Page 1

Pluri ... ELLES

2010


Pluri ... ELLES

3


4 Entre vos mains, voici une

bibliographie conçue et écrite par

des bibliothécaires qui, au cours de leurs échanges, ont toujours appliqué la fameuse règle de grammaire du « masculin qui l’emporte sur le féminin ». Mais puisque le sujet est

la femme, pourquoi ne

pas, le temps d’une lecture, bousculer les usages et inverser la règle ? Et voilà pourquoi, intriguées, narquoises ou passionnées mais averties, lectrices ou lecteurs, vous lirez ces pages qui, par ces « e » volontairement soulignés, vous paraîtront enfin naturelles ou au contraire dérangeantes… LÉGENDE : Pour les documentaires, les bandes dessinées et les vidéos, le titre apparaît en premier et en gras ; pour les ouvrages de fiction, c’est le nom de l’auteur qui figure en premier. Jeunesse Bande dessinée Musique Cinéma

Album


5

Édito

2010, le Département du Nord et ses équipements culturels mettent les femmes à l’honneur ! Pendant toute l’année

Pour sa part, la Médiathèque départementale présente cette bibliographie, « Pluri … Elles ». Elle a sélectionné des livres, des spectacles, des films ou des conférences. Elle met à disposition des bibliothèques du Nord et de leurs publics tout un panel de documents. Pour cette bibliographie, le choix a été difficile : « Elles » représentent la moitié de l’humanité ! Y sont présentées plusieurs femmes du XXIe siècle à travers des documents écrits,

composés

ou réalisés par elles, toutes contemporaines. Je vous invite à aller à la rencontre de ces femmes qui étonnent, réjouissent, interrogent, créent, explorent ou souffrent ... et continuent à se battre pour être reconnues à l’égal des hommes. C’est, bien sûr, à une artiste du Nord, Michèle LEMAIRE, habituellement connue comme créatrice de tissus, que nous avons demandé d’imaginer la couverture de ce document, réalisée à base de découpe laser, faisant de la bibliographie que vous tenez entre les mains un objet unique.

Bernard DEROSIER Président du Conseil général du Nord


Sommaire Créative(ment) femmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .pages 7 à 17 Textuelle(ment) femmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .pages 18 à 24 Scientifique(ment) femmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .pages 25 à 30 Extrême(ment) femmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .pages 31 à 35 Tragique(ment) femmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .pages 36 à 43 Combative(ment) femmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .pages 44 à 49 Intime(ment) femmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .pages 50 à 57 Celles qu’on aurait aussi aimé vous présenter . . . . . . . . . . . .page 58 6


Créative

(ment)

femmes

Depuis peu de temps, les créatrices sont enfin sur le devant de la scène ! Les femmes dorénavant sont présentes dans tous les domaines de la création : en architecture, au cinéma, en littérature, dans tous les arts plastiques et les arts vivants… Par ailleurs, l’année 2009 a semblé décisive pour les artistes féminines puisque, depuis le 10 mars 2009, le Parlement européen a adopté une nouvelle résolution sur l’égalité des sexes dans les arts du spectacle. Ce chapitre vous invite à rencontrer quelques artistes contemporaines qui, par leur talent, nous convient à ouvrir nos sens et nos esprits à leur vision du monde et font de ce fait avancer l’égalité des sexes.

7


8 ELLES@CENTREPOMPIDOU

: ARTISTES FEMCENTRE

MES DANS LES COLLECTIONS DU

POMPIDOU www.ina.fr/fresques/elles-centrepompidou/Html/PrincipaleAccueil.php

ELLES

PEIGNENT, SCULPTENT,

CRÉENT PLASTIQUEMENT, PHOTOGRAPHIENT, CONÇOIVENT DES OBJETS, DES LIEUX, EXPOSENT…

WOMEN ARTISTS : FEMMES ARTISTES DU XX ET XXI SIÈCLE Taschen, 2003 6,99 Euros E

« Pour la première fois dans un musée et à une échelle jamais atteinte, le Centre Pompidou consacre plus de 8000 m2 de ses espaces de présentation des collections aux femmes, leur impact dans l’art contemporain et les réévaluations récentes de l’histoire de l’art moderne… ». Selon une programmation pluridisciplinaire, c’est une sélection de deux cents artistes femmes, cinq cents œuvres, sur un siècle de création, qui s’offre aux visiteurs et les entraîne aussi bien dans la littérature que dans l’histoire de la pensée, de la danse ou encore du cinéma.

E

Women artists présente le parcours d’une cinquantaine de femmes qui se sont exprimées, au cours du XXe et du début du XXIe siècle, à travers la peinture, le dessin, la sculpture, la photographie, la vidéo ou l’art conceptuel… sans oublier Internet. Artistes célèbres ou jeunes talents, ce livre se veut un reflet des différentes formes de l’art et rappelle que celui-ci n’est « pas plus synonyme d’art “féminin” que d’art féministe ».

En complément à l’exposition programmée jusqu’en mai 2010, ce site réunit des portraits vidéo des artistes, des sélections d’œuvres majeures et des archives audiovisuelles de l’Ina inédites. LOUISE BOURGEOIS Camille GUICHARD Arte Vidéo, 2008 53,50 Euros Edité à l’occasion de la grande rétrospective 2008 du Centre Pompidou, ce portrait de Louise

Bourgeois est composé de séances filmées lorsque celle-ci était âgée de 82 ans. A 98 ans aujourd’hui, cette plasticienne américaine, d’origine française, nous entraîne dans les méandres de ses souvenirs d’enfance, théâtre des traumas qui ont imprégné son œuvre : la féminité, la sexualité, les rapports au père, aux hommes… Sa façon d’exprimer ces thèmes par le biais de matériaux et objets variés, par ses formes monumentales, comme les sculptures d’araignées, inscrit résolument cette artiste parmi les avant-gardistes qui ont façonné l’art contemporain. Fascinante, tantôt fragile, tantôt déterminée, Louise Bourgeois reste une créatrice intarissable.


PRENEZ SOIN DE VOUS Sophie CALLE Actes Sud, 2007 69,00 Euros Voici comment Sophie Calle présente son projet d’exposition : « J’ai reçu un mail de rupture. Je n’ai pas su répondre. C’était comme s’il ne m’était pas destiné. Il se terminait par les mots : Prenez soin de vous. J’ai pris cette recommandation au pied de la lettre. J’ai demandé à cent sept femmes… choisies pour leur métier, leur talent, d’interpréter la lettre sous un angle professionnel. L’analyser, la commenter, la jouer, la danser, la chanter. La disséquer. L’épuiser. Comprendre pour moi. Parler à ma place. Une façon de prendre le temps de rompre. A mon rythme. Prendre soin de moi. » Ce catalogue d’exposition est un objet unique et très riche : textes, photos, musiques, films… L’ensemble est émouvant mais aussi jubilatoire, c’est une reconnaissance de ce que le regard d’autrui peut apporter à chacun, pour créer une œuvre et pour se créer soi. Du grand art ! AGATHA RUIZ DE LA PRADA : UN JARDIN DE CORAZONES

Sylvette BOTELLA Gourcuff Gradenigo, 2009 24,00 Euros

En 2009, le musée La Piscine à Roubaix célébrait la légendaire icône de la Movida madrilène Agatha Ruiz de la Prada, styliste pétillante, nourrie dès son enfance à la culture artistique par un père architecte et collectionneur d’art contemporain. Un véritable jardin de robes multicolores s’offrait aux grands et petits visiteurs. Un émerveillement pour les yeux, la tête et le cœur que vous retrouverez dans les pages de ce catalogue qui retrace le parcours de cette artiste originale et gaie qui, depuis plus de 30 ans, s’attache à créer « des choses étranges que les gens n’oublient pas. » HADID : ZAHA HADID, COMPLETE WORKS 1979-2009 Zaha HADID, Philip JODIDIO Taschen, 2009 100,00 Euros Première femme (et seule jusque là !) lauréate du prix Pritzker, cette architecte anglo-irakienne a marqué le mouvement déconstructiviste par ses œuvres caractérisées par des entrelacs de ligne. Ses réalisations, comptant parmi les plus prestigieuses à travers le monde, en font une figure incontournable de l’architecture contemporaine. Une rétrospective lui a d’ailleurs été consacrée au musée Guggenheim de New York. Richement illustré, cet ouvrage, trilingue,

9


10 présente nombre de ses projets qui ont su bouleverser notre perception de l’espace et de l’architecture.

ELLES COMPOSENT DES MUSIQUES, DES CHANSONS, LES INTERPRÈTENT, CRÉENT LEURS FESTIVALS… LA MÉDIATHÈQUE DE LA COMMUNAUTÉ BELGIQUE Femmes compositrices

FRANÇAISE DE

www.lamediatheque.be/travers_sons/fc_01. htm

Le site de la Médiathèque de la Communauté française de Belgique, consacre un dossier très interressant aux femmes compositrices dans le monde. On y recense quelques musiciennes contemporaines comme Sofia Goubaïdulina, Kaija Saarioho, Isabelle Aboulker dont vous trouver les oeuvres dans le catalogue de la MdN. Melody GARDOT, Madeleine PEYROUX, Cassandra WILSON, Sophie MILMAN… WOMEN OF JAZZ Putumayo World Music, 2008 16,10 Euros Ce CD présente l’originalité et la qualité artistique de dix chanteuses d’exception de l’Amérique du Nord, captant la diversité de l’expérience féminine du jazz, à travers différentes époques. Ainsi, la voix sensuelle et envoûtante de Madeleine Peyroux ressemble-

t-elle à celle de Billie Holiday, et Kate Paradise, faisant partie de la nouvelle génération de musiciens de jazz, improvise-t-elle vocalement Mean to Me… Women of Jazz comprend des ballades classiques des années 20, des chansons de comédies musicales de Broadway mais aussi des créations de femmes d’aujourd’hui. Elles nous font vibrer et l’on se laisse porter et emporter dans la fabuleuse histoire du jazz. Susheela RAMAN, Cesaria EVORA, MARIZA, Souad MASSI, Huong THANH… DIVAS DU MONDE Sony Music, 2008 21,90 Euros Voici un panorama musical contemporain de chanteuses féminines venues des quatre coins du monde. Une trentaine de voix, de styles, d’horizons au féminin à écouter et à découvrir. Certaines sont déjà bien reconnues comme la Capverdienne Cesaria Evora, l’Algérienne Souad Massi ou l’Anglo-Indienne Susheela Raman, d’autres un peu moins comme la Vietnamienne Huong Thanh accompagnée par le guitariste de jazz Nguyên Lê ou la chanteuse suisse Laurence Revey.


mélancolie, sans être blafarde, n’est jamais très loin. En écoutant ce disque, on pense à Patti Smith, Joni Mitchell ou Marianne Faithfull, grandes figures incontournables du rock féminin, toujours vivantes aujourd’hui. QUEEN LATIFAH, MISSY ELLIOTT, Camille YARBOROUGH, Roxanne SHANTE… FLY GIRLS ! B-BOYS BEWARE : REVENGE OF THE SUPER FEMALE RAPPERS ! Soul Jazz, 2009 22,41 Euros Sera CAHOONE, Alela DIANE, Sarah WHITE, Emily LOIZEAU… EVEN COWGIRLS GET THE BLUES Fargo, 2007 19,50 Euros Dans cette anthologie de Fargo, fameux label américain pour tous ceux qui aiment le folk d’aujourd’hui, dix-sept femmes « cowboys » sont à l’honneur. Laissez-vous porter dans l’Amérique rurale avec les voix d’Alela Diane, Sarah White, Jesse Sykes et même la Française Emily Loizeau. Le point commun de toutes ces demoiselles est que toutes ont un univers très personnel : accompagnées à la guitare le plus souvent, au piano, en solo ou en groupe, elles invitent l’auditeur à rentrer chez elles, sur un vieux canapé ou sur l’herbe grasse d’une prairie, pour une pause musicale toute en douceur, avec des textes et des mélodies où la

Cette anthologie célèbre 30 années de rap féminin aux Etats-Unis : elle contient deux disques et un livret en anglais présentant l’histoire de la création de ce mouvement musical féminin dès 1979 à New York. Musicalement, ces rappeuses puisent leur influence auprès de reines de la soul comme Aretha Franklin ou Millie Jackson et leurs mots s’inspirent des poétesses des années 80 qui, comme Nikki Giovanni ou Camille Yarborough, se mettent au rap afin de faire entendre leur voix au plus grand nombre. Petit à petit, ces femmes sont devenues de véritables personnalités dans le monde de la musique et occupent souvent des places d’agitatrices sur le plan politique et social, comme Queen Latifah ou Missy Elliott. Le label Soul Jazz rend donc un juste hommage à vingt rappeuses new-yorkaises plus ou

moins connues en France, de la fin des années 70 à la fin du XXe siècle. LALI PUNA SCARY WORLD THEORY Morr Music, 2001 21,85 Euros On retrouve dans ce groupe toute la mélancolie qui caractérise une certaine électro allemande. Logique quand on sait que cette formation regroupe des membres de Notwist et de Console. Pourtant, Lali Puna possède un je ne sais quoi de différent. Enfin si, peut-être une idée : la douce voix de sa chanteuse aux origines coréennes,

Fly girls ! B-boys beware : revenge of the super female rappers !

11


12

Valerie Trebeljahr : fragile, retenue, lointaine et pourtant très percutante. Cette sirène asiatique vous captivera avec des compositions en anglais et en portugais. La limpidité électronique et la fluidité extrême de Scary world theory prodiguent une pop mélodique exaltante, d’une indéniable élégance. Laure CHAILLOUX Solo UN JOUR COMME LES AUTRES… Autoproduit, 2009 20,15 Euros Après 15 ans de guitare classique et l’obtention d’un DEUG de musicologie, Laure Chailloux découvre, en 1986, l’accordéon diatonique qu’elle apprend en autodidacte. Toutes deux (l’accordéon et Laure) ont depuis participé à quelques troupes musicales comme Les Steaks

Bulgares ou encore Les Madeleines, tout en animant et en dirigeant (de 1992 à 2002) l’Association de développement des pratiques musicales actuelles, localisée à Roubaix. En 2004, après l’obtention d’un DESS à Grenoble, elle décide de se consacrer à la composition musicale en créant, à l’accordéon diatonique, des morceaux exclusivement instrumentaux. Elle crée ou participe alors à de nombreux spectacles, itinéraires sonores, festivals, etc. En 2009, sort l’opus U n jour comme les autres… qui concentre les influences multiples de l’artiste installée à Lille dans le quartier de Fives : baroque, traditionnel, musette, rock, etc., autant d’univers qui sont autant d’invitations au voyage. LES FEMMES S’EN MÊLENT www.lfsm.net

Ce festival annuel européen célèbre la scène indépendante féminine depuis 12 ans. Il s’étend sur plusieurs soirées dans quelques villes de France, de Belgique, de Suisse, d’Allemagne, d’Espagne et d’Angleterre. Il met en avant la féminité dans les musiques d’aujourd’hui. La treizième édition se déroulera du 20 mars au 3 avril 2010.

MUZIK’ELLES www.muzikelles.fr

Muzik’elles est un festival national qui met à l’honneur les chanteuses féminines. Né en 2005, ce festival qui en est à sa cinquième édition se déroule à Meaux sur 3 jours fin septembre. Cette année étaient invitées une quinzaine d’artistes plus ou moins connues dont Jane Birkin, Zaza Fournier, Anaïs, Clarika, Véronique Sanson, Luciole, Za, Sandra Nkabé, Broken Box, Joane Calice. Musik’elles profite également de cette occasion pour mettre en place les « Nouv’Elles », opération découverte de talents qui s’adresse


aux artistes féminines ou groupes dont le leader est une femme, tous styles musicaux confondus. Le jury de professionnels a désigné, sur les trois candidats présentés, Céline Mastrorelli, lauréate des Nouv’Elles 2009.

ELLES JOUENT, SCÉNARISENT, FILMENT… Sylvie TESTUD IL N’Y A PAS BEAUCOUP D’ÉTOILES CE SOIR Pauvert, 2003 15,00 Euros La comédienne Sylvie Testud nous raconte ses journées au travail : chapitre par chapitre, nous la suivons tantôt sur un plateau de tournage, frigorifiée, ou parlant le japonais, ou encore embarrassée quand elle doit se défenestrer ou approcher un serpent. Dans un style alerte et plein d’humour, l’actrice nous emmène loin des feux de la rampe, dans l’ordinaire de sa vie d’artiste. On ne peut s’empêcher de penser au film de Gilles Porte et Yolande Moreau, Quand la mer monte, où l’on suit la tournée d’une humoriste. ETRE FEMME... Blandine LENOIR CNC, 2008 27,29 Euros Blandine Lenoir, cinéaste d’aujourd’hui,

présente cinq courts-métrages originaux, forts, réalistes et souvent humoristiques sur les femmes du 21e siècle. Dans Pas de pitié, un serial killer s’attaque aux poupées Barbie. Dans Dans tes rêves, trois serveuses discutent : trois visions de femmes s’offrent au spectateur. Dans Rosa, on suit le quotidien d’une jeune mère et de sa fille. Dans Ma culotte, Claire a très envie de faire l’amour avec ce type rencontré mais comment fait-on déjà, il y a si longtemps… Et Pour de vrai montre une femme bouleversée à l’idée de perdre son enfant actuellement dans le coma, répétant toujours les mêmes mots… Vous pouvez retrouver la filmographie de l’actrice et réalisatrice Blandine Lenoir sur www.actricesdefrance.org, site d’une association de bénévoles qui recense les filmographies et actualités des actrices françaises et francophones. LE BAL DES ACTRICES MAÏWENN Les Films du kiosque, 2009 62,30 Euros Une actrice-réalisatrice filme des comédiennes qui jouent l’actrice, la fofolle, celle à l’ego surdimensionné, la ratée, le joli mannequin qui-se-prendpour, l’inconnue, celle qui explose, celle qui en a marre, celle qu’on n’appelle plus, celle qui-a-été… Autant de situations tristes ou burlesques qui révèlent le quotidien de ces femmes : objets triturés entre les mains de leurs

13


14 réalisateurs, femmes obligées de paraître toujours jeunes, femmes qui doutent de ce qu’elles sont, femmes dont les états d’âmes sont exacerbés, femmes qui s’écoutent… Un film pour découvrir une vie différente de ce que l’on en voit habituellement, entre paillettes et amants. Drôle, touchant, féerique ! FILMS DE FEMMES www.filmsdefemmes.com

La maison des arts de Créteil propose depuis 1979 un festival international de films de femmes qui accueille des réalisatrices du monde entier. « Notre festival a réussi à tenir à la fois plusieurs paris : celui de sortir les pionnières de l’ombre, de faire connaître l’ensemble de l’œuvre des grandes réalisatrices et de promouvoir le talent des jeunes ». Ce site propose 30 ans de production cinématographique avec présentation de films, de réalisatrices, les palmarès des différentes éditions… Prochain festival du 2 au 11 avril 2010.

ELLES ÉCRIVENT, ILLUSTRENT, ÉDITENT… Régine DEFORGES POÈMES DE FEMMES Le cherche midi, 2009.- (Espaces) 18,00 Euros Avec cette anthologie, Régine Deforges,

première femme éditrice française, propose un panorama très représentatif éclectique et bariolé - de ce qui se fait de mieux dans la poésie féminine : plus de cent femmes poètes sont présentées, du Moyen Âge à aujourd’hui, des grandes contemporaines (Joyce Mansour, Andrée Chedid, Vénus Khoury-Ghata, Claude de Burine, Anise Koltz, Odile Caradec) jusqu’aux dernières-nées (Valérie Rouzeau, Claire Genoux, Claire Malroux, Nathalie Quintane et Emmanuelle Le Cam). Il faut que toutes ces femmes sortent du ghetto poétique où on les cantonne trop souvent pour que leurs désirs et leurs écritures éclatent enfin au grand jour ! Amandine MAREMBERT MON CŒUR COUPÉ AU SÉCATEUR Henry, 2009.- (Les Écrits du Nord) 10,00 Euros Depuis 2000, elle a surgi, voix nouvelle de la planète « poésie », rafraîchissante et fruitée, transfigurant son quotidien minimaliste de métaphores colorées, sensuelles, mangées par l’émotion. Paysagiste du cœur, pépiniériste de nos tracas ordinaires, son écriture rappelle celle de Valérie Rouzeau. Née en 1977, Amandine Marembert n’en est pas à son coup d’essai : elle a publié d’autres petits recueils remarqués tels que L’ombre des arbres diminue à certaines heures du jour (Wigwam) ou Toboggans des maisons (L’Idée


Audrey Chenu, Chantal Carbon, CatMat, Fleur, Marie Martias, Shein B. Les thèmes abordés évoquent la société d’aujourd’hui : la mondialisation, le racisme, les enfants, le chômage, la décroissance, pour n’en citer que quelques-uns. Elles organisent également des ateliers slam, des scènes ouvertes, font des disques et créent des projets en France et ailleurs dans le monde. LA VIE D’ARTISTE : SANS S’EMMÊLER LES PINCEAUX SUR LES CHEMINS DÉTOURNÉS

bleue/Cadex). Elle dirige aussi, à Montluçon, une revue de poésie de belle tenue, Contre-Allées, avec Romain Fustier. Pour convoquer nos souvenirs champêtres, il faudra désormais compter avec la petite musique d’Amandine Marembert. Prix des Trouvères des Lycéens 2009. S LAM Ô FÉMININ L’harmattan, 2008 13,50 Euros http://slamofeminin.free.fr

Slam ô Féminin est un collectif de slameuses, né lors du Printemps des Poètes en 2003 au Café Culturel à Saint Denis. L’objectif de ce collectif est de donner plus d’expression féminine au slam, art musical et poétique urbain. Dans ce recueil, vous trouverez les compositions de six poétesses nouvelle génération :

Florence CESTAC Dargaud, 2002 12,60 Euros Dès son plus jeune âge, Noémie a l’air douée pour les arts plastiques, au grand dam de ses parents. C’est sûr, elle deviendra une grande artiste, coûte que coûte. Dans cette bande dessinée chaleureuse et amusante, le lecteur suit le parcours parfois chaotique, parfois chanceux, sûrement autobiographique, de Florence Cestac dont la notoriété n’est plus à faire aujourd’hui, mais qui mettra du baume au cœur à tous les artistes en herbe.

CELLE QUE JE VOUDRAIS ÊTRE CELLE QUE… T2 VANYDA Dargaud, 2008 14,00 Euros http://vanyda.free.fr

Vanyda est une jeune auteure de bandes dessinées lilloise au succès grandissant. Sur son site, vous pouvez suivre son quotidien, jour après jour, et découvrir sa trilogie : Celle que je ne suis pas, Celle que je voudrais être et Celle que je suis qui met en scène avec finesse le quotidien d’une jeune ado de 15 ans, Valentine, qui, dans ce second tome, rentre au lycée. Dispersées dans différentes classes, Valentine et ses amies font toutes de

15


16 HISTOIRE TRAGIQUE AVEC FIN HEUREUSE = HISTORIA TRAGICA COM FINAL FELIZ Regina PESSOA Bazaar & Co, 2007 25,00 Euros

nouvelles rencontres. Valentine se rapprochera-t-elle de Félix dont elle est secrètement amoureuse ?...

Une fillette a le cœur qui bat très vite et trop fort et les yeux levés vers le ciel. Elle se rêve oiseau. Une fable sur la différence et l’affirmation de soi racontée en images animées et rythmées comme des gravures anguleuses et rugueuses, en noir et blanc. Un court exercice de style stupéfiant de beauté poétique, à lire, à écouter et à voir dans la langue originale de l’artiste : le portugais.

ELLES

CRÉENT DES PIÈCES DE

RITAGADA

THÉÂTRE, DES CIRQUES, ELLES

www.ritagada.com

DANSENT…

Cette « maisonnette d’édition » lilloise a été créée en 2001 par Sarah D’Hayer et dénommée RitaGada en l’honneur de Sainte Rita, patronne des causes désespérées et de la Fraise Tagada. Cette illustratrice originale propose en particulier des gravures (sur lino, sur gomme…) pour des livres d’enfants « délicatement subversifs ». « Je voudrais que RitaGada se démarque des autres éditions de livres pour enfants. Revendiquer davantage le bancal, le pas-prévu, l’un-peu-de-travers. Et le juste-pour-le-plaisir. » Pari réussi.

LE DERNIER CARAVANSÉRAIL (ODYSSÉES) Ariane MNOUCHKINE Arte, 2006 45,00 Euros Ariane Mnouchkine nous aide à nous questionner sur la vie et le monde à travers le théâtre. « Je suis trop encombrée de ma vie quotidienne. Mon rôle d’être humain, c’est de voir. Le théâtre, c’est voir. » A l’annonce de la fermeture du camp d’immigrés de Sangatte, près de Calais, la metteuse en scène va sur place recueillir des témoignages. Le der-

nier Caravansérail raconte les vies de ces immigrés retranscrites par des comédiens. Il parle des humains migrateurs sur le chemin de leur avenir. Le film est une trace de cette histoire d’abord racontée au théâtre (2002-2005). On a tous une idée de la vie des sans-papiers mais au fond on ne sait pas. Ariane Mnouchkine, elle, a voulu savoir ce qu’était Sangatte, par curiosité civique. Un très beau film qui touche au plus profond de chacun. Comme dans ses spectacles, Ariane Mnouchkine est un « œil » : elle nous aide à Regarder, à Vibrer.


L’ACADÉMIE FRATELLINI : LE CIRQUE DE PLAIN-PIED

Coline SERREAU, Charlotte ERLIH Actes Sud, 2009.- (L’impensé) 28,00 Euros L’académie Fratellini, créée en 1973 par Annie Fratellini, petite-fille du grand clown Paul Fratellini, était une école ouverte à tous, installée dans un agréable désordre sous un chapiteau près du périphérique parisien. En 1997, Annie Fratellini disparaît et son frère Paul redonne un nouvel élan à l’académie en l’installant, avec l’aide d’autres complices, dans un lieu sédentaire en Seine-Saint-Denis. Une friche délaissée deviendra un lieu atypique qui mêle virtuosité technique, langage contemporain, légèreté et récupération : un projet architectural comme un acte politique qui ancre l’art dans la réalité. « Le cirque, c’est un rond de paradis dans un monde dur et dément » disait Annie Fratellini…

beaucoup à la danse. Danseuse étoile à 19 ans, elle a su affirmer son choix de danser partout dans le monde, travaillant avec maintes chorégraphes en danse classique, moderne ou contemporaine. Nous suivons donc Sylvie Guillem, danseuse classique et moderne, femme forte et secrète à la fois dans sa course autour du globe, enchainant les répétitions, souffrant physiquement, allant toujours de l’avant.

GUILLEM Françoise HA VAN KERN Les Poissons Volants, 2000 50,00 Euros Françoise Ha Van Kern offre un portrait vidéographique tout en subtilité de la danseuse Sylvie Guillem qui, depuis son plus jeune âge, a prouvé par de multiples récompenses que, techniquement, elle pouvait apporter

17


18

Textuelle

(ment)

femmes

Après les grandes victoires de la décennie 1970, tous les espoirs étaient permis. L’heure était à l’enthousiasme. Où en sommes-nous ? Que pensent les femmes aujourd’hui ? D’une réflexion plus ouverte sur leurs relations avec les hommes, pour en faire des alliés plutôt que des ennemis, à une féminité plus exacerbée et parfois dans la contradiction, la femme pense son émancipation avec beaucoup d’interrogations, d’exaltation et souvent de déceptions. Sans oublier le poids encore trop lourd de la religion qui peine à trouver à la femme la place qui lui revient aux côtés de l’homme et non pas sous son joug.


ELLES DISENT CE QU ’ELLES PENSENT ET ELLES PENSENT CE QUELLES DISENT … Danièle SAINT-BOIS MARGUERITE, FRANÇOISE ET MOI Julliard, 2009 18,00 Euros Drôle, féroce, Danièle Saint-Bois n’a pas sa langue dans sa poche ! Avec un humour décapant, elle décrit la traversée du désert d’une femme écrivain amenée à travailler comme vendeuse dans une boulangerie. Réflexion sur l’acte de création, Marguerite, Françoise et moi est surtout une critique cinglante de notre société. Dans un style mordant, frappant comme un uppercut, elle nous livre ici un insolent témoignage ! FAUSSE ROUTE Élisabeth BADINTER Odile Jacob, 2003 17,80 Euros Et si les femmes faisaient fausse route ? À vouloir ignorer systématiquement leur pouvoir et à se proclamer constamment opprimées, elles coupent l’humanité en deux et c’est selon Élisabeth Badinter peu conforme à la vérité. Selon elle, il faut sortir du féminisme victimiste qui ne pense qu’en termes de « domination masculine ». Très clairement, elle reprend les évolutions

dans les relations hommes-femmes depuis les années 90 en cassant quelques idées reçues sur la violence faite aux femmes ou encore les abus de pouvoir. DEMAIN DIEU SERA BLONDE… Sylvia DEUTSCH Res Publica, 2009 19,00 Euros Certaines femmes disent qu’il n’y a plus d’hommes ! Leurs champs d’actions ont été grignotés, ils ont perdu leurs acquis, leur autorité, entrainant une précarisation de leur statut de mâle dominant. Tout en décortiquant la montée en puissance de la femme, par un effet domino, elle nous montre les conséquences sur l’identité des hommes et des enfants. Car, contrairement à toute logique, plus l’homme se féminise et plus cela l’éloigne de la femme… BIENVENUE DANS LA VRAIE VIE DES FEMMES

Agnès POIRIER, Virginie LOVISONE Program 33, 2009 50,00 Euros En France, la condition des femmes ne semble plus faire débat. Ce documentaire nous démontre que naître femme est encore un handicap social en France. Des sociologues, politologues, des femmes actives, des jeunes et des moins jeunes nous expliquent en 90

19


20 minutes le décalage entre l’image médiatique et la vie réelle des femmes. Un film qui décrypte, démonte, interpelle, compare. Percutant ! IL Y A 2 SEXES : ESSAIS DE FÉMINOLOGIE Antoinette FOUQUE Gallimard, 2004.- (Le débat) 22,50 Euros Ce recueil de textes et d’interviews présente l’une des fondatrices du Mouvement de Libération de la Femme, créatrice des éditions Des Femmes, psychanalyste et directrice de recherche. À partir de ce constat : « Il y a deux sexes et toutes les lois qui nous régissent ne tiennent compte que d’un seul ». Antoinette Fouque revisite la psychanalyse, les religions et la politique. Elle fait aussi le bilan de la situation des femmes en France et dans le monde : féminisation de la pauvreté, sous-représentation politique, violence, viols, enfermement… Ce livre fort et militant est une invitation à penser notre monde autrement. EST-CE DANS CE MONDE-LÀ QUE NOUS VOULONS VIVRE ? Eva JOLY Les Arènes, 2003 19,90 Euros Eva Joly, magistrate, travaille avec la brigade financière et instruit un dossier de renflouement d’une entreprise de textile par une autre entreprise. Un peu étonnant, et de fait, ce sera le tout

début de l’affaire Elf, qui va bouleverser durant 7 ans le monde de la grande entreprise française, et la vie d’Eva Joly. Volontaire, forte, persuadée de son bon droit, aidée de deux autres juges (Laurence Vichnievsky et Renaud Van Ruymbeke), elle résiste aux intimidations et menaces de mort, tente de tenir bon dans sa lutte contre la corruption et l’impunité de nos élites. Une magnifique leçon d’honnêteté et de courage, qu’elle perpétue aujourd’hui en Norvège, son pays d’origine. AGONIE DE L’AUTRE CÔTÉ DU MIROIR My Major Compagny, 2009 17,23 Euros Et si, malgré des décennies de féminisme et de débats sur la parité, rien n’avait changé ? Force est de constater qu’une jeune femme comme Agonie reproduit les mêmes frustrations et colères que, sans doute, sa mère et sa grand-mère. Celle que l’on surnomme déjà « la petite sœur de Diam’s » nous propose dans ce premier album, dont elle a écrit tous les textes, un petit tour sur sa planète, « de l’autre côté du miroir ». À découvrir ! LES QUOTIDIENNES, UN REGARD DE FEMMES SUR L’ACTUALITÉ

www.lesquotidiennes.com « Les Quotidiennes est un site d’information et de débat réalisé par des femmes,


lance dans la musique. Xiang Xiang, 30 ans, mangeuse d’hommes, décide de changer et Lily, 40 ans, sort juste d’un divorce. Au travers de ces portraits, ce sont trois périodes de la vie d’une femme moderne que nous montre Sylvia Chang. Subtilement, sensiblement, elle filme ces femmes pleines d’espoirs, d’envies, de rêves, bien décidées à mener librement leurs vies même si le chemin est souvent semé de désillusions et de déceptions.

journalistes et chroniqueuses de tous les horizons ». Les journalistes sont issues de la presse suisse, en particulier de la Tribune de Genève, les chroniqueuses viennent d’horizons très divers : politiciennes de tous bords, écrivaines, comédiennes… Les commentaires des internautes sont modérés a posteriori et vous pouvez vous abonner à une newsletter qui vous informera des nouveaux articles. Site très riche qui aborde de nombreux sujets : international, politique, culture, société…

MÊME S’IL RESTE DES PRÉJUGÉS, ELLES S ’ÉMANCIPENT… Sylvia CHANG VINGT TRENTE QUARANTE (20.30.40) Columbia Picture, 2004 42,00 Euros Xiao Jie, 20 ans, quitte sa famille et se

Franziska KALCH LES MAMIES Minedition, 2008 13,00 Euros L’auteur a questionné des enfants sur les mamies et elle s’est inspirée de leurs réponses pour réaliser cet album anticonformiste et tendre sur de drôles de grands-mères. Les mamies d’aujourd’hui ne se contentent plus de rester assises sur un banc à nourrir les canards, non, non ! Elles adorent sortir avec leurs copines pour aller danser ou se promener à la campagne. Elles font aussi de délicieux gâteaux pour fêter « tout ce qu’on peut fêter » ! Un album sympathique et dynamique sur une nouvelle génération de mamies.

Marie-Sabine ROGER, Anne SOL À QUOI TU JOUES ? Sarbacane / Amnesty International, 2009 15,50 Euros Jeux de filles, jeux de garçons, certains préjugés demeurent comme : « Les garçons, ça fait pas de la danse » ou : « Les filles, ça joue pas au foot ». Ces affirmations illustrées par des photos d’enfants (fille en train de danser ou garçon jouant au foot) sont aussitôt démenties ; le rabat de la page de texte dévoile un homme qui danse ou des femmes qui jouent au foot. Un album utile pour démentir certaines idées reçues, encore bien ancrées dans notre société.

21


22

Nathalie HENSE, Ilya GREEN MARRE DU ROSE Albin Michel Jeunesse, 2009 10,90 Euros Marre du rose raconte l’histoire d’une fillette qui aime le noir, les dinosaures, les araignées et les grues, « les géantes qui construisent des tours ». Parce que, justement, tout ce monde n’appartient pas qu’aux garçons. Et pourquoi ces derniers ne pourraient-ils pas peindre des fleurs ou jouer à la poupée ? Notre héroïne affirme ses goûts, haut et fort. Un album sensible aux couleurs toniques qui fait voler en éclats les « c’est comme ça… » et les a priori sur les distinctions filles-garçons. Et c’est très bien. ÉPANOUIE AVEC OU SANS ENFANT Isabelle TILMANT A. Carrière, 2008 19,50 Euros L’identité d’une femme se construit-

elle dans le fait d’avoir des enfants ? L’émancipation passe-t-elle par le renoncement ou non à être mère ? Isabelle Tilmant, par son analyse fine, ses observations et son écoute quotidienne comme psychothérapeute, déculpabilise les femmes qui n’ont pas le souhait, ou qui ne peuvent pas avoir d’enfant et sur qui pèse le regard pas toujours bienveillant de la société. Mais aussi celles qui ont des enfants et qui réalisent qu’ils ne suffisent pas à remplir une vie ! Y A-T-IL ENCORE DES PRÉJUGÉS SUR LES ? Clara MANKOWSKI De La Martinière Jeunesse, 2006.(Hydrogène) 11,00 Euros FILLES

Les filles aiment moins le sport que les garçons, une fille qui ne poursuit pas ses études, c’est moins grave, une femme n’est heureuse que lorsqu’elle devient mère… et encore beaucoup d’autres a priori sont abordés dans ce livre. L’auteur décortique tous les préjugés qui collent à la condition féminine. Elle donne les clés de réflexion aux adolescentes pour les faire réfléchir sur une réalité plus complexe qu’on l’imagine, pour les aider à vivre pleinement leur féminité.

AYA DE YOPOUGON, T.1 À 5 Marguerite ABOUET, Clément OUBRERIE Gallimard, 2005 15,00 Euros Dans les années 70, la vie était douce en Côte d’Ivoire. Marguerite Abouet se souvient de son enfance et dépeint une Afrique où il y avait du travail, l’école obligatoire, des hôpitaux dignes de ce nom, loin de la guerre et la famine. A l’inverse de ses amies qui aiment danser, se laisser embrasser et s’amuser, Aya, jeune fille sérieuse de 19 ans, rêve de devenir médecin. Elle nous entraîne dans des aventures pleines de fraîcheur, où l’on rit, où l’on pleure aussi. Cette chronique tendre et colorée, pétillante d’humour, aux dialogues


truffés de « nouchi » (argot ivoirien), a reçu le prix du premier album au festival d’Angoulême en 2006. Elif SHAFAK LAIT NOIR Phébus, 2009 22,00 Euros Ce livre s’ouvre sur le manifeste de la célibataire, et se termine par une sortie victorieuse de dépression postpartum : c’est dire si ce récit, en partie autobiographique, révèle les questionnements, les choix d’une vie de femme et d’écrivain. Ballottée par ses voix intérieures, qui la poussent tantôt vers sa carrière littéraire, tantôt vers une introspection sur son âge, le mariage et la maternité, mêlant réflexion sur son propre parcours et exemples de vies d’écrivaines, Elif ne sait plus ce qu’elle veut. Peut-on concilier création littéraire, vie de couple et maternité heureuses ? Une fascinante, réjouissante méditation sur les multiples vies d’une femme.

MALGRÉ

LE

POIDS

DE

LA

RELIGION

ECLATS D’ISLAM : CHRONIQUES D’UN ITINÉRAIRE SPIRITUEL

Karima BERGER Albin Michel, 2009 15,00 Euros Quel bonheur ! Entendre parler de

l’islam et de la Bible sans parole qui humilie, cloître, rejette ! Lire des sourates qui n’enferment pas dans une tradition dépassée, fruit d’une société qui n’existe plus. Une femme parle de la félicité de sa relation à Allah, Dieu, Yahvé, qu’importe, puisqu’elle « Le » rencontre dans le Coran et la Bible. Le vif du sujet c’est le plaisir des textes, et des remarques sans haine comparant les religions du Livre. C’est à l’opposé des visions sinistres des fondamentalistes de tout poil, dont les lectures littérales n’incitent pas au respect de l’autre. Ce livre est le prétexte à l’exploration de nos religions, un lieu de ressourcement, d’ouverture, de vie. FEMMES D’ISLAM Yamina BENGUIGUI MK2, 2004 57,80 Euros Yamina Benguigui a parcouru le monde musulman afin de réaliser un film qui cherche à comprendre ce qui s’y passe du point de vue féminin. Le voile et la république pose la question de l’intégration des jeunes musulmanes dans la société française. Le voile et la peur aborde le recul des droits de la femme en Algérie, Egypte et Iran. Le voile et le silence montre un islam plus tolérant au Mali, en Indonésie et au Yémen, mais où la femme reste défavorisée. Yamina Benguigui est française.

23


24 Elle a grandi dans le département du Nord où ses parents, d’origine algérienne, ont émigré dans les années 50. Elle laisse la parole aux femmes, qu’elles s’opposent à la loi coranique ou qu’elles s’en réclament. Elle respecte profondément les personnes qu’elle rencontre et ne se permet jamais de jugement. Cette enquête est un constat à la fois social et humain, qui nous montre la grande diversité de la condition féminine dans le monde musulman. Chaque société a interprété le Coran en fonction de ses propres traditions et/ou préjugés. Indispensable ! ET DIEU CRÉA LES FEMMES : LA RELIGION ET LES FEMMES

Laure MISTRAL Palette, 2004 14,50 Euros Pas toujours facile d’être une femme au sein des trois grandes religions monothéistes ! Ce documentaire destiné aux jeunes lecteurs dès 11 ans permet d’aborder plusieurs thèmes : égalité et inégalité des sexes, femmes au quotidien - saintes et sorcières -, femmes et religion aujourd’hui. L’ensemble est traité tout en nuances et en alternance texte-image : on peut redécouvrir des figures marquantes comme les « nanas » bariolées de Niki de Saint-Phalle, La Grande Odalisque d’Ingres, la Jeanne d’Arc de Victor Fleming ou la photographie

Première femme marocaine boxeuse de Dung Vo Trung. Dieu crée Ève à partir d’une des côtes d’Adam, ce qui laisse penser qu’elle lui sera soumise. Fatale erreur… Leïla DJITLI LETTRE OUVERTE À MA FILLE QUI VEUT PORTER LE VOILE

La Martinière / Doc en stock, 2004 10,00 Euros Aïcha, mère d’origine algérienne, parle à sa fille de 17 ans qui a décidé de porter le voile. De femme à femme, avec tendresse et raison. « En France, ton destin n’est pas d’être voilée. Ce n’est ni ton histoire ni celle du pays où nous vivons ». Ce récit pénétrant, au contenu documentaire, relate le cheminement d’une femme combative, en colère contre les discours des imams exerçant une pression latente sur de nombreuses jeunes filles et les pouvoirs publics qui n’ont rien fait pour les enrayer. Elle pousse un cri au nom de la liberté de choix et explique à Nawel que sa recherche d’identité ne doit pas passer par le voile. Elle, pourtant musulmane, ne l’a jamais mis. Un livre touchant et plein d’espoir, un manifeste contre l’intégrisme.


Scientifique

(ment)

femmes

Loin des clichés qui veulent que les études scientifiques ne s’adressent prioritairement qu’aux hommes, ou loin encore des inepties du genre : « les femmes sont moins intelligentes que les hommes parce qu’elles ont un cerveau plus petit », certaines démontrent par leurs recherches, leur talent et leur abnégation qu’aucun domaine scientifique (neurobiologie, anthropologie, sociologie, mathématique, astrophysique, etc.) n’est l’apanage d’un seul sexe.

25


26 OSER LES SCIENCES ELLES EN SCIENCES www.elles-en-sciences.org S’adressant aux jeunes filles pour les inciter à se tourner vers des études scientifiques ou techniques, ce site est le fruit de trois associations aux objectifs similaires (Femmes et Sciences, Femmes et mathématiques, Femmes Ingénieurs), qui interviennent souvent ensemble dans des établissements scolaires ou universitaires, lors de colloques et de manifestations diverses. De multiples informations renseignent les jeunes et leurs parents sur les filières existantes, tout en « démontant » les nombreux clichés associés aux études et professions scientifiques. Ce site est réalisé avec le soutien de la mission pour la parité dans la recherche et l’enseignement supérieur du Ministère délégué à la Recherche. w w w. e n s e i g n e m e n t s u p recherche.gouv.fr/pid20161/missionparite.html Stella BARUK NAÎTRE EN FRANÇAIS Gallimard, 2006.- (Haute enfance) 17,50 Euros Stella Baruk est née dans les années 30 à Yezd en Iran, dans une famille juive. Ses parents travaillaient tous deux

dans des écoles de l’Alliance israélite, où ils enseignaient le français. Dans ce récit, l’auteur évoque les souvenirs de sa triple enfance passée en Iran, en Syrie et au Liban. On y découvre une jeune fille enjouée, indépendante, en perpétuelle quête de spiritualité et passionnée de littérature, de musique et surtout de mathématiques. Installée depuis en France et spécialisée dans l’apprentissage des mathématiques, Stella Baruk dénonce, dans de nombreux ouvrages, l’enseignement actuel des mathématiques modernes ainsi que l’obsession de l’évaluation des élèves qui passe par la note. Emilie SIMON L’OLYMPIA Barclay, 2006 12,46 Euros Née en 1978 à Montpellier, Emilie Simon a grandi dans le studio d’enregistrement de son père, ingénieur du son, ainsi que dans les clubs de jazz fréquentés par ses parents. C’est donc tout logiquement qu’elle étudie la musicologie, suivant même une formation d’ingénieur du son à l’Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique (IRCAM). Dès son premier album, sorti en 2003, et primé aux Victoires de la Musique, la jolie frimousse impose un style divinement électro-pop, aux allures björkiennes. Elle compose ensuite la


musique du film La marche de l’empereur en 2005 et sort Vegetal en 2006. Ce concert enregistré à l’Olympia donne l’occasion d’approcher, visuellement, l’univers musical de cette amoureuse des expérimentations sonores de toutes sortes. Le nouvel album d’Emilie, The Big Machine, est paru en septembre 2009. Catherine CUSSET UN BRILLANT AVENIR Gallimard, 2008 21,00 Euros Elena, jeune physicienne roumaine nucléaire, rencontre à un bal en 1958 Jacob dont elle tombe amoureuse. Malgré l’antisémitisme de ses parents et l’impossibilité qui lui sera faite de poursuivre sa carrière en Roumanie, Jacob étant juif, Elena consent à l’épouser. A la naissance de leur fils Alexandru, ils décident d’émigrer en Amérique. Là-bas, ayant réussi à refaire leur vie, Alex présente à ses parents Marie, une Française qui deviendra sa femme et, par là-même, la rivale d’Elena devenue Helen. De cette véritable saga familiale qui nous ballote dans le temps (de 1941 à 2003) et dans l’espace (Roumanie, Israël, Etats-Unis, France) et où l’héroïne ressemble à l’auteur – une Française exilée à NewYork depuis 20 ans et mariée à un Roumain devenu Américain – surgissent des portraits de femmes superbes, complexes, entières.

LA SOCIÉTÉ EN GUISE DE LABORATOIRE

UNE PENSÉE EN MOUVEMENT Françoise HÉRITIER Odile Jacob, 2009 27,90 Euros Salvatore d’Onofrio a eu l’idée de réaliser un montage d’entretiens accordés par l’anthropologue durant 20 ans à divers journaux, ce qui permet d’accéder à l’œuvre de manière simple et vivante. On y retrouve les principaux concepts de celle qui a succédé à Claude Lévi-Strauss au Collège de France, de la « valence différentielle des sexes » à « l’inceste du deuxième type » en passant par le « masculinféminin ». A côté de parties théoriques, on découvre une femme généreuse, attachante, amoureuse de l’Afrique. Une femme à qui rien de ce qui est humain n’est étranger. Elle engage son savoir dans les grandes questions du monde contemporain : le SIDA, l’égalité des sexes, les nouvelles filiations… Une lumineuse pédagogue. L’ART DE LIRE OU COMMENT RÉSISTER À L’ADVERSITÉ Michèle PETIT Belin, 2008 19,00 Euros Nous connaissions déjà Michèle Petit

27


28 pour Éloge de la lecture : la construction de soi. Elle nous revient avec ce nouvel ouvrage dressant un bilan de ses études menées, surtout en Amérique du Sud, autour des effets de la lecture sur des jeunes meurtries par les guerres, l’exode ou les catastrophes naturelles et abandonnées à elles-mêmes. « Comment résister à l’adversité » en retrouvant, grâce à la littérature, un coin de rêve, de liberté ; un sens à la vie. Les différentes activités collectives comme les ateliers ou clubs de lecture, réalisées grâce au militantisme des passeurs d’histoires, participent de la reconstruction individuelle. L’auteure parle des romans policiers, albums pour enfants, recueils de poésie, livres d’art : de tout ce qui permet d’être attentif à ce qui nous entoure.

MÊME LA VIE EST UNE SCIENCE « FOR WOMEN IN S CIENCE » http://portal.unesco.org/science/fr/ev.phpURL_ID=6292&URL_DO=DO_TOPIC& URL_SECTION=201.html www.loreal.fr/_fr/_fr/index.aspx?direc t1=00008&direct2=00008/00001 Depuis 1999, l’Unesco et la Fondation d’Entreprise L’Oréal se sont associées pour promouvoir le rôle des femmes dans la recherche scientifique en accordant chaque année des bourses à quinze jeunes chercheuses en sciences de la vie. Venant de quinze pays à travers le monde, ces doctorantes et post-doctorantes ont ainsi, grâce à ce programme, la possibilité de poursuivre leurs travaux de recherche dans un laboratoire d’accueil hors de leur pays d’origine. A côté de cette initiative, L’Oréal a également mis en place un programme de bourse en France pour encourager dix jeunes doctorantes désireuses de s’engager dans des carrières scientifiques.

Ces liens vous permettront de découvrir ces initiatives et les portraits des lauréates. NICOLE LE DOUARIN : DES CHIMÈRES À L’UTILISATION DES CELLULES SOUCHES www.canalacademie.com/Nicole-leDouarin.html Découvrez le parcours de cette grande scientifique dont les recherches ont permis une avancée considérable sur la connaissance du développement embryonnaire. Dans l’émission radiophonique : Parcours elle revient sur ces années de vie intense où elle a dû concilier sa carrière de professeur, de chercheuse et de mère de deux enfants. N’hésitez pas à écouter d’autres émissions sur ce site très riche : cette académie est une radio sur Internet qui offre les services d’une programmation hebdomadaire et ceux d’une médiathèque en offrant l’accès à ses archives sonores. Elle donne une large place aux communications des académies de L’Institut de France (littératures, sciences, beaux-arts et politique).


notamment celle qui porte sur les questions concernant le cerveau, le sexe et le déterminisme en biologie. Dans cet ouvrage, l’auteure s’attache d’ailleurs à démontrer que, si les garçons et les filles peuvent montrer des divergences de fonctionnement cérébral, celles-ci ne sont sans doute pas présentes dans le cerveau depuis la naissance. LA FORMULE DU DÉSIR Lucy VINCENT Albin Michel, 2009 15,00 Euros

HOMMES, FEMMES, AVONS-NOUS LE MÊME CERVEAU ? Catherine VIDAL Le Pommier, 2006.– (Les Petites Pommes du Savoir) 4,50 Euros Neurobiologiste, directrice de recherche à l’Institut Pasteur, membre de l’association « Femmes et Sciences », membre du comité scientifique « Science et Citoyen » du CNRS, Catherine Vidal se consacre également à la vulgarisation scientifique,

Lisa est neurobiologiste, vient des Etats-Unis et est mariée avec un Français. Tout roule. Sauf que son mari aimerait qu’ils aient un enfant, mais elle n’est pas du tout prête. Les discussions entre eux s’enveniment. Elle le sent s’éloigner… La scientifique se secoue et va mettre en place une stratégie, liée à sa connaissance de l’action de nos molécules dans le processus amoureux, pour retrouver son mari. Vous pensiez être libre ? Pas du tout ! Et vous allez l’apprendre avec humour ! L’amour de votre vie est défini par l’ocytocine, les phéromones, la génétique et bien d’autres éléments de biologie… à découvrir dans ce livre !

LA TÊTE DANS LES ÉTOILES Anne CARON, Gabriel GAY UNE MISSION POUR MAMAN L’Ecole des loisirs, 2002.(Archimède) 12,00 Euros La maman de Kim est spationaute. Elle part pour une nouvelle mission scientifique en compagnie de l’araignée Louise afin d’étudier les comportements de celle-ci dans l’espace. C’est ainsi que nous suivons le voyage de la maman, depuis le départ pour la station spatiale jusqu’au retour sur Terre, en passant par les expériences effectuées là-haut et les péripéties vécues dans l’espace. Une fiction jeunesse agrémentée de trois pages finales relatant les stations spatiales, la vie dans l’espace et les principales dates de la conquête spatiale.

29


30 LA TERRE, L’ESPACE ET AU-DELÀ Sylvie VAUCLAIR Albin Michel, 2009.- (Bibliothèque Sciences) 16,00 Euros Quelle est la place de notre Terre dans l’espace ? Comment les mondes naissent-ils et disparaissent-ils ? Existe-t-il de la vie ailleurs dans l’espace ? Astrophysicienne et professeur à Toulouse, Sylvie Vauclair nous présente les dernières découvertes en astronomie dans cet ouvrage clair, qui se lit comme un roman. Ce livre présente, avec une grande sensibilité, non seulement l’évolution des connaissances scientifiques mais aussi, et surtout, leur importance pour nousmêmes et pour l’humanité. Il interroge et nous passionne !


Extrême

(MENT)

femmes

Traverser des océans, gravir des montagnes, explorer des contrées hostiles, collectionner des médailles, mener de rudes combats… quand on est une femme, relève encore, souvent, dans l’imaginaire collectif, bien plus de l’exploit que de la performance. Pourtant, nombre d’entre elles ont démontré depuis longtemps que rien n’est exclusivement réservé aux

hommes, pas même le goût de l’aventure, du défi, du dépassement de soi, de la confrontation aux éléments. Voici l’évocation de certaines de ces femmes qui confirment le non-sens que peut revêtir ici l’expression : « sexe faible ».

31


32 Isabelle Autissier nous relate l’affrontement entre un homme et l’océan, entre raison et folie. ALPISSIMA Laurence de LA FERRIERE La Loupe, 2007 20,80 Euros

MAÎTRISER SA ROUTE Isabelle AUTISSIER SEULE LA MER S’EN SOUVIENDRA Grasset, 2009 18,00 Euros Première femme à avoir réalisé une course en solitaire à la voile, Isabelle Autissier publie, à 52 ans, son premier roman. L’histoire est celle de la supercherie d’un homme : Peter March, bon marin, père de famille et inventeur de systèmes électroniques, qui, en 1969, lors de la première course en solitaire et sans escale, et alors que son trimaran connaît de graves avaries après seulement vingt jours de mer, décide de tricher en mentant sur sa position. S’inspirant d’un célèbre fait divers autant que de son expérience de navigatrice,

Après avoir gravi les cimes de l’Himalaya et affronté les grands froids de l’Antarctique, Laurence de La Ferrière se lance en 2006 dans la traversée intégrale de l’arc alpin, de l’Autriche à la Méditerranée. La célèbre alpiniste consigne ainsi, sous forme de journal de bord, le récit de son expédition longue de deux mille kilomètres, y relatant autant les exploits sportifs accomplis (cent vingt mille mètres de dénivelé, quinze sommets, cent dix cols, etc.) que les doutes et les problèmes personnels auxquels elle a dû faire face, malgré son expérience des situations extrêmes. De décembre 2008 jusqu’au printemps 2010, elle veille au bon fonctionnement de la base de Dumont d’Urville, en terre Adélie, en tant que chef de district. (www.laurence-de-la-ferriere.com) LE SEL DE LA VIE Maud FONTENOY Arthaud, 2007 20,00 Euros C’est à 29 ans que Maud Fontenoy,

après avoir traversé l’Atlantique Nord puis le Pacifique à la rame, entreprend en octobre 2006 de réaliser le tour du monde à la voile, à contre-courant, en partant de l’île de La Réunion. Outre l’exploit sportif, l’auteur s’attache à nous exprimer les peurs, les doutes, les joies, les déboires et les espoirs qui l’ont accompagnée tout au long de cette aventure. Elle nous fait également part de ses valeurs humanistes et de ses idéaux écologistes qui l’ont incitée à créer sa fondation, « A contre-courant pour la planète » (www.maudfontenoyfondation.com), inaugurée le 28 novembre 2009 et dont le but est de préserver les océans.


33 JEANNIE LONGO http://jeannielongo.free.fr Difficile de ne pas évoquer cette coureuse cycliste, née à Annecy en 1958, à la longévité impressionnante. Et pourtant, rares sont les ouvrages qui lui sont consacrés. Mention est donc faite de ce site Internet officiel, où l’information commerciale prend le pas sur l’information autobiographique. On notera tout de même le recensement d’un palmarès incroyable : trente médailles aux J.O. ou en coupe du monde, treize championnats du monde, trente-huit records du monde, trois Tours de France, etc. Soit, mille soixante-treize victoires depuis la première en 1979.

MAÎTRISER LES ÉLÉMENTS LES MILIEUX EXTRÊMES Véronique SARANO Fleurus, 2004 15,50 Euros Dans cet ouvrage, Véronique Sarano, photographe et océanographe de formation ayant travaillé avec l’équipe du commandant Cousteau en qualité de conseillère scientifique, nous fait partager sa passion des milieux extrêmes. Des sommets de l’Everest aux profondeurs abyssales, de la banquise de l’Arctique aux déserts du Colorado, les lieux hostiles ne manquent pas et plus les milieux sont extrêmes, plus les espèces qui y vivent tendent à se raréfier. Un documentaire passionnant, accompagné d’un DVD sur les as de l’adaptation, pour les amoureux des merveilles de la Terre. A partir de 9 ans. Hélène GRIMAUD BEST OF Warner Classics, 2007 10,47 Euros

Hélène GRIMAUD

Hélène Grimaud, née à Aix-en-Provence en 1969, joue du piano dès l’âge de 7 ans. Douée, elle entre au conservatoire d’Aix-en-Provence puis à celui de Paris en 1982. 3 ans plus tard, elle obtient le premier prix de piano et enregistre la Sonate n°2 de Rachmaninov qui lui vaudra le Grand prix du Disque de

l’Académie Charles-Cros. Elle lance vraiment sa carrière solo en 1987. A 21 ans, elle s’installe en Floride où sa passion pour les loups l’incite à obtenir un diplôme d’éthologie et à ouvrir, en 1998, dans l’Etat de New-York, le Wolf Conservation Center, consacré à l’étude et à la sauvegarde des loups. Ainsi, entre deux concerts, deux enregistrements, Hélène vit en compagnie des musiciens qu’elle joue notamment dans cet opus (Brahms, Schumann, Beethoven, Gershwin), de bien d’autres encore et surtout, surtout, en compagnie des loups. ANTARCTIQUE : CŒUR BLANC DE LA TERRE Lucia SIMION Belin, 2007 40,00 Euros Née en Italie mais installée en France, journaliste scientifique et photographe,


34 Lucia Simion a déjà participé à plusieurs expéditions en Antarctique, dont trois à la base franco-italienne de Concordia dont elle a photographié la construction. En 2007, elle repart sur le continent de tous les extrêmes, à la base néo-zélandaise Scott, pour participer au projet de forage dans les sédiments marins (mission ANDRILL). Antarctique, Cœur blanc de la Terre relate ainsi cette mission scientifique mais également les découvertes scientifiques en géologie, zoologie et climatologie ainsi que la vie quotidienne des hommes et des femmes dans les stations scientifiques. BJÖRK GREATEST HITS Wellhart / One Little, 2008 12,40 Euros

L’ANGE DES BONOBOS

Björk est née en 1965 à Reykjavik, en Islande, dans une famille néo-hippie. Elle apprend la musique au conservatoire local et enregistre son premier album à l’âge de 11 ans. Elle fonde ensuite quelques groupes dont The Sugarcubes, reconnu internationalement, avant de s’installer à Londres et de commencer sa carrière solo en 1993. Depuis, l’artiste impose son univers musical original, pop et électro, sombre et lumineux à la fois, à l’image des glaciers, volcans et montagnes qui l’ont vu naître. Greatest hits, sorti en 2002 et réédité en 2008, se compose de morceaux choisis par les fans eux-mêmes à l’issue d’un vote organisé sur le site Internet de la chanteuse.

MAÎTRISER SES EXPÉRIENCES MON CHEMIN MÈNE AU TIBET Sabriye TENBERKEN Feryane, 2001 22,11 Euros Sabriye Tenberken est née en 1970 en Allemagne. Devenue aveugle très jeune, elle a mis au point un alphabet en braille tibétain. A 26 ans, elle part seule en Chine, dans le but d’ouvrir la première école pour aveugles du Tibet, à Lhassa. Parce qu’elle est une femme, son parcours est alors doublement semé d’embûches : difficultés à réunir les fonds, réticences des familles, résistance des autorités politiques, etc. Ce témoignage devient alors celui d’une jeune femme courageuse, infatigable, qui, pour venir en aide aux autres, dépasse son propre handicap. En 2009, l’organisation de Sabriye, Braille sans frontière, a ouvert un nouveau centre pour aveugles en Inde. Tous les projets de l’organisation sont à suivre sur le site www.braillewithoutborders.org. L’ANGE DES BONOBOS Virginie GUITON, Stéphane ALEXANDRESCO Gédéon programmes, 2002 47,49 Euros Les bonobos, voisins des chimpanzés, sont nos plus proches parents. Belge, Claudine André a fondé il y a 10 ans le sanctuaire Lola Ya Bonobo (le « para-


dis des bonobos ») au Congo. Elle accueille les jeunes bonobos orphelins dont les mères ont été victimes du braconnage. Des mamans (humaines) d’adoption leur permettent de survivre. Pour la première fois, les portes du refuge ont été ouvertes à une équipe de tournage. Belle découverte d’une femme passionnée qui sauve les bonobos comme Diane Fossey, les gorilles, et Jane Goodall, les chimpanzés. Site officiel du sanctuaire : www.lolayabonobo.org/sanctuaire.htm Il existe également une autobiographie : Une tendresse sauvage / Claudine André.Calmann Lévy, 2005.- 18,00 Euros.

pique qui préfère vivre au plus près des populations et ainsi mieux rendre compte des réalités du terrain plutôt que rechercher le scoop absolu. Composé d’extraits d’ouvrages de

DE L’AVENTURE AU VOYAGE INTÉRIEUR : PARIS - ISTANBUL JÉRUSALEM Karen GUILLOREL Presses de la Renaissance, 2009 19,50 Euros

CORRESPONDANTE DE GUERRE Anne NIVAT, Daphné COLLIGNON Soleil, 2009 14,90 Euros Née de la rencontre entre l’illustratrice Daphné Collignon et Anne Nivat, grand reporter (Prix Albert Londres), ayant vécu de l’intérieur plusieurs conflits en Afghanistan, en Irak et surtout en Tchétchénie, cette bande dessinée retrace donc le parcours d’une correspondante de guerre aty-

d’être à la fois mère, épouse et grand reporter sans frontières, sans jamais tomber dans le glamour.

la journaliste, de souvenirs de reportages, de photographies ou d’évocations des choses banales du quotidien, cet ouvrage permet de bien cerner la difficulté, pour Anne Nivat,

Forte de ses interrogations sur la Turquie et l’Europe, Karen part marcher de Paris à Jérusalem en passant par Istanbul. Seule en Europe, elle partagera la partie asiatique de ce chemin avec une autre fille, très différente d’elle. Aussi, cette randonnée au travers des Balkans et du Proche-Orient, la découverte de l’islam et d’autres religions, le rappel que la femme peut n’être parfois que l’objet de satisfaction d’un désir de l’homme, vont la bouleverser profondément. Elle va aller jusqu’au bout, notant ses rêves, s’exposant aux rencontres diverses, riches, humaines. Habituée des jeux vidéos, elle crée un parallèle entre voyages virtuels et celui-ci. Une vision décapante du récit de voyage !

35


Tragique

(MENT)

Si de nombreuses femmes ont une vie palpitante, enrichissante, décente et heureuse, d’autres, uniquement du fait de leur

sexe, subissent de multiples violences. Femme… sa virginité est l’honneur de l’homme, son ventre le réceptacle de sa descendance, son corps le lieu de son désir. Si l’homme la réduit ainsi à l’état d’objet,

serait-ce parce qu’elle lui fait peur ? L’instruction et l’éducation de chacun font partie des moyens pour renverser la situation afin que naître femme ne soit plus une malédiction.

36

femmes


FEMME, LE JOUR OÙ JE SUIS DEVENUE FEMME Marzieh MESHKINI Wild Side, 2000 32,00 Euros Ici, avoir 9 ans n’est qu’avoir un an de plus ; là-bas, c’est l’âge où votre mère ou votre grand-mère vous enferme dans un tchador… Ici, faire du vélo est un plaisir anodin ; là-bas, c’est respirer un air de liberté si vif qu’il est dangereux, et que votre mari peut en prendre ombrage et vous répudier… Ici, être vieille et veuve, c’est comme là-bas, l’âge de la liberté où l’on décide enfin de sa vie. Trois destins de femmes aux existences déterminées par les hommes se déroulent au bord de la mer Caspienne en Iran. Pour se rasséréner, voir ensuite le documentaire Filles d’Iran, qui relate la persévérance d’un homme à apporter, dans les coins les plus reculés du pays, des livres aux femmes cloîtrées.

MÉPRISÉE, S TOP VIOLENCES FEMMES http://stop-violences-femmes.gouv.fr « Psychologique, verbale ou physique, la violence isole. Parlez-en. » Ce portail gouvernemental aborde toutes formes de violences dont souffrent les femmes, leur donne la parole pour mieux

les aider à identifier et prendre conscience des situations intolérables dont elles sont victimes… Violences conjugales, mutilations, mariages forcés, agressions sexuelles, viols et violences au travail. Des témoignages filmés, des conseils pour réagir en tant que victimes ou témoins, des numéros d’urgence et des adresses de structures, etc. contribuent avec les campagnes d’information à faire en sorte que les violences ne s’installent pas ! CHINOISES Xin RAN P. Picquier, 2003 19,00 Euros Alors âgée de 30 ans, Xin Ran lance, à la station de radio de Nankin, une émission, Mots sur la brise nocturne, où, pour la première fois, des femmes s’expriment en direct sur leur vie, leurs souffrances et leurs attentes, l’amour, la famille ou la sexualité... De 1989 à 1995, l’émission, malgré les pressions politiques et son heure tardive de diffusion, résiste et remporte un grand succès. Mais Xin Ran se sent impuissante à aider les femmes ; elle décide alors de quitter son pays et part à Londres où elle écrit ce premier livre. Fruit de ses enquêtes et de toutes les confidences recueillies, ce bouleversant document témoigne des conditions sociales des femmes, des campagnes et des villes, dans une Chine en pleine mutation.

37


38 Jeanne BENAMEUR, Shaïne CASSIM, Kathleen EVIN,… DES FILLES ET DES GARÇONS : NOUVELLES T. Magnier, 2003 7,00 Euros

un langage d’images symboliques et efficaces où les hommes violents se font ours, les femmes poupées, biches et lapins et où les petites filles s’agenouillent pour prier très très fort.

Préfacé par Fadéla Amara (alors présidente du mouvement Ni putes ni soumises), ce recueil de onze nouvelles a pour thème les relations entre filles et garçons d’aujourd’hui. Ce sont surtout des filles dont il est question. Des filles qui doivent cacher leur féminité pour être « tranquilles », sinon elles se font insulter ou pire agresser. Des filles sous la domination de leurs frères qui, au nom de la religion, les enferment, les voilent, les marient. Des filles qui ont peur, qui pleurent et parfois qui meurent. Heureusement tout n’est pas si sombre dans ces histoires écrites par des femmes mais aussi par des hommes ! On parle également de garçons révoltés contre ces violences et de filles et de garçons qui s’aiment…

EXPLOITÉE,

CAPUCINE Corinne DREYFUSS, Camille GROSPERRIN Diantre !, 2008 16,00 Euros Pour dévoiler l’indicible : la maltraitance féminine, les coups qui font fleurir les bleus et qui peuvent tuer, la rage impuissante de l’enfant témoin, le mutisme de l’entourage, une chanson en filigrane, Dansons la capucine, et

LE SCANDALE DES MARIAGES FORCÉS Fatou DIOUF, Charles-Arnaud GHOSN Rocher, 2009.- (Gens d’ici et d’ailleurs) 18,00 Euros On pourrait penser que ce livre est un état des lieux sur une pratique qui se délite. Mais non, il est nécessaire car la montée de l’intégrisme religieux et le repli sur la communauté incitent à une virevolte. Pas dans le sens de la liberté, malheureusement ! Après des années plus tolérantes, on enferme à nouveau les femmes dans ce statut d’objet-monnaie d’échange et on utilise le mariage au mieux de l’intérêt des familles. Parfois, le mariage arrangé est une bonne surprise… mais quand il concerne des vieillards avec des jeunes, voire très jeunes filles, c’est criminel. Heureusement, des femmes combattent, ici comme ailleurs, et on peut espérer que la pratique disparaisse peu à peu avec l’éducation.


CHAOS Coline SERREAU Les Films Alain Sarde, 2001 39,00 Euros Un soir, Hélène et Paul, un couple de bourgeois parisiens, assistent au lynchage d’une jeune prostituée algérienne. Au lieu de lui venir en aide, Paul verrouille les portières de sa voiture et fuit. Mais Hélène, ne supportant pas la lâcheté de son mari, va retrouver la jeune fille et l’accompagner dans sa lente résurrection. Dans un film politiquement incorrect, la réalisatrice dénonce l’oppression faite aux femmes maghrébines par un islam interprété de manière erroné, ainsi que les mariages forcés auxquels ces dernières sont trop souvent contraintes. CONDAMNÉES AU MARIAGE Anat ZURIA Point du jour, 2004 50,00 Euros Israël n’est pas un pays laïc : on s’y marie religieusement et le divorce est prononcé par un tribunal rabbinique. Selon ces lois, le divorce s’obtient avec l’accord du mari. Celui-ci peut, par perversion, quitter sa femme, aller vivre avec une autre, engendrer, et refuser le divorce à son épouse légitime… qui, de son côté, ne peut avoir aucune vie intime sans être rejetée. Voir ces femmes désespérées, condamnées à un nonstatut, devant supplier pour obtenir la

compréhension d’un jury (masculin), est odieux. Pourquoi des hommes enferment-ils, encore et toujours, la femme dans l’état d’objet utilisable et jetable ? Eliette ABECASSIS LA RÉPUDIÉE Albin Michel, 2000 11,40 Euros C’est le récit d’un mariage arrangé qui s’avère un mariage d’amour, dans une entente entre les époux faite de désir et de respect mutuel. Une vie heureuse, assombrie cependant par l’absence d’enfants. Une douleur pour n’importe quel couple, n’importe où dans le monde, mais qui, ici, dans ce milieu juif fondamentaliste, prend des proportions terribles (propres à l’intégrisme de n’importe quelle religion). La loi veut qu’ils se séparent et que lui se remarie, puisque, immanquablement, c’est de sa faute à elle. Ainsi, en quelques pages, se déroule quelque chose de tragique et terrifiant.

CERTIFIÉE, MON ENFANT, MA SŒUR SONGE À LA DOULEUR

Violaine DE VILLERS Centre Vidéo de Bruxelles / RTBF, 2005 41,80 Euros Ce documentaire bouleversant traite

39


40 MOKA POURQUOI ? L’École des loisirs, 2005.- (Médium) 10,00 Euros

des mutilations sexuelles féminines, encore trop souvent pratiquées dans certains pays d’Afrique, et condamnées dans les pays occidentaux comme criminelles. Un drame intérieur et une grave atteinte au corps, à la dignité humaine, dont témoignent Khadia Diallo, femme sénégalaise émigrée en Belgique, et sa fille Khadi. Un combat qu’elles mènent au travers du GAMS - Groupement pour l’Abolition des Mutilations Sexuelles Féminines - fondé à Bruxelles par Khadia. Le film, plastiquement remarquable, donne la parole à d’autres femmes et filles, excisées ou infibulées, traumatisées à vie. Une révolte pour que cesse la barbarie de ces actes. Au nom des générations à venir.

Somalienne, émigrée en France avec sa famille, bien intégrée et bonne élève, Wafa disparaît, emmenant sa petite sœur Makeda. Ses frères s’interrogent, pourquoi leur sœur aînée, si sage, si droite, si sérieuse, est-elle partie ? Moka décrit le désarroi de parents émigrés, volontairement certes, et dont seules les manières de vivre les rattachent encore à la terre qu’ils ont dû quitter. Des parents qui aiment leurs enfants mais qui les voient peu à peu s’échapper à cause de l’école, la vie européenne, et qui, pour les ancrer dans leur terre natale, perpétuent des coutumes terribles. Voilà un beau livre pour apprendre à dire non quand c’est inacceptable.

VENDUE, Sylvie DESHORS MON AMOUR KALACHNIKOV Rouergue, 2008.- (doAdo Noir) 12,50 Euros Agathe arrive pour une soirée de baby-sitting dans un loft branché de Lyon. Au petit matin, elle est réveillée par la police car le père a été retrouvé assassiné dans la cour de l’immeuble. Très vite soupçonnée,

Agathe mène sa propre enquête et s’interroge sur son entourage, surtout son petit ami Gilan qui, depuis qu’elle a été arrêtée, ne la rappelle pas. Sylvie Deshors, pour son second roman de la collection doAdo Noir, nous transporte dans un road-movie littéraire à Lyon tout en abordant un sujet social essentiel, l’esclavage moderne.

ACHETÉE, MON TRÉSOR Keren Yedaya Rézo Films, 2003 36,00 Euros « Tu es mon trésor » dit Ruthie à sa fille Or. Elle est le pivot de sa vie dis-


jonctée. Ruthie est une prostituée qui, tous les jours, jure d’arrêter et, tous les soirs, comme envoûtée, se maquille, se déshabille et va hanter les rues. Elle en revient maltraitée, parfois en sang, doit aller à l’hôpital… mais y retourne encore. Or, qui jongle entre le lycée, les petits boulots et sa mère, tente de lui trouver un travail « normal ». Ruthie tient quelques jours et retombe, entraînant cette fois sa fille. Pauvreté, facilité, désespoir… Film terrifiant qui laisse triste et écœurée, un rien pleine de mépris face à ces hommes qui achètent les femmes.

JOUET, Slavenka DRAKULIC JE NE SUIS PAS LÀ Belfond, 2002.- (Les étrangères) 15,10 Euros

nement ailleurs est extrême et heurte, mais qui prend en compte la douleur de la femme violentée ?

VENTRE, S IMONE VEIL : NON AUX AVORTEMENTS

Bosnie, 1992 : des hommes en armes pénètrent dans la cuisine de S. et l’emmènent, comme les femmes du village, dans un camp où elle se retrouve dans la « chambre des femmes », vivier où puisent les soldats selon leur bon vouloir. Blessées, mutilées, profanées, souillées, violées, torturées, nuit après nuit, les femmes sont humiliées. Certaines en restent folles ou en meurent, d’autres survivent, s’évadant mentalement. Cependant, l’acte n’est pas sans conséquence… Comment supporte-t-on de porter le résultat du viol ? Quel avenir ? Comment, après avoir été objet, redevient-on sujet de soi ?

CLANDESTINS

Maria POBLETE Actes Sud Junior, 2009.- (Ceux qui ont dit non) 7,80 Euros

Alina REYES LA DAMEUSE Zulma, 2008 8,50 Euros Une jeune fille enthousiaste vit dans les Pyrénées entre son amant aussi amoureux d’elle que de la nature qui les entoure, et le commerce de ses parents, avec lesquels elle s’entend bien. Sa vie bascule le jour où un bellâtre, journaliste, vient en reportage. La solution qu’elle finira par envisager pour revivre plei-

41


42 compléter ou précéder la projection du film qui suit… UN ENFANT QUAND JE VEUX, SI JE VEUX Paule ZAJDERMANN Cinétévé / Arte France, 2004 30,00 Euros

LES GRANDS DISCOURS : « ELLES SONT 300 000 CHAQUE ANNÉE » Simone VEIL, Lucien NEUWIRTH Points, 2009 3,00 Euros Le documentaire de Maria Poblete rend compte du contexte social et politique du discours de Simone Veil, clair, construit, fort. Le courage et la force d’âme de cette femme, qui a défendu ce projet de loi contre vents et marées, laissent admirative. Son constat est lucide. Puisqu’une femme avortera si elle le veut, coûte que coûte, en dépit de tout, ne fallait-il pas lui procurer un autre cadre d’opération qu’un lieu clandestin ? Les femmes ne seraientelles qu’un ventre, bon à enfanter, sans souci de leur santé, de leur vie ? Avec le discours de Lucien Neuwirth sur la « maternité volontaire », ces deux documentaires jeunesse peuvent

« Aujourd’hui, une femme meurt toutes les 7 minutes dans le monde des suites d’un avortement clandestin…» Pas seulement dans un pays du TiersMonde, mais aussi à côté de chez nous. En Pologne ou en Irlande, par exemple. Tous les jours, des femmes constatent qu’elles sont enceintes, certaines transportées de bonheur, d’autres désespérées. Si celles-ci décident d’avorter, elles le feront à tout prix, y compris celui de leur santé. C’est ainsi que des femmes charcutées dans des cuisines viennent mourir à l’hôpital. C’est à ce scandale que voulait s’attaquer la loi Veil de 1975 : arrêter cette hécatombe, mettre au jour la tartufferie des hommes, qui ne se préoccupent pas des conséquences de leur désir.

(BELLE) CHOSE IN THE CLOTHES NAMED FAT Moyoco ANNO Kana, 2006 12,50 Euros` Noko travaille dans une entreprise

japonaise où elle subit les sarcasmes de ses collègues à cause de ses rondeurs. Tout bascule définitivement pour celle-ci le jour où elle apprend que son petit ami la trompe : sombrant peu à peu dans l’anorexie pour devenir « comme les autres », elle se rend finalement compte que son amaigrissement extrême n’a rien changé à sa vie. Ce manga au dessin épuré dénonce le culte de la minceur et ses dérives comportementales. Une quête d’identité autodestructrice qui invite à s’interroger sur la société, celle des apparences et de l’intolérance. Pour public averti.


même ? Pourquoi aussi peu d’estime de soi, malgré les soins portés à son image ? MON GRAS ET MOI GALLY Diantre !, 2008 16,00 Euros

MAMAN, POURQUOI TU MANGES PAS ? MON COMBAT CONTRE L’ANOREXIE Marie DUPONT P. Rey, 2007 17,00 Euros Marie est mariée à un homme qui l’aime et qu’elle aime. Mère de quatre enfants, elle est jolie, alerte, efficace, mince. Trop mince en fait, puisqu’elle est hospitalisée dans une clinique pour anorexie : elle pèse 39 kilos pour 1,60 mètre. En-dessous de ces 39 kilos, elle met sa vie en danger. Malgré cela, Marie s’insurge, se débat. Mais puisqu’on lui interdit d’avoir des contacts avec sa famille tant qu’elle n’a pas pris 2 kilos, Marie tente de manger et peu à peu s’interroge, réfléchit, reprend le cours de sa vie. Pourquoi ? Comment en est-elle arrivée là ? Par quelle perversité en est-elle arrivée à se faire souffrir elle-

Les femmes et leur image… à la fois diktat qui vient de l’extérieur (mode, convenances, « qu’en dira-t-on… ») et règles que l’on se donne. Et comment fait-on quand on ne ressemble pas aux standards ? Oh, mais on consulte des spécialistes, des médecins, des copines… Cette bande dessinée est l’exact contrepoint du livre qui précède dans lequel, pourtant, l’héroïne se pose les mêmes questions : comment ai-je fait pour en arriver là ? A quelles extrémités en arrive la détestation de soi ? Toutefois, si le sujet est grave, les planches de Gally font rire aux larmes : chacun de ses dessins fait mouche, et c’est formidable. Voir aussi http://missgally.com/blog.

43


Combative

(MENT)

femmes

« Pour être plus performant, embauchez des femmes ! » est le titre enthousiasmant d’un article du Monde du 25 septembre 2009. Aaah, enfin, même le monde de l’entreprise, bastion du territoire masculin, doit reconnaître qu’une, voire plusieurs femme(s) est (sont) un plus. Et pourtant, quel combat quotidien pour le prouver ! Car non seulement dans la vie économique, mais partout, les femmes, cette moitié de l’humanité, offrent d’autres solutions, émettent des idées inhabituel-

les, des éclairages différents, qui insufflent d’autres dynamiques. bénédiction !

44

Une femme ? Une


DEUX VIES

Rosemonde PUJOL J.-C. Gawsewitch, 2008 18,90 Euros

sionnelle : différence de salaires, différence de poids politique, terreur d’être enceinte, minorité de la femme quand elle est mariée jusqu’en 1965, et multiples autres mesquineries dont certaines durent encore. Le combat n’est pas fini, nous disent-elles, pleines d’optimisme !

UNE CHAMBRE À ELLE : BENOÎTE GROULT

DES MOYENS POUR COMBATTRE

LE VINGTIÈME SEXE : MÉMOIRES D’UNE FEMME LIBRE

OU COMMENT LA LIBERTÉ VINT AUX FEMMES

Anne LENFANT Hors Champs Production, 2006 54,00 Euros Rosemonde, Benoîte : deux féministes françaises du XXe siècle, nées à 3 ans de distance, et dont les trajectoires ne se toucheront pas. Pourtant, l’une et l’autre sont journalistes et écrivaines, auteures de livres économiques (Rosemonde) ou de romans (Benoîte). L’une naît d’une union illégitime en Algérie, l’autre est issue d’un milieu bourgeois-bohème parisien ; si Benoîte traverse la guerre 39-45 sans s’y impliquer, Rosemonde participe à la Résistance et ses remarques sur le sujet, très inhabituelles, en montrent un aspect bien moins glorieux et terriblement machiste. L’une prend conscience assez tôt de l’assujettissement des femmes aux hommes, l’autre, jeune fille puis jeune femme rangée, rue plus tard dans les brancards et publie en 1975 Ainsi soit-elle, son pamphlet féministe. Mais toutes les deux ont pointé les différences invraisemblables entre hommes et femmes, dans la vie publique, la vie privée, la vie profes-

MANUEL D’AUTODÉFENSE FÉMINISTE Sonia FEERTCHAK Plon, 2007.- (Les carnets de l’encyclo des filles) 5,00 Euros MAF est un pamphlet antisexiste, mais pas anti-masculin, qui remet les pendules à l’heure ! S’adressant aux adolescentes, cet ouvrage aide notamment à reconnaître une attitude ou une remarque sexiste, à réagir selon les situations, à ne pas se laisser enfermer dans des clichés… tout en survolant les tendances, l’histoire du féminisme, la politique, le monde. Ce petit guide drôle et intelligent est à mettre entre toutes les mains, des filles comme des garçons. NON C’EST NON : PETIT MANUEL D’AUTODÉFENSE À L’USAGE DE TOUTES LES FEMMES QUI EN ONT MARRE DE SE FAIRE EMMERDER SANS RIEN DIRE

Irene ZEILINGER Zones, 2008 14,50 Euros Tout est dans le sous-titre ! Voici une

45


46 lecture rafraîchissante pour cesser de se croire coupable de tout : d’être une mauvaise épouse, mauvaise mère, mauvaise sœur, mauvaise fille, mauvaise employée… A lire à petites doses pour renflouer son moral, s’apercevoir qu’on peut être entendue si on est ferme, qu’on est parfois une proie parce qu’on veut bien l’être, et qu’il existe des moyens de dire non ! Truffé de conseils pratiques et de bon sens, mélangés à quelques pages pleines d’humour « Parlez-vous le féminin ? », ce livre éclaire le comportement de la femme et donne des clefs (jusqu’aux cours d’autodéfense) pour réagir et se sentir décomplexée. NI PUTES NI SOUMISES www.niputesnisoumises.com Un titre violent, caricatural, mais qui exprime le refus de l’ambivalence du statut de la femme. Mouvement populaire, né « d’un cri de la société pour dénoncer les violences machistes que subissaient bon nombre de filles dans nos quartiers populaires », il est créé en 2003 et représenté aujourd’hui par près de quarante comités partout en France (dont un dans le Nord à Tourcoing). De belles photographies en noir et blanc de visages de femmes servent de fond au sommaire qui renvoie à des adresses, des renseignements, des infos… Un site utile et nécessaire.

RÉUSSIR… IRANIENNE ET LIBRE : MON COMBAT POUR LA JUSTICE

Shirin EBADI La Découverte, 2006 21,00 Euros Voici un magnifique livre de femme, où le destin de celle qui l’écrit se mêle et s’entremêle subtilement avec son parcours politique et, au-delà, avec toute l’histoire politique de l’Iran depuis 1953. C’est aussi le récit des combats d’une femme exceptionnelle contre l’obscurantisme religieux et l’oppression des femmes. Juge à 23 ans, elle doit renoncer à sa mission dès 1980, quand les stratèges d’une révolution islamique, dont les idéaux l’avaient un temps séduite, évincent de la magistrature les femmes, jugées « trop émotives ». C’est donc en avocate que Shirin entreprendra, sans jamais renier sa foi musulmane, un long combat en faveur de la justice, de la liberté et des droits humains. LES FEMMES POLITIQUES : EN FRANCE, DE 1945 À NOS JOURS Séverine LIATARD Complexe, 2008.- (La fabrique de l’histoire) 19,00 Euros Vingt-deux femmes politiques françaises témoignent de leurs parcours, leurs difficultés et leurs joies d’une vie en poli-


47 tique. La plus âgée est née en 1908, les plus jeunes en 1973, elles sont de tous les bords, proviennent de tous les milieux et ont toutes dû se battre contre le machisme qui règne dans les partis et au Parlement. Issus de conversations radiophoniques, ces récits permettent de mieux se rendre compte de la (trop) lente avancée des femmes dans ce milieu si masculin, censé pourtant représenter tous les Français, hommes et femmes mélangées… FEMMES LIBRES : LA RÉSISTANCE DE 14 FEMMES DANS LE MONDE

Aurine CREMIEU, Hélène JULLIEN Le Cherche-Midi, 2005 16,00 Euros La petite phrase de la révolutionnaire Olympe de Gouges est toujours vraie : bien souvent, si les femmes ont « le droit de monter à l’échafaud », elles ont rarement « celui de monter à la tribune ». Ce livre rapporte le combat de femmes qui, dans le monde, luttent contre le viol, l’excision, le mépris mais aussi en tant que citoyennes pour la liberté de parole, des peuples, ou l’égalité des droits. Quatorze femmes (parmi combien d’autres ?), à la vie ordinaire, qui, un jour, ont dit non. Et dont la vie est bouleversée, meurtrie, blessée parfois, emprisonnée souvent, mais, comme le souligne le titre du livre, qui sont LIBRES.

PAÏ : L’ÉLUE D’UN PEUPLE NOUVEAU Niki CARO Pathé, 2002 33,20 Euros En quelle partie du monde la femme a-telle la place égale à l’homme qui devrait lui revenir ? Difficile à dire… En tout cas, pas plus chez les Maoris de Nouvelle-Zélande qu’ailleurs ! Le chef Koro cherche la personne qui lui succédera, et pour cela va peu à peu initier les garçons du village. Pas un instant, alors que sa petite-fille Paï est particulièrement proche de lui et des coutumes ancestrales, il ne songe à lui enseigner les rites. Ce n’est qu’avec l’aide de sa grand-mère, et au risque de sa vie, que Paï convaincra son grand-père qu’elle est l’élue, « le cavalier des baleines ». Kavita DASWANI MARIAGE À L’INDIENNE De Fallois, 2003 18,00 Euros Anju vit à New York et travaille dans le milieu de la mode. Elle semble futile, plus intéressée par la dernière robe chic que par la métaphysique. Bien que… Anju est indienne et son gros, véritablement seul, souci est qu’elle n’est toujours pas mariée. Pourtant, elle n’a rien contre un mariage arrangé par sa famille en Inde mais le temps passe et de moins en moins de candidats se présentent. La femme devient moins attrayante que la jeune fille, son


48 geant l’humour et la dérision comme dans Garçon manqué où une petite fille qui va avoir 10 ans crie très fort son envie de devenir un garçon et d’avoir un sabre de corsaire mais avoue que, physiquement, c’est bien trop dur et donc, adieu au sabre de corsaire.

ET… LE COMBAT CONTINUE ! L’ESPOIR AU FÉMININ : QUATRE JEUNES FRANÇAISES AU CŒUR DU COMMERCE

autonomie aux Etats-Unis fait peur. Le poids de la tradition pourrait l’enfermer : elle continue à mener sa vie qui brave les usages, gérant de front son métier et les inquiétudes de ses parents, jusqu’à LA rencontre ! Un combat, traité d’une touche légère. JULIETTE MA VIE, MON ŒUVRE, VOL.1 : 20 ANS, 20 CHANSONS Polydor, 2004 22,59 Euros Juliette Noureddine, dite Juliette, traine sa gouaille artistique depuis plus de 25 ans à travers une œuvre discographique importante et personnelle dont vous entendrez ici quelques titres issus de ses différents albums et concerts. Dans la lignée des chanteuses à textes comme Piaf, Juliette nous offre des chansons féminines critiques sur notre société, tout en mélan-

ÉQUITABLE

PAlabras de Mujeres PAnamecanas [PAMPA] Presses de la Renaissance, 2006 20,00 Euros [épuisé] Comment visiter intelligemment six pays d’Amérique du Sud ? En suivant les « pampettes », quatre jeunes filles parties à la rencontre de micro-entreprises fonctionnant sur le mode du commerce équitable, tenues par des femmes qui espèrent ainsi vaincre non seulement leur pauvreté mais aussi les préjugés machistes de leurs compagnons. Et inciter aussi les enfants, les filles, à aller à l’école. On découvre ce sud du continent au rythme de leurs contacts avec ces femmes courageuses, entreprenantes, efficaces, qui se battent pour elles, leur village, leurs enfants. Ces femmes sont enthousiasmantes !

FRANÇAISE Souad EL-BOUHATI Tf1 Vidéo, 2009 41,20 Euros C’est sa copine Léa qui le dit : « Mais alors toi, t’es Française ? Africaine ? Marocaine ? ou Arabe ? » Qui est Sofia, dont les parents ont la nationalité française ? Un soir, tout bascule : à la suite du chômage du père, les parents décident de retourner au Maroc. Sofia a 10 ans et doit les suivre. On la retrouve 10 ans plus tard, vive, aimant aider son père dans la plantation d’oliviers et toujours aussi bonne élève, avec l’idée fixe de


49 retourner en France, son pays. Cette jeune fille rebelle, qui aime étudier, ne veut pas se marier et rêve d’une France terre de liberté, finira par obtenir ce qu’elle veut vraiment. Joli film qui aide à réfléchir sur le déracinement et le combat d’une jeune fille. LA CLAUSE DE L’EUROPÉENNE LA PLUS FAVORISÉE

www.femmesprevoyantes.be/fps/Cit oyennete/UnionEuropeenne/europeenne-plus-favorisee.htm Vivre dans l’Europe constitutionnelle, où il semble que les droits de la femme sont peut-être plus respectés qu’ailleurs, n’empêche pas de rester vigilante. Car, si ce vaste territoire a en partie aboli les frontières com-

merciales, il lui reste à rassembler et ajuster les lois qui régissent la vie quotidienne et varient selon les pays. Face à la diversité de ces règles, Gisèle Halimi et la revue Choisir la cause des femmes ont décidé de mettre en place cette clause de l’Européenne la plus favorisée. Vous pouvez aller voter sur le site… Et espérer qu’un jour les Européennes bénéficient de ce qu’il y a de mieux dans chacun des pays de l’Union ! GOSSIP STANDING IN THE WAY OF CONTROL Back Yard, 2005 16,51 Euros Ce trio de Portland dans l’Oregon fait de la musique rock en mélangeant la soul, le gospel, le disco et le punk. Il s’est fait connaître à travers le monde grâce à Beth Ditto, chanteuse à la personnalité inimitable, obèse, lesbienne et féministe, passionnée et rebelle, nommée en 2006 par le magazine rock anglais New Musical Express (MNE) » personnalité la plus cool du monde du rock » et « personnalité la plus sexy de l’année ». Eve ENSLER LES MONOLOGUES DU VAGIN Denoël et d’ailleurs, 2005 12,00 Euros Théâtre Combattre, ce n’est pas seulement lutter contre des inégalités, des bles-

sures… c’est aussi revaloriser le corps féminin. N’est-il pas désobligeant qu’un individu (masculin) stupide, maladroit ou méchant soit traité de con, c’est-à-dire du terme vulgaire qualifiant le sexe de la femme ? Ce livre réhabilite notre sexe, qui n’est plus un endroit honteux, à cacher, ni même seulement ce lieu tentant du désir. Mais tout simplement une partie du corps féminin, à soi, à sentir, apprécier… comme on aime toucher ses cheveux, ses oreilles, ou lisser ses sourcils ! Ces textes désarment toute mauvaise intention, affranchissent de toute inhibition, en un rire libérateur.


50

Intime

(MENT)

femmes

Ordinaires, transparentes, silencieuses, familières mais aussi patientes, endurantes, apaisantes, subtiles, ces femmes tissent le quotidien au plus près de l’essence des choses. On ne les voit pas, on ne les entend pas mais elles savent raconter la dépendance émouvante des bébés, le déclin qui menace, la dureté de l’exclusion, le labeur, les bonheurs et tristesses de l’amour et les plaisirs des jours…


tous les jours, entre anecdotes et Histoire, entre passé et présent, entre France et Algérie. Cette pièce, créée en octobre 2006, est une coproduction du Théâtre de l’Aventure (Hem) et de l’espace Ronny Coutteure (Ville de Grenay). BRODERIES Marjane SATRAPI L’association, 2003.- (Côtelette) 15,00 Euros

ECOUTEZ-LES PARLER DES DÉLICES, DES JOIES ET DE QUELQUES PEINES

Catherine GILLERON, Laurence MAURIAUCOURT PASSERELLE : JE M’APPELLE YAMINA Quai de la Gare, 2009 10,00 Euros Théâtre Elle s’appelle Yamina. En 1960, elle a quitté l’Algérie avec ses trois petits garçons et une petite fille à naître pour rejoindre son mari, travailleur dans le textile à Roubaix. Maintenant veuve et grand-mère, à l’occasion d’un déménagement, elle nous raconte son départ de l’aéroport d’Alger, son arrivée, sa vie de

Après un repas familial, il est d’usage, en Iran, de se réunir entre femmes autour d’un samovar et de se délecter de thé et de racontars, papotages, anecdotes croustillantes sur le thème des amours, des mariages, des divorces, des amants et de la virginité… Le ton y est alerte et impudique mais joyeusement libérateur, comme un « ventilateur du cœur ». Le style graphique de Marjane Satrapi, égal à luimême, des dessins sans cadres, noirs et blancs, simplistes mais si expressifs pour un regard intime sur les femmes iraniennes, à mille lieues de nos représentations occidentales ordinaires, comme en témoigne le mot de la fin, dixit Satrapi père : « Quand le serpent vieillit, la grenouille l’encule. »

LES AUTRES FILLES Hélène BRULLER Hachette, 2002 6,00 Euros « Sur elles, les cheveux permanentés font Tina Turner… Sur moi, çà fait Louis XIV ». Tout est sur ce ton dans la bande dessinée d’Hélène Bruller : celui de l’autodérision. C’est tellement vrai, tellement drôle. Ces petites réflexions sur le rapport entre soi-même et les autres, celles des magazines, les sansdéfauts, les fabriquées, nous plongent dans l’intimité du monde féminin et l’omniprésence de ces questions qui submergent notre quotidien et énervent souvent. La symbiose texte-

51


52 paraître de la société, ou encore Rien de tel parle avec une incroyable légèreté de la mort. Bref, Clarika réussit un très délicat équilibre entre finesse, poésie, humour acerbe, faux cynisme et vraie sensibilité. FEMMES Sous la direction de Valeria MANFERTO DE FABIANIS White Star, 2008.- (Cube Book) 14,90 Euros image fait éclater de rire à chaque page. Une dernière ? « Sur elles, les cuissardes font “drôles de dames”...» Sur moi, çà fait pêche à la truite ». CLARIKA MOI EN MIEUX Universal, 2009 18,10 Euros Moi en mieux, sorti en mars 2009, est le cinquième album de Clarika. Cette artiste hors normes n’a pas son pareil pour parler des petits bonheurs et des douleurs du quotidien. Dans ce disque éclectique, sa plume très féminine sert des chansons aiguisées comme des tranches de vie : le premier titre, Bien mérité, traite de manière décapante de la question de l’immigration clandestine, Moi en mieux dénonce la dictature du

Un recueil de photos de femmes du monde entier dans les diverses activités de leur vie, du mariage aux enfants en passant par la parure et le sport. Une vision idyllique mais qui montre bien la variété des coutumes. Lynda LEMAY MA SIGNATURE U10, 2006 18,45 Euros Toutes les femmes (l’enfant, la mère, l’épouse, la divorcée, la confidente, l’amie) se sont donné rendez-vous dans ce dixième album écrit, composé et interprété par la Québécoise, de la plus extravagante (Le mime) à la plus intime (Si je ne te fais pas d’enfant) en passant par celle dont la mémoire défaille (Tu t’appelles Marguerite), ou encore par l’infiniment reconnaissante (Une mère). Autant de pépites d’or, simples,

émouvantes, intimes, souvent acoustiques, où l’artiste semble avoir livré une grande part d’elle-même, justifiant ainsi le titre de l’opus : Ma signature.

DU TRAVAIL SI POSSIBLE UTILE, L’INUTILE NÉCESSAIRE N°1 : DU FIL ISABEL GAUTRAY Passage piétons & Esperluette, 2006 47,00 Euros S’appuyant sur des expériences réalisées par des artistes, cet imagier mêle témoignages, conte, extraits littéraires, photographies, gravures, reproductions de tableaux en une somme subjective de sensations qui donnent


à voir le fil de laine, d’acier, de lin, d’araignée, de soie, à coudre, à broder, à mouliner, à bobiner, les barbelés, les mailles et les nœuds marins, les gestes de dames et d’hommes à l’ouvrage. Florence VENDAMME TRAVAIL POURSUITE Le Riffle, 2008.- (Récits de vie) 8,00 Euros Sur un ton distancié et humoristique, ce récit décrit sous la forme d’un jeu de société la quête d’un emploi stable par une jeune littéraire. En filigrane est posée la question du contrat social car travailler pour vivre et non pas survivre, c’est aussi s’intégrer dans la société.

LES FILLES DE LA SARDINE Marie HELIA Paris-Brest Productions, 2000 60,00 Euros « Etriper, étêter, découper, fileter, huiler, frire, emboîter, garnir, sertir, bouilloter… » sont les mots du métier des filles de la sardine, ouvrières dans une conserverie à Douarnenez mais aussi » travail en usine, pause, poste, chaîne, 35 heures, discussion, indépendance, pas le choix, des rêves… » Les mots des ouvrières enregistrés dans le brouhaha des ateliers avec gros plans sur les visages concentrés et les mains actives : un cinéma du réel complice et sensible comme un hommage.

défilent devant son tapis roulant. Quelques années plus tard, la caissière anonyme est devenue Anna Sam et cette plongée dans l’envers du temple de la consommation moderne est devenue un livre, puis une bande dessinée. TOUT POUR ELLES www.toutpourelles.fr/index.php Ce blog « destiné aux femmes qui travaillent ou à celles qui veulent (re)trouver un emploi » a été créé par Corinne Dellenseger, journaliste, spécialisée dans l’emploi et la formation, pour permettre aux femmes de s’informer, d’échanger, de se motiver, voire de se réconforter, mais aussi de

TRIBULATIONS D’UNE (EX)CAISSIÈRE http://caissierenofutur.over-blog.com Au printemps 2007 naissait ce blog qui donne la parole à celle que l’on ne regarde pas ou peu, souvent associée à sa machine, mais pour qui nos habitudes et nos manies n’ont plus de secret : il s’agit de la caissière de supermarché. Elle nous parle ici de la dureté de la profession, du diktat des horaires à l’emporte pièce, de la difficulté à mener une vie de famille « normale », du salaire qui ne suffit pas à vivre… Mais aussi du peu de reconnaissance, des vexations quotidiennes, des attitudes des clients qui

53


54 se rebeller pour mieux investir la sphère professionnelle. Forte de son succès, celle-ci vient de se voir confier un projet de grande envergure, qui dépasse la communauté rassemblée autour de Tout pour elles. Elle devient, depuis septembre 2009, rédactrice en chef de Ma Vie pro (www.maviepro.fr)... Sans pour autant abandonner son blog !

DE L’AMOUR À S’Y PERDRE Pascale KRAMER L’IMPLACABLE BRUTALITÉ DU RÉVEIL Mercure de France, 2009 15,00 Euros Alissa, jeune mariée et mère d’une petite fille de 6 mois, emménage dans un nouvel appartement californien typique avec piscine. Mais en lieu et place du bonheur promis, elle éprouve comme une immense lassitude à gérer le quotidien et à s’occuper de son bébé, à changer et nourrir sans fin dans une dépendance absolue. Elle s’enlise peu à peu dans la confusion des sentiments, incomprise par ses proches. Scrutée par l’auteur, cette lente descente donne un roman d’une rare violence mais mais exactement conforme à la dépression que l’on veut nommer joliment : le baby blues. « Il n’y a pas de retour en arrière possible. »

TAMARA DREWE Posy SIMMONDS Denoël Graphic, 2008 23,50 Euros Quand bande dessinée et littérature font bon ménage, cela donne ce roman graphique inspiré du classique de la littérature anglaise Loin de la foule déchaînée de Thomas Hardy. Nous entrons dans l’intimité d’une paisible retraite pour écrivains située à Ewedown, petite bourgade anglaise. La vaillante maîtresse de maison veille à la tranquillité et au confort de tous, tout en surveillant son mari, auteur à succès et très volage. L’arrivée de la superbe et troublante Tamara Drewe va éveiller d’obscures passions et des liaisons dangereuses qui aboutiront à une tragédie absurde. Posy Simmonds fait preuve de créativité en mêlant harmonieusement longs textes, illustrations en noir et blanc et en couleur et planches de bande dessinée d’une grande richesse graphique. Du grand art ! Laurence TARDIEU UN TEMPS FOU Stock, 2009 17,00 Euros Voici le monologue intérieur de Maud qui nous relate avec sensibilité et émotion son attirance particulière pour Vincent qu’elle a rencontré lors d’une


55 soirée, qu’elle perdra de vue et retrouvera plusieurs fois, sur plusieurs années, « un temps fou ». Une écriture remarquable qui fait entrer dans l’émotion, la sensibilité, la sensualité d’une femme à l’écoute de ses désirs. « Écrire et aimer procèdent sans doute du même mouvement, celui de se dresser vers le ciel et de se laisser traverser par la vie.» (p.138-139) Li CHI LES SENTINELLES DES BLÉS Actes Sud, 2008.- (Lettres chinoises) 15,00 Euros Mingli, quadragénaire active, laisse tomber subitement travail et mari pour se mettre à la recherche de sa fille adoptive, Rongrong, partie à Pékin et qui ne donne plus de nouvelles depuis 3 mois. En rencontrant ceux qui ont connu Rongrong dans la capitale, elle découvre peu à peu le nouveau visage de sa fille, affairiste et aventurière, dans la mouvance de la Chine contemporaine. Sa quête deviendra une interrogation sur le sens de la vie, une introspection existentielle nimbée des souvenirs de son enfance, auréolée de tendresse ordinaire et quotidienne. Une écriture délicate teintée d’humour et de lucidité.

Nathalie RIERA, Lambert SAVIGNEUX CLAIRVISION Publie.net, 2009 5,50 Euros L’écrivain et poète Nathalie Riera vit en Provence. Depuis 2007, elle anime des ateliers d’écriture et crée, en 2008, la revue Web Les Carnets d’Eucharis (http://lescarnetsdeucharis.hautetfort.com). Elle vient de publier sur le site Publie.net (www.publie.net) ClairVision, livre « érotique » d’une grande beauté, alternant subtilement poésie sensuelle et peinture délicate signée Lambert Savigneux. Un renouveau dans le monde de l’édition. Le principe : feuilleter librement les premières pages de l’ouvrage afin de s’en faire une idée personnelle, et pouvoir le commander par la suite. Nul doute, vous serez conquis. Lydie SALVAYRE PETIT TRAITÉ D’ÉDUCATION LUBRIQUE Cadex, 2008.- (Texte au carré) 12,00 Euros Née en 1948, fille de réfugiés espagnols et titulaire d’une licence de Lettres modernes et d’un diplôme de médecin-psychiatre, Lydie Salvayre a commencé à écrire dès les années 80. Elle a publié une quinzaine de livres dont La Compagnie des spectres qui a obtenu le prix Novembre et a été élu


56 Claudine GALEA, Colombe CLIER UN AMOUR PRODIGUE T. Magnier, 2009.- (Photoroman) 16,00 Euros

« meilleur livre de l’année » par le magazine Lire en 1997. Dans ce beau petit livre-objet, proche du livre d’artiste, elle fait l’éloge des plaisirs charnels. Mais ce n’est jamais vulgaire, plutôt rare et subtil au contraire comme L’Art d’aimer d’Ovide auquel l’auteure aurait ajouté une pincée d’humour à la Jonathan Swift ou à la Gisèle Prassinos, égérie des surréalistes. Ce livre est un petit bijou de dérision ludique, malicieux et coquin. Jouissif et spirituel en même temps. On y sent l’amour de la langue, l’humour de l’amour et surtout « l’Amour de l’amour ». Un plaisir de lecture à découvrir de bout en bout.

Philippine a un chagrin d’amour, elle sort d’une rupture, elle est odieuse et est envoyée chez sa grand-mère qu’elle adore pour s’en remettre. C’est au cours de ce séjour que celleci va lui faire le récit de son premier amour, au travers de photographies anodines. Comme sur beaucoup de clichés, ce qui se passe et le souvenir du moment n’y figurent pas : ils sont hors-champ. Et nous sommes invités, comme Philippine, à regarder les images, à découvrir ce secret, cette éducation amoureuse tout en douceur et retenue. Un beau livre sur l’adolescence et ses enthousiasmes, sur l’amour de soi et de l’autre, sur la nécessité du respect dans la relation amoureuse.

ET

DE L’ISOLEMENT QU’IL FAUT

COMBATTRE Frédérique DEGHELT LA GRAND-MÈRE DE JADE Actes Sud, 2009.- (Un endroit où aller) 21,00 Euros

Jeanne, 80 ans, vit seule dans sa maison savoyarde. A la suite d’un malaise, ses filles décident de la placer en maison de retraite. Mais Jade, jeune journaliste indépendante, enlève sa « Mamoune » et l’installe chez elle, à Paris. Entre elles, naît alors une rencontre improbable et savoureuse, la découverte d’un amour commun pour les livres et une grande tendresse. Une écriture poétique et sans aucun pathos, un magnifique roman plein de sensibilité. Béatrice PONCELET LES CUBES Seuil, 2003 14,00 Euros Ce sont les grandes vacances et toute la famille, enfants et petits-enfants, se retrouvent dans la maison familiale autour de la grandmère. Les illustrations en trompe-l’œil de Béatrice Poncelet, cubes, pages de carnets, fragments d’images, d’articles, de livres…


nous entraînent dans le récit de ces vacances pendant lesquelles les adultes vont prendre conscience de la lente dégradation de leur mère. Ça commence par la confusion entre sel et sucre dans la tarte aux groseilles puis la vieille dame s’éloigne, s’absente, et ses retours à la vie qui bourdonne autour d’elle sont de plus en plus difficiles. Un magnifique album sur la vieillesse.

Au-delà de la dénonciation des manquements actuels en matière de psychiatrie, Sandrine Bonnaire offre un magnifique message d’amour à sa sœur ; elle se révèle aussi comme une véritable cinéaste.

ELLE S’APPELLE S ABINE Sandrine BONNAIRE Les Films du paradoxe, 2007 35,00 Euros

Marie est poète, a rencontré Philippe, photographe, et partage avec lui une existence tranquille à Paris. Sa vie bascule lorsque Philippe meurt, la laissant désemparée avec leur petite fille. Et tout s’enchaîne sinistrement : elle ne peut plus écrire, de moins en moins parler, ne peut plus payer son loyer, est expulsée, sa petite fille est placée et elle devient clocharde. La décision de partir à la campagne et remettre en état une maison abandonnée va lui permettre de se reconstruire. A petites touches, Isabelle Jarry sait superbement faire partager ce destin de femme, qui pourrait être le nôtre : qui n’a jamais perdu pied ?

Sabine est autiste. Elle est la sœur cadette de Sandrine Bonnaire qui filme son terrible destin dans ce documentaire bouleversant. Faute d’un diagnostic précoce et de structure adaptée, Sabine est internée en hôpital psychiatrique. Elle en sort tragiquement transformée. La cinéaste alterne les images de la Sabine d’avant qu’elle a filmée lors d’événements familiaux ou de voyages en commun et de la Sabine d’aujourd’hui qui vit dans une maison avec quatre autres personnes handicapées entourées de professionnels. Sans complaisance, la cinéaste ne nous cache rien de l’état actuel de Sabine : agressivité, grossièreté, cris soudains mais aussi moments de partage, de calme apaisant où Sabine semble se reconstruire peu à peu.

Isabelle JARRY J’AI NOM SANS BRUIT Stock, 2004.- (Collection bleue) 17,50 Euros

dû se rencontrer se retrouvent dans un même lieu : une cellule de prison. L’une est là pour 3 ans, pour faux et usage de faux. L’autre a déjà fait 7 ans pour avoir commis une faute plus grave : le meurtre de son mari. Elles vont réussir à s’apprivoiser, à s’aimer finalement, à se soutenir mutuellement. Cette pièce de théâtre magnifiquement mise en scène par Denise Chalem nous révèle les véritables et misérables conditions de détention de ces femmes incarcérées, niant toute intimité, toute dignité humaine. On sursaute au bruit des verrous mais la force et la beauté de cette relation, et la grandeur des comédiennes feraient presque oublier la crasse et la violence ambiantes. Que d’émotions !

Denise CHALEM, Michael HAVENITH DIS À MA FILLE QUE JE PARS EN VOYAGE Sopat, 2006 31,00 Euros Deux femmes qui n’auraient jamais

57


58

Celles qu’on aurait aussi aimé vous présenter :

- Sylviane Agacinski - Emmanuelle Houdart - Ann Hui - Nancy Chantal Akerman - Sophie Alour – Anaïs - Huston – Stéphanie Janicot - Elfriede Jelinek - Ellen JohnsonAung San Suu Kyi – Florence Sirleaf - Sema Kaygusuz – Sandrine Kiberlain - Naomi Klein Nora Aceval

Arthaud – Agnès B. - Michelle

Emmanuelle Laborit - Camille Laurens – Annie Leclerc

– Diana Lichy - Vivian Lofiego - Ma

Bachelet – Françoise Balibar - Françoise Barré-Sinoussi – mère - Michèle Lesbre – Doris Lessing - Alison Nicoletta Bazzano - Nacéra Belaza - Mathilde Lurie - Mary McAleese - Ellen MacArthur - Dominique Mainard Braure - Catherine Breillat - Claire Bretécher – Jane Birkin Ezza Agha Malak – Laure Manaudou - Amélie Mauresmo Fatima Mernissi - Anne-Marie Métaillé – - Judith Butler – Cactus in Love - Camille - Jane

Catherine Millet – Marie Moinard - Chantal Montellier – - Marie Cardinal – Carolyn Carlson - Bianca Myriam Montoya (poétesse colombienne) - Jeanne Moreau Castafiore - Liliana Cavani – Hélène Cixous - Marie-José – Yolande Moreau - Susie Morgenstern – Chombart de Lauwe – – Les – Marie-Aude Murail - Wangari Muta Crucified Barbara - Angela Davis - Chloé Delaume Florence Delay – Céline Demangeat – Agnès Desarthe - Marie Maathai - Marie Ndiaye - Isabelle Nières-Chevrel Desplechin - Françoise Dorner – Jacqueline Duhême – Joyce Carol Oates – Kveta Pacowska - Pratibha Patil – Marie-Jo Campion

Matali Crasset

Annie Ernaux- Célestine - Lourdes Espinola -

Toni

Morrison

Pérec - Catherine Ribeiro - Rose-Francine Rogombé

-

Avital

Marianne Faithfull - Alice Ferney – Béatriz Ferreyra – Carole Roussopoulos - Michèle Sales – Vigdís Finnbogadóttir - Michèle Fitoussi – Lydia Flem – Brigitte Fontaine - Geneviève Fraisse - Cristina Fernández de Danièle Sallenave – Karine Saporta - Rhoda Scott – Ingrid Sinclair - Patti Smith - Susan Sontag – Sophie et ses malheurs Kirchner - Monique Frydman – Françoise Gaspard - Susan Martine Storti - Anne Sylvestre – Mireille Szac George – Annie Girardot – Valentine Goby - Wislawa Szymborska – Margarethe Von Trotta -

Ronell

Nan Goldin

Nadine Gordimer - Albertine Tshibilondi Ngoyi – Fred

Juliette Gréco – Sibylle Grimbert - Dalia Grybauskait? Tarja Halonen

– Anne Herbauts – Hafsia Herzi -

Vargas

– Sandrine Veysset - Wen Hui - Lina Zeron


59

Les illustrations de la couverture :

1

2

8

5

6

9

1 CELLE QUE JE VOUDRAIS ÊTRE CELLE QUE… T2 VANYDA Dargaud, 2008 2 Danièle SAINT-BOIS MARGUERITE, FRANÇOISE ET MOI

Julliard, 2009 3 LE BAL DES ACTRICES MAÏWENN Les Films du kiosque, 2009 4 WOMEN ARTISTS : FEMMES ARTISTES DU XX ET XXI SIÈ-

3

E

E

CLE

4

7

10

Taschen, 2003 5 L’ANGE DES BONOBOS Virginie GUITON, Stéphane ALEXANDRESCO Gédéon programmes, 2002

6 AGATHA RUIZ DE LA PRADA : UN JARDIN DE CORAZONES

Sylvette BOTELLA Gourcuff Gradenigo, 2009 7 FEMMES Ed. White Star; 2009 8 LE SCANDALE DES MARIAGES FORCÉS

Fatou DIOUF, Charles-Arnaud GHOSN Rocher, 2009.- (Gens d’ici et d’ailleurs) 9 Melody GARDOT, Madeleine PEYROUX, Cassandra WILSON, Sophie MILMAN… WOMEN OF JAZZ Putumayo World Music, 2008 10 S LAM Ô FÉMININ L’harmattan, 2008


60

140 bis rue Ferdinand Mathias - BP 13 59260 HELLEMMES-LILLE Tél. : 03 20 56 27 29 - Fax : 03 20 56 99 55 www.cg59.fr/mediathequedunord

Antenne de Lille-Douai 140 bis rue Ferdinand Mathias - BP 13 59260 HELLEMMES-LILLE Tél. : 03 20 56 27 29 - Fax : 03 20 56 99 55 Antenne de Flandre Boulevard des Écoles - BP 181 59524 HAZEBROUCK CEDEX Tél. : 03 28 41 63 57 - Fax : 03 28 41 34 70 Antenne du Hainaut-Avesnois Centre Lowendal - BP 43 59530 LE QUESNOY Tél. : 03 27 49 54 77 - Fax : 03 27 49 25 91 Antenne du Cambrésis 5 rue Karl Marx 59540 CAUDRY Tél. : 03 27 85 27 52 - Fax : 03 27 76 15 77

Rédaction : Frédérique Barret, Véronique Bertrand, Marie-Françoise Delcambre, Aline Delsinne (médiathèque de Quesnoy sur Deûle), Catherine Dhilly, François-Xavier Farine, Catherine Faucon, Pascale Leignel, Laurent Lemaitre, Stéphane Rollin, Nathalie Tison, Laurence Vandamme, Marie-Claire Vandevelde Coordination : Marie-Cécile Delache aidée de Guillaume Willems Merci à Marie-Claude Loosfelt, du Forum départemental des Sciences, pour sa sélection de femmes de science. Relecture : Marie-Odile Paris-Bulckaen, Éric Desieter Réalisation et Maquette : Cathy Vanhoutte Suivi technique : Direction de l’Information et de la Communication Impression : Monsoise - Janvier 2010


« L’emballage » de cette bibliographie a été créé par une artiste du Nord, Michèle Lemaire de la Société Tissus dans le cadre du projet de mise à l’honneur « des Femmes » dans la programmation culturelle départementale en 2010.

"Pluri ... Elles" : bibliographie 2010  

Entre vos mains, voici une bibliographie conçue et écrite par des bibliothécaires qui, au cours de leurs échanges, ont toujours appliqué la...

"Pluri ... Elles" : bibliographie 2010  

Entre vos mains, voici une bibliographie conçue et écrite par des bibliothécaires qui, au cours de leurs échanges, ont toujours appliqué la...

Advertisement