Page 1

19911-A

N°09 Juin 2014 SUPPLÉMENT AU JOURNAL D I M A N C H E AGRÉGATION

0 3 4

LE CAHIER PAROISSIAL DU DOYENNÉ DE BRUXELLES NORD-EST Unités pastorales Grain de Sénevé, de la Woluwe, Stockel-aux-Champs et Wezembeek L’étonnement de la Rés urrection se vit jusqu’à la Pentecôte ! François Lagasse de Loc ht

Bw.catho.be

P 3 0 5

NO :

BONNES NOUVELLES

UNE ÉGLISE AUX MULTIPLES COULEURS GRÂCE À L’ESPRIT SAINT 19911 - Bruxelles - N09 - 06-2014.indd 1

09/05/2014 09:30:51


DOYENNÉ BRUXELLES EST

À L’AGENDA DE BRUXELLES Du jeudi 22 (soir) au dimanche 25 mai (soir), pèlerinage «chemin d’Assise» (2e tronçon) : 3e week-end de préparation avec Béatrice Petit et Paule Berghmans scm au Centre Spirituel ND de la Justice, Av. Pré-au-Bois 9, 1640 Rhode-St-Genèse. Infos et inscriptions : 02/358 24 60 info@ndjrhode.be - www.ndjrhode.be. Jeudi 22 mai à 18 h, vêpres suivies de la messe et à 19 h, conférence/contemplation sur le thème «Les pauvres ont une place de choix dans le cœur de Dieu» avec le P. Edouard Herr sj, professeur à l’IET aux Fraternités monastiques de Jérusalem, Église Saint-Gilles, Parvis Saint-Gilles à 1060 Bruxelles. Vendredi 23 mai de 10 h à 12 h, «matinée Net Forg God» avec la Communauté du chemin Neuf, Av. Charles Schaller 23 à Auderghem. Infos : 0472/67 43 64 - info@chemin-neuf.be www.chemin-neuf.be - www.netforgod.tv. Samedi 24 mai à 20 h, concert «Bach Family» de Mendelssohn par la Chorale Royale Protestante de Bruxelles à l’église du Musée, chapelle Royale, Place du Musée à 1000 Bruxelles. PAF : 15€ en pré-vente avant le 20 mai. Infos et réservations : 02/332 06 66 - info@crpb.be www.crpb.be. Jeudi 5 juin à 18 h, vêpres suivies de la messe et à 19 h, conférence/contemplation sur le thème «La beauté des personnes âgées : une bibliothèque de sagesse» avec le docteur Marie Frings, spécialisée en soins palliatifs et en éthique clinique aux Fraternités monastiques de Jérusalem, Église Saint-Gilles, Parvis Saint-Gilles à 1060 Bruxelles. Jeudi 5 juin de 20 h 30 à 21 h 30, cours du soir consacré au sacrement de l’eucharistie. Thème : «L’adoration eucharistique», par le Père Pierre Gervais, sj à l’IET, Aud. 2e ét., Bd St-Michel 24, 1040 Bruxelles. Infos : www.iet.be ou 02/739 34 51. Samedi 7 juin à 20 h, veillée de Pentecôte «Naître et renaître de l’eau et de l’Esprit» à la cathédrale des Sts-Michel et Gudule à Bruxelles. Invitation à toutes les communautés de Bruxelles. Infos : Eric Vancraeynest au 02/533 29 13. Du samedi 21 (10 h) au jeudi 26 juin (15 h), !Nouveauté ! 6 jours à la carte «Le jardin est ouvert, la forêt enchante» pour nos aînés et personnelles seules avec Paule Berghmans scm et une équipe au Centre Spirituel ND de la Justice, Av. pré-au-Bois 9, 1640 Rhode-St-Genèse. Infos : 02/358 24 60 - in-fo@ndjrhode.be www.ndjrhode.be.

19911 - Bruxelles - N09 - 06-2014.indd 2

BONNES NOUVELLES -

06/2014 ~ P. 2

Redéploiement de la pastorale néerlandophone à Bruxelles Fin avril était distribuée dans les communautés paroissiales néerlandophones de Bruxelles la lettre pastorale de Monseigneur Jean Kockerols : Kerk in de stad getuigt van hoop. Een nieuwe configuratie voor de Nederlandstalige pastoraal in Brussel. La lettre pastorale s’articule autour d’une invitation du Christ : celle d’être une Église sel de la terre et lumière du monde (Mt 5,13-16). Monseigneur Jean Kockerols, évêque auxiliaire pour Bruxelles, et son adjoint le chanoine Tony Frison ont traduit cette intuition en un double mouvement : – Pour être lumière du monde, les communautés devenues parfois très modeste, sont appelées à regrouper leurs forces. Ceci, autour d’une dizaine d’églises communautaires, dans lesquelles se vivront les principales célébrations liturgiques, seront organisés la catéchèse et les grands temps et rassemblements ecclésiaux, etc. C’est aussi à partir de celles-ci qu’une attention particulière sera réservée à l’exercice de la diaconie. Ces gemeenschapskerken deviendront peu à peu les lieux prioritaires de la pastorale néerlandophone à Bruxelles, et représenteront les poumons principaux des différentes Unités pastorales. – À côté de ces églises appelées à rayonner et à attirer, l’Église a besoin de nombreux lieux et d’activités plus modestes, qui se déroulent dans les quartiers et les «périphéries». Groupes de prière, communautés religieuses, services d’accueil, visiteurs de malades, mouvements de jeunes etc. Ils sont, chacun à sa manière, sel de la terre, destiné à enrichir le terrain quotidien, et signe de l’Église dans toute sa diversité. Les pasteurs et leurs équipes sont appelés à encourager ces initiatives et à les accompagner. Plusieurs églises «du seuil» garderont par ailleurs leur dimension spécifique et une célébration en néerlandais. Ces églises, de par leur implantation, sont des lieux de passage et invitent bien au-delà du quartier dans lequel elles sont implantées. On pense à la cathédrale, la basilique du Sacré Cœur ou encore la grotte de Lourdes à Jette. En identifiant tant des églises pôles de rassemblement que des lieux de proximité ouverts sur la ville, l’Église catholique à Bruxelles souhaite offrir un second souffle à la pastorale néerlandophone. En poursuivant le chantier des Unités pastorales ouvert par Monseigneur De Kesel, Monseigneur Jean Kockerols espère répondre aux besoins actuels de ces communautés vivantes, mais souvent très dispersées. C’est aussi un moyen de les appeler à répondre au mieux à la vocation et la mission de l’Église dans la ville en témoignant de l’espérance chrétienne. À partir de septembre, ce nouveau projet sera mis en œuvre. Le Vicariat accueillera les réactions ou questions sur le sujet via katholieke.kerk.brussel@skynet.be, ainsi que lors de la rentrée pastorale néerlandophone du 07/09 à 16 h, en l’église Notre-Dame du Finistère.

09/05/2014 09:30:56


H O RAI RE D ES M ESSES D A NS NOTR E UN I T É PA STO R A LE LUNDI 8 h 45 : Notre-Dame des grâces* 11 h : Notre-Dame de la Vallée 18 h : St François MARDI 8 h 30 : Ste Famille* 11 h : Notre-Dame de la Vallée 18 h : St François 18 h 30 : Notre-Dame des grâces* MERCREDI 8 h 45 : Notre-Dame des grâces* 11 h : Notre-Dame de la Vallée 18 h : St François & St Lambert* JEUDI 8 h 30 : Ste Famille* 11 h : St Pierre* & Notre-Dame de la Vallée 18 h : St François 18 h 30 : Notre-Dame des grâces* VENDREDI 8 h 45 : Notre-Dame des grâces* 11 h : Notre-Dame de la Vallée 18 h : St François SAMEDI 11 h : Notre-Dame de la Vallée 17 h 30 : St François 18 h : Ste Famille & Notre-Dame des grâces 18 h : Fraternité des Douze Apôtres (Rite oriental) DIMANCHE 8 h 30 : Notre-Dame des grâces 9 h 30 : Ste Famille 11 h : St Lambert, St Pierre & Notre-Dame des grâces *Sauf en juillet & août ADRE S S ES D ES LI EUX D E C U LTE Église Notre-Dame des grâces : Av. du Chant d’Oiseau 2, 1150 Bruxelles Église de la Ste-Famille : Place de la Ste-Famille, 1200 Bruxelles Église St-Lambert : Place du Sacré-Cœur, 1200 Bruxelles Église St-Pierre : Parvis St Pierre, 1150 Bruxelles Chapelle St-François : Avenue du Père Damien 31, 1150 Bruxelles Fraternité des 12 Apôtres : Rue Eggerickx 16, 1150 Bruxelles Chapelle Notre-Dame de la Vallée : Woluwe Shopping Center N O U S C O N TA C T ER PRÊTRES CORESPONSABLES Benjamin KABONGO (responsable de l’UPW) - 0478 33 61 39 Giovanni Battista BETTONI - 0475 48 04 33 Christian BUFFONI - 02 761 42 54 Ivan COLSOUL - 0474 21 19 85 Istvan HAVAS - 0487 61 40 63 Ildephonse NDIMINA - 0477 69 34 11 DIACRE Benoît NYSSEN - 02 771 40 95 ANIMATRICE PASTORALE Claire BUXIN - 0474 89 04 45

BONNES NOUVELLES -

06/2014 ~ P. 3

Pentecôte : viens Esprit saint !

DR

UNITÉ PASTORALE DE LA WOLUWE

Le mois dernier, nous vous partagions ce qui se vivait chez nous durant le temps des communions et des confirmations. En ce début juin, nous allons célébrer la Pentecôte, qui est la grande fête de l’Esprit saint, présent dans la vie de tous les croyants. Demandons-lui de nous guider et de nous éclairer ! Esprit saint, Esprit de Dieu, viens vivre en nous ! Fais de nous des êtres de lumière ! Esprit d’amour, Donne-nous d’aller vers nos frères avec empathie et bienveillance. Donne-nous de voir en chacun le trésor que tu as déposé. Esprit de Force, Donne-nous d’aller de l’avant malgré les difficultés. Donne-nous la certitude que nous sommes infiniment aimés. Esprit de paix, Donne-nous de demander pardon avec simplicité. Donne-nous de pardonner, de nous laisser guérir et apaiser. Esprit de Liberté, Donne-nous l’audace d’être différents. Donne-nous d’aller vers nos rêves. Esprit de Fidélité, Donne-nous de réinventer le quotidien. Donne-nous de laver notre regard. Esprit de Notre Père, Esprit de Jésus-Christ Donne-nous de vivre joyeux et aimants, Dans la transparence de ta lumière. Joyeuse à fête de Pentecôte à tous ! I Claire Buxin

St-Lambert & Ste-Famille : 02 770 15 71 Du lundi au vendredi de 9 h à 12 h St-Pierre : 02 770 07 05 - le vendredi de 9 h 30 à 11 h 30 Notre-Dame des grâces : 02 761 42 75 Du lundi au vendredi de 9 h à 11 h 45

19911 - Bruxelles - N09 - 06-2014.indd 3

DR

ACCU EI L ET P ER M A N EN C E

09/05/2014 09:30:57


BONNES NOUVELLES -

UNITÉ PASTORALE DE LA WOLUWE

06/2014 ~ P. 4

news.va

Il est fréquent d’entendre les médias annoncer la chute des vocations et la fin de l’Église. Pourtant, la vie de l’Église n’est guère différente des premiers temps dont nous parle le Nouveau Testament : ici, naissent des communautés nouvelles ; là, d’autres subissent violence et persécution ; ailleurs encore, certaines s’éteignent et disparaissent… «C’est le cycle de la vie» diront certains. Ce serait le cas si l’Église n’était qu’une institution seulement humaine. La fête de Pentecôte nous rappelle que l’Église est née de l’amour du Christ pour son Père et pour l’humanité, dans la communion de l’Esprit saint. Le Corps du Christ est vivant de ce Souffle du ressuscité qui reste présent et actif pour ses disciples. La première phrase que leur dit Jésus ressuscité est : «La paix soit avec vous» et «Recevez l’Esprit saint !» C’est une demande insistante de Jésus, car sans cet accueil de l’Esprit, le don de Dieu, notre vie de baptisés va se dessécher et notre foi devient vite hérétique. Nous devenons Temple de l’Esprit par la foi et ainsi Dieu est toujours avec nous. Notre société occidentale pousse à l’individualisme, sous couvert de liberté, mais c’est pour mieux diviser. Se laisser habiter par l’Esprit, c’est rassembler pour servir. Le pape François en a surpris beaucoup. Il ne fait pourtant que ce que le Christ nous demande : «Recevez l’Esprit saint !» Depuis le début de son pontificat, il invite les catholiques à revenir à la foi au Christ ressuscité et à laisser la vie éternelle se mêler déjà à notre vie mortelle. La manière de témoigner et d’annoncer la bonne Nouvelle du salut en Christ évolue,

19911 - Bruxelles - N09 - 06-2014.indd 4

mcbf.be

Recevez l’Esprit saint !

mais tout Chrétien doit apporter sa part à ce témoignage. L’Esprit est répandu sur chacun des disciples ; tous furent remplis du feu nouveau de l’Esprit. Le pape François le dit dans son exhortation La joie de l’Évangile (n° 11) : «Dans sa venue, le Christ a porté avec lui toute nouveauté. Il peut toujours, avec sa nouveauté, renouveler

notre vie et notre communauté, et même si la proposition chrétienne traverse des périodes d’obscurité, elle ne vieillit jamais.» Et n°12 : «Jésus est le premier et le plus grand évangélisateur ; la primauté reste toujours à Dieu qui nous a appelés à collaborer avec Lui et nous stimule par la force de son Esprit.» Le pape rejoint là la grande et véritable Tradition de l’Église, ainsi que le disait le métropolite Ignace de Lattaquié : «L’Esprit saint est le Souffle vital de l’Église : sans l’Esprit ; Dieu est loin ; le Christ reste dans le passé ; l’Évangile est lettre morte ; l’Église une simple organisation ;l’autorité une domination ; la mission une propagande ; le culte une évocation et l’agir une morale d’esclave. Mais dans l’Esprit saint, le Christ ressuscité est là ; l’Évangile est puissance de vie ; l’Église signifie la communion trinitaire ; l’autorité est un service libérateur ; la mission est une Pentecôte ; la liturgie mémorial et anticipation ; l’agir humain est déifié.» Je vous souhaite, dans cette fête de lumière, ce que les disciples ont reçu ce jour-là : ils ont accueilli l’Esprit, à la demande du Seigneur ; ils furent remplis de joie ; ils avaient du souffle pour aimer et pardonner ; ils sont sortis de leur peur pour témoigner ! I Ivan Colsoul

09/05/2014 09:31:09


UNITÉ PASTORALE DE LA WOLUWE

Une lumière à redécouvrir Il est urgent de récupérer le caractère particulier de lumière de la foi parce que, lorsque sa flamme s’éteint, toutes les autres lumières finissent par perdre leur vigueur. La lumière de la foi possède un caractère singulier, étant capable d’éclairer toute l’existence de l’homme. Pour qu’une lumière soit aussi puissante, elle ne peut provenir de nous-mêmes, elle doit venir d’une source plus originaire, elle doit venir, en définitive, de Dieu. La foi naît de la rencontre avec le Dieu vivant, qui nous appelle et nous révèle son amour, un amour qui nous précède et sur lequel nous pouvons nous appuyer pour être solides et construire notre vie. Transformés par cet amour nous recevons des yeux nouveaux, nous faisons l’expérience qu’en lui se trouve une grande promesse de plénitude et le regard de l’avenir s’ouvre à nous. La foi que nous recevons de Dieu comme un don surnaturel, apparaît comme une lumière pour la route, qui oriente notre marche dans le temps. Elle procède du passé, elle est la lumière d’une mémoire de fondation, celle de la vie de Jésus, où s’est manifesté son amour pleinement fiable, capable de vaincre la mort. En même temps, puisque le Christ est ressuscité et nous attire au-delà de la mort, la foi est lumière qui vient de l’avenir, qui entrouvre devant nous de grands horizons et nous conduit au-delà de notre «moi» isolé vers l’ampleur de la communion. Nous comprenons alors que la foi n’habite pas dans l’obscurité ; mais qu’elle est une lumière pour nos ténèbres. I Pape François, le 29 juin 2013

BONNES NOUVELLES -

06/2014 ~ P. 5

A G EN D A D U MO IS D E JU IN

Jeudi 29 mai : fête de l’Ascension Messes en paroisse aux horaires habituels : À 8 h 30 à Notre-Dame des grâces À 9 h 30 à la Ste-Famille À 11 h à St-Lambert, St-Pierre À 11 h à Notre-Dame des grâces Dimanche 1er juin à 11 h à St-Pierre : messe des enfants célébrée par le Père Ildephonse et suivie d’un temps convivial pour tous. Dernière messe de cette année scolaire. Rendez-vous le dimanche 7 septembre. Mardi 3 juin à 20 h à St-Pierre : Veillée d’adoration suivie du sacrement de la Réconciliation. Ces veillées ont lieu tous les 15 jours, alternativement à St-Pierre (1er mardi) et à St-Lambert (3e vendredi). Pas de veillée pendant les vacances d’été. Rendez-vous le mardi 2 septembre. Contact : Gaëtan Delvaux de Fenffe et Martin Brochier. Samedi 7 juin à 14 h 30 à la Salle Malou Senior Messe pour les Seniors. Dimanche 8 juin à 11 h à St-Pierre : fête de la Pentecôte. Pas de messe ailleurs ce matin. Fête des Pères. Vendredi 20 juin à 20 h à St-Lambert : Veillée d’adoration. Ces veillées ont lieu tous les 15 jours, alternativement à St-Pierre (1er mardi du mois) et à St-Lambert (3e vendredi du mois). Pas de veillée pendant les vacances d’été. Rendez-vous le vendredi 19 septembre. Contact : Gaëtan Delvaux de Fenffe et Martin Brochier. RENCONTRES AMICALES : Esprit de Pentecôte… C’est sous le signe et l’influence de l’Esprit que se termine cette année académique et c’est tout imprégnés de la force qu’il nous procure que nous aurons le plaisir de vous accueillir pour notre prochaine Rencontre amicale, qui aura lieu le mardi 10 juin 2014 au 11 rue Jacques Hoton à partir de 14 h 30. Attention, cette rencontre aura lieu un mardi car le lundi de Pentecôte est un jour férié. Cette rencontre sera la dernière avant la période des vacances. Nous reprendrons contact avec vous en septembre. Soyez toutes et tous les bienvenus. I Père Istvan Havas et l’équipe des volontaires.

DR

Pour vos besoins de covoiturage ou tout autre renseignement : Isabelle : Tél. 02/770 76 46, Françoise : Tél. 0478/50 37 94, Marie : Tél. 02/771 63 75

19911 - Bruxelles - N09 - 06-2014.indd 5

09/05/2014 09:31:13


BONNES NOUVELLES -

UNITÉ PASTORALE DE STOCKEL-AUX-CHAMPS

Retraite aux Fraternités du Bon Pasteur Chaque année, au début du Carême, l’Unité pastorale organisait un temps fort de récollection pour les paroisses de Stockel-au-Bois d’abord, de Stockel-aux-Champs aujourd’hui. Cette année, les paroisses de l’Unité pastorale ont voulu proposer une nouvelle initiative : non plus une journée de récollection mais trois jours de retraite durant le Triduum Pascal. C’est ainsi que du jeudi-Saint au samedi-Saint, les paroissiens ont été invités à se retrouver aux Fraternités du Bon Pasteur pour trois jours de retraite animés par le père André Fossion, sj, théologien. Dans son introduction, l’abbé Philippe Mawet a voulu mettre l’accent sur les dimensions de formation, de prière et de communauté de cette démarche spirituelle. Aujourd’hui, beaucoup de chrétiens se retrouvent dans des monastères pour vivre intensément ces jours «saints». Proposer une expérience semblable en paroisse a donc germé parmi les responsables de Stockel-aux-Champs, et ce fut donc cette retraite qui a été vécue aux Fraternités du Bon Pasteur. Cent-dix paroissiens ont répondu à cette invitation. C’est le signe de l’attente spirituelle qui anime le cœur des croyants,. Les exposés du père Fossion auront permis de mettre la foi en débat et d’approfondir des questions qui sont au centre de la démarche chrétienne. Merci à tous les participants pour ces rencontres, à Fabienne Verhœven pour l’organisation et l’animation, au père Fossion pour la qualité de ses exposés et son écoute. Un temps fort qui creusera des sillons pour faire germer la foi sur nos terres humanité… au cœur de la Semaine Sainte ! I Ph. Mawet Article sur cette retraite dans le bulletin Cathobel du 18/4/2014. Les documents rédigés par le père Fossion seront rapidement disponibles dans les paroisses.

06/2014 ~ P. 6

I HAVE À DREAM… UNE ÉGLISE QUI RESPIRE… … PARCE QU’UNE ÉGLISE QUI A DU SOUFFLE ! Impossible de nier que la respiration est toujours signe de vie… car la vie se révèle dans le «mystère» de ce souffle invisible et, le plus souvent, silencieux. C’est ici que l’expérience de la première Pentecôte rejoint l’expérience humaine dans ce qu’elle a de plus essentiel parce que de plus vital. Au-delà des peurs qui n’engendrent que stress et suffocations, il y a le souffle de l’Esprit saint qui dit la liberté de vivre tout autant que l’audace d’entreprendre. Rejoignons donc les Apôtres et Marie réunis au Cénacle de Jérusalem au jour de la première Pentecôte. Jusqu’ici, les verrous de la peur risquaient de les enfermer dans leur désespoir où se mêlaient illusion et déception. Il a fallu la prière pour que l’Esprit provoque le grand chambardement. Car la prière a toujours une fécondité… et c’est le don de l’Esprit saint. Il vient bouleverser et transfigurer. Il vient libérer et transformer. Voici que les peureux deviennent des audacieux… et l’audace de leur foi devient l’acte de naissance de l’Église. Une fois sorti du Cénacle, Pierre - au nom des Apôtres- proclame la seule Bonne Nouvelle susceptible de décaper le cœur de l’homme de toutes les désespérances dans lesquelles il risque de sombrer : «Le Christ est ressuscité, et nous en sommes les témoins». Ce n’est pas pour rien que chacun des auditeurs présents est rejoint dans sa propre langue : au-delà et au cœur de toutes les différences, il y a l’expérience d’une communion qui dit la grande Espérance de l’homme et la grande promesse de Dieu. Je rêve d’une Église traversée par le souffle de Pentecôte : la liberté et l’unité seraient aux carrefours de tous ses projets et de toutes ses paroles. Je rêve d’une Église qui ait l’audace des premiers Apôtres : sans prosélytisme, mais avec leurs témoignages et la proclamation de la Résurrection du Christ comme seuls bagages. Je rêve d’une Église qui ait rendez-vous avec toutes les cultures : l’annonce de l’Évangile n’a rien à voir avec une pensée unique qui s’enferme dans le carcan de l’uniformité. Le dialogue avec les cultures est le terreau de toute vraie évangélisation. À la Pentecôte, le rêve devient réalité.

DR

I Abbé Philippe MAWET Responsable de l’UP Stockel-aux-Champs.

19911 - Bruxelles - N09 - 06-2014.indd 6

09/05/2014 09:31:14


BONNES NOUVELLES -

UNITÉ PASTORALE DE STOCKEL-AUX-CHAMPS

06/2014 ~ P. 7

Retraite dans la ville : «Ensemble, formons famille» Nous publions ici l’écho du 2e jour de cette belle retraite ; l’ensemble de ce reportage est publié sur le site de la paroisse Notre-Dame de stockel, incluse dans l’Unité pastorale de Stockel-aux-Champs (www.ndstockel.be), à la rubrique «Retraite paroissiale à l’approche de Pâques» : La journée des missionnaires commença par le chapelet médité devant le Saint-Sacrement à Notre-Dame de Stockel. L’occasion était donnée à la communauté «Famille Marie-Jeunesse» de présenter ses missions du jour au Cœur de Jésus par l’intercession de la Sainte vierge. La récitation particulièrement lente (où chaque mot est pesé et médité) du chapelet à Notre-Dame de Stockel toucha les participants : ils découvrirent la beauté de dire le chapelet permettant à notre âme de nous unir, certes pauvrement, au Christ, à travers cette supplication confiante avec notre «Maman du Ciel». Dans la journée, les visites dans les homes et les rencontres de quartiers furent d’autres moments de grâces. Les résidents des maisons de repos étaient émus par le témoignage si simple de ces jeunes missionnaires racontant leur vocation. Bien souvent, leurs grands-parents y avaient joué un rôle prépondérant ! Nul doute que des pensionnaires de ces maisons décideront de devenir, comme la suggérait la Bienheureuse Mère Teresa, des alter-ego de ces jeunes, un alter égo étant une personne malade ou diminuée d’une manière ou d’une autre, qui offre ses souffrances en union avec un missionnaire particulier. L’alter-ego de Mère Teresa était une dame belge souffrant d’un handicap ; Mère Teresa ne manquait de rappeler que si le Seigneur avait pu agir de la sorte à travers le pauvre outil qu’elle était, c’était grâce à l’offrande de son alter-ego. Les réunions de quartier furent également des moments de belle respiration spirituelle pour tous ceux qui y participèrent. La grande humilité et la profonde simplicité de cette communauté touchent beaucoup ceux qui ont la Joie de les rencontrer ces jours-ci. Après une belle messe célébrée à 18 h 30 et un repas communautaire, la soirée se déroulant dans l’église d’en haut fut centrée sur la Miséricorde. Il y avait beaucoup de monde pour écouter l’enseignement donné par une

19911 - Bruxelles - N09 - 06-2014.indd 7

mcbf.be

Ce samedi 9 mars 2014, la Communauté «Famille Marie-Jeunesse» est arrivée à Notre-Dame de Stockel pour ensemencer jusqu’au mardi suivant le champ de notre belle Paroisse et de notre Unité pastorale, par une «Retraite dans la ville» sur le thème : «Ensemble, formons famille !»

des sœurs de la Famille Marie-Jeunesse. Elle nous prouva l’amour infini du Père par des phrases bibliques tirées de l’Ancien Testament («Une mère pourrait-elle oublier son enfant, moi jamais je ne t’oublierai» et bien d’autres encore…) et du Nouveau Testament (Jésus qui ne condamne pas la femme qui allait être lapidée mais qui l’invite à ne plus pécher). Ces différentes citations ou récits nous emmenèrent en quelque sorte dans la parabole du Père miséricordieux (même si ce passage ne fut pas mentionné). Le zoom était dirigé vers le Père qui attendait à tout instant le retour de Son fils bien-aimé, avec cette espérance qu’un jour il reviendrait, tôt ou tard. Ces phrases bibliques ou ses récits de la vie de Jésus nous invitèrent à contempler le Père, dont l’amour nous précédait. Ainsi, nous étions appelés à dire nos péchés, même et surtout les plus inavouables, car ils allaient être reçus avec un amour infini, sans limite, qui nous libérerait. C’est en raison de l’amour insondable du Père qui nous attendait que nous pouvions dire nos péchés. Contemplant Jésus à des moments précis de sa vie, nous découvrions le Père qui nous attendait ce soir à Stockel, avec une Tendresse insoupçonnée. Saint Augus-

tin ne dit-il pas que «la mesure de l’amour est l’amour sans mesure» ? Ensuite, la communauté «Famille Marie-Jeunesse» nous proposa une saynète sous la forme d’une expression corporelle. Un jeune, qui pouvait être chacun de nous, y était relevé par le Christ et découvrait la Joie de vivre dans la lumière. Puis, il se trouva confronté aux diverses tentations de ce monde… et séduit par elles, ce qui nous renvoya au texte de l’Évangile de ce premier dimanche de Carême. À chaque fois, il tombait pour être à nouveau redressé, ressuscité par le Fils Qui le cherchait. Au bout d’une énième chute, cet humain semblait touché par la désespérance et le découragement, une des pires tentations qui guettent l’homme. Il n’avait même plus la force de lever la main vers le Christ pour qu’Il vienne le sauver. Alors, intervint un autre humain (toi, moi ?) qui rejoignit son frère en humanité pour le ramener vers Celui Qui l’attendait. Impossible de ne pas penser que cette mission de devenir «trait d’union» entre le Christ et ces personnes en désespérance, c’était celle qui nous était donnée ce soir.

09/05/2014 09:31:20


BONNES NOUVELLES -

UNITÉ PASTORALE DE STOCKEL-AUX-CHAMPS

06/2014 ~ P. 8

«Ensemble, formons famille»

DR

Par le sacrement du Pardon nous pouvons devenir à notre tour des signes de Pardon, des témoins de cette espérance que Dieu a en l’homme pour toujours. Certes, Il l’a manifesté à travers Son Fils et de manière privilégiée, en croix, quand le Christ donne Sa vie pour que nous ayons la vie. Cependant, le Père nous invitait à devenir «d’autres Christ» (chrétiens), témoins de Son amour infini Qui cherche chaque humain et prioritairement les plus fragiles et les rejetés par le monde. Quelle belle humilité de ramener à Jésus et au Père les membres de notre famille humaine, surtout ceux qui n’ont plus la force de combattre face à la dureté de la vie qui les écrase parfois. Nous ne pouvons accomplir cette mission que parce que nous regardons le Christ Qui, le premier ne cessa de chercher la brebis perdue, jusqu’à ce qu’Il la trouve. Nous Lui demandons de devenir, comme Lui doux et humbles de Cœur et de nous apprendre à devenir des transmetteurs de Sa Miséricorde pour tous nos frères et sœurs en humanité, que ce soit au travail, en famille, dans celle de l’Église ou n’importe où Il nous enverrait pendant notre pèlerinage terrestre. Nos yeux voyaient la saynète, notre âme contemplait ce mystère que nous allions vivre et cette mission qui allait nous être attribuée de devenir «transparents» de Sa Tendresse pour tous les hommes en général, pour les plus démunis parmi eux en particulier et ceux devant qui nous sommes

19911 - Bruxelles - N09 - 06-2014.indd 8

DR

Suite de l’écho de la «Retraite dans la ville» dans la paroisse Notre-Dame de stockel, incluse dans l’Unité pastorale de Stockel-aux-Champs (www.ndstockel.be)

en manque d’amour : nos ennemis qui deviennent les premières personnes vers qui nous sommes invités à «tendre la main», à travers le pardon que nous leur offrirons, afin de les relever, comme ce jeune que nous découvrions si joyeux chaque fois qu’il était relevé dans cette belle expression corporelle. Quel beau chemin de libération sur lequel le Christ nous précède et nous porte. La petite pièce se termina dans un silence profond ! Le Saint-Sacrement fut apporté,

alors que les cinq prêtres s’étaient dispersés à différents endroits de l’église. Le sacrement de la Miséricorde était donné et reçu, sans discontinuer, chacun prenant le temps de se laisser rencontrer par le Christ. L’église était dans l’obscurité, à l’exception de l’autel sur lequel scintillait le Saint-Sacrement. Au fur et à mesure que les participants avaient vécu le sacrement du Pardon, l’église s’illuminait progressivement, ainsi que cela sera vécu lors de la Vigile pascale. Certes, il n’y avait pas de cierge lors de ce lundi de la première semaine de Carême mais les visages des paroissiens étaient comme illuminés, irradiant de cette Tendresse infinie dont ils avaient été les heureux bénéficiaires, avec la mission d’en être témoins tout au long des prochaines journées… Nous avions envie d’entonner déjà : «lumière du Christ ! Nous rendons grâce à Dieu !» Oui, nous sommes bien entrés dans la «montée vers Pâques» et cette retraite fait couler en nous cette Joie de vivre une rencontre intime avec le Christ, par la prière, afin de devenir toujours davantage comme Lui. Ce désert du Carême deviendra le lieu de la rencontre avec le Christ Qui nous comblera de Sa Source de Miséricorde pour que nous allions la donner, sans tarder à tous ceux qui sont assoiffés dans le monde ! I Jacqueline de Montjoye Louis Pirnay

09/05/2014 09:31:22


UNITÉ PASTORALE GRAIN DE SÉNEVÉ

AGENDA

BONNES NOUVELLES -

06/2014 ~ P. 9

L’étonnement de la Résurrection…

Samedi 24 mai, de 10 h à 12 h (église du Divin Sauveur) Répétition de chants pour la célébration des premières communions

Samedi 24 mai à 15 h (église Saint-Henri) Confirmations de 34 enfants et 1 adulte par le doyen Luc Roussel

Mardi 27 mai à 19 h (église du Divin Sauveur) Répétition de chants pour la célébration des confirmations

Mercredi 28 mai : eucharisties de l’Ascension à 18 h à Saint-Henri - à 18 h 30 chapelle du Divin Sauveur

Jeudi 29 mai : fête de l’Ascension 9 h 30 et 11 h à Saint-Henri (premières communions de 18 enfants) 10 h 45 au Divin Sauveur (premières communions, 1er groupe)

Dimanche 1er juin à 10 h 45 (église du Divin Sauveur) Célébration des confirmations

Lundi 2 juin à 16 h 15 (108 av.Lambeau) Réunion du groupe biblique «Timothée» chez les Sœurs de Saint-André

Lundi 2 juin à 20 h 15 (secrétariat du Divin Sauveur) Réunion de l’équipe pastorale locale du Divin Sauveur

Vendredi 6 juin à 20 h (chapelle du Divin Sauveur) Veillée de prière selon «Taizé»

Samedi 7 juin à 9 h Evaluation de l’animation catéchèse au Divin Sauveur

Dimanche 8 juin (église Saint-Henri) Médiathèque avant et après les célébrations

Dimanche 8 juin à 10 h 45 (église du Divin Sauveur) Célébration des premières communions (2e groupe)

Lundi 9 juin à 14 h (chez Lucette Klein) Réunion de l’équipe «Vie montante»

Mardi 10 juin à 20 h 15 (Secrétariat du Divin Sauveur) Réunion de prépaation aux baptêmes pour les parents (en unité pastorale)

Samedi 14 juin à 14 h 30 (salle paroissale Saint-Henri) Fraternité des malades et handicapés

Samedi 14 juin à 17 h (chapelle du Divin Sauveur) Messe des tout petits

L’étonnement de la Résurrection se vit jusqu’à la Pentecôte ! Soit 49 jours… 49 jours où nous pouvons nous souhaiter de joyeuses fêtes et nous offrir des œufs… 49 jours surtout pour découvrir dans les textes de la liturgie du temps pascal les attitudes qui ne meurent pas et qui nous ouvrent à la vie. Chers lecteurs, au moment où nous lirons cet article, l’étonnement de Pâques aura déjà commencé : Il nous invite à une première attitude qui est celle de la dépossession et à une seconde attitude qui est celle de l’ouverture au mystère : «Vous cherchez Jésus, le crucifié ? Il n’est pas ici !» Cette petite phrase dite par les Anges nous invite à traverser le Réel de la mort (vous cherchez bien le crucifié ? pas votre déception imaginaire ?) et puis de reconnaître notre absence d’explication et de tout «plan B» (Il n’est pas ici !) Que faire alors ? Et où aller ? Les pistes ne manquent pas : le Ressuscité s’est levé d’entre les morts ; il rejoint nos chemins ; il prend parole ; Il questionne ; il explique les Ecritures ; il ouvre un futur en nous précédant en Galilée ; il invite donc à la rencontre universelle tout en bâtissant des communautés d’Espérance et d’amour ; il envoie en mission ; il invite au Pardon ; il accepte nos doutes et il se fait reconnaître aux signes intimes, lesquels sont source de Joie… Voila déjà seize réalités… Ne sont-elles pas celles de tous les jours ? N’ont-elles pas des formes multiples dans nos familles, nos amitiés et nos vies professionnelles ? Plus que 36 réalités à trouver encore… Comment allons-nous les découvrir dans l’attitude de Marie-Madeleine ? Celui des compagnons d’Emmaüs ? La résistance de Thomas ? Les pécheurs au bord du lac ? Les questions de Jésus à Pierre ? L’attitude du Bon Pasteur ? L’envoi du Paraclet ? C’est comme pour les œufs cachés que cherchent nos enfants ! Cherchons bien ces œufs de la vie dans nos textes. Et voyons ce que nous aurons ramené à la Pentecôte au souffle fécond de l’Esprit ! Bonnes et joyeuses fêtes de Pâques ! I François Lagasse de Locht

Mardi 17 juin à 20 h 15 (108 av.Lambeau) Réunion du groupe biblique «Barùk»

Mardi 17 juin à 20 h 15 (secrétariat du Divin Sauveur) Préparation de la réunion de catéchèse et messe des familles du 22 juin

Vendredi 20 juin à 10 h (salle paroissiale St-Henri) Réunion de l’équipe des Visiteurs Saint-Henri

Samedi 21 juin à 9 h (Malèves Ste-Marie) Evaluation des équipes pastorales locales et d’unité

Samedi 21 juin à 15 h (église St-Henri) Concert (programme inconnu)

Dimanche 22 juin à 9 h (Salle QuoVadis + église du Divin Sauveur) Petit déjeuner - activités - messe des familles

19911 - Bruxelles - N09 - 06-2014.indd 9

09/05/2014 09:31:25


BONNES NOUVELLES -

UNITÉ PASTORALE GRAIN DE SÉNEVÉ

06/2014 ~ P. 10

DR

Dieu appelle depuis toujours, et encore aujourd’hui …

En feuilletant la Bible, au chapitre 12 de la Genèse, Yahvé dit à Abram : «Quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton Père pour le pays que je t’indiquerai…» et Abram partit comme lui avait demandé Yahvé. Au chapitre 4 de l’Exode, Yahvé dit à Moïse : «Va, je t’envoie auprès de Pharaon, fais sortir d’Egypte mon peuple…» Moïse dit à Yahvé : «Excuse-moi, mon Seigneur, mais je ne suis pas doué pour la parole…» Yahvé lui répond : «Va, je serai avec ta bouche et t’indiquerai ce que tu dois dire…» Plus curieux encore, dans le livre de Jérémie : «La Parole du Seigneur me fut adressée en ces termes : avant même de te former au ventre maternel, je t’ai connu, …je t’ai consacré, comme prophète des nations je t’ai établi. Ah Seigneur Yahvé, vraiment je ne sais pas parler car je suis un enfant.

19911 - Bruxelles - N09 - 06-2014.indd 10

Yahvé répondit : N’aie aucune crainte en leur présence car je suis avec toi pour te délivrer, oracle de Yahvé» Nous observons des constantes dans ces récits : Dieu appelle chaque personne par son nom, il lui donne sa Parole, révèle sa promesse et l’assure de sa présence et de son aide quoiqu’il arrive ! Les réponses sont souvent directes, les personnes appelées prennent le départ, laissent leurs filets, comme les apôtres ou acceptent leur mission comme Marie : «Je suis la servante du Seigneur». Très vite, on se rend compte que la tâche ne sera pas facile et qu’elle exige patience et courage. Les personnes appelées sont choisies pour être au service du peuple ou de leur communauté, elles ne jouissent pas d’un statut spécial tout comme le peuple élu ne jouit pas d’avantages particuliers mais reçoit la

mission de faire découvrir Dieu par tous, d’où son statut de nomade, de passant. Aujourd’hui encore Dieu appelle de multiples manières, que ce soit par une rencontre qui nous met debout ou une situation qui nous remue les entrailles, ou une personne qui nous fait une demande ou un désir qui vient du profond de nos cœurs. Une certitude, l’appel amène toujours à se retrouver avec d’autres, à œuvrer au Royaume de paix et de justice, à construire une Église ressourçante et aimante. En répondant à un appel de ce genre, nous éprouvons un intense sentiment de liberté et de joie de prendre part à la mission la plus humaine qui soit : mettre Jésus au monde aujourd’hui.

I M-Rose Warichet

09/05/2014 09:31:27


PAROISSE SAINT-JOSEPH WEZEMBEEK PAROCHIE SINT-JOZEF WEZEMBEEK

RE N S E I G N EM ENT S I N L I C HT I N G EN

Paroisse SAINT-JOSEPH - PAROCHIE SINT-JOZEF Curé/Pastoor : Père Tommy Scholtes s.j. / Pater Tommy Scholtes s.j. secrétariat - sekretariaat 02 731 83 14 (répondeur antwoordapparaat) En cas d’urgence - in dringende gevallen le secrétaire - de sekretaris 0496 48 33 44 Avenue d’Oppem, 149 Oppemlaan, 149 1970 Wezembeek-oppem

BONNES NOUVELLES -

06/2014 ~ P. 11

Mieux connaître la paroisse Le souper paroissial comptait 130 inscrits, un beau chiffre ! Magnifique préparation par Dominique et Jean-Valéry, et toute l’équipe «évènements» qui a organisé cela de main de maitre, avec l’aide du traiteur Guy. Joie de voir un quizz qui aidait à mieux connaitre la communauté dans sa complexité : deux langues, des écoles, des mouvements de jeunesse, une bibliothèque, un tennis… C’est là que nous avons appris que la paroisse disposait non seulement d’un site paroissial sur Internet (www.sjwo.net), mais aussi d’un profil Facebook. Retrouvez-nous sur le profil «Paroisse st Joseph Wezembeek Oppem». Au plaisir pour le prochain apéro festif, le 22 juin ! I T. Scholtes sj

Site : www.sjwo.net Email : sjwonet@gmail.com Compte de la paroisse -Bankrekening van de parochie : BE4606 88 90 16 9936 (libellé association œuvres paroissiales saint-Joseph à Wezembeek asbl).

Le samedi à 18.30 h (FR) sauf vacances scolaires Zaterdag om 18.30 u (FR) behalve schoolvakanties Le dimanche à 9.30 h (NL) et à 10.30 h (FR) Zondag om 9.30 u (NL) om 10.30 u (FR) Célébration de la parole : tous les jours à 18.30 h (FR) à la chapelle Gebedsviering : elke dag om 18.30 u (FR) in de kapel

AGENDA

DR

Eucharistie

Viens Esprit saint Viens, Esprit saint, sur l’eau informe de nos désirs, dépose tes mots créateurs… Viens, Esprit saint, sur nos abîmes et nos obscurités, dépose un rayon de ta clarté… Viens, Esprit saint, sur nos cris de peurs, de douleurs, dépose le baume de ta douceur… Viens, Esprit saint, en nos cœurs éprouvés, de l’amour allumer le brasier… Viens, Esprit saint, sur nos fautes et nos divisions, mettre le souffle du pardon… Viens, Esprit saint, sur nos échecs et nos hésitations, faire couler l’eau de la compassion. Viens, Esprit saint, re-susciter l’espoir sur tous nos chemins, Que chaque matin se lève ton jour, au soleil de l’Unique amour ! amen ! I Bernadette Thésin

Donderdag 29 mei : O L.H.Hemelvaart Jeudi 29 mai Ascension 9.30 u (NL) 10.30 h (FR)

19911 - Bruxelles - N09 - 06-2014.indd 11

09/05/2014 09:31:29


VICARIAT DE BRUXELLES

BONNES NOUVELLES -

06/2014 ~ P. 12

Retrouvez l’agenda du vicariat sur www.catho-bruxelles.be et l’information en continu sur www.InfoCatho.be

Une fête de famille pas comme les autres Huit jours après avoir été baptisés lors de la vigile pascale dans leur paroisse, c’est à la cathédrale des Saints Michel et Gudule qu’une trentaine de nouveaux baptisés se sont retrouvés pour vivre des temps d’action de grâce, de témoignages et de catéchèse. Parmi eux, Valérie, Marie et Sophie ont témoigné, avec des mots simples, émouvants, de l’œuvre de la Parole de Dieu dans leur vie. Pour l’une, ces deux ans de cheminement ont permis d’entrer en relation avec les prêtres, l’évêque, les accompagnateurs et la communauté, et d’être ainsi entourée de visages connus, aimants, bienveillants au jour de son baptême : «Une vraie fête en famille». Pour une autre, une joie éclatante jamais connue jusqu’alors. Une autre témoigne de l’amour de Dieu, dévoilé progressivement, qui est une force qui transforme et donne envie d’être meilleure. «Au début, il m’était difficile d’en parler ; maintenant c’est comme une évidence, un choix pleinement assumé et une fierté. J’ai partagé ma démarche avec tous mes proches, croyants et non croyants et tous, sans exception, m’ont encouragée». Une question habite ces nouveaux baptisés : comment vivrai-je ma vie de chrétien ? Irai-je à la messe tous les dimanches ? Ce qui est certain, la Bible est une lecture précieuse, je risque de m’y plonger souvent. Autre conviction partagée : la foi s’entretient grâce à la pratique et aux échanges avec les autres. Deux baptisées de plus longue date, Louise et Jeannette, ont souligné les pièges et difficultés d’être chrétien dans un monde qui ne l’est pas. Parmi les conseils donnés, l’importance d’aménager des temps de silence, de lire la Bible, de prier en toute circonstance… L’une ajoute : «J’ai cru que cela suffirait. Mais non il faut aller à la messe. Je me suis rendue compte que si je n’y allais pas plusieurs semaines de suite, ma prière s’appauvrissait en demandes». L’autre souligne le rôle de la communauté : «Après le baptême, ce n’est pas la fin, tout continue ! Je vais à la messe tous les dimanches. J’assume différentes tâches : je fais l’accueil, la lecture, je suis disponible pour des services. Je suis devenue accompagnatrice de catéchumène».

Église catholique à Bruxelles

Le dimanche 27 avril, le Seigneur était bien là au milieu des nouveaux baptisés ! Plus d’une trentaine d’entre eux ont répondu à l’invitation de Monseigneur Kockerols, ils sont venus entourés de leurs accompagnateurs et de certains membres des communautés locales…

Une trentaine de nouveaux baptisés rassemblés pour un temps d’action de grâce. Quelques accompagnateurs, Bernadette, Pierre et Chantal sont venus dire combien le cheminement auprès d’adultes en recherche, animés par le désir de rencontrer Jésus, de donner plus de sens et de cohérence à leur existence, leur a permis de progresser dans leur propre vie de foi. «C’est une responsabilité parfois redoutable, et mettre des mots sur ce qui fait l’essentiel de notre vie n’est pas toujours facile. Partant de leurs questions, nous essayons de transmettre les contenus de la foi. Leur baptême est chaque fois un grand moment de joie, une aventure qui conduit à une nouvelle naissance en Dieu, mais aussi un peu d’angoisse : que va-t-il devenir ? Quel accueil dans la paroisse ? Trouvera-t-il des frères et sœurs qui rayonnent et donnent de la joie ?». Monseigneur Kockerols, touché par la qualité d’écoute de la Parole de Dieu, proclamée et chantée, et par les échos suscités dans les différents témoignages entendus, a fait une catéchèse autour du credo.

«Oui, je crois...» «Il y a huit jours, à la question “Croyez-vous…”, vous avez répondu “Oui, je crois”. Mais vous ne vous êtes pas conten-

tés d’un “Oui, je crois en quelque chose”, en un vague au-delà qui n’engage en rien, en un Dieu Père créateur et source de vie, comme l’affirment tous les monothéismes… vous avez ajouté avec nous : “Je crois en Jésus Christ, le Fils de Dieu entré dans notre histoire, mort et ressuscité pour nous, qui a répandu son Esprit saint sur nous”.» Tout au long de la célébration, des chants animés par le trio GPS, Philippe Gœseels, Grazia Previdi, et Béatrice Sepulchre, ont accompagné notre louange. Un festival de paroles bibliques, enthousiasmantes, invitant à poursuivre le chemin, mais aussi sur une touche parfois moins sereine, en écho aux témoignages de deux «anciennes» baptisées :« La pluie est tombée, les angoisses ont déferlé, les rancœurs m’ont broyé mais ton amour vient me sauver… Demeure ancrée au Rocher du Seigneur, rempart, forteresse qui abrite le cœur…» Cette belle «fête de famille» s’est achevée par un verre de l’amitié. Ambiance fraternelle et chaleureuse, espérons qu’il en sera de même dans les différents lieux de vie chrétienne qui seront les leurs. I Diane de Talhouët Publié sur www.catho-bruxelles.be

Médias Catholiques Belges Francophones (mcbf.be) – CCMC asbl – Chaussée de Bruxelles, 67/2 à 1300 Wavre – tel : +32 (0) 10/235 900 – info@mcbf.be Administrateur délégué : Luc Tielemans, diacre – Directeur adjoint : Cyril Becquart - Directeur de la rédaction : Jean-Jacques Durré – Responsable de l’information : Thierry Graulich – Secrétaire de rédaction : Matthieu Hargot – Accompagnement des paroisses : Anne-Françoise de Beaudrap et Thierry Graulich Les contenus rédactionnels et les images fournis par les paroisses et les Unités Pastorales sont publiés sous leur entière responsabilité. Fil info : redaction@mcbf.be – L’actualité en continu : www.InfoCatho.be En coréalisation avec Bayard Service Edition – Parc d’activité du Moulin, allée Hélène Boucher BP60090 – 59874 Wambrechies CEDEX

19901 - Vert.indd 6 19911--Bruxelles Bruxelles - N09 - 06-2014.indd 12 Ours.indt 1

07/05/2014 09/05/2014 10:23:47 09:31:42 09/10/2013 10:05:17

Bonnes nouvelles juin 2014  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you