Issuu on Google+

Ensemble, pour sauver des vies

漏 Lieve Blancquaert

rapport annuel 2011

memisa 路 rapport annuel 2011

1


© Lieve Blancquaert

Parce que la santé est un droit.

2

memisa · rapport annuel 2011


Table des matières Préface

4

Les soins de santé à Pay Kongla

20

Campagne ‘Stop à la mortalité maternelle’ 21

PARTIE I 7

Campagne ‘Liste de naisance solidaire’

21

Accessibilité et quantité des soins de santé 7

22

1. Soins de santé primaires Un système de santé intégré

7

Soirées autour du thème de la mortalité maternelle

Collaboration avec les autres secteurs

9

L’exposition Lieve Blancquaert

22

Thèmes transversaux

9

‘La solidarité tisse la santé’

22

11

Journée des bénévoles

23

Microprojets

12

Vijverfestival

23

Projets financés sur fonds propres

12

Zuiderpershuis

23

Projets réalisés avec le soutien de tiers

12

Collaborations et réseaux en Belgique et à l’étranger

24

Memisa dans les médias

26

2. Memisa dans le Sud

Où Memisa a-t-elle soutenu des mircroprojets? 13 Programmes structurels

14

Plan d’action triennal 2011-2013

14

Soutien à 38 zones de santé en RD du Congo 14 Lutte contre la maladie du sommeil

14

Mauritanie

14

Inde

15

Burundi

15

Autres interventions

15

Aide humanitaire et reconstruction

15

RD du Congo Corne de l’Afrique

PARTIE II 4. Rapport social et environnemental

27

Introduction

27

Profil de l’organisation

27

Paramètres du rapport

30

Gouvernance, engagements et implications 30 Indicateurs sociaux de prestation

31

Indicateurs environnementaux

33

15

Indicateurs de prestation: efficacité du fonctionnement

33

15

Indicateurs de responsabilité des produits

35

3. Memisa en Belgique

17

Indicateurs économiques

35

Hôpital pour hôpital

17

Rencontre entre le Nord et le Sud

17

Compte des résultats

36

Subventions

17

Bilan

36

échange

17

Coûts de la récolte de fonds

36

Nouveau partenariat en 2011

17

Les hôpitaux en visite sur le terrain

18

5. Rapport financier

6. Index du contenu GRI

36

41

memisa · rapport annuel 2011

3


Préface

Cher lecteur et sympathisant, 2011 a été une année agitée dans le monde. La crise financière et économique a fait de sérieux dégâts chez nous et dans les autres pays occidentaux. Le modèle socioéconomique n’est pas apparu aussi solide qu’on ne l’avait pensé. Des institutions financières et même des pays se sont retrouvés au bord du gouffre. En réaction à cette crise, certains ont tendance à se replier sur eux-mêmes pour ne se soucier que de leurs propres problèmes. La solidarité entre riches et pauvres est remise en question. Dans un pareil scénario, le risque existe que ce soient les plus faibles, aussi bien dans le Nord que dans le Sud, qui en paient les frais. L’été passé, la famine dans la Corne de l’Afrique nous a démontré clairement, et douloureusement, la nécessité de la solidarité en ces temps de crise. Près de trois millions de personnes étaient menacées de mort. Pour faire face à cette situation désastreuse, Memisa a décidé de s’associer à Caritas pour mettre en place une action d’aide commune. En plus de l’accueil des réfugiés, Memisa s’est focalisée sur le démarrage d’un programme médical pour les enfants malnutris et pour l’amélioration de l’hygiène. Pour nos projets structurels et ponctuels, nous nous concentrons essentiellement sur l’Afrique centrale, où nous accompagnons une quarantaine de districts de santé. De cette façon, Memisa a pu contribuer à fournir des soins de santé de qualité pour plus de 6 millions de personnes. Tout comme les années précédentes, nous avons, en 2011 également, fortement mis l’accent sur la lutte contre la mortalité maternelle et infantile. Les chiffres montrent que, tout doucement, les choses commencent à évoluer dans la bonne direction. Pourtant, la mortalité infantile, immédiatement après la naissance, reste toujours effroyablement élevée. Elle est à mettre en rapport avec les circonstances précaires de l’accouchement, avec le système de santé public et le contexte social. Le plus grand écart entre riches et pauvres se situe au niveau de la présence ou de l’absence de soins de qualité lors de l’accouchement. Dans ce domaine, Memisa agit concrètement en payant des primes au personnel de santé local travaillant dans des territoires éloignés et dans des circonstances difficiles, et en leur fournissant du matériel et des médicaments. Dans cette lutte contre la pauvreté et l’inégalité, Memisa collabore avec d’autres organismes. Sur le plan opérationnel, ce fut le cas avec des organisations comme

4

memisa · rapport annuel 2011


Caritas, Solidarité Mondiale, Médecins sans Vacances et Cordaid. Dans le domaine des échanges techniques et du maintien de qualité, nous nous sommes inscrits au sein de réseaux tels que Medicus Mundi International (MMI), Quamed (Quality Medicine for All), Plate-forme de concertation des mutuelles (Masmut) et l’Association pour une Ethique dans les Récoltes de Fonds (AERF). Je suis convaincu que par ce genre de coopération, nous pouvons fournir un travail de meilleure qualité, aussi bien dans le Nord que dans le Sud. Un exemple particulier de coopération entre Memisa et d’autres organisations est le projet ‘Hôpital pour Hôpital’. Cette coopération structurelle entre des hôpitaux belges et hôpitaux africains sous la gouverne de Memisa est un exemple de promotion de la solidarité entre le Nord et le Sud. Il est réconfortant de voir comment une telle coopération parvient à motiver durablement les deux partenaires. Memisa a d’ailleurs porté, l’année passée, une attention particulière à l’amélioration de la qualité de ses services en s’alignant sur le modèle EFQM (European Foundation for Quality Management). L’un des résultats de cette décision se trouve d’ailleurs actuellement entre vos mains : le rapport annuel est désormais établi selon les normes du GRI (Global Reporting Initiative). À l’aide de cette méthode, nous rendons notre rapport annuel plus transparent et pouvons établir une base de comparaison. De plus, cela nous a permis d’augmenter l’efficacité de nos services de logistique et de comptabilité. Enfin, cette approche influencera de façon substantielle la qualité du fonctionnement de notre organisation entière. Je veux vous remercier toutes et tous, qui appuyez Memisa, tous les collaborateurs et bénévoles de Memisa en Belgique, au Congo, au Burundi, tous nos partenaires des différentes organisations dans de nombreux pays, pour tout ce dévouement qui nous permet de bien terminer l’année 2011, comme vous pourrez le lire dans ce rapport.

Dr. Frank De Paepe Directeur Général de Memisa

memisa · rapport annuel 2011

5


© Lieve Blancquaert

La santé, bien plus que l’absence de maladie.

6

memisa · rapport annuel 2011 · partie I


1. Soins de santé primaires Les ‘Soins de Santé Primaires’ ont été définis par l’Organisation Mondiale de la Santé en 1978. Ils visent à garantir le bien-être de toute personne humaine en tenant compte de son environnement. La santé est bien plus que l’absence de maladie ou d’infirmité, elle doit être comprise comme le bien-être physique, mental et social. Concrètement, l’ensemble de la population doit pouvoir bénéficier de soins de qualité, facilement accessibles notamment par leur coût et sans discriminations. L’approche ‘soins de santé primaires’ est à la fois une philosophie des soins de santé et un modèle de prestations de services. Elle repose sur cinq principes qui sont l’accessibilité, la participation du public ciblé, la promotion de la santé, les compétences et technologies adaptées et la collaboration intersectorielle. Ces principes doivent idéalement se compléter pour atteindre les objectifs visés. Ces principes se retrouvent dans les axes prioritaires de Memisa.

Accessibilité et qualité des soins de santé Les soins de santé doivent être accessibles tant géographiquement que financièrement. Les soins médicaux doivent pouvoir être payés par tous, même pour des maladies de longue durée. Il est important aussi que le malade ne soit pas obligé de parcourir une trop longue distance, idéalement 5 à 10 km maximum. Les soins doivent être accessibles également d’un point de vue psychologique : l’agent de santé doit être à l’écoute de son patient. Le soignant doit pouvoir se mettre à la place de son patient : évaluer au mieux ses besoins de manière à dispenser des soins appropriés. Enfin, l’utilisation de méthodes et techniques médicales simples et adaptées qui peuvent être implantées localement ainsi qu’une bonne gestion du matériel médical sont indispensables.

Un système de santé intégré Le système de santé se compose de deux niveaux. Le premier niveau est celui des centres de santé. Sa fonction est comparable à celle du médecin généraliste en Belgique. L’hôpital constitue le deuxième niveau. Lorsque les infirmiers des centres de santé ne sont pas en mesure d’aider les patients, ils les réfèrent à l’hôpital.

memisa · rapport annuel 2011 · partie I

7


© Lieve Blancquaert

Au sein de ce système fonctionnel, il est important que les échanges entre les deux niveaux soient optimaux : les deux niveaux doivent collaborer et se compléter. Memisa associe le plus souvent possible les ressources humaines locales à la mise en œuvre de ses projets. Le dialogue est central : nous sommes à l’écoute des besoins de la population. Les projets sont construits avec la population et non pas pour la population. Nous privilégions l’écoute de la population et le dialogue avec les partenaires locaux, qui sont associés au processus de décision. La conscientisation, la responsabilisation et l’autonomie locale sont stimulées au maximum.

8

memisa · rapport annuel 2011 · partie I


Collaboration avec les autres secteurs Pour une amélioration durable des soins de santé et des conditions de vie de la population (par exemple l’eau potable), il est important qu’une bonne collaboration existe avec les autres secteurs, comme l’agriculture, l’économie et l’enseignement.

Thèmes transversaux Certains thèmes reçoivent une attention particulière du fait de leur importance. C’est pourquoi ils sont traités de manière transversale. Ces thèmes sont le genre, le milieu et la malnutrition. Les thèmes du genre et de l’environnement nous semblent importants. C’est pourquoi nous leur portons une attention particulière au sein de nos programmes structurels et ce à tous les niveaux. Ces deux thèmes ont été intégrés au programme 2011-2013 et y sont appliqués par des activités spécifiques. En matière de genre, plusieurs activités relatives à l’égalité homme-femme sont mises en place. Nous travaillons entre autres sur la problématique de l’excision des filles en Mauritanie et sur les droits des femmes et le soutien familial en Inde. Au sein de nos activités, l’accent est mis sur la participation de la population locale, facteur de réussite de ce type de projet. Précisément, une attention est portée à l’adhésion et à la participation des femmes aux réunions des comités de santé dans les différents centres de santé. En matière d’environnement, l’approvisionnement en eau, l’assainissement des sources d’eau et l’utilisation d’énergies respectueuses de l’environnement (panneaux solaires) font partie intégrante de nos projets.

memisa · rapport annuel 2011 · partie I

9


漏 Lieve Blancquaert

Un avenir sain pour le Sud.

10

memisa 路 rapport annuel 2011 路 partie I


2. Memisa dans le Sud Nos programmes de coopération médicale dans les pays du Sud mobilisent environ 92,4% du budget annuel (environ 8,4 millions d’euros) et sont répartis selon trois types d’interventions : · programme d’appui structurel 78% · aide d’urgence et réhabilitation 12% · microprojets sur fonds propres 7% et projets avec le soutien de tiers (projets libellés) 3% Les pourcentages exprimés ne prennent pas en compte les salaires.

Le choix stratégique de Memisa de renforcer les soins de santé de base cadre avec la politique des pays partenaires  et celle de plusieurs acteurs internationaux comme l’Organisation Mondiale de la Santé. Certains de nos projets bénéficient d’une aide financière partielle de la Coopération au développement belge, des gouvenrements régionaux ou d’autres bailleurs institutionnels comme les Nations Unies et la Banque mondiale. Nos programmes sont évalués par des experts indépendants, de l’Institut de Médecine Tropicale d’Anvers par exemple, et ont été, à la demande du gouvernement belge, audités par PriceWaterhouseCoopers (PWC). Memisa appuie le travail de plaidoyer, principalement dans le cadre de différentes organisations coordinatrices : 11.11.11, C.N.C.D.-11.11.11, Be-Cause Health (acteurs de la coopération au développement médicale belge), Coprogram, Acodev, Eurac (les ONG européennes actives en Afrique centrale), MasMut (plate-forme de concertation des mutuelles), AERF (Association pour une Ethique dans les Récoltes de Fonds). Memisa mène des discussions avec des responsables politiques en vue du respect de la charte concernant les garanties de qualité pour les médicaments exportés vers le Sud. Différents projets dans le Sud sont réalisés en étroite coopération avec d’autres ONG.

memisa · rapport annuel 2011 · partie I

11


Microprojets Projets financés sur fonds propres Il y a tant de petits projets qui ne sont pas soutenus par les grands bailleurs institutionnels. Des budgets relativement faibles peuvent faire la différence et souvent permettre à des milliers de gens d’accéder aux soins de santé primaires. Memisa peut envoyer très rapidement le matériel nécessaire. Chaque microprojet est appuyé sur base d’une demande claire de la part du partenaire local; chaque initiative possède son caractère propre. Chaque année, Memisa consacre environ 575.000 euros de ses fonds propres aux microprojets. Quelques exemples : · un stock de départ de médicaments pour des centres de santé ou hôpitaux · du matériel médical pour les hôpitaux et les centres de santé · des vélos et des motos pour effectuer les supervisions · la formation et le recyclage pour le personnel (para-)médical · des travaux de dépannage et de l’équipement non-médical pour les services médicaux La plupart des demandes de projets viennent de l’Afrique, mais nous appuyons également des microprojets en Asie et en Amérique latine. Ces projets sont financés entièrement grâce aux dons de nos sympathisants. Tous les trois mois, la Commission des Projets se réunit pour décider quels projets peuvent obtenir un appui. La Commission compte, entre autres, trois médecins avec de l’expérience de terrain. En plus, l’approche de Memisa est débattue et développée pour valoriser et renforcer l’expertise en santé publique dans le Sud. Projets réalisés avec le soutien de tiers Memisa assure aussi la coordination et l’encadrement technique médical de projets qui lui ont été confiés par des tiers (personnes privées, associations, sociétés). Ainsi, Memisa soutient une initiative importante de Santana, à Kautala, près de Calcutta (Inde). D’autres projets encore sont mis en place, de la même manière, en RD du Congo et au Burundi. En collaboration avec Action d’Espoir, Memisa soutient un projet important pour l’assistance aux victimes de violences sexuelles dans et autour de Kaniola (Sud-Kivu, RD du Congo). En plus de l’assistance médicale et psychosociale individuelle et des conversations de groupe, nous organisons de nouvelles initiatives pour une amélioration des conditions de vie.

12

memisa · rapport annuel 2011 · partie I


Où Memisa a-t-elle soutenu des mircroprojets en 2011?

1 2

3 6

4 5

8 7 10 11 9 13

16

AFRIQUE

12

1

Mauritanie (1)

13

Rwanda (4)

2

Mali (1)

14

Madagascar (1)

3

Burkina-Faso (9)

15

Afrique du Sud (4)

4

Guinée (2)

16

R.D. du Congo (47)

5

Togo (1)

6

Bénin (1)

7

Cameroun (13)

République Centrafricaine (2) 8

9

Congo Brazaville (1)

10

Ouganda (2)

11

Kenya (1)

12

Tanzanie (1)

AMÉRIQUE LATINE Equateur (1)

Par province Bandundu (7) Bas-Congo (10) Equateur (8) Kasaï Oriental (2) Kasaï occidental (0) Katanga (4) Kinshasa / Bureau (12) Maniema (0) Nord Kivu (0) Province Orientale (2) Sud Kivu (2)

14

15

ASIE Inde (1)

Haïti (2) Guatemala (2)

memisa · rapport annuel 2011 · partie I

13


Programmes structurels Plan d’action triennal 2011-2013 Ce programme d’action triennal assure la continuité des programmes structurels mis en place depuis 1995 et se déroule essentiellement en RD du Congo. Memisa y coordonne à présent le renforcement des soins de santé primaires dans 38 zones de santé, pour une population totale de plus de 4 millions de personnes. Dans la province de l’Equateur, Memisa lutte notamment contre la maladie du sommeil. Memisa est également active en Mauritanie (Dar-Naïm, Nouakchott et Bababé), en Inde et au Burundi. Ce programme bénéficie d’un cofinancement à concurrence de 80% assuré par la Coopération belge. Les 20% restants sont financés sur nos fonds propres, que nous récoltons grâce à la générosité de nos donateurs. Soutien à 38 zones de santé en RD du Congo Notre intervention annuelle, par zone de santé comprenant 100.000 à 150.000 habitants, s’élève entre 50.000 et 75.000 euros (selon la densité de population, l’accessibilité, …). Chaque zone comprend un hôpital général de référence et quelque 10 à 15 centres de santé. Il y a en moyenne 2 médecins et 35 à 50 infirmiers par zone. Notre double défi consiste à améliorer à la fois la qualité et l’accessibilité de l’offre de soins. Nos équipes proposent un soutien adapté en fonction des besoins spécifiques de chaque zone : · équiper les services de matériel médical adapté · subventions pour des médicaments essentiels génériques de qualité · primes d’encouragement au personnel soignant sous-payé · contribuer aux frais de fonctionnement (matériel de bureau, carburant, etc.) · organiser des formations · trouver des solutions adaptées en collaboration avec le personnel local Lutte contre la maladie du sommeil dans la province de l’Equateur en RD du Congo Dans la province de l’Equateur, nos équipes récoltent les fruits d’une stratégie efficace de lutte contre la maladie du sommeil. Le taux d’infection a ainsi pu être ramené de 5,6% en 1996 à 0,12% en 2011. Le nombre de patients de la maladie du sommeil a fortement diminué, bien que la maladie ne soit pas encore éliminée. Le nombre d’équipes mobiles, qui procédent à un dépistage actif et systématique des cas, a été réduit à 5. Ce travail est de plus en plus intégré dans le réseau des hôpitaux et centres de santé, dont le personnel soignant assurera désormais le relais au niveau de la détection et des soins. Mauritanie Le fonds d’équité qui a été mis en place avec le soutien de Memisa à Dar-Naïm porte ses fruits. Ce fonds de solidarité intervient notamment dans le remboursement des frais de soins et l’achat de nourriture pour les personnes vulnérables. Ce projet comprend également l’octroi de microcrédits. Memisa et ses partenaires ont mis en place un système d’assurance maladie à Dar-Naïm. À Bababé, un projet autour du lancement d’un système de mutualités continue à se mettre en place.

14

memisa · rapport annuel 2011 · partie I


Inde Dans l’Etat du Bengale-Occidental, près de Calcutta et Darjeeling, il y a plusieurs structures de soins privées et publiques mais elles ne collaborent pas. Memisa s’est associée à un partenaire local (West Bengal Voluntary Health Association) en vue de favoriser une mise en réseau des acteurs publics et privés. À présent, toutes les institutions travaillent ensemble pour la réalisation d’un objectif commun. Les résultats attendus sont une augmentation de la vaccination des enfants et du nombre de femmes qui accouchent à l’hôpital. Burundi Depuis 2010, Memisa soutient, dans la province de Muyinga, l’établissement d’un système de soins de santé. Une attention particulière est également portée à la mise en place de mutuelles et de fonds d’équité. Autres interventions Depuis quelques années, Memisa obtient le soutien des Nations Unies, du Fonds mondial et de la Banque mondiale pour d’autres projets comme la lutte contre la malaria, le VIH/SIDA et la malnutrition, et pour la réhabilitation d’infrastructures médicales. Memisa appuie depuis 2008 un programme intégré pour les diabétiques à Kinshasa et à Kikwit.

Aide humanitaire et reconstruction RD du Congo En 2011, nous avons prolongé le programme d’aide d’urgence à l’est du Congo mis en place suite aux événements de 2009 et 2010. Une assistance a été apportée aux réfugiés, avec le soutien du gouvernement belge. En province de l’Equateur, nous avons pu accorder l’aide médicale nécessaire aux réfugiés victimes des violences ethniques.Cela s’est réalisé en collaboration avec Caritas International et avec l’appui de l’Union européenne. Grâce au dévouement de nos partenaires locaux, nous étions la première organisation de secours à amener, parfois à vélo et en pirogue, les médicaments urgents nécessaires dans un territoire menacé par les rebelles. Environ 80.000 personnes, dont beaucoup étaient dans un état critique, y attendaient notre aide. Corne de l’Afrique Egalement avec Caritas International, un programme d’aide a été mis en place pour les victimes de la grande sécheresse dans la Corne de l’Afrique. Memisa s’est surtout occupée des soins médicaux des réfugiés somaliens au Kenya et en Ethiopie. Une fois encore, l’accent était mis prioritairement sur le secours aux enfants malnutris et aux femmes enceintes, sur l’assurance d’une bonne hygiène et de la disponibilité d’eau potable, ainsi que sur la prévention de maladies et infections qui y sont liées.

memisa · rapport annuel 2011 · partie I

15


‘Hôpital pour Hôpital’, plus près du Sud.

16

memisa · rapport annuel 2011 · partie I


3. Memisa en Belgique Hôpital pour Hôpital Rencontre entre le Nord et le Sud Le projet « Hôpital pour Hôpital » établit des partenariats entre des hôpitaux belges et des hôpitaux du Sud. Chaque hôpital belge s’engage pour au moins 5 ans. Les partenariats sont basés sur le dialogue, l’égalité et la responsabilité partagée. De cette façon, le personnel de l’hôpital belge peut faire connaissance très concrètement avec les besoins de l’hôpital partenaire dans le Sud, mais aussi avec les personnes qui expriment ces besoins. Pour l’instant, 15 partenariats ont été établis dont 14 en RD du Congo et 1 au Niger. Subventions Les partenariats avec des hôpitaux congolais font partie du programme structurel pluriannuel de Memisa. Cela signifie que ce programme est subventionné à 80% par la Coopération belge au développement. L’appui moyen à une zone de santé s’élève à environ 70.000 euros par an. De ce montant, 59.000 euros sont donc subventionnés. L’hôpital apporte les 11.000 euros restants, en entier ou partiellement chaque année pendant 5 ans. échange À côté de l’aide financière, les échanges constituent également un aspect important. En effet, Memisa organise des visites de terrain. Chaque hôpital a rendu visite une ou plusieurs fois à son hôpital partenaire. Ensemble, les responsables des services des hôpitaux congolais et leurs visiteurs font une évaluation de la situation et proposent des améliorations réalistes. Nouveau partenariat en 2011 Fin 2011, l’hôpital AZ Sint-Jan Bruges-Ostende a été le quinzième hôpital belge, qui, dans le cadre de “Hôpital pour Hôpital”, a conclu un partenariat avec un hôpital du Sud. Durant les prochaines années, il collaborera avec l’hôpital de Gombe-Matadi situé dans la province du Bas-Congo. La chaîne de télévision régionale de la Flandre occidentale, Focus/WTV, était présente lors de la signature de l’accord entre AZ Sint-Jan Bruges-Ostende et Memisa.

memisa · rapport annuel 2011 · partie I

17


Les hôpitaux en visite sur le terrain en RD du Congo En avril-mai 2011, plusieurs délégations d’hôpitaux ont visité leur hôpital partenaire en RD du Congo.

AZ Sint Lucas Brugge Le 26 avril 2011, une équipe de 5 personnes est partie de Zaventem vers Kinshasa. De là, ils ont continué vers leur hôpital-partenaire à Popokabaka. Sur place, ils ont notamment aidé à l’installation de panneaux solaires. Ce projet a été suivi en ligne via www.bloggen.be/ projectsoleil.

AZ Sint-Lucas Gent Rik Vereecken de l’hôpital Sint-Lucas de Gand et Kurt Saenen de la société Seldom se sont rendus à Mosango pour y installer des panneaux solaires. Ils ont tenu un journal en ligne sur Mosango. wordpress.com.

Le CHC Liège Le 12 juillet 2011, un médecin et un infirmier du CHC Liège s’envolaient pour le nord-est de la RD du Congo et plus précisément pour leur zone de santé partenaire, Pawa. Ils y ont rencontré leurs homologues congolais et ont partagé leur quotidien. Ensemble, ils ont également évalué la mise en œuvre d’un projet de récupération de l’eau de pluie pour l’hôpital.

Sint-Vincentiusziekenhuis (Deinze) Une équipe de l’hôpital Sint-Vincentius a visité son hôpital partenaire de Kasongo-Lunda. Sabine Van de Vyvere, sage-femme à SintVincentius, y a donné un atelier sur la réanimation des nouveau-nés. Elle y a ensuite présenté un atelier sur l’hygiène pour le personnel local.

Stedelijk Ziekenhuis (Roeselare) Des membres du personnel de l’hôpital de Roeselare ont visité pour la première fois leur hôpital partenaire, à Pay Kongila. Suite à cette rencontre, ils ont décidé de chercher plus de moyens pour l’approvisionnement en eau de l’hôpital.

18

memisa · rapport annuel 2011 · partie I


AZ Nikolaas (Sint-Niklaas) L’hôpital de Bangabola avait déjà reçu deux fois la visite des collaborateurs de l’hôpital AZ Nikolaas. Cette troisième fois a été l’occasion de voir les résultats de leur soutien et de déterminer où une aide supplémentaire est nécessaire. Suite à leur mission sur le terrain, ils ont décidé de récolter de l’argent pour des nouveaux matelas et des lits.

AZ Damiaan (Oostende) En mai 2011, les infirmiers, David Cops et Barbara Dessin, partaient avec Memisa en mission à l’hôpital de Djuma. Tous deux sont spécialisés dans l’hygiène hospitalière à l’hôpital AZ Damiaan. Avec leurs collègues congolais de Djuma, ils ont travaillé à la mise en place de lignes directrices pour l’hygiène de l’hôpital.

Votre hôpital est intéressé ou vous êtes prêt à appuyer ce projet unique? Si oui, prenez contact avec Sandrine Morreale par e-mail sandrine.morreale@memisa.be ou par téléphone 02 454 15 58.

memisa · rapport annuel 2011 · partie I

19


Les soins de santé à Pay Kongila, tout simplement différents ! Dans le cadre du projet ‘Hôpital pour Hôpital’, une petite équipe de l’hôpital partenaire de Pay Kongila s’est rendue sur place (République Démocratique du Congo, province du Bandundu). Sandrine Morreale, collaboratrice du département communication, témoigne: e bien une chos ays. Et s’il y a p u ea b si ce de ifférente. lons au cœur simplement d is que nous al ut fo to t re iè es m y re e p vi C’est la t comparer. La le de faire, c’es b si os p im t es qu’il ce urnée commen l’hôpital. La jo ngila e o d K el ay nn P so u Le er d ital. s du p éférence ation de l’hôp thme soutenu up ry cc l’Hôptal de R au ’o d ns s to ue ap istiq ad prend les stat e santé des ée, nous nous Un tableau re tion de l’état d it. lu Dès notre arriv nu vo e l’é d r e su p ui ur q jo t le personnel. ébriefing de l’é et l’équipe de à 7h avec le d continuellemen t les médecins e en rm gn fo ei r ns eu re ct dire iers et coucheuses nt, le médecin nté. Les infirm lla ai sa av e tr d infirmiers et ac en ne ut zo la és. To nctionne habitants de nouveaux arriv que l’hôpital fo s de 138.000 t lu p an patients et des r ut ’a ou p D s s. in nt ec près des patie a que 3 méd ental à jouer au En effet, il n’y am nd fo le rô ont donc un ectrogène. accoucheuses petit groupe él un ec rçon av et te an ras un petit ga sans eau cour nt dans ses b tie lle E s. an m a 16 de fa ille, t chanteuse et u’elle n’a plus q es ce lle E ar p o. le ak el d N ntre pas chez er les soins , nous croisons ue qu’elle ne re moyens de pay liq s À la maternité p le ex as p us a no n’ lle le el té elé ‘un jour’. E n enfant et qu’ es à la materni de 4 mois app t le père de so mmes présent es fe ui q es tr e d au itu s rt le io st n la : pas avec ce c bien une que plus loin que ce on d va t la es qu’elle ne sait l ce ita ue q ôp l’h vite elle. Rester à us comprenons nourriture avec reçus. Mais no ur le nt ge ta situation et par connaissent sa fant. r elle et son en de survie pou l pour assister km de l’Hôpita ele ek 23 b à im é K nt e d sa firmier re de tre de santé use et d’un in dans un cent he s uc on co nd Visite au cen ac re ne us d’u us no d’un infirmier, s plus tard, no est composé el Quelques jour nn so er p Le ntre de santé. ns prénatales. dent de ce ce aux consultatio en ép d es nn e. de 8.000 perso s de grossess auxiliaire. Plus et est à 8 moi s an 35 ns oi in, qui ou m ied. Le médec e. Elle a plus p riv à ar e , nu nt ve fa t en es et uième . Une fois village à 4 km te de son cinq onc avec nous dans un petit d t ite Ngola, encein ar b p ha lle E lle l. E . ita as gola a perdu s ne souffre p ansférer à l’hôp va bien mais N décide de la tr Elle saigne mai nt et fa é ur en L’ ss . ra ire . fa agne, n’est pas anque de sang raphie peut se nous accomp d’une petite b mé et l’échog e lu al os t p is es d e l à èn ita a pe électrog usion car l’hôp plus. Elle rester arrivée, le grou ise sous transf elle ne saigne m et c n on ie d b t va es on sang. Elle : son petit garç beaucoup de ses nouvelles  e d ns no re p nous Le lendemain, hement. ne. à son accouc hôpital de la zo ue q ni l’u l’hôpital jusqu’ rs ve é ou grâce à centre de sant s chaque jour ée tipoy jusqu’au uv en sa ou nt lo so vé es , en la zone de ité mais des vi se rend à pied el soignant de ution d’électric nn ib La population tr so is er d p e u d d le as b au courante, p preuve l’ensem Il n’y a pas d’e rdise dont fait lla ui ro éb d . la courage et à nous repartons la volonté, au ’admiration que d s in le p st ’e Kongila. C santé de Pay

20

memisa · rapport annuel 2011 · partie I


Campagne ‘Stop à la mortalité maternelle’ Depuis 2009, Memisa fait campagne sur « l’Accouchement à moindres risques ». Nous essayons autant que possible de faire connaître ce scandale. En plus des hôpitaux belges impliqués dans le réseau “Hôpital pour Hôpital”, plusieurs maternités et sages-femmes indépendantes soutiennent cette campagne. Presque chaque minute une maman meurt des suites de sa grossesse ou de l’accouchement: · Dans le monde, environ 1.500 femmes meurent chaque jour de complications pendant leur grossesse ou l’accouchement. 99% de ces femmes vivent dans des pays en développement. · Chaque année, 1 million d’enfants perdent leur maman suite à la mortalité maternelle. · 10 à 15 millions de femmes souffrent de complications suite à leur grossesse ou à l’accouchement. Le 5ième Objectif du Millénaire veut améliorer la santé maternelle et cherche à réduire la mortalité maternelle de trois quart par rapport à 1990. C’est, à l’heure actuelle, l’Objectif le moins avancé.

Campagne ‘Liste de naissance solidaire’ Par cette campagne ‘liste de naissance solidaire’, nous proposons aux futurs parents de partager leur bonheur en soutenant les mamans des pays du Sud. En mai 2011, plus de 173 maternités et sages-femmes indépendantes ont soutenu cette campagne et nous ont permis de diffuser les dépliants au sein de leurs locaux. 27 couples ont participé à cette action solidaire avec les mamans du Sud et ont demandé à leurs familles et proches de faire un don à Memisa plutôt que de leur faire un cadeau.

memisa · rapport annuel 2011 · partie I

21


Soirées autour du thème de la mortalité maternelle En 2011, deux soirées ont été organisées autour du thème de la mortalité maternelle  : les 19 mars et 26 octobre. À Renaix et à Dilbeek, devant une salle pleine à craquer, Lieve Blancquaert a apporté un témoignage passionnant sur l’accouchement et ses problèmes en RD du Congo. Rarement, la position des femmes dans le Sud avait été exposée d’une façon aussi touchante et en un langage compréhensible pour tout le monde. À Renaix, après un souper aux saveurs venues du Sud, la soirée s’est terminée par un spectacle.

L’exposition Lieve Blancquaert Memisa dispose d’une exposition photographique attrayante et de grande qualité réalisée sur base des clichés de Lieve Blancquaert pris dans la zone de santé Kasongo Lunda (une zone de santé congolaise soutenue par Memisa). Cette exposition a été montrée en 2011 dans des hôpitaux, des bibliothèques et centres culturels. Intéressé par cette exposition ? Prenez contact avec Sandrine Morreale par e-mail sandrine.morreale@memisa.be ou par téléphone 02 454 15 58

‘La solidarité tisse la santé’ ‘La solidarité tisse la santé’ est une campagne de sensibilisation sur les mutuelles de santé et les soins de santé primaires dans une perspective Nord-Sud. Cette campagne est organisée en partenariat avec l’Alliance nationale des Mutualités chrétiennes (ANMC), l’ISEI, Louvain Coopération au Développement et Solidarité Mondiale. Dans ce cadre, une exposition mobile a été réalisée. A travers cet outil pédagogique, nous espérons susciter échanges et réflexions autour de ces thèmes. En 2011, l’exposition a été présentée à différents endroits en Wallonie et à Bruxelles, notamment sur le site d’Erasme et à la Haute Ecole de la Province de Namur.

22

memisa · rapport annuel 2011 · partie I


Journée des bénévoles 2011 était l’année européenne du volontariat. À cette occasion, Memisa a voulu marquer le coup! Les bénévoles forment un maillon important dans la chaîne de solidarité Nord - Sud. C’est pourquoi Memisa a organisé, le 15 juin 2011, une journée des bénévoles au Château La Motte. Ce fut une journée mémorable, à l’origine de très enrichissantes rencontres.

Vijverfestival Plus de 11.000 personnes se sont rendues le 9 juillet au Vijverfestival à Dilbeek pour y profiter, pendant une journée entière, de présentations intéressantes, d’ateliers divertissants, d’une grande variété d’animations et de friandises de toutes les régions du monde. Au stand de Memisa, les enfants ont pu découvrir de façon ludique quels sont les risques encourus par les femmes enceintes dans le Sud. Des photos de Lieve Blancquaert, photographe de renom, étaient également exposées. Sur le grand podium, Lieve Blancquaert a aussi présenté un témoignage passionnant sur l’accouchement en RD du Congo. Une partie des bénéfices du festival a été reversée pour la lutte contre la mortalité maternelle.

Zuiderpershuis Le dimanche 25 septembre 2011, Zuiderpershuis d’Anvers a, avec « Afrique Ta Mère », attiré l’attention sur la mortalité maternelle et infantile dans le Sud. Cette journée s’inscrivait dans une campagne plus large qui couvrait toute l’arrière-saison et par laquelle l’attention a été attirée sur les Objectifs du Millénaire. Memisa a contribué à appuyer cette initiative. Sabine Van De Vyver, accoucheuse en chef de l’hôpital St-Vincent de Deinze, a apporté un témoignage passionnant. Elle se trouve quotidiennement près du “berceau de la vie”, ici et au Congo. Cet hôpital soutient un hôpital en RD du Congo avec beaucoup de ferveur. Lieve Blancquaert, marraine de Memisa, a porté un témoignage poignant sur le thème « Maternité au Congo ». En outre, son exposition photographique sur le sujet de la mortalité maternelle dans le Sud y était visible durant les mois de septembre et décembre.

memisa · rapport annuel 2011 · partie I

23


Collaborations et réseaux en Belgique et à l’étranger CNCD-11.11.11 Le CNCD-11.11.11 ou Centre national de Coopération au Développement est la coupole de près de 80 ONG de développement, de syndicats et d’associations d’éducation permanente engagés dans la solidarité internationale en communauté française et germanophone de Belgique. Memisa en est membre et participe activement à la plate-forme qui traite des questions sur l’Afrique centrale. 11.11.11 est la coupole flamande des liaisons Nord-Sud. Memisa est affilié à cette coupole avec 340 comités communaux et une septantaine d’autres organisations. Par un soutien financier de programmes et d’organisations de qualité (au Nord et au Sud) et en stimulant la réflexion mutuelle, 11.11.11 veut arriver à une meilleure coordination des activités de ces organismes pour les rendre plus efficients. Sous le sigle ‘2015 DE TIJD LOOPT’, l’ensemble des mouvements Nord-Sud flamands rassemble ses forces et pèse de tout son poids sur la poursuite des Objectifs du Millénaire. Ce que les normes de Kyoto sont pour le milieu, les Objectifs du Millénaire doivent l’être pour les mouvements Nord-Sud. Acodev Acodev est la Fédération francophone des ONG de coopération au développement. Memisa fait partie de cette organisation qui a pour mission d’accompagner ses membres dans les matières réglementaires et de renforcer la qualité professionnelle du secteur.  Coprogram Coprogram (fédération d’ONG depuis le 30 novembre 2011) est le pendant flamand d’Acodev. Memisa est membre de cette organisation qui remplit une double mission  : défendre les intérêts des membres auprès des différentes autorités et les soutenir dans la recherche de la qualité. AERF AERF (Association pour une Ethique dans les Récoltes de Fonds) regroupe plusieurs organisations qui « font appel à la générosité publique » et qui ont accepté un code éthique. Ainsi, l’AERF veut garantir au public belge la qualité morale de la récolte de fonds ainsi que la transparence financière. Medicus Mundi International Network En 2011, Memisa est devenu partenaire de Medicus Mundi, un réseau international qui regroupe des organisations actives dans le domaine de la santé. Plus d’info sur le site www. medicusmundi.org.

24

memisa · rapport annuel 2011 · partie I


Be-Cause Health Be-cause Health est une plate-forme informelle et pluraliste, ouverte à des membres institutionnels ou individuels, actifs et intéressés par les problématiques de santé internationale et publique. La plate-forme belge cherche à renforcer le rôle et l’efficacité des acteurs de la Coopération au développement en favorisant la concertation et la coordination afin de promouvoir un accès universel à des soins de santé de qualité. Memisa est un des membres actifs. Le Dr Karel Gyselinck, membre du C.A. de Memisa, est un des membres fondateurs de Be-cause Health et Memisa en est un membre actif notamment à travers sa participation à différents groupes de travail. Masmut MasMut est une plate-forme belge de ‘Micro assurance santé/Mutuelles de santé’ qui regroupe des représentants d’ONG, de mutualités, d’institutions de recherche et de la Coopération belge au développement. Son objectif est de  promouvoir une collaboration entre les organisations membres et de bénéficier de leur complémentarité afin de renforcer la pertinence des systèmes de micro assurance santé et des mutuelles de santé dans les pays du Sud. Eurac Eurac ou Réseau européen pour l’Afrique centrale est une organisation de concertation entre les ONG européennes actives en Afrique centrale et dont le siège est à Bruxelles. L’objectif est de favoriser la diffusion de l’information sur l’Afrique centrale et de renforcer les capacités de plaidoyer des membres quant aux problématiques de cette région. Memisa en est un membre actif. Enfin, Memisa est également membre de ‘Partnership for Maternal, Newborn & Child Health’ (PMNCH), de Quality Medicine for All (QUAMED), de la ‘Plate-forme Santé et Solidarité’ et a un accord de collaboration avec ‘Médecins Sans Vacances’. Entreprendre de manière socialement responsable En 2011, plusieurs nouveaux partenariats ont été conclus avec des entreprises qui ont souhaité soutenir activement la mission de Memisa. Les partenariats existant avec Boob’s-’nBurps, Stagobel et Ecostream ont été prolongés. Les formes d’expression de ces partenariats structurels entre Memisa et les entreprises en question sont diverses. Evidemment, Memisa veille toujours scrupuleusement à ce que le partenariat en question soit compatible avec son expertise et sa mission. Depuis le 1er janvier 2011, il existe une collaboration de soutien entre Brussels Airlines et Memisa. Brussels Airlines offre des tarifs préférentiels et la possibilité de suppléments de bagages pour les missions en Afrique. De plus, Memisa est mentionnée sur leur site web et dans leur magazine Inflight.

memisa · rapport annuel 2011 · partie I

25


Memisa dans les médias Dans le courant de l’année dernière, Memisa est apparue dans les médias à intervalles réguliers. L’émission phare sur la chaîne musicale TMF a permis de suivre, pendant six semaines, les aventures de six jeunes flamands au Burundi (Yes We Can). Cette production a été réalisée en collaboration avec Memisa. Les projets de Memisa y ont été abondamment illustrés. De plus, Memisa a été citée à plusieurs reprises dans les programmes d’information de la chaîne publique VRT et de la radio La Première ainsi que dans différents médias nationaux et régionaux : · TV nationale (8) · TV régionale (1) · Radio nationale (3) · Radio régionale (3) · Quotidiens nationaux (9) · Editions régionales de quotidiens /journaux régionaux (13) · Magazines (34) · Presse médicale spécialisée (25)

26

memisa · rapport annuel 2011 · partie I


4. Rapport social et environnemental Introduction Le rapport annuel 2011 est le premier rapport de Memisa à être réalisé selon les normes GRI (Global Reporting Initiative). Cela implique d’inclure certaines informations de base quant à l’impact économique, social et environnemental de l’organisation. D’autre part, la partie financière a été considérablement étendue. Choisir le modèle GRI offre deux avantages principaux  : une plus grande transparence envers nos sympathisants et donateurs ainsi qu’une base fiable de comparaison à la fois interne (chronologiquement) et externe (avec d’autres organisations). Ce rapport annuel est une étape importante pour Memisa dans sa recherche de plus de transparence mais aussi de qualité. Le modèle GRI est un processus d’apprentissage continu : notre objectif étant de nous améliorer chaque année.

Profil de l’organisation 2.1 - 2.2 Ces informations sont présentées dans l’index du contenu GRI. 2.3 Structure de l’organisation Comme toute asbl (association sans but lucratif), Memisa a une Assemblée Générale (AG) qui se réunit chaque année et dont les pouvoirs sont définis dans les statuts de l’Organisation. L’Assemblée Générale (AG) élit les membres du Conseil d’Administration (CA) qui conduit la gestion et la stratégie d’action de Memisa à long terme. Le Conseil d’Administration est en liaison étroite avec le Management Team (MT) qui a la responsabilité de l’exécution des affaires courantes. Cette équipe comprend le directeur général, les coordinateurs des différents départements, le coordinateur médical et le coordinateur des médias et du lobbying. L’Assemblée Générale L’Assemblée Générale se compose de 29 représentants des principaux acteurs. Ce sont des experts de différentes entreprises et organisations, des bénévoles, des membres du Conseil d’Administration et des anciens membres du personnel. L’Assemblée Générale est la plus haute instance de Memisa. Elle nomme le Conseil d’Administration et approuve le rapport annuel et les comptes annuels sur base de l’audit du réviseur à la ligne. Membres : BAL Jacqueline, Père BURGRAFF Joseph, DE BRUYN Jac, de PUYDT Raoul,

memisa · rapport annuel 2011 · partie II

27


DE ZEINE Emannuel, DEBRABANDERE Regine, DONVIL – De Smedt Jeanne, DUPUIS Christian, Dr. EECKHOUT Emmanuel, FIEVE Benoit, FRAEYMAN Noëlla, Karel GYSELINCK, JANSEGERS Pol, LEJEUNE Alain, LEONARD Françoise, MACHIELS Jacques, MATTON Jef, NIETVELT-VAN KERSSCHAEVER Greet, PHILIPPART Agnes, POLMAN Frans, TOUSSAINT Bernadette, VANDENBULCKE Jan, VANDENSCHRICK Jacques, Prof. VANDEPITTE Jozef, VAN HEESVELDE Joost, VAN HUFFEL Marc, VANSINA Luc, VANWAMBEKE Stefan, WINNUBST Maria. Le Conseil d’Administration Le Conseil d’Administration est responsable de la gestion générale de Memisa. Il délègue la gestion journalière à la direction de l’Organisation. Le président et les autres membres sont des bénévoles et exercent leur mandat sans salaire. Membres  : Regine DEBRABANDERE, Raoul DE PUYDT, Karel GYSELINCK, Jacques MACHIELS, Jef MATTON, Agnes PHILIPPART, Frans POLMAN, Marc VAN HUFFEL. Président du Conseil d’Administration : Joseph BURGRAFF La Direction Le directeur général est Frank De Paepe. Le personnel de Memisa La liste des collaborateurs est consultable sur le site web de Memisa. Travail des bénévoles Memisa peut compter sur un groupe de fidèles bénévoles qui se dévouent toute l’année pour notre organisation: Département Communication, Sensibilisation et Récolte de fonds 13 Département Projets 2 Travaux du quotidien (logistique, petites tâches, ...) 2 Projet ‘Hôpital pour Hôpital’ Organisation générale Assemblée générale

Conseil d’Administration Direction Générale

Fonction du Staff Lobby & Réseau Service Affaires Générales

Département Projets

28

memisa · rapport annuel 2011 · partie II

Fonction du Staff QCE & RD Service Administration Finances

Département CSF


Structure de Management

Membre du Staff Lobby &Rés (Urgences, Média, Fonds)

Membre Staff QCE &RD (Conseiller Médical)

Directeur Général

Chef Service Affaires Générales

Chef Service Administration Finances

Coordinateur Département Projets

Conseil de Management

Direction

Coordinateur Département CEF

Management Team

Structure de Memisa en RD du Congo Conseil d’Administration Direction Générale de Memisa Belgique Chef de Mission en RD du Congo Coordinateur Département Projets Coordinateur Département Affaires Générales Coordinateurs des BAT (4)

2.4 - 2.8 Ces informations sont présentées dans l’index du contenu GRI. 2.9 Les changements significatifs quant à l’organisation, la structure ou les bâtiments  : En 2011, le Service Finances est devenu un service distinct au sein de l’organisation. Auparavant, ce Service faisait partie du Département des Affaires Générales. 2.10 Récompenses reçues: Memisa n’a reçu aucune récompense durant la période concernée.

memisa · rapport annuel 2011 · partie II

29


Paramètres du rapport 3.1 Ce rapport annuel couvre une période de un an entre le 1er janvier 2011 et le 31 décembre 2011 compris. 3.2 Le précédent rapport annuel a été publié suite à l’Assemblée Générale du 8 septembre 2011. 3.3 Chaque année, Memisa édite son rapport annuel suite à la tenue de l’Assemblée Générale. 3.4 La personne de contact pour ce rapport est mentionnée dans l’index du contenu GRI. 3.5 Processus de détermination du contenu du rapport : Le contenu de ce rapport a été proposé par le Département Communication, Sensibilisation et Récolte de fonds de Memisa. Ensuite, les différents Services et Départements de Memisa ainsi que le directeur ont été consultés. Toutes les données ont été intégrées dans ce rapport. 3.6 Périmètre du rapport : Pour ce qui est des rapports d’activités et financiers, Memisa est concernée dans sa globalité. Par contre, pour les rapports sociaux et environnementaux, seule Memisa en Belgique est prise en considération. 3.7 Limites spécifiques du périmètre du rapport: voir point 3.6. 3.8 Base de comparaison : C’est la première fois que le rapport annuel de Memisa suit le modèle GRI. 3.10 Conséquences de toute reformulation éventuelle: Pas d’application 3.11 Changements significatifs: Rien à signaler 3.12 L’index du contenu GRI : voir page 41

Gouvernance, engagements et implications 4.1 Structure de gouvernance : voir page 27-29 4.2 Le président est-il aussi un administrateur exécutif? Le président de l’association est un volontaire indépendant et non rémunéré. Il n’a pas mandat pour l’exécution du travail opérationnel de l’organisation.

30

memisa · rapport annuel 2011 · partie II


4.3 Nombre d’administrateurs indépendants/non exécutifs: voir page 27-29. 4.4 Mécanisme de recommandation /de contribution : Les collaborateurs de Memisa ont l’occasion de formuler leurs recommandations et d’apporter leurs contributions par l’intermédiaire des coordinateurs de départements et du directeur général disponibles quotidiennement. Ils ont également cette possibilité lors des réunions d’équipe ou en s’adressant au service du personel. 4.13 Affiliation des associations/défense des intérêts : voir page 24-25 4.14 Aperçu des parties prenantes : Les institutions et bailleurs, les partenaires du projet ‘Hôpital pour Hôpital’, les bénévoles, les collaborateurs et les partenaires et bénéficiaires du Sud. 4.15 Base d’identification et de sélection des parties prenantes : Les parties prenantes sont déterminées par le Management Team de Memisa sur proposition du Département Communication, Sensibilisation et Récolte de fonds. Memisa veille à communiquer son mode de fonctionnement et son rapport annuel complet aux parties prenantes et intervenants intéressés.

Indicateurs sociaux de prestation LA1 · Effectif total d’emploi par type d’emploi Nombre moyen de collaborateurs en 2011 · Temps plein · Temps partiel Personnes en service au 31/12/2011 · Temps plein · Temps partiel · Total

nombre

LA2 · Turnover du personnel · Entrées de collaborateurs · Sorties de collaborateurs

nombre 5 3

LA7 Taux d’absentéisme · Absence - Jours maladie · Congé parental · Congés légaux

nombre

6,66 9,08 8 8 12,86

11 0 142

memisa · rapport annuel 2011 · partie II

31


LA10 · Formation · Cours de langue · Informatique (applications) · Législation du travail · Générale · Total

heures/an 70 0 30 199 299

LA12 100% des collaborateurs ont été informés quant à leurs prestations et possibilités de carrière. LA13 · Composition des organes de gouvernance et répartition des employés par sexe et tranche d’âge nombre Homme – Femme au 31/12/2011 · Temps plein homme 4 · Temps partiel homme 3 · Temps plein femme 4 · Temps partiel femme 6 · Total 17 Par catégorie de métiers en ETP · Personnel de direction 1 · Employés 11,86 · Ouvriers 0 Par niveau de formation en ETP · Secondaire 9 · Supérieur non universitaire 6 · Universitaire 2 Par catégorie d’âge en ETP1 · < 30 ans 2 · 30 - 50 ans 8 · 50 ans 6 Conseil d’Administration · Homme 7 · Femme 2 · Total Assemblée Générale · Homme · Femme · Total

32

memisa · rapport annuel 2011 · partie II

9 20 9 29


Indicateurs environnementaux EN3 · Consommation d’énergie directe de source primaire · Consommation gaz 66.702 nombre de m³ (kWh) En 2011, un nouveau thermostat a été installé. Il permet une gestion plus adéquate de l’utilisation de l’énergie : automatiquement, le chauffage s’allume le matin et s’éteint le soir et le week-end. D’autre part, le personnel doit faire attention à couper le chauffage pendant ses congés. EN4 · Consommation d’énergie indirecte de source primaire · Consommation d’électricité 11.146 kWh Les vieux écrans d’ordinateur ont été remplacés par des nouveaux qui consomment moins d’énergie. Les employés ont été invités à éteindre les lumières quand elles ne sont pas nécessaires et à ne pas laisser les appareils électriques allumés inutilement. EN8 · Volume total d’eau prélevé · Consommation totale d’eau

188 m³

EN16 · Emissions totales directes et indirectes de gaz à effet de serre · Gaz 66.702 kWh - 11.911,52 kg CO2 EN17 · Autres émissions totales indirectes de gaz à effet de serre Mouvements nationaux • Trajet Habitation- travail · Transports publics 398 kg CO2 - 3980 km x 0,100 kgCo2 par km · Vélo 0 kg CO2 - 195,5 km · Voiture 10.038,42 kg CO2 -47.802 km x 0,210 kgCo2 par km • Trajet de service · Transports publics 119 kg CO2 - 1.190 km · Voiture 5.555,97 kg CO2 - 26.457,04 km Mouvements internationaux · Avion 300.990 km

Indicateurs de prestation : efficacité du fonctionnement NGO2 Aperçu de la procédure de plaintes Les mécanismes présentés ci-dessous concernent les réclamations et plaintes quant aux objectifs et aux actions concrètes. Memisa estime qu’il est important de pouvoir satisfaire les attentes quant aux prestations de services. Nous souhaitons que toutes les parties prenantes

memisa · rapport annuel 2011 · partie II

33


de nos programmes tant internes qu’externes soient contentes de nos services et nous aimerions être informés en cas d’erreur ou de problème. C’est pourquoi Memisa a mis en place une procédure de plaintes. Cette procédure permet à Memisa d’être informée de tous problèmes, plaintes ou réclamations pour trouver une solution appropriée. Ensuite, il est important d’instaurer la procédure pour permettre à Memisa d’améliorer la qualité de ses services et de donner à tous la possibilité de faire des suggestions pour nous aider à optimiser nos services. A quel sujet déposer une plainte ? Memisa aimerait être informée par les parties prenantes : - si elles ne sont pas satisfaites de nos procédures - si Memisa, dans leur opinion, ne répond pas aux conventions ou aux attentes - si elles rencontrent un problème dû à une défaillance de Memisa Comment déposer une plainte ? Toute plainte peut être déposée par courriel ou par écrit chez la personne de contact au sein de Memisa ou auprès du responsable hiérarchique de cette dernière. Les plaintes sont traitées de manière confidentielle. Quelle sera la suite ? Dans un délai de quatre semaines, Memisa enverra une réponse écrite par courriel ou lettre. Memisa contactera le cas échéant la partie prenante par téléphone ou courriel pour plus d’informations. La plainte sera traitée par la personne de contact ou son responsable hiérarchique. Comment formuler une réclamation ? Si la partie prenante n’est pas d’accord avec la décision prise par Memisa, elle peut introduire une réclamation. Elle dépose cette réclamation par écrit auprès de Memisa dans un délai de quatre semaines après la première prise de décision par Memisa suite à la plainte. La réclamation sera traitée par la personne de contact ou son responsable hiérarchique. Une réponse par écrit sera donnée dans un délai de six semaines. La commission des plaintes Il se pourrait que, dans l’opinion de la partie prenante, la réclamation ne soit pas traitée de façon satisfaisante. Elle peut alors demander que la plainte soit présentée à la commission des plaintes. Le but de cette commission est de donner un avis impartial pour résoudre des plaintes ayant trait à des individus ou n’ayant pas été traitées d’une manière satisfaisante.

34

memisa · rapport annuel 2011 · partie II


Suggestions La partie prenante peut évidemment communiquer des suggestions à la personne de contact au sein de Memisa ou au responsable hiérarchique de celle-ci. En six semaines, nous informerons de nos démarches relatives à la suggestion. NGO8 Aperçu des cinq principales sources de financement : Les différentes catégories de revenus peut être trouvées dans le bilan financier. Les cinq plus grands bailleurs de fonds institutionnels de Memisa en 2011 étaient la DGD (4.176.700,03 euros), la Banque mondiale (1.445.037,49 euros), l’Organisation des Nations Unies (129.720,68 euros), Wallonie-Bruxelles International (75.955,20 euros) et le Fonds mondial (11.812,37 euros).

Indicateurs de responsabilité des produits PR6 Codes éthiques volontaires pour la récolte de fonds, la publicité et le sponsoring. Memisa est membre de l’Association pour une Ethique dans les Récoltes de Fonds, une organisation qui cherche à fournir des garanties à la population belge quant à la qualité morale de la récolte de fonds et à la transparence des comptes. Sur base d’informations que Memisa a donné à l’AERF, ils sont arrivés à la conclusion qu’en 2011, Memisa a rempli son devoir d’information et a conformément observé les différentes lois, standards et codes éthiques. Les informations sur nos revenus et nos dépenses sont également disponibles sur le site www.ong-livreouvert.be.

Indicateurs économiques EC1 Valeur économique directe/chiffre d’affaire. Les valeurs économiques directes générées et distribuées, y compris les revenus, les coûts opérationnels, la rémunération des salariés, les donations et autres investissements sociaux, les bénéfices non répartis et les paiements aux bailleurs et autorités. Voir page 36-37. EC4 Subventions et aides publiques significatives. Voir page 37.

memisa · rapport annuel 2011 · partie II

35


5. Rapport financier Comptes des résultats En ce qui concerne les entrées, nous notons une diminution des projets d’urgence. Comparativement, les subsides gouvernementaux continuent à représenter la plus grande partie des fonds de fonctionnement de Memisa mais avec une part croissante de dons privés et autres.

subsides 69%

legs 1%

dons 30%

Du côté des dépenses, nous pouvons faire le même constat pour les projets d’urgence, dans la rubrique ‘Autres charges d’exploitation’. La rubrique ‘Services et Biens divers’ montre une diminution due principalement à un déplacement de certaines dépenses vers la rubrique ‘Autres produits d’exploitation’. Le coût salarial et l’amortissement restent sensiblement les mêmes. Enfin, nous avons eu la reprise de la provision faite pour les contributions en RD du Congo qui ont finalement été annulées (rubrique ‘Provisions pour Risques et Charges’). Dans l’ensemble, nous voyons, tant du côté des recettes que des dépenses, une diminution de l’activité en 2011 due à des facteurs externes, ceci sans impact sensible sur le résultat.

Bilan Dans le bilan, nous voyons que l’actif est en forte augmentation dans la rubrique ‘Créances commerciales’. Cela est principalement dû à une partie d’un subside que nous devons encore recevoir pour un projet important au Congo-Brazzaville. Du côté passif, nous constatons une augmentation similaire dans la rubrique ‘Dettes commerciales’ suite aux montants encore à dépenser pour le même projet.

Coûts de la récolte de fonds En 2011, un montant total de 202.298 euros a été enregistré comme coût pour la récolte de fonds. 112.658,24 euros concernent les coûts directs et les 89.639,75 euros restants ont couvert les coûts salariaux de 2,05 équivalent temps plein (ETP) de 4 collaborateurs. Ces coûts ont eu un rendement de 1.903.270 euros. Ces recettes sont issues de dons privés (1.466.704 euros), du projet ‘Hôpital pour Hôpital’ (329.419,27 euros) et de legs (107.146,76 euros). Le rapport coûts-recettes des activités de récolte de fonds est donc de 10,6% en 2011. Cela signifie que pour récolter 100 euros, Memisa doit dépenser 10,6 euros. Pour plus d’informations sur les coûts de la récolte de fonds, vous pouvez contacter Kris Van Kerkhoven à kris.van.kerkhoven@memisa.be.

36

memisa · rapport annuel 2011 · partie II


compte des résultats 2011

2010

II

coût des ventes et des prestations

8.426.947,04

9.133.489,76

A. approvisionnements et marchandises

874,65

476

2. variations des stocks

874,65

476

B. services et biens divers

C. rémunérations, charges sociales et pension

D. amortissement et réduction de valeurs s/frais etc

F. provisions pour risques et charges

G. autres charges d’exploitation

V

charges financières

A. charges des dettes

B. Réductions de valeurs s/actifs circulants autres au ile

C. autres charges financières

625.032,26

720.996,34

1.397.428,40

1.302.232,20

36.051,64

39.218,82

-141.173,91

13.644,89

6.508.734,00

7.056.921,51

78.914,06

9.907,70

4,19 3.461,80

-552,29

75.448,07

10.459,99

VIII charges exeptionnelles

1.580,57

111.417,49

A. amortissement et réduction de valeurs exc. s/frais etc

1.580,57

C. provisions pour risques et charges exc.

111.417,49

TOTAL charges

8.507.441,00

9.254.814,95

2011

2010

I

ventes et prestations

8.516.153,57

9.365.716,67

D. côtisations, dons, legs et subsides

8.377.129,47

9.341.708,57

E. autres produits d’exploitation

139.024,10

24.008,00

126.326,96

76.829,42

IV produits financiers

B. produits des actifs circulants

38.635,54

34.758,85

C. autres produits financiers

87.691,42

42.070,57

2.621,45

6.525,21

VII produits exceptionnels

197,65

12.485,05

2.423,80

-5.959,84

8.645.101,98

9.449.071,20

137.660,31

194.256,25

Legs sans droit de reprise

107.146,76

B. reprises d’amortissement et réduction de valeurs etc

E. autres produits exceptionnels TOTAL PRODUITS

XI affectation et prélèvements

Côtisations, dons, legs et subsides Dons particuliers

1.466.604,00

Dons provinces

27.855,20

Subsides programme DGD

Dons communes

15.538,54

Subsides des communautés pour PR

Dons hôpitaux Dons hôpitaux pour programme Recettes activités CEF Dons spécifiques libellés Dons spécifiques non libellés Dons apport propre programme

297.419,27 32.000,00 100,00 242.469,63 23.604,38 321.052,81

Subsides DGD-Aide d’urgence Subsides ONU Subsides Banque mondiale Subsides Fonds mondial Intervention frais de fonctionnement

3.426.7400,03 75.955,20 750.000,00 129.720,68 1.445.037,49 11.812,37 4.113,11

memisa · rapport annuel 2011 · partie II

37


BILAN Actif

2011

2010

Actifs immobilisés

128.311,39

149.399,28

III immobilisations corporelles

124.965,98

148.142,35

A. terrains et constructions

71.311,44

82.035,21

B. installations, machines et équipement

43.230,75

56.635,98

C. mobilier et materiel roulant

10.423,79

19.471,16

IV immobilisations financières

3.345,41

1.256,93

C. autres immobilisations financières

3.345,41

1.256,93

2. créances et cautionnements en numéraire

3.345,41

1.256,93

7.343.198,50

6.308.685,34

VI stocks et commandes en cours d’execution

1.433,95

3.308,60

A. stocks

1.433,95

2.308,60

4. marchandises

Actifs circulants

1.433,95

2.308,60

VII créances à un an ou plus

1.852.858,46

835.812,33

A. créances commerciales

1.852.858,46

835.490,62

B. autres créances

VIII placements de trésorerie

2.763.239,08

2.896.726,85

B. autres placements

2.763.239,08

2.896.726,85

IX valeurs disponibles

2.712.513,30

2.567.550,26

X

38

321,71

comptes de régularisation

13.153,71

6.287,30

TOTAL ACTIF

7.471.509,89

6.458.084,62

Passif Capitaux propres I capital B. capital non appelé IV réserves B. réserves indisponibles 1. pour actions propres V bénéfice reporté provisions pour risques et charges VII provisions pour risques et charges A. provisions pour risques et charges 1. pensions et obligations similaires 2. autres risques et charges Dettes IX dettes à un an au plus C. dettes commerciales 1. fournisseurs E. dettes fiscales, salariales et sociales 2. rémunérations et charges sociales X comptes de régularisation TOTAL PASSIF

2011 4.025.172,92 1.689,35 1.689,35 357.419,29 357.419,29 357.419,29 3.666.064,28 18.302,76 18.302,76 18.302,76 18.302,76

2010 3.887.512,61 1.189,35 1.689,35 319.920,65 319.920,65 319.92,65 3.565.902,61 159.476,67 159.476,67 159.476,67 25.919,01 133.557,66 2.410.166,14 2.410.166,14 2.335.724,20 2.335.724,20 74.441,94 74.441,94 929,20 6.458.084,62

memisa · rapport annuel 2011 · partie II

3.428.035,21 3.401.534,19 3.318.761,18 3.318.761,18 82.773,01 82.773,01 26.500,02 7.471.509,89


memisa 路 rapport annuel 2011 路 partie II

39


40

memisa 路 rapport annuel 2011 路 partie II


6. Index du contenu GRI Vision & stratégie 1.1 Déclaration sur le développement durable

p 4-5

Profil de l’Organisation 2.1 Nom de l’organisation 2.2 Produits /Services 2.3 Structure de l’organisation 2.4 Siège social 2.5 Pays où l’organisation est implantée 2.6 Forme juridique 2.7 Secteurs desservis 2.8 Taille/Chiffres Clefs 2.9 Changements significatifs 2.10 Récompenses reçues

Au dos p 7-16 p 27-29 Au dos p 11,13 p 27-28 p 11,13 p 36-38 p 29 p 29

Paramètres du rapport 3.1 Période considérée dans ce rapport 3.2 Date du dernier rapport publié 3.3 Périodicité considérée dans le précédent 3.4 Contact 3.5 Processus de détermination du contenu du rapport 3.6 Périmètre du rapport 3.7 Limites spécifiques du périmètre du rapport 3.8 Base de comparaison 3.10 Conséquences de toute reformulation éventuelle 3.11 Changements significatifs 3.12 Index du contenu GRI

p 30 p 30 p 30 p 30 p 30 p 30 p 30 p 30 p 30 p 30 p 41-42

Gouvernance, engagements et implication 4.1 Structure de gouvernance 4.2 Le président est-il aussi un administrateur exécutif ? 4.3 Nombre d’administrateurs indépendants/non exécutifs 4.4 Mécanisme de recommandation/ de contribution 4.13 Affiliation des associations/défense des intérêts 4.14 Aperçu des parties prenantes 4.15 Base d’identification et de sélection des parties prenantes

p 27-29 p 30 p 31 p 31 p 24-25 p 31 p 31

Indicateurs de performance Environnement EN1 Consommation totale de matières EN3 Consommation d’énergie directe de source primaire EN4 Consommation d’énergie indirecte de source primaire EN5 Economie d’énergie grâce à l’efficacité énergétique

p 33 p 33 p 33 p 33

memisa · rapport annuel 2011 · partie II

41


EN8 EN16 EN17

Volume total d’eau prélevé Emissions totales directes et indirectes de gaz à effet de serre Autres émissions totales indirectes de gaz à effet de serre

p 33 p 33 p 33

Social LA1 LA2 LA7 LA10 LA12 LA13

Effectif total d’emploi par type d’emploi Turnover du personnel Taux d’absentéisme Formation Pourcentage de collaborateurs régulièrement informés de leurs prestations et évolutions de carrière Composition des organes de gouvernance et répartition des employés par sexe et tranche d’âge

p 31 p 31 p 31 p 32

p 32

Responsabilité des produits PR6 Codes éthiques volontaires pour la récolte de fonds, la publicité et le sponsoring

p 35

Economie EC1 Valeur économique directe/chiffre d’affaire EC4 Subventions et aides publiques significatives

p 35 p 35

Indicateurs de prestation: efficacité du fonctionnement NGO2 Aperçu de la procédure de plaintes NGO8 Aperçu des cinq principales sources de financement 

La personne de contact quant à ce rapport annuel est Kris Van Kerkhoven. E-mail: kris.van. kerkhoven@memisa.be. T 02 454 15 49

42

p 32

memisa · rapport annuel 2011 · partie II

p 33-34 p 35


Š memisa - 2012 contact: Kris Van Kerkhoven Design: studiostraid.be


Siège social : Boulevard Léopold II 195, 1080 Bruxelles Secrétariat : Kerkstraat 63, 1701 Itterbeek T 02 454 15 40 www.memisa.be


Rapport Annuel Memisa Belgique 2011