Page 1

Si l’on devait associer à chacun des mois de l’année une thématique, juin pourrait prétendre à celle de l’art contemporain. De nombreuses expositions ouvrent en vue de la saison estivale, mais surtout, les événements majeurs que sont la Biennale de Venise et Art Basel s’inscrivent dans les calendriers de bien des amateurs et des nombreux professionnels.

Navette gratuite au départ d’Art Basel à 18:15 angle Isteinerstrasse/ Bleichestrasse Retour pour Bâle à 22:00 vendredi 17 juin j 19:00 à 22:00 r Vernissage

sont décrites sans perdre de vue leurs qualités plastiques. Le ton scientifique et l’enchaînement logique des descriptions provoquent souvent la surprise, sèment le doute ou font sourire. (d’après un texte de K. Detton).

(UK)

Edito

RDV.

Claire Morel and Amandine Sacquin have created Eau Lourde, a bottle in the shape of the Tour de l’Europe, exclusively designed for water from Mulhouse.These bottles will be available in Mulhouse hotel rooms and local shops as of June 11th. They will also be available to buy in the Tourist Office.

(UK)

Samedi 18 juin j 18:00 Les rencontres seront suivies d’un apéritif.

Pour la première fois, leur visite se construira autour d’un déplacement géographique d’une ville à une autre (entre Mulhouse et Altkirch).

Numerous journals dealing with the visual arts are published both in France and elsewhere, but as they are not widely available their rich content and depth go unrecognised. Over the course of a weekend, Eventaire will present some of these texts to the public.

For the second year running, the Kunsthalle and the Tourist Board have chosen to offer an unusual and cutting edge piece of art to tourists in Mulhouse during Art Basel.

(UK)

(UK)

Samedi 18 juin j 16:00 à 18:00 R-diffusion anime éventaire en organisant des rencontres informelles avec les représentants de ces revues.

r Kunstapéro jeudi 7 juillet j 18:00

Il existe, en France et ailleurs, diverses revues traitant des arts visuels. Leurs contenus et leurs richesses sont globalement méconnus, ces publications ne s’inscrivant pas dans un réseau de diffusion large et spécifique. Éventaire, le temps d'un week-end, met ces publications à la disposition du public.

18.06 — 28.08.2011

Mulhouse, à une station de train de Bâle et à un saut d’avion de Venise, ne manque pas aux rendez-vous. La Kunsthalle a le plaisir de présenter 400 Sonnets in Reverse, Together, la première monographie en France de Seb Patane, artiste londonien d’origine italienne. A travers des installations, des vidéos et des collages, il déploie dans l’espace d’exposition un travail fortement imprégné d’influences musicales et d’engagements politiques.

Claire Morel et Amandine Sacquin ont créé Eau Lourde, une bouteille à l’image de la Tour de l’Europe, exclusivement destinée à contenir de l’eau de Mulhouse. Les bouteilles seront offertes dès le 11 juin dans les chambres d’hôtels à Mulhouse, et dans les commerces de la ville à partir du 18 juin. Elles seront également disponibles à la vente à l’Office de Tourisme.

Des œuvres et des vins à découvrir : visite de l’exposition suivie d’une dégustation. En partenariat avec l’association Mulhouse Art Contemporain et la Fédération Culturelle des Vins de France. Participation de 5 euros / personne, inscription au 03 69 77 66 47

En partenariat avec R-diffusion

BUS r ligne 10, arrêt «Fonderie» Ligne 15, arrêt «Molkenrain» Ligne 20, arrêt «Manège»

de Dector & Dupuy

Claire MOREL Amandine SACQUIN ~ Juin 2011

Du 17 au 19.06

TRAM r ligne 2, arrêt «Tour Nessel»

r Performance

Une source d’eau miraculeuse aurait été découverte sous la Tour de l’Europe dans la nuit du 13 au 14 avril. Des ouvriers ont fait cette découverte en dégageant un rocher qui gênait leurs travaux dans le sous-sol de la tour. On rapporte que l’eau est miraculeuse, qu’elle aurait de nombreuses vertus. Des pèlerinages commencent à s’organiser vers Mulhouse. Toutes sortes de rumeurs se font entendre et on prête à l’Eau Lourde le pouvoir de rajeunir. Seppi Meyer, Mulhousien de 87 ans, témoigne : j’ai bu l’eau de la source et depuis je n’ai plus aucun rhumatisme, j’ai retrouvé l’usage de mes jambes et je me porte comme un charme. Ma femme Liesel, est ravie... Certains disent même que l’eau a le goût du vin. Pour éviter tout débordement, un service d’ordre est mis en place aux abords de la source, qui est ouverte au public tous les jours de 10h à 18h. La Tour de l’Europe serait-elle une fontaine de jouvence ?

Direction_Sandrine Wymann Administration_Mélanie Kiry Public_Emilie George Régie_Brice Oziel, David Kuhn Accueil_Mourad Benzakri Communication et mécénat_Clarisse Schwarb, Stéphanie Fischer Traduction_Maxime Leroy, Juliana Borinski, Claire McKeown

GARE r suivre le canal du Rhône au Rhin (Quai d’Isly) jusqu’au pont de la Fonderie, prendre la rue de la Fonderie

C’est grâce à Bettina Steinbrügge que nous avons la chance d’accueillir cet artiste, déjà grandement remarqué il y a deux ans à la foire de Bâle. Je remercie Bettina qui, pendant toute une saison, a accompagné la programmation de la Kunsthalle et a présenté un cycle d’expositions qui nous a touché et enrichi. C’est grâce à ces collaborations que la Kunsthalle reste au devant de la scène artistique et renouvelle ses propositions avec tant d’énergie.

Découverte d'une source sous la tour de l'Europe

AUTOROUTE r A35 et A36 Sortie Mulhouse centre, direction Université – Fonderie

For more than 20 years, Dector and Dupuy have been working from a collection of signs, objects and words gathered from urban spaces, striving in particular to attract our attention to hints of conflict and protest. They have organised various guided tours in public spaces. By concentrating on very specific locations, they highlight certain unusual situations, materials, shapes, colours, etc. The scientific tone and logical sequence of their descriptions often provokes surprise, spreads doubt, or makes the audience laugh (after a text by K. Detton). For the first time their tour will be built around a journey from one town to another (Mulhouse to Altkirch).

MULHOUSE

Accès

Visites enfants Renseignements au 03 69 77 66 47

Entrée libre

En partenariat avec l’Office de Tourisme et des Congrès de Mulhouse et sa région

R Gratuit les samedis et dimanches 15:00 R sur rdv, réservation au 03 69 77 66 47 (2€/personne, 5 personnes minimum)

dimanche 10 juillet j 17:45 à 21:00 Une déambulation de la Kunsthalle Mulhouse au CRAC Alsace. Promenade performée. En partenariat avec le CRAC Alsace.

Patane’s work shifts back and forth between abstraction and figuration, between the suggestion of narrative and its un-doing as fragmented form, but there is a consistent and driving charge to his output throughout the past ten years that seems to be to do with a repeated and compulsive return – whether in two or three dimensional work - to certain archetypal images, like the soldiers in The Patrons, a series of four big screenprints that will be produced especially for the exhibition in Mulhouse. Patane is playing an intricate game of references, symbols and signs which touch different buttons depending on the private context of each viewer. The notion of presence and absence plays itself in a game of rhythms and patterns of chaos and order, of noise and silence and of image and obliteration, creating a poetic act as described in the writings of Alejandro Jodorowsky. The line is a repetitive element in Patane’s work. We find it in the sticks, that in a dynamic way enter video installation and sculptures, the line gives structure in clothes patterns that are the basis for his collages or they appear in the collages covering faces or in the his electronic music. It can also be the line of history that encompasses such events like Victorian living, wars as they are reflected in certain imagery’s or in the writings of Trevor Nevitt Dupuy or in a more recent book by Adi Kuntsman on the ways violence, sexuality and nationhood intertwine in a sense of belonging to a country and how masculinities become synecdoches of nation or in what happened during the riots on November 19th, 1969 in Milan. The line as a notion of continuity, also as a notion of violence but also as a trail of life or as a key to one’s own soul. His installations seem to open a stage, a stage, that analyses group behavior by means of the “alienation effect” by Brecht. When it comes to relationships, sometimes there's a fine line between what's ok and what's not. What crosses the line for one person might be perfectly ok for another. And while sometimes the line is crystal clear, other times it's a bit blurred.

r www.kunsthallemulhouse.com

400 Sonnets in Reverse, Together

Pour la première fois la Kunsthalle Mulhouse a rejoint le programme officiel d’Art Basel. C’est à la fois un honneur et une reconnaissance qui nous flattent et nous poussent à continuer sur la voie qui est la nôtre : d’autres expositions suivront très vite, de nouvelles collaborations s’annoncent. Plus que jamais nous affirmons un vrai engagement pour l’art contemporain.

Visites guidées de l’exposition

Bettina Steinbrügge

Pour la seconde année consécutive, la Kunsthalle et l’Office de Tourisme et des Congrès de Mulhouse et sa région ont choisi d’offrir aux touristes mulhousiens durant la semaine d’Art Basel une œuvre inédite et originale. 


16, rue de la Fonderie (F) 68093 Mulhouse Cedex Tél. +33 (0)3 69 77 66 47 kunsthalle@mulhouse.fr

Michel SAMUEL-WEIS

400 Sonnets In Reverse, Together, the piece of music that gives the title to the exhibition and that will be on show in the entrance area of the exhibition, takes its title from a line in the lyric of The Be Colony (2009) by the English group Broadcast. The album where the track is located, Broadcast & The Focus Group Investigate Witch Cults Of The Radio Age, can be seen as an epitaph for singer Trish Keenan, who died of complications from pneumonia in early 2011. Like Rob Young says in his article on Patane’s work: “Buried deep within the mix is Patane’s voice repeatedly singing the line in question, although it is electronically distorted almost out of all recognition. The piece works as both a lament for Keenan but also gestures at her own belief, expressed in several interviews before her death, in the notion of psychedelia as a process of self-determination and transformation.” Besides the sound piece in the beginning of the show, the exhibition will contain a new filmic work Year of the Corn (2011) and an extended installation in the big hall of La Kunsthalle that from one wall to the other, unfolds a multilayered narration, a rich collage of aspects of what contemporary thinking is all about. The basic material elements of Seb Patane’s practice are found images from newspapers or magazines, objects that are pieces of plywood or baton that resemble DIY materials, made into rudimentary structures and shapes, and sound which is composed by the artist electronically, and often incorporates samples. In each exhibition, these elements appear within a constellation of works that have a provisional quality, like a formalized vision of the artist’s studio ‘at work’. Wooden poles are scattered on the floor; cut-out pieces of board propped up against the gallery wall; a collage is placed upon a simple structure resembling an easel and speakers might be placed on functional stands, as though part of a gig. His drawings, likewise, have a theatrically ‘unfinished’ quality, the densely scribbled ink or intricately layered assemblage often partially obscure a photographic picture source.

La Fonderie

Déroulement RDV à la gare d’Altkirch r 16h45 Départ Altkirch – Mulhouse : 17h01 – 17h14 RDV à la Kunsthalle r 17h30 Début de la promenade r 18h00 (Trajet train : Mulhouse 19h07 - Altkirch : 19h26) A partir de 20h00 : petite restauration au CRAC et visite de l’exposition. Retour Altkirch - Mulhouse : 21h21 – 21h33

La ligne est un motif récurrent dans l’oeuvre de Patane. On la trouve dans les bâtons, qui pénètrent d’un mouvement dynamique les installations vidéo et les sculptures ; dans les collages où elle structure la disposition des tissus ou masque les visages ; elle est présente aussi dans sa musique électronique. Mais c’est aussi la ligne du temps qui s’écoule, donc de l’histoire, présente à travers diverses évocations : guerres, émeutes du 19 novembre 1969 à Milan, vie à l’époque victorienne, écrits de Trevor Nevitt Dupuy ou un livre récent d’Adi Kuntsman sur la manière dont violence, sexualité et fait national se combinent pour faire des images de la masculinité des synecdoques de la nation. La ligne est image de la continuité, mais aussi image de violence, de vie ou de clé donnant à chacun accès à son propre psychisme. Ses installations semblent ouvrir une scène qui analyse les comportements de groupe à la lumière de « l’effet d’aliénation » dont parle Brecht. En ce qui concerne les relations humaines, la ligne peut être mince entre ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas. Ce qui apparaît comme transgressif pour l’un (franchir la ligne), ne l’est pas pour un autre. Si la ligne est parfois claire, elle peut aussi être brouillée.

400 Sonnets in Reverse, Together is the first solo exhibition of Seb Patane in a public institution in France. The exhibition presents a selection of Patane’s recent works, some of which have been conceived especially for the occasion and in relation to the gallery’s context, site and past history…

Participation : un billet de train A/R Mulhouse - Altkirch

En plus de cette pièce sonore présentée en ouverture, l’exposition permet de voir une nouvelle œuvre filmique, Year of the Corn, 2011 ainsi qu’une installation s’étendant d’un mur à l’autre du grand hall de la Kunsthalle et présentant, sous forme de narrations multiples, un riche collage de divers aspects de la pensée contemporaine. Les matériaux de base qu’utilise Seb Patane sont des images de journaux ou de magazines, des pièces de contreplaqué ou des baguettes ressemblant à des accessoires de bricolage et que l’artiste a façonné en formes et structures rudimentaires, et du son fabriqué électroniquement auquel sont souvent adjoints des extraits musicaux. Dans chaque exposition, ces matériaux apparaissent dans une myriade d’œuvres éphémères, offrant une sorte de vision formalisée du studio de l’artiste au travail. Des piquets en bois sont disséminés sur le sol ; des morceaux de carton découpés semblent étayer le mur de la galerie ; un collage est disposé sur une structure simple évoquant un chevalet, et des haut-parleurs peuvent être placés sur des supports fonctionnels comme à un concert de rock.

Ces dessins possèdent par ailleurs une qualité théâtrale « d’inachèvement », les denses griffonnages à l’encre et les assemblages aux imbrications multiples venant souvent masquer partiellement une image photographique. L’œuvre de Patane navigue entre figuration et abstraction, entre suggestion d’un récit et déconstruction de celui-ci par la forme fragmentée, mais une tendance semble se dégager de son travail au cours des dix dernières années, celle d’un retour obsessionnel (en deux ou trois dimensions) à certaines images archétypales, comme les soldats dans The Patrons, série de quatre grandes images sur écran produites spécialement pour l’exposition de Mulhouse. Seb Patane se livre à un jeu subtil de références, de symboles et de signes touchant des cordes sensibles qui varieront d’un spectateur à l’autre selon sa propre histoire. La notion de présence/absence se déploie dans des rythmes et des motifs entre ordre et chaos, bruit et silence, image et effacement, aboutissant à un acte poétique au sens d’Alejandro Jodorowsky.

Adjoint au maire délégué à la culture

Heures d’ouverture Du mercredi au dimanche R 12:00 — 18:00 Ouvert R jeudi 14 juillet Nocturne R Jeudis jusqu’à 20:00 Fermé R Lundis + mardis

seb patane

If we were to attach a theme to every month of the year, we might make June the month of contemporary art. Numerous art exhibitions coincide with the beginning of summer, and major events, such as the Venice Biennale and Art Basel, attract both amateurs and professionals. Mulhouse, a station away from Basel by train and a quick flight from Venice, isn’t going to miss out on these dates. The Kunsthalle is delighted to present 400 Sonnets in Reverse, Together, Seb Patane’s first solo exhibition in France. Through installations, videos and collages, this exhibition will display the strong influence of music and political engagement on his work. Thanks to Bettina Steinbrügge we are lucky enough to be able to receive this London artist of Italian origin, who already made a big impression at the Basel art fair two years ago. I would like to thank Bettina who has spent a season contributing to the planning of events at the Kunsthalle and has presented a series of exhibitions which have touched and enriched us. These contributions have allowed the Kunsthalle to remain at the forefront of the artistic scene and to continue to provide an exciting range of events. For the first time, the Kunsthalle will be part of the official programme for Art Basel. This is both an honour and a sign of recognition, which is flattering and motivates us to continue in the same way: other exhibitions will follow and new collaborations will develop. We are confirming our commitment to contemporary art more than ever before.

Entrée libre (UK)

Le titre, 400 Sonnets in Reverse, Together, est extrait de la chanson The Be Colony (2009) du groupe britannique Broadcast, que l’on peut entendre à l’entrée de l’exposition. L’album d’où la chanson est tirée, Broadcast & The Focus Group Investigate Witch Cults Of The Radio Age, est un hommage à la chanteuse Trish Keenan, décédée à la suite de complications d’une pneumonie au début 2011. Dans son article sur l’œuvre de Patane, Rob Young écrit : « Profondément enfouie dans la bande sonore, on entend la voix de Patane, bien que déformée électroniquement et donc à peine reconnaissable, chantant le vers en question de manière répétitive. Le morceau est une complainte pour Keenan, mais fait également écho à sa croyance, exprimée dans plusieurs interviews avant sa mort, en la notion de psychédélisme vue comme processus d’autodétermination et de transformation ».

La Kunsthalle Mulhouse Centre d’art contemporain

Dector et Dupuy travaillent depuis plus de vingt ans à partir des signes, objets ou mots glanés dans l’espace urbain et attirent plus particulièrement l’attention sur les traces de conflits et de revendications. Ils sont les auteurs de nombreuses visites guidées dans l’espace public. À partir de repérages minutieux, ils pointent certaines configurations insolites, des matériaux, des formes et des couleurs, etc. Leurs trouvailles

400 Sonnets in Reverse, Together, est la première exposition consacrée à Seb Patane dans une institution publique française. L’exposition présente une sélection d’œuvres récentes ou inédites.

Michel Samuel-Weis

400 Sonnets in Reverse,Together


Year of The Corn (detail) Installation multimédia vidéo et son Mixed media video installation with sound 2011 Courtesy the artist, Maureen Paley, Londres and China Art Objects Galleries, Los Angeles Visuel couverture : Patrons Paper 11/92, 2011 Courtesy the artist and Maureen Paley, Londres et Galleria Fonti, Naples

Journal expo Seb Patane  

Journal de l'exposition "Seb Patane, 400 sonnets in reverse, together" à la Kunsthalle de Mulhouse

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you