Page 1

ligue 1 P. 20 www.metrofrance.com

lundi 12 mars 2012 n° 1743

Le TFC redescend sur Terre

TLS

Echec scolaire: les parents désarmés

54% des Français estiment que les parents manquent de solutions et de repères pour éduquer leurs enfants, selon un sondage OpinionWay.

musique P. 15

Revolver dans le mille Le trio français flirte avec la perfection sur son second album, Let Go.

présidentielle P. 4

rugby P. 21

Le grand oral de Nicolas Sarkozy à Villepinte

Les Bleus renvoyés sur les roses

poitrenaud. afP

afP

ne jeTez paS ce journaL Sur La voie pubLique : offrez-Le à voTre voiSin !

meTro eST imprimé Sur du papier 100% recycLé.

exclusif P. 2


événement

1

lundi 12 mars 2012 www.metrofrance.com

28 %

« Il n’y a pas la même ferveur, le même engouement qu’en 2007. »

Thomas hollaNDE, fils de Ségolène royal et de françois hollande et membre de l’équipe web de ce dernier, hier dans Le Parisien.

AFP

2

Transports Il y a du ras-le-bol dans l’air.

C’est la part des femmes emprisonnées en Europe et en Asie qui le sont pour des délits liés à la drogue, selon l’ONG Harm Reduction International.

Dans des courriers adressés aux principaux chefs d’Etat européens, Airbus et six compagnies aériennes dénoncent les « conséquences économiques » de la taxe carbone instaurée par l’Union européenne.

Echec scolaire

Les familles désorientées LE CONSTAT. Un sondage OpinionWay pour les Apprentis d’Auteuil montre l’impuissance des parents face aux difficultés scolaires de leurs enfants. LE PROJET. La fondation invite les candidats à la présidentielle à se saisir du problème.

lEs raisoNs

DEs DiFFiCulTés sColairEs DEs jEuNEs ET lEs ProBlÈmEs rENCoNTrés Par lEurs ParENTs

Parmi les raisons suivantes, à votre avis, quelle est la cause principale de l’échec scolaire chez les jeunes ? Un environnement familial pas propice aux apprentissages

46 %

L’inadaptation des méthodes pédagogiques

45 %

Un comportement inadapté au milieu scolaire

34 %

La mauvaise orientation dans le choix de la filière

27 %

Des difficultés à suivre et à comprendre les enseignements

20 %

Le mal-être, la souffrance psychologique ou physique

17 %

Autre NSP 0 %

jéromE Guillas

i

l est urgent d’agir. A l’occasion des Rencontres pour la jeunesse en difficulté, organisées aujourd’hui par les Apprentis d’Auteuil*, la fondation publie un sondage réalisé par OpinionWay dont Metro se fait l’écho en exclusivité. Avec pour but avoué d’interpeller les responsables politiques à quarante et un jours du premier tour de la présidentielle, les Apprentis d’Auteuil ont voulu questionner les Français sur leur perception d’une jeunesse en crise.

Méthodes inadaptées

Pour une majorité des sondés, les deux causes principales de l’échec scolaire sont à rechercher du côté d’un environnement familial peu propice (46 %) et de l’inadaptation des méthodes pédagogiques par rapport aux besoins des élèves (45 %). « Ce n’est pas tant le manque

« Les parents ne peuvent répondre seuls à l’échec de leurs enfants. » huGuEs CazENEuvE, d’opinionway.

9%

Parmi la liste suivante, quelle est, pour vous, la cause principale des difficultés rencontrées par les parents dans l’éducation de leurs enfants ? Manquent de solutions et de repères

54 %

Sont submergés par leurs propres difficultés

50 %

N’ont pas assez de temps disponible à leur consacrer

36 %

Ne se sentent pas concernés par leur éducation

28 %

Ne comprennent pas leurs comportements ou leurs réactions NSP

25 % 1%

MéthOdOLOgie : etude réalisée en ligne selon la méthode des quotas les 1er et 2 mars 2012 auprès d’un échantillon de 1 021 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. SoUrce : oPiNioNwAy - iNfogrAPhie : c.wALDberg/Metro

de temps des parents ou leur désintérêt pour la scolarité de leur enfant qui posent problème que le manque d’outils pour agir », commente Hugues Cazeneuve, directeur de l’institut de sondage OpinionWay. Devant ce constat d’une défaillance pédagogique, les Apprentis d’Auteuil ont cherché à comprendre, notamment, la faille ou l’insuffisance du noyau familial. Pour une grande majorité des personnes interrogées, les parents manquent eux-mêmes de solutions et de repères pour éduquer leurs enfants (54 %) et, dans une moindre mesure, sont submergés

par leurs propres difficultés (50 %). Ce sont les deux grandes explications à une incapacité d’assurer le suivi éducatif. « Les familles manquent de solutions et de repères face à l’échec de leurs enfants. Elles ne peuvent y répondre seules, d’autant moins si elles se sentent elles-même submergées par leurs propres difficultés », analyse Hugues Cazeneuve.

Prévention dès le plus jeune âge

Quelles solutions ? Développer les mesures de prévention de l’échec scolaire dès le plus jeune âge (57 %), individualiser les méthodes péda-

gogiques (51 %) et mettre en place des actions d’information et de sensibilisation des parents sur leur responsabilité éducative (44 %) sont les plus plébiscitées par les Français. Quant à savoir si les candidats à la présidentielle ont su saisir l’ampleur du problème, le verdict est, là, sans appel : 59 % des sondés estiment que les programmes présidentiels ne prennent pas assez en compte les difficultés des jeunes et de leurs familles. Le message est lancé. § *Fondation catholique, reconnue d’utilité publique, Apprentis d’Auteuil accueille, éduque et forme plus de 13 000 garçons et filles en difficulté, de la naissance à 26 ans.


événement

lundi 12 mars 2012 www.metrofrance.com

Sénégal

afp

L’opposition au président sortant, Abdoulaye Wade, s’unit. Le chanteur Youssou

N’Dour a affiché son soutien à Macky Sall pour le second tour de la présidentielle, hier au cours d’un meeting à Paris.

sur le web Charente-Maritime : le tibia brisé par une balle, un jeune homme de 26 ans rampe sur un kilomètre pour trouver du secours. à lire sur metrofrance.com/dompierre

eN CHiFFres

150 000

jeunes sortent du système scolaire chaque année sans qualification.

300 000

enfants sont pris en charge chaque année par l’aide sociale à l’enfance.

13 000

garçons et filles sont accompagnés par apprentis d’auteuil. l’atelier jardinage du centre Martin-luther-King. nicoLas richoffer/metro

source : apprentis d’auteuiL

a saint-denis, les jeunes apprivoisent la « phobie de l’école » reportage. Des bâtiments en

brique derrière de hauts murs d’enceinte et une cour de gravier... Vu de l’extérieur, le centre MartinLuther-King de Saint-Denis (93) a tout d’une école. Pourtant, ici, le mot « école » est proscrit. On n’y parle pas non plus de « cours » mais d’« ateliers pédagogiques ». Les élèves sont appelés familièrement les « jeunes », et les surveillants sont des « éducateurs » aux allures d’agents de sécurité. Inaugurée il y a deux ans, cette antenne de la fondation des Apprentis d’Auteuil accueille durant la semaine près de 44 garçons et filles entre 7 et 18 ans, qui ont été renvoyés de l’école. Placés par les services de l’Aide sociale à l’enfance, ces « jeunes à problèmes » sont suivis individuellement par des professeurs, chargés de les reconduire sur la voie de l’école « en douceur ».

Jardinage, cuisine et bricolage

« Notre but est d’abord de redonner confiance », résume Gérard Afanou, enseignant. Au programme : jardinage, cuisine, sport ou encore bricolage... Le tout suivant un

emploi du temps personnalisé pour chaque enfant. « Pour ces jeunes, phobiques du cadre scolaire, il faut parfois passer par ces activités pour travailler les apprentissages indispensables, comme la lecture ou les mathématiques », commente André Altmeyer, directeur général d’Apprentis d’Auteuil. « Parfois, c’est sportif, s’amuse Claude Robo, directeur de l’établissement. Mais c’est aussi très gratifiant. Sans nous, ces jeunes seraient à la rue. » Sur un petit lopin de terre, Tony, une tête blonde de 14 ans, s’adonne au jardinage. Renvoyé de l’internat de son collège l’an dernier, pour avoir fait « des bêtises », il se rend ici trois matinées par semaine depuis septembre. « J’aimerais venir plus souvent, glisse-t-il. Je suis bien ici, et j’ai fait des progrès. Je m’exprime mieux à l’oral. » Le reste du temps, il est à la charge de sa famille, avec qui « c’est compliqué », selon l’adolescent. Fidèle des ateliers cuisine, auxquels il a pris goût en quelques semaines, il se met petit à petit à songer à son avenir : « Plus tard, j’aimerais être boulanger », annonce fièrement le garçon.§julie Mendel *Le prénom a été modifié.

3


ACTU FRANCE

4

Sernam : 620 emplois en moins ?

lundi 12 mars 2012 www.metrofrance.com

« Deux mois pour tout renverser »

Social. Une reprise qui n’évite pas la casse. Le rachat par Geodis, filiale de

la SNCF, du transporteur Sernam, en redressement judiciaire, se traduirait par quelque 620 pertes d’emploi, selon une source proche du dossier. Le groupe Sernam a confirmé vendredi le dépôt d’une seule offre, partielle, de reprise, émanant du groupe Geodis. Celui-ci propose comme attendu de conserver environ la moitié des 1 600 salariés. Toutefois Geodis ne pourrait pas reprendre la Sernam s’il devait rembourser à la Commission européenne les 642 millions d’euros que celle-ci réclame au titre d’aides illégales versées de 2001 à 2005, a rappelé cette source. Le ministre des Transports Thierry Mariani a indiqué vendredi que Paris envisageait un recours contre la décision de l’Europe. §françoise marmouyet

DéfenSe. « nous accélérerons le retrait de nos forces combattantes, pour que, fin 2012, nos soldats soient rentrés ».

Le candidat PS à l’élection présidentielle a réaffirmé hier sa volonté de retirer les soldats français, du sol afghan, où ils sont environ 3 500. François Hollande a par ailleurs indiqué qu’il souhaitait procéder, s’il était élu, à une « évaluation » de la politique de défense. En ligned e mire : la décision française de rejoindre, en 2008, le commandement intégré de l’Otan. Une décision sur laquelle il n’entend pas revenir, mais dont il souhaite faire le bilan.§fm

à Suivre Sur auJourD’Hui, l’inviTé De Julien arnauD est Benoît Hamon, porte-parole du Parti socialiste. À 7 h 45 sur lci

Présidentielle ys

El

Afghanistan : Hollande, le retrait

Hier, à Villepinte, nicolas sarkozy a rassemblé 70 000 personnes, selon l’umP. nicolAs ricHoffer

ée 2 012

«Hollande peut aller se rhabiller avec son meeting du Bourget ; on se croirait revenus en 2007 ! ». Jean,

un militant UMP de 63 ans, jubile pendant l’intervention de Nicolas Sarkozy, hier à Villepinte. C’est à ce jour le plus important meeting de sa campagne. Autour de lui, une foule de plusieurs dizaines de milliers de personnes – 70 000 selon l’UMP – agite frénétiquement des drapeaux tricolores. Loin devant, au premier rang, une poignée de people (Gérard Depardieu, Enrico Macias, Emmanuelle Seigner) et de ralliés (Hervé Morin, Christine Boutin, Frédéric Nihous...) font la claque. Seul face à la salle, sur une scène géante, Nicolas Sarkozy est applaudi comme une rock star. Avec son mega show de Villepinte, le candidat-président a regonflé ses troupes hier. Mais alors que les sondages restent en berne et que sa campagne patine, il a surtout cherché à rassembler au-delà de

« Un grand meeting fondateur comme celui-là est un déclic. » franck riester, chargé de la communication à l’UMP.

cet auditoire acquis. Les sujets qui fâchent – immigration, assistanat, halal... – ont été réduits à la portion congrue dans son discours de plus d’une heure.

« Aidez-moi »

Pour prendre de la hauteur et donner du relief à sa posture de « président protecteur », Nicolas Sarkozy a axé ses propos et ciblé ses rares annonces sur un thème cher aux centristes : l’Europe. Il a ainsi promis de mettre tout son poids pour obtenir une « révision » des accords de Schengen, qui régissent les flux migratoires, menaçant même que la France en sorte s’il n’obtenait pas gain de cause. Il a aussi à nouveau exigé de l’Union européenne l’adoption d’une version européenne du

« Buy American Act ». Ce texte impose au gouvernement américain d’utiliser exclusivement des « produits fabriqués en Amérique dans les marchés publics ». « Aidezmoi, nous avons deux mois (...) pour bousculer les certitudes, deux mois pour tout renverser », a lancé en conclusion Nicolas Sarkozy, qui n’a cessé de marteler qu’il avait « appris » de son expérience de chef de l’Etat, pour mieux souligner l’inexpérience qu’il prête à François Hollande. Reste à savoir si cela sera suffisant. Hier, le Parti socialiste a fustigé « un discours sans idées nouvelles ». « Un grand meeting fondateur comme celui-là est un déclic », nous assure de son côté Franck Riester, le secrétaire national de l’UMP chargé de la communication, qui balaie d’un revers de main les mauvais sondages : « Une campagne se cristallise au dernier moment. » Si elle veut continuer à y croire, la droite ne devrait peutêtre pas trop attendre. §Gilles Daniel

eXPress Disparition. les gendarmes ont mis en place d’importants moyens pour retrouver une femme de 39 ans disparue depuis qu’elle est partie faire des courses samedi matin dans un secteur limitrophe du Tarn et de l’Aveyron.§election. la candidate du front national, Marine le Pen, a indiqué hier sur france 3 qu’il lui

siPA

manquait une quinzaine de signatures pour parvenir aux 500 parrainages d’ici la date butoir du 16 mars. §accident.

Un garçon de neuf ans est mort samedi après avoir fait une chute dans le canal de roubaix (nord).


6

ACTU MONDE

lundi 12 mars 2012 www.metrofrance.com

La tristesse de la foule, hier, à Tokyo. SIpA

réunions de recueillement. Hier, dans les rues de la capitale, on ne pouvait acheter un journal, zapper sur une chaîne de télévision ou allumer la radio sans tomber sur des témoignages ou sur des émissions commémoratives. Les politiques, décideurs et C’est le nombre leaders d’opinion de victimes du tsunami. s’étaient donné rendez-vous au Théâtre national pour écouter les discours de l’empereur Akihito et du Premier ministre, Yoshihiko Noda. Devant 1 200 personnes, le chef du gouvernement a présenté ses condoléances aux familles des victimes et a fait part de « son profond chagrin ». Il a ensuite promis de confiance et espoir », raconte reconstruire « les zones sinistrées », et s’est engagé à « transmettre aux Keiko, un cadre de 37 ans. générations futures les leçons de la tragédie ». Il a par ailleurs souhaité « profond chagrin » Ce n’est pas le cas cette fois-ci. La que « l’esprit d’entraide » se perpétristesse, l’incompréhension et le tue dans le pays. A l’ambassade de doute étaient palpables dans les France, le drapeau tricolore était en rues de Tokyo où établissements berne et une minute de silence a scolaires, associations de quartier été observée. §François HermeLLin, à Tokyo ou syndicats avaient organisé des

19 000

L’hommage aux disparus Japon

Un an jour jour pour jour après la catastrophe, le Japon tout entier s’est recueilli. Hier, à 14 heures 46, l’archipel s’est figé. Dans la rue, les entreprises, les magasins… les Japonais ont observé un moment de recueillement à la mémoire des disparus. Dans la gare de Tokyo, les trains se sont immobilisés. La

Tokyo Sky Tree, du haut de ses 634 mètres, affichait des messages d’encouragement aux familles des victimes. « Le premier anniversaire du grand tremblement de terre de Kobé de 1995 s’était déroulé dans la joie : la reconstruction dans les territoires dévastés était quasiment achevée. Les Japonais regardaient l’avenir avec

Vu de France

AFp

Chaîne humaine contre le nucléaire

Un an après la catastrophe de Fukushima, elles sont venues en voiture, à vélo, en cars, de tout l’Hexagone, mais aussi d’Allemagne, d’Italie ou de Suisse. Hier, des dizaines de milliers de personnes – 60 000 selon les organisateurs – se sont déployées sur 230 km entre Lyon et Avignon, le long de la nationale 7. Objectif : crier leur rejet de l’énergie nucléaire. Le choix de la vallée du Rhône pour cette manifestation n’a rien d’anodin : avec ses 14 réacteurs, c’est l’une des régions les plus nucléarisées d’Europe. Devant les quatre cheminées de la centrale de Cruas, s’est glissée Eva Joly, la candidate d’Europe Ecologie - Les Verts à la présidentielle.« C’est un moment où nous marquons l’anniversaire de l’horrible tragédie de Fukushima; c’est aussi un geste de solidarité avec le peuple japonais », a-t-elle commenté.§


ACTU MONDE

lundi 12 mars 2012 www.metrofrance.com

Coca, le colorant de la discorde

Consommation

Panique au pays du soda. Le géant

américain Coca-Cola a été contraint de modifier la composition de sa boisson légendaire, en raison d’un colorant caramel jugé potentiellement cancérigène. Selon le site Discoverynews qui révélait l’information vendredi, l’un des composants du coca – le 4-methylimidazole (4-MEI) – serait présent en trop grande quantité selon les critères de la législation californienne. Pepsi est également montré du doigt pour les mêmes raisons. D’après les règles sanitaires propres à cet Etat, le niveau maximal conseillé de 4-MEI à consommer dans une journée est de 29 microgrammes, alors qu’une canette contient entre 142 et 146 microgrammes, selon le Centre pour la science dans l’intérêt du public (CSPI) à l’origine de l’alerte. Cette association de défense des consommateurs argue qu’en cas de dépassement de ce seuil, le fabri-

Une usine Coca en Chine. afP

cant est obligé de « placer un message d’avertissement sur le produit ».

Pas de changement en Europe

La firme d’Atlanta a fait valoir, par le biais de son porte-parole, qu’elle

ne « changerait ni sa recette ni sa formule ». « Nous allons demander à nos fournisseurs de caramel de réduire les niveaux de 4-MEI pour se mettre en conformité avec la loi californienne », a néanmoins expliqué Ben Sheidler, ajoutant que ces changements seraient opérés sur l’ensemble du territoire américain. « La question est de savoir quand Pepsi et Coca vont procéder à ces changements dans le monde entier », s’est interrogé Michael Jacobson, directeur du CSPI. D’après Coca-Cola, ces évolutions ne seraient pas d’actualité en Europe, en raison d’une législation plus souple sur le taux de 4-MEI. Contactée hier, la direction de Coca-Cola France expliquait que la firme « respectait la législation européenne en la matière » ajoutant que les « modifications liées au processus de fabrication du caramel évoquées en Californie ne concernaient pas la France » §Adrien CAdorel

7

EN BREF

Syrie

Le massacre continue. Au moins

34 personnes ont été tuées hier dans des violences, dans les provinces d’Idleb (nord-ouest), de Damas et à Hama (centre). Par ailleurs, le président Al-Assad a reçu hier l’ancien secrétaire général de l’ONU Kofi Annan, qui tente de négocier un arrêt des violences.

Nigeria

Attentat contre une église. Un

kamikaze a trouvé la mort hier en projetant sa voiture remplie d’explosifs contre une église catholique de la ville de Jos, au centre du pays. Il a tué au moins trois personnes.

Afghanistan

Seize civils ont été tués par un soldat américain. Parmi eux, des

enfants et des personnes âgées. L’auteur des faits est sorti de sa base tôt hier matin pour réaliser un carnage dont les raisons restent inexpliquées, dans la province de Kandahar, bastion taliban.


votre région

8 Météo TOUlOUSE

mONTAUbAN

4° 17°

2° 18°

Soleil

Lever : 7 h 8 Coucher : 18 h 52

AlbI

2° 18° lune

Lever : 23 h 23 Coucher : 8 h 51

INFOS PRATIQUES Vacances : C’est le moment d’inscrire vos enfants aux séjours de juillet et août proposés par la mairie de Toulouse. Destinées aux 4-14 ans, ces vacances s’enrichissent d’une nouvelle destination cette année, Latour-de-Carol, aux frontières de l’Espagne et d’Andorre. Réservations : 05 61 22 23 68. Stationnement : Le parking P3 de

l’aéroport Toulouse-Blagnac est fermé pour travaux. Il est possible de laisser son véhicule sur l’une des cinq autres aires de stationnement ou d’emprunter la navette reliant le centre-ville de Toulouse à la plateforme aéroportuaire (compter vingt minutes).

VOS Rédaction : Philippe Font cONTAcTS philippe.font@publications-metro.fr Publicité : Frédéric Marquet

frederic.marquet@publications-metro.fr

lundi 12 mars 2012 www.metrofrance.com

SFR : la facture s’annonce salée Justice

Le jugement rendu par la cour d’appel de Toulouse vendredi dans le dossier des ex-SFR pourrait faire des vagues. L’opérateur téléphonique et la société Infomobile (devenue Téléperformance), spécialisée dans les centres d’appels, ont été condamnés à verser entre 4 000 et 30 000 euros à 191 salariés toulousains pour « collusion frauduleuse ». SFR est accusé d’avoir transféré, en 2007, 1 900 de ses salariés de trois centres d’appels en France (dont près de 200 à Toulouse) vers deux sous-traitants chargés ensuite de monter un plan de départs volontaires. Ce dernier a été accepté par la majorité des employés, les nouvelles conditions d’emploi étant moins intéressantes. « SFR s’est ainsi exonéré de ses obligations en matière de plan de sauvegarde de l’emploi », dénonce maître Geoffroy, avocat des salariés, qui estime que le jugement pourrait

les salariés de SfR s’étaient longuement mobilisés en 2007, comme ici à toulouse.

faire jurisprudence. « Les 191 employés toulousains ne sont qu’une partie des 1 877 personnes concernées ».

A Lyon et à Poitiers aussi

Dans quelques semaines, les prud’hommes de Toulouse devraient statuer sur 200 nouveaux dossiers, tandis que des milliers d’ex-SFR de Poitiers et de Lyon attendent eux aussi le verdict de la

AFP

justice. « C’est la victoire du pot de terre contre le pot de fer, s’enthousiasme Eric Denjean, porte-parole des anciens salariés toulousains. » Contactée hier, la direction de SFR n’a pas souhaité faire de commentaires mais a simplement confirmé son intention de faire appel de ce jugement. L’opérateur pourrait être condamné à verser 15 000 euros par salarié, soit 3 à 4 millions d’euros. §PhiliPPe font


votre région

lundi 12 mars 2012 www.metrofrance.com Michel Bras er son fils, Sébastien, dans leur restaurant de Laguiole. © DR

9

EN BREF

Piscines

Les membres du collectif d’usagers des piscines toulousaines ne décolèrent pas. Après avoir

La cuisine en héritage Cinéma

Ceux qui pensent qu’Entre les bras (sortie le 14 mars) est un reportage de plus consacré à la cuisine resteront sur leur faim. Bien sûr, on y parle de

cuisine – même si à propos de Michel et Sébastien Bras on approche plutôt de l’art culinaire –, mais le film de Paul Lacoste porte sur la transmission d’un héritage. Durant un an, le cinéaste toulousain a filmé le quotidien du chefw Michel Bras léguant à son fils Sébastien son restaurant, perché sur les hauteurs de Laguiole, qui a décroché sa troisième étoile au Michelin en 1999. Discussions sans fin autour d’une recette, marché matinal où Michel et Sébastien sélectionnent avec minutie les pro-

duits, cueillette d’herbes sur l’Aubrac, souvenirs avec les grandsparents, le spectateur découvre la famille Bras dans l’intimité. Malgré quelques longueurs, la force de ce documentaire est d’aller au-delà de la retenue et de la pudeur de ces deux Aveyronnais que l’on sait taiseux et peu enclins à la confidence. La caméra a su se faire oublier des deux cuisiniers qui se livrent sans fard au cours de scènes à la fois émouvantes et cocasses. A l’image de cette scène dans leur restaurant japonais de l’île d’Hokkaido, lorsque Sébastien observe fébrilement la réaction de son père au moment de goûter l’une de ses créations. Une leçon de chefs à savourer sans retenue. §phiLippe font

occupé pacifiquement jeudi la piscine Papus, ils doivent rencontrer aujourd’hui François Briançon, l’adjoint chargé des sports. Les discussions porteront sur le conflit entre la mairie et les maîtres nageurs en grève, qui perturbe l’ouverture des piscines et la tenue des cours d’aquagym depuis novembre 2011.

Commerce

La fin de Virgin Mégastore à Toulouse ? L’enseigne installée rue

d’Alsace-Lorraine depuis 2000 est menacée de fermeture dès l’été prochain en raison d’un plan social. C’est ce qu’affirme le syndicat SUDVirgin, qui a déjà dû faire face il y a quelques semaines à la fermeture de magasins à Paris et à Bordeaux. Toulouse pourrait fermer en même temps que Metz et que l’enseigne parisienne des ChampsElysées.

Justice

Les réquisitions des avocats généraux dans le procès en appel d’AZF sont désormais connues. Ils ont requis une amende

de 225 000 euros contre Grande Paroisse (groupe Total), dix-huit mois de prison avec sursis et 15 000 euros d’amende contre Serge Biechlin, le directeur de l’usine. L’avocat général Lionel Chassin a nuancé le rôle de Serge Biechlin, (« en poste depuis trois ans, il n’avait pu tout réformer »). Il a en revanche mis en cause la responsabilité de la société Grande Paroisse pour des « fautes dans la gestion et le traitement des déchets » et l’absence de « consignes précises écrites » aux sous-traitants chargés de ces tâches.

Le procès en appel de la catastrophe s’est ouvert le 3 novembre. CRÉDIT PHOTO


spécial formation

2

Près de 120 établissements et entreprises seront à Sup’Alternance, les 16 et 17 mars. Lors de ce salon,

à l’Espace Champerret de Paris, 7 000 offres de contrats d’alternance seront proposées. Invitations gratuites sur www.studyrama.com (rubrique salons).

lundi 12 mars 2012 www.metrofrance.com

21

L’alternance tient salon

aFP

10

C’est le nombre de blogs que le site Qapa.fr a lancé sur le thème de l’emploi. Recruteurs et demandeurs y trouveront gratuitement des infos sur leur domaine d’activité.

votre histoire Vous avez trouvé un emploi atypique ? Vous avez été recruté sur un coup de tête ? Vous avez retrouvé un job après une longue recherche ? Racontez-nous… rendez-vous sur metrofrance.com/job

Portes ouvertes

Visiter les grandes écoles sans souci Accueil. Dans les semaines qui viennent, la plupart des grandes écoles ouvrent leurs portes à leurs futurs étudiants. conseils. Tout pour profiter au mieux de la visite. CédriC douzant

Aller Au-delà du discours de séduction

C’est la saison des portes ouvertes dans les grandes écoles. Le temps d’une journée, elles accueillent leurs potentiels futurs étudiants pour les convaincre de rejoindre leurs rangs. « Elles déploient des trésors d’imagination pour les séduire, explique Nicolas Fellus, directeur de la rédaction du groupe Studyrama. Lors de ces journées, elles sont en phase de communication et font tout pour mettre les visiteurs à l’aise. Mais il faut aussi être vigilant et voir plus loin que ce qu’elles présentent. »

PArler Avec les Anciens

Premier réflexe pour bien cerner l’école : préparer des questions et les noter, histoire de ne pas en oublier dans l’agitation de la jour­ née. Une est capitale : que devien­ nent les diplômés de l’école ? « Avoir des informations sur l’inser­

« La visite doit permettre de se projeter et de savoir si on peut s’y plaire. » niCoLas feLLus, directeur de la rédaction du groupe Studyrama.

tion professionnelle est très impor­ tant, estime Nicolas Fellus. Il faut rencontrer des anciens, leur demander leur parcours et repartir avec le plus d’exemples concrets possibles. »

insPecter les locAux

La visite est aussi l’occasion de fouiner dans les locaux et d’inspec­ ter les centres vitaux de l’école. « Les portes ouvertes servent avant tout à montrer quelles sont les conditions d’études C’est la réelles dans l’établisse­ proportion ment », explique Pierre des quelque Aliphat, délégué géné­ 350 grandes ral de la Conférence écoles françaises qui organisent des grandes écoles. Il des journées faut ainsi vérifier que portes ouvertes. le matériel informa­ source : cge tique ne se résume pas à deux vieux PC, que les salles de cours ne sont pas des cagibis, que la biblio­ Les portes ouvertes des grandes écoles ne se limitent pas à visiter les locaux. geTTy images thèque est agréable ou les trans­ ports en commun à proximité. pédagogique, souvent résumé en panneaux d’affichage, pour se Projeter comme futur élève une courte réunion, qu’à décou­ connaître les différentes associa­ Lors de la journée, l’étudiant doit vrir l’ambiance de l’école. Les étu­ tions, peuvent aussi être révéla­ toujours se poser la même ques­ diants vont y étudier de trois à teurs. « Le choix d’un établisse­ tion : est­ce que je m’imagine cinq ans. C’est important qu’ils s’y ment est très subjectif, note Nico­ élève dans cette école ? « Le choix sentent bien. » Pour ça, rien de tel las Fellus. On ne peut pas se déci­ d’un établissement se fait en plu­ que de discuter avec les élèves sur der à partir d’une plaquette. La sieurs étapes, explique Pierre Ali­ leur vie scolaire, leurs rapports visite doit permettre de s’y proje­ phat. Les portes ouvertes servent entre eux ou avec les profs. Un ter et de savoir si on peut s’y moins à analyser le programme tour à la cafétéria et la lecture des plaire. »§

90 %


spécial formation

lundi 12 mars 2012 www.metrofrance.com

11

Pour réviser, le bachotage n’est pas une fatalité Connaissances

Face aux concours et examens qui approchent, rien ne sert de bachoter jour et nuit. Mieux vaut réviser

Pourtant, pas de miracle : pour être prêt le jour du concours, il faut travailler. Le tout est de le faire astucieusement et d’utiliser au mieux sa mémoire.

efficacement et intelligemment pour mettre toutes les chances de son côté. Résumer et utiliser des mots clés Inutile et pénible, le bachotage est « Nous avons plusieurs mémoires l’ennemi des révisions. En ne lais- et chacune a sa méthode, explique sant aucun répit à l’étudiant, il Alain Lieury, chercheur en psychofinit par ruiner ses efforts. « Il ne logie cognitive et spécialiste de la faut pas vivre que pour ses révi- mémoire. La mémoire lexicale sions mais bien doser ses heures de retient les mots, la sémantique le travail », estime Nicolas Fellus, sens, et l’abstraite ce que l’on directeur de la rédaction de pense devant une image. » Studyrama. Pierre Aliphat, Pour que le cerveau soit au délégué général de la Confétop, les trois doivent se comrence des grandes écoles, C’est, la part pléter et travailler en harmoajoute : « il faut anticiper ses d’étudiants qui nie. Ainsi, rien ne sert de resintègrent une révisions et éviter de passer grande école sasser un cours-fleuve penses nuit sur ses cours. L’étu- sans être passés dant des heures. Mieux vaut diant doit savoir se ménager par une prépa. en tirer un résumé et des souRce : cGe. et rester en forme. » mots clés, à apprendre par

61,5 %

La bibliothèque de l’Institut d’études politiques (IEP) de Paris. AFP

cœur, pour en retenir la structure. « La répétition doit être revalorisée, martèle Alain Lieury. Il ne faut pas répéter comme un perroquet, mais apprendre les termes et concepts les plus importants, lors de sessions de travail espacées dans le temps. » Une fois cette base acquise, tous les moyens sont bons pour y greffer d’autres connaissances. Recherches sur le Web, révisions en groupe ou même jeux, varier les plaisirs évite de se lasser. Les annales des concours sont également des alliées précieuses. Elles permettent de se familiariser avec les exercices et de revoir régulièrement ses connaissances, sans s’égarer dans le hors-sujet. Enfin, de nombreux sites Internet proposent de tester son niveau pour différents concours.§C.D


12

spécial formation

lundi 12 mars 2012 www.metrofrance.com

« Apprendre de façon ludique permet de s’aérer la tête » Exemple

C’est en quelques heures de Trivial Pursuit que Matthieu Savary a révisé les subtilités des microprocesseurs.

Plutôt que de vous bourrer la tête, apprenez en vous amusant. AFP

© Crédit photo : iStockphoto

Votre j3b

Contact commercial emploi@publications-metro.fr 01 53 34 78 42

Cet étudiant de 22 ans à l’Eseo, une école d’ingénieurs d’Angers, a ainsi profité de l’invention d’un de ses profs : un jeu de société consacré aux composants électroniques. « Les questions portent sur le programme du cours, explique Matthieu. Certaines sont très simples, d’autres nécessitent plus de réflexion et de discussion. En général, un prof nous accompagne, pour nous réexpliquer certains points. » Selon Matthieu, la méthode n’a que des avantages. En groupe, les révisions sont moins douloureuses que seul à son bureau. Au fil des ques-

tions, tout le programme est revu. Et surtout, réviser « de façon ludique permet de s’aérer la tête ». Pourtant, il avoue qu’il a encore du mal à s’inspirer de la méthode pour travailler ses autres cours et qu’il replonge vite dans le bachotage. Reste donc à créer des jeux pour chaque matière.§c.d

FAITES VOS JEUX Faire son propre Trivial Pursuit est simple mais requiert un peu d’organisation. Avec des amis, reprenez le plateau du jeu original. Puis choisissez des catégories pour chaque couleur. Ecrivez les fiches avec des questions relatives à votre concours ou à vos cours. Au fil des semaines, le nombre de fiches s’étoffera.


lundi 12 mars 2012 www.metrofrance.com

spécial formation

13

La prépa, voie royale vers les concours ?

Admission

Des lycées à différents instituts privés, de nombreuses formations préparent aux concours des grandes écoles. Si

elles apportent un bonus post-bac, elles ne garantissent pas la réussite aux concours. Les classes préparatoires des lycées ont accueilli 90 000 étudiants en 2011. Leur but : les préparer aux concours des grandes écoles d’ingénieurs, de commerce ou des Ecoles normales supérieures. « Les prépas offrent une formation de qualité et apprennent à travailler énormément », estime Stéphanie Ouezman, rédactrice en chef d’Espace prépas. Ainsi, 80 % des étudiants de maths sup rejoignent une école d’ingénieurs. Dès le recrutement, les prépas misent sur le haut niveau et passent au crible dossier scolaire, appréciations des profs ou encore lycée des postulants. Un lycéen peut présenter six prépas : autant

par la case prépa. En effet, certains établissements varient leurs recrutements ou ont créé des prépas intégrées. Les étudiants sans prépa y sont devenus majoritaires. Si leur nom prête à confusion, certaines prépas privées recouvrent une réalité différente. Plusieurs existent pour des concours spécifiques (paramédicaux ou juridiques, Sciences po). C’est, parmi les étudiants en Payantes, elles sont de prépas, la part qualité variable et de scientifiques doivent inspirer la vigivisant les concours d’écoles lance. Avant de s’insd’ingénieurs. crire, il faut vérifier les stUDyrama locaux, les programmes et toutes les prestations. De plus, contrairement aux classes préparatoires, elles ne délivrent aucun diplôme et ne permettent pas d’équivalences. « Mais elles peuvent faire acquérir des bases que l’étudiant n’aurait pas avec le bac », juge Stéphanie Ouezman.§C.D

75 %

Si les classes préparatoires sont un avantage, elles ne sont pas un passage obligé. afp

parier à la fois sur des prestigieuses et sur des moins renommées. Surtout, il faut être sûr de son choix. Seuls les plus motivés résistent à ces deux années de travail intensif. « On doit être prêt à mettre sa vie entre parenthèses, mais le retour

sur investissement en vaut la peine », confie Stéphanie Ouezman.

Un moyen, pas une nécessité

Pour ceux que l’investissement décourage, pas de panique : on peut séduire une école sans passer


votre job

lundi 12 mars 2012 www.metrofrance.com

Votre j3b © Crédit photo : iStockphoto

14

Partagez votre expérience sur metrofrance.com/votrejob


CULTURE

lundi 12 mars 2012 www.metrofrance.com

3

Cinéma de drôles d’animaux bientôt sur grand écran.

Enki Bilal va adapter au cinéma sa BD Animal’Z, parue en 2009. Il mélangera prises de vues réelles et animation, avec un casting international.

top

Olivier Martinez. Le serial lover français, 46 ans, a confirmé ce week-end à la presse américaine qu’il allait épouser l’actrice Halle Berry, 45 ans. Les deux tourtereaux se sont rencontrés en 2010 sur le tournage du film à suspense Dark Tide.

musique

15

Michael Madsen.

FLop

L’acteur américain, second rôle chez Quentin Tarantino (Kill Bill), a été arrêté ce weekend à son domicile de Malibu. D’après la police, il aurait frappé son fils, mineur, après l’avoir découvert en train de fumer de la marijuana.

Christophe, Jérémie et ambroise (de gauche à droite) se connaissent depuis les années 1990. nicolas richoffer / MeTro

Revolver, en pleine cible portrait. Trois ans après un premier album épatant, le groupe français franchit un cap avec Let Go. confirmation. Un opus précieux et survolté, qui fait entrer le trio pour de bon dans la cour des très grands.

leur « pop de chambre » a pris des libertés sur scène, où les guitares se sont faites électriques. D’où un nouvel opus, encore plus ambitieux, Let Go, l’une des sorties les plus excitantes de ce début d’année, mélange de mélodies raffinées et de rythmiques accrocheuses.

l’électrochoc des etats-Unis

boris tampigny

i

ls ont la pop dans la peau. Depuis qu’ils ont décidé de monter le groupe Revolver, en 2006 à Paris, Jérémie, Ambroise et Christophe n’ont cessé de se réinventer. A 26 ans de moyenne d’âge, ces trois garçons au physique de premiers de la classe, qui ont choisi leur nom de scène en référence à l’album des Beatles, ont impressionné tout le monde il y a trois ans avec un premier album à la maturité folle. Résultat : quelque 100 000 exemplaires écoulés et deux nominations aux Victoires de la musique. Depuis,

« On essaye d’avoir un style accessible, on ne fait pas une musique ésotérique », assure le violoncelliste, Jérémie. « On voulait se tourner vers des chansons plus dansantes, avec plus de

contraste », poursuit Ambroise, le chanteur du trio. En préambule de la sortie du disque, le trio s’est envolé direction les Etats-Unis pour trois mois de tournée qui ont forgé leur savoir-faire. « On sortait d’une série de concerts en France avec des conditions confortables. On n’a pas connu la période galère de concerts dans les bars, confie Ambroise. Mais là-bas, ça a été un baptême du feu. On a été confrontés à des groupes d’un niveau technique exceptionnel. Ce fut un vrai électrochoc. » A l’image du visuel de l’album,

on adore

Un album jubilatoire

On n’aurait pas osé rêver d’un tel album. Alliance d’airs entraînants et de tournures sophistiquées, Let Go, deuxième opus d’un trio décidément surdoué, possède une évidence rarement croisée ces derniers mois chez un groupe français. L’album regorge de mélodies lumineuses et entêtantes, fignolées dans les moindres détails. Que ce soit le virevoltant « Let’s get together », la ballade « The letter » ou l’enivrant « Brothers », nombreuses sont les chansons qui frisent la perfection. Un coup de maître.

« On s’est amusés à glisser des références pointues derrière des mélodies faciles. » ambroise, chanteur de Revolver.

où l’on aperçoit un homme nu au milieu d’un paysage enneigé, le lâcher-prise est omniprésent dans le disque. Une formule qui vaut autant pour les auditeurs que pour ses artisans. « Ecrire une chanson, c’est un mélange d’intuition et de gestes simples, explique Ambroise. C’est un moment d’abandon, on n’est plus dans la réflexion. » Anciens étudiants en musique classique, les trois amis d’enfance en ont tiré parti : « On s’est amusés à glisser des subtilités, des références pointues derrière des mélodies faciles, confirme Ambroise. C’est ce qui fait qu’on peut écouter une chanson une dizaine de fois sans se lasser.» Pari réussi.§


16

CULTURE

lundi 12 mars 2012 www.metrofrance.com

Tchao Giraud

PAR JeAn-PHiliPPe lefèvRe, animateur

Bande dessinée. Le neuvième art

est en deuil. Ce samedi 10 mars deux artistes nous ont quitté, Jean Giraud alias Gir et Jean Giraud alias Moebius. Ça fait beaucoup lorsqu’on aime la BD ou l’art, tout simplement. Jean Giraud, ou Gir, c’était ce regard pétillant, cette intelligence rare à chaque parole, c’était ce minot de la banlieue parisienne qui commença le dessin dès l’adolescence pour ne jamais l’abandonner. Jean Giraud restera surtout comme le papa du Lieutenant Blueberry, une série révolutionnaire où le western atteint son paroxysme. Apparu en octobre 1963 dans le magasine Pilote, Mike Steve Donovan, plus connu comme le lieutenant Blueberry, devint un personnage unique dans l’univers de la BD tant il dégageait une bestialité et une sexualité jamais osées. Vingthuit albums plus tard et quelques

créDit photo

Hommage

séries annexes, le lieutenant Blueberry a donc perdu son papa. Un papa hors normes qui avait un double, un jumeau aux accents fantasmagoriques, j’ai nommé Moebius. Moebius, dès les années 1970, est un explorateur qui nous emporte dans ces mondes inconnus où la BD n’avait jamais posé un pinceau. Moebius sublime l’imaginaire, s’affranchit de tous les codes pour créer des mondes bouleversants. D’Arzach à L’Incal, de l’aventure Métal hurlant à ses nombreuses participations à des films de légende (Alien, Tron, Willow, Dune), son talent, son trait jouissif a effacé toutes les frontières. Du Japon avec son ami Miyazaki aux Etats-Unis avec son compère Stan Lee, Moebius laissera une empreinte unique dans l’histoire de la BD. Merci Maître !§ retrouvez l’émission « Un monde de bulles » tous les vendredis à 23 heures sur public sénat.

Sous le trait de Gir ou de Moebius, Jean Giraud a marqué l’univers de la BD. Eric DEssons / JDD / sipa

À écouter

Juliette Katz impose sa patte variétés.

Dotée d’une belle sensibilité et d’une voix chaude, Juliette Katz nous fait partager ses doutes et ses envies sur un premier album charmant. Que ce soit l’inquiétant « On tourne en rond », le lancinant « L’antidote » ou l’attachant « Tout va de travers », qui donne son nom à l’opus, ce disque constitue une jolie éclaircie avant le printemps.§B.T

Bo continue de faire le beau chansons.

Méconnu du grand public, Bo a fait parler de lui en 2009 en rendant hommage au chien d’Obama, avec lequel il partage son

On ADORe

On AiMe

pseudo. Cette semaine, il revient avec Schyzopolis. Entre l’insolence d’Alister et la nonchalance de Julien Doré, les chansons de Bo respirent le talent. Mention spéciale au rythme chaloupé de « Lou Reed » ou encore au talent de Brisa Roché, sur l’espiègle duo « Chemical Kick ». §B.T

Lambchop dans un monde à part coUntrY.

Formation originaire de Nashville, L ambchop tisse depuis les années 1990 une œuvre en marge des clichés de la country. Elégante, mélancolique, parfois austère, la discographie du groupe ne réserve jamais de mauvaise surprise. Mr M., son nouvel opus, séduit par la beauté de ses arrangements, riches mais jamais grandiloquents, toujours au service des splendides mélodies susurrées par Kurt Wagner. Une merveille. §JéRôMe veRMelin

On HéSiTe

On DéTeSTe


18

médias

lundi 12 mars 2012 www.metrofrance.com

Florence Thomassin, ariane sezguillon, lio et camille Japy (de gauche à droite). francE 2

membre de la production. Ça nous permet de construire des décors sur mesure. » Comme celui dans lequel se déroule la séquence du jour, l’appartement de Stéphane, l’ancienne guitariste de Tiger Lily désormais gardienne de parking et sosie de Michel Sardou pour arrondir ses fins de mois. Un lieu kitchissime où le temps semble s’être arrêté.

Des femmes fortes et insolentes

Des héroïnes en rock Fiction

Et si la vie commençait vraiment à 45 ans ? France 2 tourne actuelle-

ment Tiger Lily, une série sur quatre amies d’enfance et exmembres d’un groupe de rock qui, à l’aube de la cinquantaine, décident de reprendre leur vie en main. En tournage depuis janvier

20.50 Magazine

dernier, c’est à Ville-Evrard, un hôpital psychiatrique situé à Neuilly-sur-Marne (en Seine-SaintDenis), que l’équipe a installé ses quartiers pour une semaine. Un drôle d’endroit pour un tournage... « Le centre hospitalier loue ses bâtiments vides à des équipes de télévision, nous explique un

20.35 Série

20.35 Magazine

Parole de candidat Présentation : Laurence Ferrari. Invité : Nicolas Sarkozy.

Cold Case : affaires classées «Entre les lignes». Avec Kathryn Morris, John Finn.

22.35 Esprits criminels «Indigne de confiance» «20 ans après» «Coupables victimes». Avec Mandy Patinkin. 1.10 Au Field de la nuit Magazine. Présentation : Michel Field.

21.30 Cold Case : affaires classées Série. «Sur la route» - «Petits mots». Avec Kathryn Morris. 22.55 Mots croisés 0.15 Journal de la nuit 0.35 Symphonie n°9 de Gustav Mahler Musique.

TMC 20.45 L’arme fatale Policier de Richard Donner. 1987. USA. 105 mn. 22.40 La tour Montparnasse infernale Comédie de Charles Nemes. 2000. Fr. 89 mn. Avec Eric Judor, Ramzy Bédia.

W9 20.50 Enquêtes criminelles : le magazine des faits divers Au sommaire notamment : «Meurtre sans cadavre : l’affaire Pichon» «L’assassin habite au numéro 1». Présentation : S. Bonnec, P. Lefèvre.

Incroyables expériences Présentation : Jamy Gourmaud, Nathalie Simon. Invités notamment : Denis Maréchal, Jeane Manson. 22.40 Soir 3 23.05 Une histoire du terrorisme Série doc. «Acte 2 : Les années de poudre (1970-1989)». 0.10 Les Conti Doc. 2012. 1.00 Chabada Magazine.

NT1 20.45 Tous différents Magazine. «J’ai fait de ma petite taille une force». 22.25 Baby Boom Téléréalité. 0.25 Tous différents «200 kilos à perdre : Le régime de la dernière chance».

NrJ12 20.35 Un duplex pour 3 Comédie de Danny De Vito. 2003. USA/All. 89 mn. 22.15 Chapeau melon et bottes de cuir Aventures de Jeremiah Chechik. 1998. USA. 90 mn. Avec Ralph Fiennes.

« Stéphane vit avec sa mère, explique la comédienne Ariane Seguillon. Elle rêve de remonter le groupe et passe sa vie à bouffer car c’est tout ce qui lui reste », poursuit la comédienne qui a pris 17 kilos pour le rôle. « C’est une vraie performance d’actrice », lance sa partenaire Florence Thomassin, alias Rita, l’ex-chanteuse. « Elle attend depuis 23 ans que son amour revienne. Le problème, c’est qu’il est mort, sourit la boute-en-train du quatuor. On s’éclate. Je suis tellement heureuse quand je rentre le soir chez moi que mon mari pense que j’ai un amant sur le tournage!»

20.55 Magazine

« Je suis tellement heureuse quand je rentre le soir chez moi que mon mari pense que j’ai un amant sur le tournage. » Florence Thomassin, Rita.

Réalisée par Benoît Cohen (Nos enfants chéris), la fiction de 6 x 52 minutes se veut drôle et décalée, même si elle aborde également des sujets plus sérieux. « On a rarement vu des femmes comme ça à la télé, fortes et insolentes, analyse Camille Japy qui joue Rachel, la batteuse transformée en parfaite mère de famille mais qui s’ennuie à mourir. « C’est une série sur l’éternel rebond, quelque chose que je connais bien ! nous glisse Lio qui incarne Muriel, l’exbassiste devenue animatrice télé. Il y a de la niaque et du courage dans Tiger Lily. Enfin une série qui ne prend pas les gens pour des abrutis ! » §rania hoballah

20.35 Film

20.50 Téléréalité

Spécial investigation Présentation : S. Haumant. «Catastrophes nucléaires : histoires secrètes».

La bataille d’Alger Guerre de G. Pontecorvo. 1966. Algérie/Ital. VO. NB. 2h01. Avec Jean Martin.

22.35 Démineurs Drame de Kathryn Bigelow. 2009. USA. VM. 124 mn. 0.40 Mensomadaire Mag. 1.10 Le mytho - Just Go With It Comédie de Dennis Dugan. 2010. USA. VM. 111 mn. Avec A. Sandler.

22.35 Chercheurs de soleil Drame de Konrad Wolf. 1958. All. VO. 109 mn. 0.30 Mutinerie Drame de Eberhard Itzenplitz. 1970. All. VO. 90 mn. 2.00 Metropolis Magazine. 3.00 Glamour pour tous

FrANCE 4 20.35 Icarus Action de Dolph Lundgren. 2010. USA/Can. 90 mn. 22.05 The Code Thriller de Mimi Leder. 2009. USA. 100 mn. Avec Radha Mitchell. 23.45 Dans la peau d’un handicapé

GULLI 20.35 Une mère à l’épreuve Comédie de Kelly Makin. 2006. USA. 86 mn. 22.10 Agent double Comédie dramatique de John Murlowski. 1996. USA. 85 mn. 23.45 Dr Quinn, femme médecin Série.

Top chef Présentation : Stéphane Rotenberg. Invités : Cyril Lignac, Larusso, Benny B. et les Worlds Appart. 23.40 Un dîner presque parfait Divertissement. «Périgueux». Cette compétition mêle art de recevoir, décoration et talent culinaire. 2.30 Les nuits de M6

FrANCE 5 20.35 Coco Chanel Biographique de Christian Duguay. 2008. Fr/Ital/Brit. 90 mn. (2/2). Avec Shirley MacLaine. 22.20 C dans l’air Magazine. 23.40 La 2e Guerre mondiale en couleur

DIrECT 8 20.45 Quartier général Notamment : «Quand la violence règne sur les cours de récré» - «Accident, alcool, vitesse... les rues de Paris sous haute surveillance». 2.00 Morandini ! Magazine.


SPORTS

20

4

lundi 12 mars 2012 www.metrofrance.com

Trois

C’est le nombre de mois d’absence prévus pour Sidney Govou, opéré hier d’une rupture du tendon d’Achille gauche. La saison du joueur d’Evian est donc terminée.

DaviD TrezegueT.

TOP

L’air du pays fait du bien à l’attaquant franco-argentin : il a inscrit un doublé ce weekend avec River Plate et permis au club présidé par Daniel Passarella d’arracher le nul contre Defensa (3-3), en deuxième division argentine.

roberTo carlos.

FlOP

Recruté il y a un an, mais n’ayant plus joué depuis septembre 2011, le Brésilien ne portera plus les couleurs de l’Anzhi Makhachkala, qui l’a écarté. L’ancien défenseur du Real Madrid prépare sa reconversion.

Football ligue 1

Le temps des regrets 27e journée résultats VeNDReDi Ajaccio - Marseille ................................................ 1-0 sAMeDi Brest - Bordeaux.................................................... 0-2 Evian - Sochaux ......................................................2-3 Nice - Nancy ............................................................1-1 Toulouse - Lorient ...................................................1-1 Valenciennes - Saint-Etienne................................ 1-2 Lyon - Lille............................................................... 2-1 hieR Dijon - PSG.............................................................. 1-2 Rennes - Auxerre.....................................................1-1 Montpellier - Caen................................................3-0

classement

Daniel congré et les Toulousains ont bêtement laissé filer deux points contre les lorientais de ladislas Douniama (à droite). LANCELOT FREDERIC/SIPA

stop. Le TFC, qui restait sur trois succès d’affilée, a concédé le nul contre Lorient (1-1). suffisance. Pour Alain Casanova, l’entraîneur, ses joueurs se sont vus trop beaux. julien carrere, à toulouse

«O

n n’a pas le droit de ne pas gagner ce match ». La sentence est d’Alain Casanova et elle résume le sentiment général après le match nul concédé par les Toulou-

sains samedi, à domicile, contreLorient (1-1). Après trois victoires de rang, le TFC ne passera donc pas la quatrième, et manque une belle opportunité de se rapprocher de Lille, troisième. « C’est vraiment rageant car nous sommes retombés dans nos travers alors que nous avions la possibilité de faire une belle opération au classement », abonde le défenseur Daniel Congré. Pris en flagrant délit de passivité sur l’égalisation lorientaise, le capitaine toulousain est lucide : « C’est clairement deux points de

perdus ». Même si le TFC vient d’en prendre dix sur douze, et qu’il retrouve son statut de meilleure défense en compagnie de Brest (24 buts), le manque de consistance affiché après l’ouverture du score face aux Merlus ternit le bilan.

Les joueurs ont retenu la leçon

Alain Casanova a même évoqué de la « suffisance » pour expliquer « ce gâchis ». Si l’entraîneur n’a pas hésité à « piquer » ses hommes, sans doute espère-t-il une réaction. Le prochain match à Rennes, un

1. PsG 2. Montpellier 3. lille 4. saint-etienne 5. Rennes 6. toulouse 7. lyon 8. Marseille 9. Bordeaux 10. evian 11. Valenciennes 12. Brest 13. Ajaccio 14. Caen 15. lorient 16. Nice 17. Nancy 18. Dijon 19. Auxerre 20. sochaux

Pts 58 57 47 46 44 44 43 39 39 33 31 30 29 28 28 27 27 27 24 24

J 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27

G 17 17 12 13 12 12 13 10 10 8 8 5 7 7 6 6 6 7 4 5

N 7 6 11 7 8 8 4 9 9 9 7 15 8 7 10 9 9 6 12 9

P 3 4 4 7 7 7 10 8 8 10 12 7 12 13 11 12 12 14 11 13

Dif 23 26 15 6 6 5 8 7 3 -1 -2 -2 -18 -10 -10 -5 -11 -15 -8 -17

concurrent direct pour les accessits européens, ne tolérera pas un tel dilettantisme. A voir la mine déconfite des joueurs à l’issue de la rencontre, la prise de conscience semble avoir eu lieu. Irréprochable sur son côté gauche en remplacement de M’Bengué, suspendu, le jeune Serge Aurier confirme : « Il faut garder la tête haute et se dire qu’il y a de bons matches qui arrivent, car même sans gagner on prend un point et on reste dans la course pour l’Europe ». Un très bon moyen de chasser les regrets.§


SPORTS

lundi 12 mars 2012 www.metrofrance.com

21

A l’image d’harinordoquy, devancé par Croft, les Bleus ont subi l’impact physique des Anglais. GeTTy

(33 ans), Servat (33 ans), et Nallet (35 ans), qui seront à la retraite internationale samedi, ne savoureront pas la victoire d’un Crunch.

Une question d’orgueil

La fin des illusions Rugby VI Nations

22

FRAnCe

24

AnGleteRRe

Les Français disent good bye à la victoire dans le Tournoi. Battus hier par

un XV de la rose qui a retrouvé des couleurs, les Bleus n’ont plus rien à attendre de cette compétition.

en BReF

Ski

Rien n’arrête Pinturault. Au

lendemain de son premier podium en Coupe du monde de géant à Kranjska Gora, le jeune Alexis Pinturault (20 ans) a terminé hier sur la troisième marche du slalom dans la station slovène.

Combiné

Fourcade, chasseur de médailles. Après le sprint et la

poursuite, Martin Fourcade a remporté la plus prestigieuse épreuve des Championnats du monde : la mass start, qui regroupe les 30 meilleurs biathlètes de la saison et des Mondiaux. Chez les filles, après argent de l’Individuel, la Pyrénéenne Marie-Laure Bruneta pris la deuxième place de la mass start hier. L’équipe de France ramène huit médailles de Ruhpolding.

Mis à rude épreuve par les Anglais dès le début de la rencontre, le verrou français n’a pas mis longtemps à céder. Après moins de vingt minutes de jeu, Tuilagi et Foden ont déjà concrétisé la domination britannique. Le mal français du moment – ces entames loupées – est toujours aussi vivace. Sauf qu’à la différence du match face à l’Irlande

(17-17), les coéquipiers de Dusautoir ne sont pas parvenus à refaire leur retard. Alors que Fofana a inscrit son quatrième essai en autant de matches en bleu (22-24), il s’en est fallu de peu – un drop de Trinh-Duc qui passe de justesse sous la barre à la 79e – pour que les Bleus offrent à trois joueurs emblématiques un baroud d’honneur digne de ce nom. Bonnaire

A Cardiff, l’apothéose qu’on leur avait prédite perd elle aussi de sa saveur. Pour la première fois, Saint-André va devoir laver la tête de ses joueurs . Il a peut-être déjà trouvé les mots : « Nous avons maintenant un challenge énorme pour enlever le Grand Chelem aux Gallois la semaine prochaine. Ce sera notre seul challenge », a lancé PSA à l’intention d’un groupe souvent orgueilleux. Mais hier à SaintDenis, cela n’a pas suffi. §emmAnuel Bousquet

Victime d’une luxation de l’épaule gauche face aux Anglais, l’ailier Vincent Clerc est forfait pour le déplacement au pays de Galles.

4e journée Résultats 10 et 11 mars Pays de Galles - Italie.......................................... 24-3 Irlande - ecosse .................................................. 32-14 France - Angleterre ............................................22-24

classement 1. Pays de Galles 2. angleterre 3. Irlande 4. France 5. ecosse 6. Italie

Pts 8 6 5 5 0 0

J 4 4 4 4 4 4

G 4 3 2 2 0 0

N 0 0 1 1 0 0

P 0 1 1 1 4 4

Dif 44 6 48 22 -45 -75

Le Stade toulousain repart de l’avant Rugby top 14

20e journée

Le Stade toulousain n’a plus perdu deux fois de suite en Top 14 depuis quatre ans. Face à Castres, le club a

prolongé cette bonne habitude (34-27) et a prouvé à son public que la correction reçue face à Clermont (35-5) n’était qu’un incident de parcours. Avec ses cadres alignés d’entrée, recollant ensuite deux fois au score, Toulouse s’impose en fin de partie grâce à un nouvel essai décisif de Galan. Il conforte à nouveau sa position de leader. A un mois de son quart de finale face à Edimbourg et alors que le Tournoi des VI Nations ne proposera plus de « doublons », le Stade Toulousain entre progressivement en configuration « phases finales ».§ PhiliPPe Font, à touLouse

Résultats 9 et 10 mars 2012 Racing Métro - Bx-Bègles..................................22-13 Toulouse - Castres ............... .............................34-27 Montpellier - Bayonne.......................................37-26 Stade français - Lyon......................................... 40-19 Agen - Clermont................................................ 20-29 Biarritz - Brive .....................................................26-11 Perpignan - Toulon ............................................22-22

classement

Gillian Galan a été décisif contre Castres. AFP

1. toulouse 2. Clermont 3. toulon 4. montpellier 5. Castres 6. racing métro 7. stade français 8. agen 9. Bordeaux-Bègles 10. Brive 11. Perpignan 12. Biarritz 13. Bayonne 14. Lyon

Pts 73 69 58 52 51 49 47 44 37 37 34 34 30 26

J 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20

G 16 15 11 11 10 10 9 10 8 6 6 6 5 4

N 1 2 4 1 3 1 2 1 0 1 2 2 3 3

P 3 3 5 8 7 9 9 9 12 13 12 12 12 13

Dif 180 214 163 63 28 17 -13 -19 -128 9 -110 -122 -134 -148


22

SPORTS

lundi 12 mars 2012 www.metrofrance.com

Lavillenie vise plus haut Athlétisme

Lavillenie a plié mais n’a pas rompu.

A Istanbul, samedi, en s’envolant à 5,95 mètres pour devenir champion du monde en salle, le perchiste a prouvé que la fracture de la main gauche dont il a été opéré en décembre n’avait pas entamé son moral. « On sait tous où j’étais il y a trois mois. Ne pas travailler pendant sept semaines à trois mois des Championnats du monde, ça marque forcément un athlète », explique-t-il. A 26 ans, le Charentais revient plus fort que jamais, au point de se sentir pousser des ailes et de demander pour clore le concours sur une barre à 6,02 mètres, alors que le record mondial indoor est à 6,01 mètres.

Objectif Londres

Les aléas sportifs et la blessure ont éprouvé son mental de champion d’Europe en titre. Depuis son échec aux Mondiaux de Doha en

Renaud lavillenie, en or à Istanbul. AFP

2010, ou encore la déception du bronze ramené de Daegu, en 2011, Lavillenie aurait pu craquer. Mais avec ce sacre mondial, qu’il attendait depuis 2009, associé à la meilleure performance mondiale de

l’année, il se rassure. « Avant les JO, c’est important pour lui une telle victoire. Je pense que ça va lui donner beaucoup de confiance et lui permettre de faire une compétition fantastique cet été. » La prédiction est signée Sergueï Bubka, présent en bout de piste à Istanbul. L’Ukrainien connait le prix à payer pour remporter l’or olympique : son palmarès ne compte qu’une médaille du plus beau des métaux (Séoul, 1988). A moins de cent quarante jours des Jeux de Londres, « c’est de très bon augure », s’enthousiasme Lavillenie, avant d’ajouter : « Mais ce n’est pas parce que je suis champion du monde ici que dans cinq mois je vais être champion olympique. » Sur les rives du Bosphore, il manquait deux hommes forts : son rival Steve Hooker et le champion du monde 2011, Pawel Wojciechowski. §emmAnuel Bousquet

EN BREF

Perche

Boslak à la barre. Avec un saut à

4,70 mètres, la Française Vanessa Boslak (29 ans) a terminé deuxième du saut à la perche aux Mondiaux en salle à Istanbul hier. Elle a été devancée par la tsarine Yelena Isinbayeva, sacrée avec un saut à 4,80 mètres.

Sprint

A la table des grands. Aux Mon-

diaux d’Istanbul, le jeune hurdler français (20 ans) Pascal MartinotLagarde s’est invité sur le podium du 60 mètres haies. Il termine derrière l’Américain Aries Merritt et le Chinois Xiang Liu.

Rallye

Loeb le conquistador. Hier, à

2000 mètres d’altitude, l’Alsacien (Citroën) s’est imposé pour la sixième fois sur les routes du Rallye du Mexique. Grâce à cette victoire, Sébastien Loeb conforte sa place en tête du Championnat du monde des pilotes.


détente

lundi 12 mars 2012 www.metrofrance.com

L’HOROSCOPE AUDRAY GAILLARD

Bélier

Vous êtes le roi de la gaffe. Au travail, vous multipliez les maladresses : courriers oubliés, documents égarés et rendez-vous manqués. L’amour vous enivrerait-il ?

Taureau

Les astres vous mettent sous pression, mais vous tenez bon. Ne cédez pas à la panique et utilisez ce stress à bon escient. Les résultats vous donneront raison !

Gémeaux

Vous visez toujours plus haut. Sur le plan professionnel, ce poste convoité sera à vous si vous tenez vos efforts dans la durée. Courage !

Cancer

On pourrait croire que la simplicité vous ennuie : aujourd’hui, le moindre détail prend des proportions énormes. Cessez de vous compliquer l’existence !

Lion

On vous bouscule, mais vous résistez . Au travail, vous prenez votre revanche et prouvez votre valeur à tout ceux qui vous sousestimaient !

Vierge

Vous n’en faites qu’à votre tête. Au travail, vous vous montrez un brin rebelle. Sur le plan financier, vous êtes un véritable panier percé. Attention !

Mots fléchés n° 487 / moyen

Balance

Une journée pas très belle... En couple, votre partenaire est d’humeur exécrable et vos attentions n’y changent rien. Sortez avec des amis pour vous changer les idées.

DIRIGE RENDUE PLUS NETTE

ENTRAÎNÉS LONGUES TIRADES

VILLE DES CANUTS BÊTE DE JEU

Scorpion

ACHEVA FIBRE SENSITIVE

UNITÉ D’ANGLE CEINTE D’UN HALO

DANGER EN MER

BEAU PARLEUR

AVANT LES AUTRES HERBAGE

Sagittaire

LANGAGE DU MILIEU

Cette journée vous comble. L’un de vos rêves les plus fous est en passe de se réaliser. Au travail vous vous donnez les moyens de vos ambitions. Bravo !

AGENCE SPATIALE BAS DE GAMME

PALPÉE ANCIEN RITE INDIEN

Capricorne

COIN DE CHARENTE

ID EST MULTIPLIE PAR DEUX

CONCLUSION BOUDEUSE

COMMENTÉ PAR ÉCRIT

NŒUD AU BLOC

Vous aspirez à la sérénité. Sur le plan sentimental, ce sera le calme après la tempête. Célibataire, cette journée est propice à votre épanouissement.

BILLET DE VOYAGE L’ÉTAIN AU LABO ÉTOILE ENTRÉES AU VIETNAM

MAISON À TAHITI

AIDE DE L’ÉTAT COURS AU TYROL

INDIQUE ÉCUME DE MER D’UN SEUL TENANT

CONVIENDRA

Verseau

Un climat d’incompréhension s’installe. Au travail, vous avez du mal à faire passer vos idées. En couple, les divergences d’opinion apparaissent.

Sudoku n° 487 / moyen

8

Poissons

Le terme d’éternel(le) insatisfait(e) vous siéd à merveille. Rien ni personne ne trouve grâce à vos yeux. Soyez exigeant(e) mais pas intransigeant(e) !

5

3

2

6

1

9

6

4

3

8

6

9 4

Sudoku 2

4

7

5

1

6

3

8

9

6

1

3

8

9

4

7

2

5

5

9

8

2

7

3

6

1

4

1

3

4

7

5

2

9

6

8

8

7

5

3

6

9

2

4

1

9

2

6

1

4

8

5

7

3

4

5

1

6

3

7

8

9

2

3

6

2

9

8

1

4

5

7

7

8

9

4

2

5

1

3

6

8 8

4

6

6 3

5

1

3

1

5

6

2

8

9

7 7

3 4

8

Solutions n° 486 P E R A E N T T U F S L I E N T F A A L S A A L U S N I F A G P N E U A N T C A S T I E A X E O T E S R A R E E E P E R DU R V E E A U X

PAS DISCRET

RENDRE PUBLIC BIEN LÉGER

EST FRANCHIE À AUTEUIL

Vous vous lancez dans une course à la popularité. Au travail, vous vous faites bien voir. Célibataire, vous attachez une grande importance à votre apparence !

CIRCULATION DES VÉHICULES

ENJOUÉ

LETTRE GRECQUE D’ACCORD ! LIEUTENANT

3

G L A I S EM R E S I ROC S H A OP E N A R T GR I V A R R EM I S NUD I L I S E R R E S E

POULIES À GORGES DANS

C’EST LE PATRON

CONSULTEZ Audray Gaillard et son équipe de voyants par téléphone au 01 75 75 90 93 (5€ les 10 minutes).

Mots fléchés

23

RETROUVEZ TOUTES LES SOLUTIONS DES JEUX SUR metrofrance.com/jeux

2

Carnaval de Montpellier

par philippe Bourgun

Défilé carnavalesque du quartier Pasquier Don Bosco avec la Batucada, les Z’Arts Vifs et les danseuses de l’association Calor Danse. Le départ du défilé a été donnée vers 15 heures au Kiosque Bosc. www.metroreporter.fr

Edité par SAS Publications Metro France 35, rue Greneta, 75002 Paris SIREN 439 396 474 RCS Paris §Président - Directeur de la publication : Édouard Boccon-Gibod§Directrice générale : Sophie Sachnine§Imprimé par le groupe Riccobono§Publicité commerciale : 01 55 34 45 16§Publicité culture : 01 55 34 45 18§Publicité emploi & formation : 01 55 34 78 42§Diffusion : 01 55 34 45 00§E-mail distribution : distribution@publications-metro.fr§E-mail rédaction : courrier@publications-metro.fr§Relations médias : Frédéric Henry§FHCOM : 01 55 34 24 24§Rédacteur en chef : Christophe Joly§Rédacteur en chef délégué : Christophe Coubetergues§Rédacteurs en chef adjoints : Jérôme Guillas (News), Ulla Majoube (Suppléments et pages thématiques), Joël Riveslange (Sports), Florence Santrot (Web), Jérôme Vermelin (Culture)§Chef de service : Alexis Picard (Régions)§Standard rédaction : 01 55 34 45 00§E-mail : prenom.nom@publications-metro.fr


20120312_fr_toulouse  

ligue1P.20 exclusifP.2 musiqueP.15 rugbyP.21 présidentielleP.4 lundi12mars2012 n°1743 54%desFrançaisestimentquelesparentsmanquentdesolutions...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you