Page 10



culture

2

The Artist n’a pas dit son dernier mot

la culture Musique

Madonna au Stade de France La chanteuse donnera un concert exceptionnel au Stade de France le 14 juillet prochain à l’occasion de la sortie de son nouvel album, M.D.N.A.

Top/Flop

Diane Kruger

L’actrice rejoint la production américaine de The Host, blockbuster réalisé par Andrew Niccol (Lord of War, Time Out), qui doit sortir en 2013.

Avec dix nominations aux Oscar, le film de Michel Hazanavicius est déjà entré dans la légende du cinéma Il ressort aujourd’hui sur plus de trois cents écrans en France “C’est compliqué de partir d’aussi bas... et de monter aussi haut”, savoure Michel Hazanavicius. Quelques minutes après avoir assisté à l’annonce des nominations aux Oscar, dans les salons d’un palace parisien, le réalisateur de The Artist avait du mal à cacher son émotion à la poignée de journalistes venus récolter ses premières impressions. Avec dix citations, une de moins que Hugo Cabret, de Martin Scorsese, son film muet et en noir et blanc s’impose comme l’un des grands favoris de la cérémonie qui aura lieu le 26 février prochain à Los Angeles. Après les trois Golden Globes remportés mi-janvier, c’est déjà historique, pour le cinéma français. “Historique, c’est la bataille de Crécy. Dix nominations aux Oscar, ça reste du cinéma”, tempère d’abord le

“Au début, quand je disais que je voulais faire un film muet, des gens m’ont dit ‘ah oui, tu vas faire un film sourd muet ?” michel hazanavicius.

Afp

Les acteurs Jennifer Lawrence et Tom Sherak ont annoncé les nominés, hier.

cinéaste, avant de reconnaître les difficultés qu’il a eues à monter le film. “Au début, quand je disais que je voulais faire un film muet, des gens m’ont dit ‘Ah oui, tu vas faire un film sourdmuet ?’ Comme si c’était un film handicapé, un vilain petit canard qu’aujourd’hui tout le monde voit tout beau.” Entre-temps, toutes les fées du septième art, ou presque, se sont penchées sur le berceau de The Artist,

l’histoire de George Valentin, star du cinéma muet soudain ringardisé par l’arrivée du parlant. En mai dernier, Robert De Niro et le jury du Festival de Cannes décernaient à Jean Dujardin le prix d’interprétation. Et déjà, le distributeur américain Harvey Weinstein avait décidé de faire du film son poulain dans la course aux oscars. “Il est venu voir le film vers la fin du montage, juste avant

le Festival de Cannes”, confie le producteur Thomas Langmann. J’étais au fond de la salle et je l’ai entendu rire tout du long. Depuis, il s’est engagé à ce que le film ait le plus beau destin possible, en Amérique et ailleurs.” En France, The Artist ressort aujourd’hui dans trois cents salles, après avoir attiré plus de 1,5 million de spectateurs depuis le 12 octobre dernier. Avec l’ambition d’atteindre les 2 mil-

lions ? “On a repoussé la sortie du DVD pour le relancer en salles car l’expérience est beaucoup plus forte sur grand écran”, insiste le producteur. Aux Etats-Unis, il vient de voir son nombre de salles grimper à 700, plus très loin des 2 000 écrans qui accueillent d’ordinaire les blockbusters hollywoodiens. Jérôme vermelin

www.METRofRANCE.CoM

La balade hawaïenne de George Clooney The Descendants réalisateur : Alexander

Payne Clooney, Shailene Woodley, Judy Greer

acteurs : George

◼◼◼◼◻

Aretha Franklin

Agée de 69 ans, la chanteuse américaine a finalement décidé d’annuler son mariage, jugeant qu’avec son compagnon, William Wilkerson, ils allaient “trop vite en besogne”.

“Facile, professionnel, drôle, préparé. Enthousiaste...” Alexander Payne égrène, presque gêné, les qualités de George Clooney, la star de son dernier film, The Descendants. “J’aimerais vous dire quelque chose de négatif à son sujet pour ne pas avoir l’air de faire de la propagande, mais c’est la vérité !” Sept ans après Sideways, réjouissante comédie sur la route des vins de Californie, le cinéaste américain a posé sa caméra à

George Clooney et Shailene Woodley. fox

Hawaï pour adapter le roman d’une auteure locale, Kaui Hart Hemmings. Clooney incarne l’avocat Matt King, héritier d’une riche famille, soudain père désemparé lorsque sa femme tombe dans le coma à la

suite d’un accident de ski nautique. “Paradise can go fuck itself [Le paradis peut aller se faire foutre.] C’est en lisant cette phrase du livre que j’ai eu envie de faire le film”, di Payne en souriant,

fidèle à la tendre ironie qui caractérise sa filmographie. “Cette histoire, ce n’est pas la mienne, tempère-t-il. Mais je crois qu’on a tous des points communs avec Matt. On a tous ressenti un jour ce besoin de se reconnecter aux autres, de sortir du train-train à la suite d’un événement imprévu.” La touche Payne, c’est aussi le souci du réalisme, poussé dans les moindres détails. “Je suis allé à Hawaï de nombreuses fois avant de tourner. Pour trouver des lieux, rencontrer des acteurs locaux mais aussi afin de m’imprégner de la culture. J’ai serré beaucoup de mains, j’avais l’impres-

“On a tous ressenti un jour ce besoin de se reconnecter aux autres, de sortir du train-train.”

le réalisateur alexander payne

sion parfois d’être un politicien en campagne !” (Sourire). Le résultat, rythmé par une savoureuse sélection de folk hawaïenne, tire les larmes par petite touches grâce à la performance de George Clooney, séduisant rival de notre Jean Dujardin national dans la course à l’oscar. J.v.

20120125_fr_nantes