Issuu on Google+

www.metrofrance.com

présidentielle P. 2

estimations tns-sofres à 23 h 30

Choc frontal §Hollande

et Sarkozy au coude à coude P. 3-4 §La

percée surprise du Front national P. 5

§Le

vote décrypté P. 8 Nicolas Sarkozy

François Hollande

28,6%

Marine Le Pen

18 18% %

27,3%

monde P. 10

musique P. 14

Au Bahreïn, les opposants défient le roi

Rufus, un Le PSG fait le dandy très show et reste seventies en embuscade

mcmullan/siPa

GDO

ne jetez pas ce journal sur la voie publique : offrez-le à votre voisin !

metro est imprimé sur du papier 100% recyclé.

chamussy/chesnot/nossant/siPa, feferberg/aP/siPa, afP

lundi 23 avril 2012 n° 1541

ligue 1 P. 17


événement

lundi 23 avril 2012 www.metrofrance.com

81,3 %

1

aFP

NiColas DuPoNt-aiGNaN, candidat souverainiste de Debout la République, s’est félicité hier de son score (1,7 %). Il n’a donné aucune consigne de vote.

Mot clé Poutou

C’est le taux de participation au premier tour, selon une estimation du ministère de l’Intérieur à 20 h 30 hier. Il est en baisse par rapport à 2007 (83,77 %).

Attaque. Le candidat Texte. du NPA s’est refusé à soutenir explicitement François Hollande. Auteur d’ un

score plutôt bas pour la formation trotskiste (1,2 %), Philippe Poutou a martelé hier soir qu’il fallait « dégager Sarkozy le 6 mai ».

résultats NatioNaux

François Hollande

Nicolas sarkozy

28,6 % 27,3 %

SourCe : eStiMatioNS tNS-SoFreS - PHotoS : aFP et SiPa

marine le Pen

18 %

jean-luc mélenchon

11,1 %

François Bayrou

9%

eva joly

2,3 %

alain Dupontaignan

1,7 %

Philippe Poutou

1,2 %

debout La réPubLique

Nathalie arthaud

0,5 %

jacques Cheminade

0,2 %

SoLidarité et ProgrèS

PS

Présidentielle

La vague

El

résultats. François Hollande arrive en tête devant Nicolas Sarkozy, dans un mouchoir de poche ys ée 2 012 EnjEu. L’électorat de Marine Le Pen sera l’arbitre du second tour jérôme Guillas

C

’est la chronique d’un duel (serré) annoncé et d’une invitée... presque surprise. Si François Hollande et Nicolas Sarkozy se retrouveront, le 2 mai prochain pour un duel qui sent déjà la poudre, puis le 6 mai devant les Français pour prendre possession de l’Elysée, comme attendu, le véritable enseignement de ce premier tour est la percée historique du Front national et de sa candidate Marine Le Pen. Avec 20 % des voix, selon les résultats communiqués par le

ministère de l’Intérieur, le parti d’extrême droite est désormais en mesure de s’imposer comme une alternative politique crédible à l’UMP, sa famille naturelle, et au même au Parti socialiste. Le candidat socialiste et le président-candidat, au coude à coude avec à peine plus d’un point d’écart, ont bien noté ce score frontiste sans précédent. Un véritable coup de semonce dans le ciel politique français. Le Pen fille pourra jouer les trouble-fête dans l’entre-deux-tours, contraignant Nicolas Sarkozy à droitiser son discours avec force pour aller cher-

cher les électeurs frontistes. Ce sera tout l’enjeu de l’entre deuxtours : le report des voix des candidats. Et si pour la première fois un président sortant ne finit pas en tête du premier tour de la présidentielle, rien n’est encore perdu pour un Nicolas Sarkozy qui devra glaner des voix à droite et au centre. Selon un sondage TNS Sopra Group pour Metro TF1 LCI avec Science Po Bordeaux Grenoble Paris, 34 % des voix de Français Bayrou se reporteraient au second tour sur Nicolas Sarkozy contre 31% pour François Hollande. Quand aux électeurs de Marine Le Pen, ils seraient 45 % a se déclarer prêts à mettre un bulletin ‘Nicolas Sarkozy’ dans l’urne le dimanche 6 mai contre... 29 % pour un bulletin ‘François Hollande’. Un rôle

d’arbitre donc pour l’électorat frontiste donne des ailes à Marine Le Pen et aux cadres du Front national. Derrière le trio de tête, le verdict des urnes a déjoué les sondages qui donnaient Jean-Luc Mélenchon comme le troisième homme quasi incontournable (11,1 % des suffrages). François Bayrou le talonne. Le chef de file du MoDem obtient 9 % des voix. La candidate écologiste, Eva Joly, fait à peine mieux que Dominique Voynet en 2007 avec 2,3 % des voix, manifestant l’échec patent d’une campagne maladroite. Nicolas Dupont-Aignan récolte 1,7 % tandis que que Philippe Poutou pour le NPA obtient 1,2 %, Nathalie Arthaud 0,6 % pour Lutte ouvrière. Jacques Cheminade ferme logiquement la marche avec 0,20 % des suffrages exprimés.

CéLiNe waLdberg/Metro

« C’est le vote d’une colère transformée positivement en un vrai projet de rassemblement. »

Crédit PHoto

2


événement

lundi 23 avril 2012 www.metrofrance.com

Mot clé Cheminade

Mot clé Arthaud

Attaque. « C’est à peu Texte. près ce que je pensais. » Jacques

Nathalie Arthaud a recueilli 0,6 % des voix, contre 1,33 % pour Arlette Laguiller en 2007. Les ouvriers ne « pourront compter sur personne pour (les) défendre » au second tour, a-t-elle jugé.

CRédIT POL EMILE/SIPA PHOTO

FAYOLLE CRédIT PHOTO PASCAL/SIPA

Attaque. Lutte ouvrière Texte.enregistre le plus mauvais score de son histoire.

Cheminade, candidat de Solidarité et progrès, a dit hier soir ne pas être étonné de son score, estimé à 0,2 %. Il n’a pas donné de consigne de vote.

3 titre sur le Web Texte. Tout au long de la journée, les twittos se sont déchaînés avec des noms de code pour donner les tendances de vote de manière détournée. à lire sur CaboChon titre metrofrance.com/ metrofrance.com/xxxxx radiolondres

Hollande en héros à Tulle PS

« On a un nouveau dicton en Corrèze : chez nous on est soit paysan, soit Président ! » Chez les militants socia-

listes venus applaudir François Hollande dans son fief de Tulle, l’ambiance était à l’euphorie. Dixsept ans après Jacques Chirac, un nouvel homme du cru entrera-t-il à l’Elysée ? « On y croit dur comme fer, s’enthousiasme Didier, 45 ans. C’était primordial d’arriver en tête au premier tour pour créer une dynamique. » Dans le centre sportif transformé en salle de presse, le candidat socialiste jouait à domicile. Son arrivée sur place, à 21 h 20, a déclenché une standing ovation dans les gradins. « Le changement c’est quand ? C’est maintenant ! » chantaient les quelque 300 militants.

« Merci la Corrèze ! »

« Je deviens le candidat de toutes les forces qui veulent clore une page et en ouvrir une autre », déclarait François Hollande à la tribune,

« Comme Jacques Chirac, François Hollande est humain, abordable. » PAULETTE, militante.

François Hollande, hier soir à Tulle. AFP

avant de parler d’un « désaveu pour le candidat sortant », dont le discours « a fait le jeu de l’extrême droite ». Il a ensuite effectué un tour de la salle pour saluer, dans la cohue, ses supporters en ébullition « Merci la Corrèze ! » leur a-t-il lancé. Devant les caméras, Paulette arborait fièrement une affichette à l’effigie de son député. Pendant quarante ans, elle a voté à droite et reste une fervente admiratrice de Jacques Chirac. « Comme lui, François Hollande est humain, abordable : il fait la bise aux femmes. Et ça va aider le département d’avoir un nouveau président ! », s’est félicitée la sexagénaire. La Corrèze a déjà élu son nouveau héros.§GiLLES DANiEL, à Tulle

« Rien n’est fait, rien n’est acquis » reportage. Et la rue de Solferino explosa de joie. A 20 heures tapantes, la petite foule qui s’était amassée devant le siège du Parti socialiste a accueilli avec des « François président ! » la qualification de son candidat. « Dans tous les cas, ça passe », lâchait Martin, casquette recouverte d’autocollants PS. Ce militant se voulait « serein » pour le second tour, alors que les résultats tombaient peu à peu sur l’écran géant installé devant le siège du parti. Même refrain chez Camille. Pour cette étudiante de 26 ans, le score du député de Corrèze devrait

« enclencher une dynamique » à gauche. « C’est un échec cinglant pour Nicolas Sarkozy », a ironisé de son coté Jack Lang, ravi. Seule ombre au tableau : le score du FN. Nombreux sont ceux qui estiment que les électeurs de Marine le Pen détient la clef du second tour. « Rien n’est fait, rien n’est acquis », concèdait Martine Aubry. Elle a lancé hier soir un appel à ceux qui sont « colère ». « C’est le symptôme d’une société qui a perdu confiance en elle », analysait à chaud Camille. Mais en attendant le 6 mai, elle savourait : « Le changement est en marche ! »§THoMAS GUiEN, à SolfeRino

EXPRESS Jean-Marie Le Pen (FN) : « C’est un relayeur, Marine, je lui ai passé le bâton, elle court plus vite. Tant mieux ! Je pense que Sarkozy est battu. Je ne sais pas encore pour qui je vais voter, je vais réfléchir. »§Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères (UMP) : « Rien n’est joué. C’est un très bon résultat pour Nicolas Sarkozy d’avoir résisté à ce point. »§Cécile Duflot (EE-LV). « Il y a un peu de regret et un peu de déception, mais surtout la volonté de se projeter dans l’avenir. Il faut serrer les rangs autour de François Hollande et se dire que chaque voix compte. »§Ségolène Royal (PS) : « Je suis bien placée pour savoir que François Hollande a fait un score exceptionnel car il dépasse le vote de 2007, et ce alors que le vote du FN a doublé. »


4

événement

lundi 23 avril 2012 www.metrofrance.com

Nicolas Sarkozy, devant ses partisans, hier. afp

A la Mutualité, les militants y croient UMP

On les disait désabusés. On croyait

leur moral en berne. Hier soir, à la Mutualité à Paris, les soutiens de Nicolas Sarkozy ont montré un visage nettement plus combatif. A l’annonce des résultats, à 20 heures, une grande clameur a accompagné le score du président- candidat. « Nicolas Président ! », ont hurlé les militants, chantant la Marseillaise et huant les apparitions des responsables socialistes projetées sur écran géant. Une clameur plus forte encore a rempli la « Mutu », où 2 000 personnes s’étaient rassemblées, à l’apparition du faible score de Jean-Luc Mélenchon et de la flambée de Marine Le Pen. « Cela montre que Nicolas Sarkozy doit continuer de s’adresser aux électeurs du Front national comme il l’a fait jusqu’ici », s’est immédiatement réjouie une dame d’une cinquan-

taine d’années.« Cela prouve qu’on est largement capable de gagner », lance Henri, étudiant et jeune militant UMP. « L’écart de voix entre Nicolas Sarkozy et François Hollande n’est pas très élevé. On ne s’attendait pas à ce résultat de Marine Le Pen, mais on sait bien que le report de voix du Front national est nettement plus favorable à la droite. » Un diagnostic partagé par les cadres du parti. « La droite n’a jamais été aussi forte dans ce pays », se réjouit Guillaume Pelletier, secrétaire national de l’UMP en charge des enquêtes d’opinion. « La bonne stratégie, maintenant, c’est l’appel au peuple. Il y a une demande très forte de sécurité et de protection de la part des Français. »

« Un contre un »

Dans la grande salle surchauffée de la Mutualité, ancien fief de la

« On sait bien que le report de voix du Front national est nettement plus favorable à la droite. » heNRi, étudiant et militant umP.

gauche française, les drapeaux français ont fleuri et la droite osait désormais le V de la victoire. « Avec le débat entre Sarkozy et Hollande entre les deux tours, on va faire la différence », assurait Maxime, un ‘compagnon de route’ de l’UMP. « L’équipe de Hollande est défaillante et il n’a pas l’expérience de Nicolas Sarkozy ». Surfant sur cet optimisme retrouvé, le secrétaire général de l’UMP Jean-François Copé, très acclamé, a dessiné la stratégie pour le second tour : « les Français ont exprimé un message d’inquiétude.

L’immigration, la sécurité, la baisse des déficits, et le pouvoir d’achat sont des sujets abordés par Nicolas Sarkozy. La gauche est très loin d’avoir suscité l’adhésion des Français. On était à neuf contre un pendant des semaines. Désormais, nous sommes à un contre un ».

« protéger les français »

Attendu vers 21 heures, le président sortant est finalement arrivé trois quart d’heure plus tard. Un bref discours pour achever de remotiver une salle qui lui était acquise. « Le moment crucial est venu, a lancé Nicolas Sarkozy. Les Français vont devoir désigner celui qui les protègera pour les cinq années à venir ». Avant de rendre hommage à ses militants : « Je suis fier de cet immense rassemblement. Demain on reprend la route… » §viNceNt MicheloN, à la mutualité

eXPReSS Nathalie Kosciusko-Morizet. La porte-parole de Nicolas Sarkozy a estimé hier sur Tf1 que Nicolas Sarkozy se trouvait aux commandes d’un bateau « arrimé à ses valeurs », tandis que le « radeau » de françois Hollande vogue «au vent de l’assistanat».§Jean-claude Gaudin. « pour le deuxième tour, le choix est entre les solutions de la responsabilité et du courage et celles de la démagogie », a déclaré le maire UMp de Marseille dans un comuniqué.§henri Guaino. « Le seul résultat qui m’intéresse ce soir, c’est le vote contestataire, le seul dont nous ayons à tirer les conséquences, avec environ 35 % des voix », a relevé hier le conseiller du président sortant sur Tf1. §Jean-François copé. « Le message des français, on le reçoit cinq sur cinq; c’est un vote de crise», a estimé le secrétaire général de l’UMp.


ACTU

lundi 23 avril 2012 www.metrofrance.com

Le FN savoure Reportage

« C’est ce qu’on attendait ». Dans

une salle du XVe arrondissement parisien à moitié remplie, les militants Front national affichent une mine ravie, mais personne n’a l’air surpris du score de leur championne. Pour Martin, 22 ans, « c’est une demie-revanche. On a réussi à reprendre à Sarkozy l’électorat qu’il nous avait pris en 2007. Mais on n’est pas au second tour ».

En attendant les consignes

Dès le début de la soirée, les sourires radieux des cadres du parti ne trompent pas. Julien Rochedy, président des jeunes FN, qui accueille le nouveaux arrivants lance à la cantonade « on est bons là. On est très bons » tandis que Jean-Marie Le Pen s’installe au milieu des militants. Peu avant 20 heures, la rumeur des 20 % se répand comme une traînée de poudre. Et quand les écrans géants

diffusent les résultats, c’est l’explosion. « Je suis plus heureux qu’en 2002 », s’écrie Jean-Marie Le Pen. On a dépassé notre score de l’époque ». Et à l’arrivée de la candidate, la salle exulte, aux cris de « Marine Présidente ». « Ce premier tour n’est pas une fin, mais le commencement d’un vaste rassemblement des patriotes, de droite comme de gauche », tonne la président du FN devant les drapeaux bleu-blanc-rouge. La question du second tour est déjà dans toutes les têtes. Martin, lui, votera Sarkozy « par principe. Je suis un homme de droite ». D’autres attendent les consignes de leur mentor. Marine Le Pen a annoncé qu’elle se prononcera le 1er mai. « J’attends sagement et sereinement », explique Pierre, un retraité de 72 ans. Mais une chose est sûre : « ça ne sera pas Hollande ». § CeRise sudRy-Le dû, AU QG DU FN

Marine Le Pen félicitée par l’avocat Gilbert Collard. JOEL SAGET / AFP

5


ACTU

6

lundi 23 avril 2012 www.metrofrance.com

le leader du Front de gauche arrive en quatrième position, derrière le Front national. aFp

Vague de déception au QG du MoDem Modem

Ce n’était pas la foule des grands soirs.

La solitude de Mélenchon Front de gauche

Les sondages ne font pas une élection.

Présenté comme le possible troisième homme, Jean-Luc Mélenchon a finalement échoué au pied du podium, avec près de 11,1 % des voix, derrière Marine Le Pen. A 20 heures, les quelques milliers de personnes massées place Stalingrad hésitaient entre joie et consternation. « Le Pen devant, ça me révulse. Mais la prochaine, elle est à nous », soulignait Djamila, assistante maternelle de 38 ans venue avec sa fille de 7 ans. « J���ai toujours voté communiste, et ce depuis plus de quarante ans », expliquait hier Benoît, un imprimeur de 60 ans, venu avec sa femme et ses quatre enfants sur cette place populaire parisienne. « Avec Mélenchon, le vrai discours de gauche a pris de la consistance. » De quoi espérer jouer un rôle crucial au second tour pour le Front de gauche. « Nous serons dans la rue le 1er -Mai pour demander le Smic

à 1 700 euros », expliquait hier Jacques Généreux, secrétaire national chargé de l’économie.

Hier, au QG du MoDem, rue de l’Université à Paris, ce n’est qu’à quelques secondes de l’annonce des résultats que les militants, massés devant les écrans plats, ont tenté de mettre de l’ambiance. Ils ont tapé des mains, osé des « Bayrou président ! » pour finalement huer l’apparition des scores des deux qualifiés pour le second tour.

Que faire au second tour ?

A l’heure des réactions, la « déception » est sur toutes les lèvres. Les militants s’attendaient à ce que leur candidat arrive en cinquième position. « Il lui a manqué les petits gestes et les petites phrases qui font que les médias et les Français s’accrochent », lâche, résigné mais

souriant, Yves, cadre de gestion de 57 ans, venu des Yvelines. Philippe Lassalle, député MoDem est resté serein : « C’est nous qui avons présenté le programme le plus approfondi. » Pour lui, « pas question de se vendre au plus offrant » en vue du second tour. Dans sa courte allocution, François Bayrou n’a donné aucune consigne de vote : « J’écouterai dans les jours qui viennent les réponses de François Hollande et de Nicolas Sarkozy et je prendrai mes responsabilités. ». Un grand nombre de militants rencontrés hier préféreraient qu’il se garde de se prononcer en faveur de l’un ou l’autre. Voter Hollande, Sarkozy ou blanc, la majorité assure avoir déjà fait son choix de toute façon. §FaBien randanne, AU QG DU MODEM

Faire barrage à Sarkozy

Quelques minutes après l’annonce officielle des résultats, JeanLuc Mélenchon faisait une entrée digne d’une rock star. Constatant le score très élevé du Front national, le leader du Front de gauche s’est félicité « d’avoir concentré très tôt dans la campagne les critiques contre les idées frontistes ». Mais il s’est insurgé contre les « mauvais coups » que lui ont joués certains. « Nous nous sommes sentis bien seuls dans cette bataille (contre le FN, ndlr). Honte à ceux qui ont préféré nous tirer dessus plutôt que de nous aider. » Appelant à faire barrage à Nicolas Sarkozy, Jean-Luc Mélenchon n’a toutefois pas prononcé une seule fois le nom de François Hollande. §adrien cadorel, AU QG DU FRONT DE GAUCHE

contrairement à 2007, François Bayrou n’a pas enfilé le costume du troisième homme. aFp

eXPreSS Harlem désir, (PS) : « Nicolas Sarkozy est un président désavoué, un homme seul qui ne dispose de pratiquement aucune réserve de voix pour le second tour. »§Xavier Bertrand (UMP) : « Nicolas Sarkozy n’est pas abattu, il est combatif et concentré, notamment sur le second tour. »§Manuel Valls

(PS) : « Le désaveu de Nicolas Sarkozy est massif. C’est la première fois que le président sortant est devancé par un autre candidat. » §Gilbert collard (Fn). « Une nouvelle droite vient de naître. Il va falloir faire avec elle. » §rachida dati (UMP) : « Jean-Luc Mélenchon n’a pas appelé à voter pour François Hollande, il a juste appelé à battre Nicolas Sarkozy. »§lionel Jospin (PS) : « II y a des réserves à gauche, il n’y en a pas à droite. Mais rien n’est fait bien sûr.»§


lundi 23 avril 2012 www.metrofrance.com

événement

7

Résignation chez les écologistes EE-Les Verts

« J’ai essayé de convaincre autour de moi mais beaucoup de gens ont voté Mélenchon. Je pense qu’il a capté

les voix d’une autre gauche », analysait Laurent, 24 ans. Au Bataclan, où la candidate écologiste a rassemblé près de 300 militants, l’ambiance était à la résignation. Un jeune père, portant dreadlocks et nouveau-né dans un couffin, se consolait avec une bière. Autour du buffet, il n’y avait pas foule. Il faut dire que les fruits en brochettes proposés ne sont pas « pas bio » faute de « budget », d’après un serveur goguenard.

« Voter contre Sarkozy »

Eva Joly, hier au Bataclan. aLIX WILLIaM/SIPa

Si le score d’Eva Joly est faible (2,2 %), c’était plutôt le résultat obtenu par Marine Le Pen qui pré-

occupaient les militants. « Je suis consterné », confiait Patrick 53 ans. « Comment les idées qu’elles défend peuvent-elles être autant suivies ? ». Au second tour, tous vont voter « contre Sarkozy » et espèrent peser lors des législatives, débarrassés de « la contrainte du vote utile ». A la tribune, Eva Joly appelait à « construire une nouvelle majorité rassemblant socialistes et écologistes ». Quant aux électeurs du FN, « abusés », « ils se trompent de colère ». Rideau. Acclamée, Eva Joly quittait précipitamment la tribune après un signe de la main. Comme fatiguée d’être dans la lumière. Comme un symbole de sa difficile campagne. §PiErrE Bohm AU QG D’EUROPE ECOLOGIE - LES VERTS


ACTU

8

lundi 23 avril 2012 www.metrofrance.com

coMMent Avez-vous fAit votre choix ?

1

Il y a plusieurs semaines La semaine dernière La veille Le jour même

Qu’est-ce qui a le plus compté dans votre vote ?

27 % 32 % 24 %

sanctionner la politique de sarkozy

14 % 25 % 0%

1%

soutenir la politique de nicolas sarkozy

35 %

le programme le vote utile

françois hollande

2

Dis moi comment tu votes, je te dirai qui tu es

62 % 26 % 7% 2% 3%

64 % 22 % 8% 2% 4%

56 % 25 % 11 % 2% 6%

Il y a plusieurs mois

2

Analyse

A quel moment ?

choix. Interrogés à la sortie des bureaux de vote, les électeurs dévoilent comment ils ont choisi leur candidat. enseignement. Crise, dette et chômage, le contexte économique a beaucoup pesé sur leur décision.

nicolas sarkozy

Quels sont les thèmes qui ont eu le plus d’importance pour vous ?

51 % 23 % 40 % 28 % 29 %

la lutte contre le chômage

la réduction de la dette l’amélioration de l’école l’amélioration du pouvoir d’achat le financement du système de protection sociale

51 % 48 % 21 % 24 % 23 %

christophe joly

Des inDécis DéciDés

Ils étaient au centre des débats avant ce premier tour. Mais finalement, les indécis n’ont pas été aussi nombreux qu’imaginé. « Nous constatons que les tendances de fond étaient dans la tête des gens depuis pas mal de temps », commente Clément Nicola, directeur d’études TNS-Sofres. Ainsi 86 % des électeurs de François Hollande et de Nicolas Sarkozy avaient fait leur choix il y a déjà plusieurs semaines. En revanche, 16 % des électeurs de Jean-Luc Mélenchon et 17 % de ceux de François Bayrou se sont décidés la semaine dernière.

qui sont les électeurs ? 1• Par sexe femme

28 % 31 %

homme

29 % 23 %

2• Par âge

50 à 64 ans

25 % 25 % 30 % 35 %

26 % 20 % 26 % 20 %

65 ans et plus

23 %

43 %

18 à 24 ans 25 à 34 ans 35 à 49 ans

programmes et vote utile

commerçant, artisan, chef d’entreprise cadre, profession intellectuelle profession intermédiaire employé ouvrier inactif

20 % 40 % 33 % 25 % 25 % 27 %

le vote pour François Hollande le vote pour Nicolas Sarkozy Méthodologie : Sondage TNS Sofres pour TF1 et Metro réalisé le 22 avril 2012.

Étude réalisée auprès d’un échantillon de 1 515 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus inscrite sur les listes électorales.

36 % 28 % 21 % 21 % 15 % 33 %

CÉLINe wALdberg

4• Par profession

Il y a des programmes qui percent et d’autres pas. Celui de François Bayrou a été la première motivation de vote pour 45 % de ses électeurs. 43 % de ceux de Jean-Luc Mélenchon. « Nous pouvons parler d’enthousiasme pour ces deux programmes » selon Clément Nicola. Un chiffre qui chute à 27 % pour François Hollande et, pire, à 14 % pour Nicolas Sarkozy. « Dans le premier cas, le vote utile a pris le pas. Dans le second, c’est faute d’annonces fracassantes, Nicolas Sarkozy s’inscrivant dans la conti-

nuité ». Les deux finalistes ayant profité du vote utile à hauteur de 32 % pour le premier, de 25 % pour le second. Sachant que François Hollande a profité de la volonté de ses électeurs (26 %) de sanctionner Nicolas Sarkozy. François Bayrou est a recueilli le plus de suffrages sur sa personnalité (15 %). Là où François Hollande ne dépasse pas 3 %.

le chômage D’aborD

C’est un point partagé entre tous les électeurs : la lutte contre le chômage est de première importance pour 50 % des votants. Juste derrière, les électeurs de François Bayrou (49 %) puis de Nicolas Sarkozy (48 %) font valoir la réduction de la dette. Ceux de François Hollande accordent, eux, plus d’intêret à l’éducation (40 %). En toute logique, les électeurs de Jean-Luc Mélenchon sont les plus attachés à la lutte contre les inégalités (46 %), et ceux de Marine Le Pen plébiscitent la lutte contre l’immigration clandestine (50 %). « Chacun est sur son territoire naturel explique Clément Nicolas, Nicolas Sarkozy sur la maîtrise de la dette, François Hollande sur l’éducation ».

les ouvriers votent le pen

Surprise, le candidat des ouvriers n’est pas celui du Front de gauche, mais du Front National. Marine Le Pen a ainsi séduit 35 % d’entre eux, contre 25 % pour François Hollande et seulement 11 % pour JeanLuc Mélenchon. Celui-ci est même devancé par Nicolas Sarkozy (15 %). Ce dernier a pu en revanche compter sur les plus de 65 ans (45 %) et François Hollande sur les cadres (40 %).§


ACTU

lundi 23 avril 2012 www.metrofrance.com

9

Région

Midi-Pyrénées et Toulouse sont restés fidèles à la tradition en plébiscitant François Hollande (31,65 % en MidiPyrénées hier à 23 heures). L’autre

fait marquant est l’installation du Front National de Marine Le Pen comme troisième force politique (16,71 %). « C’est la première fois qu’un candidat PS creuse autant l’écart en tête lors d’un premier tour d’une élection présidentielle », se félicitait Sébastien Denard secrétaire fédéral du PS de Haute-Garonne à l’heure de la promulgation des résultats à 20 heures.

Sarkozy : moins bien qu’en 2007

Dans les rangs de l’UMP HauteGaronne, on souhaite rester confiants malgré un score à la baisse : entre les deux premiers tours de 2007 et 2012, Nicolas Sarkozy est passé de 26,29 % à 22,19 %. « Même si je ne m’en féli-

estimations à toulouse, hieR à 23h30.

CANDIDATS

PARTIS

34,5 %

fRANçoIS hollANDe

PaRti soCialiste

23,2 %

NIColAS SARkozy

umP

15,9 % 10,2 % 9% 4,3 % 1,2 % 1% 0,4 % 0,2 %

Jean-Luc Mélenchon Marine Le Pen François Bayrou Eva Joly Nicolas Dupont-Aignan Philippe Poutou Nathalie Arthaud Jacques Cheminade

cite pas ce n’est pas catastrophique », relativise pourtant Pierre Esplugas porte-parole de l’UMP 31 qui préfère retenir le réservoir de voix à conquérir du côté du Modem et du Front Natio-

fRont De GauChe fRont national moDem euRoPe ÉColoGie - les VeRts DeBout la RÉPuBliQue nouVeau PaRti antiCaPitaliste union Communiste soliDaRitÉ et PRoGRÈs

nal. « Marine Le Pen ne m’intéresse pas, mais les gens qui ont exprimé un vote de protestation oui ! » Longtemps présenté comme le troisième homme, Jean-Luc Mélenchon fait une per-

céline waldberg/MeTro

Le PS largement en tête en Midi-Pyrénées cée à Toulouse (16,22 %), mais est devancé par Marine Le Pen dans la Région (16,71 % contre 13,04 % à 23 heures) notamment dans le Tarn-et-Garonne, le Tarn, le Gers, la Haute-Garonne et l’Aveyron : dans ce département traditionnellement à droite il arrive même derrière le chef de file du Modem, François Bayrou. Le leader du Front de Gauche dépasse la chef du Front National dans les Hautes-Pyrénées, le Lot et l’Ariège. La percée du Front National n’étonne pas les responsables départementaux du parti. « Nous progressons dans la Région », se rejouissait-on dans les rans frontistes. Mais cette poussée a assombri la victoire de François Hollande hier à Toulouse. « Le PS et la gauche vont devoir apporter une réponse aux électeurs qui ont voté Marine Le Pen », estimait hier soir Pierre Cohen le maire de Toulouse. §PhiliPPe font


10

ACTU MONDE

lundi 23 avril 2012 www.metrofrance.com

Un Français de la Croix-Rouge enlevé au Yemen Violences

Une fois de plus, un employé d’une ONG a été kidnappé au Yémen. En l’occur-

rence un ressortissant français qui travaillait pour le Comité international de la Croix-Rouge. L’enlèvement s’est produit samedi, en fin d’après-midi, à trente ou quarante kilomètres de Hodeïnda, la grande ville portuaire de l’ouest du pays, où le délégué du CICR se rendait à l’aéroport. « Il était avec deux chauffeurs yéménites, que les kidnappeurs ont relâchés peu de temps après », a précisé Dibeh Fakhr, un porte-parole du CICR à Sanaa, la capitale.

Rapts fréquents au Yemen

Vendredi, dans la banlieue de la capitale, Manama..afP

Bahreïn : la colère de l’opposition Manifestations

Le Grand Prix a finalement eu lieu. Le

roi de Bahreïn a exprimé sa reconnaissance au monde de la Formule 1 pour l’organisation hier de la course, malgré la multiplication des manifestations parfois violentes de l’opposition chiite ce week-end. Des affrontements ont opposé dans la nuit de samedi à dimanche des manifestants aux forces de sécurité près de plusieurs villages chiites à Bahreïn, non loin du circuit de Sakhir, où s’est déroulé hier le Grand Prix de Formule 1. Des dizaines de manifestants, certains cagoulés, ont scandé des slogans hostiles au régime avant de se heurter aux forces de sécurité, déployées massivement autour de leurs villages. Des jeunes ont réussi à bloquer brièvement des routes en mettant le feu à des pneus ou à des bennes à ordures. Dans certains villages comme Malkiya, Karzakan, Sadad et Damistan, des manifestants ont brandi des banderoles proclamant « Non à la Formule du sang », le slogan d’une

campagne de « trois jours de colère » lancée par le mouvement des Jeunes du 14 février, un collectif radical, à l’occasion du Grand Prix. Aux bombes lacrymogènes et grenades assourdissantes tirées par la police les manifestants ont répliqué en lançant des pierres et des cocktails Molotov.

Mort d’un opposant

Samedi matin, l’opposition chiite, qui réclame depuis plus d’un an des réformes de fond dans ce petit royaume dirigé par une dynastie sunnite, avait annoncé la mort d’un manifestant dans la nuit. Des organisations de défense des droits de l’homme ont critiqué la tenue du Grand Prix en pleine crise politique. Les autorités soutiennent de leur côté que les incidents sont isolés et tentent de minimiser leur impact, après l’annulation de la course l’an dernier en raison des troubles. Selon une commission indépendante, la répression de la révolte en février et mars 2011 avait fait 35 morts. §Metro

«Nous n’avons pas de contact avec ses ravisseurs. Nous sommes très inquiets pour sa santé, pour son bien-être », a déclaré une autre porte-parole de l’organisation, Marie-Servane Desjonquères. Ce

type d’attaque est extrêmement fréquent au Yémen. En quinze ans, plus de deux cents étrangers ont été enlevés, le plus souvent par des bandes tribales, qui se servent des otages pour faire pression sur les autorités. Eventuellement pour une rançon, pour un échange contre l’un des leurs, voire pour des raisons très locales, telles que la construction d’une route… A la fin janvier, un groupe armé, qui avait enlevé quatre travailleurs humanitaires étrangers au nord de Sanaa, réclamait la libération d’un détenu de droit commun. Les otages avaient été relâchés sains et saufs le lendemain. Fort heureusement, ces rapts se finissent souvent bien, parfois après quelques jours de captivité. Ce fut le cas pour une Franco-Marocaine en novembre dernier. Mais trois humanitaires français, enlevés fin mai, ont dû patienter près de six mois avant d’être libérés.§tijani SMaoui, aVec aFP

EN BREF

Syrie

Au moins onze personnes tuées.

Les forces régulières syriennes ont lancé un violent assaut hier contre Douma, une ville rebelle de la banlieue de Damas, selon des militants sur place, tandis que l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) a recensé 11 morts à travers le pays.

Madagascar

de blessés. Une Néerlandaise de

68 ans est décédée hier des suites de ses blessures, et vingt personnes sont grièvement touchées. Deux trains se sont percutés samedi dans la banlieue ouest d’Amsterdam. Ils circulaient à faible vitesse, à environ 50 km/h, selon la chaîne de télévision publique néerlandaise. Les secours sur place, samedi. afP

Soupçon de double meurtre sur un couple français. La police

malgache a déclaré samedi qu’un corps découvert la veille dans le sudouest de l’île était celui d’un Français porté disparu depuis plus d’une semaine. Gérald Fontaine, 41 ans, dont la compagne, Johanna Delahaye, victime d’un meurtre, avait été retrouvée morte dimanche dernier, était porté disparu depuis le 12 avril. La police est sur la piste d’un double meurtre.

Pays-Bas

Une collision entre deux trains fait un mort et une soixantaine

Pakistan

Une compagnie met en cause la météo après un crash qui a fait 127 morts. L’accident qui s’est pro-

duit vendredi près d’Islamabad a été provoqué par une mauvaise météo, a assuré samedi son propriétaire, la compagnie privée Bhoja Air. Les familles de victimes dénoncent l’incompétence des autorités.


votre job

2

lundi 23 avril 2012 www.metrofrance.com

La course aux jobs d’été est lancée C’est le moment de chercher. Pour vous aider à dénicher le bon job estival, direction studyrama-jobs.com. Ce site propose des centaines d’offres, ainsi que des informations et des conseils. A noter qu’il met en place une « quinzaine spéciale jobs d’été » jusqu’au 29 avril. DR

12

700

postes sont à pourvoir chez Sogeti High Tech d’ici à la fin de 2012. Après avoir déposé votre CV, vous pourrez participer à un jeu et gagner, entre autres, un iPad. Infos : www.soyezcandidats.com

VOTRE HISTOIRE Vous avez trouvé un emploi atypique ? Vous avez été recruté sur un coup de tête ? Vous avez retrouvé un job après une longue recherche ? Racontez-nous… RENDEZ-VOUS SUR metrofrance.com/job

déontologue

L’éthique en entreprise PRINCIPE. Les déontologues veillent au respect de la loi et aux bonnes pratiques des entreprises. ENJEUX. Leur rôle, avant tout consultatif, doit épargner les scandales aux groupes. CédriC douzant

a

ffaire 100 % éthique. Beaucoup de grands groupes aimeraient se vanter d’un tel label. Pour s’en approcher, ils s’arment depuis une dizaine d’années de déontologues. Leur mission : s’assurer que l’entreprise respecte les lois et imposer des règles de déontologie. « Le métier peut connaître différents noms : déontologue, responsable de la conformité ou de la compliance (« conformité » en anglais), explique François Fatoux, délégué général de l’Orse*. On les retrouve dans les domaines de la banque et de l’assurance, qui ont des obligations légales de conformité, et dans ceux qui peuvent être touchés par la corruption, comme l’armement ou le BTP. » Si de nombreux groupes se piquent d’éthique, ce n’est pas par soudaine envie de pureté. Les amendes en cas de manquement aux lois sont de plus en plus élevées, et les scandales nuisent au chiffre d’affaires. « Les risques, notamment en termes d’image, sont pris en compte par les entreprises. Elles ne peuvent pas se permettre de voir leur réputation ternie », confie Jean-Pierre Vernons, consultant dans un cabinet de compliance. Pour lui, son métier, prisé

notamment par les juristes, a ainsi un avenir florissant dans la finance.

Lois, conformité et business

Selon les secteurs, la fonction et les pouvoirs de ces sages varient. Dans les métiers financiers, les lois imposent leur présence. Les codes de conduite sont écrits par des autorités de tutelle, des directives européennes et l’Association française de gestion financière. « La lutte contre le blanchiment d’argent et les conflits d’intérêt s’intensifie. Nous aidons les professionnels de la finance à avoir des processus de conformité et de contrôle, et à respecter une réglementation de plus en plus stricte », raconte Jean-Pierre Vernons.

Ailleurs, la place des déontologues est plus floue et leur pouvoir moins défini. Tous naviguent entre lois, éthique et business. Entre compromis périlleux et critères obscurs, ils dressent des règles, censées moraliser les pratiques de leur groupe et éviter corruption, malversation ou dégâts écologiques. « L’entreprise doit respecter les lois, mais celles-ci ne peuvent pas tout dire, explique Dominique Lamoureux, responsable de l’éthique du groupe Thales. Nous nous positionnons non pas dans le domaine de la morale mais dans celui de l’éthique. Nos collaborateurs ont besoin d’aide pour faire les bons choix, et l’entreprise doit assumer ses responsabilités vis-à-vis d’eux et des parties prenantes :

fournisseurs, actionnaires, clients et aussi société civile. » Avant d’accéder à leur poste, beaucoup de déontologues sont passés par d’autres fonctions dans leur groupe. Une expérience jugée indispensable pour connaître les rouages de l’entreprise et « avoir la légitimité » de prodiguer des conseils. Mais leur rôle reste avant tout préventif : « L’important est d’expliquer, de former, de définir des normes et de faire partager des guides de comportement », indique Dominique Lamoureux. Quand un problème surgit, le déontologue n’est pas juge et l’affaire passe aux mains de la direction.§ * Observatoire de la responsabilité sociétale des entreprises.


votre job

lundi 23 avril 2012 www.metrofrance.com

13

« Je dois me prononcer sur les élus »

Assemblée

Ancien professeur de droit constitutionnel, Jean Gicquel est le premier déontologue de l’Assemblée nationale. Il tente de convertir les parlemen­ taires à une éthique irréprochable.

Quel est votre rôle ? Le déontologue est le garant du code de déontologie de l’Assemblée. Celui­ci dicte qu’un élu doit agir au nom de l’intérêt général, en toute indépendance, avec pro­ bité et rectitude. Mon poste a été créé en 2011, à la suite de nombreuses affaires. Je dois me pro­ noncer, avec un regard extérieur, sur le comportement des élus. Mais ma fonction est avant tout pédago­ gique. En juin, les élus devront remplir une déclaration d’intérêt. Que contient-elle ? Dès la prochaine législature, les

députés nous feront part de toutes leurs activités les cinq années pré­ cédantes, et de celles qu’ils sou­ haitent conserver. De nombreux avocats deviennent par exemple parlementaires. Il faut s’assurer que ces deux activités ne se confondent pas et que certains ne mettent pas leur carnet d’adresses à disposition de leurs clients. Les élus devront aussi mentionner si eux ou des proches ont une fonction dirigeante dans une société qui peut interférer avec leur fonction. Par ailleurs, le déontologue notera tous les dons de plus de 150 euros reçus par les élus, ainsi que les voyages qui leur sont offerts. Si un groupe d’intérêt leur en propose un, ce n’est pas pour leurs beaux yeux. Consigner ces pratiques peut inciter à la pru­ dence. En cas de problème, quels sont vos pouvoirs ? Je ne peux ni saisir l’administra­

© crédit photo : istockphoto

Votre j3b

Partagez votre expérience sur metrofrance.com/votrejob

tion fiscale ni procéder à une ins­ truction. Si je découvre des infor­ mations qui ne se trouvent pas dans la déclaration d’intérêt ou de patrimoine, j’entamerai un dia­ logue avec le député. Si celui­ci n’aboutit pas, je peux saisir le pré­ sident de l’Assemblée nationale. Il ouvrira une instruction et, si besoin, rendra l’affaire publique. La sanction paraît légère… Pour un député, ce genre de publi­ cité est fortement nuisible. Les élec­ teurs n’apprécient pas les affaires. Et le mécanisme est nouveau, il faut laisser du temps au temps. Vous avez aussi une mission de consultant auprès des députés. Jusque-là, peu sont venus vous voir, et votre nomination a été accueillie froidement… Une douzaine de députés a fait appel à moi pour discuter de leur situation. Je ne suis pas né de la

Jean Gicquel. OrpheA

dernière averse, je sais ce que pensent certains élus. Mon rôle est de gagner leur confiance pour évi­ ter de donner prise à l’antiparle­ mentarisme et au populisme. §propos recueillis par CédriC douzAnt


CULTURE

14

3

lundi 23 avril 2012 www.metrofrance.com

Musique « Charles Aznavour va bien » assure son service de presse, à suite de l’annonce de l’annulation de ses concerts à New York, les 26, 27 et 28 avril. Le chanteur devait se produire hier à Los Angeles.

TOP

Carey Mulligan. L’actrice anglaise, qui s’est notamment illustrée dans Drive, a épousé hier Marcus Mumford, le leader du groupe folk Mumford & Sons. La chanteuse Adele faisait partie des convives de la cérémonie qui s’est déroulée dans le sud de l’Angleterre.

flOP

riCh ross. Le patron des studios Disney depuis 2009 a démissionné ce week-end, à la suite de l’échec de John Carter. Le film d’Andrew Stanton, avec Taylor Kitsch, a fait perdre plus de 200 millions de dollars à la major hollywoodienne.

musique

Rufus le magnifique rufus Wainwright se produira à la cigale le 2 mai. decca

pop. Le chanteur canadien effectue un savoureux virage seventies sur Out of the Game, son septième album. réussite. Un chef-d’œuvre de pop lumineuse, réalisé sous l’égide du producteur britannique Mark Ronson. guillaume B. decherf

a

38 ans et déjà six albums au compteur depuis la fin des années 1990, Rufus Wainwright est un chanteur pressé. Un dandy un rien baroque aussi, qui n’a jamais fait mystère de son homosexualité et que l’on imagine rivaliser de traits d’esprit en compagnie d’Oscar Wilde. Mais surtout un artiste qui adore se réinventer à chaque disque, sans jamais céder aux sonorités qui cartonnent dans les charts. Ainsi, après avoir rejoué le concert de Judy Garland en 1961 au Carnegie Hall de New York sur Rufus Does Judy, puis rendu hommage à l’icône du cinéma muet Louise

Brooks avec Songs for Lulu, le voilà qui explore le son californien des seventies sur son nouvel opus Out of the Game.

Fun et léger

Un voyage musical effectué sous la houlette de Mark Ronson, célèbre pour sa collaboration avec Amy Winehouse sur Back to Black. « J’ai exploré pas mal d’époques musicales depuis mes débuts, mais cette période est ma préférée, confie le chanteur. Quel que soit le genre, quels que soient les talents, qu’ils s’appellent Joni Mitchell, Carole King ou Crosby, Stills, Nash & Young, le but était d’écrire de belles chansons. Pas d’être à la mode ou de devenir populaire. »

Moins arty, plus fun et léger que ses prédécesseurs, Out of the Game est également le fruit d’une période contrastée dans la vie du chanteur. En 2010, il a perdu sa mère, la chanteuse Kate McGarrigle, icône folk comme son père, Loudon, Wainwright III. L’an dernier, c’est sa vie privée « différente » qui a fait les choux gras de la presse people. En couple avec le galeriste allemand

Jorn Weisbrodt, Rufus Wainwright est en effet devenu le père d’une petite Viva Katherine. Un bébé dont il partage l’éducation avec sa mère, Lorca Cohen, la fille du légendaire Leonard Cohen. « Je ne suis pas vraiment fan des bébés, avoue-t-il. Je la vois une fois par mois et, même si j’ai déjà changé ses couches et tout, bon… Je préfère quand on pourra échanger des idées ! » §

on adore

Un véritable sans-faute Connu pour imprimer sa marque sur les disques qu’il produit, Mark Ronson aurait pu dénaturer l’univers de Rufus Wainwright. Mais leur collaboration a poussé à de nouveaux sommets l’art du songwriting façon Rufus. Après son incursion dans l’univers de l’opéra, on est heureux de retrouver ici le ténor canadien en terrain pop très 70’s. Un son chaud et multicouches, où au-delà des guitares et du piano, les cuivres le disputent souvent aux cordes. Et avec le superbe « Jericho », l’enjoué « Bitter Tears » ou le feutré « Montauk », Wainwright réalise un sans-faute qui pourrait lui offrir le plus beau succès de sa carrière.


CULTURE

lundi 23 avril 2012 www.metrofrance.com

Sur la route de Cannes

EN BREF

Confidentiel RTL

Cinéma

Un programme court pour Brian Joubert. Le champion du

Peu de livres cultes auront attendu aussi longtemps avant d’être adaptés à l’écran . Sur la route de Jack

Kerouac, roman autobiographique du pape de la Beat Generation, paru en 1957, débarque enfin sur les écrans grâce au Brésilien Walter Salles. D’abord en compétition officielle lors du prochain Festival de Cannes, puis en salles le 23 mai avec un casting alléchant : Sam Riley dans le rôle de Sal Paradise, l’alter ego de l’auteur, Garrett Hedlund et Kristen Stewart, la Bella de Twilight.

Bourlingueur dès sa jeunesse

Avant la Croisette, le réalisateur est venu évoquer son film lors d’une rencontre à l’université de Saint-Denis, jeudi dernier. « Mon premier souvenir est une route vue à travers la lucarne arrière de la voiture, j’avais 3 ans », raconte dans un français sans accent ce fils

15

monde de patinage artistique vient de tourner le pilote de Brisons la glace, fiction qui aborde avec humour les relations entre les sportifs et leurs coachs. Bien qu’aucune chaîne ne soit encore attachée au projet, la série promet d’être drôle. §CHristopHe joly/metro

sam riley, Kristen stewart et Garrett Hedlund (de gauche à droite), dans Sur la route. mk2 diffusion

de diplomate qui a bourlingué un peu partout dans sa jeunesse. Pour préparer l’adaptation du livre de Kerouac, qu’il a découvert à l’âge de 18 ans, Salles réalisera d’abord un documentaire, Searching for on the road. « Pendant six ans, j’ai retracé les itinéraires du roman, rencontré ses derniers protagonistes vivants, de façon intermittente », explique le cinéaste, assurant que le film est fidèle au texte. « Le rythme du roman est calqué sur celui du be-

bop, de l’improvisation. A l’écran, quand on voit Sam Riley taper à la machine, c’est qu’il écoute du jazz à fond. » Tourné à l’été 2010, Sur la route aura vu son équipe parcourir plus de 20 000 km à travers les EtatsUnis en quatre semaines, à bord d’une antique Hudson 1949. « Les flics nous arrêtaient parfois pour excès de vitesse. Quand ils nous demandaient ce qu’on faisait, on répondait : « un film d’étudiants ! » §jennifer lesieur

Chaque lundi, retrouvez une info média révélée dans l’émission « Les dessous de l’écran » de Christophe decroix, sur RTL, le dimanche à 13 h 10.

People

Robin Gibb va mieux. Le leader

des Bee Gees est enfin sorti du coma. Agé de 62 ans, le chanteur britannique a été capable de faire un signe de la tête et de communiquer avec plusieurs membres de sa famille à l’hôpital londonien où il est hospitalisé depuis sept jours après avoir contracté une pneumonie. Il lutte contre contre un cancer du côlon et du foie.


16

médias

lundi 23 avril 2012 www.metrofrance.com

Ça tourne pour Mimie Mathy Reportage

« On est une vraie troupe de saltimbanques ! » Jeudi matin, dans les

environs de Prague, Mimie Mathy nous accueille au milieu d’une ribambelle d’animaux. Pour le soixante-troisième épisode de Joséphine, ange gardien, l’équipe de la fiction a investi un cirque de la capitale tchèque. « J’avais un a priori négatif sur cet univers, admet la comédienne. Les nains de cirque, ça ne me faisait pas vraiment rire... Mais j’ai découvert un monde incroyable. »

Mieux que Dr House

Alors que les trapézistes se préparent à tourner, on fait la connaissance de Naira, éléphante de 38 ans et véritable mascotte du tournage. « Elle adore les peaux de banane », nous confie un des techniciens. Dommage. Si j’avais su, je ne lui aurais pas refilé mon sandwich... Dans ce nouvel épisode,

20.50 Série

Vive la colo ! «La grande randonnée». Avec Virginie Hocq, Julien Boisselier, Titoff. 21.45 Vive la colo ! Série. «Les Olympiades». 22.40 Esprits criminels Série. «Le meilleur des mondes» - «Le dernier mot» - «Face-à-face». 1.15 Au Field de la nuit 2.25 Sept à huit Magazine.

Mimie Mathy, à Prague, sur le tournage de Joséphine, ange gardien. christOphe chevalin

donc, Joséphine va devoir aider un trapéziste traumatisé par l’accident qui a coûté la vie à son père à renouer avec sa passion. Une mission d’autant plus délicate que le cirque est victime de mystérieux accidents.

20.40 Série

20.35 Magazine

Cold Case : affaires classées «Le roi des tagueurs». Avec Kathryn Morris, John Finn, Jeremy Ratchford. 21.30 Cold case : affaires classées Série. «Nuit sans escale» - «Les bas-fonds». Avec Kathryn Morris. 23.00 Mots croisés Mag. Présentation : Yves Calvi. 0.15 Journal de la nuit

TMC 20.45 La vengeance dans la peau Policier de Paul Greengrass. 2007. USA. 120 mn. Avec Matt Damon, Julia Stiles. 22.50 Largo Winch Aventures de Jérôme Salle. 2007. Fr. 108 mn. Avec T. Sisley.

W9 20.50 Les bidasses en folie Comédie de Claude Zidi. 1971. Fr. 80 mn. Avec Gérard Rinaldi, Jean-Guy Fechner. 22.30 La vérité si je mens ! Comédie de Thomas Gilou. 1997. Fr. 100 mn.

Avec 8,2 millions de téléspectateurs en moyenne par épisode, Joséphine, ange gardien fait les beaux jours de TF1. Et ça dure depuis quinze ans. « Quand je vois qu’on fait mieux que Dr House ou “The Voice”, je suis super fière », admet

20.55 Série

Flash-back «L’incendie du tunnel du Mont-Blanc, un piège mortel» Doc. 2012.

Luther «Le mal en soi». Avec Idris Elba, Ruth Wilson, S. Mackintosh.

21.35 Le drame de Furiani, une tribune à tout prix Doc. 2012. 22.35 Soir 3 23.00 L’énigme Bousquet Documentaire. 2007. 23.55 Pierre Loti, un homme du monde

21.50 Luther Série. «Les liens du sang». 22.40 François Hollande, dans l’intimité d’un candidat Doc. 2012. 23.35 Pour en arriver là «Nicolas Sarkozy». 0.35 Mensomadaire

NT1 20.45 Tous différents Magazine. Au sommaire : «Octomom : l’incroyable histoire» - «Quintuplés, sextuplés : ma grossesse extraordinaire» 22.30 Obèses : perte de poids extrême

NRJ12 20.35 Stargate, la porte des étoiles Science-fiction de Roland Emmerich. 1994. USA. 120 mn. Avec Kurt Russell. 22.45 Kill Bill : Volume 1 Action de Quentin Tarantino. 2003. USA. 105 mn.

Mimie Mathy, qui regrette les railleries dont est victime la fiction. « Karin Viard a récemment descendu Joséphine, déplore la comédienne. C’est triste car c’est une actrice que j’aime beaucoup. Je peux comprendre qu’on n’aime pas la série. Mais elle plaît quand même à beaucoup de gens, surtout aux enfants. » D’ailleurs, comment l’explique-telle, ce succès ? « Ça marche parce qu’on traite de vrais sujets de société. Et ça finit toujours bien. Ça change des infos... » N’aurait-elle pas envie, rien qu’une fois, que ça se termine mal ? « Peut-être pour le dernier épisode », sourit Mimi Mathy qui devrait quitter la série en 2014, date de la fin de contrat avec TF1. « Il ne faut pas faire l’épisode de trop, prévient celle qui rêve de remonter bientôt sur scène. Et puis je ne vais quand même pas jouer Joséphine à la maison de retraite ! » §Rania hoballah, À PRAGUE

20.40 Film

20.50 Film

Rosemary’s Baby Épouvante de Roman Polanski. 1968. USA. VM. 2h15. Avec Mia Farrow, John Cassavetes.

Spider-Man Fantastique de Sam Raimi. 2001. USA. VM. 2h01. Avec Tobey Maguire, Kirsten Dunst, W. Dafoe.

22.50 Clara Drame d’Helma Sanders-Brahms. 2008. Fr/All/Hongrie. 107 mn. Avec Martina Gedeck, Pascal Greggory. 0.35 Les héritiers Documentaire. 2008.

23.00 A mourir de rire Divertissement. 0.45 Prison Break Série. «...En Scylla» «À bout de souffle». Avec Wentworth Miller, Dominic Purcell.

FRANCE 4 20.35 Le job de mes rêves Magazine. Présentation : Patrice Boisfer. 22.45 Paris fait sa comédie Spectacle. «Carte blanche à Anne Roumanoff». 0.25 Ces télés qui nous font rire

GULLi 20.35 Total Wipeout Made in USA Divertissement. 22.10 L’amour dans le désordre Comédie dramatique d’Élisabeth Rappeneau. 1997. Fr. 90 mn. Avec Pierre Arditi.

FRANCE 5 20.36 Chez Maupassant Série. «Le rosier de Mme Husson» - «Une soirée». 22.15 C dans l’air Magazine. 23.35 Superstructures Documentaire. 2007. «Les îles-monde».

DiRECT 8 20.45 Au cœur de l’enquête Série doc. «Stups, go fast et filature» «Cambriolage, cagoule et cocaïne». 23.30 Le royaume Drame de Peter Berg. 2007. USA. 110 mn. Avec J. Foxx.


SPORTS

18

lundi 23 avril 2012 www.metrofrance.com

Football

4

Jürgen Klopp.

Fabrice Muamba veut rejouer. Le milieu de Bolton, remis d’un malaise cardiaque suvenu il y a un mois, a accordé un entretien au Sun. Il y remercie Dieu pour ce « miracle » et veut rechausser les crampons.

tOP

L’entraîneur du Borussia Dortmund et ses hommes ont été sacrés champions d’Allemagne, avec huit points d’avance sur le Bayern Munich, à deux journées de la fin de la saison. C’est le deuxième titre d’affilée du BVB et le huitième de son histoire.

pep guardiola.

flOP

Le coach du FC Barcelone et ses joueurs ont très certainement perdu leur titre de champions d’Espagne. Samedi, le Barça a été battu 2-1 par le Real Madrid, qui compte désormais sept points d’avance à quatre matches de la fin de la Liga.

football Ligue 1

PSG : jeu, set et match carton. Sur un score de tennis, le club de la capitale s’est facilement imposé hier contre Sochaux. dauphin. Grâce à un football champagne, l’équipe d’Ancelotti reste à deux points de Montpellier, le leader.

6 PSg

33e journée

résultats samedi Brest - Rennes ........................................................0-1 Caen - Saint-Etienne..............................................1-4 Dijon - Lille ............................................................ 0-2 Evian - Toulouse..................................................... 2-1 Montpellier - Valenciennes ................................. 1-0 Nice - Auxerre ....................................................... 1-0 Bordeaux - Marseille ............................................. 2-1 hier Ajaccio - Nancy......................................................0-0 pSG - Sochaux.........................................................6-1 Lyon - Lorient .........................................................3-2

1

classement

SOchaux

1. montpellier 2. PsG 3. Lille 4. Lyon 5. rennes 6. saint-etienne 7. Toulouse 8. Bordeaux 9. evian 10. marseille 11. Nancy 12. Nice 13. Valenciennes 14. Lorient 15. Caen 16. dijon 17. ajaccio 18. Brest 19. sochaux 20. auxerre

laurent falla

O

n se serait cru ailleurs qu’en Ligue 1. Comme rarement dans le Championnat de France, l’opposition d’hier entre le PSG et le FC Sochaux a fait place à une intensité et à un jeu digne des plus grands matches européens. Il faut dire que l’enjeu était de taille de part et d’autre. Pris dans l’étau formé par les Montpelliérains et les Lillois, Paris se devait de l’emporter pour conserver le titre à portée de main. Sochaux, lui, en bas de tableau, jouait une partie de sa survie en Ligue 1.

Un premier but digne du Barça

Ainsi, les artilleurs étaient de sortie. Affûtés, ils avaient tous pensé à régler leur mire. C’était là la promesse d’un spectacle de qualité. Comme une sorte d’invitation au voyage, qui passait d’abord par la Liga espagnole. Le premier but parisien avait en effet un petit quelque chose de « barcelonesque ». A la suite d’une série de passes et d’un double une-deux combiné

Javier Pastore (à gauche), ici au duel avec David Sauget, a été le détonateur de la victoire parisienne. Afp

avec Nene, Pastore frappait lourdement sous la barre (6e). L’Argentin, habituellement nonchalant, paraîssait métamorphosé, sans doute galvanisé par la présence de sa mère dans les tribunes du Parc des Princes. Et que dire du reste de ses partenaires buteurs, Motta (25e), Ménez (44e) et Nene (50e, 60e), pour ne citer qu’eux ? Impressionnants.

Car malgré l’égalisation sochalienne de Maïga (12e), jamais le collectif parisien, à l’image des rigoureuses équipes allemandes de Bundesliga, ne s’est désuni. Mieux, comme en Premier League anglaise, le PSG a su exploiter les larges espaces laissés entre les lignes doubistes. Sochaux est maintenant au courant. Face aux attaquants d’Ancelotti, lorsqu’ils sont

pts 69 67 62 56 54 53 53 46 45 41 41 37 37 35 34 34 34 33 33 28

J 33 33 33 33 33 33 33 33 33 33 33 33 33 33 33 33 33 33 33 33

G 21 19 17 17 15 15 15 11 12 10 10 9 10 8 8 9 7 6 8 5

N 6 10 11 9 9 8 8 13 9 11 11 10 7 11 10 7 13 15 9 13

p 6 4 5 9 9 10 1 9 12 12 12 14 16 14 15 17 13 12 16 15

Dif 29 28 26 9 9 7 6 3 1 2 -6 -5 -9 -13 -14 -17 -21 -5 -20 -11

dans un bon jour, comme hier, les erreurs se paient cash. Seul bémol : si devant, Paris a flambé, derrière, la sérénité a manqué. La défense, menée par Alex et Bisevac, n’avait pas la solidité des formations évoluant dans le Calcio italien... ce qui n’empêcha pas Armand, le latéral gauche, d’y aller lui aussi de son but en fin de match (92e). Avec six réalisations, le PSG est désormais la meilleure attaque de Ligue 1 (63 buts). Dimanche prochain, c’est à Lille qu’il devra tenter de voyager aussi bien : une autre affaire !§


20

SPORTS

lundi 23 avril 2012 www.metrofrance.com La victoire de Bayonne à Lyon relance les Basques dans la lutte pour le maintien. afp

Le LOSC attend Paris

Football Ligue 1

Une semaine avant de recevoir le pSG, Lille n’a pas ralenti la cadence. Vain-

queur à Dijon (2-0), l’équipe de Rudi Garcia a rempli son contrat : continuer à gagner et attendre un faux pas des équipes de tête. Bien installés sur la troisième marche du podium, les Nordistes ont quasiment validé leur participation au tour de barrage de la prochaine Ligue des champions. « On réalise une belle opération, estime Franck Béria. Nous avons bien abordé la partie puis tout s’est emballé. » En plus de mauvaises conditions climatiques, les Lillois ont su parfaitement surmonter leur infériorité numérique. Loin de les abattre, l’exclusion assez sévère de Gueye (36e) a donné des ailes aux Lillois. Dans la foulée, Mavuba y va de son but annuel pour l’ouverture du score (39e). Juste avant la pause, Lille double la mise (Hazard, 45e).

En deuxième période, le LOSC va sereinement faire fructifier son avantage tandis que les Dijonnais vont perdre les pédales et récolter deux cartons rouges.

Hazard blessé

Grosse ombre au tableau de la soirée, la blessure d’Eden Hazard. Le Belge a été touché au tendon d’Achille sur une grosse semelle de Bennard Kumordzi. Le Bourguignon, qui a récolté un carton rouge, a hypothéqué les chances d’Hazard de prendre part à la réception du PSG. « On n’en sait pas plus pour le moment », a lâché l’entraîneur du LOSC après la rencontre. Le rétablissement du meilleur élément du LOSC rythmera à coup sûr la semaine des Nordistes avant la réception des Parisiens dimanche soir. Un rendez-vous capital qui peut changer la fin de saison lilloise. §JuLien duFuRieR, à LiLLe

en breF

Football

Trezeguet marque encore. L’atta-

quant français du club argentin de River Plate (2e division) a inscrit samedi soir son neuvième but en treize matches de Championnat, offrant la victoire (1-0) à son club face à l’Instituto de Cordoba. Grâce à l’efficacité de Trezegol, River est en embuscade pour espérer retrouver l’élite.

8e titre consécutif du Masters 1 000 de Monte-Carlo. L’Espagnol a balayé le n°1 mondial en deux sets (6-3, 6-1)... alors qu’il restait sur sept finales perdues face au Serbe. Chapeau ! Rafael nadal. afp

Football

Tennis

Le Joker n’est pas imbattable.

Rafael Nadal l’a prouvé hier en remportant contre Novak Djokovic son

Rugby Top 14

Il ne reste que deux journées à disputer, et le Top 14 a apporté ce week-end quelques certitudes mais fait surtout une large place au suspense. Le point avant les deux derniers rounds.

Toulouse eT l’AsM en deMies

Les deux premiers du classement se sont imposés ce week-end et peuvent se désintéresser de la suite de ce Top14. Clermont prépare sa demi-finale de Coupe d’Europe. Toulouse, lui, mise tout sur le titre de champion de France. « Nous avons encore des choses à améliorer, mais il nous reste six semaines pour bien peaufiner notre demi-finale », savoure Guy Novès, le manager toulousain.

des bArrAges Très dispuTés

Michael Ballack rêve d’Amérique. Le milieu de terrain du Bayer

Leverkusen, âgé de 35 ans, a déclaré hier qu’il souhaitait évoluer la saison prochaine dans le Championnat nord-américain, la MLS. Le club des New York Red Bulls, où évolue Thierry Henry, aurait les faveurs de Ballack, qui compte 98 sélections dans l’équipe nationale allemande.

Bayonne en sursis

Tennis

Les Bleues se maintiennent. En

battant la Slovénie (3-0), hier à Besançon, l’équipe de France de Fed Cup conserve sa place dans le Groupe Mondial II. Elle doit son salut à Pauline Parmentier qui a sauvé deux balles de match avant de s’imposer contre Petra Rampre (6-4, 3-6, 8-6) en 2 h 50.

24e journée résulTATs Vendredi Clermont - Montpellier....................................... 22-9 Samedi Toulouse - Brive .................................................30-21 Stade français - perpignan ................................ 35-21 Lyon - Bayonne...................................................19-20 Bordeaux - agen ................................................29-15 Biarritz - Racing Métro ...................................... 22-13 Toulon - Castres................................................. 25-25

clAsseMenT 1. Toulouse 2. Clermont 3. Toulon 4. montpellier 5. Castres 6. racing métro 7. Stade français 8. agen 9. Biarritz 10. Perpignan 11. Bordeaux-Bègles 12. Brive 13. Bayonne 14. Lyon

pts 82 82 65 62 61 59 57 48 47 45 45 42 42 31

J 24 24 24 24 24 24 24 24 24 24 24 24 24 24

G 18 18 12 13 12 12 11 11 9 8 7 10 8 5

N 1 2 5 1 4 1 2 1 2 2 1 0 3 3

p 5 4 7 10 8 11 11 12 13 14 16 14 13 16

Dif 177 248 161 98 50 28 -3 -76 -100 -67 -148 -23 -159 -186

Pour espérer disputer les barrages, il faut terminer entre la 3e et la 6e place du Top 14. Ils restent cinq pour quatre places. Toulon a loupé le coche en concédant le nul à Castres (25-25), qui se relance. Montpellier est également bien placé. Comme prévu, la dernière place devrait se jouer entre les deux clubs franciliens. Le Racing et le Stade français s’affronteront lors de la prochaine journée, le 5 mai, pour un match couperet.

calendrier, c’est une lutte à trois qui s’annonce : Bordeaux-Bègles, Brive et l’Aviron trembleront jusqu’au bout. Si Bayonne a pris un bol d’air en s’imposant à Lyon (20-19), Brive a laissé échapper des points précieux à Toulouse (défaite 21-30). « Je peux vous dire qu’il faudra compter avec nous, on ne lâchera rien », assure Ugo Mola, le manager corrézien. Le prochain Brive-Bordeaux sera décisif.

MAudiTe 13e plAce

Les Lyonnais, montés l’an dernier dans l’élite, sont déjà dans l’ascenseur pour retrouver la pro D2. Mathématiquement, c’est acté.

La lutte est encore plus féroce pour éviter la descente en Pro D2. De Biarritz, 9e, à Bayonne, 13e, tout peut encore arriver. Mais, au vu du

le lou condAMné

§ARmAnd PAge


SPORTS

lundi 23 avril 2012 www.metrofrance.com

Grosjean, la belle surprise

Formule 1 GP de Bahreïn

pour la F1 hexagonale. En effet, en marge de la course, Bernie Ecclestone, le grand argentier de la Formule 1, a annoncé avoir trouvé un accord pour le retour au calen-

Le Français Romain Grosjean peut avoir le sourire. Hier, à Bahreïn, le

pilote Lotus est monté sur le podium, pour la première fois de sa carrière. Il a été devancé par Vettel (Red Bull) et son coéquipier Räikkönen (2e). L’Allemand a remporté sa première victoire de la saison, la 22e de sa carrière en F1. Au volant de sa Red Bull, le double champion du monde a tout simplement écœuré la paire de Lotus qui le talonnait. Sa maîtrise a une fois de plus été incontestable. Et sa joie à l’image de sa suprématie : évidente.

Une première depuis 1998

Mais, au Moyen-Orient, Vettel n’était pas le seul à avoir le sourire. A la troisième place, Romain Grosjean rayonnait. Le tricolore a offert à la France son premier podium depuis 1998 et la très belle victoire de Jean Alesi au

« C’est super ! Je suis content parce que je progresse pas à pas. » romain Grosjean, pilote Lotus.

la joie de romain Grosjean. Getty

Grand Prix de Belgique. Le jeune pilote de 26 ans se rappellera donc longtemps de cette troisième marche obtenue sur le circuit international de Sakhir. La France aussi, car la journée a été belle

drier d’un Grand Prix de France, à partir de 2013. Le GP devrait avoir lieu un an sur deux sur le circuit Paul Ricard situé dans le Var. Il s’agirait du premier depuis 2008 et la victoire de Felipe Massa sur le circuit de Magny-Cours. §laurent Falla Classement du Grand Prix : 1. Sebastian Vettel (Red Bull), 2. Kimi Raïkkönen (Lotus), 3. Romain Grosjean (Lotus). Classement des pilotes : 1. Sebastian Vettel (Red Bull) 53 points, 2. Lewis Hamilton (McLaren) 49 pts, 3. Mark Webber (Red Bull) 48 pts (...) 8. Romain Grosjean 23 pts

21

EN BREF

Cyclisme

Maxim Iglinskiy remporte Liège-Bastogne-Liège. Le cou-

reur kazakh (Astana) s’est imposé hier dans la doyenne des classiques. Il a devancé l’Italien Vincenzo Nibali qu’il a rejoint et dépassé à l’approche de la flamme rouge du dernier kilomètre.

Lutte

Steeve Guénot a son billet pour Londres. Parmi les lutteurs fran-

çais en lice ce week-end au tournoi qualificatif de Sofia (Bulgarie), seul Steeve Guénot a obtenu son sésame pour les JO de Londres. Il a remporté l’épreuve de lutte grécoromaine (66 kg).

Basket

Les Bulls sur orbite. A une

semaine du début des play-offs en NBA, les Chicago Bulls de Joakim Noah sont quasiment assurés de finir premiers de la conférence Est après leur victoire hier sur Dallas (93-83).


détente

22

lundi 23 avril 2012 www.metrofrance.com

Mots fléchés n° 516 / facile OCTROIE UN SIÈGE MISES EN TERRE

FRANCHIT LE SEUIL FLEUR MARINE

C’EST NUL SUPPORT DE BALLE

DIVINITÉ D’ÉGYPTE ÉTATMAJOR

Tout compte fait

15

+ x 5

+ x

:

10

8

: 2

: =

IRRÉGULIER PAS MONO

36

10

5

2

8

=

24

5

8

10

2

15

=

30

Solutions : 15 : 5 X 10 + 8 - 2 = 36 ; 15 + 10 : 5 - 2 X 8 = 24 5 X 8 - 10 : 2 + 15 = 30.

Mots à mot Mélanger les lettres des deux mots pour en trouver un troisième.

OUTR E+ CHE R

R

P I T

E R

Solutions : retoucher, péripétie, raffineur.

F UR

TITRE ANGLAIS

DANS UNE SUPPOSITION

15

=R I E +P E RE =P I A +N E R F = R

ANGOISSE

SORTE DE GOULET

PERROQUETS C’EST LE TITANE

Pour obtenir les totaux indiqués, répartissez entre chaque nombre les douze signes proposés :

+ x

IDÉE FIXE

BRASSE LES CARTES

ELLE DOPE LE SPORTIF

TENTÉE

POUR MOI SORTIE DE BAIN DOMAINES DE CRÉATION

OUVRIER MANUEL

ASPIRA

LA GRANDE ÉCOLE CRÂNEUR IMITE LE DAIM POIL DE PAUPIÈRE EXTRÊMEMENT PETIT

BAISER D’ENFANT NICKEL ABRÉGÉ

COMME UN VIEUX BOUQUET

CELUI-LÀ VENTILER

HALTE DE TOUAREGS SOUPA

CITÉ DE CH’TIMIS

ENSEMBLE HI-FI

LE PREMIER EST POUR LA STAR

AXE DE BREST À STRASBOURG

COMPÉTITION SPORTIVE

LE REFUS

POINT GARDÉ

ITINÉRAIRES

Sudoku n° 516 / facile

3

6

9

8 9

5 4

Solutions n° 515

6

5

1

2

8

9

6

3

2

7

8

3

5

8

4 1

2

4

7

1 8

6 7

3 6

8

RETROUVEZ TOUTES LES SOLUTIONS DES JEUX SUR metrofrance.com/culture

5

Mots fléchés G P D E S OB R A L E D E L I E E E R R A E OR O V N I E E D I C T E L O T F L U E T E S S A

B I M E I S S A N N T I S S E E S O C B E S U S I R H S T E A T T E MA L A I S S L I P I E N E O

A C E UR L E B OU U S R A T L A I E E L N S

Sudoku 4

6

9

2

1

3

5

7

8

2

7

8

4

9

5

1

3

6

1

5

3

8

6

7

2

4

9

8

4

7

1

3

2

9

6

5

6

3

1

7

5

9

8

2

4

9

2

5

6

8

4

3

1

7

5

9

6

3

4

1

7

8

2

7

1

4

5

2

8

6

9

3

3

8

2

9

7

6

4

5

1

Edité par SAS Publications Metro France 35, rue Greneta, 75002 Paris SIREN 439 396 474 RCS Paris§Président - Directeur de la publication : Édouard Boccon-Gibod§Directrice générale : Sophie Sachnine§Imprimé par le groupe Riccobono§Publicité commerciale : 01 55 34 45 16§Publicité culture : 01 55 34 45 18§Publicité emploi & formation : 01 55 34 78 42§Diffusion : 01 55 34 45 00§E-mail distribution : distribution@publications-metro.fr§E-mail rédaction : courrier@ publications-metro.fr§Relations médias : Frédéric Henry§FHCOM : 01 55 34 24 24§Rédacteur en chef : Christophe Joly§Rédacteur en chef délégué : Christophe Coubetergues§Rédacteurs en chef adjoints : Jérôme Guillas (News), Ulla Majoube (Suppléments et pages thématiques), Alexis Picard (Régions) ,Joël Riveslange (Sports), Florence Santrot (Web), Jérôme Vermelin (Culture)§Standard rédaction : 01 55 34 45 00§E-mail : prenom.nom@publications-metro.fr


détente

lundi 23 avril 2012 www.metrofrance.com

23

L’HOROSCOPE PAR AUDRAY GAILLARD

+ )$"%)! '! *#,,%&%!(

La recette

Bélier

Vous avez intérêt à assurer vos arrières car, côté finances, vous pourriez payer cher vos récents écarts. Ecoutez les conseils de vos proches et la voix de la raison, c’est vital !

Taureau

SCONES AU CAFÉ Pour 20 scones - Prépa : 15 min - Facile

% >55 . "@ !82)/@ % 4;5 . "@ $811(/8"@ % 4A5 . "@ '@722@ 0(7 % 9 $& "@ &8)= % 4 (@7! % ; $7)&? # 1(7-@ "@ $8!* 1(&7'&@ % 4 -837@= "@ &@<72@ $+)0)37@ % A -)/$*@1 "@ 1@& 68=*2)@& C % 4 @0-(2=@B-),$@ "@ : $0 "@ ")80,=2@ % Préchauffez le four à 180 °C (th. 6). Dans un saladier, mélangez la farine, la cassonade, la levure et le sel. Incorporez le beurre en malaxant du bout des doigts puis creusez un puits. % Dans un autre saladier, battez l’oeuf, le lait et le café soluble. Versez cette préparation dans le puits et mélangez sans trop travailler, de façon à former une boule homogène. % Sur un plan de travail fariné, étalez la pâte sur une épaisseur de 3 cm environ. Découpez les scones à l’emporte-pièce et déposez-les sur la plaque recouverte de papier sulfurisé. % Enfournez pour 15 à 20 min (enfoncez un cure-dent dans un scone, il doit ressortir sec et propre). Laissez tiédir ou refroidir avant de déguster avec un bon cafe latte.

SCONES & SHORTBREADS- Collection 50 BEST De Catherine Moreau - Éd. Hachette cuisine, 7€

La Lune, associée à Saturne, vous fait garder les pieds sur terre. Aujourd’hui, vous ne déviez pas de vos objectifs. Célibataire, vous vous méfiez des beaux parleurs.

Gémeaux

Les évidences surgissent. Célibataire, vous laissez sa chance à une personne que vous considériez à peine. Vous regrettez de ne pas avoir ouvert les yeux plus tôt !

Cancer

Restez sur vos gardes ! En couple, n’entretenez pas d’ambiguïté : vous risquez de déchanter. Célibataire, ne donnez pas votre cœur au premier venu.

01 75 75 90 93

(5€ les 10 minutes)

Lion

La Lune vous indispose, mais l’appui de Saturne vous permet de reprendre le dessus. En couple, vos rapports se dégradent. Stoppez la machine infernale !

Vierge

La chance vous tient ! Célibataire, vous avez un je-ne-sais-quoi que fait toute la différence. Côté argent, c’est le moment de tenter votre chance aux jeux de hasard.

Balance

L’amour s’invite chez vous. Célibataire, une rencontre vous laisse un goût de miel. Ne laissez pas cet oiseau rare s’envoler ! En couple, c’est le bonheur.

Scorpion

Vous avez l’impression d’étouffer, de tourner en rond, de faire du surplace. Seule solution : procéder à des changements radicaux dans votre quotidien.

Sagittaire

Trop de pression ! Au travail, vos supérieurs se montrent exigeants. Mais s’ils en demandent tant, c’est qu’ils vous en pensent capable. C’est un honneur !

Capricorne

Un projet entamé depuis longtemps abouti enfin. Changement de travail, engagement amoureux, vous faites le grand saut sans plus douter de votre choix. Bravo !

Verseau

Tout au long de la journée, vous exprimez votre insatisfaction. Il va falloir changer de disque rapidement si vous ne voulez pas gâcher l’ambiance.

Poissons

Vous trouvez les pièces manquantes au puzzle de votre vie. En amour, comme au travail, de nouveaux horizons s’ouvrent à vous. Prenez le train en route !

CONSULTEZ AUDRAY GAILLARD et son équipe de voyants



20120423_fr_nantes