Page 1

19 910-A

N ° 4 Janvier 2 0 1 4 SUPPLÉMENT AU JOURNAL D I M A N C H E AGRÉGATION

P 3 0 5

NO :

0 3 4

«Ce qui ne vieillit pas en nous et continue de grandir jusqu’au bout ? C’est l’enfance, secrètement maintenue ou retrouvée» Olivier Clément

LA VIE, C’TOF ! DOYENNÉ DE BRUXELLES NORD-EST

DR

LE CAHIER PAROISSIAL DES UNITÉS PASTORALES MEISER, KERKEBEEK, ETTERBEEK ET COTEAUX

2014, sous le signe de la solidarité

PAGE 7

mcbf.be

Des soirées en amoureux à l’UP Kerkebeek

PAGE 10 Fotolia

La pastorale africaine prend soin des aînés

MEILLEURS VŒUX POUR L’ANNÉE NOUVELLE ! 19910 - Bruxelles - N04 - 01-2014.indd 1

13/12/2013 14:46:55


DANS NOTRE DOYENNÉ

catho-bruxelles.be

Être baptisé à tout âge, c’est possible Vous n’êtes pas encore baptisé ? Il n’est jamais trop tard pour devenir chrétien. Chaque année, de nombreux adultes sont baptisés lors de la Vigile Pascale. Le Catéchuménat est le Service qui accueille toutes les nouvelles demandes de baptêmes d’adultes. Dans chaque région de Bruxelles, une personne a accepté de coordonner les efforts en ce domaine. Vous pouvez donc vous adresser à elle pour tout renseignement ou question qui se poserait à vous. Pour le doyenné Bruxelles NORD-EST : Geneviève CORNETTE (02/242 05 40 ; genev. cornette@skynet.be) Pour cette année 2014, quelques dates clés : - Samedi 1er mars (9 h 15-12 h 30) : Rencontre avec notre évêque pour tous les catéchumènes baptisés à Pâques 2013 (rue de la Linière, 14) - Dimanche 9 mars (Cathédrale St-Michel, 15 h) : Célébration de l’Appel Décisif. Les catéchumènes doivent être là à 14 h - Dimanche 27 avril (15 h), dimanche in albis : Célébration des nouveaux baptisés (néophytes) avec notre évêque - Samedi 14 juin (9 h 30-16 h) : Assises du catéchuménat. Thème : aider les catéchumènes à découvrir la Bible, avec Régis Burnet, professeur d’exégèse à l’UCL et journaliste à Kto. Invitation aux accompagnateurs et à ceux qui souhaitent le devenir. Lieu : École St-Thomas — 31 rue du Gd Serment, 1000 BXl Témoignage de Julie, baptisée lors d’une veillée pascale précédente : «Durant mon enfance, j’ai mené ma petite route sur le chemin de la foi, seule, dans mon coin. Je ne ressentais pas encore le besoin de recevoir le baptême. Puis je suis arrivée à l’âge adulte, et par la suite, je suis devenue maman. Il m’a semblé tout naturel que mon enfant puisse connaître un jour la joie du baptême et d’entrer dans la grande famille de Dieu. Par le projet du baptême de ma fille et aussi certains évènements de la vie, je me suis sentie prête à ouvrir totalement mon cœur et ma confiance en Dieu, me tourner vers lui et être à son écoute. Pour moi, la foi, au delà de la confiance que j’ai en Dieu et de la paix qu’il m’apporte, c’est comme une lumière, une flamme, qui me guide, qui m’éclaire.»

19910 - Bruxelles - N04 - 01-2014.indd 2

LA VIE, C’TOF ! 01/2014 ~ P. 2

JO U R N ÉE D E L’A FR IQ U E

– DIMANCHE 5 JANVIER 2014 – SOLIDARITÉ AVEC L’AFRIQUE DES GRANDS LACS Le dimanche de l’Épiphanie est traditionnellement consacré dans l’Église catholique à la prière et à la solidarité avec l’Église d’Afrique. À cette occasion les collectes dominicales de toutes les paroisses de Belgique seront dévolues aux communautés ecclésiales du Congo, du Rwanda et du Burundi, par suite d’un accord entre les conférences épiscopales de ces pays et du nôtre. Les communautés africaines, où les femmes jouent un rôle moteur, nous invitent à miser avec elles sur l’avenir. Comment ? • En nous informant sur la réalité africaine, par exemple en participant au Festival du film africain (wwww.afrikafilfestival.be) en mars 2014. • En rencontrant les Africains près de chez nous. • En soutenant matériellement nos frères qui, en Afrique, annoncent l’Évangile. Vos dons peuvent être envoyés au compte bancaire de Missio-Belgique : IBAN : BE1900 00 04 21 1012 - BIC : BPOTBEB1 COMMUNICATION : «212 Journée de l’Afrique»

N O U V EAU PA R C O U R S B IB LI QUE

« LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ » Promenade-découverte dans l’histoire de Joseph : voir, sentir, goûter, toucher, écouter… Après «Jacob, l’homme qui est né deux fois» et «Noé, l’homme qui devint humain», c’est Joseph, fils de Jacob, qui nous servira de guide. Le parcours se déroule comme les deux autres à l’Église du Divin Sauveur, avenue de Roodebeek, 267 à 1030 Bruxelles. Il dure deux heures trente. La PAF est fixée à 2,50€ par personne (si possible). Par qui ? L’équipe Bibl’enJEux de la Maison de la Parole du doyenné de Bruxelles Nord-Est (lieu d’accueil, d’échange, de formation, de documentation pour des personnes en recherche de sens et leurs accompagnateurs ou accompagnatrices). Pour qui ? Tout public : enfants (à partir de 8 ans, sauf s’ils accompagnent des frères ou sœurs plus âgés), jeunes et adultes, écoles, familles, groupes de catéchèse, passants…, les chercheurs de sens, chrétiens ou non. Pour quoi ? Découvrir de manière ludique et créative combien un personnage biblique a de choses à nous dire et combien il est proche de nous. Joseph n’est pas un héros. C’est un humain comme nous, avec ses doutes, ses errements, ses joies, ses douleurs, ses problèmes familiaux. Comment ? 1. Vivre des expériences, éprouver des émotions, être interpellés et questionnés. 2. Écouter un conteur ou une conteuse qui racontera l’histoire de Joseph, expérience faite. Renseignements et inscriptions : Maison de la Parole, rue Madyol, 11 - 1200 Bruxelles - 00 32 (0) 2 762 05 87 ou 00 32 (0) 476 37 05 62 C - kikayone@bxl.catho.be ou reinhilde191 150@yahoo.fr Permanence : mercredi 15 h-18 h, sauf pendant les vacances scolaires.

13/12/2013 14:47:39


LA VIE, C’TOF ! 01/2014 ~ P. 3

DANS NOTRE DOYENNÉ

Pastorale polonaise

19910 - Bruxelles - N04 - 01-2014.indd 3

Père Dziura Stanislas.

Pastorale polonaise

Pèlerinage en Terre sainte.

Pastorale polonaise

Sur les traces du Christ… Un jour, j’ai reçu une grande tâche. On m’a demandé d’écrire un article sur le pèlerinage des Polonais en Terre sainte. Personnellement, je ne suis jamais allée là-bas, sauf avec mon doigt sur la carte… Je sais que la Terre sainte est le nom donné par les chrétiens à la région où est né et a vécu Jésus-Christ, avec une importance toute particulière accordée à Jérusalem lieu de sa mort et surtout, selon la foi chrétienne, de sa résurrection. De nombreux lieux saints rappellent les grands événements de l’histoire du christianisme. C’est ici que, selon le «Nouveau Testament», se déroula la vie cachée de Jésus. Alors j’ai commencé à poser des questions aux pèlerins. C’est la deuxième fois cette année que les Polonais de la paroisse de Sainte-Elisabeth sont allés en Terre sainte. Le programme de pèlerinage était très riche : Nazareth, Cana – où quelques couples ont renouvelé leurs vœux de mariage – Bethléem, le Jourdain, la mer de Galilée, le Mont Thabor, le Mont des Beatitudes, le désert de Judée, Jericho, Jérusalem, le Jardin des Oliviers, le Golgotha et le tombeau du Christ, Capharnaum et le Mont de l’Ascension… Pourquoi sont-ils allés là ? Nous vivons dans notre Église l’Année de la foi, c’est donc une bonne occasion de mettre nos pas sur les pas de Jésus. Et c’est ce qu’ont fait nos pèlerins… Le fait que les lieux saints qu’ils ont visité attirent des foules est très significatif, mais pas à cause de la richesse et du luxe. C’est comme l’homme moderne qui s’est perdu parmi les richesses et qui cherche tout ce qui est modeste, calme et vrai… Le pèlerinage sur les traces du Christ a ouvert les yeux et les cœurs de nombreux pèlerins sur les nouvelles valeurs. Donc, je pense que l’objectif a été atteint… I Au nom de la Mission catholique Polonaise, sr. Czeslawa fmm

Pastorale polonaise

La Mission catholique Polonaise à Schaerbeek Elle est dirigée par l’abbé Stanislaw Dziura, qui est aussi le curé de la paroisse Sainte-Elizabeth. Chaque dimanche, à 12 h et 17 h nous avons les messes en polonais. Tant à la paroisse comme à l’école polonaise de Jean-Paul II, les enfants et les jeunes ont la possibilité de se préparer à la première communion et à la confirmation dans leur langue maternelle.

Père Dziura Stanislas à l’église Sainte-Elisabeth.

13/12/2013 14:47:58


UNITÉ PASTORALE MEISER

La paroisse de Saint-Albert en fête

LA VIE, C’TOF ! 01/2014 ~ P. 4

UNITÉ PASTORALE MEISER

Cristelle DENIS-STAVAUX

upmeiser.be secretariat@upmeiser.be Le dimanche 24 novembre, la paroisse de Saint-Albert a fêté son saint patron : Albert de Louvain. Petit rappel historique : Albert est né à Louvain en 1166. Soutenu par les ducs de Brabant, il fut nommé évêque de Liège. Mais cette élection fut contestée par Henri IV, Empereur du Saint Empire Germanique. Albert fut sacré évêque à Reims, et c’est au retour de cette ville qu’il fut assassiné par des chevaliers à la solde de l’empereur germanique en 1192. Lors de la création de notre paroisse, après la guerre de 1914, Saint Albert de Louvain fut choisi comme patron en hommage à notre souverain de l’époque : le roi Albert 1er. Après une messe festive, célébrée par notre curé Guy De Cœne, un verre de l’amitié a été offert au fond de l’église dans notre nouvel espace d’accueil. Ce temps de partage entre paroissiens nous a permis de mieux nous connaitre, de rencontrer et de faire connaissance avec ceux qu’on ne voit pas souvent. Ensuite un peu plus d’une vingtaine d’entre nous se sont rendus au musée de l’armée du Cinquantenaire. Nous avons la chance de compter parmi nos paroissiens un officier de la marine : Léo Vermaere, qui nous a servi de guide et nous a fait découvrir des détails qu’un œil non expérimenté n’aurait pas pu voir.Après une introduction de notre guide, nous nous sommes rendus au Sky Café, situé dans le grand hall de l’aviation, où nous avons partagé, dans la joie et la bonne humeur, un repas composés de salades, croque-monsieur et différents plats de pâtes ainsi que des boissons, chacun ayant pu faire son choix selon son goût. Le repas terminé nous avons formé deux groupes. L’un est resté pour écouter notre guide qui nous a entraînés dans la partie du musée réservée au début de la Belgique et de la formation de son armée, l’autre a rejoint l’ascenseur donnant accès au sommet des arcades pour admirer le panorama. Bien que nous soyons déjà a la fin du mois de novembre, le temps nous a permis de découvrir Bruxelles sous un angle inhabituel. Après cette ascension, Léo nous a fait visiter l’exposition consacrée à la Marine. Nous avons pu ainsi découvrir différents aspects peu connus de notre force navale. En attendant de nous retrouver, merci à tous ceux et celles qui ont permis l’organisation de cette agréable journée, et que l’année 2014 soit pour tous une année de joie. I Jean-René HOULTEAUX

19910 - Bruxelles - N04 - 01-2014.indd 4

PRÊTRES AU SERVICE DE L’UNITÉ Théodore BAHISHA (Responsable) 0473/80 05 65 Avenue Rogier, 408 - 1030 Bruxelles theobahisha@live.be Charles DE CLERCQ 02/742 20 27 Rue Jenneval 10 - 1000 Bruxelles charles@catho-bruxelles.be Guy DE COENE 02/734 58 45 Avenue Rogier 397 - 1030 Bruxelles Stanislas MOSTEK 0473/60 34 72 av. Rogier, 408 - 1030 Bruxelles mostek.stanislaw@yahoo.be Bernard VAN MEENEN b.vanmeenen@scarlet.be Pascal Blaise FANGA 0493/44 17 81 Avenue Rogier, 408 - 1030 Bruxellesesiapere@yahoo.fr PAROISSE EPIPHANIE Rue de Genève, 470B - 1030 Bruxelles Accueil : 02/705 17 55 SACRÉ-CŒUR rue le Corrège, 19 - 1000 Bruxelles 02/742 20 27 SAINT-ALBERT rue Victor Hugo, 147 - 1030 Bruxelles Secrétariat : 0497/32 52 87 - monique.nokin@telenet.be SAINT-JOSEPH Place J. De Paduwa, 1 - 1140 Bruxelles Secrétariat : 02/726 71 41 - secr.stjoseph@skynet.be SAINTE-ALICE Avenue Dailly, 136 - 1030 Bruxelles Secrétariat 02/215 06 91 - paroisse.ste-alice@skynet.be SAINTE-THÉRÈSE avenue Rogier, 352 - 1030 Bruxelles 02/734 58 45 (avant 9 h) HORAIRE DES MESSES Week-end : Samedi : St-Albert : 17 h ; St-Joseph : 17 h 30 Dimanche : St-Albert : 9 h 45 ; Ste-Alice : 10 h ; Épiphanie : 10 h 30 ; Ste-Thérèse : 8 h 30 - 11 h ; Sacré-Cœur : 11 h ; St-Joseph : 12 h 15 Semaine : St-Albert : mardi et jeudi 8 h 30 , jeudi et vendredi 18 h 30 ; St-Joseph : vendredi 9 h ; Épiphanie : mardi 9 h ; Sacré-Cœur : jeudi 9 h Ste-Alice : lundi au vendredi 9 h ; Ste-Thérèse : lundi et mercredi 18 h NOS SALLES À LOUER Ste Alice, rue Artan 144, 1030 Schaerbeek. Contact : 02/215 61 56 ou +32 485/51 00 44 L’Epiphanie : 02/705 17 55 (Un répondeur. Quelqu’un rappelle). Saint Joseph : +32 496/96 04 26 DATES À RETENIR Lundi 6 janvier 2014 : réunion de lancement de l’Unité pastorale Meiser, créée le 3 octobre à l’occasion de la préparation de la messe de Toussaint au Sacré-Cœur, avec l’ordre du jour de la préparation des Cendres et autres cérémonies en Unité. Du vendredi 28 au dimanche 30 mars : retraite de la profession de foi. Attention le lieu a changé : ce ne sera plus au Bon Pasteur mais probablement à Banneux. Les parents seront informés très prochainement par courrier.

13/12/2013 14:48:10


LA VIE, C’TOF ! 01/2014 ~ P. 5

UNITÉ PASTORALE MEISER

Le pape François, dès le début de son pontificat a exprimé par ses actes et ses paroles qu’il allait accorder aux pauvres une attention particulière ; il incite l’Église universelle à le suivre dans cette voie. Au niveau de l’Epiphanie, c’est au Centre de Service Social Quartier Meiser, Fondation Abbé Paul Dhooghe, situé avenue Rogier 386, que s’exerce cette aide aux plus démunis. Le soutien financier de Ste Thérèse et de l’Epiphanie permet la location de ce rez-de-chaussée, grâce entre autres à une collecte mensuelle à l’Epiphanie et au soutien de l’A.O.P. Avec l’aide de l’Equipe d’Entraide, s’y tiennent deux permanences par semaine en vue de la distribution de colis alimentaires. Mensuellement, l’approvisionnement vient de la Banque Alimentaire de Bruxelles-Brabant, de vivres déposés à l’église Ste-Thérèse et des surplus d’une cantine scolaire du quartier. Ceci permet de réaliser 55 à 60 colis par mois pour environ 170 personnes habitant principalement le quartier des paroisses Epiphanie et Ste-Thérèse ou de quartiers de Schaerbeek où il n’y a plus de distribution alimentaire. Au centre Meiser, il est parfois nécessaire de soutenir financièrement des personnes ayant des difficultés à payer des notes de gaz-electricité, de frais scolaires, de mutuelles, ou de les encourager à consulter d’autres organismes afin de mettre de l’ordre administratif dans leurs dossiers. Un autre exemple de «diaconie» proche de nous : le doyenné de Bruxelles-Nord-Est met à l’étude actuellement un projet d’«Epicerie Sociale» qui permettrait à des personnes ayant un problème financier immédiat de s’approvisionner, pour une certaine période, à 40 ou 50 % de la valeur réelle de la marchandise. L’Unité pastorale Meiser participe à la création de ce projet. Au 386 Rogier se réunit chaque semaine un groupe, appelé «atelier» qui, tout en conversant, réalise des travaux d’aiguille vendus à la fancy-fair de l’Epiphanie ou à la broderie. La recette permet d’acheter des vivres supplémentaires quand le besoin s’en fait sentir et d’offrir un petit cadeau aux résidents d’une maison de repos du quartier à l’occasion de Noël et Pâques. Tout ceci demande de l’énergie et ceux et celles qui y œuvrent sont prêts à accueillir des volontaires pour mettre en pratique le thème de l’année choisi par l’Equipe d’Animation Paroissiale Epiphanie : «Qui est mon prochain ?»

Saints et potirons

UP Meiser

UP Meiser

Au service de la charité

En route vers l’Unité. Ce 1er novembre, les saints de l’Unité Meiser avaient rendez-vous en l’église du Sacré Cœur. Sauf à vouloir figurer au calendrier, habités par Dieu, nous sommes empreints de sainteté et attirés vers elle : Toussaint est ainsi jour de fête de chacun. Ajoutez un anniversaire de belle taille pour l’Abbé De Munck et ses 93 ans. Il ne battait pourtant plus les records, dépassé par l’autre «jeune» courtisan de l’Unité : le Père Guy Moreau dont Théo a souligné la disponibilité malgré ses 97 printemps. La fête, on sait la faire à l’Unité, parce que toutes les nationalités qui la composent ont compris que «l’union fait la force». En droite ligne du rallye de l’Ascension et du BBQ de Ste Thérèse d’Avila, voici qu’arrivaient le vent cornant novembre et le désir d’une coopération pour célébrer les Béatitudes et ce dernier rendez-vous de l’année liturgique. Issues d’une fructueuse réunion préparatoire, les idées allaient bon train, il suffisait de n’en éliminer aucune et de les harmoniser. Des chrysanthèmes, de 6 sortes différentes évoquaient la beauté d’un bouquet de chrétiens variés et unis. Six cierges pascaux, porteur du même message mais marqués de motifs différents entouraient la Parole proclamée. Devant un parterre de 7 prêtres, l’Unité se justifiait avant tout par la force et l’énergie dynamisant les projets communs. La chorale renforcée, les réflexions des enfants, les pains de lecture invitant à la méditation, tout portait la marque d’un travail d’équipe, tout permettait à cette célébration de se vivre dans le bonheur et la classe. Pour «demain», Anne Sophie présentait la pastorale des jeunes et ses activités ludiques ou de rassemblement dans l’esprit de Taizé. Fête et rencontre se prolongent donc, c’est là l’essentiel. Enfin, le verre de l’amitié était remplacé par une soupe de potirons. Les marmites se remplissaient des apports divers et bénéficiaient d’un solide coup de main d’épluchage d’oignons aliciens : le potage devenait «soupe populaire».Bref Halloween rappelait que le contexte de mort ne s’évacuait pas de ces journées mais que nous étions appelés à être «heureux», «en marche» vers un avenir d’Unité chrétienne capable, dans la cohésion, de témoigner de cette sainteté nichée en nous. Une nouvelle béatitude voyait le jour : Heureuse l’Unité qui sait cultiver ses richesses, elle sera appelée jardinier du Royaume de Dieu. I Danielle L.

I Nadine Cruyt

19910 - Bruxelles - N04 - 01-2014.indd 5

13/12/2013 14:48:11


UNITÉ PASTORALE KERKEBEEK L’Unité pastorale du Kerkebeek, qui porte le nom du petit ruisseau alimentant le Mœraske, réunit 5 paroisses : Sainte-Suzanne et la Sainte-Famille (Schaerbeek), Notre-Dame et Saint-Vincent (Evere) et Sainte-Elisabeth (Haren). Elle a été instituée par Monseigneur Josef De Kesel durant l’été 2003.

LA VIE, C’TOF ! 01/2014 ~ P. 6

On se prend en main ?

Secrétariat de l’Unité pastorale Le secrétariat est à votre disposition pour toutes informations concernant les cinq paroisses tous les matins du lundi au vendredi de 9 h à 12 h 30 et les après-midi du mercredi au vendredi de 14 h à 17 h.

UP Kerkebeek

30 av. des glycines, 1030 Bruxelles tél. 02 215 87 57 - fax 02 245 02 87 courriel : upkerkebeek@gmail.com site : www.kerkebeek.be compte bancaire de l’unité pastorale :IBAN BE1000 14 39 70 3504code BIC : GEBABEBB Pour toutes informations complémentaires : Le site Internet : www.kerkebeek.be La page facebook : www.facebook.com/kerkebeek.be Les permanents et responsables de l’unité pastorale Sœur Anne Peyremorte, Coordinatrice de l’Unité pastorale du Kerkebeek, 30 av. des Glycines, 1030 Bruxelles. él. 02 241 83 95 GSM 0494 62 97 67 anne.peyremorte@saint-andre.be

L’équipe des prêtres Père Benoît Malvaux, sj 0476 29 49 75 benoit.malvaux@scarlet.be Abbé Salomon Odeka 0496 11 98 00 sody@numericable.be Abbé Jacques Vermeylen 02 242 90 71 jacquesvermeylen@hotmail.com Abbé Joseph-Claude Zambo 0488 37 98 23 zamjoscla@yahoo.fr

L’équipe des laïcs Catherine Cornil animatrice pastorale 0495 67 77 16 catherine.cornil@laposte.net Philippe Dassy président du Bureau économique phil.dassy@skynet.be Agnès Vander Linden, responsable de l’équipe pastorale d’unité. 0478 543 542 agnes.vander.linden@skynet.be

Equipe pastorale d’unité (EPU) : Luc Bouchard, Mimi Cordiez, Catherine Cornil, Geneviève Dassy, Jean-Marie De Hœ, Christiane Hupperts, Salomon Odeka, Anne Peyremorte, Michel Ralet, Vincent Spronck, Frédéric Taverne, Agnès Vander Linden Nederlandstalige pastoraal :Tony Frison, 02 705 28 06 tony.frison@skynet.be

Horaires des eucharisties dominicales Samedi 17 h 30 à l’église Notre-Dame d’Evere Dimanche 11 h à l’église Ste Suzanne Dimanche 18 h à l’église de la Ste Famille d’Helmet

Assemblée du Kerkebeek.

Mi-novembre, nous nous sommes rassemblés pour la troisième assemblée du Kerkebeek pour continuer la réflexion amorcée l’année dernière : de quel lieu avons-nous besoin pour vivre notre foi ? La soirée était bâtie sur trois temps. Après un premier échange sur «Une question que je me pose, une idée que j’ai envie de transmettre», nous avons repris les 4 lieux «fondamentaux» relevés lors des assemblées précédentes : lieu de célébration et de partage, lieu plus petit de prière, lieu d’accueil et d’ouverture, lieu où se vit la solidarité, et essayé de pointer l’hypothèse qui nous semblait la plus pertinente dans chacun de ces espaces. Le troisième temps a été une présentation rapide de nos ressources financières et humaines.Eh oui ! la situation de l’UP Kerkebeek est pareille à celle d’une famille qui a 100 euros en caisse et qui en dépense 110. Les fabriques d’église sont en déficit et l’AOP (Association des œuvres paroissiales) est en situation très précaire ; en un mot, l’unité pastorale mange son capital. Et maintenant ? Chacun est invité à relire ses priorités en tenant compte de l’impact des moyens financiers et des ressources humaines ; en guise de synthèse, chaque table fait remonter une suggestion. Un consensus se dégage des suggestions : urgence de sensibiliser les chrétiens à la problématique des finances – diminution nécessaire, à moyen terme, du nombre de lieux de culte - nécessité de changer - être rayonnant dans la simplicité, c’est possible ! – être créatif avec les moyens qu’on a. Le Kerkebeek est en marche. Les ingrédients de cette soirée : motivation et enthousiasme, travail et convivialité. Un constat unanime des participants : la prise de conscience des enjeux. Confronter ses souhaits et ses rêves à la réalité des moyens humains et financiers était l’étape à franchir pour pouvoir avancer ; en quelque sorte, un tremplin pour ajuster nos pratiques et tricoter avec confiance l’avenir. Le Kerkebeek est en marche, pas du tout sclérosé, bien désireux de construire ensemble et d’imaginer de nouvelles voies pour vivre sa foi et rayonner de la joie d’être chrétien. Anne souligna cette chance en invitant à noter déjà la date de la prochaine assemblée : le mardi 25 février 2014. I Agnès Vander Linden Retrouver la totalité du compte rendu sur le site www. kerkebeek.be dans la rubrique «A épingler».

19910 - Bruxelles - N04 - 01-2014.indd 6

13/12/2013 14:48:12


LA VIE, C’TOF ! 01/2014 ~ P. 7

UNITÉ PASTORALE KERKEBEEK

L’accompagnement du mariage au Kerkebeek est loin d’être banal : outre quelques soirées de réflexion à la lumière de l’Évangile, l’équipe mariage propose aux fiancés une soirée «Saint-Valentin» pas comme les autres ! À découvrir sans attendre ci-dessous… Un parcours orienté sur le quotidien des couples. L’ «équipe mariage» est composée de trois couples mariés depuis une petite vingtaine d’années. Le parcours proposé aux fiancés a connu un changement important l’année dernière. En effet, il nous a semblé important d’élargir la préparation du mariage en abordant la vie du couple «au quotidien» avec quelques éléments qui peuvent mettre à rude épreuve le lien du mariage : stress, fatigue, mauvaise communication, offense, tentation, etc. Au-delà de la célébration du mariage, comment se concrétisent les appels bibliques à partager, communiquer, pardonner, aimer ?

Une soirée Saint Valentin…

L’équipe mariage du Kerkebeek. commence par un petit apéro pour mettre tout le monde à l’aise puis chaque couple s’installe à sa table privée. Entre les plats, l’équipe présente un petit topo et les couples découvrent, à travers quelques exercices pratiques, comment cela se passe pour eux. Tout en dégustant le souper.

Déclinaison de l’amour en cinq langages Nous centrons nos prises de parole d’abord sur la communication au sein du couple avec des exercices qui se proposent d’identifier nos bonnes ou mauvaises habitudes, nos réflexes et le développement d’une écoute efficace. Ensuite nous décrivons les cinq langages que peut prendre l’amour (d’après l’ouvrage de Gary Chapman : paroles, cadeaux, gestes, temps, services) et chacun est invité à découvrir (ou vérifier) son langage privilégié et celui

Michel Christaens

Alors, sans pour autant abandonner l’accompagnement et la réflexion autour des textes qui seront choisis pour la célébration et autour de l’engagement solennel que constitue le mariage, nous proposons une soirée «Saint-Valentin» inspirée par la méthode Alpha-Couple. Cette dernière propose pas moins de sept soirées, chacune centrée sur un thème précis (communication, pardon, vie sexuelle, etc.).Comme lors des soirées «Alpha», notre «Saint-Valentin» est une invitation à venir manger un bon repas aux chandelles en tête-à-tête avec son futur conjoint. Dans cette ambiance de détente et de plaisir, les fiancés sont invités à réfléchir et à dialoguer entre eux à propos de leur couple. Le déroulement de la soirée

Michel Christiaens

Une soirée Saint-Valentin pas comme les autres !

Soirée couple.

19910 - Bruxelles - N04 - 01-2014.indd 7

de son conjoint. La soirée se termine dans la joie et la tendresse d’une danse entre couple.

Antoine et Adilia Boucher Merci à Adilia et Antoine Boucher, Anne et Jean-Louis Hernandez, Nathalie et Bernard Lens d’accompagner les fiancés dans leur préparation au mariage et de leur proposer un si beau parcours… Noces de coton, de bois, d’étain… Noces d’argent ou d’or…Cela se fête ! Cela se célèbre ! Les mariés de l’année 2013 ainsi que tous les époux qui fêtent un anniversaire marquant en 2014 sont particulièrement invités à la rencontre Théo du dimanche 26 janvier. Au cours de la célébration de 18 h, à quelques jours de la St Valentin, nous les inviterons à renouveler leurs vœux de mariage. Merci de signaler votre participation au secrétariat de l’unité pastorale soit par tél. 02 215 87 57 soit par courriel : upkerkebeek@gmail.com Dimanche 26 janvier, la rencontre Théo nous rassemblera sur le thème: «Tes disputes, t’en fais quoi ?» à 16 h à l’église de la Ste-Famille. A côté de l’atelier Enfants, un unique atelier animé par Etienne Chomé, auteur de la méthode «C.r.i.t.e.r.e» (gestion non-violente des conflits), le fondateur et le responsable de l’association internationale CommunicActions qui développe la méthode dans le monde entier, en particulier en Europe, en Afrique, à l’île Maurice et au Canada. Etienne Chome est père de famille, professeur au Centre International d’Etudes de la Formation Religieuse LUMEN VITAE, chercheur à l’Université catholique de Louvain. Exceptionnellement, il n’y aura pas d’atelier biblique lors de cette rencontre. I Théo

13/12/2013 14:48:27


UNITÉ PASTORALE D’ETTERBEEK

C’est Noël sur la terre chaque jour, car Noël, ô mon frère, c’est l’amour ! Puissions-nous vivre ce Noël chaque jour de l’An Nouveau 2014 et trouver un peu plus de bonheur. Belle et Heureuse Année !

LA VIE, C’TOF ! 01/2014 ~ P. 8

Messes de cheminement à Notre-Dame du Sacré Cœur

CO M MU N AUT E NOT R E-D A ME D U SA C R E-C O EU R

VENDREDI 27 décembre à 20 h à la chapelle : Prière TAIZE MERCREDI 1er janvier 2014 : Nouvel An - Fête de Sainte Marie- Mère de Dieu Eucharistie à 10 h à l’église. DIMANCHE 5 janvier - Fête de l’Epiphanie : collecte pour les Missions africaines Prière des Laudes et partage d’évangile à 8 h à la salle, Petit Déjeuner convivial ouvert à tous à partir de 8 h 45 jusque 10 h ! LUNDI 13 janvier de 17 à 19 h à la salle : Collecte de sang organisée par la Croix Rouge de Belgique, section Etterbeek. MARDI 14 janvier à 19 h chez Sr Myriam, Equipe liturgique. JEUDI 16 janvier à la salle à 14 h 30 : Club Dandoy pour personnes isolées et moins valides. Goûter-spectacle de qualité. DIMANCHE 19 janvier : à 8 h 50 à la salle, rencontre des Epis de Blé, préparation à la 1re Communion ; Messe de cheminement pour tous à 10 h 30 à l’église. Verre de l’amitié à 12 h. MARDI 21 janvier à 20 h 15 à la cure : Equipe pastorale.

SEMAINE DE L’UNITÉ DES CHRÉTIENS, DU 18 AU 25 JANVIER : «LE CHRIST EST-IL DIVISÉ ?» (1 COR. 1, 1-17) MERCREDI 22 à 20 h : Soirée biblique avec la communauté protestante ; le lieu n’est pas encore connu. VENDREDI 24 à 20 h à la chapelle : Prière œcuménique TAIZE ; DIMANCHE 26, à l’eucharistie de 10 h 30, nous accueillerons le pasteur Patrick Evrard et une délégation de la communauté protestante de Bruxelles.

L’INSTITUT SAINTE ANNE Située dans les bâtiments de la paroisse NDSC, rue du Fort de Boncelles, 8 à Etterbeek, cette école maternelle et primaire compte 430 enfants répartis en 20 classes et encadrés par 34 instituteurs et institutrices. Dans ce quartier européen, 31 nationalités se côtoient pour y apprendre un enseignement et une citoyenneté de qualité. L’esprit de cette école est encore un esprit de famille et de quartier ; 85 % des enfants habitent à moins de 2 km de l’école. Parmi les valeurs prônées par l’école, l’accueil dans le respect de l’autre et la différence ainsi que l’entraide et la collaboration restent une priorité. Celles-ci sont favorisées par la mise en place de classes verticales qui accueillent les élèves d’âges différents.

Robert Laskowiecki

AGENDA

Messe de cheminement à NDSC. Combien de personnes rencontreras-tu aujourd’hui ? Que ce soit 5 ou 50, en fait pour beaucoup d’entre elles, tu seras la seule «Bonne Nouvelle» de la journée ! Quel défi ! Partager notre foi n’est pas toujours simple. Pour nous aider, la paroisse NDSC organise chaque mois une messe de cheminement. Cela se passe ainsi : après une courte homélie, les paroissiens forment des groupes de 8 ou 10 personnes. Un animateur encourage les timides et les loquaces à partager brièvement sur la manière dont les lectures du jour rejoignent leur quotidien. Ce partage prend une vingtaine de minutes puis la messe continue normalement. Ceux qui le préfèrent prennent un moment de prière silencieuse. Le 17 novembre, par exemple, nous avons fait écho au texte du prophète Malachie sur la venue du jour du Seigneur. Après un court temps de silence, chacun avait l’occasion de dire comment cette lecture touche sa propre vie, en regard aussi des paroles que le pape François avait adressé aux jeunes à Rio «Ne regardez pas la vie du balcon». Nous nous sommes écoutés les uns les autres. À la fin des vingt minutes, nous nous connaissions un peu mieux à travers le partage de cette foi qui nous rassemble. Le mot «cheminement» est bien choisi : comme disciples de Jésus, membres de son Corps, nous avançons sur le même chemin de foi que Lui. Petit à petit, l’Esprit saint nous donne plus de confiance pour ces rencontres du «hasard» dans notre société en soif de «Bonnes Nouvelles». Cela est une bonne nouvelle ! I Jim Cargin, Communauté de l’Arche, animateur d’un petit groupe anglophone

I L.G.

19910 - Bruxelles - N04 - 01-2014.indd 8

13/12/2013 14:48:54


UNITÉ PASTORALE D’ETTERBEEK

LA VIE, C’TOF ! 01/2014 ~ P. 9

Nouvelles de l’Unité pastorale LA COMMUNAUTÉ PAROISSIALE DE SAINTE GERTRUDE Comme chaque année, l’équipe pastorale avec le père Amilcar, curé de la paroisse, nous vous invitons au repas de Nouvel An qui aura lieu cette fois le samedi 18 janvier 2014 à 19 h. Nous proposons que chacun y amène un voisin, même non chrétien, afin que nous puissions fêter cette Nouvelle Année sous le signe d’ouverture à tous et d’Espérance. L’an dernier, plus d’une centaine de personnes étaient réunies autour d’un splendide et délicieux buffet. Les paroissiens et leurs voisins du quartier ont pu découvrir les personnes qui se dévouent pour l’animation de la paroisse et ont pu prendre connaissance des projets pour l’année. Lieu : Cercle Ste Gertrude, rue doyen Boone, 6 repas gratuit, seules les boissons payantes. Bulletins d’inscriptions à l’entrée de la chapelle, chaussée St Pierre, 192 et au secrétariat.

Depuis septembre 2011, une équipe est mise en place pour construire ensemble l’Unité pastorale d’Etterbeek comprenant les paroisses Sainte Gertrude, Notre-Dame du Sacré Cœur, Saint Antoine et la communauté de l’église Saint Jean Berchmans de la Communauté Jésuite de Saint-Michel. Les membres de l’équipe, qui portera ce nouveau défi pour les deux ans à venir, sont repris sur la photo. Merci à Anne de Laminne ; Sœur Françoise Coppieters, ra ; Vanessa Gaiatto qui ont cheminé avec l’équipe précédente ! Après une réunion d’évaluation le 1er juin dernier en présence des équipes pastorales des trois paroisses et du Préfet de l’église St Jean Berchmans, le projet «s’élargit» : outre une entraide dans la formation chrétienne – souvenons-nous du cycle de quatre soirées qui a eu lieu durant l’année de la foi – et à travers une meilleure communication (site web d’Unité pastorale et sites paroissiaux, journal Dimanche…) – avec aussi l’éclosion du «Paraboles» – il y aura le nouveau «champ» des «jeunes».

Christian WIJNANTS, curé de St Antoine et NDSC, 0475 582 610 rue de Tervaete, 24 christian.wijnants@gmail.com Amilcar FERRO, mxy, curé de Ste Gertrude et responsable de la pastorale hispanophone 0478 348 848 rue Ste Gertrude, 17 amilcarouzal@yahoo.fr Denis JOASSART, s.j., Préfet de St Jean Berchmans. 02 739 33 65 Bld St Michel, 24 denis_joassart@yahoo.fr Johan DOBBELAERE, pasteur des néerlandophones, 02 772 91 32 ou 0477 777 927, Henri Vandermaelenstr., 25-1150 Br. dobbelaere.johan@gmail.com

SITES WEB www.upetterbeek.be www.ndsc.be www.saintegertrude.be/spip www.saintantoine-et.be www.eglisecsm.org

SECRÉTARIATS NDSC, rue de Pervyse, 17 - 02 733 83 29 Lu au Ve, de 8 h 30 à 12 h - ndscbxl@gmail.com St ANTOINE, Pl. St Antoine, 60 - 02 647 74 46 Me de 9 h 30 à 12 h - sp@saintantoine-et.be Ste GERTRUDE, rue Col. Van Gele, 61- 02 733 28 80 Lu, Me et Ve de 9 h à 11 h psaintegertrude@gmail.com

19910 - Bruxelles - N04 - 01-2014.indd 9

Robert Laskowiecki

CONTACTS DES 4 CLOCHERS

Membres de l’équipe d’Unité pastorale 11-2013

Voici ce que nous avons dit dans ces trois «champs» Dossier Jeunesse : qui ? quoi ? comment ? définir qui est jeune : est-ce une question d’âge uniquement ? On peut être jeune dans la foi (nouveaux baptisés), jeunes dans la paroisse… il y a la catéchèse, les jeunes foyers, les ados, etc. Insistance sur le fait que l’UP ne peut pas rester centrée sur les générations «d’après jeunesse», si nous voulons un avenir. Dossier Formations : tous publics de préférence, sans exclure différents niveaux de formation, selon les besoins et les attentes. Formations «outils» pour les tâches, formations spirituelles pour avancer dans la foi. S’octroyer des moments de formation, le «luxe», c’est-à-dire des moments qui «ne servent à rien» dans l’immédiat mais vont nous nourrir pour plus tard, luxe nécessaire. Ne pas rester dans la facilité des outils terre à terre. Dossier communication : transmettre ce qui est beau et bon, ce qui se fait dans les autres lieux. Intégrer à la communication le «réflexe» : ce qui nous concerne, concerne aussi les autres, et réciproquement. Dans chacun des trois domaines, une réunion/forum sera organisée avec celles et ceux qui sont concernés par le dossier : ce qui ouvrirait le débat et occasionnerait un partage plus large.

13/12/2013 14:48:55


UNITÉ PASTORALE COTEAUX

LA VIE, C’TOF ! 01/2014 ~ P. 10

GROUPE AFRICAIN DE L’UNITE PASTORALE «Prendre soin de nos anciens» Donner l’attention et l’aide nécessaire à nos familiers âgés dans le cadre de nos foyers. La présence des anciens dans nos foyers est réellement une grâce, malgré les multiples questions que cela nous pose, par rapport à l’espace viable, les soins particuliers, l’intimité, et les questions journalières qui se posent dans une vie de famille. Ce questionnement prend une urgence plus grande encore pour la famille africaine, disposant parfois d’un espace habitable plus réduit, de la cohabitation parfois de plusieurs générations de la famille, et d’une vénération particulière des parents qui évoque un respect de leur sagesse et expérience de vie. C’est la raison pour laquelle le groupe africain de l’Unité «Les Coteaux» a proposé à toute notre communauté pastorale une rencontre sur le thème : «Prendre soin de nos anciens». Une équipe de sages, composée du Docteur spécialiste Vanhalewyn, de Maman Irène Likongo, infirmière en gériatrie, et une équipe qui nous avait accompagnés dans la préparation de la rencontre de la Mutuelle Chrétienne (le responsable de Bruxelles de : «Aide et soins à domicile», et une assistante sociale de la Mutuelle) nous a fait partager leur connaissance et l’expérience par rapport à notre questionnement. Au fur et à mesure de leur partage, ce samedi 16 Novembre, nous nous sommes sentis vraiment compris dans nos questions et après leur introduction, les questions et les témoignages nous ont vraiment donné beaucoup de confiance dans leur approche très axée sur le respect des personnes âgées et la sagesse pour bien gérer les multiples questions inhérentes à ce devoir et ce service que nous prenons. Nous nous sommes sentis encouragés dans notre amour attentif aux besoins de ces personnes. Le Docteur cardiologue J.Rene M’Bujamba, de passage dans sa famille, nous a aidés dans un échange fraternel en conclusion de notre rencontre. La question du transfert des âgés vers l’hôpital quand c’est nécessaire et urgent et la décision pénible de les confier et les pla-

19910 - Bruxelles - N04 - 01-2014.indd 10

Pastorale italienne

Que se passe-t-il dans notre Unité pastorale «Les Coteaux» ?

Notre-Dame rue Philomène. cer finalement dans une institution appropriée pouvaient être débattues aussi avec beaucoup de délicatesse, conscients des difficultés qui se présentent à ce moment. Nous nous sommes rendu compte, avec plus de délicatesse, que nos anciens africains sont bien souvent désorientés dans ces maisons de soin et qu’une attention très personnelle est nécessaire pour bien les accompagner. Notre rencontre s’est conclue autour d’une tasse de café, confirmant la solidarité vécu durant cet après-midi. Nous nous sommes rappelés le proverbe qui dit : Que pourrais-je faire sans les autres ? À mon arrivée ici, j’étais entre des mains accueillantes. Quand je partirai, serai-je encore entre des mains si délicates ? I Le Groupe Africain «Les Coteaux» LES ITALIENS DANS L’UNITE PASTORALE «LES COTEAUX» La comunità italiana cambia casa Face aux changements que nos quartiers de Saint-Josse-ten-Noode et de Schaerbeek et de sa population, notre unité pastorale se prépare à changer : gardons en tout cas confiance. L’Equipe d’unité pastorale a proposé que l’on regroupe les forces de la communauté italienne et de l’assemblée de Ste-Marie. Nous l’avons expérimenté pendant un an avec satisfaction générale. C’est pas le cas d’abandonner l’eglise symbolique de Ste-Marie et n’est pas question non plus de

laisser périr la présence italienne dans nos quartiers. Ce qui est proposé c’est d’articuler davantage les cultures et les manières de célébrer pour former un ensemble plus dynamique et davantage présent dans nos quartiers. CHEZ LES RELIGIEUSES DU SACRÉ-COEUR PAROISSE STE MARIE- SCHAERBEEK BRUXELLES Venez fêter avec nous le 90e anniversaire de l’entrée au ciel de Sr Josefa MENENDEZ rscj Messagère de l’amour miséricordieux de Jésus, née à Madrid et décédée à Poitiers le 29 décembre 1923, à 33 ans, dans sa 4e année de vie religieuse. Le Message reçu est répandu sous le titre : «Un Appel à l’amour» Programme du samedi 28 décembre 2013 16 h : Accueil 16.30 h : Méditation : «Réparation-amour-confiance» : Abbé Jean Simonart 17.30 h : Adoration eucharistique suivie de l’eucharistie Adresse : Religieuses du Sacré-Cœur 31 rue de l’Abondance B 1210 Bruxelles Site du Message de Jésus : www.œuvre-du-sacre-cœur.be Merci d’appeler pour vous inscrire Tél. 02 225 83 60 - 04 85 98 96 24

13/12/2013 14:48:57


UNITÉ PASTORALE COTEAUX

LA VIE, C’TOF ! 01/2014 ~ P. 11

Le dimanche 5 janvier 2014 En l’enfant Jésus c’est Dieu lui-même qui vient nous visiter. Lumière dans nos vies ! Lumière pour la terre ! Ferment d’amour au cœur de l’humanité ! Eucharistie à 11 h Lieu : église Royale Sainte-Marie place de la Reine Repas à 12 h 15 Nous pourrons y goûter des spécialités des différents pays. Lieu : Salle de l’institut Ste-Marie / La SAGESSE Chaussée de Haecht, 164 à Schaerbeek ANIMATION - AMBIANCE ! Ticket repas PAF : 6 € Un ticket gratuit pour celui qui porte un plat traditionnel pour 6 personnes Ou pour les jeunes en dessous de 1m20 Merci de le signaler à un responsable de votre paroisse lors de l’inscription. Ce dimanche 5 janvier il n’y aura pas de messe du dimanche dans les autres églises de l’unité pastorale. «LA FÊTE DE L’ÉPIPHANIE AUX NATIONS» La fête de l’Epiphanie (mot grec qui signifie «la révélation») fait allusion au récit de Luc dans son évangile (2, 1-20) a l’annonce de la naissance de Jésus parmi nous. L’ange du Seigneur disait aux bergers qui gardaient tour à tour leur troupeau dans la nuit : «Rassurez-vous, car voici que je vous annonce une grande joie, qui sera celle de tout le peuple, aujourd’hui dans la cité de David un Sauveur vous est né, qui est le Christ Seigneur». Et un chant de joie éclatait : «Gloire a Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime». Dans notre liturgie nous avons établi plusieurs fêtes pour bien savourer la joie de cette révélation, nous en avons bien besoin pour découvrir toute la profondeur de ce qui nous est révélé par la bonté de notre Dieu. Parce que la profondeur de cette révélation de ce grand mystère de l’incarnation, que Dieu nous a donné son Fils, en Le faisant naitre dans notre chair d’homme, cela se découvre pour nous par étape comme un grand cadeau bien emballé que nous ouvrons lentement, pièce par pièce. D’abord c’est le petit peuple d’Israël qui découvre cette joie ce sont les exclus, les plus pauvres, ceux qui vivent sur les bords de la société, ce sont les bergers, illettrés, pas bien propres, sales, qui vivent en dehors de la cité, les bergers.

19910 - Bruxelles - N04 - 01-2014.indd 11

Leonora Altschuler Ghisellini

Fête de l’Épiphanie aux nations

Épiphanie 2013 procession d’offrandes. L’évangéliste Matthieu voit déjà la réalisation de la révélation, de l’épiphanie, à tout le monde, «aux nations». Voici que des mages venus d’Orient se présentèrent à Jérusalem et demandèrent «Où est le roi des Juifs… nous sommes venus lui rendre hommage». Après avoir redécouvert la lumière qui les guidait, l’astre qui brillait dans la nuit, «Ils entrèrent, ils virent l’enfant avec Marie sa mère, et, tombant à genoux, se prosternèrent devant lui ; puis ils ouvrirent leurs cassettes…» Puis c’est le tour à ceux qui désirent ardemment connaître plus profondément la promesse de Yahvé de recevoir une compréhension plus profonde de ce que Dieu nous révèle. Ce sont ceux qui se sont rassemblés autour de Jean Baptiste (une voix qui crie dans le désert) – le prophète envoyé pour préparer la révélation du Fils de Dieu. Ils entendent cette révélation bouleversante «Tu es mon Fils bien-aimé ; tu as toute ma faveur». Vient alors dans l’Évangile de Jean la quatrième «révélation» (épiphanie) de Jésus, les noces à Cana. Apres le signe du changement de l’eau en vin l’évangéliste Jean conclut : «Tel fut le premier des signes de Jésus. Il manifesta sa gloire et ses disciples crurent en lui».

Les Églises d’Orient célèbrent en un seul jour les quatre «révélations - épiphanies» que nous venons de découvrir : l’épiphanie aux bergers, celle aux mages venus d’Orient, la révélation aux élèves de Jean Baptiste lors du Baptême au Jourdain, et celle des noces de Cana. Nous, Église Latine, nous avons éparpillé ces quatre épiphanies sur plusieurs célébrations de Dimanches. Depuis l’an dernier nous avons voulu nous aussi revivre l’unité de cette révélationEpiphanie que le temps de Nœl nous présente en élargissant la fête de l’Epiphanie comme une fête de l’Epiphanie aux Nations en invitant, et en la célébrant avec toutes les différentes communautés de notre unité «Les Coteaux». «La joie de l’Évangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus» : c’est par ces mots que s’ouvre l’exhortation apostolique Evangelii Gaudium que le pape François nous a offert en ces jours et dans laquelle il développe le thème de l’annonce de l’Évangile dans le monde actuel. Unissons-nous aussi dans cette joie, et chantons : «Gloire a Dieu» ! Oui nous reconnaissons «Celui qui vient au nom du Seigneur».

13/12/2013 14:49:00


LA VIE, C’TOF ! 01/2014 ~ P. 12

VICARIAT DE BRUXELLES Retrouvez l’agenda du vicariat sur www.catho-bruxelles.be et l’information en continu sur www.InfoCatho.be

Ces nouveaux Prémontrés de l’abbaye de la Cambre Depuis le 20 octobre dernier, l’abbaye de la Cambre à Bruxelles est devenue le nouveau prieuré de trois chanoines prémontrés. Appelés aussi les Norbertins, ils ont été invités par l’Église catholique de Bruxelles pour renforcer l’Unité pastorale Sainte-Croix à Ixelles.

La Cambre : monastère et paroisse «La Cambre a été pendant six cents ans un monastère et depuis une centaine d’années, c’est devenu une paroisse. L’idée de Monseigneur Kockerols, évêque auxiliaire de Malines-Bruxelles, était d’appeler des personnes qui réconcilient ou qui réunifient l’aspect monastique et l’aspect paroissial», raconte frère Hugues. Monseigneur Jean Kockerols a ainsi fait appel aux chanoines réguliers. «Nous avons une organisation qui relève du type monastique, mais nous avons en même temps une activité sacerdotale, ministérielle en parallèle. Nous menons une vie de prière dans l’église, nous y célébrons l’eucharistie et l’office et, en harmonie avec cela, nous prenons soin des tâches pastorales qui nous sont confiées dans l’Unité pastorale de la Sainte-Croix», poursuit-il.

Au service de l’Église et des personnes S’intégrer dans une nouvelle paroisse est pratique courante chez les chanoines réguliers. Ils sont en effet souvent appelés à venir en aide aux pastorales locales et à assurer les ministères presbytéraux. Leur

mission est donc autant tournée vers l’intérieur, leur communauté, que vers l’extérieur. «Les Prémontrés, en tant que chanoines réguliers, ont toujours été liés aux villes, aux sanctuaires, aux collégiales. Aux endroits où passaient les gens, rappelle frère Hugues. On a une mission d’éducation au sens où on remet dans les mains du peuple de Dieu le trésor que l’Église lui donne pour avancer vers le Christ. Et tous les prêtres le font, nous ne sommes pas les seuls. Récemment, par exemple, aux vêpres, nous étions une grosse vingtaine de personnes dont certaines étaient vraiment émerveillées de redécouvrir la prière de l’Église, la prière des vêpres. C’est quelque chose qui est malheureusement ignoré de beaucoup de chrétiens.»

Une communauté à trois Originaires de l’abbaye de Leffe, les frères Hugues et Tanguy ainsi que le père Rupert (du prieuré Chelmsford en Angleterre) forment à eux trois une petite communauté qui viendra renforcer l’actuelle Unité pastorale Sainte-Croix. Leur arrivée vient également renforcer la paroisse Notre-Dame de la Cambre. «Moi, à Leffe, je n’étais pas impliqué en paroisse. J’ai vécu pendant trente et un ans la vie canoniale à l’intérieur du monastère où j’exerçais toute une série de tâches nécessaires à la vie interne du monastère. Je vois ce changement comme un appel de Dieu, qui choisit ceux qu’Il veut et les envoie où Il veut aussi. Au sein d’une vie religieuse, on vit dans l’obéissance. Une obéissance dans le sens d’un appel qu’on reçoit, qu’on laisse mûrir et auquel on essaie de répondre avec tout son cœur tout simplement», confie le prieur. Les trois prémontrés sont installés à l’abbaye depuis le 20 octobre dernier. Frère Hugues nous révèle ses premières impressions. «C’est très désarçonnant car nous sommes trois. C’est vraiment le strict mini-

DR

Petit retour dans le passé. En 1211, Norbert de Xanten fondait à Prémontré (Picardie) une communauté de chanoines réguliers, fidèles à la règle de saint Augustin. À la manière de saint François d’Assise, Norbert s’était dépouillé «de tout pour pouvoir annoncer l’Évangile. Il est allé voir le pape qui résidait à Saint-Gilles du Gard à l’époque et il a reçu, à ce moment-là, la permission de prêcher partout», explique frère Hugues, nouveau prieur de la Cambre. Depuis, les communautés prémontrés se sont multipliées partout en Europe. En Flandre, elles sont plus nombreuses qu’en Wallonie. À Bruxelles, c’est en l’abbaye de la Cambre que l’Ordre vient d’établir un nouveau prieuré.

Frères Hugues. mum pour former une communauté. À trois, nous avons toutes les tâches domestiques de la maison à assumer et la maison n’est pas petite ! Il faut s’occuper du nettoyage et des repas, ce qui prend du temps. Je crois surtout qu’on a beaucoup de bonheur d’être ici. C’est un cadre merveilleux pour prier. On sent que la prière des moniales qui ont vécu à la Cambre imprègne les murs. Nous sommes heureux parce que beaucoup de gens sont touchés par cette prière et se mettent à venir et à participer à l’office. C’est un petit nombre qui semble croître pour le moment. C’est beaucoup de joie de pouvoir servir le peuple de Dieu.» I Sophie TIMMERMANS

Médias Catholiques Belges Francophones (mcbf.be) – CCMC asbl – Chaussée de Bruxelles, 67/2 à 1300 Wavre – tel : +32 (0) 10/235 900 – info@mcbf.be Administrateur délégué : Luc Tielemans, diacre – Directeur adjoint : Cyril Becquart - Directeur de la rédaction : Jean-Jacques Durré – Responsable de l’information : Thierry Graulich – Secrétaire de rédaction : Matthieu Hargot – Accompagnement des paroisses : Anne-Françoise de Beaudrap et Thierry Graulich Les contenus rédactionnels et les images fournis par les paroisses et les Unités Pastorales sont publiés sous leur entière responsabilité. Fil info : redaction@mcbf.be – L’actualité en continu : www.InfoCatho.be En coréalisation avec Bayard Service Edition – Parc d’activité du Moulin, allée Hélène Boucher BP60090 – 59874 Wambrechies CEDEX

19901 - Bordeaux.indd 6 19910 - Bruxelles N04 - 01-2014.indd 12 Ours.indt 1

12/12/2013 09:29:08 13/12/2013 10:05:17 14:49:06 09/10/2013

La vie c'tof janvier 2014