Page 1

Zoom sur quelques secteurs Sylviculture La province la plus boisée de Belgique

–  La province accueille 41,7% des – 

495.498 ha des superficies boisées de Wallonie, soit 206.388 ha 46,5% du territoire de la province sont occupés par des bois, contre 29,4% en moyenne en Wallonie

Une dominance de résineux –  En province de Luxembourg, la répartition des surfaces boisées entre essences feuillues et résineuses se fait comme suit 44% de feuillus et 56% de résineux. –  C'est une situation inverse qui prévaut pour l'ensemble de la région wallonne avec 53% de feuillus et 47% de résineux (REAL, 2011). La propriété privée occupe 49 % des forêts en province de Luxembourg

20/08/12

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

125

Zoom sur quelques secteurs Sylviculture 3.500 équivalent temps plein –  80 % d'emplois salariés et 20% d'indépendants –  30% dans les 5 plus grosses entreprises –  En province de Luxembourg le secteur de la transformation primaire du bois (exploitants forestiers, scieurs, usines de pate à papier et de panneaux, bois-énergie) est extrêmement bien développé. Il compte quelques 700 entreprises et professionnels, pour un total de 3.500 emplois salariés et indépendants La province de Luxembourg accueille sur son territoire les 5 plus grosses entreprises de transformation du bois –  scieries Fruytier (à Marche-en-Famenne) et IBV&Cie (à Vielsalm), –  usine de pâte à papier et papier Burgo Ardennes (Harnoncourt à Virton), –  usine de MDF et de parquet mélaminé Spa no lux (Vielsalm) –  palleterie François (Latour à Virton) Les besoins en bois de ces entreprises sont considérables mais assez diversifiés. Fruytier, ISV & Cie et la paletterie François sont de gros consommateurs de grumes et de billons résineux (respectivement plus de 2 millions de m3 par an pour les deux premiers et de l’ordre de 200.000 m3 par an pour le troisième). Annuellement, Spanolux consomme de l'ordre d’1million de m3 de rondins de qualité industrielle et de plaquettes de résineux alors que Burgo Ardennes requiert 1.400.000 T de billons de qualité industrielle et de plaquettes de feuillus » (REAL, 2011). 20/08/12

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

126


20/08/12

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

127

20/08/12

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

128


Filière bois et espaces sylvicoles Points forts •  Importance et diversité de la ressource ligneuse

-  46,5% du territoire provincial est boisé -  41,7% des 495.498 ha des superficies boisées de Wallonie, soit 206.388 ha

•  Part importance de la filière bois (y compris industrie du papier) dans l’économie et l’emploi (3.500 ETP) •  Le secteur sylvicole est une spécialisation de la structure économique provinciale •  Potentiel de valorisation de la filière bois vu la mise en place d’une coordination en 2012 (Office wallon du bois créé le 1er janvier 2012) •  Importance croissante de la mobilisation de matière à usage du bois énergie •  Potentiel de diversification à haute valeur ajoutée •  Renouvellement et adaptation de la filière avec l’apparition d’acteurs mieux formés au management et aux impératifs nouveaux •  Création au sein de l’OEWB d’une Cellule d’appui à la petite forêt privée en vue de la mobilisation des petits propriétaires (missions de conseils et d’informations, services carto) •  Gestion durable et intégrée inscrite dans la législation : renforçant du DD et multifonctionnalité, progression certification PEFC du bois wallon 20/08/12

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

Points faibles •  Filière-bois : manque d'intégration entre l'industrie de transformation du bois et les propriétaires forestiers •  Coût de la certification PEFC difficilement répercutable sur le prix du produit •  Augmentation des exportations des grumes de feuillus : vers la Chine… préjudiciable pour les scieries luxembourgeoises •  Bois-énergie : risque de concurrence des sous-produits forestiers et des connexes des industries de première transformation •  Petite taille des entreprises sylvicoles •  Modernisation difficile des entreprises sylvicoles (intégration des exigences et de la multitude de normes en matière de construction, management, prospective vis-à-vis du marché – vente) •  Fort morcellement de la forêt privée non astreinte à plans de gestion, faiblesse des fédérations de propriétaires 129

Diagnostic - filiere bois  

Partie diagnostic Réseaulux - Lepur