Page 1

19 941-C

N ° 9 Juin-Juillet 2 0 1 4 SUPPLÉMENT AU JOURNAL D I M A N C H E AGRÉGATION

P 3 0 5

NO :

0 3 4

Les filaments de l’ampoule sont inutiles si le courant ne passe pas. C’est vous qui êtes le fil, Dieu est le courant ! Mère Teresa

A LA CROISÉE JOURNAL DU DOYENNÉ DE FLÉRON

Louis Houssa

UNITÉS PASTORALES DE BEYNE-HEUSAY, DE FLÉRON, DE SOUMAGNE ET DE MELEN

P3

DR

Aux couleurs du drapeau belge

P8

DR

Père Félix ULABILAKO, vicaire à Soumagne-Olne et Melen

P 11 DR

Conseil d’Unité pastorale de Melen en réunion

LES PREMIÈRES COMMUNIONS… ET APRÈS ? 19941-Liege-N°9-06-2014.indd 1

26/05/2014 09:13:46


A LA CROISÉE 06-07/2014 ~ P. 2

UNITÉ PASTORALE DE BEYNE-HEUSAY P RO C H A I NES CÉ L É B R AT I ON S

COMMUNAUTÉ BELLAIRE Mardi 10/06 à 9 h : Intention particulière. Samedi 14/06 à 16 h : Victor Gatez Mardi 17/06 à 9 h : Victor Gatez Mardi 24/06 à 9 h : Pas de messe. Samedi 28/06 à 16 h : Lino Tossut ; Micheline Leroux et Lucas Rosol. Mardi 1/07 à 9 h : Pas de messe Mardi 8/07 à 9 h : pour les paroissiens

COMMUNAUTÉ HEUSAY Dimanche 8/06 à 11 h : fête locale. messe en plein air à l’école libre du Parc (si le temps le permet) sinon à l’église. Famille Rompen-Marquet ; Annie Hérion Samedi 21/06 à 17 h 15 : Thérèse Marneffe et défunts Marneffe-Nicaise ; Antoinette Cremer. Samedi 5/07 à 17 h 15 : Epoux Baiwir-Grœnescheld ; Annie Hérion.

COMMUNAUTÉ MOULINS Dimanche 22/06 à 9 h 30 : Simone Janssens ; Jean Antoine et sa maman Catherine De Backre Dimanche 6/07 à 9 h 30 : Pour les paroissiens.

COMMUNAUTÉ BEYNE Samedi 7/06 à 17 h 15 : Pour les paroissiens Jeudi 12/06 à 19 h 30 : Famille Franckson Dimanche 15/06 à 9 h 30 : Pour les paroissiens. Jeudi 19/06 à 19 h 30 : Intention particulière. Jeudi 26/06 à 19 h 30 : Pas de messe. Dimanche 29/06 à 9 h 30 : Pour les paroissiens. Jeudi 3/07 à 19 h 30 : Pas de messe. Jeudi 10/07 à 19 h 30 : Intention particulière.

COMMUNAUTÉ QUEUE-DU-BOIS Vendredi 13/06 à 9 h : Véronique Jacob ; Jean Derckenne et son fils Dimanche 15/06 à 10 h 45 : Guillaume Liégeois ; Fam. Bruwier-Bultot et Gilbert Matz. Vendredi 20/06 à 9 h : Jean Derckenne père et fils. Vendredi 27/06 à 9 h : Pas de messe. Dimanche 29/06 à 10 h 45 : Fam. Biémar-Liégeois ; Lambert Poumay et Françoise Desideri Vendredi 4/07 à 9 h : Pas de messe. Vendredi 11/07 à 9 h : Intention particulière. C A R N ET FA MILIA L

Prions pour nos défunts : Heusay : Mme Marie-Thérèse Dath, épouse de M. Jean Remacle, 75 ans. Elle habitait rue du Homvent, 76. Ses obsèques ont eu lieu le 16 avril en l’église du Heusay. PR O C H A IN S MA R IA G ES Raphaël Collard et Anne Lehance (Queue-du-Bois le 14 juin à 14 h) M.Larock et Cathy Fabritius (Bellaire le 28 juin à 11 h). P R O C H A IN S B A PTÊMES Beyne : Hugo Condez, rue de Herve 566 (Le 7 juin à 15 h 30) Queue-du-Bois : Emy et Thya Mulkens, Place de la Concorde, 8 à Saive (le 8 juin à 15 h) Beyne : Iléna Volpini, rue de Magnée, 21 (le 14 juin à 17 h 15) Beyne : Sara Tricarico, rue Albert 1er, 100 (le 15 juin à 14 h) Bellaire : Aiden Collard, rue de la Xhavée,

50 à Wandre (le 15 juin à 15 h 30) Heusay : Saverio Quaranta, Grand’route 551 (le 21 juin à 16 h 30) Beyne : Jules Wéry, rue Joseph Leclercq, 66 (le 22 juin à 14 h) Bellaire : Emma La Barbera, rue Fond de Coy, 8 (le 12 juillet à 15 h). FÊTE LO C A LE À HE US AY Dans le cadre de la fête locale les 7, 8 et 9 juin 2014, l’École du Parc organise sa grande fancy-fair. Comme chaque année : messe de la Pentecôte le dimanche à 11 h dans le parc ou à l’église selon la météo, soupers, cave à vins, bar extérieur, mini-cars, château gonflable, loge de fleurs, crêperie, grill, loge pour petits ainsi que brocante et foire aux livres animeront le Parc et égayeront votre passage. Le début des activités est prévu dès 15 h. PÈLER IN A G E L IÉ GE OIS À B A N N E UX Que vous soyez jeune ou moins jeune, bien portatnt, malade, handicapé ou seul ; nous vous invitons cinq jours à Banneux N.-D.! Pour encontrer Marie, la vierge des Pauvres, pour vivre la fraternité, pour servir, pour écouter, pour échanger. Animateur spirituel : Monseigneur A. Jousten, évêque émérite de Liège. Quand ? du vendredi 12 au mardi 16 septembre 2014. Où ? à l’Hospitalité Notre-Dame, rue de l’Esplanade, 74 à 4141 Banneux. Prix : 122 € pour le séjour. Dépliants et bulletins d’inscription sont disponibles dans le fond des églises ou au secrétariat : Pèlerinage Liégeois à Banneux, rue de Herve, 380/17 à 4030 Grivegnée. Tél. 04/367 72 39 email : bernacharlier@ skynet.be

COMMUNAUTÉ SAIVE Dimanche 8/06 à 9 h 30 : Epoux Colin-Collard ; Famille Leboulle ; Mme Francine Ancion-Fortemps Mercredi 11/06 à 9 h : Famille François Michel Mercredi 18/06 à 9 h : Famille Garzarek Stanis et Hompesch-Sintzen Mercredi 25/06 à 9 h : Pas de messe. Dimanche 6/07 à 10 h 45 : fête locale : Mme Francine Ancion-Fortemps (anniv) ; M. Marcel Jeuniaux ; Jean Haep et son épouse ; Epoux Colin-Collard. Mercredi 9/07 à 9 h : défunts confrérie de Sainte Brigide.

19941-Liege-N°9-06-2014.indd 2

26/05/2014 09:14:31


Jean Perrier

Quand souffle l’Esprit Il en faut des dimanches pour faire un chrétien ! Ce n’est que progressivement que nous «revêtons le Christ» et que ses pensées et ses manières d’agir deviennent les nôtres. Chaque semaine nous nous rassemblons pour respirer, pour reprendre notre souffle, pour nous laisser envahit davantage par cet Esprit qui reposait sur Jésus et qui était le secret de sa parole de feu, de son amour sans limites, de son courage et de sa fidélité jusqu’au bout. Depuis la première Pentecôte, cet Esprit a été répandu sur toute chair. Les Apôtres les premiers, ont expérimenté le dynamisme irrésistible de l’Esprit. L’auteur des Actes des Apôtres nous décrit l’événement sous forme de signes. Il y a le VENT qui souffle en tempête, symbole de l’Esprit qui vient secouer nos peurs et nos torpeurs, qui balaie la poussière de nos vieilles habitudes et nous pousse à aller de l’avant. Il y a les LANGUES DE FEU, symbole de la présence de Dieu dans la vie et le cœur des hommes, présence dynamique qui réchauffe les volontés et éclaire les décisions à prendre. Il y a les PORTES QUI S’OUVRENT, symbole de l’Église qui doit s’ouvrir et accueillir en son sein tous les hommes de bonne volonté. Voici que chacun entend DANS SA PROPRE LANGUE les Apôtres qui proclament les merveilles de Dieu. L’Esprit permet à des gens très différents de se parler et de réaliser l’unité dans la diversité. Au cours de son Histoire, l’Église a bien souvent risqué de s’enliser ou de s’engager dans des impasses. Chaque fois, l’Esprit saint a suscité un renouveau et inspiré les orientations à prendre pour rester fidèle à l’Évangile du Christ. Qu’on pense à saint Jean XXIII qui convoque le Concile Vatican II pour que l’Église opère un dépoussiérage bien nécessaire et entre davantage en dialogue avec le monde de ce temps. Qu’on pense à saint Jean Paul II, à son combat pour la paix, le dialogue entre les religions. Qu’on pense au pape François et à son souci d’ une Église retrouvant le chemin de la pauvreté évangélique. Non, le Christ n’a pas oublié sa promesse. Nous pouvons vivre aujourd’hui une nouvelle Pentecôte. Que l’Esprit saint vienne renouveler nos cœurs et faire de nous les témoins d’une joyeuse espérance.

19941-Liege-N°9-06-2014.indd 3

A LA CROISÉE 06-07/2014 ~ P. 3

Aux couleurs du drapeau belge

Louis Houssa

UNITÉ PASTORALE DE BEYNE-HEUSAY

Hommage aux défunts de la guerre. Les mois de mai, juin, juillet et août nous donnent à plusieurs reprises l’occasion de sortir nos drapeaux. Le 8 mai, nous avons célébré le 69e anniversaire de la fin de la guerre 4045. Ce fut l’occasion de nous souvenir de tous ceux et celles qui ont sacrifié leur vie pour défendre la liberté et l’indépendance de notre pays. Depuis que les armes se sont tues, depuis que les bombardements ont cessé, nous connaissons une longue période de paix, une paix toujours fragile qu’il nous faut protéger en ne retombant pas dans les erreurs du passé. Le 25 mai ont eu lieu les élections. Chacun s’interroge sur l’avenir de la Belgique. «L’union fait la force», proclame notre devise nationale. Voilà les gens du Nord et les gens du Sud condamnés à s’entendre, à faire des compromis au risque de s’engager dans une Aventure pleine de risques. Puissent les négociations en cours préserver la nécessaire solidarité entre tous les belges et prendre en compte le sort des plus démunis, chômeurs, malades, SDF, personnes ne disposant pas du minimum vital. En ce mois de juin, une grande majorité de belges vont encourager les Diables Rouges, engagés dans la coupe du monde de football au Brésil. Les drapeaux et toute une série de gadgets aux couleurs noir, jaune, rouge vont manifester l’espoir de bons résultats qui feront la fierté de tous. Le 21 juillet, ce sera la fête nationale. Nouvelle occasion de ressortir les drapeaux. Où en seront les négociations pour la formation d’un nouveau gouvernement fédéral et régional ? Quelles seront les perpectives dans la construction d’une Europe sociale ? Comment les différents pays résisteront-ils à la tentation du repli sur soi ? En août, nous vivrons les commémorations du début de la première guerre mondiale. Que de souffrances, que de morts, que de familles décimées ! Pour éviter que se reproduise une telle catastrophe, nous devons encourager toutes les initiatives qui favorisent la paix, le dialogue et la solidarité entre les peuples.

26/05/2014 09:14:33


DR

Disons-nous assez «merci» ?… Plus je reconnais en moi une sensibilité aux marques de sympathie, plus je m’interroge : suis-je assez attentif à remercier ceux qui rendent service à mes côtés ? Comme souvent, apprendre à mes dépens me rappelle à l’ordre. Je m’en explique dans l’anecdote que voici : Ce dimanche-là, bien après la fin de la messe des Confirmations, je ferme la porte de la Ste-Famille. Enchanté par la célébration. Et pourtant triste. Oui, tout s’est déroulé sans anicroche. Les confirmands étaient bien dans le coup. J’ai aimé l’approche simple et paternelle du confirmateur. Pour sa première prestation, le groupe musical était sympa et à la hauteur. Dès 10 h, les animateurs ont presque - parfaitement encadré la répétition et la disposition chaleureuse en rond avec un autel simple au centre de l’église. Ensuite, l’Unité pastorale offrait une pizza aux confirmands pour clôturer joyeusement les trois journées et deux WE du cheminement de préparation. Un quart d’heure avant la messe, une maman - engagée dans la messe des familles - m’a demandé «Je peux t’aider pour quelque chose ?…» et je lui ai confié avec plaisir un petit service de dernière minute. Il ne manquait apparemment rien à mon bonheur. Sauf… Sauf que, alors que j’ai largement pris le temps de serrer quelques mains et «tailler une bavette» à la sortie, seuls quelques inconnus m’ont dit : «C’était une chouette célébration !» Après quelques papotes, le dernier carré de parents - ceux qui se connaissent bien et que je connais bien ! - ont disparu sans un mot… Le soir même, ma bonne humeur avait repris le dessus. Mais si j’en fais un édito - après hésitation car je n’ai pas envie de jouer les «C’est trop injuste !» - c’est que je n’oublie pas encore. Bien sûr, ce n’est pas dramatique. Bien sûr, les enseignants et d’autres professions connaissent cela plus que moi. Et de nombreux encouragements compensent cette petite déception, peut-être augmentée par une fatigue accumulée. Mais cela interroge la qualité de notre «vivre ensemble». Et maintenant, à moi de balayer devant ma porte !… I JL

19941-Liege-N°9-06-2014.indd 4

A LA CROISÉE 06-07/2014 ~ P. 4

Pâque protestante à la Sainte-Famille ! Un simple dépannage pour le jour de Pâques : l’œcuménisme «pratique» n’est pas bien difficile… et bien sympathique !

DR

UNITÉ PASTORALE DU FLÉRONNAIS

Sur la grand-route vers Micheroux, en face de la chapelle à la Lice, une croix sur une enseigne et un panneau dans une vitrine signalent l’existence d’un lieu de culte protestant. Je suis en relation cordiale avec son pasteur, Remy Paquet, que j’invite à lire l’Évangile lors des messes commémoratives des Armistices. En panne de salle pour célébrer le Culte de Pâques avec les communautés baptistes de Retinne, Liège et Aywaille, il m’appelle. Sans hésitation, je lui ai proposé mieux qu’une salle : l’église de la Sainte-Famille, libre le dimanche. Le large terrain qui l’entoure accueillerait le barbecue qui prolonge la fête et l’animation des enfants pendant l’office. Dès que je l’ai pu, je les ai rejoints pour signifier explicitement notre accueil, me joindre à leur prière en ce jour essentiel de l’année, et découvrir une autre manière de célébrer. A mon arrivée, une bonne centaine de croyants écoutaient la prédication du pasteur de Liège. Le voyant «en chaire», un premier détail me frappe : les quatre pasteurs qui se sont partagés les différents moments de la célébration célèbrent en chemise ouverte, sans habit liturgique ou quelque peu festif. Chez les protestants, la Bible est centrale ; je le constate encore à la longueur de l’homélie : une demi-heure sur la «bonne» heure et demie que dure l’office. Promis : votre clergé n’en tirera pas prétexte pour dépasser les cinq à douze minutes habituelles dans nos assemblées… Sur la centaine de participants, une petite moitié est d’origine africaine. Le reste est un peu moins grisonnant que nos assemblées dominicales «normales». Quelques hymnes musicalement plutôt nord américains mais aux paroles très bibliques, quelques prières en partie improvisées, en particulier pour le très bref mémorial de la Cène, puis voici la communion au pain et au jus de raisin. Ce dernier est distribué à tous dans de petits verres individuels (photo). Aux antipodes de la liturgie orthodoxe, soucieuse d’évoquer l’immensité du divin par le déploiement visuel, musical et olfactif, j’ai expérimenté le dépouillement extrême du culte baptiste. Cette année, Pâques se colorait pour moi de méditation sur la diversité chrétienne… I Jean LIEVENS

26/05/2014 09:14:46


A LA CROISÉE 06-07/2014 ~ P. 5

UNITÉ PASTORALE DU FLÉRONNAIS

DR

Une centaine de petits bouts escortés de leurs parents avaient donc choisi de faire cette année leur «Première Communion» dans notre Unité pastorale… Une étape importante sur leur chemin d’être chrétien, dans la logique de ce que l’on a choisi pour eux à l’occasion de leur baptême et qui devient tout doucement «leur affaire». Le baptême, quel que soit l’âge auquel on le reçoit, nous met en route pour une vie sous le regard de Dieu avec Jésus pour compagnon. Ce chemin commence lorsque l’on est tout petit avec l’apprentissage des premiers mots et des premiers gestes de la prière, quand on nous raconte des «histoires de Jésus» ou qu’on les découvre dans un joli livre illustré, à l’école mais - on l’espère ! aussi en famille… La «Première communion» se présente dès lors comme l’occasion d’une étape supplémentaire et importante offerte pour (re) découvrir cette dimension de l’existence chrétienne, pour grandir dans la foi et entrer plus avant dans la familiarité avec le Christ. Cette intimité avec Jésus, c’est notamment dans la prière, dans la découverte de sa Parole qu’elle se vit mais aussi, et tout particulièrement, dans l’eucharistie, ce repas où il se fait don d’amour par lequel il vient habiter nos cœurs. On connaît cette belle parole que Jésus adresse à Zachée dans l’Évangile : «Aujourd’hui, c’est chez toi que je veux demeurer !» : ces mots, c’est à chacun de

19941-Liege-N°9-06-2014.indd 5

DR

La Première Communion : le temps des zakouskis ?

nous qu’il les destine… Et l’eucharistie est un des lieux privilégiés où s’accomplit cette promesse ; elle se joue comme un cœur à cœur mystérieux et fort, pour cultiver une relation d’amitié avec Celui dont nous voulons être les disciples au quotidien… En certains lieux, on parle maintenant plus volontiers d’ «Entrée en Communion». Cette nouvelle appellation a l’intérêt de souligner un autre aspect de l’eucharistie que les enfants - et peut-être aussi les adultes ! - sont

invités à (re) découvrir : c’est sa dimension ecclésiale. La démarche dont il a été question, si éminemment personnelle qu’elle soit, est aussi fondamentalement communautaire : le repas rassemble la famille des croyants comme autant de frères et de sœurs autour de la table d’un même Père… L’eucharistie, c’est la table de l’unité, quand un même pain est partagé entre tous pour, comme l’écrit saint Paul, «ne former plus qu’un seul Corps dans le Christ.» Il s’agit donc de tisser progressivement des liens pour que notre vie chrétienne ne soit plus une balade solitaire mais un chemin solidaire, avec un peuple de frères en marche. Enfin, que l’on parle de «Première Communion» ou d’ «Entrée en Communion», les deux expressions ont en commun de souligner le caractère «inachevé» de la démarche : une «première» en présage d’autres et une «entrée» suppose que l’on ne reste pas sur le seuil mais que l’on aille plus loin dans la découverte… Une «Première Communion» sans lendemain - ce qui est hélas trop souvent le cas ! - ressemble à un opéra dont on n’a entendu que l’ouverture, à un roman dont on n’a lu que les premières pages, à un festin dont on n’a grignoté que quelques zakouskis ! Peut-être est-on passé à côté de l’essentiel ! Pour l’équipe des catéchistes de Première Communion, I Olivier Windels

26/05/2014 09:14:54


A LA CROISÉE 06-07/2014 ~ P. 6

UNITÉ PASTORALE DU FLÉRONNAIS LES MESSES DANS L’UP DU FLERONNAIS Dimanche 8 juin - Pentecôte - Magnée 9 h 15 - Godefroid Cantraine et sa famille - Retinne 10 h 45 - Adrien Rassenfosse, Lily et Véronique - Léon Piret Mardi 10 juin - Magnée 8 h 45 - messe fondée - Ste-Famille 18 h : F.Cleen Jeudi 12 juin - Retinne 8 h 30 - messe fondée Vendredi 13 juin - Ste-Famille 9 h époux Thomas Crahay Samedi 14 juin - Ste-Famille 17 h 15 - Jacques Englebert - Pierre Grailet Dimanche 15 juin - Romsée 9 h 15 - Joseph & Noël Collinet - Aux intentions des pèlerins de Ste Gode - St-Denis 10 h 45 - Noë Mordant Mardi 17 juin - Magnée 8 h 45 - Familles Eloy-Cantraine et Gathoye-Piret - Ste-Famille 18 h - familles Jamsin Bertholomé Jeudi 19 juin - Retinne 8 h 30 - messe fondée Vendredi 20 juin - Ste-Famille 9 h - M et Mme Maréchael Biets Samedi 21 juin - Ste-Famille 17 h 15 - messe des Familles - époux Huijnen-Franck - Famille ReyndersVerdin Dimanche 22 juin - Magnée 9 h 15 - Suzanne & Joseph Rémont-Naveau - Iva & Dominik Omazic - Famille Spiroux-Cajot - Retinne 10 h 45 - Henri Rompen - Epoux Naval - Famille Cathy Dalem-Neuray - Lambert Hardy Mardi 24 juin - Magnée 8 h 45 - messe fondée - Ste-Famille 18 h - pour la communauté Jeudi 26 juin - Retinne 8 h 30 - messe fondée Vendredi 27 juin - Ste-Famille 9 h Dimanche 29 juin - messe unique pour l’UP - Ste-Famille 10 h 30 : famille Theisen-doyen - Famille Goldoni Drei Samedi 5 juillet - Ste-Famille 17 h 15 - M. et Mme Nicolas Gillis, leur fils et

19941-Liege-N°9-06-2014.indd 6

leurs parents Dimanche 6 juillet - Romsée 9 h 15 - Jean Curvers et sa famille - Anna Didden-Eussen et sa famille - Jacques Gérard - St-Denis 10 h 45 - époux Huijnen Franck Dimanche 13 juillet - Magnée 9 h 15 - Retinne 10 h 45 Comme chaque année, les messes de semaine sont suspendues du 1er juillet au 29 août inclus.

NOS DÉFUNTS - Père Guérin, décédé le 18/4/14. - Anna Eussen, veuve de Marcel Didden, décédée le 22/4 à l’âge de 93 ans. Elle résidait en maison de repos les Aquarelles à Soumagne. - Léon Bertemes, époux de Ferdinande Goffin, décédé le 23/4 à l’âge de 80 ans. Il habitait Rue de Magnée 48 à Fléron. - Paulette Kaivers, veuve de Louis Habran, décédée le 30/4 à l’âge de 87 ans. Elle était domiciliée place de la Bouxhe, 20 à Beaufays - Rosario D’Anna, compagnon de Marie-Claire doyen, décédé le 1/5 à l’âge de 66 ans. Il était domicilié rue Namont, 14 à Romsée. Nos plus sincères condoléances à ces familles en deuil et dans la peine.

NOS BAPTISÉS A Romsée : Le1er février - De Ré Jeanne, fille de De Ré David et Renard Brigitte Le 5 avril - Magnon Mika, fils de Magnon Christophe et Fraikin Sandrine Le 5 avril - Habran Gaspard, fils de Habran Corentin et Colyn Donatienne Le 6 avril - Goffin Soline, fille de Goffin Michael et Théodore Manon Le 26 avril - Girin Victor, fils de Girin Jean-Yves et Bertrand Christelle. A Magnée : Le 22 mars - Jamin Pauline, fille de Jamin Armand et Duchaine Sophie Le 22 mars - Dell’Oglio Cami, fils de

Dell’Oglio Gabriele et Herrera Noélie Le 5 avril - Lumay Clément, fils de Lumay Geoffrey et Theis Sonia Le 5 avril - Jorssen Lore, fille de Jorssen Alain et Guissard Christine Nos plus sincères félicitations aux heureux parents.

CONCERT Dimanche 8 juin à 15 h en l’église de la Ste-Famille à Fléron. La «Royale Union Chorale de Fléron» en 1re partie puis un duo soprano-piano classique avec notre accompagnateur, Carmelo Sorce et sa compagne Aurore Rinchon, tous deux du conservatoire de Bruxelles, et en 3e partie, le «Royal Cercle Choral JupilleSaint-Amand, dirigé par Christine Solhosse. Notre chorale sera dirigée par Geneviève Langer, 1er prix de solfège et de piano au conservatoire de Verviers avec grande distinction. L’accompagnement sera assuré par Carmelo Sorce.

RAPPEL : DIMANCHE 24 AOÛT : LES VERDURIALES Pour garder son attrait à ce sympathique rassemblement, une année sur deux les Verduriales réunissent uniquement les bénévoles des services et organisations de nos paroisses. Le CUP (Conseil d’Unité pastorale) souhaite ainsi les remercier le plus explicitement possible. En 2012, tous avaient été charmés de découvrir quelques noms et visages engagés dans d’autres services que le leur. Nous invitons instamment les coordinateurs à faire connaître à leur équipe le rendez-vous : dimanche 24 août à partir de 16 h environ (à préciser) à la salle Batifix à Retinne (et non à Magnée, comme annoncé précédemment). Un vrai chouette moment à bloquer dès maintenant !

26/05/2014 09:15:14


A LA CROISÉE 06-07/2014 ~ P. 7

UNITÉ PASTORALE DE SOUMAGNE-OLNE M OT DU C UR É À LA M ES S E D U 8 MA I 2 0 1 4 À FEC H ER :

La paix, une aspiration profonde de l’homme Chers amis, nous voici dans cette église de Fecher, choisie pour célébrer deux événements sculptés en bronze dans la mémoire de l’histoire universelle : la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie et la fin de la seconde guerre mondiale. Cette victoire du 8 mai 1945 est un devoir de mémoire à perpétuité. C’est en ce sens que j’accueille et salue les jeunes de l’école Sainte-Marie qui nous ont rejoints et remercie les autorités communales qui ont inséré cette messe dans le programme chargé de cet avant-midi. Nous allons prier ce Dieu auprès de qui tant de femmes et d’hommes au cours des siècles ont cherché et trouvé secours ; le prier en nous souvenant certes, de ceux qui sont morts pour la paix à nos frontières, mais aussi pour les artisans de paix d’aujourd’hui. Les salutations de paix Pax vobis (en latin), Salam alei kum (en arabe), boboto (lingala), shalom (dans la langue de Jésus) ne sont pas des formules de diversion, mais des souhaits sentis de tranquillité qui conjurent toute agitation et

19941-Liege-N°9-06-2014.indd 7

toute dispersion intérieure. La paix est une aspiration existentielle de tout homme, c’est le premier don que Jésus ressuscité offre aux croyants (Jn 20, 19). Elle s’oppose aux conflits, aux réactions agressives et aux désirs de puissance. Il n’en est pas moins vrai qu’étant différents les uns des autres, les conflits ne peuvent pas manquer en famille, en paroisse, bref dans notre vie sociale qui n’est, du reste, qu’une perpétuelle négociation du vivre-ensemble. À mon avis, le vrai problème, ce ne sont pas les conflits, mais la manière de les traiter. Il est inadmissible qu’il faille recourir à la force, à la dévalorisation, à la maltraitance - je pense ici à la violence conjugale - ou à tout autre moyen de pression pour résourdre les désaccords. En effet, la paix est une responsablité universelle qui doit concerner chacun de nous. C’est un but. Voilà pourquoi Jean-Paul II disait : «Faites de la paix la finalité de tout ce que vous pouvez entreprendre» en précisant toutefois, qu’il n’y a rien de plus fragile que la paix. Elle reste une œuvre en

chantier puisqu’elle est toujours à faire et refaire, à demander et redemander. Il faut la rechercher par le dialogue, le compromis. A. Einstein disait : «La paix ne s’imposera pas par la force mais par la compréhension» Et Obama : «La force n’est pas une démonstration de puissance, mais de faiblesse» Rechercher la paix par le respect de la liberté, de la dignité et de l’identité de l’autre. Cela passe entre autres par l’accueil des différences. Tu ne me connais pas, tu ne connais pas ma culture, mon histoire, mon éducation, mes blessures, mon patrimoine génétique, mes espérances, mon horizon. Ne serait-ce pas un manque de bon sens en decrétant avec impertinence que je puisse devenir soudainement ce que tu voudrais que je sois ? Il convient que chacun soit ce qu’il est pour nous enrichir de sa différence, d’autant plus que, comme dit A. Camus, «En tout homme, il y a plus de choses à admirer qu’à mépriser». I Vital Nlandu, curé (Tél. 04/377 10 44 - E-mail : vitalnlandu@voo.be)

26/05/2014 09:15:14


UNITÉ PASTORALE DE SOUMAGNE-OLNE TEXTE LU PAR A. RODEYNS À LA MESSE DU 08 MAI 2014

A LA CROISÉE 06-07/2014 ~ P. 8

Un nouveau Vicaire dans nos UP de Melen et Soumagne-Olne

I Albert Rodeyns

19941-Liege-N°9-06-2014.indd 8

Père Félix. Nous avons la joie d’accueillir le Père Félix ULABILAKO, cssr, nommé par l’évêque vicaire dans les UP de Soumagne-Olne et de Melen. De manière générale dans l’Église, le mot «vicaire» (du latin vicarius, remplaçant) désigne une fonction de suppléance ou d’adjoint. Le vicaire d’une UP est le collaborateur du curé dans la charge que l’évêque a confiée à ce dernier, afin d’assurer l’enseignement, la sanctification et le gouvernement de ladite UP, avec, tout naturellement, l’aide ô combien importante apportée par les laïcs. Le père Félix est rédemptoriste ; il est âgé de 46 ans et est prêtre depuis 18 ans. Il est originaire de la RDC et est doctorant en théologie dogmatique à l’UCL. Il est domicilié au presbytère de Soumagne (rue Defuisseaux 5).

Libre

Chers frères et sœurs, chers amis, Du 10 mai 1940 jusqu’au 8 mai 1945, notre pays fut terre de souffrances. Aujourd’hui, nous avons dès lors d’autant plus de raisons de rendre grâce, car nous avons retrouvé la paix et la liberté. Nous voulons dire merci à tous ceux et toutes celles qui, de 1940 à 1945, ont fait preuve de courage, d’engagement et de dévouement au service de la liberté, et cela jusqu’au sacrifice de leur vie. Il est vrai que notre pays et l’Europe occidentale connaissent la paix depuis 1945. Mais en regardant le monde autour de nous, nous constatons que la paix n’est jamais chose acquise. La paix, en effet, est plus que l’absence de guerre, c’est le respect de la liberté et du droit, de la garantie des droits de l’homme, de la justice. La célébration commémorative qui nous rassemble en ce moment est une opportunité bien venue pour souligner que les événements du passé ne peuvent que nous inciter à assumer le présent. Oh oui, nous devons prendre exemple sur le courage, la conviction, l’engagement, la générosité de nos prédécesseurs et de ceux qui ont reconstruit notre pays et l’Europe après la guerre. C’est ici et maintenant que nous devons nous dégager de nos intérêts particuliers pour gérer le présent et pour préparer ainsi un avenir qui permette à tous, notamment aux plus faibles, de grandir en humanité. Chers amis, ensemble, nous pouvons travailler le lopin de terre qui nous est confié. Nous pouvons apprendre les uns des autres afin que tous puissent en profiter. Ainsi les événements du passé et leurs leçons nous feront appréhender avec sérénité et avec volonté le présent pour construire, édifier une société plus humaine.

DR

E N CE T T E J OU R N ÉE D E M É M O I R E, N O U S VO U L O N S R EN D R E GRÂCE P O UR LA PA I X ET L A LI B ER T É RE T R O U V ÉES

Mme Chantal Daniel, bourgmestre de Soumagne à la messe du 08 mai.

26/05/2014 09:15:16


A LA CROISÉE 06-07/2014 ~ P. 9

UNITÉ PASTORALE DE MELEN

Dans le temple Sikh, se couvrir la tête. respectent toute forme de vie, au point de balayer le sol devant eux pour ne pas écraser les insectes. Plus visibles, les sikhs sont facilement reconnus par leurs turbans colorés. Ce courant est né au XVIe siècle, en opposition au système des castes. Ils croient en un Dieu unique et font le syncrétisme entre l’islam et l’hindouisme. C’est des sikhs que nous nous sommes sentis les plus proches.

DR

En avril 2014, nous avons eu l’occasion d’organiser un périple au Rajasthan pour 13 amis. Le choc entre nos richesses matérielles et leur dénuement extrême a été très difficile à vivre. Nous y avons pourtant rencontré un peuple croyant qui célèbre de différentes manières ! Les hindous (80 % de la population) croient en plusieurs Dieux. Cette religion engage ses adeptes à garder leur rang social dans l’ordre préétabli et à se comporter en tenant compte de leur caste originelle. Les castes ont été officiellement abolies, mais le mariage par exemple entre différentes castes demeure impossible. Il y a 4 castes : les prêtres, les guerriers, les commerçants et les domestiques. Ceux qui n’appartiennent pas à ces castes sont des «intouchables», des parias, des moins que rien. Et la foi dans tout cela ? Presque tous les hindous prient tous les soirs, soit chez eux, soit au temple. Les portraits de différents Dieux (il y en a 3000 !) figurent partout. Chaque hindou vénère surtout les Dieux de sa caste ou de son village. Il croit en la réincarnation en espérant échapper au cycle des naissances pour atteindre le nirvana (paradis). Nous avons visité leurs temples. Par ailleurs, il y a en Inde 13 % de musulmans. Plusieurs fois pendant la journée, le muezzin se fait entendre, appelant les fidèles à la prière. Nous avons eu aussi l’occasion de visiter deux temples jaïns. Ces indiens sont des ascètes végétariens qui

DR

De l’interreligieux : des paroissiens de Micheroux de retour d’Inde

En prière dans le fleuve gange.

19941-Liege-N°9-06-2014.indd 9

Les boudhistes ont aussi leur place (± 2 %). Boudha est, en effet, né en inde au Ve siècle av. J-C. Il y a également 2 % de chrétiens. St. Thomas serait à l’origine de cette implantation. Cette religiosité très forte, palpable, nous a touchés, nous qui sommes habitués à l’athéisme ambiant chez nous. Et que dire des 2 derniers jours de notre voyage passés à Varanasi, la ville sainte des hindous, au bord du fleuve Gange. Nous avons assisté aux crémations rituelles, censées mettre fin au cycle des réincarnations. Nous avons vécu un office en plein air et, le samedi de Pâques, au petit matin, nous avons pris une barque pour vivre, depuis le fleuve, leurs ablutions rituelles. Nous avons été saisis par la profondeur de leur foi et lorsque, à plusieurs reprises, nous avons été témoins de leurs pratiques religieuses, nous avons prié silencieusement avec les mots que Jésus nous a appris. Le Vendredi saint, quel sentiment de communion universelle en ayant l’occasion d’être assis avec eux, priant ensemble au bord du Gange. Toutes les épreuves du Christ souffrant s’imposaient à nous, mais la prière de nos frères hindous, adorant leur déesse-mère Ganga, nous portait tout autant. Tout cela ne nous a pas laissés indemnes, nous posant beaucoup de questions sur notre foi mièvre et tiède d’européens blasés. I Mady Bolly Hansez (Tél.04/377 44 07)

26/05/2014 09:15:43


A LA CROISÉE 06-07/2014 ~ P. 10

UNITÉ PASTORALE DE MELEN H O RAI RE D ES M ES S ES Mercredi 4 juin : Micheroux : 18 h : pas de messe Jeudi 5 juin : Heuseux 9 h 30 : M. Alfred Calovi ; M. et Mme Froidmont-Ploumen Vendredi 6 juin : Cerexhe 18 h : DF. Fortemps-Duysens et Raymonde ; DF.Neuray-Neuray et Henri et sa famille. Samedi 7 juin : Melen 17 h 30 Mme Josée Califice-Franssen et son petit-fils Arnaud ; M. et Mme Hansez-Lewalle ; Elia Bemelmans ; Gustave Compère et famille. Dimanche 8 juin : Pentecôte : Cerexhe 9 h 30 : M. Jean-Paul Paggen ; DF. Fafchamps-Farrer. Micheroux 11 h : messe d’action de grâce des communiants de l’Unité pastorale. Ce week-end collecte : Besoins pastoraux du diocèse. Lundi 9 juin :Lundi de la pentecôte : Evegnée-Tignée 10 h :messe pour l’UP. Mercredi 11 juin : Micheroux 18 h : messe pour l’UP. Jeudi 12 juin :Heuseux 9 h 30 :DF. Hanquet-Cornelis-Rosius-Denis ;M. et Mme Gillis-Seef ;M. et Mme Skivée-Renotte. Vendredi 13 juin : Cerexhe 18 h : M. François Chaineux et Myriam ; DF. BernardDelhez. Samedi 14 juin : Melen 17 h 30 : Mme Germaine Houbart ; M. et Mme GerardyFranck et leur petite-fille Ann-Sophie. Dimanche 15 juin : Heuseux 9 h 30 : M. Joseph Hombleu et M. Pierrot Legros ; M. et Mme Détalle-Counen ; M. et Mme Skivée-Renotte. Evegnée-Tignée 11 h : DF. Colson-Hansez ; Benoît et M. et Mme Scholtissen-Franck. Lundi 16 juin : Melen messe pour l’UP. Mercredi 18 juin : Micheroux 18 h : messe pour L’UP. Jeudi 19 juin : Heuseux : 9 h 30 : Remerciements à l’Enfant Jésus de Prague. Vendredi 20 juin : Cerexhe 18 h : Remerciements à l’Enfant Jésus de Prague. Samedi 21 juin : Melen 17 h 30 : M. Charles Ploumen et DF.Delhez-viellevoye ; Epoux Piron-Herkenne ; Epoux Henssen Dortu et leurs fils Joseph et Léonard. Dimanche 22 juin : Cerexhe 9 h 30 : M.René Dortu ; M. Jean Essers t DF.EssersPiron et Fafchamps-Légipont.

19941-Liege-N°9-06-2014.indd 10

Micheroux 11 h : DF. Massart et Maclot. Lundi 23 juin : Melen 9 h 30 : messe pour l’UP. Mercredi 25 juin : Micheroux 18 h : messe pour l’UP. Jeudi 26 juin : Heuseux 9 h 30 : DF. SeefMawet-Herman-Wislet. Vendredi 27 juin : Cerexhe 18 h : messe fondée : DF. Biermar-Aussems. Samedi 28 juin : Melen 17 h 30 M. Jacques Herkenne (messe anniversaire) ; M. Américo Batista. Dimanche 29 juin : Heuseux : 9 h 30 : Mme Denise Herman. Evegnée-Tignée 11 h : Mme Victoire Hansez ; Benoît et M. et Mme ScholtissenFranck. Lundi 30 juin : Melen 9 h 30 messe pour l’UP. Samedi 5 juillet : Melen 17 h 30 : M. et Mme Hansez-Lewalle ; Mme. Josée Califice-Franssen et son petit-fils Arnaud. Dimanche 6 juillet : Cerexhe 9 h 30 : M. Clément Van Hamme ; Pour les âmes du Purgatoire ; Remerciements à l’Enfant Jésus de Prague. Micheroux 11 h : M. André Beuken. E C H O S D ES PA R O ISSES

MESSES EN SEMAINE Il n’y a pas aux mois de juillet et d’août.

LAUDES En juin les samedis à 8 h 30 à Cerexhe. En juillet les samedis à 8 h 30 à Micheroux.

ADORATION Evegnée -Tignée : le lundi à 15 h.

GROUPE DE PRIÈRE «A LA SOURCE» Rendez-vous à la chapelle de Micheroux les mardis 10 et 24 juin et le 8 juillet à 17 h 30.

PASTORALE DE LA SANTÉ * Micheroux, réunion des visiteurs de malades le mardi 17 juin à 14 h, au presbytère * Melen, réunion d’«Espoir et Réconfort» le lundi 30 juin à 10 h, au presbytère

EQUIPES RELAIS * Micheroux, le jeudi 5 juin à 20 h * Melen, le jeudi 3 juillet à 20 h, au presbytère

RETROUVAILLES DE CATÉCHISTES DE L’UP Melen, le vendredi 13 juin à 20 h, au Concordia : évaluation de l’année et souper

EQUIPE PASTORALE Melen, le jeudi 26 juin à 10 h, au presbytère

CONFIRMATIONS Melen, le lundi 23 juin à 19 h 30, au Concordia

BAPTÊMES * Heuseux, le dimanche de la Pentecôte 8 juin, baptême de Valentin Smeester, Lena Baruzzini, Emeline Pezzin, Emile Kerf * Melen, le lundi 9 juin à 20 h, au presbytère, réunion des équipes de baptême des UP de Melen et de Soumagne-Olne. * Melen, le mardi 24 juin à 20 h, au presbytère, réunion de préparation aux baptêmes du 13

SOIRÉE DU CÉNACLE Venez nous rejoindre le mercredi 4 juin à 20 h, à la chapelle d’Evegnée-Tignée. Nous y organisons une veillée de prière de préparation à la fête de Pentecôte, qui est renouvelée dans sa signification par le don de l’Esprit saint. Au programme : louange, invocation à l’Esprit saint, enseignement, imposition des mains, intercession. Par l’Esprit saint, Dieu répand son amour dans notre être le plus profond (cf. Rm 5,5). Equipe pastorale

FABRIQUES D’ÉGLISE Cerexhe-Heuseux, le mardi 1er juillet à 19 h 30

FUNÉRAILLES Je recommande à vos prières : M. Noé Mordant, décédé à l’âge de 51 ans. La liturgie de ses funérailles a été célébrée en l’église d’Heuseux, le samedi 10 mai.

26/05/2014 09:16:08


UNITÉ PASTORALE DE MELEN

A LA CROISÉE 06-07/2014 ~ P. 11

19941-Liege-N°9-06-2014.indd 11

DR

CUP de l’UP de Melen.

Le CUP en réunion.

DR

Le Conseil d’Unité pastorale (CUP) de Melen Par rapport à l’Equipe pastorale (EP) qui assume la direction de l’UP avec le curé qui en a la responsabilité, le CUP présidé par le curé, est un organe de concertation de l’action pastorale de l’UP. Ce n’est pas seulement une voix qui porte mais aussi qui compte. Le curé écrit sa partition en se mettant au diapason de la mélodie du CUP ! De mon expérience, je sais que le CUP suscite maintes initiatives et fait évoluer bien des situations. Celui de Melen est composé des membres de l’EP et des 2 membres de chaque Equipe Relais (ER). Il se réunit 4 fois l’année par rapport aux ER qui se réunissent 8 fois et l’EP tous les mois. Pour comprendre concrètement ce que le CUP de l’UP de Melen fait, voici l’ordre du jour de la réunion du jeudi 8 mai dernier : prière ; lecture rapport de la dernière réunion du 17/1/14 ; évaluation Carême et semaine sainte ; professions de foi, 1res communions et messe d’action de grâce des communiants ; fixer la date de l’évaluation et du souper des catéchistes ; calendrier des vacances, processions et fêtes des villages ; messe de la rentrée pastorale de septembre prochain. Le boulot c’est le boulot ! Equipe rédactrice d’ «A la croisée» et de l’«Ensemble» Tous ont droit à l’information de ce qui se passe dans nos paroisses. «A la croisée» et «Ensemble» sont les 2 magazines mensuels de nos 2 UP qui renseignent, apportent des nouvelles et font des annonces. C’est une recherche passionnée de la communication qui est, au demeurant, un vrai moyen d’évangélisation. Vivant dans un monde hypermédiatisé, avec son culte de l’image et de l’illustration, ces périodiques font du lien et de l’interactivité. Ils maintiennent les paroissiens en relation. À en croire certains échos qui nous parviennent, les articles de fond qui y sont publiés sont, à bien des égards, édifiants. Sachons qu’il y a une équipe de bénévoles qui rend ces publications possibles : Andrée, Malou (UP Melen), Albert, Lambert (UP Soumagne-Olne) et moi-même, sans oublier Jacques Lœsenborgh qui gère le site Internet. C’est grâce à eux que nos colonnes rencontrent vos attentes. I Vital Nlandu, curé

DR

CUP de Melen et Equipe de rédaction

Equipe rédactrice : Andrée, Albert, Lambert, Malou.

26/05/2014 09:16:08


A LA CROISÉE 06-07/2014 ~ P. 12

DIOCÈSE DE LIÈGE Retrouvez l’agenda du diocèse sur http://liege.diocese.be et l’information en continu sur www.InfoCatho.be

Cité ardente : une foi qui s’invite jusque dans les kots Née à Lyon en 1973, la Communauté du Chemin Neuf est une communauté catholique à vocation œcuménique. Présente dans une trentaine de pays, elle est installée en Belgique depuis 1992. Active auprès des jeunes, elle anime deux kots chrétiens au cœur de Liège. Le «Kot for God» dont dépend aussi le «Carmelkot» (Carmel de Mehagne) sont des lieux très conviviaux qui privilégient les études et offrent aux étudiants qui le souhaitent une occasion particulière de partager leur foi. Atypiques, ces kots proposent une formation chrétienne tout au long de l’année scolaire. Une soirée de rencontre est organisée par les kots tous les quinze jours sur un thème choisi par les «kokoteurs». Au cours de l’année, trois week-ends jeunes sont proposés durant lesquels sont programmés des rencontres, prières, louanges et temps de détente. Au Carmelkot d’Embourg, les locataires ont la possibilité d’accéder au jardin et de partager la vie de prière de la communauté.

Etudiant et ami du Christ A deux pas de la gare des Guillemins, le kot Saint-Damien propose aux étudiants une vie estudiantine dans la spiritualité de la communauté de Tibériade. Le Christ est au cœur des préoccupations des colocataires qui reçoivent un support spirituel par la prière. Dans les pas des frères et sœurs de Tibériade, le kot Saint-Damien propose un apprentissage de vie en communion tout en promouvant la réussite des études dans une vie de prière et de charité fraternelle.

Photos : Kot Logos

Vivre un témoignage de foi quotidien tout en réussissant ses études et jouir de l’ambiance estudiantine, tout est possible dans la Cité ardente. À travers les différents kots chrétiens qu’elle héberge, la ville de Liège redonne à la foi un souffle de jeunesse.

Vivre un témoignage de foi quotidien tout en réussissant ses études.

Un «vivre ensemble» unique Le kot à projet Logos a la particularité d’être co-organisé par les jésuites et les dominicains de Liège. Les étudiants intéressés par le projet doivent se montrer investis dans leurs études et s’engager dans une vie communautaire. Chaque année, la nouvelle équipe de kokoteurs imagine un nouveau «vivre ensemble» qui établit notamment la gestion des lieux, qui concerne la préparation de certains repas et qui suscite un esprit commun. Tous les quinze jours, un dominicain et/ou un jésuite se joint au groupe pour partager un souper convivial suivi d’un temps de prière. Le kot Logos n’accepte pas les étudiants de première année. Le Séminaire épiscopal de Liège offre également aux étudiants masculins l’opportunité de koter dans un espace chrétien. Une vie spirituelle commune n’est toutefois pas proposée. Les étudiants peuvent bénéficier d’une chambre spacieuse et lumineuse et ont le choix entre la formule demi-pension ou pension complète. Ils peuvent également

profiter de certaines facilités de la maison : cuisine communautaire, salle TV, utilisation gratuite du centre sportif du séminaire, bibliothèque et médiathèque, etc. I Sophie Timmermans Kot for God : rue de l’Université, 28 à 4000 Liège (à 150 mètres de la place du 20 août, ULg), et Carmelkot : carmel de Mehagne - chemin du Carmel, 27 - 4053 Embourg (Muriel d’Hoffschmidt, foyermehagne@chemin-neuf.be 04 365 10 81 et 0472 27 35 96) Kot Saint-Damien : rue de Serbie à 4000 Liège (infos : sœur Bénédicte - Fraternité de Tibériade - B-5580 Lavaux-Sainte-Anne - Fax : 084 38 71 91, tiberiade@skynet.be) Kot Logos : rue Trappé 12 à 4000 Liège (père Paul Malvaux, sj : paul.malvaux@swing.be et Didier Croonenberghs, op : d.croonenberghs@ dominicains.be, http://www.opsj.be/index.php/ kot-logos) Séminaire épiscopal de Liège (Mme Laura Cipriani - rue des Prémontrés 40 - 4000 Liège 04 223 73 93).

Médias Catholiques Belges Francophones (mcbf.be) – CCMC asbl – Chaussée de Bruxelles, 67/2 à 1300 Wavre – tel : +32 (0) 10/235 900 – info@mcbf.be Administrateur délégué : Luc Tielemans, diacre – Directeur adjoint : Cyril Becquart - Directeur de la rédaction : Jean-Jacques Durré – Responsable de l’information : Thierry Graulich – Secrétaire de rédaction : Matthieu Hargot – Accompagnement des paroisses : Anne-Françoise de Beaudrap et Thierry Graulich Les contenus rédactionnels et les images fournis par les paroisses et les Unités Pastorales sont publiés sous leur entière responsabilité. Fil info : redaction@mcbf.be – L’actualité en continu : www.InfoCatho.be En coréalisation avec Bayard Service Edition – Parc d’activité du Moulin, allée Hélène Boucher BP60090 – 59874 Wambrechies CEDEX

19904 - Liège 06-2014.indd 2 19941-Liege-N°9-06-2014.indd Ours.indt 1 - Bordeaux - N09 -12

23/05/2014 17:01:20 26/05/2014 10:05:17 09:16:49 09/10/2013


A la croisée juin 2014  
Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you