Page 1


MDInsiders •LA PERSONNALITÉ DU MOIS : SHAHAR AVNET. Nouvelle designer fraîchement diplômée de Tel Aviv

Portrait réalisé par Shana Naggar.

•LA SAINT-VALENTIN, À LA FOLIE, PAS DU TOUT !

La Saint-Valentin arrive et vous ne savez toujours pas quoi offrir à votre moitié ? Pas de panique, Constance joue les Cupidon et vous propose une sélection de cadeaux pour l’occasion.

Idées cadeaux par Constance Renaud.

Et pour les célibataires, Léa vous a préparé le guide parfait pour profiter du 14 Février quand sans sa moitié.

Le guide ultime de la saint Valentin par Léa Seban.

•ABOUT CULTURE : VENDÔRAMA. La maison Boucheron fête ses 160 ans

Compte rendu par Emma Hepp.

•DANS L’OEIL DES MILLENNIALS : ANAÏS.

Focus sur l’un de ces Millennials qui révolutionnera (je l’espère) le monde.

Portrait réalisé par Jade Mbody.

•HORLOGERIE : BREGUET.

La haute horlogerie re-visitée pour la Saint-Valentin

Portrait réalisé par Morgane Amblard.

•IT’S NEVER TOO LATE : FOOD AND YOU. La sélection « food » spéciale Saint-Valentin.

Une sélection de choix par Léana Binet et Estelle Roy.

•LE RECAP’ PRO !

Ce qu’il fallait retenir des heures de Rencontres Pro.

Portraits réalisés par Gloria Allicio.

LA

! ’ C A R ED


La personnalité du mois Shahar AVNET

Ayant le mal du pays, ce mois-ci j’avais particulièrement envie de vous présenter une créatrice Israélienne. Cette talentueuse designer et artiste n’est autre que Shahar Avnet. Une créatrice qui m’a touchée tout d’abord par son authenticité, mais avant tout par l’honnêteté et le naturel ressortant de ses créations. Lorsque je regarde une robe Shahar  Avnet, je ne vois pas simplement un vêtement mais une vraie pièce d’art et ses collections sont pour moi comme un journal intime. Il y a une histoire, de la spontanéité et beaucoup d’humilité. J’ai eu la chance de lui poser quelques questions et ses réponses n’ont fait que confirmer l’image que je m’en étais faite. Peux-tu m’en dire un peu plus sur toi ? Shahar Avnet, 29 ans, styliste et artiste, basée à Tel Aviv, Israël. Je suis diplômée avec honneurs en 2016 en design de mode au Shenkar College de Design d’Ingénierie et d’Art. Si tu pouvais n’utiliser que 3 mots pour décrire le style de tes créations, quels seraient-ils? Amour. Fête. Liberté. Où trouves-tu ton inspiration? Mon inspiration vient de mon monde intérieur. J’arrive à explorer les processus mentaux que je traverse dans ma vie. En mettant l’accent sur certains processus, je suis


amenée à dessiner des peintures et à écrire des phrases intuitives qui sont façonnées dans un livre d’inspiration coloré et plein de textures. À partir de là, je crée des silhouettes féminines et différentes broderies, qui se résument toutes à une collection. Où as-tu appris cette technique de broderie? Est-ce à Shenkar ? J’ai une véritable « addiction » à de nombreux travaux artisanaux, principalement la broderie à la main associée à des pierres Swarovski. D’abord, ma grand-mère m’a appris à broder quand j’avais 15 ans. Puis, pendant mes études à Shenkar, c’était le coup d’envoi pour broder tout le temps, toute seule. En outre, j’ai suivi un cours de broderie pour me spécialiser dans ce domaine technique. Donc, c’est vraiment une combinaison de toutes ces choses ensemble. Es-tu la femme qui apparaît sur la plupart de tes créations ? C’est habituellement moi. Mais en même temps cela peut être n’importe qui d’autre, finalement nous sommes tous les mêmes. J’ai pu voir que tu écris beaucoup de phrases sur tes créations. La mode et l’art sont-ils des moyens plus faciles pour toi d’exprimer tes sentiments ? Je pense que la mode et l’art sont des plateformes pour exprimer mes sentiments. Même si je peux dire beaucoup de mots, quand je crée une peinture exacte ou un système de robe exacte, je parviens à exprimer des émotions dans différentes dimensions à partir de mon expression verbale.


Quels sont tes rêves pour l’avenir? Aimer, être aimée, et être heureuse.


IDÉES CADEAUX


Les idées de cadeaux pour la Saint-Valentin C’est parti, on commence à revoir comme chaque année tous les cadeaux de SaintValentin dans les rayons des grands magasins que l’on peut offrir à son copain ou sa copine. Certains diront que c’est une fête commerciale, d’autres qu’il y a plus important ce soir-là comme le match Real-PSG et le reste trouvera que c’est une bonne occasion de se faire des cadeaux. J’ai sélectionné des articles que vous pourrez offrir, il y en a pour tous les prix et pour tout le monde.

Pour ELLE :

Valentino by Mario Valentino 79,95€

Bourjois 13,90€

Asos 27,99€

L’avant gardiste 16,95€

Florajet 46,00€ Smartbox 89,90€


Pour LUI :

Hugo Boss 59,95€

Skagen 128,90€

Smartbox 29,90€

Wonderbox 49,90€

La Barbière de Paris 45€

Fnac 133,10€

Tommy Hilfinger 45,50€


GUIDE DE SURVIE


LE GUIDE ULTIME DE LA SAINT-VALENTIN Quand on n’a pas de Valentin(e)

1

Célébrer la journée avec votre meilleur(e) ami(e)

Après tout, la SaintValentin est la fête de l’amour, alors pourquoi ne pas la célébrer avec quelqu’un que vous aimez, tout simplement ? Po u r c e t t e j o u r n é e spéciale, réalisez des chocolats personnalisés lors des ateliers organisés par le Musée du Chocolat, affrontez les vampires du Manoir de Paris lors de la Dark Valentine Night, (re)découvrez vos musées préférés lors de visites guidées, ou profitez des soirées spéciales SaintValentin organisées dans plusieurs bars et boîtes de nuit de la capitale, redécorés pour l’occasion. Pour profiter de bons plans, réductions et d’idées à faire sur

Paris, rendez-vous sur le site Ceetiz ou parisfriendly.fr.

2

Chouchoutez vous

Bain relaxant, spa, soin du visage, massage, manucure... chez vous ou en salon, profitez de cette soirée pour vous offrir un moment de détente.

3

articles d’intérieur, sur le thème de la Saint-Valentin.

Offrez-vous quelque chose

Prenez le prétexte de la Saint-Valentin pour vous faire un cadeau. Pour l’occasion, les marques sortent souvent des éditions limitées de lingeries, pyjamas, nuisettes, produits de beauté, maquillage et même des

4

Faites de nouvelles rencontres

Il n’y a aucune honte ni obligation à être seul(e) pour la Saint-Valentin. En revanche si votre situation de célibataire ne vous plait pas, cette période de l’année est idéale pour faire de nouvelles rencontres. Participez avec des amis à des soirées spéciales « Célibataires  », ou bien organisez la vôtre !


5

Planifiez un marathon Netflix

Seul(e) ou entre amis, profitez de la soirée pour (re)découvrir vos séries et films romantiques préférés. Parmi les classiques : Le journal de Bridget Jones, Cher John, Playboy à saisir, N’oublie jamais, L’abominable vérité, Comment se faire larguer en 10 leçons, 30 ans sinon rien, Hitch, Et si c’était vrai...

6

Distribuez

F a u t e d e r e c e v o i r, distribuez de l’amour à vos proches, amis, famille ou collègues autour de vous : petites cartes, chocolats, gâteaux faits maison… Ils seront sûrement très touchés par cette petite attention.

7

Célébrez votre célibat

Pourquoi ne pas organiser une fête de célibataires avec tous vos amis, eux aussi célibataires ? Préparez un bon repas, organisez des jeux autour du thème de l’amour, regardez des comédies romantiques, frappez sur une piñata en forme de cœur, jouez à des jeux de sociétés, mangez plein de chocolats , bref, amusez-vous !

9

Devenez Céline pour un soir

Chantez et dansez sur tous les tubes romantiques (et ringard à souhait <3) des années 2000 lors d’une soirée karaoké, chez vous, dans une salle privée ou dans un restaurant.

10

Ne faites…rien du tout

8

Faites une sortie spéciale

Organisez-vous une soirée spéciale au Lido ou au Crazy Horse, et profitez d’un show exceptionnel et d’un dîner gastronomique. Le moment de sortir sa plus belle tenue et d’en prendre pleins les yeux !

La Saint-Valentin ne dure qu’un jour par an. Ne vous sentez pas obligé(e) de faire quelque chose pour l’occasion. Et surtout ne vous sentez pas moins bien qu’un(e) autre parce que tous vos amis ont des plans de prévu et pas v o u s . A i m e z - v o u s e n premier et chérissez les personnes qui vous sont chères tout au long de l’année. Ne vous focalisez pas sur un chiffre sur le calendrier. Sachez vous suffire à vous-même plutôt que d’attendre que quelqu’un vienne vous c o m p l é t e r. S a c h e z apprécier le moment, et laissez le temps se charger d u r e s t e . Vo t r e t o u r viendra !


EXPO SITION


Vendôrama, Boucheron L’exposition Vendôrama, s’est tenue dans les jardins de la Monnaie de Paris à l’occasion des 160 ans de la Maison Boucheron. Une exposition riche tant par l’histoire et les sublimes parures qu’elle présentait, que par la scénographie immersive proposée.

Vendôrama, un nom pour le moins original pour une exposition. Il s’agit d’un néologisme formé de « panorama » et « Vendôme », deux mots qui qualifient le lieu de naissance de la marque Boucheron au sein de la mythique place joaillère de Paris. C’est une œuvre architecturale éphémère qui a abrité l’exposition. En rupture totale avec les codes esthétiques classiques qu’offre la Monnaie de Paris, cette bulle moderne translucide rend hommage aux expositions universelles.

Un véritable voyage dans le temps grâce à la scénographie moderne que proposent les figurants. Scènes de théâtre, performances interactives et expériences digitales inédites sont mises en scène au cœur d’une flore artificielle. Entre jungle sauvage et bibliothèque d’archives, le visiteur découvre les collections mythiques de la marque en quatre temps. L’étape initiale présente l’inspiration du joaillier, étape indispensable à la création, représentée par une sélection de livres originaux et d’objets d’art. Des trésors qui inspirent encore aujourd’hui le studio de création. Vous pourrez alors feuilleter un immense journal digital dont les pages animées racontent l’histoire de Frédéric Boucheron.


Un bijou peut-il prendre vie ? C’est la découverte des esquisses du joaillier et des secrets de fabrication de la maison qui vous donneront réponse à cette question. Mettez-vous dans la peau du lapidaire, du joaillier, du sertisseur et du polisseur, au travers des tableaux digitaux pour mieux comprendre les secrets de création de la maison. Au cœur de la jungle sauvage, c’est la collection bestiale qui est mise en scène. Pensez à télécharger l’application Vendôrama pour découvrir au travers de votre écran Wladimir, le célèbre chat de Gérard Boucheron. Il vous donnera de petites anecdotes sur la marque. Enfin la dernière étape de l’exposition est dédiée aux collections Quarte et Reflet. Deux collections emblématiques de la marque, mises en valeur dans de superbes colonnes de miroir. Et pour clore le parcours, rendez-vous sur la Place Vendôme virtuelle pour réaliser votre mini vidéo 360 que vous pourrez ensuite partager sur les réseaux sociaux. La marque Boucheron, a su prendre le contre-pied des expositions auparavant réalisées par ses voisins avec un format inédit mettant en avant la modernité et la digitalisation.


THE MILLENNIALS


Le point de vue d’une Millennials

Que ferais-tu pour améliorer le monde ? Donner de l'amour, le plus possible, aider les gens. Rendre les choses belles. Aimer les gens, donner du bonheur aux gens, cela ne peut faire que du bien parce que quand les gens sont heureux, ils font du bien autour d’eux.

Selon toi quelle est la vision des générations précédentes sur la nôtre ? Ils ont peur. Je pense. Il y a des parents qui ont honte de leurs enfants, on ne vit pas dans le même monde parce qu'avec les réseaux sociaux, tout le monde se connaît. Tout se sait très très très vite et les parents ont peur de cela. Les parents ont peur que les classes sociales se mélangent. Il y a des parents qui ont peur pour leurs enfants, par exemple dans les "beaux arrondissements de Paris", il y a des parents qui ne veulent pas que leurs enfants trainent avec telle ou telle personne de telle ou telle classe sociale. Cela leur fait peur, ils se disent "ha mais il fait n'importe quoi", et avec les réseaux sociaux, tout le monde se connaît. Non je pense qu'ils ont peur, on fait n’importe quoi, et c'est normal qu'ils aient peur.


Est-il nécessaire, selon toi, de leur prouver de quoi nous sommes capables ? Je pense qu'il faut que l'on fasse des choses bien mais pas pour eux, pour nous. En fait, nous n’avons rien à leur prouver. Ils ont vécu dans un monde et nous avons le nôtre, et ils ne comprendront peut-être jamais ça donc je ne vois pas pourquoi on forcerait. Il faut que l'on se prouve des choses à nous-mêmes, c'est tout.

D'où vient ta motivation, ton ambition ? Je veux me sortir de la misère. C'est vraiment cela qui me motive et tout le monde te dira la même chose, je pense. Les gens ambitieux ont soit des difficultés financières, soit ne sont pas bien dans leurs têtes, soit les deux. Moi j'ai les deux, je veux me sortir de ça.

D'après toi, si les deux générations parvenaient à se comprendre que pourrionsnous faire ensemble ? Wow, si on arrivait à comprendre ce qu'ils essaient de nous dire, on éviterait de reproduire les mêmes erreurs. Mais, si on était d'accord sur toute la ligne on ne pourrait pas changer le monde actuel ! C'est justement parce qu’on n’a pas les mêmes points de vue, qu’on ne ressent pas les mêmes choses, qu'on ne perçoit pas les choses de la même façon que c’est différent. Nous sommes les petits nouveaux !


HOR LOGERIE


Bréguet Étant bientôt la Saint-Valentin, je vous propose de vous faire découvrir une montre spécialement re-visitée pour l’occasion. Mais avant toute chose, faisons un retour en arrière afin de retracer l’histoire de cette maison, une des références de la haute horlogerie. To u t c o m m e n c e e n 1 7 7 5 q u a n d Abraham-Louis Breguet s’installe à Paris dans un petit atelier du quai de l’Horloge dans le 1er arrondissement. Il n’a alors que 28 ans quand il décide de se mettre à son compte. Ce jeune horloger encore inconnu de tous vient tout juste de finir ses études réalisées à Ve r s a i l l e s a u p r è s d e p e r s o n n e s compétentes qui lui auront appris tous les secrets des mathématiques, de la mécanique et de l’horlogerie de pointe. C’est en 1780 que l’expertise, la précision technique mais aussi la beauté du travail de Breguet se font connaître. Il inventa la montre perpétuelle qui plaira à un bon nombre d’amateurs de la haute horlogerie mais aussi à des experts de la cour. Les commandes montent en flèche et les clients sont prêts à faire la queue pour pouvoir acheter ou bien même approcher une création de l’horloger. En 1782, Abraham-Louis se voit travailler pour la Reine de France Marie-Antoinette, une commande très importante pour lui dû au titre de sa commanditaire mais aussi car il s’agit d’une femme. Les femmes sont des composantes essentielles pour la marque et Breguet a su se démarquer des autres marques horlogères en créant des pièces avec une telle simplicité fonctionnelle et une technique irréprochable qu’il réussit à les séduire une par une. Entre 1782 et 1813, des personnalités comme la marquise de Condorcet ou les impératrices Joséphine et Marie-Louise se sont vues acheter une pièce du célèbre horloger qui confirmera son statut de légende.

La suite de l’histoire devient très intéressante car en 1783, l’horloger suisse reçoit une commande mystérieuse pour laquelle il va créer l’œuvre de sa vie. Une montre pour Marie-Antoinette devait être créée avec une imagination sans limites car l’horloger avait carte blanche pour la réaliser, aussi bien pour les matériaux utilisés que pour les complications réalisées. Ayant pour nom La montre n°160 dite « Marie-Antoinette », cette pièce restera l’objet de toute une vie et la suivra jusqu’à sa mort en 1823.


À la mort de son père, son fils, Antoine-Louis reprend l’affaire mais la montre fétiche, sortie des ateliers en 1827, disparut pendant de nombreuses années. C’est en 1838, que l’objet refait son apparition apporté par marquis de la Groye. On ne sait pas qui il est, la manière dont il l’a obtenu mais une chose est sûre, cet étrange marquis ne reviendra jamais la récupérer… Cette montre retrouve sa place au sein de l’entreprise familiale pendant un long moment. En 1833, c’est le petit fils du célèbre horloger, LouisClément qui reprend les rênes de l’entreprise, malheureusement, chez ces 2 descendants, les cours d’Europe ainsi que les clients fidèles ne retrouveront pas les talents du célèbre horloger, Abraham-Louis. Malgré cela, la maison reste une valeur sûre de l’horlogerie de luxe en gardant une culture, un patrimoine et un savoir-faire bien à elle. Poursuivons, en 1870 et pendant tout un siècle entier, c’est la famille Brown qui reprend Breguet pour faire perdurer et transmettre le savoir-faire et l’esthétisme de la maison. 100 ans plus tard, les joailliers parisiens Chaumet rachètent la marque et l’horloger François Baudet se fait de plus en plus désirer avec ses pièces.

Revient alors la fameuse montre n°160 dite « Marie-Antoinette », symbole mythique de la maison, qui était exposée au musée Mayer de Jérusalem fut volée et jamais retrouvée. En 1999, la marque appartient désormais au groupe Swatch et se lance dans une aventure : reconstruire à l’identique la « Marie-Antoinette » avec les mêmes matériaux et les mêmes techniques de l’époque. Les équipes commencent en 2005 et c’est en 2007 que la « nouvelle Marie-Antoinette » verra le jour. Terminons par une anecdote : la pièce originale réapparaitra comme par magie 24 ans après le vol, la même année que la sortie de la nouvelle version et 224 ans après la commande de la Reine de France. Quelle histoire !

Parlons maintenant de la montre revisitée pour la Saint-Valentin et disponible en édition limitée (14 exemplaires). Cette « Classique Phase de Lune Dame » que l’on peut voir en photo ci-dessous a rejoint la collection Breguet en 2016. Cette année, cette montre a été choisie pour représenter l’élégance féminine pour la célèbre fête des amoureux. Cette série ultra-limitée est dotée d’un boitier en or blanc de 30mm qui possède un calibre mécanique automatique trois-aiguilles qui délivre 45 heures d’autonomie et une phase de Lune sur un cadran en nacre resplendissant. La lunette est sertie d’un dégradé de saphirs roses et de diamants. Côté bracelet, il s’agit d’un cuir alligator rose satiné aux


tons dégradés accompagné d’une boucle ardillon en or blanc sertie, cette couleur représente la douceur et la légèreté à l’état brut. Un modèle à 28 000€ dans sa version classique, pour l’édition spéciale Saint-Valentin, le prix est sur demande (forcément plus élevé!). Alors conquise ?


FOOD


Food & You : Spécial Saint-Valentin Chaque année c’est la même chose : Hippopotamus ou Buffalo le tout accompagné d’un bouquet de roses, histoire de ne pas avoir l’air trop pauvre étudiant. Si tu ne l’as toujours pas compris, nous venons ici pour mettre un peu de piment à tes habitudes et cette fois-ci dans ta vie amoureuse ! Alors prépares-toi à découvrir des saveurs qui vont ravir tes papilles, ton estomac et ton/ta bien aimé(e) ! C’est partiiiiiii ! Aujourd’hui nous vous proposons 4 types de « restaurants » décalés et dans ton budget étudiant. Le petit plus : toujours à moins de 10 minutes de l’école !

1. Bisou crêperie -visitée-

« Notre concept de restaurant commence dans l'ouest de la France, sur la Côte de Granit Rose en Bretagne, bijou géographique moins connu mais magnifique. »

5 minutes à pied au détour du Passage des Panoramas, se cachent des amoureux de la cuisine bretonne. Fini la crêpe jambon fromage, bonjour les crêpes originales (fais coucou à la pistache, à la confiture de figue, œuf miroir (quèsaco ?)…) ! –ne t’inquiète pas tu as aussi des ingrédients basiques lol– À Bisou Crêperie, tu découvriras des saveurs nouvelles, aux noms parlants, en référence aux fêtes (Saint-Valentin par exemple), personnages (Marius et Fanny… tu les connais toi ? A la rigueur Popeye on veut bien –tout le monde en a entendu parlé- mais eux…), villes (NY), etc.


Ci-contre, nous te proposons de jeter un coup d’œil à la carte :

Ça a l’air bon non ?
 -Ça l’estEnfin, avec Bisou Crêperie, tu entres donc dans une ambiance cosy, chaleureuse et bon enfant. –les gens sont super sympas–.

PS : si nous te proposons cette crêperie pour la SaintValentin, c’est principalement pour son nom explicite et sa carte originale. 
 Cependant, l’espace étant restreint, tu n’auras pas une véritable intimité pour passer un véritable moment avec ton ou ta chéri(e)


2. Bisou. -à visiterMais avant de déguster des crêpes, pourquoi ne pas faire un tour au 15 Boulevard du Temple, dans un bar à cocktails au nom et au concept sympa ? Bisou est LE bar à cocktails qu’on ne peut qu’aimer ; si tu es seul(e) à la Saint-Valentin, tu trouveras le barman souriant qui te demandera tes goûts, tes goûts gustatifs et non d’homme/ femme, banane ! si tu es en couple, ce bar sera l’occasion de découvrir les goûts cachés de ton conjoint ! On ne te propose pas seulement le Bisou. pour son nom sympa et son barman ! Attends-toi à être surpris(e) : pas de carte ni de menu ! Juste le barman sympa qui te demande ce que tu aimes et te crée ton cocktail sur-mesure.

Pourquoi ont-ils choisi ce concept ? Il serait moins intimidant pour le client, plus "fun" vu qu'il y aurait une vraie interaction avec les barmen et cela permettrait de stimuler quotidiennement la créativité de l'équipe des lieux. Pour le prix, une création-sur-mesure ou un classique revisité coûte 12€. De plus, en accompagnement le bar propose une assiette de fromages de producteurs, tapenade d’aubergines ou encore du houmous. Son petit plus ? Sa terrasse végétalisée témoin d’une démarche éco-responsable. En effet, ce dernier ne travaille que des produits de saison et français et limite au maximum les déchets en déshydratant des restes de fruits. Alors oui, vous ne pourrez pas trouver ici mojito en plein mois de janvier mais vous serez sûr(e) au moins de découvrir de nouvelles saveurs ! L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION


3. Le Céréaliste -visitéÀ chaque seconde de chaque minute, de chaque heure, de chaque jour, de chaque semaine, de chaque mois, de chaque année, Le Céréaliste t’accueille dans le 3ème arrondissement de Paris, au 10-12 rue des Couture, Saint-Gervais. Version française du Cereal Killer Cafe à Londres, Le Céréaliste est le premier bar à céréales de France. Le concept ? Te faire découvrir et surtout manger les céréales sous un tout nouveau jour ! Le but ? Le « barman » te demandera de choisir parmi un large choix de céréales (Lucky Charms, Lion, Tresor, Chocapic etc…), du lait (entier, demi-écrémé, fraise, vanille, chocolat, banane etc…), un ou des accompagnement(s) (fruits, m&m’s, oreo, cookies etc…) et enfin un ou des topping(s) –« sauce »– (crème fouettée –péché mignon d’Estelle–, Nutella, fruits etc…). Suivant tes choix, il te composera ton « bol ». Tu n’auras plus qu’à goûter pour que la magie opère… La carte est très souvent mise à jour mais voici un petit aperçu des « bols » possibles !

Le « bol » d’Estelle : Lucky Charms classiques ; lait au chocolat ; m&m’s ; nutella et crème fouettée…

Le « bol » de Léana : Froot Loops marshmallow ; lait végétal à la vanille ; cookies ; Nutella


Et au niveau du design, de l’ambiance, c’est comment ? Lorsque tu rentres dans le bar, tu te retrouves immergé(e) dans un univers éclectique : vêtements, objets déco et goodies à droite, jeux de société, graffitis et esprit pop se partagent l’espace… En bref, tu plonges dans la pop culture des années 80-90 !

Et le prix alors ? Nous restons toujours sur un budget étudiant : le tout te coûtera 6,50€. Bien sûr, tu devras ajouter 0,50€ pour certains ingrédients. Pas envie de se déplacer ? Tu peux toujours commander ! Pour les fans de Uber ça va être un coup dur, en effet seul Deliveroo livre Le Céréaliste. Mais bon, c’est écolo car ils viennent en vélo, et Mme Kieffer ne le répètera jamais assez, le développement durable est ULTRA IMPORTANT. (Bah ouai, parce que quand tu commandes sur Uber le resto’ à deux pas de l’école, c’est pas très écolo quoi.)


La cerise sur le gâteau (de Saint-Valentin !). Outre que ramener des céréales au lit à ta/ton chéri(e) d’amour, Le Céréaliste vend aussi des vêtements et accessoires inspirés de la street ! Donc, si tu as oublié de lui faire un cadeau, en plus d’un petit déjeuner hyper sympa au lit, tu peux aussi lui offrir, avec sa fleur favorite, un tshirt, veste, oreiller hyper original ou même des accessoires inspirés de Star Wars ! -Pour ma part, j’ai eu un petit coup de cœur sur certains modèles de casquettes franchement cool !- Léana

Mais pour toi, petit(e) coquin(e), fais pas genre, on te connait, ils vendent aussi des oreillers en forme de cœur ou un tout autre angle suivant ton désir ! ;) ***

Rassure tes papilles, nous revenons dans 2 mois pour de nouvelles aventures… ✌


LES PROS


Richard ORLINSKI

R

ichard Orlinski est un sculpteur Français aux références Pop Art. En utilisant des matériaux industriels et des systèmes de multiplication et de répétition, il amène à se poser des questions sur les codes de perception dans notre société consommatrice.

#Moda #RencontrePro #Art

Credits : Assos Digital

D’après vous, comment faut-il lancer une nouvelle idée ? Aujourd’hui, lorsqu’on on veut lancer une nouvelle idée, il faut forcément passer par les réseaux sociaux. En regardant vos oeuvres, on peut remarquer que vous utilisez beaucoup des matériaux comme la résine ou encore l’aluminium, pourquoi ? « Matériaux résolument contemporains» Je trouve que ces matériaux sont résolument contemporains et j’aime bien travailler avec des choses de mon époque, des choses avec lesquelles je vis actuellement.

Quels sont les artistes qui vous ont le plus inspiré ? J’ai été inspiré par une seule personne : Andy Warhol, c’est une personne que je respecte beaucoup. J’aime bien les gens comme Keith Haring ou encore Tom Wesselmann.


Quel est votre animal totem ? Le singe.

Qu’est-ce que vous voulez faire ressortir dans vos oeuvres ? Je veux que mon art soit populaire et accessible à tous. Des livres à nous conseiller ? Pourquoi j’ai cassé les codes de Richard Orlinski aux éditions Lafon.


Tilmann GRAWE

T

i l m a n n G R AW E e s t u n créateur de prêt-à-porter et d’accessoires de luxe qui travaille avec des matériaux inattendus. Il a travaillé pendant sept ans avec Paco Rabanne.

#RencontrePro #Clothes #Gloves

Credits : Asso Digital

D’après vous, comment faut-il lancer une nouvelle idée ?

Avant tout, c’est à vous de connaitre votre vision des choses. Vous devez savoir quelle est votre particularité. Ensuite, il faut absolument avoir l’envie profonde de réaliser cette chose. En réalité, c’est une question de volonté personnelle.

Nous retrouvons régulièrement le cristal dans vos créations, pourquoi ce matériau plutôt qu’un autre ?

J’aime la translucidité et la brillance que peut apporter le cristal. Il scintille d’une autre manière que le verre ou encore le plexiglas que j’utilise aussi mais d’une autre manière. Le cristal apporte beaucoup plus de lumière.

Des livres à nous conseiller ? Le parfum de Suskind, c’est un très bon livre.


Le calendrier de la RÉDAC’ ! Jusqu’au 18.03.18 : Exposition « La belle vie numérique » à la Fondation EDF.

Depuis le 09.02.18 : Ground Control a fait son grand retour : une terrasse éphémère, des food-trucks, de la musique éphémère et une bonne ambiance. Jusqu’au 10.06.18 : Exposition à la Galerie Alaïa. Jusqu’au 25.02.18 : Séance de cinéma à 6,99€ au Grand Rex grâce à « Fever Up » Jusqu’au 19.02.18 : Exposition « Berlin, l’électron libre » à l’Ambassade d’Allemagne à Paris.

Jusqu’au 20 Juin chaque lundi de 19h30 à 20h30 : Cours de Bebop au 5 rue de la Huchette 75005 Paris


L’équipe MDInsiders :

Morgane Rubrique « Horlogerie »

Constance

Emma

Rubrique « Mode »

Rubrique « Culture »

Léa

Estelle

Rubrique « Guide de secours »

Rubrique « Food »

Racha Responsable Communication - Coordination

Léana Rubrique « Food »

Shana Rédactrice en chef Rubrique « Personnalité du mois »

Gloria Rubrique « Rencontre Pro »

Jade Rédactrice en chef Rubrique « Dans l’oeil des Millennials »


MDINSIDERS SECOND EDITION  
MDINSIDERS SECOND EDITION  
Advertisement