Page 1

Méandre etc’


Méandre etc’ 01 48 51 44 36 20 rue Voltaire 93100 Montreuil contact@meandre-etc.fr www.meandre-etc.fr



Méandre etc’ développe une démarche architecturale et environnementale pionnière depuis 1998.

Préserver les ressources sur tout le cycle de vie du bâtiment. L’économie de moyens est le fer de lance de la conception bioclimatique : faire mieux avec moins, plus confortable avec moins d’énergie.

Notre agence réunit 6 associés, autour desquels gravitent d’autres « eutéciens » dynamiques, alliant expérience et énergie de la jeunesse. Nous sommes rassemblés autour d'une vision commune de l'architecture, du paysage et de l'environnement. Nos différents parcours viennent enrichir l'essence de cette agence basée sur une créativité collective. Méandre etc’ est membre de l’ICEB et capitalise plus de 20 années d’expérience, où il a été affirmé et démontré que la qualité architecturale ne saurait être atteinte sans dimension environnementale, et inversement, que la qualité environnementale ne saurait se passer d’une qualité architecturale affirmée. Il en résulte des références majeures : l’école de Cattenom, la maison diocésaine de Châlons en Champagne, le groupe scolaire BEPOS de Pantin, l’école zéro énergie / zéro carbone / zéro déchet nucléaire de Montreuil. Elle se distingue par sa propension à élargir le point de vue pour englober les enjeux territoriaux, paysagers, sociaux : l’énergie grise, le bien-être des usagers, les ressources locales les matériaux biosourcés et le réemploi, la mutualisation et les circuits courts, en vue de réduire l’impact environnemental et sa propre action, tant il est vrai que le cadre bâti ne se limite pas aux seules questions des bâtiments. Pour cela Méandre etc’ s’est entourée de partenaires de maîtrise d’œuvre avec lesquels se développent une synergie de conception, une confiance et une efficacité, pour proposer une architecture de qualité dans une démarche artistique et de développement durable dans ses trois aspects : environnemental, social et économique.

Innover, découvrir ou redécouvrir des techniques en privilégiant l’intelligence des dispositifs passifs, économes et pérennes. Penser global, agir local. De l’étude urbaine au détail de finition du bâtiment, chaque étape a son importance. Mobiliser les savoirs faire de chacun pour produire la meilleure architecture, grâce à une synergie du travail manuel, intellectuel et du travail d’équipe.

Créer de nouveaux espaces ou transformer des bâtiments existants avec inlassablement le souci de mettre en valeur et de tirer parti des qualités intrinsèques du site, de l’existant, du climat. Observer et interroger le paysage : l’écriture architecturale évolue par le regard croisé de l’architecte et du paysagiste. Améliorer les performances, le confort ou corriger les dysfonctionnements. Une attitude de soin, de responsabilité citoyenne.

Renouveler le plaisir d’habiter par une approche multisensorielle de l’architecture : la vue, la lumière mais aussi l’acoustique, le toucher (thermique, matériaux), l’odorat (qualité de l’air, ventilation).


L’ÉQUIPE ET SES PARTENAIRES

EMMANUELLE PATTE ARCHITECTE D.P.L.G, ASSOCIÉE, Emmanuelle Patte est l’une des associées de Méandre etc’. Investie dans l’architecture associée au développement durable. Elle est également Membre de l’ICEB et œuvre pour l’évolution des pratiques. RACHEL BRU ARCHITECTE ASSOCIÉE, CHEF DE PROJET Rachel Bru est architecte H.M.O.N.P. Son œil expérimenté et son franc-parler la rendent très perfectionniste. Elle aime le suivi de chantier et le badminton. FRANÇOIS BOUSSELET ASSOCIÉ SECRÉTAIRE GÉNÉRAL Après une carrière de commissaire des armées, le voici dans un secteur où il faut un peu de poigne et beaucoup de rigueur. Il dirige les affaires administratives et financières de l'agence.

MARION CLERC ARCHITECTE ASSOCIÉE, CHEF DE PROJET Architecte H.M.O.N.P inscrite à l'ordre, diplômée à l’ENSA de Paris-Val de Seine. Souriante et dynamique en toute circonstance. Organisée, experte BIM, passionnée d'art, d'architecture et de paysage. YANIS BOUMBAR ARCHITECTE ASSOCIÉ, CHEF DE PROJET Architecte d’état diplômé à l’ENSA de Paris-Belleville, calme et patient, aime toucher à tout, maquette, informatique, dessin, BIM, réglementation… bref polyvalent.

ZITA FLORET ARCHITECTE, CHEF DE PROJET Architecte diplomée à l'Aalto University de Helsinki, son parcours est irrémédiablement lié à l'architecture bioclimatique. Architecture tropicale et confort thermique, biomimétisme et low-tech.

MICHÈLE SAINTE-MARIE ARCHITECTE, CHEF DE PROJET Diplômée de Paris Val-de Seine, énergique et investie, son adaptabilité et son autonomie sont des atouts particulièrement appréciés par ses collaborateurs au sein de l’agence.

DISTINCTIONS

PARTENAIRES DE MAITRISE D’ŒURE AVEC LESQUELS NOUS METTONS EN ŒUVRE UNE DÉMARCHE D’INTELLIGENCE COLLECTIVE

EVP

Acoustique Vivié et associés

Hagmüller Architekten

Adatt

Heusicom

AI environnement

ICEB

Ailter

JLL

Albert et compagnie

Landfabrik

ESTP Facea Floret-Scheide Architectes Gaujard technologie

Alice Brauns

Marie Touzet Barboux

Alice Tricon

Matelier

Alterea

Mazet et associés

Alto ingénierie

Negawatt

Alto step

Novorest

Alt R architecture

Ooda

AmoËs

Ook

Anglade

Panorama

AR-C

SD ingÈnierie

Artofact

Switch-Oxalys

Atelier D Atelier Jahel Baumschlager Eberle Architekten BIM architecture Biotope Blin ingénierie

Toutes les cuisines R-Use VPEAS Zoé Fontaine

GROUPE SCOLAIRE LES ZÉFIROTTES MONTREUIL

ÉCOLE ANTOINE DE ST EXUPÉRY PANTIN

MAISON DIOCÉSAINE CHÂLONS EN CHAMPAGNE

CENTRE DE VIE POUR AUTISTES BULLION

Lauréat du concours Trophées bois Ile-de-France 2015

Lauréat du concours Habitat solaire Habitat d’aujourd’hui de l’Observ’er, prix Bâtiment tertiaire BEPOS 2012

Lauréat du concours Habitat solaire, habitat d’aujourd’hui 2006

Lauréat de l’appel à projet Démarche HQE® – bâtiments tertiaires 2003 de l’ADEME.

Exposé à la Maison de l’Architecture - Exposition Identités remarquables des CAUE d’Île de France. 30 mai au 14 septembre 2012 Lauréat de l’appel à projet BBC 2010 de l’ADEME Lauréat du Grand prix de l’Environnement 2008, second dans la catégorie Énergie et Qualité Environnementale des constructions

ILS NOUS FONT CONFIANCE Ville de Pantin Conseil Général de Paris, Direction du Patrimoine et de l’Architecture Conseil Régional d’Île-de-France, département Université

Carré d'aire

Communauté d’Agglomération de Sarreguemines Confluences

C&E ingéniere

OPH de Bobigny

Bureau Pastier

Coco architecture D'Ici là Enertech Etudelec

Ville de Creuzier-le-Vieux

Ville de Villiers le Bel Association diocésaine de Châlonsen-Champagne Ville de Clichyla-Garenne Communauté d’Agglomération de Cattenom Ville de Paris Communauté d’Agglomération de St Quentin en Yvelines

Association Châlonnaise de Parents d’Enfants Inadaptés Conseil Régional PACA Ville d’Arcueil Conseil Général d’Ille et Vilaine Ville de LimeilBrévannes Communauté d’Agglomération Plaine Commune Rectorat de Guyane Ville de Toulouse, SETOMIP

Ville de Montreuil AEFE Ville de Stains Conseil Général du Val d’Oise Ville de La Courneuve

Parc Naturel Régional des Marais du Cotentin et du Bessin SODEVAM Nord-Lorraine DCF 93

S.I.M.T. (Service Interprofessionnel de la Médecine du Travail)

SADAB

Conseil Général du Val de Marne

SNCF RFF

Communauté d’Agglomération de Rouen Ville de Blénod

SEM PACT 93 Association Xpose

Conseil Général de Paris, SLA15 Association La Clé des Champs

Ville de Thionville Ville de Breistoffla-Grande Saint Gobain Isover CPA-CPS promotion Communauté de commune de Cattenom Ville de Maisons-Alfort Maisons-Alfort Habitat Poste Immo


ECOLE JULES FERRY, MONTFERMEIL RECONSTRUCTION LIVRAISON 2021 SITE 145 RUE GABRIEL PERY, MONTFERMEIL MAÎTRISE D'OUVRAGE VILLE DE MONTFERMEIL SURFACE BÂTIE 2450 m² MONTANT DES TRAVAUX 7.5M€ ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE MÉANDRE ETC’ / ARCHITECTES MANDATAIRES, AILTER, ALTO INGENERIE, ALTO STEP, AR-C, ADATT, SD INGENIERIE


RECONSTRUCTION DE L'ÉCOLE JULES FERRY À MONTFERMEIL, Maternelle | Centre de loisir | cour de récréation avec bassin de rétention

LE CONTEXTE L'école Jules Ferry est implantée sur la place des marguerites et le long de l’avenue Gabriel Péri, l’une des quatre grandes artères de Montfermeil. Faisant face aux écoles élémentaires Henri Wallon et Jules Ferry, la nouvelle école sera un équipement remarquable du quartier de part sa matérialité en enduit terre et exemplaire en terme d’architecture bioclimatique. Notre projet s’appuie sur 3 axes principaux : l’urbanité, la personnalisation et la frugalité. UNE ÉCOLE COMME À LA MAISON L’école maternelle est le premier lieu que les enfants côtoient après leur maison, ce lieu se veut donc rassurant, protecteur, pour permette à l’enfant de s’épanouir en communauté. Chaque classe est pensée comme une unité, orientée nord-sud avec la classe au nord et deux jardins ensoleillés au sud. Chaque « maison » possède son vestiaire et un sanitaire pour apprendre l’autonomie aux enfants ainsi qu’un espace extérieur personnalisable par la maîtresse ou le maître (potager, fleurs, classe extérieure, coin lecture etc…). Aussi, une attention particulière est donnée au circuit de l’eau: la forme des toitures permet de récupérer les eaux de pluies pour alimenter les espaces verts. Dans cette logique les pentes du bâtiment permettent de créer des jeux d’eau, support éducatif destiné aux enfants. UNE INNOVATION ENVIRONNEMENTALE Le projet a été récompensé par la distinction OR à la commission BDF des Bâtiments Franciliens Durables! Le projet met en avant des solutions permettant de se passer de chauffage: récupération de la chaleur émise par les occupants et par le double flux décentralisé (une CTA par classe pour

que chacune gère individuellement sa consommation d’énergie), performance de l’enveloppe. Mais aussi l’intelligence du plan, la pérennité de la structure et le soin de la mise en œuvre du bâti assure durabilité et qualité. Enfin, le choix de matériaux bio-sourcés et géo-sourcés tels que la terre, le bois et la paille permettent d’atteindre une performance environnementale avec tout le confort nécessaire pour une école maternelle.


LYCÉE FRANÇAIS CHARLES LEPIERRE, LISBONNE RÉHABILITATION ET EXTENSION LIVRAISON 2021 SITE LISBONNE, PORTUGAL MAÎTRISE D'OUVRAGE AEFE SURFACE BÂTIE 4 045 m² MONTANT DES TRAVAUX 5,1 M€ ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE MÉANDRE ETC’ / ARCHITECTES MANDATAIRES, MATELIER, ALTO INGÉNIERIE, RIO PLANO, LAIII, PANORAMA PAYSAGES, OODA


EXTENSION ET RESTRUCTURATION DE L'ÉCOLE PRIMAIRE DU LYCÉE FRANÇAIS CHARLES LEPIERRE DE LISBONNE Élémentaire | Maternelle | Salle polyvalente | Plateau sportif Extension de la cour de récréation | Création d'un parvis d'entrée LE LYCÉE CHARLES LEPIERRE EST SITUÉ AU SOMMET D’UNE DES COLLINES DE LISBONNE. C’est une implantation ancienne. Il constitue un domaine en profondeur derrière la clôture en limite de l’avenue Engenheiro Duarte Pacheco. Avec ses grands arbres apportant une ombre bienfaisante et bienvenue, c’est une île que l’on est heureux d’atteindre au milieu de ce quartier abimé par les aménagements routiers des années 70/80. UNE CONCEPTION BIOCLIMATIQUE La convivialité qui existe entre les élèves des différents cycles, les enseignants et les parents est liée à la qualité des espaces et notamment à l’imbrication entre l’extérieur et l’intérieur. Les préaux ouverts en belvédère tirent parti du climat et du relief, donnent une fluidité des circulations et des espaces de jeux et de rencontres. Il faut rationaliser les flux et faciliter la sécurité mais aussi garder ce sentiment de douceur et de liberté. Le parti architectural et paysager est défini par 3 caractéristiques principales : • L’affirmation de la présence de l’établissement sur l’avenue Eugenheiro Duarte Pacheco avec une gradation des flux d’entrée. • Des classes ouvertes sur les cours de récréation conçues comme des pièces extérieures. • Une conception bioclimatique frugale (low-tech) alliant paysage et architecture. Des dispositifs architecturaux passifs, low-tech, mis en œuvre pour les bâtiments neufs dans une démarche de frugalité, apportent un niveau de confort passif indépendamment de toute technologie. Concernant les bâtiments existants, étant donnée la qualité de son architecture et des détails constructifs, notre parti pris est de toucher le moins possible au bâtiment de la maternelle. Les sols extérieurs s’inscriront dans la simplicité recherchée dans le parti architectural.



GROUPE SCOLAIRE « BEPOS » LES ZÉFIROTTES ET JARDIN PUBLIC CONSTRUCTION NEUVE LIVRAISON SEPTEMBRE 2014 SITE MONTREUIL-SOUS-BOIS (93) MAÎTRISE D’OUVRAGE VILLE DE MONTREUIL-SOUS-BOIS SURFACE BÂTIE 6 200 m² SURFACE ESPACE PUBLIC 4 130 m² MONTANT DES TRAVAUX 13 M€ ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE MÉANDRE, ALTO, EBBE, GAUJARD TECHNOLOGIE, PROGEXIAL, AXCE, VPEAS, AVA, NOVOREST, PANORAMA. DISTINCTION LAURÉAT DU PRIX « TROPHÉES BOIS » ILE-DE-FRANCE 2015


GROUPE SCOLAIRE « BEPOS » LES ZÉFIROTTES École primaire : 15 classes élémentaires 9 classes maternelles | Restaurant scolaire Centre de loisirs | Jardin public UNE ÉCOLE DANS UN JARDIN Le projet prend place dans un cœur d’îlot remarquable dont il conserve l’intégrité. Il définit un nouveau signal urbain sur un plan architectural mais aussi éthique : il s’agit de l’un des premiers établissements scolaires à isolation en paille et ossature bois afin de limiter au maximum le bilan en énergie grise. La conception bioclimatique est poussée jusqu’à obtenir un bâtiment zéro énergie primaire, zéro émission de carbone et zéro stock de déchets nucléaires induits.

PROJET ARCHITECTURAL, URBAIN ET PAYSAGER CONÇU AUTOUR DES SPÉCIFICITÉS DU SITE • 3 cibles environnementales : zéro énergie, zéro carbone, zéro déchet nucléaire. • Utilisation de matériaux bio-sourcés pour limiter le bilan en énergie grise (ossature bois et isolation en paille). • Production d’éléctricité renouvelable avec l’installation de panneaux photovoltaïques et cogénérateur à huile végétale. • Conserver l’intégrité de la parcelle plantée malgré la taille du programme en favorisant une organisation compacte : la cour des élémentaires est au rez-de-jardin, tandis que celle des maternelles prend place sur le toit de la restauration à l’étage. • Offrir un jardin public aux multiples usages qui incite à une pratique alternative de la ville : les déplacements doux sont favorisés, la traversée d’îlot s’inscrit comme une liaison urbaine révélant le caractère exceptionnel de l’articulation entre école et jardin. • S’appuyer sur les vues repères de la ville. • Ménager les mitoyennetés présentes sur ce cœur d’îlot. • Profiter de la topographie existante pour conduire les eaux pluviales de manière continue, du point haut le plus minéral, au point bas humide plus généreux. • Choix constructifs qui permettent une construction rapide et précise grâce à la préfabrication.

Cour de la primaire en rez-de-jardin

Venelle piétonne

Orientation nord-sud des classes Cour de la maternelle sur le toit du restaurant scolaire


ÉCOCONCEPTION DE LA MÉDIATHÈQUE JEAN QUARRÉ, PARIS CONSTRUCTION NEUVE CONCOURS 2018 SITE PARIS MAÎTRE D’OUVRAGE VILLE DE PARIS SURFACE BÂTIE 5 000 m² SURFACE ESPACE PUBLIC 4 130 m² MONTANT DES TRAVAUX 13,5 M€ ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE MÉANDRE ETC’, LANDFABRIK, SWITCH, AILTER, GAUJARD TECHNOLOGIE, R-USE, ADATT


ÉCO-CONCEPTION DE LA MÉDIATHÈQUE JEAN QUARRÉ, PARIS Éco-conception et réalisation d’une médiathèque à faible impact environnemental Maison des réfugiés | Salle polyvalente | Coworking | Café associatif Par son architecture et son jardin, par les fonctions abritées et leurs liaisons, le projet « Jean Quarré » est une halte près de la Place des Fêtes, un jardin calme et ouvert où se poser. La médiathèque Jean Quarré sera implantée dans ce jardin verdoyant, apportant ombre et fraîcheur. Elle offrira des espaces de lecture extérieurs incitant les passants à entrer par curiosité dans la médiathèque, et à découvrir cette offre culturelle. Le jardin est conçu de manière unitaire pour élargir l’espace. Retrouver un rapport au sol est primordial dans un contexte urbain dense et dominé par le minéral. Cette envie participe aussi de la volonté d’offrir un écrin de nature aux habitants de l’arrondissement, un lieu d’immersion, de détente, une étape avant d’accéder aux équipements. S’appuyant sur les qualités de l’existant, les espaces prennent de l’ampleur pour

plus de confort. Cet aménagement s’inscrit dans la trame verte comme refuge de biodiversité et dans la stratégie de résilience de la ville comme ilot de fraicheur. Le jardin englobe la rue Jean Quarré actuellement linéaire. Il unifie et élargit le site par son dessin. Il permet un parcours piétons entre la rue du Docteur Potain et la Place des Fêtes en restituant la topographie. La pente du sol est travaillée par un jeu de gradins et d’escaliers pour aller du jardin bas au jardin haut. Ce sol relie les différents programmes et fonctions : la médiathèque proprement dite dans le bâtiment A, la halte des réfugiés dans le bâtiment B, la salle polyvalente et le coworking à l’intersection des deux. Le sol se creuse à l’intérieur pour offrir des creux où se lover pour lire ou écouter des contes dans le patio de la médiathèque. Le paysage est en évolution.

Le projet se veut exemplaire et converge vers une démarche écologique inspirée du scénario Négawatt et des accords de Paris : • Surélever plutôt qu’étaler pour préserver la pleine terre, l’infiltration de l’eau de pluie, la biodiversité. • Réutiliser les bâtiments existants en les transformant astucieusement sans bouleversement de leur équilibre structurel. • Réemployer les éléments sur place : éléments bétons pour les sols et mobiliers du jardin, menuiseries récupérées sur place ou sur un chantier voisin pour la façade signal, pour les bardages, bois et paille locaux. Se donner une limite de périmètre d’approvisionnement (rayon de 50 km ?) • Planter de jeunes arbres pour la captation de CO2 et la régulation thermique • Utiliser du bois d’œuvre pour stocker le CO2 • Construire avant tout une enveloppe très performante, privilégier le passif en la couplant avec la masse thermique intérieure et des systèmes de rafraichissement nocturne, de ventilation traversante pour créer des brises rafraichissantes en cas de canicules. • Rafraichir sans climatisation active avec des protections solaires extérieures, la végétalisation, la brumisation. • Tirer parti du patio comme outil de régulation thermique avec un lanterneau isolant apportant de la lumière mais pas de surchauffe. • Simplifier le fonctionnement thermique des bâtiments pour que les usagers puissent contrôler l’ambiance thermique et la qualité de l’air notamment avec les fluctuations d’effectifs. • Utiliser des systèmes décentralisés proche des postes de lecture ou de travail et ne pas déployer des conduits au travers du bâti. • Préférer des systèmes manuels simples qui fonctionnent même en cas de rupture énergétique, pour une ville résiliente.


LYCÉE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT, LONGONI, MAYOTTE CONSTRUCTION NEUVE CONCOURS 2018 SITE MAMOUDZOU, MAYOTTE MAÎTRE D’OUVRAGE VICE RECTORAT DE MAYOTTE SURFACE BÂTIE 23 450 m² SURFACE ESPACE PUBLIC 4 130 m² MONTANT DES TRAVAUX 55 M€ ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE MÉANDRE ETC’ / ARCHITECTES HQE, BAUMSCHLAGER EBERLE / ARCHITECTE MANDATAIRE, AILTER, GAUJARD TECHNOLOGIE, ALTO, ALTO STEP, MAZET, VESSIERES, AVA, OOK, TOUTES LES CUISINES


LYCÉE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT, LONGONI, MAYOTTE Construction neuve : bâtiment d’enseignement général | Ateliers Bâtiment d’enseignement professionnel | Cuisine centrale | Internat | Gymnase Terrains de sport | Logements de fonction et jardins du campus LE LYCÉE SE SITUE SUR UNE DES PLUS GRANDES BAIES AU NORD DE L’ÎLE, LA BAIE DE LONGONI. Il se situe également sur la route Nationale 1, qui fait le tour de l’île. Cette position stratégique, avec une visibilité importante, engendre une responsabilité particulière par rapport à son adressage et sa silhouette dans le paysage de l’île. Une topographie importante depuis la mer vers les collines souligne la question de son intégration dans le paysage. La transformation de l’espace public et de la route Nationale à cet endroit nous semble primordiale afin d’offrir un parvis d’entrée convenable à l’école et au futur quartier. Cette association ouvre des perspectives urbaines particulièrement stimulantes : une voie importante de l’île, qui génère des flux, se trouve associée à un bâtiment abritant des programmes

liés à l’éducation et au travail, au séjour et à l’évènement : Le lycée des métiers du bâtiment, son internat, la cuisine centrale et des logements. Arrivant sur le parvis (public) du lycée, l’on est conduit à la découverte d’un espace ouvert sur la mer, ouvert sur la spécificité du lieu : les collines et les grandes perspectives paysagères. Pour ceux qui apprennent, travaillent et vivent autour et dans le nouvel ensemble, le lycée devient une centralité structurante. Le lycée accompagne l’espace public, le paysage si typique de Mayotte, océan, mangrove et montagne volcanique, et se positionne clairement sur la route Nationale le long de la baie. Le projet constitue la pièce majeure d’une grande composition architecturale et paysagère, capable de tisser des nouveaux liens et de créer une présence architecturale forte devenant une adresse de référence pour l’île.

POUR LE CLIMAT « De bonnes bottes et un bon chapeau », des protections solaires verticales sur les façades Est et Ouest, des coursives extérieures protectrices sur les façades Sud et Nord, et la création d’une petite brise par la forme des bâtiments (pour le rafraîchissement par ventilation traversante). Ces bons préceptes sont suivis grâce au design des six bâtiments. POUR LES RESSOURCES ET LA MISE EN ŒUVRE Un mix de matériaux locaux et de matériaux importés pour mettre en avant et revitaliser les savoirs faire locaux utilisant les matériaux locaux. • Des superstructures (tous les bâtiments) en bois répétitives et régulières permettant une préfabrication efficace pour une mise en œuvre rapide. Les autres éléments sont issus des ressources locales abondantes et/ou renouvelables : • Bois de petite section pour le torchis • Terre du site pour les murs de brique de terre compressée (préfabriquées sur place), murs de terre banchée de l’atelier, torchis (parois entre les coursives et les classes, chambres etc…), chapes en terre crue lissée sur résilient acoustique • Fibres locales : parois séparatives, fibre et structure du torchis, protections solaires avec bambou roseaux autres fibres locales.

1 Surtoiture, panneau photovoltaïque 1’ Tavaillons de bois 2 Simple vitrage coulissant 3 Allège en torchis et contre cloison 4 Charpente en bois 5 Chape désolidarisée + CLT

6 7 8 9 10 11 12

Brise soleil lamelles bois fixes Dalle béton préfabriqué sur bac acier Poteau extérieur bois Garde-corps coursive en bois Pilotis béton et semelle béton Dalle béton rez-de-chaussée Grille pour ventilation naturelle

Le grand amphithéâtre et belvédère

Halle enseignement professionnel

Enseignement professionnel

Internat

Faré d’accueil

Enseignement général

Restauration



CRÈCHE COLLECTIVE BBC 55  BERCEAUX CONSTRUCTION NEUVE LIVRAISON AOÛT 2013 SITE PARC DE BELLEVILLE, PARIS 20e (75) MAÎTRISE D’OUVRAGE VILLE DE PARIS SURFACE BÂTIE 860 m² SURFACE ESPACE PUBLIC 148 m² MONTANT DES TRAVAUX 2,5 M€ ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE MÉANDRE, PANORAMA PAYSAGISTES, BETHAC, EVP INGÉNIERIE, HEUSICOM, AVA, AEU


CRÈCHE COLLECTIVE BBC 55 BERCEAUX Avec jardins et terrasses en relation avec le parc de Belleville UNE CRÈCHE DANS LES ARBRES L’idée est de conjuguer urbanité et nature sur un terrain présentant une forte déclivité et de créer un trait d’union entre différents tissus (un faubourg parisien, une barre de logement social des années 50 et le parc de Belleville). S’appuyant sur la qualité du boisement autour de la parcelle, la géométrie du projet s’est construite avec le paysage : le bâtiment épouse la pente. Il est une clairière entre les grands arbres et offre ses toitures végétalisées au regard des habitants de la barre. CONFORT DES SENS Le bâtiment a une efficacité énergétique allant au-delà des niveaux réglementaires actuels. Il attrape le soleil d’hiver le plus longtemps possible et ses jardins sont conçus comme de véritables pièces à vivre extérieures. S’agissant d’un lieu de vie pour les très jeunes enfants en collectivité, la qualité sensorielle (acoustique, textures, couleurs, lumière…) des ambiances intérieures et extérieures est très soignée. Avec ses espaces de vie ouverts vers le jardin et sa qualité de l’air intérieur, la crèche rue Botha intègre le plan climat de Paris.


GROUPE SCOLAIRE « ZÉRO ÉNERGIE » ET ESPACES EXTÉRIEURS CONSTRUCTION NEUVE LIVRAISON SEPTEMBRE 2010 SITE PANTIN (93) MAÎTRISE D’OUVRAGE  VILLE DE PANTIN SURFACE 3 570 m² SHON SURFACE JARDINS + COURS 2 725 m² MONTANT DES TRAVAUX 10 M€ ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE MÉANDRE / ARCHITECTE MANDATAIRE ET HQE®, ALTO INGÉNIERIE, EVP INGÉNIERIE, ANGLADE STRUCTURE BOIS, ATPI, NOVOREST, PANORAMA PAYSAGISTES, CABINET PONCET, AVA, SD INGÉNIERIE. DISTINCTIONS LAURÉAT DU « GRAND PRIX DE L’ENVIRONNEMENT » CATÉGORIE ÉNERGIE ET QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE DES CONSTRUCTIONS EN 2008 | MAISON DE L’ARCHITECTURE - EXPOSITION « IDENTITÉS REMARQUABLES » DES CAUE D’IDF 30 MAI AU 14 SEPTEMBRE 2012 | LAURÉAT DU CONCOURS « HABITAT SOLAIRE HABITAT D’AUJOURD’HUI » DE L’OBSERV’ER, PRIX « BÂTIMENT TERTIAIRE BEPOS » 2012


GROUPE SCOLAIRE « ZÉRO ÉNERGIE » École primaire : 8 classes élémentaires | 4 classes maternelles Restaurant scolaire | Jardins extérieurs TRANSFORMER L’ESPACE URBAIN Au bord du canal de l’Ourcq, le groupe scolaire s’intègre en douceur dans le tissu urbain pantinois en mutation, notamment grâce à son échelle et son identité : équilibre entre les constructions et les espaces extérieurs minéraux et naturels, différenciation des fonctions.

RESPECTER L’ENVIRONNEMENT Les trois bâtiments s’orientent nord-sud et leur étagement jusqu’au R+3 résulte d’abord d’une volonté bioclimatique (optimisation des apports solaires) sans effet de masque, tout en répondant à une volonté de « zonage » acoustique et d’intégration urbaine. Avec ses RdC en béton et ses étages en structure bois, ses panneaux photovoltaïques en toiture et son chauffage par géothermie, l’école Saint Exupéry a fait l’objet d’une démarche éco responsable ambitieuse : bâtiment « énergie Zéro » et certifié HQE®.

OUVRIR SUR L’EXTÉRIEUR Afin de requalifier l’espace public, des échappées visuelles apportent de l'intérêt au cheminement le long de la rue Delizy. Ces percées vers le cœur d’îlot contribuent à offrir une perception plus aérée du site. L’ambiance apaisée du canal, au nord, offre un accès idéal pour les enfants, tandis que l’accès sud est réservé aux services. à l’intérieur, les classes sont lumineuses et ouvertes sur la ville alentour avec un confort acoustique exceptionnel.



MAISON DES ASSOCIATIONS RESTRUCTURATION EXISTANT ET CONSTRUCTION LIVRAISON FÉVRIER 2004 SITE CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE (51) MAÎTRISE D’OUVRAGE  ASSOCIATION DIOCÉSAINE DE CHÂLONS SURFACE 1 720 m² SHON MONTANT DES TRAVAUX 1,6 M € + 0,15 M € ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE MÉANDRE / ARCHITECTE MANDATAIRE ET HQE®, MCI THERMIQUES, ETUDÉLEC, SN LE CHEVALIER, TANGENTE PAYSAGISTES DISCTINCTION LAURÉATE DU CONCOURS « HABITAT SOLAIRE, HABITAT D’AUJOURD’HUI », PALMARÈS 2005-2006 CETTE OPÉRATION A ÉTÉ SOUTENUE PAR L’ADEME ET LA RÉGION CHAMPAGNE-ARDENNE, AUSSI BIEN TECHNIQUEMENT QUE FINANCIÈREMENT. ELLE FIGURE SUR LE CD « ARCHITECTURE RESPONSABLE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE » ÉDITÉ EN 2009 PAR L’ORDRE DES ARCHITECTES


MAISON DES ASSOCIATIONS Hall d’exposition | Bureaux paysagers | Salle de réunion | Médiathèque Logement de fonction | Parvis | Aire de stationnement UNE MAISON OUVERTE SUR LA VILLE Cette ancienne bâtisse du 19e siècle regroupe une maison des associations et des services du diocèse avec des plateaux de bureaux paysagers, des bureaux individuels, une salle polyvalente, des salles de réunion, de conférence, de musique, de rencontres, un centre de documentation, une médiathèque, un espace d’exposition, une cafétéria. L’objectif était de réaliser une maison ouverte sur la ville, un lieu d’échanges et de communication. Pour garantir son succès, la réflexion a été menée en concertation avec les futurs occupants.

UNE RÉHABILITATION LOURDE EN SITE CLASSÉ L’ouverture du lieu sur son environnement immédiat a été pensée à l’échelle urbaine avec la création d’un parvis, et à l’échelle du bâtiment avec la création d’une faille vitrée, creusant la façade et offrant un jeu de transparence. Dans un périmètre historique classé, cette modification à la fois radicale et subtile dans sa perception, représente une intervention architecturale audacieuse et contemporaine. Tout en respectant la structure du bâtiment, le décloisonnement et la création d’une « rue intérieure » sur trois niveaux permettent de dégager un volume central fédérateur, propice à la ventilation naturelle en été, qui devient le cœur de la Maison Diocésaine. La rue intérieure, animée de baies sur les quatre côtés, est une « boîte à lumière » dont l’ambiance varie au cours de la journée, au fil des saisons. Avec ses passerelles qui assurent la circulation transversale, elle donne plus d’ouverture et de lisibilité au bâtiment.

GESTION DE L’ÉNERGIE ET CONFORT DES SENS Très poussée pour une réhabilitation, la démarche HQE®, ici mise en place, est pionnière pour son époque. Chaque poste a été conçu de manière à viser la performance, avec comme ligne de mire la réflexion sur l’énergie grise : chaudière gaz naturel à condensation, capteurs solaires, isolation renforcée, ventilation et éclairage naturel, choix de matériaux bio sourcés et issus de l’agriculture locale (bois, chanvre, ouate de cellulose), confort thermique, hygrométrique, acoustique et visuel…



ÉCOLE MATERNELLE ET RESTAURANT SCOLAIRE BBC CONSTRUCTION NEUVE LIVRAISON AVRIL 2014 SITE VILLIERS-LE-BEL (95) MAÎTRISE D’OUVRAGE  MAIRIE DE VILLIERS-LE-BEL SURFACE BÂTIE 2 100 m² SHON + 1 200 m² EXTÉRIEURS MONTANT DES TRAVAUX 5 M€ ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE  MÉANDRE / ARCHITECTE MANDATAIRE ET HQE®, ALTO INGÉNIERIE, EVP INGÉNIERIE, PANORAMA PAYSAGISTES, SD INGÉNIERIE, CABINET PONCET, AVA


ÉCOLE MATERNELLE 6 classes | Restaurant scolaire | Placette publique DIALOGUE AVEC LA VILLE Le projet s’inscrit dans un site de verdure à l’articulation entre deux typologies urbaines a priori antagonistes et incompatibles (le centre ville ancien et une barre R+10 des années 60). Trait d’union symbolique, l’idée est celle d’une interpénétration entre les pleins (prolongement bâti du tissu ancien) et les vides (prolongement arboré du parc). Ce jeu d’alternance permet de qualifier et de hiérarchiser chaque entité tout en donnant une cohérence d’ensemble.

DIALOGUE AVEC L’USAGER Suite aux émeutes urbaines et à l'incendie de l'école survenus en novembre 2007, la reconstruction traduit une volonté de retisser le lien entre jeunes citoyens et institutions. Aussi, le projet incarne, par ses formes et son échelle, l’idée fondamentale de l’ouverture sur la ville. Les deux bâtiments de l’école et du restaurant s’implantent de part et d’autre d’une cour en cœur d’îlot ouvert, s’exprimant comme deux belvédères sur le parc.

Le projet présente une efficacité énergétique au delà des niveaux réglementaires actuels BBC : ses performances sont en adéquation avec les objectifs fixés à moyen terme 2010-2020.




ENSEMBLE IMMOBILIER DANS UN PARC CONSTRUCTION NEUVE LIVRAISON 2019 SITE MAISONS-ALFORT (94) MAÎTRISE D’OUVRAGE MAISONS-ALFORT HABITAT MAÎTRE D’USAGE COALLIA SURFACE BÂTIE NEUVE 7 231 m² SURFACE ESPACES EXTÉRIEURS 3 500 m² MONTANT DES TRAVAUX 21 M€ ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE MEANDRE ETC’ / ARCHITECTE MANDATAIRE & HQE, ATELIER JAHEL ARCHITECTE ASSOCIÉ, PANORAMA PAYSAGISTES, FACÉA, NOVOREST


ENSEMBLE IMMOBILIER DANS UN PARC Foyer d’accueil medicalisé | Pension de famille | 50 logements sociaux Au cœur de la résidence des Planètes située en bords de Marne, ce projet s’implante sur 2 niveaux : • côté voirie, niveau haut, par une placette d’accès • côté sud, niveau bas, avec un jardin naturel. EXEMPLARITÉ ET CONFORT DE VIE Cohabitation des logements et des résidences médico-sociales grâce au recul et aux espaces généreux. Gradation des hauteurs. Exemplarité environnementale et économique : économie d’énergie, lumière et ventilation naturelle y compris dans les salles d’eau, simplicité des systèmes pour une maintenance facile, durabilité des matériaux, pérennité des bâtiments. Chaque logement bénéficie d’une loggia ou d’un balcon aux étages, d’une terrasse en attique ou d’un jardin privatif

au rez-de-chaussée. Il n’y aucun pignon aveugle, toutes les façades sont traitées en « façades principales ». Les escaliers, par leur disposition en façade, ne sont pas des cages aveugles mais des espaces naturellement lumineux (parois de verre sablé en façade). Les circulations communes bénéficient également de cette lumière naturelle à chaque niveau par le biais de portes palières vitrées. Aucun logement n’est orienté plein nord. Tous les logements du 3p au 5p sont systématiquement à double orientation, voire à triple

orientation. Les vues principales de chacun des logements sont vers le jardin. Chaque appartement a son entrée, le logement ne communique pas directement avec les circulations communes. Les pièces principales ont de larges ouvertures vers la Marne ou le parc. Des espaces extérieurs ont été créés pour que le vivre chez soi soit aussi vivre dehors. Les cuisines sont éclairées et ventilées naturellement et sont indépendantes.


MAISON D'ENTREPRISES INNOVANTES CONSTRUCTION NEUVE CONCOURS AVRIL 2012 SITE CHAMPS-SUR-MARNE (77) MAÎTRISE D’OUVRAGE SAN VAL MAUBUÉ – CCI SEINE-ET-MARNE SURFACE NETTE 3 000 m² + 90 PLACES DE PARKING MONTANT DES TRAVAUX 6 M€ ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE MÉANDRE / ARCHITECTE MANDATAIRE, ALTO INGÉNIERIE, AVA, SD INGÉNIERIE, EVP, CSD FACE, PANORAMA PAYSAGISTES


MAISON D'ENTREPRISES INNOVANTES Incubateur | Pépinière | Hôtel d’entreprises innovantes Il règne à la cité Descartes, site d’implantation du projet, une ambiance de cité-jardin, la ville à la campagne. Simple et modulaire, l’écriture architecturale est en accord avec les bâtiments voisins. La réflexion est globale : paysage, urbanisme, architecture et ingénierie, pour proposer des lieux de travail fonctionnels, ouverts et lumineux, conçus comme de véritables espaces de rencontres, d’échanges, d’événementiel à l'intérieur comme à l'extérieur. Derrière son unicité, le bâtiment offre deux façades distinctes, côté cour et côté jardin, et différencie ainsi les usages et les vues.

La place de la voiture est repensée au bénéfice du paysage, de la qualité d'usage, de la préservation de la pleine terre pour la vie qu'elle abrite, de l'infiltration d'eau, et de la création d'îlot de fraîcheur. Les voitures électriques sont apprivoisées, ralenties : elles traversent la place urbaine et montent par des rampes douces jusqu'aux terrasses équipées de bornes d'alimentation électriques. Côté jardin, une venelle piétonne traverse l'îlot, rejoint la coulée verte, longe la terrasse de la cafétéria plein Sud.

VITRINE DURABLE Sobriété énergétique (capteurs solaires, ventilation et éclairages naturels, bornes de rechargement électrique, télécom magnétique – système Plug’n Work), confort acoustique, diversité et mutualisation des usages, préservation de la pleine terre et de la biodiversité, création d’une urbanité douce : notre projet tend à faire de la cité Descartes la vitrine d’un urbanisme durable à l’échelle d’un bâtiment exemplaire.


BASE DE LOISIRS AQUATIQUE ET ÉCOLOGIQUE CONSTRUCTION NEUVE CONCOURS JANVIER 2011 SITE MONTREUIL-SOUS-BOIS (93) MAÎTRISE D’OUVRAGE VILLE DE MONTREUIL-SOUS-BOIS SURFACE BÂTIE 4 500 m² BASSINS INTÉRIEURS 1 700 m² BASSINS EXTÉRIEURS 7 700 m² MONTANT DES TRAVAUX 10,4 M€ ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE AUER&WEBER ARCHITECTE MANDATAIRE ET MÉANDRE ARCHITECTES ASSOCIÉS ET HQE® ET BERIM, GIRUS TRAITEMENT DE L’EAU, OLM PAYSAGISTES, VANGUARD ÉCONOMISTE, TISSEYRE ET ASSOCIÉS ACOUSTIQUE, LE SOMMER BET HQE


BASE DE LOISIRS AQUATIQUE ET ÉCOLOGIQUE Base de loisirs aquatique et écologique | Bassins couverts Plans d’eau extérieurs | Restaurant | Parvis urbain LE TISSAGE ENTRE DEUX TRAMES La trame existante des murs à pêches au nord créent la forme du bassin ludique, le cœur de la piscine au milieu des espaces extérieurs. L’ARCHITECTURE, UNE PART DU PAYSAGE Le jeu des trames permet de rythmer les limites, de les rendre perméables pour concilier intimité et vues. La porosité, l’entrelacement entre bâtiments, plages et surfaces d’eau de baignade et de régénération adoucissent les interconnexions des usagers entre la voirie, les murs à pêches et le centre aquatique.


FOYER DE VIE POUR ADULTES AUTISTES CONSTRUCTION NEUVE LIVRAISON FÉVRIER 2007 SITE BULLION (78) MAÎTRISE D’OUVRAGE ASSOCIATION « LA CLÉ DES CHAMPS » SURFACE 2 150 m² SHON MONTANT DES TRAVAUX 2,7 M€ ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE MÉANDRE / ARCHITECTE MANDATAIRE ET HQE® ALTO INGÉNIERIE, D.V.V.D. DISTINCTION LAURÉAT DE L’APPEL À PROJET « DÉMARCHE HQE® - BÂTIMENTS TERTIAIRES » 2003 DE L’ADEME, LAURÉAT DE L’ÉCO-TROPHÉE DU PNR DE LA VALLÉE DE CHEVREUSE - PALMARÈS 2007


FOYER DE VIE POUR ADULTES AUTISTES 4 unités de vie section soins (28 chambres) | Section activité / motricité Restaurant | Jardins aménagés | Stationnements ADAPTÉ AU HANDICAP Par la qualité du site choisi et la dimension familiale du futur établissement, le maître d’ouvrage a jeté les bases d’un lieu de vie adapté à la spécificité du handicap des futurs résidents. Pour répondre à cette demande, Méandre a pris en compte les besoins spécifiques des autistes et proposé une démarche HQE® sur mesure : avec confort d'été, confort visuel, confort acoustique, sécurité des espaces… Cette approche sensorielle a été ensuite déclinée dans d'autres projets pour des lieux de vie accueillant des personnes handicapées et des publics sensibles.Implanté dans un périmètre de site naturel classé, le projet reconstruit les corps de bâtiment d’une ancienne ferme et propose une extension circulaire s’ouvrant largement sur la lisière boisée voisine. L’hébergement des résidents s’organise dans deux ailes parallèles orientées Nord-Sud, comportant chacune deux unités de vie superposées. Le pavillon circulaire accueille la restauration au rez-de-chaussée et les salles d’activités à l’étage. Le hall d’accueil et l’administration se situent à l’articulation entre les deux.



GROUPE SCOLAIRE UNIFIÉ EN TUNISIE CONSTRUCTION NEUVE CONCOURS SEPTEMBRE 2015 SITE SOUSSE (TUNISIE) MAÎTRISE D’OUVRAGE AGENCE POUR L’ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L’ÉTRANGER (AEFE) SURFACE BÂTIE 6 500 m² SURFACE ESPACES EXTÉRIEURS 3 200 m² MONTANT DES TRAVAUX 3,1 M€ ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE MÉANDRE ETC’ / ARCHITECTE MANDATAIRE ET HQE, AOUN ALLAH MHALLA SOUROUR, ARCHITECTE ASSOCIÉE. ET ALTO, STAMBOULLI, SAMI BOUDHRI, KAIS TABKA CONSULTING


GROUPE SCOLAIRE UNIFIÉ EN TUNISIE École maternelle | École primaire | Collège | Gymnase | 630 élèves Pour Sousse, nous avons dessiné une architecture contemporaine et bioclimatique s’inspirant des stratégies ancestrales tunisiennes pour se protéger des surchauffes et maîtriser la lumière. L’intégration de la sécurité des personnes en créant une enceinte haute continue et un parvis qui fait sas par rapport à l’espace public donne l’occasion d’une architecture protectrice, solide, conjugant minéralité et plantations indigènes. UN PROJET DÉFINI PAR • Un contraste entre tradition et modernité • Un bâtiment signal marquant l’entrée de l’établissement • Une conception intégrée de l’enceinte UN PROJET ARCHITECTURAL ACCOMPAGNANT UNE ORGANISATION PÉDAGOGIQUE PILOTE • Un accompagnement architectural du parcours pédagogique de l’élève • Un positionnement des espaces communs au cœur du groupe scolaire • Des cours de récréation adaptées à chacun des 3 cycles UN PROJET INSCRIT DANS SON SITE • Une forte présence végétale organisée selon une trame régulière rappelant celle des terrains agricoles pré-existants • Des arbres remarquables conservés et rappelant le passé agricole du site • Une implantation des différents corps de bâtiment selon le dénivelé du terrain UNE ARCHITECTURE FRUGALE • Orientation nord-sud, implantation selon la pente naturelle du terrain • Utilisation des ressources locales, matériau unique (la brique) couramment utilisé en Tunisie et des mises en œuvre diverses, matériaux pérennes, optimisation du nombre d’ascenseurs • Valorisation du soleil direct pour limiter le recours au chauffage, eau chaude sanitaire solaire • Mise en œuvre utilisant les savoirs-faire locaux.


LE GRAND QUARTIER DU CANAL DE L’OURCQ ÉTUDE URBAINE 30 000 m² SHON MAÎTRISE D’ŒUVRE URBAINE 15 000 m² MAÎTRISE D’ŒUVRE ARCHITECTURALE GROUPE SCOLAIRE ET CUISINE POUR 800 REPAS MONTANT DES TRAVAUX 2,5 M€ + 8 M€ ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE MÉANDRE ARCHITECTE MANDATAIRE ET HQE®, ALTO INGÉNIERIE, KEPHREN INGÉNIERIE, PANORAMA PAYSAGISTES, PROGEXIAL, VPEAS


LE GRAND QUARTIER DU CANAL DE L’OURCQ 62 maisons individuelles | 183 logements collectifs Commerces | Groupe scolaire ENTRE PARIS ET LA CAMPAGNE, UN SITE CHARNIÈRE Le long du Canal de l’Ourcq, à mi-chemin entre Paris et la campagne, le canal passe d’un grand à un petit gabarit et s’éloigne des infrastructures. Cette situation privilégiée donne au quartier toute sa singularité ; il devient un pivot entre des morphologies urbaines contrastées. Principalement résidentiel, le quartier doit incarner la mixité et générer une ponctuation sur ce territoire reculé et peu animé. D’UN QUARTIER ENCLAVÉ À UN QUARTIER À FORTE IDENTITÉ La rupture avec les alentours est prétexte à accentuer l’identité des quartiers à créer. D’autant qu’il s’agit de passer d’une enclave polluée à un poumon vert urbain. Un point haut surplombant les berges et recevant la lumière du Sud est notamment offert par la butte artificielle au milieu de la Plaine Saint-Denis. Un jeu de plate-formes permet une intégration topographique douce et une mise en scène des vues. La mixité fonctionnelle et sociale s’organise selon une succession de terrasses habitées, commerçantes, ou végétales, qui s’ouvrent vers le canal et vers le Sud. Quatre sous-quartiers sont alors facilement identifiables : la plate-forme des commerces, le parc des équipements (avec le groupe scolaire en point d’accroche), l’îlot du canal (logements) et le port. L’ensemble est desservi par des circulations douces.


PROJETS ENSEIGNEMENT 2019

2017

2015

2014

2013

GROUPE SCOLAIRE JULES FERRY MONTFERMEIL (93) LIVRAISON 2019 Maître d'ouvrage Ville de Montfermeil Surface bâtie 2450 m² Montant des travaux 7.5 M€

EXTENSION ET RESTRUCTURATION DU LYCÉE FRANÇAIS CHARLES LEPIERRE LISBONNE (PORTUGAL) LIVRAISON 2021 Maître d’ouvrage  AEFE (Public) Surface  bâtie 4 025 m² Montant des travaux 5,1 M€

GROUPE SCOLAIRE EN BÉLVÉDÈRE VILLEJUIF (94) CONCOURS DÉCEMBRE 2015 Maître d’ouvrage  Mairie de Villejuif (Public) Surface  bâtie 4 900 m² Espaces extérieurs 3 500 m² Montant des travaux 13 M€

GROUPE SCOLAIRE ET CENTRE DE LOISIRS QUARTIER DES COURTILLES CHAMPIGNY SUR MARNE (94) CONCOURS SEPT. 2015 Maître d’ouvrage Mairie de Champigny sur Marne (Public) Surface  bâtie 5 337 m² Espaces extérieurs 5 075 m² Montant des travaux 15,26 M€

GROUPE SCOLAIRE SECTEUR HANRIOT NANTERRE (92) CONCOURS 2019 Maître d’ouvrage Ville de Nanterre Surface réhabilitée 3470 m² Montant des travaux 16 M€

CAMPUS SCOLAIRE À ASPERN-SEESTADT NORD VIENNE (AUTRICHE) CONCOURS MAI 2017 Maître d’ouvrage Municipalité de Vienne (public) Surface  bâtie 12 661 m² Montant des travaux 41 M€

GROUPE SCOLAIRE ET CENTRE SOCIAL NANTEUIL LE HAUDOUIN (60) CONCOURS DÉCEMBRE 2013 Maître d’ouvrage Mairie de Nanteuil le Haudouin (Public) Surface  bâtie 2 750 m² Réhabilitation 600 m² Espaces extérieurs 4 865 m² Montant des travaux 8,2 M€

2018

GROUPE SCOLAIRE JEAN JAURÈS CHÂTENAY-MALABRY (92) CONCOURS 2018 Maître d'ouvrage Ville de Châtenay-Malabry Surface bâtie 7 500 m² Montant des travaux 12.5 M€

LYCÉE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT DE KOUNGOU MAYOTTE (976) CONCOURS 2017 Maître d’ouvrage Vice rectorat de Mayotte Surface bâtie 23 450 m² Montant des travaux 55 M€

GROUPE SCOLAIRE LILLE (59) CONCOURS 2017 Maître d’ouvrage Ville de Lille Surface bâtie 2 570 m² Montant des travaux 6 M€

GROUPE SCOLAIRE UNIFIÉ SOUSSE (TUNISIE) CONCOURS SEPTEMBRE 2015 Maître d’ouvrage A.E.F.E. (Public) Surface  bâtie 2 750 m² Espaces extérieurs 4 865 m² Montant des travaux 1,98 M€

2016

GROUPE SCOLAIRE « ZÉRO ÉNERGIE » ET JARDIN PUBLIC MONTREUIL (93) LIVRAISON SEPT. 2014 Maître d’ouvrage Mairie de Montreuil (Public) Surface bâtie 6 200 m² SHON Espaces extérieurs 4 130 m² Montant des travaux 13 M€

CONSTRUCTION D’UNE ÉCOLE MATERNELLE MEUDON-LA-FORÊT (92) CONCOURS SEPTEMBRE 2016 Maître d’ouvrage Mairie de Meudon (Public) Surface  bâtie 2 290 m² Espaces extérieurs 1445 m² Montant des travaux 7 M€

ÉCOLE MATERNELLE LOUIS JOUVET ET RESTAURANT SCOLAIRE VILLIERS-LE-BEL (95) LIVRAISON MARS 2014 Maître d’ouvrage Mairie de Villiers-le-Bel (Public) Surface  bâtie 2 100 m² SHON Espaces extérieurs 1 200 m² Montant des travaux 5 M€

GROUPE SCOLAIRE QUARTIER SUD SEVRAN (93) CONCOURS OCT. 2013 Maître d’ouvrage Mairie de Sevran (Public) Surface  bâtie 3 400 m² SHON Espaces extérieurs 2 680 m² Montant des travaux 8,2 M€

CRÈCHE COLLECTIVE 55 PLACES AVEC JARDINS ET TERRASSES EN RELATION AVEC LE PARC DE BELLEVILLE PARIS 20E (75) LIVRAISON AOÛT 2013 Maître d’ouvrage Mairie de Paris - 20e DFPE (Public) Surface bâtie 860 m² SHON Espaces extérieurs 148 m² Montant des travaux 2,5 M€

GROUPE SCOLAIRE MARCEL PAGNOL COLOMBES (92) CONCOURS JANV. 2013 Maître d’ouvrage Mairie de Colombes (Public) Surface bâtie 5 304m² SHON Espaces extérieurs 4 400 m² Montant des travaux 7,62 M€

2011

2010

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE ET EXTENSION DU GROUPE SCOLAIRE VICTOR HUGO ÉMILE ZOLA STAINS (93) CONCOURS AVRIL 2011 Maître d’ouvrage Ville de Stains (Public) Surface bâtie 4 100 + 1 000 m² SHON Espaces extérieurs 4 000 m² Montant des travaux 6,7 M€

RESTRUCTURATION ET EXTENSION DU LYCÉE JEAN-BAPTISTE CLÉMENT GAGNY (93) CONCOURS 2010 Maître d’ouvrage Région île-de-France (Public) Surface bâtie 700 + 550 m² SHON Espaces extérieurs 500 m² Montant des travaux 2,7 M€

GROUPE SCOLAIRE « ZÉRO ÉNERGIE » ET ESPACES EXTÉRIEURS PANTIN (93) LIVRÉ SEPTEMBRE 2011 Maître d’ouvrage Ville de Pantin (Public) Surface bâtie 3 570 m² SHON Espaces extérieurs 2 725 m² Montant des travaux 10 M€

GROUPE SCOLAIRE BBC EFFINERGIE ET AMÉNAGEMENT DES ABORDS VALDIVIENNE (86) CONCOURS 2011 Maître d’ouvrage Ville de Valdivienne (Public) Surface bâtie 2 910 +3 300 m² SHON Espaces extérieurs 9 600 m² Montant des travaux 5,5 M€

COLLÈGE ET ÉCOLE DE MUSIQUE INTERCOMMUNALE TINTÉNIAC (35) INTERROMPU FIN ACT 2008 Maître d’ouvrage Mairie de Tinténiac (Public) Surface bâtie 6 577 m² SHON Montant des travaux 6,9 M€


PROJETS ÉTABLISSEMENTS MÉDICAUX

PROJETS ÉQUIPEMENTS

2016

2013

2007

2006

2018

2012

2010

2004

FOYER D’ACCUEIL MÉDICALISÉ ET PENSION DE FAMILLE 30 PLACES MAISONS ALFORT (94) ÉTUDES EN COURS DCE Maître d’ouvrage OPH de Maisons Alfort Maître d’usage gestionnaire du FAM et de la pension de famille Coallia Surface bâtie 7 231m² Montant des travaux 21 M€

FOYER D’ACCUEIL MÉDICALISÉ 41 CHAMBRES LAVERSINES (60) INTERROMPU FIN ESQUISSE AVRIL 2013 Maître d’ouvrage  Coallia Surface bâtie 2 175 m² Montant des travaux 4,3 M€

FOYER D’ACCUEIL MÉDICALISÉ 28 CHAMBRES BULLION (78) LIVRÉ FÉVRIER 2007 Maître d’ouvrage Association La clé des champs Surface  bâtie 2 150 m² Montant des travaux 2,7 M€

CENTRE DE VIE ET DE RÉÉDUCATION « LES CINQ SENS» LESCURE-JAOUL (12) CONCOURS SEPTEMBRE 2006 Maître d’ouvrage Association Xpose (privé) Surface bâtie 2 910 m² Espaces extérieurs 9 600 m² Montant des travaux 6,2 M€

ÉCO-CONCEPTION DE LA MÉDIATHÈQUE JEAN QUARRÉ PARIS 19e (75) CONCOURS 2018 Maître d’ouvrage Ville de Paris Surface bâtie 5 000 m² Montant des travaux 13.5 M€

MAISON D’ENTREPRISES INNOVANTES CHAMPS-SUR-MARNE (77) CONCOURS AVRIL 2012 Maître d’ouvrage SAN Val Maubué - CCI Seine-et-Marne Surface  bâtie 3 000 m² Espaces extérieurs 90 places de parking Montant des travaux 6 M€

CENTRE SOCIAL ET LOCAUX COMMERCIAUX BBC – CITÉ NORD DRANCY (93) CONCOURS DÉCEMBRE 2010 Maître d’ouvrage Ville de Drancy (Public) Surface bâtie 1 800 m² Espaces extérieurs 760 m² Montant des travaux  2,7 M€

DEUX « MAISONS DES FORÊTS » AGGLOMÉRATION ROUENNAISE (76) CONCOURS NOVEMBRE 2004 Maître d’ouvrage Communauté d’agglomération rouennaise Surface 2 x 550 m² Montant des travaux 2 x 1 M€

MAISON DE LA VIE ASSOCIATIVE ET DU CITOYEN AVEC CERTIFICATION HQE® SAINT-OUEN (93) CONCOURS OCTOBRE 2010 Maître d’ouvrage Ville de Saint-Ouen (Public) Surface bâtie 1 066 m² Montant des travaux 2,3 M€

MAISON DIOCÉSAINE EN BÉTON DE CHANVRE CHÂLONS-EN -CHAMPAGNE (51) LIVRÉ FÉVRIER 2004 Maître d’ouvrage Association diocésaine de Châlons-en-Champagne Surface réhabilitée 1 720 m² Montant des travaux 1,7 M€

2015

2011 STUDIO DE RADIO CHÂLONS-EN -CAHMPAGNE (51) LIVRÉ MAI 2015 Maître d’ouvrage Association diocésaine de Châlons-en-Champagne Surface réhabilitée 1 720 m² Montant des travaux 0,6 M€

2014

GARAGE DÉPARTEMENTAL ET BÂTIMENT TECHNIQUE ROSNY-SOUS-BOIS (93) CONCOURS SEPT. 2014 Maître d’ouvrage Direction de l’eau et de l’assainissement de Seine-Saint-Denis Mandataire Idom, architecte Surface bâtie 5 624 m² Espaces extérieurs 12 100 m² Montant des travaux 12,5 M€

BASE ÉCOLOGIQUE DE LOISIRS AQUATIQUES MONTREUIL-SOUS-BOIS (93) CONCOURS JANVIER 2011 Maître d’ouvrage Ville de Montreuil-sous-Bois Mandataire Auer & Weber, architecte Surface 4 500 m² Bassin extérieur 7 700 m² Montant des travaux 10,4 M€

1997 SIÈGE DU SERVICE INTERPROFESSIONNEL DE LA MÉDECINE DU TRAVAIL À VAL D’EUROPE | BÂTIMENT À ÉNERGIE POSITIVE MARNE-LA-VALLÉE (77) CONCOURS SEPTEMBRE 2010 Maître d’ouvrage SIMT Surface  2 440 m² Espaces extérieurs 1,5 ha Montant des travaux 8,15 M€

CENTRE NAUTIQUE BREISTROFF-LA-GRANDE (57) CONCOURS JUIN 1997 Maître d’ouvrage Comunauté de communes de Cattenom et Environs Surface bâtie 2 700 m² Montant des travaux 3,3 M€


PROJETS HABITAT

ÉTUDES URBAINES – PAYSAGE

2016

2015

ENSEMBLE IMMOBILIER DANS UN PARC MAISONS-ALFORT (94) ÉTUDES EN COURS - DCE Maître d’ouvrage Maisons-Alfort Habitat OPH (Public) Surface bâtie 7 231 m² Espaces extérieurs 3500 m² Montant des travaux 21 M€

HABITAT COLLECTIF PARTICIPATIF PARIS 20e (75) NOVEMBRE 2015 DANS LE CADRE DE L'APPEL D'OFFRE SUR L'HABITAT PARTICIPATIF DE LA VILLE DE PARIS Maître d’ouvrage Association Abricoop's Surface bâtie 470 m² Montant des travaux 0,8 M€

MAISON DES INDUSTRIES AGRICOLES ET ALIMENTAIRES À LA CITÉ INTERNATIONALE UNIVERSITAIRE PARIS (75) ETUDES EN COURS - APS Maître d’ouvrage Association de la MIAA, Ailter programmiste et AMO HQE Surface 4 229 m² SHON Montant des travaux 9,6 M€

22-26 FAIT LE BUZZ AU 61 PARIS (75) CONCOURS MAI 2015 DANS LE CADRE DE RÉINVENTER PARIS Maître d’ouvrage Association « Un toit et nous » Surface bâtie 900 m² SHON Montant des travaux 1,53 M€

SURÉLÉVATION DU FONCIER AÉRIEN AVEC CRÉATION DE 24 MAISONS SUR LE TOIT EN MILIEU OCCUPÉ BORDEAUX (33) ÉTUDES MARS 2015 Maître d’ouvrage Poste Immo Surface bâtie neuve 5 550 m² Réhabilitée 3 050 m² Espaces extérieurs 4 865 m² Montant des travaux 17 M€

2014

2014

2009

2006

ILOT DÉMONSTRATEUR BOIS ET BIOSOURCÉS R+9 AVEC 108 LOGEMENTS + COMMERCES + BUREAUX ET ACTIVITÉS STRASBOURG (67) INTERROMPU FIN APS OCTOBRE 2014 Maître d’ouvrage Nacarat Aménageur Communauté Urbaine de Strasbourg Surface bâtie 4 583 m² Montant des travaux 8,1 M€

LES SABLONS DE SEVRAN, UN QUARTIER À RÉNOVER SEVRAN (93) ÉTUDE LIVRÉE OCTOBRE 2014 Maître d’ouvrage Ville de Sevran Surface urbaine analysée 7 000 m²

TOITURE POTAGÈRE MONTROUGE (92) ÉTUDE LIVRÉE OCTOBRE 2014 Maître d’ouvrage Immobilière 3F Surface toiture 500 m²

UN QUARTIER SUR LE CANAL DE L’OURCQ PAVILLONS SOUS BOIS (93) CONCOURS NOVEMBRE 2009 Maître d’ouvrage SEM PACT 93 Étude urbaine 30 000 m²

HABITAT COLLECTIF PARTICIPATIF MONTREUIL-SOUS-BOIS (93) LIVRÉ EN 2014 Maître d’ouvrage CPA-CPS Surface 1 102 m² SDP Montant des travaux 1,8 M€


PUBLICATIONS

GROUPE SCOLAIRE BEPOS DANS UN JARDIN MONTREUIL (93) PRESSE ÉCRITE NATIONAL GÉOGRAPHIC mars 2016 À Montreuil, une école ultra écolo ECOLOGIK 1 décembre 2015 Une école dans un jardin WOOD SURFER 1 aout 2015 Groupe scolaire Stéphane Hessel Les Zéfirottes à Montreuil (93) LE MONITEUR 12 février 2015 Une école de centre-ville dans un jardin BATIACTU 14 janvier 2015 Du bois, de la paille... et du colza pour une école de Montreuil

ENSEIGNEMENT EXPERTISE ÉCOLE ANTOINE DE ST-EXUPÉRY ZÉRO ÉNERGIE ET HQE® (OU ÉCOLE DU CENTRE) PANTIN (93) REPORTAGES VIDÉO FRANCE 2 - 20 Heures 20 août 2010 FRANCE 3 - 19/20 Paris IDF 1er septembre 2010 BFM TV 2 septembre 2010 EKOPOLI, Pôle de ressources francilien pour l’aménagement et la construction durables 26 février 2010 REPORTAGES RADIO FRANCE BLEU 107.1 2 septembre 2010 PRESSE ÉCRITE MIQCP Juin 2016 Maîtrise d’ouvrage publique Quelle démarche pour des projets durables ?

LE COURRIER DE L’ARCHITECTE 12 décembre 2015 Groupe scolaire ‘Hessel-Les Zéfirottes’, à Montreuil : une école dans un jardin...

BATIACTU 30 septembre 2010 Une rentrée scolaire « énergie zéro »  à Pantin

FOYER DE VIE POUR ADULTES AUTISTES BULLION (78)

EASYPLANETE.COM 6 septembre 2010 Une école 100% écologique pour la rentrée 2010

PRESSE ÉCRITE TERRE D’ARCHITECTURE décembre 2006 Monomur pour reconstruire HQE®

LE MONITEUR n° 5572 10 septembre 2010 Pantin : une école à énergie zéro

LE PARISIEN Seine-Saint-Denis 2 septembre 2010 L’école Saint-Exupéry consomme « zéro énergie » LE MONDE.FR 2 septembre 2010 À Pantin, les enfants chauffent eux-même leur nouvelle école écolo  L’EXPRESS.FR 2 septembre 2010 Une école « zéro énergie » à Pantin, en Seine-Saint-Denis MÉTRO 2 septembre 2010 À Pantin, une rentrée scolaire « zéro énergie »

MAXISCIENCES 2 septembre 2010 Développement durable: une école « zéro énergie » ouvre ses portes à Pantin

RECONVERSION D’UN BÂTIMENT DU XIXe EN MAISON DES ASSOCIATIONS CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE (51)

LE VERDOYANT.FR 2 septembre 2010 Ecobâtiment HQE® : Une rentrée « zéro énergie » pour un groupe scolaire de Pantin

PRESSE ÉCRITE

FAMILI.FR 2 septembre 2010 Une école écologique à Pantin LE POINT.FR, FRANCE INFO, L’HUMANITÉ.FR, TV5 MONDE, RTL INFO.BE, 20 MINUTES.FR, 93 INFOS, CITIZEN BERTRAND KERN, LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE.FR 1er septembre 2010 Une école « zéro énergie » à Pantin, en Seine-Saint-Denis CANAL Le journal de Pantin n°162, n°174, n°177, n°184, n°188, n°190 DIRECT MATIN n° 720 31 août 2010 Economies d’énergie : une école vise la consommation zéro LE JOURNAL DU DIMANCHE PARIS 29 août 2010 Environnement : Une école fière de son zéro LES CAHIERS TECHNIQUES n° 2098 juin/juillet 2010 Photovoltaïque et étanchéité renforcée pour une école CANAL L’agenda juin 2010 Parcours d’Architecture : « zéro énergie » pour 100% de bien-être STRAT Architecture et Paysage n° 16 mai-juin 2010 Les mots de l’architecture : architecte, chef d’orchestre… LE PARISIEN Seine-Saint-Denis 28 janvier 2009 Une école « zéro énergie » en 2010 DIRECT MATIN n° 402 28 janvier 2009 Une école écolo à Pantin LE MONITEUR n° 5476 7 novembre 2008 Une école « zéro énergie » pour 2010

ORDRE DES ARCHITECTES - DVD Architecture responsable et développement durable mars 2009 Étude de cas - Architecture et rénovation : la Maison Diocésiaine de Châlons-en-Champagne (Marne) SYSTÈMES SOLAIRES n° 175 sept./oct.2006 Maison des associations diocésaines Odette Prévost à Châlons-en-Champagne PALMARÈS SALON DU BOIS octobre 2006 Rétrospective 2000-2005, Environnement - Mention : Logements en surélévation  LE MONITEUR n° 5309 26 août 2005 Une réhabilitation renoue avec les matériaux locaux 4e ASSISES NATIONALES DE LA HQE® Le guide 10 mars 2005 La HQE® en mouvement en Champagne-Ardenne : Maison Diocésaine à Châlons-en-Champagne MAISONS À VIVRE n° 24 mai/juin 2005 Environnement - HQE® : quelles qualités ? LE JOURNAL DU BOIS n° 85 décembre 2004 Chanvre et chêne: à la rencontre du minéral LUX - La revue de l’éclairage n° 229 sept. / oct. 2004 Châlons-en-Champagne  : Le diocèse choisit la HQE®

CRÈCHE ET ACCUEIL PÉRISCOLAIRE CATTENOM (57) PRESSE ÉCRITE ENSTIB - Expression architecturale de la charpente juin 2003 La maison de l’enfance de Cattenom ARCHITECTURE & ÉLECTRICITÉ DE FRANCE n° 11 mars 2002 Qualité environnementale : Fructueux retour d’expérience LE MONITEUR n° 5078 23 mars 2001 Des pans de toiture aux multiples facettes SÉQUENCES BOIS n° 35 avril 2001 Insertion réussie en centre-bourg LES CAHIERS TECHNIQUES DU BÂTIMENT n° 216 mai 2001 Charpente : des fermes ciseaux préfabriquées montées en 3H

ENSEIGNEMENT CNFPT Centre National de la Fonction Publique Territoriale CNDB Comité National pour le Développement du Bois ESTP École Spéciale des Travaux Publics, du bâtiment et de l’industrie AALTO UNIVERSITY Finlande EXPERTISE CNOA Conseil National Ordre des Architectes AEFE Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger ICEB Institut pour la Conception Éco-Responsable du Bâti

GUIDES DE CONCEPTION LANCEURS D’AVENIR COP 21 | ICEB | CO2D 2017 Hors la loi pour dépasser la loi 1 Hors la loi pour dépasser la loi 2 La boite à outil LES GUIDES ICEB  LANCEURS D’AVENIR 2016 Le bâtiment frugal LES GUIDES BIO-TECH l’ARENE Ile de France et l’ICEB 2012 L’énergie grise des matériaux et des ouvrages

Photographies Luc Boegly Maison des associations, Châlons-en-Champagne et Foyer de vie pour adultes autistes, Bullion.  Olivier Wojenscky Groupe scolaire zéro énergie et espaces extérieurs à Pantin (93). Perspectives Ida + Panorama Zoé Fontaine Design Marie Touzet-Barboux 2019, marietouzet.fr Impression Stipa, Montreuil



Méandre etc’


Méandre etc’ 01 48 51 44 36 20 rue Voltaire 93100 Montreuil contact@meandre-etc.fr www.meandre-etc.fr


Millions discover their favorite reads on issuu every month.

Give your content the digital home it deserves. Get it to any device in seconds.