Plumetis magazine issue #15

Page 33

Dossier

DS PÉDAGOGUES

MARIA ONTESSORI

OVIDE DECROLY Jean-Ovide Decroly dit Ovide Decroly (1871-1932) est un pédagogue, médecin, et psychologue belge.

sori (1870-1952) est un médecin et une alienne qui a développé une méthode ettant l’accent sur l’éducation sensorielle

Sa pédagogie repose sur le principe de la globalisation : l’enfant perçoit le monde comme un tout. Il a notamment développé la méthode globale d’apprentissage de la lecture.

ensoriel, dit matériel Montessori, est artir de matériel scientifique, pour aider

ensible du développement de l’enfant, essivement le langage, le mouvement, rtement social et les petits objets. ce http://fr.wikipedia.org/wiki/Montessori)

ie de l’enfant et aux moyens visant à la

ent proposée en france à l’école élémenes), dans des écoles privées hors et sous

«Pas de maître qui parle pendant que des enfants écoutent mais une collaboration étroite au cours de laquelle l’enfant apprend à agir ; peu de mots, beaucoup de faits. Le maître montre, fait observer sur le vif, analyser, manipuler, expérimenter, confectionner, collectionner». (Source : http://ecole.decroly.free.fr/) En France, la pédagogie Decroly est essentiellement enseignée à l’école publique Decroly (école élementaire&collège) à Saint-Mandé, en banlieue parisienne. En savoir + http://ecole.decroly.free.fr/

JANUSZ KORCZAK

ES ÉCOLES WALDORF

orf appartiennent au réseau Waldorf-Steient pédagogique créé par Rudolf Steiner fondateur de l’anthroposophie, un « cheance », visant à « restaurer le lien entre mondes spirituels ». http://fr.wikipedia.org/wiki/Rudolf_Steiner)

aldorf-Steiner vise à accueillir l’enfant onne unique.

r est proposée jusqu’en classe de preors contrat d’association avec l’État.

33

Janusz Korczak (1878-1942), de son vrai nom Henryk Goldszmit, est un médecin-pédiatre et écrivain polonais. Il met en place le principe d’une école démocratique, fondée sur le respect essentiel de l’enfant. « Vous dites : — C’est épuisant de s’occuper des enfants. Vous avez raison. Vous ajoutez : — Parce que nous devons nous mettre à leur niveau. Nous baisser, nous pencher, nous courber, nous rapetisser. Là, vous vous trompez. Ce n’est pas tant cela qui fatigue le plus, que le fait d’être obligé de nous élever jusqu’à la hauteur de leurs sentiments. De nous élever, nous étirer, nous mettre sur la pointe des pieds, nous tendre. Pour ne pas les blesser. » Janusz KORCZAK, prologue de Quand je redeviendrai petit Traduction AFJK (révisée en 2007) En savoir + http://korczak.fr/

www.plumetismagazine.net

Photos DR


Turn static files into dynamic content formats.

Create a flipbook
Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.