Page 1

Edito (D)

2009-2012 La Kunsthalle aura trois ans au mois de mars. Un troisième anniversaire ne se fête pas sous le signe du bilan mais permet tout de même de jeter un œil sur un parcours déjà significatif et jalonné de moments forts. Une quinzaine d’expositions a valu à notre Centre d’art contemporain d’être reconnu comme engagé et partie prenante d’une histoire artistique contemporaine. Un rapprochement permanent avec l’université et les écoles d’arts le place parmi les lieux d’innovation et de prospection. Une collaboration étroite avec les artistes en fait un espace de rendez-vous et de création en cours. Mais cela n’est qu’un début et d’autres projets suivent… L’entre-deux : des savoirs bouleversés est la seconde exposition de Vincent Honoré à La Kunsthalle. Il présente des œuvres d’Aurélien Froment, Melvin Moti, Marie Lund et Benjamin Seror, quatre jeunes artistes qu’il considère comme représentatifs de leur époque. Leurs sculptures, leurs films interrogent le passage du savoir à l’œuvre, de la connaissance à la forme. Nous sommes ravis de retrouver Aurélien Froment, déjà bien connu des mulhousiens, puisqu’il a été le premier lauréat de Mulhouse 001. Sa notoriété n’a cessé de grandir depuis. Avec lui et les autres, la Kunsthalle passera de l’hiver au printemps. Elle vous attend lors de ses traditionnels Kunstapéros ou Kunstdéjeuners mais aussi à l’occasion du week-end de l’art contemporain en mars, traditionnel rendez-vous festif partagé par l’ensemble des lieux d’exposition français. Michel SAMUEL-WEIS Adjoint au maire délégué à la culture

2009-2012 La Kunsthalle wird im März drei Jahre alt. Ein dritter Geburtstag wird nicht im Zeichen der Bilanz gefeiert, ermöglicht aber doch einen Blick auf eine Laufbahn zu werfen, welche bereits bedeutend und von starken Momenten geprägt ist. Ihren fünfzehn Ausstellungen verdankt L a Kunsthalle als ein Zentr um für zeitgenössische Kunst anerkannt zu werden, das engagiert und an der gegenwärtigen Kunst beteiligt ist. Durch eine ständige Nähe zu der Universität und zu den Kunstschulen vermag sie zu den Orten der Erneuerung und des Erforschens zu gehören. Eine nahe Zusammenarbeit mit den Künstlern macht aus ihr einen Raum des Treffens und des gegenwärtigen Schaffens. Aber dies ist nur ein Anfang und andere Projekte folgen… Der Zwischenbereich: Wissen im Umbruch ist die zweite Ausstellung von Vincent Honoré in La Kunsthalle. Er stellt Werke von Aurélien Froment, Melvin Moti, Marie Lund und Benjamin Seror vor, vier jungen Künstlern, die er als repräsentativ in ihrer Epoche betrachtet. Ihre Skulpturen, ihre Filme hinterfragen den Übergang vom Wissen zum Werk, von der Kenntnis zur Form. Wir freuen uns, Aurélien Froment wieder zu begegnen, der von den Mulhouser bereits wohl bekannt ist, da er der erste Preisträger von Mulhouse 001 gewesen ist. Sein Bekanntheitsgrad ist seitdem nur noch gestiegen. Mit ihm und den anderen wird La Kunsthalle vom Winter zum Frühling üb er gehen. S ie war te t auf S ie b e i den traditionellen Kunstapéros oder Kunstdéjeuners, aber auch bei dem Wochenende der zeitgenössischen Kunst im März , einem traditionellen und festlichen Termin aller Ausstellungsorten Frankreichs.

RDV. AUTOUR DE L’EXPOSITION

r Vernissage Mercredi 15 février j 18:00 suivi d’une performance de Benjamin Seror 21:00 au BAR’A’NORMAL, 3 rue des Halles -Mulhouse

r Écrire l’art Dimanche 19 février j 15:00 Lecture Performance de Virginie Poitrasson Entrée libre

r Kunstapéro Jeudi 8 mars j 18:00 Des œuvres et des vins à découvrir : visite guidée suivie d’une dégustation de vins, en partenariat avec l’association Mulhouse Art Contemporain et la Fédération Culturelle des Vins de France. Participation de 5€ / personne, inscription au 03 69 77 66 47.

r Conférence

déambulatoire Jeudi 15 mars j 18:00 Discussions d’esthétique et de philosophie au cœur de l’exposition proposées par Luc Bohler. Participation de 5€ / personne, inscription au 03 69 77 66 47.

WEEK-END DE L’ART CONTEMPORAIN SAMEDI 17 & DIMANCHE 18 MARS r Visite guidée apéritive Dimanche 18 mars j 11:00

r erformance  P Dimanche 18 mars j 14:00 Une journée et tellement plus avec Patricia Lemerson Entrée libre

r Kunstprojection Dimanche 18 mars j 17:00 En partenariat avec l’Espace multimédia gantner de Bourogne, une sélection de films expérimentaux issus de sa collection et présentée en écho à l’exposition. Entrée libre

r Circuits

gratuits en bus

sur de nombreux lieux d’art contemporain en Alsace au départ de Mulhouse et Strasbourg à 9:00, dimanche 18 mars. Renseignements et inscription obligatoire auprès de Sophie-Dorothée Kleiner : info@artenalsace.org / 03 88 58 87 55

r Kunstapéro Jeudi 5 avril

En partenariat avec les Ateliers Pédagogiques d’Arts Plastiques de la Ville de Mulhouse r Du 5 au 9 mars j 14:00 — 16:00 Visites/ ateliers pour les 6 -12 ans, atelier à la journée Durée : 2h - Entrée libre, sur inscription Accueil limité : 10 enfants / atelier Renseignements et inscription auprès d’Emilie George, chargée des publics : emilie.george@mulhouse.fr / 03 69 77 66 47

Les visites guidées s’adressent au jeune public et sont spécialement conçues pour que la rencontre avec les œuvres soit un moment combinant visite guidée et atelier plastique, sur un mode participatif.

Kunstkids

Entrée libre

En par tenariat avec les Bibliothèques & Médiathèques de Mulhouse, et le Centre de Ressources Lecture - Ecriture de la M2A. Le salon de lecture jeunesse & adultes rassemble des ouvrages en écho à l’exposition L’Entre-deux : des savoirs bouleversés proposée par Vincent Honoré. Conçue comme une prolongation de la visite, cette sélection consultable sur place permet d’approfondir certaines références abordées par les artistes.

Salon de lecture jeunesse/ adultes

Michel Samuel-Weis

Des œuvres et des vins à découvrir : visite guidée suivie d’une dégustation de vins, en partenariat avec l’association Mulhouse Art Contemporain et la Fédération Culturelle des Vins de France. Participation de 5€ / personne, inscription au 03 69 77 66 47

r Du mercredi au dimanche j 12:00 — 17:00 Renseignements et réservation au 03 69 77 66 47

Désormais au Kunstcafé, il est possible de venir grignoter un petit plat entre midi et deux et de gouter une douceur, un café l’après-midi sur la mezzanine. En s’associant à la Table de la Fonderie, restaurant solidaire présent dans le quartier de la Fonderie depuis 2008, La Kunsthalle se lie davantage à son quartier et offre au public une petite restauration familiale et conviviale.

à partir du mois de février, la Kunsthalle se met à la Table de la Fonderie

r Kunstdéjeuner Vendredi 13 avril j 12:15 Conversation autour d’une œuvre suivie d’un déjeuner « repas tiré du sac » ou au Kunstcafé en partenariat avec l’Université Populaire. Entrée libre, inscription au 03 69 77 66 47

r ialogues N°6  D Dimanche 29 avril j 15:00 — 17:00 Regards croisés entre le Musée des Beaux-Arts et la Kunsthalle. Le public est invité à parcourir deux lieux et autant de chemins de traverse que d’œuvres abordées en miroir. 15:00 j RDV au Musée des Beaux-Arts 15:50 – 16:10 j Parcours à pied du Musée des Beaux-Arts à la Kunsthalle 17:00 j Fin de la visite à la Kunsthalle Entrée libre, renseignements au 03 69 77 66 47 et au 03 89 33 78 10

r ÉCRIRE L’ART
 Dimanche 19 février j 15:00 Lecture Performance Entrée Libre http://virginiepoitrasson.blogspot.com

L’écrivain invité à composer autour de cette exposition est Virginie Poitrasson. Née en 1975, elle vit à Paris. Écrivain, traductrice, plasticienne et performeuse, elle explore les frontières entre les genres et les modes d’expression langagiers et plastiques (sons, vidéos, sérigraphie).

Ecrire l’art / Virginie Poitrasson

Résidence Universitaire

Cette invitation inédite s’inscrit dans le projet de recherche de la Kunsthalle autour de la médiation. Il réunit tout au long de la saison des écrivains et des expositions. Sous la forme de « mini-résidences » de quatre jours, un auteur contemporain s’immerge dans l’univers d’une exposition présentée à la Kunsthalle et compose autour des œuvres exposées. Dialogues, créations, collaborations, poésies visuelles et sonores, textes et expressions permettent de visiter, voir, concevoir et revoir les œuvres à travers le langage spécifique de l’écrivain. Une lecture-performance publique est proposée dans l’espace d’exposition à l’issue de la résidence.

Pour la 3ème Résidence Universitaire, La Kunsthalle et le Service Universitaire de l’Action Culturelle de l’Université de Haute-Alsace accueillent Alessandro de Francesco. Pendant deux mois, l’artiste dont la recherche allie texte, image et forme va travailler en lien avec les étudiants et les enseignantschercheurs de la Faculté de lettres. Alessandro de Francesco est écrivain, artiste et théoricien. Après avoir été visiting professor (poésie et philosophie) à l’European Graduate School, collaborateur du Centre d’études poétiques à l’ENS de Lyon et enseignant d’écriture de création à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm, il est actuellement assistant du professeur Hugues Marchal à l’Institut d’études françaises et francophones de l’Université de Bâle.

Direction_Sandrine Wymann Administration_Mélanie Kiry Public_Emilie George Régie_Brice Oziel, David Kuhn Accueil_Mourad Benzakri Communication et mécénat_Clarisse Schwarb, Stéphanie Fischer Traduction_Sabine Clochey, Claire McKeown

Visites enfants Renseignements au 03 69 77 66 47

BUS r ligne 10, arrêt «Fonderie» Ligne 15, arrêt «Molkenrain» Ligne 20, arrêt «Manège» TRAM r ligne 2, arrêt «Tour Nessel» GARE r suivre le canal du Rhône au Rhin (Quai d’Isly) jusqu’au pont de la Fonderie, prendre la rue de la Fonderie AUTOROUTE r A35 et A36 Sortie Mulhouse centre, direction Université – Fonderie

Accès

R Gratuit les samedis et dimanches 15:00 R sur rdv, réservation au 03 69 77 66 47

Visites guidées de l’exposition

r www.kunsthallemulhouse.com

Heures d’ouverture Du mercredi au dimanche R 12:00 — 18:00 Ouvert R dimanche 18 mars R 10:00 — 18:00 Nocturne R Jeudis jusqu’à 20:00 Fermé R Lundis + mardis + 6, 7, et 8 avril r Performance à la Kunsthalle Dimanche 18 mars j 14:00

Entrée libre

Patricia Lemerson est une femme pour qui tout va bien, elle cherche à rencontrer le plus de gens possible afin de se faire de nouveaux amis, et de commencer avec eux une amitié durable. Elle est de bonne humeur, serviable, bien habillée. Elle ne veut plus être spectatrice du monde qui l’entoure et veut faire partie de chaque événement qu’elle croise. Chaque rencontre est une nouvelle fiction possible. Patricia Lemerson sera dans les bus du week-end de l’art contemporain.

16, rue de la Fonderie (F) 68093 Mulhouse Cedex Tél. +33 (0)3 69 77 66 47 kunsthalle@mulhouse.fr

La Fonderie

La Kunsthalle Mulhouse Centre d’art contemporain

16.02 J 29.04.2012

Une journée et tellement plus avec Patricia Lemerson

L’Entre-Deux : des savoirs bouleversés


Une exposition où se confrontent des œuvres et des processus non-conclusifs. Où l’on fait l’expérience de pensées en devenir, en réseau. Où le destin et la lecture des œuvres ne sont plus inscrits a priori. Où l’exposition croise quatre études, quatre démarches qui toutes tendent aux fictions et à la refonte du musée comme gardien d’une mémoire fluctuante, mouvante, incertaine. Où l’exposition se conçoit en libres associations, en collaborations. Où les œuvres sont des moments de pause entre savoirs et recherches hyper documentés et objets formels aboutis, autonomes.

L’Entre-Deux : des savoirs bouleversés exhibition where artworks and non-conclusive processes interweave, where we experience thoughts to come, interconnected, where the intention and interpretation of the art are works are no longer predetermined. Four studies, four approaches that lean towards fiction and aim to recast museums as guardians of a fluctuating, mobile, uncertain memory. The exhibition is made up of free associations and collaborations, and the artworks are pauses between solidly documented knowledge and research, and autonomous, accomplished formal objects.

À la recherche du Georges - Looking for the Georges, 2010 Repetition Island, Centre Georges Pompidou, Paris © photo : Morten Norbye Halvorsen

(EN)  An

Eine Ausstellung, wo Kunstwerke und nicht-schlussfolgernde Prozesse miteinander konfrontiert werden. Wo man die Erfahrung von Gedanken im Werden, im Netz macht. Wo das Schicksal und das Verständnis der Kunstwerke nicht mehr a priori festgesetzt sind. Wo die Ausstellung vier Studien zueinander bringt, vier Gedankengänge, welche auf Fiktionen und auf die Erneuerung des Museums als Wächter eines wechselnden, schwankenden, unsicheren Gedächtnisses abzielen. Wo die Ausstellung als freie Assoziationen, als Mitarbeiten verstanden wird. Wo die Kunstwerke Pausenzeiten zwischen Wissen und hyperdokumentierten Forschungen einerseits und förmlichen, abgeschlossenen, selbstständigen Gegenständen andererseits sind.

(D)  Der Zwischenbereich : Wissen im Umbruch.

Marie LUND

Melvin MOTI

Née en 1976 à Copenhague Vit et travaille à Londres

Né en 1977 à Rotterdam, Pays-Bas, où il vit et travaille.

Les sculptures de Marie Lund sont conçues comme des processus, des devenirs : leurs formes, leurs surfaces, leurs matériaux ne forment pas d’images mais des possibles. Il ne s’agit en effet pas de constituer une image, mais d’en dégager le possible et d’arrêter le mouvement au moment même où l’image pourrait franchir le stade de la disparition ou de l’apparition. Si certaines sculptures sont faites par soustraction, d’autres le sont par ajout. Enlever, racler la surface de l’image des sculptures trouvées ou au contraire, la stopper en y ajoutant un bloc de plâtre ou encore, en montrer le négatif, le moule en bronze. Les images sont fantomatiques et ce qui est à l’œuvre ici, est le potentiel des matériaux à former par eux-mêmes une gamme mémorielle de référents existants, souvent culturellement inscrits voire muséalisés : la statuaire africaine, religieuse, abstraite, antique. Creuser leur sens, mettre à nu le spectateur face aux images préconçues et plaquées, jouer avec la confrontation entre pierres brutes et objets manufacturés, jouer de leurs rapports de force, de proportions, extraits de leurs origines ou usages.

The inner self in outer space est un film : des images lentes, contemplatives, montrent des objets détachés, comme en apesanteur. Melvin Moti emprunte la perfection des productions cinématographiques, en particulier des années 1970. Des planètes peintes, des objets décrivent une chorégraphie arbitraire : le film est muet et ne décrit pas, il ne démontre rien. Les projets de Melvin Moti sont rigoureusement documentés, ils aboutissent à des œuvres qui mêlent l’enquête (historique, scientifique) au récit en faisant se rencontrer, par analogies formelles ou structurelles, différents champs d’investigation. Le film est une exposition en suspension, une œuvre visuelle mais mutique. Il faut lire le livret d’accompagnement pour comprendre comment le projet a été mené, l’enquête autour des collections et de la muséographie du Victoria and Albert Museum à Londres, liée aux « mouches volantes », des particules troubles sur la surface de la rétine que l’on ne perçoit que dans la fugacité de leur mouvement. Ou encore au phénomène optique du « gris intrinsèque » (Eigengrau), ou l’impossibilité du noir total des yeux dans l’obscurité complète ou paupières fermées. Ce travail est donc une réflexion sur la vision, la perception, l’image « intrinsèque ». Melvin Moti s’intéresse aux images autonomes, produites sans informations en relation aux objets compris pour eux-mêmes et ici décontextualisés de la collection du V&A de Londres, au sens qu’inéluctablement produit le spectateur.

Eigengrau, 2011 Captures d’écran Film 5' Courtesy de l’artiste et de la Galerie Meyer Riegger, Berlin

Benjamin SEROR Né en 1979 à Lyon Vit et travaille à Bruxelles Benjamin Seror étudie la conception, la transmission et la dérive de l’histoire (fictions, récits, faits, etc.) : comment agit une mémoire, comment elle évolue, comment un fait migre et devient fiction, quel degré d’autonomie la structure narrative peut avoir, et son niveau de résistance à l’imaginaire individuel, au temps. Les maquettes, sculptures, et les événements que Benjamin Seror met en scène déconstruisent autant qu’ils dynamisent des outils narratifs, ils sont autant de Locus Solus où les éléments de chaque œuvre sont à la fois autonomes et solidaires. La musique est un champ ouvert de réflexion dans des performances où l’artiste occupe simultanément la place d’auteur, d’interprète et de musicien, à la croisée du modèle de la conférence, du rôle de troubadour et de la structure narrative d’un opéra. A la suite de son projet pour la biennale de Lyon en 2011, Benjamin Seror conçoit pour l’exposition de Mulhouse un nouveau groupe de maquettes, qui chacune se constitue comme un chapitre d’un roman en cours et représente une salle d’un musée idéal, virtuel et impossible.

Aurélien FROMENT

Vers l’enfer (variation), 2011 Basket not basket galerie Jousse Entreprise, Paris © photo Aurélien Mole

Pulmo Marina, 2010 Film 5'10'' Capture d’écran

Beginning Happening Fig. 1, 2011 Alabaster, lightbulp

Courtesy de l’artiste, Motive Gallery, Amsterdam et Marcelle Alix, Paris

Né en 1976 à Angers Vit et travaille à Dublin, Irlande

Courtesy of Laura Bartlett Gallery, London The Sequel, 2011 Bronze Courtesy of Laura Bartlett Gallery, London

Pulmo Marina est un film. Il montre, simplement, une méduse (Phacellophora camtschatica) derrière la vitre de son aquarium au Monterey Bay Aquarium. Une voix en bande-son explique son anatomie, ses mœurs, ses caractéristiques. L’image est contemplative, quasi abstraite, hypnotique. Le texte emprunte autant aux guides de parcs zoologiques qu’à la mythologie, la publicité ou à des entretiens avec des zoologistes du Monterey Bay Aquarium. Le film, in fine, compose une réflexion sur le statut de spectateur devant l’écran, au musée, et celui de l’objet, de sa signification en tant qu’objet autonome ou perçu dans son contexte. L’image est une machine pensante a priori, le film en questionne la condition d’exposition et d’énonciation, ses compréhensions.

Le principe Totochabo, 2011 Une Terrible beauté est née, Biennale de Lyon © photo Blaise Adilon Whitemarble bird, 2010 Composite stone Courtesy of Laura Bartlett Gallery, London and Croy Nielsen Gallery, Berlin Collection privée

Journal de l'exposition "L'Entre-deux : des savoirs bouleversés" à la Kunsthalle de Mulhouse  

Journal de l'exposition "L'Entre-deux : des savoirs bouleversés" à la Kunsthalle de Mulhouse du 16 février au 29 avril 2012

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you