Page 14



culture

www.metrofrance.com vEndREdi 7 oCtoBRE 2011

2

sipA / pOl EMilE

la culture Le chiffre

3

Le nombre de sagas au cinéma dont Robert Downey Jr est désormais le héros. Après Iron Man et Sherlock Holmes, l'acteur vient en effet de donner son accord pour jouer dans une adaptation de la série “Perry Mason”, qui devrait avoir plusieurs volets.

Une vue générale de la rétrospective consacrée aux designers Ronan et Erwan Bouroullec. sTudiO bOuROullEC

Canapé Ploum, une œuvre des frères Bouroullec.

sipA / pOl EMilE

La façade du Centre Pompidou-Metz.

Top / Flop

Tomas Tranströmer

Ce poète suédois de 80 ans a reçu hier le prix Nobel de Littérature 2011. Il explore dans son œuvre la relation entre notre intimité et le monde qui nous entoure.

Johnny Depp

Il s’excuse d’avoir, dans le magazine Variety, comparé les séances photos à une forme de “viol”. Des propos qui avaient provoqué la colère des associations de victimes de violences sexuelles.

L’art de décentraliser Le Centre Pompidou-Metz a accueilli un million de visiteurs après seize mois d’existence

Un million. Le chiffre est grand, chic et ondulé comme la toiture du Centre Pompidou-Metz. Ouvert en mai 2010, la première décentralisation d’un établissement culturel public national a accueilli son millionième visiteur le 23 septembre dernier. “Cela fait du Centre Pompidou-Metz l’institution la plus fréquentée en dehors de Paris”, se réjouit son directeur, Laurent Le Bon. Le projet, ambitieux et pensé dans ses moindres détails, avait de quoi séduire. Puisqu’il s’agit d’abord d’un lieu d’art, le bâtiment se devait d’être œuvre d’art lui-même : l’architecte japonais Shigeru Ban a réalisé une merveille à deux pas de la gare, provoquant une “alchimie incroyable” avec les visiteurs, selon les mots de Laurent Le Bon. Le pouvoir d’attraction se poursuit à l’intérieur, aéré et baigné de lumière naturelle.

Mais un bâtiment ne fait pas tout. Il fallait avant tout éviter d’être un petit clone du grand frère parisien. “On a, je crois, créé une identité propre. Dès la première exposition, ‘Chefs d’œuvre ?’, on a proposé une aventure un peu différente.” La ville de Metz, elle, commence à voir les premières retombées économiques. Des emplois, un quartier en construction, et surtout une nouvelle image de la Lorraine, plus moderne. “Le Centre est aussi une machine à lire la ville, remarque Laurent Le Bon, que beaucoup de touristes découvrent ainsi, à seulement 1 h 20 en train de Paris.” Sans oublier une politique tarifaire attrayante : un tarif plein à 7 euros, la gratuité pour les moins de 26 ans, “pour des expos sur plus de 5 000 m2 qui font regarder le monde autrement”. A savoir sans copier les au-

tres, grâce à deux grandes veines jusqu’ici bien exploitées : une grande exposition thématique, comme l’actuelle “Erre”, sorte de plongée dans un labyrinthe mental sur deux étages ; et un espace plutôt monographique sur des artistes qui n’avaient jamais fait l’objet d’une grande exposition en France. Parmi ces artistes, Laurent Le Bon innove en incluant des designers : Ronan et Erwan Bouroullec inaugurent aujourd’hui leur première rétrospective. Quinze ans de meubles, objets, luminaires et dessins représentatifs de leur univers, léger, poétique, ludique et ultratechnique. Le visiteur déambule librement : il n’y a ni murs, ni vitrines, ni barrières. On respire. Et on ne veut plus en partir. Pas de doute, c’est de l’art. Jennifer Lesieur

www.METROFRANCE.COM

Quand les grands musées font des petits • Le Guggenheim, de New York à Bilbao : le musée Guggenheim de Bilbao est l’un des cinq musées de la Fondation Solomon R. Guggenheim. Ouvert en 1997, il a connu un succès immédiat. Il accueille un million de visiteurs par an. • Le P S 1, de Manhattan au Queens : Le P S 1 Contemporary Art Center est le seul musée d’art moderne du quartier du Queens, à New York. Il est affilié depuis 2000 au prestigieux MoMa de Manhattan et a été créé en 1971 dans des entrepôts abandonnés.

• Le Louvre, à Lens et à Abu Dhabi : Prévu pour fin 2012, le Louvre-Lens présentera, sur 28 000 m², des collections de façon transversale et inédite. La ville de Lens espère les mêmes retombées en termes d’économie et d’image que Metz. Prévu pour 2013, le Louvre-Abu Dhabi accueillera des œuvres de l’Antiquité au XXe siècle. • Le Centre Pompidou Mobile : Ce petit musée nomade se déplacera dans les lieux “défavorisés culturellement” du 18 octobre au 15 janvier. Les dates sur centrepompidou.fr

20111007_fr_rhonealpes  

lyon VOSSOrTIES DuwEEk-END Lamort,mercredi,deSteveJobs,l’inventeurdu Macetdel’iPhone,laisselamarqueApple orpheline Sasuccessionestdéjàassuré...

20111007_fr_rhonealpes  

lyon VOSSOrTIES DuwEEk-END Lamort,mercredi,deSteveJobs,l’inventeurdu Macetdel’iPhone,laisselamarqueApple orpheline Sasuccessionestdéjàassuré...