Page 1

19978-C

N ° 4 Janvier 2 0 1 4

RÉJOUIS-TOI !

SUPPLÉMENT AU JOURNAL D I M A N C H E

Tournai, Antoing, Leuze-en-Hainaut, Péruwelz

NO :

AGRÉGATION

P 3 0 5

LE CAHIER PAROISSIAL DE LA RÉGION PASTORALE DE TOURNAI

La joie des autres est une grande part de la nôtre.

0 3 4

Etienne Deregnaucourt

Ernest Renan

« DANS LES ALPES, ON EST AIGLE OU CRÉTIN. » V.H. «JAMAIS LA BOUFFONNE N’A RENOUVELÉ LA JOIE»RIE F. ROG

Michel Decarpentrie

Michel Decarpentrie p

p Michel Decarpentrie

ER

19978-Tournai-N4-01-2014.indd 1

«QU’ILS SOIENT UN, COM SOMMES UN». JN 17,22. ME NOUS

ENSEMBLE PROMOUVOIR LA PAIX SUR LA TERRE !

16/12/2013 15:38:30


RÉJOUIS-TOI ! -

DANS NOTRE RÉGION

L’Art, expression de la beauté multiple de la création

Que la paix règne sur la terre ! Vœu de tous les chefs des peuples dans leurs discours pour le nouvel an ! Vœu de chacune et chacun d’entre nous pour les familles et les personnes ! Vœu de Dieu pour la terre en la nuit de Noël ! En ce temps de Noël, l’éclat de Dieu se manifeste dans le corps du Nouveau-né. Cet enfant abolit l’écart entre Dieu et nous. Lui rétablit la paix entre Dieu et nous. Il pacifie notre humanité, pour que nous soyons en paix avec nous-même, entre nous et avec Dieu. La paix, que Dieu désire pour l’humanité et que le Christ apporte par sa naissance en notre chair, n’a pas pour seul effet d’écarter les guerres dans le monde. Elle est une grâce qui touche, à tous égards, l’humain au plus intime de son être. Grâce d’être en plein accord avec soi-même parce que l’on se sait aimé sans réserve par Dieu. La naissance de Dieu en la personne d’un enfant rend possible cet accord avec soi-même. Si Dieu se fait homme, l’homme peut sans crainte adhérer à sa pleine dignité humaine en la découvrant divine. Que cet accord avec nous-même et avec Dieu nous permette de vivre aussi en paix avec les autres et avec toute la création ! Que les autres ne soient plus nos ennemis ! S’ils devenaient hostiles, que nous puissions leur souhaiter de trouver la même paix dont nous faisons l’expérience dans notre cœur ! La paix, ce n’est pas d’abord vivre en bonne intelligence avec tout le monde, c’est plutôt l’expérience de ma paix intérieure. Que vous n’ayez plus besoin de faire la paix, mais qu’elle soit en vous et qu’elle se répande en dehors-de vous sur toutes les personnes que vous rencontrerez en cette nouvelle année, voila tous mes vœux pour vous et ceux qui vous sont proches !

Michel Decarpentrie

M. Decarpentrie

«Paix aux hommes de bonne volonté»

01/2014 ~ P. 2

Musée Guggenheim à Bilbao. Les mots, les formes, les sons, les couleurs, que sont-ils ? Sinon des équivalents maladroits, mais nécessaires, d’une réalité souvent insaisissable. Il nous est difficile, en effet, d’appréhender et de dire toute la réalité ; nous sommes souvent impuissants à la décrire et à la représenter. Le symbole a pour mission d’apaiser nos exigences, car il se substitue au mystère qu’il n’abolit pas mais délivre de sa dureté. Pratiquement, c’est parfois un signe conventionnel, un objet concret, souvent un récit qui peut se traduire en images. Le plus important, c’est le message qu’il communique. Le langage religieux utilise abondamment le langage symbolique. Les chrétiens ont toujours usé d’images. C’est la logique même de la foi en un Dieu qui s’est fait homme. En cela, elle se distingue du judaïsme et de l’islam, les deux autres religions issues de la foi d’Abraham. Celles-ci préfèrent les signes abstraits ; elles n’empruntent jamais le visage de l’homme. Le symbolisme chrétien a puisé, à toutes les sources d’un répertoire, des signes qui nous viennent du fond des âges. Il a aussi ses signes propres : l’eau, la grappe de raisin, l’épi de blé, les symboles trinitaires évoqués par le triangle ou les trois visiteurs d’Abraham ; ceux du Christ et de la Vierge Marie ; le symbole baptismal qui peut être une ondulation, un torrent ou une coupe. Le visage du Christ est lui-même signe de l’Invisible, de l’Autre épousant la chair humaine et accomplissant tous les actes habituels de l’homme. Voilà qui autorise les voies diverses de l’art chrétien, qui vont du naturalisme à l’abstraction. Comme tout art, il est tributaire d’une réalité spirituelle qui est l’expression du sentiment de l’artiste. Dès que l’art atteint au symbole, il prend en charge de nous restituer une réalité dont la beauté est inépuisable et que lui seul est capable de nous transmettre. L’art se renouvellera toujours pour nous faire connaître la beauté multiple de la divine création. I M.D.

I Abbé M. Decarpentrie, doyen principal.

19978-Tournai-N4-01-2014.indd 2

16/12/2013 15:38:58


RÉJOUIS-TOI ! -

DANS NOTRE RÉGION

01/2014 ~ P. 3

Tel est le thème de la 47e Journée mondiale de la Paix, le 1er janvier 2014, la première du pape François. La Journée mondiale de la Paix a été voulue par Paul VI et elle est célébrée le premier jour de chaque année. Le Message pour cette Journée mondiale rappelle la valeur essentielle de la paix et la nécessité d’œuvrer sans relâche pour l’obtenir. Le pape François a choisi la fraternité comme thème de son premier Message pour la Journée mondiale de la Paix. Dès le début de son ministère d’Évêque de Rome, le pape a souligné l’importance de dépasser une «culture du rebut» et de promouvoir la «culture de la rencontre», en vue de la réalisation d’un monde plus juste et pacifique. Pour un développement intégral et inclusif La fraternité est un don que chaque homme et chaque femme reçoit en tant qu’être humain, fils et fille d’un même Père. Face aux nombreux drames qui touchent la famille des peuples - pauvreté, faim, sous-développement, conflits, migrations, pollution, inégalité, injustice, criminalité organisée, fondamentalismes -, la fraternité est le fondement et le chemin de la paix. L’être humain ne peut vivre que dans la relation avec les autres, une relation fraternelle et responsable. Les autres, au lieu d’être nos «semblables», apparaissent souvent comme

eglise.catholique.fr

«Fraternité, fondement et chemin de la paix»

Dessin d’enfant sur la paix. des antagonistes ou des ennemis. Il n’est pas rare que les pauvres et les nécessiteux soient considérés comme un «fardeau», un obstacle au développement. Dans le meilleur des cas, ils reçoivent une aide sous forme d’assistanat ou sont l’objet de compassion voire de pitié. Dans ce cas, ils ne sont plus considérés comme des frères, appelés à partager les

dons de la création, les biens du progrès et de la culture, à participer en plénitude à la même table de la vie, à être les protagonistes du développement intégral et inclusif. Pour le chrétien, vivre en frères est un don et engagement venant de Dieu. La fraternité encourage à être solidaires contre l’inégalité et la pauvreté qui affaiblissent la vie sociale, à prendre soin de chaque personne - en particulier du plus petit et du sans défense - à l’aimer comme soi-même, avec le cœur-même de Jésus-Christ.

Région pastorale de Tournai

Mondialisation de la fraternité

19978-Tournai-N4-01-2014.indd 3

Dans un monde qui développe constamment son interdépendance, la fraternité peut vaincre l’expansion de la mondialisation de l’indifférence, à laquelle le pape François a plusieurs fois fait allusion. Nous avons à travailler pour faire en sorte que l’indifférence laisse la place à une fraternité universelle et, d’abord au sein de nos groupes de chrétiens, de nos unités et de notre région pastorale. La fraternité est appelée à marquer de son empreinte tous les aspects de la vie, y compris l’économie, les finances, la société civile, la politique, la recherche, le développement, ainsi que les institutions publiques, religieuses et culturelles. Par un message qui se situe en continuité avec celui de ses Prédécesseurs, le pape François propose à tous le chemin de la fraternité, pour donner au monde un visage plus humain. I Rome, 31 juillet 2013 (Zenit.org)

16/12/2013 15:39:09


RÉJOUIS-TOI ! -

DANS NOTRE RÉGION

01/2014 ~ P. 4

L’ancien monastère des Chartreux à Chercq En 2004, un ouvrier communal curant un fossé à la sortie de Chercq, en Tournaisis, a la surprise de découvrir, au bord d’une prairie, un effondrement de terrain. Il vient de découvrir le puits autrefois utilisé par les pères du monastère de la Chartreuse au XIVe siècle. Que reste-t-il de ce monastère ? Ouvrons le grand livre de l’Histoire. Pour le salut de son âme. Imaginons-nous la mentalité au moyen-âge et l’extraordinaire pouvoir de l’Église sur le peuple. Des tableaux et sculptures effrayantes représentent l’Enfer et terrorisent le pécheur que chacun se sait. Il faut expier, se faire pardonner, implorer la clémence divine et pour ce faire partir en pèlerinage, donner l’aumône et si l’on a du bien, léguer à l’Église une partie de ses richesses. C’est dans cet esprit qu’au XIVe siècle, deux personnages fondent le monastère des Chartreux. Chrétien de Ghistelles fait don au monastère de Notre-Dame de Macourt-lez-Valenciennes de sa maison et de son héritage, sous la clause que s’établisse endéans les vingt ans une Chartreuse à Tournai. Jean de Werchin et de Longueville, par contre, de retour de pèlerinage à Jérusalem, où il est capturé par les Sarasins, fait vœu au cas où il recouvrerait la liberté, de fonder à son retour un monastère. C’est ce qui arrive et Jean de Werchin fait don aux Chartreux d’un terrain à Chercq en vue d’y établir un monastère «pour le salut de son âme et de l’âme de sa famille». Les ouvriers miraculés. Le sous-sol de Chercq étant fait de pierre calcaire propice à la construction de bâtiments, l’extraction du matériau commence sur place. Sur ce saint chantier, la main divine protège les ouvriers car comme l’écrit à l’époque le moine Pierre Couturier «il arrivait par malheur que ces pauvres gens tombaient de haut en bas, et cependant ne se blessaient aucunement, mais retournaient à leur ouvrage sains et gaillards…». Les moines Seigneurs vicomtiers. Les dons affluent et le monastère s’enrichit au point de pouvoir acheter la Seigneurie de Chercq. Les moines sont maintenant Seigneurs… La chose est logique au moyen âge puisqu’acheter une Seigneurie, c’est à dire une terre pourvue de droits divers, vous offre la jouissance de ces droits. Les moines acquièrent ainsi le droit d’imposer des amendes frappant certains crimes tels que des attentats à la vie d’autrui, l’usage

19978-Tournai-N4-01-2014.indd 4

Daniel Vonck

«Roulent les mondes, la Croix demeure»

Melchisedec et la Pâques juive (Église de Gaurain) ou le port d’armes offensives, les injures, l’adultère. Suit un siècle de paix et de prospérité jusqu’en 1566 lorsque le jour de Noël les Iconoclastes, «les gueux hérétiques», brûlent le monastère. De fureur «ils enlevèrent les cadavres des sépultures, leur mettent au cou des liens d’osier, les traînent sur le chaume des toits et les brûlent». Les moines se réfugient pendant trois ans au château du Biez à Wiers, propriété familiale du Jean de Werchin déjà cité. Pour relever le monastère de ses ruines les moines doivent emprunter et aliéner leurs biens. Divers dons aidant, ils parviennent à reconstruire leur monastère. Dissolution des monastères «inutiles» par Joseph II. Notre pays étant devenu partie des Pays Bas Autrichiens, en 1783, l’empereur Joseph II impose sa vision très personnelle des moines contemplatis qu’il considère comme «des inutiles «. «Un religieux doit servir directement les fidèles, que ce soit comme curé de paroisse, enseignant, prédicateur ou

soignant les malades». Les Chartreux n’entrant dans aucune de ces catégories, sont dès lors condamnés à disparaître ! Les moines sont dispersés, les bâtiments du monastère et tout son mobilier sont vendus. Ce qu’il reste du monastère. Des bâtiments ne subsistent actuellement à Chercq qu’un mur de grange et un puits. En 1783, une partie du mobilier est rachetée par des curés pour leur église. Nous retrouvons à Chercq deux bustes dorés et un tableau ; à Gaurain un maître-autel, des sculptures (photo), des stalles et un confessionnal ; à Herquegies des stalles admirablement sculptées. Aux vues des quatre siècles de son histoire, il reste donc peu de choses de l’ancien monastère des Chartreux, mais les moines aux-mêmes n’en auraient pas été étonnés puisque la devise de l’Ordre est «Stat Crux dum volvitur orbis» c’est à dire «Roulent les mondes, la Croix demeure». I Daniel Vonck

16/12/2013 15:39:15


RÉJOUIS-TOI ! -

DANS NOTRE RÉGION

01/2014 ~ P. 5

Thomas Leclercq

Bible en continu, les veilleurs.

La lecture de la Bible en continu s’est déroulée dans le respect des personnes présentes dans l’église, un moment : le jour ou la nuit ! Quel silence et quel recueillement intérieur ! Quelle beauté dans la décoration ! Quel témoignage de foi des prisonniers ! Oui, la beauté de Dieu se donne à voir dans notre aujourd’hui ! La présence permanente de Notele permit aux personnes éloignées, par la distance ou la maladie, de suivre cette lecture. Vraiment il est possible à tous d’oser simplement dire sa foi, sans fausse pudeur et devant tous ! I M.D.

Bible en continu, le chant du psaume.

La voix des prisonniers dont les aumôniers furent témoins.

19978-Tournai-N4-01-2014.indd 5

Thomas Leclercq

Michel Decarpentrie

Bible en continu.

La bible en continu.

Thomas Leclercq

Thomas Leclercq

Thomas Leclercq

Une réalité : La paix, la joie, la grâce de la présence de Dieu sur la cité de Tournai !

La Bible écoutée.

16/12/2013 15:39:17


HORAIRES DES CÉLÉBRATIONS

19978-Tournai-N4-01-2014.indd 6

RÉJOUIS-TOI ! -

01/2014 ~ P. 6

16/12/2013 15:39:58


RÉJOUIS-TOI ! -

UNITÉ PASTORALE TOURNAI-CENTRE

Depuis les commencements du christianisme, les chrétiens n’ont cessé de se diviser en de multiples communautés ecclésiales séparées. On y distingue quatre grandes familles : orientaux et orthodoxes, catholiques, anglicans et protestants. Au début du XXe siècle, le mouvement s’est inversé. Pour le témoignage de l’Évangile dans le monde, les chrétiens aspirent aujourd’hui à leur unité visible dans une même foi et une même communion, telle est la visée du mouvement œcuménique. Quand nous expérimentons la souffrance vive des séparations, nous désirons travailler à l’Unité. Que faire devant l’ampleur de cette tâche ? Comment s’y prendre ? L’histoire nous montre notre incapacité naturelle à garder l’Unité et notre impuissance à la rétablir quand elle est brisée. «Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, les bâtisseurs travaillent en vain» (Ps.127) ! Nous prions le Père d’obtenir de lui l’unité comme un don. La prière pour l’unité nous jette dans le cœur du Christ où nous trouvons sa prière : «Père, qu’ils soient un pour que le monde croie» (Jean 17, 21). La prière nous ouvre au souffle de l’Esprit saint et nous ajuste au dessein divin de salut. Nous prions pour l’unité «telle que le Christ la veut, par les moyens qu’il voudra». Prochaine veillée au Temple : le 22 janvier à 19 h. I M.D. «Être touchable, être vulnérable devant Dieu et les frères, reconnaître notre blessure, (Mc 2,17 : «Ce ne sont pas les bien-portants qui ont besoin de médecin, mais les malades ; je suis venu appeler non pas les justes, mais les pécheurs»). Chaque jour Jésus me touche, partout où il vient à ma rencontre, car le monde entier éclate de sa présence. Il me touche dans la matière qui me résiste au travail, dans les frères qui m’accueillent, dans l’ami qui me sert la main, dans l’être qui m’ouvre les bras. Il me touche aussi là où j’ai mal.Il prononce sa parole sur tout être qui cherche, sur toute vie qui monte. Il est au cœur de chaque amour qui s’apprend… Chaque jour, Jésus me touche dans son corps qu’est l’Église et dont nous sommes les membres. Un grand corps malade, écartelé par les divisions, mais lequel il eucharistie l’univers. « I Extrait de l’homélie du 24 janvier 2007

19978-Tournai-N4-01-2014.indd 7

Une pastorale des migrants dans l’unité pastorale !

Sr Christine Lubangi

Céline Guillaume

Prier pour l’unité des chétiens !

01/2014 ~ P. 7

Pastorale des migrants : atelier de couture. Aujourd’hui, la réalité des migrants pose question, particulièrement en Occident. Leur intégration spécialement. Constituent-ils, pour leur (s) pays d’accueil une chance ou une menace ? Mettent-ils en péril l’identité des autochtones ? Nombre de voix s’élèvent pour tenter d’y répondre. Fidèle à sa mission, l’Église n’est pas indifférente à cette question. Le diocèse de Tournai apporte aussi sa contribution dans une approche pastorale. Nous souhaitons ici expliquer en quoi consiste notre pastorale des migrants et, afin de lever tout malentendu, délimiter le champ de notre action. «Pastorale des migrants africains». Une équipe d’accompagnement et d’encadrement des étrangers africains qui arrivent à Tournai, ainsi que ceux qui s’y sont déjà installés. En clair, loin d’avoir des solutions ou des recettes toutes-faites, notre rôle consiste essentiellement à éclairer tous les migrants en quête d’accompagnement ou d’éclairage nécessaire. Ce qui nous conduit au 2e point. Chantiers d’activité. L’accompagnement gravite autour de trois axes majeurs : un axe administratif, un axe psychologique et un axe social Au point de vue administratif : notre rôle se limite à indiquer, aux migrants, les instances compétentes et les démarches à entreprendre pour être en règle avec les lois en vigueur en Belgique. Au point de vue psychologique : nous nous définissons comme une oreille attentive mieux, une épaule sur laquelle peut s’appuyer «l’étranger» Au point de vue social : nous voudrions servir de pont entre les tournaisiens de souche et les migrants. Nous cherchons à promouvoir l’intégration par l’apprentissage de la langue française qui est celle de la culture de notre région d’accueil ; et ce, en vue du mieux vivre ensemble. Pour ce qui est de nos activités, entre autres, le 8 novembre 2013 s’est ouvert un atelier de couture pour les femmes désireuses d’apprendre ce métier. Le 18 Janvier, veille de la journée mondiale des migrants, une célébration eucharistique unique, pour toute l’unité pastorale, sera présidée par le chanoine Philippe VERMEERSCH en l’église St Piat à 18 h 30.Vous êtes tous et toutes les bienvenus ! I Abbé Jean-Marie MWAMBA

16/12/2013 15:40:00


RÉJOUIS-TOI ! -

UNITÉ PASTORALE TOURNAI-CENTRE RÉUNIONS DE L’EAP Les deuxièmes et quatrièmes mardis de chaque mois, au centre décanal St-Brice, 55 rue Duquesnoy à Tournai

EQUIPES DE PASTORALE LOCALE L’équipe pastorale de Froyennes se réunira le mercredi 15 janvier à 20 h. Nous prendrons connaissance des décrets du synode. L’équipe pastorale de St-Paul se réunira le lundi 20 janvier à 20 h et prendra connaissance des décrets du synode.

RENCONTRE DES PRÊTRES EN RESPONSABILITÉ PASTORALE Chaque mercredi les prêtres en responsabilité pastorale se réunissent dès 8 h 30.

A.S.B.L. OEUVRES PAROISSIALE DU DOYENNÉ DE TOURNAI La réunion du conseil d’administration se tiendra le jeudi 16 janvier à 20 h au siège social

MESSE DE LA SAINTE CÉCILE DE LA CHORALE TORNACUM Le dimanche 12 janvier à 11 h, la chorale Tornacum fêtera la Sainte Cécile lors de l’Eucharistie qui sera célébrée à 11 h, en l’église décanale St-Brice.

SUR LE CHEMIN D’EMMAUS Prendre une pause un samedi après-midi par mois (de 14 h à 17 h) avec d’autres chrétiens pour : • étudier les textes des Lectures de la messe en vue de disposer au mieux son esprit et son cœur à recevoir la Bonne Nouvelle lors de la proclamation ; • entrer dans une démarche de formation biblique, selon l’esprit de la liturgie : par touches successives et progressant au rythme de l’année liturgique. • vivre un temps d’amitié et de convivialité. Où ? Foyer décanal St Brice - rue Duquesnoy, 55 à Tournai Quand ? Les 14/12 ; 18/1/2014 ; 15/2 ; 15/3 ; 12/4 ; 17/5 et 14/6. Accueil dès 13 h 45. PAF ? Libre Animateur ? Annette CHARLES-PIÉRARD

19978-Tournai-N4-01-2014.indd 8

100E JOURNÉE MONDIALE DU MIGRANT ET DU RÉFUGIÉ 2014 «Vers un monde meilleur» À Tournai, la célébration interculturelle aura lieu en l’église St-Piat, le samedi 18 janvier à 18 h 30. La messe sera concélébrée et présidée par M. le vicaire épiscopal Philippe Vermeersch. Attention, il n’y aura pas d’autre messe dans l’unité pastorale.

INTENTIONS DE MESSES POUR LE MOIS DE JANVIER DANS L’UNITÉ PASTORALE À Saint-Paul Dimanche 12, 11 h, pour Claude Bruyère À Saint-Eloi Dimanche 5, 10 h, pour des défunts (A-M) Dimanche 26, 10 h, pour Dominique Fremeulen

CHAQUE VENDREDI EN L’ÉGLISE ST-QUENTIN Une messe sera célébrée à 12 h 15 Après la messe, le Seigneur Jésus nous invite à une heure de prière et d’adoration avec lui de 12 h 40 à 13 h 15 Cordiale bienvenue à vous tous !

LES DATES CONNUES POUR LES RENCONTRES DE CATÉCHÈSE EN JANVIER Au centre décanal, le mardi 7 janvier à 20 h, rencontre des parents qui se préparent à célébrer le baptême de leur nouveau-né dans le courant du mois de février. À Froyennes, les samedis 11, 18 et 15 janvier à 10 h, rencontre pour les enfants qui se préparent à la 1re communion ainsi que le dimanche 26 janvier à 10 h, lors de la messe dominicale À St-Piat, les samedis 11 janvier à 16 h, rencontre des enfants qui se préparent à la 1re communion et de leurs parents, suivie de la messe à 18 h 30. À St-Paul, le dimanche 12 janvier à 16 h, rencontre pour les enfants qui se préparent à la profession de foi. À St-Quentin, le dimanche 19 janvier à 11 h 15, eucharistie avec les enfants de la catéchèse. Dans les paroisses du sud et à Notre-Dame auxiliatrice 1res communions : tous les dimanches pendant la messe des familles

01/2014 ~ P. 8

Chercheurs de Dieu, les enfants et profession de foi : tous les mercredis 14 h 15-15 h 30 (hors vacances) Les jeunes et confirmands tous les vendredis 17 h-20 h 30 (hors vacances)

AU HOME LE BIEN-ÊTRE, Le jeudi 9 janvier à 15 h, messe de l’épiphanie pour les pensionnaires du home.

LA PRIÈRE DU CHAPELET À L’ÉGLISE ST-BRICE Le Rosaire est prié à 19 h 30 tous les lundis dans la chapelle de St Brice (église), aux intentions du pape François, pour les évêques, les prêtres, les diacres, les communautés religieuses, les missionnaires et les vocations. Invitations cordiales à toutes et tous.

L’ÉQUIPE RÉGIONALE DES VISITEURS DE MALADES INVITE LES VISITEURS DE MALADES ET LES PERSONNES INTÉRESSÉES À UN TEMPS DE RESSOURCEMENT ACCOMPAGNÉ PAR MONSEIGNEUR DANNEELS «Relève-nous, lorsque vivre fait mal» Le samedi 8 février 2014 à 14 h, au centre Saint Paul, avenue des Saules à Tournai. Ce temps se termine par l’Eucharistie à 17 h 30. Bienvenue à tous. Contact : Pour l’Équipe régionale des visiteurs de malades France ANCIAUX, 069/23 41 38 ou 0476/67 85 03 vm.regiontournai@gmail.com

16/12/2013 15:40:11


RÉJOUIS-TOI ! -

UP TOURNAI-CENTRE ET UP ANTOING

01/2014 ~ P. 9

Le samedi 23 novembre, le peuple de Dieu s’est rassemblé, tous âges confondus, à l’Institut des Ursulines pour une après-midi partages. Les groupes d’enfants, de jeunes et d’adultes se sont formés en ateliers divers. L’eucharistie nous a rassemblés dans la communion au Christ, Roi de l’univers. Sliman Paul est entré dans le Peuple de Dieu, accueilli comme catéchumène. Il sera baptisé à Pâques 2015. L’Église a donné aussi un signe de sa tendresse à Delphine qui marche vers l’initiation chrétienne lors de la veillée pascale de 2014.

Un atelier de danse.

19978-Tournai-N4-01-2014.indd 9

J-C Baudru

Un atelier pour les enfants.

J-C Baudru

un témoignage.

Introduction.

J-C Baudru

J-C Baudru

Un atelier de la Parole biblique.

J-C Baudru

J-C Baudru

Une après-midi catéchétique pour l’unité pastorale de Tournai-Centre

Accueil de Slimane Paul comme catéchumène.

16/12/2013 15:40:12


RÉJOUIS-TOI ! -

UNITÉ PASTORALE ANTOING

01/2014 ~ P. 10

Marlène Lecouvet. Un groupe de choristes était déjà formé depuis plusieurs années, composé de jeunes, d’adultes ainsi que d’aînés. Pourquoi avoir choisi comme nom «Si Par foi» ? Après une longue réflexion menée à plusieurs, le nom «Si par foi» est sorti du lot. Tout d’abord, c’est par la foi, les croyances et valeurs qui nous animent que nous nous rassemblons pour chanter (cfr le mot «foi»). Ensuite, il y a le jeu de mots «si parfois» qui sous-entend que : «SI PARFOIS» vous souhaitez vivre dans votre paroisse une eucharistie pleine d’espérance et de gaieté et «SI PARFOIS» vous souhaitez venir chanter avec nous. En effet, toute personne désireuse de

Marlène Lecouvet

Marlène, peux-tu te présenter brièvement ? Je m’appelle Marlène et j’habite le petit village de Hollain, situé dans la commune de Brunehaut. Depuis ma confirmation, je prends à cœur de m’investir dans la vie décanale du doyenné d’Antoing. Dernièrement, l’Equipe d’Animation Pastorale m’a permis de concrétiser un projet d’évangélisation peu ordinaire : une chorale !… D’où t’est venue l’idée de mettre en place une nouvelle chorale ? Quelles ont été tes motivations ? Cela fait plusieurs années que l’idée de créer une chorale me trotte dans la tête !… Depuis de longues années maintenant, j’anime régulièrement des célébrations avec mon synthé et un petit groupe de choristes motivés. Parfois, d’autres musiciens se joignent à nous selon leurs disponibilités. Les échos recueillis suite à ces célébrations que nous animions ont toujours été très positifs et encourageants ! De plus, les choristes eux-mêmes s’enthousiasmaient et demandaient «À quand la prochaine ?». Voilà ce qui m’a motivé à créer cette chorale. C’est super de pouvoir donner un autre souffle aux célébrations avec de la musique ou d’entendre certaines personnes peu pratiquantes être ravies d’assister à ce genre d’assemblées ! Quand s’est-elle lancée pour la première fois ? C’est en avril 2013 qu’a eu lieu une première rencontre conviviale dans le but d’informer les choristes concernant le projet de création d’une chorale. As-tu pu recruter facilement des personnes ? De quel type de personnes la chorale est-elle composée ?

Marlène Lecouvet

Présentation de la nouvelle chorale : Si Par foi

Si Par foi à Antoing.

19978-Tournai-N4-01-2014.indd 10

chanter est la bienvenue, quelques soient son âge et ses connaissances musicales ! Enfin, n’oublions pas le mot «SI», comme la note de musique ! Quelle est la particularité de cette nouvelle chorale ? C’est avant tout une chorale ambulante, intergénérationnelle et qui se veut dynamique. En effet, elle n’est aucunement implantée dans une seule et même paroisse et rassemble des choristes de tous âges. Il est clair aussi que beaucoup de paroissiens désirent vivre des célébrations différentes de celles vécues il y a 20 ou 30 ans. Je pense également aux jeunes qui désertent les églises, alors que c’est eux qu’il faut toucher et évangéliser plus particulièrement pour assurer un avenir à l’Église. En ce qui concerne les répétitions et les célébrations que la chorale anime, chaque choriste y participe selon ses disponibilités. Quelles ont été vos premières réalisations ? C’est en juin 2013 que nous avons vécu le lancement de la chorale «Si par foi». Une veillée de louange a été organisée en l’église de Jollain, suivie d’un repas barbecue rassemblant près de 70 personnes de tout le doyenné d’Antoing. Le but de ce souper était de rassembler de l’argent pour la salle du patro de Jollain, qui nous sert de local de répétition, afin de le rendre plus convenable. I Interview réalisé par l’abbé Jean George

16/12/2013 15:40:37


RÉJOUIS-TOI ! -

UNITÉ PASTORALE ANTOING

01/2014 ~ P. 11

Un nouveau commencement, une renaissance

Jean George

Après la promulgation des décrêts et la célébration de clôture du Synode diocésain, nous serons invités par notre évêque à vrivre une année de renaissance

Le Centre Pastoral.

Heureuse année 2014 Tout d’abord, permettez-moi en mon nom et au nom de l’équipe d’animation pastorale de vous souhaiter une joyeuse, paisible année et que Dieu vous garde en bonne santé. Nous venons de clôturer 2 années de réflexions synodales, riches de rencontres, de partages, de réflexions, de prises de décisions. Notre évêque a maintenant promulgué des décrets. Ceux-ci sont consultables sur le site du diocèse (http://www.diocese-tournai.be). Des changements vont devoir s’opérer dans nos mentalités : s’ouvrir davantage entre villages, aller plus en avant à la rencontre des jeunes, des adultes qu’on ne voit plus dans nos assemblées dominicales non pour les amener à nous mais pour vivre de vrais rencontres faites d’écoute, de partage, de réflexions sur ce qui nous fait vivre, la foi qui nous anime, sur le sens que nous donnons à notre existence. Quelques projets pour le premier semestre L’atelier de lecture Nous arrivons au terme de la lecture du livre de Jacques Vermeylen. Le groupe planche déjà sur le choix d’un nouveau livre. Ces temps de lecture partagée sont vraiment enrichissant et nourrissant pour tous ceux qui y participent. N’hésitez pas à nous rejoindre. Plus d’infos les prochaines semaines.

Relance de la Pastorale en ce début d’année Depuis quelques mois, nous avons laissé quelques projets en jachaire parce que nos agendas étaient trop chargés. Voici ce que nous relancerons :

19978-Tournai-N4-01-2014.indd 11

favoriser la création d’un groupe de prière. Une bibliothèque On trouvera au centre un nombre intéressant de revues de spiritualité, de formation biblique, de liturgie, de réflexions chrétiennes consultables sur place ou empruntable pour un temps. Des salles de réunion Le Centre dispose de 3 salles de réunions pour les CLP, Fabriques d’Églises, groupes de catéchèse, réunions paroissiales ou décanales

La salle du Patro Outre les réunions pastorales, la salle du Patro est disponible pour des locations (retour de deuil, repas familiaux, fêtes de familles comme baptêmes, premières communions) Qu’est-ce que le Centre Pastoral finalement ? Vous l’aurez deviné, cette maison au cœur du doyenné est un lieu de rassemblement pour toutes les forces vives du doyenné mais aussi un lieu d’accueil des personnes en attente de vie chrétienne. Un lieu pour fortifier notre foi.

Jean George

Relecture de Vatincan II Prendre le temps de relire quelques grands textes du Concile Vatican II pour redécouvrir leur pertinence pour notre vie en Église 60 ans plus tard. Lire, s’interroger, partager sur ce qui nous anime. Nous vous informerons prochainement de nos futures rencontres. Formation biblique et liturgique Prendre le temps, un samedi matin, au Centre Pastoral, de lire les lectures d’un dimanche, d’en découvrir le sens pour nous aujourd’hui puis de réfléchir, découvrir quelles mises en œuvre liturgiques opérer (choix des chants, décoration florale, gestes d’acceuil et/ou d’envoi, préparation de la prière universelle,…) La prière des Vêpres, un groupe de prière au Centre Pastoral Un nouvel oration est désormais en place au rez-de-chaussée du Centre. Aménagé avec goût, il offre un lieu de prière personnelle pour toute personne souhaitant ce receuillir. Il est ouvert aux heures de permanences. Le projet est d’y organiser la liturgie des Vêpres une fois par mois. Un second projet sera de

Vatican II.

16/12/2013 15:40:41


RÉJOUIS-TOI ! -

UNITÉ PASTORALE LEUZE

01/2014 ~ P. 12

Bonne année 2014… dans la foi et l’Espérance !

19978-Tournai-N4-01-2014.indd 12

DR

DR

Nous vous rappelons le nouvel horaire de messes dominicales Premier et troisième week-end du mois Samedi 17.30 Vieux-Leuze 18.30 Blicquy Dimanche 09.00 Gallaix 09.30 Pipaix 10.30 Collégiale saint Pierre 10.45 Chapelle à Wattines Deuxième et quatrième week-end du mois Samedi 17.30 Thieulain 18.30 Grandmetz Dimanche 09.00 Chapelle à Oie 09.30 Willaupuis 10.30 Collégiale saint Pierre 10.45 Tourpes Cinquième dimanche du mois : Une messe unique ‘en doyenné’ rassemblant les 11 paroisses à 10.30 à la collégiale saint Pierre. Jusqu’à Pâques, les messes de Gallaix ont lieu en l’église de Thieulain. Vous souhaitez rejoindre l’équipe de rédaction ? Envoyez un message de motivation à tg@ mcbf.be

DR

Le temps de l’Avent est un temps d’attente et d’espérance. Jour après jour, nous cheminons avec confiance vers la joie de Noël. Cette fête nous révèle la tendresse de Dieu. Rappelons-nous que nous sommes ses enfants et qu’Il a donné son fils à l’humanité pour la sauver. Au sein de notre doyenné, nous marchons sur le chemin de la vie. Parfois dans les ténèbres de la maladie et de la souffrance, mais nous pouvons toujours espérer trouver une petite lumière comme celle de Bethléem qui va nous éclairer et nous aider à continuer. Cette petite lumière, c’est celle de la foi et c’est Jésus qui est là quand nous souffrons et quand nous avons tendance à baisser les bras. Vous tous, chers paroissiens, vous êtes cette petite lumière qui brille chaque fois que vous allez vers ceux qui souffrent. Vous êtes un rayon de soleil au milieu des ténèbres et vous êtes le reflet de l’amour de Dieu. Merci à chacun de vous pour tout ce que vous faîtes avec tant de dévouement et de délicatesse. Que cette année nouvelle soit porteuse de paix et de Joie. Que nous sachions trouver dans nos vies de nombreux moments de bonheur simple et vrai. Que nous puissions tous nous retrouver pour des moments riches en partage. Confions nos prières à Notre-Dame en union avec tous nos voisins… I Votre doyen - Luc Depuydt

16/12/2013 15:40:44


RÉJOUIS-TOI ! -

UNITÉ PASTORALE LEUZE

01/2014 ~ P. 13

CESP

CESP

Le Centre Educatif Saint Pierre en récollection

19978-Tournai-N4-01-2014.indd 13

CESP CESP

CESP

CESP

Une retraite courte d’une durée d’un jour… C’est ce qu’on appelle une récollection. Voilà ce qu’ont pris le temps de faire les élèves de 1re du CESP Leuze. S’arrêter et se mettre à l’écoute. Découvrir le goût du silence. Celui qui aide à nouer une relation d’intimité vraie. Tous les élèves ont eu l’occasion de participer aux animations qui reflétées les valeurs de l’Évangile. Réflexions à partager, jeux collectifs et solidaires,… étaient au programme d’un journée dont on ne ressort pas indemme.

16/12/2013 15:40:47


RÉJOUIS-TOI ! -

UNITÉ PASTORALE PÉRUWELZ

01/2014 ~ P. 14

Lumière sur un visage bénévole…

Claire Meersmans se souvient de ses vacances à Aix… CM : (Rire) Arrêtez d’hésiter ! C’est tellement enrichissant. Ecoutez l’appel et répondez-y ! RT : Qu’appréciez-vous au sein de l’Église catholique ? Mais quels sont aussi vos regrets, vos espoirs ? CM : Au sein de l’Église, je me sens chez moi. Je sens que je fais partie d’une famille. Je regrette les dissensions et les petites rancunes. Mais j’espère la paix totale pour qu’il y ait plus d’amour. Je prie pour cela. RT : Pour vous, c’est quoi l’Église de demain ?

Doyenné Perulwez

Claire Meersmans : Je suis née le 15 mars 1944, maman de 3 grandes filles et grand’mère de 5 petits-enfants. Je vis seule et habite un beau village à la campagne depuis 2004. Quel bonheur ! RT : Quelles sont les missions pastorales qui vous ont été confiées ? CM : Je suis catéchiste. Je prépare également les enfants de 7 ans au baptême et à la première communion. Je fais également l’homélie adaptée pour ces mêmes enfants durant la messe. Avant, je tenais également un magasin d’articles religieux au sein de la basilique. Mais j’ai dû arrêter pour raison de santé. Je suis handicapée du dos et j’ai dû combattre le cancer en 2011. RT : Sur le plan personnel, qu’est-ce qui motive votre engagement et que vous apporte-t-il ? CM : Les enfants du caté m’apportent énormément. Chaque année, je vis des moments de grâce avec eux. J’ai l’impression de recevoir plus que je ne donne. Je réalise aussi le journal paroissial. C’est important d’informer autour des petites nouvelles qui émaillent la vie chrétienne. RT : Qu’avez-vous envie de dire aux personnes qui voudraient, mais hésitent de s’engager dans leur paroisse ?

Doyenné Perulwez

Aujourd’hui nous branchons les projecteurs sur Claire. Bénévole dans le doyenné, Claire MEERSMANS nous partage sa motivation. «Réjouis-toi» : Bonjour Claire ! Merci de nous accueillir à Brasménil… Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

La prochaine Messe des familles aura lieu le 24 décembre à 17 h en l’église Saint-Quentin de Péruwelz…

19978-Tournai-N4-01-2014.indd 14

CM : Pour moi, l’Église de demain c’est une Église moderne qui vit avec le présent. Une Église qui «parle» du quotidien des paroissiens. Qu’elle organise des célébrations vivantes. RT : Sur la photo, vous partagez votre joie de vivre… CM : J’étais à Aix en Provence. Moment béni ou j’ai été accueillie par des amis. C’était en juillet 2009. Je n’avais plus été à l’étranger depuis 2003. À mon retour, une fracture du pied a été décelée et depuis, je ne sais plus bien marcher. Plus de vacances pour moi… RT : Cette photo, c’est un peu un signe d’espérance… CM : J’espère chaque jour pouvoir mieux remarcher. De temps en temps, je peux me passer de canne ou de béquilles. Dieu ne m’a jamais laissé tomber. Il faut toujours garder espoir pour un mieux. Chaque jour, je vois des petits miracles de la vie quotidienne. Il faut savoir les voir, s’arrêter et prêter attention. J’espère donc pouvoir un jour retourner chez mes amis pour revivre de pareilles vacances. RT : Pour terminer, y a-t-il un événement qui se déroulera près de chez vous et auquel vous souhaiteriez nous convier ? CM : Je vous invite à la prochaine Messe des jeunes et des familles qui aura lieu le 24 décembre à 17 h en l’église Saint-Quentin de Péruwelz. C’est toujours un moment fort pour notre communauté… RT : C’est bien noté. Merci, Claire, d’avoir pris le temps de nous recevoir.

16/12/2013 15:40:53


RÉJOUIS-TOI ! -

NOUVELLES DE LA CATHÉDRALE

Unité des Chrétiens 2014

01/2014 ~ P. 15

CATHÉDRALE NOTRE-DAME DE TOURNAI Eucharistie dominicale Le dimanche, l’Eucharistie dominicale est célébrée à 10 h dans la nef romane de la cathédrale.

Thomas Leclercq

Vêpres Le dimanche, vêpres à 17 h 30 dans la nef romane de la cathédrale.

Sacrement de la Réconciliation Le 21 novembre 1964, les Pères du Concile Vatican II ont promulgué le Décret sur l’œcuménisme. Deux choses sont à retenir. La première : les déchirures entre les diverses confessions chrétiennes remontent au IVe siècle. Il y a eu plusieurs tentatives de réconciliation. Peu ont abouti. La seconde : des essais de revoir la question de l’unité des chrétiens ont vu le jour au début du XXe siècle chez les protestants, anglicans et orthodoxes, et chez les catholiques. Le premier groupe (protestants, anglicans et orthodoxes) a abouti à la mise sur pied du Conseil Œcuménique des Églises en 1948. Les catholiques ont eu la chance d’avoir des personnes qui ont encouragé l’œcuménisme spirituel, une semaine de prière (l’abbé Lecouturier), et l’approfondissement de la théologie de l’Église (Yves Congar et bien d’autres). Chaque année, du 18 au 25 janvier, les chrétiens de toutes les confessions prient pour l’unité des chrétiens. À chaque fois, un thème est proposé. Cette année, il est préparé par le Canada. Tout au long de la rédaction des textes, tant le Conseil œcuménique que le Saint-Siège donnent leur avis. Le texte de base de 2014 est 1 Corinthiens 1, 1-17, résumé par la formule : Le Christ est-il divisé ? qu’on trouve au verset 13. Une plaquette, qu’on peut acheter à Siloë et dans d’autres librairies religieuses pour la somme de 1 €, présente, pour chaque jour entre le 18 et le 25 janvier, des textes bibliques, des textes de méditation et des prières. Cette brochure est destinée pour la prière individuelle et pour des groupes. À Tournai, il y a aussi une célébration œcuménique qui est prévue le mercredi 22 janvier à 19.0 h, au Temple protestant, rue Barre-Saint-Brice, 12. Il va de soi que les catholiques y participent en nombre. En cette année qui commence, unissons-nous à la prière de Jésus la veille de sa mort : Père, qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé (Jean 17, 21). I + Guy Harpigny, évêque de Tournai

19978-Tournai-N4-01-2014.indd 15

Le samedi, les confessions ont lieu de 10 h 45 à 12 h dans la chapelle du Saint-Esprit et dans la salle du Chapitre.

Adoration eucharistique Le samedi, nous sommes invités à un temps d’adoration et de prière devant le Saint-Sacrement (chapelle de prière du chœur gothique, après la messe jusqu’à 11 h 45).

Eucharistie en semaine Dans la chapelle de prière du chœur gothique, du lundi au vendredi à 11 h et le samedi à 10 h. Dimanche 5 janvier : Solennité de l’Épiphanie. Eucharistie présidée par Monseigneur l’Évêque à 10 h. Dimanche 26 janvier : Rencontre des catéchumènes du diocèse avec Monseigneur l’Évêque. Et participation des catéchumènes à la célébration des vêpres dominicales.

16/12/2013 15:40:57


RÉJOUIS-TOI ! -

DIOCÈSE DE TOURNAI

01/2014 ~ P. 16

Retrouvez l’agenda du diocèse sur www.diocese-tournai.be et l’information en continu sur www.InfoCatho.be

Des festivités en veux-tu en voilà se sont déroulées à Saint-Ghislain pour célébrer les cinquante ans de son église paroissiale. Pendant un an, de décembre 2012 à décembre 2013, une quinzaine d’événements ont eu lieu à l’occasion de ce jubilé. L’un d’entre eux n’est pas passé inaperçu, le geocaching.

Geocache.com

Saint-Ghislain : geocaching dans la cité de l’Ourse

À Saint-Ghislain, la chasse aux trésors a débuté dans les jardins de l’ancienne abbaye. Cinquante ans que la nouvelle église rassemble, fait vibrer et marque la vie des habitants de la petite cité de l’Ourse. Elle vaut bien qu’on lui consacre une année de fête. Aux côtés des activités habituelles se déroulant dans ce genre de manifestation, l’une s’est révélée particulièrement originale, le geocaching.

À la chasse aux géocaches Le geocaching est une vraie chasse aux trésors qui se déroule actuellement un peu partout dans le monde. Il y a 2 276 191 géocaches actives et plus de 6 millions de géocacheurs dans le monde. Cette chasse aux trésors est pratiquée à l’extérieur à l’aide d’appareils GPS. Les participants rejoignent des coordonnées spécifiques où ils tentent de trouver la géocache qui y est dissimulée. Le principe est le suivant : quelqu’un cache à un endroit déterminé une boîte étanche, dans laquelle il place un certain nombre

d’objets, ayant plus ou moins de valeur. Au minimum, la boîte contiendra un «livre de bord» ou «logbook». Ensuite, à l’aide d’un récepteur GPS, il détermine les coordonnées exactes de la cachette, qu’il publie ensuite sur le site Internet : www.geocaching.com. Ces coordonnées seront vues par d’autres personnes, qui, avec leur récepteur GPS, iront à la recherche du trésor caché (la cache). S’ils trouvent la cache, ils signent le «logbook», et ont le droit de prendre un objet, à condition de le remplacer par autre chose. Ainsi, le contenu de la cache change continuellement.

Dans les jardins de l’abbaye Si on trouve des géocaches partout dans le monde, on en trouve également à Saint-Ghislain. C’est ce qui s’est passé lors du 50e anniversaire de la consécration de la nouvelle église. Des géocacheurs ont dissimulé des caches dans des emplacements

qui leur semblaient importants ou qui reflétaient un intérêt spécial du point de vue historique, culturel ou patrimonial. Ces emplacements peuvent être divers. Ils peuvent se trouver dans un parc ou dans une rue en ville, au terme d’une grande randonnée, ou encore dans une fontaine. À Saint-Ghislain, la chasse aux trésors a débuté dans les jardins de l’ancienne abbaye. Grâce au geocaching, il est aujourd’hui possible de découvrir de manière originale l’histoire d’une région et son patrimoine culturel et religieux. Dans l’entité de Saint-Ghislain, plus d’une vingtaine de caches ont été dissimulées dans les bois, les parcs, à proximité de chapelles, d’églises ou de monuments ayant trait au passé et à la culture de cette région. I Sylviane BIGARÉ Plus de renseignements sur : upntertre.be

Médias Catholiques Belges Francophones (mcbf.be) – CCMC asbl – Chaussée de Bruxelles, 67/2 à 1300 Wavre – tel : +32 (0) 10/235 900 – info@mcbf.be Administrateur délégué : Luc Tielemans, diacre – Directeur adjoint : Cyril Becquart - Directeur de la rédaction : Jean-Jacques Durré – Responsable de l’information : Thierry Graulich – Secrétaire de rédaction : Matthieu Hargot – Accompagnement des paroisses : Anne-Françoise de Beaudrap et Thierry Graulich Les contenus rédactionnels et les images fournis par les paroisses et les Unités Pastorales sont publiés sous leur entière responsabilité. Fil info : redaction@mcbf.be – L’actualité en continu : www.InfoCatho.be En coréalisation avec Bayard Service Edition – Parc d’activité du Moulin, allée Hélène Boucher BP60090 – 59874 Wambrechies CEDEX

Sans titre-21 8 19978-Tournai-N4-01-2014.indd 16 Ours.indt

16/12/2013 10:05:17 14:29:05 15:41:07 09/10/2013


Réjouis toi janvier 2014  
Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you