break Série. Avec Wentworth Miller. 2.35 Les nuits de M6

FrANCE 5 20.35 Napoléon Historique d’Yves Simoneau. 2002. Fr. 96 mn. (1/4). Avec Christian Clavier, I. Rossellini. 23.40 Londres, miroir du monde Documentaire. 2008.

DIrECT 8 20.45 Faut-il y croire ? Série doc. Notamment : «Vampires, loups-garous : la réalité derrière la légende». 23.40 Le Petit Poucet Conte d’Olivier Dahan. 2001. Fr. 90 mn.


SPORTS

lundi 7 mai 2012 www.metrofrance.com

4

43

DaviD TrezegueT.

Floyd Mayweather est toujours invaincu après 43 combats. L’Américain a conquis hier la ceinture WBA des super-welters en battant le Portoricain Miguel Cotto.

tOP

L’attaquant franco-argentin a une nouvelle fois donné la victoire à River Plate (1-0) samedi, face à Jujuy à Buenos Aires, (2e division argentine). A 34 ans, il a inscrit son dixième but en 15 matches depuis son arrivée en janvier dernier.

FLOP

13

MaThieu Belie. « On ressent de la honte et de la tristesse », a avoué l’ouvreur de Brive. Son club s’est incliné samedi contre BordeauxBègles (9-23). A moins d’un incroyable revirement de situation le CAB jouera la saison prochaine en Pro D2.

Football Ligue 1

Vers la passe de quatre ? L’enjeu. Les Girondins, qui se déplacent ce soir à Auxerre (19 heures), n’ont pas dit leur dernier mot dans la course à l’Europe. Le match. Un quatrième succès consécutif leur permettrait d’y croire encore.

36e journée résuLtats hier Evian - Ajaccio ........................................................ 2-1 Lyon - Brest..............................................................1-1 Valenciennes - PSG .............................................. 3-4

programme aujourd’hui Auxerre - Bordeaux........................19 heures (Foot+) Lille - Caen......................................19 heures (Foot+) Lorient - Dijon ................................19 heures (Foot+) Saint-Etienne - Marseille ..............19 heures (Foot+) Sochaux - Nancy.............................19 heures (Foot+) Toulouse - Nice...............................19 heures (Foot+) Rennes - Montpellier ................... 21 heures (Canal+)

Laurent Brun, à Bordeaux

a

l’heure actuelle, au Haillan, on ne parle que de chiffres. C’est normal, c’est la fin du dernier trimestre. Seule certitude, les Girondins ne redoubleront pas ! Assurés du maintien depuis plusieurs journées, les Marine et Blanc, huitièmes avec 52 points, ne sont qu’à quatre unités du 6e, Saint-Étienne. Soit l’espoir mathématique d’accrocher un strapontin européen et de réaliser la passe de quatre victoires d’affilée. Une C’est le nombre aubaine potentielle de buts inscrits p o u r u n g r o u p e par les Girondins encore moribond il y sur le terrain d’auxerre, en a quelques mois. trente matches... « C’est un bon chal- et c’est aussi le lenge, indique Francis nombre de buts Gillot, l’entraîneur. La marqués par l’aJa lors de ces première fois que c’est confrontations ! arrivé, on l’a ratée, c’était avant Montpellier (25e journée), ajoute-t-il. Et si l’on veut revenir sur deux ou trois équipes, on va devoir faire le plein de points. »

cLassement 1. PSG 2. Montpellier 3. Lille 4. Lyon 5.rennes 6. Saint-etienne 7. Toulouse 8. Bordeaux 9. evian 10. Marseille 11. Nancy 12. Valenciennes 13. Lorient 14. Caen 15. Nice 16. ajaccio 17. Brest 18. auxerre 19. dijon 20. Sochaux

33

L’AJA jouera l’attaque

Mais en face, c’est l’AJ Auxerre qui attend l’élève indolent. Une

Saivet, Obraniak et Gouffran, artisans de la victoire contre rennes mercredi dernier (2-0). AFP

ex-valeur sûre de Ligue 1, malmenée et menacée de descente depuis de trop longs mois. Tout juste sortis de la zone de relégation (17e, 34 points), les Bourguignons restent sur deux victoires consécutives. C’est mieux, mais pas assez satisfaisant. Suffisant

tout de même pour rendre les Bordelais méfiants. « Maintenant, Auxerre redresse la tête, et je les ai vus très bons face à Brest (4-0) et bien gérer contre Dijon (0-2), explique un Gillot louant un « potentiel offensif » et une « ambiance » retrouvés du

Pts 73 73 68 60 57 56 54 52 49 44 42 40 38 38 37 37 35 34 34 33

J 36 35 35 35 35 35 35 35 35 35 35 36 35 35 35 36 36 35 35 35

G 21 22 19 18 16 16 15 13 13 11 10 11 9 9 9 8 6 7 9 8

N 10 7 11 6 9 8 9 13 10 11 12 7 11 11 10 13 17 13 7 9

P 5 6 5 11 10 11 11 9 12 13 13 18 15 15 16 15 13 15 19 18

Dif 30 30 28 12 9 6 5 8 2 2 -7 -11 -12 -13 -8 -23 -9 -5 -20 -24

côté d’Auxerre depuis la nomination de Jean-Guy Wallemme sur le banc. Évidemment, ce sera compliqué parce qu’ils se doivent de gagner, et donc d’attaquer pour ça. Mais il y aura peut-être des espaces dans leur dos… » Des suppositions qui prouvent que Bordeaux compte bien faire honneur à ses valeurs jusqu’au bout, et assumer son rôle d’arbitre de fin de saison. Et pourquoi ne pas viser la mention « Europe » ? Après tout, il reste encore des bons points à distribuer.§


détente

14

lundi 7 mai 2012 www.metrofrance.com

Mots fléchés n° 525 / facile FERAI LE CHEMIN VOISIN

FORMULE MAGIQUE TEINTE EN JAUNE

ÉTRANGE MARQUIS CHEVEU FAMILIER

TAPIS DE SOL ARTICLE COURANT

LONG TEMPS ET TOUT LE RESTE

FIN D’INFINITIF CRUSTACÉ

Tout compte fait Pour obtenir les totaux indiqués, répartissez entre chaque nombre les douze signes proposés :

+ x 3

5

2

12

4

: =

12

4

2

3

5

=

12

+ x

2

+ x

:

5

4

:

3

DUE AU HASARD BÊTE OU PERCHE

44 6

AU DIFFUSE MILIEU SUR LES LE PLUS ONDES FORT

=

29

Solutions : 3 + 5 : 2 x 12 - 4 = 44. 12 - 4 + 2 x 3 : 5 = 6 ; 12 : 2 x 5 - 4 + 3 = 29.

P

CRÉATEUR D’ARCHE RAYON POUR BRONZER ÉGAL

RÈGLE À SUIVRE PIPELINES

DANS LA SALADE BONNE MESURE

CARTE DE JEU APPEL AU SECOURS

TRÈS MÉCHANT

ANCIEN EMPEREUR PUIS ASSAISONNEMENT

MOMENT DES CHALEURS

COMME L’AIR BON À RESPIRER

STRINGS LE SYMBOLE DU CUIVRE

BIEN SOMBRE PAS DIT EFFET AU TENNIS

T O

IMPÔT SUR LES PRODUITS

POISSON D’EAU DOUCE ARRIVA

Mélanger les lettres des deux mots pour en trouver un troisième.

+RAD E= T R U C+V I L E= L O C H+ P A I N=

LIVRE DE BASE LIBERTAIRE

UN OUI QUI FUT DU SUD

Mots à mot

Solutions : palourde, cultiver, pâlichon.

L OU P

CONÇU DE NOUVEAU

COUPE DE GLACE

DÉVÊTUS

CAPABLE DE TOURS

OUTRÉ

Solutions n° de526 vendredi

Sudoku n° 525 / facile

1 8 9

3

1

3 1

6

8

2

2 2 4

5 7 1

5 9

5

9

8

3

7

6 9

8 5

3

4

7

Mots fléchés

6

4

5 2

RETROUVEZ TOUTES LES SOLUTIONS DES JEUX SUR metrofrance.com/culture

E E N C CO R E N E D E C A G V I O

N E U F P A N T I N S

V R EM I R EMO R E L O U I L L G E GOR RON B E D A I G

O R R A Y E N I E U A N R P O

P I P E E

Q U A I

D E S O L A L I N U T A L E U E T S C U O ND R

S E C O U E A T H E E

Sudoku 6

2

1

4

9

8

7

3

5

8

7

3

6

5

1

9

2

4

5

9

4

7

3

2

1

8

6

3

5

7

1

2

6

8

4

9

1

8

6

3

4

9

2

5

7

2

4

9

5

8

7

6

1

3

4

6

2

8

7

5

3

9

1

7

3

8

9

1

4

5

6

2

9

1

5

2

6

3

4

7

8

Edité par SAS Publications Metro France 35, rue Greneta, 75002 Paris SIREN 439 396 474 RCS Paris§Président - Directeur de la publication : Édouard Boccon-Gibod§Directrice générale : Sophie Sachnine§Imprimé par le groupe Riccobono§Publicité commerciale : 01 55 34 45 16§Publicité culture : 01 55 34 45 18§Publicité emploi & formation : 01 55 34 78 42§Diffusion : 01 55 34 45 00§E-mail distribution : distribution@publications-metro.fr§E-mail rédaction : courrier@ publications-metro.fr§Relations médias : Frédéric Henry§FHCOM : 01 55 34 24 24§Rédacteur en chef : Christophe Joly§Rédacteur en chef délégué : Christophe Coubetergues§Rédacteurs en chef adjoints : Jérôme Guillas (News), Ulla Majoube (Suppléments et pages thématiques), Alexis Picard (Régions) ,Joël Riveslange (Sports), Florence Santrot (Web), Jérôme Vermelin (Culture)§Standard rédaction : 01 55 34 45 00§E-mail : prenom.nom@publications-metro.fr


détente

lundi 7 mai 2012 www.metrofrance.com

15

L’HOROSCOPE PAR AUDRAY GAILLARD

© PHILIPPE VAURÈS-SANTAMARIA

La recette

Bélier

La journée vous réserve de belles surprises. Côté travail, l’ambiance est détendue et chaleureuse. Célibataire, une rencontre importante pour votre avenir est fort probable...

Taureau

RAVIOLIS AU JAMBON ET AUX POIREAUX Pour 4 personnes - Prépa : 25 min - Facile

• 1 paquet de pâte de raviolis fraîche ou surgelée OU • 300 g de farine • 3 oeufs • 2 gros poireaux • 200 g de jambon blanc (1 tranche d’épaisseur 0,5 cm) • 1 cuil. à soupe d’huile d’olive • Sel, poivre • 1 cube de bouillon de légumes bio • 50 g de parmesan fraîchement râpé • Préparez la pâte ou achetez de la pâte de raviolis. • Préparez la farce. Épluchez et lavez les poireaux, puis émincez le blanc. Faites chauffer 1 cuil. à soupe d’huile dans une poêle et faites revenir les poireaux émincés sur feu moyen pendant 5 min. Pendant ce temps, coupez le jambon en dés. Ajoutez-les à la fondue de poireaux. Salez et poivrez. • Confectionnez les raviolis garnis de farce • Préparez le bouillon et faites-le chauffer dans une casserole. Dès frémissement, plongez les raviolis, faites-les cuire al dente (environ 2 min) puis égouttez-les. Servez immédiatement avec du parmesan râpé.

PASTA- Collection FAIT MAISON De Mélanie Martin - Éd. Hachette cuisine, 9,95€

Vous avez le vent en poupe. Votre charisme et votre magnétisme vous ouvrent les portes du succès. En amour comme au travail, la chance tourne pour vous !

Gémeaux

Un peu d’organisation ne vous ferait pas de mal. Vous êtes en effet contraint(e) de structurer les choses, de faire le tri dans vos armoires et de réorganiser vos idées. Mobilisez-vous !

Cancer

Vous changez de comportement. En couple, vous vous montrez plus tendre et plus attentif(ve) avec votre partenaire. Côté forme, vous améliorez votre hygiène de vie.

01 75 75 90 93

(5€ les 10 minutes)

Lion

La communication est l’élément essentiel de votre journée. Au travail, les échanges stimulent votre créativité. En couple, les non-dits vous mettent mal à l’aise…

Vierge

Un sentiment d’insatisfaction vous ronge. Les regrets vous assaillent et vous passez en boucle vos bonheurs passés. Confiez-vous à vos proches. Ils pourront vous aider.

Balance

Vous montez le programme de votre journée en fonction de vos envies. Au travail, vous êtes un électron libre, loin du bon petit soldat qu’on aimerait que vous soyez.

Scorpion

Vous êtes insaisissable, capable du pire comme du meilleur. Au travail comme en amour, soit vous en faites trop, soit pas assez. Il va falloir trouver le juste milieu !

Sagittaire

Vous avez le flair pour dénicher les bons plans. Votre slogan : acheter plus en dépensant moins ! Foncez et laissez libre cours à votre imagination. Cela va payer.

Capricorne

Votre inspiration est florissante. Certains cherchent à s’évader dans l’art. D’autres trouvent dans leur activité professionnelle la matière nécessaire pour créer.

Verseau

Les astres vous protègent. Sur le plan professionnel, vous mettez vos adversaires sur le carreau. Célibataire, vos tentatives de séduction ne restent pas vaines.

Poissons

La journée débute en douceur. Petit déjeuner au lit ou discussion à la machine à café, vous n’avez pas envie de vous mettre la pression. Pas de bousculade aujorud’hui !

CONSULTEZ AUDRAY GAILLARD et son équipe de voyants



20120508_fr_bordeaux