Page 1

Bibliographie

Section Jeunesse

BIENVENUE

EN GUYANE FRANÇAISE !

Exposition & Bibliographie Septembre 2013


LA GUYANE

La Guyane française, est un département et région d’outre-mer (DOM-ROM, ou DROM). Elle est située sur la côte nord-est de l’Amérique du Sud et, est bordée au nord par l’océan Atlantique, au sud et à l’est par le Brésil, à l’ouest par le Suriname. Son chef-lieu est Cayenne.


SON RELIEF Son relief est dans l’ensemble peu hospitalier. L’intérieur des terres est un gigantesque plateau entièrement recouvert par la forêt vierge, qui descend en gradins vers l’océan Atlantique. La végétation de la Guyane française, de type équatorial, comprend une vaste forêt pluviale sempervirente* des mangroves* sur le littoral et de la savane noyée (ripri) et boisée (savane haute) dans les régions où la forêt a été défrichée.

SON CLIMAT Le climat est également de type équatorial, influencé par les alizés du nord-est et du sud-est, ainsi que par les courants chauds de l’Atlantique. La pluviosité est très forte, sa moyenne annuelle atteignant 3 200 mm, et la température moyenne du département ne descend jamais en dessous de 17 °C.


*Forêt sempervirente : La forêt sempervirente est l’un des types de forêt tempérée. Elle se caractérise par des peuplements d’arbres au feuillage persistant dans les zones tempérées aux étés chauds et aux hivers doux. Souvent, le sol de ces forêts est pauvre en nutriments.

*Mangroves : Ecosystème fragile caractéristique des littoraux tropicaux. Les mangroves, principalement constituées de palétuviers (possédant des racines échasses) sont situées dans la zone de balancement des marées, elles sont très utiles pour la protection des terres et pour l'accroissement de la production piscicole (crevettes, poissons).


SA POPULATION La population guyanaise est essentiellement composée de Créoles, issus du métissage entre les esclaves africains travaillant dans les plantations et les immigrants européens. Le département compte également une petite minorité amérindienne qui appartient à trois groupes linguistiques différents : Arawak, Caraïbes et TupiGuarani (langues amérindiennes). Les Indiens de la Guyane française vivent principalement de la pêche et de la chasse, dans les terres intérieures isolées et sur le littoral. Peu touchés par la civilisation, en raison des difficultés de pénétration dans la dense forêt équatoriale, ces groupes (Galibi, Arawak et Palikou sur le littoral, Wayana, Wayapi et Oyana dans la forêt) ont conservé leurs cultures et traditions. Les descendants des « nègres marrons » (esclaves fugitifs) et des esclaves libérés en 1848 ont formé des communautés nomades et semi-nomades, comme les Boni, cultivateurs, les Paramaka et les Djuka, chasseurs et pêcheurs établis également au Suriname.


Documents disponibles à la médiathèque… Documentaires Compte à rebours à Kourou / Isabel Santos ; dessins de Pascale Bougeault. – Ed. Albin Michel jeunesse / Cité des Sciences et de l’Industrie, 1992. 629.4 SAN La Guyane / texte de Marie-Hélène Loubatié ; ill. de Guy Lillo. – Ed. Grandir, coll. « Les Terres des hommes », 2007. 988 LOU Kayodé : une communauté amérindienne en Guyane / Patrice Olivier. – Association terra Incognita, coll. Solidarité-Jeunesse, 2008. 988 OLI Guyane française [DVD] / réal. De Philippe Tourancheau. -Gédéon programmes, 2008. 918.8 GUY (Espace Image-Son)


Contes Les ailes de Kayak / Marc Cantin ; ill. de Jérôme Brasseur. – Ed. Grasset jeunesse (coll. Lampe de poche), 1999. C CAN a

12 contes de Guyane / Yves-Marie-Clément ; ill. de Daniel Pudles. – Ed. Castor Poche Flammarion, 1999. C CLE d

L’Origine des Tatous / Rudyard Kipling ; ill. de John A. Rowe ; trad. de Michelle Nikly. – Ed. Nord-Sud, 1995. C KIP o

Tatou-Tatou / Rudyard Kipling ; adapt. par Anne Baraou et ill. par Pascale Bougeault. – Ecole des loisirs, 2000. C KIP t


Contes et récits métissés de Guyane : L’Homme mélangé / Didier Lemaire. – Ed. L’Harmattan (coll. « La Légende des Mondes »), 1998. C LEM c

Romans Meurtre à la crique / Yves-Marie Clément ; ill. de Bruno Pilorget. – Ed. Castor Poche Flammarion, 1997. R CLE m

La Malédiction du corbeau / Jean-Paul Nozière ; ill. de Philippe Mignon. – Ed.Bayard (coll. Je Bouquine), 1992 R NOZ m


Albums Petite enfance La Chanson de la mer / Sheridan Cain ; Norman Burgin. – Ed. Mijade, 2000. A CAI

Nora la petite tortue / Olivier Denizet ; Véronique Mazière. – Ed. GautierLanguereau, 1994. A DEN

Revues « Kourou, port spatial de l’Europe » In : Science & Vie Junior n°270 (mars 2012) « Opération Guyane » In : Géo Ado n°114 (août 2012)


PANORAMA DES ANIMAUX DE GUYANE


LES ARAIGNÉES C’est une PHONEUTRIA, araignée extrêmement agressive, son venin neurotoxique est un danger mortel pour l'homme, bien plus que la majorité des serpents de Guyane. La MATOUTOU est le surnom guyanais de l'Avicularia avicularia, araignée faisant partie du sous-ordre des mygales. Elle peut atteindre 12 cm d'envergure, avec un corps pouvant atteindre 6 cm de long. Elle vit environ 8 à 12 ans. Son comportement est plutôt arboricole : on la trouve dans les arbres, sur les feuilles de plantes épiphytes, sous les toitures. Il s’agit d’une espèce très répandue en Guyane, et souvent domestique. Elle cohabite volontiers avec l'homme et chez l'homme.


LA TORTUE LUTH La TORTUE LUTH est la plus grosse tortue marine, mais c'est aussi la plus grosse d'une manière générale, et la plus lourde. Elle peut peser jusqu'à 900 kgs même si la moyenne est de 500 kg pour une longueur d'environ 1m80. Contrairement à la plupart des autres tortues, de terre ou de mer, la tortue Luth ne possède pas d'écailles mais une peau sur des os dermiques. Sa protection est assurée par un épaississement de la peau, formant ainsi une pseudo carapace lisse avec l'aspect du cuir. La couleur de sa peau est d'un bleu très foncé. Son corps est parsemé de petits points blanchâtres. Cette tortue fréquente tous les océans de la planète et peut vivre 50 ans. Elle peut plonger


jusqu'à plus de mille mètres de profondeur et rester 80 minutes sans respirer. Malheureusement, sa survie est menacée par le braconnage (en particulier des œufs), les filets de pêche, et la pollution. Se nourrissant principalement de méduses, elle peut avaler des morceaux de sacs plastiques qu'elle aura confondus avec sa pitance habituelle. Elle peut avaler quotidiennement une quantité de méduses égale à son poids. La plage des Hattes à Awala Yalimapo au nord ouest de la Guyane, près de Mana, est le plus important lieu de ponte au monde. Les tortues Luth préfèrent venir pondre la nuit environ deux heures avant la marée haute. La tortue Luth grimpe jusqu'au sommet de la plage, là où la mer n'arrive pas, balaie le sable et creuse un trou d'environ 80 cm, pond, rebouche le trou, le


camoufle en pivotant sur ellemême et repart à la mer. La tortue Luth peut pondre jusqu'à 1000 œufs dans une même année. L'incubation dans le sable dure entre 60 et 70 jours, à une température de plus de 26° C. Entre 26 et 30°, l'incubation est classique avec un mélange de mâles et de femelles. Au-dessus de 30° C, les nouvelles tortues ne seront que des femelles. Lors de l'éclosion, les petites tortues mesurent à peu près 7 cm et pèsent 25 gr. Elles sont menacées par des prédateurs qui sont nombreux : chiens errants, crabes, oiseaux et mammifères. Une fois dans l'eau, elles sont aussi menacées par les gros poissons et autres pieuvres. On estime qu'une tortue sur mille réussit à atteindre l'âge adulte.


LE TAPIR C'est le plus gros des mammifères terrestres sud américain. Plutôt craintif, LE TAPIR ou MAÏPOURI est un herbivore vivant exclusivement en forêt. Il passe la plupart de son temps dans l'eau, peut être afin de se soulager de son poids, mais aussi, par simple plaisir. Il nage très bien et traverse les fleuves importants sans difficulté. L'eau lui sert aussi de refuge en cas d'attaque du jaguar son prédateur attitré.

Il mesure environ 2 mètres de long pour une hauteur au garrot de 1 mètre, et peut peser jusqu'à 300 kg. Sa lèvre supérieure, légèrement allongée ressemble à une courte trompe, elle lui sert à attraper les feuillages dont il se nourrit. Il possède


4 doigts aux pattes avant et 3 aux pattes arrière. Le Maïpouri ou Tapir fait partie de la famille des rhinocéros, chevaux, ânes et zèbres. Les tapirs sont solitaires et nocturnes, ils possèdent un odorat excellent, mais sont quasiment aveugles. Ils communiquent entre eux par de courts sifflements, qui sont d'ailleurs imités par les chasseurs pour les attirer. Aujourd'hui, le Maïpouri est de plus en plus rare, il reste chassable mais non commercialisable. La femelle ne met bas qu'un petit tous les 13 mois, qu'elle garde sous sa protection au moins un an. Son habitat diminue de plus en plus et le faible taux de reproduction ne permet plus de compenser les pertes.


LE TATOU Le TATOU est un mammifère d'Amérique tropicale et subtropicale. La carapace sur le dos des tatous est formée de plaques osseuses articulées recouvertes de corne. Elles recouvrent la totalité du dos de l’animal, du front jusqu’à la queue, surface externe des membres comprise. En cas de danger, ils peuvent se rouler en boule. Animaux terrestres, parfois fouisseurs, ils creusent un terrier à la façon d’une taupe. Le terrier dispose de plusieurs voies d’accès. La galerie principale est tapissée avec un lit de feuilles.


L’AGOUTI Les AGOUTIS ont des oreilles courtes, presque pas de queue et une fourrure brun doré/roussâtre, qui varie d'un endroit à l'autre du corps, de longues pattes à l'arrière et de courtes pattes à l'avant. Il mesure entre 40 et 60cm de long et pèse de 2,27 à 4 kg. Il vit de 13 à 20 ans. L'Agouti est un animal herbivore. Il se nourrit de fruits tombés par terre, de racines et de feuilles vertes. C’est un mammifère rongeur, apprécié pour sa chair, et détesté dans les zones agricoles pour les dégâts qu'il commet. L’ agouti est chassé, bien qu’il soit un d'important disperseur de graines dans les forêts tropicales humides. En effet, il collecte des graines puis les enterre dans des cachettes, éparpillées sur des étendues relativement larges. Une bonne partie des graines cachées seront abandonnées et germeront, à une distance raisonnable de l’arbre parent.


LE JAGUAR Le JAGUAR est un félidé qui appartient au groupe des grands félins du genre Panthera, comme le lion, le tigre ou la panthère. Il est le 3ème des grands félins après le Tigre d'Asie et le Lion d'Afrique Il est le seul félin de la planète à inclure énormément de reptiles dans son alimentation. : Caïmans, lézards, serpents, tortues terrestres et de rivières. Il mange aussi des tapirs, cochons des bois, biches, et poissons. Le jaguar est un chasseur opportuniste. Il chasse en solitaire dans les forêts denses, près des cours d’eau, dans lesquels il lui arrive assez souvent de pêcher. Il ne grimpe dans les arbres que pour se reposer ou déguster une petite proie. Sa puissance lui permet de s’attaquer à des proies trois à quatre fois plus grosses que lui.


Il peut atteindre le poids de 140 kg pour les mâles ! Un Jaguar nage fort bien et adore le faire. On sait que le jaguar vit de jour comme de nuit, au gré de ses appétits. Contrairement à la panthère, on n’a jamais vu un jaguar attaquer l’homme. Aucune attaque officielle de jaguar n'a à ce jour été répertoriée dans le département. Il est interdit de faire tout commerce de cet animal A part l’anaconda, le seul prédateur du jaguar est... l’homme. Il existe en Amérique latine des lois visant à protéger le jaguar. Cependant, la plus grande menace est surtout la destruction de l’habitat. Les jaguars se partagent des territoires variant de 10 à 168 km2 suivant la densité des proies. Ils vivent en solitaire dans la forêt tropicale et principalement en Amérique du Sud. Ils montrent une préférence marquée pour les zones humides ; fleuves, lacs et criques.


LES SAÏMIRIS (OU SINGES-ECUREUILS) Cet animal se nomme SAÏMIRI (saïmiri sciureus du nom latin) ou singe-écureuil. Il mérite son surnom car il gambade à quatre pattes dans les arbres tout comme le petit rongeur de nos forêts. C’est un petit singe qui ne pèse pas plus de 800 grammes. Les saïmiris vivent au sein de grands groupes de 20 à 60 individus. Il arrive même que certains de ces groupes soient constitués par plus de 300 animaux. Ils mangent principalement des fruits et des insectes mais aussi des mollusques, des grenouilles arboricoles, des araignées, des bourgeons succulents, des graines et même des petits oiseaux. Ils sont donc omnivores. Ces primates utilisent toujours les mêmes voies de passage dans leurs quêtes de nourriture.


LES SERPENTS

BOA COOK

BOA CONSTRICTOR

COULEUVRE

ANACONDA

BOA EMERAUDE


LES CAÏMANS

LES SINGES L'ATELE NOIR

LE SAKI A FACE BLANCHE


LE TEMBÉ , L’ART GUYANAIS, L’ART DE LA COMMUNICATION….. Il est composé de dessins géométriques effectués à la règle et au compas, qui s’entrelacent et représentent ainsi des symboles. Le Tembé épouse différents supports : le kopo (le triangle de la maison), la tête de pirogue, la pagaie et les façades de maisons. Le Tembé s’appuie sur un code de couleur : Le noir représente la terre, Le blanc représente la femme, la beauté, Le rouge représente le sang, l’homme, Le jaune représente le soleil, le feu, Le bleu représente la terre, le ciel, l’eau, Le vert représente la nature, Le gris représente la pluie, la nuit, Le noir et le jaune servent aux contours et aux entrelacs.


Quelques exemples d’art Tembé :


COLORIAGE


Biblio guyane  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you