Page 1

entrée

libre le magazine des médiathèques du Mans

Couleur, COULEURS

11 ///

automne 2015


édito Entrée libre, le magazine des médiathèques du Mans, fait peau neuve ! Au-delà de vous informer, l'ambition est bien de susciter la curiosité — voire d’étonner, de donner envie d’aller plus loin… Infos pratiques, portraits, zooms, sélections, points de vue, agenda… : plus que jamais, tout y est prétexte à la découverte ou au questionnement, en traitant des sujets sérieux ou plus légers, en donnant des repères sur des thèmes d'actualité ou en vous guidant parmi les collections. Libre à chacun(e) de butiner dans ce qui l’intéresse ou l’interpelle, de se faire un avis dans ce qui vous est proposé. Entrée libre, c’est aussi un moyen de garder le lien avec vous tous, petits et grands usagers des médiathèques (ou en passe de le devenir !). Les équipes du réseau ont souhaité qu’il devienne donc interactif, en vous donnant davantage la parole, en vous ouvrant ses colonnes pour partager coups de cœur et autres découvertes. Qui dit nouvelle formule, dit nouvelle maquette… avec un format moderne, une iconographie plus riche et un graphisme dynamique pour un résultat toujours haut en couleurs. Heureux concours de circonstances : les couleurs sont aussi au cœur de la programmation des médiathèques de novembre à février ! L'occasion d'explorer, avec vous, différentes facettes de ce thème foisonnant, dont vous trouverez un petit aperçu dans ces pages...

Jean-Claude BOULARD Sénateur-Maire du Mans

entrée libre ›› LE MAGAZINE DES MÉDIATHÈQUES DU MANS ›› AUTOMNE 2015

entréelibre

Le magazine des médiathèques du Mans n°11  automne 2015 9 rue Julien Pesche  CS 40010  72039 Le Mans cedex 9 mediatheques.lemans.fr Directeur de la publication : Jean-Claude Boulard, Sénateur-Maire du Mans. Rédacteur en chef : Aurélien Moreau. Ont collaboré à ce numéro : Carole Aubry, Olivier Benoit, Pauline Chauvat, Claudine Coste, Candice Dohin, Maryline Ferron, Laëtitia Gallet, Magali Gonthier, Alice Gueguen, Catherine Lecossier, Danielle Letourneau, Line Lunel, Jacques Mongodin, Clémence Rocton, Chloé Ropers, Alexandre Sepré, Chantal Tuffier, Marie-Laurence Viel. Maquette : mdamcreation.fr  Mise en page : Damien Bordes, Aurélien Moreau. Couverture : © Claire Dé  Photos : DR, sauf mention contraire. Les visuels de couvertures sont reproduits avec l’aimable autorisation des éditeurs. Impression : Imprimerie Le Mans Métropole sur papier certifié PEFC avec des encres végétales.


instantanés Il s'en passe des choses dans vos médiathèques ! Petit retour en images sur quelques moments marquants de ces derniers mois…

© Ville du Mans - Alain Szczuczynski

o Tout au long de l’année scolaire 2014-2015, à l’initiative du réseau des médiathèques, les élèves de CP de l’école Alfred-de-Musset ont rencontré les résidents du foyer logement du Gué-de-Maulny dans le cadre du PRIX CHRONOS DE LITTÉRATURE. Autour de la lecture de 4 albums et d’ateliers ludiques, ils ont partagé ensemble, au fil des séances, de vrais moments de complicité immortalisés dans les clichés d’Alain Szczuczynski et dans un film documentaire, Les faiseurs de sourires, projeté aux Cinéastes le 30 mai dernier.

u

© Ville du Mans

En juin, dans le cadre de la thématique "Impressions de voyage", la médiathèque Aragon a accueilli deux ateliers de dessin, animés par l’illustratrice (et baroudeuse) Piou. Les participants ont pu s’initier ou se perfectionner à l’ART DU CARNET DE VOYAGE, en s’inspirant du lieu. L’occasion de découvrir le patio d’Aragon sous un autre jour !

o La préparation de l'atelier

SLEEVE FACE (proposé le 22 août à Aragon) a donné lieu à de jolies séances (ré)créatives avec les bibliothécaires du réseau. Expérience à renouveler ?

CETTE PAGE EST AUSSI LA VÔTRE ! SI VOUS AUSSI, VOUS VOULEZ PARTAGER AVEC NOUS QUELQUES INSTANTANÉS (RENCONTRES, PHOTOS "DÉCALÉES", FOUS RIRES...), CONTACTEZ-NOUS ! media.info@lemans.fr

2>3


c'est dans l'air DATA-TADA !

À QUELLE HEURE VENIR À ARAGON LE SAMEDI ? 10:00

11:00

12:00

13:00

14:00

15:00

16:00

Oui, nos données recèlent 11:00 12:00 13:00 14:00 15:00 16:00 17:00 aussi d'infos utiles ! La preuve ? Le samedi est le jour où la médiathèque du centre-ville accueille le plus d'usagers… Vous voulez profiter d'un moment tranquille pour flâner entre les rayonnages ? Privilégiez la pause méridienne. Si, au contraire, c'est l'occasion de sortir de chez vous pour rencontrer du monde, il y a des chances qu'à partir de 15h vous vous retrouviez nez à nez avec l'une de vos connaissances, ou même avec des ami(e)s !

VOUS AVEZ TESTÉ

© Ville du Mans

LE MATIN DES TOUT-PETITS

Nous avons découvert l’an dernier qu’un réseau de bibliothèques de quartier existait au Mans, en plus de la grande médiathèque Louis-Aragon et son superbe Espace Enfants à l’étage. Près de chez nous, c'est la bibliothèque des Vergers, au 45 rue Thoré. Ancienne maison d’habitation réaménagée en bibliothèque familiale, elle est toute petite mais très sympa.

Dans cette bibliothèque (comme à Aragon), sont organisées des lectures pour les 0-4 ans une fois par mois (le mercredi matin à 10h30). Ce "Matin des tout-petits", animé par Marion, est un moment vraiment très agréable pour les loulous. Chaque mois, un thème (les petits bêtes, la mer, les souris…) est décliné en histoires adaptées à leur âge, mais aussi en comptines toutes simples ou avec les doigts et avec des petits instruments. Chaque enfant peut participer en chantant, en jouant d’un instrument, ou en regardant tout simplement. Marion a à cœur de connaître les enfants qui l’écoutent et fait en sorte que chacun profite du moment. Elle fait les présentations au début de chaque séance et veille à ce que personne ne prenne toute la place, se mette devant les livres ou ait toujours les instruments en main. Ces séances sont de vraies parenthèses enchantées pour les tout-petits ! Pensez à vous inscrire : même si c'est gratuit, les places sont chères (car limitées) ! C.B. uDécouvrez des idées de sorties ou d'activités avec vos enfants sur le blog "Les babyllages de Caroline" LESBABYLLAGESDECAROLINE.COM

TU DÉCODES ? //////////////////////////////////// TOUS LES HEROS S’APPELLENT PHENIX OU HIGHLINE, ONT DOUZE ANS, SEPT MOIS ET ONZE JOURS, UNE BELLE GUEULE DE BOIS. COMME UN FEU FURIEUX, ILS NE VEULENT PLUS SE TAIRE. TANT QUE NOUS SOMMES VIVANTS, LES PETITES REINES RECLAMENT JUSTICE POUR LOUIE SAM DANS LE ROYAUME DES CERCUEILS SUSPENDUS.

La réponse à ce message codé et plus d'infos en scannant ce code u

entrée libre ›› LE MAGAZINE DES MÉDIATHÈQUES DU MANS ›› AUTOMNE 2015


à ne pas manquer

5 majeur S’il ne fallait en retenir que 5, voici les rendez-vous qui méritent une place dans votre agenda.

#1

#4 #3

#2

#2

s’intéresse au climat. La MJC Ronceray et la Médiathèque Sud s’associent pour aborder cette actualité brûlante du réchauffement climatique, à travers l’étude des relations entre l’océan et le climat. Au programme : des expositions, des ateliers d'observation et des rencontres pour mieux comprendre les mécanismes du climat et du rôle majeur de l’océan dans sa régulation.

est certainement LE meilleur "film de zombiemotard tourné en Super 8 du monde", et comme si cela ne suffisait pas, c’est aussi un ciné-concert rock'n'roll made in Sarthe. Un objet cinématographique et musical non-identifié à découvrir absolument !

Dans le cinéma documentaire, comment traduire le récit de soi, de sa famille, de son peuple ? Quelles images utiliser ? Et comment ? Plusieurs réalisateurs s’y sont essayés, en ont fait l’expérience comme Alain Cavalier, Peter Forgacs, Michel Gondry, Frédéric Goldbronn, Agnès Varda, Sarah Polley, Vincent Dieutre, Daniela de Felice... À l’occasion du MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE, venez découvrir leurs histoires privées ou collectives, liées à l’histoire du pays…

u 5 au 23 octobre > SUD + MJC RONCERAY

u Ven. 30 octobre > 18h30 > ARAGON

u Du 4 au 25 novembre > ARAGON

#1

À la veille de la COP 21,

EFFERVESCIENCE

Un gang de motards sanguinaires investit une caserne abandonnée. De mystérieuses disparitions mettront leurs nerfs à rude épreuve, jusqu’au face à face avec l’horreur...

THE RIDING DEAD

#5

#3

#4

#5

FRÉDÉRIQUE TOUDOIRESURLAPIERRE

MORCEAUX CHOISIS :

Dans son dernier ouvrage Colorado,

réfléchit à la place stratégique et politique que la couleur occupe dans les sociétés contemporaines. De Blanche-Neige à Pierrot le Fou, en passant par la page blanche des écrivains, elle interroge notamment le rôle narratif de la couleur et nos automatismes colorés en littérature. u Jeu. 19 novembre > 18h30 > ARAGON

Venez découvrir une collection étonnante de romans ados : Exprim'. Au menu de ces

des paroles à la fois percutantes, ancrées dans la réalité, mais aussi très touchantes, où les écritures sont inventives, urbaines et sonores. Des titres tirés des playlists des romans, accompagneront les histoires lues par la Perenne Compagnie.

u Mar. 24 novembre > 14h30 > SUD

4>5


TOUSSAINT, © Ville du Mans - Gilles Moussé

l’ouverture

entrée libre ›› LE MAGAZINE DES MÉDIATHÈQUES DU MANS ›› AUTOMNE 2015


côté public Sa silhouette longiligne hante régulièrement les rayons d’Aragon depuis bientôt dix ans. Mais, qu’on ne s’y trompe pas, derrière son look facilement reconnaissable se cache un homme discret et affable. Rencontre.

S

erge Toussaint s'est posé au Mans en 2006, après des années à traverser l'Europe et surtout les États-Unis, où il a vécu pendant 13 ans. De cette vie d’errance, à butiner à droite et à gauche, il a conservé une fidélité sans faille à son identité punk : à bientôt 55 ans, il porte toujours crête violette, bracelets cloutés et treillis militaires. "Punk un jour, punk toujours !" dit-il avec le sourire. La marginalité, les milieux interlopes…, il connaît. Serge Toussaint pourrait être un des personnages qui peuplent le roman de Virginie Despentes, Vernon Subutex. Mais, ce serait trop réducteur. Bien sûr, la musique est toujours présente et rythme son quotidien : "j'écoute de tout : rock, métal… mais aussi jazz, ou même pop". Oui, Serge n’est pas sectaire ! La lecture, c'est en version originale (V.O.). La faute à ce long séjour aux Etats-Unis ! "En revenant en France, j'ai du réapprendre la langue. Et j'ai encore parfois des difficultés à comprendre certains mots ou expressions… Je préfère vraiment lire en anglais."

Le rayon "romans en V.O." n'a plus de secrets pour lui : il en a quasiment fait le tour ! "Je découvre des auteurs, ou je reprends des bouquins lus aux États-Unis. Pareil pour les films !" Ce qu'il préfère ? Des univers qui évoquent des souvenirs, qui font écho à des moments particuliers : "la musique, les romans, les films, ça me permet de continuer à voyager". S’il porte les stigmates d’une vie pas banale (que certains jugeront facilement chaotique), Serge Toussaint ne regrette rien et porte un regard lucide sur lui-même. "Certains livres ou films me font cogiter : comment, à un moment, on peut prendre un autre chemin que celui qui était prévu... Je revois certaines périodes de ma vie différemment" explique-t’il. Prolonger l'instant, sublimer le quotidien, mais aussi réfléchir sur soi... : à l'heure où l'on s'interroge sur le rôle des médiathèques, Serge Toussaint nous ramène somme toute à l'essentiel. Propos recueillis par A.M.

////// La sélection de SERGE ////// Roman

Roman

Musique

11/22/63 Stephen KING Gallery Books, 2013 22 novembre 1963, Kennedy est assassiné à Dallas et le monde bascule. Que feriez-vous si vous pouviez changer le cours de l'Histoire, en retournant dans les années 60 ? Sur cette trame classique, Stephen King livre une formidable reconstitution de cette époque. "Ce roman m’a rappelé l’atmosphère de certains bleds des USA qui semblent restés figés dans le passé, avec leurs dinners tout droits sortis des sixties…"

MEMOIRS OF A GEISHA Arthur GOLDEN Vintage, 1998 Arthur Golden propose une immersion fascinante et intemporelle dans le Japon des années 30, celui où les geishas ensorcelaient les hommes les plus puissants avec leurs nombreux dons. "Un roman incroyable, avec une histoire tellement bien racontée… Ça, c'est vraiment la marque des bons écrivains : on plonge complètement dedans !"

BLUE BELL KNOLL COCTEAU TWINS 4AD, 1988 Guitares froides, saturées ou cristallines, voix plaintives ou caressantes : cet album des écossais Cocteau Twins est souvent considéré comme un petit chef d’œuvre post-punk. "Ce disque me renvoie à une période où je vivais en communauté aux Etats-Unis. Les filles qui m’hébergeaient le passaient en boucle ; c’est un souvenir très fort. Tous les jours, je commence ma journée avec Blue bell knoll. Quand j’écoute cet album, c’est comme si j’étais reparti là-bas…"

UDISPONIBLE À ARAGON.

UDISPONIBLE À ARAGON.

UDISPONIBLE À ARAGON.

6>7


© Claire Dé

Couleur, COULEURS

Elles sont partout et ne sont jamais là par hasard : les couleurs véhiculent des sens cachés, des codes, des tabous ou des préjugés. Elles influencent notre vie quotidienne, s'immiscent dans notre langage… et, surtout, stimulent notre imaginaire.

L

a couleur est une notion très subjective. Parce que quelque chose en elle nous échappe toujours, parce qu’elle possède un attrait quelque peu mystérieux, la couleur fait depuis longtemps l’objet de nombreuses spéculations. C'est pourquoi il n'existe pas aujourd'hui de théorie définitive de la couleur. L'étude de la couleur tient certes de la science et de la physique (l'optique par exemple), mais aussi de la psychologie, de l'art, de l'histoire des mentalités... Comme elle touche à tout, on n’en a jamais qu’une vue partielle.

entrée libre ›› LE MAGAZINE DES MÉDIATHÈQUES DU MANS ›› AUTOMNE 2015

VISION ET PERCEPTION Au fond de l’œil, de nombreux photorécepteurs permettent de capter la lumière. Ils transforment cette information en signal électrique qui est ensuite décodé par le cerveau pour donner la couleur. L'analyse et l'interprétation du message reçu par le cerveau est complexe. À partir de l’ensemble des messages reçus, le cerveau doit pouvoir retrouver les trois caractéristiques fondamentales de la couleur : la clarté, la saturation et la teinte (ou tonalité). Ce que l'œil perçoit renvoie également d'autres types d'informations,


décryptage FOCUS

CLAIRE DÉ et la couleur est là À la fois auteur, plasticienne et photographe, Claire Dé développe un travail artistique singulier où le livre tient une place centrale. Dans chacun de ses ouvrages, véritables albums de photographies, elle expérimente et manipule avec plaisir couleurs, formes, matières, et mouvements. En s'adressant aux plus jeunes, elle renouvelle le genre du "livre d'artiste" et offre une porte d'entrée ludique dans l'univers de l'art, par le biais à la fois de détournements d'objets et de références à des œuvres, des courants... où la couleur y joue toujours un rôle central. Ainsi, Arti show fourmille de clins d’oeil à la mode, aux arts du cirque, aux arts plastiques. Ici, les photographies de Claire Dé mettent en scène une succession de jeux d’apparence et de représentation, de costumes graphiques, en utilisant les fruits et légumes comme supports. Le succès de cet album l'a conduit à imaginer une exposition grandeur nature fonctionnant sur les mêmes principes. Avec Viens faire ton Arti show, enfants et adultes sont invités à participer à des mises en scène esthétiques et humoristiques avec des costumes, des accessoires, des objets étranges inspirés par ces drôles de fruits et de légumes. Cette installation-jeu est à chaque fois différente, selon le lieu où elle est présentée, et c'est aussi ce qui fait son intérêt ! A.M.

© Claire Dé

u VIENS FAIRE TON ARTI SHOW Du 6 novembre 2015 au 27 février 2016 > ARAGON Accueil de groupes sur réservation : tél. 02 43 47 48 81 u ARTI SHOW Claire DÉ Les Grandes personnes, 2013.

UDISPONIBLE À ARAGON, SUD, ESPAL, SAULNIÈRES ET VERGERS.

bien moins évidentes. Une couleur qui évoque une sensation pour l'un en éveillera une toute différente pour l'autre, parfois pour des raisons de préférences personnelles, parfois pour des raisons culturelles. Un changement aussi simple que la teinte ou la saturation d’une couleur peut provoquer un sentiment très différent. Dans telle culture, une couleur signifie le bonheur ; dans telle autre, le deuil et la tristesse. SIGNES ET SENTIMENTS Si les couleurs n'ont pas de signification universelle, elles façonnent profondé-

ment nos imaginaires. Bien sûr, dans la vie de tous les jours, les couleurs servent à identifier les objets. Associées à leur forme visible, elles complètent ainsi les caractéristiques de l’objet. Ce n'est pas pour rien que l’apprentissage des couleurs est d'ailleurs considéré comme une étape importante dans le développement de l'enfant. Sous l'influence des arts visuels, les couleurs sont aussi un outil privilégié pour raconter une histoire, exprimer des sentiments, transmettre des informations et des messages (quelquefois cachés). Le monde des couleurs est tout à

la fois une porte d'entrée vers le monde qui nous entoure et vers des univers parallèles (comme le passé) ou irréels. SENS DESSUS DESSOUS Au-delà de la vue, les couleurs mettent en mouvement tous nos sens. Si les correspondances entre sons et couleurs ont fait l’objet de diverses tentatives au cours des siècles, des études démontrent aujourd'hui que nos émotions associent la musique aux couleurs. En musique, on parle ainsi de la note bleue pour caractériser les musiques... noires afro-américaines ! ///

8>9


RENDEZ-VOUS

COULEURS dans la ville Après les escargots géants et autres suricates du Cracking art Group, Le Mans continue d'en voir de toutes les couleurs ! Le Musée de Tessé explore, de manière ludique, les couleurs primaires à travers quelques-uns des grands courants artistiques du 20e siècle. L'exposition "Bleu, Jaune, Rouge : la couleur libérée" présente ainsi des œuvres aussi diverses qu'un paysage de Maurice de Vlaminck, une sculpture de Joan Miró ou une anthropométrie de Yves Klein. En décembre, l’Ensemble Cénoman propose, à L’espal, un concert d’orchestre de chambre sur le thème des couleurs musicales avec trois œuvres de musique française du début du 20e siècle (André Caplet, Maurice Ravel, Francis Poulenc). A.M.

© Claire Dé

u BLEU, JAUNE, ROUGE. LA COULEUR LIBÉRÉE Du 28 novembre 2015 au 13 mars 2016 > Musée de Tessé. Tarifs : de 0€ à 5 €. u ENSEMBLE CÉNOMAN "COULEURS !" Ven. 11 décembre 2015 > 20h30 > L'espal. Tarifs : de 8 € à 23€.

entrée libre ›› LE MAGAZINE DES MÉDIATHÈQUES DU MANS ›› AUTOMNE 2015


décryptage

POUR ALLER PLUS LOIN

/// Le blues n'est-il pas à la fois un genre musical et un sentiment mêlé (empreint de mélancolie) ? Les couleurs influent aussi sur notre rapport à la nourriture, de la perception des goûts aux pratiques culinaires. L'expression "des goûts et des couleurs", utilisée dès le Moyen Âge, résume d'ailleurs bien cette proximité… Dans la littérature, la couleur offre un code parallèle à celui du langage, qui l’alimente en même temps qu’elle l’enrichit. Les Illuminations de Rimbaud fourmillent d’exemples ("parfums pourpres du soleil des pôles"), où une sensation en fait naître une autre qui en précise ou en renforce le sens. Une collection comme la Série noire a créé tout un univers qui dépasse le strict cadre littéraire, "un baiser insensé entre le réel et l’imaginaire" (Ingrid Astier) qui se décline aussi au cinéma ou dans les séries TV. Depuis 70 ans, elle éclaire les nuits blanches des amateurs de polar et leur en fait voir de toutes les couleurs...

Aujourd'hui, le pouvoir d'évocation des couleurs semble s'être démultiplié avec l’omniprésence des écrans : publicités, clips musicaux, films d'animation, jeux vidéo, photos sur smartphones et autres palettes de logiciels de graphisme entremêlent les sens…, non sans brouiller les pistes. Avec la généralisation de la norme RVB (rouge vert bleu), les algorithmes ne vont-ils pas supplanter la nature, les matériaux et les pigments dans notre perception des couleurs ? L'œil de Michel Pastoureau, historien et grand spécialiste de la symbolique des couleurs, nous permet de prendre du recul : "Je crois que la couleur est avant tout une idée, explique-t-il. Ce qui m'encourage dans cette voie, c'est que j'ai lu beaucoup de travaux sur les rapports que les nonvoyants entretiennent avec elle. Or, il est attesté qu'un non-voyant de naissance possède à l'âge adulte la même culture des couleurs qu'un voyant". Le mystère reste donc entier, et tant mieux ! A.M.

COULEURS : TOUTES LES COULEURS EN 350 PHOTOS Michel PASTOUREAU Éd. Du Chêne, 2010 Ce beau livre de photos est un hommage des plus grands photographes du monde à toutes les nuances de couleurs. Il donne vie à un dialogue silencieux de 347 images, à travers des images de paysages, de portraits, d'objets… La préface et les textes d’introduction de Michel Pastoureau offrent toutes les clés pour comprendre le sens et appréhender la force des couleurs. Un objet précieux. U DISPONIBLE À ARAGON

TOUT EN COULEURS Florence GUIRAUD De La Martinière jeunesse, 2014 Un livre accordéon qui nous raconte l’essentiel de ce que nous devons savoir sur les couleurs (leur histoire et leur symbolique) agrémenté des illustrations poétiques de Florence Guiraud. D’une simplicité et d’une efficacité remarquables, avec son recto encyclopédique et son verso sous forme de nuancier géant (3 mètres 50), Tout en couleurs est une belle introduction à l'univers des couleurs, à découvrir en famille. À partir de 5 ans. U DISPONIBLE À ARAGON

10>11


Des bords de Seine AUX BORDS DE LOI De la capitale à l’ancienne province de Touraine, un voyage immobile au cœur de la France du 18e siècle. Au début du règne de Louis XV, le réseau routier se trouve en piteux état. La seconde moitié du 18e siècle ouvre donc une période de modernisation des routes, avec la réfection des grands axes et la création de voies nouvelles. Ces travaux s’accompagnent d’une extraordinaire activité cartographique. C'est dans ce contexte que naît ce Plan de la route de Paris et de Versailles à Amboise, réalisé entre 1760 et 1770 pour le duc de Choiseul (célèbre homme d’État français qui se retirera dans son château de Chanteloup en Touraine). Tout dans ce manuscrit est exécuté avec finesse : la très belle reliure en maroquin rouge aux armes du duc, la délicate peinture qui orne la page de titre enrichie de mille détails illustrant la carrière politique et militaire du commanditaire, les dessins soignés et colorés des plans.

PLAN DE LA ROUTE DE PARIS ET DE VERSAILLES À AMBOISE [s.n], [s.d.]  Ms 390 UCONSULTABLE SUR DEMANDE À ARAGON.

© Ville du Mans

Au fil des 51 planches, on apprécie aujourd'hui sur ces plans ce que les ingénieurs de l’époque appelaient "l’accompagnement" : plantations d’arbres, jardins, forêts, cultures, demeures et jardins, accidents de relief, rivières et vallons… Tout ce qui borde la route et qui figurait pour partie à titre de remplissage prend ainsi un relief tout particulier. M.-L.V.

entrée libre ›› LE MAGAZINE DES MÉDIATHÈQUES DU MANS ›› AUTOMNE 2015


portfolio

RE

12>13


© Jean-Paul Goude

versus

La vie EN ROSE ? L’année 2015 marque le 100e anniversaire de la naissance d’Édith Piaf. L’occasion pour nous de revenir sur une de ses chansons emblématiques, et particulièrement sur deux de ses innombrables réinterprétations.

On espérait un peu mieux de la part du rebelle Iggy Pop pour cette reprise de "La Vie en Rose". Le morceau commence pourtant bien : les premières notes nous rappellent avec plaisir la version, à la trompette, de Louis Armstrong. Jusqu’à cette 30e seconde où le chanteur commence à entonner de sa voix caverneuse les paroles dans un français plus qu’approximatif. Avec ces voix "auto-tunées" et ces cordes synthétiques, la 2e partie du refrain n'arrange pas les affaires de "l’Iguane". On suppose ici l’envie de créer LA touche romantique française si chère à nos amis d’outre-Atlantique... Malheureusement, la sauce ne prend pas. Après 2 longues minutes, on ressort de cette reprise plus interloqué qu’ébahi.

En 1977, le mannequin et icône de la mode Grace Jones reprend "La Vie en Rose" sur son premier album, Portfolio. À cette période-là, le disco bat son plein et c’est sans surprise que la Jamaïcaine choisit ce genre musical pour s’approprier le morceau. Ce qui aurait pu être une énième reprise "dans l'air du temps" se transforme en fait en une réinterprétation sophistiquée, chaloupée et sensuelle, aux accents de bossa-nova. Utilisée il y a peu pour la publicité d’une célèbre maison de haute-couture, cette version, devenue quasi-intemporelle, est certainement l’une des reprises les plus connues — et l'une des plus réussies — de la célèbre chanson d’Édith Piaf. P.C.

APRÈS Iggy POP Thousand mile inc, 2012

ISLAND LIFE Grace Jones

UDISPONIBLE À ARAGON ET ESPAL

UDISPONIBLE À ARAGON

Island, 1985

entrée libre ›› LE MAGAZINE DES MÉDIATHÈQUES DU MANS ›› AUTOMNE 2015


quoi de neuf ?

Raison & SENTIMENTS Société

BD

Musique

Cinéma

DESSINER, C'EST GAGNER ! À la suite de l’attentat qui a décimé la rédaction de Charlie Hebdo, 50 illustrateurs de la littérature jeunesse s’emparent de 50 mots ayant trait au dessin (caricaturer, se moquer, rêver, inventer, dévoiler, copier, déborder…) pour encourager la liberté d’expression. Un ouvrage collectif, où chaque illustrateur nous livre un dessin noir et blanc prêtant à réfléchir, ou à sourire, ou à réfléchir en souriant. Chaque dessin est surtout un prétexte à échanger en famille sur ce thème d'actualité ! M.G.

VOYAGE IMMOBILE Ce livre est un plan fixe d’un espace, selon le même point de vue, mais à différentes époques. Les animaux étranges et les fleurs disproportionnées du passé et du futur, les habitants (ou passants) de ce lieu à toutes les époques, les petits et les grands événements se suivent et se superposent de façon aléatoire. Ici est une expérience presque silencieuse du temps qui passe et des choses qui apparaissent, changent et disparaissent. Captivant. C.R.

SPLEEN RÉCONFORTANT Sans chercher à impressionner, Marika Hackman brouille les frontières du british-folk avec ses mélodies teintées de sonorités électroniques et électriques. Les textes torturés dissèquent les sentiments amoureux, explorent sans pudeur les recoins obscurs de l’imaginaire. Porté par la voix calme et aérienne de l’artiste, We slept at last nous enveloppe d’une langoureuse mélancolie. P.C.

RÉUNION DE FAMILLE On retrouve dans Tristesse club le même environnement, la même ambiance que dans l'excellent court-métrage Double mixte. Deux frères se rendent aux obsèques d'un père définitivement absent, et y retrouvent une sœur cachée… Certes, ce premier film de Vincent Mariette n'est peut-être pas tout à fait abouti. Mais le ton est là : c'est drôle et tout en finesse, avec un Laurent Lafitte parfait ! À découvrir ! L.L.

QUAND JE DESSINE, JE PEUX DÉPASSER Actes Sud Junior, 2015

ICI Richard MCGUIRE Gallimard, 2015

WE SLEPT AT LAST Marika HACKMAN Dirty Hit, 2015

TRISTESSE CLUB Vincent MARIETTE France, 2014

UDISPONIBLE À ARAGON.

UDISPONIBLE À ARAGON.

UDISPONIBLE À ARAGON.

UDISPONIBLE À ARAGON.

IL EST COMMENT LE DERNIER... ?

© Todd Meier

PRIX PULITZER

La recette d’Anthony Doerr est simple mais efficace : peu de personnages (ici, seulement deux !), des chapitres courts et un sujet "classique" (la Seconde guerre mondiale) mais traité d'un point de vue original. Ces partis-pris rythment la lecture de ce roman et créent une certaine addiction.

tecter et détruire méthodiquement les émetteurs des dissidents et déjouer les activités de la Résistance. De l'autre, le milieu de la joaillerie, où des spécialistes étaient missionnés pour dénicher les moindres trésors cachés dans les foyers français. Au fil des pages, le roman historique se mute ainsi en un récit haletant.

Deux voix Le lecteur suit Marie-Laure, une jeune française aveugle d’une douzaine d’années, réfugiée à Saint Malo et Werner, un Allemand de quinze ans, orphelin et passionné de radio et de télétransmissions travaillant pour la Wehrmacht. En alternant les voix (Werner puis Marie-Laure), Anthony Doerr entremêle avec talent deux destins que tout oppose. On s’attache très rapidement à ces deux personnages que la vie n’a pas épargnés.

Malgré quelques longueurs au début, ce pavé de 600 pages tient toutes ses promesses. Piqué par la curiosité, on se retrouve pris dans un engrenage d’où il est difficile de s’extirper. Les pages défilent à une vitesse folle et l'on regrette presque d'être déjà arrivé au bout de ce roman ! Avec Toute la lumière que nous ne pouvons voir, l'auteur américain réussit un coup de maître : transformer un Prix Pulitzer en véritable page-turner. Du grand art ! Cl.R.

Une intrigue brillante Si l’Occupation et la guerre sont au cœur du roman, l’auteur nous plonge surtout dans deux univers très différents et méconnus. D'un côté, celui des télétransmissions où des brigades spéciales allemandes furent créées pour dé-

TOUTE LA LUMIÈRE QUE NOUS NE POUVONS VOIR ANTHONY DOERR

Albin Michel, 2015 UDISPONIBLE À ARAGON, ESPAL ET SAULNIÈRES.

14>15


CLIMAT incertain Avec la tenue, en décembre à Paris, d'une Conférence mondiale (aussi connue sous le nom de COP21), le climat est un des enjeux majeurs de cette fin d’année 2015.

L

'objectif de la COP21 est colossal mais indispensable : définir des mesures juridiquement contraignantes au niveau mondial, pour maintenir le réchauffement climatique en dessous de 2°C. Mais, il s'agit aussi d'enclencher une prise de conscience collective de cette urgence environnementale... C’est pourquoi le changement climatique est également, cette année, au cœur de la manifestation scientifique Effervescience. À l’occasion de ce temps fort, des expositions et de nombreuses animations sont proposées dans les quartiers Sud du Mans afin de mieux en comprendre les enjeux et les mécanismes. Combat perdu d’avance pour les uns, dernière chance pour les autres, quoi qu’il en soit, le sujet est suffisamment important pour que l’on s’y attarde. A.G.

Quelques références Pour commencer, voici une liste d’ouvrages généralistes pour mieux comprendre le climat et son évolution, dans leur globalité. L’OCÉAN, LE CLIMAT ET NOUS : UN ÉQUILIBRE FRAGILE ? Le Pommier, 2011

UDISPONIBLE À ARAGON. LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE Robert KANDEL Puf, 2009

UDISPONIBLE À ARAGON. ATLAS DE LA MENACE CLIMATIQUE Frédéric DENHEZ Éd. Autrement, 2005

UDISPONIBLE À ARAGON. HISTOIRE HUMAINE ET COMPARÉE DU CLIMAT Emmanuel LE ROY LADURIE Fayard, 2004

UDISPONIBLE À ARAGON.

entrée libre ›› LE MAGAZINE DES MÉDIATHÈQUES DU MANS ›› AUTOMNE 2015

Des questions ? Le sujet est vaste et source de nombreuses polémiques. Les documentaires suivants, par leur approche claire et synthétique, vous apporteront sûrement quelques réponses… CLIMAT : 30 QUESTIONS POUR COMPRENDRE LA CONFÉRENCE DE PARIS Pascal CANFIN, Peter STAIME Les Petits Matins, 2015

UDISPONIBLE À ARAGON. INCERTITUDES SUR LE CLIMAT Katia et Guy LAVAL Belin, 2013

UDISPONIBLE À ARAGON. CLIMAT, LE VRAI ET LE FAUX Valérie MASSON-DELMOTTE Le Pommier. 2011.

UDISPONIBLE À ARAGON.


séance de rattrapage

Climat et citoyenneté

Climat, météo et... fiction

Pour les plus jeunes

Envie d’agir ? La question du climat soulève la responsabilité de chacun face au changement annoncé. Quels sont les gestes à privilégier, notre mode de vie quotidien peut-il avoir un impact sur le changement climatique ?

Le climat a toujours enflammé l’imagination des hommes. Découvrez les liens complexes qu’entretiennent les écrivains avec la météo, ou encore les diverses théories et hypothèses, passées et futures, élaborées à son sujet. Toutes fantaisistes ? Pas si sûr…

Loin de la polémique et des débats inaccessibles, des livres pour s’informer en toute clarté, à partir de 6 ans.

LA PLANÈTE SE RÉCHAUFFE : COMPRENDRE POUR MIEUX LUTTER Patrice DREVET Chêne, 2007

LA PLUIE, LE SOLEIL ET LE VENT : UNE HISTOIRE DE LA SENSIBILITÉ AU TEMPS QU’IL FAIT Aubier, 2013

UDISPONIBLE À ARAGON.

UDISPONIBLE À ARAGON.

LE CLIMAT CHANGE, ET NOUS ? Laurent TURPIN Spécifique, 2007

TERRES D’AVENIR : DE L’URGENCE BIOCLIMATIQUE AUX RÊVES DE DEMAIN Yannick MONGET Éd. La Martinière, 2009

UDISPONIBLE À ARAGON ET SUD. LES CLÉS DE LA PLANÈTE : AGIR POUR LA TERRE. Milan, 2007

UDISPONIBLE À ARAGON ET SUD. CHANGEMENT CLIMATIQUE : COMPRENDRE ET AGIR Sabine RABOURDIN Delachaux et Niestlé, 2005

UDISPONIBLE À ARAGON.

UDISPONIBLE À ARAGON ET SUD. L'HOMME FACE AU CLIMAT: L'IMAGINAIRE DE LA PLUIE ET DU BEAU TEMPS Lucian BOIA Les Belles Lettres, 2004

UDISPONIBLE À ARAGON.

LE CLIMAT Georges FETERMA Actes Sud Junior, 2014

UDISPONIBLE À ARAGON. LE CLIMAT DE NOS ANCÊTRES À VOS ENFANTS Bérengère DUBRULLE Le Pommier, 2013

UDISPONIBLE À ARAGON. MÉTÉO ET CLIMAT, CE N’EST PAS LA MÊME CHOSE ! Christophe CASSOU Le Pommier, 2013

UDISPONIBLE À ARAGON. 1, 2, 3 SOLEIL : LA TERRE SE RÉCHAUFFE Florence THINARD Gallimard Jeunesse, 2010

UDISPONIBLE À ARAGON.

Retrouvez également nos sélections en octobre à la médiathèque Sud et en décembre à la médiathèque Aragon.

16>17


3 questions à...

Patrick PÉCHEROT

auteur de polars

Un nouveau roman (Une plaie ouverte) qui paraît pour les 70 ans de la "Série noire" : une double occasion de rencontrer Patrick Pécherot

VOUS PUBLIEZ VOS LIVRES DANS LA "SÉRIE NOIRE". QU'APPRÉCIEZ-VOUS DANS CETTE COLLECTION? Qu’elle soit, justement, une vraie collection ! C'est-à-dire inscrite dans la durée, avec tout ce que cela comporte de références, de patrimoine constitué au fil du temps, d’évolutions, de capacité à découvrir et à se renouveler. Gravée dans la mémoire collective, jamais sage pour autant, depuis 70 ans, la "Série noire" ne cesse d’explorer, de coller à son temps, de dénicher de nouvelles plumes et de faire émerger des auteurs… POURQUOI AVOIR CHOISI D'ÉCRIRE DES ROMANS POLICIERS HISTORIQUES ? Même si la plupart de mes romans se situent dans la première moitié du 20e siècle, je ne me définis pas comme un auteur de romans historiques. Si mes récits prennent forme dans telle ou telle période de l’Histoire, c'est avant tout en raison de l'influence de figures, de milieux ou d'événements sur mon parcours personnel. Le passé m’intéresse comme un terreau dans lequel nous plongeons nos racines. À l’heure de l’immédiateté, j’y vois peut-être une façon de garder la mémoire des choses. COMMENT EST NÉ VOTRE DERNIER ROMAN "UNE PLAIE OUVERTE" ? Le roman est né d’une conversation avec Aurélien Masson, le responsable de la "Série noire". Il m’a demandé si j’étais partant pour une nouvelle "Série noire" et pour la situer durant la Commune de Paris. Il était curieux de voir ce que j’en ferais. L’exercice m’a tenté et m’a poussé à emprunter des chemins auxquels je n’aurais pas forcément pensé. Comme j’aime beaucoup les chemins de traverse, j’ai eu envie de les croiser avec ceux du Far West américain. Les uns comme les autres étaient empruntés par des gens qui avaient des rêves plein la tête. Le titre du roman est un vers du "Temps des cerises", il évoque ces instants de bonheur fugace qui, le temps passé, laissent place à la mélancolie. J’ai trouvé qu’il collait bien avec mes personnages et mon récit. Propos recueillis par C.C. u RENCONTRE AVEC PATRICK PÉCHEROT Jeudi 26 novembre > 18h30 > ARAGON u UNE PLAIE OUVERTE Patrick PÉCHEROT Gallimard, 2015.

UDISPONIBLE À ARAGON, ESPAL, SAULNIÈRES ET VERGERS.

entrée libre ›› LE MAGAZINE DES MÉDIATHÈQUES DU MANS ›› AUTOMNE 2015


en magasin

Philippe SARDE

BELMONDO en musique

Nos médiathèques recèlent de trésors cachés, qui ne sont pas forcément présents en rayon mais toujours empruntables... La preuve avec les bandes originales de Flic ou voyou et Le Guignolo, fruits de la collaboration Lautner-Sarde-Belmondo.

P

hlippe Sarde a composé une quinzaine de bandes originales pour les films de Georges Lautner. Cette collaboration dépasse le simple cadre de la commande. La musique n'est pas ici une simple illustration sonore : elle rythme l'intrigue et épouse les soubresauts du scenario. À la fin des années 70, Philippe Sarde et Georges Lautner forment ensemble un "tandem de choc" au service de leur 3e complice : Jean-Paul Belmondo.

Pour la bande originale de Flic ou voyou (1979), Sarde réunit un quatuor de musique classique et des grandes pointures du jazz (dont Chet Baker). Il cherche à souligner la dualité du personnage incarné par Belmondo : un super flic qui, pour vaincre les truands, utilise leurs méthodes. Dès le générique, le ton est donné : à un motif baroque, répond un motif jazz. Puis, les deux s’affrontent et finissent par se superposer. Pour Lautner, "la musique, enrichie de la personnalité de ses musiciens, évoque bien les différents aspects du film : la dérision, la tension, la tendresse…" Cette réussite a aussi un coût : Flic ou voyou restera, pendant des années, la bande originale la plus coûteuse du cinéma français ! Avec le succès de Flic ou voyou, le trio Lautner-SardeBelmondo se retrouve pour Le Guignolo (1980). Après

le polar, place à la comédie… Dans ce vaudeville d'action, tourné à Venise, toutes les ficelles sont bonnes pour divertir. Comme dans cette scène, où Belmondo, en caleçon à pois, est accroché à un hélicoptère au-dessus de la Cité des Doges ! Contre l'avis de la production, Sarde, soutenu par Lautner, décide de tourner le dos à la mode disco du moment. Il écrit une partition autour d'un grand thème lyrique, magnifié par l'harmonica de Toots Thielmans. La musique enveloppe ainsi de poésie ce film de pur divertissement. "Il fallait y penser, confie Lautner : un harmoniciste du Nord, bruxellois, sur des images d’Italie…, des envolées de sentiments sur une séquence d’action". 35 ans après son enregistrement, ce parti-pris donne un joli supplément d'âme à cette bande originale. Stéphane Lerouge, restaurateur de deux bandes originales de films, a choisi de réunir, en 2000, ces deux productions pour lancer la collection "Écoutez le cinéma". Une raison de plus pour les (re)découvrir ! D.L. FLIC OU VOYOU / LE GUIGNOLO Philippe SARDE Universal, 2000 U DISPONIBLE À ARAGON.

18>19


nous avons AIMÉ Nous avons sélectionné pour vous ces documents qui nous ont marqués, dans des univers ou des domaines très différents. Vous pouvez retrouver ces coups de cœur (et beaucoup d’autres !) dans les médiathèques du réseau. N’hésitez pas !

Roman policier

Couleur,

COULEURS

Album Couleur,

COULEURS

BD TRAIT POUR TRAIT Pierre et Grégoire décident d’échanger leurs identités afin d’avoir de meilleures notes à leur examens. Tout se passe bien jusqu’à ce qu’une ancienne connaissance de Grégoire arrive dans le même cours que lui, cours auquel il assiste en tant que Pierre. Il doit alors se débrouiller pour que la tricherie ne soit pas dévoilée… Une bande-dessinée très originale entièrement réalisée au Bic 4 couleurs et remplie de clin d’œil artistiques. C.R. QUATRE COULEURS Blaise Guinin Vraoum !, 2014 UDISPONIBLE À ARAGON ET SAULNIÈRES.

Roman

INTERACTIF Une fois encore, Lucie Félix nous étonne avec ce magnifique album qui fonctionne sur l’idée de puzzle. Dès la première page, l’enfant et même le tout-petit sont invités à se saisir d’une forme, un rond (une balle rouge ?) pour l’encastrer, page suivante, dans l’emplacement prévu à l’intérieur d’une paume de main jaune. À chaque page, par le geste, l’enfant découvre de nouveaux verbes et de nouvelles images du quotidien qui font naître des mots, des échanges entre l’adulte et l’enfant. Un livre-jeu efficace, aux couleurs franches, au graphisme simple, plein de poésie. À manipuler sans modération. C.T. À partir de 2 ans.

LE CHANT DES CRIQUETS Rukhsana, jeune journaliste, vit à Kaboul sous le régime des Talibans. Toute distraction est interdite par le régime, sauf les exécutions publiques et le cricket. Le gouvernement promet que la meilleure équipe pourra s'entraîner au Pakistan, promesse de liberté pour tous les jeunes Afghans. Rukhsana, joueuse de cricket pendant ses études en Inde, devient le coach de ses cousins. Mais comment entrainer efficacement son équipe dans un pays où la place des femmes est "à la maison ou dans la tombe"? Ce roman nous replonge dans les terribles années 1996-2001 et brosse le portrait d'une jeune femme volontaire, astucieuse et profondément attachée à son pays. À dévorer ! C.A.

PRENDRE & DONNER Lucie FELIX Les Grandes personnes, 2014

LE CRICKET CLUB DES TALIBANS Timeri N. MUNARI Mercure de France, 2014

UÀ CONSULTER À ARAGON.

UDISPONIBLE À ARAGON, SUD ET SAULNIÈRES.

entrée libre ›› LE MAGAZINE DES MÉDIATHÈQUES DU MANS ›› AUTOMNE 2015

LIGNES AMÈRES En Angleterre, Claudia, assistante sociale, file le parfait amour avec James, son mari militaire, souvent absent et déjà père de garçons jumeaux nés d’un précédent mariage. Enceinte et presque au terme de sa grossesse, Claudia se met en quête de la baby sitter idéale. Arrive Zoé Harper, personnage à multiples facettes, un brin étrange mais qui se veut rassurante et bien sous tous rapports... Claudia doute et devient suspicieuse. Parallèlement, des meurtres de femmes enceintes sont commis dans la région. Un couple d’inspecteurs, tant à la scène qu’à la ville, est dépêché sur le terrain. Un suspense bien tenu grâce à la construction d’histoires croisées mêlant d’autres personnages distillant une atmosphère pesante. Un premier roman policier remarquable. M.F. LES MÈRES Samantha HAYES Cherche midi, 2013 UDISPONIBLE À ARAGON, SAULNIÈRES ET VERGERS.

Société SOUS COUVERTURE Bien que publié en 1961, Dans la peau d’un noir n’en finit pas de résonner à travers l’Histoire. Il faut dire que le synopsis du récit autobiographique a de quoi bouleverser. John Howard Griffin, journaliste, marié et père de deux enfants, décide un jour de se transformer en noir pour comprendre le quotidien des afro-américains dans le Sud des États-Unis. Tout est-il authentique ? Difficile à dire. Une chose est sûre : l’œuvre est captivante et facile à lire. Elle a probablement coûté la vie à son auteur vu le procédé de transformation utilisé. À découvrir. A.S. Retrouvez d’autres chroniques sur le webzine des jeunes manceaux : VITAV-LEMANS.FR

DANS LA PEAU D’UN NOIR John Howard Griffin Gaillmard, 1963 UDISPONIBLE À ARAGON.


lu & approuvé

CETTE PAGE EST AUSSI LA VÔTRE ! SI VOUS AUSSI, VOUS VOULEZ PARTAGER AVEC NOUS QUELQUES INSTANTANÉS (RENCONTRES, PHOTOS "DÉCALÉES", FOUS RIRES...), CONTACTEZ-NOUS ! media.info@lemans.fr

Classique TROPIQUES LYRIQUES 1783, la mode est à l’exotisme. Grétry "surfe" sur cette vague et compose une œuvre où se mêlent l’opéra-ballet, l’opéra comique et la tragédie. L’influence des airs est tour à tour française, italienne et allemande. Bref, la diversité est le maître mot de cet opéra. Les contemporains de Grétry y trouvèrent sans doute matière à satisfaire leurs exigences puisque, créé le 30 octobre 1783 à Fontainebleau, l’œuvre fut l’objet d’environ 500 représentations, sans grandes interruptions, jusqu’en 1829. Petite anecdote : l’air "La victoire est à nous " connaîtra son heure de gloire comme marche militaire célèbre sous l’Empire. J.M.

Voyage Pop-Folk EN APESANTEUR Le CD déposé dans la platine, les arpèges démarrent. Tout est plaisant, la voix de Sufjan Stevens se pose sur les notes de guitares, des chœurs, un piano et voilà que tout (re) commence. Après 5 années d'absence, le retour du barde de Detroit enchante immédiatement. Les chansons arrêtent le temps, qui devient comme suspendu. Magnifique album de deuil familial, Carrie & Lowell caresse l’horizon et fait couler quelques larmes le long de nos joues encore chaudes de l'été 2015. O.B.

LA CARAVANE DU CAIRE A.-E.-M. GRÉTY Outhere, 2014.

CARRIE & LOWELL Sufjan STEVENS Asthmatic Kitty, 2015

UDISPONIBLE À ARAGON.

UDISPONIBLE À SUD.

ALLER-RETOUR Ni beau livre, ni guide touristique, ce petit ouvrage est pourtant un grand plaisir de lecture, tant on apprend plein de choses surprenantes sur la vie quotidienne tokyoïte ! On y découvre le journal tenu par une Française expatriée au Japon pendant 3 ans, puis, dans la même veine, celui - fictif cette fois-ci d’une Japonaise tout juste débarquée à Paris pour une année. Illustré par de nombreuses images prises sur le vif (qui ne manquent pas de piquant et surtout d’humour !), ce livre est vraiment très rafraîchissant et dépaysant au possible ! C.D. PARIS-TOKYO. ALLO LA TERRE ? Nadège FOUGERAS Hachette, 2013 UDISPONIBLE À ARAGON.

Comédie dramatique

Documentaire

PARI(S) AMOUREUX Meg et Nick, un couple de sexagénaires anglais, ont décidé de se retrouver à Paris pour célébrer leurs trente années de mariage, en souvenir de leur lune de miel. Le temps d'un weekend, ils vont redécouvrir la ville et se redécouvrir euxmêmes. Entre l’angoisse de la solitude, de la vieillesse et du désamour, ce couple bobo va tenter de raviver la flamme. Touchant et réjouissant à la fois ! L.G.

(DÉ)CHARGE SALUTAIRE À quoi sert le cinéma documentaire ? En filmant la destruction progressive de l’environnement d’un village turc sur les bords de la Mer noire, le réalisateur Fatih Akin donne des éléments de réponse très concrets. Ici, le maire et les villageois sont impuissants face à l’aménagement d’une décharge. Pendant 5 ans, la caméra montre leur combat et leurs espoirs. Mais, inexorablement, les déchets arrivent… Un film coup de poing. L.L.

UN WEEK-END À PARIS Roger MICHELL GB, 2014

POLLUTING PARADISE Fatih AKIN All., 2012

UDISPONIBLE À ARAGON, SUD ET SAULNIÈRES.

UDISPONIBLE À ARAGON.

20>21


si vous voulez mon avis

Romero

ZOMBIE N°1 S'ils jouent à nous faire peur (ou à nous faire rire !), les films de zombies véhiculent aussi un imaginaire riche de sens. Décryptage avec le fondateur du genre : George A. Romero.

L

es films de zombies racontent la fin de l’humanité. Ils sont en quelque sorte précurseurs des films catastrophes, à la différence que le danger ne vient pas d’un événement qui nous dépasse (comme un dérèglement climatique) mais des hommes eux-mêmes. Les premiers films réalisés en 1930 (comme White zombie de Victor-Hugo Halperin) suivent un scénario identique : basé sur le mythe vaudou, un personnage puissant asservit ses semblables en les empoisonnant et les transforme en zombies.

Il faut attendre 1968 et La nuit des morts-vivants de Georges A. Romero pour que l'intrigue évolue et le genre se constitue. Ici (et dès lors), on ne sait pas ce qui a provoqué l’apparition des zombies… Avec Zombie ou Le jour des morts-vivants, Romero compose un véritable cycle (six films sur une période de 40 ans), dans lequel il a fixé les règles et les canons du genre. Il y dresse

un portrait sombre et acerbe de son pays, où les zombies sont en quelque sorte des miroirs du peuple américain... À la différence des autres films d’horreur, il n’y a pas de happy end, pas de retour à la vie normale. "Après tout, estce que cela en vaut le coup ?" interroge la voix off dans la fin du film Chroniques des mortsvivants. Ici, les hommes ne sont pas forcément meilleurs que les zombies ! Avec George A. Romero, le cinéma d’horreur prend une autre dimension : il devient politique, en utilisant l'imaginaire zombie comme caisse de résonance d'une société qui va mal. D’autres réalisateurs s’inspirent du cycle des zombies de Romero, comme Zack Snyder dans le remake de Zombie intitulé L’armée des morts (2004). Edgar Wright avec Shaun of the dead (2004) et Ruben Fleischer avec Bienvenue à Zombieland (2009) en tirent d’excellentes parodies. Aujourd'hui, le genre a essaimé et rassemble une large

entrée libre ›› LE MAGAZINE DES MÉDIATHÈQUES DU MANS ›› AUTOMNE 2015

communauté de fans. Il navigue entre séries Z et séries TV (comme Walking dead, adaptée du comics de Robert Kirkman) et a trouvé dans le multimédia un nouveau terrain de jeu (Resident Evil). L.L.

u CINÉ-CONCERT "THE RIDING DEAD" ven. 30 octobre > 18h30 > ARAGON. u CYCLE "ROUGE SANG POUR SANG" mer. 12 décembre, 16 janvier, 13 février et 12 mars > 15h > ARAGON.

POUR ALLER PLUS LOIN Visionnez la conférence de Philippe Rouyer (critique de cinéma) "Apocalypse zombie : fin du monde et morts-vivants chez Romero" en scannant le code ci-dessous.


sortie de secours

LE "U"

rampe sonore

20syl a décidé d’allier l’électro et le skate, en créant une rampe musicale. Une installation inédite à découvrir lors du festival Bebop.

L

e Nantais Sylvain Richard, plus connu sous le nom de 20syl, est un hyperactif touche-à-tout, à la fois compositeur, DJ, MC, graphiste ou encore producteur au sein des groupes Hocus Pocus et C2C. Diplômé des Beaux Arts et passionné de glisse urbaine, 20syl rêvait de réunir ses deux passions. En collaboration avec la Région Pays de la Loire, il a imaginé et créé une rampe musicale interactive. À ses côtés, une équipe de développeurs, plasticiens, techniciens et musiciens ont mis au point un dispositif inédit qui, sous chaque glissement des skateurs, joue les sons que l’artiste a spécialement composés. Cette installation explore ainsi le rapport du geste sportif à la création artistique dans les musiques électroniques. Le mouvement répétitif et cinétique est déterminé par l’objet : la courbe physique devient la boucle sonore. En composant et décomposant le rythme, en déstructurant des arrangements initialement binaires, le skateur est le musicien et la rampe l’instrument : le digital redevient humain un instant. La rampe n'est pas seulement un objet sonore, mais aussi un support visuel. Afin de mettre en évidence l’interaction entre le mouvement et le son, des pictogrammes graphiques animés sont projetés sur la surface et permettent de matérialiser les zones (inter) actives. Après une résidence à Stereolux (Nantes), cette installation baptisée le "U" est présentée dans six salles de concerts de la région cet automne. Au Mans, la rampe sonore est accueillie pendant le festival Bebop, où elle sera testée par les riders du Skatepark Le Spot. A.M.

u INSTALLATION "LE U : RAMPE SONORE" du 4 au 7 novembre > L'OASIS (Centre des expos) Et aussi : u EXPOSITION "COSMIC RIDER" > du 1er au 8 novembre > LE SILO u FILM "SKATEBOARD STORIES" > jeu 5 novembre > CINÉMA LE ROYAL

22>23


SOMMAIRE 11 ///

[8]

automne 2015

DÉCRYP TAGE

Couleur, couleurs

[12]

PORTFOLIO

[2]

ÉDITO

Des bords de Seine aux bords de Loire

[3]

INSTANT -ANÉS

[4] C'EST DANS

L’AIR

[6] CÔTÉ

PUBLIC

Toussaint l'ouverture

[14]

VERSUS

La vie en rose ?

[15] QUOI DE

NEUF ?

[18]

QUESTIONS À...

Patrick Pécherot, auteur de polars

[19] EN

MAGASIN

Philippe Sarde : Belmondo en musique

[20]

LU

ET APPROUVÉ

[22] SI VOUS VOULEZ

MON AVIS

Romero, zombie n°1

[23]

SORTIE DE SECOURS

Le U : rampe sonore

[16]

SÉANCE

DE RATTRAPAGE Climat incertain

Entree libre n°11  
Entree libre n°11  

Le magazine des médiathèques du Mans (nouvelle formule) - automne 2015

Advertisement