Page 1

ce s . ww

Mu

w

26

9 –2

t

le l i u

J

se u o lh

lh

u m . e u

r

de s e n

.fr e s ou

2 1 0 2


Scènes de rue C’est avec les yeux emplis d’images de plumes et de milliers de Mulhousiens et festivaliers heureux lors de cette légendaire Place des Anges que je vous convie à cette nouvelle édition du festival Scènes de rue. Constitué d’un programme riche, professionnel mais aussi jeune et international, ce cru 2012 du festival va continuer, à coup sûr, à nous remuer et nous éblouir tous ensemble. Car ce qui constitue bien les arts de la rue c’est qu’ils sont ouverts à tous, gratuits et fédérateurs. Même si les temps forts attendus seront de réelles prouesses aériennes avec une traversée lunaire et exceptionnelle de la Place de la Réunion par Davasi ou le grand trapèze volant des Pépones, il y aura des spectacles de tous les genres, pour tous les gouts. Que ce soit avec humour, par le biais de performances circassiennes ou chorégraphiques, ou à travers des auteurs exigeants ou provocateurs, la mixité des formes et des sujets est une des particularités de Scènes de rue. Par ailleurs, nous renforçons notre programmation internationale et nous continuons d’affirmer notre soutien à la création par l’accueil en résidence de compagnies, des cartes blanches et des tentatives aussi fraiches qu’excitantes.

Pour les enfants, petits et grands !

Pour tous (mais suivez les conseils…) ! 

Pour adultes et adolescents !

Avec le soutien de nos partenaires institutionnels ; le Ministère de la Culture et la Direction Régionale des Affaires Culturelles, La Région Alsace, le Département du Haut-Rhin et le Programme Culture de la Commission Européenne, je souhaite que les arts de la rue soient un axe fort de la vie culturelle de la ville de Mulhouse et je vous invite à y participer activement pour votre plus grand plaisir.   Bon festival à tous !     Jean Rottner Maire de Mulhouse

De nos jours, c’est une détermination fertile qui s’empare de la rue, une source infatigable d’actes artistiques aussi communs que novateurs. Transdisciplinaires, brisant parfois les codes établis, les artistes nous parlent de la vie, de notre humanité avec une force et une fantaisie contagieuse. Que ce soit d’une manière décalée ou bien plus grave, notre société y est décrite à travers un kaléidoscope qui perçoit la réalité mais en la tordant, en la coloriant, en la malaxant pour faire émerger une émotion, une réflexion, un effroi, un fou rire… L’espace que les artistes conviés ont choisi comme terrain de jeu et d’expérimentation est la ville. Cette ville qui est le réceptacle de nos vies, de notre quotidien, de notre fraternité mais aussi de nos craintes, de nos travers, de nos solitudes. Cette ville qui est aussi le lieu du commun, du collectif, l’endroit où les regards se croisent, les sourires s’échangent, les rencontres naissent. Scènes de rue est un festival qui se glisse dans ce quotidien, dans notre ville, dans ses lieux unificateurs ou bien réellement surprenants. Scènes de rue répand par petites touches des moments de spectacle dans la ville et donne à des artistes multiples, toujours singuliers, pendant quatre jours, les clefs de la cité. Après la fabuleuse édition 2011 du festival, nous sommes désormais convaincus que les habitants et les spectateurs les retrouveront chaque année avec toujours plus d’envie, de stupeur et de plaisir…   Frédéric Remy Directeur artistique

Membre français du réseau européen Méridians, le festival Scènes de rue s’engage à soutenir des projets de créations transnationales dans l’espace public. Après avoir accueillie le Ragroof theater et la compagnie Vendaval pour la création de Bridges l’an dernier, nous soutenons à nouveau une jeune compagnie européenne, Scuba Club Collective, dans le cadre du projet TransAC. Retrouvez l’actualité du réseau sur www.meridiansnet.org ~2~


© Nadia Bouih

Davasi

La diagonale des fous Samedi 28 ~ 22h ➼ Place de la Réunion Prouesse aérienne Création in situ Durée : 30 min. Une prouesse de funambule, une grande traversée dans le vide… Une traversée à plus de 20 mètres de haut dont l’intention n’est pas l’exceptionnel, la performance, mais une poésie en mouvement rejoignant un mythe. Etre aérien, être en marche, debout, vivant. Au son d’une musique envoutante, l’ascension, une traversée de plus de 100 mètres, se vit comme un chemin sur une horizontale dont nous serons, nous ancrés au sol, les yeux rivés, les émus complices. Jeux de prouesses qui taquinent le ciel et les clochers, ou jeux de regards avec un fil au-dessus de vos têtes pour un spectacle intimiste, la cie Davasi s’est créée en 2004 en Poitou-Charentes. Depuis, en résonnance avec les sites urbains ou naturels, Paul Aour propose des spectacles funambules « in situ ». Une poésie sur fil tendu en solo ou bien colorée de la rencontre avec des danseurs, des musiciens et des plasticiens. Le funambulisme est simple et intime, compliqué et sans mots. Universel. Maitre d’ouvrage / Funambule : Paul Aour. Collaboratrice : Agathe Roubaud. Chef monteur : Frank Vergeau.

Les lendemains

Les Pepones Vendredi 27 ~ 22h, Samedi 28 ~ 17h (extraits) & 23h ➼ Place Franklin Voltige aérienne Durée : 40 min. Une structure métallique à plus de dix mètres de haut, un filet à trois mètres du sol, huit acrobates voltigeurs : voici les ingrédients de la performance aérienne des Pepones. Entre cirque traditionnel et nouveau cirque, l’atmosphère du cinéma muet a guidé la compagnie pour créer ce spectacle de trapèze volant, discipline reine et spectaculaire. Sur des inspirations allant de Charlie Chaplin à Buster Keaton, cette comédie burlesque et sa gestuelle expressive correspond au rythme et à l’espace de jeu imposé par le trapèze volant. Un spectacle tout public de voltige aérienne, acrobatique et très visuel qui entraine le public dans un enthousiasme collectif. La compagnie Les lendemains a vu le jour voilà deux ans et regroupe huit artistes de cirque. Se croisant auparavant au sein d’autres compagnies de cirque de référence, parmi lesquelles Los Galindos, Tout Fou To Fly, Les Arts Sauts, Transe Express, ils ont décidé de

~3~

se regrouper et de créer ce spectacle de voltige aérienne en extérieur. C’est un vrai privilège d’accueillir une équipe de cette discipline du trapèze grand volant qui reste l’une des plus spectaculaires et des plus impressionnantes du cirque. Les acteurs : les voltigeurs : Céline Li, Emma Assaud, Elsa Renoud (dit Crevette), Lutz Christian, Brice Porquet. Les porteurs : André Madrignac (dit le Grand Dédé), François Vinci (dit Chico), Stephane Bourdaud. Technicien général : Vincent Peyrous. Mise en scène collective. Regard extérieur : Stephanie Gervy. Direction de mise en scène et finalisation : Minervino Montell Hagmann. Création lumière : Wilfried Schick. Soutiens : Conseil Général du Gard, Conseil Régional du Languedoc Roussillon, Communauté des Communes du Pays Grand'Combien. En partenariat avec l'association Pain et Jeux. Résidence : Thêatre Europe de La Seyne sur Mer.


les jeudis du parc

Cie Pas vu pas pris

Les Moldaves

Faites le mur !

Jeudi 26 ~ 19h30 ➼ Parc Salvator Cirque - À partir de 6 ans Durée : 1h.

Dans un monde où nous sommes bombardés de messages publicitaires qui envahissent l’espace public, les œuvres de Banksy offrent un regard différent - un regard à la fois drôle et incisif, sans être dogmatique pour autant. Banksy a fini par convaincre l’Anglais moyen que les véritables vandales de notre société sont ceux qui construisent des immeubles plus hideux les uns que les autres et non ceux qui dessinent sur leurs murs.

Les Moldaves mêlent jonglage et acrobatie dans un spectacle de cirque humoristique à la mode de chez eux. Ils ont la rigueur des pays de l’Est et un certain penchant pour l’alcool de patates. Ce drôle de duo est généreux et insensible à la douleur... mais surtout démodé et sans aucune retenue ! Le public se retrouve dépaysé et complice des deux compères qui, jusqu’au bout, garderont le secret sur leurs origines... Entre deux gorgées de vodka, ils prendront le temps de nous faire découvrir la traditionnelle danse du sapin, le spoutnik infernal et d’autres spécialités circassiennes.

Jeudi 26 ~ 22h ➼ Parc Salvator Film de Banksy (2010) Durée : 1h26

C’est à travers des disciplines comme les équilibres, les portées, le jonglage, l’acrobatie et même le parachute ! que la compagnie Pas vu pas pris compte mener à bien ses créations. Avec une vision toujours contemporaine certes mais non exempt d’exploits et des prouesses sans pour autant oublier d’y introduire une touche de poésie, qui pour ces artistes, est un défi à relever. De, par et avec : Patrick Yohalin et Emmanuel Gavoille.

Travaux publics

Woyzeck de Georg Büchner

Réservation et information à partir du lundi 23 juillet au 03 69 77 77 50. Retrait des billets sur place 30 min avant chaque représentation. Ne soyez pas en retard, les réservations seront annulées à 21h15 et l’entrée sera impossible après le début des représentations ! « Un bon meurtre, un vrai meurtre, un beau meurtre, aussi beau qu’on pouvait le demander, voilà longtemps qu’on en avait pas vu un comme ça. » Le garçon soldat Franz Woyzeck rase son capitaine et ne mange que des pois, à des fins scientifiques, tandis qu’au Cheval blanc, Marie, la mère du petit, danse avec le tambour-major. Par une nuit de pleine lune, rongé par la jalousie, Woyzeck entraîne Marie à la lisière de la ville. Trois ébauches, inachevées et fragmentaires, de ce désormais grand classique du théâtre allemand sont présentées :

© Jef Bonifacino

Vendredi 27 & Samedi 28 ~ 21h30 ➼ DMC (rue de Pfastatt) Théâtre - à partir de 14 ans Durée : 1h40

la première, cadrée sur le drame amoureux, court jusqu’au meurtre dans une langue gauche, heurtée; les deux suivantes, en suspens, prennent la mesure du mécanisme social de la pulsion intime. Woyzeck, au travers de sentiments divers et sombres tels que la haine, le désarroi ou encore la colère meurtrière, fait voyager le spectateur au cœur d’un univers fantasque et inhabituel. Premiers Actes / Travaux publics est une équipe qui fédère de jeunes artistes belges, français et hollandais. Depuis 2008, une aventure de théâtre commune s’est établie entre Bruxelles et l’Alsace autour de textes monuments et phénomènes. C’est ainsi que la compagnie défend un théâtre d’acteurs, l’acuité d’une parole dans l’ici maintenant, des langages scéniques singuliers, en tension avec des œuvres fondatrices. C’est avec un ~4~

grand plaisir que nous accompagnons cette année la dernière création de la compagnie Premiers Actes / Travaux publics. Et c’est une opportunité assez rare de présenter un texte aussi riche et complexe dans un lieu non conventionnel. Cet évènement théâtral sera, à ne pas douter, un moment fort et singulier du festival. Mise en scène Thibaut Wenger. Traduction, dramaturgie : Adeline Rosenstein. Scénographie : Claire Schirck. Costumes Raffaëlle Bloch. Lumières : Florent Jacob. Musique : Grégoire Letouvet. Sons : Geoffrey Sorgius. Collaboration artistique : Joséphine de Weck. Avec : Fabien Magry, Berdine Nusselder, Olindo Bolzan, Nathanaëlle Vandersmissen, Marcel Delval, Pierre Diependaële, Matthieu Besnard, Laetitia Yalon. Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Service du théâtre, du Ministère de la Culture / DRAC Alsace, de la Région Alsace, de la Commission communautaire française et de la Ville de Mulhouse, accueilli en résidence au Centre d’interprétation du patrimoine de Lichtenberg, avec le soutien du Conseil Général du Bas-Rhin.


© Edith Amsellem

Scuba Club Collective (Hongrie, Belgique)

Falling 8 Vendredi 27 & Samedi 28 ~ 20h30 ➼ Cour des Maréchaux Danse Durée : 1h.

En Rang d’Oignons cie

Les liaisons dangereuses

Dans Falling 8, les danseurs de Scuba Club Collective racontent par leur danse, toute chargée d’inventivité, de saveur et d’effronterie, l’histoire d’une séparation entre deux amants. On y assiste à une lutte intense entre deux caractères différents. Et par le biais d’une compilation musicale qui contient les chansons d’amour les plus tristes de l’histoire de la musique, on se trouve confronté à ses propres souvenirs.

(sur terrain multisports) Vendredi 27 ~ 20h30 Samedi 28 ~ 11h & 18h30 ➼ Gymnase Montaigne Spectacle pour terrain multisports À partir de 10 ans Durée : 1h10 Les spectateurs sont invités à assister à l’ultime match de la carrière libertine de Merteuil et Valmont. Ces dieux du stade médiatisés et starifiés par un présentateur aussi cynique qu’indécent, vont offrir  au public ce qu’il y a de plus attrayant, de plus séduisant : leur intimité. Au-dessus du commun des mortels, ces deux héros modernes entendent prouver la supériorité de leur esprit libre, en accomplissant leurs folles machinations. Affranchis de toute valeur morale, Merteuil  et Valmont vont se mesurer et jouer la comédie, pour mieux assujettir leurs proies qui attendent sur la touche. Ils excellent dans l’art de la représentation. Leurs vies, menées comme un spectacle, n’ont  de sens que sous les feux de la rampe et les applaudissements du public. La pièce invite à observer la femme, agir masquée dans la nuit de l’hypocrisie imposée par l’inégalité des sexes et questionne l’évolution (?) de la parité homme/femme. La compagnie En Rang d’Oignons allie écriture, théâtre, musique et quasi-danse. Se jouant des codes et des conventions, elle aime flouter la frontière scène/ salle, faire apparaître l’acteur sous le personnage et surtout mêler le réel à la fiction. Depuis quelques années, elle s’est mise à regarder la ville comme un trésor public, comme un grand magasin de scénographie, elle envisage chaque parcelle du réel comme un décor possible, prêt à recevoir une histoire à raconter. Cette année, le festival soutient le travail de cette compagnie qui jette des pincées de fantaisie dans des histoires emblématiques. C’est ainsi que l’équipe des Liaisons dangereuses est venue en résidence à Mulhouse en avril pour finaliser la création de ce texte tout autant féministe qu’intemporel. D’après Choderlos de Laclos. Adaptation et mise en scène : Edith Amsellem. Avec : Jean-Marie Arnaud Sanchez, Frédéric Schultz Richard, Anne Naudon, Remy Rutovic, Amandine Thomazeau. Chansons : Laurent Boudin / Création sonore : Francis Ruggirello. Production : En Rang d’Oignons Compagnie / Coproduction : Festival Scènes de Rue (Mulhouse). Avec le soutien du Conseil Général des Bouches-du-Rhône et de La Ville de Marseille. En partenariat avec Karwan (Marseille), La Distillerie (Aubagne), le Comité Départemental de Tennis des Bouches-du-Rhône et le Théâtre Comoedia (Aubagne).

La Folie Kilomètre

La Canopée

Chorégraphie et interprétation : Zsuzsa Rózsavölgyi et Tamás Bakó

Vendredi 27 & Samedi 28 9h, 14h, 17h, 20h ➼ Rdv Théâtre de la Sinne Recherche poétique sur l’environnement urbain (installation/spectacle) Résidence & work in progress Durée : 30 min. Attention, jauge limitée ! Retrait des billets sur place une demi-heure avant chaque représentation La Canopée est une recherche poétique née de la fascination des rapports entretenus par les habitants avec leur environnement urbain, vu depuis ses cimes. La ville peut être à la fois paysage et poésie. Alors que les vies s’y accumulent, s’y frottent et s’évaporent, que l’absurde côtoie le sérieux, elle apparaît comme une biographie de la société, où les histoires superposées les unes aux autres forment un étrange manuscrit à déchiffrer. Installation vivante et habitée qui résonne dans le paysage, La Canopée est un spectacle en cours d’écriture dans lequel les toits se font couvercles de la ville et condensent les bribes de vie qui en émanent. Collectif de création in situ basé à Marseille, La Folie Kilomètre invite à de nouvelles perceptions du paysage et de l’espace public. Avec une pratique de terrain ancrée dans le temps et des méthodes d’investigations contextuelles, elle explore la poésie qui se dégage d’un espace vécu. De l’excursion au spectacle vivant, ce collectif pluridisciplinaire propose des expériences sensibles, géo-graphiques ou performatives. C’est sur une complicité artistique et professionnelle éprouvée lors de la troisième promotion de la FAI AR (Formation Avancée et Itinérante dans les Arts de la Rue) et élargie à d’autres horizons par la suite que se fonde La Folie Kilomètre. Production : La Folie Kilomètre. Aide à la création : dispositif “Écrire pour la rue” (Ministère de la Culture / SACD). Partenaires : le pOlau - Pôle des Arts Urbain (37), Habitat Alternatif et Solidaire (13), Festival Scènes de Rue (68). Création : Jérémy Boulard Le Fur, Abigaël Lordon, Maël Palu, Julien Rodriguez, Gala Vanson, Elsa Vanzande.

~5~

Scuba Club Collective (Hongrie, Belgique)

Town Traffic Vendredi 27 ~ 16h Samedi 28 ~ 15h & 18h ➼ Esplanade de la gare Danse Durée : 30 min. Scuba Club Collective créé une performance de rue musicale qui s’appuie sur la trajectoire urbaine. Cette chorégraphie, en partant de trajectoires improvisées, se développe avec le nombre croissant de danseurs jusqu'à représenter une circulation de corps à la fois chaotique et ordonnée telle une organisation piétonne des grandes métropoles. La compagnie Belgo-hongroise Scuba Club Collective a créé l’an dernier, dans le cadre du projet TransaC du réseau Méridians, « Images of Villages » avec le groupe Belamuhely autour des traditions villageoises européennes. Cette année, à Mulhouse, elle adapte ce projet à l’univers urbain avec près de seize jeunes danseurs issus de l’école SEADS, école expérimentale de danse de Salzbourg. Après un temps de travail et de répétition en Autriche, tous les membres européens de ce projet se retrouveront quelques jours précédant le festival afin de finaliser cette nouvelle chorégraphie urbaine. Chorégraphie : Zsuzsa Rózsavölgyi. Assistant : Tamás Bakó. Production : Scuba Club Collective, the Salzburg Experimental Academy of Dance (SEAD), Meridians, Festival Scènes de rue, MiramirO, ISTF, Drustvo Tara in Ptuj, the SIN Cultural Center in Budapest, Contemporary Dance School of Budapest. Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne.


Circo Pacheco Kaulen y Hnos (Chili)

Circo de A’Onde Carte blanche philharmonique Vendredi 27 & Samedi 28 ~ de 17h à 23h ➼ Jardin des senteurs Occupation poétique En continu Visite guidée et musicale par le Philharmonique d’occasion ~ 17h L’écrivain public ~ 18h & 21h Apéro-guinguette avec les Electriques Sonotones ~ 19h30 Lecture musicale ~ 22h30 Une nouvelle herbe va envahir le Jardin des senteurs… Chiendent, mauvaise herbe, plante verte ou médicinale, parasite ou luzerne, Sans Paradis Fixe va se poser et poser son regard tendre, acide, poétique et naïf sur cet espace bucolique… Le public est invité à déambuler et à se croiser au milieu des images photographiques argentiques des « aventures de Monsieur trompette et Madame tuba en tandem… », des sons et des musiques acoustiques des Electriques Sonotones, des correspondances à l’écriture manuscrite de l’écrivain public. Vous pouvez venir avec un livre, votre tricot, votre envie de flâner, pour écouter de la musique et découvrir la boutique à réaction spécialisée dans les livres, les disques et la cartes postales mais aussi échanger partager quelques verres et quelques moments conviviaux au comptoir de la buvette de circonstance…

Ce spectacle, créé en 2010, évoque un cirque intime, vu de l’intérieur. Dans cet univers simple et épuré, minutie et exactitude semblent être les règles tacites qui régissent la vie commune d’un artiste de cirque et d’un violoniste. Leurs échanges, leurs objets et leurs rituels, interrompus par sept éléphants mécaniques, nous entrainent dans un univers poétique, où le quotidien se trouve ré enchanté par le jeu. Le cirque « Pacheco Kaulen y Hnos » a été créé en 2009 à Santiago du Chili. Il rassemble des artistes qui partagent une même volonté de fusion entre le cirque, le théâtre et la musique ainsi qu’un fort désir d’aller au plus proche du public. Revivre l’itinérance première du cirque, grâce à des formats légers, avec peu de limitations techniques. En 2011, un projet d’échanges culturels et artistiques a eu lieu avec la compagnie française « Galapiat » à Santiago et Valparaiso au Chili. Suite à cette rencontre, le cirque « Pacheco Kaulen y Hnos » a été invité à venir présenter son spectacle en France, donnant naissance à cette première tournée européenne. Acrobatie / jonglage : Tomás Kaulen D. Musique / composition : Álvaro Pacheco B. Assistante à la mise en scène : Daniela Bolvarán Costumes : Mayra Olivares Scénographie : Luttgüe / Fabien Leduc. Production : Pacheco B. (Amérique du Sud) /Nolwenn Manac’h (Europe). Production : Association Galapiat Cirque. Soutiens : Taller El Litre, El Consejo de la Cultura y Las Artes (Chili) Compagnie La Machine, Le Château de Monthelon, Madame Suzie Productions (France).

Sans Paradis Fixe n’est pas à proprement parler une compagnie, ni un collectif. Ce sont des individus, qui s’associent au fil des idées, pour ouvrir plus loin la notion de musique ou de photographie... Le festival leur donne une carte blanche à la fois singulière et désuète dans le Jardin des senteurs. Sans Paradis Fixe prend le réel en matière première et l’humour en valeur ajoutée pour opérer une transformation du regard sur la réalité. Bienvenue en surface sensible…

Cie Rio / Chap’itre Cie

Promenades urbaines Vendredi 27 & Samedi 28 ~ 11h & 17h Dimanche 29 ~ 9h ➼ Rdv à l’arrière de la halle du Marché Visite insolite Durée : 2h30 Attention, jauge limitée ! Retrait des billets sur place une demi-heure avant chaque représentation Une création in-situ qui croise des textes incisifs sur l’espace de Georges Perec et une découverte poétique du quartier Briand à l’issue d’une résidence d’un mois de la compagnie Rio. Sous la direction d’un guide à la fois précis et décalé, le théâtre se déploie ici dans un décor sans cesse en mouvement, la ville. Avec des partenaires aussi inattendus que bienvenus: les gens, les habitants, les murs, les architectures, les chats, les chiens, la lumière, le temps qu’il fait, Thierry Vidal vous propose un instant suspendu, une approche différente et curieuse d’un quartier emblématique de la ville qui mêle théâtre, découverte et réflexion philosophique. Ecriture et conception : Association Rio, Jean Marie A. Sanchez. Jeu : Thierry Vidal. Projet financé dans le cadre du programme de rénovation urbaine par l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU), le Conseil général du Haut-Rhin et la Ville de Mulhouse.

© P. Fernandez

Avec : Lucie B., Camille Scheppet, Arthur Daygues, Marc Maffiolo, Guillaume Dupuis. Administration : Jessica Bir.

© Dom Poirier

Sans Paradis Fixe

Vendredi 27 ~ 18h Samedi 28 ~ 16h30 ➼ Place Lambert Cirque - À partir de 6 ans Durée : 50 min.

~6~


Cie FaSraSpaS (Maroc)

Cie Mine de rien (Suisse)

ChnOu WaKe(3)

Cendrillon mène le bal

Vendredi 27 ~ 18h30 ; Samedi 28 ~ 16h ➼ Cour des Maréchaux Nouveau cirque agité marocain Durée : 30 min. Asphalt piloten (Suisse)

Tape Riot Distorsion physique urbaine Déambulation improvisée - 3h. Vendredi 27 ~ de 13h à 16h ➼ Centre-ville Samedi 28 ~ de 10h à 13h ➼ Centre-ville Performance chorégraphique - 45min. Vendredi 27 ~ 23h ➼ Rdv Place de la République Samedi 28 ~ 21h ➼ Rdv Place de la République Du gaffeur affirmé, des mouvements opposés et une petite boite faisant un sacré barouf pour une direction, ou deux, une marche arrière ou une autre. Mobiles et éphémères, ces activateurs de ville décalent le regard, fendent l’espace et ravivent le quotidien. Rythmée, sauvage et absurde, Tape Riot est une émeute poétique qui propose, avec beaucoup d’humour, les chimères d’une utopie urbaine. Gardez la ligne, maintenez le rythme, retrouvez la forme ! Asphalt piloten est un collectif d’artistes débridés, venant de différents coins et milieux, artistiques et géographiques, dans un mélange de culture hyper européen. C’est une cellule artistique ouverte conçue comme un espace de création et de rencontres pluridisciplinaires s’inspirant les unes des autres. Dictatrice artistique : Anna Anderegg. Performeur graphique / Scotcheur : Hervé Thiot. Univers et création sonore : Marco Barotti. Production-Coordination Générale : Géraldine Tronca. Avec : Anna Anderegg, Hervé Thiot, Marco Barotti et Moni Wespi. Costumes : Antoniya Ivanova. Tape Riot est une création soutenue par la SACD / Auteurs d‘espace public, La Paperie (Centre National des Arts de la Rue Angers, FRANCE), le KJBi Bruxelles, BELGIQUE , de l’Atelline (Villeneuve les Maguelone, FRANCE), le pOlau -pôle des Arts Urbains (Tours, FRANCE) et avec le soutien du réseau IN SITU, réseau européen de création artistique en espace public, dans le cadre du projet META. Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne (DGEAC - programme Culture).

Du jonglage, de la manipulation d’objet, du beatbox, de la folie et un peu de colère douce, et des doutes pour affronter un monde imbu de ses certitudes. Contempler, s’impatienter, rire plutôt deux fois qu’une et trouver l’équilibre. Être ici et ailleurs, un peu désinvolte et absurde, faire naitre la poésie dans les objets. 30 minutes drôles ou graves, c’est au choix et au regard du spectateur. 30 minutes pour questionner la société marocaine en explorant les attitudes d’âmes errantes. Des voyageurs, des sans domiciles, des glaneurs, des vendeurs de tout et de rien. Un spectacle comme une traversée. Avec Snoopy.

Cie FaSraSpaS (Maroc)

Mikhala Vendredi 27 ~ 15h30 Samedi 28 ~ 19h30 ➼ Place de la Concorde Nouveau cirque agité marocain Durée : 20 min.

Vendredi 27 ~ 19h ➼ Place de la Concorde Samedi 28 ~ 15h ➼ Cour des Chaînes 18h ➼ Place de la Concorde Théâtre de rue « Princesse cinglée » Durée : 50 min. Prenez une serpillière, une poignée de confettis, une bonne formule magique, secouez le tout sur un air rock’n roll et savourez à pleines dents ce conte revisité avec brio. Après le succès de Blanche Neige en 2010, Joane Reymond revient à Scènes de rue avec sa dernière proposition et fait son bal. Cette comédienne-clown-musicienne farfelue révèle avec talent ce récit universel et l’emmène au pays du burlesque. Jeu : Joane Reymond. Mise en scène : Erik Desfosses. Ecriture et conception : Erik Desfosses - Joane Reymond. Complicité : Marinette Maignan. Costumes : Trina Lobo. Communication : Claire Félix. Avec le soutien de : Ville de Genève - République et canton de Genève - Organe genevois de répartition des bénéfices de la Loterie romande - Commune de Meyrin - Commune de Plan-les-Ouates Ville de Saint-Julien-en-Genevois - Services Industriels de Genève - Service culturel Migros Genève.

La jeune compagnie nous livre un duo sensible sur le thème des glaneurs marocains, de la récupération, et plus largement un regard sur le Maroc des grandes villes autour d’un agrès-charrette aussi inventif que désuet. Mât chinois, acrobatie, manipulation d’objets et portés rythment ce duo drôle et grinçant. Avec Amar et Snoopy.

FaSraSpaS est une jeune compagnie marocaine issue de la première promotion de Shems’y, Ecole Nationale des Arts du Cirque marocaine. La compagnie a grandi dans l’effervescence culturelle du Maroc des dix dernières années; aux cotés et avec la Compagnie Colokolo, du groupe Debathéatre, au sein de la friche artistique des abattoirs de Casablanca ou des festivals Awaln’Art à Marrakech, Karacena à Salé, L’Boulevard des jeunes talents à Casa, etc. Une génération artistique résolument engagée et inventive, à la croisée des disciplines et des idées. FaSraSpaS c’est de l’agitation à coup de jonglage, de manipulation d’objets, de mât chinois, d’acrobatie, de beatBox et de Breakdance, de chants et de danse, de fil de fer et de portés acrobatiques.

~7~


Plan et horaires

JEUDI

22h ➼ Les Lendemains | Les Pepones | 40’ | Place Franklin ➼ 19 22h ➼ Avec ou Sanka | L’affaire Sardines | 1h | Place Dreyfus ➼ 17

19h30 ➼ Cie Pas vu pas pris | Les Moldaves 1h | Parc Salvator ➼ 03

22h30 ➼ Sans paradis fixe | Lecture musicale Jardin des senteurs ➼ 16

22h ➼ Faites le mur | 1h26 | Parc Salvator ➼ 03

23h ➼ Asphalt piloten | Tape riot 45’ | Rdv Place de la République ➼ 04

VENDREDI

23h ➼ Le Nom du Titre | Le retour du grand renard blanc 1h20 | Square de la Bourse ➼ 05

9h ➼ La Folie Kilomètre | La Canopée 30’ | Rdv Théâtre de la Sinne ➼ 07

23h ➼ Smash théâtre | La terre nous est étroite 50’ | Parking Sainte-Claire ➼ 13

10h~22h ➼ Epistrophe | Around the clock En continu | Gare ➼ 06

23h30 ➼ Makadam Kanibal | Sélection naturelle 1h | Cour Rue des Rabbins ➼ 14

11h ➼ Cie Rio/Chap’ître cie | Promenades urbaines 2h30 | Rdv à l’arrière de la halle du marché ➼ 20

24h ➼ Cie tu t’attendais à quoi ? | Domino Bomba 1h | Square Steinbach ➼ 08

13h~16h ➼ Asphalt piloten | Tape riot | 3h | Centre-ville 14h ➼ La Folie Kilomètre | La Canopée 30’ | Rdv Théâtre de la Sinne ➼ 07

SAMEDI

15h30 ➼ FaSraSpaS | Mikhala 20’ | Place de la Concorde ➼ 12

9h ➼ La Folie Kilomètre | La Canopée 30’ | Rdv Théâtre de la Sinne ➼ 07

16h~20h ➼ Cie tu t’attendais à quoi ? La 4l infernale | En continu | Square Steinbach ➼ 08

10h~22h ➼ Epistrophe | Around the clock | En continu | Gare ➼ 06 10h~13h ➼ Asphalt piloten | Tape riot | 3h | Centre-ville

16h ➼ Scuba Club Collective | Town Traffic 30’ | Esplanade de la Gare ➼ 06

11h ➼ En rang d’oignons cie Les liaisons dangereuses (sur terrain multisports) 1h10 | Gymnase Montaigne ➼ 02

17h~23h ➼ Sans paradis fixe | Carte blanche philharmonique | En continu | Jardin des senteurs ➼ 16

11h ➼ Présentation de la Fai ar | Cour du lycée Montaigne ➼ 01

17h ➼ Sans paradis fixe | Visite des lieux par le philharmonique d’occasion | Jardin des senteurs ➼ 16

11h ➼ Cie Rio/Chap’ître cie | Promenades urbaines 2h30 | Rdv à l’arrière de la halle du marché ➼ 20

17h ➼ La Folie Kilomètre | La Canopée 30’ | Rdv Théâtre de la Sinne ➼ 07

14h ➼ La Folie Kilomètre | La Canopée 30’ | Rdv Théâtre de la Sinne ➼ 07

17h ➼ Cie Rio/Chap’ître cie | Promenades urbaines 2h30 | Rdv à l’arrière de la halle du marché ➼ 20

15h~19h ➼ Cie tu t’attendais à quoi ? | La 4l infernale En continu | Square Steinbach ➼ 08

17h ➼ Cirque Pardi | Carte blanche 30’ | Cour du lycée Montaigne ➼ 01

15h - 18h30 ➼ Georg Traber | Heinz Baut 3h30 | Place de la Réunion ➼ 09

18h ➼ Circo Pacheco Kaulen Y Hnos | Circo de A’onde 50’ | Place Lambert ➼ 10

15h ➼ Cie Mine de rien | Cendrillon | 50’ | Cour des chaînes ➼ 15

18h ➼ Sans paradis fixe | L’écrivain public Jardin des senteurs ➼ 16

15h ➼ Scuba Club Collective | Town Traffic 30’ | Esplanade de la Gare ➼ 06

18h ➼ La Chouing | Ainsi soit-il ! | 1h | Parc Salvator ➼ 03

15h30 ➼ Le Saint brass band du lard | Lard de la fanfare 20’ | Centre-ville

18h30 ➼ Les Grands Moyens | Gréve du crime 1h30 | Rdv Cour des Chaînes ➼ 15

16h ➼ Théâtre du Sursaut | Lorgnette dans Post-scriptum 40’ | Parc Salvator ➼ 03

18h30 ➼ FaSraSpaS | Chnou Wake(3) 30’ | Cour des Maréchaux ➼ 11

16h ➼ FaSraSpaS | Chnou Wake(3) | 30’ | Cour des Maréchaux ➼ 11

19h ➼ Cie Mine de rien | Cendrillon 50’ | Place de la Concorde ➼ 12

16h30 ➼ Circo Pacheco Kaulen Y Hnos | Circo de A’onde 50’ | Place Lambert ➼ 10

19h ➼ Tony Clifton circus | Christmas forever 1h | Rue Pierre & Marie Curie ➼ 18

16h30 ➼ Le Saint brass band du lard | Lard de la fanfare 20’ | Centre-ville

19h30 ➼ Sans paradis fixe | Les Electriques sonotones Jardin des senteurs ➼ 16

17h - 23h ➼ Sans paradis fixe | Carte blanche philharmonique Jardin des senteurs ➼ 16

20h ➼ La Folie Kilomètre | La Canopée 30’ | Rdv Théâtre de la Sinne ➼ 07

17h ➼ Sans paradis fixe | Visite des lieux par le philharmonique d’occasion | Jardin des senteurs ➼ 16

20h ➼ Cirque Pardi | Carte blanche 30’ | Cour du lycée Montaigne ➼ 01

17h ➼ La Folie Kilomètre | La Canopée 30’ | Rdv Théâtre de la Sinne ➼ 07

20h30 ➼ Scuba Club Collective | Falling 8 1h | Cour des Maréchaux ➼ 11

17h ➼ Cie Rio/Chap’ître cie | Promenades urbaines 2h30 | Rdv à l’arrière de la halle du marché ➼ 20

20h30 ➼ En rang d’oignons cie Les liaisons dangereuses (sur terrain multisports) 1h10 | Gymnase Montaigne ➼ 02

17h ➼ Les Lendemains | Les Pepones (extraits) 15’ | Place Franklin ➼ 19 17h ➼ Cirque pardi | Carte blanche 30’ | Cour du lycée Montaigne ➼ 01

21h ➼ Sans paradis fixe | L’écrivain public Jardin des senteurs ➼ 16

17h30 ➼ Le Saint brass band du lard | Lard de la fanfare 20’ | Centre-ville

21h30 ➼ Travaux publics | Woyzeck | 1h40 | DMC ➼ 21

17h30 ➼ La Chouing | Ainsi soit-il ! | 1h | Parc Salvator ➼ 03

~8~


'I ed Ru

Bonbonnière

Ru Théâ ed tre e la Av. S Clem inn enc e eau Rue Wilson

Tel l

ois

Av en ue

Ru e Ru ed es Ru R ab ed b es ins Tr ois R

21h30 ➼ Travaux publics | Woyzeck | 1h40 | DMC ➼ 21 22h ➼ Davasi | La diagonale des fous | 30’ | Place de la Réunion ➼ 09 22h30 ➼ Sans paradis fixe | Lecture musicale | Jardin des senteurs ➼ 16

24h ➼ Avec ou Sanka | L’affaire Sardines | 1h | Place Dreyfus ➼ 17

23h ➼ Les lendemains | Les Pepones | 40’ | Place Franklin ➼ 19 24h ➼ Cie tu t’attendais à quoi ? | Domino Bomba | 1h | Square Steinbach ➼ 08 24h ➼ Smash théâtre | La rue nous est étroite | 50’ | Parking Sainte-Claire ➼ 13

DIMANCHE 9h ➼ Cie Rio/Chap’ître cie | Promenades urbaines 2h30 | Rdv à l’arrière de la halle du marché ➼ 21 10h30 ➼ Cie Pernette | Les Miniatures | Parc Salvator ➼ 03

20h30 ➼ Tony Clifton circus | Christmas forever 1h | Rue Pierre & Marie Curie ➼ 18

11h30 ➼ Le Nom du Titre | La Foirce | 1h | Place de la Réunion ➼ 09

20h30 ➼ Scuba Club Collective | Falling 8 1h | Cour des Maréchaux ➼ 11

13h30 ➼ Cie Pernette | Les Miniatures | Parc Salvator ➼ 03

21h ➼ Sans paradis fixe | L’écrivain public Jardin des senteurs ➼ 16

14h30 ➼ OpUS | Le Musée de Kokologo | 1h | Parc Salvator ➼ 03

12h30 ➼ Apéro Pique nique à l’accordéon jazz | Parc Salvator ➼ 03 13h30 ➼ OpUS | Le Petit Repertoire | 45’ | Parc Salvator ➼ 03 15h30 ➼ OpUS | Le Petit Repertoire | 45’ | Parc Salvator ➼ 03 16h30 ➼ OpUS | Le Musée de Kokologo | 1h | Parc Salvator ➼ 03

~9~

rad

ir iro

uG

.d Av

ns

c ler

re Ga 06

Ge

u1

ec

ing tal

c Par

e br

ed Ru

r ato alv

eB ed Ru

âle

ub

es nn Bo

h Foc

Rue du Man ège

eS ed Ru du

em ov 7N

19h30 ➼ FaSraSpaS | Mikhala 20’ | Place de la Concorde ➼ 12

21h ➼ Asphalt piloten | Tape riot 45’ | Rdv Place de la République ➼ 04

Poin ca

05

23h ➼ Le Nom du Titre | Le retour du grand renard blanc 1h20 | Square de la Bourse ➼ 05

20h ➼ Théâtre du Sursaut | Lorgnette dans Post-scriptum | 40’ | Parc Salvator ➼ 03

eS Ru

Rue

Rue

19h30 ➼ Makadam Kanibal | Sélection naturelle 1h | Cour rue des Rabbins ➼ 14

20h ➼ Cirque pardi | Carte blanche 30’ | Cour du lycée Montaigne ➼ 01

03

es ed Ru

04

22h30 ➼ Les barbarins fourchus | La premiata orchestra di ballo 3h30 | Cour du lycée Montaigne ➼ 01

20h ➼ La Folie Kilomètre | La Canopée 30’ | Rdv Théâtre de la Sinne ➼ 07

i 01

e mm So

19h ➼ Les Grands Moyens | Gréve du crime 1h30 | Rdv Cour des Chaînes ➼ 15

19h30 ➼ Sans paradis fixe | Electriques sonotones Jardin des senteurs ➼ 16

gro

len

Sa

al réch Ma

M

18h30 ➼ Le Saint brass band du lard Lard de la fanfare | 20’ | Centre-ville

lL éra én

a

du Av.

du

18h30 ➼ En rang d’oignons cie Les liaisons dangereuses (sur terrain multisports) 1h10 | Gymnase Montaigne ➼ 02

el ed Ru

age auv

rte Po

18h ➼ Scuba Club Collective | Town Traffic 30’ | Esplanade de la Gare ➼ 06

e

ur te

09

uS

lt ve

18h ➼ Cie Mine de rien | Cendrillon 50’ | Place de la Concorde ➼ 12

de

u l'E

s Pa

10

ho f 11

ed Ru

se

Jardin des senteurs ➼ 16

is ou

We rk

rs i P la neu s la R ce de Tan ger l'Arsenal de u Rue é n g uni er ula on 12 eH Bo nb e Ru te ett i r u n e G e H e 13 Ru Ru d G. an u r Rue Alf G red Eng ed ire e ag a l l s s C Pour vos Pa te Ru in eJ 08 déplacements : Sa ac 07 qu inne es pensez au vélo ! e la S 14 Pr Rue d R e R iss ue Vélocité s’associe au ue n du La yo e festival en proposant Bo L n m n i ur ar de aS l g tin e un abonnement courte au Ru ue de e ce R en durée gratuit du 26 au em Cl 29 juillet. Por eim h s t ed illi uM eZ iro ed ir Ru 18h ➼ Sans paradis fixe | L’écrivain public Rue Jules Ehrmann in

en gu

rd va ule

z et eM ed Ru

eL Ru

oo

Rue d es

ar Colm

ins

cisca Fran

Bo

x au ch é r Ma es Rue d

17

nt

15

ouve du C

e rain

R nt ide és Pr

16

t

02

Rue

lsa ce

er

nn

ma

p ro

ue du Président Kennedy Aven

urie

'A

Lor

du rd leva

Ru ed

ob

hu Sc

allon

lins

rphe

ie C Mar

18

.R Av

er

du B

des O

ol lD nge E Rue

Rue

Rue

20

lfus

e et Pierr

21

Rue

19

l de ce a l P

ib aL

og er

Rue

nkl Fra

h ac

Av en ue R

du

in

tz Run

e Av. d

Rue

B ou

1 – Cour du lycée Montaigne 2 – Gymnase Montaigne 3 – Parc Salvator 4 – Rdv Place de la République 5 – Square de la Bourse 6 – Gare 7 – Rdv Théâtre de la Sinne 8 – Square Steinbach 9 – Place de la Réunion 10 – Place Lambert 11 – Cour des Maréchaux 12 – Place de la Concorde 13 – Parking Sainte-Claire 14 – Rue des Rabbins 15 – Cour des chaînes 16 – Jardin des senteurs 17 – Place Dreyfus 18 – Rue Pierre et Marie Curie 19 – Place Franklin 20 – R  dv à l'arrière de la halle du marché 21 – DMC (rue de Pfastatt)

llz

eZ Ru

er

st l'E de ma e l Ru d'A ai u Q


Cie Tu t’attendais à quoi ?

Cie Tu t’attendais à quoi ?

La 4l infernale Vendredi 27 ~ de 16h à 20h Samedi 28 ~ de 15h à 19h ➼ Square Steinbach Entresort dynamique pour promenade automobile mouvante Durée : En continu Attention, jauge limitée ! Venez assister à un voyage inoubliable et bouleversant de cinq minutes à bord d’un véhicule transformé en salle de cinéma. Vos capacités de conducteurs seront mis à l’épreuve, tenez bon la route ! Au milieu des vérins et des systèmes hydrauliques, à bord de cette authentique Renault 4 transformée en salle de projection pour 5 passagers spectateurs, la balade cinématographique interactive est remuante. Dans cet entresort forain mécanique, dynamique, artisanal et manuel, toutes les péripéties et les rencontres insolites seront possibles. Surtout si ce maudit véhicule n’en fait qu’à sa tête…

Vendredi 27 & Samedi 28 ~ minuit ➼ Square Steinbach Théâtre burlesque avec réaction en chaine à partir de 7 ans Durée : 1h. Trois types, ferrailleurs, philosophes et déterminés, travaillent sur la métaphysique explosive. Ils réalisent une méga réaction en chaîne tellement spéciale que c’est une avancée dans le progrès qui pourrait être récompensée par le prix Nobel de la paix. Il ne s’agit de rien de moins que l’arme de destruction massive de proximité. Elle est en effet sans risque pour le kamikaze et pour les gens qui l’entourent. Venez assister à l’invention du concept de kamikaze durable. A base de chute de liquide enflammé, de canon à gaz et autre météorite enflammée, les réactions se veulent tour à tour drôles, poétiques et impressionnantes et conduisent inexorablement vers le final qui explose en 15 secondes… sans faire de mal à une mouche. La compagnie Tu t’attendais à quoi ? est née en 2008 suite à une résidence à l’Usine Artistique Zo Prod à Poitiers. C’est là que s’est définie l’identité de la compagnie, attachée au désir de divertir et surprendre ses semblables. Après leur première création « La 4L infernale », la compagnie a envie de collaborations artistiques centrées sur la proximité et le partage du plaisir avec le public. Comédiens : Nicolas Puybarreau, Jacky Torzanioli, Charly Pin. Production : Séverine Rovel, Charly Pin. Cie TTAQ. Partenaire : l’usine artistique Zo Prod. Soutiens : Région Poitou-Charentes, CNAR de Niort.

© Marion Duru et David Monju

© Alexandra Pouzet

Domino Bomba, en route pour la paix

Le Théâtre du Sursaut (Belgique)

Lorgnette dans « Post-scriptum » Samedi 28 juillet ~ 16h & 20h ➼ Parc Salvator Burlesque et marionnettes Durée : 40 min. Pour décor, une palissade truffée de trouvailles. Pour scénario, un Petit Chaperon Rouge désarticulé. Et voilà Lorgnette qui jubile. Elle joue à s’étonner, à nous plonger dans son univers bricolé d’inventions, de babioles et de sauts d’humeur. Chaperon Rouge est capricieux et Mère-grand peu commode mais l’essentiel est le Loup. Lorgnette a tout investi pour nous l’offrir féroce à souhait. Un spectacle visuel, absurde et décalé. Le Théâtre du Sursaut s’attache au théâtre visuel. Le corps, l’engagement corporel, le geste et l’image sont les piliers de leurs explorations. Ils sont guidés, dans la création d’univers non réalistes, par le masque, la marionnette et le théâtre d’objet. A travers des situations et des langages visuels multiples, c’est toujours l’être humain qui les interpelle ; ses besoins, ses humeurs, sa maladresse, ses élans, ses failles… Un humour absurde, décalé, poétique, teinté d’excès et de cruauté colore leurs créations.

© Sylvain Biget

Machinerie et effets spéciaux : Charly Pin, Michel Pearson, Alain Kopalk, Christian Baret / comédiens : Guilhem Bec, Jacky Torzanioli, Christophe Bricheteau / vidéo : Olivier Naudin / son : Didier Bedat. Production : Compagnie Tu t’attendais à quoi ? - Séverine Rovel, Charly Pin

De et par : Hélène Pirenne. Aide à la mise en scène : Beatriz Ortez, Julien Pinaud, Sophie Bonhôte. Scénographie : Hélène Pirenne. Construction du décor : Pascal Bragard.

~ 10 ~


© Joël Verhoustraeten

Le Nom du titre

Fred Tousch & cie présentent : Jean-Pierre Camalessus et les Arapahoes dans le retour du grand renard blanc Vendredi 27, Samedi 28 ~ 23h ➼ Square de la Bourse Conte rock médicinal Durée : 1h20 Jean-Pierre Camalessus dit « jeumpier », est un homme fort en bouche, comme les fromages de sa région, le Grévaudan. Ancien bucheron et arrière petit-fils de rebouteux, il s’est reconverti dans le «Rock’Eneurolle» avec son groupe, Les Arapahoes, de véritables indiens au regard fier. Ensemble, ils abordent sans concession des sujets brûlants comme « l’identité régionale », « le diable », « les poneys », « l’autoroute »… Derrière leur musique, se cache une conscience de la beauté et de la fragilité du monde. En effet, les Arapahoes comparent celui-ci à un Grand Renard Blanc de plus de 6 mètres de haut… malheureusement blessé. Tels des « médecine-men », ils vont le faire apparaître pour tenter de le soigner grâce à tout un attirail d’artifices, de rituels magiques et du public, faisant ainsi de ce concert une joyeuse célébration de la vie. La compagnie Le Nom du titre a été fondée par Fred Tousch. Poète, clown, philosophe de l’absurde, ce dernier fait ses débuts sur les scènes de rock alternatif. C’est avec son comparse Pierre-Claude Artus en 1996 qu’il débute une carrière en chanson : Fred & Pierre-Claude, chanteurs sincères, mis en scène par Servane Deschamps. Inoubliables, kitchs, désopilants, ils auront environ 500 fois l’occasion de s’exprimer dans les festivals de rue, de musique ou de théâtre. S’ensuit deux créations de solistes « Oui je suis poète » en 1998 ou « la véritable histoire du fils du pintadier » en 2002 mis en scène par Philippe Nicolle (26 000 couverts). Direction artistique : Fred Tousch. Avec François Boutibou, Sophie Deck, Hélène Larrouy, Laurent Mollat, Sébastien Quéméneur et Fred Tousch. Metteur en scène : Gwen Aduh. Yeux extérieurs : Valérie Véril et Arnaud Vidal. Lumières : Nicolas Gilli, Christophe Mora. Son : Francis Lopez. Conseiller son : Dominique Forestier. Plasticienne : Sophie Deck. Costumes : Myriam Chaboche. Scénographie, accessoires et direction technique : Sophie Deck, Myriam Chaboche et Christophe Mora. Conception tipis : Olivier Chapuis. Conseillers effets spéciaux : Paulo, Marc Miralès (Plasticiens volants), Les Vernisseurs. Photos : Joel Verhoustraeten & Cécile et Daniel Raoulas. Partenaire vidéo : Nokill. Avec le soutien du Ministère de la Culture (DRAC Midi-Pyrénées et DGCA), la Région Midi-Pyrénées de la Ville de Graulhet (81) et de la SPEDIDAM. Co-productions/résidences : L’Atelier 231, Centre National des Arts de la Rue à Sotteville-lèsRouen », Domaine départemental de la Roche Jagu, le Fourneau, Centre National des Arts de la Rue , l’association Furies à Chalons en Champagne et Les Ateliers Frappaz à Villeurbanne. Résidences : L’USINE, lieu conventionné dédié aux Arts de la rue, Culture Commune, Scène Nationale du Bassin Minier du Pas-de-Calais, la Maison Folie Wazemmes de Lille, le Parapluie à Aurillac.

Les Grands Moyens

Grève du crime Vendredi 27 ~ 18h30, Samedi 28 ~ 19h ➼ Rdv Cour des Chaînes Farce ubuesque déambulatoire À partir de 8 ans Durée : 1h30 Cette farce met en rue une société qui s’effondre à la suite d’une grève générale des délinquants et des criminels. A une brève période d’allégresse succèdent rapidement de nombreux dérèglements. L’absence de crime crée en effet une panne policière et judiciaire, médiatique et politique. Pour cette pièce itinérante, les six comédiens jouent une vingtaine de protagonistes et investissent les spectateurs de rôles. Employant autant l’absurde que la logique, les Grands Moyens tentent de questionner les rapports d’une société à sa criminalité, et réciproquement. Les comédiens se demandent avec une généreuse mauvaise foi : “Et si les gentils avaient besoin des méchants pour prouver qu’ils sont gentils ?” La compagnie Les Grands Moyens naît en 2009 à Rennes, conduite par l’artiste pluridisciplinaire Bouèb. La démarche initiale de la troupe : l’intention modeste et ambitieuse d’être utile aux grandes fins. C’est en effet la nécessité d’une transformation sociale qui donne le cap aux défis que les Grands Moyens tentent de relever. Par le biais du théâtre de rue, la troupe bretonne s’inscrit dans une démarche d’activiste. Bouèb, son initiateur, agit en solo sur l’espace public depuis 2002 ; et dans de nombreuses compagnies «Arts de la Rue» depuis 1996 (L’âge de la Tortue, Vent d’Étoiles ou Tango Sumo). De 2007 à 2009, il approfondit sa parole artistique auprès de la FAIAR (Formation Avancée et Itinérante des Arts de la Rue à Marseille). Direction artistique : Bouèb. Scénario et dialogues : Vincent Delmas. Bras gauche et comédienne : Jennifer Leporcher. Avec : Maud Jégard, Jacky, André Layus, Jacques Lesire, Dominique Potard. Régisseur technique : Thomas Khomiakoff. Costumière : Charlotte Gillard. Soutiens : L’Atelline, Le Lieu Noir, La Paperie, Le Fourneau, Usines Boinot/Le Moulin du Roc, Les Ateliers du Vent, Harri Xuri, Notre Dame de Mont, La Ville de Rennes.

Georg Traber (Suisse)

Heinz Baut Samedi 28 ~ de 15h à 18h30 ➼ Place de la Réunion Performance Durée : 3h30 Un sac déposé par terre, une corde de lin, un agencement de 47 perches de frêne de 3 mètres de long. Un trépied, formé de trois perches se dresse. Heinz y grimpe et reste accroupi là, un temps. Puis il ramasse une perche de frêne, saisit le bout de la corde de lin et fixe la perche , telle une branche pointant vers le haut. Puis il attrape une deuxième perche… En nouant progressivement chaque perche avec une autre, Heinz bâtit une tour qui monte vers le ciel. Avec agilité et fluidité, il se déplace dans le labyrinthe des perches, grimpant infatigablement ici et là. Trois fois, Heinz interrompt son travail pour manger une pomme. La troisième fois tout au sommet de la tour achevée. Le jour où Heinz bâtira une tour vraiment parfaite, il la quittera par le haut. En attendant ce jour, il démonte la tour, détachant patiemment une perche après l’autre. Au bout de quelques heures, Heinz pose enfin le pied au sol et s’éloigne... Georg Traber est un artiste suisse complet, à la fois acrobate, équilibriste, danseur, comédien et poète... Constructeur de tour éphémère, Georg Traber émerveille par sa grâce aérienne et son agilité. Chez lui, aucune hésitation, aucune oscillation : rien d’autre que des perspectives. Le corps redevient léger, souple, prend son essor, prestement. Il s’envole, dessine au moyen de perches fines un échafaudage vers le ciel. Nous le suivons - haleine coupée. Georg Traber émeut, devient danse, fracture le cadre. Avec lui nous voyageons. Pour aller où ?

~ 11 ~


© Thierry Seni

Makadam Kanibal

Sélection naturelle

Avec ou Sanka

L’affaire Sardines Vendredi 27 ~ 22h, Samedi 28 ~ Minuit ➼ Place Dreyfus Fausse conférence Durée : 1h. Et si « Les Sardines » était une ville chargée d’histoire et Cook un capitaine de gendarmerie corse ? Le protagoniste de l’affaire prône une justice plus scientifique. À grand renfort de boîtes à sardines et de diapositives, il refait le monde en tout juste 42 minutes chrono.  Des sous-marins russes, des princesses qui ne sont pas de Monaco, des preuves par neuf où l’on coupe les cheveux en quatre... Cette ultime conférence dit tout pour que tout soit dit et pour que vous n’ayez plus rien à dire. Un must (!), un classique des arts de la rue. Une fausse conférence menée comme une enquête surréaliste. Avec ou Sanka est la compagnie de «théâtre de rue d’intérieur» d’Erick Sanka, metteur en scène et comédien, auteur de spectacles comme l’Affaire Sardines, Liberté Egalité Fraternité, Titanic version courte mais également chanteur avec l’album Gratuit pour une fille.

Dans un monde en huis clos, une famille cruelle rythme ses relations complexes par des farces d’enfants terribles, sous le regard fatigué de leur vieille mère presque morte. Ils vous font découvrir leur façon curieuse d’exprimer leur amour haineux. A travers des techniques distordues de fakirs, de cirque, et par leurs étrangetés corporelles, ils vous embarquent dans leur univers où ce qui peut vous paraît étrange est leur quotidien… Observez cette tranche de vie d’une famille atypique, dont notre société a oublié jusqu’à l’existence. Makadam Kanibal est une troupe de cirque de rue issue du milieu de l’art alternatif, d’une culture underground. Née en 2004 avec la volonté de créer des spectacles de rue mêlant technique de fakirs et de clowns, ils reviennent à Mulhouse avec leur dernière création. C’est cette fois, un trio que nous allons découvrir : dans un monde secret, avec ses propres règles et pratiques, deux garçons, une fille et une marionnette d’une autre génération nous jettent au visage la misère que notre société repousse toujours plus loin de ses centres-villes. Equipe artistique : Elodie Meissonnier, Jean-Alexandre Ducq, Marc le Bars. Scénographie : Alexis Christaen. Technique : Marc le Bars. Coproductions et résidences : Bonlieu - Scène Nationale d’Annecy, L’Atelier 231 - CNAR de Sotteville-lès-Rouen, L’Abattoir - CNAR de Chalon-sur-Saone, Le Parapluie -CNAR d’Aurillac, Le Hangar - Amiens. Résidences : CIRCA - Auch, La Maison Folie de Lille Moulins, Animakt - Saulx-les-Chartreux, Nil Admirari - St Ouen l’Aumone, La Condition Publique - Roubaix, La Gare à Coulisse - Eurre, GIte de la Colombe - Aurel. Avec le soutien financier de : Ministère de la culture et de la communication - DMDTS , Région Rhône Alpes, Festival des Vendanges - Suresnes. Et le soutien du Théâtre Jean Vilar à Bourgoin-Jallieu.

© Sileks

Vendredi 27 ~ 23h30, Samedi 28 ~ 19h30 ➼ Cour rue des Rabbins Théâtre de rue Le spectacle peut heurter la sensibilité, il est déconseillé aux moins de 12 ans. Durée : 45 min.

Smash Théâtre

La terre nous est étroite Vendredi 27 ~ 23h, Samedi 28 ~ Minuit ➼ Parking Sainte-Claire Théâtre de rue - À partir de 10 ans Durée : 50 min. Sur un carré de terre, deux femmes sortent de tonneaux. A l’aide d’objets tombés du ciel, comme une aide minimale et providentielle, elles vont tenter d’occuper ce nouveau territoire. Elles ne se connaissent pas, elles sont hébétées, boueuses, perdues. La parole leur vient progressivement pour raconter leur fuite, leur exil. Elles ont vécu la guerre et tentent de se souvenir, de témoigner. « La Terre nous est Etroite » est une tentative de théâtre contre l’oubli et l’indifférence dans une époque obscure, en prise aux regains de nationalisme. Un rappel des morts aux vivants où les témoignages d’expériences individuelles nourrissent et construisent la mémoire collective, où la fragilité humaine s’oppose à la violence du monde. Le festival Scènes de rue accompagne à nouveau cette jeune compagnie qui aborde avec force et engagement des sujets graves et saisissants dans l’espace public. Ainsi leurs propositions ne sont jamais anodines. Et cette année encore, elle va chercher à donner souffle et matière à l’écriture littéraire en travaillant autour des textes de Mateï Visniec, Mahmoud Darwish et de Maria Soudaîeva. Issus d’univers pluriels allant du théâtre aux arts plastiques en passant par la musique et la vidéo, les artistes de la compagnie nous offrent une proposition singulière où les acteurs, les objets et les marionnettes sont au service d’un propos délibérément fort : le combat contre la mort, l’oubli, la torture, l’acceptation progressive de situations inhumaines...

De et avec Erick Sanka. Direction d’acteur : Philippe Chasseloup. Régie technique 2012 : Quentin Russon. Contact Régie : Jonathn Ranger.

© Alexis Nys

Mise en scène : Emily Barbelin. Avec : Coline Fouquet, Lila janvier. Musiciens : Alexandre Verbiese, Benjamin Porcedda. Coproduction : Productions Bis. Résidences : Animakt (Saulx les Chartreux), LaruralCentre Culturel de Créon (33), Theatre Kolyada (Ekaterinburg - Russie).

~ 12 ~


Tony Clifton Circus (Italie)

La Chouing

Christmas Forever

Ainsi Soit-il !

Le Père Noël est un saint. Il est vieux. Il est semblable à Dieu. C’est un super-héros. C’est une publicité. C’est le symbole absolu de notre tendance à la consommation immodérée. Mais c’est aussi un rêve d’enfance préemballé, déprimant car vulgairement exploité. Chaque enfant, lorsqu’il découvre que le Père Noël n’existe pas, comprend qu’il est en train de grandir, et qu’alors les choses ne sont plus aussi belles et magiques qu’auparavant. C’est une des premières déceptions de la vie, l’un des premiers mythes à s’écrouler, la fin de la poésie, la mort de la fable... Mais, dans tout ça, le Père Noël, comment se sent-il ? Qu’est-ce qu’il pense vraiment de sa mission? Est-ce qu’il croit en lui-même? Que fait le Père Noël quand ce n’est pas Noël? Est-ce qu’il déprime? Est-ce qu’il est heureux de ne pas travailler et coule des jours heureux sur une plage caribéenne? Voilà la nouvelle création délirante et totalement irrévérencieuse de Tony Clifton Circus qui décide de s’attaquer au mythe du Père Noël. Ces clowns aussi extrêmes qu’italiens reviennent à Mulhouse pour nous présenter leur dernière épopée. Ainsi ils continuent d’explorer l’étrangeté et l’anomalie dans leurs spectacles où ils se plaisent à mélanger et confondre la plus élémentaire folie à l’élégance de la poésie. Et avant cela, peut être aussi, une certaine jouissance à l’idée de se confronter à un public qui ne s’imagine pas une seconde ce qui est en train de se préparer, ce qui va se passer, mais qui certainement ne l’oubliera pas de sitôt ! Résidences et coproductions : ZTLpro (Italie), oliera Arti Vive Festival, Modène (Italie), Armunia - Festival Costa degli Etruschi (Italie), Lieux Publics, Marseille (France), Les Ateliers Frappaz, Villeurbanne (France), Le Fourneau, Brest (France). Résidences: Animakt, Saulxles-Chartreux (France), Le Lieu Noir, Sète (France).

Trois frères exhibent la silhouette géante de leur père sur la place publique. Le Papa, KIKI, clown à femmes, est mort d’un arrêt cardiaque. Problème de cœur… avec ses maîtresses, comme avec sa progéniture d’ailleurs… Du haut de ses 4 m., il assiste à l’hommage grotesque et sincère de ses enfants, sous la forme d’un spectacle mortuaire. Ce sont trois clowns, pas drôles, vêtus de noir jusqu’au bout du nez. L’un est migraineux, triste et méchant, c’était le préféré; l’autre, collectionne des enregistrements sur k7 des bouts de leur vie ; le plus vieux veut faire croire qu’il saura remplacer le père. Ensemble, ils vont essayer d’exorciser une relation père-fils conflictuelle.

© Cécile & Daniel Raoulas

Vendredi 27 ~ 19h, Samedi 28 ~ 20h30 ➼ Rue Pierre et Marie Curie Clowns déjantés - À partir de 6 ans Durée : 1h.

Vendredi 27 ~ 18h, Samedi 28 ~ 17h30 ➼ Parc Salvator Théâtre de rue tragico-burlesque À partir de 8 ans Durée : 1h.

prédilection ; l’enfance, la solitude, la misère sexuelle et la mort. C’est ainsi que, toujours sur un fil, leur écriture oscille entre tragédie, comédie, trash et poésie.

Avec ce spectacle, et à la suite de «Cendres» que le festival a accueilli en 2009, La Chouing continue de parler de la survie de la fratrie face à la mort d’un parent et de l’hommage libérateur qui en découle. En essayant de raconter sur un ton absurde et décalé, des histoires d’hommes défaits, reclus qui tentent de survivre avec leurs vieux démons La Chouing aborde des thèmes de

Écriture, mise en scène : Alain Bourderon. Co mise en scène: Juliette Marre. Regard extérieur : Pierre Pilatte, Patrice Jouffroy. Avec : Alain Bourderon, Lucas Costas, Julien Lett. Résidences et coproductions : L’Atelier 231 (Sotteville-lès-Rouen), L’Atelline (Villeneuve les Maguelones), L’Abattoir (Chalon sur Saône), La Paperie (Angers), Le Boulon (Vieux-Condé), Le Lieu Noir (Sète), la Vache qui rue (Moirans en Montagne). Avec le soutien de : Ministère de la Culture - DGCA, Région Languedoc Roussillon, Conseil Général du Gard.

Epistrophe

parlante temporaire avec la participation de près d’une centaine de mulhousiens et mulhousiennes qui ont prêté leur voix. Ainsi l’heure annoncée est exacte mais déclamée de manière aléatoire par un habitant qui y associe un message personnel, reflet de son identité. Ce n’est rien de plus qu’une tentative amusante de transmettre une information, de s’approprier sa ville.

Around the clock Vendredi 27 & Samedi 28 ~ de 10h à 22h ➼ Gare Installation sonore Durée : En continu T’as une minute ? Aujourd’hui, l’horloge publique n’a plus le même rôle au sein de la société : ayant autrefois une utilité directe, elle n’est plus maintenant qu’un simple décor, un repère affirmant l’identité d’un lieu, comme les gares ou les écoles. De nos jours, le besoin de conserver les horloges publiques relève donc plus du souci de donner des références visuelles et sonores urbaines pour tous, de constituer une sorte de repère patrimonial. C’est dans ce contexte que l’association Epistrophe a créé une horloge publique

~ 13 ~


Les Barbarins fourchus

Cirque Pardi

Carte Blanche Vendredi 27 & Samedi 28 ~ 17h & 20h ➼ Cour du Lycée Montaigne Cirque Durée : 30 min. Les artistes du Cirque Pardi sont généreux, ils aiment les rencontres et vous souhaitent donc la bienvenue !Dans ce vrai moment de cirque, tout aussi frais que hardi, de nombreuses disciplines seront exploitées : Trapèze ballant duo, Main à Main, Equilibre sur les mains, Trampoline, Voltige en tous genre … de quoi explorer « l’Art du Risque et du Danger » ! Le cirque Pardi est un collectif tout frais. C’est une bande d’artistes venant d’horizons différents qui sont prêts à tout. Avec certitude, à son rythme, le cirque Pardi avance vers la création d’un spectacle sous chapiteau en 2013. C’est donc en avant-première à Mulhouse qu’une partie de cette équipée farouche va nous présenter un avant-goût de leur univers. Dans une ambiance méticuleusement conçue pour qu’on puisse s’abandonner aux émotions, ces circassiens, comédiens, musiciens viennent jouer chez nous, pour vous… Avec : Maël Tortel, Elske Van Gelder, Pierre Maurice Nouvel, Pierre Le Gouallec, Anhalou Serre, Chiara Bagni, Natalia Galkina, Ruth Steinthal, Nicolas Quetelard, Thierry De Chaunac, Loïc Praud, Nathalie Hauwelle, Garlic Humeau, Lola Kirchner, Laure Roman.

Samedi 28 ~ 22h30 ➼ Cour du Lycée Montaigne Bal Durée : 3h30 avec entracte

©G. Thiriet

La premiata orchestra di ballo

Le saint brass band du lard Près de trois heures de musique et de danse : voilà ce que nous propose l’orchestre de bal des Barbarins fourchus : de la polka à la valse, de la mazurka au rock’n roll, du slow au ragga, de la bossa au disco russe... Ici, les différents protagonistes ne sont pas seulement musiciens ou chanteurs, mais également acteurs, personnages issus d’une époque improbable, possédant tous une histoire particulière. Loin du «baluche» traditionnel, les Barbarins fourchus nous emmènent dans leur univers pour un moment humain fort, particulièrement drôle, au croisement de la danse, de la musique et du spectacle. Vous pourrez lors de cette soirée apprendre le tango, participer au concours de danse, découvrir de nouvelles danses inconnues à ce jour ou bien simplement rencontrer la femme ou l’homme de votre vie lors d’un slow torride ou d’un rock’n roll endiablé. L’orchestre de bal des Barbarins fourchus, soit une douzaine d’artistes, chanteurs, musiciens, comédiens, revisite, dans une démesure fellinienne, l’univers des fêtes populaires. Sur un répertoire alternant reprises réarrangées et compositions personnelles, ce spectacle réunit les générations autour d’un concentré de la musique et de la danse festives du siècle dernier : valse, tango, cha-cha-cha, rock’n’roll, funk, disco...

~ 14 ~

Lard de la fanfare Samedi 28 juillet 15h30, 16h30, 17h30, 18h30 ➼ Centre ville Fanfare Durée : 20 min. Le saint brass band du lard ou « lard de la fanfare » est un authentique brass band distillant le véritable son jazz funk des marching bands de la new orleans en y ajoutant une touche d’originalité et de modernité. Des compositions originales mais aussi des standards de jazz (Maceo Parker, Horace Silver, John Scofield) sont au répertoire de cette fanfare aux influences multiples. Leur musique est une véritable invitation à la fête faisant part belle à l’improvisation dans une mise en scène avec costumes et sketchs humoristiques dans la thématique des années 30. Formation en provenance de l’est de la France, le saint brass band du lard est né en 2007. Composé de 6 musiciens, cette fanfare propose un répertoire original et festif d’inspiration jazz/funk qui a déjà fait fureur depuis plusieurs années dans toute la Lorraine.


Un dimanche particulier, c’est un dimanche pour ne pas s’arrêter comme ça, pour se retrouver une dernière fois avant la prochaine fois… Que ce soit pour une promenade matinale au cœur d’un quartier emblématique, pour des merveilles chorégraphiques, pour la découverte de la foirce qui est en chacun de nous ou bien pour les visites toujours décalées du Conservatoire des Curiosités, le plaisir est au rendez-vous. Et comme nous n’imaginons pas notre dimanche sans partager un verre ou bien s’allonger sur l’herbe pour un pique-nique, nous avons prévu un coup d’accordéon pour l’accompagner. N’oubliez pas votre panier pique-nique et votre curiosité, on vous attend…

Compagnie O.p.U.S

Le Petit Répertoire Dimanche 29 ~ 13h30 & 15h30 ➼ Parc Salvator Visite commentée d’une collection d’objets issus du patrimoine inventif amateur Durée : 45 min. Attention, jauge limitée ! Retrait des billets sur place une demi-heure avant chaque représentation !

© P. Girot

Dimanche, une journée particulière…

Le nom du Titre

La Foirce Dimanche 29 ~ 11h30 ➼ Place de la Réunion Performance bonimentesque Durée : 1h.

Mise en scène : Pascal Rome. Avec Jacques Bourdeaux et Gabriel Passajou. Objets : Office des Phabricants d’Univers Singuliers.

Compagnie O.p.U.S

Nathalie Pernette / Association NA

Les Miniatures Dimanche 29 ~ 10h30 & 13h30 ➼ Parc Salvator Duo de danseurs contemporains

©Boris Maslard

La Rose ~ 5 min. – L’Apparition ~ 7 min. L’Insomnie ~ 12 min. Les Oignons ~ 20 min.

Ludovic Bulcourt Dimanche 29 ~ 12h30 ➼ Parc Salvator Accordéoniste jazz Ludovic Bulcourt est un virtuose de l’accordéon pour lequel la magie du jazz s'est opérée rapidement par le biais du Tango. En composant des musiques pour plusieurs spectacles de cirque, il a fait naître un nouveau style, le «tsiga-jazz», une musique venue des peuples voyageurs...

Cette pièce de la compagnie Pernette a la propriété des fameuses poupées russes. “Les Miniatures”, 4 courtes pièces dansées de cinq à vingt minutes, se déroulent sous la forme d’un parcours alternant déambulations et stations. La Rose, danse d’offrande pour une rue piétonne ; L’Apparition, fascination dansée pour terre glaise et quatre mains ; L’Insomnie, célébration du tactile et Les Oignons, partition pour deux corps et dix couches de vêtements, forment ce voyage chorégraphique interprété par deux créatures androgynes, cagoulées, telles des ombres noires éphémères... La compagnie Pernette fondée en septembre 2001, sous la direction artistique de Nathalie Pernette, a trouvé sa place dans le paysage chorégraphique national et international. Nathalie Pernette désire que la danse puisse être vue et défendue dans des lieux de natures multiples, ses spectacles sont présentés à la fois sur des grands plateaux nationaux, dans des festivals et dans des lieux urbains ou ruraux, en extérieur comme en intérieur. Son objectif : diffuser le désir de la danse. Chorégraphie : Nathalie Pernette assistée de Regina Meier. Interprétation : Lucien Brabec, Lise Guerrero. Maître de cérémonie, conteur... : Franck Gervais. Création musicale : Franck Gervais. Création costumes : Nadia Genez. Co-production : Compagnie Pernette/Association NA, Château Rouge à Annemasse, Les Pronomade(s) en Haute-Garonne/CNAR Encausse-les-Thermes, L'Abattoir/CNAR Chalon-sur-Saône, Le Moulin Fondu/CNAR Noisyle-Sec, Le Citron Jaune/CNAR Port Saint Louis.

~ 15 ~

Le musée Bombana de Kokologo Dimanche 29 ~ 14h30 & 16h30 ➼ Parc Salvator Musée fictif des arts singuliers Durée : 60 min. Attention, jauge limitée ! Retrait des billets sur place une demi heure avant chaque représentation !

© Pascal Rome

Avec Fred Tousch, François Boutibou et Cédric Cambon.

© Bastien Laurent

Quel exploit que celui annoncé par Jean-Claude Fisher : accompagné de Slide Bwain à la musique et Bashmati aux artifices, et contre un peu d’argent, il nous promet de déplacer le Temple Saint-Etienne, édifice central et emblématique de notre ville ! Il le fera pivoter d’un quart de tour vers la gauche puis d’un quart de tour vers la droite et le reposera… si cela ne marche pas… il vous remboursera. Que la foirce soit avec luirce ! C’est un véritable tour de foirce que Fred Tousch nous propose en parallèle du Retour du Grand Renard Blanc ! Retrouvez une autre facette de cette compagnie imprévisible et terriblement attachante……

Pourquoi faire comme tout le monde lorsqu’on peut faire autrement ? Le Petit Répertoire est une modeste exposition commentée rassemblant des bricolages à utilité variable légués par des retraités issus de "l’école Système D" : table à repasser les bas de pyjamas, machine à déferrer les chats, appareil à améliorer le vin… Comme quoi la nécessité d’inventer peut parfois ouvrir des voies insoupçonnables…

Le musée Bombana de Kokologo nous vient du Burkina Faso, pays des hommes intègres. Son conservateur attitré, Mr Bakary, vous présentera avec enthousiasme et conviction une collection de curiosités et d'inventions africaines à utilité variable, dignes de figurer au sommaire du catalogue des objets introuvables... Interprétation : Athanase Kabré. Ecriture, scénographie et mise en scène : Pascal Rome. Décor : Luis Maestro, Boa Passajou. Peintures : Semou Konaté. Objets : Romain Ilboudo, Athanase Kabré, Gabriel Passajou, Evariste Nabolé, Agnès Pelletier, Pascal Rome. Le musée Bombana de Kokologo est un spectacle réalisé par Opus et La Compagnie du Fil (Burkina Faso). Avec le soutien du CCF de Ouagadougou, de la Ville de Dijon et de Cultures France. OPUS est une compagnie conventionnée le Ministère de la Culture – DRAC Poitou-Charentes, soutenue par la Région Poitou-Charentes.

C’est avec un grand plaisir que nous retrouvons, après leur fameuse Quermesse de Menetreux, deux pièces répertoire du Conservatoire des curiosités de la compagnie OpUS. Compagnie de théâtre avec des gens qui ne font pas que du théâtre… Compagnie de phabricants qui phabriquent du théâtre pas pareil !


Le festival pratique

Le centre du festival

© T.Renaud

Vendredi 27 ~ de 16h à 2h Samedi 28 ~ de 12h à 2h ➼ Cour du Lycée Montaigne Cette année, la cour du Lycée Montaigne sera le centre du festival, son cœur battant et festif, ce sera le lieu du bistrot ouvert à tous, le coin des jeux et des petits, le lieu des rencontres et des causeries, celui de la pêche aux infos et même de la pêche aux canards, ce sera la cour des miracles et des audaces, la place des rires et des clins d’œil, le fameux parquet de bal et la piste de cirque, la scénographie toute naturelle et drôlement boisée, les bonnes choses à boire d’ici ou d’ailleurs, les petites choses à déguster d’ici et du coin… bref, de beaux moments complices en perspective… Et cette année, ce bar en plein air sera confié, habité, décoré et tenu de main de saltimbanque par le Cirque Pardi et ses complices !

Point info et accueil du public

Action développement durable

Deux points d’informations sont à votre service, place de la Réunion et cour du Lycée Montaigne. Vous y trouverez le programme du festival et pourrez y poser toutes vos questions. De plus, sur les sites de chaque spectacle, notre équipe Accueil Public est présente pour vous accueillir et vous placer afin que vous puissiez profiter au mieux des spectacles.

Pour limiter son impact sur l’environnement, le festival Scènes de rue s’engage sur des solutions éco-responsables : des gobelets consignés et réutilisables au bar du festival, la mise en place du tri sélectif, l’encouragement à l’utilisation des transports en commun et au covoiturage.

Renseignements : Tél. 03 69 77 77 50 www.scenesderue.mulhouse.fr

Sites de covoiturage

FAI AR - Formation Avancée et Itinérante des Arts de la Rue

Réunion d’information et d’échange en présence d’anciens Apprentis, de membres du Conseil de Suivi Pédagogique et de l’équipe de la FAI AR.

Appel à candidature 5e promotion de la formation supérieure Samedi 28 ~ 11h ~ Bar du festival ➼ Cour du Lycée Montaigne

Depuis 10 ans, la FAI AR, unique centre de formation dédié à la création artistique en espace public, participe au niveau européen à une réflexion sur la formation et la transmission dans les Arts de la Rue. Implantée à la Cité des Arts de la Rue à Marseille, elle développe à travers une formation longue une pédagogie inédite basée sur l’itinérance et l’immersion auprès de professionnels reconnus. Depuis sa création en 2005, 4 promotions ont suivi le cursus de la formation supérieure. Une convention est en cours avec Aix-Marseille Université qui permettra aux « Apprentis » de la FAI AR d’obtenir un Master professionnel. Plus d’infos sur www.faiar.org

Tickengo.fr / 123envoiture.com / Covoiturage.fr

Vélocité s’associe au festival en proposant un abonnement courte durée gratuit du 26 au 29 juillet ! Tous les sites du festival sont situés à proximité d’une station de vélocité. Plus d’infos sur velocité.fr

Parkings à vélo surveillés Cour du Lycée Montaigne & Place Lambert : Vendredi 27 & Samedi 28 de 14h à 2h Parc Salvator : Dimanche 29 de 12h à 18h

Licence n°3-1020057 • Visuel : Lili Aysan / Dom Poirier Conception : médiapop + starHlight • Plan : Adeline Abegg Impression : PubliVal Conseils Imprimé sur papier recyclé Ne pas jeter sur la voie publique

ANS

Scènes de Rue 2012  

Programme du festival Scènes de Rue 2012 à Mulhouse

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you