Page 1

VENDREDI 12 JUIN 2009 Prière de réexpédier sans annoncer la nouvelle adresse

JA 1211 GENÈVE 8

NO 133 • 142E ANNÉE • CHF 2.www.lecourrier.ch

L’e s s e n t i e l , a u t r e m e n t . SUISSE

GENÈVE

Horaires des magasins: coup de grelot syndical Alors que les députés devront prochainement se pencher sur l’extension des horaires d’ouverture des commerces, les syndicats donnent déjà de la voix. Hier, à l’entrée du Grand Conseil, des membres d’Unia et du SIT ont distribué aux élus une brochure décrivant en détails la situation des employés de la vente. Avec l’espoir que ces informations influeront sur les travaux à venir du parlement. page 2

VAUD

Qui a coupé le robinet de la raffinerie Tamoil?

Vente de médicaments: une surdose de revenus pour les médecins Pascal Couchepin annonçait la semaine passée son intention d’interdire la vente de médicaments par les médecins en cabinets privés. Dans la foulée, la Fédération des médecins suisses (FMH) hurlait son opposition à cette idée, affirmant que la vente directe est

Plus une goutte de pétrole ne sort de la raffinerie de Collombey. Mais personne ne sait pourquoi. En revanche, depuis l’annonce de cet arrêt par des syndicats, mercredi, les spéculations vont bon train. Selon certaines sources, il pourrait s’agir d’une mesure de rétorsion de la Libye, propriétaire de Tamoil, à la suite d’une double perquisition sur le site mardi. La firme pétrolière s’en tient à un «no comment». page 5

«source d’économies». Un discours contredit par les statistiques, qui montrent que cette pratique, surtout répandue en Suisse alémanique, assure aux praticiens d’importants revenus. Avec d’inévitables soupçons d’incitation à la consommation... page 8

INTERNATIONAL

INTERNATIONAL

L’extrême droite se réactive aux Etats-Unis

Le chômage mine l’économie chancelante du Kosovo

page 9

La fusillade qui a fait un mort et deux blessés, mercredi, au Musée de l’Holocauste de Washington ravive le débat sur l’extrême droite aux Etats-Unis. Plusieurs associations de défense des droits de l’homme pointent du doigt une recrudescence d’activités des groupements extrémistes depuis l’élection de Barack Obama en janvier dernier. D’autres crient à la récupération politique. page 11

CULTURE

«Nuit d’éveil» dans les couloirs de l’Uni Pour son 450e anniversaire, l’université de Genève se met en scène dans la pièce Nuit d’éveil, d’Olivier Chiacchari. Le temps d’un weekend, ce soir et samedi, le hall central d’Uni Mail se transformera en théâtre où comédiens professionnels et étudiants revisiteront les multiples savoirs de l’alma mater, dans un exercice dramaturgique inédit. Un pari ambitieux, estime l’auteur. Rencontre. page 16

CONTRECHAMP

page 4

CINÉMAS

page 12

RADIO-TÉLÉVISION

page 14

HISTOIRE VIVANTE

page 15

Malgré l’indépendance et une paix relative, les Kosovars peinent à s’en sortir. Le chômage, estimé à 44%, touche les jeunes de plein fouet.

rédactions ➔ Genève 022 809 55 66 ➔ Vaud 021 683 08 85 ➔ Neuchâtel 032 724 60 50

abonnements ➔ 022 809 55 55

publicité ➔ 022 809 52 32

Keystone

courriels ➔ abo@lecourrier.ch ➔ redaction@lecourrier.ch ➔ pub@lecourrier.ch ➔ mortuaires@lecourrier.ch

Le quotidien Le Courrier est édité à Genève par la Nouvelle association du Courrier (NAC), association sans but lucratif • Direction, administration et rédaction à Genève: 3, rue de la Truite, case postale 238, 1211 Genève 8 • Rédaction vaudoise: 1, place Grand Saint-Jean, case postale 6772, 1002 Lausanne • Neuchâtel: 3, av. de la Gare, 2000 Neuchâtel • Tarifs abonnements: normal pour un an (285 éditions): CHF 366.– (promotionnel de première année: CHF 299.–); AVS/AI/chômage/moins de 26 ans: CHF 279.–; étudiantEs/apprentiEs: CHF 186.–; abonnement de soutien: CHF 483.–; essai de 2 mois: CHF 30.–. Dons: CCP 12-1254-9


2

GENÈVE

LE COURRIER

VENDREDI 12 JUIN 2009

SOCIAL

EN BREF

Une pionnière de l’insertion fête ses 25 ans

LA DÉCROISSANCE, UNE SOLUTION?

DÉBATS Le parti politique genevois Solidarités organise une journée de débats ayant comme titre: «Croissance et décroissance – quels autres modèles que le capitalisme pour produire et échanger?». Animées par différents intervenants, les discussions aborderont plusieurs thèmes, tels que l’écologie et l’anticapitalisme, la souveraineté alimentaire ou encore la transformation du travail liée à la décroissance. Le but avancé est de permettre «à chacun de s’exprimer, sans a priori». Par ailleurs, un buffet de mezzés sera proposé aux participants à midi (coût: 15 francs). IAR

Réalise a 25 ans. L’occasion pour son directeur, Christophe Dunant, de revenir sur cette «entreprise associative d’insertion sans but lucratif».

Comment s’est créée Réalise? Sur un idée simple qui, à l’époque, était une démarche pilote. Son fondateur, Eric Etienne, qui signait à l’époque des chèques pour l’assistance, a réalisé que de nombreux chômeurs étaient incapables de revenir sur le marché du travail sans entraînement, sinon ils resteraient dans la même situation pour de longues années. Quelles sont vos activités? Réalise emploie 140 personnes, dont 40 collaborateurs permanents. Chaque année, 270 personnes – dont 85% sont non qualifiées – passent par chez nous pour un stage de réinsertion. Elles se forment dans huit ateliers, dont celui du recyclage informatique, les jardins, le déménagement et un restaurant. Ces activités couvrent la moitié de notre budget de 5 millions de francs. Nous assistons également les recherches d’emploi et le «job coaching». Quel futur voyez-vous pour Réalise? Pour le moment nous sommes complets et nous débordons de demandes. Mais nous ne voulons pas nous agrandir, pour ne pas mettre en péril la qualité des prestations. Il faudrait construire d’autres structures. Quant aux entreprises, elles devraient engager des gens venus de structures d’insertion. La grande majorité peuvent faire bien mieux qu’on ne l’imagine. On s’inquiète aussi de la crise et de la possible augmentation du chômage. Notre fonction de passerelle vers l’emploi ne marche que s’il y a de l’eau dans la piscine. PROPOS RECUEILLIS PAR PABLO DE ROULET

RECTIF’

Ancienne photo • Les députés apparais-

sant sur l’illustration publiée dans notre édition d’hier n’ont rien à se reprocher concernant l’avenir du salaire minimum légal: la photo en question a été prise en octobre 2005 durant la précédente législature. Elle est signée à tort par JPDS alors qu’elle provient de la banque de données de Keystone. Avec nos excuses. CO

Samedi 13 juin, de 9h à 16h15, au Café Gavroche, 4 bd James-Fazy. Gratuit, inscription à: decroissance@cisl.ch ou ☎ 022 797 02 59.

Le projet patronal prévoit notamment l’ouverture des commerces jusqu’à 20 heures tous les soirs de la semaine et jusqu’à 19 heures le samedi. KEYSTONE

Les syndicats anticipent le débat sur les horaires des commerces VENTE • Une brochure syndicale livre un argumentaire aux députés du

Grand Conseil, chargés de modifier la loi sur l’ouverture des magasins. MICHEL SCHWERI

Le monde de la vente s’est infiltré hier dans les serviettes des députés genevois, avec son cortège de flexibilité, d’horaires atypiques et de bas salaires. Un piquet du Syndicat interprofessionnel de travailleuses et travailleurs et d’Unia attendait en effet les élus à l’entrée de leur séance pour leur remettre une brochure décrivant par le menu la situation des salariées dans la branche du commerce. Les deux syndicats entendent ainsi labourer le terrain avant que le législatif n’empoigne la révision proposée par le patronat de la loi sur les heures de fermeture des magasins – rebaptisée en mars Loi sur les heures d’ouverture des magasins. Le projet patronal prévoit l’ouverture des commerces jusqu’à 20 h tous les soirs de la semaine, jusqu’à 19 h le samedi et autorise le travail durant quatre dimanches par année. La commission de l’économie ayant terminé ses travaux prépara-

toires, le dossier sera inscrit à l’ordre du jour du plénum dès septembre. La brochure syndicale de trente-six pages fournit donc des informations de fond, des statistiques, des observations de terrain et un point de vue critique aux députés dans l’espoir d’infléchir leurs travaux.

Perte d’emplois

S’appuyant sur des études statistiques et scientifiques, Valérie Balleys (SIT) et Joël Varone (Unia), les deux auteurs de la brochure, dressent un portrait du secteur et montrent son évolution sur les vingt dernières années. Ils révèlent notamment une forte hausse de la productivité horaire du personnel de vente de 1,5% chaque année durant la dernière décennie. Chaque vendeuse produit une valeur ajoutée de 41 francs par heure de travail, assure le document. En conséquence, le chiffre d’affaires progresse régulièrement tandis que l’emploi a régressé de 30% en vingt ans.

Selon les syndicalistes, cette évolution se fait sur le dos du personnel. Les employés subissent de plus en plus de flexibilité, les contrats à temps partiel se multiplient et entraînent un lot grandissant d’heures supplémentaires, les horaires atypiques se généralisent, accroissant d’autant la pénibilité du travail. Cette évolution se marque également dans la démographie des entreprises, relèvent les deux syndicalistes. Entre 2001 et 2005 à Genève, soit une période à cheval sur l’introduction de la nocturne du jeudi soir, la branche a perdu 7% des entreprises. Sur les 228 établissements fermés, 221 comptaient moins de dix salariés.

Horaires chamboulés

L’allongement de la plage d’ouverture a donc profité aux grandes chaînes, concluent-ils. Car le volume de vente est resté identique, précise en substance Valérie Balleys, il s’est alors déplacé vers les magasins ayant la masse critique per-

mettant d’absorber l’élargissement des horaires. Or, précisément, le nouveau projet de loi patronal préconise une libéralisation encore plus grande de ces derniers. «Aujourd’hui de 61,5 heures hebdomadaires, la plage d’ouverture passerait à 65 heures», note la syndicaliste. Les conditions de travail des vendeuses en seront d’autant péjorées, estime-t-elle, car elles doivent rester disponibles pour travailler tout au long de cette large tranche horaire, même si elles ne bénéficient que d’emplois à temps partiels. Les syndicats refusent donc la dégradation des conditions de travail qui se profile derrière cette nouvelle mouture de la loi et espèrent convaincre suffisamment de députés de les suivre. Sans trop d’illusions, toutefois, puisque la brochure se ferme sur une affiche annonçant déjà le combat référendaire «contre l’extension des heures d’ouverture des commerces». I

Vers la simplification de l’organisation comptable de l’Etat de Genève

CAMPS DE VACANCES POUR JEUNES

ÉTÉ 2009 Deux mois de vacances, que faire pour ne pas s’ennuyer? Le Centre protestant de vacances organise cette année encore ses camps d’été. Plus d’une quarantaine de séjours sont prévus en juillet et plus d’une vingtaine en août. Il y en a pour tous les âges (de 4 à 18 ans) et pour tous les goûts: «Fées, dragons & chevaliers», «Volcano», «Hip-Hop», «Cinéma-cinéma» ou «Cap océan» figurent parmi les différents thèmes proposés pour les prochaines colonies de vacances. A cela s’ajoutent d’autres activités liées au vingtième anniversaire de la Convention internationale relative aux droits de l’enfant. «L’idée est de sensibiliser les jeunes participants aux droits présents dans leur quotidien, et plus particulièrement au sein de la vie de camp, en les faisant participer à la réalisation d’activités diverses et originales sur ce thème», peut-on lire sur le site internet du CPV. La durée d’un camp varie d’une à trois semaines; de même que les prix, de 350 à 1700 francs. A noter que l’association à but non lucratif peut faire appel à des fonds de soutien en cas de difficultés financières. Plusieurs camps affichent déjà complet. IAR rens. http://www.camps.ch ou ☎ 022 809 49 79.

GOUVERNANCE • La Cour des comptes préconise une harmonisation entre les différents départements

AMÉLIORER LE CONTRÔLE DU FONDS D’ART CONTEMPORAIN

L’organisation comptable actuelle de l’Etat de Genève est trop complexe et manque d’uniformisation. La Cour des comptes a émis treize recommandations pour améliorer cet important outil de gouvernance. Le Département des finances (DF) les a approuvées. Ces dernières années, de nombreux projets en lien avec l’organisation comptable ont été concrétisés ou sont en train de l’être, a expliqué Stanislas Zuin, magistrat titulaire, hier devant la presse. Si le passage aux normes IPSAS a permis au DF de faire de gros progrès, la situation actuelle peut être améliorée en termes de gouvernance. La comptabilité financière intégrée, un logiciel mis en place pour un total de 89 millions de francs entre 2000 et 2006 permet de mettre en œuvre des règles communes de gestion à

La Cour des comptes de Genève a rendu hier un deuxième rapport sur le Fonds municipal d’art contemporain (FMAC), qui soutient activement les artistes locaux. Elle recommande d’améliorer son contrôle. Le FMAC comprend 1700 œuvres dont 250 se trouvent sur la place publique et le reste dans les locaux de l’administration. L’inventaire des œuvres est correct, mais leur état de conservation ainsi que leur emplacement ne sont pas toujours déterminés, a déclaré la magistrate Antoinette Stalder devant la presse. Le FMAC est invité à faire un inventaire plus régulier de ses possessions. La Cour a aussi constaté quelques «curiosités comptables». Selon elle, le mode de comptabilisation n’est notamment pas conforme aux principes comptables, ce qu’a contesté le service concerné du Département de la culture. ATS

en matière financière,en adéquation aussi avec les nouvelles mesures fédérales bientôt en vigueur. tous les départements. Or, il pourrait être mieux utilisé. Lors de sa mise en place, dès 2005, l’ensemble des plans comptables n’ont pas été homogénéisés, mais répliqués, a relevé Stanislas Zuin. Il existe ainsi par exemple quatre mille comptes différents, dont seuls 10% sont utilisés par tous les départements. Cet état de fait n’entraîne pas de coûts supplémentaires pour l’Etat, mais il rend difficile toute analyse ou pilotage. C’est le bon moment pour harmoniser, a souligné le magistrat. Un nouveau plan comptable fédéral entrera bientôt en vigueur pour les cantons et les communes. En outre, la présentation du budget cantonal se fera dès 2011 par programmes (groupes de prestations publiques) et non plus par départements.

Ce projet est fondamental pour expliciter les objectifs des politiques publiques et améliorer l’information financière, notamment aux députés du Grand Conseil, a indiqué Stéphane Geiger, président de la Cour des comptes. Cette vision transversale est récente. Avant, l’organisation se faisait en silo au sein des départements. Toutes ces mesures, qui impliqueront de gros efforts, seront contraignantes. Le Département des finances aura tout pouvoir pour les imposer, ce qui n’était pas le cas jusqu’ici, a-t-il précisé. Les recommandations de la Cour viseront aussi à améliorer le train de mesures pris par le Conseil d’Etat pour diminuer de 15% les effectifs en matière comptable et financière. Cet objectif n’est pas encore atteint, mais il le sera d’ici à deux ans, a ajouté M. Geiger. ATS


LE COURRIER

GENÈVE

VENDREDI 12 JUIN 2009

3

L’Ofcom va tenir Radio Cité à l’œil Radio Cité viole-t-elle les termes de sa concession? Saisi par le syndicat Comedia et des employés récemment licenciés, l’Office fédéral de la communication (Ofcom) va étudier le cas de la chaîne associative reprise par la mécène Viviane de Witt fin 2007. «Si des critiques sont portées à notre connaissance, il va de soi que nous les étudions», indique Marcel Regnotto, chef de la section diffuseurs à l’Ofcom. Ce genre de dénonciation s’est déjà produit mais n’est «pas très fréquent», relève-t-il. «Chaque diffuseur doit respecter les engagements pris lors de sa demande de concession», ajoute le fonctionnaire, sans entrer en matière sur le cas particulier de Radio Cité. Selon lui, le dossier rédigé par Comedia est toutefois «assez fouillé». Reste que l’Ofcom ne s’exprime pas sur les démarches concrètes qu’il entend lancer. Marcel Regnotto rappelle par ailleurs que les stations sont tenues de faire régulièrement contrôler la qualité de leurs programmes et de leur organisation interne. Ces évaluations sont effectuées par des organismes indépendants agréés par la Confédération. Radio Cité doit transmettre la sienne d’ici à fin novembre.

David Hiler a plaidé pour une vision optimiste de l’avenir, à même de contribuer au développement du canton et, partant, à garantir une fiscalité durable. «Nous devons construire le CEVA, développer le périmètre de la Praille et maintenir l’OMC à Genève.» KEYSTONE

Les députés en passe d’entériner 410 millions de baisse d’impôts

Le 28 mai, Comedia avait publiquement dénoncé une dérive commerciale de la petite chaîne genevoise, accusée d’avoir délaissé son fonctionnement associatif et cédé aux sirènes de l’audimat en modifiant à plusieurs reprises sa grille des programmes. Des problèmes de gestion des ressources humaines font également partie des doléances. Aux yeux du syndicat, Radio Cité ne se démarque plus de ses concurrents commerciaux et viole ainsi les termes particuliers de sa concession. OLIVIER CHAVAZ

FISCALITÉ • Seuls les socialistes ont refusé une baisse d’impôts qui coûtera 410

millions de francs au canton et 107 aux communes. Le peuple devra se prononcer.

PHILIPPE BACH

La soirée des superlatifs. Les députés genevois ont rivalisé de verve, hier soir, pour dire la satisfaction que leur inspire l’aboutissement de la réforme de la Lipp (la loi réglant le fonctionnement de l’impôt). «Le vote de la législature», dixit Michèle Ducret, députée libérale; «Non, c’est la décision la plus importante de ces dix dernières législatures», selon Guillaume Barazzone (député démocrate-chrétien). Le parlement cantonal a empoigné en fin d’après-midi ce dossier1. Celui-ci réforme de manière fondamentale le prélèvement de l’impôt, à travers plusieurs dispositions. Certaines visent à assurer davantage d’équité entre les couples mariés et les concubins grâce à un splitting des revenus en vue de leur imposition. D’autres représentent un geste en direction des familles: la déduction par enfant sera plus élevée. A partir de 2012, il sera possible de déduire 10 000 francs par charge de famille (et 4000 francs pour frais de garde). Enfin, la loi instaure un bou-

clier fiscal qui plafonne à 60% l’impôt sur le revenu et la fortune cumulée. En 2012, une fois que la loi aura déployé pleinement ses effets, le manque à gagner sera de 411 millions de francs pour le canton et de 107 millions pour les communes genevoises (dont 46 millions pour la seule Ville de Genève). Cette dernière a d’ailleurs écrit un courrier indigné au Grand Conseil pour déplorer le fait que les municipalités n’ont pas été associées à la démarche.

Les Verts au centre

Une très large majorité a été réunie en commission en faveur de ce projet de loi, puisque le front du moins d’impôt a réuni hier soir l’ensemble des formations présentes au parlement cantonal, à l’exception du Parti socialiste. A droite, le discours s’est fait volontiers keynésien. «C’est la crise financière, voire économique», a plaidé Alain Meylan, député libéral et auteur du rapport de majorité, «rendre ces 411 millions aux

consommateurs aura un effet de relance dans l’économie genevoise». Quant à son collègue Pierre Weiss, il a défendu le pouvoir d’achat... de la fonction publique. C’est le monde à l’envers, a rétorqué Alberto Velasco. Et le député socialiste de rappeler l’existence du mécanisme du frein à l’endettement. Une fois que les caisses auront été vidées, il faudra taper dans les prestations. «Pour les revenus modestes, voire les classes moyennes, que vous invoquez, le gain est souvent minime, de l’ordre de 10 francs, mais lorsque le parascolaire augmentera parce que les communes ne pourront plus faire face, ils paieront plein pot», a ajouté le député Roger Deneys. Entre ces deux positions, les Verts ont joué au parti centriste. Pour Michèle Kunzler, cette loi ne manque pas sa cible. «Environ 80% de la baisse d’impôt concerne des revenus inférieurs à 200 000 francs», relève la députée. Sur les 400 millions, 200 vont aux gens aisés, ont de leur côté calculé les socialistes.

Les débats, bien que sereins, ont été relativement longs. Le PS a tenté de défendre quelques principes à coups d’amendements, par exemple l’abolition des forfaits fiscaux. En vain. La loi a été votée telle quelle, comme le demandait le grand argentier David Hiler, pour qui le fait d’avoir engrangé une réserve (environ 700 millions de francs) permet de se payer cette baisse d’impôt. Dans les deux années à venir, celle-ci creusera les déficits, mais elle fera œuvre de politique anticyclique. Ensuite, il faut parier sur une relance. Si elle n’est pas au rendez-vous, «le problème sera autrement plus grave que les 300 millions qui manqueront pendant deux ans, selon nos calculs».

Référendum obligatoire

Le peuple aura dans tous les cas le dernier mot, puisque ce changement d’assiette fiscale est soumis au référendum obligatoire. Rendez-vous le 27 septembre. I 1

A l’heure nous mettions sous presse, les débats étaient suspendus, mais l’issue du vote semblait certaine.

EN BREF SAINT-GERVAIS

La rue Lissignol fête vingt ans d’habitat collectif

Deux immeubles de la rue Lissignol célèbrent, samedi 13 juin, deux décennies d’expérience d’habitat collectif. Le 1-3 est au bénéfice d’un contrat de confiance avec la Ville de Genève, tandis que le 8 jouit d’un bail associatif. Regroupés dans deux associations, leurs habitants s’impliquent fortement dans la gestion des locaux, qui accueillent également des ateliers d’artistes et des espaces communs. Au programme, dès 14h, animations pour petits et grands, lâcher de ballon, défilé du dragon, petite restauration et boissons. Une série de concerts est prévue dès 16h avec Sophie solo et Marie-Claire à l’accordéon, Récupère et fils (18h), Vagalatchk (20h30) et Dobradinha et Andres Garcia (22h30). OCZ

Economisez jusqu’à 1 an d’intérêts sur votre prêt immobilier Du 1er avril au 30 juin 2009, vous fixez la durée de votre hypothèque de 2 à 12 ans et automatiquement vous économisez de 2 à 12 mois d’intérêts sur votre financement. C’est génial! Par exemple, pour un prêt de CHF 800’000 fixé pendant 12 ans, vous économisez 12 mois d’intérêts, soit un montant de CHF 30’000 d’intérêts*. Contactez nos spécialistes au 022 809 22 16 ou sur www.bcge.ch! * Offre soumise à conditions, non cumulable avec d’autres promotions. Economie d’intérêts calculée à titre indicatif sur la base des taux au 5.3.2009, sous réserve de modification.

tmp.ch

PUBLICITÉ


4

CONTRECHAMP

LE COURRIER

VENDREDI 12 JUIN 2009

INVITÉS

L’HOMOSEXUALITÉ À L’ÉTUDE

RECHERCHE • Alors que l’Europride vient tout juste de prendre congé de la ville de Zurich,

quatre doctorants de l’université de Lausanne terminent une thèse en lien avec l’homosexualité. Des recherches encore rares dans le paysage académique suisse. SANDRINE PERROUD*

suisse contre le sida. Elle rassemblait 14 associations homosexuelles. Les défis à relever étaient de taille: «Il était difficile de promouvoir le préservatif, qui n’était ni érotisé, ni valorisé dans la scène homosexuelle», note le doctorant. Les associations suisses trouvent pourtant une parade en créant une marque de préservatifs distribuée dans le milieu. En parallèle, ils mettent en avant d’autres règles de «safer sex», pour limiter les contaminations.

Le 29 mars, les Zurichois élisaient à la tête de leur ville Corine Mauch, une politicienne qui n’a jamais caché son homosexualité. Hasard du calendrier, quelques semaines plus tard, l’Europride s’installait pour un mois – du 2 mai au 7 juin – dans la métropole alémanique. Ces deux événements posent, chacun à leur manière, la question de l’acceptation de l’homosexualité en Suisse. A l’Université de Lausanne (UNIL), depuis peu, les réflexions sur le sujet fleurissent. Trois doctorants terminent une thèse sur un pan de l’histoire helvétique des gays et lesbiennes. Une quatrième doctorante rédige de son côté un travail sur l’image du lesbianisme en littérature, en intégrant une auteure helvétique à son corpus de texte. Ces recherches, réparties entre les Facultés de sciences sociales, de sciences politiques et de lettres, sont encore rares en Suisse.

«Les lesbiennes ne sont pas moins discriminées que les gays»

Lutte contre le sida: quand la presse parlait de «cancer gay» Thierry Delessert, doctorant et assistant à l’Institut d’histoire économique et sociale, a consacré sa thèse à l’homosexualité masculine pendant la Deuxième Guerre mondiale. Son travail décortique les dossiers de justice militaire impliquant des accusations d’actes homosexuels. Le chercheur retrace le parcours judiciaire de 118 soldats suisses, condamnés entre 1939 et 1945. Les peines allaient d’un mois à une année de prison. Les inculpés perdaient souvent leur emploi et parfois leur logement suite à l’enquête policière qui rendait publique leur homosexualité. Une forme de «punition sociale», selon Thierry Delessert, qui venait s’ajouter aux frais d’expertise psychiatrique, également à leur charge. Ces condamnations avaient pour origine le Code pénal militaire suisse, qui considérait l’homosexualité comme un crime. Cette législation, en vigueur pendant la guerre, s’op-

et de l’autre, le virus est moins associé à l’homosexualité. En Suisse, comme ailleurs, le sida a stigmatisé la sexualité des gays. Ces dernières années, la sexualité des lesbiennes n’a pas pour autant échappé à certaines discriminations. C’est l’un des constats que souligne Céline Perrin, doctorante à l’Institut de recherche en études genre de l’UNIL. La chercheuse enquête sur l’état de l’homophobie en Suisse romande. Elle distingue notamment les actes de lesbophobie de ceux de gayophobie: «Les hommes sont attaqués sur leur non-conformité aux normes masculines. On reprochera par contre moins à une lesbienne ‘garçon manqué’ de ne pas correspondre aux normes féminines.» Pour la doctorante, cette différence prouve que l’homophobie est liée au sexisme: «Les ‘garçons manqués’ correspondent à quelque chose de valorisé, soit une attitude virile et masculine. Au contraire d’un homme qui bascule du côté féminin.» Les lesbiennes interviewées par la chercheuse se plaignent moins d’actes homophobes que les gays. La lesbophobie est-elle moins forte que son pendant gay? «Non, rétorque Céline Perrin, les lesbiennes ne sont pas moins discriminées que les gays. L’érotisation de leur sexualité, par exemple, est aussi une marque d’homophobie. C’est un acte sexiste qui nie l’autonomie d’une relation entre deux femmes, les hommes se réappropriant leur sexualité.» Les travaux des chercheurs de l’UNIL font figure d’exception dans un paysage académique suisse comptant encore peu de thèses sur l’homosexualité. Les doctorants de l’UNIL, engagés, et souvent militants, ont ainsi tous souligné l’immensité de leur tâche mais aussi, la solitude que leur impose leur démarche. Les universités helvétiques serontelles un jour prêtes à sortir du placard? I

Alors que les hommes gays sont attaqués sur leur non-conformité aux normes masculines, la lesbophobie passe par la négation de l’autonomie d’une relation entre deux femmes, selon la chercheuse Céline Perrin. KEYSTONE posait en réalité au Code civil, qui, lui, avait dépénalisé l’homosexualité entre adultes consentants dans la sphère privée en 1942. Un pas qualifié de «révolutionnaire» par le doctorant: «Avec le code de 1942, l’homosexualité passe des concepts de vice et de tare à celui d’anormalité sexuelle, ce qui relève plus des domaines psychiatrique et juridique que d’un argumentaire naturaliste. A la même époque, l’Allemagne nazie et l’Italie fasciste ne raisonnaient pas ainsi...» Thierry Delessert fait remarquer un étonnant clivage entre Romands et Alémaniques: en raison des nombreux contacts intellectuels entre Berlin, Vienne et Zurich,

la Suisse allemande était beaucoup plus tolérante envers l’homosexualité entre 1939 et 1945 que les cantons romands: «Les courants progressistes venaient tous d’Allemagne et d’Autriche, explique Thierry Delessert. Ils étaient issus de l’anthropologie criminelle, l’ancêtre de la psychiatrie légale, un secteur à la pointe dans ces pays-là.» Pendant la Deuxième Guerre mondiale, les archives montrent que cette tolérance s’est même maintenue outre-Sarine, en dépit de l’arrivée au pouvoir du nazisme en Allemagne. Michael Voegtli travaille pour sa part sur une période plus récente de l’histoire. Rattaché à l’Institut d’études poli-

«ON AVAIT BESOIN DE LESBIENNES POUR MAINTENIR LE PATRIARCAT» Jelena Ristic, assistante-doctorante en littérature et études genre et rédactrice de la revue Hétérographe (www.heterographe.com), étudie la figure lesbienne à travers la littérature francophone. Sa thèse énumère des «lieux», nommés «hétérotopies», d’après le philosophe Michel Foucault. Des règles paradoxales y garantissent l’ordre social: «Ce sont des endroits qui questionnent la sexualité et les stéréotypes existants, des lieux qui créent des modèles littéraires, aussi», explique-t-elle. La doctorante donne l’exemple du pensionnat de jeunes filles. Ce topos est présent dans de nombreux ouvrages des années 1950 mettant en scène des amours lesbiennes, à l’exemple de La Lettre, de la Suissesse Clarisse Francillon. «Dans les pensionnats d’aprèsguerre règne l’ordre social. Les enseignantes ont comme rôle de

former de parfaites épouses et de parfaites mères dans un contexte politique nataliste. Ce lieu représente donc a priori un fort patriarcat. Or, dans la littérature de cette époque, plusieurs histoires décrivent des relations entre enseignantes ou entre enseignantes et jeunes pensionnaires.» Ce paradoxe ferait écho en partie à la réalité, selon la chercheuse. Les institutrices de ces pensionnats passaient pour hétérosexuelles, mais étaient souvent lesbiennes. Leur métier permettait d’une part d’acquérir un statut irréprochable pour une femme non mariée et, d’autre part, d’éviter de se confronter à des collègues masculins. C’est donc l’opposition de la fonction hétéronorme du pensionnat à l’amour lesbien qui crée le paradoxe: «On avait besoin de lesbiennes pour maintenir le patriarcat», résume la doctorante. S.P.

tiques et internationales, le doctorant retrace l’histoire de l’engagement militant homosexuel suisse dans la lutte contre le sida. Partant des premiers cas, déclarés en Suisse en 1982, Michael Voegtli montre que les associations homosexuelles suisses se sont immédiatement emparées du travail de prévention au sein de la communauté gay. «La maladie ne semblait toucher au départ que les homosexuels masculins, explique le chercheur. La presse parlait de «cancer gay» ou de «peste gay». Les associations ont donc cherché très vite à connaître son mode de transmission.» En 1985, est créée l’Association des fondateurs de l’aide

Le canton de Vaud fait figure d’exception. Dès 1985, c’est le centre Point fixe, lié au Centre social protestant, qui s’empare de la lutte contre le sida, et non une association gay, comme dans la majorité des autres cantons. Ses membres s’occupaient à la base des travailleuses du sexe. La question du sida et de l’homosexualité s’y est greffée petit à petit. Autre particularité vaudoise, la création de Sid’action, une association fondée en 1990 par Elham, une étudiante de l’UNIL séropositive. Son but sera d’accompagner les séropositifs et malades du sida. Abandonnée au départ aux associations homosexuelles, la lutte contre le sida va progressivement s’étendre à la population hétérosexuelle. Michael Voegtli distingue un tournant dans ce processus: l’introduction en Suisse dès 1985 du test de dépistage «Elisa». Ce dernier montrera que la maladie touche l’ensemble de la population, et non uniquement les homosexuels masculins. «A la suite de cette découverte, la lutte contre le sida se professionnalise dès 1990, explique le chercheur. Beaucoup de femmes hétérosexuelles issues des domaines social et médical s’engagent dans la lutte. Les hommes hétérosexuels les suivent dès les années 1990.» Double conséquence : d’un côté, la lutte contre le sida n’est plus uniquement soutenue par des associations homosexuelles

* Paru dans Uniscope n° 544, mensuel de l’Université de Lausanne, mai-juin 2009.

Le Pacs suisse, une discrimination stratégique La loi sur le partenariat enregistré (LPart) est entrée en vigueur en janvier 2007. Le professeur ordinaire Andreas R. Ziegler, au Centre de droit public de l’UNIL, a participé à l’écriture d’un ouvrage détaillant les enjeux de ce nouveau contrat. Entretien. La LPart témoigne-t-elle d’une politique de tolérance vis-à-vis de l’homosexualité? Cette loi fait preuve de tolérance car elle donne une base légale à la vie en couple des gays et lesbiennes. Mais elle ne va pas jusqu’au bout. Réserver le mariage à un homme et une femme montre qu’il existe encore des réticences à ouvrir ce contrat à tous les couples. Pour un juriste, le mariage est plus logique, car il permet d’éviter toute discrimination. Pourquoi ne pas avoir fait voter directement en 2005 le droit au mariage des couples homosexuels? Lors de la discussion de cette loi, il a été décidé stratégiquement de ne pas mettre l’adoption en jeu pour ne pas la surcharger lors du référendum. On voulait surtout faire passer l’idée de contrat. De plus, le mot «mariage» aurait pu rencontrer des refus, car c’est un concept encore imprégné par la religion.

Une fois contracté, le partenariat enregistré rend l’homosexualité d’une personne notoire auprès de son employeur. On parle alors de «coming out administratif». Quelles sont les autres failles de cette loi? Si une personne étrangère est liée en Suisse par un partenariat enregistré, ce statut sera inscrit sur son visa. Ceci peut poser problème si cette personne est originaire d’un pays dans lequel l’homosexualité est condamnée. La LPart refuse le droit à l’adoption et à la procréation assistée. La Suisse devra-t-elle un jour franchir le pas? En Espagne, le mariage et l’adoption sont entrés en vigueur le 3 juillet 2005. Nous nous sommes donc peut-être trompés en mettant cette restriction dans la loi. Il est clair que si nous en restons là, nous serons un jour en minorité par rapport à d’autres pays démocratiques. La situation est comparable à la législation autour des familles recomposées: le droit doit s’adapter aux changements des mœurs. Actuellement, une majorité de Suisses n’acceptent pas encore que des familles autres que celles du schéma traditionnel puissent être bonnes pour un enfant. Il faut donc engager un débat à ce sujet. S.P. Andreas R. Ziegler, Nadja Herz, Martin Bertschi, Michel Montini,Alexandre Curchod, Droits des gays et lesbiennes en Suisse, Editions Staempfli, Berne, 2006.


LE COURRIER

VAUD

VENDREDI 12 JUIN 2009

La raffinerie prise en otage?

TAMOIL • Les robinets sont fermés à la raffinerie de Collombey. Il pourrait s’agir

d’une mesure de rétorsion de la Libye, après la double perquisition de mardi. EMMANUELLE ES-BORRAT ET GILLES BERREAU

La raffinerie de Collombey-Muraz a cessé sa production. Annoncée mercredi par les secrétaires syndicaux Pierre Vejvara (Syndicat interprofessionnel du Chablais) et Blaise Carron (UNIA), la nouvelle n’a toujours pas été commentée officiellement par la direction de Tamoil. Troublante coïncidence: mardi, les justices valaisanne et vaudoise perquisitionnaient la raffinerie dans le cadre de deux plaintes pénales déposées suite à des pollutions (notre édition de mercredi). C’est après avoir été alertés par des employés du site que les syndicalistes ont contacté Tamoil. Qui leur a bien spécifié l’arrêt de la production. Pourquoi et jusqu’à quand? Le mystère reste entier. «La raison de cette décision n’a pas été communiquée, souligne Pierre Vejvara. On nous a seulement indiqué que les emplois n’étaient pas en danger.»

Crise diplomatique?

Une information que les syndicalistes ont pu relayer auprès des 260 collaborateurs du site, euxmêmes maintenus sous une chape de silence. «Il arrive d’ailleurs que des arrêts soient programmés pour pratiquer des travaux de maintenance», renchérit Blaise Carron. D’habitude, nous sommes avertis au préalable. Ce qui n’a pas été le cas cette fois-ci.» De quoi renforcer l’hypothèse d’une décision prise très rapidement. Selon certaines sources, l’ordre d’arrêter de produire à Collombey aurait bel et bien été donné par le groupe Tamoil lui-même, propriété de l’Etat libyen. Ce serait même une dépêche de l’Agence France Presse, relatant la perquisition des polices cantonales, qui aurait déclenché l’affaire. Diffusé en anglais, le texte annonce en titre un «raid de la police suisse». Pour mémoire, l’an dernier, la Libye avait interrompu la livraison de pétrole à la Suisse après l’arrestation à Genève du fils du président, Hannibal Kadhafi. De là à penser que la descente de police de mardi a provoqué une nouvelle fois l’ire du dirigeant libyen, il n’y a qu’un pas facile à franchir.

«Tension palpable»

Les collaborateurs de la raffinerie de Collombey se trouvent dans une position quelque peu instable depuis mercredi. «La tension est palpable», confirme un employé. «Tant qu’on ne sait pas vraiment pourquoi la production a été arrêtée, nous pouvons tout imaginer. Beaucoup d’argent est en jeu dans cette affaire, alors comment savoir quelles spéculations il y a derrière tout ça?» Pour l’heure, les employés du site continuent leur travail sans savoir comment les événements vont évoluer. «Une raffinerie ne fonctionne pas comme une voiture. Il ne suffit pas de couper le moteur pour que tout s’arrête. Des pompes, des purges tournent toujours. Il y a des contrôles à effectuer. Si un arrêt définitif est décidé, il faudra aussi prendre le temps de tout vider. Alors, dans l’immédiat, on continue notre boulot, il y a toujours à faire.» LE NOUVELLISTE

Justice vaudoise désavouée par le TF Une ex-employée du Service des impôts de l’Etat de Vaud, licenciée en 1997, a gagné une manche décisive. Le Tribunal fédéral (TF) oblige la justice vaudoise à se pencher à nouveau sur sa demande d’indemnité pour harcèlement, qui se monte à plus de 600 000 francs. Employée du Département des finances, la jeune femme avait eu des démêlés avec sa cheffe après que celle-ci lui avait fait des avances. En 1997, le chef du département l’avait licenciée. Ecartant plusieurs témoignages d’excollègues et celui du médecin traitant de la victime, la justice vaudoise avait considéré que l’existence d’un harcèlement psychologique n’était pas établie. Pour le TF, il n’est pas admissible d’écarter d’emblée ces témoignages. Si on suivait le Tribunal cantonal sur cette voie, «l’existence d’un mobbing deviendrait quasiment impossible à démontrer dans tous les cas où les attaques du mobbeur supposé ne visent pas exclusivement un individu mais d’autres collègues témoins de ces agissements». En conclusion, la cause doit être renvoyée à la Chambre des recours du Tribunal cantonal pour qu’elle procède à une nouvelle appréciation des témoignages. ATS

CHANVRE

8300 plants saisis

L’ordre d’arrêter de produire à Collombey aurait été donné par le groupe Tamoil lui-même, propriété de l’Etat libyen. JEAN-CHRISTOPHE BOTT/KEYSTONE

PAS UNE DÉCISION DE JUSTICE Qui a décidé de fermer le robinet à la raffinerie de Collombey? «Pas moi», s’empresse de répondre le juge d’instruction cantonal vaudois, Jacques Antenen, qui est en charge de l’enquête sur la fuite de 151 000 litres d’hydrocarbures en novembre 2008 à Aigle. «Un juge pénal n’a pas pour vocation de fermer des usines», explique Jacques Antenen. Lors de la perquisition de mardi, la direction de la raffinerie n’avait pas manifesté l’intention d’arrêter la production. «Au contraire, nous avons eu l’impression d’avoir

Un seul centre vaudois pour les documents

Ce lieu sera «véritablement tourné vers l’usager», a insisté le conseiller d’Etat. Les heures d’ouverture seront notamment très larges, au moins de 7 h 30 à 18 h 30 non-stop, et de 7 h 30 à

MOBBING

EN BREF

PASSEPORT BIOMÉTRIQUE

Dès mars 2010, les Vaudois désireux d’obtenir un passeport devront se rendre à Lausanne. Le canton n’ouvrira qu’un seul centre de saisie pour les documents d’identité biométriques. Les communes continueront à délivrer les cartes d’identité, sauf à Lausanne. «Le Conseil d’Etat a décidé de se limiter à un seul centre pour des raisons de coûts et de compétences», a expliqué hier devant la presse Philippe Leuba, chef du Département vaudois de l’intérieur. L’installation coûtera 680 000 francs et l’exploitation 3 millions. Quatre centres auraient coûté un million de plus chaque année.

5

affaire à des gens très collaborants», souligne le juge d’instruction. «Cette décision m’a étonné. Je ne sais pas si elle est à mettre en rapport avec une frustration des autorités libyennes ou avec autre chose.» Jacques Antenen évoque, comme hypothèse, une possible réaction de la Libye à une dépêche de presse faisant état, en anglais, d’un «raid» de la police à la raffinerie (lire cidessus). Quoi qu’il en soit, les récentes tensions entre Tripoli et Berne rendent l’affaire très

délicate. A tel point qu’au Département fédéral des affaires étrangères, on se refuse à tout commentaire. Côté vaudois, la ministre vaudoise de la Sécurité et de l’environnement, Jacqueline de Quattro, ne se montre pas plus loquace. Du moins pas dans nos colonnes: si elle s’est entretenue hier avec des journalistes de la télévision, la conseillère d’Etat n’avait en revanche «pas le temps» de nous rappeler, nous a-t-on fait savoir dans son département.

La Police cantonale a saisi environ 8300 plants de chanvre en cinq mois. C’est le fruit d’une série d’opérations menées aussi bien chez des trafiquants que chez des personnes le cultivant pour leur consommation personnelle. La plus grosse saisie a été opérée mi-décembre 2008 dans une commune de la Broye. AP

MORGES

Beausobre en quête d’un directeur

La ville de Morges met au concours le poste de directeur du Théâtre de Beausobre. L’entrée en fonction est prévue pour le 1er juillet 2010. Les candidatures sont attendues jusqu’au 1er septembre. L’actuel directeur, Jean-Marc Desponds, partira à la retraite à fin 2010. Pour lui succéder, la municipalité recherche une personnalité disponible, sensible au domaine artistique et qui soit également un gestionnaire avisé, a-t-elle annoncé mercredi. Créé il y a plus de 20 ans, le Théâtre de Beausobre accueille et organise plus de 60 spectacles par saison. Près de 1600 artistes, comédiens, chanteurs, musiciens ou humoristes s’y sont produits devant plus d’un million de spectateurs. ATS

MICHAËL RODRIGUEZ

AFFAIRE BOGOUSSLAVSKY

Le recours de l’Etat de Vaud rejeté

17 h 30 le samedi. Sa localisation exacte n’est pas encore connue, mais il sera à Lausanne et facilement accessible en voiture ou en transports publics, promet M. Leuba. Le canton veut aussi développer la cyberadministration. Les personnes qui commanderont leur passeport par internet passeront moins de temps au guichet puisque les vérifications d’usage auront pu être faites auparavant. Les commandes pourront aussi être déposées par téléphone ou directement au guichet.

Le Tribunal d’accusation a rejeté le recours de l’Etat de Vaud dans l’affaire des malversations au CHUV. Il a refusé d’augmenter de 7 millions supplémentaires les 5,3 millions déjà retenus par le juge d’instruction à l’encontre du neurologue. Julien Bogousslavsky, ancien chef de service du CHUV, sera renvoyé devant le Tribunal correctionnel de Lausanne pour abus de confiance qualifié, escroquerie, gestion déloyale qualifiée, faux dans les titres et gestion déloyale des intérêts publics. En l’absence de nouveau recours, le procès pourrait se tenir l’hiver prochain.

Le centre de saisie délivrera aussi les autorisations de séjour et d’établissement pour les étrangers d’origine extra- européenne. Ces cartes biométriques seront disponibles dès novembre 2010. Elles permettront d’accéder sans visa aux 26 pays de l’Espace Schengen. ATS

Les parties divergent sur l’ampleur des malversations. Julien Bogousslavsky conteste une partie des 5,3 millions de francs qui lui sont reprochés. L’Etat de Vaud, partie civile dans l’affaire, estime au contraire que l’ardoise est bien plus élevée et souhaite que la justice retienne

7 millions supplémentaires. Ce montant-ci provient pour l’essentiel de conférences. L’accusé a participé, avec d’autres spécialistes, à l’organisation de réunions médicales financées par les milieux pharmaceutiques. Ces conférences laissaient «des bénéfices gigantesques», a expliqué hier à l’ATS Eric Cottier, procureur général du canton de Vaud. Comme le juge d’instruction avant lui, le Tribunal d’accusation a estimé que les éléments constitutifs d’un abus de confiance ou d’une gestion déloyale ne sont pas réunis en l’espèce. Mais la question reste ouverte sur le plan civil et administratif. La défense ne partage pas cet avis. «Nous estimons qu’il y a des indices de culpabilité suffisants pour qu’on soumette le tout au tribunal qui tranchera. Mais cela implique que des investigations soient faites», a expliqué Me Jean-Christophe Diserens, avo-

Le Tribunal d’accusation a rejeté le recours de l’Etat de Vaud dans l’affaire des malversations au CHUV. KEYSTONE cat de l’Etat de Vaud, qui ne sait pas encore s’il va recourir. Pour l’essentiel, l’ancien chef de service licencié en 2006, neurologue éminent et collectionneur d’art, est accusé d’avoir empoché des fonds

reçus de firmes pharmaceutiques et destinés à la recherche. Il est également soupçonné d’avoir produit de fausses factures pour acheter, notamment, des ouvrages d’art pour sa bibliothèque privée. ATS


6

RIVE DROITE

LE COURRIER

VENDREDI 12 JUIN 2009

SUPPLÉMENT

Un air de fête et de campagne en ville VIE URBAINE • Juin sur la rive droite se révèle festif et instructif. CAMILLE PORTE

La rive droite, à Genève, inclut des quartiers aussi différents que SaintJean, la Servette, les Grottes ou le Petit-Saconnex. Et à quelques jours seulement de l’été, quelques rendezvous sont programmés: au PetitSaconnex d’abord, à la Villa Dutoit (5, chemin Gilbert-Troillet) se terminera après-demain 14 juin une exposition décalée, non dénuée d’humour, intitulée «Folklore», consistant en un regard satirique sur la Suisse et ses clichés. De plus, aujourd’hui et demain samedi 13 juin, les Grottes se mettent au vert lors de «Cropettes en campagne». Ce soir à 19h30, le film de Nicole Petitpierre Au cour de la proximité, qui traite de la souveraineté alimentaire, sera projeté sous la menuiserie, à l’Îlot 13. Le lendemain samedi de 11h à 18h aux Cropettes, mât de Cocagne, marché campagnard, animations, grand rallye pour les enfants (à 13h), spectacle Les Contes de mon potager par la Compagnie Autrement Dit (à 14h30), entre autres.

Demain samedi au chemin de Villars se déroulera de 11h à 16h la fête annuelle de Camarada, le centre d’accueil et de formation pour les femmes migrantes fondé en 1982 – site www.camarada.ch – l’occasion de déguster des spécialités préparées par les femmes qui fréquentent le centre et de découvrir les créations artisanales de l’atelier de sérigraphie et de papeterie. De plus, toujours sur la rive droite, à l’occasion de «Botanica», la semaine des jardins botaniques de Suisse, une visite guidée des CJB, les Conservatoire et Jardin Botaniques de Genève, est prévue après-demain dimanche 14 juin de 16h à 17h. Au même endroit, mais samedi 20 juin à partir de 19h, une fête du solstice aura lieu aux CJB: au programme, un concert, une dégustation, un apéritif. Le jour suivant, dimanche 21 juin en ce même lieu, chacun pourra se rendre à une visite guidée de l’exposition temporaire «Collections d’émotions, émotions de collections». I

Derrière la gare de Cornavin se trouve le Parc des Cropettes. DR

FÊTE À SAINT-JEAN CE SOIR C’est aujourd’hui même vendredi 12 juin qu’a lieu une fête organisée par la MQSJ, la Maison de quartier de Saint-Jean, dans le préau de l’école de la rue du Devin-duVillage, de 18h à 22h. But des réjouissances: fêter les cinquante ans de cet établissement scolaire. Au programme, animations, spectacles, jeux, château gonflable… CPE

A Versoix pour votre détente et votre bien être

massages relaxants réflexologie - Reiki

Institut Cerès

Salle pour banquets (100 pl.) Grande terrasse Ombragée

Masseuse diplômée 30, Rue Grand-Montfleury 129o Versoix (sur rendez-vous) ✆ 022 774 39 00

Prochaine page supplément : FÊTE DE LA MUSIQUE, le 16 juin. Renseignements ☎ 022 308 68 78 (Publi-Annonces)

Essayez l’abonnement web gratuitement pendant 1 mois !

Par courriel

Lisez le Courrier avant l’aube ! Dès minuit 30, recevez par courriel, le journal en pdf.

Les commentaires

Vous pouvez exprimer votre opinion et inscrire vos remarques concernant les articles du jour ainsi que des jours précédents en laissant un commentaire. Votre commentaire s’affiche sur la page d’accueil du Courrier.

Les archives

Vous avez un accès illimité aux archives pdf du journal. Retrouvez d’anciens articles, constituez vos propres dossiers thématiques et conservez des éditions historiques et précieuses.

NOM ET PRÉNOM >

ADRESSE COURRIEL >

TÉLÉPHONE >

SIGNATURE >

Les articles

Ces articles sont classés par rubrique et des recherches peuvent être effectuées par sujet, catégorie ou auteur.

Coupon à retourner à: Le Courrier • Service des abonnés • CP 238 • 1211 Genève 8 ou par courriel à: abo@lecourrier.ch


LE COURRIER

SUISSE

LA LIBERTÉ • VENDREDI 12 JUIN 2009

Un report destiné à sauver l’AI QUITTE OU DOUBLE • Les sénateurs ont reporté d’un an l’entrée en vigueur de la

hausse de TVA destinée à l’AI. En contrepartie, ils espèrent le soutien de l’économie.

A la suite d’une manœuvre de dernière minute, le Conseil des Etats a approuvé hier soir par 28 voix contre 1, et 7 abstentions, une nouvelle mouture de l’arrêté sur le financement de l’assurance-invalidité (AI) soumis au peuple le 27 septembre. Il prévoit toujours une hausse de 0,4% du taux normal de TVA pendant sept ans, mais son entrée en vigueur est reportée d’un an. Ce sera le 1er janvier 2011 au lieu du 1er janvier 2010. Le Conseil national devrait se rallier ce matin à cette formule qui tient compte de la conjoncture. Le parlement espère obtenir en contrepartie l’engagement des grandes organisations économiques dans la campagne. Interrogé hier, le directeur d’economiesuisse Pascal Gentinetta reconnaît que les conditions mises à un soutien sont désormais remplies. Il ne fait cependant pas de promesses inconsidérées. «Nous allons bientôt nous déterminer sur l’ampleur de notre soutien, notamment sur le plan financier.» L’Union suisse des arts et métiers se dit également prête à soutenir le projet sur la base de cette nouvelle donne. Pascal Couchepin, qui avait repoussé la date de la votation pour permettre la recherche d’un consensus, se réjouit de l’évolution de la discussion: «Le financement additionnel soumis au peuple est essentiel pour l’avenir des assurances sociales. Je salue toute mesure qui renforce les chances d’un vote positif.» Ce raisonnement a conduit le Conseil fédéral, réuni en séance extraordinaire, à appuyer le report de dernière minute proposé. Car la situation est critique. Malgré la cinquième révision de l’AI qui a durci les conditions d’octroi des rentes, l’AI souffre d’un déficit annuel de 1,5 milliard de francs. Sa dette, qui plombe le fonds AVS, atteindra 16 milliards à la fin 2010. Jusqu’ici, personne ne se faisait beaucoup d’illusions sur le sort de

ÇA REPART À LA HAUSSE ESSENCE Les prix des carburants à la pompe en Suisse se sont appréciés de 25 centimes par rapport à leur plus bas. De quoi déranger des automobilistes qui s’étaient habitués à une essence moins chère. L’accalmie résultait du ralentissement économique mondial qui a freiné la demande en énergie, après le record de près de 150 dollars le baril relevé en juillet 2008. Mais le courant est en train de s’inverser, avec un prix à la colonne qui culmine désormais à 1,55-1,60 franc pour un litre de sans plomb 95. ATS

MAIS CALMEZ-VOUS DONC FINANCE Pierre Mirabaud demande plus d’objectivité dans le débat sur les prétendus paradis fiscaux. Selon le président de l’Association suisse des banquiers (ASB), l’argent provenant de la soustraction fiscale ne représente qu’une infime part de la fortune privée gérée en Suisse. Celle-ci se montre coopérative et veut collaborer avec les autorités fiscales étrangères, a dit M. Mirabaud devant des journalistes réunis à Francfort. ATS

EROSION DU SOL

Plus de 700 photos suisses publiées sur internet

ENVIRONNEMENT

Trop d’oiseaux meurent fauchés dans les prés

La hausse de la TVA destinée à financer l’AI risquait d’échouer sur le fil. Les crispations politiques réclamaient un peu d’huile. L’atelier de réparation de fauteuils roulants du centre de Nottwil (LU) est tout indiqué. GAETAN BALLY/KEYSTONE la votation populaire du 27 septembre. Bien que l’UDC soit le seul parti qui combatte le projet, il lui manquait le soutien des grandes organisations économiques.

Un front élargi

Pour economiesuisse, il est impensable d’augmenter la charge fiscale en période de crise. Faute d’un report de l’entrée en vigueur de la hausse de la TVA, l’organisation faîtière de l’économie avait annoncé qu’elle s’abstiendrait. Cela signifiait aussi qu’elle ne mettrait pas un sou dans la campagne et que le champ serait libre pour l’UDC, compte tenu des difficultés financières des autres partis.

En l’espace de deux jours, on a assisté à un renversement de situation complet. Les partis du centre droite s’en réjouissent. «Avec le large front républicain qui se dessine, nous avons maintenant de bonnes chances de gagner la votation», estime le président du PDC Christophe Darbellay. Il avait été l’un des premiers à proposer un report de l’entrée en vigueur de la hausse de la TVA, il y a quelques mois. Pour les libéraux-radicaux, l’engagement d’economiesuisse est d’autant plus important qu’ils assumeront la direction de la campagne de votation. La Vaudoise Isabelle Moret, vice-présidente

du PLR, ne cache pas que les relations avec l’organisation, traditionnellement proche du parti, étaient devenues tendues.

Plus facile à avaler

De son côté, la gauche n’est pas très heureuse de s’incliner devant les desiderata d’economiesuisse, mais la couleuvre est plus facile à avaler sachant à quel point l’UDC est ulcérée. Cette dernière assimile la modification de dernière minute de l’arrêté soumis au peuple à «un coup d’Etat» et elle exige le maintien du calendrier initial. En vain. Selon le Conseil fédéral, la procédure est inhabituelle mais juridiquement correcte. I

Beaucoup trop d’oiseaux en train de couver dans les prés meurent sous les faucheuses, estime la Station ornithologique de Sempach (LU). Celle-ci demande d’augmenter «clairement» le pourcentage de prairies fauchées plus tardivement. Le tarier des prés, l’alouette des champs, la caille des blés, le pipit des arbres et le râle des genêts, une espèce menacée de disparition en Suisse, enregistrent des «pertes grandissantes» à cause des fauches précoces, souligne la station. Une étude menée par l’institution montre que parmi 71 tariers des prés observés dans les Grisons, 20% des mâles et 32% des femelles n’ont pas survécu à la nidification. Les pertes ont eu lieu précisément pendant la période de fauche. L’utilisation moderne et intensive des prairies avec ensilage, engrais et arrosage induit une croissance plus rapide de l’herbe. Les prés sont fauchés plus précocement. La première fauche coïncide toujours plus avec la période de nidification. La Station ornithologique demande donc d’augmenter les surfaces fauchées plus tardivement. Dans les régions de montagne, une grande partie des prairies ne devrait être fauchée qu’à partir de mi- juillet. ATS

TRAITE DES FEMMES

«Les victimes ne sont pas suffisamment protégées» ARIANE GIGON, ZURICH

La pétition signée par 72 000 personnes pendant l’Euro 2008 pour que la traite des êtres humains soit considérée comme une grave violation des droits de l’homme n’en finit pas de faire des vagues. Une journée nationale a réuni hier à Zurich quelque 150 spécialistes: ONG, autorités de poursuite, avocats, chercheurs. La plupart ont regretté l’échec récent, au Conseil national, de la motion de commission qui demandait un droit de séjour élargi pour les femmes victimes. Les cantons pourraient faire davantage, réclament les intervenants. La mesure la plus efficace pour protéger les victimes de trafic témoignant en justice serait de leur garantir une protection à long terme, ce qui passe forcément par un titre de séjour, a rappelé Doro Winkler, du Centre d’information pour femmes immigrées FIZ, à Zurich. Or, pour l’heure, cette protection n’existe pas. En attendant la ratification de la Convention du Conseil de l’Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains, les cantons

pourraient par exemple soutenir les victimes en leur accordant le statut des cas de rigueur prévu dans le droit sur l’asile, ajoute la Zurichoise. D’autres mesures sont possibles, comme l’explique Anne Ansermet, directrice de l’association Fleur de Pavé, à Lausanne. Elle effectue un travail de prévention et de soins auprès des prostituées. En l’état, la législation suisse favorise-t-elle la traite des femmes, selon une question posée? Anne Ansermet: Elle favorise la précarité en tout cas. Dans le canton de Vaud, qui connaît une loi sur la prostitution avec des heures bien précises de pratique autorisée et qui a aboli le permis de danseuse de cabaret, l’exploitation des femmes a désormais lieu ailleurs et nous avons perdu le contact avec de nombreuses femmes. Comment mieux protéger les victimes? Actuellement, les femmes peuvent rester le temps de l’enquête. Or toutes celles qui ont déposé plainte ont voulu assister

KEYSTONE

EN BREF

EN BREF

Le public peut découvrir sur internet les multiples facettes de l’érosion du sol. Un chercheur de l’institut Agroscope de Reckenholz-Tänikon (ZH) y a publié plus de 700 photos d’érosion prises dans des champs du canton de Berne. Le téléchargement est gratuit. L’érosion représente un problème sérieux pour l’agriculture. Selon les simulations du chercheur Volker Prasuhn qui étudie le phénomène dans les champs bernois depuis douze ans, elle entraîne la perte annuelle de près de 840 000 tonnes de terre sur les parcelles de grandes cultures suisses, a communiqué hier l’institut Agroscope. Cela représente la surface d’un terrain de football couvert d’une couche de terre de 100 mètres. Sur la plate-forme en ligne Picasa Web album de Google, le public peut découvrir des rainures, des rigoles, des cuvettes, des sillons et autres traces de ravinages. ATS

CHRISTIANE IMSAND

Conseil fédéral d’accord

7

au procès contre leur bourreau, quand bien même le face-àface risquait d’éveiller de pénibles souvenirs. Assister au procès est aussi important pour obtenir réparation, psychologiquement et financièrement. Mais il faudrait que les victimes puissent rester jusqu’à réception des montants financiers de l’indemnisation. Le plus souvent, les auteurs de délits n’ayant pas les moyens de payer, c’est l’autorité LAVI qui doit payer. Or cela

prend des années. Si les victimes pouvaient rentrer dans leur pays avec ces réparations, elles le feraient la tête haute, au lieu d’être stigmatisées comme c’est souvent le cas, et avec la possibilité de lancer un projet professionnel. Si elles repartent sans leur indemnisation, elles ne voient en général jamais la couleur de cet argent. Prolonger le séjour le temps que la procédure soit terminée: franchement, je ne vois pas où est le problème.

Le travail contre le trafic d’êtres humains est-il suffisant? Au contraire, nous n’en sommes qu’aux balbutiements. Les cantons romands, à part Fribourg, n’ont pas encore de table ronde, un instrument qui permet de travailler de manière concrète. Il y a plus de procès, avec des verdicts lourds que je salue, mais il y a de vastes pans d’activités illégales et de nombreuses personnes vivant dans des situations dramatiques que nous n’atteignons pas, notamment les femmes séquestrées qui, souvent, ne peuvent s’en sortir qu’avec l’aide de clients. Les conditions de vie se sont-elles durcies pour les prostituées? Oui, je le pense. Outre des lois chicanières, nous constatons que de plus en plus de Camerounaises, très nombreuses dans les métiers du sexe, sont renvoyées même si elles sont séropositives. Apparemment, le fait que le Cameroun affirme que des trithérapies sont disponibles, ce qui ne semble pas être le cas, suffit aux autorités suisses! I


8

SUISSE

LE COURRIER

LA LIBERTÉ • VENDREDI 12 JUIN 2009

La vente de médicaments assure L’indication géographique lui est toujours refusée aux médecins de bons revenus EMMENTAL ET EUROPE

TANGUY VERHOOSEL BRUXELLES

La guéguerre du fromage bat toujours son plein, entre la Suisse et l’Union européenne (UE). Bruxelles accuse Berne de «prendre la feta en otage» afin de résoudre une vieille querelle: celle de la protection de l’indication géographique «emmental». Pour les Européens, il n’est pas question de céder. L’accord bilatéral conclu en 1999 sur le commerce des produits agricoles garantit, réciproquement, la protection des Indications géographiques (IG) des vins et des spiritueux. En 2007, Berne et Bruxelles ont ouvert des négociations en vue d’étendre cette mesure à d’autres produits dont le fromage.

SANTÉ • Le ministre de la Santé, Pascal Couchepin, veut interdire

la vente directe en cabinets privés. Les réactions n’ont pas manqué. FRANÇOIS NUSSBAUM

La semaine passée, Pascal Couchepin jetait un pavé dans la marre, en annonçant un projet d’interdiction de la vente directe de médicaments par les médecins en cabinets privés. Ce point serait intégré à la révision de la loi sur les produits thérapeutiques, dont un premier projet doit être envoyé en consultation cet été. Le ministre de la Santé s’attendait à des réactions. Cela n’a pas manqué. La FMH (Fédération des médecins suisses), dans un communiqué en allemand, marquait son opposition «de toutes ses forces» à cette idée. La vente de médicaments par les médecins (propharmacie) est générale dans quatorze cantons alémaniques mais n’existe pratiquement pas dans les cantons romands.

Pas plus économes

Que dit la FMH? Que ces médecins ne prescrivent «que le nécessaire», des génériques, et qu’ils sont «fondamentalement plus économes» que leurs collègues non dispensateurs. Supprimer cette activité reviendrait à «pousser violemment les coûts vers le haut». La FMH ajoute que ces médecins ne prennent pas la taxe forfaitaire des pharmaciens (7 francs 55 par ordonnance). Sur ce point, la FMH prend à témoin le surveillant des prix qui, dit-elle, a «souvent critiqué cette rémunération basée sur les prestations» (depuis 2001, c’est le salaire des pharmaciens). Or, le surveillant dit, au contraire, qu’on ne peut pas comparer les frais de gestion des stocks des pharmaciens avec ceux des médecins dispensateurs (5000 médicaments contre 100 à 200). Le surveillant des prix a bien étudié son affaire avant de s’exprimer. Et peut affirmer que les médecins réalisent un bénéfice net moyen de 106 000 francs par an uniquement avec la vente de médicaments: «C’est beaucoup plus élevé que ce qu’on pensait. Et on ne

Le médecin alémanique touche 106 000 francs net seulement avec la vente de médicaments. Un système qui ne devrait pas durer. KEYSTONE compte pas les ristournes versées par certaines entreprises grossistes.»

De fausses incitations

Comme exemple de ce système «choquant», le surveillant cite la pharmacie de vente directe par correspondance Zur Rose (TG), qui appartient à des médecins. Comme actionnaires, ils sont associés au chiffre d’affaires de leur entre-

prise! M. Prix ne parle pas encore de corruption, mais de «fausses incitations économiques» et de «distorsion de concurrence». Correctif proposé: abaisser la marge de 15% du prix de fabrique, destinée aux frais de distribution, en modulant cette baisse selon le canal: 12% aux pharmaciens (sans toucher au forfait), mais 8% aux médecins, dans une première étape.

Pascal Couchepin s’est toutefois montré sceptique mercredi à propos d’une marge différenciée, qui pourrait avoir l’effet non souhaité de se retourner contre les pharmaciens. Il proposera de ramener la marge à 12% pour tous. A plus long terme, la solution consistera bien à interdire aux médecins la vente de médicaments, avec des exceptions pour les régions dépourvues de pharmacies. I

UNE BALLE DANS LE PIED! En affirmant que la vente de médicaments en cabinet privé est «source d’économies», la Fédération des médecins suisses (FMH) est en contradiction avec les statistiques. Et elle se met en difficulté par rapport à ses propres revendications sur le rôle des médecins dans le système de santé et dans la société. Depuis plusieurs années, les ventes de médicaments en pharmacie diminuent alors qu’elles augmentent chez les médecins dispensateurs. Normal, dit la FMH, ils

«CASSIS DE DIJON»

Les prix des produits importés de l’UE à la baisse La révision de la loi sur l’élimination des entraves techniques au commerce est sous toit. Ce texte introduit le principe du «Cassis de Dijon», qui permet aux marchandises autorisées dans l’Union européenne (UE) de circuler aussi librement en Suisse. Les Chambres fédérales ont approuvé hier sans discussion la proposition de la Conférence de conciliation. La loi est prête pour la votation finale. En vertu du principe du «Cassis de Dijon», censé favoriser une baisse des prix, des produits pour lesquels il n’existe pas de prescriptions harmonisées avec l’UE pourront aussi être offerts en Suisse. Il s’agit notamment des cosmétiques, des textiles, de l’habillement et des meubles. L’une des restrictions adoptées concerne l’importation de denrées alimentaires: si elles ne sont pas produites selon les prescriptions suisses, elles devront recevoir une autorisation de l’OFSP (Santé publique). Par ailleurs, la réforme ne s’appliquera pas aux produits soumis à homologation, ni aux produits dont l’importation est interdite ou soumise à autorisation. AP

ne perçoivent pas la taxe des pharmaciens. Encore heureux: ils sont déjà payés à la consultation dans le système Tarmed! Qu’on le veuille ou non, cette pratique expose les médecins au soupçon de prescrire en fonction d’autres intérêts que celui du patient. Et c’est là que le bât blesse: la FMH ne peut pas, à la fois, réclamer une revalorisation de la profession et admettre ce soupçon. C’est tout simplement incompatible. FNU

AFFAIRE STERN

Un audience marquée par l’expertise psychologique Le deuxième jour du procès de Cécile B. hier devant la cour d’assises à Genève a été marqué par les révélations de son expertise psychiatrique. Cette femme aurait tué son amant pour le garder éternellement avec elle. Cette expertise était très attendue, car elle permet de déterminer la responsabilité de Cécile B. au moment du crime. Et sur ce point il n’y a pas de doute. Elle n’était pas en prise à des délires ou des hallucinations. Il peut y avoir une diminution de responsabilité au maximum légère à cause de deux troubles, concède l’expert. Il a diagnostiqué un trouble d’adaptation avec réaction mixte et un trouble de la personnalité borderline. Ces pathologies se caractérisent par de l’anxiété, un état dépressif, de l’impulsivité et des excès. Cécile B. a aussi mis au point des mécanismes de défense comme le déni et l’idéalisation.

Elle était effectivement dans le déni, quand malgré de multiples signes annonciateurs, elle a refusé de voir que sa relation avec Edouard Stern était terminée. Ce n’est que le 28 février 2005, alors que le couple se livre à des jeux sexuels sadomasochistes dans l’appartement genevois d’Edouard Stern, que Cécile B. «ouvre enfin les yeux». Ses moyens de défense tombent et laissent alors place «à la haine nue», a expliqué le psychiatre. La fameuse phrase prononcée par Edouard Stern «Un million c’est cher payé pour une pute» aurait tout déclenché. Ce deuxième jour d’audience, a aussi mis en lumière l’enfance malheureuse de Cécile B. La meurtrière a souvent pleuré à chaudes larmes à l’évocation de ces souvenirs. Le procès se poursuit vendredi avec le visionnement probable de la reconstitution du meurtre et l’audition de divers témoins. ATS

Un compromis, qui porte sur 800 IG européennes et 21 IG suisses, a été trouvé à la fin d’avril, mais il a été battu en brèche par les Etats membres de l’Union. La Grèce, confirme un diplomate, a remonté les bretelles à la Commission qui, selon Athènes, n’a pas suffisamment défendu ses intérêts. En cause: l’exclusion «provisoire» de la liste de la feta. Au terme d’une interminable bataille judiciaire entre la Grèce et la Commission européenne d’un côté, le Danemark, la France et l’Allemagne de l’autre, Athènes a obtenu une appellation d’origine protégée pour la feta. Depuis octobre 2007, ce nom ne peut plus figurer que sur les étiquettes de fromages fabriqués en Grèce à partir de «lait de brebis ou de chèvres de races locales élevées traditionnellement et dont l’alimentation doit se fonder impérativement sur la flore présente dans les aires de pâturage des régions éligibles». La Suisse «ne reconnaît pas cette indication géographique», souligne Jacques Chavaz, directeur suppléant de l’Office fédéral de l’agriculture (Ofag). On continue donc à y produire 200 à 300 tonnes de «feta» par an, au grand dam de

l’Union. La Commission reproche à Berne d’avoir pris la feta «en otage» afin d’obtenir des concessions de l’Union sur l’emmental, ce qui «n’est pas acceptable». Du côté helvétique, on réfute cette accusation: «La Suisse vise simplement un certain équilibre», note Jacques Chavaz. Elle cherche, plus ou moins, à obtenir pour son emmental ce que la Grèce a obtenu pour sa feta. En Suisse, l’emmental bénéficie d’une appellation d’origine protégée. Seul le fromage produit dans la région de la vallée de l’Emmen, suivant un cahier de charges précis, peut porter ce nom. L’Union, où sont fabriquées 400 000 tonnes d’emmental par an, dont une partie sous un nom composé protégé (Allgäuer Emmentaler en Allemagne, Emmental de Savoie et Emmental français), refuse de reconnaître cette indication géographique suisse, de crainte de pénaliser les producteurs européens. Selon elle, l’emmental est devenu un produit générique. Ce que conteste Berne: «Plusieurs pays de l’Union ont conclu, dans les années 1970, des accords avec la Suisse qui reconnaissent que l’emmental, sans ajout de relocalisation, est une indication géographique suisse», relève le directeur suppléant de l’Ofag. En attendant, c’est toujours l’impasse. Lors d’une réunion d’experts des Vingt-Sept, la Commission a récemment indiqué qu’elle continuerait à considérer l’emmental comme une indication générique et s’efforcerait donc de convaincre la Suisse d’accepter la commercialisation de son fromage dans l’UE sous la protection d’une indication géographique composée: par exemple «Emmental de Suisse centrale». En échange, Berne devrait reconnaître que l’appellation feta appartient exclusivement à la Grèce. La Suisse résiste toujours. Pour le moment. I

AVIONS DE COMBAT

Un pot-de-vin de 15 mio? L’enquête internationale sur les soupçons de corruption impliquant le constructeur d’avions de combat Gripen s’étend à la Suisse. Des sociétés romandes sont impliquées. Cette procédure pourrait influer sur le remplacement par la Suisse de ses Tigers. L’enquête de justice, qui est menée parallèlement dans neuf pays, passe par Neuchâtel en plus de Genève, a expliqué hier JeanPhilippe Ceppi, producteur de l’émission «Temps présent». D’après un document que s’est procuré l’ATS et qui émane du rapport d’enquête des autorités sud-africaines et du Service britannique de lutte contre la grande délinquance financière (SFO), une société de conseil sise en ville de Neuchâtel a reçu une somme de 8,5 millions de livres (15 millions de francs) dans le cadre d’un système de rétribution mis en place pour favoriser l’achat par l’Afrique du Sud d’avions Gripen. La Suisse a accordé son entraide au Royaume-Uni dans l’enquête pour corruption ouverte après la location par

l’armée tchèque de 14 avions de chasse Gripen pour une période de dix ans. En décembre, le Tribunal pénal fédéral (TPF) avait débouté plusieurs sociétés. L’une d’elles, domiciliée à Panama et administrée par trois avocats genevois, a reçu un montant suspect d’un million d’euros. La Suisse est également intéressée par l’acquisition de ces avions de chasse pour remplacer la flotte de ses 51 vieux Tigers. Auncun soupçon de corruption n’existe pour l’instant en Suisse, mais rien n’est exclu. Contacté, Thomas Hurter, conseiller national (udc/SH) et président de la sous-commission d’évaluation chargée de la transparence des offres, n’a pour l’heure pas émis de doutes concernant le renouvellement de la flotte suisse. Il a tout de même rencontré le Ministère public de la Confédération (MPC) pour éclaircir la procédure légale en cas de questions. La sous-commissions n’a toutefois pas eu accès à l’enquête menée par le MPC en raison de la séparation des pouvoirs. ATS


LE COURRIER

INTERNATIONAL

VENDREDI 12 JUIN 2009

9

Le Kosovo gangrené par le chômage REPORTAGE • Dix ans après la guerre et une année après la déclaration d’indépendance,

l’écrasante majorité des Kosovars, quelles que soient leurs origines, peinent à s’en sortir. DE RETOUR DU KOSOVO ALINE ANDREY,

C’est sous un soleil de plomb que Pristina accueille ses visiteurs en cette fin de printemps. Et avec le sourire du vice-président américain Joe Biden qui vient de rendre visite à la jeune nation. «Welcome and Thank you» peut-on lire sur les affiches géantes qui envahissent la capitale. Tout un symbole de la popularité des Etats-Unis dans le pays le plus pauvre d’Europe. Le 15 juin prochain, le Kosovo fêtera sa première année de Constitution. Son indépendance n’a pas troublé la paix relative qui règne dans le pays, hormis quelques foyers de tensions qui subsistent dans le Nord. La force de maintien de la paix de l’OTAN, la KFOR, a d’ailleurs décidé de diminuer sa présence cette année (16 000 hommes pour un pays de 10 000 km2). Le pays vient d’adhérer au Fonds monétaire international (FMI) et la confirmation de son entrée à la Banque Mondiale ne devrait pas tarder. Mais son indépendance n’est reconnue que par 58 pays sur 192. L’Union européenne, ellemême omniprésente dans la région, n’est pas unie puisque cinq de ses Etats membres refusent toujours d’accepter ce nouveau statut.

Salaire moyen: 250 euros par mois

Reste que les préoccupations des habitants au quotidien sont bien détachées de la politique. Les coupures d’électricité et d’eau, et surtout le manque de revenus minent les Kosovars. Le taux de chômage y est estimé à 44%. Les plus touchés sont les femmes et les jeunes. Le Kosovo a le plus fort taux démographique d’Europe: les moins de 25 ans représentent la moitié de la population. Chaque année, ils sont quelque 30 000 à sortir des écoles. Selon l’Office des statistiques du Kosovo, 70% des 15 à 24 ans sont sans emploi. Des chiffres à prendre toutefois avec des pincettes dans ce pays où le dernier recensement valable date de 1981.

L’économie informelle est, de surcroît, difficile à estimer. Les conséquences du commerce mafieux et de la corruption sont encore moins saisissables. Cependant, tous les observateurs s’accordent sur la situation désastreuse de l’économie kosovare. En dix ans, la forte présence internationale ne semble pas avoir inversé la tendance, même si les organisations internationales, les agences onusiennes et les ONG emploient des milliers de Kosovars, aux salaires souvent bien plus élevés que la moyenne située à 250 euros par mois environ (à titre de comparaison: 250 euros pour un enseignant, 800 à 1000 euros pour un ministre). Et malgré le fort soutien de la diaspora (lire ci-dessous). Cependant, des projets de relance économique se mettent en place avec l’aide de nombreuses ONG et autres organisations internationales.

Aide européenne

Dans le nord du pays, l’Organisation internationale des migrations (OIM) met en œuvre le programme FAIR (Fund for Agro-processing and Industrial Re-vitalization) financé par la Commission européenne à hauteur de 2,4 millions d’euros. Dix-sept projets sur 395 ont été retenus sur des critères de viabilité et d’originalité. Près de 300 nouveaux emplois ont pu être créés, selon l’OIM. Le succès de Krenare Rugova, 29 ans, pourrait en faire rêver plus d’un. Après des études à New-York et à Paris en stylisme, elle est revenue au pays en 2003 et a ouvert sa première boutique. «Être un designer, pour les Kosovars, c’était étrange. C’était donc pas facile de faire sa place, surtout que j’avais 23 ans quand je suis revenue», relève la jeune femme. En 2003, elle ouvre sa boutique avec trois couturières et trois machines, avant de demander un soutien à l’OIM. L’organisation lui offre du matériel pour 113 000 euros. Aujourd’hui, elle emploie une vingtaine de personnes. Si 40%

Grâce au programme d’aide de l’Organisation internationale des migrations, la styliste Krenare Rugova a réussi à se lancer et emploie désormais une vingtaine de personnes, dont cette couturière. FERNANDO ESPINOSA de sa clientèle est étrangère, elle reste confiante quant au développement local, et à sa carrière: «J’espère que cette industrie pourra devenir très importante pour mon pays...»

Pays d’importations

Malgré sa parenté avec l’ancien président Ibrahim Rugova, la jeune femme, comme beaucoup de Kosovars, n’aime pas parler de politique. Au sujet des tensions entre les communautés, elle répond: «Quelles communautés?» La minorité serbe qui vit ici? «Je ne sens pas ces différences. C’est pas dans la liste de mes tensions. Je crois que ce n’est pas la priorité pour la majorité des gens. Les gens travaillent beaucoup, juste pour s’en sortir.» C’est le cas dans l’une des plus impor-

tantes industries de construction de meubles de cuisine du Kosovo, «Ciaoberto», qui emploie une soixantaine d’employés pour des salaires allant de 200 à 400 euros par mois. Dans un bruit assourdissant et une poussière étouffante, le patron, Eyup Krasniqi, 59 ans, explique: «J’ai reçu un soutien de l’OIM pour l’achat de trois nouvelles machines, ce qui m’a permis d’augmenter ma production. J’espère pouvoir exporter davantage.» Pour l’heure, ses rares clients à l’étranger sont des Kosovars. Pour la construction des meubles, il importe le bois aggloméré de Corée, «moins cher que celui d’Allemagne». Au Kosovo, les importations représentent plus de dix fois les exportations. Le pays exporte

principalement du métal. Son agriculture est majoritairement orientée vers l’autoconsommation. Les domaines de la construction et du bâtiment, le petit commerce et les services sont les principaux pourvoyeurs d’emplois. Si le soussol est riche en minerais, les usines sont sinistrées. Les investissements seraient très coûteux pour remettre sur pied ces entreprises, parfois déchirées politiquement entre deux directions, serbe et albanaise, comme à Mitrovica. Pourtant, en termes commerciaux, les échanges sont importants entre les deux voisins.

«Business as usual»

En mars 2009, la Serbie représente l’un des premiers pays d’importation du Kosovo

La pauvreté touche surtout les minorités Dans son rapport 2008, intitulé Kosovo progress report, la Commission européenne estime que 45% des Kosovars vivent dans la pauvreté et 18% dans l’extrême pauvreté. La moitié de la population en zone rurale n’a pas accès à l’eau courante. Les communautés roms, ashkalis et égyptiennes sont les plus marginalisées en termes d’éducation, d’emploi et de santé: 75% de leurs membres vivraient avec moins de 2 dollars par jour. Portraits. Dans le village multiethnique de 5000 habitants de Novo Brdo, Hafiz Jasharivit, 29 ans, rom d’origine, vit avec sa femme et ses trois enfants dans une cahute de bois et de plastique. Depuis neuf ans. L’eau, il va la chercher à une centaine de mètres, chez des voisins. Devant son abri, le paysage est celui d’un chantier, entre les ruines des maisons voisines envahies par la végétation et les briques rouges entassées sur son petit lopin de terre depuis plusieurs mois. «C’est le gouvernement qui nous a amené ce

c’est la plus proche de la maison», dit-il en albanais.

Hafiz Jasharivit. AAY matériel. Mais je n’ai pas d’argent pour payer une entreprise pour construire la maison. Je n’ai même pas de quoi manger.» Alors, le jeune père de famille attend. Il ne sait pas que le maire de Novo Brdo a promis que les maisons seraient terminées d’ici septembre... Sans travail, Hafiz Jasharivit touche 50 euros par mois du gouvernement et reçoit de la nourriture amenée par la KFOR. «J’ai essayé de trouver du travail. Je suis pourtant prêt à faire n’importe quoi, mais comme je n’ai pas terminé l’école... Mes enfants, quand ils auront l’âge, iront à l’école serbe,

Ismet Tahir, sa femme et ses 8 enfants vivent à côté d’un champ de lignes à haute tension. Les poteaux électriques jouxtent leur maison. A l’horizon, la centrale thermique d’Obilic fume. Ashkali d’origine, la famille est revenue l’année passée sur son terrain après avoir vécu neuf ans dans un camp de réfugiés en Serbie. Avant la guerre, Ismet Tahir travaillait depuis vingt-quatre ans dans une usine de tracteurs à Belgrade. Aujourd’hui, pour seul boulot, il collecte du métal qu’il vend à Pristina.

Ismet Tahir. FEA

Grâce au Danish Refugee Council, il a reçu un petit tracteur qui lui facilite la collecte. Le programme des Nations Unies pour le développement lui a construit cette nouvelle maison, la sienne ayant été détruite pendant la guerre. Son rêve? «Mon vœu, c’est d’avoir plus de travail. Nous nous sentons mal de recevoir encore de l’assistance de la CroixRouge.» Quant à sa fille aînée, de 18 ans: «J’aimerais être coiffeuse. Mais je n’ai fait qu’une année d’école en Serbie. Parfois, je fais des nettoyages.» Le voisin de la famille nous rejoint. Les histoires se ressemblent. Rrustem Gjukatani, 26 ans: «Le problème, c’est de trouver un travail. Je n’ai fait que deux ans d’école. J’ai une maison comme celle-là. J’ai deux enfants et mes parents vivent chez moi aussi. Je collecte du métal. Je peux gagner environ 5 euros par jour. Avant la guerre, les conditions étaient meilleures ici. On avait un petit magasin. Le problème est économique. Nous ne pensons pas à la guerre mais seulement au futur.» AAY

(avec la Macédoine et l’Allemagne). «En politique, les Albanais et les Serbes sont les pires ennemis mais en ce qui concerne les affaires et le commerce, ils ont des relations parfaites», explique Sherif Ahmetaj, collaborateur de l’OIM. «Si le Kosovo arrive à atteindre un niveau économique satisfaisant, il y aura une bonne entente entre les communautés, car je crois que les gens sont fatigués de la guerre. Ce qu’ils veulent, c’est un travail, de l’argent, des perspectives d’avenir, l’accès à une éducation et à des soins de qualité. Ce qui est encore loin d’être le cas.» I Ce reportage a été mené dans le cadre d’un voyage et d’une formation organisée par media21 (www.media21geneva.org).

LA DIASPORA, RESSOURCE ESSENTIELLE La désastreuse situation économique du Kosovo ne date pas de la guerre. Depuis les années 1960, «l’exportation» principale du pays a été celle de ses travailleurs. La diaspora se monte à plus de 400 000 personnes (soit 20% de la population du Kosovo estimée à 2,1 millions), principalement en Allemagne et en Suisse. L’indépendance n’a pas motivé un retour important des Kosovars albanais dont les devises restent une source financière essentielle pour ceux restés au pays. L’apport économique de la diaspora représente quelque 15% du PIB. Il faut encore ajouter l’aide informelle, les vacances passées au pays et la participation aux actions des entreprises privées. Cette ressource pourrait diminuer avec la crise financière. Mais ses effets ne se font pas encore sentir. «Les grandes maisons à moitié construites, tout comme les nombreux bars et restaurants de la capitale au design occidental, sont l’œuvre de la diaspora, de certains qui sont revenus, mais surtout de ceux qui ont soutenu financièrement le développement du pays», explique Ekrem Çitaku, journaliste kosovar à Pristina et... dentiste. Comme beaucoup de ses compatriotes, il cumule deux emplois. La seule manière financièrement de s’en sortir. Il conclut, un sourire ironique aux lèvres: «C’est ça le capitalisme.» AAY


10

EMPLOI

LE COURRIER

VENDREDI 12 JUIN 2009

SUPPLÉMENT

EMPLOI

EMPLOI

L’UN DES DERNIERS QUOTIDIENS INDÉPENDANTS DE SUISSE ROMANDE

S’offrir l’abonnement quotidien

J’aime Le Courrier et souhaite le recevoir tous les jours en prenant l’abonnement quotidien à CHF 299.– au lieu de CHF 366.– De plus, je bénéficie de la carte Côté Courrier* et de ses nombreux avantages ainsi que de l’édition électronique.

Mes coordonnées NOM ET PRÉNOM >

TÉLÉPHONE >

ADRESSE >

E-MAIL >

NPA ET LOCALITÉ >

NO D’ABONNÉ-E >

Coupon à retourner à: Le Courrier • Service des abonnés • CP 238 • 1211 Genève 8 ou par courriel à: abo@lecourrier.ch

«Non, faut pas être sonné pour entrer dans la police!»

Pour pouvoir accomplir sa mission à l’avenir également, la police cantonale bernoise s’adresse à vous

en vue de votre formation en tant que policière ou policier. Vous êtes de nationalité suisse, vous avez entre 21 et 35 ans et terminé une formation? Alors n’hésitez pas, vous n’êtes pas sonné/e! Informez-vous dès maintenant sur Internet au sujet de cetteprofessionintéressante.Vousobtiendreztouslesdocuments nécessaires pour postuler en tant que policière ou policier sur le site www.police-job.ch ou au Commandement de la police du canton de Berne, Service du personnel, Case postale 7571, 3001 Berne, Téléphone 0800POLICE ou 031 634 79 11, personaldienst@police.be.ch


LE COURRIER

INTERNATIONAL

LA LIBERTÉ • VENDREDI 12 JUIN 2009

11

Les plages d’Italie sont les La menace d’extrême droite pires de l’Union européenne QUALITÉ

ÉTATS-UNIS • La fusillade mercredi à Washington relance le débat sur

l’activisme grandissant de l’extrême droite depuis l’élection d’Obama. MARIA PIA MASCARO, NEW YORK

Le débat sur la montée en puissance des groupements d’extrême droite et suprématistes blancs depuis l’élection de Barack Obama est relancé après l’attentat mercredi, au Musée de l’Holocauste à Washington. L’auteur de la fusillade qui a fait un mort et deux blessés, James von Brunn, 88 ans est un négationniste de la Shoah, un antisémite et un raciste notoire, connu des autorités depuis près de 50 ans. La tuerie est intervenue peu avant 13 h alors que plusieurs visiteurs étaient déjà à l’intérieur du musée. James von Brunn est entré et a commencé à tirer, blessant mortellement un gardien de sécurité de 39 ans. Deux autres gardes sont immédiatement intervenus, tirant et blessant grièvement l’assaillant. Le tueur a été hospitalisé dans un état critique.

L’Italie fait tache sur la carte européenne de la qualité des plages. Les enquêtes menées en 2008 révèlent que 302 plages sont interdites à la baignade en Italie, pour la plupart dans la région de Naples, et que 42 autres sont non conformes aux normes. Ces plages restent déconseillées, «car il est trop tôt pour dire si leur qualité s’est améliorée en 2009», a reconnu la professeure Jacqueline McGlade, directrice de l’Agence européenne

Appel à la violence

Les représentants des principales organisations traquant les faits et gestes de groupes suprématistes, antisémites et racistes faisaient savoir que von Brunn était connu dans le milieu. «Il n’est pas un acteur majeur. Mais sa propagande est remarquable, il est de ceux qui appellent ouvertement à la violence et au passage à l’acte», a ainsi déclaré sur CNN Mark Potok, directeur du Southern Poverty Law Center de Birmingham en Alabama, un expert reconnu sur le racisme et les groupes d’extrême droite. Brunn, qui se présente sur son site internet comme un vétéran de la Seconde Guerre mondiale, mais aussi comme un artiste et un écrivain, avait déjà eu maille à partir avec la justice pour des actes similaires. En 1981, il est arrêté pour avoir forcé l’entrée de la Réserve fédérale à Washington et menacé de son pistolet un garde de sécurité. Il avoua plus tard que son acte était «politiquement motivé» et qu’il voulait kidnapper le président d’alors de la Fed, Paul Volcker. Il fut condamné à six ans d’emprisonnement. Des années plus tard, il écrit sur son site qu’il

EMPLOI

Vacanciers, rassurez-vous: vous pourrez vous baigner dans les eaux de la très grande majorité des plages de l’Union européenne. Un millier de sites devront toutefois être évités, selon un rapport publié hier à Bruxelles. «De la Baltique à la Méditerranée, de la mer du Nord à la mer Noire, l’Union européenne dispose de plus de 20 000 plages et juste avant les vacances d’été, nous pouvons assurer que 96% répondent aux normes de qualité minimales», s’est félicité le commissaire en charge de l’Environnement Stavros Dimas.

pour l’Environnement (AEE). Qualité des eaux ne signifie pas propreté des plages, a en outre ajouté la Commission européenne. Une loi européenne de 2006 impose le respect de critères bactériologiques pour la qualité des eaux. Elle fixe des valeurs impératives, pour protéger la santé, et des valeurs guides, non obligatoires, mais qui donnent un plus au site. La différence est la couleur attribuée à la plage: bleue pour «conforme aux valeurs guides», verte pour «conforme aux normes», rouge pour «non conforme» et grise pour «interdite à la baignade». Sur les 14551 zones de baignade maritimes de l’UE, 307 plages sont en gris (302 en Italie, 4 en Espagne et 1 au Portugal) et 208 en rouge, dont 53 en France, 42 en Italie, 5 au Portugal, 4 en Espagne et 2 en Grèce. Le rapport examine également les 6890 zones de baignades intérieures – lacs et rivières – de l’UE. L’Italie reste la lanterne rouge, avec 251 des 315 plages rouges et 5 des 196 plages grises. ATS

Après la fusillade à Washington, on dénonce à nouveau le refus des Etats-Unis de faire de l’incitation à la haine et à la violence un délit. KEYSTONE fut «condamné par un jury de nègres, des avocats nègres et juifs et un juge juif. Un tribunal en appel de juifs, de nègres et de blancs a rejeté mon recours».

Des proies faciles

Le débat sur l’activisme grandissant des groupes d’extrême droite depuis l’élection de Barack Obama a été relancé après l’attentat de mercredi. En avril dernier, le Département de la sécurité nationale (DHS, Homeland security) mettait précisément en garde contre la montée en puissance de ces groupements. Son rapport, intitulé: «Extrémisme de droite: l’état de l’économie et le climat politique alimentent une résurgence de la radicalisation et du recrutement», fut la cible de critiques incendiaires de la part de l’aile conservatrice du Parti républicain qui lui reprochait de pointer du doigt les sol-

dats de retour d’Irak et de l’Afghanistan, considérés comme des proies faciles pour le recrutement. Après des jours de polémique, le DHS fit marche arrière, présenta des excuses pour sa formulation maladroite et retira simplement le rapport, promettant une version revue et corrigée qui n’a toujours pas été publiée. Mais l’attaque contre le Musée de l’Holocauste et le meurtre, il y a dix jours, d’un médecin pratiquant l’avortement au Kansas par un membre d’un groupe d’extrême droite et anti-gouvernemental, sont brandis comme la preuve par plusieurs associations de défense des droits de l’homme et de lutte contre le racisme que le DHS disait vrai.

Pas un délit

«Nous pensons que le rapport du DHS était correct. Clairement, l’élection d’Obama, la

crise financière actuelle et les débats sur les réformes de l’immigration, ces choses ont attisé le mouvement d’extrême droite dans ce pays», accuse Deborah Lauter dans une interview au site politique Politico. Visés par ces critiques, les ténors républicains du Congrès dénoncent la récupération politique de l’incident. D’autres dénoncent le refus des EtatsUnis, contrairement à plusieurs pays européens, de faire de l’incitation à la haine et à la violence un délit. L’ancien secrétaire à la Défense, William Cohen, et son épouse Janet Langhart ont ainsi critiqué avec virulence le droit à la liberté d’expression quand il est érigé en principe sacro-saint. «La liberté d’expression n’est pas absolue (…) vous ne pouvez pas inciter les gens à la mutinerie ou à tuer d’autres gens. Ce type de discours est un crime», a dit William Cohen sur CNN. © LIBÉRATION

Le parlement péruvien suspend la loi sur l’Amazonie Le parlement du Pérou a suspendu mercredi un décret-loi controversé sur l’exploitation forestière en Amazonie, dans l’espoir d’une sortie de crise avec les communautés indiennes du Nord-Est. Un geste insuffisant selon l’opposition, mais aussi au dire d’alliés du président Alan García. La ministre de la Femme et du Développement social, Carmen Vildoso, n’a pas hésité à démissionner pour marquer son désaccord avec la gestion d’un conflit qui a tourné au massacre, vendredi et samedi derniers à Bagua, les affrontements entre policiers et manifestants faisant officiellement 34 morts, 170 blessés et 79 détenus. Un bilan qui devrait s’alourdir puisqu’une quarantaine d’habitants de la localité amazonienne sont portés disparus. Le décret suspendu est l’un de six textes libéralisant l’exploitation des ressources naturelles, promulgués ces deux dernières années par le gouvernement d’Alan Garcia, et rejetés

par l’Association interethnique pour le développement de la jungle péruvienne (AIDESEP). Ce mouvement, qui représente les intérêts de 600 000 indigènes de quelque 65 ethnies, estime que ce dispositif législatif contrevient à la Convention 169 de l’OIT qui prévoit la consultation des populations autochtones sur l’exploitation de leurs terres ancestrales. Le Parti nationaliste (opposition) et les indigènes qui réclamaient l’abrogation pure et simple du décret «désormais tâché de sang» et un dialogue repris à zéro ont fait part de leur colère et ont occupé l’hémicycle après le vote. Les suppléants du leader de l’AIDESEP, Alberto Pizango, qui a obtenu l’asile politique au Nicaragua, ont donc annoncé la poursuite de la lutte, matérialisée jeudi par un blocus partiel des routes, des puits pétroliers et des ports fluviaux de l’Amazonie péruvienne. BPZ/AGENCES

EN BREF DARFOUR

Retour des ONG expulsées

Le Soudan a décidé d’autoriser le retour au Darfour des organisations non gouvernementales occidentales expulsées en mars. Certaines vont pouvoir reprendre leurs activités, a annoncé hier le responsable de l’ONU chargé de l’aide humanitaire, John Holmes. ATS

GRIPPE A(H1N1)

Pandémie mondiale déclarée par l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré hier un état de pandémie mondiale. Elle a relevé son seuil d’alerte à la grippe A(H1N1) au niveau maximal de 6. Une première depuis la dernière pandémie, la grippe de Hong Kong en 1968. L’OMS explique que la pandémie, à ce stade, «peut être globalement considérée comme d’une sévérité modérée». L’organisation invite les pays membres à ne pas fermer les frontières, ni limiter les voyages et le commerce internationaux. Selon le dernier bilan de l’OMS, 74 pays ont officiellement signalé 27 737 cas de grippe A(H1N1), dont 141 mortels. ATS

GUANTANAMO

La Chine réclame les Ouïghours

La Chine réclame les détenus ouïghours de Guantanamo qui pourraient être envoyés par les Etats-Unis vers Palau, un archipel du Pacifique. Pékin a appelé hier les Etats-Unis à «cesser de remettre des suspects terroristes à des pays tiers, pour les rapatrier vers la Chine dès que possible», après que Palau, eut proposé d’accueillir les 17 Chinois ouïghours de Guantanamo. Quatre d’entre eux, blanchis depuis des années, ont rejoint hier les Bermudes. Et l’Ouïghour qui a déposé une demande d’asile en Suisse? Il se trouve lui toujours à Guantanamo, rappelle la section suisse d’Amnesty International qui demande au Conseil fédéral «d’examiner rapidement la possibilité d’une admission humanitaire de cet homme». ATS

KOSOVO

L’OTAN va réduire sa force

Les ministres de la Défense de l’OTAN ont donné hier leur feu vert à une réduction progressive de la force de l’Alliance atlantique au Kosovo. La KFOR devrait passer de 14000 hommes à 2200. La réduction en trois étapes pourrait prendre de un à deux ans. ATS

GANG DES BARBARES

Le chef Fofana expulsé du procès

Le chef du «gang des barbares», Youssouf Fofana, jugé à Paris pour le rapt et l’assassinat d’un jeune juif en 2006, s’est fait expulser de son procès hier pour la journée. Il venait de lancer ses chaussures en direction des parties civiles. Après une suspension d’audience consécutive au premier lancer, le chef présumé du «gang des barbares», d’origine ivoirienne, a répété son geste avec sa deuxième chaussure, entraînant son expulsion. Personne n’a été atteint par les chaussures. ATS


12

MÉMENTO

LE COURRIER VENDREDI 12 JUIN 2009

CINÉMAS GENÈVE CAROUGE LA VIE EN DEUX. De Frédéric Baillif.VF21:10. (7/14) 75min LIENS DE SANG. De Fabienne Abramovich. VF18:55. (7/14) 85min QUELQUE CHOSE À TE DIRE. De Cécile Telerman. Avec Mathilde Seigner, Charlotte Rampling, Patrick Chesnais.VF16:30, 18:45, 21:00. (7/12) 101min SALONICA.De Paolo Poloni.VO16:40.(16/16) 87min

BIO

GENÈVE COCO AVANT CHANEL. De Anne Fontaine.Avec Audrey Tautou,Alessandro Nivola, Benoit Poelvoorde.VF16:00. (7/14) 110min GRAN TORINO. De Clint Eastwood.Avec Clint Eastwood, Geraldine Hughes, Bee Vang.VF18:15. (12/12) 117min X-MEN ORIGINS: WOLVERINE. De Gavin Hood. Avec Hugh Jackman, Liev Schreiber, Danny Huston. VF20:30. (14/14) 109min

ART-CINÉ

R. de Carouge 72 -74 ☎022 328 23 23

JE L’AIMAIS. De Zabou Breitman.Avec Daniel Auteuil, M.-J. Croze, Florence Loiret-Caille. D’après Anna Gavalda.VF14:15, 18:45. (10/16) 112min MAMAN EST CHEZ LE COIFFEUR. De Léa Pool. Avec Laurent Lucas, Gabriel Arcand, Céline Bonnier.VF16:30, 21:00. (10/14) 97min

BROADWAY

R. du Cendrier 22 ☎022 731 15 80

AFTER LIFE. De Hirokazu Kore-Eda.Avec Susumu Terajima, Kei Tani,.VO19:00. (12/18) 118min AVENTURES EN BIRMANIE. De Raoul Walsh.Avec Errol Flynn,William Prince, George Tobias.VO21:00. (12/14) 142min DE BATTRE MON COEUR S’EST ARRÊTÉ. De Jacques Audiard.Avec Romain Duris, Niels Arestrup,Jonathan Zaccaï.VO17:00. (14/16) 107min IT’S A FREE WORLD. De Ken Loach.Avec K.Wareing,J. Ellis, L.Zurek.VO19:15. (12/14) 93min KILL BILL, VOL. 1. De Quentin Tarantino.Avec Uma Thurman, Michaël Madsen, Daryl Hannah. VO21:00. (16/16) 112min LA SAVEUR DE LA PASTÈQUE. De Tsai MingLiang.Avec Lee Kang-Sheng, Chen Shiang-Chyi, Lu Yi-Ching.VO17:15. (18/18) 115min R. du Général-Dufour 16 ☎022 320 78 78

CAC VOLTAIRE

THE WOMEN. De Diane English.Avec Candice Bergen, Ryan Meg,Annette Bening.VO14:00, 16:15, 18:30, 20:45. (7/12) 114min

CENTRAL

Chantepoulet 23 ☎022 908 04 30

GRAN TORINO. De Clint Eastwood.Avec Clint Eastwood, Geraldine Hughes, Bee Vang.VO18:45, 21:00. (12/12) 117min

CINÉ 17

R. Corraterie 17 ☎022 311 81 80

TULPAN. De Sergei Dwortsevoj.Avec Askhat Kuchinchirekov, Samal Eslyamova, Ondasyn Besikbasov.VO19:00. (7/14) 103min VILLA AMALIA. De , Benoit Jacquot.Avec Isabelle Huppert,Xavier Beauvois,Jean-Hugues Anglade. VF21:00. (10/12) 97min

CINÉLUX

Bd. de Saint-Georges 8 ☎022 329 45 02

ÉTREINTES BRISÉES. De Pedro Almodovar.Avec Penelope Cruz,Jose Luis Gomez, Blanca Portillo. VO13:30, 16:00, 18:30, 21:00. (12/16) 127min

CITY

Pl. des Eaux-Vives 3 ☎022 736 89 20

LA NUIT AU MUSÉE 2. De Shawn Levy.Avec Ben Stiller, Owen Wilson, Robin Williams.VF18:30, 20:45. (7/10) 105min R. de Chêne-Bougeries 40 ☎022 348 50 50

FORUM

DEPARTURES (DÉPARTS). De Yojiro Takita.Avec Masahiro Motoki, Ryoko Hirosue, Kazuko Yoshiyuki. VO15:00, 18:00, 20:45. (10/14) 131min LET’S MAKE MONEY. De Erwin Wagenhofer. VO18:10. (16/16) 107min LOOKING FOR ERIC. De Ken Loach.Avec Eric Cantona, Gerard Kearns, Steve Evets.VO13:55, 16:20, 18:45, 21:10. (12/14) 116min MILLÉNIUM. De Niels Arden Oplev.Avec Michael Nyqvist,, Noomi Rapace,, Sven-Bertil Taube. VO15:10, 20:30. (16/18) 152min

LES SCALA

R. des Eaux-Vives 23 ☎022 736 04 22

LE LISEUR. De Stephen Daldry.Avec B. Ganz, K. Winslet, R. Fiennes.VO18:40. (12/14) 124min LES PLAGES D’AGNÈS. De Agnès Varda.Avec Agnès Varda,.VF16:30. (7/12) 110min TWO LOVERS. De James Gray.Avec Joaquin Phoenix, Gwyneth Paltrow, Isabella Rossellini.VO21:00. (16/16) 109min

NORD-SUD

Servette 78 ☎022 733 19 00

17 ANS ENCORE. De Burr Steers.Avec Michelle Trachtenberg, Leslie Mann,Zac Efron.VF13:15, 15:30. (7/12) 102min ANGES ET DÉMONS. De Ron Howard.Avec T. Hanks, E. McGregor, Stellan Skarsgard.VF15:30, 18:30, 21:30; VO17:45, 20:45. (12/14) 138min CONFESSIONS D’UNE ACCRO DU SHOPPING. De P.J. Hogan.Avec john goodman,Joan Cusack, Hugh Dancy.VF14:00, 19:00. (7/10) 105min CORALINE. De Henry Selick.VF13:15, 15:45, 20:45; VO18:15. (7/7) 100min ERREUR DE LA BANQUE EN VOTRE FAVEUR. De Michel Munz, Gérard Bitton.Avec Jean-Pierre Darroussin, Gérard Lanvin, Barbara Schulz.VF16:00, 21:00. (7/10) 100min ETREINTES BRISÉES. De Pedro Almodovar.Avec Penelope Cruz,Jose Luis Gomez, Blanca Portillo. VO13:15, 16:00, 18:45, 21:30. (12/16) 127min JUSQU’EN ENFER. De Sam RAIMI.Avec Alison Lohman,Justin Long,Jessica Lucas.VF14:30, 17:00, 19:30, 22:00; VO16:30, 21:30. (14/14) 99min LA NUIT AU MUSÉE 2. De Shawn Levy.Avec Ben Stiller, Owen Wilson, Robin Williams.VF13:45, 16:15, 18:45, 21:15; VO13:30, 18:30. (7/10) 105min LES BEAUX GOSSES. De Riad Sattouf.Avec Vincent Lacoste,Anthony Sonigo,Alice Tremolières. VF13:45, 16:00, 18:15, 20:30. (10/12) 88min LOOKING FOR ERIC. De Ken Loach.Avec Eric Cantona, Gerard Kearns, Steve Evets.VO13:30, 16:15, 19:00, 21:45. (12/14) 116min MILLÉNIUM. De Niels Arden Oplev.Avec Michael Nyqvist,, Noomi Rapace,, Sven-Bertil Taube. VF16:00, 21:15. (16/18) 152min OSS 117, RIO NE RÉPOND PLUS. De Michel Hazanavicius.Avec Jean Dujardin, Rüdiger Vogler, Louise Monot.VF13:45, 19:00. (10/14) 100min TERMINATOR RENAISSANCE. De McG.Avec Christian Bale, Bryce Dallas Howard, Sam Worthington.VF13:00, 15:30, 18:15, 21:00; VO13:30, 16:15, 19:00, 21:45. (14/14) 116min Av. Louis-Casaï 27 ☎0901 30 20 10

PATHÉ BALEXERT

ANGES ET DÉMONS. De Ron Howard.Avec Tom Hanks, Ewan McGregor, Stellan Skarsgard. VO14:30, 20:30. (12/14) 138min GOOD MORNING ENGLAND. De Richard Curtis. Avec Rhys Ifans, Emma Thompson, Philip Seymour Hoffman.VO18:00. (12/14) 129min JE VAIS TE MANQUER. De Amanda Sthers.Avec Carole Bouquet, Pierre Arditi, Patrick Mille. VF13:30, 16:00, 18:30, 21:00. (10/16) 95min LES BEAUX GOSSES. De Riad Sattouf.Avec Vincent Lacoste,Anthony Sonigo,Alice Tremolières. VF14:00, 16:30, 19:00, 21:30. (10/12) 88min R. Confédération Centre 8 ☎0901 30 20 10

PATHÉ REX

ANGES ET DÉMONS.De Ron Howard.Avec T.Hanks, E.McGregor,S.Skarsgard.VF21:15.(12/14) 138min COCO AVANT CHANEL. De Anne Fontaine.Avec Audrey Tautou,Alessandro Nivola, Benoit Poelvoorde.VF15:30. (7/14) 110min CORALINE. De Henry Selick.VF13:30, 16:30; VO19:00. (7/7) 100min GRAN TORINO. De Clint Eastwood.Avec Clint Eastwood, Geraldine Hughes, Bee Vang.VO18:00. (12/12) 117min

JUSQU’EN ENFER. De Sam RAIMI.Avec Alison Lohman,Justin Long,Jessica Lucas.VO16:45, 19:15, 21:45. (14/14) 99min LA NUIT AU MUSÉE 2. De Shawn Levy.Avec Ben Stiller, Owen Wilson, Robin Williams.VF14:00. (7/10) 105min LE LISEUR. De Stephen Daldry.Avec B. Ganz, K. Winslet, R. Fiennes.VO13:00. (12/14) 124min MILLÉNIUM. De Niels Arden Oplev.Avec Michael Nyqvist,, Noomi Rapace,, Sven-Bertil Taube. VO17:45, 20:45. (16/18) 152min MONSTRES CONTRE ALIENS. De Rob Letterman, Conrad Vernon.VF14:30. (7/10) 94min OSS 117, RIO NE RÉPOND PLUS. De Michel Hazanavicius.Avec Jean Dujardin, Rüdiger Vogler, Louise Monot.VF13:30. (10/14) 100min PONYO SUR LA FALAISE. De Hayao Miyazaki. VF13:15. (NC/5) 101min STAR TREK. De J.J.Abrams.Avec Eric Bana, Simon Pegg, Chris Pine.VO21:30. (10/12) 127min TERMINATOR RENAISSANCE. De McG.Avec Christian Bale, Bryce Dallas Howard, Sam Worthington.VF16:00, 18:45, 21:30; VO13:00, 15:30, 18:15, 21:00. (14/14) 116min UN ÉTÉ ITALIEN . De Michael Winterbottom.Avec Colin Firth, Catherine Keener, Hope Davis.VO16:30, 19:00, 21:30. (10/14) 94min

PATHÉ RIALTO

Bd. James-Fazy 33 ☎0901 30 20 10

JE VAIS TE MANQUER. De Amanda Sthers.Avec Carole Bouquet, Pierre Arditi, Patrick Mille.VF14:10, 16:20, 21:10. (10/16) 95min LOOKING FOR ERIC. De Ken Loach.Avec Eric Cantona, Gerard Kearns, Steve Evets.VO16:00, 18:50, 21:30. (12/14) 116min MILLÉNIUM. De Niels Arden Oplev.Avec Michael Nyqvist,, Noomi Rapace,, Sven-Bertil Taube. VO21:00. (16/18) 152min QUELQUE CHOSE À TE DIRE. De Cécile Telerman. Avec Mathilde Seigner, Charlotte Rampling, Patrick Chesnais.VF15:50, 18:15, 20:45. (7/12) 101min THE WOMEN. De Diane English.Avec Candice Bergen, Ryan Meg,Annette Bening.VO16:30, 19:00. (7/12) 114min R. du Petit-Chêne 27 ☎021 614 33 33

PATHE GALERIES

CLAUDETTE. De Sylvie Cachin.VF20:00, 22:00. (14/16) 65min L’ENCERCLEMENT - LA DÉMOCRATIE DANS LES RETS DU NÉOLIBÉRALISME. De Brouillette Richard.VF14:00, 17:00. (16/16) 160min LET’S MAKE MONEY. De E.Wagenhofer.VO14:00, 16:00, 18:00, 20:00, 22:00. (16/16) 107min

ZINEMA

Rue du Maupas 4 ☎021 311 29 30

PULLY FAUSTA, LA TETA ASUSTADA . De Claudia Llosa. Avec Magaly Solier, Susi Sánchez, Efraín Solís. VO20:30. (16/16) 93min MAMAN EST CHEZ LE COIFFEUR. De Léa Pool. Avec Laurent Lucas, Gabriel Arcand, Céline Bonnier.VF18:45. (10/14) 97min Avenue de Lavaux 36 ☎021 728 69 69

CITY CLUB

SAINTE-CROIX ANGES ET DÉMONS. De Ron Howard.Avec Tom Hanks, Ewan McGregor, Stellan Skarsgard. VF20:30. (12/14) 138min

CINÉMA ROYAL DE SAINTE CROIX

Gare 2

VEVEY CONFESSIONS D’UNE ACCRO DU SHOPPING. De P.J. Hogan.Avec john goodman,Joan Cusack, Hugh Dancy.VF16:00, 23:15. (7/10) 105min CORALINE. De Henry Selick.VF18:15. (7/7)100min ERREUR DE LA BANQUE EN VOTRE FAVEUR. De Michel Munz, G. Bitton.Avec J.-P. Darroussin, G. Lanvin, B. Schulz.VF20:45. (7/10) 100min

JOY DIVISION. De Grant Gee.VO18:30. (16/16) 93min L’ENCERCLEMENT - LA DÉMOCRATIE DANS LES RETS DU NÉOLIBÉRALISME. De Brouillette Richard.VF20:30. (16/16) 160min

AIGLE

CHATEAU-D’OEX LA NUIT AU MUSÉE 2. De Shawn Levy.Avec B. Stiller, O.Wilson, R.Williams.VF20:30. (7/10) 105min

EDEN

R. du Cinéma ☎026 924 63 68

COSSONAY-VILLE OSS 117, RIO NE RÉPOND PLUS. De Michel Hazanavicius.Avec Jean Dujardin, Rüdiger Vogler, Louise Monot.VF20:30. (10/14) 100min

CASINO

ECHALLENS LE LISEUR. De S. Daldry.Avec B. Ganz, K.Winslet, R. Fiennes.VF20:30. (12/14) 124min

CINÉMA ECHALLENS

LA SARRAZ MILLÉNIUM. De Niels Arden Oplev.Avec Michael Nyqvist,, Noomi Rapace,, Sven-Bertil Taube. VF20:30. (16/18) 152min

CASINO

LAUSANNE LES PLAGES D’AGNÈS. De Agnès Varda.Avec Agnès Varda,.VF18:30. (7/12) 110min TULPAN. De Sergei Dwortsevoj.Avec Askhat Kuchinchirekov, Samal Eslyamova, Ondasyn Besikbasov.VO21:00. (7/14) 103min

BELLEVAUX

LA NUIT AU MUSÉE 2. De Shawn Levy.Avec Ben Stiller, Owen Wilson, Robin Williams.VF16:30, 18:30, 20:30. (7/10) 105min

CAPITOLE

Av. du Théâtre 6 ☎021 312 51 32

L’ORDRE DES MOTS. De Cynthia et Melissa Arra. VF20:00. (18/18) 75min Av. de France N° 9 ☎078 795 36 61

CINÉMA OBLO

CASANOVA 70. De Mario Monicelli.Avec Marcello Mastroianni, Michèle Mercier, Enrico Maria Salerno. VO21:00. (NC/NC) 105min LA FILLE AU PISTOLET. De Mario Monicelli.Avec Stanley Baker, Monica Vitti , Carlo Giuffrè.VO15:00. (NC/NC) 104min MES CHERS AMIS. De Ugo Tognazzi, Mario Monicelli.Avec Philippe Noiret, Bernard Blier,.VO18:30. (NC/NC) 114min

CINÉMATHÈQUE SUISSE

17 ANS ENCORE. De Burr Steers.Avec Michelle Trachtenberg, Leslie Mann,Zac Efron.VF13:45, 23:40. (7/12) 102min ANGES ET DÉMONS. De Ron Howard.Avec Tom Hanks, Ewan McGregor, Stellan Skarsgard.VF15:15, 20:20, 23:10. (12/14) 138min CONFESSIONS D’UNE ACCRO DU SHOPPING. De P.J. Hogan.Avec john goodman,Joan Cusack, Hugh Dancy.VF13:00, 18:00. (7/10) 105min CORALINE. De Henry Selick.VF14:10, 16:30, 18:50. (7/7) 100min JUSQU’EN ENFER. De Sam RAIMI.Avec Alison Lohman,Justin Long,Jessica Lucas.VF15:50, 20:30, 22:50; VO18:10. (14/14) 99min LA NUIT AU MUSÉE 2. De Shawn Levy.Avec Ben Stiller, Owen Wilson, Robin Williams.VF13:00, 15:30, 18:00. (7/10) 105min LES BEAUX GOSSES. De Riad Sattouf.Avec Vincent Lacoste,Anthony Sonigo,Alice Tremolières. VF14:00, 16:15, 18:30, 20:45, 23:00. (10/12) 88min MILLÉNIUM. De Niels Arden Oplev.Avec Michael Nyqvist,, Noomi Rapace,, Sven-Bertil Taube. VF21:00. (16/18) 152min OSS 117, RIO NE RÉPOND PLUS. De Michel Hazanavicius.Avec Jean Dujardin, Rüdiger Vogler, Louise Monot.VF13:30. (10/14) 100min PRÉDICTIONS. De Alex Proyas.Avec N. Cage, R. Byrne, C. Canterbury.VF23:00. (14/14) 120min TERMINATOR RENAISSANCE. De McG.Avec Christian Bale, Bryce Dallas Howard, Sam Worthington.VF13:00, 15:40, 18:20, 20:30, 21:00, 23:40; VO16:15, 18:40, 21:10. (14/14) 116min Rue du Port-francs 16 ☎021 614 33 33

REX

PATHÉ FLON

ANGES ET DÉMONS. De Ron Howard.Avec Tom Hanks, Ewan McGregor, Stellan Skarsgard. VO15:40, 20:50. (12/14) 138min CORALINE. De Henry Selick.VO18:30. (7/7) 100min DEPARTURES. De Yojiro Takita.Avec Masahiro Motoki, Ryoko Hirosue, Kazuko Yoshiyuki.VO18:10, 21:00. (10/14) 131min ERREUR DE LA BANQUE EN VOTRE FAVEUR. De Michel Munz, Gérard Bitton.Avec Jean-Pierre Darroussin, Gérard Lanvin, Barbara Schulz.VF14:00, 16:15, 18:45. (7/10) 100min ETREINTES BRISÉES. De Pedro Almodovar.Avec Penelope Cruz,Jose Luis Gomez, Blanca Portillo. VO15:30, 18:20, 21:15. (12/16) 127min GOOD MORNING ENGLAND. De Richard Curtis. Avec Rhys Ifans, Emma Thompson, Philip Seymour Hoffman.VO21:30. (12/14) 129min JE L’AIMAIS. De Zabou Breitman.Avec Daniel Auteuil, Marie-Josée Croze, Florence Loiret-Caille. VF18:40. (10/16) 112min

LA GRANGE

TERMINATOR RENAISSANCE. De McG.Avec Christian Bale, Bryce Dallas Howard, Sam Worthington.VF20:30. (14/14) 116min

LIDO

R. Pré-Guillaume 2 ☎032 422 27 10

LE NOIRMONT LE LISEUR. De Stephen Daldry.Avec B. Ganz, K. Winslet, R. Fiennes.VF20:30. (12/14) 124min

CINELUCARNE

☎032 953 11 57

ANGES ET DÉMONS. De Ron Howard.Avec Tom Hanks, Ewan McGregor, Stellan Skarsgard. VF15:00, 18:00, 21:00. (12/14) 138min CORALINE. De Henry Selick.VF16:00, 20:30. (7/7) 100min JUSQU’EN ENFER. De Sam RAIMI.Avec Alison Lohman,Justin Long,Jessica Lucas.VF16:15, 18:45, 21:00. (14/14) 99min LA NUIT AU MUSÉE 2. De Shawn Levy.Avec Ben Stiller, Owen Wilson, Robin Williams.VF16:30, 18:45, 21:00. (7/10) 105min LOOKING FOR ERIC. De Ken Loach.Avec Eric Cantona, Gerard Kearns, Steve Evets.VO15:00, 18:00, 20:45. (12/14) 116min MILLÉNIUM. De Niels Arden Oplev.Avec Michael Nyqvist,, Noomi Rapace,, Sven-Bertil Taube. VF17:30. (16/18) 152min TERMINATOR RENAISSANCE. De McG.Avec Christian Bale, Bryce Dallas Howard, Sam Worthington.VF16:15, 18:30, 21:00. (14/14) 116min CINÉTOILE

Ch. du Viaduc 1 ☎021 661 10 76

LE SENTIER FASTAND FURIOUS 4.De Justin Lin.Avec P.Walker, V.Diesel,M.Rodriguez.VF20:30.(14/14) 100min

LA BOBINE

MONTREUX INCOGNITO. De Eric Lavaine.Avec I. Nanty,J. Quivrin, F. Dubosc.VF21:15. (7/10) 93min JUSQU’EN ENFER. De Sam RAIMI.Avec Alison Lohman,Justin Long,Jessica Lucas.VF19:00, 21:30. (14/14) 99min MILLÉNIUM. De Niels Arden Oplev.Avec Michael Nyqvist,, Noomi Rapace,, Sven-Bertil Taube. VF18:30. (16/18) 152min

HOLLYWOOD

Grand-Rue 92 ☎021 965 15 62

MORGES ANGES ET DÉMONS. De Ron Howard.Avec Tom Hanks, Ewan McGregor, Stellan Skarsgard.VF18:15. (12/14) 138min CORALINE. De Henry Selick.VF18:30, 20:45. (7/7) 100min TERMINATOR RENAISSANCE. De McG.Avec Christian Bale, Bryce Dallas Howard, Sam Worthington.VF21:00. (14/14) 116min

ODÉON

Pl. Charles-Dufour ☎021 802 60 50

NYON ANGES ET DÉMONS. De Ron Howard.Avec Tom Hanks, Ewan McGregor, Stellan Skarsgard. VF18:00. (12/14) 138min CORALINE. De Henry Selick.VF18:45. (7/7) 100min LA NUIT AU MUSÉE 2. De Shawn Levy.Avec Ben Stiller, Owen Wilson, Robin Williams.VF16:30. (7/10) 105min LOOKING FOR ERIC. De Ken Loach.Avec Eric Cantona, Gerard Kearns, Steve Evets.VO15:30, 20:45. (12/14) 116min TERMINATOR RENAISSANCE. De McG.Avec Christian Bale, Bryce Dallas Howard, Sam Worthington.VF21:00. (14/14) 116min CAPITOLE

R. Neuve 5 ☎022 362 62 44

ORBE DANS LA BRUME ELECTRIQUE. De Bertrand Tavernier.Avec Tommy Lee Jones, john goodman, Ned Beatty.VO20:45. (14/16) 117min TERMINATOR RENAISSANCE. De McG.Avec Christian Bale, Bryce Dallas Howard, Sam Worthington.VF20:30. (14/14) 116min

URBA

Rue des Terreaux 36 ☎024 441 34 02

ETREINTES BRISÉES. De Pedro Almodovar.Avec Penelope Cruz,Jose Luis Gomez, Blanca Portillo. VO18:00, 20:45. (12/16) 127min HOME . De Yann Arthus Bertrand.Avec Glenn Close,Jacques Gamblin, Salma Hayek.VF16:00. (7/10) 112min LA NUIT AU MUSÉE 2. De Shawn Levy.Avec Ben Stiller, Owen Wilson, Robin Williams.VF16:15, 18:30. (7/10) 105min LOOKING FOR ERIC. De Ken Loach.Avec Eric Cantona, Gerard Kearns, Steve Evets.VO18:15, 20:45. (12/14) 116min TERMINATOR RENAISSANCE. De McG.Avec Christian Bale, Bryce Dallas Howard, Sam Worthington.VF20:45, 23:15. (14/14) 116min VENGEANCE. De Johnnie To.Avec Sylvie Testud, Johnny Hallyday, Simon Yam.VF23:15. (16/16) 108min

YVERDON LA NUIT AU MUSÉE 2. De Shawn Levy.Avec Ben Stiller, Owen Wilson, Robin Williams.VF16:10. (7/10) 105min TERMINATOR RENAISSANCE. De McG.Avec Christian Bale, Bryce Dallas Howard, Sam Worthington.VF18:15, 20:30, 22:45. (14/14) 116min

COCO AVANT CHANEL. De Anne Fontaine.Avec Audrey Tautou,Alessandro Nivola, Benoit Poelvoorde.VF20:00. (7/14) 110min TWO LOVERS. De James Gray.Avec Joaquin Phoenix, Gwyneth Paltrow, Isabella Rossellini.VO20:00. (16/16) 109min Le Bourg 13 ☎021 907 73 23

CINEMA D’ORON

PAYERNE 17 ANS ENCORE. De Burr Steers.Avec Michelle Trachtenberg, Leslie Mann,Zac Efron.VF15:20. (7/12) 102min COCO AVANT CHANEL. De Anne Fontaine.Avec Audrey Tautou,Alessandro Nivola, Benoit Poelvoorde.VF18:00. (7/14) 110min LA NUIT AU MUSÉE 2. De Shawn Levy.Avec Ben Stiller, Owen Wilson, Robin Williams.VF15:00, 17:50. (7/10) 105min LOOKING FOR ERIC. De Ken Loach.Avec Eric Cantona, Gerard Kearns, Steve Evets.VO18:10, 21:00. (12/14) 116min TERMINATOR RENAISSANCE. De McG.Avec Christian Bale, Bryce Dallas Howard, Sam Worthington.VF15:10, 20:45. (14/14) 116min Grand Rue 6 ☎026 660 28 43

APOLLO

BEL AIR

Pl. Bel-Air 6 ☎024 425 30 39

ANGES ET DÉMONS. De Ron Howard.Avec Tom Hanks, Ewan McGregor, Stellan Skarsgard. VF21:00. (12/14) 138min UN MARIAGE DE RÊVE. De Stephan Elliott.Avec Colin Firth, Kristin Scott Thomas,Jessica Biel. VO18:30. (10/14) 97min R. de la Plaine 29 ☎024 425 43 55

CAPITOLE

CONFESSIONS D’UNE ACCRO DU SHOPPING. De P.J. Hogan.Avec john goodman,Joan Cusack, Hugh Dancy.VF18:30. (7/10) 105min SOEUR SOURIRE. De Stijn Coninx.Avec Sandrine Blancke, Cécile De France,Jan Decleir.VF16:15, 20:45. (10/14) 120min

REX

R. des Moulins 30 ☎024 425 77 61

NEUCHÂTEL COUVET LA NUIT AU MUSÉE 2. De Shawn Levy.Avec Ben Stiller, Owen Wilson, Robin Williams.VF20:30. (7/10) 105min

COLISÉE

R. Pierre-Dubied 2 ☎032 863 16 66

LA CHAUX-DE-FONDS L’EVANGILE SELON SAINT MATTHIEU . De Pier Paolo Pasolini.Avec Enrique Irazoqui, Margherita Caruso, Susana Pasolini.VO20:45. (NC/NC) 137min TWO LOVERS. De James Gray.Avec Joaquin Phoenix, Gwyneth Paltrow, Isabella Rossellini.VO18:15. (16/16) 109min R. du Coq 11 ☎032 967 90 42

CINÉMA ABC

JUSQU’EN ENFER. De Sam RAIMI.Avec Alison Lohman,Justin Long,Jessica Lucas.VF20:30, 22:45. (14/14) 99min LA NUIT AU MUSÉE 2. De Shawn Levy.Avec B. Stiller, O.Wilson, R.Williams.VF15:15. (7/10) 105min MAMAN EST CHEZ LE COIFFEUR. De Léa Pool. Avec Laurent Lucas, Gabriel Arcand, Céline Bonnier.VF18:00. (10/14) 97min R. de la Serre 83 ☎032 913 13 79

EDEN

JE L’AIMAIS. De Zabou Breitman.Avec Daniel Auteuil, Marie-Josée Croze, Florence Loiret-Caille. VF17:45. (10/16) 112min TERMINATOR RENAISSANCE. De McG.Avec Christian Bale, Bryce Dallas Howard, Sam Worthington.VF15:00, 20:15, 23:00. (14/14) 116min

PLAZA

R. de Serre 68

ORON-LA-VILLE

REX

R. Jean-Jacques Rousseau 6 ☎021 925 88 99

17 ANS ENCORE. De Burr Steers.Avec Michelle Trachtenberg, Leslie Mann,Zac Efron.VF15:15. (7/12) 102min ANGES ET DÉMONS. De Ron Howard.Avec Tom Hanks, Ewan McGregor, Stellan Skarsgard. VF20:15. (12/14) 138min CORALINE. De Henry Selick.VF15:00, 17:30. (7/7) 100min ERREUR DE LA BANQUE EN VOTRE FAVEUR. De Michel Munz, Gérard Bitton.Avec Jean-Pierre Darroussin, Gérard Lanvin, Barbara Schulz.VF15:30, 20:30. (7/10) 100min ETREINTES BRISÉES. De Pedro Almodovar.Avec Penelope Cruz,Jose Luis Gomez, Blanca Portillo. VO17:45. (12/16) 127min LOOKING FOR ERIC. De Ken Loach.Avec Eric Cantona, Gerard Kearns, Steve Evets.VO18:00, 20:30. (12/14) 116min R. de la Serre 52 ☎032 916 13 66

SCALA

PORRENTRUY

ANGES ET DÉMONS. De Ron Howard.Avec Tom Hanks, Ewan McGregor, Stellan Skarsgard. VF20:15, 23:00. (12/14) 138min CORALINE. De Henry Selick.VF15:00, 17:30, 23:15. (7/7) 100min

CASINO

Av. de la Gare 17 ☎027 722 17 74

CORSO

MONTHEY CORALINE. De H Selick.VF18:00. (7/7) 100min TERMINATOR RENAISSANCE. De McG.Avec Christian Bale, Bryce Dallas Howard, Sam Worthington.VF20:30. (14/14) 116min

MONTHÉOLO

R. du Coppet 1 ☎024 471 22 60

ANGES ET DÉMONS. De Ron Howard.Avec Tom Hanks, Ewan McGregor, Stellan Skarsgard. VF20:30. (12/14) 138min

PLAZA

Pl. Centrale 7 ☎024 471 22 61

SIERRE TERMINATOR RENAISSANCE. De McG.Avec Christian Bale, Bryce Dallas Howard, Sam Worthington.VF20:30. (14/14) 116min

BOURG

Av. Max-Huber1 ☎027 455 16 18

ÉTREINTES BRISÉES. De Pedro Almodovar.Avec Penelope Cruz,Jose Luis Gomez, Blanca Portillo. VO20:30. (12/16) 127min

CASINO

Av. Général-Guisan 19 ☎027 455 14 60

SION

ARLEQUIN

R. des Cèdres 10 ☎027 322 32 42

LOOKING FOR ERIC. De Ken Loach.Avec Eric Cantona, Gerard Kearns, Steve Evets.VO18:15, 20:45. (12/14) 116min

CAPITOLE

R. des Cèdres 10 ☎027 322 32 42

ANGES ET DÉMONS. De Ron Howard.Avec Tom Hanks, Ewan McGregor, Stellan Skarsgard. VF21:00. (12/14) 138min JE L’AIMAIS. De Zabou Breitman.Avec Daniel Auteuil, Marie-Josée Croze, Florence Loiret-Caille. VF18:30. (10/16) 112min

LES CÈDRES

R. des Cèdres 10 ☎027 322 15 45

CORALINE. De H. Selick.VF20:30. (7/7) 100min LE LISEUR. De Stephen Daldry.Avec B. Ganz, K. Winslet, R. Fiennes.VO18:00. (12/14) 124min

LUX

R. des Cèdres 10 ☎027 322 15 45

LES BEAUX GOSSES. De Riad Sattouf.Avec Vincent Lacoste,Anthony Sonigo,Alice Tremolières. VF20:30. (10/12) 88min

FRANCE VOISINE ANNEMASSE

COLISÉE

R. du Jura 29 ☎032 466 25 92

BERNE

SOIRÉE COURTS-MÉTRAGES.VF20:30. (NC/NC) VILLA AMALIA. De , Benoit Jacquot.Avec Isabelle Huppert,Xavier Beauvois,Jean-Hugues Anglade. VF18:30. (10/12) 97min

ANGES ET DÉMONS. De Ron Howard.Avec Tom Hanks, Ewan McGregor, Stellan Skarsgard. VO16:45, 20:15, 23:15. (12/14) 138min DUPLICITY. De Tony Gilroy.Avec Julia Roberts,Tom Wilkinson, Paul Giamatti.VO21:00. (10/14) 125min JUSQU’EN ENFER. De Sam RAIMI.Avec Alison Lohman,Justin Long,Jessica Lucas.VO13:00, 15:30, 18:00, 20:30, 23:00. (14/14) 99min TERMINATOR RENAISSANCE. De McG.Avec C. Bale, B. D. Howard, S.Worthington.VO14:45, 17:30, 20:30, 23:15. (14/14) 116min

CORALINE. De Henry Selick.VF19:30. (7/7) 100min JUSQU’EN ENFER. De Sam Raimi.Avec A. Lohman, J. Long,J. Lucas.VF21:30. (14/14) 99min LA NUIT AU MUSÉE 2. De Shawn Levy.Avec Ben Stiller, Owen Wilson, Robin Williams.VF19:30. (7/10) 105min TERMINATOR RENAISSANCE. De McG.Avec Christian Bale, Bryce Dallas Howard, Sam Worthington.VF21:30. (14/14) 116min

BERNE

PATHÉ WESTSIDE

MJC centre, r. du Mai 3 ☎+33 450 92 10 20

TULPAN. De Sergei Dwortsevoj.Avec Askhat Kuchinchirekov, Samal Eslyamova, Ondasyn Besikbasov.VO18:00. (7/14) 103min

APOLLO

Zentralstrasse 51A ☎032 322 61 10

COCO AVANT CHANEL. De Anne Fontaine.Avec Audrey Tautou,Alessandro Nivola, Benoit Poelvoorde.VF20:15. (7/14) 110min HANNAH MONTANA - LE FILM . De Peter Chelsom.Avec Miley Cyrus, Emily Osment, Lucas Till. VA15:00, 17:30. (NC/NC) 102min

BELUGA

Neuengasse 40 ☎032 322 10 16

J’AI VU LE SOLEIL. De Mahsun Kirmizigül.Avec Mahsun Kirmizigül,Yildiz Kültür, Sarp Apak. VO20:30. (NC/NC) 120min

FILMPODIUM

Fg. du Lac 73 ☎032 322 71 01

ANGES ET DÉMONS. De Ron Howard.Avec Tom Hanks, Ewan McGregor, Stellan Skarsgard. VO20:15. (12/14) 138min CROSSING OVER. De Wayne Kramer.Avec Ray Liotta,Ashley Judd, Ford Harrison.VO17:45, 23:15. (NC/NC) 140min JUSQU’EN ENFER. De Sam RAIMI.Avec Alison Lohman,Justin Long,Jessica Lucas.VO20:30, 22:45. (14/14) 99min LA NUIT AU MUSÉE 2. De Shawn Levy.Avec Ben Stiller, Owen Wilson, Robin Williams.VF15:30; VA15:00. (7/10) 105min MOSCOW, BELGIUM. De Christophe Van Rompaey.Avec Barbara Sarafian,Jurgen Delnaet,Johan Heldenbergh.VO18:00. (12/16) 102min

LIDO

R. Centrale 32A ☎032 323 66 55

PRINZESSIN LILLIFEE. De Ansgar Niebuhr,Alan Simpson,Zhi-Jian Xu.VA15:15. (NC/NC) 70min RÄUBERINNEN. De Carla Lia Monti.Avec Sabine Timoteo, Nina Bühlmann, Myriam Muller.VO18:00, 20:30, 23:00. (NC/NC) 80min TERMINATOR RENAISSANCE. De McG.Avec C. Bale, B. D. Howard, S.Worthington.VF17:30; VO15:00, 20:15, 22:45. (14/14) 116min

REX

Quai du Bas 92 ☎032 322 38 77

CINÉ ACTUEL

SALEVE

R. du Clos-Fleury ☎+33 450 95 51 20

BIENNE

ARCHAMPS ANGES ET DÉMONS. De Ron Howard.Avec Tom Hanks, Ewan McGregor, Stellan Skarsgard. VF14:00, 18:00, 21:00. (12/14) 138min ANTICHRIST. De Lars Von Trier.Avec Charlotte Gainsbourg,Willem Dafoe,.VF16:30, 21:30. (NC/NC) 100min CONFESSIONS D’UNE ACCRO DU SHOPPING. De P.J. Hogan.Avec john goodman,Joan Cusack, Hugh Dancy.VF14:00, 19:00. (7/10) 105min CORALINE. De Henry Selick.VF14:00, 16:00, 18:00, 20:00, 22:00. (7/7) 100min DANCING GIRLS. De Darren Grant.Avec M. E. Winstead,T.Thompson, R. Smith.VF14:00, 16:00, 18:00, 20:00, 22:00. (NC/NC) 89min ETREINTES BRISÉES. De Pedro Almodovar.Avec Penelope Cruz,Jose Luis Gomez, Blanca Portillo. VO14:00, 19:00. (12/16) 127min JUSQU’EN ENFER. De Sam RAIMI.Avec Alison Lohman,Justin Long,Jessica Lucas.VF18:00, 22:00. (14/14) 99min LA NUIT AU MUSÉE 2. De Shawn Levy.Avec Ben Stiller, Owen Wilson, Robin Williams.VF14:00, 16:30, 19:00, 21:30. (7/10) 105min LES BEAUX GOSSES. De Riad Sattouf.Avec V. Lacoste,A. Sonigo,A.Tremolières.VF14:00, 16:00, 18:00, 20:00, 22:00. (10/12) 88min LOOKING FOR ERIC. De Ken Loach.Avec Eric Cantona, Gerard Kearns, Steve Evets.VO16:30, 21:30. (12/14) 116min MILLÉNIUM. De Niels Arden Oplev.Avec Michael Nyqvist,, Noomi Rapace,, Sven-Bertil Taube. VF19:00. (16/18) 152min NE TE RETOURNE PAS. De Marina De Van.Avec Monica Bellucci, Brigitte Catillon, Sophie Marceau. VF14:00, 16:30, 19:00, 21:30. (NC/NC) QUELQUE CHOSE À TE DIRE. De Cécile Telerman. Avec Mathilde Seigner, Charlotte Rampling, Patrick Chesnais.VF14:00, 16:00, 20:00. (7/12) 101min TERMINATOR RENAISSANCE. De McG.Avec C. Bale, B. D. Howard, S.Worthington.VF14:00, 16:30, 19:00, 21:30. (14/14) 116min X-MEN ORIGINS: WOLVERINE. De Gavin Hood. Avec Hugh Jackman, Liev Schreiber, Danny Huston. VF14:00, 16:30. (14/14) 109min

GAUMONT ARCHAMPS

BÉVILARD FAST AND FURIOUS 4. De Justin Lin.Avec Paul Walker,Vin Diesel, Michelle Rodriguez.VF20:30. (14/14) 100min

DIVONNE

STAR TREK. De J.J.Abrams.Avec Eric Bana, Simon Pegg, Chris Pine.VF20:30. (10/12) 127min

ANGES ET DÉMONS. De Ron Howard.Avec Tom Hanks, Ewan McGregor, Stellan Skarsgard. VO18:20. (12/14) 138min INCOGNITO. De Eric Lavaine.Avec I. Nanty,J. Quivrin, F. Dubosc.VF16:30. (7/10) 93min LA NUIT AU MUSÉE 2. De Shawn Levy.Avec B. Stiller, O.Wilson, R.Williams.VF21:00. (7/10) 105min

Pl. de la Gare 3 ☎032 751 27 50

A côté du Casino

PALACE

R. Aimé Charpilloz 13 ☎032 492 27 92

LA NEUVEVILLE CINÉMA LA NEUVEVILLE

CINÉMA THÉÂTRE

FERNEY-VOLTAIRE

MOUTIER

OSS 117, RIO NE RÉPOND PLUS. De Michel Hazanavicius.Avec Jean Dujardin, Rüdiger Vogler, Louise Monot.VF20:30. (10/14) 100min

ANGES ET DÉMONS. De Ron Howard.Avec Tom Hanks, Ewan McGregor, Stellan Skarsgard. VF18:00. (12/14) 138min CORALINE. De H. Selick.VF17:00, 19:00. (7/7) 100min ETREINTES BRISÉES. De Pedro Almodovar.Avec Penelope Cruz,Jose Luis Gomez, Blanca Portillo. VO14:00, 21:00. (12/16) 127min FROST / NIXON, L’HEURE DE VÉRITÉ. De Ron Howard.Avec Sam Rockwell, Michael Sheen, Matthew MacFadyen.VO14:00. (10/14) 122min LA NUIT AU MUSÉE 2. De Shawn Levy.Avec B. Stiller, O.Wilson, R.Williams.VF17:00. (7/10) 105min LOOKING FOR ERIC. De Ken Loach.Avec E. Cantona, G. Kearns, S. Evets.VO14:00. (12/14) 116min NE TE RETOURNE PAS. De Marina De Van.Avec Monica Bellucci, Brigitte Catillon, Sophie Marceau. VF21:00. (NC/NC) NOS ENFANTS NOUS ACCUSERONT. De JeanPaul Jaud.VF19:00. (NC/NC) 107min TERMINATOR RENAISSANCE. De McG.Avec Christian Bale, Bryce Dallas Howard, Sam Worthington.VF21:00. (14/14) 116min

R. du Cinema 1 ☎032 487 45 61

C.C. La Poterie ☎+33 450 40 84 86

X-MEN ORIGINS: WOLVERINE. De Gavin Hood. Avec Hugh Jackman, Liev Schreiber, Danny Huston. VF20:30. (14/14) 109min

LE CINOCHE

R. du Clos 1 ☎032 493 73 73

ST-IMIER SONHOS DE PEIXE (RÊVES DE POISSON). De Kirill Mikhanovsky.Avec Chico Díaz,José Maria Alves, Rúbia Rafaelle Da Silva.VF20:00. (12/14) 111min

ESPACE NOIR

Rue Francillon 29 ☎032 941 35 35

TAVANNES COCO AVANT CHANEL. De Anne Fontaine.Avec Audrey Tautou,Alessandro Nivola, Benoit Poelvoorde.VF20:30. (7/14) 110min

ROYAL

Grande Rue 28 ☎032 481 43 29

NEUCHÂTEL

CORALINE. De H. Selick.VF18:00. (7/7) 100min TERMINATOR RENAISSANCE. De McG.Avec Christian Bale, Bryce Dallas Howard, Sam Worthington.VF20:30. (14/14) 116min

TERMINATOR RENAISSANCE. De McG.Avec Christian Bale, Bryce Dallas Howard, Sam Worthington.VF18:45, 21:15. (14/14) 116min

R. des Granges 13 ☎032 422 11 29

LAUSANNE-PRILLY

MARTIGNY

STUDIO

DELÉMONT

COSMOPOLIS

Société coopérative Le cinéma de Bex Avenue de la Gare 4A ☎024 463 14 92 GRAIN D’SEL

Rte Aloys-Fauquez 4 ☎021 647 46 42

BIO

Fbg du Lac 27 ☎032 710 10 55

MILLÉNIUM. De Niels Arden Oplev.Avec Michael Nyqvist,, Noomi Rapace,, Sven-Bertil Taube. VF19:00, 21:45. (16/18) 152min

INCOGNITO. De Eric Lavaine.Avec I. Nanty,J. Quivrin, F. Dubosc.VF20:30. (7/10) 93min

Route d’Eclépens ☎021 866 62 56

17 ANS ENCORE. De Burr Steers.Avec Michelle Trachtenberg, Leslie Mann,Zac Efron.VF15:15. (7/12) 102min DEPARTURES. De Yojiro Takita.Avec Masahiro Motoki, Ryoko Hirosue, Kazuko Yoshiyuki.VO17:30, 20:15. (10/14) 131min

JURA

BEX

Rue du Lion-d’Or 4 ☎021 881 15 47

ARCADES

Fbg de l’ Hôpital

Fbg du Lac 7 ☎032 710 10 88

17 ANS ENCORE. De Burr Steers.Avec Michelle Trachtenberg, Leslie Mann,Zac Efron.VF20:30. (7/12) 102min CORALINE. De Henry Selick.VF18:10. (7/7)100min JE L’AIMAIS. De Zabou Breitman.Avec Daniel Auteuil, Marie-Josée Croze, Florence Loiret-Caille. VF18:15. (10/16) 112min LOOKING FOR ERIC. De Ken Loach.Avec Eric Cantona, Gerard Kearns, Steve Evets.VO18:30, 20:45. (12/14) 116min TERMINATOR RENAISSANCE. De McG.Avec Christian Bale, Bryce Dallas Howard, Sam Worthington.VF20:40. (14/14) 116min

Rte de Morges 3 ☎021 861 19 38

Av. Gd-St-Bernard 32 ☎027 722 26 22

APOLLO

TERMINATOR RENAISSANCE. De McG.Avec C. Bale, B. D. Howard, S.Worthington.VF15:00, 17:45, 20:30, 23:00. (14/14) 116min

ETREINTES BRISÉES. De Pedro Almodovar.Avec Penelope Cruz,Jose Luis Gomez, Blanca Portillo. VO15:00, 17:45, 20:30. (12/16) 127min

VAUD

Chemin de Novasalles ☎021 467 99 99

Fbg. du Lac 21 ☎032 710 10 33

Fbg de l’ Hôpital

SPOUTNIK

R. de la Coulouvrenière 11 ☎022 328 09 26

MILLÉNIUM. De Niels Arden Oplev.Avec Michael Nyqvist,, Noomi Rapace,, Sven-Bertil Taube. VF20:45. (16/18) 152min

JUSQU’EN ENFER. De Sam RAIMI.Avec Alison Lohman,Justin Long,Jessica Lucas.VF20:30, 22:45. (14/14) 99min MAMAN EST CHEZ LE COIFFEUR. De Léa Pool. Avec Laurent Lucas, Gabriel Arcand, Céline Bonnier.VF15:30, 18:00. (10/14) 97min

PARTENARIAT

VALAIS

DES OISEAUX PETITS ET GRANDS. De Pier Paolo Pasolini.Avec Ninetto Davoli,Toto, Femi Benussi. VO18:00. (10/14) 89min LA NUIT AU MUSÉE 2. De Shawn Levy.Avec Ben Stiller, Owen Wilson, Robin Williams.VF15:00, 17:45, 20:30. (7/10) 105min LOOKING FOR ERIC. De Ken Loach.Avec Eric Cantona, Gerard Kearns, Steve Evets.VO15:00, 20:30. (12/14) 116min MILLÉNIUM. De Niels Arden Oplev.Avec Michael Nyqvist,, Noomi Rapace,, Sven-Bertil Taube. VF23:00. (16/18) 152min

TRAMELAN

LE CINÉMATOGRAPHE

CINÉMA VOLTAIRE


LE COURRIER

MÉMENTO

VENDREDI 12 JUIN 2009

SAINT JULIEN

CONFESSIONS D’UNE ACCRO DU SHOPPING. De P.J. Hogan.Avec john goodman,Joan Cusack, Hugh Dancy.VF18:30. (7/10) 105min LOOKING FOR ERIC. De Ken Loach.Avec Eric Cantona, Gerard Kearns, Steve Evets.VO21:00. (12/14) 116min

ETREINTES BRISÉES. De Pedro Almodovar.Avec Penelope Cruz,Jose Luis Gomez, Blanca Portillo. VO18:00. (12/16) 127min NO POP CORN ON THE FLOOR. De Gael Mocaer. Avec Ramuntxo Garbisu,Jean-Georges Vallès, Borja San Martin.VF21:00. (NC/NC) 90min

Avenue de la Gare ☎+33 450 41 89 49

CINÉMA CLUB

R. A. VIII de Savoie 7 ☎+33 450 75 76 75

ROUGE & NOIR

THÉÂTRE/CONCERTS

THÉÂTRE GENÈVE LE JOINT, D’ARMAND GATTI PAR LA CIE 94 MISE EN SCÈNE ERIC SALAMA, 20h, 02.06.2009 - 13.06.2009. Maison de quartier Jonction, Genève ☎ 022 708 11 70

LE SONGE D’UNE NUIT D’ÉTÉ, D’APRÈS WILLIAM SHAKESPEARE , du jeu au sa à 20h, le di à 18h, 04.06.2009 - 20.06.2009.

CONCERT POUR LA PAIX, RÉCITALS D’ORGUE, AUDITION DES ÉLÈVES D’ORGUE DE DIEGO INNOCENZI, OEUVRES DE BUXTEHUDE, BACH, SORGE ET COUPERIN, 18h30, entrée libre, collecte, 12.06.2009. Eglise évangélique luthérienne de Genève (place du Bourg-de-Four)

ENSEMBLE VOCAL FLORILÈGE, OEUVRES DE MAURICE DURUFLÉ ET FRANZ LISZT, 20h30, direction Alexis Chalier; entrée libre, collecte, 12.06. Eglise Saint-Joseph, place des Eaux-Vives

Centre Geisendorf, Genève

ANATOMIE TITUS FALL OF ROME, DE HEINER MÜLLER, Ma 19h, me-sa 20h30, di 18h, 09.06.2009 - 28.06.2009. Théâtre du Grütli, Genève ☎ 022/328 98 78

MONSIEUR IBRAHIM ET LES FLEURS DU CORAN, D’ERIC-EMMANUEL SCHMITT, lu, ve 20h30; me, je, sa 19h; di 17h, 10.06.2009 - 21.06.2009. Théâtre Le poche, Genève ☎ 022/310 37 59

FLORENCE FORESTI, Portes: 19h30 Spectacle: 20h30, 11.06.2009 - 12.06.2009. Théâtre du Léman, Genève

MEURTRES DE LA PRINCESSE JUIVE, D’ARMANDO LLAMAS, MISE EN SCÈNE A. NOVICOV/MANUFACTURE,HETSR, 20h30, 11.06. - 13.06.2009. Théâtre du Loup, Genève ☎ 022/301 31 00

THÉÂTRE “CHRONIQUES D’ADOS AU FÉMININ”, 20h00, 12.06.2009. Undertown, Meyrin ☎ 022/989 34 60

LES DESSOUS DE LA TARTE, 19h et 21h, 12.06.2009 - 14.06.2009. Alchimic, Carouge ☎ 022 301 68 38

LA NUIT,AU FOND DE VOTRE JARDIN NOCTURNE ,19h et 21h,14.06.2009. Alchimic, Carouge ☎ 022 301 68 38

VAUD TÉNÈBRES — HENNING MANKELL, Ma/je/sa: 19h; Me/ve: 20h30; Di: 18h, 26.05. - 14.06.2009. Pulloff Théâtre, Lausanne ☎ 021 311 44 22

ODE MARITIME, DE FERNANDO PESSOA, 19h30 sauf les dimanches à 18h30, relâches les 07, 08 et 15.06, 02.06.2009 - 21.06.2009. Théâtre Vidy-Lausanne, Lausanne ☎ 021/619 45 45

BAB ET SANE, DE RENÉ ZAHND, 20h00 sauf les dimanches à 18h00, relâches les 07, 08, 15, et 22.06, 03.06.2009 - 28.06.2009. Théâtre Vidy-Lausanne, Lausanne ☎ 021/619 45 45

LE SCHMÜRZ OU LES BATISSEURS D’EMPIRE DE BORIS VIAN PAR ATELIER ET, les 5,6,11,12 et 13/06/2009 à 20 h.30 et le 7/06/2009 à 18h., 05.06.2009 - 13.06.2009.

VAUD CHOEUR SYMPHONIQUE DE L’UNIVERSITÉ POPULAIRE DE LAUSANNE. * SCHUBERT, DEUTSCHE MESSE *, 20h15, 11.06.2009 12.06.2009. Eglise St-François, Lausanne

CATHÉDRALE DE LAUSANNE RÉCITAL D’ORGUE , 20h00, 12.06.2009. Cathédrale, Lausanne ☎ 021/316 71 60

LIEBESLIEDER ET ZIGEUNERLIEDER DE BRAHMS, 20h00, 12.06.2009. Eglise Anglaise, Lausanne

Collège d’Entrebois, Lausanne

LE BOURGEOIS GENTILHOMME, DE MOLIÈRE, 20h30 sauf Dim. à 17h, 28.05.2009 - 13.06.2009. Salle du Casino, Rolle

Eglise St-François de Sales , Morges

ENSEMBLE DORÉNAVANT ET DANSE, 17h00 avec l’ensemble Dorénavant et danse, 14.06.2009. Ancienne Abbaye, Montheron (Lausanne)

CONCERT DU DIMANCHE: QUATUOR AULOS, 11h, auditorium du musée, 14.06.2009. Olympique, Lausanne ☎ 021 / 621 65 11

PERSONNE N’EST PARFAIT!, 17h, 14.06.2009. Temple, Epalinges

LES BASSES REUNIES: RECITAL, 20H30, 12.06.2009. Eglise, Pampigny

LES BASSES REUNIES: CONCERT, 20H30, 13.06.2009. Eglise, Pampigny

CONCERT DU QUATUOR TERPSYCORDES, 17h00, 14.06.2009. Temple de Céligny, Céligny

LIEBESLIEDER ET ZIGEUNERLIEDER DE BRAHMS, 17h00, 14.06.2009. Temple, La Tour-de-Peilz

NEUCHÂTEL VIVA GALILEO!, 19h00, 09.06.2009 - 16.06.2009. Théâtre ABC, La Chaux-de-Fonds ☎ 032/967 90 43

ORCHESTRE DE L’ECOLE DE MUSIQUE ET DE L’ÉCOLE SECONDAIRE RÉGIONALE DE NEUCHÂTEL ET L’ORCHESTRE HADDOCK DE COSSONAY, 20h, 13.06.2009. L’ENORME CROCODILE, 11h, 13.06.2009.

DIRECTION NORD, CARPE DIÈSE TRIO, TRIO À CORDES, 17h, 14.06.2009. Chapelle de l’Ermitage, Neuchâtel

JAZZ

Restaurant du Lac de Bret, Puidoux

GENÈVE BAIANA SPLIT, ACCORDÉON, 21h, 12.06.2009. Librairie-café Les Recyclables (53, rue de Carouge), 022 328 23 73

POP / ROCK

NEUCHÂTEL HISTOIRES DE FAMILLE DE BILJANA SRBLJANOVIC, PAR LA COMPAGNIE THÉÂTRE À TOUS LES ÉTAGES,Je,Ve et Sa à 20h00, Di à 18h, 03.06.2009 - 21.06.2009. Maison du Concert, Neuchâtel ☎ 032.724.21.22

AUDITIONS PUBLIQUES DES ÉLÈVES DE 1RE ANNÉE DE L’ECOLE DE THÉÂTRE DU CCN, 14:00, 13.06.2009. Théâtre du Pommier, Neuchâtel ☎ 032/725 05 05

«GARE AU CAMPING», D’ERIC BEAUVILLAIN, 20h, Compagnie du Top de Peseux, mise en scène Nicolas Jaquet, 12.06.2009 - 13.06.2009. Savagnier, salle de la Corbière, 032 721 13 91, http://top.fssta.ch

«PETITES GOURMANDISES» GENÈVE PETITES GOURMANDISES SANS CONSÉQUENCE LES DESSOUS DE LA TARTE. 19h. Spectacle d’humour de et par Vincent Aubert. 12.06.2009. DANS L’OEIL DU CÉTACÉ. 21h. Fable sur l’humidité ambiante.Texte et mise en scène: Benjamin Knobil. 12.06.2009. Alchimic, Carouge (10, avenue Industrielle), ☎ 022 301 68 38

OPÉRA GENÈVE IL TROVATORE, DE GIUSEPPE VERDI, Du 05.06.09 au 23.06.09 à 20h00 sauf le 21.06.09 à 16h30, 05.06.2009 - 23.06.2009. Grand Théâtre, Genève ☎ 022/418 31 30

VAUD OPÉRA DE LAUSANNE - IL BARBIERE DI SIVIGLIA - G. ROSSINI, 7 juin 17h, 10 juin 19h, 12 juin 20h, 14 juin 17h, 07.06.2009 - 14.06.2009.

GENÈVE BOTOX FEST.IV, 20h00, 13.06.2009. Undertown, Meyrin ☎ 022/989 34 60

POÉSIE MUSICALE, 19h30. LA TEUF INVITE HANS BJORN BLAST. 20h. PERFORMANCE PICTURALE. 21h. LAS SCANA DEL DOMINGO, SKA PARISIEN. 22h. Pré-fêtes de la musique à Onex. 13.06.2009. Onex, Maison Onésienne, en extérieur (2, rue des Evaux)

LAUSANNE & ENV. MARVIN, LE BAND D’EBEN HEZER, ANGEL MENA DANS LE CADRE DU FESTIVAL CAPCONTACT 09, de 20h à 1h, 13.06.2009. Collège du Grand-Pont, Lutry

VAUD L’OEIL DU TIGRE, 20h, 12.06.2009. La Bouche qui Rit, Aigle

FÊTE DE LA MUSIQUE, Dès 17h00, 13.06.2009. Les Anciennes Prisons, Moudon

CHANSON / VARIÉTÉ GENÈVE FRENCHY, CHANSON FRANÇAISE, 22h, 12.06.2009. Chat Noir, Carouge ☎ 022/343 49 98 dès 18h

ESKARGOCHÔ, 21h, 12.06.2009. Le Box, Carouge ☎ 022 343 61 61

VALÉRIE BAUD, CHANSON, 21h, 12.06.2009.

LA FA MI ( JACKY LAGGER ET ISIS L ), 14h30, 14.06.2009.

Aula du Collège Courbet, La Tour-de-Peilz

CIRQUE VAUD CIRQUE HELVETIA, ve:19h; sa:15h et 20h; Di: 14h et 18h, 12.06.2009 - 14.06.2009.

DANSE GENÈVE

LE MARCHEPIED : LE LAC DES SINGES / TALK SHOW , 20h30, 12.06.2009 - 13.06.2009.

Temple, Vandoeuvres ☎ 022 750 10 86

Théâtre du Centre de l’Espérance, Genève ☎ 022/700 14 86

LAUSANNE & ENV. SOLIDARITÉ D’EN BAS ET RAISON D’ÉTAT, LE CONSEIL FÉDÉRAL ET LES RÉFUGIÉS DU CHILI, 1973-1976, 20h30, présentation du livre de l’historien Maurizio Rossi, en présence de l’auteur.Avec la participation du journaliste Jacques Secrétan. Dès 22h, musique chilienne, bar, gastronomie. Org.: Comité Chile Cultura, Presencia Latinoamericana, Central do Brasil et Centre socio-culturel Pôle Sud. 12.06.2009. Lausanne, Centre socioéculturel de l’USL Pôle Sud (3, avenue Jean-Jacques Mercier), quartier du Flon

CONFÉRENCES GENÈVE LA CHARLA/EL CINE - LES INDIENS D’ÉQUATEUR EN LUTTE CONTRE LA DÉFORESTATION, PROJECTION DÉBAT, 20h.Avec projection du film documentaire «Indiens Shiwiar, le point zéro», produit et réalisé par Latitude21 en partenariat avec Arutam.Avec Jean-Patrick Costa, spécialiste des peuples autochtones, auteur de plusieurs livres, enseignant en ethno-médecine, président et fondateur de l’association Arutam de soutien aux peuples premiers. 12.06.2009.

GENÈVE RENCONTRE SYNDICALE DE SOLIDARITÉ INTERNATIONALE, 19h, avec Manuel Montero, relations internationales de la CTC, Centrale des travailleurs de Cuba/Central de trabajadores de Cuba, Luis Chirinos, travailleur secteur pétrolier PDVSA (Venezuela),Juan Castillo, du PIT/CNT (Uruguay), Tarcisio Mora, président CUT (Colombie), Luis Blanco, Commission internationale de la CGAS, Communauté genevoise d’action syndicale. Org.: Donde estan? (Uruguay). 12.06.2009.

14 juin

VALAIS

André Fogoz, messe du souvenir à

l’église de Venthône à 10h.

N

O

1403

Pâquis, rue de Zurich, org. association ESPA et EPG

MÉTÉO

Prévision jusqu'à vendredi soir Suisse romande et Valais: vendredi bien ensoleillé avec quelques passages nuageux d'altitude à partir de l'ouest. Min. 8° à 10°, maximum sur le Plateau 22° à 23°, en Valais 24°. Isotherme 0° vers 3500 m. En moyenne montagne vent d'ouest modéré, diminuant l'après-midi. En haute-montagne vent d'ouest modéré à fort au début, puis devenant modéré. En plaine vent généralement faibles, par moment ou régime de brises de vallée.

Evolution probable du samedi au mardi

HORIZONTALEMENT 1. Voudrait bien pouvoir. 2. Il sait mener sa barque. 3. Entre ombre et lumière. Ville de la Mayenne. 4. Le papa de Lucky Luke. Passe par Strasbourg. 5. Langage de programmation. Son numéro est connu du musicien. 6. Le titane. Tondeuses à gazon. 7. Symbole de la gratuité. Vrai de vrai. 8. Il n’est pas privé de désert. 9. Piégé. Coquin de sort. Ordre de mission. 10. Affluent autrichien du Danube. Il faisait des étincelles jadis.

Pour toute la Suisse: samedi bien ensoleillé. Maximum 26°. Dimanche: en général ensoleillé et très chaud. Devenant orageux en seconde partie de journée, principalement en montagne. Maximum 27 à 30°. Lundi et mardi probablement assez ensoleillé et lourd. Tendance aux averses ou orages en seconde partie de journée. Maximum 27 à 30°. MÉTÉOSUISSE

VERTICALEMENT 1. Clic, clac, mais pas Kodak. 2. Pastiche. Formule de sport. 3. Fera pousser des pouah de senteur. Sortie de l’Olympia. 4. Tout enlever. Pris la route. 5. Soleure. Atome électrisé. Glaris. 6. De nature à surprendre. 7. Il peut entrer dans les bois. Dégraderai. 8. Cours à travers la steppe. 9. Centre industriel russe. Théoriquement attentif. 10. Le peuple a les siens. Le balcon du ciel, à l’entrée du val d’Hérens.

Administration et rédaction à Genève: 3, rue de la Truite, CP 238, 1211 Genève 8 Réd. ☎ 022/809 55 66 – fax: 022/329 42 74 Adm. ☎ 022/809 55 55 – fax: 022/809 55 67

SOLUTIONS DU N° 1402 HORIZONTALEMENT 1. SÉNESCENCE. 2. PRÊTEUR. UN. 3. ESTIMERAIT. 4. CE. EPIEU. 5. BREL. LET. 6. AVIS. LANGE. 7. TON. AIDER. 8. ETENDRE. EL. 9. UR. I.E. LENA. 10. RECENSERAS.

Internet: www.lecourrier.ch E-mails: Abonnements: abo@lecourrier.ch Rédaction: redaction@lecourrier.ch Courrier des lecteurs: lecteurs@lecourrier.ch

VERTICALEMENT 1. SPECTATEUR. 2. ERSE. VOTRE. 3. NET. BINE. 4. ETIERS. NIÉ. 5. SEMPÉ. ADEN. 6. CUEILLIR. 7. ERRE. ADÈLE. 8. AULNE. ER. 10. ENTÊTÉ. LAS.

Rédacteur en chef: Fabio Lo Verso. Direction administrative: Annelise Carrel Diaz, Frédérique Bouchet. Editeur: Nouvelle Association du Courrier (NAC), Genève. Président: Florio Togni. Imprimeur: Atar Roto Presse, Genève.

COURS DES MONNAIES Cours USA Europe RoyaumeUni Japon

Tirage contrôlé REMP 2007 du nombre moyen d’exemplaires vendus: 8820. Le Courrier compte près de 10 000 abonnés et paraît le samedi à environ 11 000 exemplaires.

Tierra Incognita, (6, rue Charles-Humbert)

RENCONTRE SYNDICALE

CROISÉS

FÊTE,Ve dès 17h, sa dès 14h.Ve 17h Dj José, 19h groupe folk. rom, ve 21h invité surprise. Sa 21h jam avec Taraf de Haïdouks. Expo photos Debout les Roms, d’Eric Roset. 12.06.2009-13.06.2009.

PRÉSENTATION DE LIVRE

Devises USD EUR GBP JPY

Achat 1.0704 1.4993 1.7427 1.0981

11 juin 2009 Vente Cours USA 1.0958 Euro 1.5347 RoyaumeUni 1.7823 Japon 1.1245 Or Argent

Billets USD EUR 1£ JPY 1 kg 1 kg

Achat 1.0600 1.4800 1.6700 1.0700 33’092 520.60

Vente 1.1200 1.5400 1.8300 1.1600 33’342 532.60

PUBLICITÉ

Formation des adultes

Maison des Associations, salle Gandhi (15, rue des Savoises)

FÊTE AU CENTRE MARIGNAC GENÈVE FÊTE AU CENTRE MARIGNAC, Entrée libre. - Dès 17h dans le parc Marignac, animation ludique entre science et imaginaire, jeux/animations pour les ados, cuisine thaï, glaces artisanales Mozkizo, maquillages avec Magali Bran, ateliers poterie et dessin.A 17h30 sous le chapiteau, démo break dance, 18h clown Filibert, 19h hip hop entraîné par Sylvie Pelle-Ezz, 20h bal avec le groupe Récupère et Fils. 19h salle La Plage, «Les précieuses ridicules» de Molière par les ados du Théâtre Marignac guidés par Mary Babel. 17h véranda du centre vidéo «Le dernier dragon de Chine». 18h cave du centre démo atelier guitare électrique dirigé par Samy Dib, 19h diaporama photos «Les jeunes parmi le jazz» réalisées par Valérie Lamonato et Michaël Périssiez. 20h chapelle catholique-chrétienne Sainte-Trinité (2, av. Eugène-Lance) «Le voyage de l’Irlandais», concert atelier guitares dirigé par Pierre-Alain Magni, et de l’atelier orchrestre de Lancy AOL dirigé par Monique Buunk Droz. 13.06.2009. Grand-Lancy, Centre Marignac (28, av. Eugène-Lance), 022 794 55 33

«CROPETTES EN CAMPAGNE» GENÈVE CROPETTES EN CAMPAGNE,Avec Pré en Bulle. Vendredi 19h30 sous la menuiserie de l’Ilot 13, film «Au coeur de la proximité» de Nicole Petitpierre, documentaire sur la souveraineté alimentaire. 12.06.2009-13.06.2009. Parc des Cropettes

CONCERT DE TANGO NEUCHÂTEL

PUBLICITÉ

lunetterie - instruments lentilles de contact

ADC - Salle des Eaux-Vives, Genève ☎ 022 320 06 06

nie religieuse en la chapelle du Centre funéraire de Saint-Georges à 15h.

MOTS

GENÈVE

Place de Corminjoz, Prilly

Fleurier, Galerie Bleu de Chine (3, Bovet-de-Chine), 032 861 28 87

CULTES CHORAUX 2008-2009 - CHŒUR DE VANDŒUVRES - CHOULEX - COLOGNY - DIR. PASCAL SALOMON, 10h, 14.06.2009.

Richard Achermann, recueillement musical en la chapelle du Centre funéraire de Saint-Georges à 16h15. Etienne Voldet, décédé à 80 ans, cérémo-

Théâtre Benno Besson, Yverdon-les-Bains ☎ 024/423 65 84

Le Vinyl, Lausanne ☎ 021/ 323 80 08

Académie de musique, Grande salle, Genève ☎ 022.736.99.07

GENÈVE

VAUD SONIA GRIMM - LE FABULEUX VOYAGE DU CANARD ET DU PINGOUIN, 17h00, 13.06.2009.

ROBERTSON BULLFROG, 23h00, 12.06.2009.

SANS HISTOIRE - CIE VIREVOLTE, MANON HOTTE, 20h30; me et di à 19h, 03.06.2009 13.06.2009.

CONVOIS FUNÈBRES 12 juin

ENFANTS / TOUT PUBLIC

AURELIANO TANGO CLUB,20h, entrée libre, collecte.Aureliano Marin, Esteban Ochoa, Martin Rovaretti, 12.06.2009.

VAUD

CLASSIQUE GENÈVE

Usine à Gaz, Nyon ☎ 022/361 44 04 ou www.usineagaz.ch

Le P’tit Music Hohl (54, av. Louis-Casaï), Cointrin, 022 798 8 798

Salle Métropole, Lausanne

RÉCITAL MARIETTE GABAY, 18h00, 14.06.2009.

«L’EPHÉMÈRE», DANSE THÉÂTRE, 20h30, 12.06.2009 - 13.06.2009.

Salle Faller, La Chaux-de-Fonds

Chapelle de l’Ermitage, Neuchâtel

La Sarraz, Théâtre La Filature, 022 329 13 43

Lausanne, Arsenic (57, rue de Genève)

IL COLOR CANTATO À MORGES: STABAT MATER DE PERGOLESI, 20h30, 13.06.2009.

PERSONNE N’EST PARFAIT!, 20h, 13.06.2009.

TOCAIA, LE TEMPS OUBLIÉ, THÉÂTRE SONORE ET MUSICAL, ATELIER DE LA GALIOPPE, 19h, 12.06.2009 - 14.06.2009.

GENEVA SESSIONS MADE IN LAUSANNE, INTRODUCTION AU VIDÉO MOTION TRACKING + PRÉSENTATION DES TRAVAUX RÉALISÉS DURANT LE WORKSHOP, 19h, entrée libre, avec Robert Wechsler. 12.06.2009.

Casino de Montbenon, Lausanne

Château du Châtelard, Clarens/Montreux

REPAS MEURTRES ET MYSTÈRES : VICES ET VERSAILLES, 19h30, 13.06.2009.

VAUD

GUIGNOL AU CIRQUE, THÉÂTRE DE MARIONNETTES,A 16h, 14.06.2009.

TARTUFFE OU L’IMPOSTEUR, DE MOLIÈRE, 20h00, 12.06.2009 - 13.06.2009. Chapiteau, Le Sentier

Alhambra (10, rue de la Rôtisserie)

Aula de l’Elysée, Lausanne

Aula du centre scolaire du Mail, Neuchâtel

REPAS INTRIGUES ET MYSTÈRES: ETRANGES COMPLOTS AU CHÂTEAU DU CHÂTELARD, 19h30, 04.06.2009 - 11.06.2009.

CORRE POR MIS VENAS. FLAMENCO, 20h.Avec 5 artistes gitans d’Andalousie. 12.06.2009.

AUDITION D’ÉLÈVES, 19h30, 12.06.2009. COPRODUCTIONS (6): 10E CONCOURS D’INTERPRÉTATION MUSICALE, 20h00, 12.06.2009.

ESPACE SOLIDAIRE PÂQUIS

Am Stram Gram Le Théâtre (56, route de Frontenex), rés. tél. 022 735 79 24, location Service culturel Migros Genève (7, rue du Prince) ou stand Info Balexert

La Bouche qui Rit, Aigle

Café-Th. de la Voirie, Pully ☎ 021 728 16 82 ou 076 335 34 51

MO, D’EMMANUELLE DELLE PIANE, PAR LES COMÉDIENS DU PARADIS. M.S VALÉRIE BOVET, 20h 30, 12.06.2009 - 13.06.2009.

INSIDE/OUTSIDE, FESTIVAL DE DANSE INTÉGRÉE, 11.06.2009 - 14.06.2009. DANSE HABILE (CH). 20h30, «VOIRPLUSSI...» chorégraphe Anne-Catherine Nicoladzé, DANCE THEATER CHANG (CORÉE), 20h30, «BROTHER», chorégraphe Kim Nam-jin. 12.06.2009. DANSE HABILE (CH), samedi 20h30, dimanche 19h. «A LA BOUCHE QUI GOÛTE LES PÂTURAGES», chorégraphe Melissa Cascarino, «INSIDE/OUTSIDE», chorégraphe Miriam Rother. 13.06.2009 et 14.06.2009.

ticien Votre o p n c e a de confi COURS DE RIVE 15

GENEVE

022 735 29 11

Artsués iq illet l p p a er ju 1 e l s dè

Cours

d’été

Prochains cours dès le : Informatique Comptabilité Anglais Français Arabe Chinois Espagnol Allemand Italien Langue des signes

> > > > > > > > > >

dès dès dès dès dès dès dès dès dès dès

le le le le le le le le le le

15 juin 22 juin 22 juin 22 juin 29 juin 29 juin 29 juin 6 juillet 6 juillet 6 juillet

www.ifage.ch

Pl. des Augustins 19 - Rue des Gares 10 - Fax 022 807 30 99 - e-mail: info@ifage.ch

GEX

13

Dynamiseur de Talent Accélérateur de Réussite

022 807 3000


14

TÉLÉVISION

LE COURRIER

VENDREDI 12 JUIN 2009

VENDREDI

TSR1

TSR2

20.50

Aller-retour dans...

TF1

21.00

France 2

20.45

Les Experts : Manhattan

France 3

20.35

Les 30 histoires...

Désobéir

M6

20.35

F5

20.40

Thalassa

Pékin Express

ARTE

20.45

La Guerre des saintes

7.00 7.05 7.50 8.25

Le journal EuroNews Quel temps fait-il ? Tout le monde aime Raymond 8.50 Top Models 9.10 Louis Page Film TV. Drame. Fra. 2005. Réal.: Heikki Arekallio. 1 h 30. 10.40 EuroNews 11.15 Les Feux de l'amour 11.55 Le Rêve de Diana 12.45 Le journal 13.20 Toute une histoire 14.15 Navarro Film TV. Policier. Fra. 2001. 15.55 Wildfire 16.35 Wildfire 17.20 FBI : portés disparus 18.05 Le court du jour 18.15 Top Models 18.35 Le petit Silvant illustré 18.55 Le journal 20.05 Dîner à la ferme

6.45 Mabule 7.55 Les Zozios 8.30 Quel temps fait-il ? 9.05 Tard pour Bar 10.00 Infrarouge Les femmes: au boulot jusqu'à 65 ans! 11.00 Singulier 11.30 Les Zozios 12.00 Mabule 12.30 tsrinfo 12.45 Quel temps fait-il ? 13.25 Le journal 14.00 Infrarouge 15.00 Singulier 15.45 Les Zozios 16.10 Mabule 16.45 Adrenaline 17.00 Beverly Hills Un mariage réussi. 17.45 Miami Vice 18.40 Dr House Sans peur et sans douleur. 19.30 Le journal 20.00 Banco Jass 20.05 Miracles du Pantanal

6.20 6.45 8.30 9.15

Docteur Globule TFou Téléshopping Mission sauvetages 10.10 10H le mag 11.15 Une famille en or 11.55 Attention à la marche ! 13.00 Journal 13.55 Euro Millions 13.55 Les Feux de l'amour 14.50 Pour l'amour de Grace Film TV. Sentimental. EU. 2008. Réal.: Craig Pryce et Paul Ruehl. 1 h 40. Inédit. 16.30 Las Vegas La vengeance faite femme. 17.25 Brothers & Sisters Inédit. Dans l'attente... 18.15 Une famille en or 19.00 Qui veut gagner des millions ? 20.00 Journal

6.00 Les z'amours 6.30 Télématin 8.51 Dans quelle éta-gère 8.55 Des jours et des vies 9.20 Amour, gloire et beauté 9.50 C'est au programme 10.55 Motus 11.30 Les z'amours 12.00 Tout le monde veut prendre sa place 13.00 Journal 13.55 Consomag 14.00 Toute une histoire 15.05 Un cas pour deux Assurance sur la mort. La dernière présentation. 17.15 Brigade du crime Inédit. Mort d'une diva. 18.00 Côté match du jour 18.10 Urgences Jeunesses brisées. 19.00 N'oubliez pas les paroles 20.00 Journal

6.45 Toowam 8.35 C'est pas sorcier 9.05 Plus belle la vie 9.35 Hooker 10.20 C'est mieux le matin 11.05 Côté cuisine Inédit. Millefeuille de truite / Filet mignon de porc au caramel / Taboulé sucré aux fruits d'été. 11.40 12/13 13.00 30 millions d'amis collector 13.40 Inspecteur Derrick 14.50 Vous n'avez rien à déclarer ? Film. Comédie. Fra. 1959. 16.30 @ la carte 17.30 Des chiffres et des lettres 18.00 Questions pour un champion 18.35 19/20 20.10 Plus belle la vie

6.00 M6 Music 6.30 M6 boutique 7.05 M6 Kid 7.45 Drôle de réveil ! 9.05 M6 boutique 10.00 Star6 music 11.20 Docteur Quinn, femme médecin 12.20 Une nounou d'enfer 12.50 Le 12.50 13.10 Paris 16e 13.35 Aller-retour pour l'amour Film TV. Comédie. All. 2008. Réal.: Sebastian Vigg. 1 h 50. Inédit. 15.25 Le Plus Beau des cadeaux Film TV. Sentimental. All. 2003. Réal.: Dietmar Klein. 1 h 55. 17.20 Le Rêve de Diana 17.55 Un dîner presque parfait 18.50 100% Mag 19.45 Six' 20.00 Malcolm

6.50 Debout les zouzous Au sommaire: «Martin Matin». - «Zigby». «Grabouillon». 9.00 Les maternelles 10.15 On n'est pas que des parents 11.05 Un paradis pour les gorilles 12.00 Midi les zouzous 13.35 Le magazine de la santé 14.30 Allô, docteurs ! 15.00 Silence, ça pousse ! 15.30 Question maison 16.25 Echappées belles 17.25 Mes années 60 Chuck Berry. 17.30 C à dire 17.45 C dans l'air 19.00 Globalmag 19.30 Arte culture 19.45 Arte info 20.00 Les grands ports New York.

20.50 Aller-retour dans la journée Film TV. Comédie. Fra. 2006. Réal.: Pierre Sisser. 1 h 30. Avec : Line Renaud, Pierre Arditi, Karine Belly, Guillaume Delorme. Une vieille dame délaissée par son fils, François, monte un stratagème...

21.00 Les Experts : Manhattan Série. Policière. EU. 2004. 2 épisodes. Avec : Gary Sinise, Melina Kanakaredes, Carmine Giovinazzo, Vanessa Ferlito. Les experts essaient de déterminer l'identité d'un squelette découvert dans un bus.

20.45 Les 30 histoires les plus spectaculaires Divertissement. Prés.: Carole Rousseau et Jacques Legros. 2 h 25. Au sommaire: Les dents de la mer. - SOS, avion en détresse. - Le miraculé (Turquie, mars 2009). La croisière ne s'amuse plus...

20.35 Désobéir Film TV. Histoire. 2009. Réal.: Joël Santoni. 1 h 45. Inédit. Aristides de Sousa Mendes. Avec : Bernard Lecoq, Nanou Garcia, Frédéric Quiring, Christian Loustau. Les troupes allemandes envahissent la France...

20.35 Thalassa Magazine. Mer. Prés.: Georges Pernoud. 1 h 50. Aventures dans le Grand Nord. Au sommaire: «Les aventures de Babouche, voilier des glaces». - «Le cri de détresse des bélougas». «Canada: les brisesglaces volants...»...

20.40 Pékin Express, la route des dragons Jeu. Prés.: Stéphane Rotenberg. Episode 8: à la recherche de l'amulette d'or dans les rues de Bangkok. Les équipes encore en lice vont vivre une étape hors du commun, plongées dans l'atmosphère de Bangkok.

20.45 La Guerre des saintes Film TV. Comédie. Fra. 2008. Réal.: Giordano Bruno Gederlini. 1 h 25. Inédit. Avec : Carmen Maura, William Nadylam, Patrick Bouchitey. Un jeune novice est envoyé par le Vatican en Amérique latine.

22.20 Hudson Hawk, gentleman et cambrioleur Film. Comédie. EU. 1991. Réal.: Michael Lehmann. 1 h 45. Avec : Bruce Willis, Danny Aiello, Andie MacDowell. Pour sauver son meilleur ami, un cambrioleur est doit dérober une extraordinaire invention... 0.05 Le journal 0.15 La colline a des yeux Film. Horreur. EU. 2006.

22.30 La Morsure du citron Film. Court métrage. Sui. 2007. Réal.: JeanFrançois Amiguet. 25 minutes. NB. Avec : Jean-René Dubulluit, Zoé Eggs, Bernard Théler, Claude Clerc. Le médecin le lui annonce, formel et définitif: il va perdre progressivement la vue jusqu'à une totale cécité. 23.10 Les bouddhas géants 0.45 Le journal

23.15 Sans aucun doute Magazine. Société. Prés.: Christophe Moulin. 2 h 25. Magazine de défense du consommateur, «Sans aucun doute» entend aider celles et ceux que le sort accable. Les caméras de l'émission suivent les témoins dans leur combat quotidien. 1.40 50mn Inside 2.35 Watcast 2.55 Aimer vivre en France Voyager en Europe (2).

22.25 Café littéraire Magazine. Littéraire. Prés.: Daniel Picouly. 1 h 25. Invités: Daniel Tammet, Didier Van Cauwelaert, Laurent Cohen, Eva Joly. Les invités de cette semaine se penchent sur le cerveau humain afin d'expliquer comment fonctionne cet organe. 23.55 Journal de la nuit 0.30 Histoires courtes 1.05 Envoyé spécial 3.15 24 heures d'info

22.30 Soir 3 23.00 Comme un vendredi Magazine. Information. Prés.: Samuel Etienne. 1 h 5. Profiter du vendredi soir pour jeter un regard différent sur la semaine qui vient de s'écouler, telle est la mission que s'est confiée Samuel Etienne. 0.05 Toute la musique qu'ils aiment... Inédit. Une journée avec Magali Léger.

22.35 Pékin Express : l'aventure continue Divertissement. 40 minutes. Après chaque épisode de «Pékin Express», un détour par les coulisses de la course extrême. Images inédites, secrets de séquences fortes: un retour sur le parcours de la route des dragons. 23.15 Sex and the City 0.25 Earl 0.55 Club 2.30 M6 Music

22.10 Berlin, brigade criminelle Série. Policière. All. 2007. Réal.: Andreas Prochaska. 45 minutes. 4/9. Inédit. Alors que le mérite en revient normalement à Enders, c'est le ripou Wolfgang Jacobi, candidat au poste de ministre berlinois de l'Intérieur, qui profite de l'arrestation du meurtrier de Mahler. 22.55 Tracks 23.45 Court-circuit

TV5MONDE

TCM

ZDF

RTPI

TMC

RTL 9

19.05 Tout le monde veut prendre sa place. 20.00 Journal (TSR). 20.30 Journal (France 2). 21.00 66° Nord, l'irrésistible attraction. 22.00 TV5MONDE, le journal. 22.10 Le journal de l'éco. 22.15 TV5MONDE, le journal Afrique. 22.30 On n'est pas couché.

EUROSPORT 12.30 Grand Prix de Catalogne. Motocyclisme. Essais libres des 125 cc et ds MotoGP. En direct. 15.00 Critérium du Dauphiné libéré. Cyclisme. 6e étape. En direct. 16.30 Tournoi ATP du Queen's. Tennis. Quarts de finale. En direct. À Londres.

CANAL+ 20.10 Le grand journal, la suite(C). Invités: Shia LaBeouf, Megan Fox. 20.45 A la croisée des mondes : la boussole d'or . Film. Fantastique. Inédit. 22.40 Spécial investigation . Inédit. Viktor Bout, le trafiquant qui a armé le monde. 23.35 Mensomadaire .

PLANETE 19.50 Des trains pas comme les autres. Baltique Express, de Riga à Varsovie. 20.40 Opération survie. L'éruption du mont Saint Helens. 21.35 Un médium en Egypte. La Reine Hatchepsout. 22.25 Faites entrer l'accusé . L'énigme Alfred Petit.

18.15 Les supers nanas Zeta. 18.40 Floricienta. 19.30 Ce que j'aime chez toi. 19.55 La Légende des Supers Héros. 20.20 Batman. 20.45 Sous influence. Laurence Fishburne. 21.15 Mogambo . Film. Aventure. 23.10 Mulholland Drive . Film. Thriller.

RSI1 19.00 Il Quotidiano . 19.30 Svizzera e dintorni. 20.00 Telegiornale . 20.40 E alla fine arriva mama. Il matrimonio. 21.00 Criminal Minds . I segreti degli altri. 21.50 Criminal Minds . Vite incrociate. 22.35 Dirty Sexy Money . L'avvocato di famiglia.

SF1 19.25 SF Börse . 19.30 Tagesschau . 19.55 Meteo . 20.05 SF bi de Lüt. Über Stock und Stein (n°9). 20.55 Von Menschen und Tieren : Alltag in der Tierklinik Netstal . Glück im Stall. 21.50 10 vor 10 . 22.15 Meteo . 22.20 Arena. 23.45 Tagesschau.

ARD 19.45 Wissen vor 8. Warum halten sich Knochen so lange nach dem Tod? 19.55 Börse im Ersten. 20.00 Tagesschau . 20.15 Woran dein Herz hängt . Film TV. Sentimental. 21.45 Tatort . Film TV. Policier. Bienzle und die grosse Liebe. 23.15 Tagesthemen.

17.45 Leute heute . 18.05 SOKO Kitzbühel . Amnesie. 19.00 Heute . 19.25 Die Rettungsflieger. Fahrerflucht. 20.15 Ein Fall für zwei . Inédit. Eine tödliche Affäre. 21.15 Das will ich wissen !. 23.00 Heute-journal . 23.25 Politbarometer. 23.35 Aspekte.

RSI2 18.45 One Tree Hill . Candidata alla presidenza. 19.30 Las Vegas . La mummia scomparsa. 20.15 Ultime dal cielo. La bomba di Natale. 21.00 Un principe tutto mio . Film. Comédie sentimentale. 22.50 Contact . Film. Science-fiction.

SF2 18.40 Boston Legal. 19.30 Tagesschau. 20.00 CSI, Miami . Im Schatten von Tim Speedle. 20.50 Flashpoint : Das Spezialkommando . Ohne jede Hoffnung. 21.35 Life . Eiskalt. 22.20 Sport aktuell. 22.50 The Missing . Film. Western.

TVE I 18.30 Gente. 19.15 Hola, ¿Qué tal ? : el curso de español. 19.30 Recetas de Cocina. 19.45 Cuéntame cómo pasó. 21.00 Telediario 2a Edicion. 21.45 El tiempo. 21.50 Y ahora que !!. 22.45 Muchachada nui. 23.20 La noche en 24 de horas.

11.00 Praça da Alegria. 14.00 Jornal da tarde. 15.00 Amanhecer. 17.00 Portugal no Coração. 19.00 Portugal em directo. 20.00 Vila Faia. 21.00 Telejornal. 22.00 Venezuela contacto. 22.30 A Alma e a gente. 23.00 O preço certo. 23.45 Latitudes.

RAI1 17.15 Le sorelle McLeod. Grattare in superficie. 18.00 Il commissario Rex. Una casa perbene. 18.50 L'eredità. Variétés. 20.00 Telegiornale. 20.30 Affari tuoi Gold. 21.20 Nel nome del cuore. 23.25 TG1. 23.30 Pianeta terra. Le montagne.

RAI2 18.10 Rai TG Sport. 18.30 TG2. 19.00 7 vite. Nel tuo letto. 19.25 Piloti. 19.35 Squadra Speciale Lipsia. Benni il detective. 20.30 TG2. 21.05 E.R. Medici in prima linea. Festa a sorpresa. 22.40 TG2. 22.45 TG2 Punto di vista. 22.55 L'Era Glaciale.

MEZZO 18.35 Jazz Icons : Cannonball Adderley. Concert. Jazz. 20.30 Quatuor Modigliani en concert. Concert. Classique. 22.05 Portrait du quatuor Amedeo Modigliani. 23.05 Quatuor Keller. Concert. Classique. Quatuor KV 387 de Mozart.

13.20 TMC infos tout en images. 13.35 Hercule Poirot. 15.15 Les Aventures de Sherlock Holmes. 16.10 Dawson. 18.00 Alerte Cobra. 18.50 Angel . 20.40 New York police judiciaire . 22.55 L.A. Dragnet. 1.05 Cold Squad, brigade spéciale .

SAT1 19.30 K 11, Kommissare im Einsatz. 20.00 Sat.1 Nachrichten. 20.15 Die beste Idee Deutschlands. Finale. 22.15 Die dreisten Drei, die ComedyWG. 22.45 Mensch Markus. 23.15 Zack ! Comedy nach Mass. 23.45 Zack ! Comedy nach Mass.

MTV 19.10 Mon incroyable anniversaire. 20.05 Dance Crew USA. 20.30 Making the Band 4. Téléréalité. 21.00 South Park. 21.50 Tila, celib et bi. 22.45 Les Girls de Playboy. 23.30 MTV Cine Files. 23.35 Maroon 5. Concert. Pop/Rock. 1 heure.

BBC PRIME 18.00 Antiques Roadshow. Lichfield Cathedral. 19.00 The Weakest Link. 19.45 Doctors. A Woman's Place. 20.15 Perfect Day : The Wedding. Film TV. Drame. GB. 2005. Réal.: David Richards. 1 h 30. 21.45 55 Degrees North. 22.35 Rapunzel. Film TV. Conte.

16.55 Ça va se savoir . 17.15 Les Condamnées . 18.15 Top Models. 18.40 Rick Hunter. 19.35 Friends. 20.35 L'Honneur des yakuza . Film TV. Policier. EU. 2005. Réal.: Mink. 1 h 40. 22.20 C'est ouf !. 22.30 Sexe virtuel . Film TV. Erotique.

Léman bleu 10.00 Boucle de 18h 15.30, 17.00, 20.30 Grand Conseil du canton de Genève 19.00 Genève à chaud présenté par Pascal Décaillet 19.30 Journal 19.45 Météo 19.48 Sport agenda 20.00 Les vendredis de l’immobilier 20.20 Genève en images 23.00 Boucle de 19h

TVM3 15.00 TVM3 Tubes. 15.30 TVM3 Cinéma. 16.00 TVM3 Music. 17.05 Génération TVM3. 18.00 Oasis dans Best of. 18.30 Altitubes + M3 Pulse en direct. 20.00 Les clefs de l'avenir. 22.00 Star People. 22.05 TVM3 Cool + M3 Love en direct. 23.00 Clubbing.

SWR 19.45 Aktuell. 20.00 Tagesschau . 20.15 Fröhlicher Weinberg. Aus dem Schloss Engers bei Neuwied am Rhein. 21.45 Aktuell. 22.00 Nachtcafé. Oma, Opa und die lieben Enkel. 23.30 Nachtkultur. «The Winner is... - die Kunstmesse Art Basel».

RTLD 18.45 RTL aktuell. 19.03 RTL aktuell, das Wetter. 19.05 Alles, was zählt. 19.40 Gute Zeiten, schlechte Zeiten. 20.15 Die 10 spektakulärsten Promi-OP's. 21.15 Die ultimative Chart-Show. Die erfolgreichsten New Wave- und Popsongs aller Zeiten!

RADIOS La Première 5.00 Journal du matin 8.30 On en parle 9.30 Médialogues 10.00 Rien n’est joué 11.00 Les dicodeurs 12.07 Chacun pour tous 12.10 Les Zèbres 12.30 Le journal de la mi-journée 13.00 Presque rien sur presque tout 14.00 Un dromadaire sur l’épaule 15.00 Histoire vivante 16.00 A qua concert 17.00 Impatience 18.00 Forums 19.00 Radio Paradiso 20.00 Devine qui vient dîner 21.00 L’histoire de Jack Rose 22.00, 22.42 La ligne de cœur 22.30 Le journal de nuit

Espace 2 6.00 Matinales 8.30 Les temps qui courent 9.00 Musique en mémoire 10.00 L’île aux trésors 11.00 Entre les lignes 11.30 Méridienne 12.00 Dare-dare 13.00 Le journal de la mi-journée 13.30 Concert 15.00 Vocalises 16.30 A vue d’esprit 17.00 D’un air entendu 18.00 Histoire vivante 19.00 Entre les lignes 19.30 Les temps qui courent 20.00 Passé composé 22.30 Le journal de nuit 22.40 JazzZ 0.00 Musique en mémoire 1.00 Les nuits d’Espace 2


LE COURRIER

HISTOIRE VIVANTE

LA LIBERTÉ • VENDREDI 12 JUIN 2009

15

La vie privée des conseillers fédéraux

PEOPLE • Alors que la tendance est à la politique-spectacle, avec des chefs d’Etat qui mêlent allègrement

vie privée et vie publique, nos dirigeants continuent de jouer la carte de la discrétion. Seraient-ils ringards?

PROPOS RECUEILLIS PAR PASCAL FLEURY

Berlusconi qui fait les gros titres des gazettes avec ses frasques extraconjugales, Sarkozy qui étale ses affaires de cœur en public, Obama qui publie ses photos de famille sur internet... Et pendant ce temps, en Suisse, nos conseillers fédéraux préservent jalousement leur intimité, à tel point que le public connaît à peine leurs conjoints et ignore tout de leur vie privée. Pareille discrétion peut paraître ringarde, dans notre monde hypermédiatisé. Les explications de Roger Blum, directeur de l’Institut des sciences de la communication de l’Université de Berne. Comment expliquez-vous pareille discrétion suisse? Roger Blum: Ce n’est pas qu’une spécialité suisse, mais continentale. En France, mis à part le divorce de Nicolas Sarkozy et son mariage avec Carla Bruni, dont la médiatisation a été orchestrée par le président lui-même, les journalistes savent beaucoup de choses, mais n’écrivent rien. Cela a été le cas avec la double vie de François Mitterrand, avec les liaisons de Jacques Chirac, ou encore avec d’autres hommes ou femmes politiques. Idem en Allemagne, avec Helmut Kohl, dont la vie privée n’a pas été thématisée dans les médias. La pratique est différente en Angleterre et aux Etats-Unis, où tout ce qui touche à la sphère privée est discuté avant chaque élection. On veut savoir si le candidat a eu des maladies graves, s’il a commis des actes illégaux... Ce jeu est mené tant par les médias que par les partis concurrents. Il sert aussi à tester l’honnêteté des candidats. L’agressivité des médias, en particulier des journaux de boulevard, s’explique par le système majoritaire qui est appliqué dans ces démocraties. En Italie, on a pu constater une évolution dans le même sens ces dernières années, avec les paparazzi. Mais en principe, la population comme les médias séparent bien la politique de la vie privée. On l’a vu aussi dans

En juillet 2004, après quatre jours de voyage sur le Rhin à bord d’un transporteur de conteneurs, Moritz Leuenberger arrive à Bâle. Racontant son périple aux médias invités, le ministre des Transports commente: «Ce fut parmi mes plus belles vacances!» Un message évidemment politique... KEYSTONE l’affaire de l’ambassadeur Thomas Borer. La population suisse s’est clairement prononcée contre la publication d’allégations concernant son éventuelle liaison avec une Berlinoise. Y a-t-il des aspects de la vie privée qui étaient tabous dans les médias il y a dix ou vingt ans, et qui ne le seraient plus aujourd’hui? Il y a une certaine évolution. Par exemple la publication d’images de Hans-Rudolf Merz, lors de son transport à l’hôpital, la santé étant aussi un aspect de la vie privée. Le «Blick» et «Le Matin» ont aussi publié une fois l’image de Moritz Leuenberger en costume de bain sur une plage d’Oman, faite par un lecteur. Mais en ce qui concerne les situations familiales, les liaisons amoureuses, etc, on n’en parle pas en Suisse. S’agit-il d’une forme d’autocensure de la part des médias? La règle est claire. Si une relation amoureuse se révèle dan-

gereuse pour la sécurité du pays, ou si elle contrevient à la fonction, les médias sont éthiquement amenés à en faire état. Car là commence leur tâche de contrôle et de critique. Si ce n’est pas le cas, la vie privée doit être protégée. On se souvient de ce ministre anglais qui faisait campagne pour la fidélité dans le couple alors qu’il avait une maîtresse. Les médias ont eu raison d’en parler. Le public suisse se satisfait-il de la discrétion des conseillers fédéraux sur leur vie privée? Le public a une position schizophrène. Il lit volontiers des histoires sur la vie privée des conseillers fédéraux, mais les sondages montrent que la majorité de la population est opposée à de pareilles publications. Il n’y a pas de différence marquante entre régions linguistiques. A l’étranger, depuis longtemps, des chefs d’Etat exploitent des

aspects de leur vie privée à des fins politiques. Nos conseillers fédéraux n’auraient-ils pas intérêt à faire de même? Certains l’ont fait, instrumentalisant les médias en révélant quelques facettes de leur vie privée. Adolf Ogi s’est fait accompagner par des journalistes sur le Cervin. Ruth Metzler a été d’accord qu’on fasse des photos d’elle alors qu’elle plongeait dans le lac de Constance. Et Kaspar Villiger, à l’occasion d’une balade à vélo. C’est assez futile, naturellement. Il y a eu aussi des reportages à domicile. Chez Ruth Dreifuss, par exemple, alors qu’elle était présidente de la Confédération. Ou dans le château de Christoph Blocher. Moritz Leuenberger, qui adore se mettre en scène, mélange parfois la vie privée et la vie officielle pour transmettre des messages politiques. Comme lorsqu’il a choisi de voyager de Rotterdam à Bâle par le Rhin sur un transporteur de conte-

neurs. Mais normalement les hommes politiques veulent que leurs vacances restent privées. La stratégie est parfois de donner en pâture certains éléments de la vie privée pour éviter d’être dérangé par les paparazzi... Cette stratégie est dangereuse. Quand on donne le petit doigt, on nous prend le bras. C’était un peu le problème de l’ambassadeur Borer. Il a organisé de grandes fêtes à Berlin avec son épouse Shawne Fielding, révélant une partie de sa vie privée aux photographes. Et lorsqu’il a voulu bloquer certaines informations, les médias se sont étonnés de ce changement d’attitude. Doit-on s’attendre à une augmentation de la personnalisation du pouvoir et quels en sont les signes concrets? La personnalisation progresse. Mais en Suisse, elle ne dominera pas autant qu’outre-Atlantique. Aux Etats-Unis, le prési-

De la discrétion consensuelle à l’Etat spectacle La vie privée des chefs d’Etat n’a été dévoilée au grand public que petit à petit ces dernières décennies, parallèlement à l’évolution des mœurs et des moyens de communications. Le président américain John Fitzgerald Kennedy est l’un des premiers à avoir exploité son image de couple jeune et moderne à des fins politiques. Dans la campagne pour l’investiture du Parti démocrate de 1960, par exemple, il s’est mis en scène avec son épouse Jackie et sa fille Caroline. L’impact médiatique de la première dame des Etats-Unis a été tel qu’en 1961, le président en est venu à plaisanter, lors d’une réception parisienne: «Je suis l'homme qui accompagne Jacqueline Kennedy à Paris et j'en suis ravi!» Ravi, il l’a peut-être aussi été plus tard dans les bras de Marilyn Monroe ou d’autres beautés fatales. Mais ses liaisons extraconjugales n’ont pas été relatées dans les médias de l’époque... même si elles étaient un secret de polichinelle à Washington.

En France, pendant ce temps, on en est encore à l’austérité «monarchique» de Charles de Gaulle. Le général se cantonne dans son rôle de héros ou de père de la patrie, gardant la distance vis-à-vis du «vulgaire» pour mieux cultiver la légende. Le premier président de la Ve République a toujours préservé sa vie privée. Ses entretiens politiques et diplomatiques n'ont d’ailleurs quasiment jamais eu lieu dans sa demeure de Colombey. Et il n’existe que très peu de photos du général en vacances. Avec l’«antihéros» Georges Pompidou au pouvoir, en 1969, le ton change. «Pompidou se veut moderne dans une France qui se dévergonde», commente le réalisateur et chroniqueur politique Bertrand Delais dans le documentaire «Bonnes vacances Monsieur le président», à voir dimanche sur TSR 2. Endossant le chandail de monsieur toutle-monde, alors que, premier ministre, il fréquentait encore volontiers les soirées mondaines de Saint-Tropez, le prési-

Jimmy Carter, Jacques Chirac, les Britanniques John Major et Gordon Brown, George W. Bush...

La politique-spectacle est garantie, avec les frasques de Silvio Berlusconi. KEYSTONE dent auvergnat se laisse filmer avec son petit-fils et ouvre les portes du fort de Brégançon aux caméras de l’ORTF. Plus tard, François Mitterrand saura également se montrer très accessible aux médias et proche des gens, mais pour mieux cultiver ses secrets. D’autres dirigeants tenteront de se profiler comme «leaders ordinaires», exposant leur vie privée avec plus ou moins de succès:

Les «leaders de charme» qui monopolisent aujourd’hui la scène politique vont encore plus loin dans l’instrumentalisation de leur vie privée. Avec eux, tout – ou presque – peut s’exhiber sur la place publique. Avec un certain panache, comme le démontre pour l’instant Barack Obama. Avec des dérapages aussi, comme dans l’affaire LewinskyClinton, le divorce de Nicolas Sarkozy ou les frasques de Silvio Berlusconi. Avec cette intrusion de la vie privée dans la sphère publique, «la politique devient une sorte de sitcom, de comédie de situation», constate l’homme politique et professeur de droit Roger-Gérard Schwartzenberg. Dans son second tome de «L’Etat spectacle» (Plon, 2009), il brosse un portrait décapant de cette «médiapolitique» faite sur mesure pour les médias. Et d’avertir: «Miser sur l’Etat spectacle, c’est miner la démocratie.» I

dent est le chef de l’Etat. Il veut soigner son image dans les sondages, non seulement grâce à son programme politique mais aussi par son comportement quotidien. Des «spin doctors» travaillent constamment pour améliorer cette image. En Suisse, nous avons affaire à un collectif, le Conseil fédéral. Nous avons tout de même une certaine personnalisation. Par exemple, lorsque les médias traitent d’un objet fédéral, ils disent «la lex Blocher» ou «la proposition de Couchepin». Mais cette personnalisation se limite au champ politique. Les nouveaux médias, comme internet, accéléreront-ils la «peoplisation» de la politique? C’est possible que des gens, dans la population, se mettent à publier des photos volées de conseillers fédéraux, ou des photos manipulées. Pour s’en protéger, le Conseil fédéral devra alors prendre des mesures juridiques. I SEMAINE PROCHAINE

POLOGNE LIBRE En Pologne, 20 ans après la victoire de Solidarnosc sur le communisme, deux opposantes racontent leur combat. La RSR revient pour sa part sur les derniers mois de la IIe Guerre mondiale. Pas d’«Histoire vivante» sur la TSR.


16

CULTURE

LE COURRIER

VENDREDI 12 JUIN 2009

Féerie scientifique à l’Uni GENÈVE • Pour son 450e anniversaire, l’université de Genève se met

en jeu dans la pièce «Nuit d’éveil» d’Olivier Chiacchiari. Rencontre. NICOLA DEMARCHI

La scène est là, en plein «Guantanamo». Les étudiants un brin sarcastiques de droit, psychologie et autres sciences humaines appellent ainsi la nef principale d’Uni-Mail, l’imposant bâtiment de l’Université de Genève qui fera office de théâtre tout au long du week-end. «C’est sans doute à cause des passerelles qui longent et traversent le périmètre interne de chaque étage», rassure Olivier Chiacchiari qui, bon guetteur d’expressions saillantes, en a fait un savant usage dans le texte de Nuit d’éveil. Le plateau en question est d’autant plus visible que Fredy Porras, metteur en scène et complice de Chiacchiari dans cette nouvelle aventure théâtrale, l’a surélevé de ce qu’il fallait, équipant sa structure métallique d’un imposant système audiovisuel. Et pour cause: ces deux prochains soirs, les organisateurs de l’événement n’attendent pas moins de 3000 spectateurs. De son côté, l’enjeu artistique était lui aussi de taille: mettre en scène les savoirs plus pointus issus des différentes facultés de l’Université. Un pari ambitieux, reconnaît le dramaturge genevois: «Avec Vincent (Jacquemet, responsable des Affaires culturelles de l’Université, ndlr) et Fredy, nous en avions ciblé une vingtaine parmi les innombrables disciplines possibles. Mais encore il fallait les théâtraliser et éviter le saucissonnage.»

D’impasses en trouvailles

Commence alors un travail de recherche «vertigineux», comme le qualifie Chiacchiari, qui, pour composer ce parcours dans le terroir académique

Un défi technique et artistique relevé par Chiacchiari et Porras dans le hall d’Uni-Mail. DR

SAISON 2009-2010

Humour et chanson à Onex C’est reparti pour un tour à l’espace culturel Le Manège et à la Salle communale d’Onex. Chanson d’ici et d’ailleurs, jazz, pop, hip-hop, humour et spectacles pour les petits composent le menu de la 22e saison des Spectacles onésiens. C’est un habitué des scènes genevoises qui ouvrira les feux, le 1er octobre prochain: figure attachante de la chanson française, Aldebert viendra présenter un conte musical loufoque pour petits et grands. Suivront le trio du pianiste suisse de jazz Marc Perrenoud (8 octobre), le retour de Sarclo avec son fils Albert à la batterie (9-10 octobre), le mélange folk/pop/reggae de Grace, une jeune Américaine qui monte (6 novembre dans le cadre du festival Les Créatives), les chansons du vieux briscard flamand Dick Annegarn (27 novembre), le rap conscient et festif de Tunisiano (5 décembre) et le jazz manouche du Dorado Schmitt 4tet (7 mai). Métissages encore avec le choro brésilien du Trio Madeira ac-

compagné du clarinettiste Gabriele Mirabassi (10 décembre), sans oublier la légende du tango argentin Horacio Molina (21 janvier) et Mariana Ramos, Capverdienne digne héritière de Cesaria Evora (29 janvier). L’humour, avec ou sans musique, a toujours sa place sur les scènes onésiennes. Contestataire avec Christophe Alévêque (19 novembre), philosophique et décalé avec Fellag (1-2 décembre), Patrick Lapp (11-20 février) ou Michel Boujenah (2829 avril). Plusieurs spectacles d’humour musical s’adressent à toute la famille, tel cet hommage à Chaplin du chorégraphe Bruce Taylor (25-26 mars) ou les acrobaties du Quatuor (14-16 avril). Les dimanches, les «récréspectacles» pour enfants de 4 à 7 ans reprennent avec des spectacles de magie, marionnettes, clown et chanson. RMR Programme et renseignements pratiques sur www.spectaclesonesiens.ch

EN BREF LITTÉRATURE

genevois, aura rencontré pas moins de quarante professeurs et collaborateurs: «Ces rencontres m’ont laissé littéralement émerveillé. Finalement, scientifiques et artistes travaillent un peu de la même manière: d’impasses en trouvailles.» Une fois la première version rédigée le relais est passé à Fredy Porras («véritable chef d’orchestre») qui s’est donné sans ménagement pour mobiliser, durant un an de répétitions, une centaine de comédiens, danseurs, techniciens, pour la plupart issus des ateliers des Activités culturelles de l’Uni. Une fois la nuit tombée, la répétition démarre. «Au commencement était une nuit étoi-

lée, une nuit propice à rêver», annonce une voix-off. La scène se mue alors en salle opératoire.

Capacités inhumaines

Sous le feu de l’action, un homme repêché dans la rade reçoit des premiers soins. Mais voilà: après la réhabilitation physique (médecine) et psychique (sciences affectives), le patient retrouve des capacités qui ne sont tout simplement pas humaines. Il parle couramment grec ancien, italien, allemand, chinois et connaît tout de la mathématique vectorielle. Sur scène alternent les séquences qui représentent à chaque fois une nouvelle science mobilisée pour aider un patient en-

core sans nom à retrouver la mémoire. Les frontières entre sciences sont gommées peu à peu, dans une sorte de drame psychique du savoir placé sur une scène qui n’est peut-être, en fin de compte, que le théâtre de l’imagination. Savant mélange de compétences et de trouvailles, d’expérience (les deux rôles principaux reviennent aux comédiens Michel Favre et Valeria Bertolotto) et d’audace (certains «étudiants» sont simplement surprenants), Nuit d’éveil est finalement un vrai spectacle où «Guantanamo» fait parfaitement office de théâtre. I Ce soir et samedi, 22h, hall d’Uni-Mail, Genève. Entrée libre sans réservation.

Musiques en été, le plaisir sans risques

GENÈVE • Classique, jazz, musiques métisses: les traditionnels concerts des mois de juillet et août sont toujours aussi festifs et colorés. Pourquoi se priver?

temps forts au Victoria Hall. Le 29 juin, le chef sino-japonais Seiji Ozawa dirigera, avec le violoniste étasunien Robert Mann, les élèves de son académie internationale de Rolle. Des quatuors à cordes de Mozart, Beethoven, Schubert, Debussy, Bartók et des œuvres de Schoenberg et Tchaïkovski seront au menu de cette soirée retransmise par Espace 2. Le 7 août, le Divan Orchestra ibéroisraélo-palestinien de Daniel Barenboïm, ensemble qui Issue du Conservatoire de Beijing, Gong Linna possède symbolise l’harmonie par exune énergie et une maîtrise vocale époustouflantes. DR cellence, interprétera Les Préludes de Liszt, deux extraits du Tristan et Yseult de Musiques en été est une affaire qui Wagner et la Symphonie fantastique de roule... ou ronronne? Si l’autosatisfaction Berlioz. était perceptible dans les propos du magisLa Cour de l’Hôtel de Ville, elle, actrat Patrice Mugny et des programmateurs, cueillera notamment le pianiste David hier lors de la présentation à la presse, c’est Fray et le Quatuor Terpsycordes, tandis que que les concerts estivaux de la Ville de Ge- l’Opéra de Chambre de Genève dirigé par nève remportent un succès constant, voire Sarah Ventura donnera Il Mondo della croissant. Et que l’exercice vise moins à Luna, un dramma giocoso de Niccolò Picprendre des risques (rôle assumé entre au- cinni sur un livret de Goldoni (les 14, 15, 17 tres par la Bâtie) qu’à proposer un accès et 18 juillet). large – et même gratuit pour les «musiques colorées» – à une programmation variée. Les amoureux du jazz ont rendez-vous Cap donc sur un été riche en proposi- chaque lundi soir. Toujours concocté par tions chatoyantes et rodées, avec quelques George Robert – saxophoniste émérite et stars pour couronner le tout. Côté directeur du département jazz de la Haute classique, Pierre Skrebers, conseiller cultu- Ecole de Musique du Conservatoire de rel à l’art musical, a mis l’accent sur deux Lausanne –, ce 44e Estival Jazz s’avère plu-

tôt conservateur (quartets de Scott Hamilton, Bob Mintzer, Richard Galliano, ensemble vocal Take 6), avec un point d’orgue aux accents brésiliens le 20 juillet: des compositions d’Ivan Lins, présenté comme l’héritier de Carlos Jobim, seront portées par un big band placé sous la direction de Bob Mintzer; George Robert himself y prêtera son souffle aux côtés notamment de Laurent Wolf et Stefano Saccon. Quant aux musiques métisses, elles sont l’affaire de Roland Le Blévennec, pilier artistique du Chat Noir et du Festival Voix de Fête. Offertes gratuitement chaque été sur la scène Ella Fitzgerald du parc La Grange, ces propositions mêleront hip hop (Guru’s Jazzmatazz et ses guests, le 8 juillet), chanson chinoise (Gong Linna le 10), klezmer contemporain (David Krakauer le 15), afrojazz (duo Kouyaté-Neerman le 24), chanson française (Amélie-les-Crayons le 5 août), folk celtique (concert d’adieu de Glen of Guiness le 14), pop/rock genevois (Stevans le 21) mais aussi deux rencontres inédites: Rodolphe Burger et Erik Truffaz (17 juillet) et les increvables Néerlandais post-punk The Ex rejoints par Getatchew Mekuria, mythique saxophoniste éthiopien (31 juillet). De l’imprévisible, si! RODERIC MOUNIR

Du 29 juin au 21 août à Genève. Payant: Concertssérénade (Cour de l’Hôtel de Ville; rocade au Casino Théâtre en cas de pluie) et Jazz Estival (idem; rocade à l’Alhambra). Gratuit: Musiques colorées au parc La Grange (pas de rocade). Rens: ☎ 0800 418 418, www.ville-ge.ch/culture/musiques

Alberto Nessi à Genève Mardi 16 juin à 20h30 aux Recyclables (53 rue de Carouge), le poète et prosateur tessinois Alberto Nessi lira des extraits de La Semaine prochaine, peut-être, qui vient de paraître en traduction française aux Editions Bernard Campiche. Il donne ici sa voix à une figure émouvante de la lutte ouvrière, José Fontana (1840-1876), idéaliste qui a milité dans la Première internationale et le mouvement socialiste portugais. Une réflexion vibrante sur le désarroi de l’humanité et l’urgence de la solidarité. Alberto Nessi lira en italien, relayé en français par sa traductrice Anne Cuneo. Organisée par l’Association pour une Maison de la littérature à Genève, la soirée, se poursuivra par une discussion animée par Sandrine Fabbri et un cocktail. APD

VERNISSAGE AU ZOO (GE)

Vous avez dit Vagalatschk?

Pour le fêter la sortie de son nouvel album Krasnaïa Valaschia, ce soir au Zoo, le groupe genevois Vagalatschk promet maintes réjouissances: une entrée gratuite, un verre de vodka pour les premier rangs, un concert haut en couleurs et un Gypsy Sound System en guise d’after. Avec Vagalatschk, la musique des Balkans n’est jamais très traditionnelle, marquée par la fantaisie expérimentale de ses interprètes, Olga Kamienik (chant), Marc Berman (accordéon), Alexandra Tundo (clarinette), Léon Kadi (trombone), Ben Vicq (guitare), Sam Albert (contrebasse) et Mathias Noverraz (batterie et percussions). Vagalatschk enchaîne samedi à la fête des 20 ans d’habitat collectif de la rue Lissignol, puis le 19 juin à la Fête de la musique à MeyrinVillage et le 20 au Festival Terre de Lausanne. Santé! RMR Concert-vernissage, ce soir dès 23h, Zoo de l’Usine, 4 pl. des Volontaires, Genève. Rens: www.myspace.com/vagalatschk

LECTURE À GENÈVE

Marie Gaulis, mémoire d’un père Samedi à la librairie genevoise Le Parnasse, le comédien Claude Thébert lira des extraits du dernier livre de Marie Gaulis, Lauriers amers (Zoé 2009). Une quête et une enquête autour de la mort du père de l’auteure, l’écrivain genevois Louis Gaulis, décédé en 1978 à Tyr, au Liban, lors d’une mission pour le CICR, dans des circonstances mystérieuses. APD

CONFÉRENCE À GENÈVE

Jean-Jacques et sa ville natale L’Espace Rousseau (40 Grand’Rue, Genève) propose mardi à 18h30 une conférence intitulée «La Cité interdite – JeanJacques Rousseau à Genève». Donnée par François Jacob, conservateur de l’Institut et Musée Voltaire, elle déroulera le fil des relations entre Rousseau et sa ville natale. CO Infos: ☎ 022 310 10 28, www.espace-rousseau.ch

CONCERT À GENÈVE

Luth arabe au parc des Bastions Samedi 13 juin à l’occasion de la Nuit de l’Université de Genève, Nizar Rohana, musicien palestinien, joueur de luth arabe (oud) donnera deux récitals de musique classique arabe à 16h et à 19h sur la scène du parc des Bastions. MOP Samedi 13 juin, 16h et 19h, scène musicale, parc des Bastions, vers le Mur des Réformateurs. Accès libre.

Le courrier  

quotidien romand édité à Genève

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you