Page 1

Ru Kim Thûy Editions Liana Levi – R LEV

Recommandé par Nathalie

L’auteure est issue d’une famille aisée. Elle a 10 ans lorsque, elle et sa famille, fuient le pays avec des milliers d’autres boat-people. Les conditions de voyage sont difficiles et tout aussi humiliantes lors de leur séjour dans le camp de réfugiés en Malaisie. Il n’y a rien d’humain dans ce camp mais coûte que coûte, sa mère a maintenu un semblant de dignité dans leur existence, seul lien avec la civilisation. Puis c’est l’arrivée au Canada. Mais l’accès au rêve américain, tant convoité, ne se fait pas sans sacrifices. Ce roman est un très bel hommage à sa mère qui a tout fait pour préserver la dignité de sa famille, transmettre les valeurs de la vie. Dans ce roman, l’auteure aborde la difficulté pour toute personne immigrée de garder son identité, ses valeurs, sa culture, face à l’opulence et la facilité.

La couleur pourpre Steven Spielberg Editions Actes Sud – R ALF

Recommandé par Adja

S’il y a un film qui a accompagné mon enfance et celles de mes sœurs et qui mérite selon nous l'appellation de«film culte»c'est bien La couleur pourpre de Steven Spielberg. Sûrement parce qu’il a provoqué en nous un choc en nous faisant découvrir la ségrégation américaine du début du 20ème siècle et surtout parce qu’il met en scène les liens indéfectibles entre deux sœurs noires Celie et Nettie. Grâce notamment à la force dramatique des interprétations de Whoopi Goldberg, d'Oprah Winfrey, d'Akosua Busia et de Margaret Avery, Spielberg excelle dans ses différents portraits de femmes noires brisées par les dominations blanche et masculine.

Cinq femmes chinoises Chantal Pelletier Editions J. Losfeld – R PEL

Recommandé par Colette

Le parcours de cinq femmes chinoises : cinq portraits qui s'entrecroisent et décrivent la vie des femmes dans la société chinoise actuelle. Cinq femmes qui se battent contre la misère, contre la solitude, contre les menaces en tous genres. Cinq femmes qui réinventent les liens entre elles, avec les hommes et avec leurs enfants. Cinq femmes qui continuent à vous accompagner longtemps après la fin du livre et qui nous interrogent : qu'aurions-nous fait à leur place dans ces situations extrêmes ? Proche du documentaire, par le style concis et sans sentimentalisme, le roman de Chantal Pelletier a su rendre attachantes ces femmes de combat.

Mars 2014

Ainsi Soient-elles ! Iran, Un autre regard Proposée par les bibliothécaires des Médiathèques de Romans

Proposé par les bibliothécaires du Pays de Romans

Nagasaki

Recommandé par Guy

Erci Faye Editions J'ai Lu – R FAY

A partir d'un fait divers paru dans un quotidien à Nagasaki, l'auteur a rédigé un roman original. Shimuran-san un japonais d'âge mur qui vit seul est intrigué par des disparitions, des déplacements d'objets dans sa cuisine. Il mène une enquête scrupuleuse et grâce à une caméra, il finit par apercevoir l'intruse. Qui est cette femme ? Que fait-elle chez lui ? Depuis combien de temps occupe-t-elle les lieux ? J'ai beaucoup aimé ce récit et l'idée que je me suis faite de cette femme. Un récit fascinant qui aborde également les notions de propriété, de précarité et d'intimité.

La dernière Bagnarde Bernadette Pécassou Editions J'ai Lu – R PEC

Recommandé par Isabelle

J'ai trouvé cette histoire, pourtant tragique, passionnante, d'autant plus qu'elle traite d'un sujet peu connu concernant la condition féminine. Deux ans de recherche furent nécessaire à B. Pécassou pour retranscrire le terrible destin de Marie Bartête. A travers la vie de Marie, abandonnée de tous et ô combien courageuse, l'auteur fait revivre le sort tragique de toutes les femmes du bagne que l'Histoire à oublié. A la fin du XIXe siècle, près de 2000 femmes furent envoyées en Guyane pour peupler la colonie en se mariant à d'ancien bagnards. Un récit parfois dur à lire, sans espoir, mais très prenant. La moitié du ciel Keigo Higashino Edition Les arènes – R HIG

Recommandé par Jacotte

Moi, je suis comme George (Clooney) : J'ai lu ce livre d'une traite ! » Impossible de lâcher les récits de ces femmes, qui luttent contre toutes les formes d’oppressions, aux quatre coins du monde. Un peu KO devant l'horreur des situations, on est très vite galvanisé par l'énergie de la lutte pacifiste. Le livre date de 2009 mais n'a pas pris une ride …toujours autant d'oppressions et de raison d'espérer quand même.

Juin 2013 Mars 2014


Iranienne et libre Shirin Ebadi Editions La Découverte – 955.054 EBA

Recommandé par Lila

Recommandé par Adja

Fatoumata Diawara Éditions World circuit – CD 017.2 DIA Depuis plus d'une année, une voix m'accompagne, presque quotidiennement. Cette voix douce et puissante dont je ne me lasse pas est celle de la chanteuse malienne Fatoumata Diawara que j'ai découvert grâce à son premier album sobrement intitulé Fatou. Avant d'avoir pu vivre son rêve de musique, celle qui fut d'abord comédienne a dû se battre pour conquérir son indépendance bravant les interdits familiaux avec comme principales cordes à son arc son talent, sa détermination et son amour de la liberté. Ce disque c'est moi ! s’écrie-t-elle “Je ne cherchais pas à ce que cet album soit un bilan de ma vie, mais il l’est devenu. Engagée dans la reconstruction de son pays, elle met aujourd'hui sa voix au service du Mali. Fatoumata Diawara est décidément une artiste à suivre.

De la Syrie des Assad aux camps du Liban

Recommandé par Giulia

Fayza D. Éditions Plon – R D VECU Fayza est une jeune syrienne originaire de Zabadani, une ville rurale située à 40 km de la capitale. Fayza va à l’école, apprend les principes du Baas et grandit dans ce milieu avec son frère et sa soeur. Tout bascule quand son père est arrêté, torturé. Son “fiancé” est aussi torturé, poursuivi, au même titre que d’autres villageois. Fayza et sa famille doivent partir. C'est un récit vrai, poignant, un témoignage de la situation en Syrie, de la place des enfants et des femmes dans ce pays ravagé par la dictature des Assad. Cela continue encore aujourd’hui.

Laissez votre avis sur notre blog http://everitoutheque.viabloga.com

Brigitte Giraud

Recommandé par Isabelle

Éditions Stock – R GIR

Au début des années 1970, Shirin Ebadi devient la première femme à être nommée juge en Iran; elle a vingt-trois ans. En 2003, Shirin Ebadi reçoit le Prix Nobel de la Paix. Dans ce livre, elle raconte son combat incessant contre l'obscurantisme religieux et l'oppression des femmes. Et à travers son récit, celui des enfants, des femmes, des hommes qui se battent sans relâche. J’ai une très grande admiration pour cette femme, pour son courage, pour son long combat en faveur de la justice, de la liberté et des droits humains. Elle qui sans jamais renier sa foi musulmane (comme tant d’autres), n’a pas peur de penser, de dire que l’Islam est compatible avec la Démocratie, que tout est question d’éducation. J’aime cette femme pour ce qu’elle est et ce qu’elle représente : une militante que rien ne fait renoncer à ses convictions, ses combats dans une république islamique.

Fatou

Avoir un corps

Un récit autobiographique dans lequel l'auteur déroule le film de sa vie, de son enfance jusqu'à la quarantaine, film d'une époque raconté du point de vue du corps.

Brigitte Giraud excelle à décrire toutes les émotions que traverse le corps au fil du temps. Si bien que le lecteur s'identifie complètement et retrouve des sensations oubliées, mais combien familières, à travers cette femme qui traverse des épreuves. Un récit prenant, qui nous parle, écrit avec beaucoup de sensibilité, sans jamais être grave. Un bel autoportrait

Xenia Gérard Mordillat Éditions Calman-Lévy – R MOR

Recommandé par Odile

Xenia, un prénom, celui, d'une jeune femme, mère célibataire. Une vie de galères : amours en galère, boulot en galère, finances en galère. Heureusement, l'amitié de Blandine lui permet de rester à flot. Gérard Mordillat nous entraîne dans un tourbillon : espoir, révoltes, rires, larmes et joie ! Avec toujours les fondamentaux de la survie en milieu hostile : la solidarité et la dignité humaine . Mon héroïne pour ce 8 mars 2014, journée de la femme, c'est Xenia, bien sûr. Quand sera brisé l'infini servage des femmes.... » Arthur Rimbaud, en citation au début du livre. Allez les femmes, en attendant c'est pas fini, alors on lâche rien.

Colours in my Mind Elisa Jo Éditions Fontana – CD 2 ELI

Recommandé par Stéphanie

Elle a 19 ans, elle est auteure, guitariste et pianiste, elle a une voix superbe et elle s’appelle … Elisa Jo. Coup de cœur pour ce premier album, produit par Benjamin Biolay, dont on retrouve la marque tout au long du disque. Cette fille a une voix soul incroyable, légèrement éraillée qui vous envoûte dès la première écoute. Colours in my Mind est un bel album de pop / soul et on se laisse bercer de bout en bout par la voix et les mélodies superbes. Un vrai talent à découvrir !

Laissez votre avis sur notre blog http://everitoutheque.viabloga.com


Une sage femme Kaye Gibbons Editions Points – R GIB

Recommandé par Maryjo

Lorsqu’on m’a demandé de parler d’une femme de fiction que j’avais envie de partager avec les autres à l’occasion de la Journée de la Femme, mon premier réflexe a été de penser au livre de Kaye Gibbons :  " Une sage-femme "»qui raconte l’histoire de trois femmes, la grand-mère, la fille et la petite-fille, qui pratiquent le beau métier de sage-femme. Humour, douceur et tendresse émaillent les confidences de ces trois générations de femmes. Un régal.

Une Femme Anne Delbée Editions J'ai Lu – R DEL

Recommandé par Julie

L'auteure nous décrit la vie de Camille Claudel mais aussi la vie de sculptrice de cette artiste. Elle était douée, extrêmement douée. Si bien qu'elle est devenue l'élève d'Auguste Rodin. S'ensuivit une relation passionnée entre les deux sculpteurs, dont la fin orageuse a sans doute participé au déclin de Camille.La vie de Camille n'a été qu'un long combat; combat qu'elle a perdu lorsque la folie l'a emportée, malgré sa détermination à toute épreuve pour être sculpteur. Elle passera en effet ses trente dernières années internée dans un asile. J'ai été bouleversée de voir cette jeune femme passionnée finir épuisée et abandonnée de tous. Malgré son génie, placée dans l'ombre de Rodin,elle s'est retrouvée délaissée par le monde de l'art, qui n'acceptait pas qu'une femme sculpte comme un homme.

Chrysis Jim Fergus Editions Cherche Midi – RFER

Recommandé par Valérie

A l'origine de ce roman... un tableau sorti de l'ombre chez un antiquaire à Nice : "Orgie" signé Chrysis. Jim Fergus l'acquiert pour l'offrir à sa compagne très malade. Après sa mort, il revient en France et au fil de ses recherches fructueuses, commence à écrire l'histoire de Gabrielle Jungbluth, oubliée des critiques d'art de l'époque. Une histoire émouvante et palpitante. J'ai été captivée d'emblée par le personnage de Gabrielle, si libre, moderne, émancipée avant l'heure, affranchie de son milieu bourgeois, ouverte au monde, profitant de l'insouciance retrouvée des Années folles pour se vouer corps et âme à la création. Un très beau roman qui redonne vie à une artiste du XXème siècle.

Laissez votre avis sur notre blog http://everitoutheque.viabloga.com

Une étoile aux cheveux noirs Ahmed Kalouaz Editions du Rouergue – R KAL

Recommandé par Adja

A 84 ans, la mère d'Ahmed Kalouaz doit quitter l'appartement de banlieue dans lequel elle a vécu pendant 40 ans car celui-ci va être détruit. Cette femme émigrée d'Algérie ayant mis au monde 14 enfants (dont certains n'ont pas survécu) a traversé dignement de dures épreuves tels que le racisme et la misère dans la France des années 60. Un livre si émouvant à lire, surtout pour ceux d'entre nous qui avons été élevés par ces femmes venues d'ailleurs, ne sachant ni lire ni écrire mais qui, avec trois bouts de pains confectionnaient des mets délicieux, se battaient pour que nous soyons toujours propres et respectueux et qui s'occupaient de nous sans jamais se plaindre malgré l'épuisement.... Merci à Ahmed Kalouaz d'avoir écrit ce livre si personnel qui a eu si grand retentissement en moi. J'y ai presque lu le portrait de ma mère... Un livre coup de cœur!

Frida Julie Taymor Éditions Studio Canal – DVD 791 TAY

Recommandé par Julie

Frida est un film biographique racontant l'histoire de l'artiste mexicaine Frida Kahlo. il n'était pas facile d'arriver à retranscrire toutes les nombreuses étapes de la vie de Frida, accident de tramway, peinture, mariage avec l'artiste Diego Rivera, voyages à New-York et Paris, liaison avec Trotsky. ... Et pourtant, ce film est une réussite. La réalisatrice a très bien compris quelle femme était Frida Kahlo, et nous plonge dans l’œuvre et la vie de la peintre grâce notamment à des scènes magnifiques où se mélangent peintures et film sur fond de musique mexicaine. De plus, avec ce projet qu'elle a porté pendant de nombreuses années, Salma Hayek livre une superbe prestation en incarnant cette femme hors du commun. Tout comme Alfred Molina, qui incarne Diego Rivera.

Alouette Dezsö Kosztolanyi Éditions Viviane Hamy – R KOS

Recommandé par Nathalie

C’est le roman d’une famille composée de 2 parents âgés et de leur fille Alouette. Alouette a 35 ans, elle est très laide. Si laide que ses parents ont choisi, pour ne pas affronter le regard et les moqueries de leurs voisins et des habitants de la ville, de vivre en retrait, de ne plus s’intéresser à rien et d’organiser leur univers autour de leur fille. Mais Alouette est invitée à passer une semaine chez son oncle et c’est un déchirement pour ses parents : comment vivront-ils sans elle pendant une semaine ? Que vont-ils faire pour tuer le temps ?…C’est un roman poignant et cruel. Le lecteur ne sait plus qui dans cette relation est prisonnier de l’autre.

Laissez votre avis sur notre blog http://everitoutheque.viabloga.com


Les douze tribus d'Hattie

Recommandé par Lila

Ayana Mathis Editions Gallmeister – R MAT

Onze enfants et une petite fille, les douze tribus d’Hattie, ceux pour qui elle est restée avec un mari qu’elle n’aimait pas, qu’elle méprisait même. Ceux pour qui elle s'est battue, pour essayer de leur donner une bonne éducation, les nourrir, les habiller, les aimer mal mais les aimer quand même et un jour les voir partir et les perdre. Dix chapitres, dix voix qui se racontent chacune leur tour, et à travers leurs souvenirs on voit se dessiner en filigrane le portrait d’Hattie. Hattie est une femme magnifique, dure, ambiguë, fière, mal aimée et surtout mal aimante. Une femme courageuse et fragile. Dés les premières lignes de ce roman, j’ai été séduite par l’écriture, par l’histoire de cette femme ambitieuse qui a rêvé une autre vie, c’est un personnage bouleversant, attachant. Un de ces personnages qui ne vous quittent pas. Éblouissant !

Les beaux jours Marion Vernoux Editions France Télévision – DVD 791 VER

Caroline jeune retraitée n'a plus que du temps libre devant elle. Que peut­elle faire désormais pour remplir le vide apparent de sa vie ? Elle n'a pas l'intention de remplir son agenda avec des activités encadrées de seniors». Peut­elle encore tout réinventer ? Magnifique film d'apprentissage qui aborde le nouveau visage des femmes de soixante ans qui n'ont pas envie, malgré les conventions sociales, de renoncer à leur féminité, ni à la passion. Servi par une Fanny Ardant émouvante et un Patrick Chesnay très juste en mari trompé lucide et mélancolique, ce film joue avec les clichés sur la retraite sans tomber dans la caricature. Superbe portrait plein de sensibilité d'une femme libre et bien vivante. Les « beaux jours » ne sont­ils pas ceux que l'on veut bien s'accorder à toutes les étapes de la vie ?

Olympe de Gouges Femmes de réconfort Kyung-a Jung Éditions Six pieds sous terres – BD JUN

Recommandé par Nathalie

Recommandé Par Guy

Catel et Bocquet Éditions Casterman – BD CAT

Recommandé par Lila

L'auteure s’intéresse aux relations entre la guerre et les femmes. C’est Comme cela que débute son travail sur les femmes de réconfort. Suite aux massacres et aux viols perpétrés à Nankin en 1937 par l’armée japonaise et les critiques occidentales qui suivirent, le Japon décide de mettre à la disposition de ses soldats des femmes de réconfort. Ces femmes n’étaient absolument pas consentantes, mais dans l’idée des Japonais il ne s’agissait pas de viols. Tout était très réglementé, et organisé. Port du préservatif, très peu de temps avec chaque femme (les femmes pouvaient avoir des relations avec 25 voire 29 hommes par jour !!!) . Récit atroce de ce que les femmes ont subi et subissent à nouveau à chaque conflit.

Avec cette bio- graphique on entre dans le siècle des lumières pour rencontrer une femme inoubliable et pourtant oubliée de l’histoire, Olympe de Gouges, femme libre, féministe et humaniste. Femme de lettres et polémiste engagée, elle n’a pas peur de prendre position pour l’égalité homme/femme, l’abolition de l’esclavage. La Révolution est pour elle le moment de faire avancer la cause des femmes, du peuple mais elle finit par déranger les ultras . Elle finit guillotinée quelques jours après Marie-Antoinette. Superbe biographie d’une femme hors du commun, au caractère affirmé qui a écrit la première déclaration des droits de la femme et de la citoyenne : « La femme a le droit de monter sur l’échafaud ; elle doit avoir également celui de monter à la Tribune » Les combats d’Olympe de Gouges sont encore et toujours hélas d’actualité.

Stacey Kent

La cuisinière D'Himmler

The Changing lights Editions Token Productions – CD 1 KEN

Recommandé par Michel

Je ne sais pas si la musique adoucit vraiment les mœurs, mais celle de Stacey Kent rend en tous les cas notre vision du monde plus apaisée et sereine. Faites l’essai : un jour où le ciel est lourd, écoutez un de ses albums, Breakfast on the morning tram par exemple, et vous vous direz que la pluie finalement, ce n’est pas si mal. pour apprécier sa capacité à marier les sonorités du jazz à celles de la bossa nova, Changing lights, son dernier album, devrait finir de vous convaincre des qualités artistiques de Stacey Kent.

Laissez votre avis sur notre blog http://everitoutheque.viabloga.com

Franz-Olivier Giesbert Editions Gallimard – R GIS

Recommandé par Giulia

J'ai suivi Rose, l’héroïne de ce roman dans cet incroyable voyage à travers Trébizonde, Marseille, Paris, Berlin, New York, Chicago, Pékin. Je l'ai écouté raconter, étonnée par tout ce qu'elle a pu subir et par la beauté de sa philosophie de vie. J'ai rigolé de ses trouvailles. J'ai goûté à ses plats, l' eau à la bouche. Au fur et mesure que son récit avançait je me disais que, ça y est, Rosa avait tout vécu. Mais non, son périple continuait sans trêve et les malheurs du xxème siècle la rattrapaient toujours. Un beau roman, invraisemblable, à l' écriture fluide et très agréable à la lecture.

Laissez votre avis sur notre blog http://everitoutheque.viabloga.com


La trilogie berlinoise Philip Kerr Editions Le Masque – R KER

Recommandé par Lila

Jules Mary Editions Publie. net – R MAR

Recommandé par Lionel

Alexis Lecaye

Recommandé Par Ariane

Editions Masque – R LEC

Une femme apeurée saute dans une voiture, menaçant sa conductrice d'un couteau. Au moment d'en descendre la femme lui confie 3 numéros de téléphone, celui d'un avocat et ceux de ses deux enfants, restés seuls dans un appartement.L'enquête débute pour Martin et Jeannette. Un polar extra, avec un suspens à couper le souffle... j'ai adoré d'ailleurs j'en prends un autre de cet auteur dans la même série les "Dames"

Les vacances d'un serial killer Nadine Monfils Editions Belfond – R MON

Recommandé par Jacqueline, lectrice

Nadine Montfils écrit des polars belges. Celui-ci n'est pas vraiment un policier. Personne ne découvre de meurtre et ne cherche à savoir qui les a commis... Nous suivons, sur un rythme rapide, les tribulations de la famille Destrooper, en villégiature sur les plages de la mer du Nord... Humour noir, caricatures à outrance, passages très grivois. Politiquement incorrect, à prendre au second, troisième, voire quatrième degré, ce est roman inclassable. Laissez

Laissez votre avis sur notre blog http://everitoutheque.viabloga.com

Les enquêtes racontées par Alicia Bartlett se déroulent dans une ambiance conviviale. On retrouve toujours la même équipe qui travaille dans un commissariat de Barcelone. L’inspectrice Pedra Delicado et Garzon Firmin, son adjoint, forment un couple qui fonctionne assez bien. Le point de départ des enquêtes est toujours un fait divers. J'ai bien aimé tous les polars de Mme Bartllet. A en choisir un j’opterai pour “Un vide à la place du cœur”.

Le gardien invisible Dolorès Rondo

Le boucher de Meudon est un thriller. C’est presque suffisant pour vous inciter à le lire. Mais encore. Une France rurale de la fin du 19 ème siècle. Un boucher célibataire ou presque. Une mère terrible, presque une belle mère.Une soeur handicapée affectueuse, complice même. Une belle jeune fille refroidie et cachée sous une meule de foin juste en face de la boucherie. Le boucher est inculpé, toutes les pistes mènent vers lui. Mais...Le boucher de Meudon est un thriller donc. Un triller à toute allure. Un thriller à bout de souffle.

Dame de trèfle

Alicia Gimenez Bartlett

Recommandé par Giulia

Editions Rivages Noir – R GIM

C’est l’Allemagne, mais l’Allemagne d’une période particulière : le IIIème Reich. Trois romans, trois périodes du nazisme, les Jeux Olympiques de Berlin en 1936, l'annexion des Sudètes en 1938 et l’après-guerre en 1948. Cette trilogie montre l’évolution de Berlin, et l’Allemagne entre 1936 et 1948. J’ai très vite accroché, tous les ingrédients d’un bon thriller y sont. Les trois histoires sont passionnantes, C'est efficace, froid, teinté d'humour noir. Des récits palpitants, passionnant de bout en bout.

Le boucher de Meudon

Un vide à la place du cœur

Recommandé par Lila

Editions Stock – R RON

Dans le pays basque espagnol, près du petit village d’Elizondo, une jeune fille est retrouvée assassinée en pleine forêt, au bord du Baztan, dans une étrange et dérangeante mise en scène. La particularité du crime : on a retrouvé à quelques mètres du cadavre les chaussures de la jeune fille, rappelle un autre crime récent. L’enquête est confiée à l’inspectrice Amaia Salazar originaire d’Elizondo. L’auteure a su créer une atmosphère, opaque, angoissante, c’est le Pays Basque profond, sombre, où la mythologie et les croyances populaires perturbent les relations humaines... Et où la folie et la cruauté ne sont jamais très loin. Ce Gardien invisible constitue le premier épisode de la Trilogie du Baztan. Un très bon, même un excellent polar.

Petites infamies Carmen Posadas

Recommandé par Giulia

Editions Seuil – R POS

Néstor Cheffino est un traiteur et chef pâtissier renommé. Atteint par une maladie grave et se sentant proche de la fin, il décide d'utiliser son temps libre pour écrire ses « petites infamies » . Celles-ci ne sont pas des confidences qui pourraient nuire à la réputation des gens, mais plutôt des révélations sur les secrets d'une gastronomie réussie. Des secrets que tous les grands chefs connaissent, mais que personne ne veut dire. Un jour, lors d'une réception dans une ville de la Costa del Sol, Néstor est retrouvé mort . Que s'est -il passé ? Un accident ? Un homicide ? Une voyante lui avait prédit qu'il n'aurait pas eu à craindre la mort jusqu'au moment où quatre T se ligueraient contre lui... et bien évidemment, il n' avait donné aucune importance à ces paroles ! Un beau thriller dont la recette est un savoureux mélange de cuisine et de situations cocasses ! Léger, amusant, un vrai régal !

Laissez votre avis sur notre blog http://everitoutheque.viabloga.com


La tristesse du samouraï Victor del Arbol

Recommandé par Giulia

Editions Actes SUD – R ARB

Liquidations à la grecque Petros Markaris Editions Seuil – R MAR

Recommandé par Lila

Dans ce polar 40 ans d'histoire d' Espagne défilent. Trois générations se succèdent à travers l'après guerre, le Franquisme, jusqu'au coup d’État du 23 février 1981. Dans ce roman tous les personnages ont une histoire qui est liée à celle des autres. Une matasse complexe, difficile à démêler, surtout qu'on navigue entre deux époques. Moi, lectrice je me suis souvent accrochée à un fil en le tenant bien pour ne pas le perdre, mais, j'avoue, souvent je me suis égarée et j'ai dû revenir en arrière. Malgré cela, je ne me suis pas ennuyée une seule minute, j'ai trouvé ce polar passionnant et j'admire l'adresse de l'auteur pour manœuvrer tous les fils de l'histoire pendant ce 500 pages. « La tristesse du Samouraïs » est un polar à savourer par petits épisodes comme dans une série télévisée !

Premier volume d’une Trilogie de la crise en Grèce Ce polar met en scène le commissaire Charitos confronté à une enquête difficile, des personnalités du monde de la finance sont décapitées par un mystérieux «justicier». Qui peut bien être le coupable ? Le principal intérêt de ce polar ne réside pas forcément dans l’intrigue policière mais dans la description d’une Grèse en souffrance ravagée par la crise. On découvre un pays vu de l’intérieur, un bon polar bien ficelé. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre et à faire la connaissance de ce Commissaire Chariots qui a un regard plein de tendresse et d’humour pour ces compatriotes. En plus pour ceux qui comme moi non quasi rien compris à la crise Grecque et bien ce livre est fait pour vous. Lisez-le vous ne serez pas déçus.

La petite fille de ses rêves

Blanche-neige doit mourir

Donna Leon Editions Calmann – Lévy – R LEO

Recommandé par Lila

Un jour de pluie à Venise, on repêche le corps d'une petite fille dans le Grand Canal. Est-elle tombée du toit ?A-t-elle été victime d'un meurtre ? Qui est cette petite fille dont personne n'a signalé la disparition? C'est le sympathique commissaire Brunetti qui est chargé de l'enquête. Parallèlement il mène une enquête sur une secte à la demande d'un prêtre, ami de son frère. Les recherches sur l'identité de la victime et sur les causes de sa mort vont le conduire chez les Roms et le monde des affaires. Mais peut-être que les deux affaires sont liées. Bon je n'en dis pas plus. Même si le sujet est dur, c'est un plaisir de suivre le Commissaire dans les rue de Venise, de manger avec lui ( on mange très bien dans les livres de Donna Leon et ça donne envie de goûter à tous les plats).

La piste de sable Andrea Camilleri Editions Fleuve Noir – R CAM

Recommandé par Giulia

Chaque fois que je lis un polar de la série du Commissaire Montalbano, une étrange envie de "spaghetti con le seppie" me prend et accapare mon esprit pour quelques temps. Dans les polars de Camilleri, il y a bien sûr un crime, un mobile, un coupable, mais il y a beaucoup d'autres choses autour: un commissaire fin gourmet,et anticonformiste ; un adjoint, Augello, qui adore les femmes ... Une fois ce décor planté, Camilleri imagine des histoires pleinement siciliennes, avec un langage local coloré. Après cette entrée, je vous laisse découvrir le contenu de ce polar! (n' oubliez pas, tout de même, de mettre au frigo un morceau de poisson, des coquillages ou des fruits de mer (même si vous détestez cette nourriture), vous verrez le miracle va s'accomplir ! situations cocasses ! Léger, amusant, un vrai régal !

Laissez votre avis sur notre blog http://everitoutheque.viabloga.com

Nele Neuhaus Edition Acte Sud – R NEU

Recommandé par Lila

Tobias, trente ans, revient dans son village Altenhain petite ville allemande près de Francfort après dix années de prison. Il a été inculpé pour la disparition de deux jeunes filles.Son retour déchaîne la tempête, ravive de mauvais souvenir et surtout les villageois ne cachent pas leurs hostilités. Dans le même temps une femme est agressée en pleine rue, un cadavre est retrouvé. Quel rapport entre le retour de Tobias, l’agression, le corps retrouvé ? Pourquoi une telle haine ? Et si Tobias n’était pas le coupable, qui ? Tout est là pour faire de ce livre un excellent polar qui se passe en Allemagne et qui nous change des policiers Nordiques et Anglo-saxons.

ZONE de NON-DROIT Alex Berg

Recommandé par Giulia

Editions Jacqueline Chambon – R BER

Hambourg, Allemagne. La ville se prépare à accueillir le sommet international contre l'armement et pour le climat. La tension est très élevée, on craint un attentat terroriste.Le mérite de ce polar c'est qu'on rentre tout de suite dans l'action, mais depuis le début on devine comment l'histoire va poursuivre. N'empêche, quand j’ai refermé ce roman, je me suis dit qu'il n' était pas si mal que ça. Les références à l'actualité, le suspens, la caricature de certains personnages et la condamnation du non respect des droits de l'homme, en font un polar extrêmement prenant.

Laissez votre avis sur notre blog http://everitoutheque.viabloga.com

Ainsi soient elles !  

Les bibliothécaires de Romans sur Isère fêtent les femmes avec cette sélection de livres.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you