Page 4

1

l’actu Le chiffre du jour

81 %

C’est la part des Français qui ne croient pas à l’efficacité de la taxe sodas, créée dans le cadre du plan de rigueur du gouvernement, pour réduire l’obésité, selon un sondage SNBR/Harris Interactive pour le Syndicat national des boissons rafraîchissantes. Pour 92 % d’entre eux, l’objectif est uniquement d’accroître les recettes de l’Etat.

Elles l’ont dit

“s’il fallait ne se fier qu’aux sondages, balladur aurait été président et Mitterrand sans doute jamais.” nAJAT VAllAuD-BelkAcem, porTepArole De lA cAnDiDATe sociAlisTe séGolène royAl, A réponDu Aux meTronAuTes. le ch@T sur meTroFrAnce.com/nAJAT

“l’état de santé de Jacques chirac ne lui permet plus de siéger au conseil constitutionnel. selon moi, il doit démissionner.” Anh DAo TrAxel, lA Fille ADopTiVe De l’ex-présiDenT. son inTerView sur meTroFrAnce.com/chirAc

Ça se passe aujourd’hui train. Après cinq ans de travaux, la branche est de la ligne à grande vitesse (LGV) Rhin-Rhône est inaugurée officiellement par Nicolas Sarkozy. Les 11 millions de voyageurs attendus pourront se rendre de Dijon à Strasbourg en deux heures (contre trois heures quarante actuellement). états-unis. Le procès de Conrad Murray, le médecin de Michael Jackson accusé d'être responsable de la mort du roi de la pop en 2009, débute à Los Angeles avec la sélection du jury. Justice. Six mois après son licenciement de la maison Dior, le styliste John Galliano va savoir si la justice choisit de le condamner pour les injures antisémites qu'il aurait prononcées dans un bar parisien en février dernier. Il encourt jusqu’à six mois de prison et John 22 500 euros d'amende.

Galliano

pardEssus/NOuvElObs/sipa, fishEr / rEx fEaT/rEx/sipa

événement

Portable ne doit La moitié des 6-13 ans et les trois quarts des ados possèdent un téléphone mobile Pourtant, l’Organisation mondiale de la santé évoque des risques de cancer “Mais maman, tout le monde en a un !” Pour les enfants, la rentrée scolaire est une occasion en or de relancer les parents afin d’obtenir le précieux sésame : un téléphone portable. Après les vêtements et les chaussures, l'objet est un des produits phare de la rentrée, réclamé par 23 % des 6-18 ans et par 51 % des collégiens, selon une étude Unibail-Ipsos. Dans les cours de récré, le portable devient peu à peu la norme. Et les jeunes s'équipent de plus en plus tôt : 23 % des 6-13 ans possèdent un portable, et 47 % en utilisent selon une très récente étude LH2 pour Kelkoo et Hopscotsh. C'est souvent à l'entrée en sixième que les parents équipent leur progéniture, afin de pouvoir joindre leur enfant dans les transports publics ou lors de leurs activités extrascolaires. En 2009, les 12-13 ans étaient déjà 49 % à posséder un téléphone mobile, selon TNS-Sofres. Un taux qui passe à 76 % pour

les 14-15 ans et à 95 % chez les 16-17 ans. Pourtant, les portables ne sont pas sans danger pour la santé. Le Centre international de recherche sur le cancer a classé les ondes électromagnétiques au rang 2-B (dans lequel on retrouve aussi le plomb et le chloroforme) des “cancérogènes possibles” en raison des effets sur le cerveau. Un risque encore accru pour les organismes en développement, donc au moins jusqu'à l'adolescence. Au nom du principe de précaution, le gouvernement interdit aux opérateurs toute publicité à destination des moins de 14 ans. Dans la loi Grenelle II figure également une interdiction de l'usage des portables dans les écoles maternelles, primaires et au collège. Mais les décrets d'application n'ont pas encore été publiés. L'arbitrage est donc entre les mains des parents. Anne-Aël DurAnD

www.METrOfraNCE.COM

étienne cenDrier, porte-parole De l’association robin Des toits*

Le DAS, un critère de choix Définition Le DAS est l’indice de débit d’absorption spécifique. Il mesure, en watt par kilogramme, le niveau de radiofréquences émis par un téléphone portable sur son utilisateur.

Exemples Parmi les plus vendus, le Samsung Galaxy S a l’un des plus bas indices (0,23 W/kg), suivi par le HTC Desire S (0,35 W/kg). L’iPhone 4 et le Blackberry Pearl 3G affichent respectivement 0,93 et 1,74.

Jean-Marie DanJou, FéDération Française Des télécoMs*

“Les gens n’ont pas “Utiliser le téléphone conscience du danger” de façon modérée” “L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé le portable parmi les potentiels cancérogènes. De la même manière qu'on ne donne pas de cigarettes aux enfants, il faut des politiques de prévention pour le portable. Chez les enfants, la paroi crânienne est plus fine et les rayonnements passent en intégralité dans le cerveau. En période de croissance cellulaire, cela engendre un risque de tumeur, d'hyperactivité, d'activation ou de réactivation de l'épilepsie et de perte de la barrière hémato-encéphalique. Les études dont on dispose ne portent que sur des personnes adultes. Plus de 3 500 études sont parues sur

afp

les effets des ondes électromagnétiques, mais la plupart sont financées par l'industrie. Cela rappelle le lobby du tabac. Depuis 2000, les compagnies d'assurances mondiales refusent d'assurer les risques liés à l'usage du portable. En 2010, un rapport de la Lloyds comparait même l'amiante et les mobiles. Les autorités sanitaires sont au courant mais les gens ne sont pas informés et n'ont pas pris conscience du danger.” A-A.D * Association nationale pour la sécurité sanitaire dans les technologies sans fil.

“Il appartient à chaque parent de décider d'équiper ou non son enfant d’un mobile. Notre mission est de les éclairer dans ce choix. Nous avons d’ailleurs édité un guide à l'usage des parents. Sur les questions de santé, nous appliquons le principe de précaution qui est formulé par les autorités sanitaires pour le téléphone mobile. L’OMS a indiqué en mai qu'“à ce jour, il n'a jamais été établi que le portable puisse être à l’origine d’un effet nocif pour la santé”. On est donc dans l'hypothèse de la possibilité d'un risque. La Fédération française des télécoms recommande d'utiliser un kit oreillettes (systématiquement fourni

dr

dans les coffrets vendus en France), qui réduit l'exposition, de téléphoner dans des zones de bonne réception et d'inciter les adolescents à utiliser le portable de façon modérée. Si des effets sanitaires étaient mis en évidence, les enfants devraient être plus sensibles. Mais les jeunes utilisent de plus en plus le mobile pour Internet ou les SMS, cela conduit à éloigner le téléphone de la tête. Les opérateurs ne font en outre ni publicité ni marketing en direction des enfants.” A-A.D * Directeur général délégué au collège mobile de la FFT.

20110908_fr_cotedazur  

côted’azur ilssontdeplusenplus jeunesetdeplusenplus nombreuxàposséder untéléphonemobile lesspécialistesde lasantérappellentqu’ilest recomman...

20110908_fr_cotedazur  

côted’azur ilssontdeplusenplus jeunesetdeplusenplus nombreuxàposséder untéléphonemobile lesspécialistesde lasantérappellentqu’ilest recomman...