Issuu on Google+


Histoire couleur terre de Kim DONG HWA Casterman A/BD-HIS Bandes dessinées adultes Dans un milieu campagnard traditionnel empli de coutumes et de traditions, la dureté de la vie est adoucie par la présence de la petite taverne tenue par la mère d’Ihwa. Devenue veuve trop tôt, prisonnière de sa condition de femme coréenne, elle fait face aux conversations et ragots de ses clients. Mais elle se raccroche à la complicité émouvante qu’elle partage avec sa fille et sa relation assez libre avec un écrivain public de passage. Ce manhwa (manga coréen) en trois volumes est plein de poésie, de subtilité et d’une grande délicatesse. Pleine de pudeur et sans tabou, cette histoire fait le portrait d’une enfant qui s’éveille à la sensualité et à la sexualité. Le dessin gracieux contribue également beaucoup au côté poétique de cet album. Pourquoi j’ai tué Pierre de Olivier KA et Alfred DELCOURT A/BD-KA Bandes dessinées adultes Olivier vit paisiblement au sein d’une famille de hippies. L’ambiance est baba-cool et joyeuse. Entre les visites de Pierre, curé chansonnier et ami de la famille, et les baignades collectives dans le plus simple appareil, tout semble aller pour le mieux. Mais à 12 ans, il va vivre en colonie de vacances un événement qui le hantera des années durant. Le sujet sensible de la pédophilie est le thème de ce bel album qui évite de sombrer dans le pathos et la radicalité. Ce récit autobiographique émeut autant qu’il bouleverse.

La neuvième édition des « Coups de Cœur » recense les romans, témoignages et bandes dessinées qui ont été particulièrement appréciés par les membres du Club des Lecteurs. Ces livres ont été publiés, pour la plupart entre août 2007 et mai 2008. Le Club des Lecteurs se réunit toutes les six semaines, le mercredi soir à la médiathèque. Au programme de ces rencontres : découvertes de romans français ou étrangers, échanges autour d’émotions de lecture, de déception et parfois de révélations littéraires ! Ce fut notamment le cas cette année avec Chaïm Potok. Certains romans ont été appréciés unanimement. Le logo « coup de cœur » permet de les identifier. Mais les autres titres offrent aussi de belles rencontres littéraires. Merci aux membres du Club des Lecteurs pour leur active participation à l’élaboration de cette sélection.


COUPS DE COEUR

Chaïm POTOK (1929-2002) Aîné de quatre enfants d’une famille juive polonaise, Chaïm Potok reçoit une éducation primaire où il étudie le Talmud. Ordonné Rabbi à l’âge de 25 ans, il écrit des articles dans les revues savantes. Il devient enseignant du judaïsme. En 1965, il est nommé rédacteur en chef de la « société juive de publication » à Philadelphie. Le thème central de ses romans reste les tensions entre le judaïsme et les valeurs de la société moderne. Ses écrits sont essentiellement autobiographiques. L’ÉLU (1967) R-POT L’Élu marque ses débuts d’écrivain en 1967. Au cours d’un match de base-ball, deux adolescents l’un hassidique, l’autre sioniste se lient d’amitié. Ce magnifique roman met en scène la tendresse d’un père, l’amitié plus forte que la mort et la connaissance comme source de vie.

JE M’APPELLE ASHER LEV (2001) R-POT Asher Lev, jeune enfant fils unique d’une famille conservatrice hassidique, développe très tôt un réel talent artistique pour le dessin au grand désespoir de son père. Le grand Rebbe dirigeant la vie de la communauté le comprend et le confie au célèbre peintre Jacob Kahn. Sa peinture signera sa rupture avec ses parents et la communauté. (suite : le Don d’Asher Lev ) LE DOCTEUR RUBINOV (2002) R-POT Pendant la première guerre mondiale, Leonid Chertov, juif ukrainien, est blessé. Contre toute attente, le docteur Rubinov réussit à sauver son bras de l’amputation ; en échange il demandera à Leonid de lui enseigner la lecture des caractères hébraïques. Bien des années plus tard, Léonid, devenu tortionnaire pour le compte de l’armée de Staline retrouvera le docteur Rubinov emprisonné. Être libre, affirmer sa personnalité, tels sont les messages de Chaïm POTOK.

en France de parents vietnamiens. Lui est arrivé depuis peu, c’est un boat-people. Ils sympathisent, se confient, s’inventent un territoire secret. Mais leur amitié est déséquilibrée puisque la jeune fille est amoureuse alors que lui se contente de la traiter en petite sœur. Pourtant, grâce à cette rencontre, Lan va s’interroger sur son identité et la place qu’occupe le Vietnam dans sa vie. Ce premier roman, imprégné de contes traditionnels et de littérature est à la fois délicat et poétique. Public ados /adultes

No et moi de Delphine de VIGAN Lattès R-VIG Lou, treize ans, intellectuellement précoce, est une élève brillante et isolée. C’est une fille unique délaissée par une mère dépressive et incomprise d'un père aimant mais prisonnier de son impuissance. Dans le cadre de ses activités scolaires, elle propose de faire un exposé sur les sans-abri et d'interviewer une jeune femme SDF. A la gare d'Austerlitz où elle vient régulièrement regarder partir les gens et les trains, elle rencontre No. Mais la connaître, tenter de devenir son amie, ne suffit pas ; l'adolescente se met en tête de la sortir de là et avec son seul copain de classe Lucas, ils lèvent une armée du salut à deux combattants pour une opération de sauvetage, trop grande pour eux. La naïveté de l’héroïne bouscule la réalité et la lâcheté des adultes. C’est l’histoire d’une Don Quichotte moderne. Public ados /adultes

La rivière et son secret de Zhu XIAO-MEI R. Laffont R-XIA Récit-témoignage de la pianiste Zhu Xiao-Mei que la révolution culturelle a voulu « rééduquer ». D’abord par idéalisme, elle adhère à la nouvelle politique. Puis peu à peu elle prend conscience de la déculturationdéshumanisation à l’échelle du pays tout entier. Pour elle, peu à peu l’espoir renaît par la musique d’un vieil accordéon, véritable bouée de sauvetage. Elle s’obstine dans l’idée de rejouer du piano et elle y parviendra, partira vers l’Amérique puis la France. Mais pour toujours, pour elle et toute une génération, on lui a volé sa jeunesse.


L’équilibre du monde de Mistry ROHINTON Albin Michel R-ROH Grande fresque grouillant de personnages farfelus, tendres et violents sur l’Inde au temps d’Indira Gandhi. Quatre personnages se retrouvent dans l’appartement de Dina Dalal, veuve qui doit assumer sa destinée. Se succèdent scènes de tendresse, épisodes de drôlerie pathétique et séquences de violences et d’horreur sur fond de règlement drastique des problèmes politiques soulevés par la démographie galopante. C’est un grand roman de la souffrance et de l’absurdité de la condition humaine dans la nation indienne. L’interprétation des meurtres de Jed RUBENFELD Panama R-RUB Prendre la psychanalyse comme ressort romanesque, il fallait oser !!! C'est ce qu'a fait J. Rubenfeld dans ce polar très réussi. Un premier roman qui s'inspire de faits réels : en 1909, Freud et ses disciples, Jung et Ferenzi séjournent à New York à l'occasion du tout premier congrès de psychanalyse. Malgré le succès de cette visite, Freud en parla toujours comme d'une expérience traumatisante....C’est l'occasion pour l'auteur d'imaginer le scénario qui a pu se dérouler pendant ces quelques jours : meurtres successifs, amours, confusions des sentiments et des rôles. Un très bon polar, bien documenté qui met en lumière les polémiques et les dissensions entre les différents courants théoriques émergeants de la psychanalyse. La bâtarde d’Istanbul d’Elif SHAFAK Phébus R-SHA Dans ce premier roman, l'écriture démarre très fort sur l’histoire d’une jeune femme stambouliote qui veut avorter puis y renonce. La famille Kazanci, dominée par les femmes, intègre la bâtarde Asya. Toutes ces femmes partagent des traditions où la cuisine avec ses parfums et ses saveurs est omniprésente. La venue d'une parente américaine par alliance, du même âge, mi arménienne, mi américaine, en quête de vérité sur sa famille, va apporter le trouble et réveiller des secrets de famille. Un livre sur le viol, le génocide arménien, sur la différence des cultures et des générations…et plein d’histoires sur Istanbul. Beau livre, drôle, moderne à découvrir La princesse et le pêcheur de Minh TRAN HUY Actes Sud R-TRA Lan et Nam sont tous deux originaires du Vietnam mais ils ont deux histoires très différentes. Lan est née

A l’abri de rien Olivier ADAM – Ed. de l’Olivier R-ADA Ce roman, c’est l’histoire de Marie, jeune mère désemparée, perdue dans sa vie. Un jour, sans savoir pourquoi, elle se rapproche d’un groupe d’hommes massés près du Monoprix et se joint aux bénévoles qui distribuent des repas à ceux qu’on appelle les « kosovars ». Cette opportunité inattendue de s’ouvrir aux autres lui apparaît comme une chance inespérée de renouer avec la vie. Cela au risque de se perdre, de mettre sa vie et celle de sa famille en danger. Mais peut-être est-ce aussi l’ultime espoir de renouer avec l’existence. Olivier Adam sait explorer les failles des êtres et nous livre là encore un roman d’une grande force. Le dernier frère Natacha APPANAH – Ed. de l’Olivier R-APP Né sous une mauvaise étoile, avec un père violent et deux frères qui meurent sous ses yeux, le petit Ray se croit responsable de tout. Alors, lorsqu’il rencontre David, un garçon juif parqué dans le camp où travaille son père, il décide de prendre son destin en main. Ce récit écrit à partir d’un fait réel, la déportation sur l’île Maurice de 1500 juifs, est tout à la fois, profond et léger. Et, bien longtemps après avoir refermé ce livre, cette histoire nous trotte encore dans la tête.

La fille des Louganis de Metin ARDITI Actes Sud R-ARD Sous l’intense et implacable soleil des îles grecques, le destin le plus noir s’acharne sur les personnages. Les tragédies s’enchaînent : assassinat, suicide, inceste, secrets de famille...Sans oublier bien sûr la misère et la pauvreté. C’est aussi l’histoire d’une mère en quête de son enfant adoré qu’on lui a confisqué et celle de vies détruites par un acte d’amour. Beaucoup d’émotions et de vérité, le roman se lit avec beaucoup d’intérêt. Chicago d’Alaa el ASWANY Actes Sud R-ASW Dans l’université de la ville mythique de Chicago, l’auteur a choisi de recréer une « petite Egypte », peuplée d’exilés du Caire. Ces exilés ont le recul nécessaire pour porter un regard sans concession sur eux-mêmes. Un regard amoureux, mais douloureux. Profs ou étudiants, les Egyptiens de Chicago sont en rupture avec leur pays - avec une société en panne, un gouvernement immuable, une démocratie inaccessible. «Chicago » est d'abord un livre


politique, qui dit tout fort «dehors», ce qu'on ne peut dire «dedans». La visite du président Moubarak à l'université est le point d'orgue du roman. L'écrivain emmêle subtilement les fils de plusieurs couples égyptiens ou de couples mixtes pour mettre en relief les problèmes d'intégration et les rapports entre Orient et Occident.

Le boulevard périphérique Henry BAUCHAU - Actes Sud R-BAU Un homme accompagne au quotidien sa belle fille qui souffre d'un cancer. Jour après jour, il emprunte le périphérique pour se rendre à l'hôpital. Alors que rôde la mort, ressurgit le passé : la guerre, l’amitié avec Stéphane, montagnard aguerri qui lui a appris à escalader les parois, dépasser sa peur. Ce résistant au charisme silencieux, au corps délié et élancé, économe de paroles dont la seule faille était sa crainte de l'eau, est retrouvé dans un étang, assassiné par les Nazis. Sa mort reste un mystère pour le narrateur qui va trouver auprès d'un colonel nazi en prison des réponses à ses questions... Le périphérique encercle le passé et le présent et relie l'Amour et la Mort. Un livre fort, intense, servi par une magnifique écriture.

Margherita Dolce Vita de Stephano BENNI Actes Sud R-BEN Roman italien. Satire sociale, de l’affairisme, des stéréotypes liés à la mondialisation. Deux mondes s’opposent : celui de Margherita, poétique, sensible et celui des affaires, beaucoup plus cruel où l’argent règne en maître. Scènes burlesques et inquiétantes se succèdent. Passionnant.

Mon traître de Sorj CHALANDON Grasset R-CHA Antoine, jeune luthier parisien, rencontre par hasard dans un pub Tyron Meehan, leader républicain irlandais. Une amitié profonde se noue entre eux. Il séjourne fréquemment à Belfast et tombe amoureux de l’Irlande. Il en vient même à épouser la cause défendue par le Sinn Fein et va jusqu’à héberger à Paris des militants irlandais. Le choc est violent lorsqu’il découvre que son ami n’est autre qu’un traître. Par son sens affiné de l’observation, Sorj Chalandon nous livre un regard éclairé sur la cause irlandaise. Son écriture sensible et juste fait ressortir la force des sentiments. Ce livre est l’expression intime d’un homme blessé. It’s a must !

Wisconsin de Mary RELINDES ELLIS Buchet-Chastel R-REL Dans l’Amérique profonde du Middle West, au nord du Wisconsin, deux fermes voisines : celle de Lucas et celle de Morisseau. John Lucas est alcoolique et cruel, sa femme Claire n’est plus que l’ombre d’ellemême. Leurs deux fils, James et Bill trouvent rapidement refuge dans la ferme voisine de Rose et Ernie Morisseau. La guerre du Vietnam éclate….Mary Relindes Ellis aborde de manière forte, à travers la vie de ses personnages les thèmes de la solitude, du racisme, de l’amour fraternel, de la guerre. C’est une histoire complexe, très dure et émouvante. Tout au long du roman le lecteur s’attache aux personnages, il s’interroge sur leurs emportements et le mystère sous-jacent ne sera révélé qu’à la fin.

Les romans n’intéressent pas les voleurs de Alain REMOND Stock R-REM Deux amis d’enfance se lancent sur la trace de l’auteur phare de leur vie : Santenac. Avec seulement trois romans publiés en trente ans, ce dernier les a accompagnés par le biais de la littérature tout au long de leur vie. Ils le retrouvent, mais coup de théâtre, il n’est pas celui qu’ils espéraient. Un roman qui avance à cent à l’heure, empli de dialogues très vifs et remuants.

Les belles choses que porte le ciel de Dinaw MENGESTU Albin Michel R-MEN Le jeune Sepha a quitté l'Ethiopie dans des circonstances dramatiques. Des années plus tard, dans la banlieue de Washington où il tient une petite épicerie, il tente tant bien que mal de se reconstruire, partageant avec ses deux amis, africains comme lui, une nostalgie teintée d'amertume qui leur tient lieu d'univers et de repères. Mais l'arrivée dans le quartier d'une jeune femme blanche et de sa petite fille métisse vont bouleverser cet équilibre précaire... Roman de lecture facile, au rythme lent.


Emily ou la déraison de J.P. MILOVANNOFF

Grasset

R-MIL

Emily, jeune fille craintive et hypersensible, porte en elle les malheurs de sa famille et incarne une forme de souffrance universelle. Son frère la prend sous son aile et l'emmène à Paris. Elle vit avec lui, recluse, souvent seule dans l'appartement à l'affût des bruits et des mouvements, tel un animal farouche. Sa vie est presque "vide" jusqu'au jour où elle fait la connaissance de leur voisin, jeune aristocrate russe un peu désœuvré dont elle tombe éperdument amoureuse. Cet amour la sauvera-t-elle ? Un petit roman tendre, doux et intense à la fois ; une écriture enveloppante.

Et mon cœur transparent de Véronique OVALDE Ed. de l’Olivier R-OVA Sait-on jamais avec qui l'on vit??? Irina, la femme de Lancelot est reporter animalier, et parcourt le monde pour photographier les ours. Un soir, alors qu'il vient de la déposer à l'aéroport, il apprend sa mort dans un accident de voiture (qui ne lui appartient pas), en compagnie d'un parfait inconnu. Que faisait-elle à Catano ? et pourquoi transportait- elle des objets pour le moins suspects ? Pour Lancelot commence alors une enquête qui l'amène à découvrir une autre Irina : femme fantasque, engagée dans des mouvements terroristes, morte non pas accidentellement mais empoisonnée...Il ne s'arrêtera que lorsqu'il aura compris. Une écriture sensible et percutante à la fois.

Istanbul, souvenirs d’une ville de Orhan PAMUK Gallimard R-PAM Hymne d’amour à sa ville. Roman initiatique d’enfance et de jeunesse, où la vie de famille du jeune Orhan, s’enlace avec celle d’Istanbul, mêlant leur tristesse. Les disputes sont fréquentes au sein de la famille, mais le jeune garçon se construit petit à petit une identité au rythme de ses errances à travers sa ville en mutation (en moins de 40 ans, de 1970 à nos jours, elle est passée de 1 à 10 millions d’habitants). Roman autobiographique, illustré d’une très belle collection de photographies et cartes postales. Magnifique découverte d’Istanbul

Le jardin de Rousseau de Ann CHARNEY S. Wespieser R-CHA Claire, brillante photographe montréalaise, se retrouve à Paris pour quelques mois. A plusieurs reprises, lors de ses pérégrinations dans la ville des lumières, des crises d’angoisse l’assaillent, liées à un point obscur de son passé : peu avant son accident mortel, Dolly, sa mère, est revenue transfigurée d’un séjour en France, incapable de poursuivre son travail de sculpture. Claire sent qu’un retour au passé s’impose. Tout au long de cette analyse, Rousseau est le fil d’Ariane entre la fille et la mère qui en avait fait son maître à penser. Ce beau roman traduit l’importance d’explorer son jardin intérieur pour accéder au bonheur, aussi fragile soit-il.

Le rapport de Brodeck de Philippe CLAUDEL Stock R-CLA Dès que l’on plonge dans ce roman, on perd tout d’abord la notion du temps et de l’espace pour se retrouver dans une vallée très isolée parmi les montagnes. Des évènements inquiétants s’y sont déroulés, qui nous rappellent finalement le nazisme, la Shoah, l’histoire humaine. On attend avec beaucoup d’impatience l’enquête de Brodeck qui révèle peu à peu une réalité effrayante. Un très beau roman qui renvoie directement à ce que l’homme peut avoir de pire et de meilleur. Le cœur de l’hiver de Dominic COOPER Métailié R-COO Sur une côte désolée et sauvage de l’Ecosse, Alasdair Mor vit, heureux et seul de la pêche aux homards. Il fait corps avec la nature. Arrive un couple d’étrangers qui rompt l’équilibre : le mal et la folie destructrice font irruption dans la vie d’Alasdair qui répond par l’incompréhension. Ce texte poétique et lyrique est écrit dans une langue magnifique. A lire absolument.

Les déferlantes de Claudie GALLAY Ed. du Rouergue R-GAL La narratrice est venue se réfugier sur ce coin de terre : la Hague. Elle observe les oiseaux mais aussi tous les gens qui vivent sur cette terre avide : Lili, Théo, La Lan, La Mère, Raphaël, Morgane et Max. Et là le passé ressurgit : les naufrages, les rancœurs…. Chacun est si vivant qu’on aurait envie de faire un bout de chemin avec lui.


Le prince et le moine de Robert HASZ Viviane Hamy R-HAS Au Xème siècle, en Hongrie, les tribus magyares sont divisées entre pouvoir temporel et spirituel. Loin des tumultes qui secouent son pays, un abbé veut un saint martyr pour son monastère. Débute alors une histoire à trois voix, celle du jeune scribe chargé d’écrire la légende d’un moine disparu sous les coups des barbares. La voix de ce dernier nous raconte l’épopée vécue hors de son abbaye qui l’a conduit aux confins de son pays sans avoir la possibilité de remplir son office. Mais le jeune scribe se heurte à un dilemme…L’histoire est-elle bien ce qu’elle semble être ? Aventures épiques, retournements de situation, enlèvements font de ce roman, un livre fascinant difficile à abandonner.

Mille soleils splendides de Kaled HOSSEINI Belfond R-HOS Afghanistan – fin des années 50. Mariam, jeune adolescente campagnarde est mariée de force à un homme beaucoup plus âgé qu’elle, à Kaboul. Elle ne peut lui donner d’héritier mâle, ce qui attise une colère sans cesse grandissante chez son époux. Il prendra sous son toit une nouvelle épouse de 14 ans, Laila. Les deux femmes s’opposent tout d’abord pour devenir ensuite alliées contre cet homme fourbe et violent et aussi contre la révolte qui gronde en Afghanistan et dont les femmes sont les premières victimes. Malgré cette misère sociale, la violence conjugale, les guerres, elles gardent chevillés au corps, l’espoir, la volonté de résister. De vrais sentiments humains dans un monde déshumanisé. Rendez-vous dans le 18e de Jake LAMAR Rivages/Thriller R-LAM Ricky Jenks, issu de la bourgeoisie noire américaine, est considéré comme le raté de la famille. Il quitte les USA et se retrouve pianiste dans une crêperie du 18e arrondissement à Paris. Son cousin, riche médecin orthopédiste, lui téléphone un beau jour et lui demande de retrouver sa femme disparue dont il est certain qu’elle se trouve à Paris. Au même moment, une prostituée est assassinée en face du domicile de Ricky. Ce livre apporte avec humour une réflexion profonde sur le racisme et la société en France et aux EtatsUnis.

Le canapé rouge de Michèle LESBRE Sabine Wespieser R-LES Lors d’un voyage pour Irkoutsk dans le transsibérien, Anne, partie chercher son ami, laisse vagabonder ses pensées à la faveur des rencontres, des paysages qui défilent et de ses lectures. Celles-ci la renvoient sans cesse à la vieille dame qu’elle a laissée à Paris sur son canapé rouge au fond de l’appartement d’où elle ne sort plus. Ces femmes sont unies par l’amour de la lecture. L’une et l’autre au travers de ces échanges trouvent les raisons de continuer malgré leurs amours perdues. Caravansérail de Charif MAJDALANI Seuil R-MAJ Au début du XXème siècle, le jeune Libanais Samuel Ayyad se met au service des Britanniques et de leurs rêves chimériques de colonisation. Au cours de ses errances improbables et burlesques dans les déserts d’Afrique et du Moyen Orient, il rencontrera des personnages rocambolesques et peu ordinaires. C’est un livre résolument porté vers la connaissance de l’autre, le respect et la fraternité. Un grand moment de littérature et d’aventure.

Le cœur cousu de Carole MARTINEZ Gallimard R-MAR Frasquita, l’héroïne, nous entraîne au fin fond de l’Espagne du 19ème siècle. En suivant son destin baroque, jouée et vendue par son mari lors d’un combat de coqs, réprouvée par tous, elle sera condamnée à l’errance à travers l’Andalousie avec ses enfants. Femme de cœur, magicienne, guérisseuse d’âmes, elle traversera ces épreuves tragiques avec grandeur et dignité. Ce roman traite du cycle tragique de la vie avec cocasserie et merveilleux. Carole Martinez a un talent fou : son style ensorcelle dès les premières pages.

La route de Cormac MAC CARTHY Ed. de l’Olivier R-McC L’apocalypse a eu lieu un père et son fils errent en terre hostile, poussant un caddie avec pour seul but : atteindre la mer. Ils avancent désespérément sans savoir ce qui les attend. Chaque pas est une lutte pour la survie, dans un univers anéanti où le fils croit aux méchants qui mangent leurs enfants et aux gentils qui les protègent. Un roman noir comme le ciel, gris comme la cendre, rouge comme le sang mais un roman magnifique à la limite de la philosophie ... à méditer, chacun d'entre nous pouvant se retrouver un jour sur la route.


Coups de coeur 2008