Page 1

3

Dans ce numéros: Le PAM en lutte contre la malnutrition La Journée de la Femme à la Maison d’Arrêt de Thies, Une célébration assez spéciale Contribution de la santé communautaire dans la lutte contre la pauvreté Plan Sénégal à l’heure du VSL: ● Atelier de formation du staff au VSL ● La foire des Jeunes Entrepreneurs Mouvement du personnel

Le PAM en lutte contre la malnutrition Le projet d’assistance du Programme Alimentaire Mondiale pour la prise en charge de la malnutrition aiguë modérée qui fait suite à la crise alimentaire et nutritionnelle de 2011/2012. Il constitue une des contributions du PAM aux efforts d’atténuation des effets de la mauvaise campagne agricole sur l’état nutritionnel des enfants de moins de cinq ans, des femmes enceintes et mères allaitantes dans les zones les plus à risque de malnutrition et d’insécurité alimentaire.

leaders d’opinion, les autorités administratives et sanitaires. Sans nul doute ces étapes préliminaires ont facilité la mise en œuvre de l’intervention dans les 399 sites de distribution identifiés dans les 60 collectivités bénéficiaires du projet. En effet, la distribution d’un volume de 340, 318 tonnes de produits avec seulement un pourcentage de dommages et pertes estimé à 0,32 %, a permis d’assister, selon les normes du protocole, 13 591 enfants de 6-59 mois (dont 54,65 % de filles) et 7930 femmes enceintes (40,18 %) et mères allaitantes (59,82 %) identifiés lors du dépistage, entre septembre 2012 et Janvier 2013.

Ces résultats (rendu possibles grâce à la mise à contribution du Programme National de R e n f o r c e m e n t Nutritionnel) combinés au bon système de suivi de la cible et à l’adhésion massive des populations Sa mise en oeuvre a été assurée par l’ONG Plan Sénégal dans 60 ont fortement contribué à collectivités locales établies dans sept départements des trois la baisse de la prévalence régions (Thiès, Louga et Saint Louis) de la malnutrition, car les taux de guérison enregistrés par Ce projet novateur, aux enjeux multiples, ne saurait donner des département se situent entre 73,36 et 88,86 % et 77 et 93,23 % résultats satisfaisants si les préalables liés à l’ancrage institutionnel respectivement pour les enfants et les femmes. et social et à la mise en place d’un bon système de stockage des Une contribution de Abdoulaye Wade, Coordonnateur vivres n’étaient pas effectifs. C’est fort de cet aspect fondamental du du projet PAM PU Louga projet qu’une série de concertation a été engagée avec les élus, les


La Journée de la Femme à la MAC de Thies, une célébration assez spéciale

C’était une visite certes, riche en enseignements, mais en même temps empreinte d’une forte charge émotionnelle. Il était absolument insoutenable de voir ces jeunes filles et garçons mineurs coupés et isolés de la société dans cet autre monde qu’est la vie carcérale. M.B âgée de 17 ans à peine, vêtue d’un joli complet wax, un petit garçon dans les bras, expliquait en termes voilés, les raisons de sa détention. L’assistance comprenait finalement, que c’était pour des causes d’infanticide. Ne pouvant soutenir la conversation, elle a fondu en larmes et quitté l’assistance laissant son enfant entre les mains de ses codétenues qui étaient; de fait, devenues sa nouvelle famille. Même les plus forts parmi nous avaient les larmes aux yeux.

Dans le cadre de la campagne « Parce que je suis une fille », Plan Sénégal a eu l’autorisation du Directeur de l’administration pénitentiaire d’organiser un panel sur les droits des filles mineures et des femmes en détention dans la Maison d’Arrêt et de Correction de Thies. C’était également, pour le PU de Thies une façon de célébrer le 8 Mars, la journée internationale de la femme.

De quoi est-elle fautive ? On ne le saura pas. A sa suite, un garçon de teint claire, la mine soignée visiblement moins timide que ses camarades posa au panel la question de la détention préventive ; prenant soin de préciser que « ce n’était pour moi mais pour certains de mes camarades parce que je ne suis pas dans cette situation » Entre autres questions posées figuraient le problème de la récidive, le régime particulier du détenu mineur

Combien sont elles a moisir en prison pendant que les véritables coupables, les hommes qui ont lâchement profite de la naïveté ses filles continuent a vadrouiller dans les rues sans être inquiétés? Et cette autre petite fille, de surcroît, déficient mentale qui a arraché la parole malgré la réticence de ses paires. Ses seules doléances étaient : - Pourquoi? (riz au poisson) - et quoi encore?

Une contribution de Adama Toure, PU Thies et de Abdourahmane Diouf


Contributions de la santé communautaire à l’amélioration de la santé des populations rurales Le Sénégal a adopté les soins de santé primaire (SSP), lancés à la conférence d’Alma-Ata en septembre 1978, comme base de politique de santé nationale pour que les services de santé soient le plus accessibles possibles à toutes les populations. L’initiative de Bamako (IB) préconisée en 1987 a relancé cette stratégie qui encourage la participation de la communauté à l’effort de santé. S’inscrivant dans cette dynamique d’amélioration continue de la santé des populations, Plan Sénégal est entrain de mettre en œuvre, en partenariat avec l’USAID, le Programme Santé USAID/ Santé Communautaire qui tire sa source des orientations stratégiques des cadres programmatiques nationaux et internationaux. Le Programme Santé USAID/Santé Communautaire Phase II (PSSC II) fait suite à un premier Programme

exécuté entre 2006 et 2011 (PSSC I). PSSC I visait la mise en place de Paquets intégrés de services communautaires à une échelle suffisamment large pour impacter la santé publique au Sénégal. Le Programme Santé USAID/Santé Communautaire est mis en œuvre par un consortium d’ONG composé de ChildFund, Africare, Catholic Relief Services, Plan, World Vision, Enda Santé et Enda Graf Sahel. ChildFund assure la coordination et la gestion globale du Projet. Il est financé par USAID pour une durée de 5 ans (2011 – 2016). Il intervient dans toutes les 14 régions administratives du Sénégal et 72 districts sanitaires. PSSC II compte couvrir, à la troisième année de mise en œuvre du projet, 9.087.014 personnes soit 70,6% de la population nationale. Les bénéficiaires directs sont constitués des enfants 0-5 ans (1.771.968), les enfants d’âge scolaire (2.544.364), les femmes enceintes/allaitantes (354.394) et les femmes en âge de procréer (2.090.013). Les objectifs pour cette deuxième année du programme sont d'assurer la mise en fonction de toutes les cases et tous les sites de santé sur le plan

national, de rendre disponible un paquet élargi de services dans toutes les cases de santé et sites d’intervention communautaire, et d’assurer une participation effective des OCB et ONG locales dans la gestion des activités et sites communautaires entre autres.

Les relais communautaires de sante préparent la distribution des Moustiquaires Imprégnées (MILDA)

Mr. Ousmane Wade, Coordonnateur du PSSC II


Plan SENEGAL A L’HEURE DU VSL ●Atelier

de formation du staff de Dakar Urbain et du CO au VSL du 27 au 29 Mars 2013

pour le reste du staff : Thies/Kaolack et Louga/St. Louis. Plan s’est fixe l’objectif de Former 70000 jeunes déscolarisés dont 70 % de filles et 5000 femmes tout en veillant à une meilleure intégration des personnes à besoins spéciaux. Alliant l’utile et l’agréable et avec une approche participative très pragmatique (jeu de rôle, simulation), nos facilitatrices hors paires ont su rendre digeste toute la méthodologie VSL, qui de prime abord, semblait être un peu trop compliquée.

Pendant 3 jours, des membres du staff de Dakar Urbain et du CO ont reçu une formation sur la méthodologie de Microfinance communément appelée VSL (Village Saving and Loans). L’atelier avait pour but de « renforcer les compétences du staff de Plan Sénégal sur la méthodologie VSL. Cette même formation animée par nos collègues Mme Raby Agne Seck et Mme Fatou Gaye Ndiaye se poursuivra

La définition des concepts s’avérait être, de toute évidence, le premier pas à franchir : que signifient les sigles VSL, AJEC, AVEC…? VSL : VILLAGE SAVINGS and LOANS AVEC : Association Villageoise d’Epargne et de Crédit implication des femmes AJEC : Association des Jeunes pour l’Epargne et le crédit implication des jeunes. Un des meilleurs résultats de l’atelier a été l’engagement individuel et collectif du staff a créer des groupes VSL dans nos bureaux respectifs et aussi appuyer les populations dans nos quartiers qui voudraient tenter l’expérience.

● La Foire des Jeunes Entrepreneurs 6-7-8

Avril 2013 a Thies Plus de 500 jeunes âgés entre 15 et 25 ans organisés dans des groupes VSL et venant de différentes régions du Sénégal se sont retrouves pendant 3 jours a Thies (70 km de Dakar) Elles ont expose divers produits qu’ils ont soit confectionnes eux-mêmes (chaussure, vêtements, produits agricoles transformes) ou achetés pour revendre. Il leur était ainsi offert l’opportunité de découvrir une nouvelle dimension de l'entrepreunariat, de s'ouvrir au monde des affaires et de tisser des contacts. Cette activité entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet Youth Entrepreneuship and Development (YED) finance par Plan Suède.


Mouvement du personnel Nous reprenons ici la note d’information de M. Akim Paraiso, People and Culture Manager sur le mouvement du personnel: 1- Secondement au Niger a. Alex Sodjinou, Chef Comptable, dont le Secondment au Niger devrait se terminer à la fin du mois de Janvier, a vu son séjour prolongé jusqu’à la mi-mai 2013. b. Aminata DIA : Elle était également en Secondment au Niger depuis le début du mois de janvier. Elle a également pu bénéficier d’une courte extension de son séjour et est de retour au Sénégal depuis le 11 mars 2013. Nous remercions Alex et Aminata pour tous les efforts accomplis pour faire flotter la bannière de Plan Sénégal dans la Région 1- Réponses aux urgences Alex Sodjinou et Abdoulaye WADE, en raison de leur excellent travail pour faire face aux urgences survenues dans différents contextes, ont été inscrits due le « Emergency Roaster » de Plan.

André BIHIBINDI, MER Global Fund Sous réserve d’une validation d’IH, ils feront parties des staff que Plan peut solliciter à n’importe quel moment pour faire face aux urgences humanitaires dans le monde. Du courage. 1Confirmation au poste Monsieur Aly DIOP, après avoir assuré l’intérim du poste d’ATC à Kaolack, en est devenu le titulaire depuis le 11 février dernier, suite au processus de recrutement du poste. 1Nouvelles entrées Zeinaba Kane, Conseiller en Genre depuis le 01/02/2013

Moussa Sow, chargé de projet PAGES (THies) depuis 04/02/2013 Ndiogou Cisse, Chargé de Projet YEE (Louga) depuis le 1/02/2013

depuis le 15 Avril 2013 Joseph SARR AAF PAGES depuis le 15 Avril 2013 1- Départ Amath Camara, Conseiller en Education a admis ses droits à la retraite depuis le 23 mars Dernier. 2- A venir a. MER National A la suite de la procédure de Sélection, Madame WADE Oumoulkhairy Mbengue, Chargé de Suivi Evaluation GF, s’est distinguée et hérite du poste laissé vacant depuis quelques mois par Monsieur Koita. Nous travaillons à son remplacement avec le Global Fund. L’option retenue pour l’instant est de réutiliser les données collectées lors du recrutement du Chargé de Suivi Evaluation GF. EN attendant, nous lui souhaitons le meilleur dans ses nouvelles fonctions. Akim Paraiso, People & Culture Manager


BULLETIN D'INFO Plan SENEGAL  

Voici le Bulletin d'Information de Plan Senegal retracant quelques activites phares dans la periode Mars/Avril 2013

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you