Page 1

LE GOÛT DES BELGES Belgïeque !


sommaire Éditorial ............................................................... pages 4 & 5 Introduction ....................................................... pages 6 & 7 Solide, Brassé, Réaliste................................... pages 8 à 27 Solide ............................................. pages 12 à 16 Brassé............................................. pages 17 à 20 Réaliste .......................................... pages 21 à 27 2

Novateur, Explorateur, Frondeur .............. pages 28 à 45 Novateur ....................................... pages 32 à 36 Explorateur .................................. pages 37 à 39 Frondeur ....................................... pages 40 à 45 Espiègle, Gai, Sentimental .......................... pages 46 à 63 Espiègle ......................................... pages 50 à 53 Gai................................................... pages 54 à 57 Sentimental.................................. pages 58 à 63

Jeunesse Musique

Cinéma


Hoofdartikel De banden tussen het departement Nord en België zijn sterk: rivieren die ons met elkaar verbinden, dezelfde rijke en productieve bodem, onstabiele lucht, lokale bieren, kermissen en carnavals in elke stad, een gezamenlijke geschiedenis, een grens die lange tijd veranderlijk was en nog steeds vlot over te steken is, voortdurend vruchtbare uitwisselingen op alle gebieden.

4

Het departement Nord onderhoudt nauwe contacten met het nabije België. De samenwerkingen met de provincies Henegouwen en West-Vlaanderen vormen de gelegenheid om de grensoverschrijdende samenwerking te ontwikkelen en te verdiepen, vooral op cultureel vlak. In 2011, een tijdperk waarin zich een neiging tot verheerlijking van de groepsidentiteit vestigt, wil de Médiathèque départementale du Nord de Belgen in al hun diversiteit prijzen. Aan de hand van een bibliografische selectie richt de mediatheek de schijnwerpers op hun gevoel voor zelfspot, hun vermogen tot innovatie, hun liefde voor feesten en hun creativiteit in de artistieke, culturele, wetenschappelijke en sociale domeinen. Dit werk kent een lange gemeenschappelijke geschiedenis en draagt bij tot de vorming van een gedeelde culturele diversiteit. Hopelijk mag het u 'Het België-gevoel' inblazen!

Bernard DEROSIER Président du Conseil général du Nord


Éditorial Les liens

sont forts entre le Nord et la Belgique : des fleuves qui nous unissent, une même terre riche et productive, des ciels tourmentés, des bières locales, des ducasses et carnavals dans chaque ville, une histoire partagée, une frontière longtemps mouvante et restée très perméable, des échanges permanents et fructueux dans tous les domaines. Le Département du Nord entretient des relations fortes avec la Belgique toute proche. Les partenariats instaurés avec les Provinces du Hainaut et de Flandre Occidentale sont l'occasion de développer et d’approfon-

dir la coopération

transfrontalière, tout particulièrement dans le

champ culturel. 5

En 2011, en ces temps où s’installe la tentation du repli identitaire, la Médiathèque départementale du Nord célèbre les Belges dans toute leur

diversité. Elle met en avant, par une sélection bibliographique, leur sens de l’autodérision, leur capacité d’innovation, leur amour de la fête et leur créativité dans les domaines artistiques, culturels, scientifiques et sociaux. Cet ouvrage participe d’une longue histoire commune et contribue à la construction d'une diversité culturelle partagée. En espérant que cette lecture vous insufflera

« Le goût des Belges » !

Bernard DEROSIER Président du Conseil général du Nord


HET BELGIË-GEVOEL Inleiding

6

De door de Médiathèque départementale voorgestelde bibliografie is opzettelijk subjectief. We hebben ervoor gekozen de nadruk te leggen op wat volgens ons het bijzondere Belgische karakter is, door sommigen ook wel de 'Belgitude' genoemd. Aan deze kant van de grens is de culturele, historische, sociale en taalkundige nabijheid vanzelfsprekend, maar ze wordt gematigd door een volkomen verschillende indeling van het land en welbepaalde levensstijlen. Niet België als eenheid of identiteit (een begrip waarover momenteel veel ophef wordt gemaakt) staat hier centraal, maar eerder de eigenschappen en karaktertrekken van de Belgen. Aan de hand van zijn inwoners moeten we dit fantastische buurland nog meer leren waarderen.


LE GOÛT DES BELGES Introduction

La bibliographie présentée par la Médiathèque départementale se veut délibérément subjective. Nous avons choisi de mettre en valeur ce que nous pensons être la spécificité belge, ce que certains ont nommé la

« belgitude ». De ce côté de la frontière, la proximité culturelle, historique, sociale et linguistique est évidente, cependant, elle est tempérée par une organisation du pays bien différente et des modes de vie particuliers. Ce n’est pas la Belgique en tant qu’entité et identité (notion actuellement chahutée) qui est ici à l’honneur mais plutôt les qualités et

traits de caractère des Belges. C’est à travers ses habitants qu’il faut apprendre à apprécier encore plus ce voisin formidable.

7


SOLIDE, BRASSÉ, RÉALISTE Riches d’une histoire pas aussi courte que nous pourrions l’imaginer, riches d’un brassage culturel et social inhérent à cette histoire, les Belges ont les pieds sur terre ! Leur efficacité, leur réactivité et leur sens du concret sont parfois éprouvés par un certain dilettantisme français. Cette façon d’être, ancrée dans la réalité, a su générer une créativité intense. En Belgique, quand la réalité vient nourrir l’imaginaire, elle donne naissance à des courants artistiques majeurs, tels que le surréalisme ou le réalisme magique. 8


STEVIG, GEBROUWEN, REALISTISCH De Belgen staan met beide benen op de grond met hun rijke geschiedenis die niet zo kort is als wij denken en met hun cultureel en sociaal gebrouwen mengsel dat inherent is aan die geschiedenis! Hun efficiĂŤntie, hun reactievermogen en hun zin voor het concrete worden soms op de proef gesteld door een zeker Frans amateurisme. Die manier van zijn, verankerd in de realiteit, wist een intense creativiteit voort te brengen. Wanneer de realiteit in BelgiĂŤ een fantasiebron wordt, geeft dat aanleiding tot het ontstaan van grote artistieke stromingen zoals het surrealisme of het magisch realisme.

9


STEVIG , Consistent, echt, ernstig, duurzaam, standvastig, stabiel, sterk, ... Wordt ook gezegd van wijn met een goede samenstelling, vol en zeer evenwichtig, maar die soms wat aan verfijning ontbreekt.

12


SOLIDE Qui a de la consistance, qui est réel, sérieux, durable, ferme, stable, fort... Se dit d’un vin bien constitué, avec beaucoup de matière et une charpente forte, qui manque parfois un peu de délicatesse.

L’année poétique 2009 Patrice DELBOURG, Pierre MAUBE, Jean-Luc MAXENCE Seghers, 2009 19 Euros & Ici on parle flamand et français : une fameuse collection de poèmes belges Francis DANNEMARK Le Castor Astral, 2005.- (Escales du Nord) 10 Euros Depuis 2005, les éditions Seghers tentent d’offrir aux lecteurs un panorama des poèmes de langue française publiés au cours de l’année écoulée. Véritable guide de la poésie la plus contemporaine, L’Année poétique a recensé en 2009 cent vingtcinq poètes venus de tous les horizons de l’espace francophone. Mais la singularité de l’ouvrage en question réside dans sa jaquette sur laquelle on peut lire que : « Un poète français sur deux est belge. » C’est ainsi qu’au cœur de cette anthologie, un dossier complet est consacré à la Belgique. Aussi, poèmes, biographies de poètes, adresses d’éditeurs, de revues, de maisons de poésie, permettent-ils d’approcher la poésie belge contemporaine d’une créativité telle que Patrice Delbourg (poète, romancier, chroniqueur) écrit dans son avant-propos : « En poésie, remède miracle : un petit belge le matin, un petit belge le soir, exit la sinistrose ! ». Piochez vite dans la somme poétique rassemblée par Francis Dannemark pour vous en guérir !

Aplovou : ceux qui sont arrivés avec la pluie Jean-Paul BROHEZ Yellow Now, 2003 24 Euros Dix années ont été nécessaires au photographe Jean-Paul Brohez pour recueillir l’essence même du Condroz, région rurale de Wallonie. Il réussit la prouesse de nous faire entrer dans ce monde qui semble à la fois replié sur lui-même et ouvert à tous les vents, surtout à nous, les « aplovou  », les étrangers arrivés avec la pluie. La nature rude de ce pays verdoyant et de ses habitants se lit à travers les images non commentées de cet ouvrage. L’immense tendresse du photographe envers son sujet ne demande d’ailleurs pas à être traduite en mots, elle est directement perceptible par tous les publics et à tous les âges. Baraques à frites / Fritkot Marina COX, Marc OTS L’Octogone, 2002 39 Euros Ce beau livre de photographies est l’occasion pour des écrivains belges, francophones et néerlandophones, de livrer leurs sentiments, leurs souvenirs et leurs imaginaires sur l’institution qu’est la baraque à frites. Si cette fameuse tradition est bien connue et pratiquée (voire médiatisée par un certain film) dans le Nord de la France, elle reste ancrée tout particulièrement en Belgique. La variété des sauces d’accompagnement et l’inventivité des formules culinaires qui y sont proposées n’aura jamais

13


d’équivalent ! Il ne faut surtout pas se laisser glisser dans la nostalgie avec ces images tantôt colorées, tantôt en noir et blanc, car les frites continueront longtemps à faire partie du patrimoine commun à tous les Belges. La Belgique : le roman d’un pays Patrick ROEGIERS Gallimard, 2005.- (Découvertes) 13,90 Euros Comme son pays, Patrick Roegiers a les épaules solides  : critique photographique, romancier, pamphlétaire, homme de théâtre… Sa verve littéraire l’a amené à écrire un ouvrage sur l’histoire passée et présente de la Belgique, dans la fameuse collection Découvertes Gallimard. L’auteur dédicace son livre « A ceux qui ont fait la Belgique, et pas à ceux qui la défont. » On ne peut que souscrire à cette intention, et s’instruire à la lecture de cette courte mais panoramique histoire belge.

14

La Belgique de Papa Charles HENNEGHIEN, Julos BEAUCARNE La Renaissance du livre, 2010 35 Euros Charles Henneghien propose un voyage en soixante photographies dans la « Belgique de Papa ». Depuis 50 ans, l’évolution vers une société moderne semble lente à travers le prisme de ces images en noir et blanc. La nostalgie (illusoire ?) de temps meilleurs pointe le bout de son nez. La Belgique représentée ici est assurément en voie de disparition. Comme ailleurs, les mœurs ont changé mais l’esprit de convivialité et de partage perceptible dans ces photographies subsistera encore et toujours. La Belgique en toutes lettres Le pays. T1 L’Histoire et les hommes. T2 Tranches de vie. T3 Luc Pire, 2008.- (Espace Nord) 24 Euros Cette anthologie en trois volumes (mille pages, trois cent cinquante textes et deux cents auteurs) offre un riche panorama de la littérature belge, paru à l´occasion du cinquantenaire de la création des Archives & Musée de la Littérature. Il foi-

sonne tellement d’extraits de romans, poèmes, pièces de théâtre, qu’il en paraît presque exhaustif. Tous les genres, toutes les époques, toutes les langues y sont représentés. Vous ferez de belles découvertes qui vous donneront forcément envie d’en lire davantage et vous percevrez le petit plus qu’offre la littérature belge à la langue française. Dictionnaire de belgicismes Georges LEBOUC Racine, 2006 39,95 Euros La Belgique possède trois langues officielles dont le français. Il existe néanmoins quelques différences avec les pratiques hexagonales : si vous vous demandez ce que les habitants d’OutreQuiévrain veulent dire par « ne pas pouvoir faire guindaille parce qu’ils sont busés » ou « venir déposer le petit dernier à l’école gardienne », ce dictionnaire vous apportera tous les éclaircissements. Chaque mot est illustré par des exemples souvent tirés de la presse. Cet ouvrage offre un aperçu géolinguistique très intéressant et pourra vous aider lors d’un prochain passage en Belgique. La France doit-elle annexer la Wallonie ? Claude JAVEAU Larousse, 2009.- (A dire vrai) 9,90 Euros Chouette, un documentaire de science-fiction ! Qui commence très sérieusement par rappeler l’histoire du territoire belge, des Gaulois à 1830. Ensuite, de réponses en questions, la belgitude est expliquée, permettant de mieux connaître nos voisins. Il traîne cependant dans le texte, en filigrane, cette étrange question liée à l’éventualité de la disparition de la Belgique : le rattachement de la Wallonie à la France. Sous le fallacieux prétexte d’une langue commune, nous aurions un avenir en commun  ? Pourquoi pas, certes, si c’était une réelle volonté populaire. Mais on sent que cette idée, bien que soutenue par des sondages d’opinion favorables, est une élucubration journalistique et on n’y croit pas. Une blague belge ?


15


Carl NORAC, Ingrid GODON Le géant de la grande tour Sarbacane, 2005 14,90 Euros Thyl, le géant pacifique, habite dans le désert et a fait d’un arbre son ami. Alors qu’il vivait dessous, heureux, une énorme pierre tombée du ciel vient anéantir son quotidien, écrasant l’arbre ; de ce dernier, il ne sauvera qu’une feuille et un fruit, précieusement gardés contre lui, tout contre. Il décide alors de partir très loin. Au cours de son voyage, il rencontre d’autres hommes victimes de cette « Terreur ». Effrayé par ce mot, il fuit : perché sur la plus haute tour d’une immense ville, il se met à dévorer des livres. Comment, grâce à ses lectures, trouver la force intérieure de ne plus avoir peur, ou comment résister au terrorisme par la non-violence. Cette fable sensible aborde un thème rarement traité dans la littérature pour enfants. Inspiré par les attentats du 11 septembre, elle permettra d’apporter des réponses aux questionnements des plus jeunes. 16

La spectaculaire histoire des rois des Belges Patrick ROEGIERS Perrin, 2007 22 Euros Plus fort qu’un numéro du magazine Point de vue, voici l’histoire du royaume de Belgique ! Malgré une tradition avérée d’adultères productifs et de dépressions nerveuses, les rois des Belges perpétuent l’unité du pays depuis l’avènement au trône de Léopold 1er en 1831. Patrick Roegiers rend plus que proches ces souverains qui sont avant tout des hommes, avec leurs forces… et surtout, avec leurs faiblesses ! A la lecture de ce récit détaillé, qui est loin d’être une hagiographie, on comprend mieux l’attachement de (certains) Belges à la famille royale et on trouve aussi à satisfaire notre curiosité pour les grands de ce monde.


BRASSÉ Remué et agité longuement pour activer un mélange de matières. Qualifie le mélange du malt avec de l’eau pour préparer la bière.

GEBROUWEN Lang geroerd en geschud om een mengsel van stoffen te verkrijgen. Kenmerkend voor een mengeling van mout met water om bier te maken.

Alain BERENBOOM L’auberge espagnole et autres histoires belges Le grand miroir, 2002.- (La littéraire) 10 Euros Alain Berenboom avait déjà réjoui ses lecteurs avec le génial roman La position du missionnaire roux. Dans ce recueil composé de huit nouvelles et une pièce de théâtre, il livre une nouvelle fois sa vision désopilante et désespérée de la Belgique. La cohabitation entre Flamands, Wallons et populations issues de l’immigration est souvent « délicate », mais de ces inévitables confrontations naît une forme de modernité et d’absurde, qui sied si bien aux Belges.

Bruxelles le dimanche Louis-Philippe BREYDEL, Brigitte TABARY, Nadine PINEUR Luc Pire, 2008 22,90 Euros Bruxelles a la réputation justifiée d’être une ville multiculturelle et animée. La journée du dimanche ne faillit pas à la règle du bon et du bien vivre. Cet ouvrage propose des activités dominicales qui font rêver. La promenade dans les Galeries Royales est une tradition, mais le Grand Bruxelles ouvre bien d’autres perspectives moins classiques, ouvertes à tous les goûts et accessibles à tous. Petits et grands amateurs de sport, de lecture, de chine, de mode, de gastronomie, ou de tout à la fois, voici une mine de bonnes adresses et une nouvelle occasion de flâner en Belgique.

17


18


LA FANFARE DU BELGISTAN Musiques et danses du Belgistan Belgistanik Prod, 2009 12 Euros http://belgistan.free.fr/ La Fanfare du Belgistan se veut la troupe officielle d’un petit état indépendant et libertaire logé au bord de la Meuse. Depuis 2001, les sept joyeux compères de La Fanfare font danser leur public sur des airs dignes d’un film de Kusturica. Musiciens flamands et wallons sont réunis pour créer un folklore imaginaire, aux rythmes à la fois teintés d’Europe centrale et ancrés dans le sens de la fête belge. Cet heureux métissage, comme sait en produire la musique, donne envie d’adopter la nationalité belgistanaise. GIRLS IN HAWAII From here to there, Naïve, 2003 Plan your escape, Naïve, 2008 Girls in Hawaii not here, Christopher YATES, 2008 Ce groupe de rock belge, qui ne comprend pas de filles et qui ne vient nullement d’Hawaï, a largement contribué au renouvellement de la scène belge, faisant de la Belgique l’autre pays du rock. Après un premier EP signé sur un label belge indépendant, l’album From here to there consacre Girls In Hawaii « révélation belge de l’année 2004. » Plus influencés par les Anglo-Saxons que par leurs racines, ils proposent un mélange de pop, rock et folk. Une musique toute en atmosphères, planante, tour à tour euphorique ou mélancolique, aux accents électro. Malheureusement, le groupe est endeuillé par la mort accidentelle de son batteur, Denis Wielemans, survenue le 30 mai 2010. J’aime les Belges ! France BREL Ed. Jacques Brel, 2008 Bruxellois, se revendiquant flamand, chantant surtout en français, connu et reconnu dans le monde entier, Jacques Brel se sentait belge avant tout. Mettant en avant sa « belgitude », Brel montre dans ce film son amour, immense et torturé, pour son pays. Il peste (déjà !) contre la bêtise des nationalistes, il regrette l’incompréhension dont certains font preuve à son

égard, il tente de comprendre et transmettre les multiples facettes de la Belgique et de ses habitants. La question identitaire paraît alors soustendre toute son œuvre. C’est sa fille, France, qui a réuni dans ce film des documents inédits et qui travaille chaque jour à maintenir la mémoire de son père. Je me souviens de Bruxelles : dix-neuf écrivains se racontent en ville Je me souviens de Bruxelles… : micro-souvenirs en paroles et en images Le Castor astral, 2006.- (Escales du Nord) 25 Euros Un recueil de souvenirs à lire tête-bêche : d’un côté, des écrivains belges francophones et néerlandophones, bruxellois de naissance ou d’adoption, parlent dans leur langue de leur capitale, vision réelle ou fantasmée ; de l’autre, la parole nostalgique, multiple, comique, de passants et d’habitants, a été récoltée dans un inventaire à la Pérec et a été illustrée par Chris De Becker. Cette approche tendre, foisonnante et instructive de Bruxelles rend admirablement 19 compte de son âme nourrie de tendresse et de diversité culturelle. Armel JOB Les fausses innocences R. Laffont, 2005 10 Euros « La Belgique est bien connue pour les conflits qui opposent trop souvent Flamands et Wallons. On ignore parfois en France qu’elle possède une troisième région linguistique peuplée par des gens qui parlent allemand. » 1962, frontière belgo-allemande. Lorsque Mathilda Stembert vient déclarer la mort de son mari, médecin de la commune, le bourgmestre de Niederfeld sait qu’elle ment. Celle-ci prétend que le Docteur Stembert est mort au cours d’un voyage en Allemagne. Roger Müller, lui, a la certitude que c’est elle qui l’a tué en apprenant son infidélité. Amoureux de la jeune femme, Müller tente de la protéger de la justice. Avec une écriture très subtile et un suspense latent, Armel Job offre une intrigue digne des meilleurs films d’Alfred Hitchcock. Prix du Jury Jean Giono 2005.


20

Kristien HEMMERECHTS, Jean-Luc OUTERS Lettres du plat pays La Différence, 2010 18 Euros Durant une année (mars 2008 - juillet 2009), deux auteurs échangent une correspondance autour de leurs activités, de leur écriture, de leurs rêves et de la réalité de leur pays. Elle est flamande, lui est wallon et ils s’écrivent chacun dans leur langue. Elle a l’avantage de parler beaucoup mieux la langue de l’autre que lui… Ce qui questionne sur le bilinguisme inexistant, qui est peut-être la source d’une partie du malentendu wallon-flamand. Mais ces deux-là se connaissent, s’apprécient, s’entendent, s’écoutent (pas toujours, parfois des questions restent sans réponses), et les lire donne envie de passer la frontière. En fermant ce livre, on pressent qu’ils sont les témoins du respect et de la tolérance qui, dans la réalité, fondent les relations humaines intercommunautaires, loin de ce que nous relatent les médias. Sommes-nous tous Belges ? Paul ERNST L’Hèbe, 2002.- (La question) 5,75 Euros En quelques pages, l’auteur brosse un portrait de la Belgique, répondant à des questions qui sont autant de courts chapitres. Puis il évoque tout l‘attrait de ce pays, de ses aspects novateurs aux plus délirants, et termine en soulignant « l’absurditude » dans laquelle vit le Belge au quotidien. Mais loin de rappeler le monde de Kafka ou de sinistres souvenirs soviétiques, cette « absurditude » est légère, très belge, en quelque sorte. Un petit livre concis, mais qui date de 2002. Depuis, la faille politique entre Wallons et Flamands s’est agrandie.


RÉALISTE Qui a le sens des réalités, qui possède un esprit pratique. Qui tend à représenter le monde et la nature tels qu’ils sont, sans les idéaliser. Réalisme social : description de l’homme dans son milieu social, par le biais des arts et des lettres. Surréalisme : mouvement littéraire et artistique dont le but est d’exprimer la pensée pure, le fonctionnement réel de la pensée, sans préoccupation morale et esthétique.

REALIST Wie zich richt op de werkelijkheid, wie praktisch is ingesteld. Wie de neiging heeft de wereld en de natuur voor te stellen zoals ze zijn, zonder ze te idealiseren. Socialistisch realisme: beschrijving van de mens in zijn sociale omgeving door middel van de kunsten en letteren. Surrealisme: literaire en artistieke stroming met als doel de uitdrukking van het zuivere denken, de reële werking van het denken, zonder aandacht voor het morele en esthetische.

21


RÉALISME Allo Police, Baria et le grand mariage, Les amants d’assises, Ainsi soit-il Manu BONMARIAGE Cinéart, 2008 Présenté ici comme « le père spirituel  » de l’émission Strip Tease, Manu Bonmariage a rassemblé quatre de ses documentaires. Ce qui peut apparaître de simples faits divers se révèle une peinture sociologique et ethnologique de nos contemporains. Acide et juste, Manu Bonmariage a su renouveler, avec ses comparses de Strip Tease, le docu-reportage télévisé.

22

Coup de foudre à Moscow, Belgium Christophe VAN ROMPAEY BAC, 2007 Entre un professeur de dessin bel homme et un camionneur un peu chétif, qui choisiriezvous ? Le bellâtre ? Matty, qui supporte les infidélités de son bellâtre depuis des années, rencontre, par choc sur le coffre de sa voiture interposé, un camionneur roux et nerveux qui la fait rire… Et elle ne craint pas de se « déclasser » pour suivre son instinct. On regrette de ne pas comprendre le flamand, qui donne corps à la situation, car il y a des échanges platement traduits, visiblement. C’est dommage car surprenant, truculent, ancré dans le réel et pourtant azimuté ; ce film formidable donne des ailes. Willem ELSSCHOT Fromage Le Castor Astral, 2003.- (Escales du Nord) 13 Euros Willem Elsschot, de son vrai nom Alfons-Jozef de Ridder, est né en 1882 et mort en 1960 à Anvers. Il fut journaliste puis publiciste, sans jamais apprécier vraiment ce métier. Parmi sa quinzaine de publications, Kaas (Fromage) lui a valu dès 1933 une reconnaissance particulière et méritée. La traduction de Xavier Hanotte, auteur belge francophone, révèle toute la saveur de ce roman satirique et grinçant. On

pleure et on rit aux (més)aventures commerciales de Frans Laarmans, qui se retrouve du jour au lendemain à devoir écouler dix mille fromages stockés à domicile. Cette critique des faiblesses humaines et de la société des années 1930 est la porte d’entrée idéale pour apprécier cet écrivain et poète flamand. ÉTÉ 67 Passer la frontière Bang !, 2010 9,99 Euros Enregistré à l’ancienne dans un vieux studio, le deuxième album d’Été 67 contient des perles telles que Une vie saine, duo avec le chanteur de Girls in Hawaii, Romans de gare, chanson inspirée de Georges Simenon. Un superbe album pop folk nourri par 4 années de tournée. Xavier HANOTTE Des feux fragiles dans la nuit qui vient Belfond, 2010 19 Euros Une atmosphère de brume et de bruine, qui rappelle le décor étouffant du roman de Rodenbach, Bruges-la-morte. Là, le lieu était désigné, ici on ne sait où l’on est. Sur une île, certes, et plutôt au nord de l’hémisphère nord, mais où exactement ? L’esprit divague à cerner ce lieu, et ce que le héros y fait. On pense au Désert des Tartares, de Dino Buzzatti, parce qu’ici aussi, le protagoniste en uniforme attend un ennemi indéterminé. Puis apparaît la légende de Saint Olaf et l’île s’installe en mer Baltique. Brusquement, il y fait plus froid, les ennemis arrivent, la bataille a lieu, le héros s’en sort. On a doucement navigué dans un entre-deux, entre le brouillard, l’attente, les villes disparues et des désirs inavoués, au rythme d’un récit mystérieux. Auteur d’une dizaine d’ouvrages, traducteur de son compatriote flamand Hubert Lampo et du poète anglais Wilfred Owen, Xavier Hanotte est le représentant d’un courant artistique et littéraire singulier : le réalisme magique.


23


24


Corinne HOEX Ma robe n’est pas froissée Impressions nouvelles, 2008.- (Traverses) 12 Euros Récit d’une violence froide, stagnante mais bien réelle, le livre de Corinne Hoex nous fait toucher la dureté des relations humaines. Les tensions psychologiques et les rapports de soumission sont constamment présents dans les écrits de l’auteure (Le grand menu en 2001, Décidemment je t’assassine en 2010). La famille est notamment le lieu de toutes les humiliations et de toutes les destructions. On ne sort pas indemne de la lecture des romans de Corinne Hoex, mais la conscience éveillée. L’œuvre est proche de celle d’une autre auteure belge, Caroline Lamarche, plus tendue vers les relations amoureuses et les soumissions physiques et psychologiques. Hop ! Dominique STANDAERT Executive Productions, 2002 L’amour d’un fils pour son père… Voilà ce à quoi ce film pourrait se résumer. Un fils (Justin) fan de foot, un père congolais, une querelle de voisinage due à une retransmission de match, et hop !, le père est expulsé et le fils affolé cherche comment le faire revenir. La détermination de Justin, recueilli et aidé par un ancien militant flamand du C.C.C., le pousserat-elle à des extrêmes ? L’Atomium y résisterat-il  ? Résolument belge par le mélange de flamand et de wallon, très actuel quant à la politique d’asile, Hop ! est délicieusement moqueur et formidablement chaleureux.

Il est difficile de faire un choix dans les films des frères Dardenne. Deux fois primés à Cannes (Palme d’or pour Rosetta puis pour L’enfant), Jean-Pierre et Luc Dardenne ont su imposer leur vision terriblement humaine de la société. La vie est un combat mais la rédemption n’est jamais loin. Dans L’enfant, l’abandon du petit et la lâcheté du père sont insoutenables mais ne provoquent jamais le mépris ou la haine. Les histoires des frères Dardenne sont universelles ; si elles se déroulent et se filment en Belgique, c’est que les réalisateurs souhaitent demeurer au plus proche de leurs personnages et de leurs lieux de vie. Le livre de Luc Dardenne vient compléter avec précision et ferveur leur beau et grand travail cinématographique. STROMAE Cheese Mosaert, 2010 19,99 Euros De son vrai nom Paul Van Haver, ce jeune Bruxellois, né d’une mère belge et d’un père rwandais, a fait ses débuts dans le rap. Il se lance aujourd’hui dans une carrière solo. Découvert par les internautes, c’est le succès immédiat. D’abord en Belgique puis dans toute l’Europe, son sens du rythme et ses textes, percutants et actuels, font fureur. Compositeur, poète, cet artiste complet réalise également ses clips. Ce maestro au nœud papillon et aux idées innovantes a imposé son style urbain et créé un « buzz » incroyable. Ecoutez attentivement ses textes empreints d’une perception acide de la société contemporaine. A suivre résolument…

RÉALISME SOCIAL SURRÉALISME L’enfant Jean-Pierre et Luc DARDENNE Les films du fleuve, 2005 & Au dos de nos images : 1991-2005 Luc DARDENNE Seuil, 2005.- (La librairie du XXIe siècle) 19 Euros

La Belgique de l’étrange : 1945-2000 Eric LYSOE Luc Pire, 2010.- (Espace Nord) 8 Euros Dans ce quatrième volume, consacré à la période 1945-2000, Eric Lysoe a réuni dix-sept auteurs belges de nouvelles fantastiques, lesquels

25


démontrent ainsi, par leur talent, l’existence d’une véritable école belge de l’étrange. Certains de ces auteurs sont tombés depuis dans l’oubli (Liliane Devis, Bernard Manier) mais d’autres reconnus (Guy Vaes, Jean Muno, etc.) n’avaient jamais encore publié les textes qui sont présentés dans cette anthologie. Il est à noter que chaque extrait proposé est précédé d’une biographie, constituant ainsi une source d’information appréciable autant qu’intéressante.

26

Brüsel Benoît PEETERS, François SCHUITEN Casterman, 1992, rééd. 2008 20 Euros François Schuiten, illustrateur, scénariste, né à Bruxelles en 1956, est issu d’une famille d’architecte. Il se tourne très tôt (dès 1973) vers la bande dessinée. En 1982, il commence la remarquable série Les cités obscures, dont Brüsel fait partie, en collaboration avec Benoit Peeters, scénariste né à Paris, vivant à Bruxelles. Dans cette bande dessinée, il est question d’une cité proche des villes de notre civilisation, où entrepreneurs, architectes, politiques et savants fous règnent en maîtres. Tout ce monde de progrès œuvre pour un nouveau Brüsel en y érigeant des gratte-ciel imposants qui défigurent la ville, exproprient les habitants, attisent les tensions et rendent les hommes malades, déments ou profondément mauvais. Brüsel est une cité utopiste, inspirée de la vraie Bruxelles, qu’on retrouvera quelques années plus tard dans le documentaire-fiction de Wilbur Leguèbe Le Dossier B, paru en 1995, un film qui met en exergue les errements de l’urbanisation de la capitale belge. Muséemagrittemuseum : guide du musée Hazan, 2009 15 Euros & Le petit atelier de Magritte Raffaella RUSSO RICCI Hazan, 2009 12 Euros Magritte, ce peintre aujourd’hui classique, établi,

trop renommé, a trouvé sa place chez lui, à Bruxelles. Et là, au fil des salles de son musée, alors qu’on pensait simplement ne revoir que des œuvres familières, surgissent des créations inconnues. Au-delà des peintures surréalistes (dont certaines sont à découvrir), sa production protéiforme comprend aussi des dessins, des projets d’affiches, des sculptures… Et à lire ce catalogue, c’est un monde qui se dévoile, un homme qui se découvre. Une incitation à aller à Bruxelles à la rencontre du peintre, accompagné de ses enfants, car la version jeunesse du catalogue est aussi une très bonne introduction à l’étrangeté de l’artiste ! Il faut regarder ses peintures et se laisser rêver. Nadine MONFILS Babylone Dream Belfond, 2007 Tequila Frappée Belfond, 2009 Des meurtres sauvages et sanguinaires, des assassins pervers et cruels, un inspecteur solitaire et blasé, une profiler marginale et fétichiste : tous les ingrédients sont réunis ici pour offrir aux amateurs de thrillers terrifiants une bonne nuit de cauchemars. Seulement, voilà, l’action se déroule dans la bonne ville de Pandore, et cela change tout car, dans cette ville, il n’y a que deux chaînes de télévision : l’une pour les bonnes nouvelles, l’autre pour les mauvaises ; une fois par an, il y a la « Fête des rêves », ce jour là, il pleut des pétales de roses ; il y a aussi le « Quartier des arracheurs d’ailes » et des hommes aux chapeaux boules, en été, ont pour mission de vendre des rêves à ceux qui le souhaitent. En mêlant le fantastique et l’humour à ses intrigues, Nadine Monfils, auteur prodigue et multiforme, nous promène en plein surréalisme. Coco givré, son dernier roman, met en scène un serial killer fan de Magritte. On ne pourrait être plus clair !

Le surréalisme en Belgique : 1994-2000


Xavier CANONNE Fonds Mercator, 2006 79 Euros Si le surréalisme de Bruxelles fut le plus actif et le plus renommé, ses membres les plus célèbres, René Magritte, Louis Scutenaire, Paul Colinet ou Paul Magritte étaient originaires de la Province du Hainaut. En 2007, à l’occasion de l’ouverture de son nouveau musée des Beaux Arts (BAM), la ville de Mons leur a rendu hommage en organisant cet événement exceptionnel : rassembler et présenter plus de cinq cents œuvres, objets et documents du mouvement surréaliste belge. Le catalogue de l’exposition se base sur la thèse soutenue en 2002 par son commissaire, Xavier Canonne.

27


NOVATEUR, EXPLORATEUR, FRONDEUR Les Belges à l’avant-garde ? Assurément et dans de nombreux domaines. Si, au cours du XXe siècle, leur esprit d’innovation a fait ses preuves essentiellement dans le domaine scientifique, c’est aujourd’hui dans les champs artistique et culturel que s’épanouissent la modernité et l’inventivité des créateurs belges (design, théâtre, danse, mode...). Peut-être faut-il attribuer cette créativité à un état d’esprit particulièrement frondeur, qui les pousse à questionner l’ordre établi et à s’exprimer avec insolence et lucidité. Dans le regard acéré et amusé qu’ils peuvent porter sur le monde et sur eux-mêmes, les Belges vont parfois très loin, au propre comme au figuré : ils nous donnent même l’occasion d’explorer le Congo !

28


VERNIEUWER, ONTDEKKINGSREIZIGER, CRITICUS De Belgen aan de leiding? Zeker, en in heel wat domeinen. In de loop van de XXde eeuw bewees hun vernieuwende geest zichzelf voornamelijk op wetenschappelijk gebied, maar nu bloeien de moderniteit en vindingrijkheid van de Belgische uitvinders binnen de artistieke en culturele domeinen (design, theater, dans, mode, ...). Misschien moet die creativiteit worden toegeschreven aan een bijzonder kritische geestesgesteldheid, die hen ertoe drijft de gevestigde orde in vraag te stellen en zich brutaal en scherpzinnig uit te drukken. In hun scherpe en geamuseerde kijk op de wereld en zichzelf gaan de Belgen soms heel ver, zowel letterlijk als figuurlijk: ze geven ons zelfs de kans om Congo te verkennen!

29


VERNIEUWER, Wie innoveert, wie een verandering teweegbrengt, wie een vernieuwing introduceert op politiek, sociaal, cultureel, ... vlak.

32


NOVATEUR Qui innove, qui produit un changement, qui introduit une nouveauté dans un domaine politique, social, culturel...

Nicolas ANCION, Patrice KILLOFER L’homme qui refusait de mourir Dis Voir, 2010.- (Contes illustrés pour adultes) 29 Euros & Stefan BRIJS Le faiseur d’anges Héloïse d’Ormesson, 2010 23 Euros Le récit commence par un cauchemar prémonitoire. Alex Vidal enquête sur la disparition de sa grand-mère et sa curiosité le mènera à sa perte. Difficile d’arrêter le progrès lorsqu’il vise à faire de l’Homme un immortel… Ce « conte illustré pour adultes » peut aussi parfaitement convenir aux adolescents grâce à l’écriture limpide et imagée de Nicolas Ancion, soutenue par les illustrations inquiétantes de Patrice Killofer. Le sujet aussi est intemporel : dès qu’il a eu conscience de sa mort, l’homme a cherché à en reculer l’échéance. Ce grand défi humanitaire est plus que jamais l’enjeu des recherches scientifiques. Dans la même veine que le roman de Nicolas Ancion, l’auteur néerlandophone Stefan Brijs distille le trouble autour d’une terrifiante histoire de manipulation génétique. Le récit met en scène le Dr Hoppe, génie autiste et père de triplés au physique étrange et à la santé défaillante. L’originalité de l’intrigue tient également à l’endroit exceptionnel où elle se déroule : Wolfheim est un village situé au lieu-dit « Les trois frontières » (celles de la Belgique, de l’Allemagne et des Pays-Bas) et on y parle allemand.

Atomium Yves SARLET, Marck MEGANCK B. Gilson, 2008 30 Euros http://atomium.be Oeuvre d’un photographe amoureux de l’Atomium, ce livre montre le célèbre monument à neuf boules argentées sous toutes ses faces, par tous les temps et à toute heure du jour et de la nuit. Il faut préciser qu’Yves Sarlet a le privilège de pouvoir en saisir les moindres nuances du vingt-sixième étage de son immeuble avec vue imprenable sur le stade Heysel, la Mini-Europe et donc... l’Atomium ! Monument emblématique construit pour l’Exposition universelle de 1958, les neuf sphères représentent les neuf atomes du cristal de fer. Il se voulait surtout le symbole du progrès scientifique et une prouesse architecturale technique, même si certains ont voulu y voir une correspondance avec les neuf provinces de la Belgique de l’époque. Koen DE POORTER, Pieter GAUDESABOOS Créacité Milan, 2008 13 Euros Comment sera la ville demain ? Haute, colorée, multiple, répondent les trois jeunes héros de cet album. Ce conte moderne pose de très sérieuses questions d’architecture, d’urbanisme et de société. Comment vivre bien ensemble  ? Habitat dense, habitat sécurisé, habitat ouvert ? Quelle place accorder au travail, à la culture et aux loisirs ? Si l’histoire ne donne heureusement pas de réponse définitive

33


34


à ces interrogations, elle se termine joyeusement par une grande fête. Et si c’était ça, la solution ? Design museum Gent www.designmuseumgent.be La Belgique connaît depuis des années un renouveau enthousiasmant dans le domaine du design, en particulier sur le versant flamand du pays. Les jeunes créateurs rivalisent d’inventivité, d’audace et d’originalité, qui consolident leur réputation internationale. De nombreux salons sont consacrés au design, à Courtrai, Liège ou Bruxelles, sans oublier le magnifique et incontournable musée de Gand. Installé dans un hôtel particulier du XVIIIe siècle qui accueille les collections des XVIIe et XVIIIe siècles, la partie moderne du musée expose depuis 1992 des collections qui retracent l’histoire de l’art nouveau et de l’art déco jusqu’au design contemporain. Plusieurs expositions temporaires renouvellent chaque année notre intérêt pour cet art qui embellit notre quotidien. Histoire des sciences et de l’industrie en Belgique : Vésale, Cockerill, Bordet et les autres... : la passion de comprendre et l’ardeur d’entreprendre chez les Belges Jean BAUDET Jourdan, 2007 19,50 Euros Qu’il s’agisse d’explorations sur le terrain ou de recherches en laboratoire, les Belges ont apporté une contribution notable aux progrès scientifique, technique et industriel. Jean Baudet propose ici une histoire des sciences à travers l’évocation des savants, des médecins, des ingénieurs ou encore des industriels belges. De André Vésale, un Bruxellois qui révolutionne l’anatomie et la médecine en 1586, à Robert Cailliau, un ingénieur de Tongres qui, à la fin des années 1980, a l’idée de l’unification linguistique du Net, en route pour un voyage dans ce pays qui a participé depuis sa création à l’immense effort de développement des connaissances caractéristique des XIXe et XXe siècles.

L’homme qui voulait classer le monde : Paul Otlet et le Mundaneum Françoise LEVIE Les impressions nouvelles, 2006.(Réflexions faites) 24 Euros www.mundaneum.be De nombreux chercheurs en Europe et aux Etats-Unis reconnaissent aujourd’hui Paul Otlet comme un des précurseurs conceptuels d’Internet ; son idée était pour le moins audacieuse ! Dans le prolongement des rêves encyclopédiques des XVIIIe et XIXe siècles, il voulait créer une mémoire de la connaissance qui permette à chacun de savoir ce qui a été publié dans le monde sur tel ou tel sujet. Projet utopique au regard de nos critères modernes mais qui peut paraître réaliste en 1894 à la fin d’un siècle qui a vu la publication d’à peine huit millions de livres toutes langues confondues. Il nous est aujourd’hui possible de visualiser l’ampleur et la modernité de cette folle entreprise en visitant le Mundaneum à Mons, où sont stockés et classés des milliers de données. Paul Otlet, qui a toujours été un avant-gardiste, déclarait : « Si la Belgique ancienne apparaît dans l’histoire comme le champ de bataille des nations, la Belgique actuelle semble appelée à devenir le creuset des alliages de nos œuvres de progrès. » Un utopiste visionnaire ! Patrick Lowie est pour l’interdiction de la raclette en Belgique Patrick LOWIE Biliki, 2010.- (Lu sur Facebook) 5 Euros Lu sur Facebook est une nouvelle collection proposée par les éditions Biliki. L’idée est novatrice, forcément, puisqu’il s’agit de publier des statuts recueillis sur Facebook. Voilà un procédé qui doit en déranger plus d’un : quel statut littéraire donner à ces statuts Facebook ? Citations, aphorismes, maximes, brèves de réseau ? Quoi qu’il en soit, ce sont les reflets très actuels d’une société mouvante et réactive à l’extrême, pour le pire et le meilleur. A vous d’entrer dans la toile pour la faire bouger !

35


36

Le programme d’une école dans la vie Ovide DECROLY Fabert, 2009 26 Euros Ce livre rassemble les écrits d’Ovide Decroly de façon chronologique. Ceux-ci dessinent à la fois l’extrême variété de ses réflexions dans le domaine éducatif mais également sa volonté de construire une pédagogie pour l’ensemble du système scolaire de son pays. La diversité des domaines qu’il explora témoigne d’un esprit toujours à l’affut de nouvelles observations pour aller vers plus de progrès. La genèse de son projet éducatif s’appuie sur sa conviction de l’urgence à agir dans la Belgique du début du XXe siècle en profonde mutation. Au-delà du pédagogue, on découvre également un grand humaniste qui, prenant en compte les besoins individuels de chacun, prépare les enfants à devenir des adultes libres et responsables. Plastique c’est chic : bijoux éternels Daniel VON WEINBERGER Grand Hornu Images, 2010 49 Euros www.grand-hornu-images.be www.mac-s.be De loin, c’est vif, coloré, scintillant parfois, visiblement de plusieurs matières. Les colliers sont ras-du-cou, ou ce sont des sautoirs, ou encore de véritables plastrons qui couvrent le haut de la poitrine. Un sentiment léger d’étrangeté s’immisce dans l’œil, qui doute quand même de ce qu’il voit. Cette sensation s’impose si on se rapproche et fait éclater les références imaginées de loin quand on réalise : ces bijoux, c’est n’importe quoi  ! Ce sont des petits cochons en plastique, les jouets des enfants, cousus sur de la dentelle ou des scoubidous tissés, ou encore des plumes, des perles, des bouts d’écorce, triturés, coupés, fragmentés, répétés… pour créer ces bijoux déjantés et pourtant séduisants. Du Belge toujours.


EXPLORATEUR Qui visite un pays en l’étudiant avec soin et précision, qui va à la découverte d’un endroit. Qui étudie, scrute et sonde.

ONTDEKKINGSREIZIGER Wie een land tijdens een bezoek zorgvuldig en nauwkeurig bestudeert, wie een bepaalde plaats gaat verkennen. Wie bestudeert, onderzoekt en verkent.

Les Belges du bout du monde 2 Adrien JOVENEAU, Frédérique THIEBAUT Racine, 2010 19,95 Euros Version imprimée d’une émission radiophonique qui va, depuis 1988, à la rencontre des Belges « expatriés », cet ouvrage nous fait partager le quotidien d’une centaine d’entre eux. Ces sympathiques explorateurs sont partis s’installer dans tous les pays, sur tous les continents, pour réaliser leurs rêves. Qu’elle soit culturelle, économique ou humanitaire, leur motivation est toujours généreuse, leur regard sur les habitants bienveillant et leurs rencontres enthousiasmantes. Ces récits de vie créent l’envie de croiser le chemin des Belges… pas seulement en Belgique !

Philippe DE KEMMETER L’éléphant ne peut courir et se gratter les fesses en même temps : et autres proverbes africains Alice Jeunesse, 2010 12,90 Euros Ce proverbe africain a un air de déjà-vu, non ? En France, nous mettons en scène un lièvre plutôt qu’un éléphant, et ça donne : on ne peut courir deux lièvres à la fois. Cet album original est chaudement coloré et communique sa bonne humeur. Il fait découvrir une culture africaine pleine de fantaisie et de dérision et nous permet de la rapprocher de notre propre culture, en jouant avec la langue et les images. Ce petit régal, qui fait voyager intelligemment jeunes et moins jeunes, est publié chez Alice Jeunesse, très inventive maison d’édition bruxelloise.

37


38

Jean Linden, explorateur, père des orchidées Nicole CEULEMANS Fonds Mercator, 2006 59,95 Euros Les grandes expéditions des XVIIe et XVIIIe siècles étaient de moins en moins l’œuvre d’aventuriers. A la demande des souverains et des jardins botaniques, des médecins et des botanistes embarquaient pour fixer par écrit l’histoire naturelle des nouvelles terres. Jean Linden fut l’un d’entre eux. Contrairement aux « chasseurs de plantes » qui travaillaient dans une optique strictement commerciale, Jean Linden manifestait un intérêt botanique pour beaucoup d’espèces. Son domaine de recherche ne se limitait pas aux orchidées : nous lui devons aussi la découverte de nombreuses fougères, de palmiers (c’est lui qui les importa dans le sud de la France !) et de Broméliacées. C’est à une sorte de chasse au trésor à laquelle nous fait participer son arrière arrière petite fille. Nicole Ceulemans a reconstitué, grâce aux archives qu’elle a collectées, les voyages de son aïeul. Ainsi munie de cet itinéraire historique, elle est partie sur la route pour retrouver les traces de son passage. Embarquons avec elle du Brésil au Mexique pour découvrir l’un des plus grands explorateurs qu’ait connu la Belgique. La jeune fille et le nègre Papa et Sophie. T1 Babette et Sophie. T2 Judith VANISTENDAL Actes Sud, 2008, 2009.- (L’An 2) 17 Euros & Pie TSCHIBANDA Un fou noir au pays des Blancs Le grand miroir, 2006 15 Euros Sophie, belge et étudiante, rencontre Abou, un Togolais réfugié. Sous le regard perplexe et inquiet de ses parents se nouent leur relation, puis leur mariage. Abou est intelligent, drôle, lucide, mais sa vie passée terrifiante va peu à peu empoisonner leur vie commune, et ils finiront par se séparer. Si le premier album

montre le point de vue du père, qui va peu à peu modifier son regard sur ce jeune homme venu d’ailleurs, le deuxième décrit celui de Sophie et explique la difficile vie commune de deux itinéraires très différents. Ce parcours rapproche la bande dessinée du récit de Pie Tschibanda, lui-même réfugié du Congo. D’une générosité et d’un optimisme à toute épreuve, il raconte son arrivée en Belgique et son intégration. Patience et maîtrise de soi sont les deux moyens de résister à la lourdeur et au mépris manifestés par ceux qui n’ont pas envie qu’il reste. Heureusement, Pie va rencontrer quelques lumineuses personnes qui vont l’aider à tenir. La colonisation du XIXe siècle a de terribles conséquences… Mon oncle du Congo Lieve JORIS Actes Sud, 1995.- (Babel) 7 Euros Née en 1953 en Belgique, Lieve Joris a délivré un message essentiel sur la fin de la colonisation. Sa vision d’une Afrique en mutation est loin de l’image faussée qu’en donnait les colonisateurs. Le récit de son voyage au Zaïre (l’ancien Congo belge), sur les traces de son oncle missionnaire, est personnel, détaillé, intime, mais aussi universel et humanitaire. Ecrit dans les années 1980, il est encore aujourd’hui un témoignage essentiel sur l’Afrique colonisée. Promenade au Congo : petit guide anticolonial de Belgique Lucas CATHERINE Aden, 2010 18 Euros « Visiter le Congo sans quitter la Belgique, c’est possible ! » nous promet l’auteur. C’est vrai et c’est génial ! En parcourant ce guide original, vous ne verrez plus Bruxelles ou Ostende de la même façon. Vous revisiterez toute l’histoire de la fameuse colonie belge à travers les rues, monuments, parcs et musées. Une promenade édifiante qui ouvre les yeux sur l’exploitation coloniale éhontée et le mépris dont a fait preuve l’Occident pour le peuple africain.


Simenon : écrivain photographe Freddy BONMARIAGE La renaissance du livre, 2006 45 Euros Georges Simenon écrivain, tout le monde connaît ! Le père de Maigret, tout le monde connaît ! Mais Simenon photographe, c’est une surprise pour beaucoup d’entre nous. En 1922, Simenon quitte Liège, sa ville natale, et commence une vie de journaliste à Paris. A partir de 1928, il se fait marin : il commence par voyager sur les canaux… et termine au Cap Nord ! De 1932 à 1935, il devient grand reporter et fait le tour du monde. Il parcourt les continents, photographie les peuples et paysages qu’il croise, tout en écrivant les premiers Maigret. Freddy Bonmariage, auteur de ce recueil et du film qui l’accompagne, transmet avec intensité cet aspect méconnu de Georges Simenon. La découverte est passionnante et instructive quant à la compréhension de l’homme et de son œuvre.

39


CRITICUS, Wie graag kritiek geeft, tegenspreekt en spot. Wie schertst, soms de macht en vaak zichzelf belachelijk maakt of er de spot mee drijft.

40


FRONDEUR Qui aime à critiquer, à contredire et à railler. Qui se moque, qui tourne en ridicule et en dérision, parfois le pouvoir... et souvent soi-même !

Alors on danse Pierre KROLL La Renaissance du livre, 2010 20 Euros Caricaturiste et humoriste, Pierre Kroll publie tous les jours un dessin dans le journal belge Le Soir. Il a croqué à pleines dents et avec férocité une année 2010 riche en événements et prétextes à rire. Pierre Kroll, c’est l’humour belge dans toute sa splendeur : plein d’autodérision, parfois à la limite du salace, mais bourré de talent. Si vous voulez comprendre l’actualité des Belges, lisez Kroll ! ARNO Brussld Naïve, 2010 16 Euros & Arno : life to the beat Danny WILLEMS Naïve, 2009 39 Euros Arnold Charles Ernest Hintjens, dit Arno, est né à Ostende le 21 mai 1949. C’est à l’âge de 20 ans qu’il chante pour la première fois sur une scène, avant d’intégrer différents groupes comme Freakle Face ou Tjens Couter. L’univers musical d’Arno est alors plutôt rythm’n’blues et très anglo-saxon. En 1977, l’artiste fonde (avec Paul Decouter) TC Bland devenu TC Matic en 1980, dont le titre phare Putain putain reste encore aujourd’hui l’un des plus nova-

teurs de la scène rock européenne des années 1980. A la séparation du groupe en 1986, Arno se lance dans une carrière solo. Ses premiers albums (Arno en 1986, Charlatan en 1988, etc.) sont en anglais. Mais en 1995, l’Ostendais sort son premier opus écrit exclusivement en français, A la française, langue qu’il utilisera ensuite principalement. En 2004, Arno reçoit aux Victoires de la Musique, pour French Bazaar, le prix du meilleur album pop-rock de l’année. Parfaitement trilingue (anglais, français, néerlandais), il est surtout reconnu pour ses extraordinaires reprises de standards de la chanson francophone (Voir un ami pleurer, Le Bon Dieu de Jacques Brel, Les filles du bord de mer de Salvatore Adamo) ou du répertoire anglosaxon (Mother’s little helper des Rolling Stones, See-line woman de Nina Simone). Véritable bête de scène, le Belge exerce aussi ses talents au cinéma, comme dans Komma de Martine Doyen où il tient le rôle principal, ou dans J’ai toujours rêvé d’être un gangster de Samuel Benchetrit. Ecorché vif, imprévisible, un peu sauvage, l’homme sait aussi faire preuve d’une grande sensibilité comme dans la chanson 40 ans dédiée à sa femme de ménage sur French Bazaar. Un artiste hors du commun, extrêmement attachant, à la créativité débordante (plus de trente albums à ce jour, dont le dernier, Brussld, est paru en 2010) qui place Arno sur les plus hautes cimes de la scène rock actuelle. En 2010, le seul photographe « en qui il peut avoir confiance  »,

41


Danny Willems, publie aux éditions Naïve un superbe ouvrage présentant des photographies prises entre 1970 et 2010, au titre évocateur : Arno, life to the beat.

42

Gaston COMPERE La Femme de Putiphar et autres contes fantastiques Labor, 1995 10,98 Euros Les diables qui surgissent de ce recueil de douze contes, paru pour la première fois en 1975, paraissent bien réels et sont sujets à la dérision de l’auteur. « Ils sont des milliers et utilisent les tours les plus extraordinaires pour jouer aux vivants et aux morts ». Une esthétique qui passe au crible tous les tristes sires de la société  : dans Barbe-bleue soixante-quinze, les premières épouses, démoniaques, viennent aider celle qui leur a succédé à tuer son vilain mari ; dans l’Histoire de la comtesse Louise, la vertu diabolique d’une statue pousse la comtesse à quelques sulfureuses galipettes.  Gaston Compère écrit avec beaucoup d’humour, sombre mais si drôle, des phrases truffées d’allusions déplacées, de jeux de mots et de doubles sens, pour dénoncer l’orgueil et l’hypocrisie des hommes. Le fils d’Hitler : une aventure de Dickie Pieter DE POORTERE Glénat, 2010.- (1000 feuilles) 15 Euros Pieter de Poortere est un jeune auteur flamand doté d’un humour pour le moins perturbant, illustration parfaite de celui qui pose la fameuse question : « peut-on rire de tout » ? Son héros, Dickie, rondouillard et moustachu, ressemble à ces figurines en plastique, hautes de cinq centimètres et très appréciées des enfants. Comme elles, il peut endosser de multiples costumes. Dans cette nouvelle aventure, c’est celui d’Hitler qu’il enfile car il s’avère en être le fils naturel. C’est un album détonnant, aux planches de BD sans parole, naïves et colorées, scandées par de grandes doubles pages à la manière de Où est Charlie dans lesquelles on recherche successi-

vement Dickie, Adolf, Eva, l’Américain et quelques autres personnages de cette histoire délirante qui ne s’embarrasse pas des limites du politiquement correct. Dans la même veine, si Dickie vous a séduit, vous pourrez lire Kak, prolongement d’une tournée de théâtre-BD, à laquelle a participé Pieter de Poortere avec des acteurs et des musiciens. A la fin de l’album, une étonnante adaptation du jeu « Qui est qui ? » ne manquera pas de réjouir les fans de ce jeune iconoclaste. GHINZU Electronic Jacuzzi, Dragoon, 2000 Blow, Dragoon, 2004 Mirror Mirror, Contemporary, 2009 Formé en 1999 à Bruxelles, ce groupe de rock belge composé de cinq membres est emmené par le charismatique John Stargasm. Un premier album autoproduit,  Electronic Jacuzzi, sort en 2000. Une tournée suit et le succès ne tarde pas.  Blow arrive en 2004. La pochette belge jugée trop violente et dérangeante (John Stargasm, décapité, tient sa tête sous le bras !) sera modifiée dans les autres pays. Les ventes décollent et le groupe participe à de nombreuses bandes originales de films. Avec son rock tantôt survolté, tantôt plus émouvant, le groupe trouve son épanouissement sur scène et les salles sont pleines. Avec un sens de la mélodie efficace et une énergie à revendre, Ghinzu propose des morceaux puissants et élégants. Leur côté imprévisible, excentrique, leur permet de passer de la rage furibarde à des parties beaucoup plus posées. Un style unique et brillant.

Made in Belgium : encyclopédie universelle Philippe GELUCK Casterman, 2007 9,95 Euros Quand Philippe Geluck ne cherche plus son chat, il s’attaque à la langue française. Il détourne avec l’humour qu’on lui connaît les définitions de mots connus ou inventés. L’Argentine devient alors une « sauce particulièrement épicée originaire de Bolivie ». L’es-


43


prit frondeur de Geluck est à consommer sans modération. On se prend à regretter que cette encyclopédie incomplète et incertaine ne soit pas plus richement illustrée. On se console bien vite avec les planches hilarantes des « Petits métiers oubliés ».

44

La merditude des choses Felix VAN GROENINGEN MK2, 2010 « La vie avait été transmise, comme un bâton de relais dans une course éternelle dont personne ne comprend le sens, mais à laquelle tous s’accrochent dans la grande merditude des choses. » Gunther, écrivain en devenir, s’apprête à être père d’un enfant qu’il n’a pas désiré. Travaillant sur un roman autobiographique, il se souvient de son enfance chez les Strobbe, une famille flamande paumée et haute en couleurs, entre un père alcoolique mais aimant, des oncles déjantés et une grand-mère bienveillante portant à bout de bras son petit monde. Felix Van Groeningen offre une comédie dramatique, inspirée du roman de Dimitri Verhulst, aux dialogues savoureux et aux situations cocasses. Tantôt cynique, tantôt hilarant, ce film n’en est pas moins touchant et émouvant. La raison du plus faible Lucas BELVAUX Diaphana, 2006 A Liège, la chaleur rend la misère encore plus pesante. Pour soutenir une famille, des hommes se révoltent contre le manque d’argent. Ils décident de partir en guerre et de jouer aux Robins des bois. Les personnalités et les motivations sont multiples et l’histoire se termine forcément mal. Hold-up, prise d’otages, coups de feu, tout est réuni pour faire un film d’action ; ce qu’on retient pourtant du film, c’est le combat de ces hommes pour retrouver un peu de dignité.

Révolution Mon cousin Jacques La chanson-chanson Xavier DISKEUVE Come as see, 2007 25,21 Euros Complètement déphasés, marqués d’un rien de Jacques Tati, ces trois courts-métrages tournés avec les mêmes acteurs nous révèlent la Belgique, la Belgique wallonne, la campagne wallonne, le Condroz. Et dans ce paysage qui ne nous change pas tellement du nord de la France circulent, vivent, aiment des êtres vivants qui, à première vue, sont comme nous. Sauf… sauf que ce sont des Belges, dans un film belge, et là, ça devient surréaliste, décalé, étrange et surtout follement drôle. Wim Delvoye : exposition, 13 février - 23 mai 2010, Musée d’art moderne et d’art contemporain de Nice Skira-Flammarion, 2010 40 Euros Ils sont fous, ces Belges ! Et plus particulièrement les artistes, ce dont témoignent les catalogues de Magritte et Wim Delvoye. Des fous originaux, inventifs, souvent d’avant-garde (qui finissent parfois à l’arrière-garde, mais là, ce n’est pas le cas des deux noms cités !) Plantés dans le réel, l’un comme l’autre le transfigurent, créant en nous une sensation de malaise déroutante et délicieuse. Si Magritte a une technique classique, les matériaux utilisés par Wim Delvoye forment une liste à la Prévert, des plus conventionnels (acier, par exemple) aux plus fous (cochons). Il faut se retrouver face à un pneu de voiture entièrement découpé, sculpté, dentelé, pour accepter la folie des Belges !


45


ESPIEGLE GAI SENTIMENTAL Que d’occasions de célébrer le sens de la fête en Belgique ! Ducasses, carnavals, foires ou simplement samedis soirs, la fête y est souvent bon enfant, goûteuse et arrosée de bières savoureuses (pensez cependant à désigner Bob, celui qui ne boit pas.) Les rencontres y sont faciles, le tutoiement vient rapidement et l’humour reste omniprésent. S’il y a un humour belge, comme dans chaque culture, celui-ci se caractérise par un sens de l’autodérision à toute épreuve. Si les Belges aiment pratiquer la moquerie, c’est avant tout à leurs dépens et avec toute leur tendresse et leur sensibilité à fleur de peau.

46


VROLIJK, GUITIG, SENTIMENTEEL Nergens zijn er zoveel gelegenheden om de voorliefde voor feesten te uiten als in BelgiĂŤ! Kermissen, carnavals, markten of gewoon zaterdagavonden... het feest verloopt er altijd in een goede sfeer met lekker eten en de heerlijke bieren vloeien er rijkelijk (vergeet echter geen bob aan te duiden, die altijd nuchter blijft). Ontmoetingen zijn er eenvoudig, er wordt al snel getutoyeerd en de humor is alomtegenwoordig. Als er zoals in elke cultuur ook in BelgiĂŤ typische humor bestaat, dan wordt die gekenmerkt door een gevoel voor zelfspot dat overal tegen bestand is. De Belgen drijven graag overal de spot mee en in de eerste plaats met zichzelf, maar dat doen ze wel in al hun tederheid en overgevoeligheid.

47


ESPIÈGLE, Prompt à dire ou à faire de petites taquineries. Qui fait preuve d’un humour vif et malicieux.

50


GUITIG, Altijd klaar om te plagen of kattenkwaad uit te halen. Wie blijk geeft van scherpe en schalkse humor.

Geneviève CASTERMAN Costa Belgica Esperluète, 2009 9 Euros Geneviève Casterman porte un regard enjoué, tendre, mais non dénué d’ironie, sur la côte belge et sa fameuse Mer du Nord. Ses dessins comme ses rimes se moquent gentiment des vacanciers. Elle croque les moments de vie du bord de mer comme on croque une gaufre par une journée de grand vent, avec les petits grains de sable qui viennent s’y coller. La petite maison d’édition belge Esperluète offre à chacune de ses publications de formidables rencontres littéraires, poétiques, picturales et typographiques. Maurice LOMRE, Philippe DUMAS Contes de Flandre : le fils du pêcheur et de la princesse Ecole des loisirs, 2008.- (Neuf en poche) 8 Euros Quel plaisir de se (re)plonger dans l’univers des contes ! Ces contes flamands sont parmi les plus comiques et insolents qu’on ait jamais lus. Les pauvres comme les riches, les petits comme les puissants, tous sont raillés avec esprit et tirent la leçon de la situation dans laquelle ils sont plongés. Maurice Lomré fait œuvre de sauvegarde en recueillant ces contes anciens et rappelle que la tradition a parfois du bon.

Thomas GUNZIG Assortiment pour une vie meilleure : Carbowaterstoemp et autres spécialités Au diable vauvert, 2009 22 Euros Des jeunes paumés, du sexe pauvre et préfabriqué, des amours mesquines… Dans ses nouvelles, Thomas Gunzig décrit tout un monde sur le fil du rasoir. Mais s’il est impitoyable avec ses contemporains et sans illusion sur leurs petits arrangements, c’est avec tant d’humour, d’ironie et de justesse qu’il en devient presque tendre. Comme un Houellebecq qui aurait appris à aimer ! Manneken Pis, l’enfant qui pleut Anne LEVY-MORELLE Crescendo Films, 2008 La Belgique, un tout petit point sur la carte du monde ; un gros plan sur une gaufre bien appétissante, des touristes armés de leurs appareils photo qui se pressent autour du Manneken Pis. « Est-on fier d’être bruxellois ? Que veut dire être bruxellois en dehors de se plaindre de la pluie et des embouteillages  ? Bruxelles a-t-elle une âme ? » Telle une enquêtrice, la réalisatrice belge se balade à travers la ville : elle interviewe des gens dans la rue (touristes, factrice, balayeur). Elle laisse l’Ordre des amis du Manneken Pis chanter leur petit couplet à la gloire de la statue. Puis, réplique grandeur nature sous le bras, revendiquée comme un vol de la statue publique, elle va obtenir des

51


renseignements auprès d’historiens, d’un antiquaire, d’un gardien de musée, d’une classe de collégiens récemment immigrés, d’un architecte et, plus surprenant, d’un commissaire de police, d’un urologue et d’un psychanalyste ! Portrait impressionniste d’une ville, sur fonds historique et contemporain, à travers un symbole jamais désigné comme tel, portrait construit avec humour que l’on nomme à Bruxelles le « swanze », forme d’autodérision déployée devant les autres. Film attachant par sa qualité narrative d’une grande fluidité, par son ton poétique (leitmotiv d’une incantation à Madame la pluie), images et sons travaillés, partie fictionnelle assumée. « Si le Manneken Pis arrête de pisser, Bruxelles sera-t-elle encore Bruxelles ? »

52

Papa zéro défaut : comment assurer auprès des ados François DAMIENS Jean-Maxence Vidéo, 2008 30 Euros En images et par l’exemple, voici enfin « la méthode indispensable pour comprendre les ados aujourd’hui ». Ces saynètes mettent en scène, de manière désopilante et pourtant très proche de la terrrrible réalité, le quotidien de parents ordinaires confrontés à un adolescent. Heureusement, Jean-Maxence (l’acteur François Damiens) livre quelques solutions pour vivre en famille et en harmonie (ce n’est pas toujours antinomique !), en abordant la typologie, le langage et le mode de communication des ados. Le meilleur des remèdes reste de regarder le film ensemble pour rire ensemble des travers des uns et des autres. Le Prix Gros Sel www.prixgrossel.com Sympathique et irrévérencieux, le prix Gros Sel est une initiative salutaire de Rezolibre, association d’éditeurs belges indépendants. L’objectif est de relativiser l’importance et la probité des prix littéraires en général et de l’équivalent belge du prix Goncourt en particulier : le prix Rossel. Par son système de vote et sa qualité littéraire, l’entreprise se veut sérieuse, mais pas trop, bien entendu ! Aux prix

Gros Sel du Public et du Jury se sont ajoutés le prix Diamant pour la musique et le prix Grands Enfants pour… les enfants. Lors d’une joyeuse cérémonie, les lauréats reçoivent comme récompense cinq cents grammes de gros sel. Le tout premier prix du Jury a été attribué en 2005 à Alain Dantinne pour son roman pastiche Hygiène de l’intestin. Cette insolence revendiquée est une bouffée d’air frais dans le petit monde de la littérature. Vladimir RADUNSKY Manneken-Pis : l’histoire d’un petit garçon qui fit pipi sur la guerre Seuil Jeunesse, 2003 11,50 Euros Le Manneken-Pis n’est pas seulement une statuette de bronze qui exhibe son mâle attribut non loin de la Grand Place de Bruxelles. Ce que la plupart des nombreux touristes ne connaissent pas, c’est que le « garçon pisseur  » est avant tout le symbole de paix de toute une nation. L’album plein de tendresse de Vladimir Radunsky, auteur d’origine russe habitant aujourd’hui l’Italie, raconte la fameuse légende du pipi salvateur, qui fit renaître la paix, le bonheur et les couleurs dans la merveilleuse ville de Bruxelles. Jacques STERNBERG Contes glacés Mijade, 2009 10 Euros Plus de deux cent cinquante contes composent ce recueil. Parfois constitués d’une ou deux phrases, parfois de plusieurs pages, ces récits sont frappés, fous, fantastiques, grinçants et souvent cocasses. Cette diversité de style, de durée et d’histoire réveille le merveilleux et la malice présents en chacun de nous, jeunes et moins jeunes. LES VACHES AZTEQUES Les Vaches Aztèques Viva Kids/Victor Melodie, 2004 20,54 Euros Ces vaches-là prennent le taureau par les… cordes ! C’est avec un brin de folie qu’elles ne ruminent pas sur la séparation d’avec les co-


pines lors d’un déménagement, le plaisir des gros mots, les relations garçons-filles. Leurs « beuglements  », à la fois frais et intelligents, invitent parents et enfants à réfléchir et à faire preuve d’esprit critique, sans jugement ni a priori... A la fois espiègles et tendres, ces vaches montrent aux petits et aux grands que le bonheur est dans le pré !

53


GAI, De bonne humeur, qui inspire de la gaieté, qui est disposé à rire et à s’amuser. S’emploie aussi en Belgique pour toute occasion qui génère un sentiment de plaisir. Exemple : « Tu as vu la dernière exposition du BAM (Musée des Beaux Arts de Mons) ? C’est gai, dis ! »

VROLIJK, 54

Goedgeluimd, wie aanzet tot vrolijkheid, wie graag lacht en plezier maakt.


Aware ! : la compile intégrale des vraies perles de Jean-Claude V.D. + Les inédites Nicolas GARREAU Félin, 2003 5,90 Euros & JCVD Mabrouk EL MECHRI Gaumont, 2008 « J’adore les cacahuètes. Tu bois une bière et t’en as marre du goût. Alors tu manges des cacahuètes. Les cacahuètes, c’est doux et salé, c’est fort et tendre, comme une femme. Manger des cacahuètes, it’s a really strong feeling. Et après tu as de nouveau envie de boire une bière. Les cacahuètes, c’est le mouvement perpétuel à la portée de l’homme. » Envie de vous initier à la philosophie sans peine ? Plongez dans le recueil de citations de Jean-Claude Van Damme, célèbre acteur belge de films d’action, mais surtout adepte de la philosophie « aware », la seule théorie philosophique qui fasse vraiment rire. L’acteur développe une approche de la vie (d)étonnante et, au travers de ses déclarations parsemées de franglais, livre sa vision originale du monde à un public conquis. Conquis, vous le serez encore plus après avoir vu le film surprenant de Mabrouk El Mechri. Il dévoile un JCVD sensible, bon acteur dramatique et champion de l’autodérision. JCVD y joue son propre rôle : suite à un divorce qui a vidé son compte en banque, il revient se ressourcer sur sa terre natale et tente de se renflouer en tournant avec un réalisateur coréen. Ça cogne dur, au sens propre parfois, mais aussi dans les cœurs ! Carnaval de Binche : fête d’hommes, regard de femmes Christel DELIEGE, Nathalie HUPIN Racine, 2007 29,95 Euros & Airs de fête en Wallonie : tradition wallonne n°1 Fonti Musicali, 1991 20 Euros Qui ne connaît pas les Gilles de Binche ? Sou-

vent imités, jamais égalés, les Gilles de Binche perpétuent une tradition ancrée dans le sang des habitants de cette ville de la Province du Hainaut. Les festivités du célèbre carnaval s’échelonnent sur six semaines et se clôturent le mardi gras dans une intense ferveur populaire. Les difficultés économiques et sociales que connaissent la ville et la région sont momentanément oubliées dans une communion carnavalesque, dont l’importance et l’ancrage lui ont valu la reconnaissance de l’Unesco en 2003. La fête du Doudou à Mons ou celle des Blancs Moussis à Stavelot conservent, elles aussi, un rôle identitaire essentiel dans la vie des Belges. Pour parfaire la fête, veillez à accompagner les défilés, danses et autres sarabandes, de chansons et de musiques traditionnelles issues du folklore local et reprises en cœur à toute occasion par les autochtones. Pierre CORAN, Pascal LEMAITRE Comptines en motamo Casterman, 2009 6 Euros « Quand Rose est morose, Elle arrose les roses, Les roses du jardin, Ecloses le matin » C’est dans un style fantaisiste et enjoué que Pierre Coran a écrit ces douze comptines intitulées Au bois des pins, Coing coin ou encore Crapauds à ressorts. Il joue avec les mots, les entremêle, les fait s’entrechoquer. Des poésies humoristiques où homonymies et virelangues se côtoient. Il faut les dire et les redire pour s’imprégner de leur véritable richesse sonore. Il faut les lire et les relire pour redécouvrir, à chaque fois, les illustrations réussies de Pascal Lemaître. A recommander également, dès 6 ans  : les Comptines de bouche à oreille. Dikkenek Olivier VAN HOOFSTADT Europacorp, 2006 www.dikkenek.com Une petite leçon de belge tout d’abord  : un

55


« dikkenek  » est un vantard, une «  grande gueule », plus précisément un « gros cou » en bruxellois. Pour en savoir un peu plus, n’hésitez pas à visiter le site du film. Dikkenek est la comédie qui muscle les zygomatiques : personnalités plus vraies que nature, personnages loufoques et situations truculentes défilent devant nos yeux ébahis et réjouis. Les acteurs français et belges réunis dans ce film embarquent le spectateur pour un voyage au pays de la frime belge. Tant de drôlerie et d’autodérision mâtinées de tendresse est tout simplement irrésistible.

56

Les frites www.frites.be Comme tout habitant du Nord, vous savourez des frites plusieurs fois par semaine, mais jamais vous ne serez un friteur d’or ! Pour faire partie de cette confrérie, deux conditions  : aimer les frites, forcément, et être une (forte) personnalité belge. Sur le site Frites.be, des célébrités ont accepté de livrer leurs impressions sur ce sujet fondamental et, en supplément gratuit, de partager l’amour qu’elles portent à leur pays. On retrouve dans cette folle entreprise Annie Cordy, Amélie Nothomb ou François Pirette, et bien sûr l’entarteur Noël Godin et son comparse Jan Bucquoy, cinéaste génial et fondateur du musée du slip. Un régal incomparable ! Le goût des Belges 2 Eric BOSCHMAN, Nathalie DERNY Racine, 2007 36,70 Euros Ce deuxième volume du Goût des Belges présente, avec beaucoup d’amour et d’impertinence, une sélection de cent produits typiquement belges : de la pêche au thon, en passant par le Chipito (« petite crotte allongée très légère »), à la Bush aux dentelles de Bruges (biscuits sucrés à la transparence délicate), la liste est longue et variée. Trente recettes viennent compléter le tout, faisant se côtoyer plats traditionnels et autres mets revisités. Entre les joues de veau et carottes au chocolat, et le pied de porc gratiné à la moutarde, vous choisirez ? Des saveurs sans frontières qui traversent ai-

sément la Flandre et la Wallonie. Des auteurs, orfèvres de la gastronomie, qui ont pris le temps de ciseler leurs textes. Les noceurs Brecht EVENS Actes Sud, 2009.- (Actes Sud BD) 22 Euros La fête, les amis rassemblés autour d’un verre, puis la discothèque, et l’attente, la recherche d’un copain qui devrait venir et ne viendra pas. Comme une petite madeleine, reviennent en mémoire les fêtes passées. Et le brouhaha, les rires, le bruit, l’ambiance sont magnifiquement rendus par les aquarelles de l’auteur, qui superpose comme des voiles légers les personnages les uns aux autres ou à leur environnement. Sont-ils là ? Encore là ou déjà partis  ? Cet album déborde de vie, de plaisir, et rappelle le peintre belge James Ensor et son carnaval. Car la fête se souligne toujours d’un peu d’amertume, puisqu’elle se finit et devient souvenir. Que faire www.quefaire.be Aller en Belgique, oui, mais pour faire quoi ? Ce site propose plus de neuf mille activités dans un agenda des loisirs : brocantes, fêtes, stages, expositions, spectacles… Un vaste choix pour un large public y est présenté, un panorama constamment actualisé qui donne envie de passer la frontière pour faire la fête « à la belge ». SHARKO Dance on the beast Bang !, 2010 18 Euros Avec cinq albums à son actif, dont un produit par le célèbre Dimitri Tikovoi (Placebo, Goldfrapp), le trio bruxellois Sharko, groupe phare de la scène rock belge, nous revient avec un album de pop décalée, énergique et dance.


Sweet Belgium Lisbeth et Robert INGHELRAM Stichting Kunst Book, 2008 24,50 Euros Tiens, une gaufre ! Ce livre en trompe-l’œil alléchant nous invite à parcourir la Belgique sous l’un de ses meilleurs aspects : ses douceurs à sucer, croquer, grignoter, en un mot savourer. Et comme il est écrit et édité par une maison flamande, vous avez la chance de pouvoir le faire en trois langues : néerlandais bien sûr, mais aussi anglais et français. Ce dictionnaire alléchant présente la définition et l’historique des plus grandes spécialités sucrées, mais n’espérez pas y trouver les recettes, il vous faudra cuisiner plus d’un Belge pour les obtenir.

57


SENTIMENTEEL Waar er sprake is van gevoel. Wie snel geĂŤmotioneerd raakt en overgevoelig is, wat tot uiting komt in de vorm van romantisering of nostalgie.

58


SENTIMENTAL Qui aime à critiquer, à contredire et à railler. Qui se moque, qui tourne en ridicule et en dérision, parfois le pouvoir... et souvent soi-même !

An PIERLE Hinterland Pias, 2010 15,99 Euros Voici le troisième album de la jolie fée anversoise. Semblable au premier album, avec toujours la même voix chaude et câline, Hinterland évolue aussi dans un univers plus subtil. Betty blues Renaud DILLIES Paquet, 2003 15 Euros Rice, un canard trompettiste de génie, n’aime rien tant que jouer du jazz dans les bars de Westwood. Seulement, Betty, sa petite amie, lassée de l’écouter jouer sa vie sans vraiment prêter attention à elle, finit par le quitter pour un autre, bien plus riche. Lorsque Rice découvre que Betty a disparu, il est désespéré et abandonne tout : la musique, sa piaule, ses amis musiciens et surtout sa trompette, tentant alors de changer radicalement de vie. Renaud Dillies, auteur né en 1972, a étudié à Saint-Luc et à l’Académie des Beaux-Arts de Tournai, ville où il demeure aujourd’hui. Passionné également de musique, il aime évoquer cette passion dans ses bandes dessinées et notamment dans Betty blues, une bande dessinée superbement écrite et illustrée qui vaudra à son auteur de recevoir, à Angoulême en 2004, le prix du meilleur premier album.

Philippe BLASBAND Johnny Bruxelles Grasset, 2005 « On l’appelait Johnny Bruxelles pas seulement parce que c’était son pseudonyme mais aussi parce qu’il était inséparable de Bruxelles, qu’il y était né, qu’il allait certainement y mourir, qu’il aimait Bruxelles, qu’il en connaissait chaque rue et, dans chaque rue, chaque maison… » Joris Van Brussel, journaliste de presse locale et détective, est surnommé Johnny Bruxelles pour son attachement à sa ville natale qu’il n’a jamais quittée. Il s’est d’ailleurs installé dans l’appartement où vivent le narrateur et sa famille pour y vivre ses dernières années. Alors qu’il vient de mourir, le narrateur écoute son fantôme raconter les événements forts de ses enquêtes. La boîte à tartines Floriane DEVIGNE Les productions de l’œil sauvage, 2008 La réalisatrice a en main une boîte rectangulaire en plastique rouge, boîte qu’on dénomme en Belgique « la boîte à tartines ». Pour répondre à ses multiples questionnements, elle mène son enquête au fil de rencontres savou-

59


reuses et sympathiques : quelle est l’origine de cette expression ? Pour quelles raisons met-on son repas dans une boîte ? Où la fabrique-t-on ? Qui du pain ou de la boîte a inventé la forme de l’autre ? Y a-t-il un trésor dans la boîte ? L’attachement visible de tous les protagonistes à cet objet usuel est le prétexte pour aborder, mine de rien, de multiples sujets : l’histoire de la vie ouvrière avec des extraits du film Misère au Borinage de Joris Ivens et Henri Storck, la sociologie du travail, l’économie, la mondialisation, le développement durable, le rôle de l’école, l’importance d’une alimentation équilibrée, la mythologie avec le mythe de Pandore. Hormis l’épisode superflu avec le garde forestier d’un terril, ce documentaire est d’une fluidité narrative remarquable, susceptible d’intéresser les publics un peu curieux (le titre intrigue !) et de les captiver par son ton sérieux ou léger quand il le faut. On en redemande.

60

Anne BROUILLARD La famille foulque Seuil Jeunesse, 2007 9,80 Euros Au printemps, un couple de foulques prépare son nid. A quelques mètres de là, au bord du même étang, un couple d’humains apporte la dernière touche de peinture à ce qui sera une chambre d’enfant. A la fin de l’été, naissent le petit d’homme et les petits foulques. La vie poursuit son cours, au fil des saisons, dans l’une et l’autre famille. Servi par de très belles illustrations, où l’on retrouve les typiques façades flamandes, cet album sans texte est un hommage teinté de nostalgie à la vie et au temps qui passe, thèmes chers à l’auteure. Anne Brouillard est une auteure-illustratrice reconnue, née en 1967 à Leuven. Ses albums sont couronnés de succès. Le sourire du loup, son quatrième livre, a notamment été distingué au salon de Bologne et a obtenu le prix de la Pomme d’Or à la biennale de Bratislava et le prix Maeterlinck en 1994.

Francis DANNEMARK, Chris DE BECKER, Yves FONCK L’homme de septembre Estuaire, 2004.- (Carnets littéraires) 14 Euros Francis Dannemark est un homme de lettres, écrivain et éditeur, c’est aussi un homme tourmenté, comme son héros. La solitude, la chaleur de l’été indien, le jazz, les films d’Hitchcock conduisent-ils fatalement à une improbable rencontre amoureuse ? L’écriture en suspens de Francis Dannemark laisse deviner que cet état d’attente ne lui est pas inconnu. Ce court et dense roman a été réédité dans une magnifique version illustrée par l’éditeur belge Estuaire, dont le travail original et esthétique a été particulièrement apprécié et dont le retour en écriture est attendu avec impatience. Dominique DE WOLF, Didier VAN DER NOOT La mer du Nord sentimentale Bernard Gilson, 2004.(Abécédaire sentimental) 23 Euros Il est impossible de résister à la magie de cet abécédaire, sentimental certes, mais aussi poétique, nostalgique et amoureux. Vous y retrouverez la mer du Nord en toute intimité, dans ses tendresses et ses tourments. Vous serez happés par des souvenirs de tramway, de dunes, de collecte de coquillages, de tiède soleil… De superbes pastels et dessins ajoutent encore au charme, tant vanté, tant chanté, tant mérité, de la mer du Nord. Dans la même collection sont également parus Bruxelles sentimental et La Gaume sentimentale. Anne HERBAUTS Que fait la lune, la nuit ? Casterman, 1998 14,95 Euros « Le jour, la lune dort… mais que fait la lune, la nuit ? » Anne Herbauts, talentueuse illustratrice belge, évoque l’intense labeur de madame la Lune dans cet album destiné aux plus petits : dessi-


61


ner des milliers d’étoiles, débarrasser du bruit villes et villages, semer les rêves... Le grand format permet de mieux apprécier encore la rondeur du graphisme, la douceur des couleurs. Ce livre renferme un trésor de sérénité, racontant une histoire magique, remplie de poésie, qui aidera les enfants à s’endormir paisiblement. Des tableaux nocturnes et oniriques que Magritte aurait fortement appréciés.

62

Agathe GOSSE Les hommes que Rosa aimait Luce Wilquin, 2010.- (Sméraldine) 13 Euros www.wilquin.com Drôle de maison, drôle de famille que celle de Zag, le narrateur. Les frères et oncles, la mère et ses nombreux hommes s’y agitent, s’y confrontent et y vivent un immense amour sans le savoir. Rosa, la mère agitée et passionnée, comme l’océan tout proche, emmène tout son monde dans ses embrasements amoureux. L’éditrice Luce Wilquin mène depuis des années un travail admirable et cohérent, fait de découvertes et de confirmations de talents éclectiques. Comme le dit si bien sa profession de foi, sa « maison d’édition européenne vouée à la fiction de création publie des ouvrages qui vont du pur bonheur à la réflexion la plus poussée. » LAIS Laïs Alea, 1999 14,45 Euros Laïs est un groupe constitué de trois femmes : Jorunn Bauweraerts, Annelies Brosens et Nathalie Delcroix. Elles interprètent des chants du répertoire traditionnel de différents pays d’Europe, des chansons contemporaines ou des polyphonies de la Renaissance, mais aussi des compositions originales. Laïs chante à la fois en français et en flamand, mélangeant agréablement folk, ballades et arrangements rock. Le groupe pratique le chant a capella ou accompagné d’une harpe. Cet album est à la fois réjouissant et émouvant, notamment grâce à une voix au timbre chaud et intense.

Gérard PREVOT Le démon de février Labor, 2006 13 Euros Le démon est partout. Il hante ce recueil composé de vingt et une nouvelles fantastiques, instaurant un trouble constant chez le lecteur. Dans L’affaire du Café de Paris, il prend la forme d’un chat noir jouant avec la tête d’un cadavre dans la vitrine d’un antiquaire ; dans Des lions, un jour, une gitane prophétise un bien cruel destin à l’homme venu la voir ; et dans Le diable dans la forteresse, la présence du malin est incarnée par un enfant tenant une rose quelque peu maléfique. La solitude des personnages de l’excellent Gérard Prévot entraîne une certaine noirceur dans le contenu des textes, proche du romantisme, et l’atmosphère particulière - pluie, brume, nuit du Nord - qui transperce les pages, ajoute encore à cette impression pesante et mystérieuse. Ces contes étranges, écrits dans un style percutant et poétique, rappellent ceux d’Edgar Allan Poe. SAULE (ET LES PLEUREURS) Western Polydor, 2009 17,50 Euros Western est le second album de Baptiste Lalieu, plus connu sous le nom de Saule. Tour à tour en solo, en duo avec Sacha Toorop ou avec Dominique A, ou encore en septuor avec « Les pleureurs  », il nous emmène vers des ambiances très différentes. Après Vous êtes ici, album certifié disque d’or - chose rare pour un artiste belge - Saule nous offre ce nouvel opus où son écriture assez caractéristique mêle poésie, drôlerie, sensibilité, ironie et réalisme. Qu’il est agréable de se laisser bercer sous les branches verdoyantes et sombres de Saule.


63


CONTRIBUTIONS Rédaction : Dominique Aria, Frédérique Barret, Catherine Blomme, Marie-Françoise Delcambre, Laurent Lemaitre, Michèle Leucérand, Brigitte Luche, Fabienne Raux, Géraldine Verhée, Nathalie Tison, Aurore Trigalet. Coordination : Fabienne Raux. Merci aux amis belges qui nous ont guidés, avec leur indulgence coutumière, dans le foisonnement culturel de leur pays. Traduction : Nord Expansion Marcq-en-Baroeul Relecture : Marie-Odile Paris-Bulkaen, Éric Desieter Réalisation et maquette : Cathy Vanhoutte Photos et «+» : Marie-Odile Paris-Bulkaen, jFl & 4i, Didier Skoczylas, Dominique Aria

Impression : Imprimerie Monsoise MdN - FÉVRIER 2011


140 bis rue Ferdinand Mathias - BP 13 59260 HELLEMMES-LILLE Tél. : 03 20 56 27 29 - Fax : 03 20 56 99 55 www.cg59.fr/mediathequedunord

Site de Lille-Douai 140 bis rue Ferdinand Mathias - BP 13 59260 HELLEMMES-LILLE Tél. : 0 3 20 5 6 2 7 2 9 - Fax : 03 20 56 99 55 Site de Flandre Boulevard des Écoles - BP 181 59524 HAZEBROUCK CEDEX Tél. : 03 28 41 63 57 - Fax : 03 28 41 34 70 Site de l’Avesnois-Valenciennois Centre Lowendal - BP 43 59530 LE QUESNOY Tél. : 03 27 49 54 77 - Fax : 03 27 49 25 91 Site du Cambrésis 5 rue Karl Marx 59540 CAUDRY Tél. : 03 59 73 35 00 - Fax : 03 59 73 35 10

Le goût des Belges : bibliographie 2011  

Bibliographie "Le goût des Belges" de la MdN

Le goût des Belges : bibliographie 2011  

Bibliographie "Le goût des Belges" de la MdN

Advertisement