__MAIN_TEXT__

Page 1

O'SPORT CITOYEN n°6 - édition 2017

Entre montagnes et mers


L’association Média-Pitchounes a été créée en 2005. Elle met en place des projets à

caractère éducatif sur le thème du sport auprès de jeunes issus de quartiers prioritaires âgés principalement de 10 à 18 ans. Le sport représente un des meilleurs moyens de promouvoir et développer la culture citoyenne auprès des jeunes. Il fait partie de la réalité proche de nos bénéficiaires et, bien plus qu’un loisir, il comprend ses propres règles, ses propres principes démocratiques, etc… Cette démarche pédagogique permet de favoriser la mixité sociale à travers des rencontres intergénérationnelles et interculturelles. Le journalisme sportif constitue alors un moyen pour mettre en œuvre ce projet d’éducation citoyenne auprès de tous les participants. L’implication citoyenne des jeunes est valorisée en partie, par la visibilité de leurs productions journalistiques. Le Tour au pied des tours est né en 2010, et nos « Jeunes Reporters » abordent tous les métiers liés au journalisme et se prennent au jeu sans se prendre au sérieux ! Ils sont dorénavant connus … et reconnus dans le monde du sport et du cyclisme particulièrement ! Leurs regards novateurs de cette discipline séduit bon nombre d’organisateurs de course.

En 2017, les Pitchounes couvriront l’ensemble du territoire français, le coté EST privilégié par le tracé cycliste, et l’OUEST grâce à la voile. Ce seront plus de 30 jeunes qui réaliseront des reportages quotidiens et feront partager leurs expériences tout au long de ce mois de juillet sur l’ensemble de ces deux compétitions. La France présente tous les types de relief. On y trouve des mers, des plaines, des plateaux, des collines, des vallées ainsi que des hautes et moyennes montagnes. Le Tour cycliste arpente cette année pour la première fois depuis 1992 les 5 principaux massifs montagneux de l’hexagone. Le Tour de France à la voile, quand à lui, nous fera découvrir l’ensemble du littoral, de la Manche à l’Atlantique, pour finir en Méditerranée.

2


SOMMAIRE

Edition spéciale Montagnes

p2. Projet Vélo (Tour aux pieds des Tours) p4 et p5. Carte du TDF et parcours, déroulé du TDF p6. Histoire du maillot à pois p7. Nous Soutenir p8 à p11. Les Vosges p12 à p15. Le Jura p16 à p20. Les Pyrénées p21. Le jeu vélo p22 à p25. Le Massif Central p26 et p31. Les Alpes p34. Retour en photos sur le Tour 2016

Nous contacter sur le Tour : 06 26 21 56 54 Suivez nos aventures sur : www.media-pitchounes.fr

L’équipe d’animation : Laurent Girard - Corentin Bricard - Deirdre Tömör Clément Rodriguez - Vanille Beernaert Remerciements :

Pour la voile retournez moi

Philippe Casini et Didier Jean, 3

pour leur aide et illustrations.


Le parcours Étape Type

Date

Départ et arrivée

Distance

1

Samedi 1er juillet

Düsseldorf / Düsseldorf

14 km

2

Dimanche 2 juillet

Düsseldorf / Liège

206 km

3

Lundi 3 juillet

Verviers / Longwy

202 km

4

Mardi 4 juillet

Mondorf-les-Bains / Vittel

203 km

5

Mercredi 5 juillet

Vittel / La Planche des Belles Filles

160 km

6

Jeudi 6 juillet

Vesoul / Troyes

216 km

7

Vendredi 7 juillet

Troyes / Nuits-Saint-Georges

214 km

8

Samedi 8 juillet

Dole / Station des Rousses

187 km

9

Dimanche 9 juillet

Nantua / Chambéry

181 km

-

Lundi 10 juillet

Dordogne

-

10

Mardi 11 juillet

Périgueux / Bergerac

178 km

11

Mercredi 12 juillet

Eymet / Pau

202 km

12

Jeudi 13 juillet

Pau / Peyragudes

214 km

13

Vendredi 14 juillet

Saint-Girons / Foix

100 km

14

Samedi 15 juillet

Blagnac / Rodez

181 km

15

Dimanche 16 juillet Laissac-Sévérac l’Église / Le Puy-en-Velay

189 km

-

Lundi 17 juillet

Le Puy-en-Velay

-

16

Mardi 18 juillet

Le Puy-en-Velay / Romans-sur-Isère

165 km

17

Mercredi 19 juillet

La Mure / Serre-Chevalier

183 km

18

Jeudi 20 juillet

Briançon / Izoard

178 km

19

Vendredi 21 juillet

Embrun / Salon-de-Provence

220 km

20

Samedi 22 juillet

Marseille / Marseille

23 km

21

Dimanche 23 juillet

Montgeron / Paris Champs-Élysées

105 km

5 légende :

contre-la-montre individuel

en ligne

repos


La montagne a son symbole : le maillot à pois ! C’est le maillot des clowns !

C’est donc en 1975 que ce maillot récompensant les

a lancé le coureur belge Lucien Van Impe lorsqu’il

rois de la montagne verra

a découvert le maillot à pois inauguré en 1975.

le jour sur le Tour, maillot qui viendra compléter la

Bien avant cette année-là, le grand prix de la

panoplie des maillots de leaders. Reste à trouver une

montagne existait déjà. Entre 1905 et 1932, le journal

couleur, un visuel… Albert Bouvet pensa à y dessiner

L’Auto organisateur du Tour de France désignait

des montagnes, mais Felix Lévitan se remémorera de

dans ses colonnes le meilleur grimpeur, mais ce titre

ses souvenirs, lorsqu’il était journaliste dans les années

n’était officiellement pas reconnu.

30, aux grandes heures des six jours. Le pistard Henri

C’est en 1933 qu’Henri Desgrange décida que les cou-

Lemoine, surnommé « p’tits pois », qui leva les foules

reurs atteignant les premiers les sommets devraient

des vélodromes, outre par son talent immense, mais

être récompensés : le Grand Prix de la montagne est

également par la particularité d’œuvrer dans une

né !

tenue s’inspirant d’une casaque créée par le Comte

C’est l’espagnol Vicente Trueba dit « la puce

de Rivaud pour ses jockeys…

de Torrelavega » qui inaugurera le palmarès des

Le maillot des grimpeurs sera blanc à pois rouges !

grimpeurs du Tour. Le premier français sera René Vietto en 1934, et le premier à réaliser le doublé maillot jaune – Prix de la montagne sera Gino Bartali. Il réalisera cet exploit à deux reprises, en 1938 puis 10 ans plus tard en 1948. Un autre coureur italien en fera de même, l’année suivante en 1949 et en 1952, le grand Fausto Coppi. Mais celui qui sera considé-

Le classement du

ré comme l’un des meilleurs grimpeurs de l’histoire

meilleur grimpeur

est Federico Bahamontes, remportant ce prix à 6 re-

succédera au Grand

prises entre 1954 et 1964, en réalisant lui aussi le dou-

Prix de la montagne,

blé en 1959.

et ce maillot devienA cette époque, pas de

dra aussi populaire

maillot distinctif pour

que l’éternel maillot

honorer les grimpeurs,

jaune. Les bords de

juste

un

route sont ornés chaque année par les spectateurs

macaron

posé sur le cœur en

de pois rouges, même sur les banales étapes de plat,

1964, avec l’arrivée de

symbole du panache plus que de la force.

la marque « chocolat

C’est une véritable popularité qui se dégage au

Poulain ».

passage du maillot à pois, mais dès les Champs

Légende photo : Eddy Merckx le remportera à deux reprises, en

Elysées passés, mis à part Richard Virenque et le Belge Lucien Van Impe, six fois lauréat du classement du meilleur grimpeur, les porteurs de pois rouges disparaissent malheureusement très vite des mémoires.

1969 et 1970.

6


Comment nous soutenir ?

Valoriser

Soutenir

Communiquer

l’engagement de chacun et les alliances solidaires autours des valeurs du sport.

un véritable projet éducatif et les différents moyens, outils mis en place pour sa réalisation.

sur l’image positive de chacun dans cette cause.

Encourager

Permettre

Participer

les actions d’éducation à la citoyenneté.

la mobilité d’enfants adhérents au travers des différents projets que porte l’association.

à la reconnaissance des actions de l’association dans le monde du sport et dans le secteur socioculturel.

Vous êtes un particulier :

Vous êtes une entreprise :

- Bénévolat - Soutien financier - Soutien matériel

-

Mécénat Mécénat Mécénat Mécénat

de compétence financier en nature technologique

Contactez-nous :

7

Association Média-Pitchounes Maison Vestrepain, 10 Rue Vestrepain 31100 TOULOUSE 06 26 21 56 54 contact@media-pitchounes.fr


Les Vosges Situation géographique : Le massif des Vosges a pour régions : Grand Est ; Bourgogne-Franche-Comté. Et a pour départements : Moselle, Meurthe-et-Moselle, Vosges, Bas-Rhin,  Haut-Rhin, Haute-Saône et Territoire de Belfort. Il y a 507 communes dans les Vosges. La superficie des Vosges est de 5 874km².

Le massif : Le nom du massif fait référence au dieu de la faune ou de la vie sauvage : Vosegus. Pendant la période romaine deux temples consacrés à ce dieu : le solstice d’hiver et le solstice d’été. Souvent colonisé par des tribus gauloises et par des armées romaines, les Vosges sont coupées en deux, sous le régime de Septime Sévère (un empereur romain qui a gouverné du 1er juin 193 au 4 février 211 soit 17 ans, 8 mois et 3 jours) : la Gaule Belgique et la Germanie Supérieure. Par la suite, la France cède une partie de son territoire à l’Empire allemand. Il s’agit de l’annexion de l’Alsace – Lorraine qui est officialisée le 10 mai 1871 par la signature du Traité de Francfort (traité mettant fin à la guerre franco-allemande de 1870 – 1871). Depuis, le massif vosgien devient la frontière nationale du Donon au Ballon d’Alsace. Durant les deux guerres mondiales, plusieurs batailles ont eu lieu dans ce massif notamment dans le col de la Chipotte, dans le col de la Chapelotte, dans le Violu ou encore la bataille de Bruyères. On peut retrouver le plus grand cimetière américain dans les Vosges, à Dinozé : le cimetière américain d’Epinal.

8


Monts les plus hauts : Le mont le plus connu et le plus haut des Vosges s’appelle le Grand Ballon, il culmine à 1424m d’altitude. La deuxième mont le plus haut se nomme Storkenkopf et son altitude mesurée est de 1362m. Le troisième mont le plus haut se nomme Hohneck et culmine à 1361m d’altitude.

Le Tour dans les Vosges : Depuis 1905, le Tour de France a grimpé sur 24 cols dans les Vosges tels que Ballon d’Alsace (1905) ; Champs du Feu (1985) ou Collet du Linge (1957). Nous pouvons nous rappeler de différentes étapes clés réalisées récentes dans ce massif comme la 8éme étape du Tour 2004 entre Tomblaine et Gérardmer La Mauselaine (161km), la 7ème étape de Tomblaine à la Planche-des-Belles-Filles (199 km) en 2012 ou encore la 9ème étape de Gérardmer jusqu’à Mulhouse (170 km) ainsi que la 10ème étape du Tour 2014 de Mulhouse jusqu’à La Planche-des-Belles-Filles (161 km).

9


Côtes et cols des Vosges Côte d’Esmoulières Cat. 3

uve moi p Retro age 21

Ce col se trouve dans les Vosges dans un petit

village nommé, lui aussi, Esmoulières. Son nom signifie « des terrains rendus mous par l’humidité » dans l’ancien français. Il est situé dans le département de Haute-Saône en région Franche-Comté. Les habitants de ce village se nomment les Mourérots et les Mourérotes. Ce col fait 573 m d’altitude.

On peut retrouver autour du col d’Esmoulières

quelques villes dont La Longine (3,74 km), Faucogney-etla-mer (4,07 km), Corraviller (4,42 km), Beulotte-SaintLaurent (4,80 km) Amont-et-Effreney (5,67 km).

Ce mont sera franchi pour la première fois lors

de cette édition du Tour de France 2017.

Col des Croix

Le col des Croix se trouve en Haute-Saône et peut être escaladé depuis la ville Le Thillot. Son

ascension mesure 4,1 km et son dénivelé est compris entre 4,5 % et 6 %. La descente s’effectuera jusqu’à la ville de Servance pendant 9km avec 3,1 % de dénivelé en moyenne. L’altitude de ce col est de 704m.

L’ancien nom du col des croix s’appelle Pertuis de l’Etraye. On peut trouver le Fort de la Tête

de l’Ours (appelé aussi Fort Colaincourt ou Fort de Château Lambert) construit par le général Séré de Rivières après la guerre Franco-Allemande en 1870. De plus, les habitants de ce Fort fabriquent en 1855 une statue pour remercier la Vierge de les avoir sauvés d’une épidémie de 1854. Elle est ensuite nommée la Vierge des Neiges. En 1970, un orage détruit la statue. Les habitants reconstruisent la même année une nouvelle statue qu’il surnomme Notre Dame des Neiges.

Ce sommet est franchi par l’espagnol Joaquim Rodriguez lors de la 10e étape du Tour de

France 2014. Les yeux des spectateurs ont eu le plaisir d’assister à une bataille aux points à chaque ascension notamment avec Thomas Voeckler, Michal Kwiatkowski, Tony Martin ou encore Alberto Contador. Pour le Tour de France 2017, ce col sera abordé par son versant le plus court et passera par Le Thillot.

10


Planche des Belles Filles

Cat. 1

La Planche-des-Belles-Filles se trouve dans la région de Bourgogne-Franche-Comté entre le territoire de Belfort et Haute-Saône. Ce col fait 1035m d’altitude et fait 5,9 km de long. Ses pentes mesurent de 8,5 % en moyenne et de 20 % maximum. Pour accéder à ce col, il faut traverser la ville de Plancher-les-Mines. Il y a deux explications pour le nom de ce col. La première est que le nom provient du lieu de l’Étang des Belles Filles où se déroula un événement durant un massacre en 1635. Cette histoire se passe pendant la guerre de Trente Ans. Les suédois terrifiaient les habitants du massif vosgien. Pendant l’hiver, l’ennemi arriva près de la ville de Plancher-les-Mines, les habitants commencèrent à s’enfuir, sauvant tout ce qu’ils pouvaient, malgré le froid, et la neige. Cependant, ce fut un véritable massacre, seul un enfant a pu s’enfuir prévenant ainsi les épouses et les filles ayant pu partir du village à temps. Mais avec la neige, les traces de l’enfant ont permis aux suédois de remonter la piste jusqu’aux femmes. Sentant leur mort arriver, les femmes ont préféré se jeter dans le vide, dans l’étang aux eaux noires. Seule une jeune fille aurait survécu à la noyade et aurait raconté cette histoire. La deuxième signification viendrait des histoires du XVIe, racontant que le lieu était peuplé de « belles fahys » (fées). Du XVe au XVIIIe siècle, la montagne a servi à exploiter ses ressources de gisements de minerais métalliques. Aujourd’hui, elle est utilisée comme station de sport d’hiver et est devenue connue grâce au Tour de France.

La première fois que ce col a été emprunté, c’était en 2012 avec la victoire de l’étape Tomblaine – La Planche des Belles Filles par Christopher Froome. Peu connu dans ses débuts, la course de Froome sera une véritable surprise à la vue de tous, pensant à une victoire de Wiggins. En effet, la 7éme étape de ce Tour avec sa côte de 5,9 km (à 8,5 %) sera dominée au début par l’équipe de Bradley Wiggins. Le maillot jaune Fabian Cancellara abandonnera à 4,8 km du but. Au fil de la montée, le groupe perdra de ses coureurs laissant qu’une dizaine d’hommes. Sur le dernier kilomètre, Cadel Evans était le premier à attaquer. Cependant, ce fut Christopher Froome qui alla chercher la victoire suivi de Wiggins qui remporte le maillot jaune. Ensuite, c’est en 2014 que le col sera de nouveau emprunté pour l’étape Vittel – La Planche des Belles Filles et remporté par Vincenzo Nibali, un véritable « carnassier » sur la piste, laissant plusieurs victimes dont le cycliste espagnol « Purito » (Rodriguez). Toutefois, cette victoire de ce coureur fera écho à la chute d’Alberto Contador – dit « El Pistolero » – , qui se conclura par une fracture du tibia malgré sa volonté de continuer sur une vingtaine de kilomètre.

En bonus, le cycliste qui tient le record de cette montée est Laurens Ten Dam en 2012 lors du Tour de France de cette année-là.

11


Le Jura Situation géographique : Le Jura fait partie des régions : Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est et Auvergne-Rhône-Alpes. Il a pour départements : Haut-Rhin, Saône-et-Loire,Territoire de Belfort, Doubs, Jura, Ain, Haute-Savoie, Isère et Savoie. Il y a 509 communes dans ce massif et sa superficie est de 4 999km².

Le massif : Ce massif fut le lieu de nombreuses découvertes archéologiques confirmant la présence de peuples préhistoriques. Les chercheurs ont notamment trouvé une voie internationale de commerce allant du fort de Joux jusqu’au Grand St Bernard, reliant ainsi la France et l’Italie. Par la suite, avec l’industrialisation, le massif sera le lieu de nombreuses inventions et d’usines comme les secteurs de l’horlogerie, de boîte à musique, de moulin à poivre, de machine à coudre ou encore l’automobile.

12


Monts les plus hauts : Le mont le plus haut est Le Colomby de Gex, avec une altitude mesurée de 1688m. Le deuxième mont le plus haut est la Dôle et culmine à 1677m d’altitude. Le troisième mont le plus haut est Le Mont Rond, avec une altitude mesurée de 1596m.

Le Tour dans le Jura : Depuis 1907, le Tour de France a exploré 7 grands cols dans ce massif comme le Col du Cerdon (1907), la Vue des Alpes (1948) ou le Mollendruz (1952). On peut citer quelques étapes passées sur ce massif durant différents Tour de France comme en 2016 avec la 16ème étape Moirans-en-Montagne – Berne (209 km) ou bien en 2014 lors de la 11ème étape Besançon – Oyonnax (187,5 km) où on peut se rappeler la victoire française de Tony Gallopin.

13


Côtes et cols du Jura moi page 21 ouve r t Re

Côte de Viry

Cat. 2

La côte de Viry se situe en Bourgogne-Franche-Comté dans le Jura. Elle est également nommée Côte de Jura. Elle se situe à la limite du département de l’Ain près d’Oyonnax. La côte de Viry fait partie de la France depuis 1860, puisqu’elle appartenait à l’origine au Comté du Genevois annexée à la Savoie en 1401. Les cyclistes aborderont pour la première fois les 7,6 km de montée pour atteindre les 1113m d’altitude. Cette côte sera mise à l’honneur lors d’une étape du Tour du Jura. Cette course est parrainée par Bernard Thévenet (surnommé « Nanard »), un coureur cycliste français des années 1970 remportant deux Tour de France (1975 et 1977).

Montée de la Combe

Cat. 1

Côte de Neyrolles

Cat. 2

La montée de la Combe de Laisia les Molunes se situe dans le Jura près de la commune de St-Claude. Elle se trouve à 1202 mètres d’altitude, elle mesure 11,7 km de long avec des pentes de 6,4 % de denivelé. En 2017, cette montée sera franchie pour la première fois par le Tour de France.

La Côte de Neyrolles se trouve dans le département de l’Ain, en région d’AuvergneRhône-Alpes. Cette dernière est située à proximité de la ville de Nantua. La Côte se trouve à 825 m d’altitude, elle mesure 3,2 km à 7,2 % de dénivelé. Enfin, elle sera franchie pour la première fois durant cette édition 2017.

Col de la Biche

Cat. HC

Ce col se situe dans le Jura, plus précisément dans la chaîne de son homologue le Grand Galibier. Il culmine à 1 310 mètres d’altitude. Situé au nord du col du Grand Colombier, le Col de la Biche est moins connu que ce dernier. Il conserve une pente rude : 7,7 % de moyenne et qui frôle les 10 % dès le départ du village de Gignez. Il y a tout de même 13km d’ascension. Aucune grande course cycliste n’a encore emprunté ce col. Le Tour de France le traversera en 2017 pour la 9ème étape Nantua – Chambéry.

14


Le Grand Colombier

Cat. HC

Le col du Grand Colombier se situe dans le département de l’Ain, au sud du massif du Jura. Il relie la vallée du Séran à celle du Rhône. Il culmine à 1501m d’altitude. Il est considéré comme l’un des cols les plus difficiles de France à cause de sa pente dépassant les 10 % sur plus de 1 200m de dénivelé. On peut accéder à ce col par quatre routes. La 1ere commence par Artemare en passant par Virieu-le-Petit qui s’accompagne par les pentes les plus fortes (15,9km à 7,8%). Ce passage est nommé « la directissime » ou encore « le versant ouest direct », route choisie pour l’édition 2017. La 2e route est à partir de Champagne-en-Valromey passant par Lochieu avec des sections de 15 %. La 3e route est depuis Culoz (18,3 km à 6,9%) caractérisée par une falaise et des virages. Enfin, la dernière route est en venant d’Anglefort qu’on atteint après 9km de montée. Son profil est de 15,2km à 7,9 % jusqu’au sommet. Ce col fût emprunté pour la 1ère fois par le Tour en 2012, lors de la dixième étape Macon – Bellegarde-sur-Valserine (classé hors catégorie). Le français Thomas Voeckler dit «Ti-Blanc» passera en tête au sommet, et adjugera sa 3ème victoire d’étape devant le regretté Michele Scarponi victime cette année d’un accident lors d’un entraînement. Lors de la 15ème étape du Tour de France 2016, cette course a été marqué par plusieurs abandons comme celui de Nibali et Rolland dû à un rythme difficile dans ce col classé hors catégorie. Lors du déroulement de cette étape, Majka et le russe Ilnur Zakarin passeront en tête devant Julian Alaphilippe et Jarlinson Pantano. Malheureusement le coureur Alaphilippe sera victime d’un incident mécanique et finira 5ème de cette étape. Devant, les spectateurs ont pu assister à un duel entre Majka et Pantano qui battra son adversaire au sprint.

Mont du Chat

Il est emprunté régulièrement par le Tour de l’Ain, le Criterium du Dauphiné et par le Tour de l’Avenir. Et depuis 1992 , la confrérie cycliste « les Fêlés du Grand Colombier » regroupe plusieurs centaines de coureurs qui réalisent 2,3 ou 4 montées dans la même journée.

Cat. HC

Le Mont du Chat se situe dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, plus précisément dans le département de la Savoie. Pour accéder à ce mont pour cette édition du Tour de France 2017, les cyclistes passeront par le versant ouest, de Yenne avec ses 17km d’ascension à 7,4 % (dénivelée : 1264m), puis par sur la D 42 (carrefour entre la route de Yenne et de Meyrieux-Trouet) avec ses 8,7km d’ascension à 10,4 % (dénivelée : 905m). Il fût emprunté pour la 1ère fois lors du Tour de France de 1974 lors de la 10ème étape Gaillard – Aix-les-Bains. Cette étape fut gagnée par Eddy Merckx mais celui qui a franchi la première fois ce col est Gonzalo Aja, un cycliste espagnol. Cette ascension fut classé en 2e catégorie, ce qui révolta Raymond Poulidor qui contesta la difficulté de cette montée expliquant que celle-ci était méconnue. 42 ans après, on retrouve ce mont pour l’édition 2017 du Tour de France pour la 9ème étape Nantua – Chambéry. Poupou a été entendu, ce col est désormais classé en hors catégorie.

15

Petite anecdote : Le nom proviendrait de la ressemblance d’un rocher en forme de canine de chat et nous pouvons trouver sur celui-ci un relais de télévision et de météorologie.


Les Pyrénées Situation géographique : Le massif des Pyrénées a pour régions : Nouvelle-Aquitaine et Occitanie. Et a pour départements : Pyrénées-Atlantiques, Pyrénées-Orientales, Aude ; Ariège, Haute-Garonne et Hautes-Pyrénées. La chaîne des Pyrénées est une frontière naturelle entre l’Espagne et la France et abrite aussi la principauté d’Andorre. La superficie des Pyrénées est de 19 000km² et fait comme longueur 430km.

Le massif : Le nom de ce massif viendrait du terme grec Pyrenaia, mentionné chez Plutarque, un écrivain. Ce nom était associé à Pyrène, fille du roi Bebryce. D’après la légende de Silius Italicus (un poète et homme politique romain du Ier siècle), la jeune fille fut aimée d’Héraclès qui la délaissa. Elle donna naissance à un serpent et alla enfouir sa honte dans les forêts où elle fut dévorée par les bêtes. Suite à cela, Héraclès lui construisit un tombeau. Nous avons aussi vu que le nom de ce massif provenait peut être – selon Diodore de Sicile, un historien et chroniqueur grec du Ier siècle av. J.C – du mot grec « pyro » (feu) car ce dernier aurait subit un grand incendie provoqué par des bergers.

16


Monts les plus hauts : Le mont le plus connu et le plus haut des Pyrénées s’appelle le pic d’Aneto, qui culmine à 3404m d’altitude. Le deuxième mont le plus haut se nomme Pico de Posets qui culmine à 3355m d’altitude. Le troisième mont le plus haut se nomme Mont Perdu et culmine également à 3355m d’altitude.

Le Tour dans les Pyrénées :

Depuis 1910,

le Tour de France est passé au moins une fois

sur 57 cols et côtes des Pyrénées. Le fondateur de l’épreuve, Henri Desgranges, voulait inscrire les Pyrénées dans la course. Après une observation, le bilan est catastrophique : pas de routes, une population ne parlant pas couramment français, présence d’animaux sauvages… Le Tour de France y passera coûte que coûte, par le Col de Port, le Portet d’Aspet et le col des Ares. Mais ce qui attend les coureurs, ce sont les géants pyrénéens : Peyresourde, Aspin, Tourmalet, Aubisque. Une véritable expédition qui s’avoue être difficile. Le vainqueur du Tour du France de cette année-là, Octave Lapize, exprimera de son mécontentement face aux organisateurs. « Vous êtes des assassins », une phrase symbolique dénonçant la dangerosité de cette course ! On retrouve plusieurs événements dramatiques tels que la chute mortelle de Fabio Casartelli en 1995 dans la descente du Portet d’Aspet ou de la chute d’Ocana dans la descente du col de Menté. Mais aussi héroïques avec Eugène Christophe en 1913, ou bien de René Vietto en 1934 qui donna sa roue à son coéquipier Antonin Magne victime d’une chute dans la descente du Puymorens. On peut aussi noter le parcours de Merckx en 1969 dans le Tourmalet ou encore la première victoire de Marco Pantani en 1998.

17


Côtes et cols des Pyrénées Col des Ares

Cat. 2

Le col des Ares se trouve dans les Pyrénées françaises dans la région d’Occitanie. Son altitude mesurée est de 797m et fait 8,4 km depuis la ville de Fronsac (avec des pentes entre 3,9 % et 11 %) et 6,7 km depuis la ville de Juzet d’Isaut. La 1ère fois que le col a été emprunté lors d’un Tour de France c’était en 1910, avec le grand gagnant : Octave Lapize, qu’on appelle « le Frisé », gagnant du Tour de France de cette année-là. On peut se rappeler le coureur en tête au sommet en 1947 : Albert Bourlon lors de la 14ème étape de cette édition. Nous pouvons citer plusieurs coureurs qui ont grimpé ce col en premier comme José Serra (1951), Joacquim Galera (1964 et 1966), Sylvain Chavanel (2004), Laurent Brochard (1997) ou encore Thomas Voeckler (2010, 2012 et 2014). On compte 41 passages du Tour de France depuis 1947. Lors de la 15ème étape Pamiers – Bagnères-de-Luchon en 2010, les passionnés du Tour de France nous ont raconté comment Thomas Voeckler est devenu le vainqueur de cette étape. La course commence par de nombreuses attaques, suivit par une crevaison de Nicolas Roche et le maillot jaune – Andy Schleck – est victime d’un saut de chaîne. Dans la descente, Sanchez apporte de l’aide à Contador et Menchov. Pour sauver son maillot jaune, Andy Schleck, aidé par Jurgen Van Den Broeck, prendra tous les risques contrairement à Alexandre Vinokourov. Thomas Voeckler file vers la victoire de l’étape. Pour Schleck ce sera la fin du maillot jaune repris par Alberto Contador.

Col de Menté

Cat. 1

rouve moi page Ret 21

Le col de Menté et ses 1349 m d’altitude se trouve en Haute-Garonne dans les Pyrénées. Il relie la vallée de la Garonne à la vallée du Gers. Le Tour de France 2017 passera par la ville de Ger-de-Boutx avec ses 7 km et ses pentes d’ascension (de 7,8 % et 10,5  %). Les cyclistes devront ensuite franchir le village de Saint-Béat avec ses 9,3 km de long et ses pentes de 9,1 % à 11 %. Le col de Menté est un passage mythique de la Route du Sud. Ce col a été franchi 19 fois dans différents Tour de France dont le 1er a l’inauguré est Joacquim Galera en 1966. La dernière fois qu’il a été parcouru, c’était en 2013 avec le cycliste Tom Danielson. L’histoire de col est lié à l’année 1971 pendant le Tour de France, Luis Ocana, porteur du maillot jaune, a joué de malchance lors de cette 14ème étape. Le cycliste espagnol s’est juré d’être le premier à causer la perte de celui qu’il appelle affectueusement «  le grand con » : Eddy Merckx ! Une course qui promettait un magnifiqueduel entre Le Cannibale (Eddy Merckx) et El Cordobes (Luis Ocana). Pourtant, le parcours a été porteur de malchance… une averse de grêle s’abat, la piste est recouverte de boue, Ocana manque un virage et chute avec Merckx. Ce dernier remonte sur sa selle. Le cycliste espagnol doit abandonner et est conduit à l’hôpital. Le belge continua la course à contre coeur et se positionnera 2ème de l’étape derrière José Manuel Fuente. Le lendemain de la 14ème étape, il refusera de porter le maillot jaune. Une course décevante selon lui et déclarera sur les Champs-Elysées :

18

Eddy Merckx : « J’aurais préféré terminer deuxième et livrer une bataille jusqu’au bout »


Col de Peyresourde

Cat. 1

Il se situe dans les Hautes-Pyrénées, entre le village d’Arreau et Bagneres-de-Luchon. Il permet de relier la vallée du Louron à la vallée du Larboust. Le col de Peyresourde culmine à 1569m d’altitude et fait son entrée par la ville de Armenteule (une déclivité entre 7,6 % et 11,3 % dont un kilométrage de 8,3km) pour sortir de la ville de Bagnères-de-Luchon. Ce col a été souvent franchi par le Tour de France, on compte 65 passages depuis la 1ère fois qu’il a été franchi en 1910 par Octave Lapize. Ce col a été conquis par plusieurs grands cyclistes de renommé comme Christopher Froome en 2016  ; Thomas Voeckler en 2012  ; Laurent Brochard en 2005  ; Bernard Hinault en 1986, 1981 et 1979 ; Luis Ocana en 1976 et pleins d’autres dont Jean Robic qui a réalisé un véritable exploit en 1947. La veille de l’étape de Luchon-Pau une altercation l’oppose à un de ses équipiers qui lui reproche d’être fanfaron et prétentieux en affirmant qu’il s’échappera dès le début de l’étape pour arriver seul à Pau. Robic exécutera ses prévisions en attaquant dès la sortie de Luchon, il franchira seul le col de Peyresourde, l’Aspin, le Tourmalet puis l’Aubisque pour s’imposer comme il avait prévu à Pau. Cette année il s’imposera lors de la dernière étape à Paris et accomplira l’exploit de gagner le Tour de France sans avoir porter le maillot jaune durant l’épreuve. Le Tour de France 2012, nous pouvons évoquer le déroulement de la dernière montée vers Peyresourde où Thomas Voeckler lâche Brice Feillu et passe en tête au sommet pour remporter le maillot à pois. Le cycliste Evans aura du mal avec cette montée, voyant ainsi le podium du Tour s’envoler (il sera 7ème au classement général). Ensuite, nous aurons Vincenzo Nibali suivi de Bradley Wiggins et Christopher Froome qui termineront l’ascension et l’étape à 7min 9 secondes de Voeckler.

Port de Balès Cat. HC Le Port de Balès se trouve entre les Hautes-Pyrénées et la Haute-Garonne. Ce col culmine à 1755m d’altitude et sa ville d’entrée est Ferrère (19,2km avec une ascension entre 6,2 % et 11,7 %) pour enfin ressortir par la ville de Bourg-d’Oueil. La petit anecdote de ce col  : la route a été goudronné qu’en 2006 pour permettre le passage du Tour de France 2007. Par la suite, une station de sport d’hiver a été créé. Ce col a aussi été emprunté par deux courses mythiques : la Route du Sud et le Tour d’Espagne en 2013. La 1ère fois que ce col a été franchi, c’était le 23 juillet pendant la 15ème étape du Tour de France 2007 avec Kim Kirchen. Le parcours faisait 196km et reliait Foix à Loudenvielle-Le Louron. La course commence et nous pouvons évoquer le cycliste kazak «  Vino  » (Alexandre Vinokourov) s’échappant dans le col de Port avec 25 autres coureurs. Il remporte l’étape en solitaire (cependant, il est positif à un contrôle et ses titres lui seront

retirés avec en plus une suspension de deux ans). Par la suite, Kim Kirchen, le luxembourgeois prendra la deuxième place (puis la première suite au dopage de « Vino ») avec 51s de retard par rapport au vainqueur. En 2010, l’étape Pamiers - Bagnères-de-Luchon sera remportée par Thomas Voeckler. A la 16ème étape du Tour de France 2014 (Carcassonne – Bagnères-de-Luchon), la course débutera avec plusieurs attaques infructueuses. Par la suite, 21 coureurs forment une échappée et obtiennent une avance de 8 minutes au col de Portet-d’Aspet. Nous avons Michael Rogers, Thomas Voeckler, Tony Gallopin, Florian Vachon, etc... Lors du dernier col (le Port de Balès), Voeckler, Rogers et Serpa (en tête au sommet) se détachent du groupe mais dans la descente, ils sont rattrapés par Vasil Kiryienka et Cyril Gautier. Rogers remporte l’étape 9 secondes avant Voeckler.

19


Côtes et cols des Pyrénées Col de Latrape

Cat. 1

rouve moi page t e R 21

Le col de Latrape se trouve dans les Pyrénées entre Aulus-lesBains et Ustou. Avec une altitude de 1110m, le mont parcourt 5,6 km de long avec des pentes entre 7,2 % et de 7,4 %. La toponymie « Latrape » désigne à l’origine une sorte de cabane, un abri provisoire. C’est au milieu de ce col que nous pouvons retrouver une petite cabane. Est-ce de là que vient le nom du col de Latrape ? C’est lors de l’édition de 1956 que le Tour de France franchi pour la première fois le col de Latrape par celui qui est nommé « l’Ange de la montagne » (Charly Gaul), un cycliste luxembourgeois remportant le Tour de France de 1958. Ensuite, ce sera en 1984 par Jean-René Bernaudeau (directeur sportif de l’équipe cycliste Direct Énergie et ancien coureur cycliste français professionnel de 1978 à 1988). En tout, ce col a été gravi 6 fois lors de différents Tour de France (1956 – 2011) avec comme leaders au sommet : Charly Gaul, Jean-René Bernaudeau, Robert Millar, Christophe Mengin, Sylvain Chavanel et Sandy Casar.

Le Mur de Péguère

Cat. 1

Le Mur de Péguère se trouve dans les Pyrénées en Ariège. Il culmine à 1375 m d’altitude. Pour le Tour de France 2017, lors de la 13e étape St Girons –Foix, les cyclistes devront passer par Massat, où ils parcourront 9,3km. La difficulté de ce col, ce sont ses pentes qui ont une ascension moyenne de 7,9 % et une ascension maximum de 18 % ! Le Tour de France devait normalement passé par ce col en 1973 mais Luis Ocana a convaincu l’organisation de ne pas y passer car la descente était trop dangereuse. Le premier coureur à avoir grimpé ce col de 1ère catégorie est le français Sandy Casar. Lors du déroulement de la course du Tour de France de 2012, une échappée de 11 coureurs se forme au bout de 50 km. Ensuite, un trio Sagan, Casar et Izagirre seront pris en chasse par le duo Gilbert et Sanchez. A 4 km de l’arrivée, Sanchez attaque, ce qui lui permet de l’emporter sur ses adversaires avec une avance de 40 secondes. Sagan sera deuxième suivi de Paulinho et Minard. Nous pouvons nous rappeler de ces nombreuses crevaisons lors de cette étape dans la descente du Mur de Péguère dû à des punaises et des clous jetés volontairement sur la chaussée après que Sandy Casar soit passé. On compte une trentaine de victimes de crevaison dont Robert Kiserlovski qui abandonnera suite à une chute dans la descente.

20

Col d’Agnes Cat. 1 Situé dans le département de l’Ariège entre les communes d’Aulus-Les-Bains et de Massat. Ce col fait 1 570m d’altitude. On peut y accéder par Aulus-LesBains, où son dénivelé est d’environ 820 mètres avec des pentes de 8,1 % sur 10,2 kilomètres. On peut aussi emprunter les pentes du port de Lers depuis Vicdessos ou Massat avec son dénivelé de 5,2 % sur 17.6 kilomètres. Le Tour de France est passé 5 fois dans ce col de 1988 à 2011. La 14ème étape en 1988 entre Blagnac et Guzet-Neige voit Robert Millar franchir en tête le premier ce col. En 1995, c’est Marco Pantani qui atteindra le sommet dans un épais brouillard, pour basculer dans la descente et s’adjuger la victoire à Guzet.


LE JEU Trouve les bonnes combinaisons Je me suis révélé au Tour de France 2004 en portant le maillot jaune pendant 10 jours et me battant avec courage dans les Pyrénées face à Lance Amstrong. J’ai été champion de France sur route 2 fois et je suis un puncheur populaire fidèle à Jean-René Bernaudeau. Je participe à mon dernier grand Tour cette année, je suis ?

A

Je participe à ma première grande course en 1982 lors du Tour de l’Avenir dans laquelle je finis 4ème du classement général avec une victoire d’étape. En sept participations au Tour de France, j’ai gagné deux fois le maillot à pois rouge, fini trois fois dans le top 10 et j’ai remporté trois étapes. En 1987, je suis le vainqueur de la Vuelta , le seul grand tour à mon palmarès. Mais j’ai gagné aussi quatre clàsico RCN, quatre Tour de Colombie et deux Critérium du Dauphiné libéré. Je suis le premier colombien à gagner un grand Tour, je suis ?

Je suis une légende du cyclisme. J’ai gagné les 3 grands tours plusieurs fois, j’ai été champion de France sur route et de poursuite puis champion du monde sur route en 1980. J’ai également gagné de nombreuses classiques. Je faisais plus de 40 000 km dans l’année préférant la compétition à l’entrainement, on m’a donné le surnom d’un animal, je suis ?

B

Je suis un coureur cycliste spécialiste du Tour de France dans lequel je finis deux fois sur le podium et passe 2 jours en jaune. Sur le Tour de France , j’ai gagné 7 étapes et autant de fois le maillot du meilleur grimpeur : un record ! J’ai remporté une étape sur le Giro et un Paris-Tours ? Mais j’ai aussi reçu à trois reprise le maillot de la combativité sur le Tour de France. En 1994 , je finis 3ème du championnat du monde. J’ai principalement couru pour l’équipe Festina , je suis ?

D

C

En 1990, je savais que je n’avais aucune chance de finir le tour dans le Top 10, j’ai attaqué dès la première étape, dans un groupe de quatre coureurs. À l’arrivée, nous comptons une avance de 10 minutes. J’endosserai le maillot jaune quelques jours plus tard, je le garderai pendant 8 jours. je finirai 2eme à Paris derrière Greg Lemond, je suis ?

E

J’ai disputé 15 Tour de France, et je les ai tous terminés. Je suis le premier coureur à ramener le maillot à pois à Paris. En 1976, Eddy Merckx absent du Tour, tout le monde voit gagner Bernard Thevenet ou Joop Zoetelmek…Mais mes qualités de grimpeurs feront la différence notamment sur la grande étape des Pyrénées ou j’attaque dès les premiers cols pour finir seul en tête à Saint Lary…je suis ?

F

Tour de France Classement par points Classement des grimpeurs Victoire d’étape

En 1975, en tête dans la cote de Bomerée en Belgique, dans la première demi étape, j’inaugure le temps d’un après midi, ce tout nouveau maillot à pois. En seize participations au Tour de France, je n’ai jamais n’abandonné . J’ai un record jamais battu, même par Poupou, l’éternel second, finir 6 fois deuxième du Tour !… Mais j’ai eu le bonheur en 1980 de monter enfin sur la première marche, je suis ?

G

Réponse : A7 - B6 - C4 - D5 - E3 - F2 - G1

21


Le Massif Central Situation géographique : C’est le massif le plus vaste en France avec sa superficie de 85 000 km². L’altitude moyenne de ce massif est de 1 885m. Formé il y a cinq cent millions d’années, le massif central se nommera ainsi à partir de 1841. Les trois plus grandes agglomérations sont Clermont-Ferrand, Limoges et Saint-Étienne.

On compte 22 départements dont l’Aveyron, le Cantal et la Loire.

Le massif :

Le massif regorge d’un environnement diversifié tel que la présence des essentiels vol-

cans français de métropole.

Au fil des siècles, la végétation et la flore ont été modifié par l’Homme. Le Massif Central

est le berceau d’une biodiversité et d’un écosystème important. Pourtant, on peut mentionner la disparition de plusieurs espèces d’animaux comme la loutre, le busard cendré, l’aigle royal, et autres… Plusieurs projets ont été des véritables succès dans l’introduction animale, on peut trouver la marmotte, le mouflon corse ou le chamois.

22


Monts les plus hauts : Le plus grand sommet est le Puy de Sancy culmine à 1885m d’altitude. Le deuxième plus grand sommet est le Plomb du Cantal culmine à 1855m d’altitude. Le troisième plus grand sommet est le Puy Ferrand culmine à 1854m d’altitude.

Le Tour dans le Massif Central : Depuis 1903, le Tour de France est passé 46 fois sur ce massif. La première fois c’était en 1903 sur le Col de la République avec comme vainqueur Aucouturier. Nous pouvons aussi citer d’autres cols comme sur le Col de la Moreno (1951 avec Géminiani), le Col des Fourches (1971 avec Danguillaume J.P.), le Col de Lachamps (1996 avec Gualdi), Côte de la Croix de Montvieux (2008 avec Barredo). Nous allons vous évoquer l’incroyable duel pour la conquête du maillot jaune en 1964, sur le sommet du Puy du Dôme. Les éternels rivaux : cyclistes Anquetil et Poulidor. Côte à côte pendant 1500 mètres, essayant de prendre l’avantage sur l’autre, Poulidor réussit à prendre néanmoins le dessus sur son adversaire. Cependant Anquetil remportera le Tour.

23


Côtes et cols du massif central moi page ouve 21 r t Re

Montée de Naves

Cat. 1

Se situant dans le Massif Central, ce col appartient au département de l’Aveyron, plus précisément dans la commune d’Aurelle-Verlac. Cette montée fait 1058 m d’altitude. Pour accéder à celle-ci, il faut passer dans la ville de Saint-Geniez d’Olt. La montée de Naves a des pentes d’ascension entre 6,4 % et 8,3 % sur 8,9 km de long. La ville de sortie est le village de Naves, dans le plateau de l’Aubrac. On retrouve dans la ville de Saint-Geniez d’Olt, un regroupement d’anciennes manufactures, du XIVe siècle, pour la fabrication de draps en laine. A partir du XVIIe siècle, la ville produit des étoffes destinées essentiellement aux classes les plus modestes. Ces productions se vendaient sur les grandes foires du Midi et à l’étranger comme en Suisse et en Espagne et même dans les colonies, où elles servaient à fabriquer les ceintures des esclaves. Les routes de la Montée de Naves sont parcourues par la cyclosportive «  la marmotte d’Olt  » depuis 20 ans. Suite à cela, les cyclistes passeront par la Montée de Naves pour cette édition de 2017.

Col de Peyra Taillade

Cat. 1

Ce col inédit pour le Tour de France se situe dans le massif du Monts du Velay et relie Prades au Vernet. Ce col fait 1190 m d’altitude avec ses 9 km de long et des pentes entre 6,89 % et 14,0 %. Christian Prudhomme déclara sur cette étape 15 de ce Tour de France : « Nul ne sait dans quel état de dispersion se retrouvera le peloton au terme de cette étape. Ce n’est pas de la montagne mais la traversée du plateau de l’Aubrac fera grimper l’altitude au-dessus de mille mètres pendant une cinquantaine de km. Un peu plus loin, la montée inédite du col de Peyra Taillade se cabre par endroits à 14%. De quoi réserver des surprises à l’heure du verdict au Puy-en-Velay ». Dossier de Presse, Le Tour de France, A.S.O 2017

24


Le bras de fer au sommet du Massif Central Hiver 1964, Antonin Magne, directeur sportif de l’équipe Mercier ordonne à Raymond Poulidor de se rendre dans le massif central pour aller reconnaitre la montée du Puy de Dôme car pour lui, ce sera sur ces pentes et les 4 derniers kilomètres que le Tour de France se jouera l’été suivant ! Monsieur Magne l’avaitil vu dans sa boule de cristal, lui qui est un adepte du pendule et des astres ? Cette montée du Puy-de-Dôme est un monstre, si ce n’est pas le parcours le plus long, c’est en tout cas un des plus éprouvants. Les quatre derniers kilomètres de l’ascension se font sur une pente très régulière et raide, 12% de moyenne ! Antonin Magne, d’origine auvergnate en est convaincu, c’est au sommet que l’on connaitra le vainqueur du Tour. Une chose est sûre, c’est que « Poupou » ne l’a pas écouté, entre ses diverses sollicitations et un entrainement acharné en préparation de la Vuelta. Certains diront qu’il s’y est rendu et qu’il trouva l’entrée du col fermé, d’autres les « pro-Anquetil » diront qu’il a fait demi-tour pour ne pas payer l’entrée ! C’est donc le 12 juillet, lors de l’étape reine du Tour 64 que Poulidor va découvrir les 14 kilomètres du vieux volcan.

Pour la première fois, la télévision retransmettait l’événement en direct, la France était partagée en deux, il y avait les « Anquetilistes » et les inconditionnels de « Poupou » ! Mais les deux camps sont ensemble devant l’écran de télévision pour suivre ce duel qui va rentrer dans la grande histoire du Tour de France … 56 secondes séparent le maillot jaune Jacques Anquetil de Raymond Poulidor ! Dès la montée vers « La Baraque », sur une pente de 10 % sur environ 5 km, le peloton est décimé, et à 6 kilomètres du sommet, il ne reste que 5 coureurs, deux espagnols, un italien et le duel tant espéré qui oppose les deux français. Jimenez passe à l’attaque suivi de Federico Bahamontes, ils ne seront jamais rejoints, et Jimenez conservera sa petite avance pour s’imposer sur le volcan. Mais la France est focalisée sur l’affrontement entre Anquetil et Poulidor, longtemps ils resteront côte à côte dans une ambiance survoltée sans qu’aucun des deux ne cèdent. Tout le monde attend un démarrage de Poulidor, en vain, il tarde à réagir. En attendant,

25

Anquetil bluffe, pour la première fois, il connaissait la défaillance, mais ne la laissait pas apparaitre jusqu’à 1500 mètres de l’arrivée. Le teint blême, il finit par céder sans que Poulidor sur le moment s’en aperçoive ! « Poupou » s’en va, prends mètre par mètre pour reprendre au final 42 secondes sur son rival. Pas assez, il perdra le Tour comme l’avait prédit Antonin Magne … pour 14 secondes. A l’arrivée, au bord de l’évanouissement, Anquetil s’écroule sur le capot de la voiture de son directeur sportif Raphael Geminiani et lui demande : « Combien ? ». Réponse du directeur sportif : « 14’’ ». « J’en ai 13 de trop », conclut alors « Maître Jacques ». Le Puy de Dôme aura donné son verdict, sommet du Massif Central, ce volcan a accueilli 13 fois des étapes du Tour de France, mais le site ne permet plus désormais l’arrivée à son sommet.


Les Alpes Situation géographique : Cette chaîne de montagne relie les pays suivants : Allemagne, Autriche, France, Italie, Liechtenstein, Monaco, Slovénie, Suisse. Ce massif a une superficie de 190 000 km² et forme une barrière de 1 200 km (entre la Méditerranée et le Danube). Elle regroupe 82 sommets de plus de 4 000m d’altitude. Les Alpes peuvent être réparties en trois parties : les Alpes Occidentales (de la Méditerranée au Mont Blanc), les Alpes Centrales (du Val d’Aoste au Brenner) et les Alpes Orientales (du Brenner à la Slovénie).

Le massif : L’apparition mot « Alpes » apparaît – en théorie – dès le Ier siècle av. J.C. La racine celtique viendrait d’albos : « le monde lumineux, le monde en haut ». Saviez-vous qu’en 218 av. J.C. une armée d’éléphants, sous le commandement d’un certain Hannibal, avait traversé cette chaîne de montagne ? La première ascension connue du Mont Blanc est en 1786 par Jacques Balmat et le docteur Michel Paccard. En 1808, Marie Paradis est la première femme arrivée au sommet du Mont Blanc. Alexandre Dumas, un écrivain français a recueilli l’histoire de Marie Coutet, une rescapée du premier accident mortel lors de la dixième expédition du Mont Blanc en 1820. Les Alpes ont été lieu à plusieurs événements sportifs comme le Jeux Olympique d’hiver (le premier est en 1924 à Chamonix) ou le championnat du monde de ski alpin.

26


Monts les plus hauts : Le plus grand sommet est le Mont Blanc avec son altitude de 4810m. Le deuxième plus grand sommet est le Mont Blanc de Courmayeur avec son altitude de 4748m. Le troisième plus grand sommet est le Mont Maudit avec son altitude de 4465m.

Le Tour dans les Alpes : Depuis 1911,

La célèbre course de vélo est passée au moins

une fois sur les 101 cols et côtes des Alpes. La première fois que les coureurs ont grimpé les montagnes des Alpes,c’était sur le Col Bayard et la Côte de Laffrey. A partir de 1911 les Alpes et ses cols font la légende du Tour de France. On peut nommer Galibier, Izoard, Alpe d’Huez, Croix de Fer et encore pleins d’autres… La route des Grandes Alpes parcourt une distance de 720 kilomètres passant par ces fameux cols dont 6 allant à plus de 2 000m, un véritable régal pour « la Grande Boucle ». Pour la 18ème étape de l’édition 2011 du Tour de France, les coureurs ont du s’attaquer sur la même étape à 3 ascensions hors catégorie : le col d’Agnel, le col d’Izoard et pour finir le col du Galibier ! Andy Schleck fut le plus fort.

27


Côtes et cols des Alpes Col d’Ornon

ouve moi pag Retr e2

1

Cat. 2

Le col d’Ornon se trouve en Bourg-d’Oisans et fait partie des massifs suivants : les Alpes et Taillefer. Ce col fait 14,4km avec une altitude de 1371m. Les difficultés de cette montée sont les pourcentages de dénivelé qui sont entre 3,9 % et 6,7 %. Il a été escaladé 7 fois avec en tête Luis Otano en 1966, le P’tit frère (Bernard Bourreau) en 1979, Bernard Vallet 1982 (meilleur grimpeur du Tour de France de cette année-là), Pello Ruiz-Cabestany en 1991, le colombien Angel Yesid Carmargo en 1994 (il sera 55ème au classement général), Axel Merckx (fils du champion belge Eddy Merckx) en 2002 et Arnold Jeanneson en 2013.

Croix de Fer

Cat. HC

De son ancien nom le col d’Olle (car il se trouve dans la combe d’Olle avec la source de l’Eau d’Olle), il se situe dans la commune de Saint-Sorlin-d’Arves dans le département de la Savoie en région Auvergne-Rhône-Alpes. Il culmine à 2 068m et a une longueur de 31,5 km avec des pentes entre 4,3 % et 11,4 %. Ce col a été grimpé 17 fois entre 1947 (Fermo Camellini) et 2015 (Pierre Roland et Alexandre Geniez). Il a été classé d’abord en 1er catégorie puis hors catégorie à partir de 1989. En 1948, l’italien Gino Bartali sera en tête au sommet dans ce col. Pendant l’étape Briançon – Aix-les-Bains, le coureur est en retard suite à une crevaison mais dépassera les deux hommes en tête : Louison Bobet et André Brulé. Il gagnera cette étape grâce à une attaque dans l’ascension vers le col de Porte qui permettra de semer ses adversaires. En 1999, le coureur Stéphane Heulot se détachera du peloton avec Thierry Bourguignon pour franchir le col de la Croix-de-Fer avec une avance de 11 minutes. Ensuite, lâchant Bourguignon, il croit à sa victoire mais finalement il sera rattrapé par le groupe du maillot jaune à 3500m de la ligne d’arrivée. Ce sera l’italien Giuseppe Guerini qui remportera l’étape. En 2015, ce col sera escaladé deux fois lors de la 19ème et la 20ème étape. Pour la première traversée, Pierre Rolland, le coureur d’Europcar attaque le premier dans ce col. Ensuite, Vincenzo Nibali partira à sa poursuite avec 1 minute de retard. Dans la descente, Rolland garde une avance sur l’italien, celui qui est considéré comme l’un des meilleurs descendeurs du monde. Cependant, dans le col du Mollard, Nibali reprend le dessus. Pierre Rolland terminera 11ème dans cette étape. Lors de la 20ème étape, le français Alexandre Geniez franchira en premier le col de la Croix-de-Fer. S’échappant du peloton, il aborde l’ascension de ce col en solitaire mais sera rattrapé par Thibaut Pinot, vainqueur de cette étape. Alexandre Geniez sera tout de même récompensé par le dossard rouge du combatif du jour.

28


Col du Galibier

Cat. HC

Se situant dans les Hautes-Alpes (côté sud) et dans la Savoie (côté nord), ce col atteint 2645m d’altitude. Pour le franchir, il faut passer par la ville de Saint-Michel de Maurienne avec le col du Télégraphe (34,8km à 5,1 %) et en sortir par la ville de Valloire. Depuis 1949, un monument est dédié à Henri Desgrange (grand champion cycliste de la fin du XIXe siècle et instigateur du Tour de France jusqu’en 1939) réalisé par l’architecte Alexandre Audouze-Tabourin. Ce monument symbolise le souvenir Henri Desgrange, une récompense donnée à celui qui franchi en premier le col du Galibier. Il existe le même type de récompense avec le souvenir Jacques-Goddet attribué au premier coureur qui franchit le col du Tourmalet. Ce col a été franchi 58 fois par le Tour de France. La première fois fut par Emile Georget en 1911 et la dernière fois par Andy Schleck en 2011. Les cyclistes en tête du sommet les plus marquants sur ce col hors catégorie (depuis 1979) sont Eddy Merckx en 1969 ; Joop Zoetemelk en 1972 ; Luis Ocana en 1973 ; Lucien Van Impe en 1979 ; Luis Herrera en 1989 ; Thomas Voeckler en 2011. En 1974, pendant la 11ème étape sur le col du Galibier, on peut évoquer 4 noms de coureurs : Vincente Lopez-Carril, Eddy Merckx, Gonzalo Aja et Francisco Galdos. Le champion d’Espagne, Lopez-Carril, est le premier avec 22 secondes d’avance sur ses adversaires. Il sera en tête au sommet au col du Galibier et vainqueur de cette étape. On peut aussi parler de Raymond Poulidor, second du classement général, sur ce col difficile pour lui. En effet, suite à une défaillance dans l’ascension du col du Galibier, il terminera cette étape avec 6 minutes de retard sur le vainqueur et de 5 minutes sur le maillot jaune Eddy Merckx. La « Grande Boucle » de 1987 était présente sur ce col lors de sa 21ème étape. Pedro Munez, un coureur espagnol arrive en tête au sommet avec 25 secondes d’avance sur ses adversaires. La course s’en suit avec le col du Télégraphe où les coureurs Fignon et Mottet chutent sans gravité. Sur la fin de cette étape, un coureur va montrer sa plus grande détermination dans les 3 kilomètres restants. Il s’écroulera sur la ligne d’arrivée épuisé et sera amené à l’hôpital suite à une «hypothymie» (fatigue extrême). Il repartira le lendemain pénalisé de 10sec pour un ravitaillement non autorisé ce qui ne l’empêchera pas de remporter le Tour. Durant le Tour de France en 1996, l’ascension du col a été neutralisé pour des raisons climatiques et pendant le Tour de France en 2015, le passage de ce col a été annulé pour des risques d’éboulement sur le terrain.

29


Côtes et cols des Alpes oi uve m page 21 o r t Re

Col du Télégraphe

Cat. 1

Le col du Télégraphe est un col du Massif des Alpes avec une altitude de 1566m. On peut atteindre celui-ci, depuis Saint Michel de Maurienne. Le col fait 11,80km de long avec une pente maximale de 9,7 %. Le col est appelé ainsi en raison d’une tour du télégraphe à bras articulés construite en 1807 au bord de la falaise par Claude Chappe, inventeur du sémaphore. Il s’agissait d’un moyen de communication révolutionnaire pour l’époque. Le col du Télégraphe a été franchi 36 fois, la 1ère fois par Emile Georget en 1911, et la dernière fois, cent ans plus tard en 2011 par l’espagnol Gorka Izaguerre. En 1935, Antonin Magne que l’on surnomme « Tonin le sage » sera percuté par une voiture dans ce col. Gravement blessé, il ne peut reprendre la course alors qu’il occupait la deuxième place derriere Romain Maes futur vainqueur. En 1955, Charly Gaul sera en tête au sommet de ce col. Il aura une avance de 5 minutes sur ses adversaires. En haut du col du Galibier, son avance de 14 minutes et 47 secondes, lui permettant d’arriver à la 3ème au classement général. Un véritable retournement puisqu’il était 37ème avant cette étape.

Col de Vars

Cat. 1

Se trouvant entre les Hautes-Alpes et les Alpes-de-Haute-Provence, il relie la vallée de l’Ubaye avec le Queyras. Il atteint les 2 108m d’altitude et a été ouvert en 1890. On peut y retrouver à deux kilomètres du col, un refuge de Napoléon Bonaparte, construit en 1855. Ce col a été grimpé 33 fois entre 1922 et 2000. Le 1er coureur à l’avoir franchi est le belge Philippe Thys. On peut se remémorer les exploits sportifs des « Géants de la route » tels que les frères Pélissier en 1923, le « le roi René » (René Vietto) en 1934, le «  Biquet  » (Jean Robic) en 1947 et 1948 ou bien encore Louison Bobet en 1950. En 1938, pour l’étape Digne – Briançon, le col de Vars est un passage obligatoire. On compte la présence de Gino Bartali, un cycliste italien nommé «  Gino le pieux  » et rival du coureur Fausto Coppi. Tout commence par une attaque au sommet du col d’Allos mais inefficace dans la descente. Il lance une nouvelle attaque dans le col du Vars où il obtient un écart favorable contre ses rivaux. Cependant, dans la descente, les cyclistes sont victimes de nombreuses crevaisons dont une pour le coureur italien et trois pour son rival, le belge Vervaecke. Finalement, il remportera l’étape avec 18 minutes d’avance.

30


Col d’Izoard

Cat. HC

Se situant dans les Hautes-Alpes, il relie Briançon (côté Nord-Ouest) à Château-Ville-Vieille (côté Sud-Est). Il culmine à plus de 2 360 m d’altitude et est régulièrement emprunté par le Tour De France qui l’a classé hors-catégorie. Il est réputé pour un lieu appelé Casse Desserte sur le versant du méridional. Il s’agit d’une zone extrêmement rocailleuse, que certains décrivent comme lunaire. Un passage obligé pour de futurs vainqueurs qui l’ont tous marqué de leur empreinte ! Ce col a été grimpé 33 fois par cet événement international du vélo. Cela fait près d’un siècle que l’Izoard appartient à la légende du Tour (de 1922 à 2014). Il fut grimpé pour la première fois en 1922 par Philippe Thys, puis par le fameux Eddy Merckx en 1972 et par Bernard Thévenet en 1975.

Depuis Philippe Thys, le premier à le franchir en 1922 il y a eu 11 coureurs à être passé en tête de l’Izoard la même année que leur victoire sur la Grande Boucle. Bobet, Maes et Bartali réussirent même l’exploit à 2 reprises. Outre ces anciennes gloires, faisons une petite rétro du Tour de France 2011 avec Thomas Voeckler en jaune.

Petite anecdote de ce col : La route a été construite en 1893-1897 par le général Berge; un mémorial est élevé en sa mémoire au col en 1934 ainsi que la stèle Coppi-Bobet (inscrit dans la pierre) se trouvant dans l’ascension de ce col.

Andy Schleck attaque à 60km de l’arrivée de la 18ème étape entre Pinerolo et Serre-Chevalier. Le luxembourgeois, 4ème au classement, creuse rapidement l’écart sur le groupe du maillot jaune. A l’arrivée, une entrée fracassante de ce coureur levant les bras, satisfait de son parcours avec deux minutes d’avance. Malgré cette victoire, 15 secondes de trop le sépare du maillot jaune, Thomas Voeckler le conservera. Celui qui sera en tête au sommet cette année-là est le kazakh Maxim Iglinskiy.

31


32


Votre projet ... Notre savoir faire !

33


MERCI ! 34


MERCI ! 34


Les Pitchounes découvrent la voile avec le soutien de la Fondation FDJ Depuis 2010, le partenariat entre la Fondation FDJ et Média-Pitchounes permet l’organisation de séjours pour des jeunes de quartiers dits sensibles sur le Tour de France cycliste et la découverte du métier de journaliste. Les jeunes de l’association ont ainsi la chance de découvrir le cyclisme et d’aller à la rencontre des coureurs de la FDJ. Cet été, les Pitchounes auront, pour la deuxième année, l’occasion de découvrir un second Tour de France… celui de la Voile ! Ils seront notamment accueillis sur l’acte de Marseille par la Fondation FDJ, Fondation officielle de l’événement, à venir découvrir le monde de la voile avec la rencontre de la team handi-valide de la Fondation FDJ et de l’association Des Pieds et Des Mains. Les Pitchounes seront également présents sur les actes de Dunkerque, Fécamp et Nice.

Un équipage handi-valide pour #changerderegard sur le handicap

© photo : Robin Christol

Le projet du Tour de France à la Voile porté par la Fondation FDJ, repose sur deux objectifs forts : Avoir un équipage handivalide engagé dans la compétition et mené par le champion paraplympique Damien Seguin et rencontrer le grand public pour contribuer à faire changer son regard sur le handicap. Pour cela, une animation aux couleurs de la Fondation FDJ et de l’association Des Pieds et Des Mains sera présente au village « animations » avec la mise en place d’ateliers ludiques et d’un concours qui permettra aux jeunes de battre le record de rapidité de Damien Seguin. Sur 4 villes-étapes (Arzon, Les Sables d’Olonne, Le Grau du Roi et Marseille), l’association Des Pieds et Des Mains offrira la possibilité au grand public - et plus particulièrement aux personnes handicapées - de s’initier gratuitement à la voile. Une belle occasion de découvrir ce sport trop souvent pensé comme inaccessible aux personnes en situation de handicap !

Retrouvez les Pitchounes pour 12 émissions exceptionnelles sur le Tour de France à la voile du 7 au 11 Juillet et du 26 au 30 juillet 2017

33


34 32


Courses en Méditerranée La SNIM Semaine Nautique Internationale de Méditerranée Depuis 1965, le weekend de Pâques se fête sur l’eau à Marseille. En effet, la course nautique qui ouvre la saison en Méditerranée, et qui accueille l’élite de la voile Française, la SNIM, à laquelle Florence Arthaud, Eric Tabarly ou encore Franck Cammas ont participé, est organisée traditionnellement ce weekend là pour offrir aux participants et aux spectateurs un très joli spectacle sur l’eau avec une météo printanière capricieuse. Chaque matin, des conditions différentes, allant du petit temps au violent coup de mistral. Cette course est organisée par la Société Nautique de Marseille, club nautique privé fondé en 1887. La 52ème édition se déroulait du 14 au 17 avril 2017. C’est donc sept catégories de voiliers qui se sont alignés pour participer à ce weekend de courses. De grosses unités comme les TP52 ou le Swan 601 (18 mètres de long), et des plus « furtives », comme le J70 Triskell, le plus bateau de la flotte La traditionnelle Grande Course de la SNIM qui concerne les classes IRC0, IRC1, IRC2 et IRC3, appelée Course de Nuit par les coureurs est une boucle de 60 à 100 milles nautiques. Les 60 milles sont pour les IRC0 et IRC1 tandis que les classes IRC2 et IRC3 parcours plus de milles. Les autres courses du weekend se disputent sur des parcours de type «banane» (aller-retour dans le lit du vent). D’autres bateaux sont, en plus des IRC, autorisés à participer à la régate, les « Surprise » et « Grand Surprise ». Ces voiliers de croisière côtière rapide sont présents notamment sur la Course Croisière EDHEC, une compétition sportive étudiante qui se déroule chaque année dans un port français de l’Atlantique entre les mois d’avril et de mai. Et c’est aussi, depuis 2007, le bateau utilisé pour la Coupe du Monde de Voile des Etudiants.

Résultats des 4 jours de régate de la SNIM 2017 : IRC0 1) Team Vision Future (Jean-Jacques Chaubard) 2) Alizée (Laurent Camprubi) 3) Arobas2 (Christophe Bouvet)

IRC1 1) Tonnerre de Glen (Dominique Tian) 2) Lady First 2 (Jean-Pierre Dréau) 3) Adrénaline (Michel Gendron)

IRC2 1) Vito 2 (Gian Marco Magrini) 2) Geranium Killer (Pascal Favalo) 3) Jivaro (Yves Grosjean)

IRC3 1) Twini Banque d’Affaires (Franck Loubaresse) 2) TIP (Gilles Pages) 3) Ero-Voiles (Denis Infante)

IRC4 1) Expresso (Guy Claeys) 2) Atlog (Antony Steinberg) 3) Meltem (Laurent Sagols)

Surprise 1) Goaly (Nicolas Beauregard) 2) Petit Tabac (Franck Reinhardt) 3) Hegoa (Maxime Faure)

Grand Surprise 1) Vieux-Farceur (Loïc Fournier-Foch) 2) Numericompta (Paul d’Ortoli) 3) Airbus Hélicoptère 2 (Thomas Clerc)

31


Courses en Méditerranée ouve moi page 2 r t 7 Re

Barcelona World Race La Barcelona World Race, créée par la Fondation de navigation océanique de Barcelone et OC Events. Comme son nom l’indique, la course a pour départ la ville de Barcelone, en Espagne. Le parcours est une boucle qui commence donc à Barcelone et qui se termine dans cette même ville. Les skippers devront passer par les caps de Bonne Espérance en Afrique du Sud, Leeuwin en Australien et Horn au Chili. Pour la première édition en 2007, le vainqueur est Jean-Pierre Dick et Damian Foxall avec leur bateau Paprec Virbac 2 avec un temps de 92 jours, 9 heures, 49 minutes et 49 secondes. La seconde édition de 2010 a pour gagnant Jean-Pierre Dick et Loïck Peyron sur le bateau Vibrac Paprec 3 avec comme temps 93 jours, 22 heures, 20 minutes et 36 secondes. Enfin, la troisième édition en 2014 sera remportée par Bernard Stamm et Jean Le Cam sur le Cheminées Poujoulat avec un temps de 84 jours, 5 heures, 50 minutes et 25 secondes.

The Race Récompensé par le Trophée Jules-Vernes (record du Tour du monde à la voile en moins de 80 jours), Bruno Peyron crée une course où les concurrents s’affrontent entre eux autour du monde. C’est The Race : No Limit Around The World, une course au tour du monde à la voile en équipage, sans escale, ni assistance. Cette course passe par les trois caps : le cap de Bonne Espérance, le cap de Leewin et le cap Horn. Les équipages devront traverser l’Océan Atlantique, l’Océan Indien et l’Océan Pacifique. La première édition en 2000 sera remportée par Grant Dalton sur son catamaran Club Med en 62 jours, 6 heures, 56 minutes et 33 secondes. Elle a débuté à Barcelone pour finir à Marseille, qui a permis aux skippers de franchir deux fois le détroit de Gibraltar. Cette course a aussi été l’occasion de retransmettre le quotidien des équipages grâces à l’évolution des médias et des technologies. Le « live » était né. Pour la deuxième édition de cette course aurait dû débuter le 29 février 2004 (4 ans après la première édition). Le port de départ et d’arrivée était programmé à Marseille. Cependant, la course a été délaissé au profit de l’Oryx Cup (ou Oryx Quest), une course à la voile autour du monde organisée par Tracy Edwards. Du coup, la deuxième édition de The Race a été annulée.

30


La Mer Méditérannée Situation géographique : La Mer Méditerranée s’étend sur une superficie de 2,5 millions de km². Cette zone maritime se trouve près des côtes d’Europe, d’Afrique du Nord et d’Asie, ce qui l’a rend presque entièrement fermée. Pourtant, elle communique avec l’océan Atlantique par le détroit de Gibraltar qui est large de 14 km. Les îles entourées par cette mer sont : le Chypre, la Crète, le Rhodes, La Sardaigne, la Corse, la Sicile, la Malte, Les Baléares, Djerba et Kerkennah (près de la Tunisie). Cette mer se divise en deux bassins (eux-mêmes séparées par des hauts fonds situés entre la Sicile et la Tunisie), il s’agit de la Méditerranée Occidentale et la Méditerranée Orientale.

Les Grandes traversées : La première traversée à la nage réussie du détroit de Gibraltar est le 5 avril 1928 par Mercedes Gleitze, une nageuse britannique, avec un temps de 12 heures et 50 minutes. Aucun nageur français n’avait effectué ce défi jusqu’en 2004 le 11 juillet par Jacques Tusset, un sportif spécialiste en nage libre et du sauvetage côtier. Il mettra un temps de 5 heures et 11 minutes. Philippe Croizon est un nageur français, amputé des deux bras et des deux jambes, a traversé le détroit de Gibraltar (soit une distance de 16 km entre Tarifa en Espagne et la côte marocaine à proximité de Tanger) en 5 heures et 20 minutes le 18 septembre 2010. Après ce défi, il a décidé de relier les 5 continents à la nage en 100 jours. Une expédition qui se nommera « Nager au-delà des frontières » et qui sera sujet d’un film documentaire. Thierry Corbalan a également traversé la Mer Méditerranée « le Dauphin Corse ». Amputé de ses deux bras, équipé d’une monopalme, d’un masque et d’un tuba, il traverse le canal de Corse entre l’île d’Elbe et la Marine de Sisco (60 km) en 15h50, le 29 septembre 2012. On peut aussi citer Nicolas Costa et Nicolas Esteban qui ont accompli leur projet : une traversée de la Méditerranée à la nage entre Ajaccio et Cassis. Le 18 août 2013, les deux nageurs ont parcouru 320 km en 79 heures.

29


Les villes étapes du Tour 2017 : Roses : En Espagne, le Port Esportiu de Roses ou port de plaisance se trouve dans la province de Gérone, en Catalogne. C’est un port de pêche et de sport très réputé. Ce sera la 7ème fois qu’elle est une ville étape dans cette compétition.

Le Grau du Roi Port Camargue : Ce port est construit suite à un projet de la Chambre de commerce et d’industrie de Nîmes, en 1963. L’architecture a été dessinée par Jean Balladur (qui a créé les plans de la Grande-Motte). Le début du chantier se fera en 1969 et se terminera en 1985. L’urbanisme de cette ville évolue de plus en plus suite à la réputation de ce port. Le Tour de France à la Voile passera pour la 13ème fois dans cette ville étape.

Marseille : Deuxième commune de France en 2013 et

troisième agglomération depuis 2016, Marseille est une ville remplie d’histoire étant la plus ancienne ville de France (fondée par des marins grecs vers 600 av J.C). C’est le premier port français, le deuxième port méditerranéen et le cinquième port européen qui exploite son ouverture à la Mer Méditerranée permettant ainsi de faire des échanges culturels et économiques. On nomme notamment ce port comme la « Porte de l’Orient ». En 2017, le Tour de France à la Voile passera une 22ème fois à la ville étape de Marseille.

Nice : Le port Lympia ou le port de Nice est créé en 1748 suite à la décision du roi CharlesEmmanuel III. Les travaux de ce port niçois se dérouleront pendant plus d’un siècle et demi. On peut retrouver la place Cassini qui sera rebaptisée « place de l’île de Beauté ». Le port de Nice sera l’arrivée du Tour de France à la Voile (6 fois en tout depuis la création de cette compétition et 7 fois en tant que ville étape).

28


LE JEU Trouve les bonnes combinaisons

Avant d’être skipper, j’ai exercé divers métiers dont celui de bûcheron. Je termine 3ème de la Mini Transat de 1995. J’abandonne 2 fois le Vendée Globe, mais je remporte en tant que barreur de Loic Peyron le trophée Jules Verne en 2005 et 2017 avec Francis Joyon. En 2013, je participe à la Transat Jacques-Vabre, et termine à la quatrième place. Lors du convoyage pour revenir à Brest, mon bateau est frappé par la tempête Dirk au sud des îles Scilly, dans la Manche. Mon bateau se casse en deux au niveau des dérives, moi et mon équipier David Guillou sommes secourus par un navire norvégien tandis que notre bateau sombre. Qui suis-je ?

Mon père qui était capitaine de bateau dans la marine marchande nous a donné à moi et mes deux frères l’envie de partir au large. Trois fois détenteur du Trophée Jules Verne, j’ai participé 3 fois à la Route du Rhum et 4 fois à la solitaire du Figaro, je suis l’organisateur de The Race, une course autour du monde en équipage sans limite de jauge, je bats le record de la traversée de l’Atlantique en solitaire détenu par Florence Arthaud en 1992. Qui je suis ?

B

A

Je suis né à Nantes et ma passion pour la navigation a commencé dès ma plus tendre enfance sur le bateau familial « Annie ». Je m’engage dans la marine nationale et fini capitaine de vaisseau. En 1938, je tombe sous le charme du bateau de mon père qu’il a rebaptisé Pen Duick, j’ai marqué l’histoire de l’architecture maritime en participant activement à la conception de voiliers de compétition novateurs qui suis-je ?

En 2000 je créer une petite sensation en terminant deuxième du Vendée Globe, ensuite je concrétise ma popularité en remportant la route du Rhum. J’ai ensuite battu le record du monde à la voile, en solitaire, en 2005. Je suis élue « marin » de l’année en 2001 et 2005. Je suis décorée de la Légion d’honneur et un astéroïde porte mon nom. En 2009, je créée une fondation et l’expression « A donf » était écrite sur mes bateaux. Qui suis-je ?

D

C

Né dans la Nièvre près d’Auxerre, j’étais bien loin de me douter que je ferai une carrière dans la voile. Parti en Australie pour enseigner, je croise Éric Tabarly qui m’embarque avec son équipage. J’y découvre la joie de la navigation et je m’y consacre. J’ai obtenu mes deux victoires sur Pen Duick IV qu’on rebaptisa par la suite Manureva. Ma disparition sur la route du Rhum 1978 reste mystérieuse, aucune épave n’a été retrouvée, ce qui a inspiré la chanson Manureva écrite par Serge Gainsbourg et interprété par Alain Chamfort. Qui je suis ?

Natif de saint Paul de Léon en Bretagne, j’ai démarré la voile à 9 ans. Passionné par ce sport, je dispute ma première course en solitaire en 1997. Je suis devenu champion de France en solitaire avant de remporter la course du Figaro et le championnat du monde en 2008. J’ai participé à trois Vendée-Globe, tous finis sur le podium. On me surnomme « le chacal », j’ai enfin réussi à le gagner en 2017 en établissant un nouveau record, Qui je suis ?

E

Réponse : A6 - B5 - C4 - D1 - E2 - F3

27

F


Courses en Atlantique Tour du monde en solitaire Thomas Coville est un skipper rennais âgé de 49 ans. En 1985, il entame sa carrière mais c’est en 1989 qu’il termine 6ème de son premier Tour de France à la Voile sur le bateau « Continant ». Depuis 2014, sur l’ancien « Géronimo » de Olivier de Kersauzon, le « Sodebo Ultim’ », il participe à la Route de Rhum 2014, mais aussi à la Transat Jacques Vabre 2015 et à la Transt Anglaise nommée (The Transat ». En 2016, il s’offre un nouveau record du monde, celui de la plus longue distance parcourue en 24h avec plus de 700 miles. Pour continuer sa course au record du monde, en 2016, il tente pour la troisième fois, celui du Tour du Monde en Solitaire en automne 2016. Après deux tentatives en 2009 et 2011, le 6 novembre à 14h49 Thomas Coville s’élance une nouvelle fois pour essayer de détrôner Francis Joyon. Celui-ci était depuis 2008, détenteur du record du Tour du Monde en Solitaire sur le multicoque « Idec » en 57 jours et 13 heures 34 minutes et 6 secondes. Un soir de décembre 2016, le 25 plus précisément à 17h 57 minutes et 30 secondes, Thomas Coville devient le nouveau recordman du Tour du Monde en solitaire en battant l’ancien record de 8 jours 10 heures 26 minutes et 28 secondes. Ce temps permet de définir sa vitesse moyenne o i m p a e g v e 27 à 24,10 nœuds soit 28400 km à pas loin de 44 kilomètres par heure. trou Re Ce record divise par plus de trois le temps du 1er record multicoque de 1973 détenu par Alain Colas avec 169 jours.

Thomas Coville, c’est aussi d’autres records en solitaire mais aussi en équipage. En solitaire : • Record de la Route de la Découverte (Cadix- San Salvador) en 10 jours, 11 heures, 50 minutes et 46 secondes • Record Miami New Yorken 3j, 5h et 12s. • Record du Tour des îles Britanniques en 6j, 6h, 40m et 31s • Record de la traversée de l’Atlantique Nord à la voile (New York – Cap Lizard) • Record de la Transméditerranéenne entre Marseille et Carthage en 1j, 1h, 36m et 36s • Record de distance parcourue en 24 heures : 714 miles En équipage : Trophée Jules Verne avec Olivier de Kersauzon et un autre avec Franck Cammas

26


Immersion des Pitchounes au Vendée Globe

Réalisation de 6 reportages sur l’organisation et l’histoire de cette épreuve, le quotidien d’un skipper en mer, l’environnement et la protection des océans avant le grand départ.

Les Pitchounes, 3 mois après le départ, sont retournés en Vendée pour réaliser 2 nouveaux reportages et rencontrer les passionnés et les skippers du Vendée Globe encore présents sur le ponton des Sables d’Olonne.

Retrouvez leurs aventures sur le site : www.media-pitchounes.fr J-6 : La team orange (Vincent Riou PRB) - Vendée Globe 2016 épisode 1/6 J-5 : De broc à Brac (Bertrand de BROC macsf) – Vendée Globe 2016 épisode 2/6 J-4 : Le bateau solidaire (Tanguy de LAMOTTE Initiatives cœur) – Vendée Globe 2016 épisode 3/6 J-3 : La papeterie des mers (Louis Burton Bureau Vallée) – Vendée Globe 2016 épisode 4/6 J-2 : L’ami du globe (Arnaud BOISSIERES La mie Câline) – Vendée Globe 2016 épisode 5/6 J-1 : « Yes we Cam ! » (Jean LE CAM Finistère mer vent) – Vendée Globe 2016 épisode 6/6 Vendée Globe 2016 : Le retour des héros - Episode 1 : Les passionnés Vendée Globe 2016 : Le retour des héros - Episode 2 : Les pros

25


Courses en Atlantique Vendée Globe

Tous les quatre ans, une course à la voile (sur des voiliers monocoques 60 pieds IMOCA) en solitaire, sans

escale et sans assistance se déroule autour du monde. Il s’agit de la course française Vendée Globe, crée par le navigateur Philippe Jeantot et par l’homme politique Philippe de Villiers, suite à une idée d’un navigateur Titouan Lamazou. En novembre 1989, on découvre aux Sables-d’Olonne en Vendée, la première édition de cette course qui se terminera au même endroit. Armel Le Cléach a effectué le record de la circumnavigation (désigne la navigation en bateau autour d’un lieu, une île, un continent ou la Terre entière) en 74 jours, 3 heures 35 minutes et 46 secondes durant l’édition de 2016 - 2017. Michel Desjoyeaux est le seul marin qui a remporté deux fois cette course en 2001 et en 2009.

24


Courses en Atlantique Solitaire du Figaro Jean-Louis Guillemard et Jean-Michel Barrault ont créé en 1970, la « Course de l’Aurore » de son nom actuel le Solitaire du Figaro. Il s’agit d’une course à la voile en solitaire par étapes. C’est une course réputée car elle est ouverte aux grands navigateurs mais aussi aux amateurs de la voile sportive.

Le parcours de cette course se fait en 4 étapes (variables)

avec une distance d’environ 1 500 à 2 000 milles (unité de mesure) en moyenne. Suivant les années, cette course dure entre 10 à 13 jours de mer.

Organisée par le journal L’Aurore de 1970 à 1979, cette course sera rachetée par Le Figaro qui devient le

principal sponsor de l’évènement. Cette course a eu plusieurs sponsors et partenaires comme le lunetier Alain Afflelou (de 2003 à 2008, la course se nommera « La Solitaire Afflelou Le Figaro), le constructeur automobile Suzuki (de 2008 à 2011, la course aura pour nom « La Solitaire du Figaro Suzuki), Eric Bompart Cachemire, URGO (en 2017, la course s’appellera « La Solitaire URGO Le Figaro » pendant 3 ans). Jusqu’en 2012, le départ se passa vers la fin juillet. Maintenant, la course commence à la mi-juin. Pour cette 48ème édition, le départ sera donné le 4 juin 2017 à Bordeaux.

Pour les skippers, le rendez-vous se donne à Bordeaux pour parcourir la mer jusqu’à Pauillac à Gijon. Puis,

la course continuera pour aller vers Concarneau. La troisième étape sera déroulera entièrement dans la ville de la veille. Enfin, l’arrivée se fera à Dieppe. Pour aller plus loin : •

Le concurrent est seul sur son monotype et la participation est mixte.

En 2017, 40 skippers seront au départ dont 5 femmes.

Depuis 1990, tous les bateaux sont identiques (monotypes).

Les skippers présents pour cette édition sont : Nicolas Lunven, Jérémie Beyou et Yann Eliès.

Les vainqueurs de ces 10 dernières années :

Yoann Richomme lors de sa victoire en 2016

Michel Desjoyeaux (2007)

Nicolas Troussel (2008)

Nicolas Lunven (2009)

Armel Le Cléac’h (2010)

Jérémie Beyou (2011 et 2014)

Yann Eliès (2012, 2013 et 2015)

Yoann Richomme (2016)

23


Courses en Atlantique ro Ret

The Bridge

uve moi page

27

Pour les 100 ans de fraternité et d’échange entre la France et les Etats-Unis (suite à la première Guerre Mondiale 1914-1918), une course est organisée par un ancien skipper Damien Grimont célébrant cet événement : The Bridge 2017. Il s’agit d’une course transatlantique de bateaux entre des maxi-multicoques et le paquebot le Queen Mary 2. Le lien entre la France et les Etats-Unis sera symbolisé par le parcours qui relie le Pont de Saint-Nazaire à Verrazano, à New-York. The Bridge 2017 est un événement de commémoration de la première Guerre Mondiale 14-18, et plus précisément de l’intervention de l’American Expeditionary Force en 1917. Cette intervention a eu un rôle majeur dans la victoire de la Triple-Entente. A Nantes, du 16 au 22 juin, la ville sera le lieu de plusieurs événements comme l’arrivée des bateaux maxi-multicoques sur le site des Machines de l’île, la présentation des skippers et déambulation d’un Brass Band, la 4ème coupe du monde 3x3 de la FIBA (avec comme ambassadeur du projet Tony Parker) et la descente de la Loire entre Nantes et Saint-Nazaire. A Saint-Nazaire, du 22 au 25 juin, on aura l’arrivée des trimarans Ultimes, une course en Multi50 pour les 50 ans de SNSM, une soirée musicale célébrant les 100 ans de musiques américaines, l’arrivée du Queen Mary 2 escorté d’une armada de navires militaires, un spectacle de lumière et enfin le départ de la Transat du Centenaire. A New-York, du 1er au 6 juillet, ce sera la fin de la course avec l’arrivée du Queen Mary 2 à Manhattan, un deuxième concert célébrant les 100 ans de musiques américaines à Central Park dans le cadre du Festival SummerStage, et la remise des prix et une cérémonie de clôture le dernier jour de cette course.

Velux 5 Océans Course à la voile en solitaire par étapes, le Velux 5 Oceans Race est réservé aux monocoques. De son premier nom BOC Challenge puis Around Alone, le Velux 5 Oceans Race se déroule tous les 4 ans depuis 1982. Au tout début, cette course permettait aux navigateurs de réaliser un défi personnel. En 1898, l’américain Joshua Slocum effectua son périple après 3 ans de navigation. Cet exploit sera reproduit par Harry Pigeon en 1921 et par Alain Gerbault en 1926. On peut compter les vainqueurs de la Classe I : Philippe Jeantot (159 jours en 1982, puis 134 jours en 1986), Christophe Auguin (120 jours en 1990, puis 121 jours en 1994), Giovanni Soldini (116 jours et 20 heures en 1998), Bernard Stamm (115 jours et 17 heures en 2002, puis 103 jours et 23 heures en 2006), et Brad Van Liew (118 jours, 10 heures et 17 minutes en 2010). Les vainqueurs de la Classe II sont : Yukoh Tada (207 jours de 1982 à 1983), Mike Plant (157 jours en 1986), Yves Dupasquier (141 jours en 1990), David Adams (131 jours en 1994), Jean-Pierre Mouligné (132 jours et 4 heures en 1998), et Brad Van Liew (148 jours et 17 heures en 2002).

22


L’Océan Atlantique Situation géographique : Un des cinq océans de la Terre, l’Océan Atlantique a une superficie de 106 000 000 km². Cet océan est fortement connu pour ses caps et détroits : le cap de Bonne Espérance (découvert en 1488 par le portugais Bartolemeu et qui a permis l’ouverture de la route des Indes), le détroit de Magellan (nom de l’explorateur qui l’a découvert en 1520) et le cap Horn (ce sont Jacob Le Maire, un marchand hollandais et Willem Schouten, un navigateur, qui explorent ce passage maritime).

Les Grandes traversées : La plus grande découverte connue a permis de démontrer que la Terre était ronde, il s’agit de de l’exploration de Christophe Colomb en 1492 qui au départ recherchait une nouvelle route commerciale rejoignant les Indes à partir de l’Europe. Plusieurs traversées maritimes ont été réalisé dont le plus ancien est Leif Ericson, le premier européen à atteindre l’Amérique à la fin du Xème siècle. Ensuite, il y a Christophe Colomb qui avait pour projet de trouver une nouvelle route de commerce vers les Indes, a finalement explorer les Amériques. Il y a Pedro Alvares Cabral qui atteint le Brésil en 1500. Puis nous avons aussi des navigations en solitaire comme Alfred Johnson en 1876 et Alain Gerbault en 1923. Ou encore à la rame que ce soit en équipes avec Franck Samuelson et George Harbo en 1896 ou en solitaire avec Gérad d’Aboville (en 1980) et Janice Jakait (en 2011). Il y a aussi eu des traversées aériennes de 1919 (de Long Island à Plymouth par Albert Cushing Read) à 1991 (en ULM par Guy Delage).

21


Les villes étapes du Tour 2017 :

Arzon – Port de Crouesty Cette ville est une des plus grandes stations balnéaires et s’impose comme l’un des pôles français de la plaisance grâce à son centre stratégique de la Baie de Quiberon, à l’entrée du Golfe. Tous les ans, le Salon Nautique « Mille Sabords » fait connaître les plus grands skippers. Ce sera la 7ème fois que le Tour de France à la Voile passera à cette ville étape.

Les Sables d’Olonnes Il s’agit du plus grand port de plaisance de Vendée où des événements nautiques ont souvent lieu, notamment avec Le Vendée Globe, une course à la voile autour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance, sur des voiliers monocoques 60 pieds IMOCA. Le Tour de France à la Voile passera pour une 12ème fois par cette ville étape.

20


Nous les soute

nons

Les reporters incrédules vous attendent ! Bonjour à tous ! Nous sommes donc les Reporters Incrédules, fondés par Hugo et Pavel, 2 jeunes de 15 ans passionnés de journalisme. Ce site traite notamment d’actualité sportive et vous fait découvrir du contenu exclusif à travers des entretiens et des reportages ! Nous soutenons Média-Pitchounes et toutes ses initiatives en la faveur des enfants des quartiers de Nantes et Toulouse. De nos jours, c’est très important de valoriser ce qui est fait dans ce domaine, et c’est ce que font les Reporters. Alors on compte sur vous pour nous suivre mais pour suivre aussi les Pitchounes sur le Tour de France !

Ensemble, partageons le sport ! www.lesreportersincredules.wordpress.com

19


Courses dans la Manche ouve r t Re

moi page

27

La Route du Rhum Se déroulant tous les quatre ans entre Saint-Malo et la Guadeloupe (fin octobre – début novembre), la Route du Rhum est une course transatlantique en solitaire avec un parcours de 3 510 milles. Cette course est la « Transat de la liberté » ! Créée par Michel Etévenon, cet événement regroupe monocoques et multicoques sans spécification, ni restriction mêlant amateurs et professionnels. La première édition est en 1978. On compte 38 concurrents dont Alain Colas qui disparut en mer. Le gagnant de cette année le trimaran deMike Birch, l’Olympus Photo, qui devança de 98 secondes le Kriter V de Michel Malinovski. En 1990, Florence Arthaud entre dans la légende du Rhum : c’est la première femme à s’imposer ! En 2014, Loïck Peyron sur le Maxi Solo Banque Populaire VII détrônera le record avec un temps de 7 jours, 15 heures, 8 minutes et 32 secondes. Pour l’édition de 2018, la Route du Rhum fêtera ses 40 ans.

Jean Marie Cahn, victime d’un accident vasculaire célébral, souhaite être au départ de la Route du Rhum 2018. En 2013, grâce à sa passion pour la voile, il trouve la force de combattre son handicap lié à l’AVC et se lance pour deux édition du Tour de Bretagne en solitaire, sans chrono ni record pour sensibiliser le public sur ce qu’est un AVC.

La route du Rhum en chiffre c’est :

18

Plusieurs voiliers admis tels que les multi 50 et les Imoca

• • • • •

600 journalistes accrédités 5500 articles 44 heures de radio 2,2 millions de visites sur le site Internet 71240 fans


Courses dans la Manche La Transat Jacques Vabre De son ancien nom « La Route du café » ou bien « Transat en double », la Transat Jacques-Vabre est une course transatlantique en double (équipage de deux marins, contrairement à la Transat anglaise qui est en solitaire) se déroulant tous les deux ans depuis 1995. Cette course est ouverte à plusieurs bateaux en fonction des années. On peut avoir des monocoques 60 pieds IMOCA, 50 pieds ou Class40 et multicoques Multi50, ORMA ou MOD 70. Avec la disparition du Transat double, cette course voit le jour lors de la première édition en 1993. Elle commença dans le port du Havre pour se finir en Colombie (le port français était un port caféier dont la provenance des marchandises venait d’Amérique du Sud, d’où le nom de la course « La Route du café »). Ensuite, les ports d’arrivées changeront selon les années, on aura : le port de Carthagène en Colombie (de 1993 jusqu’en 1999), le port de Salvador de Bahia au Brésil (de 2001 jusqu’en 2007 et en 2017), le port de Puerto Limon au Costa Rica (de 2009 à 2011) et le port de Itajai au Brésil (de 2013 à 2015). On constate plusieurs choses dans cette course. Premièrement, les multicoques de 50 et 60 pieds commencent le parcours une journée plus tard que les monocoques 40, 50 et 60 pieds. Contournant l’île de l’Ascension, les multicoques 60’ORMA avaient un parcours un peu plus long jusqu’en 2007.

17

Parcours de la Transat Jacques Vabre


Courses dans la Manche Transat Québec / St Malo

rouve moi page Ret 27

En 1984, lors du 450ème anniversaire du premier voyage de Jacques Cartier – un navigateur de Saint-Malo en 1534 – la Transat Québec – Saint-Malo voit le jour. Il s’agit d’une course transatlantique en équipage se déroulant tous les quatre ans du Québec (Canada) à Saint-Malo (France). Cette course a deux particularités : c’est la seule transat ouest-est et c’est une transat dite « fluviale » (les skippers descendent dans le fleuve Saint-Laurent et Langlade dans les îles Saint-Pierre et Miquelon) Yann Guichard détient le record en 2016 avec un temps de 6 jours, 1 heures et 17 minutes. De 1984 à 2000, on a deux classes dans cette course : multicoques et monocoques. En 2004, nous avions eu des Multicoques ORMA, des Multicoques classe 2 et des Monocoques classe 2. En 2008, la 7ème Transat comprenait trois catégories : les 50 pieds Open, les Class40 et les FICO (Fédération Internationale de Course Océanique). En 2012, nous avions les Class40 et les Open. Enfin en 2016, on comptait la présence des classes suivantes : les Class40, les Multi50, les Ultimes et les Open2.

Le Havre Allmer Cup La « Le Havre Allmer Cup » intervient avant la Solitaire Bompard – Le Figaro programmée en juin, et soumet les Solitaires à des régimes très diversifiés au cœur de l’été, entre parcours techniques de type « Bananes », petits côtiers sous les falaises, et parcours au large. C’est ainsi un marin complet, à l’aise dans tous les exercices, qui est sacré tous les deux ans au Havre. Forte de l’expérience de l’Association Drakkar, rompue à l’organisation d’événements liés à la Classe Figaro Bénéteau, la Société des Régates du Havre, club doyen d’Europe continentale, et qui est l’un des plus importants club Français de la Fédération Française de Voile, mettra, outre ses exceptionnelles structures d’accueil situées au Port de plaisance et à Sainte-Adresse, son expérience, ses moyens et toutes ses compétences, au service de l’organisation de cette nouvelle épreuve. La Ligue de voile de Haute Normandie, qui a déjà coordonné l’ensemble des moyens nautiques havrais pour l’organisation d’épreuves majeures au Havre, est tous les ans au cœur de l’organisation nautique ! Les bateaux doivent respecter certaines règles : • La grande voile doit faire 36 mètres • Le poids du lest doit être de 1100 kg et un déplacement de 3050 kg

16


La Manche Situation géographique : Avec une superficie d’environ 75 000km², la Manche est longue de 500km et 250km de large, séparant la France et le Royaume-Uni (en anglais, elle se nomme « English Channel ») mais qui est reliée par un tunnel sous cette mer (dont la première traversée est en 1996). Cette mer appartient à l’Océan Atlantique. Elle est reconnue mondiale notamment grâce à la fréquentation du Pas de Calais qui est une zones maritimes les plus fréquentées du globe.

Les Grandes traversées : Cette mer a été plusieurs fois traversées par différents moyens comme Matthew Webb, le premier à traverser la Manche à la nage le 25 août 1875 (en 21 heures) et puis la première femme Gertrude Ederle, le 6 août 1926 (avec un temps de 14 heures et 39 minutes). La meilleure traversée à la nage est Petar Stoychev avec un temps de 6 heures, 57 minutes et 50 secondes. Dans les airs, le 7 janvier 1785, le premier ballon à gaz à avoir franchi cette mer est les pilotes JeanPierre Blanchard et John Jeffries. Puis le 25 juillet 1909, Louis Blériot est le premier à traverser la mer en avion. Enfin, la dernière innovation est un avion électrique, l’e-Fan, traversant la Manche le 10 juillet 2015.

15


Les villes étapes du Tour 2017 :

Fécamp : La ville est une station balnéaire, une ancienne capitale de la pêche et des Terre-Neuvas (pêche à la morue sur les grands bancs de Terre-Neuve, au Canada), située entre le Havre et Dieppe, sur la côte d’Albâtre. Fécamp dispose d’un port de plaisance accessible à toute heure de la marée. Cette ville est novatrice en matière de protection environnementale. Ce sera la 7ème fois que Fécamp est une ville étape pour le Tour de France à la voile.

Jullouville : Jullouville et sa commune associée de Saint-Michel-des-Loups sont situées sur la côte sud-ouest de la Manche, en Normandie. Dans la baie du MontSaint-Michel, la ville fait face à Cancale et à la Pointe du Grouin en Bretagne. Ce sera la première fois que Jullouville est une ville étape pour le Tour de France à la voile.

14


13


Nous les soutenons

L’association Dassos Eddy Estripeau, président et fondateur. Atteint d’une rectocolite hémorragique en 2001, j’ai dû subir une opération pour une ablation totale du colon et du rectum, je vis depuis 2003 ainsi. Malheureusement les traitements m’ont provoqué des dommages collatéraux notamment une dilatation des bronches. Cela m’a contraint à réaliser de la kinésithérapie 2 fois par jour, pour éviter de perdre de la capacité respiratoire, sachant qu’aujourd’hui je n’ai plus que 60%. Depuis 2004, je suis aussi atteint d’une spondylarthrite ankylosante, une maladie inflammatoire et invalidante. J’étais, il y a 4 ans, contraint au fauteuil roulant, les douleurs ressenties étant tellement vives. Malgré des séquelles irréversibles et des douleurs persistantes (vertèbres soudées, décalage du bassin, etc...) j’ai réussi, avec un nouveau traitement, ma passion pour le sport et le vtt, à reprendre goût à la vie et vivre presque normalement. Après le décès de DAVID AUSSET d’un cancer l’année dernière, nous avons décidé avec Cédric Andrieu, mon ami d’enfance, de mettre mon histoire, mon vécu et notre énergie commune au service d’une association. Cédric a également été affecté par un cancer dans l’année 2017, ce qui renforce encore plus notre but commun pour cette association. DASSOS a donc été créée, avec pour objectif de récolter des fonds pour la recherche contre le cancer et contre les spondylarthrite ankylosante mais aussi redonner courage et espoir aux personnes qui seraient dans la même situation que nous au travers de conférences et prises de parole en milieu hospitalier et nos challenges sportifs. DASSOS est une association de la loi 1901 inscrite au journal officiel des associations. Constituée de quatre personnes EDDY ESTRIPEAU président et fondateur de l’association, CEDRIC ANDRIEU Président adjoint et cofondateur, SEBASTIEN GALLEGO trésorier et FREDERIC CANIEGO secrétaire, qui travaillent sur les différents projets de l’association. Nous participerons à des évènements sportifs en se servant de nos maladies et de notre image pour médiatiser nos challenges, récolter des fonds pour la recherche contre le cancer et contre la spondylarthrite ankylosante. L’association a comme projet d’organiser également des challenges et évènements sportifs, ou encore des manifestations telles que des repas, lotos etc.... Toujours dans ce même but de récolter des fonds pour la recherche.

Suivez et soutenez l’association DASSOS :

www.facebook.com/associationdassos

POUR REALISER UN DON MERCI D’ENVOYER UN CHEQUE A L’ORDRE DE DASSOS A L’ADRESSE SUIVANTE : DASSOS 86 D ROUTE DE TOULOUSE 31410 NOE. Pour chaque don un récépissé ouvrant droit à réduction d’impôt de 66% vous sera envoyé par courrier.

12


Le bateau : les équipages évoluent en Diam 24 Caractéristiques : • Un trimaran monotype • Hauteur du mât : 12,20 m • Longueur de coque : 7,25 m • Largeur de coque : 5,62 m • Tirant d’eau : 1,50 m 1 • Tirant d’air : 12,20 m 2 • Vitesse de pointe : 26 nœuds • (Dé)-montable en 1h30 • Transportable dans une remorque de 10 mètres Voilure :

• Grand-voile : 22 m² • Génois : 10 m² • Gennaker: 32m² Poids :

• Bateau: 450 kg Equipage appelé TEAM : • 3 ou 4 équipiers à bord pour un poids total obligatoire de 220 à 260 kg • Le barreur s’occupe aussi des réglages du chariot de grand-voile • Le régleur de la grand-voile assure également la tactique • Le régleur des voiles d’avant est responsable du génois et du gennaker

Les différents types de courses :

Le Raid Côtier • Parcours de longue distance, disputé au plus près des côtes, mêlant vitesse et stratégie pour les navigateurs • Départ en fin de matinée devant la ville hôte, au plus proche de la terre et des spectateurs. • Départ en flotte : tous les Teams engagés prennent le départ en même temps. • Distance : parcours de 40 milles nautiques en moyenne (soit 74 km). Les distances sont adaptées en fonction des conditions météorologiques. • Temps de parcours : environ 3h selon la météo. • Arrivée : tous les après-midis, entre 15h30 et 16h30, devant la ville. • Le premier à franchir la ligne d’arrivée gagne le Raid Côtier et empoche 50 points. Le Stade Nautique Enchaînements de régates courtes et au contact, à quelques mètres de la terre, pour mettre à l’épreuve les Teams sur leurs techniques de navigation. PHASE DE QUALIFICATIONS

• Les bateaux sont divisés en deux groupes de qualification par tirage au sort (nommés A et B). • Le parcours est placé devant le Village Animations et visible par les spectateurs depuis la terre. • Départ : un Team prend le départ des courses de son groupe. Pendant ce temps, les bateaux de l'autre groupe attendent leur signal. Les départs s’enchaînent toutes les 10 minutes environ. jusqu’à 6 courses de qualification.

• Nombre de courses : chaque groupe dispute • Temps de course : environ 15 minutes. • Arrivée : le premier bateau à franchir la ligne

d’arrivée gagne la course de son groupe.

La Finale :

• À l’issue de la phase de qualifications, sont sélectionnés pour la Finale du jour, les 4 premiers Teams du groupe A et les 4 premiers du Groupe B.

• Départ : les 8 Teams qualifiés prennent le départ en flotte sur la même ligne. • Nombre de course : une seule course au départ de laquelle les compteurs sont remis à zéro et qui se déroule systématiquement entre 15h30 et 16h30.

• Arrivée : le premier à franchir la ligne d’arrivée Il empoche 50 points.

gagne la Finale et donc la journée de Stade Nautique.

11

Textes et images : © Tour de France à la Voile


Le Tour de France à la Voile Le Tour de France à la Voile rassemble chaque été la quintessence des régatiers français et étrangers. Ils s’affrontent durant trois semaines le long du littoral hexagonal dans une épreuve qui alterne Raids Côtiers et Stades Nautiques. Il faut être un marin complet pour réussir à se hisser au sommet de cet événement de référence. Les équipages l’ont bien compris et sont souvent issus d’horizons mixtes de la voile : course au large, voile olympique ou match racing. Rares sont les opportunités de pouvoir observer une flotte aussi large rassemblant légendes de la voile et stars de demain.

Côté Compétition :

Aucun droit à l’erreur ! Chaque départ de course lors de la journée de Stades Nautiques se fait sous la règle du pavillon noir. Si un bateau passe la ligne de départ trop tôt, il sera tout simplement disqualifié pour la course en cours.

Edition 2017 :

• Un finish en or lors de l’ultime Acte à Nice, avec une Super Finale le 29 juillet durant laquelle les points compteront double. • 8 Teams au lieu de 6 l’an dernier, lors des finales de Stades Nautiques et lors de la Super Finale à Nice : un format encore plus ouvert et plus intense pour les Teams. Côté Village :

• Une Zone spectateurs au coeur du Village, dédiée au suivi live des courses. • Un Point Course live toutes les 30 minutes. • L’enregistrement, en public et en plein cœur du Village de "La Quotidienne", l’émission Live du Tour, • Des animations et démonstrations gratuites pour petits et grands : accromât, surf mécanique, hélitreuillage, plaine des sports et plein d’autres activités à découvrir.

• Sur les plages des villes traversées, des initiations nautiques gratuites et des défis sportifs. • Une Caravane promotionnelle sillonnant les rues des villes-étapes pour offrir des goodies.

Points :

CLASSEMENT GÉNÉRAL BY YANMAR Addition de l’ensemble des points attribués à l’issue de chaque journée de course. Le vainqueur du Tour sera le Team ayant reçu le plus de points. CLASSEMENT JEUNES BY FINAGAZ Seuls les Teams constitués en intégralité d’équipiers de - de 26 ans sont admissibles dans ce classement. Il sera établi à partir du Classement Général, par extraction de points. CLASSEMENTS AMATEURS Seuls les Teams constitués en intégralité d’amateurs et dont au moins un membre a + de 26 ans sont admissibles dans ce classement. Il sera établi à partir du Classement Général, par extraction de point

Le Team victorieux du Raid Côtier ou de la journée de Stade Nautique décrochera : 50 points pour le 1er 49 points pour le 2ème 48 points pour le 3ème et ainsi de suite, de manière décroissante, jusqu’au dernier.

10


Les villes étapes du Tour 2017 :

Dunkerque Cette ville est situé sur la Mer du Nord, à seulement 1h30 de navigation de la route maritime la plus fréquentée du monde (600 navires par jour). Le Port de Dunkerque dispose d’une excellente accessibilité nautique et d’une réserve d’espace importante. La ville sera une nouvelle fois le grand départ de ce Tour de France à la voile qu’elle accueillera pour la 32ème fois

9


La Mer du Nord Situation géographique : Appartenant à l’Océan Atlantique, la mer du Nord se trouve au nord-ouest de l’Europe, s’étendant sur une superficie d’environ 575 000 km². Les pays qui bordent cette mer sont le Royaume-Uni, la France, la Belgique, l’Allemagne, les Pays-Bas, le Danemark et la Norvège. Les eaux (mer, océan, canal) communiquant avec la mer du Nord sont : la Manche, la mer Baltique, le canal de Kiel, l’océan Atlantique et la mer de Norvège. La mer du Nord est une zone de ressource importante notamment pour la pêche et le pétrole. Cependant, la pollution marine, la surpêche, l’industrie pétrolière et le tourisme font de cette mer une zone menacée.

Les Grandes traversées : La mer du Nord a été champs de bataille pendant la guerre de mouvement au début de la Première Guerre mondiale. Elle a eu lieu de septembre à décembre 1914 pendant la bataille de la Marne. Cette étape de la guerre est aussi appelé la « course à la mer ». Plusieurs batailles se sont déroulées sur cette mer dont la bataille de l’Aisne (1914), les batailles de Picardie et de l’Artois (qui se déroula en trois phases).

8


Les Nantais fiers de leur skipper e moi page 27 o uv r t Re Eric Tabarly, né à Nantes le 24 juillet 1931, démarre son histoire d’amour avec les bateaux à l’âge de 3 ans, à la barre du premier voilier de son père «Annie». Il s’engage dans l’aéronavale à l’âge de 21 ans et survole ainsi le Maroc et l’Indochine. Il intègre par la suite l’Ecole Navale et convainc son père de lui donner le «Pen-Duick», un vieux cotre anglais de 1938. Maîtrisant l’architecture navale, il redonne une jeunesse au voilier et crée, au fil des années, toute une famille «Pen-Duick» avec laquelle il remportera des courses prestigieuses telle que la transatlantique en solitaire Plymouth-Newport. Le travail sur ses bateaux lui fait gagner des records de vitesse et il se fait ainsi connaître. La France voit en lui un représentant des marins français. Capitaine de vaisseau, il rentre à l’Académie de Marine en 1990. Et, même s’il est décoré de la Légion d’honneur, ce navigateur n’en reste pas moins le même...

Le 13 juin 1998, alors que Pen Duick rejoignait Fairlie, un village du North Ayrshire, sur la côte ouest de l’Écosse Eric Tabarly disparait en mer d’Irlande, à l’âge de 66 ans sous les yeux de son équipage. A la suite de ce terrible accident, plusieurs hommages lui ont été rendus par des célébrités ou même des villes. À commencer par Pierre Bachelet qui lui a dédié la chanson Le Voilier Noir dans son album Un Homme Simple sorti en 1998. À Paris, en 2008, la voie longeant le bassin de La Villette prend le nom de Promenade Eric-Tabarly. La même année, Lorient ouvre « La cité de la Voile Eric Tabarly », l’unique site touristique d’Europe consacré à la course au large. Dans sa ville natale, Nantes, un pont a été construit sur la Loire reliant l’île de Nantes au quartier Malakoff. Le pont, composé d’une pile unique et d’un mât culminant à 58 mètres, représente les mâts d’un bateau. La même année, en 2011, Miossec, auteur-compositeur-interprète français accompagné de Didier Squiban, compositeur et pianiste français, écrivent Eric, une chanson reprise par le chœur « Les Marins d’Iroise », un groupe vocal français de Brest, comprenant 30 chanteurs, majoritairement masculin.

7


Comment nous soutenir ?

Valoriser

Soutenir

Communiquer

l’engagement de chacun et les alliances solidaires autours des valeurs du sport.

un véritable projet éducatif et les différents moyens, outils mis en place pour sa réalisation.

sur l’image positive de chacun dans cette cause.

Encourager

Permettre

Participer

les actions d’éducation à la citoyenneté.

la mobilité d’enfants adhérents au travers des différents projets que porte l’association.

à la reconnaissance des actions de l’association dans le monde du sport et dans le secteur socioculturel.

Vous êtes un particulier :

Vous êtes une entreprise :

- Bénévolat - Soutien financier - Soutien matériel

-

Mécénat Mécénat Mécénat Mécénat

de compétence financier en nature technologique

Contactez-nous :

6

Association Média-Pitchounes Maison Vestrepain, 10 Rue Vestrepain 31100 TOULOUSE 06 26 21 56 54 contact@media-pitchounes.fr


Rejoins Média - Pitchounes : Initiation au journalisme sportif. Séjours et rencontres sportives en france.

Tu as l’ame d’un reporter ? www.MEDIA-PITCHOUNES.FR

Toulouse

Nantes

Maison Vestrepain

Chez « Allez Nantes Canaris »

10 rue Vestrepain 31100 TOULOUSE

52 quai Magellan 44000 NANTES

06 26 21 56 54

06 50 89 88 04

contact@media-pitchounes.fr

nantes@media-pitchounes.fr

5


4


SOMMAIRE

Edition spéciale Mers

p2. Projet Voile (Tour aux pieds des Tours) p4. Carte du TDF et parcours p5. Rejoins-nous ! p6. Nous Soutenir p7. Nantes Fier de son skipper p8 et p9. Mer du Nord p10 et p11. Le Tour de France à la Voile p14 à p18. La Manche p20 à p26. L’Océan Atlantique p27. Le jeu vélo p28 et p31. La Mer Méditerranée p33. Mécénat FDJ p34 . Retour en photos sur le Tour 2016

Nous contacter sur le Tour : 06 26 21 56 54 Suivez nos aventures sur : www.media-pitchounes.fr L’équipe d’animation : Laurent Girard - Corentin Bricard - Deirdre Tömör Clément Rodriguez - Vanille Beernaert Remerciements :

Pour le vélo retournez moi

Philippe Casini et Didier Jean, 3

pour leur aide et illustrations.


L’association Média-Pitchounes a été créée en 2005. Elle met en place des projets à caractère éducatif sur le thème du sport auprès de jeunes issus de quartiers prioritaires âgés principalement de 10 à 18 ans. Le sport représente un des meilleurs moyens de promouvoir et développer la culture citoyenne auprès des jeunes. Il fait partie de la réalité proche de nos bénéficiaires et, bien plus qu’un loisir, il comprend ses propres règles, ses propres principes démocratiques, etc… Cette démarche pédagogique permet de favoriser la mixité sociale à travers des rencontres intergénérationnelles et interculturelles. Le journalisme sportif constitue alors un moyen pour mettre en œuvre ce projet d’éducation citoyenne auprès de tous les participants. L’implication citoyenne des jeunes est valorisée en partie, par la visibilité de leurs productions journalistiques. La voile, en tant que sport, évoque la découverte, la nature, et le dépassement de soi. Que ce soit seul ou un équipage, les skippers entretiennent un lien très fort à la mer, à cet environnement magnifique mais qui peut s’avérer être hostile. Cette passion, parfois dévorante, suscite une véritable curiosité chez les jeunes que nous accueillons. Ce nouveau projet d’immersion au cœur du monde de la voile, a permis de positionner ce sport comme une culture. L’initiation aux médias facilite la découverte de ses aspects, de ses codes et de ses valeurs auprès des jeunes. En 2017, les Pitchounes couvriront l’ensemble du territoire français, le coté EST privilégié par le tracé cycliste, et l’OUEST grâce à la voile. Ce seront plus de 30 jeunes qui réaliseront des reportages quotidiens et feront partager leurs expériences tout au long de ce mois de juillet sur l’ensemble de ces deux compétitions. La France présente tous les types de relief. On y trouve des mers, des plaines, des plateaux, des collines, des vallées ainsi que des hautes et moyennes montagnes. Le Tour cycliste arpente cette année pour la première fois depuis 1992 les 5 principaux massifs montagneux de l’hexagone. Le Tour de France à la voile, quand à lui, nous fera découvrir l’ensemble du littoral, de la manche à l’Atlantique, pour finir en méditerranée.

2


Profile for Association Média-Pitchounes

Magazine Tour au pied des Tours 2017  

Magazine Tour au pied des Tours 2017  

Advertisement