Page 1

Les anges meurent de nos blessures Yasmina Khadra Editions Julliard – R KHA

Recommandé par un lecteur de Montréal

Khadra possède un grand art de conteur. Ses histoires racontent des sujets du passé et du présent. Saga menée de main de maître, à un rythme envoûtant où les situations se déroulent rapidement et les mots fusent de toute part. Ce roman est une grande réussite, 400 pages fort intéressantes… Yasmina Khadra a-t-il puisé cette histoire à même sa propre trajectoire ? Bref, c’est un livre passionnant à parcourir. Bonne lecture !

Le dernier roman de Yasmina Khadra est de toute puissance. l'écriture, le contexte, l'histoire, rien n'est laissé au hasard. ça cogne ! on prend des coups ! Turambo ne vous quitte pas d'une phrase... On s'accroche à lui tel un ami, un frère, un amant. Dans un monde sans pitié, l'élégance de l'écriture vous sauve des vérités humaines des plus sombres aux plus lumineuses."

L'imposture des mots Yasmina Khadra Éditions Pocket – R KHA

Recommandé par Catherine

Yasmina Khadra Editions

Recommandé par Adja

Recommandé par Adja

Quelle magnifique idée, pour célébrer les cinquante ans d'indépendance algérienne, que d'allier les mots de Yasmina Khadra et les photos de Reza ! A travers ce bel ouvrage, j'ai succombé à l' invitation au voyage de ces deux artistes. Je me suis laissée prendre par la main à la découverte de leur Algérie si multiple, si grande et si meurtrie... Laissez­ vous happer par ce très grand livre d'une émotion rare et vous deviendrez vous aussi un grand amoureux de l'Algérie.

Janvier 2014

KHADRA

Proposée par les bibliothécaires des Médiathèques du Pays de Romans

Le Dingue au Bistouri Yasmina Khadra

Recommandé par Lila

Editions J'ai Lu – R KHA

En 2001, après avoir quitté l'armée algérienne Yasmina Khadra se rend à Paris avec sa femme et ses trois enfants. Décidé à réaliser son rêve et à enfin vivre de son écriture, il débute la promotion de son livre L'écrivain. Alors qu'il semble avoir conquis le cœur de la critique littéraire et du public, il se retrouve en pleine tourmente. Défendant l'institution militaire algérienne à la réputation entachée, il est attaqué pour ses propos et sommé de se justifier sur sa carrière militaire. Parviendra-t-il à réconcilier ses deux entités : Mohammed Moulessehoul et Yasmina Khadra et à devenir le grand homme des lettres qu'il pense être depuis son enfance ? Dans ce second ouvrage autobiographique, l'auteur convoque les protagonistes de ses précédents ouvrages, la figure de grands écrivains ou de personnages romanesques pour narrer son aventure française et donner sa vision personnelle de l'engagement littéraire tout en répondant aux attaques qui lui ont été adressées. Il livre ainsi un témoignage d'une grande force, particulièrement exigeant bien qu'un brin narcissique.

Algérie

Yasmina

C’est la première enquête du commissaire Llob et le premier roman de Yasmina Khadra que je lisais. Un témoignage visionnaire, Yasmina Khadra décrit un pays qui se recroqueville sur lui-même et qui va bientôt sombrer dans une violence aveugle. On découvre un commissaire pas forcément sympathique mais qui tente, à sa manière, de garder un visage humain dans les prémisses de l'horreur. J'ai découvert un auteur, un ton, un style et un commissaire qui ne m'a pas laissé indifférente

L'écrivain Yasmina Khadra Editions Pocket – R KHA

Recommandé par Adja

Dans ce roman autobiographique, Yasmina Khadra raconte son enfance algérienne. Il a neuf ans lorsque son père, un officier de renom lui fait intégrer un internat militaire. Dans cet univers sectaire et parfois injuste où l'enfance est simplement niée, les cadets, ses compagnons d'infortune deviendront pour lui comme une seconde famille. Cet ouvrage leur est d'ailleurs dédié. L'écrivain est un livre très intéressant et touchant qui permet de découvrir les premières années de celui qui deviendra un des auteurs contemporains de langue française les plus talentueux et les plus lus.

L'attentat Ziad Doueiri Editions Wild Side – 791 DOU

Recommandé par Maryjo

Cette adaptation au cinéma du roman éponyme de Yasmina Kadra est une réussite. J’ai ressenti la même force, densité, émotion, fluidité… qu’à la lecture de cette histoire haletante, sans jugement de valeur, où chaque camp s’exprime, souffre et finalement révèle ses fêlures au spectateur-lecteur, témoin de ce drame humain, intime complètement imbriqué dans le conflit israélo-palestinien. Marquant.

Janvier 2014


L'attentat Yasmina Khadra Editions Phébus – R KHA

Recommandé par Maryjo

Ce roman nous plonge dans le quotidien d’Amine, chirurgien palestinien qui travaille dans un hôpital israélien. Amine ne fait pas de politique et refuse de prendre parti dans le conflit israélo-palestinien qui bouleverse depuis des années la vie de la région. Heureux en mariage, il attend le retour de Sihem, son épouse partie quelques temps dans sa famille. Suite à un attentat perpétré à Tel Aviv, Amine voit arriver son ami Naveed, policier qui lui annonce la mort de Sihem. Elle est suspectée d’être la kamikaze. La vie d’Amine vole en éclat. C’est un récit bouleversant que j’ai lu quasiment d’une traite. J’ai ressenti beaucoup d’empathie pour Amine, un homme tranquille, qui croyait connaître son épouse et qui découvre que Sihem a décidé de se barder d’explosifs pour devenir une kamikaze. Pourquoi ? Comment ? Yamina Khadra décrit bien la souffrance, le désespoir de cet homme confronté à l’horreur. Recommandé par un lecteur de Montréal

Voici un livre que j’avais abandonné il y a quelques années, ne pouvant endurer les souffrances qui y étaient décrites avec tant de réalisme et de sensibilité. Je l’ai repris dernièrement. L’auteur dresse un tableau saisissant de la situation entre Palestiniens et Israéliens. Le chirurgien Amine, Israélien d’origine arabe, cherche à comprendre pourquoi sa femme tant aimée et dont il se croyait intimement proche s’est faite kamikaze à son insu. Après de terribles épreuves et des recherches incessantes, il se rend compte que de l’humiliation perpétuelle naît la haine. Au fur et à mesure de ma lecture, je me suis demandé si Amine finirait à son tour kamikaze… Très beau livre, prenant et douloureux, qui permet de mieux comprendre le pourquoi de cette situation sans issue au Moyen-Orient.

Recommandé par Adja

Connaît­on réellement la personne avec laquelle on vit ? Le docteur Amine, arabe naturalisé israélien vous aurait sûrement répondu oui avant de découvrir que sa femme tant aimée avait perpétrer un attentat suicide dans un restaurant bondé de Tel Aviv. Alors que son monde s'effondre ainsi que ses convictions celui qu'on citait comme un des plus bels exemples d'intégration va tenter de comprendre ce qui a poussé son épouse à commettre un tel acte en revenant vers son passé et ses racines... Au delà d'être un très grand roman sur le conflit israélo­palestinien et le terrorisme, L'Attentat est un livre humaniste prodigieux qui interroge les notions d' exil,d' identité, de valeurs. J'ai eu le souffle coupé par l’ingéniosité de Yasmina Khadra, sa pertinence, sa vérité. J'ai reçu une grande leçon de littérature, d'histoire et de psychologie dont je ne me suis pas encore remise. L'Attentat figure en bonne place dans mon panthéon littéraire. Une claque magistrale!

Laissez votre avis sur notre blog http://everitoutheque.viabloga.com

Les hirondelles de Kaboul Yasmina Khadra Éditions Pocket – R KHA

Recommandé par Maryjo

A Kaboul, deux hommes et deux femmes tentent de trouver un sens à leur vie. Atiq, ex-moudjahid s’est reconverti en geôlier ; Mussarat son épouse est femme au foyer, elle souffre d’une maladie incurable ; Moshen est un bourgeois rêvant de modernité ; Zunaira son épouse est avocate mais ne peut plus exercer et doit porter comme les autres femmes le tchadri.C’est un magnifique roman où la condition des femmes en Afghanistan est au centre du récit. J’ai aimé qu’un homme ose parler de leur situation. Ce récit est fort et l’habileté de l’auteur est de donner au lecteur, à la fin du livre, matière à réflexions.

L'équation africaine Yasmina Khadra Éditions Julliard – R KHA

Recommandé par un lecteur de Montréal

Dans la veine des Hirondelles de Kaboul et de L’attentat, ce dernier roman est une autre aventure de guerre, en fait, une prise d’otages, parcourue de réflexions philosophiques et de poésie. Le verbe prend toute sa verve à mesure que le récit s’épaissit ; il y a des phrases que l’on peut lire plusieurs fois. On y trouve des passages magnifiques sur le désert ; les réflexions des personnages sur l’Afrique donnent matière à réfléchir. Recommandé En parallèle : une savoureuse apologie du quotidien banal. par un lecteur Un de ces livres qui laisse une impression durable. de Montréal Un autre Khadra, un autre bonheur de lecture. Non pas que les romans de Yasmina Khadra soient légers ! Mais il arrive à mettre de la poésie dans des histoires très dures par ailleurs. Cette fois, c’est l’histoire d’un médecin allemand dont la femme vient de se suicider. Il est dévasté. Il accepte d’accompagner un ami qui s’en va équiper un hôpital au profit d’une organisation caritative. Mais en chemin, au large de la Somalie, leur bateau est attaqué par des pirates qui les prennent en otage. Et là, c’est l’enfer. Tout n’est cependant pas noir dans cette histoire bien de notre temps.

Les agneaux du Seigneur Yasmina Khadra Editions Pocket – R KHA

Recommandé par Lila

Ghachimat petit village d’Algérie, vit une existence paisible loin de l'agitation politique et religieuse de la capitale jusqu'au jour où un enfant du pays revient. Ce retour fait basculer tout le village. Les vrais visages vont se révéler et le fanatisme religieux va pousser les enfants de Ghachimat à des crimes odieux au nom d'une certaine vision de la religion. Chacun choisit son camp, les plus faibles d'autrefois vont se ranger au côté des plus forts tout simplement pour assouvir leur soif de vengeance. Yasmina Khadra signe ici un livre d’une extrême violence, il décrit implacablement la montée de la terreur, le noyautage systématique d'une communauté par les islamistes. L'horreur est quotidienne, et la frontière ténue entre victimes et bourreaux.


Les sirènes de Bagdad Yasmina Khadra Editions Julliard – R KHA

Recommandé par Maryjo

C’est l’histoire émouvante d’un garçon de vingt et un ans, bédouin originaire d’un village oublié du désert irakien, Kafr Karam. Humble et efface, amoureux de la poésie et de la musique, il est étudiant en lettres. Après la nuit où les soldats américains ont débarqué dans sa maison, il décide de changer dramatiquement sa vie et de devenir un terroriste parce qu’il a « une offense à laver dans le sang ». Les événements se déroulent pendant la guerre d’Irak. On prend connaissance des opinions et on observe les façons d’agir très différentes des Irakiens à l’égard du conflit : les terroristes, les habitants paisibles, les policiers corrompus et les islamistes intellectuels. Le livre m’a aidé à mieux comprendre le milieu oriental et à me rendre compte, encore une fois, de l’absurdité de la guerre.

Le héros est un jeune homme pacifique qui vit dans un village Irakien au milieu des sables où perdure depuis toujours un mode de vie fait de respect des traditions religieuses et familiales. Jusqu’au jour où les GI’s débarquent dans son village et commettent deux bavures dont l’une irréparable. Dés lors, il perd tout ces repères et décide de retrouver son honneur dans la lutte armée et devient donc une proie rêvée pour les Islamistes… Après « Les hirondelles de Kaboul » et « L’attentat », « Les sirènes de Bagdad » clot la trilogie que l’auteur consacre aux dialogues de sourds Orient/Occident. Et comme d’habitude, Yasmina Khadra réussit à nous faire une démonstration sans jamais tomber dans la caricature. Il n’est pas un donneur de leçon mais à travers ces livres il nous donne à comprendre les tragédies de certains pays.

Les hirondelles de Kaboul Yasmina Khadra Éditions Julliard – R KHA

Recommandé par Lila

Recommandé par un lecteur de Montréal

A Kaboul, deux hommes et deux femmes tentent de trouver un sens à leur vie. Atiq, ex-moudjahid s’est reconverti en geôlier ; Mussarat son épouse est femme au foyer, elle souffre d’une maladie incurable ; Moshen est un bourgeois rêvant de modernité ; Zunaira son épouse est avocate mais ne peut plus exercer et doit porter comme les autres femmes le tchadri. Dans un pays traumatisé par la guerre, la folie et la tyrannie des talibans, l’amour va s’inviter. YK raconte avec brio un récit à la fois habile et terrible. Ce roman est un hommage à ces courageuses femmes afghanes, humiliées, niées, couvertes du tchadri, dépendantes du bon vouloir des hommes, sans avenir professionnel… J’ai aimé qu’un homme ose parler de leur situation. Ce récit est fort et l’habileté de l’auteur est de laisser au lecteur, à la fin du livre, la possibilité de laisser libre cours à ses réflexions.

Laissez votre avis sur notre blog http://everitoutheque.viabloga.com

L'attentat Loïc Dauvillier Editions Glénat – BD DAU

Recommandé par Lila

J’ai lu le roman de Yasmina Khadra que j’avais vraiment beaucoup aimé. Ce roman-grahique est une adaptation à la hauteur, si ce n’est plus du roman. Que vous ayez lu ou pas le livre de Yasmina Khadra, que vous vous intéressiez ou non au conflit israélo-palestinien, lisez cette BD. Ce roman-grahique est une vraie réussite.

A quoi rêvent les loups Yasmina Khadra Éditions La Découverte – R KHA

Recommandé par Lila

Nafa Walid est un jeune Algérois d'origine très modeste qui rêve d’être acteur de cinéma. En attendant la gloire, il devient chauffeur de l'une des plus prestigieuses familles d'Alger. Il découvre du même coup l'univers totalement corrompu de la nomenklatura algérienne. Pour ces gens riches au-delà de l'imaginable, les lois communes ne s'appliquent pas. Naja va en faire la très cruelle expérience. Il démissionne, révolté et écœuré. Sans argent, sans travail, il trouve dans ses prières à la mosquée un peu de sérénité. Un jour, l’imam lui fait une proposition, Nafa accepte… Comment un jeune homme désœuvré, rêvant de devenir acteur de cinéma, prend, malgré lui, le chemin du terrorisme. Yasmina Khadra décortique tout le mécanisme qui a mené Nafa vers le terrorisme. C'est à lire pour comprendre un peu ce qui s’est passé dans les années 90 en Algérie. A travers la vie de Nafa, l’auteur raconte l’histoire de cette jeunesse désespérée, qui a trouvé dans la violence radicale une raison d’exister, une façon d’exprimer sa colère.

L'olympe des infortunes Yasmina Khadra Editions Julliard – R KHA

Recommandé par un lecteur Montréal

Voilà un auteur qui carbure sur son succès du passé. Après Ce que le jour doit à la nuit (Julliard, 2008), louangé par la presse, Yasmina Khadra nous entraîne dans l’univers des clochards. Ce volume est peuplé d’une galerie de personnages hétéroclites. L’histoire se déroule sur un terrain vague situé entre une décharge publique et la mer. Fable poétique, si l’on veut, sur la décadence de la société moderne.


Ce que le Jour doit à la nuit

Recommandé par un lecteur De Montréal

Yasmina Khadra Editions Julliard – R KHA

J’attendais intensément, à la bibliothèque, ce roman de Yasmina Khadra, souvent mentionné par les membres du Club des Irrésistibles. J’étais très impatiente de le dévorer. Le récit m’a plu en général. J’ai adoré le début du livre très prometteur, je me suis réjouie de l’atmosphère algérienne que je ne connaissais pas, des gens pauvres et riches d’Oran et de Rio Salado (Arabes, Français et Espagnols), des problèmes sociaux, financiers, amoureux et d’honneur, provoqués par la guerre, mais, en tournant les pages, j’attendais quelque chose qui ne s’est jamais produit : la fin heureuse d’une histoire d’amour consommée. J’espérais toujours, jusqu’aux dernières pages, que Jonas et Émilie restent ensemble parce que je n’ai pas réussi à comprendre pourquoi deux personnes qui s’aiment énormément décident de vivre séparées.

Ce que le jour doit à la nuit Alexandre Arcady Editions Universal – 791 ARC

Recommandé par un lecteur de Montréal

Merci de m'avoir recommandé ce film, d’après le roman de Yasmina Khadra. Malgré sa durée de 2h42, pas un seul moment de longueur. Histoire d’amour entremêlée à la guerre de libération de l’Algérie. C’est superbe. Les paysages sont inoubliables. J’ai adoré. À mon tour de vous dire : « Ne le ratez pas ! » Film inspiré du roman de Yasmina Khadra, avec Nora Arnezeder, Fu’ad Aït Aattou, Anne Parillaud, Vincent Perez, Anne Consigny et Mohamed Fellag (l’acteur qui jouait Monsieur Lazhar). J’ai aimé modérément ce film. Le contexte historique (l’Algérie de 1930 à 1962), le jeu de certains acteurs, les plans larges valent le détour et compensent certaines longueurs et des acteurs pas toujours à la hauteur (le film dure près de trois heures… Arcady aurait gagné à ramasser son film en deux heures et à choisir des acteurs moins franco-français).

Recommandé par un lecteur De Montréal

De l'utopie totalitaire aux œuvres de Yasmina Khadra Louisa Kadari Editions L'Harmatta – R KAD Cette étude des œuvres de Yasmina Khadra nous propose de dérouler le fil que cet auteur algérien d'expression française est parvenu à tisser entre la littérature francophone et la question d'un hyper-terrorisme mondialisé. Mais quelle vision du monde le roman génère-t-il ? Comment signifier le mal ? Quelle place accorder à la parole d'un autre terrifiant ? La littérature khadraïenne soulève, en effet, maintes interrogations que cette recherche tente d'arborder.

Laissez votre avis sur notre blog http://everitoutheque.viabloga.com

L'automne des chimères Yasmina Khadra Éditions Baleine – R P KHA

Recommandé par Lila

Dernier volet des aventures du commissaire Llob, ce roman signe aussi l'adieu de l'écrivain Khadra aux polars consacrés à l'Algérie et à ce personnage avec lequel il a fait corps. A travers le commissaire Llob, Yasmina Khadra a cherché à comprendre les racines du mal qui enserrent l'Algérie des années 1990, l'étouffent. N'y cherchez pas l'enquête et le suspense habituels. Vous y trouverez plutôt une vision, une description et une analyse du mal algérien. Il s'agit d'un très bon roman qui m'a séduit et touché. Et surtout j’ai quitté avec beaucoup de regret le commissaire Llob.

Morituri Yasmina Khadra

Recommandé par Lila

Éditions La Baleine – R KHA P

YK raconte le mal profond qui a mis l’Algérie à feu et à sang pendant les dix années les plus noires de son existence. Un livre à vif où un humour noir vous percute. Le héros, magnifique dans sa droiture et auquel on s'attache, est entouré d'une palette de personnages très bien campés : le lieutenant Lino est très attachant, le vieux collègue Dine est bouleversant, Da Achour le noble est fantastique. J’ai beaucoup aimé ce livre car à travers une enquête, l’auteur raconte l'Algérie pendant la guerre civile, il sait nous faire ressentir le climat de peur et d'intolérance de l'époque.

La Part du mort Yasmina Khadra Éditions Folio – R KHA P

Recommandé par Lila

Lino, l’adjoint du commissaire Llob est accusé de tentative de meurtre sur l'une des personnalités les plus importantes du régime. Pour pouvoir prouver son innocence, le commissaire mène l’enquête pour découvrir la vérité.Comme dans les autres romans, l’intrigue policière est un prétexte pour raconter l’Algérie. Mais cette fois l’action se passe quelques mois avant les émeutes de 1988 qui seront à l'origine de tout ce qui adviendra ensuite, la guerre civile.Un roman politique dénonçant les dérives d’un régime autoritaire, la corruption, Je me suis attachée à ce commissaire intègre, sans peur qui manie l’humour noir avec dextérité ce qui rend son livre jubilatoire.

Yasmina khadra  

Une sélection proposée par les bibliothécaires de Romans sur Isère

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you