Page 1

19 951-B

N ° 8 Mai-Juin 2 0 1 4 SUPPLÉMENT AU JOURNAL D I M A N C H E AGRÉGATION

P 3 0 5

NO :

0 3 4

Marie, douce lumière, porte du ciel, temple de l’Esprit, guide-nous vers Jésus et vers le Père, mère des pauvres et des tout petits.

VISAGES D’ÉGLISE

DR

LE CAHIER RÉGIONAL DES DOYENNÉS DU SUD-LUXEMBOURG

P3

DR

Pélerinage à Notre-Dame de Luxembourg

P5

DR

Le temps des communions

P7 DR

La nouvelle traduction liturgique de la Bible

AVEC MARIE, DANS LA MOUVANCE DE L’ESPRIT 19951 - NAMUR - N08 - 05-2014.indd 1

18/04/2014 15:06:30


ACTUALITÉ RÉGIONALE MARIE DE TOUS NOS DÉSIRS… Je te salue Marie, mère de tous nos désirs d’être heureux. Tu es la terre qui dit oui à la vie. Tu es l’humanité qui consent à Dieu. Tu es le fruit des promesses du passé et l’avenir de notre présent. Tu es la foi qui accueille l’imprévisible, tu es la foi qui accueille l’invisible.

VISAGES D’ÉGLISE 05-06/2014 ~ P. 2

Quand l’Esprit passe par Internet Je profite souvent des heures matinales pour ouvrir mon ordinateur et consulter les courriels (courriers électroniques) qui me sont envoyés régulièrement.

Je te salue Marie, mère de toutes nos souffrances. Tu es la femme debout au pied de l’homme crucifié, tu es la mère de tous ceux qui pleurent l’innocence massacrée et le prisonnier torturé. Je te salue Marie, mère de Jésus et du disciple qui a cru. Tu es la mère des hommes et de l’Église, tu es au carrefour de l’histoire du salut que Dieu invente depuis Abraham et Moïse. Je te salue Marie, mère de toutes nos pentecôtes. Tu es, avec les apôtres, l’Église qui prie et accueille les dons du Saint-Esprit. Je te salue Marie, mère de toutes nos espérances. Tu es l’étoile radieuse d’un peuple en marche vers Dieu. Tu es l’annonce de l’humanité transfigurée, tu es la réussite de la création que Dieu a faite pour son éternité. Christ notre bonheur, I Michel Hubaut

19951 - NAMUR - N08 - 05-2014.indd 2

DR

Je te salue Marie, mère de toutes nos recherches de ce Dieu imprévu. Du Temple où tu le perds, au Calvaire où il est pendu, sa route te semble folle. Tu es chacun de nous qui cherche Jésus, sans bien comprendre sa vie et ses paroles. Tu es la mère des obscurités de la foi, toi qui observes tous les événements dans ton cœur, qui creuses et médites tous nos «pourquoi ?» et qui fais confiance en l’avenir de Dieu, ton Seigneur.

Ce jeudi 10 avril, alors que je me livre à cet exercice, je tombe sur un envoi d’Anne-Marie qui me rappelle que je me suis engagé à rédiger cet éditorial pour… aujourd’hui. Horreur ! Trop souvent tenté de remettre les choses à plus tard, je n’ai pas vraiment réalisé que la date fatidique est bel et bien là. Mais je vois dans cette petite mésaventure comme un clin d’œil de l’Esprit. Jésus lui-même ne présente-t-il pas ce dernier comme un réveilleur de mémoire ? «Le Défenseur, l’Esprit saint que le Père enverra en mon nom, lui… vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit.» Jean 14, 26 Alors que nous cheminons vers la Pentecôte, je réalise une fois de plus qu’il est difficile de parler de l’Esprit. Aussi, plutôt que de me livrer à des considérations hautement théologiques à son sujet, je préfère continuer à me laisser inspirer par lui au travers d’Internet. Comme tout moyen de communication inventé par l’homme, Internet peut-être la meilleure et la pire des choses. Mais l’objectif de ses concepteurs n’était-il pas de créer des réseaux, de permettre à des personnes qui peuvent être souvent très éloignées les unes des autres de communiquer entre elles ? N’est-ce pas cela que réalise l’Esprit ? En plus du fait qu’il est une mémoire vivante qui nous rappelle les paroles de Jésus tout en les actualisant, il est aussi Celui qui nous rassemble, nous permet d’être en communautés reliées les unes aux autres. Cette œuvre de «reliance», l’Esprit de Pentecôte la réalise tout en respectant nos individualités et les particularités des groupes dont nous faisons partie. Je me montre sans doute un peu audacieux en affirmant que la Pentecôte, c’est un Internet pleinement accompli : une humanité rassemblée dans sa diversité, qui ne voit plus dans les différences un obstacle, mais une chance à saisir en vue d’un enrichissement réciproque. Pour qu’il puisse réaliser ce rêve avec nous, Dieu nous donne son Esprit, son Souffle vivant. À nous de nous «connecter» à lui pour qu’il produise son œuvre en notre personne et dans nos communautés. I Abbé Patrick GRAAS, doyen de Messancy.

18/04/2014 15:06:53


VISAGES D’ÉGLISE 05-06/2014 ~ P. 3

DOYENNÉ D’ARLON

Le Pèlerinage à Notre-Dame de Luxembourg Cette année, une fois de plus, du 10 au 25 mai 2014, la paroisse Cathédrale de Luxembourg invite tous les pèlerins de la Grande Région à venir Prier la vierge Marie, Consolatrice de tous les Affligés. C’est l’Octave ! Normalement, une Octave dure huit jours… Mais Notre-Dame de Luxembourg mérite bien deux fois huit jours, durant ce pèlerinage où l’on vénère la Mère de Dieu depuis près de quatre siècles. La première vénération de la petite statue date, en effet, de 1624. En 1666, Marie fut reconnue comme patronne de la ville fortifiée de Luxembourg dont on lui confia les clés. En 1678, sous l’impulsion des Jésuites établis dans la Cité, elle fut déclarée Patronne du Duché de Luxembourg, bien plus étendu que le Grand-Duché actuel… nous en faisions d’ailleurs partie à l’époque. Son territoire allait jusque Saint-Vith, longeait la Principauté de Liège, descendait jusqu’à l’actuelle Lorraine Belge, prolongée par la Lorraine Française, incluant aussi toute la région de l’Eifel et de la Sarre en Allemagne. La configuration actuelle de nos territoires respectifs fut établie au début du XIXe siècle. Mais les frontières n’arrêtèrent pas l’élan de ferveur des fidèles de la Consolatrice : et c’est un pèlerinage transfrontalier qui vit le jour ! Durant cette quinzaine de prières, de nombreux cars ou trains spéciaux sont organisés ; on vient à Luxembourg en famille, en paroisses et doyennés, à pieds, de jour comme de nuit, et surtout avec la même ferveur que nos ancêtres. Tous les pèlerins convergent d’abord vers la cathédrale qui les accueille bien volontiers pour la messe, les Vêpres et les Saluts, au pied de l’autel où trône la statue couronnée de la vierge à l’Enfant, entourée de multiples fleurs, et qui porte ses habits de fête : elle en possède d’ailleurs de très nombreux exemplaires, offerts par de riches donateurs, dont la Famille Royale, mais aussi par les offrandes de gens plus modestes… Après l’hommage religieux, c’est le moment de la fête profane… Sur la place Guillaume, non loin de la cathédrale, les forains ont dressés leur échoppes, et les endroits où se restaurer ne manquent pas jusqu’à la place d’Armes. Selon le Chanoine Henri HAMUS, Archiprêtre de la cathédrale, le pèlerinage connut un léger fléchissement au début du XIXe siècle ; mais les conflits qui marquèrent le XXe siècle (19141918 et 1940-1945) suscitèrent un sursaut de piété populaire bien normal, d’autant que le Luxembourg, lui aussi, fut marqué douloureusement dans son histoire et dans sa lutte pour défendre sa liberté.

19951 - NAMUR - N08 - 05-2014.indd 3

DR

Une ferveur populaire et une fidélité historique !

Revenons à l’Octave 2014 ! Chaque année, un thème particulier de spiritualité est abordé par le prédicateur-animateur. Ce sera au tour de M. l’Abbé Claude BACHE, depuis longtemps cérémoniaire à la cathédrale, de décliner dans ses homélies le thème choisi : il s’agit d’une recommandation de la vierge Marie aux serviteurs contrariés des noces de Cana en Galilée, car on manquait de vin : «FAITES TOUT CE QU’IL VOUS DIRA» ! Ce choix prolonge le thème pastoral de l’Archidiocèse de Luxembourg : «SE CONVERTIR AU CHRIST» ! Le pèlerinage de nos doyennés du Sud-Luxembourg est fixé au mardi 20 mai. Vos doyens et vos curés vous donneront tous les renseignements à ce propos. I Abbé Paul HANSEN, curé de Saint-Donat / ARLON. LES AUTRES Pèlerinages DU TEMPS PASCAL Samedi 24 mai PELERINAGE À NOTRE-DAME pour les enfants de1e année de profession de foi et leurs familles. Départ à l’église St-Martin à 9h, halte à St-Donat auprès de Notre-Dame d’Arlon. Visite à

Notre-Dame du Bel amour à la chapelle de Clairefontaine, pique-nique et grand jeu dans les bois. Au retour halte à la chapelle du Lingenthal, goûter suivi de la messe à 16 h 15 à l’église de Waltzing. Lundi de Pentecôte, 9 juin PELERINAGE À NOTRE-DAME DE CLAIREFONTAINE 10h, départ de la procession devant la chapelle de N.D. du Bel amour 10 h 30, messe en l’église des prêtres du Sacré-Cœur. Homélie par le Père André Konrath. Lundi de Pentecôte, 9 juin PROCESSION DE ST WILLIBRORD, à GUIRSCH 10 h, départ de la procession devant l’église de Guirsch eucharistie présidée par Monseigneur Rémi Vancottem devant la chapelle de St-Willibrord. CLAIREFONTAINE EN FETE le dimanche 1er juin de midi à minuit: barbecue et animations diverses pour tous les âges !

18/04/2014 15:06:55


DOYENNÉ DE FLORENVILLE DOYENNÉ DE FLORENVILLE Pour le pèlerinage à N-D de Luxembourg du mardi 20 mai, les inscriptions se prennent pour le secteur de Chiny, près de Marcel Pierrard (061/32 08 54) et, pour le secteur de Florenville, près de Marie Devos (061/31 13 76) et Monique Genin (061/31 32 90).

VISAGES D’ÉGLISE 05-06/2014 ~ P. 4

Solidarité à l’école Fin 2010, des élèves de 5e et 6e G de l’AR Izel envisagent une action de solidarité au profit de populations en difficulté.

PAROISSE DE FLORENVILLE messe de clôture du catéchisme : le jeudi 15 mai à 18 h 30 à la chapelle de Martué. Dimanche 18 mai à la messe paroissiale de 10 h : première communion de 27 enfants.

Abbé Paul Lecomte, curé : 061/32 05 82 Octave à Notre-Dame de Luxembourg Du dimanche 18 mai au dimanche 25 mai messe d’ouverture le dimanche 18 à 10 h Chaque soir : messe à 20 h précédée de la prière du chapelet. Prédicateur : M. l’abbé Albert KENKFUNI, curé dans la vallée de l’Attert. messe de clôture le dimanche 25 à 15 h 30 Cette célébration sera suivie de la procession vers la chapelle de Notre-Dame de Luxembourg. Goûter au Foyer paroissial après la procession pour tous les pèlerins. Pèlerinage à Luxembourg du mardi 20 mai Merci de vous inscrire auprès de M. Marcel Pierrard au 061/32 08 54. Il vous donnera alors toutes les informations nécessaires (prix, lieu et heure du passage du car) Samedi 24 mai à 15 h : baptêmes de Mathis et Nathan PIERRE. Premières communions et Professions de foi à Chiny Le jeudi 29 mai, jour de l’Ascension à 10 h. Communieront pour la 1re fois : Tracy et Djèson GUEBS, Benoît ROMAN. Renouvelleront les promesses de leur baptême : Louison ANTOINE, Aline DEMANCHE, Jessy FOSSE, David EPPE, Jean LIMPACK, Emelyne et Maxence ROSET, Wendy ROMAN.

19951 - NAMUR - N08 - 05-2014.indd 4

DR

PAROISSES DE CHINY ET DE SUXY

De fil en aiguille, ces élèves me parlent du projet. Un nom est choisi, un logo créé par une élève de 5e technique artistique : BangalIzel. En juillet 2012, 7 élèves et 6 adultes s’envolent pour le Bangladesh où mon mari et moi avons des points d’attache. Sur place, nous collaborons avec la communauté des frères de Taizé (Bourgogne) à Mymensingh : des ateliers d’animation d’enfants des rues dans des bidonvilles, un atelier danse avec d’anciennes prostituées. Tous les dons reçus nous ont permis de payer les études de 17 jeunes pendant un an, de faire opérer un jeune handicapé qui, aujourd’hui, marche et travaille, de reconstruire un local pour les enfants… Depuis, le projet a grandi, 15 jeunes des sections professionnelles, techniques et générales de l’Athénée ainsi que 9 adultes le composent. Ils se sont préparés par des formations sur les rapports Nord-Sud, sur la signification d’une coopération, sur les échanges sociaux, culturels, économiques, religieux… Ils animeront des enfants mais aussi des handicapés (avec l’Arche de Jean Vanier), créeront un atelier mimes-expression corporelle. Nous installerons une classe d’informatique dans une école de même capacité que l’Athénée d’Izel. Ils rencontreront les jeunes dont nous parrainons les études. Pour cela, ils approfondissent leurs notions d’anglais. Jusqu’à présent, nous avons organisé des soupers et un loto. Chaque mardi, des élèves vendent des gaufres chaudes à la sortie de l’école. Nous vendons des livres d’occasion dans les brocantes. Si vous voulez nous aider financièrement : compte n° BE3552 30 43 15-1537 au nom de Mathieu Vincianne (tous les dons vont intégralement au projet), pas d’attestation fiscale. Avec 1 euro, nous offrons 2 repas à un enfant des rues, avec 5 euros, nous offrons un nécessaire scolaire complet pour un élève de primaire, avec 20 euro, nous payons les frais d’études et d’internat d’un jeune pour un mois. Nous recherchons aussi des ordinateurs portables en bon état et des guitares. Pour le groupe BangalIzel, Catherine Quirynen, professeur de religion catholique, catherine.quirynen@gmail.com Notre site : http://bangalizel.atspace.eu/

18/04/2014 15:06:56


VISAGES D’ÉGLISE 05-06/2014 ~ P. 5

DOYENNÉ D’HABAY DE LA PREMIÈRE COMMUNION À LA CONFIRMATION Traditionnellement, les sacrements de l’initiation - baptême, eucharistie et Confirmation comme la Profession de foi sont proposés par l’Église pendant l’enfance et l’adolescence.

Qu’est-ce que la première communion ? Avec le baptême et la confirmation, la première communion est l’un des trois sacrements de «l’initiation chrétienne». Elle désigne la première communion au corps et au sang du Christ pendant la messe. Le plus souvent, elle a lieu lorsque l’enfant a autour de 8 ans…

SUGGESTIONS DE CADEAUX POUR LES PREMIÈRES COMMUNIONS LE DICO CATHO DES ANNEES CATE M. Brunelet et S. de Mullenheim, Mame, 2013, 184 p. De Ami à vérité, tous les mots du caté ! Plus de 50 mots [Avent, Évangile, Hostie, Paradis, Scoutisme, Service, etc.] pour accompagner les 8-12 ans pendant toutes leurs années de caté. Des mots simples, des explications claires, des textes faciles à lire dès 8 ans pour comprendre les mots de la foi des chrétiens, et découvrir le message d’amour de Dieu pour les hommes. «Laissez les enfants venir à moi. Ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent.» (Mc 10,14)

MES CARTES DE COMMUNION Un kit de cartes à fabriquer et à offrir, Bayard Jeunesse Lors de la première communion, les enfants aiment offrir une carte qui commémore cet événement important dans la vie d’un Chrétien. Cette jolie pochette contient 20 cartes à personnaliser et offrir. Tout ce qu’il faut pour les réaliser se trouve à l’intérieur. Ces cartes faites «maison» donnent encore plus de valeur à ce petit souvenir donné à l’issue de la cérémonie…

LES 1000 BORNES DE LA BIBLE Qu’est-ce que la profession de foi ? Elle correspond en fait à l’ancienne «communion solennelle». Contrairement à la première communion et à la confirmation, la profession de foi n’est donc pas un sacrement mais une étape dans l’itinéraire spirituel des jeunes catholiques. Elle a lieu généralement après une retraite ou un «temps fort», et est l’occasion pour les enfants de renouveler personnellement les promesses de leur baptême. L’aube et le cierge en sont d’ailleurs deux signes symboliques.

Qu’est-ce que la confirmation ? La confirmation, le plus souvent célébrée par l’évêque, est un don de l’Esprit en vue du témoignage de la foi, à l’image de ce qu’ont vécu les Apôtres le jour de la Pentecôte (Actes 2, 1-11). La confirmation est normalement obligatoire pour être parrain ou marraine de baptême et de confirmation.

Editions Dujardin Sur la base du célèbre «1000 bornes», un jeu convivial et instructif pour découvrir les personnages et les grands événements de l’Ancien et du Nouveau Testament.

POUR LES PROFESSIONS DE FOI HISTOIRES ET QUESTIONS DE VIES BD Les chercheurs de Dieu (éditions Bayard Jeunesse) Histoires pour ma profession de foi (éditions Bayard Jeunesse) Abécédaire des Saints (éditions Bayard Jeunesse) Les grands témoins en BD (Filoteo - Bayard Jeunesse) Yallah ! La vie de Sœur Emmanuelle en BD (éditions Casterman)

POURQUOI JE SUIS MOI ? LES GRANDES QUESTIONS SUR L’ETRE HUMAIN ECLAIREES PAR UN REGARD CHRETIEN Collectif, Filotéo, Bayard Jeunesse, 2013, Des questions, on s’en pose tous, dès l’enfance… et cela dure toute la vie ! Filles, garçons, qui sommes-nous ? L’amitié, c’est pour la vie ? Qu’est-ce qui rend heureux ? C’est quoi, l’amour ? Ça veut dire quoi, réussir sa vie ? Un livre pour réfléchir, se découvrir, s’apprécier tel que l’on est et être heureux.

HISTOIRES POUR FETER MA PROFESSION DE FOI V. Aladjidi et C. Pellissier. Bayard Jeunesse, 2009 Après avoir suivi une préparation à la profession de foi, le jeune pourra, grâce à ce livre, poursuivre son chemin de jeune chrétien. En effet, il regroupe dix histoires vraies : destin de chrétien remarquables tels que Jean-Paul II ou Sainte Claire, récits de Bible, témoignage… Ces histoires répondent aux interrogations d’un jeune qui vient de faire sa profession de foi : «Qu’est-ce que la profession de foi change à ma vie ?»

POUR LES CONFIRMATIONS 27 avril 10 h, Confirmation à l’église de Habay-la-Neuve. 04 mai 10 h 45, Profession de foi à Habay-la-vieille, Marbehan-Orsinfaing, Hachy. 11 mai 10 h 45, Profession de foi à Habay-la-Neuve, Rulles. 18 mai 10 h 45, Profession de foi à la Clairière, 10 h 45, Première Communion à Habay-la-vieille, Hachy. 25 mai 10 h 45, Première Communion à Habay-la-Neuve, Rulles. 01 juin 10 h 45, Première Communion à Clairière, Houdemont, Marbehan-Orsinfaing

19951 - NAMUR - N08 - 05-2014.indd 5

THEO JUNIOR Sous la direction de Monseigneur Dubost et Ch. Pedotti, éditions Mame, 2008 Parce qu’il y a des questions trop importantes pour rester sans réponse, Théo junior propose de faire découvrir l’univers des catholiques en quatre parties : la Parole de Dieu, le temps de l’Église, la foi des chrétiens, les saints. Cette nouvelle édition est totalement refondue : la nouvelle iconographie exceptionnelle et le texte réactualisé en font un cadeau idéal pour les professions de foi et confirmations.

BIBLES ET PAROLES BIBLIQUES Ta Parole est un trésor (éditions Tardy) La Bible destinée aux jeunes : Ze Bible - 365 paroles de la Bible (éditions Bayad Jeunesse) une parole pour chaque jour de l’année, La Bible - Traduction Œcuménique de la Bible ou Bible de Jérusalem

QUESTIONS DE VIE Tu peux changer le monde (éditions fidélité / Salvator) Tu peux croire à l’amour (éditions fidélité / Salvator) Questions de vie (éditions Edifa / Mame) Vivre (éditions Droguet et Ardant) Les philo-fables (éditions Albin Michel)

18/04/2014 15:06:59


« LA V ER M I NE » Cher lecteur sachant lire même entre les lignes, ce n’est pas pour me vanter mais j’ai rencontré dernièrement une personne gentille, serviable, heureuse de vivre dans notre belle région. Elle ne voudrait pas aller habiter ailleurs. Elle est attachée à ses racines. Cependant il y a une ombre au tableau de son environnement : il y a «de la vermine». Ce sont des «étrangers» qui dérangent sa tranquillité. Elle a précisé davantage. Le monde se divise en deux. Les bons, dans lesquels elle se positionne sans hésiter. Et il y a les «autres» qu’il faudrait pouvoir éliminer au plus vite pour que les «bons» puissent vivre en paix. Cela ne vous rappelle rien il y a 20 ans au Rwanda ? N’y avait il pas des cancrelats à éliminer ? Et les camps de concentration quelles espèces de bestioles devaient-ils éliminer ? Et les soixante millions d’amérindiens éliminés par «les bons blancs» qui ne savaient pas que ces «autres» avaient une âme, de quel nom de parasite étaient-ils baptisés ? Et les «bonnes personnes» que nous sommes, le sommes-nous pour tous ? Si cela continue la «vague brune» de l’extrême droite va monter jusqu’à devenir un tsunami. Les élections européennes pointent à l’horizon. Les bien- pensants pensent-ils juste ? Le ciel s’éloigne si nous ne croyons pas que le même sang coule dans nos veines. Heureusement qu’ils se mélangent ! Cela donne des bébés adorables.

Zesummen, Frënd a Bridder, mir ginn bieden Messe en Luxembourgeois à Sélange le dimanche 18 mai à 10 h dans le cadre de la fête du village

Église de Sélange. C’est devenu une tradition depuis quatre ans. L’Entente locale de Sélange vous invite à la «Mass op Lëtzebuergesch», une messe qui laisse une grande place au Luxembourgeois (Chants, textes, prières…). Elle aura lieu en l’église Sainte Odile et sera suivie du verre de l’amitié. Bienvenue à toutes et à tous ! FANCY FAIR ET MESSE SOUS CHAPITEAU Cette année l’Institut Cardijn Lorraine d’Athus organise sa Fancy Fair les vendredi 23, samedi 24 et dimanche 25 mai. Vendredi 23 mai : Soirée JEUNES TALENTS sous chapiteau à la rue Luttgens. Celle-ci est ouverte aux élèves du primaire et du secondaire. Un repas sera proposé sur réservation. Samedi 24 mai : Journée porte ouvertes à la rue Neuve de 14 à 19 h. A 18 h 30, au centre culturel d’Athus, les élèves de 6e (re) joueront leur pièce de théâtre «Scènes de gare» (durée 1 h). A la rue LUTTGENS, de 16 à 18 h : Spectacle de l’école primaire puis ouverture du restaurant (18 h). Dimanche 25 mai 10 h : MESSE PAROISSIALE SOUS CHAPITEAU animée par les enfants et les enseignants. 11 h 30 : Concert-Apéritif par l’harmonie des Sapeurs Pompiers 12 h 30 : Restaurant organisé par l’Association des Parents (sur réservation) Spectacle de l’école maternelle de 16 à 18 h

www.cardijn-athus.be

I Le maraudeur.

VISAGES D’ÉGLISE 05-06/2014 ~ P. 6

messancy-histoire.be

DOYENNÉ DE MESSANCY

Spectacle Institut Cardijn Athus.

19951 - NAMUR - N08 - 05-2014.indd 6

18/04/2014 15:06:59


VISAGES D’ÉGLISE 05-06/2014 ~ P. 7

DOYENNÉ DE VIRTON

Conférence sur la nouvelle traduction de la Bible La version de la Bible actuellement utilisée dans la liturgie date de 1974. Une langue étant une réalité vivante, «il faut donc la réviser tous les quarante ou cinquante ans pour tenir compte de l’évolution des cultures et des mentalités», note le P. Jacques Rideau, secrétaire exécutif de la Commission épiscopale francophone pour les traductions liturgiques (CEFTL), qui donne l’exemple de Jésus qui, avant la multiplication des pains, est pris de «pitié» pour la foule, selon l’ancienne traduction (Matthieu 14,14). «La nouvelle, plus proche du terme grec qui parle de «remué aux entrailles», dit «compassion», explique-t-il. Un mot connoté négativement dans les années 1970, mais plus positif aujourd’hui, contrairement à «pitié».» Les artisans du projet ont, de plus, traduit l’ensemble de la Bible, alors que, jusqu’à présent, seuls les passages utilisés dans la liturgie étaient disponibles. Ainsi, dans l’Ancien Testament, 4 000 versets sur 21 000 étaient traduits. En quoi une traduction liturgique est-elle différente ? «Une traduction liturgique répond à un but spécifique ? : elle est destinée à être lue, proclamée et écoutée», souligne le P. Delhougne. Il décrit «une Bible pour les lèvres et les oreilles qui n’a pas les mêmes exigences qu’une Bible pour les yeux». D’où un certain nombre de points d’attention pour les traducteurs ? : les phrases ne doivent pas être trop longues, le vocabulaire doit être adapté à la culture des auditeurs tout en étant fidèle au texte original… Il faut parfois faire attention à des détails qui peuvent être gênants à l’oreille - «l’Oint du Seigneur» peut ainsi être entendu comme «loin du Seigneur» - voire troubler l’attention de l’assemblée - à «la vache et l’ours paîtront ensemble», on substituait donc déjà «la vache et l’ours auront même pâturage» (Isaïe 11,7). Comment les traducteurs ont-ils travaillé ? Dès 1996, la CEFTL, qui rassemble les évêques français, belges, suisses, canadiens, luxembourgeois et nord-africains (et à laquelle sont associés les évêques de Monaco, d’Afrique de l’Ouest et du

19951 - NAMUR - N08 - 05-2014.indd 7

DR

Le lundi 26 mai à 20 h à la salle paroissiale St-Martin à Arlon (rue Jean Koch, 17), le Père Delhougne, moine de l’abbaye de Clervaux et coordinateur de la nouvelle traduction de la Bible, viendra faire une conférence sur le travail réalisé par une équipe de 70 spécialistes.

Pacifique), a demandé à environ 70 spécialistes de toute la francophonie de travailler à cette nouvelle traduction. Pendant environ dix ans, différentes équipes rassemblant deux exégètes, responsables de la fidélité au texte d’origine, et deux littéraires, responsables de l’élégance de la langue et de sa capacité à être comprise dans la proclamation (dont des poètes pour des textes comme Job, les prophètes ou les cantiques), ont élaboré un texte soumis en 2005 aux conférences épiscopales. Après 4 200 amendements, ce texte a été présenté à la Congrégation pour le culte divin, à Rome, qui a fait part de ses observations. «On a toujours pu discuter et, dans la plupart des cas, obtenu satisfaction», explique le P. Delhougne. Concrètement, cette Bible servira aussi de matrice aux nouveaux lectionnaires qui devraient être disponibles pour les paroisses «d’ici un à deux ans», avance prudemment Monseigneur Bernard-Nicolas Aubertin,

archevêque de Tours et président de la commission épiscopale pour la liturgie. C’est donc probablement à l’Avent 2015 que la nouvelle traduction devrait être utilisée effectivement dans la liturgie. Elle servira également dans la catéchèse ou pour les traductions des textes du Magistère, mais aussi de base pour la traduction du nouveau Missel romain, dont la dernière édition latine de 2002, en cours de traduction en français, ne sortira, affirme Monseigneur Aubertin, «pas avant 2016». (sources : La Croix) DOYENNE DE VIRTON Premières Communions : 27 avril : Chenois, Ethe et Saint-mard 1er juin : Ruette et Virton Professions de foi : 04 mai : Ruette et Virton 11 mai : Bleid 18 mai : Chenois, Saint-Mard 29 mai : Ethe

18/04/2014 15:07:05


VISAGES D’ÉGLISE 05-06/2014 ~ P. 8

DIOCÈSE DE NAMUR Retrouvez l’agenda du diocèse sur www.diocesedenamur.be et l’information en continu sur www.InfoCatho.be

Diocèse de Namur

Albert et Paola visitent le padre Iachini

L’ancien couple royal a rendu un hommage appuyé au padre lachini.

Le père Nicola Iachini est curé de Sambreville. Il est arrivé d’Italie en 1973 pour accompagner les immigrés venus travailler en Belgique. Ce dimanche, l’ancien couple royal lui a rendu un hommage appuyé. Le padre Iachini a déjà rencontré S.M. la reine Paola à plusieurs reprises. Mais voilà, le prêtre franciscain va bientôt rentrer dans son pays d’origine, après quatre décennies de services pastoraux auprès de la communauté italienne. Lorsque la reine a appris que le padre retournait en Italie, après quarante et une années passées en Belgique – il devait, au départ, rester trois ans – elle a décidé d’assister à l’une de ses dernières célébrations, celle du dimanche des Rameaux. Le roi Albert II et la reine Paola ont donc assisté à cette messe en l’église d’Auvelais. Conformément au protocole, la reine est descendue la première de la voiture. Quant au roi, il a salué le prêtre italien d’un très jovial «buongiorno». Toujours dans la langue natale du padre, il a expliqué au père Iachini qu’il comprenait et parlait un peu l’italien.

Les doyens Masson et Favart et les prêtres des paroisses environnantes étaient également présents pour cette célébration d’exception. Prêtres, enfants de chœur et population, tous ont chaleureusement applaudi l’ancien couple royal. Le roi et la reine ont pris place au premier rang dans l’église Saint-Victor d’Auvelais. «Peu de protocole mais beaucoup de chaleur humaine», expliquera le doyen. Une véritable marque de fabrique de la région de la Basse-Sambre.

Un hommage aux travailleurs de la mine Pour cette célébration particulière, toute la messe a été dite en italien. Un hommage à la communauté italienne, venue il y a près de cinquante ans pour venir travailler dans la mine.

C’est pour veiller à l’accompagnement spirituel de ces immigrés que le padre Iachini est venu d’Italie en 1973. Avec beaucoup d’émotion, il a rappelé que de nombreux Italiens ont payé de leur vie ce travail dans la mine. En guise de remerciement, le padre s’est adressé à «Mme la reine»… elle aussi est une Italienne venue en Belgique ! Le padre a aussi remercié l’ancien couple royal de s’intéresser à la Basse-Sambre, une région qui n’est pas épargnée par la crise économique et sociale. Pourtant, Nicola Iachini veut se souvenir des nombreux beaux moments passés à Sambreville : «Je rends grâce à Dieu pour la belle vie qu’il m’a donnée à connaître en Basse-Sambre et je lui demande de m’accompagner en Italie.» Chaleureusement applaudis, Albert et Paola ont pu mesurer la popularité dont ils jouissent encore. Malgré l’abdication du roi, ils restent dans le cœur des Belges, en particulier chez les natifs de la Basse-Sambre. Alors il y a fort à parier que personne n’oubliera de si tôt le padre Iachini. I M.B/C.B

Médias Catholiques Belges Francophones (mcbf.be) – CCMC asbl – Chaussée de Bruxelles, 67/2 à 1300 Wavre – tel : +32 (0) 10/235 900 – info@mcbf.be Administrateur délégué : Luc Tielemans, diacre – Directeur adjoint : Cyril Becquart - Directeur de la rédaction : Jean-Jacques Durré – Responsable de l’information : Thierry Graulich – Secrétaire de rédaction : Matthieu Hargot – Accompagnement des paroisses : Anne-Françoise de Beaudrap et Thierry Graulich Les contenus rédactionnels et les images fournis par les paroisses et les Unités Pastorales sont publiés sous leur entière responsabilité. Fil info : redaction@mcbf.be – L’actualité en continu : www.InfoCatho.be En coréalisation avec Bayard Service Edition – Parc d’activité du Moulin, allée Hélène Boucher BP60090 – 59874 Wambrechies CEDEX

19905 - Bordeaux - N08 - 05-2014.indd 10 19951 - Namur NAMUR - N08 - 05-2014.indd 8 Ours.indt 1

18/04/2014 10:05:17 14:31:24 15:07:09 09/10/2013

Visages d'eglise mai 2014  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you