Page 1

L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

Structure et dynamiques de l'emploi

Nombre d'emplois -  90.579 unités sur la province de Luxembourg -  dont 16,8 % d'indépendants, pourcentage nettement supérieur à la valeur wallonne 15,2% -  33 emplois pour 100 habitants, pratiquement égal à la valeur wallonne (34) mais bien en-dessous de la référence nationale (41) Importance et évolution de l'emploi Entités administratives

Belgique Région wallonne Province de Luxembourg Arrondissement d'Arlon Arrondissement de Bastogne Arrondissement de Marche Arrondissement de Neufchâteau Arrondissement de Virton

20/08/12

Emploi salarié (2010)

3.816.435 1.017.610 75.400 18.198 10.836 17.225 19.634 10.259

Emploi indépenda nt titre principal (2010) 664.474 182.133 15.179 1.952 3.104 3.769 4.304 2.324

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

Emploi total (2010)

4.480.909 1.199.743 90.579 20.150 13.940 20.994 23.938 12.583

Part de l’emploi indep. (%)

Evo Evo Evo Emploi / emploi empIoi Emploi 100 hab. salarié indép. total 2010 2001-10 2001-10 2001-10 (%) (%) (%) 14,8 9,3 23,3 11,1 41 15,2 12,8 13,8 12,9 34 16,8 12,3 14,6 12,7 33 9,7 -0,1 16,1 1,2 34 22,3 13,9 12,3 13,6 31 18,0 16,4 17,0 16,5 38 18,0 21,8 15,3 20,6 40 18,5 11,3 11,3 11,3 24 Sources : ONSS (31/12/2010) et INASTI (31/12/2010) 66


L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

Structure et dynamiques de l'emploi

Quatre entités totalisant 42% des emplois (pour 26% de la pop.) –  Arlon : 14.125 unités mais seulement 7,2 % d'indépendants, faible valeur qui s'explique par l'importance de certaines fonctions administratives. –  Marche-en-Famenne : 11.409 emplois et 8,2 % d'indépendants –  Libramont-Chevigny : 6.688 emplois et 10,7 % d'indépendants –  Bastogne : 5.922 emplois et 15,3 % d'indépendants Le rôle économique de Marche-en-Famenne et Libramont –  en terme de ratio emploi/ nombre d'habitants, Marche-en-Famenne, Libramont et Arlon affichent les valeurs les plus élevées avec, respectivement, 66, 64 et 50 emplois pour 100 habitants. –  à noter la faiblesse de l'arrondissement de Virton avec seulement 24 emplois / 100 habitants

20/08/12

67

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

Emploi

4 entités totalisent 42% des emplois Arlon : 14.125 unités Marche-en-Famenne : 11.409 emplois Libramont-Chevigny : 6.688 emplois Bastogne : 5.922 emplois

Durbuy

Erezée

Vielsalm

Manhay

Hotton Rendeux

Marche-enFamenne

Importance de l'emploi et part du secteur secondaire

Gouvy

La RocheenArdenne

Nassogne

Houffalize

Tenneville Tellin

Bertogne

Wellin

Nombre d'emplois

Saint-Hubert

100 1.000

Sainte-Ode Bastogne

Daverdisse Libin LibramontChevigny

Vaux-sur-Sûre

10.000 Paliseul

Fauvillers Bertrix

Neufchâteau Martelange

Part de l'emploi secondaire (en %) 4 - 10 10 - 15 15- 25 25 - 40 40 - 63

Bouillon

Léglise Herbeumont

Florenville

Arlon

Tintigny Etalle SaintLéger

MeixdevantVirton Virton

Limites administratives limite d'arrondissement limite provinciale frontière

20/08/12

Attert

Habay Chiny

±

Messancy

Musson Aubange

Rouvroy

0

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

5

10 15 km

RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012

CLASSIFICATION : manuelle SOURCES : WFE - KUL, 2010

68


L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

Structure et dynamiques de l'emploi

Evolution entre 2001 et 2010 –  au niveau provincial

•  +12,7 % (plus de 10.000 unités), valeur conforme à la tendance wallonne • 

(+12,9 %) et légèrement supérieure à l'évolution nationale, même s'il ne s'agit là qu'une amorce d'un processus de rattrapage +14,6 % de l'emploi indépendant, gain relatif supérieur à la moyenne wallonne (+13,8 %), mais bien en deçà du taux national (+ 23,3 %).

–  au niveau communal

•  •  •  •  • 

Attert (+80%) et Saint-Hubert (+46%) affichent les + fortes croissances Marche-en-Famenne (+ 21 %), suivi de Libramont (+14 %) Arlon ferme la marche avec (+ 2 %) seulement Aubange, pôle d'emplois important, a perdu 10 % de son potentiel Saint-Léger autre entité de l'arrondissement d'Arlon affiche le plus fort déclin avec -13,4 %.

–  l'arrondissement d'Arlon affiche une stagnation de l'emploi total et une légère perte de l'emploi salarié, singularité au niveau, non seulement provincial, mais également régional ! 20/08/12

69

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

Emploi

Attert et Saint-Hubert affichent les plus fortes croissances avec +80 % et +46 %. Les pôles gagnent : Marche-en-Famenne, +20%, Libramont +14 % mais seulement +2% à Arlon

Durbuy

Vielsalm Hotton

Aubange= -10%; Saint-Léger= -13,4%

MarcheenFamenne

Erezée

Manhay

Rendeux

Gouvy

La RocheenArdenne

Houffalize

Nassogne

Importance de l'emploi et évolution entre 2001 et 2010

Tenneville Wellin

Tellin

Bertogne Bastogne

Saint-Hubert

Nombre d'emplois

Sainte-Ode

100 1.000

Daverdisse

Libin LibramontChevigny Vaux-sur-Sûre

10.000 Paliseul

Bertrix

Evolution de l'emploi (en %)

Martelange Léglise Herbeumont

-14 - 0 0-5 5 - 10 10 - 30 30 - 81

Florenville

Attert

Habay

Chiny

Arlon

Etalle Tintigny Meixdevant- Virton Virton

Limites administratives limite d'arrondissement limite provinciale frontière

20/08/12

Fauvillers

Neufchâteau

Bouillon

±

SaintLéger

Messancy

Aubange Musson

Rouvroy

0

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

5

10 15 km

RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012

CLASSIFICATION : manuelle SOURCES : WFE - KUL, 2010

70


L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg L'impact du développement économique du Grand-Duché de Luxembourg est important en termes d'attractivité de main d'œuvre

Travailleurs résidant en province de Luxembourg et travaillant au Grand Duché, par communes, en mars 2010

•  en 2010, plus de 27.000 résidents occupaient un emploi au Grand-Duché, soit près d' ¼ des actifs •  plus de la moitié de la population active de l'arrondissement d'Arlon est concernée et près de 30% dans l'arrondissement de Virton •  les concentrations les plus fortes de travailleurs frontaliers s'observent sur les communes d'Aubange, Messancy et Attert (plus de 41% de main d'œuvre résidente)

Inspection générale de la sécurité sociale. Document P.Gramme EURES. Luxembourg, 2010

20/08/12

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

71

L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

Les bassins d’emploi

Les bassins d’emplois ont été définis par l’IWEPS dans le cadre du Diagnostic territorial de la Wallonie (CPDT, 2011) suivant une méthode itérative Importance et évolution des bassins d’emplois en province de Luxembourg Sources : ONSS (31/12/2010) et INASTI (31/12/2010 Bassins limite 2001 Pop. 2001 Arlon Bastogne Bertrix Bouillon Libramont-Chevigny Liège Marche-en-F. Namur Virton Total

101.464 33.477 55.638 26.807 37.736 16.230 271.352

Emploi 2010

Bassins limite 2010 Pop. 2011

28.196 10.567 22.226 7.201 16.827 5.562 90.579

99.234 30.699 9.970 10.671 33.592 34.878 34.673 1.405 16.230 271.352

Emploi 2010 27.857 9.476 3.506 4.354 14.114 9.501 15.957 252 5.562 90.579

Evolution Evolution « relative* » (%) « absolue » (%) Emploi Pop. Emploi Pop. 2001 2001 2001 2010 - 2011 2010 2011 2010 -2,2 -1,2 9,1 3,9 -8,3 -10,3 2,8 1,9 -39,6 -36,5 -35,4 -23,0 30,1 31,9 40,7 45,7 -8,1 -5,2 -2,3 12,7 0,0 0,0 4,1 5,5

* Ne tient compte que de l’évolution des limites des bassins ** Tient compte de l’évolution des limites des bassins mais aussi des données de population et d’emploi.

20/08/12

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

72


L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

Dynamiques de l'emploi

Evolution des bassins d’emploi –  Le calcul établi au départ des données de 2001 aboutit à l’identification de cinq bassins d’emploi spécifiques à la province et complété par celui de Liège. –  Le plus important est celui d’Arlon. –  Les bassins de Bastogne, Libramont et Marche-en-Famenne sont d’importance similaire, sachant que les deux derniers se prolongent au-delà de la frontière provinciale. –  Le même exercice mais réalisé au départ des données de 2010 met en évidence l’émergence de deux nouveaux petits bassins (Bouillon et Bertrix). Par ailleurs, la zone de Namur empiète désormais sur la province incluant Daverdisse –  Par rapport à la situation 2001, on constate un recul de tous les bassins à l’exception de celui de Virton (évolution relative dans le tableau), le plus conséquent étant celui de Libramont. –  Toutefois, cette évolution du découpage territorial est partiellement compensée par la croissance démographico-économique (évolution absolue dans le tableau). –  L’influence des polarités en-dehors des frontières nationales n’a pas été pris en compte. Dans ce cas, le bassin grand-ducal couvre toute la partie sud-est de la province (cf. carte)

20/08/12

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

73

Aire d'influence des pôles d'emplois sans tenir compte des flux transrégionaux et transfrontaliers (Traitements: IWEPS, 2010 – à paraître). Source: Enquête socio-économique) Source : Diagnostic territorial de la Wallonie (CPDT 2011)

20/08/12

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

74


Aire d'influence des pôles d'emplois sans tenir compte des flux transfrontaliers (Traitements: IWEPS, 2010 – à paraître). Source: Enquête socio-économique) Source : Diagnostic territorial de la Wallonie (CPDT 2011)

20/08/12

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

75

L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

Structure de l'emploi par secteur

Part relative et indice de spécialisation par rapport à la Wallonie Agriculture et sylviculture %

IS*

Industrie & énergie

%

IS

Constructio n

%

IS

Commerce de gros

%

IS

Sources : ONSS (31/12/2010)

Commerce (y compris véhicules) et horeca % IS

Services marchands

%

IS

Services aux personnes et non marchands % IS

Pr. de Luxembourg Arlon Bastogne Marche-en-Fam

0,7 0,1 1,4 0,7

2,4 0,2 4,6 2,2

11,8 13,3 9,6 10,6

0,8 0,9 0,7 0,7

8,6 2,3 9,5 9,2

1,3 0,4 1,5 1,4

1,9 1,5 2,5 2,1

0,6 0,5 0,8 0,7

14,1 16,2 16,7 14,8

1,2 1,4 1,4 1,2

13,2 14,7 12,4 12,6

0,7 0,8 0,7 0,7

49,7 51,9 47,9 50,1

1,1 1,1 1,1 1,1

Neufchâteau Virton

1,0 0,7

3,4 2,2

8,8 18,8

0,6 1,3

14,7 6,6

2,3 1,0

2,3 1,0

0,7 0,3

11,1 11,6

0,9 1,0

15,0 9,1

0,8 0,5

47,0 52,2

1,0 1,2

* Indice de spécialisation (IS) = part relative de la branche considérée en province du Luxembourg / part relative de la branche considérée en Wallonie, la valeur 1 étant neutre

•  spécialisation de la province de Luxembourg (stt arrondissements de Bastogne et Neufchâteau) dans le secteur agricole (y compris sylvicole)

•  Faible présence de l'industrie (11,8 %): en déclin, mais très présent au sein de l'arrond. de Virton •  légère spécialisation dans le secteur de la construction (8,6 %) •  commerce de gros peu présent dans la province •  commerce de détail davantage représenté qu'en Wallonie •  services aux personnes et non marchands, qui totalisent la moitié de l'emploi salarié, sont plus présents en province de Luxembourg 20/08/12

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

76


L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

Structure de l'emploi par branche

Nombre d'emplois, part relative et indice de spécialisation, par branche Branche d’activité Sylviculture et exploitation forestière Activités vétérinaires Travail du bois et fabrication d'articles en bois et en liège, à l'exception des meubles; fabrication d'articles en vannerie et sparterie Hébergement Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique Industrie du papier et du carton Génie civil Activités des agences de voyage, voyagistes, services de réservation et activités connexes Collecte et traitement des eaux usées Construction de bâtiments; promotion immobilière Activités des ménages en tant qu'employeurs de personnel domestique Culture et production animale, chasse et services annexes Construction et assemblage de véhicules automobiles, de remorques et de semi-remorques

Emploi 247 121

% 0,3 0,2

IS* 6,5 4,2

884

1,2

4,1

1.231 876 660 1.245

1,6 1,2 0,9 1,7

3,4 2,9 2,8 2,0

250

0,3

1,8

98 2.605

0,1 3,5

1,7 1,6

57

0,1

1,6

291

0,4

1,6

296

0,4

1,6

* Indice de spécialisation (IS) = part relative de la branche considérée en province du Luxembourg / part relative de la branche considérée en Wallonie, la valeur 1 étant neutre Sources : ONSS (31/12/2010) 20/08/12

77

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

77

L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

Structure de l'emploi par secteur

Importance des secteurs –  La filière bois totalise près de 3.500 emplois répartis au sein de 700 entreprises. Parmi les principales entreprises du secteur, citons : les scieries Fruytier (Marche-en-Famenne) et IBV (Vielsalm), l’usine de pâte à papier Burgo Ardennes (Virton), l’usine de MDF et parquet Spanolux (Vielsalm) et la pailleterie François. –  Le tourisme : le secteur de l’hébergement génère 1.231 emplois sur la province de Luxembourg. Si cela ne représente que 1,6% des emplois, il s’agit d’un secteur particulièrement développé en province en comparaison au reste de la région wallonne (indice de spécificité de 3,4) –  L’industrie extractive : la province totalise 28 sites d’extraction pour une production qui reste en deçà des 10 % du total wallon. Cette part s’avère plutôt modeste et c’est dans la transformation que la province est davantage active. Cette filière totalise environ 1.300 emplois. –  L’agriculture : en 2010, la province totalisait 2.672 exploitations, soit 18 % du total wallon. A la même date, le secteur occupait 4.365 personnes, soit 18 % de la valeur régionale. Par contre, avec un cheptel de 366.000 bêtes, le Luxembourg apparait comme la première province bovine de Wallonie.

20/08/12

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

78


Emploi Durbuy

Erezée Hotton

Rendeux

Marche-enFamenne

Gouvy

La RocheenArdenne

Nassogne

Importance de l'emploi par secteur d'activité (2010)

Vielsalm

Manhay

Houffalize

Tenneville Tellin

Wellin

Bertogne

Saint-Hubert

Nombre d'emplois par secteur Daverdisse

Libin

Bastogne

Sainte-Ode

LibramontChevigny Vaux-surSûre

1.500 Secteurs

Bertrix

Agriculture

Fauvillers Neufchâteau

Paliseul

Martelange

Bouillon

Industrie

Léglise

Herbeumont

Construction

Attert

Commerce de gros

Florenville

Habay

Chiny

Commerce

Etalle

Services marchands

Arlon

Tintigny MeixdevantVirton

Services non marchands

Virton

SaintLéger

Messancy

Musson Aubange

Limites administratives limite d'arrondissement limite provinciale frontière

20/08/12

Rouvroy

±

0

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

5

10 15 km

RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012

CLASSIFICATION : manuelle SOURCES : ONSS, 2010

79

L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

Evolution de la structure économique

Une réorganisation de la structure économique provinciale –  dynamique basée il y a quelques décennies sur la mono-activité sidérurgique et l'agriculture –  développement économique entamé dans les années 1960, poursuivi avec l'implantation de grandes industries, souvent multinationales (L'Oréal, Ferrero, Agc, Federal Mogul. Exxon Mobil. Burgo Ardennes, Spanolux, lav, Fruytier, Ter Beke, Saint-Gobain... ) et amplifié par le développement d'entreprises régionales à forte expansion dans le cadre de réseaux économiques structurés (REAL, 2011) –  développement important du secteur tertiaire (public, puis privé) structurant la province autour des services aux entreprises et d'une économie touristique

20/08/12

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

80


L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

L’économie sociale et son importance

L’économie sociale regroupe des activités économiques et sociales exercées selon les principes suivants : –  finalité de service à la collectivité ou aux membres, plutôt que finalité de profit –  autonomie de gestion –  gestion démocratique et participative –  primauté des personnes et du travail sur le capital dans la répartition des revenus Le secteur de l'économie sociale luxembourgeoise: –  totalise 47 entreprises (telles qu 'agréées par les autorités régionales et fédérales compétentes) –  représente un volume d'emplois de 1.333 équivalents temps plein fin 2010 –  assure l'accompagnement de 1.292 personnes (stagiaires, art 60, ... ) dans le cadre de démarches de formation et/ou d'insertion socioprofessionnelle

Source : REAL « Chiffres et réalités ». Edition 2011.

20/08/12

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

81

L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

L’économie sociale et son importance

L’économie sociale en termes d'emploi et d'accompagnement (récapitulatif par type d’agrément) Type d’agrément

SCRL à finalité sociale (SCRL FS) SCRL FS agrées entreprises d’insertion (EI) Entreprises de travail adapté (ETA) Entreprises de formation par le travail (EFT) Organismes d’insertion professionnelle (OISP) Initiatives de Développement de l'Emploi dans le Secteur des Services de proximité à Finalité Sociale (IDESS) Entreprises d’insertion (fédérale) TOTAL

Nombre d’entreprises

Personnel

Stagiaires

6 10 7 8 6

Total 75 250 906 85 120

ETP 44,33 198,20 877,30 79,73 92,60

440 839

9

28,5

26,85

12,5

1 16 14,30 47 1.480,5 1.333,31

1 1292,5

Source : NGE 2000 asbl d’après REAL « Chiffres et réalités ». Edition 2011.

20/08/12

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

82


L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

L’économie sociale et son importance

L’économie sociale par arrondissement Arrondissement

Nombre d’entreprises

Arrondissement d’Arlon Arrondissement de Bastogne Arrondissement de Neufchâteau Arrondissement de Marche-en-Famenne Arrondissement de Virton TOTAL

Personnel

ETP Moy/entreprise 5 200,50 40,10 13 348,71 26,82 13 341,75 26,29 10 188,65 18,87 6 253,70 42,28 47 1333,31 28,37

Source : NGE 2000 asbl d’après REAL « Chiffres et réalités ». Edition 2011.

-  Les arrondissements de Bastogne, Neufchâteau et Marche-en-Famenne totalisent un nombre plus important d'entreprises d'économie sociale (une dizaine par arrondissement). Ces entreprises sont cependant de tailles sensiblement plus réduites. -  Les arrondissements d'Arlon et Virton totalisent, au contraire, un nombre deux fois moins important d'entreprises d'économie sociale (respectivement 5 et 6 entreprises). Ces entreprises sont toutefois de tailles nettement plus importantes (avec une moyenne d'ETP par entreprise qui dépasse 40 ETP).

20/08/12

83

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

Les entreprises

Un tissu économique essentiellement composé de petites structures –  6.802 établissements d'une taille moyenne de 11 emplois, ce qui est inférieur aux références régionale et nationale –  les établissements de moins de 5 emplois (ou plus précisément postes de travail), représentent 63 % du total pour 11 % de l'emploi Un déficit d'entreprises de taille moyenne –  les établissements de plus de 100 personnes correspondent à moins de 2 % du total pour le tiers de l'emploi

20/08/12

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

84


L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

Les entreprises

13 entreprises réalisent un chiffre d'affaires de plus de 100 millions €. –  Les commune d'Arlon, de Libramont et de Virton en compte chacune deux alors que Marche-en-Famenne en est dépourvue Nom

CA en millions d’€ Burgo 297 Laitiere de Recogne 251 Ferrero 214 Lad-Coop 206 Thomas & Piron 204 L'Oreal 198 Recylux 174 Ampacet 164 Spanolux 163 Soremartec 133 Autover 111 Mima Films 111 Total 2.226

Rang secteur 3 7 2 10 5 5 3 3 2 1 19 4

Emploi 618 116 689 27 1.092 362 29 196 369 22 105 130 3.755

Secteur

Commune

Papier & carton Laiterie Chocolat Laiterie Construction Cosmétiques Récupération Plastiques Panneaux bois Etudes de marché Automobiles accessoires Plastiques

Virton Libramont Arlon Rendeux Paliseul Libramont Aubange Messancy Vielsalm Arlon Bastogne Virton

Source : Top Trends

20/08/12

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

85

L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

Les parcs d’activité économiques

45 parcs d'activités économiques (PAE) répartis sur tout le territoire –  accueillent plus de 530 entreprises –  1.592 ha pour 12.898 emplois, soit une densité brute de 10 emplois / ha, ce qui est faible par rapport à la moyenne régionale (12 unités). –  d’un point de vue qualitatif, on constate, outre une diversification de l’offre, le développement de produits thématiques avec des concepts comme l’Ardenne logistics à Neufchâteau ou le Novalis science park à Marche-en-Famenne. –  335 ha sont encore disponibles, ce qui parait assez limité (cf. carte) –  différents projets sont à l'étude (cf. carte)

20/08/12

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

86


20/08/12

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

87

20/08/12

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

88


Emplois et activités économiques Points forts

Points faibles

• Position géographique favorable au cœur de l’aire métropolitaine du nord-ouest européen • Offre d’emploi de haut niveau au GDLux • Part relative des indépendants supérieure à la moyenne régionale • Rôle dynamogène des petites villes (Marche-enFamenne et Libramont) ds l’économie provinciale • Forte croissance de l'emploi pour les arrondissements de Marche-en-Famenne et Neufchâteau • Croissance de l'emploi supérieure à la moyenne wallonne • Malgré leur déclin, les secteurs agricole et sylvicole restent une spécialisation de la structure économique provinciale • Importance de la filière bois (y compris industrie du papier) : près de 3.500 emplois répartis au sein de 700 entreprises • Importance relative des branches caoutchouc et plastique (en nombre d’emplois et en spécificité de la province) • Importance relative des branches de l'hébergement (en nombre d’emplois et en spécificité de la province) • 47 entreprises agrées dans le secteur de l’économie sociale (1333 ETP et 1292 personnes accompagnées dans le cadre de démarche de formation et/ou insertion socioprofessionnelle) • Importance et diversité des parcs d’activité économiques (PAE)

•  Nombre relativement important de petits bassins d'emplois (pas de métropole) sachant que le principal bassin est celui du Grand-Duché si on intègre les métropoles externes •  Importance du flux de travailleurs transfrontaliers vers le Grand-Duché avec plus de 27.000 personnes, soit un quart des travailleurs de la province •  Effet paradoxal de l'attractivité économique grand-ducale qui génère des revenus mais induit un transfert ou/et un déficit de création d'entreprises •  Déficit d'emploi pour l'arrondissement de Virton •  Stagnation de l'emploi au niveau de l'arrondissement d'Arlon •  Surreprésentation du secteur tertiaire dans la structure économique provinciale avec un fort poids de l’économie présentielle •  Sous-représentation de l’activité de production de biens et de services aux entreprises au sein de la structure économique •  Faiblesse des secteurs du commerce de gros et des services marchands au sein de la structure économique •  Dépendance du paysage économique à quelques grandes entreprises au siège de décision situé en dehors de la province •  Taille moyenne des établissements relativement petite et déficit en entreprises de taille moyenne •  Disponibilité en foncier à vocation économique assez limitée •  Tendance à la faible intensité spatiale de l’emploi y compris au sein des PAE (surtout en comparaison au GD de Luxembourg) •  Dichotomie entre espace de travail et espace résidentiel (ratio nbre d'emplois sur la commune et nbre de ses actifs résidents) qui induit une forte mobilité domicile-travail, essentiellement automobile

20/08/12

Lepur-ULg / ReseauLux - SDEL

89

Diagnostic Emplois et activités éco  

Partie du diagnostic Réseaulux - Lepur

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you