Page 1


L'histoire du cirque

3

Le "nouveau cirque", cirque contemporain

7

Le cirque dans les romans pour adolescents

11

"L'instant : De l'éphémère à la transformation dans l'album jeunesse"

15

Le cirque dans les textes illustrés : une autre manière de découvrir la littérature jeunesse

18

Quand le cirque inspire les poètes

22

Cirque et BD

25

L'art et le cirque

29

Quand les clowns effraient

32

Le cirque et la musique

35

L'imagerie du cirque dans le rock

39


Romain Bertrand (section animation)

Immergeons-nous dans le monde féerique du cirque. Tout le monde le connaît en surface, y est déjà allé pour rire, s'émouvoir, être fasciné par les acrobaties ou les spectacles d'animaux. Mais depuis combien de temps existe-t-il ? Le cirque provient de l'époque antique et débute avec des processions d'animaux et des athlètes faisant des figures acrobatiques en risquant leur vie. Plus tard, les Romains adaptent cet art. Ainsi, des parades de comédiens masqués, fanfares, équilibristes, défilés d'animaux savants précédent les combats sanglants de gladiateurs et les courses de chars. Au Xème siècle, les foires sont égayées par du spectacle de rue. Au XVIIIème siècle, le cirque se réinvente en Angleterre. Philip Astley est un cavalier hors-pair qui met en œuvre un nouveau cirque dont le cheval est l'animal central, permettant d'accomplir encore et toujours plus de magnifiques revues ou spectacles équestres. Ses exercices acrobatiques étonnent et le public est ravi. Plus tard, Antonio Franconi l'adaptera, ce qui donnera le cirque français. L'intégration des clowns, d'une ménagerie plus grande et de trapézistes vont permettre par la suite de créer le cirque d'aujourd'hui. Au XIXème siècle, des baraques à monstres se développent en leur sein. On peut y apercevoir une multitude de bizarreries génétiques, qu'elles soient animales ou humaines. Certains cirques se sédentarisent pour la plupart dans de grandes villes, puis d'autres au contraire continuent à arpenter les routes et voyager à travers la France, l'Europe. Ce sont les ancêtres des grands cirques et des dynasties d'aujourd'hui  : Amar, Bouglione, Gruss, etc... Venez à la Médiathèque durant le mois de décembre, vous pourrez assister à la conférence sur cette thématique intitulée  : " Le cirque : L'histoire d'un art, la tête en l'air et les pieds sur terre". Sébastien Chevallaz, directeur de l'école de cirque L'art d'en faire, vous fera découvrir l'univers du cirque à travers son histoire, ses différentes formes, son esthétique.

3


Ainsi naquit le cirque / écrit par Alain Poulin. Editeur : Saint-Cyr-sur-Loire (Indre-et-Loire) : A. Sutton, 2007.

Notre avis : Ce livre est totalement illustré par des affiches, gravures ou vieilles photos et nous dépeint un cirque à son âge d'or, au XIXème siècle. Alain Poulin rend hommage à l'animal prédominant au cirque : le cheval. Dans cet ouvrage, l'auteur insiste cependant sur le respect des nomades, des forains, des gens du cirque qui intriguent, effrayent et qui sont finalement très méconnus. Cote : 791.3 POU

Résumé : Évocation du monde du cirque et de son histoire depuis le XIXe siècle à travers des gravures, des photographies et des cartes postales commentées : artistes, animaux, numéros, etc.

Chocolat / réalisé par et scénario de Roschdy Zem ; adapté de Gérard Noiriel ; scénario de Cyril Gely et Olivier Gorce ; Gabriel Yared , compositeur ; Omar Sy et James Thiérrée et Clotilde Hesme et Olivier Gourmet et Frédéric Pierrot et Noémie Lvovsky et Olivier Rabourdin , acteur. Neuilly-sur-Seine : Gaumont, 2016

Notre avis : L'historien Gérard Noiriel retrace la vie du clown Chocolat, premier artiste de couleur noire réussissant à devenir une célébrité des années 1890. L'auteur s'est immergé dans la vie de Chocolat par le biais d'archives, de rencontres, de voyages sur ses traces. Noiriel s'adresse d'ailleurs souvent à Raphaël dans cet ouvrage. Il devient son confident. Ce film nous livre une vision du contexte social de l'époque avec une analyse poussée. Cote : DVD CHO

Résumé : La véritable histoire du clown Chocolat, premier artiste noir à avoir suscité l'engouement populaire dans la France des années 1890. A la fois biographie et enquête, l'ouvrage se veut aussi réhabilitation d'un artiste méconnu. 4


La Merveilleuse histoire du cirque : Le Cirque depuis la guerre / écrit par Henry Thétard et L.R. Dauven. Paris : Julliard, 1978.

Notre avis : Cet ouvrage est une réédition du livre original datant de 1946, qui fut pour l'époque un livre de référence sur cette thématique. Il est en effet complet, et présente les différentes disciplines du spectacle du cirque. L'auteur ressuscite les grands noms du cirque avec un souci du réel et en évitant tout lyrisme. Henry Thétard, né en 1884, est très jeune attiré par le monde des forains et cela se sent. Il a connu les grandes heures du cirque de la belle époque. Aujourd'hui, cet ouvrage nous paraît visuellement un peu désuet mais en ce qui concerne le fond, il tient toutes ses promesses.

Résumé : Voici l'ouvrage le plus complet, le plus pénétrant et le plus chaleureux jamais consacré à l'histoire du cirque. Voici, retracé avec le talent vigoureux d'un des chroniqueurs les plus écoutés de l'entre-deux-guerres, la plus glorieuse épopée du peuple du voyage.

Cote : 791.3 THE

Quel cirque !  : France / Jean Thomas Ceccaldi .- Paris : ADAV, 2016. Cote : 791.3 QUE Le cirque / Jack Beaumont, Cathy Franco, Jacques Dayan . - Paris : Fleurus, 2014. Cote : J 791.3 BEA Romanès  : Une histoire de cirque et de famille / Jacques Deschamps . - Rouen : Hevadis films, 2013. Cote : 791.3 ROM Le cirque / Sylvie Roberge . - Saint Lambert : Dominique et compagnie, 2005. Cote : J 791.3 CIR

5


https://fr.wikipedia.org/wiki/Cirque Encyclopédie en ligne très complète et agréable à lire. http://www.cirque-autour.com/histoire-du-cirque Billet de blog du site "Cirque autour" concernant une compagnie professionnelle de spectacle vivant. http://pg.pagesperso-orange.fr/cirque/histoire.htm Le site du cirque est une encyclopédie complete pour toute cette thématique. C'est une bible. http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/les_arts_du_cirque/34132 Encyclopédie en ligne sur le cirque du moderne assez complète.

6


Marie-Françoise Feuillet (section multimedia)

Dans les années 70-80, rien ne va plus pour le cirque traditionnel : augmentation des coûts de transports, concurrence des écrans de cinéma et de télévision, critiques autour de l'utilisation des animaux sauvages…  Le public se fait plus rare. C'est à la même période que naissent les écoles de cirques. Elles vont inaugurer un nouveau mode de transmission des pratiques circassiennes  : tout un chacun peut désormais se former hors des familles traditionnelles (Pinder, Gruss, Zavata, Bouglione…). Le bouillonnement culturel issu de mai 68 décloisonne les disciplines. Archaos, Zingaro, Cirque Plume…  : les nouvelles troupes s'affranchissent des codes hérités du passé, inventent des formes inédites, empruntent au théâtre, aux arts de la rue, à la danse. La façon dont on conçoit le spectacle de cirque se renouvelle alors complètement. On ne parle plus seulement de cirque mais désormais des "arts du cirque". Dans ce "nouveau cirque", tout est différent  : itinérance et piste circulaire ne sont plus obligatoires. La logique du spectacle ne repose plus sur une succession de numéros alternant moments spectaculaires, anxiogènes, drôles... C'est un propos artistique ou esthétique qui génère l'émotion. L'artiste, pouvant être polyvalent, est au service d'une œuvre collective avec une scénographie, parfois un décor. Désormais, cirque traditionnel et cirque contemporain cohabitent et se renouvellent en permanence, empruntant parfois l'un à l'autre. A travers les documents proposés par la Médiathèque, découvrez toute la richesse et le foisonnement créatif du cirque d'aujourd'hui.

Auteur : Fabrice Florin - Cirque-du-Soleil-Kurios-Fab-Phyl-LittleHouse_Cropped - 10 janvier 2015 (source  :https://www.flickr.com/photos/fabola/16246138861)

7


Tout va bien : 1er commandement du clown / réalisé par Emilie Desjardins et Pablo Rosenblatt. – Lardux Films, 2013

Résumé : Pablo Rosenblatt et Emilie Desjardins suivent les clowns-étudiants du Samovar, à Bagnolet, une école entièrement dédiée à cette discipline dans son approche contemporaine. Un clown, qui écrit, se pose des questions sur notre société et travaille une mise en scène fine et complexe.

Un rêve de cirque / réalisé par Charles Picq, conçu par Compagnie Les Nouveaux Nez - CNC, 2002

Notre avis : "Trouver son clown" ce n'est pas si facile  ! Qu'il est long le chemin psychologique et émotionnel permettant d'embrasser pleinement la liberté donnée par le nez rouge... Parfois maladroits ou un peu trop jeunes, ces élèves passionnés traversent doutes et découragements mais aussi d'intenses moments de bonheur. Mais ce que l'on retiendra surtout c'est la formidable aventure humaine qu'ils partagent avec leurs enseignants, et avec nous. Un parcours aussi émouvant que captivant.

Cote : 791.3 TOU

Notre avis : Une soirée au cirque, en famille, cela vous tente  ? Dans une ambiance tour à tour délicatement poétique et drôlatique, ce "spectacle rêvé" alterne des numéros de toutes sortes qui pourront ravir tout un chacun, tant est grande la diversité du cirque contemporain. Des moments magiques, pour les petits comme les grands, alors en route  !

Cote : 791.3 REV Résumé : Sans commentaire, ce puzzle, ponctué par les loufoqueries des Nouveaux Nez, livre un panel coloré des propositions circassiennes contemporaines, mêlant quelques monstres sacrés du cirque traditionnel aux maîtres incontestés du Nouveau Cirque.

8


Le Caravage / réalisé

par Alain Cavalier Pathé distribution, 2015

Notre avis : Alain Cavalier aime filmer l'intime et cette

oeuvre ne fait pas exception. Sa peau, son oeil, le clopclop de ses sabots quand il 'danse' : le Caravage est filmé au plus près, avec énormément de sensualité. La récurrence des scènes de travail installe la répétition, la persévérance et la patience nécessaire à ces deux artistes pour donner le meilleur d'eux-mêmes. Avec ce très beau portrait, le réalisateur a su révéler toute la beauté d'un cheval mais aussi d'une relation unique, faite d'affection mutuelle.

Résumé : Chaque jour, de bon matin, Bartabas travaille son cheval préféré : Caravage. Tous les deux ont une conversation silencieuse où chacun guide l'autre. Atteindront-ils une certaine perfection qui les autorise à se présenter devant un public ?

Cote : 791.8 CAR

* Des spectacles chez les petits (section jeunesse) : Alice in China / Grüber Ballet Opéra et Cirque National de Chine - 2014. Cote  : J THE MELQ A Plic ploc / Cirque Plume - 2005. Cote  : J 791.3 CIR 18ème festival mondial du cirque de demain – 1995. Cote  : J 791.3 DIX

9


*Et chez les grands (section Arts) : Slava's Snowshow / Slava – 2011. Cote  : 791.3 SLA Symphonie du hanneton / James Thierrée et la Compagnie du Hanneton – 2007. Cote  : THE THIE S Ola Kala / Arts Sauts – 2007. Cote  : 791.3 ART Tout Buffo / Howard Buten– 2005. Cote  : 791.3 BUF Quidam / Cirque du Soleil - 2004 . Cote  : 791.3 CIR Eclipse / Bartabas et le théâtre équestre Zingaro- 2004 . Cote  : 791.8 ZIN

*De beaux portraits de circassiens : Emma la clown et moi / réalisé par Dominique Tieri – 2011. Cote  : 791.3 EMM Salto Mortale / réalisé par Guillaume Kozakiewiez – 2014. Cote  : 362.4 SAL Mômes en cirque /réalisé par Laetitia Chalandon – 2010. Cote  : J 791.3 MOM

Circus baobab / réalisé par Laurent Chevallier – 2001. Cote : 791.3 CIR

http:lefestivaldalba.org

Sur le Net, découvrez le Festival d'Alba la Romaine, festival annuel de nouveau cirque organisé par la Cascade, un des douze Pôle National des Arts du Cirque, implanté à Bourg-Saint-Andéol.

http://www.horsdespistes.com/

Webdocumentaire sur le cirque contemporain.

http://www.cndp.fr/crdp-reims/poletheatre/service_educatif/fondamentaux_cirque.pdf

Un dossier éducatif du CNDP, très bien fait sur "Les fondamentaux du cirque et le nouveau cirque".

10


Audrey Bouvier (section adulte)

Propice au déploiement du rêve et de l'imaginaire, le cirque a toujours été un thème de prédilection pour la littérature jeunesse. Et si l’on se penche plus précisément sur la littérature pour adolescents actuelle, le renouveau du merveilleux est tout à fait frappant. Cet intérêt pour le cirque notamment, cet univers au charme suranné "séparé de la vie réelle par une impalpable frontière", met en lumière un profond désir d’évasion de la part des adolescents vers ce que Jean Starobinski nomme, dans "Portrait de l’artiste en saltimbanque", un îlot chatoyant de merveilleux, un morceau demeuré intact du pays d’enfance, un domaine où la spontanéité vitale, l’illusion, les prodiges simples de l’adresse ou de la maladresse mêlaient leurs séductions pour le spectateur lassé de la monotonie de la vie sérieuse". Mais si le cirque est souvent synonyme de magie et de féérie, il peut aussi être source de peur et d’angoisse, par son côté obscur (il n’ouvre d’ailleurs souvent qu’à la nuit tombée), monstrueux (tels les contorsionnistes et autres femmes à barbe), effrayant (le clown grimaçant). Cette ambivalence, cette oscillation constante entre l’ombre et la lumière, le rêve et le cauchemar, où la noirceur et l’angoisse succèdent à l’émerveillement et à la légèreté, est très prisée par le lectorat adolescent en quête de sensations fortes et contrastées. A cet égard, le roman "Le Cirque des rêves" d’Erin Morgenstern est tout à fait emblématique. Ce roman a connu un succès d’édition tel (il a remporté le prix Locus du meilleur premier roman en 2012) qu’il est souvent comparé à la saga "Harry Potter". Or, voici précisément un roman contemporain sur l’univers circassien qui parvient avec brio à réenchanter la littérature pour adolescents. Tout y est, la magie et l’inquiétude du conte que le lecteur arpente tel un labyrinthe… à l’image du jeune Bailey qui découvre avec ravissement le fameux Cirque des rêves : "Il n’avait jamais rien vu de semblable. Les lumières, les costumes  : tout était si différent. A croire qu’il s’était échappé de sa vie quotidienne pour s’aventurer dans un autre monde. Il s’attendait à un spectacle. Une représentation à laquelle on assistait assis. Il mesura vite l’étendue de son erreur. C’est à une exploration qu’il était invité." (p.64) Car c’est bien de cela dont il s’agit  : par le truchement de l’univers du cirque, l’auteur tente de ne plus faire de l’acte de lecture une réception passive, mais de transformer le lecteur adolescent en véritable explorateur… Tout un programme  !

© Le cirque des rêves / Erin Morgenstern.- Paris : Flammarion, 2012.

11


Le cirque des rêves / Erin Morgenstern ; trad. de l'anglais (Etats-Unis) par Sabine Porte.- Paris  : Flammarion, 2012.

Résumé : Il est arrivé comme par enchantement, dressant sous le ciel étoilé ses chapiteaux noir et blanc : Le Cirque des rêves. Approchez, Mesdames et Messieurs, petits et grands, entrez ! Ici se déroule plus que tours et acrobaties. Sous vos yeux ébahis, la véritable magie est à l'œuvre : deux jeunes illusionnistes, Celia et Marco, s'affrontent dans un combat magique pour lequel ils sont entraînés depuis l'enfance. Voués à se mesurer dans le plus prodigieux des défis, ils sont adversaires. Mais entre eux, une magie plus grande opère, celle de l'amour. Une passion ensorcelante qui pourrait leur être fatale...

L'enfant du cirque / Camilla Lagerqvist ; trad. du suédois par Ludivine Verbeke.Montrouge  : Bayard, 2011.

Résumé : En 1917, Ellen croit qu'elle a été vendue par sa mère au Cirque Formidable de Mme Zénitha, qui veut en faire une étoile de la corde raide. En fait, sa mère a placé l'argent sur un livret d'épargne en attendant le jour où elle pourra reprendre sa fille. Elle lui écrit régulièrement des lettres pleines d'amour qu'Ellen ne reçoit pas car Mme Zénitha les lui dérobe.

Notre avis : Un univers fascinant, mystérieux et onirique,

où le cirque et la magie sont indéniablement les personnages principaux. Erin Morgenstern, dont c’est le premier roman, nous convie à une véritable fête des sens grâce à son écriture ensorcelante et immersive filée sur pas moins de 500 pages, où tout l'univers du cirque et de l'illusion est développé. Le lecteur est inévitablement porté, happé par cette atmosphère si particulière. Un roman au charme redoutable. Vous avez dit magie ?

Cote : RAD MORG C

Notre avis : Voici l'histoire d'une petite fille qui se

trouve du jour au lendemain plongée au coeur d'un univers peuplé d'acrobates, de jongleurs, de clowns… sous un chapiteau immense. Pour une fillette de 6 ans, autant dire que l'expérience est plutôt effrayante. Totalement perdue, c'est la femme à barbe, cet être extra-ordinaire au coeur rempli d'amour, qui va la prendre sous son aile et compenser un peu le manque de sa maman. Un roman émouvant, brillamment construit où l'alternance entre le récit de la fillette et les lettres écrites par sa mère donnent une belle profondeur au texte. Sur l'amour, la différence, mais surtout une plongée dans l'univers du cirque, ce monde où l'exigence est indispensable si l’on veut atteindre la perfection.

Cote : RAD LAGE E 12


La langue des bêtes / Stéphane Servant.- Arles : Le Rouergue, 2015.

Notre avis : Un cirque désaffecté. Une ancienne troupe

de gens du spectacle qui vivent en marge de la société. Une fillette qui a grandi dans un monde où l’on croit aux histoires, au merveilleux, va devoir se confronter à la cruauté de la "normalité". Ce monde où l’on ne croit plus en rien. Où l’on a oublié la langue des bêtes… Une atmosphère d'étrangeté et de bizarrerie qui transporte le lecteur très loin au pays de l’imaginaire. Si La langue des bêtes est mystérieuse, celle de Stéphane Servant nous envoûte. A la fin du livre nous voulons croire, plus que jamais, à la magie des histoires. Et à l’importance du merveilleux dans le quotidien.

Résumé : Au fond des bois vit une communauté d'anciens membres d'un cirque. Alors que le territoire qu'ils occupent rétrécit de plus en plus, une des fillettes est obligée d'aller à l'école du village.

RAD SERV L

Coraline / Neil Gaiman ; trad. de l'anglais par Hélène Collon.- Paris  : Albin Michel, 2003. Cote  : RAD GAIM C Coeur de brindille / Yves-Marie Robin.- Paris  : Sarbacane, 2015. Cote  : RAD ROBI C Le funambule / Rafik Schami.- Paris  : L'école des loisirs, 1998. Cote  : RAD SCHA F

13


http://erinmorgenstern.com/

Le blog d’Erin Morgenstern, auteure du Cirque des rêves.

http://www.babelio.com/livres/Lagerqvist-Lenfant-du-cirque/328371 La page Babelio consacrée à L’enfant du cirque de Camilla Lagerqvist.

http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/56164-la-langue-des-betes

L’avis de Ricochet à propos de La langue des bêtes, le roman de Stéphane Servant.

14


Evelyne Guignabert Guignabert (section (section jeunesse) jeunesse) Evelyne

Le cirque, c'est une vision de la vie dans sa démesure, son étrangeté et sa poésie. Dans de nombreux albums jeunesse cet univers est évoqué avec un accent tout particulier sur la magie de l'instant. Au cirque, le spectacle est comme une mise en scène de l'instant ; ce moment qui par définition est éphémère et propice aux transformations. Dans les trois albums que j'ai choisis, l'instant est tour à tour rare, improbable ou bien encore dépendant d'une circonstance extérieure. Dans l'album "Le cirque imaginaire" de Serge Ceccarelli, les numéros, très brefs, se succèdent les uns aux autres dans des prouesses aussi improbables que fantasques : "Igor est si grand et si fort, que d'une main il soulève un éléphant". Ces moments de vie apparaissent intenses de par les risques encourus et les prouesses physiques, et précieux dans leur brièveté. L'éphémère se retrouve également dans le décor, en général mobile et adaptable. Dans l'album presque sans texte "Le chien et la lune» d'Alice Barberini, la lune, décor de plâtre, ne sert plus à rien, une fois le chapiteau démonté. Elle est destinée à être jetée mais le chien du cirque se prend d'admiration pour cette lune  : "Comme tu es belle, lune» dit-il en s'adressant à elle. Il ne veut pas se séparer d'elle. Le chien récupère la lune et s'en va avec elle dans les rues de Paris. Un enfant, voit et observe le chien et la lune, fatigués au coin d'une rue. Finalement, l'enfant, qui veut aider le chien laisse la lune devant un magasin de jouets, avec l'espoir qu'une âme charitable la sauve. L'improbable se produit alors et en un instant tout bascule : George Méliès, le réalisateur en personne, passe par là. Il récupère la lune qu'il transforme pour son film "Le voyage dans la lune", film muet de science-fiction, d'une quinzaine de minutes, sorti en 1902. Cette transformation est symboliquement très forte puisque, à partir d'un décor éphémère, est né un film, lui fait pour durer. Dans "Hector l'homme extraordinairement fort" de Magali Le Huche, la force extraordinaire d'Hector suscite jalousie et convoitise. Tant et si bien que sa passion secrète est révélée : Hector adore tricoter ! Occupation insolite et décalée pour ses détracteurs, Hector se voit ridiculisé. Un vent furieux emporte le chapiteau et, en dépit de sa force, Hector ne peut rien pour le sauver. En un instant, causé par un événement extérieur, le cirque disparaît. Finalement, l'amour et la douceur de Léopoldine sauveront le cirque. Tout le monde apprend à tricoter et le cirque devient "Le cirque extraordinairement doux". Transformation symbolique également avec la force qui, laissant la place à la douceur, permet un nouveau départ et une nouvelle vie totalement inattendue pour ce cirque. Un moment éphémère porte en lui l'inattendu, le surprenant. La vie est un mouvement perpétuel et le cirque s'attache à mettre en scène ce mouvement, à le rendre réel sous nos yeux pour nous faire prendre conscience de la brièveté de l'existence, de la beauté de l'instant présent. 15


Petite main, petit Notre avis : Un album interactif où l'enfant participe au pouce au cirque / spectacle du cirque du début à la fin et découvre le écrit et illustré par vocabulaire spécifique du cirque : "tambour", "jongleur", Martine Perrin.- Paris "clown", "funambule", "trapéziste". Un album ludique et : Seuil Jeunesse, 2013. vivant avec des onomatopées et des phrases qui s'adressent directement à l'enfant pour l'inciter à vivre ce spectacle «pour de vrai» !

Cote : PA PER Résumé : Cet album incite le tout-petit à jouer avec ses doigts et découvrir des notions pédagogiques à travers un parcours sur le thème du cirque : taper sur le tambour, grimper au cou de la girafe, marcher sur le fil avec le funambule, applaudir…

Mon cirque / écrit et illustré par Xavier Deneux.Paris : Tourbillon, 2008.

Résumé : Un album poétique sur l'univers du cirque. Les découpes cachent et révèlent les jongleurs, les acrobates, les clowns, l'éléphant...

Notre avis : C'est un album cartonné pour les tout-

petits. Il alterne fonds blancs et noirs, des trous où l'enfant peut glisser ses petits doigts et découvrir l'univers du cirque, mais aussi les personnages et des décors, du clown au funambule en passant par le chapiteau et la roulotte. Une première approche du cirque très visuelle et tactile ; un livre très agréable à toucher par ses effets de reliefs. Une initiation à la notion de spectacle pour les plus jeunes.

Cote : PA DEN

16


Mon cirque /écrit et Notre avis : Le regard curieux d'un enfant sur le monde

illustré par Xavier du cirque, les questions qu'il se pose sur les Deneux.Paris: caractéristiques des personnages au cirque, tels les animaux ou bien le clown. Puis, des questions plus Tourbillon, 2008. existentielles sur la vie en général : "Papa, pourquoi on est petit avant d'être grand ?". Une manière de montrer l'imaginaire que peut susciter le cirque et une façon originale de présenter le cirque par le biais de questions qui montrent le lien entre le cirque et la vie.

Résumé : Un album poétique sur l'univers du cirque. Les découpes cachent et révèlent les jongleurs, les acrobates, les clowns, l'éléphant...

Cote : PA LOU

Petit pouce au cirque: une histoire et des jeux de doigts / écrit par Marie Brignon, illustré par Marie Mahler. Paris : Didier Jeunesse, 2015. Cote: PA BRI Dans la boîte / écrit par Dorothy Kunhardt; traduit de l'anglais par Olga Kent. Nantes : MeMo, 2012. Cote : A KUN Olivia fait son cirque / écrit par Ian Falconer. Paris : Seuil Jeunesse, 2001. Cote : A FAL

http://www.cirque-scene.fr/ecole-cirque.html

Site très complet du centre des arts du cirque de Niort avec notamment un projet pédagogique clair et détaillé.

http://www.onisep.fr/Ressources/Univers-Metier/Metiers/artiste-de-cirque

Un aperçu du métier d'artiste de cirque, avec la nature du travail ainsi que les compétences requises.

http://www.bloghoptoys.fr/la-pratique-du-cirque-pour-tous

Un blog plein de ressources, spécialement conçu pour les enfants ! Découverte du Centre des arts du cirque Balthazar de Montpellier. 17


Marie-Laure Alliot-Lugaz (directrice)

Le cirque est un sujet extrêmement riche dans la littérature pour enfants. Et pour cause, on y trouve des animaux, un mélange de culture, d’histoire, de sport et de magie. Les personnages y sont haut en couleur et les spectacles procurent à la fois de l’émerveillement et de la peur. Il est donc traité dans nombres d’albums pour enfants et dans les textes illustrés. Le texte illustré est un genre un peu à part dans la littérature jeunesse, un genre transgenre si l’on peut dire puisqu’il mélange des textes pour enfants mais qui présentent une certaine exigence de par leur longueur et le niveau de vocabulaire utilisé, à des illustrations, le tout pouvant très bien s’adresser aux adultes également. C’est pourquoi vous les trouverez en section jeunesse mais également en présentation sur grille sur la mezzanine des bandes-dessinées.

18


S ur le fil et autres histoires de cirque / Ecrit et illustré par Riki Blanco. – Milan, 2008.

Résumé : Quatorze histoires courtes sur le thème du cirque, chacune centrée autour d'un personnage, présentent une galerie de portraits fantasques : Capuchon l'homme canon, Amulette la voyante, Augusto Sordela l'évasionniste, Vladimir le lanceur de couteaux, Améthyste le trapéziste, etc.

Saltimbanques / Ecrit par Marie Desplechion et illustré par Emmanuelle Houdart. – Thierry Magnier, 2011.

Résumé : Portraits de femmes à barbe, homme-tronc et soeurs siamoises avec leurs destins forcément hors normes. M. Desplechin et E. Houdart racontent leur vision du cirque.

Notre avis : Si vous suivez nos coups de cœur et billets,

vous savez déjà à quel point nous aimons le travail d’Emmanuelle Houdart qui, album après album, crée un univers graphique très personnel, original et en même temps universel.

Notre avis : Les textes agencés de façon originale (en

forme de lune, de manière arrondie, dans tous les sens…) répondent parfaitement aux illustrations. Le meilleur exemple en est sans doute le portrait du funambule Filomène "qui souriait toujours d’un côté et ne pleurait que d’un œil". Le visage est représenté scindé en deux parties, l’une blanche et l’autre noire et le texte est découpé exactement sur la même forme que celle de l’illustration. Riki Blanco est à la fois l’auteur des textes plein de poésie et des très belles illustrations aux teintes douces et chaudes qui soulignent à la fois la beauté des artistes de cirque mais également leur tristesse.

Cote : TI BLAN

Dans cet album, il s’agit là aussi d’une galerie de portraits d’artistes de cirque. Cependant, les deux auteurs ont choisi de s’attacher principalement à ceux qu’on appelait les "monstres de foire" : les sœurs siamoises, Pavel le musicien sans bras ni jambes, Gerda la femme à barbe, John à la grosse tête… Marie Desplechin utilise le "je" narratif qui implique le lecteur. Elle travaille dans ces textes, à la fois la distance et l’immersion dans un monde, celui du cirque, qui mélange le merveilleux, l’insolite et l’étrange. Et ce sont exactement les émotions que procurent les magnifiques illustrations d’Emmanuelle Houdart. A la fois très belles et très travaillées (remarquez la foule de détails), elles sont également porteuses d’une certaine étrangeté qui fascine autant qu’elle inquiète. Une plongée à la fois drôle, satirique et dure, dans les coulisses d’un certain cirque.

Cote : TI DESP 19


Jésus Betz / Ecrit par Fred Bernard et illustré par François Roca. – Seuil, 2001.

Résumé : Jésus Betz écrit une lettre à sa mère où il raconte son histoire d'homme tronc à la mémoire d'éléphant et à la voix de soprano, en lui épargnant ses malheurs. Il finit par connaître le bonheur avec une acrobate muette.

Le récit est ainsi construit sous forme d’une lettre que Jésus Betz, enfant tronc, écrit à sa mère (cette "jardinière d’un arbre généalogique épineux bien compliqué") qui l’a abandonné. On suit donc tout son parcours, semé de difficultés, depuis l’abandon jusqu’à sa vie d’adulte dans un cirque où il trouve l’amour et le bonheur. Et pour ce qui est de l’amour, les illustrations de François Roca viennent renforcer le propos : les personnages qui donne de l’amour à Jésus Betz (Mamamita et Suma Katra la trapéziste) sont toujours dans la lumière, accompagnés d’un halo lumineux presque divin, alors que le reste du décor est plongé dans le noir. Tout concourt dans cet album à créer une empathie forte avec le personnage qui se "tient droit comme un "i" dont la tête fait le point". Une merveille donc, à lire d’urgence.

Notre avis : Attention, émotion garantie. Vous ne

pourrez sortir de cette lecture sans avoir la larme à l’œil ou simplement avoir la chair de poule. Pour moi, ce texte illustré est un chef-d’œuvre pour plusieurs raisons : la première, c’est vous l’avez compris, l’émotion qu’il procure. Et cette émotion n’est pas dûe au hasard  ; elle est le fait de la construction narrative, de la diversité des registres d’émotions (tristesse, humour, dureté, amour…) et de la qualité des illustrations.

Cote : TI BERN

20


Si ces trois textes illustrés sur le cirque n’ont pas assouvi votre curiosité sachez que nous disposons d’autres textes illustrés que vous trouverez dans les bacs au fond de la section jeunesse. Par ailleurs, voici ceux qui parlent des circassiens :

Botanique circus / écrit et illustré par Frédéric Clément. – Albin Michel, 2011. Cote : TI CLEM Circus / photographie de et écrit par Sarah Moon  ; adapté de Hans Christian Andersen. - Kahitsukan,  2003. Cote  : TI MOO Cirque magique ou la malle aux étoiles / écrit par Philippe Lechermeier  ; illustré par Sacha Poliakova. - Gautier Languereau, 2011. Cote  : TI LECH Cirques / écrit par Jean-Luc André d'Asciano  ; illustré par Katrin Stangl. – Passage piétons, 2007. Cote  : TI ASCI

http://www.ricochet-jeunes.org/themes/theme/62-cirque

Bibliographie sur le cirque élaboré par le site de littérature jeunesse Ricochet.

Et n’oubliez pas de visiter la très belle exposition "Bidouille Circus" de l’illustratrice Marianne Pasquet, du 2 décembre 2016 au 4 janvier 2017 à la Médiathèque.

21


Anne Leynaud (section jeunesse)

"Sous le chapiteau de toile, ils ont dans les yeux des étoiles" Francis Combes.

Les "Baladins" comme le dit si bien Guillaume Apollinaire, inspirent les poètes depuis fort longtemps. Une anthologie aux éditions "Rue du Monde" vient de paraître et son classement thématique nous permet d'affiner ce propos. Aux mots "chapiteau" et "roulotte", on trouve plusieurs poèmes notamment d'auteurs "classiques". Les animaux sont également présents avec une petite préférence pour les lions, les éléphants et surtout les chevaux ! Quant aux artistes, funambules, avaleurs de sabres et autres magiciens, ils prennent corps sous les mots des poètes et révèlent de nouveaux numéros ! Mais dans ce grand charivari, c'est le clown "le clou du spectacle" (voir le poème de G. Bialestowski) !!!!

Le clown entre rires et pleurs, des poèmes tout à leur honneur !

Le clown est celui qui ramasse les baffes et les humiliations, celui "dont le nom s'inscrit en gifles majuscules" comme le chante si bien Edith Piaf ! Mais au-delà du drame, le clown ose exposer nos fragilités, à force d'être nul il devient merveilleux  ! Il bouleverse les conventions, interroge nos certitudes, notamment dans le cirque contemporain. Le poète se retrouve dans son art, car lui aussi sort les mots de leur ordre conventionnel et chamboule les règles de grammaire  ! Ils savent par leur art, rendre perceptible notre condition humaine…

"Un cirque doit toujours commencer par un poème qui tombe du ciel" David Dumortier (extrait de : "le cirque à une plume"). Ce petit tour de piste en poésie nous permet de mieux comprendre comment ces deux arts s'inspirent mutuellement. Le cirque à l'instar du poète sait créer cet espace plus large, ouvrir notre conscience qui permet de "s'échapper du monde pour y revenir plus tard"  ! (Voir à ce sujet, le film "Emma la Clown"). Et puis les écrivains adorent jongler avec les mots, tels des acrobates de la langue  !

22


Emma la clown et moi / Notre avis : D'abord ce documentaire donne envie d'aller réalisé par Dominique Tieri. Films du Paradoxe, 2012. - 1 DVD, Couleur, 52mn.

Résumé : Qui est Meriem Menant et qu'est-ce qui la distingue d'Emma la clown ? Plus qu'un portrait, ce film nous dévoile la réalité d'un processus créatif, travail de composition, d'écriture et d'imagination d'une femme artiste unique, afin de déceler les secrets du rire et la réalité de la scène, du don et de l'échange...

Le Cirque / dirigé par Elisabeth Cohat. - Paris : Gallimard-Jeunesse, 2005. - (Si ça m'chante).

Résumé : 10 chansons illustrées pour faire découvrir aux enfants des auteurs et des interprètes connus de leurs parents.

voir les spectacles d'"Emma la clown". Cette artiste possède un univers poétique qui est au coeur de notre propos, car l'artiste peut lui aussi être poète ! Le réalisateur met le travail de Meriem Menant en perspective, et les différents intervenants, sociologues, artistes, chercheurs ouvrent des pistes de réflexion passionnantes autour de l'art du clown en général et d'elle en particulier. Grâce à ce film, la figure du clown retrouve ses lettres de noblesse. Et concernant plus particulièrement notre thématique, Philippe Goudart (enseignant-chercheur en arts du spectacle à l'université Paul Valéry à Montpellier) tisse avec intelligence les liens qui unissent l'art du clown à celui du poète.

Cote : 791.3 EMM

Notre avis : Un petit tour de piste en musique, pour s'émouvoir avec Edith Piaf, rire avec Boby Lapointe et retrouver ce lien si fort entre la poésie et le cirque en écoutant la chanson "Saltimbanque" de Maxime Le Forestier. "[…] Petit, tu es né saltimbanque. Il faut qu'ils rient, qu'ils pleurent... Mais si tu manques, pour nous, tu seras un voleur. Alors en désespoir de cause, il a jonglé avec des mots et la musique et d'autres choses." Un livre audio pour jouer à saute-moutons entre les générations et partager avec ses enfants quelques très belles chansons et interprétations  ! Cote : 788 CIR J

23


Sous le chapiteau mots : anthologie poèmes du cirque, saltimbanques autres baladins

des Résumé : Laissez passer les saltimbanques, les circassiens, tous des ces artistes de la piste et de la rue ! 30 poètes d'hier et des d'aujourd'hui leur font une haie d'honneur. et

/ compilé par Jean-Marie Henry et par Alain Serres ; illustré par Vanessa Hié. - Paris : Rue du monde, 2016. (La poésie) .

Les Poètes et le clown /Querqueville :

Motus, 1993.

Notre avis : Une anthologie indispensable dans une collection soignée et de très grande qualité. C'est à la fois, un outils pédagogique et un bel album illustré  ! Cote : J POE ANTH S

- (Pommes, pirates, papillons). Cote : J POE ANTH P

C'est le cirque !/écrit par Cécile Bidault ; illustré par Magali Clavelet. Toulouse : Milan jeunesse, 2004. Cote : J POE BID C Le cirque poète/écrit par et illustré par Sophie Daxhelet. Nantes : MeMo, 2010. Cote : J POE DAX C Parole de clown/écrit par Jacqueline et Claude Held ; illustré par Michel Boucher. - Draguignan : Lo Païs, 1998. Cote : J POE HEL P

Circus maximus/écrit par János Lackfi ; illustré par Gabriella Makhult.- Strasbourg : Callicéphale, 2010. Cote : J POE LAC Le Clown/écrit par Roland Topor ; illustré par Andrée Prigent.Paris : Rue du monde, 2001. Cote : J POE TOP C

http://dessinemoiunehistoire.net/category/chansons-comptines-et-poesies-sur-le-cirque/ Ce site propose des textes et des activités pédagogiques pour les enfants de la maternelle. http://www.sculfort.fr/articles/litterature/poemes/poemescirque.html Dédié à la littérature de langue française "Passion lettres". S'adresse à tous à partir du collège. 24


Didier Lecerf(section animation)

©Dupuis-Walthéry

Après une recherche dans notre catalogue et sur internet, j'ai constaté que relativement peu de bandes dessinées traitaient du cirque. Qui plus est, la plupart d'entre-elles utilise le cirque comme élément de l'environnement de l'histoire, comme un décor, ou comme une opportunité de faire évoluer le scénario. Un personnage va pouvoir se cacher grâce à sa rencontre avec une troupe de cirque, la présence d'un cirque dans la ville va influencer l'intrigue, ou encore le personnage principal vient d'un cirque mais on le voit à l'extérieur, etc. En fait, cette évocation n'est souvent qu'un "prétexte" à autre chose ; le caractère hors norme, saltimbanque, insaisissable, libre et non conformiste du cirque est alors utilisé pour apporter une part de mystère à l'histoire. Rares sont celles qui "parlent" du cirque. En tapant cirque et BD dans votre navigateur, vous serez guidés vers quelques liens spécialisés (cf ci-dessous) qui confirment le nombre relativement restreint d'albums ou séries édités sur le sujet. On y découvre par ailleurs que les avis sur ces BD sont rarement très bons. Chronologiquement, on constate que la période 1980-2000 est pauvre en éditions et qu'un regain s'opère dans les années 2000. Bref, pas de quoi remplir ces colonnes de beaucoup de références incontournables...

25


Le Petit cirque / écrit Notre avis : Cet album en noir et blanc est tout par et illustré par Fred. Paris : Dargaud, 1997.

Résumé : L'errance d'une famille de forains et ses rencontres avec des personnages inattendus.

Etoile / écrit par Rascal ; illustré par et couleurs de Peter Elliott. Paris : Delcourt, 2005.

simplement beau. Le graphisme bien plus fin qu'il n'y paraît, décline un univers poético-onirique très déroutant. On partage le voyage errant d'une famille de bohémiens dans un univers sordide et absurde. L'auteur de Philémon y glisse avec virtuosité son humour décalé et son goût pour l'extraordinaire. Les scènes où se succèdent la rudesse autant que la tendresse, la poésie autant que la dureté du réel, nous laissent perplexes, comme dans un rêve fantastique...

Cote : BDA FRED P

Notre avis : Etoile, c'est le nom donné par les artistes de la troupe du Petit Cirque à ce bébé trouvé dans les travées à la fin d'une représentation. Ils décident de l'adopter et l'élèveront chacun leur tour, revendiquant sa paternité. Cette série, un peu fantastique et très poétique retraçant les aventures d'Etoile, enfant de saltimbanques, a été arrêtée au deuxième tome...

Cote : BDJ ETOI (1 et 2) Résumé  : La vie s'écoule paisiblement pour le jeune Etoile, recueilli voilà six ans par les membres du cirque. Un petit drame secoue pourtant cette drôle de famille : Etoile a perdu son pendentif. On note également la disparition du pain laissé sur la table. La présence de l'homme chien dans les parages serait-elle liée à tous ces événements ?

26


La tristesse de l'éléphant / illustré par Nina Jacqmin ; écrit par Nicolas Antona. GolfeJuan (Alpes-Maritimes) : Les Enfants rouges, 2016.

Résumé : Louis est un adolescent mal dans sa peau, élevé chez les jésuites. Il n'a pas d'ami et sert de bouc émissaire à ses camarades. Mais cette existence morose s'illumine quand Louis se rend au cirque Marcos et qu'il y retrouve Clara, une jeune dompteuse d'éléphants.

Notre avis : Un enfant orphelin pas gâté par la vie

rencontre une très jeune dresseuse d'éléphants… Cet aléa va l'éveiller au monde et à la beauté de la vie. Leur relation grandira d'année en année jusqu'à l'amour. Les auteurs traitent avec tendresse et justesse les émotions des protagonistes de l'histoire… Les critiques de BDthèque évoquent "une belle histoire d’amour et, surtout, un récit universel sur le temps qui passe, l’importance d’une marque d’affection et de confiance, la chaleur d’un sourire, le bonheur d’un baiser. Touchant."

Cote : BDJ JACQ T

Le sourire du clown / dessiné par et couleurs de Laurent Hirn ; scénario de Luc Brunschwig. Paris : Futuropolis. Cote : BDA SOUR (1,2 et 3) Sibylline : intégrale. 2, 1969-1974 / écrit par Raymond Macherot et Bruno Wesel ; préfacé par Stephan Caluwaerts. Bruxelles : Casterman, 2011. Cote  : BDJ SIBY (2) Panade à Champignac / écrit par et illustré par André Franquin ; illustré par Jidéhem ; écrit par Peyo et Gos. Paris : Dupuis, 1969. Cote  : BDJ SPIR (19) Le Facteur n'est pas passé / écrit par et illustré par Claire Franek. Paris : Thierry Magnier, 2007. Cote  : BDJ FRAN F Une aventure des spectaculaires (1)  : Le cabaret des ombres / scénario Régis Hautière ; dessin Arnaud Poitevin. Rue de Sèvres, 2016. (Bientôt dans nos bacs Jeunesse.)

Violette autour du monde / Teresa Radice, Stefano Turconi ; traduit de l'italien par Frédéric Brémaud. Paris : Dargaud, 2015. Cote : BDJ VIOL (1 et 2) Les Bleus en cavale / illustré par Willy Lambil ; écrit par Raoul Cauvin. Marcinelle (Belgique) : Dupuis, 1998. Cote : BDJ TUNI (41) Le Cirque Bodoni / illustré par François Walthéry ; écrit par Peyo et Gos. Paris : Le Lombard, 1998. Cote  : BDJ BENO (5) Zigo le clown / illustré par De Brab ; écrit par Zidrou ; illustré par Carine De Brabanter. Toulouse : Milan jeunesse, 2010 ; Tournai (Belgique) : Casterman. Cote  : BDJ CHOC (Z) 27


http://www.bdtheque.com/search.php?cboThemes=110&chkDetails=on&hidetop=1 Cirque et saltimbanques en BD sur BDthèque.

(http://www.senscritique.com/liste/Top_15_Bandes_Dessinees_de_Cirque/90316) Top 15 Bandes Dessinées de Cirque sur SensCritique.

28


Véronique d'Abrigeon (section jeunesse)

De Picasso à Keith Haring, en passant par Chagall ou Calder, le cirque n'a cessé au fil des années d'intéresser les artistes. Qu'elles soient peintures ou sculptures, les œuvres ont largement contribué à son développement. Entre les acrobates, les clowns, les dresseurs d'animaux et autres numéros, la production artistique est éclectique. Ce thème de modernité va contribuer à rejeter l'art académique. L'histoire de l'Art montre à quel point les mouvements artistiques se sont penchés sur le cirque. Le Cubisme, le Dadaïsme, le Modernisme, s'en sont particulièrement saisis avec des œuvres comme celles de Karel Appel, cofondateur du groupe Cobra. Cet artiste d'origine néerlandaise, peintre et sculpteur, décédé en 2006, a laissé une œuvre considérable. Formé à la Royal Academy, il a réalisé des peintures colorées, pétillantes, avec des formes simples d'inspiration africaine telles que "Clown sur les mains" ou "Eléphant dansant, le cirque" en 1978. Remontons le temps, pour explorer le formidable univers de Marc Chagall où la poésie se mêle à la peinture, où les couleurs reflètent une intense lumière ; sa représentation du cirque est un spectacle chargé d'émotion et d'intention. C'est à partir de 1927 qu'il réalise environ 27 gouaches sur ce thème comme "l’Ecuyère", "l'Acrobate", "l'Ane à la tour Eiffel". Puis, arrêtons nous devant "la Grande Parade", "le Cirque noir", "les 4 acrobates", ou "la Danseuse au chien" de Fernand Léger. Ici nous sommes embarqués dans le mouvement circulaire. En effet l'artiste a abandonné l'Art Abstrait depuis la Grande Guerre.Il a une extrême fascination pour le cirque, et à ce propos, il déclare   : "Rien n'est aussi rond que le cirque… la piste domine, commande, absorbe." Un autre artiste, Bernard Buffet (1928-1999) s'exprime sur le cirque en réalisant des lithographies. Il s'aventure dans les portraits de clowns et met en avant le courant expressionniste auquel il appartient. Et enfin tournons-nous sur l'artiste du mouvement, un puriste  : Alexander Calder (1898-1976) qui met en scène par l'intermédiaire du cirque, un spectacle dont la scène mesure moins d'un mètre de large et où des personnages s'élancent de scènes en scènes. En 1961, un film tourné par Carlos Vilardebo sur des commentaires de Calder, propose aux téléspectateurs la retransmission de ce fameux cirque. A travers ces différents artistes, la représentation du cirque a pu entrer dans les musées et a sans aucun doute contribué à son succès.

29


Le Funambule, un conte sur Marc Chagall / M.D Crotteau, J. Bisaillon, Ed. Les 400 coups 2010.

Résumé : Marc Chagall né Moyshe Shagal, est l'aîné de neuf enfants. Ses parents, épiciers, le confie régulièrement à ses grands-parents pour des vacances à la ferme. Il raffole du Grand Cirque de Russie, et particulièrement des spectacles de funambule…

Notre avis : La collection "Au pays des grands" propose à partir d'éléments biographiques et artistiques, une redécouverte de l'enfance des grands de l'histoire de l'Art. Ici, les auteures se sont inspirées de la vie de Marc Chagall. Son enfance passée au contact de représentations du Grand Cirque de Russie le conduit dans un univers coloré et rayonnant. A travers de magnifiques illustrations, le lecteur voyage avec le funambule vers d'autres horizons et côtoie les œuvres de Chagall.

Cote : AD ART

Le fil d'Alexandre Calder / Sieb Posthuma,

Notre avis : Par des illustrations simples et longilignes,

Résumé : Alexandre se balade de pages en pages avec un fil qu'il tord dans tous les sens pour créer des objets utiles, puis projette de concevoir un mobile coloré…

Cote : AD ART

Ed. Sarbacane 2013

l'auteur nous décrit le travail préparatoire de Calder avant qu'il ne réalise ses mobiles. Le mouvement aléatoire est étudié de façon très simple pour que le lecteur accède petit à petit à l'évolution du travail de l'artiste. Le fil de fer conduit à l'aboutissement du fameux "Mobile" aux quatre couleurs récurrentes de Calder : le jaune, le rouge, le bleu et le noir. Cet album documentaire donne la sensation de se projeter dans un monde en mouvement.

30


Trois poètes vous Notre avis : La poésie et l'Art chevauchent côte à côte les invitent au cirque / G. feuilles de ce livre. Le lecteur est accroché par le texte et Bialestowski  , J. Bussy, J-H l'illustration, de magnifiques peintures aux couleurs Malineau, Ed. L'Ecole des chatoyantes et fantasmagoriques le plongent dans Loisirs, 2006 l'univers du cirque. Il découvre les représentations artistiques de ce thème à travers des réalisations du siècle dernier. C'est un peu comme s'il assistait à un cours d'histoire de l'Art.

Cote : J POE TROI T Résumé : Des poèmes mis en avant par de très belles peintures de Chagall, Delaunay, Magritte, Dix, Matisse…

Pas de tutu pour l'écuyère / Seurat, C. Flament, Ed. L'Ecole des loisirs, 2012. Cote : AD ART Le Cirque / Percit, Ed. Les livres du Dragon d'or, 1993. Cote : AD ART Calder / Paola Ciarcia, Ed. Palette, 2011. Cote : AD ART Calder au fil de l'Art / Ed. Arola, 2012. Cote : J 730.92 CAL

https://www.youtube.com/watch?v=t6jwnu8Izy0 Une vidéo sur le cirque d'Alexandre Calder.

http://www.evous.fr/Metz-musees-Pompidou expositions1183812.html#XA5mmWp5oVpSdbAt.99

Du 20 avril 2016 au 17 juillet 2017, une exposition Musicircus, dans la Grande Nef du Centre Pompidou-Metz explore les liens entre musique et art contemporain, notamment avec des artistes comme Kandinsky ou Chagall. 31


Cédric Limousin (section multimédia)

Si les clowns existent depuis des millénaires (on trouve mention de pygmées jouant ce rôle chez les pharaons, 2500 ans avant notre ère), la perception que nous en avons aujourd'hui est indubitablement liée aux grands clowns du XIXème siècle. Une des grandes "stars" de cette époque est le clown Grimaldi à qui Charles Dickens consacrera une biographie. Curieux destin que celui de ce personnage dont le talent comique indéniable jure si bizarrement avec sa vie d'alcoolique, élevé par un père tyrannique et qui perdra sa femme et son fils. "Grimé le jour, je vous fait rire la nuit" dit-il sous la plume de l'écrivain anglais. Son pendant français est le Pierrot de Jean-Gaspard Deburau, qui dut à sa célébrité – il était reconnu même sans maquillage – d'être acquitté après avoir été accusé d'avoir battu à mort un jeune garçon. Le tragique et le sinistre se côtoient donc chez le clown, ce qui fera écrire à Edmond de Goncourt que "L'art du clown est plutôt terrifiant et anxiogène, leurs exploits suicidaires, leurs gesticulations monstrueuses et leurs mimiques frénétiques" [lui] évoquent "les asiles de fous." Si les clowns se cachent derrière leur maquillage, c'est donc qu'il y aurait quelque chose à cacher ? C'était certainement le cas pour John Wayne Gacy, clown américain qui "scellera" dans l'inconscient collectif le personnage du clown malfaisant  : exécuté en 1994 pour avoir violé et tué plus de 30 jeunes garçons, il déclarera aux enquêteurs "Vous savez... les clowns peuvent se permettre de tuer." Personnage transgressif, le clown est maintenant un classique du cinéma et de la littérature d'horreur et il peut même se targuer d'être l'un des rares corps de métiers à être associé à une pathologie mentale  : la coulrophobie, peur panique des clowns.

32


La maison des 1000 morts Notre avis : Ce diptyque de Rob Zombie, légende vivante / Zombie, Rob, et autres. du cinéma de genre, est un réel hommage au gore. Utilisant chacun un style (huis-clos claustrophobe pour le Metropolitan Paris, 2006. premier, road-movie truculent pour le second), les deux titres nous font suivre une famille de joyeux psychopathes dans une ambiance mêlant sanguinolent gratuit et critique social acerbe. Le tout est servi accompagné d'une bonne dose d'humour aussi tranchant que les couteaux rouillés du clown paternel, du grand art. Résumé : Surpris par un orage, un couple se réfugie dans une maison abritant une famille adepte du cannibalisme et de rites sataniques... Film gore et violent, réservé à un public averti ! Inédit en salles.

Ca (1) / King, Stephen, et Desmond, William Olivier. Le livre de poche Paris, 2013.

Résumé : Six copains d'enfance se retrouvent bien des années plus tard. L'un d'eux leur rappelle le serment d'autrefois. Ce récit dresse un tableau saisissant de la vie quotidienne dans une petite ville américaine. Une métaphore sur la peur de grandir et sur les violences de la vie.

Cote : DVD MAI

Notre avis : Si vous avez peur des clowns alors n'ouvrez

pas ce livre. Son principal protagoniste, Grippe-Sous, n'est rien moins que l'incarnation du mal absolu. Dès le premier chapitre on est comme happé par l'intrigue, entremêlant savamment périodes et points de vue. La peur est, vraiment, présente et on se surprend à guetter les bouches d’égouts dans la rue, en espérant très fort ne pas y apercevoir une main gantée tenant des ballons…

Cote : R KING C(1)

33


Batman (1) / Kane, Bob, et autres. Warner Home Vidéo Warner USA

Notre avis : Tim Burton redonne vit au "chevalier

masqué" dans un film qui n'a pas pris une ride. Si l'atmosphère du film est pesante, le Joker, clown sordide, grinçant mais superbe, lui donne un relief particulier. Jack Nicholson se révèle une fois de plus parfait dans le rôle du psychopathe et prouve encore que tout bon héros mérite un excellent méchant.

Cote : DVD BAT (1) Résumé : Relativement éloigné de l'imagerie de la BD originelle, un film crépusculaire avec un héros fait de chair et de sang...

Méchant clown !! http://www.senscritique.com/liste/Mechant_clown/139785 Une liste de films (et leurs critiques) mettant en scène des clowns tueurs, violents, psychopathes… voire "de l'espace". Convenus ou surprenants, classiques ou underground, des dizaines de titres à découvrir.

The History and Psychology of Clowns Being Scary http://www.smithsonianmag.com/arts-culture/the-history-and-psychology-of-clowns-being-scary-20394516/

Un article très détaillé (en anglais) du Smithsonian Institute, l'équivalent états-unien du Museum National d'Histoire Naturelle, sur les clowns effrayants, leur histoire et les processus psychologiques qui motivent les peurs qu'ils inspirent à certains.

I Hate Clowns http://www.ihateclowns.com/ Le site anglophone de référence pour les gens qui détestent les clowns : qu'ils vous fassent peur, vous mettent mal à l'aise ou ne vous fassent tout simplement pas rire, vous trouverez forcément une section à votre goût…

34


Selem Chelloug (section arts)

Il existe deux types de musique de cirque. Il s'agit soit des musiques d'accompagnement, interprétées par un orchestre (présent ou non), soit des musiques interprétées par les artistes de cirque eux-mêmes (clowns notamment) et faisant partie intégrante des numéros. Dans les cirques traditionnels, l'orchestre est le plus souvent situé un peu en retrait au-dessus de l'entrée des artistes, permettant au chef et aux musiciens d'avoir une bonne vue d'ensemble de la scène afin de faire concorder la musique et le rythme au fur et à mesure des numéros. Les musiques de cirque, se nourrissent de deux traditions. La première est celle des marches militaires et de cavalerie, ces démonstrations se transformant peu à peu en spectacles. Dans le temps, elles laissent place au cirque, dont les débuts sont indissociables du cheval. Le spectacle équestre se fait itinérant et les cirques deviennent des ménageries foraines présentant d'autres types de spectacles et d'autres animaux. Le morceau de ce genre qui est sans doute le plus célèbre est L’Entrée des gladiateurs de Julius Fučík. Les clowns détrônent ensuite le cheval comme symbole du spectacle de cirque. L’autre tradition est celle des mélodies tziganes et des musiques des petits orchestres accompagnant les troupes d’artistes itinérants, comprenant un ou deux accordéons, une guitare et une mandoline, une clarinette, une trompette ou un saxophone. Depuis quelques années, malheureusement, ces cirques traditionnels n'ont plus les moyens d'entretenir le bon fonctionnement d'un orchestre et sont remplacés par des bandes magnétiques pré-enregistrées, ce qui peut nuire au spectacle si la qualité d'enregistrement et technique n'est pas au rendez vous. Le nouveau cirque, comme le "cirque Plume" ou encore le "cirque du soleil" utilisent la musique comme partie intégrante de l'action scénique. De la fanfare d’accompagnement hier, on est passé à de véritables interprètes et tout type de musique peut être utilisé au cirque à partir du moment où il fait partie d'un projet d’écriture cohérent.

35


Musiques de cirque / Jacques Jay , direction d'orchestre ; Clowns Musicaux Sipolo et Great Circus Orchestra , ensemble instrumental. Editeur : BMG Music, 1999.

Notre avis : Fermez les yeux, et ouvrez grandes vos

oreilles, le spectacle commence. Voici un CD pour petits et grands, nostalgiques de cette période ou on avait des étoiles plein les yeux et que les zygomatiques fonctionnaient à plein régime.

Cote : J 5.12 MUSI

Résumé : Ces 25 morceaux de musiques traditionnelles reprennent les grands numéros et nous font revivre les grandes heures du cirque.

Les Fratellini... et la musique au cirque / Fratellini. Editeur : Vanny records, 19091990.

Notre avis : Quand les clowns inventent leurs sketches en musique… Les Frères Fratellini ont porté cet art au sommet du chapiteau  ! Vous trouverez dans ce CD, des morceaux de musique traditionnelle et surtout les voix pleine d'humour des 3 frères. Cote  : 5.12 FRAT

Résumé : La famille Fratellini est une famille d'artistes de cirque d'origine italienne, dont trois frères, Paul, François et Albert, furent des clowns mondialement célèbres entre 1909 et 1940. Ce disque nous replonge dans l'ambiance musicale de cette époque et nous permet de réécouter quelques-uns de leur grand sketchs comiques.

36


Tempus fugit : une ballade sur le chemin perdu / Cirque Plume. Editeur : Cirque Plume, 2013.

Notre avis : Pionnière du Nouveau Cirque, la compagnie du Cirque Plume navigue entre le respect des traditions et l'innovation. C'est le principe d'une esthétique nouvelle, poétique et collective. En plus des cuivres traditionnels, la musique intègre des instruments modernes comme le piano, la guitare électrique et la batterie.

Résumé : En 2013, 10e création avec "Tempus fugit ? une ballade sur le chemin perdu", le spectacle des 30 ans de la compagnie, dans lequel une jeune génération d'artiste se joint à la vieille garde du Cirque Plume et interprète le répertoire de cette compagnie devenue historique.

Cote : 5.12 CIRQ

La Musique de cirque : the best of circus music / Jean Laporte & son orchestre du cirque Médrano.- Editions Milan Music, 2005. Cote  : J 5.12 JEAN

Musique de cirque / Barnum & Bailey Circus Band ; Merle Evans.- I.L.D, 2010. Cote  : J 5.12 BARN

37


https://fr.wikipedia.org/wiki/Cirque_Plume Encyclopédie en ligne sur le cirque plume très complète et agréable à lire.

http://www.cirqueplume.com/index_fr.html

Superbe site du Cirque Plume (histoire + vidéo + galerie photos).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cirque_du_Soleil Encyclopédie en ligne sur le cirque du soleil. https://fr.wikipedia.org/wiki/Musique_de_cirque Encyclopédie en ligne sur la musique de cirque.

38


Geoffroy Daddier (section adulte)

Il n'y a rien d'étonnant à ce que le cirque et sa panoplie d'images d'Epinal ait fait autant d'émules chez les musiciens de Rock. Tout comme dans le cirque, le déguisement, le spectacle et le divertissement font partie du paradigme du Rock, ou du moins d'un certain type de Rock. Si l'on date la naissance du Rock and Roll à 1952, c'est seulement à partir du milieu des années 60 et du Flower Power que les premières images de cirque y font leur apparition avec "Strange Days" des Doors en 67 et le fameux "Rock and Roll Circus" des Rolling Stones en 68. La vie des artistes de cirque est alors vue comme un modèle communautaire, hautement subversif et en marge des institutions, ce que le Rock, avec son lot de freaks, d'itinérance et d'utopie, veut être à l'époque. De là émergent, dans la décennie suivante, d'autres artistes pour qui cette imagerie est à la fois un moyen de choquer (Alice Cooper et ses attractions grand-guignolesques) mais aussi de divertir (KISS et son Glam Rock pyrotechnique) ou réellement de vivre en communauté (Hawkwind et son Space Rock de saltimbanques sous acide), quand les Residents, eux, œuvrent pour une reconnaissance de l'inadaptabilité, de l'étrangeté et de la monstruosité dans le monde du spectacle moderne. Les musiciens français ne sont pas en reste non plus ! Martin Circus, avec leur morceau phare "Je m'éclate au Sénégal" (1971), mais aussi Au Bonheur Des Dames et leur Twist de foire, essayent de donner le change au Rock anglo-saxon (David Bowie, Roxy Music) avec ceci qu'ils restent plus festifs, voire carnavalesques si ce n'est "franchouillards". Ce n'est cependant pas dans ce terreau musical que puiseront les Bérurier Noir mais bien chez Métal Urbain et les formations punks radicales de la fin des années 70 (CRASS) pour dynamiter les barrières entre groupe et public et faire de leur concert un joyeux rassemblement sous le plus grand chapiteau du Rock. Si le rock emprunte au cirque, l'inverse est aussi vrai mais ceci est une autre histoire.

39


Rock & roll circus / Rolling Stones ; Taj Mahal ; Marianne Faithfull ; Yoko Ono ; Who ; Jethro Tull ; Dirty Mac (The). Editeur : Abko, 1995.

Résumé : Après Oasis, découvrez ici la nouvelle formation de Liam Gallagher, Gem Archer, Andy Bell et Chris Sharrock. Un album concept, un hommage au Beatles...

Notre avis : Initialement prévu pour être retransmis sur

la chaîne anglaise BBC en décembre 1968, ce "cirque du Rock and Roll", telle la vision qu'en ont les Rolling Stones, est une invitation à nombre de leurs amis du Swinging London à venir témoigner de leur talent et de leur fougue devant les yeux d'un public télévisuel en demande de Rock à domicile. Cependant, la diffusion n'aura jamais lieu et il faudra attendre 1995 pour qu'une version audio soit éditée suivi de près par une version VHS. Voilà donc réunis la crème du Rock anglais des années 60 : Jethro Tull, accompagné de Tommy Iommi futur Black Sabbath, The Who, Taj Mahal, Marianne faithfull, John Lennon et Yoko Ono et évidemment les Stones dans une éblouissante version de "Sympathy for the Devil".

Cote : 2 ROLL

Viva bertaga / Bérurier Notre avis : D'abord duo au début des années 80, les

Noir. Editeur : Bérurier Bérurier Noir vont très vite faire du cirque leur marque de fabrique ("Concertos pour détraqués" en 1985 puis Noir, 2013. "Abracadaboum!" en 1987). Toujours plus nombreux sur scène, ils manifestent un goût prononcé pour l'esprit circassien, ses numéros et son modèle de vie, ce dont témoigne "Viva Bertaga" enregistré lors des 3 soirées d'adieu du groupe en novembre 1989 à l'Olympia. Tous les hymnes de la troupe y sont représentés ("Porcherie", "Vive Le feu", "Salut A Toi", "Hélène Et Le Sang", "Le Renard",...) plus quelques reprises dont "Panik" de Métal Résumé : Enregistrement remasterisé. Urbain et "If the Kids are United" de Sham 69. Ainsi les Enregistré en public les 9, 10 et 11 novembre 1989 à l'Olympia Bérurier Noir quittent la scène au mieux de leur forme de Paris. laissant avec "Viva Bertaga" un document précieux sur l'énergie d'un des groupes fondateurs de la scène alternative française.

8. BERU 62 40


Tweedles

/ Residents. Editeur : EMI, 2006.

Notre avis : Tout au long de leur carrière, les Residents ont fait allusion au cirque, à ses merveilles et à ses désenchantements ("Dumbo the Clown", "Freak Show", "Disfigured Night",...). Une fois de plus, en 2006, ils signent avec "Tweedles" un album concept venant souligner l'importance, ou le prétexte, du clown dans leur univers.

Dans un décor musical somptueux et triste à la fois, le narrateur, qui s'avère être un jeune homme sexuellement compulsif, raconte ses tourments ou ses exploits sous la forme d'un alter ego appelé "Tweedles". Un album que la narration en anglais rend plus difficile à comprendre pour les non anglophones (il en existe une version instrumentale appelé "Tabasco") mais que je conseille tout de même pour sa richesse et son application à rendre émouvante la dualité du personnage.

2. RESI 75

L'Aventure hippie / écrit par Jean-Pierre Bouyxou et Pierre Delannoy. Paris : Lézard, 1995. Cote : 305.568 BOU A La maison des 1000 morts = House of 1000 Corpses / réalisé par et scénario de Rob Zombie , compositeur ; Scott Humphrey , compositeur ; Jake Mckinnon et Walter Phelan et Judith Drake et Irvin Mosley JR , acteur ; Ken Johnson. Editeur : Paris : Metropolitan, 2006. Cote : DVD MAI

https://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%A9rurier_noir Berurier Noir

https://en.wikipedia.org/wiki/Tweedles The Residents

41


Du 2 décembre 2016 au 4 janvier 2017 / Exposition : Bidouille Circus

Marianne Pasquet, illustratrice jeunesse, habitant en Ardèche, vous propose de rentrer dans l'univers insolite du "Bidouille Circus". Venez découvrir une galerie de personnages insolites et déjantés...

Vendredi 2 décembre / Tous en piste : Sieste littéraire et musicale 12h30-13h30 / Ados et Adultes

La sieste littéraire et musicale "fait son petit numéro". Le temps d'une heure de lecture, nous vous proposons de faire la connaissance de cette grande famille qu'est le cirque avec ses clowns, ses acrobates et autres dresseurs de fauves...

Samedi 3 décembre / Au fil d'Ariane "quel pestacle !" 11h -12h / Enfants à partir de 4 ans

Bienvenue à la MédiaCircus. Quand le rideau s'ouvrira, tu pourras voir des magiciens, acrobates et clowns défiller au fil des pages et au rythme de la fanfare.

Samedi 3 décembre / Conférence : "Le cirque : l'histoire d'un art, la tête en l'air et les pieds sur terre", de Sébastien Chevallaz 15h-16h30 / Tout public Un voyage dans l'univers du cirque, son histoire, ses enjeux esthétiques et éducatifs. En route pour une aventure parsemée d'étoiles et de découvertes qui bouscoule parfois nos préjugés, pour un parcours tortueux où l'on prend plaisir à se perdre ! En partenariat avec L'Art d'en Faire.

Mercredi 7 décembre / Ateliers créatifs pour les tout-petits : A la manère de Matisse 10h30-11h30 / De 18 mois à 3 ans / Inscription en section jeunesse

Les enfants reconstitueront une petite fresque sur le cirque en se servant du puzzle du fameux tableau "Le Cirque" de Matisse.

Mercredi 7 décembre / Ateliers cirque : "Tout un équilibre à trouver" 14h30 (7-11 ans) / 15h30 (3-6 ans) / 16h30 (ados-adultes) / Réservation conseillée

Les ateliers proposés aborderont l'équilibre à travers deux approches : les choses en équilibre sur moi / moi en équilibre sur les choses. On y trouvera du fil, de la boule, des rouleaux, des bâtons, des sacs, des ballons, etc. Mais on y trouvera surtout des démarches qui amèneront petits et grands, chacun à sa mesure, sur le chemin de la nécessaire maîtrise corporelle. Ateliers menés par l'Art d'en Faire


Samedi 10 décembre / Atelier d'arts plastiques : Un circassien mis en boîte 10h-12h / Enfants à partir de 9 ans / Inscription en section jeunesse

Marianne Pasquet, illustratrice jeunesse dont les oeuvres sont exposées durant le mois de décembre à la Médiathèque, invite les enfants à réaliser "leur" personnage de cirque mis en scène dans une petite boite à accrocher au mur.

Samedi 10 décembre / Lectures de "Saltimbanques" 15h-16h / Ados et Adultes

Lecture à deux voix de l'album de Marie Despleschin : Saltimbanques. Dans ce merveilleurx texte illustré, chaque personnage dépeint est accompagné du dessin d'Emmanuelle Houdart. Une lecture sur fond musical. Venez découvrir Alex au coeur de pivoine, Gerda la femme à barbe, Sally la sirène...

Mercredi 14 décembre / La Ludomobile : Jeux de cirque et d'adresse 14h30-17h30 / Tous publics

Chaque 3ème mercredi du mois, la Ludothèque se déplace à la Médiathèque et propose aux enfants, familles et adultes, un espace ludique de convivialité et d’échange, de plaisir à jouer ensemble et de nouveaux jeux à découvrir.

Samedi 17 décembre / Des Accords de Mât - Entre nouveau cirque et musique traditionnelle de et par Gabriel Rainjonneau-Petit et Sylvain Desruelles. 15h-16h / Tous publics

Comment aller à la rencontre de l'autre tout en restant soi-même ? Cette question, beaucoup d'entre nous se la posent. Ce spectacle l'aborde aussi, à sa manière... L'un est plongé dans sa musique, l'autre ne s'exprime que sur son mât. En mélangeant l'univers du cirque à celui de la musique traditionnelle, les deux hommes racontent une rencontre, les difficultés à se comprendre, tout comme la beauté des moments partagés. La relation prend son temps. Intensité, silences. Les comédiens amènent les spectateurs à traverser leurs émotions : rires, tristesse, tension, tendresse... Suivi d'un goûter (vous pouvez apporter votre gâteau pour le partager dans la convivialité).

Spectacle "Des Accords de Mât"

Dossier cirque  
Dossier cirque  
Advertisement