Issuu on Google+

NUMÉRO SPÉCIAL

LE JOURNAL D’INFORMATIONS DU CONSEIL RÉGIONAL DE L’ORDRE DES ARCHITECTES DE HAUTE NORMANDIE CROA HN : 111, Boulevard de l’Yser - 76000 Rouen - T : 02 35 71 46 88 - F : 02 35 88 70 71 info@croahn.fr

M.A. : 111, Boulevard de l’Yser - 76000 Rouen - T : 02 35 71 85 45 - F : 02 35 88 70 71 ma.haute.normandie@wanadoo.fr - Site Web : www.mdahn.fr

F É V 2011

n°85


CHAMPS VISUELS n°85 • février 2011 - 

Conseil Régional de l’Ordre des Architectes - 

SOMMAIRE

ÉDITO

P 2

ÉDITO

P 4/8

ACTUALITÉS CROA

Chers lecteurs,

P 4/6

PROCÉDURES DE SAUVEGARDE, DE REDRES-

SEMENT ET DE LIQUIDATION JUDICIAIRE

Le mois de l’architecture se profile… nous l’attendions avec

P 6/7

CHANTIERS PROPRES

impatience !

P 7

ASSOCIEZ VOUS !

P 8/24 MAISON DE L’ARCHITECTURE Ce numéro est dédié à cette manifestation majeure, qui reste

P 8

ÉDITO

un moment privilégié pour parler d’architecture, montrer de l’

P 9

LES COULISSES DU MOIS DE L’ARCHITECTURE

architecture et partager avec le grand public.

CONTEMPORAINE

P10

HABITER AUJOURD’HUI, CONCILIER DENSITÉ ET

Profitez donc de chaque instant pour participer aux diverses

QUALITÉ DE VIE.

thématiques du programme.

P 11/12 IL Y AURA DU CINÉMA ... P 13/16 DES EXPOSITIONS ...

La conférence des régions se tient tous les deux mois au Conseil

P 16/17 DES VISITES ...

National avec la présence des présidents de régions. Les

P 18

DES CONFÉRENCES ...

P 19

LE COIN DES PETITS ...

P 20

DES PORTES OUVERTES

P 21

DES PARCOURS URBAINS ...

à renforcer l’image de l’architecte et de replacer la profession au

P 22

LE PRIX AUGUSTE PERRET

sommet de ses aspirations : j’entends l’intérêt public !

P 23

L’AGENDA HAUT-NORMAND

thématiques abordées sont variées. Elles annoncent une prise de position du CNOA à la hauteur de la profession, en intégrant des échanges participatifs avec les expertises faites en région. Cette méthode amènera rapidement ses effets constructifs visant

Le pôle juridique annoncé lors du précédent numéro a été signé avec le Conseil National, notre juriste a commencé sa mise en place. A suivre pour les procédures.

Bonne lecture et bonnes visites.

Laurent Le Bouëtté, Président du CROAHN

JOURNAL D’INFORMATIONS DU CONSEIL RÉGIONAL DE L’ORDRE DES ARCHITECTES DE HAUTE-NORMANDIE 111, Boulevard de l’Yser - 76000 Rouen Tél. 02 35 71 46 88 - Fax. 02 35 88 70 71 info@croahn.fr

• Directeur de la publication : Laurent Le Bouëtté • Comité rédactionnel : CROA : Laurent Le Bouëtté Dorothée Navarre-Vatinel Jean-Luc Boulard Anne-Delphine Marie Olivier Honnet Lucie Dorange

• Comité rédactionnel ma : Pascal Victor Anne Le Bellego Lynda Mirville Frédérique Mougeot • Crédit photos : Affiche Mois de l’architecture : Christelle Paris ma

• Conception graphique et réalisation : id/SG - www.idsg.fr T. 01 39 51 67 70 / 06 61 97 44 92 • Impression : Imprimeries Lecerf Rouen Offset


CHAMPS VISUELS n°85 • février 2011 - 

RAPPEL : PROCÉDURES

DE SAUVEGARDE, DE REDRESSEMENT ET DE LIQUIDATION JUDICIAIRE LES PROCÉDURES DE SAUVEGARDE, DE REDRESSEMENT ET DE LIQUIDATION JUDICIAIRE POUR LES ARCHITECTES EXERÇANT À TITRE LIBÉRAL

4° Les comptes annuels, le tableau de financement ainsi que la situation de l’actif réalisable et disponible, valeurs d’exploitation exclues, et du passif exigible des trois derniers exercices, si ces documents ont été établis.

Depuis le 1er janvier 2006, les professionnels exerçant à titre libéral peuvent bénéficier des procédures de sauvegarde.

Le cas échéant, la requête précise la date de cessation des paiements.

La loi n° 2005-845 du 26 juillet 2005 de sauvegarde des entreprises a en effet étendu le champ d’application des procédures de sauvegarde. Elle a aussi introduit de nouveaux moyens pour traiter de façon plus précoce les difficultés économiques des entreprises.

L’architecte ou la société d’architecture indique également dans sa demande les coordonnées du conseil régional de l’ordre dont il relève. L’architecte peut proposer un conciliateur à la désignation du président du tribunal. Son identité et son adresse figurent dans la demande.

4 procédures se distinguent désormais : la conciliation, la sauvegarde, le redressement et la liquidation. Pour pouvoir bénéficier de la procédure de sauvegarde, l’architecte doit justifier de difficultés économiques insurmontables mais ne doit pas être en état de cessation des paiements (situation dans laquelle se trouve une personne ou une entreprise qui ne dispose plus d’une trésorerie suffisante pour faire face à ses dettes liquides et exigibles). La cessation des paiements ne se confond pas avec une gêne passagère de trésorerie, ni avec l’insolvabilité. L’architecte peut bénéficier des procédures de conciliation, de redressement et de liquidation judiciaire s’il est en état de cessation des paiements depuis moins de 45 jours. Quelle que soit la procédure mise en oeuvre, l’ordre des architectes, qui se voit attribuer de nouvelles prérogatives, est obligatoirement informé.

Déroulement de la conciliation : Le tribunal examine les difficultés alléguées et vérifie que le demandeur n’est pas en état de cessation des paiements depuis plus de 45 jours, car la demande serait alors irrecevable. Si les conditions sont réunies, le tribunal désigne, pour un délai de quatre mois (renouvelable une fois, pour un mois de plus), un conciliateur dont la mission est de favoriser la conclusion d’un accord entre l’entreprise en difficulté et ses principaux créanciers. Concrètement, le conciliateur prend contact avec les créanciers de l’entreprise et négocie avec chacun d’eux, des remises de dettes ou des délais de paiements. A noter : Désormais, les créanciers publics tels que le trésor public et les organismes de sécurité sociale peuvent consentir des remises de dettes (article 6 de la loi).

Pour les architectes et les sociétés d’architecture, le tribunal compétent est le tribunal de grande instance (TGI). I. LA PROCÉDURE DE CONCILIATION (QUI SE SUBSTITUE À L’ANCIENNE PROCÉDURE DE RÈGLEMENT AMIABLE) Définition : C’est une procédure amiable destinée à mettre fin aux difficultés de l’entreprise et à permettre ainsi la poursuite de l’activité. Elle consiste, pour le chef d’entreprise débiteur, à obtenir la conclusion d’un accord amiable avec ses principaux créanciers ; la négociation étant menée par un conciliateur désigné à cette fin et sous le contrôle du juge. Seul l’architecte débiteur peut saisir le juge. Il n’est pas nécessaire d’être en état de cessation de paiements. S’il l’est, il doit l’être depuis moins de 45 jours. La décision ouvrant la procédure de conciliation est communiquée à l’ordre des architectes. Constitution du dossier de saisine du juge : La requête demandant l’ouverture de la procédure de conciliation doit être adressée ou remise au président du TGI et doit être accompagnée des pièces suivantes : 1° Un extrait d’immatriculation au RCS ou, le cas échéant, le numéro unique d’identification (SIREN) ; 2° L’état des créances et des dettes accompagnées d’un échéancier ainsi que la liste des principaux créanciers ; 3° L’état actif et passif des sûretés ainsi que celui des engagements hors bilan ;

II. LA PROCÉDURE DE SAUVEGARDE QUI CONSTITUE L’INNOVATION MAJEURE Définition : C’est une procédure judiciaire préventive ouverte à la seule initiative du chef d’entreprise qui justifie de difficultés qu’il n’est pas en mesure de surmonter et qui sont de nature à le conduire à la cessation des paiements. Elle est destinée à faciliter la réorganisation de l’entreprise afin de permettre la poursuite de l’activité économique, le maintien de l’emploi et l’apurement du passif. Elle doit intervenir avant toute cessation des paiements. Cette procédure débute par une période d’observation d’une durée maximale de 6 mois (qui peut être renouvelée une fois par décision motivée) qui entraîne l’arrêt des poursuites des créanciers afin de permettre au débiteur de préparer un plan de sauvegarde arrêté par jugement. Constitution du dossier de saisine du juge : La demande d’ouverture de la procédure de sauvegarde est obligatoirement déposée par le représentant légal de la personne morale ou par le débiteur personne physique au greffe du TGI. Elle expose la nature des difficultés rencontrées et les raisons pour lesquelles le débiteur n’est pas en mesure de les surmonter.

...suite représentant de l’ordre. • Le bilan économique et social de l’entreprise est dressé après consultation de l’ordre. III. LE REDRESSEMENT JUDICIAIRE Définition : C’est une procédure judiciaire ouverte au chef d’entreprise qui, dans l’impossibilité de faire face au passif exigible avec son actif disponible, est en cessation des paiements. Le redressement est destiné à permettre la poursuite de l’activité économique, le maintien de l’emploi et l’apurement du passif. L’ouverture de cette procédure doit être demandée par le chef d’entreprise au plus tard dans les 45 jours qui suivent la cessation des paiements (s’il n’a pas, dans ce délai, demandé l’ouverture d’une procédure de conciliation). A cette demande sont jointes, outre les comptes annuels du dernier exercice, les pièces suivantes (établies à la date de la déclaration) : 1° Un extrait d’immatriculation au RCS ou, le cas échéant, le numéro unique d’immatriculation (SIREN) ; 2° Une situation de trésorerie datant de moins de huit jours ; 3° Un compte de résultat prévisionnel ; 4° Le nombre des salariés employés à la date de la demande et le montant du chiffre d’affaires, apprécié à la date de clôture du dernier exercice comptable ; 5° L’état chiffré des créances et des dettes avec l’indication des noms et du domicile des créanciers ; 6° L’état actif et passif des sûretés ainsi que celui des engagements hors bilan ; 7° L’inventaire sommaire des biens du débiteur ; 8° Le nom et l’adresse des représentants du comité d’entreprise ou des délégués du personnel habilités à être entendus par le tribunal s’ils ont déjà été désignés  ; 9° Une attestation sur l’honneur certifiant l’absence de désignation d’un mandataire ad hoc ou d’ouverture d’une procédure de conciliation dans les dix-huit mois précédant la date de la demande ou, dans le cas contraire, faisant état d’une telle désignation ou de l’ouverture de la procédure et mentionnant sa date ainsi que l’autorité qui y a procédé ; 10° Les coordonnées du conseil régional de l’ordre des architectes auprès duquel est inscrit l’architecte ; Ces documents doivent être datés, signés et certifiés sincères et véritables par le débiteur. Dans le cas où l’un ou l’autre de ces documents ne peut être fourni ou ne peut l’être qu’incomplètement, la demande indique les motifs qui empêchent cette production. Rôle de l’ordre des architectes : • Il est d’office désigné contrôleur. Le contrôleur assiste notamment le juge commissaire dans sa mission de surveillance de l’administration de l’entreprise. Il a accès à tous les documents et est tenu à une obligation de confidentialité. • L’inventaire de l’entreprise (liste des biens détenus et susceptibles d’être revendiqués par un tiers, liste des créanciers et du montant des dettes, etc.) est dressé en présence d’un

Elle donne lieu à un plan de redressement arrêté par jugement à l’issue d’une période d’observation d’une durée maximale de 6 mois (renouvelable une fois sur décision motivé). A noter : Cette procédure peut également être ouverte soit d’office par le tribunal, soit sur assignation d’un créancier, soit sur requête du ministère public, lorsqu’il n’y a pas de procédure de conciliation en cours (article L. 631-5 du code de commerce). Rôle de l’ordre des architectes : il est identique à celui de la procédure de sauvegarde. Constitution du dossier de saisine du juge : La demande d’ouverture de la procédure de redressement judiciaire est déposée par le représentant légal de la personne morale ou par le débiteur personne physique au greffe du TGI. A cette demande sont jointes, outre les comptes annuels du dernier exercice, les pièces suivantes (établies à la date de la demande) : 1° L’état du passif exigible et de l’actif disponible ainsi qu’une déclaration de cessation des paiements 2° Un extrait d’immatriculation au RCS ; 3° Une situation de trésorerie datant de moins d’un mois ; 4° Le nombre des salariés employés à la date de la demande, le nom et l’adresse de chacun d’entre eux et le montant du chiffre d’affaires, apprécié à la date de clôture du dernier exercice comptable ; 5° L’état chiffré des créances et des dettes avec l’indication des noms et du domicile des créanciers et, pour les salariés, le montant global des sommes impayées ; 6° L’état actif et passif des sûretés ainsi que celui des engagements hors bilan ; 7° L’inventaire sommaire des biens du débiteur ; 8° S’il s’agit d’une personne morale comportant des membres responsables solidairement des dettes sociales, la liste de ceux-ci avec l’indication de leur nom et domicile ; 9° Le nom et l’adresse des représentants du comité d’entreprise ou des délégués du personnel habilités à être entendus par le tribunal s’ils ont déjà été désignés ;

Conseil Régional de l’Ordre des Architectes - 

ACTUALITÉS

ACTUALITÉS


ACTUALITÉS ...suite

10° Une attestation sur l’honneur certifiant l’absence de désignation d’un mandataire ad hoc ou d’ouverture d’une procédure de conciliation dans les dix-huit mois précédant la date de la demande ou, dans le cas contraire, faisant état d’une telle désignation ou de l’ouverture de la procédure et mentionnant sa date ainsi que l’autorité qui y a procédé ; 11° Les coordonnées du conseil régional de l’ordre des architectes auprès duquel est inscrit l’architecte ; Ces documents sont datés, signés et certifiés sincères et véritables par le demandeur. Dans le cas où l’un ou l’autre de ces documents ne peut être fourni ou ne peut l’être qu’incomplètement, la demande indique les motifs qui empêchent cette production. IV. LA LIQUIDATION JUDICIAIRE Définition : C’est une procédure judiciaire ouverte au chef d’entreprise en cessation des paiements et dont le redressement est manifestement impossible. La liquidation est destinée à mettre fin à l’activité de l’entreprise ou à réaliser le patrimoine du débiteur par une cession globale ou séparée de ses droits et ses biens. L’ouverture de cette procédure doit être demandée par le débiteur au plus tard dans les 45 jours qui suivent la cessation des paiements (s’il n’a pas dans ce délai demandé l’ouverture d’une procédure de conciliation). Constitution du dossier de saisine du juge : La demande d’ouverture de la procédure de liquidation judiciaire est présentée selon les mêmes modalités que pour le redressement judiciaire (voir ci-dessus). Les éléments de nature à établir que le redressement est manifestement impossible doivent être joints à la demande.

...suite

Dans le jugement qui ouvre ou prononce la liquidation judiciaire, le tribunal fixe le délai au terme duquel la clôture de la procédure devra être examinée. A l’expiration d’un délai de deux ans, tout créancier peut également saisir le tribunal aux fins de clôture de la procédure. A noter : Une nouvelle procédure de liquidation judiciaire simplifiée est instituée au profit des petites entreprises qui ne détiennent aucun bien immobilier, dont le chiffre d’affaires est inférieur ou égal à 750 000 € HT et dont le nombre de salariés au cours des 6 derniers mois était inférieur à 5. Elle a vocation à être clôturée dans un délai d’un an maximum (articles L. 644-1 à L. 644-6 du code de commerce). Rôle de l’ordre des architectes : Lors de l’ouverture de la procédure, le tribunal désigne un représentant de l’ordre qui a pour mission d’exercer les actes de la profession. L’ordre peut déléguer cette mission à l’un des membres de la profession, en activité ou retraité. Sa rémunération est fixée par le juge.

TEXTES APPLICABLES : Loi 2005-845 du 26 juillet 2005 de sauvegarde des entreprises Décret 2005-1677 du 28 décembre 2005 pris application de la loi 2005-845 du 26 juillet 2005 de sauvegarde des entreprises.

CHANTIERS PROPRES Le 15 décembre 2010 avait lieu la présentation de la charte chantier propre mis en place par la Ville du Havre. Le Havre est la première collectivité en France (avec Dreux qui devrait bientôt suivre) à mettre en place une telle charte. Elle s’adresse à tous les acteurs de l’acte de bâtir, maitres d’ouvrages, maitres d’œuvre et entreprises. Elle a déjà été signée par la CODAH, communauté d’agglomération du Havre, la FFB, l’ ARE/BTP (agence régionale pour l’environnement dans le bâtiment et les travaux public), et l’OPBTP (organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics). La signature officielle par l’ordre régional des architectes ne devrait pas tarder. « L’enjeu d’un chantier respectueux de l’environnement est de limiter les nuisances au bénéfice des riverains, des personnels et de l’environnement tout en restant compatibles avec les exigences liées aux pratiques professionnelles du BTP. Les partenaires signataires reconnaissent leur implication active en vue de respecter les 5 engagements au sein de leurs chantiers :

1- limiter les risques sur la santé du personnel 2- assurer la bonne gestion des déchets, leur tri et éventuellement leur valorisation 3- Réduire les risques et les nuisances causés aux riverains. 4- Maîtriser les consommations d’eau et d’énergie 5- Limiter les pollutions du sol, de l’eau et de l’air. »

Notons par exemple la mise en place d’une aire de tri des déchets digne de ce nom, articulée sur un réseau de collecte qui tend à s’étoffer (60 sites pour les déchets inertes, 18 sites pour les déchets bois par exemple, suivant l’ARE-BTP) . Ou encore, la définition d’un plan d’aménagement de chantier visant à la fois la sécurité des ouvriers, et la limitation des déplacements afin d’économiser les énergies…(exemple : chantier du Grand Stade – SOGEA) Et puis, la mise au point de protocoles d’intervention en cas de perte de liquides dangereux sur le chantier afin de limiter la pollution… Il faut bien admettre qu’une telle démarche correspond mieux aux puissants moyens d’une entreprise générale. Elle rejoint d’ailleurs leurs démarches internes (démarche « qualité ») visant entre autre à renforcer la sécurité et la propreté des chantiers. La difficulté commence vraiment lorsqu’on aborde les chantiers en lots séparés. Ce qui constitue encore la large majorité des chantiers actuels, n’en déplaise aux majors. Aussi faut-il saluer l’initiative conjointe de la ville du Havre et de ses partenaires de charte.

Ensuite, elle se propose de désigner 2 à 3 chantiers pilotes pour l’année 2011, qui seront suivis de bout en bout par une personne de l’ARE/BTP. Il ne peut s’agir bien entendu que de petits chantiers, puisque qu’on ambitionne de suivre les opérations depuis la conception jusqu’à la réalisation et, si possible, dans l’année. Un bilan de la démarche sera effectué pour ouvrir ensuite ce type d’assistance à d’autres chantiers pilotes. Elle tient à la disposition de tous un site internet plein de ressources : http://lehavre.fr/dossier/charte-chantier-propre-0. Jean-Luc Boulard

Tout d’abord, elle a édité une série de fiches pratiques couvrant les 5 thèmes et engagements. Elles permettent aux maîtres d’œuvre et aux coordonateurs SPS, d’intégrer dans leurs cahiers des charges une série de prescriptions, précautions, conseils…

TRAVAILLER À PLUSIEURS, S’ASSOCIER… OUI, MAIS COMMENT ? • L’union fait la force, dit-on. Pour les architectes, et leurs partenaires de la maîtrise d’œuvre, c’est certain : ils sont plus forts lorsqu’ils sont regroupés, moins isolés. Plusieurs types de regroupement existent. • L’association la plus légère consiste en une co-traitance ponctuelle : les professionnels associés sont juridiquement indépendants ; ils exercent chacun de leur côté. Mais ils conviennent de mener ensemble une opération de construction, ou de présenter une candidature commune à un marché public. Ils se regroupent pour conclure un contrat unique avec le maître d’ouvrage, contrat dans lequel la maîtrise d’œuvre a plusieurs têtes : les co-traitants. Ce type d’association peut éventuellement servir à «se tester» en vue d’une association future plus ferme. Mais, s’il est très souple, il ne doit pas pour autant être négligé dans sa mise en œuvre : en plus du contrat avec la maîtrise d’ouvrage, les co-traitants doivent conclure une convention définissant les règles applicables aux membres du groupement, notamment concernant la répartition des

tâches, des frais et de la rémunération, mais aussi les questions d’assurances ou encore de propriété intellectuelle. • L’association peut également consister à mettre des moyens en commun : dans ce cas de figure, plusieurs professionnels, indépendants juridiquement, se regroupent pour partager des locaux communs et des charges de fonctionnement. Ainsi, plusieurs architectes, bureaux d’études et autres paysagistes se répartissent les loyers, les dépenses énergétiques du local, mais également les fournitures de bureau, le matériel. Ils peuvent aussi employer des salariés en commun (dessin, secrétariat, conduite de travaux, etc.). L’association prend alors la forme d’une société civile de moyens, dont le budget est alimenté par chaque «associé». Chacun reste indépendant du point de vue de son statut juridique, fiscal et social. Il peut développer sa clientèle propre. • L’association la plus poussée est bien entendu la création d’une société d’architecture. Les architectes détiennent, depuis

1977, le droit d’exercer en société à responsabilité limitée (SARL) ou société anonyme (SA), et c’est une chance : c’est le meilleur mode d’exercice de la profession, notamment parce qu’il permet au professionnel associé de protéger son patrimoine personnel (à condition de ne pas commettre des erreurs de gestion et autres fraudes). Les architectes ont aussi le choix des sociétés civiles professionnelles (SCP) et sociétés d’exercice libéral (SELARL, SELAFA), avec des règles de composition différentes, mais ces formes sociales ne sont pas recommandées : l’associé est solidaire de la société pour le règlement des dettes de celle-ci. Outre l’exercice du métier d’architecte, les sociétés d’architecture peuvent avoir pour objet de réaliser des prestations intellectuelles plus largement liées au cadre de vie, telles que : urbanisme, paysage, ingénierie. Elles constituent un bon outil pour favoriser la pluridisciplinarité des agences. Pensez-y ! Merci à Laurence SERVAT, CROA Aquitaine, pour son autorisation à publier

Conseil Régional de l’Ordre des Architectes - 

CHAMPS VISUELS n°85 • février 2011 - 

ACTUALITÉS


ÉDITO

RETROUVEZ-NOUS SUR www.mdahn.fr

6ÈME ÉDITION

MOIS DE L’ARCHITECTURE CONTEMPORAINE EN NORMANDIE

SPÉCIAL M.A.C. LES COULISSES DU MOIS DE L’ARCHITECTURE CONTEMPORAINE

A la Maison de l’architecture le Mois de l’architecture, nous trotte dans la tête toute l’année…ce sont des opérations que l’on repère, des idées que l’on pioche ici et là, d’évènements, de supports de communication, de thèmes, de lieux…Et tout (ou presque !) est précieusement classé dans un classeur « idées ».

SOMMAIRE : ÉDITO LES COULISSES DU MOIS DE L’ARCHITECTURE CONTEMPORAINE HABITER AUJOURD’HUI, CONCILIER DENSITÉ ET QUALITÉ DE VIE. IL Y AURA DU CINÉMA ... DES EXPOSITIONS ... DES VISITES ... DES CONFÉRENCES ... LE COIN DES PETITS ... DES PORTES OUVERTES DES PARCOURS URBAINS ...

Nous vous présentons la 6ème édition du Mois de l’architecture contemporaine en Normandie : plus de 70 événements programmés dans une trentaine de villes sur la Haute et la Basse Normandie ! Le Mois de l’architecture contemporaine invite professionnels ou non à visiter, expérimenter, connaître ce qui compose notre ville. Il donne à voir et à comprendre des opérations architecturales en projet, en cours de construction ou récemment livrées. Il invite à l’échange avec les architectes, les urbanistes et paysagistes qui pensent et construisent la ville de demain. Il est une invitation adressée aux professionnels pour être présents, rencontrer les élus, les décideurs. Soyez présents ! Le Mois de l’architecture contemporaine vise un large public avec l’objectif d’engager le dialogue avec la maîtrise d’œuvre, avec les architectes. Parce qu’il est le mieux placé pour parler de son métier, de ses projets, d’expliquer ses choix et sa vision de la ville. Bon Mois de l’architecture contemporaine à TOUS et belles rencontres !

LE PRIX AUGUSTE PERRET L’AGENDA HAUT-NORMAND

L’équipe de la m.a.

Il en est de même pour la programmation annuelle. On s’égare du sujet allez vous penser mais non car tout s’imbrique. Si l’on part du mois de l’architecture, donc Mars, dès la fin de celui-ci, donc avril, nous préparons la programmation de l’année suivante, qui, après un dernier sprint pendant l’été vous est proposée en septembre. Et alors, dès septembre, on replonge sérieusement dans le Mois de l’architecture. On liste ce que nous désirons proposer par Ville, on ressort le fameux classeur à idées en y ajoutant les nouvelles mais tout cela souvent ne suffit pas…C’est à ce moment là que nous sollicitons les agences d’architectes de Haute-Normandie, afin de savoir si elles ont des opérations à faire découvrir…Il est d’ailleurs dommage que si peu d’entre vous saisissent cette occasion…La maison de l’architecture s’attèle à la promotion de l’architecture contemporaine, à la promotion de la profession dans tous les projets mis en place et parfois se sent seule… mais revenons à ce Mois de l’architecture contemporaine. Cette année donc, nouveauté. Afin de redévelopper le caractère associatif, nous avons mis en place des comités de pilotage à Rouen et au Havre, ouverts à tous nos adhérents afin de préparer ensemble le Mois de l’architecture, de s’ouvrir à de nouvelles idées. Le bilan est positif. Les participants se sont impliqués, nous ont aidés, ont été force de propositions. Nous les en remercions. Petit à petit, pierre après pierre le programme se construit. Nos idées débroussaillées, adaptées, celles de nos comités de pilotage, les demandes, aussi, de nos partenaires, tout cela profile une ébauche de programmation. Il faut alors rédiger les dossiers de demande de financement auprès des villes ou collectivités participantes, demander des devis, établir les budgets, demander les autorisations de visites aux maîtres d’ouvrage, aux utilisateurs, aux entreprises quand le chantier n’est pas terminé…Vérifier que les uns et les autres sont libres aux dates prévues, chercher des dates, trouver des dates, reperdre ces dates, les modifier, décaler, recaler…demander des visuels, les crédits photos, les droits des films, la disponibilité des salles, des élus, des architectes, demander des textes, ne pas les recevoir, les écrire, les recevoir puis les réécrire ! Essayer, ensuite, de rendre en temps voulu, tout le programme à Christelle Paris, graphiste qui élabore l’affiche et la mise en page du programme. Pas toujours facile quand la veille, on ne sait toujours pas si une ville participe ou non ! Quand la veille également la date d’un évènement important change pour se retrouver le même jour qu’un autre évènement quand tout était calé pour que rien ne se chevauche ! Mais bon an mal an après avoir relu corrigé coupé les textes, le programme part, en retard, chez l’imprimeur… Alors là, on souffle : 5 mn ! Puis on démonte l’expo qui devait être démontée une semaine plus tôt, on range et on s’y remet. Nous sommes en février le mois de l’architecture arrive à grands pas. Il faut alors rendre faisable ce que nous avons annoncé, rappeler tout le monde, organiser les visites, envoyer les courriers de confirmation, réserver du matériel pour le son, l’image, réserver des chambres d’hôtel, des billets de train, demander les devis aux traiteurs pour les vernissages…

Pour suivre toute l’actualité, les évenements du Mois de l’architecture, consultez www.endirectdumoidelarchi.blogspot.com

Mais aussi envoyer les programmes, les cartons d’invitations ce qui signifie des milliers d’étiquettes à sortir, coller, des milliers d’enveloppes à remplir, affranchir, des programmes à distribuer, des affiches à installer. Nous en profitons pour remercier nos deux plus fidèles aides Madeleine Bordes et Anne-Marie Victor mais aussi de nouvelles recrues, la jeune et dynamique agence BABEL qui n’a pas hésité à mettre la main à la pâte pour nous aider dans ce fastidieux travail. Valérie Le Bec également, de la Mairie de Rouen, qui nous a fait gagner un temps énorme en proposant de faire distribuer les programmes dans les équipements publics de la Ville de Rouen… C’est aussi le moment de l’envoi des communiqués de presse, de l’organisation des conférences de presse…puis du montage des expos, locations de camions, allers et retours dans les magasins de bricolage, découpes, retouches, recherche de solutions miracles… Et puis Mars arrive…et ça repart ! Sur le pied de guerre, accueil des intervenants, prise des inscriptions, suivi des visites et de tous les événements, dépit quand il n’y a pas assez de monde, panique quand il y en a trop mais surtout découvertes, rencontres, partages, émotions, curiosité partagée, renouvelée, la vie intense du premier mois du printemps !

MAISON DE L’ARCHITECTURE - 

CHAMPS VISUELS n°85 • février 2011 - 

M.A.

NUMÉRO SPÉCIAL


M.A.C. IL Y AURA DU CINÉMA ...

HABITER AUJOURD’HUI, CONCILIER DENSITÉ ET QUALITÉ DE VIE. UNE NOUVELLE EXPOSITION PRODUITE PAR LA MA

Cette année encore, la Maison de l’Architecture s’est attelée à un travail de fond à travers la production d’une exposition. HABITER AUJOURD’HUI, CONCILIER DENSITÉ ET QUALITÉ DE VIE a nécessité de longs mois de travail, d’inventaire, de contacts, de recherches et de réflexion, d’échanges et la mobilisation d’un comité scientifique très impliqué : Michel Rousset du CAUE de l’Eure, Evelyne Forest et Virginie Tiret du CAUE de Seine-Maritime, Paule Valla de la CREA, Valérie Parrington architecte programmiste, Jean-Marc Gohier de l’ADEME. Nous les remercions tous du temps qu’ils ont bien voulu consacrer à l’enrichissement du propos. Le résultat en est la présentation des enjeux de la densité urbaine au travers de 27 opérations de logements d’habitat dense individualisé en Haute-Normandie, en France et à l’étranger. Cette exposition sera proposée dans le cadre du Mois de l’architecture contemporaine en Normandie à l’Hôtel du département de l’Eure, puis destinée à l’itinérance comme toutes les expositions conçues par la Maison de l’architecture (actuellement trois des expositions de la ma sont prêtées à l’itinérance). Elle a été conçue sous deux formes, une « petite » et une « grande » afin de pouvoir convenir à divers types de locaux.

Le cinéma pendant le Mois de l’architecture, c’est l’occasion de découvrir des perles rares. Les images d’archives sélectionnées en partenariat avec le Pôle image nous permettent de comprendre comment s’est construite ou reconstruite notre ville, notre quartier… Les films réalisés par les collégiens ou les lycées des sections audiovisuelles de la Région font souffler un vent nouveau sur le cinéma normand. C���est l’occasion de découvrir aussi des films rares ou très peu projetés, c’est l’occasion de rencontrer et d’échanger avec les réalisateurs. Plusieurs d’entre eux seront présents encore cette année. C’est la possibilité de voir des films autrement comme lors de cette édition dans laquelle sera proposé un ciné-concert avec L’homme à la caméra à l’Ariel. Le cinéma c’est regarder, écouter, réfléchir. Pendant le Mois de l’architecture c’est aussi échanger, débattre. Ces séances sont des moments importants du Mois de l’architecture et nous vous y attendons nombreux. Cette année encore, le programme est riche et varié. Venez, vous serez surpris

2

1

3

4

1. Vinex Housing, Wijfhuizen (Pays-Bas) - Programme : lotissement privé de 56 maisons individuelles - Maîtrise d’ouvrage : municipalité de Haarlemmermeer, Dura Brouw, Amsterdam © Jan Bitter 2. Les chais, Bordeaux (33) - Architecte : Bernard Bühler - Maître d’ouvrage : Bouygues Immobilier © Vincent Monthiers  3. La Maupassière, La Neuville Chant d’Oisel (76)  - Architecte : ACAU Architectes - Maître d’ouvrage : Plaine Normande © Grégoire Auger 4. 47 logements, quartier Grammont, Rouen (76) - Maître d’ouvrage : Rouen Habitat - Maître d’oeuvre : Atelier des deux Anges © Jean-Pierre Sageot

En France, en 25 ans, la surface dévolue aux espaces urbains a augmenté de 75% tandis que la croissance de la population urbaine n’a été que de 25%. La région Haute-Normandie n’est pas en reste. Les prix du foncier ou de l’immobilier s’envolent et les ménages sont obligés de chercher des terrains de plus en plus loin des centres-villes. La construction de logements, notamment de lotissements de maisons individuelles sur des parcelles de 500 à 1 000 m2, consomme beaucoup d’espace dans les territoires péri-urbains et ruraux. Le territoire de la région est ainsi confronté à une consommation significative de l’espace par une urbanisation de plus en plus diffuse. Aujourd’hui, il apparaît impératif de densifier les villes pour économiser le foncier, limiter la dépendance à l’automobile et tenir compte du besoin des habitants de vivre à proximité des diverses fonctions urbaines (travail, commerces, loisirs, éducation, etc.). Au travers de cette exposition, l’objectif de la Maison de l’architecture est de montrer qu’il existe une troisième voie entre le pavillon isolé au milieu de sa parcelle et l’immeuble collectif urbain dense : de nouvelles formes d’habitat qui, tout en respectant le désir d’intimité des habitants, protègent leur cadre de vie, créent du lien social et sont intégrées en milieu urbain.

Les réponses sont multiples, certaines s’efforcent d’adapter la forme de l’immeuble à des qualités d’individualisation (habitat intermédiaire, logements semi-collectifs,…), d’autres travaillant à densifier des regroupements de maisons (maison en bande, maisons accolées, maisons juxtaposées, maisons superposées, … ). A l’économie de mètres carrés de terrain, ces formes d’habitat dense répondent par l’individualisation et l’optimisation des espaces de vie intérieurs (adaptabilité aux besoins évolutifs du foyer, modularité) et extérieurs (présence d’un balcon ou jardin ; qualités des espaces verts collectifs, proximité des services et transports, mixité fonctionnelle et sociale). Ces opérations d’habitat dense individualisé attestent de notre capacité à habiter différemment en montrant qu’il est possible de concilier qualité urbaine, qualité de cadre de vie et densité. Réalisation : Maison de l’architecture de Haute-Normandie Conception et réalisation : Lisanne DAVID Scénographie et graphisme : Point de vues Réalisée avec le soutien financier de la Caisse des dépôts et consignations de Haute-Normandie, de l’entreprise SOGEA et de l’ADEME. Du 2 mars au 25 mars 2011 Du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h30 Vernissage le mercredi 2 mars à 18h00

AU HAVRE

À MONT-SAINT-AIGNAN

Cinéma Le Studio, 3 rue du Général Sarrail, Mercredi 9 mars 2011 à 19h30 ANNE LACATON ET JEAN-PHILIPPE VASSAL 1999 – 51 mn – réalisation Léonardo di Costanzo KOOHLHAAS HOUSELIFE 2008 – 59mn – réalisation Ila Bêka et Louise Lemoine

Cinéma Ariel, place Colbert, Jeudi 3 mars 2011 à 20h00 QUELLES FRONTIERES POUR LA VILLE ? Avec la participation de Jacques Donzelot, maître de conférence en sociologie politique à l’université Paris X Nanterre, François Paulin, doctorant en géographie université de Rouen et Bernard Jeanne, Maire de Roncherolles sur le Vivier. Soirée organisée en collaboration avec Antipode (association des étudiants en géographie de Rouen)

Mercredi 23 mars 2011 à 19h30 LA MAISON DE JEAN PROUVÉ 2004 – 26 mn – réalisation Stan Neumann JE VOUS ÉCRIS DU HAVRE 2009 – 52mn – Françoise Poulin-Jacob En présence de la réalisatrice. À EVREUX Cinéma Pathé, 3 rue du 7ème Chasseurs, Jeudi 10 mars 2011 à 19h30 ODE PAVILLONNAIRE 2006 – 50 mn – Réalisation Frédéric Ramade Médiathèque, auditorium, Square Georges-Brassens Jeudi 17 mars 2011 à 19h30 UN MONDE POUR SOI : UN FILM D’INTERPELLATION POUR UN URBANISME RURAL DURABLE 2010 – réalisation Yann Sinic La projection sera suivie d’un débat animé par Michel Rousset, directeur du CAUE 27

ODE PAVILLONNAIRE 2006 – 50 mn – Réalisation Frédéric Ramade L’AMOUR EXISTE 1961 – 19 mn – réalisation Maurice Pialat Jeudi 10 mars 2011 à 20h00 CINEMA - CINE CONCERT Xavier Bichon, pianiste accompagnera le film durant toute la projection. L’HOMME À LA CAMÉRA 1929 – 65 mn– réalisation Dziga Vertov

suite

MAISON DE L’ARCHITECTURE - 11

CHAMPS VISUELS n°85 • février 2011 - 10

M.A.C.

NUMÉRO SPÉCIAL


M.A.C. IL Y AURA DU CINÉMA ...

Mercredi 16 mars 2011 à 20h00 SOIREE METROPOLISATION DE LA CHINE Avec la participation de Yves Guermond, professeur émérite des universités, université de Rouen, Jean-Claude Lévy, membre du bureau de l’association franco-chinoise pour la recherche scientifique et technique et de la délégation pour l’action extérieure des collectivités locales au ministère des affaires étrangères. METROPOLIS - REPORT IN CHINA Réalisé par Clemens Von Wedemeyer et Maya Schweizer, France / Allemagne, 2005, 42 min, Docu-Fiction, Ce film a été co-produit par le Centre Pompidou. UNDER CONSTRUCTION Réalisé par Zhenchen Liu, France – Chine, 2007, 12 mn – Coul, Court Métrage d’animation SHANGHAI SHANGHAI Réalisé par Zhenchen Liu, France – Chine, 2006, 11.37 mn – Coul, Court Métrage d’animation Shangaï

années 70 à Rouen, jardins de l’hôtel de ville, réhabilitation du quartier eau de Robec, constructions d’immeubles ... Enfin, nous assisterons à la projection du film JE VOUS ÉCRIS DU HAVRE de Françoise Poulin-Jacob En présence de la réalisatrice. À LOUVIERS Cinéma théâtre le grand Forum, boulevard de Crosne Mercredi 30 mars 2011 à 18h30 PROJECTION D’UN COURT METRAGE ET TABLE-RONDE 2011 Durée 20 minutes - Réalisation Jean-Marie Châtelier A l’occasion du Mois de l’architecture contemporaine en Normandie, la ville de Louviers a fait réaliser un court métrage autour de 4 réalisations architecturales qui marquent et changent le paysage de la ville. A travers les interviews des architectes auteurs des 4 projets sélectionnés, le collège Ferdinand Buisson de l’Atelier des deux anges, l’opération de logements La Closeraie d’Edouard François, l’école de la souris verte de Philippe Goudenège ainsi que la Villa Calderon de ZA studio et de la paysagiste Michèle Elsair ; ce film présente et explique l’essence même d’un projet, à travers le programme et les choix qui ont déterminé les réponses architecturales. Projection suivie d’un échange avec le réalisateur, Franck Martin Maire de Louviers et Président de l’agglomération Seine-Eure, les architectes des opérations filmées. À ROUEN

Mardi 22 mars 2011 à 20h00 SOIREE HABITAT En partenariat avec le Pôle Image de Haute-Normandie et les sections audiovisuelles du Lycée Corneille de Rouen et du Collège Corneille de Barentin. Les sections Audiovisuelles du Lycée Pierre Corneille de Rouen et du Collège Thomas Corneille de Barentin vous présenteront chacune un court métrage réalisé pour le mois de l’architecture contemporaine en Normandie sur le thème de «l’habitat». Deux courts métrages Coté cour de Claude Moignard et Archives de Rouen, film de la Mairie de Rouen sélectionnés par le Pôle image nous replongerons tout d’abord en 1954 dans le quartier Martainville puis nous parcourrons les travaux des

Cinéma Omnia, 28 rue de la République, Jeudi 17 mars 2011 à 20h00 LES PHOTOGRAPHES BERND ET HILLA BECHER Par Marianne Kapfer, Allemagne, 2009, 90’. Dans le cadre de l’exposition présentée par le Pôle Image de Haute-Normandie Kunstwerke, œuvres. Photographies de Bernd et Hilla Becher

Les résumés des films, les tarifs et éventuelles conditions de réservations sont disponible sur le site www.mdahn.fr

DES EXPOSITIONS ... Cette année, quinze expositions sont proposées pendant le mois de l’architecture (contre cinq l’année dernière). Deux d’entre elles sont entièrement produites par la maison de l’architecture : Jacques Etienne et Yves Fréchon architectes – travaux 1990 / 2010, à Rouen et Habiter aujourd’hui, concilier densité et qualité de vie, à Evreux. Des agences d’architectes et galerie d’art au Havre proposent quant à elles sept expositions liant l’art contemporain et l’architecture. Au Havre est également présentée l’exposition itinérante Global Award for sustainable architecture produite par la cité de l’architecture et du Patrimoine. De l’art encore à Gravigny avec l’exposition Architecture ville et visages aujourd’hui. Il y aura aussi de la photographie à la galerie photo du Pôle image à Rouen qui accueille des œuvres des célèbres photographes allemands Bernd et Hilla Becher. Plus que jamais le lien art et architecture sera présent à travers toutes ces expositions. On découvrira ou redécouvrira également l’exposition de diplômes Emergence et deux expositions sur le bois à l’école d’architecture ou encore le projet d’aménagement du quartier Luciline à la Mairie de Rouen. Alors, plus que jamais, nous vous invitons à la flânerie, la découverte, l’enrichissement, la compréhension, l’étonnement à travers la diversité des expositions présentées cette année. JACQUES ETIENNE & YVES FRECHON ARCHITECTES. TRAVAUX 1990 – 2010. Du mardi 1er mars au jeudi 15 avril 2011 / ROUEN Vernissage et lancement du mois de l’architecture le mardi 1er mars à 19h00 Installée dans la région depuis 1980 et à Rouen depuis 1993, l’atelier Jacques Etienne Yves Fréchon consacre l’essentiel de son activité à des programmes régionaux de bâtiments publics et de logements. Leurs principales références portent sur les secteurs de l’enseignement, de la santé, de la culture et des sports. Réservée vis-à-vis des modes, leur architecture s’intéresse d’avantage au rapport du projet à son contexte et aux cohérences et continuités entre contexte, plan de masse, matériaux, organisation interne et expression architecturale. La maison de l’architecture revient, à travers une exposition, sur 20 ans de projets. Exposition ouverte du lundi au vendredi de 09h00 à 12h30 et de 14h00 à 17h00 et tous les samedis de mars de 10h00 à 12h30 et de 14h00 à 18h00. A la maison de l’architecture de Haute Normandie 111, boulevard de l’yser 76 000 Rouen – métro Beauvoisine

LE QUARTIER LUCILINE A ROUEN Du 1er au 31 mars 2011 / ROUEN Vernissage le lundi 7 mars à 18h30 Le projet d’aménagement Luciline-Rives de Seine est un nouveau quartier de logements, de bureaux et de commerces qui répond à des ambitions économiques, sociales et environnementales fortes. Situé entre le Mont-Riboudet et la Seine, ce quartier de près de 10 hectares est destiné à accueillir à terme 1 500 habitants et 2 500 emplois. Hôtel de ville, galerie du Rez-de-chaussée, Place du Général de Gaulle, Rouen Du lundi au vendredi de 7h30 à 18h00 et le samedi de 09h00 à 12h00. KUNSTWERKE, ŒUVRES PHOTOGRAPHIES DE BERND ET HILLA BECHER Du JEUDI 17 mars au SAMEDI 7 mai 2011 / ROUEN C’est un grand honneur et un immense plaisir que d’accueillir dans la galerie photo du Pôle Image Haute-Normandie à Rouen les photographies de Bernd et Hilla Becher. Ce célèbre couple de photographes allemands a su dès les années 6070 revivifier la photographie documentaire et lui donner toute sa place dans le champ de l’art contemporain, ce qui leur vaut depuis une reconnaissance internationale. Par leur approche systématique et rigoureuse du patrimoine industriel et de l’architecture vernaculaire, ils ont transformé notre regard au point qu’après leurs photographies, il n’est plus possible de regarder prosaïquement un château d’eau ou un silo à grain. Ils nous ont révélé la beauté et l’efficacité de cette architecture fonctionnelle, véritables sculptures familières de nos paysages, et cela n’est pas un hasard si leur œuvre a été consacrée en 1990 par le Grand prix de sculpture de la Biennale de Venise. Nous montrerons à Rouen plusieurs séries, provenant directement de la collection des artistes, dont une sur les silos et hangars agricoles photographiés dans notre région par Bernd et Hilla Becher en 2006. Galerie photo du Pôle Image Haute-Normandie 15 rue de la chaîne, 76000 Rouen Entrée libre du mardi au samedi de 14 à 18h sauf jours fériés.

GLOBAL AWARD FOR SUSTAINABLE ARCHITECTURE Du 1er au 31 mars 2011 / LE HAVRE Le GLOBAL AWARD FOR SUSTAINABLE ARCHITECTURE et la Collection Manifeste d’Architecture du XXIème siècle en Seine Aval sont nés de la fusion de deux initiatives. La Cité de l’architecture et du Patrimoine a initié un prix international pour stimuler le débat sur l’architecture durable, sur la base

MAISON DE L’ARCHITECTURE - 13

CHAMPS VISUELS n°85 • février 2011 - 12

M.A.C.

NUMÉRO SPÉCIAL


M.A.C. DES EXPOSITIONS ...

du concept proposé par l’architecte et critique Jana Revedin. Le but du GLOBAL AWARD FOR SUSTAINABLE ARCHITECTURE est d’honorer chaque année en attribuant un prix à cinq architectes contemporains qui s’engagent sur la voie du développement durable, de part leurs projets, les matériaux utilisés... Ces architectes internationaux produisent en fonction des contraintes et des matériaux parfois locaux des constructions innovantes en matière de développement durable. En 2009, parallèlement à la parution d’un ouvrage monographique sur les deux premières sessions de ce prix, la Cité de l’architecture et du patrimoine a décidé de produire cette exposition itinérante en France et à l’étranger afin de donner plus de visibilité à cette action exemplaire et surtout aux démarches innovantes de tous ces architectes rassemblés. L’exposition présente donc les monographies des 20 architectes internationaux lauréats depuis 2007. Horaires : du lundi au vendredi de 8h00 à 18h00. Entrée libre. A l’agence d’architecture ARCHIPEL 41 rue d’Iéna, Le Havre. Renseignements au 02 35 71 85 45 LE «MÉCAMORPHE» INSTALLATION SCULPTURALE / ENVIRONNEMENT SONORE DE SÉBASTIEN JOLIVET & OLIVIER LABBÉ, ARTISTES PLASTICIENS. Les 5, 6 et 12 mars 2011 / LE HAVRE Cet espace propose d’ouvrir au public un d’Atelier où il sera donné à voir et à entendre un ensemble d’éléments inspirés des architectures et structures portuaires. Ce projet prolonge le processus activé par une fabrication de facture inachevée. Mécamorphe, est un objet d’une nature toute à la fois trouble et dynamique, muant et mutant dans notre espace mental et imaginaire, se déplaçant de la machine flottante, subaquatique ou spatiale. Il suggère aussi, le prolongement possible de l’homme par la machine, ou l’idée de l’individu faisant corps avec son véhicule, telle une enveloppe exosquelette. Horaire : de 10h00 à 18h00 L’atelier Alvéole 14, Fort de Tourneville , 55 rue du 329ème RI, 76600 Le Havre ERECTIO Du vendredi 4 au vendredi 18 mars 2011 / LE HAVRE Amaury Morisset, né en 1984, vit et travaille au Havre. Son travail prend la forme d’installations ou d’objets à l’allure ludique, mais non dénués d’ironie, dans lesquels on retrouve les matériaux à contre-emploi, mettant à mal le sens et le signifié. Aldéric Trével né en 1984, vit et travaille au Havre, son travail interroge les définitions du monde par des glissements anachroniques, des réagencements formels. Il remet en jeux les connaissances et les points de vue par l’observation d’analogies de formes et de structures. Laura Pérez García, née à Cuba, vit et travaille en France. Elle élabore des théories et des concepts d’où émergent des formulations esthétiques et des systèmes qui modélisent la pensée. Horaires d’ouverture : du lundi au samedi de 14h à 18h. Le 116 / Lieu de création, 116 rue Jean-Jacques Rousseau, 76600 Le Havre Contact : la.colonie.du.sextant@gmail.com Site : www.coloniedusextant.fr Contact tél.: Mr Amaury Morisset : 06 62 72 76 30 «ICI» Du 1er au 31 mars 2011 / LE HAVRE Laura Parette, Marie Le Henaff, Jonathan Lebourg trois artistes invités à s’approprier l’espace d’exposition. Sensibilisés à l’architecture havraise pour avoir étudié dans cette ville, ils travaillent soit sur la courbe, la ligne, la droite, ou sur le rapport

espace/ temps et sa perception. Ils s’interrogent sur la façon de retranscrire l’espace, de la façon dont on se l’approprie quotidiennement. Ouverture le samedi de 15h00 à 18h00. Visite possible sur rendez-vous au 06 09 89 27 86/06 60 00 09 25 31 ou par mail icilehavre@free.fr Galerie ICI, 60 rue Ernest Renan, Le Havre « ARCHITECTURE STANDARD, PAYSAGES ARTIFICIELS ». Du 1er au 21 mars 2011 / LE HAVRE L’art et l’architecture se questionnent mutuellement dans un dialogue fécond. En investissant l’atelier Bettinger-Desplanques, cette exposition se propose d’en rendre compte, en présentant les travaux de jeunes artistes dont le regard s’est posé sur la question du bâti et de l’urbain. Avec les œuvres de Guillaume Ninove (né en 1983, Bruxelles), Delphine Thibon (née en 1980, le Havre), Aldéric Trével (né en 1984, le Havre). Coordination : Marie Gaimard. Horaires : 9H00-12H00 / 14H00-18H00, visites commentées sur RDV au 06 83 29 79 54 Atelier Bettinger Desplanques, 170 rue Victor Hugo, 76000 Le Havre

CANYON PARK Du 1er au 31 mars 2011 / LE HAVRE «Réagencé» dans l’espace de conception, l’installation CANYON PARC, utilise l’aiguillette rouge pour sa qualité de matériau pauvre. Le matériau invite à emprunter sa surface devenue territoire. C’est à celui qui pratique le dispositif de donner aux objets qui la composent leur dimension, interrogeant les transactions qui s’opèrent entre la modélisation et le réel. La mobilité mentale des échelles, nous introduit selon notre rapport à l’installation, dans la peau de l’enfant, ou dans celle paradoxalement plus insignifiante de l’adulte face à des éléments démesurés. La perception peut ainsi reposer sur une relation à l’aiguillette qui nous ramène à son usage ordinaire et domestique, ou encore à une appréhension de l’installation nous situant dans l’immensité de formations grandioses. Le dispositif active diverses identifications de territoires. Les formes, leur échelle et les matériaux qui les composent troublent par ailleurs l’ordre des échanges, de la nature à la maquette, de la maquette au réel, des formations rocheuses, aux grands ensembles urbains. Ouverture sur rendez-vous mardi, mercredi, vendredi et samedi de 10h00 à 18h00 Tél : 06 09 17 04 79/06 27 68 96 05 . Otium studium Espace Conception, 3 rue Fleurus, 76600 Le Havre

DES EXPOSITIONS ... PERRET : DE N5 À V75 : EXPOSITION PIERRE LENOIR VAQUERO Du 10 février au 19 mars 2011 / LE HAVRE Pierre Lenoir Vaquero est né à Madrid en 1977. Il est géographe et urbaniste de formation. Installé au Havre depuis 2008, il s’est rapidement attaché à sa nouvelle ville et y mène un travail photographique et d’illustration aujourd’hui inspiré du centre-ville reconstruit, sa trame et son architecture. L’exposition «Perret : de N5 à V75» est une réflexion basée sur les documents techniques et le vocabulaire de l’architecture de la reconstruction. Par ailleurs Pierre Lenoir Vaquero est commerçant quartier St-Vincent au Havre, où il a récemment ouvert «La Cave à Bières». Du mercredi au samedi de 14h00 à 19h00 Design Beach, 6 rue Raoul Dufy, 76600 Le Havre Tél : 09 51 99 12 76 www.design-beach.fr contact@designbeach.fr

NUAGEBOOK@LANOUE027#.JPG Du 1er au 31 mars 2011 / LE HAVRE L’atelier 6.24 accueille un travail d’étude sur l’image de la ville et les signes. Montés sous la forme d’un livre, ce sont des photographies d’infrastructures et d’institutions, des dessins géométriques, des études parfois liées à l’histoire visuelle, des recherches abstraites pointant le formalisme diffus de notre quotidien, des documents sur des installations réalisées dans des contextes urbains et industriels, des effets produits en studio. Ces études menées par Arnaud Jammet depuis une dizaine d’années tentent de transcrire en images les idées qu’une ville comme le Havre peut susciter. Elles sont aussi destinées à agencer des actions en environnement urbain. Faisant suite à un livre qui tentait de décrire la rencontre d’une muséographie et d’un nuage informatique, un livre d’images spécifique au Mois de l’architecture contemporaine en Normandie 2011 pourra être présenté par chaque lieu qui le souhaitera. Livrée sans commentaires, cette suite d’investigations multiformes sur l’image et l’environnement construit pourra ainsi accompagner les visiteurs de sites en sites, laissant ainsi son interprétation prendre les colorations de l’instant et du lieu. Horaire du lundi au vendredi de 9h00-12h00 et 14h-18h. Atelier 6.24, 75 rue d’Estimauville, 76000 Le Havre

DES ENERGIES DANS L’ARCHITECTURE. COMMENT PENSER LE BOIS A L’ERE DU DEVELOPPEMENT DURABLE ? Du mardi 1er au 18 mars 2011 / DARNÉTAL - LES SENS DU BOIS De la forêt au meuble, en passant par la scierie, la papeterie ou la construction bois. Cette exposition met en avant les atouts environnementaux de la forêt et du bois (gestion durable, stockage de carbone, lutte contre l’effet de serre,…). Exposition réalisée par ANORIBOIS en partenariat avec l’O. N.F, le C.R.P.F et la D.R.D.A.F, avec la participation du Conseil Régional et de la CREA - PARCOURS-BOIS L’exposition Parcours-bois illustre le cheminement de la matière bois, depuis son stade le plus brut, l’arbre, jusqu’au niveau le plus élaboré : le système constructif. A travers cette exposition, le visiteur découvre les techniques de construction à base de bois qui permettent de concevoir des ouvrages performants, et les produits nécessaires pour les réaliser. Une centaine de produits bois ou à base de bois sont présentés et mis en œuvre sur des maquettes de solutions constructives à l’échelle 1. Exposition réalisée par le CNDB (Comité National pour le Développement du Bois), en partenariat avec la Fédération Forêt Bois Rhône Alpes (FIBRA) et avec le soutien financier de France Bois Forêt. Dans le grand hall de l’ENSA de Normandie – 27 rue Lucien Fromage à Darnétal. Horaires : du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 EMERGENCE – PROJETS DE FIN D’ETUDES Du mardi 1er au 31 mars 2011 / DARNÉTAL Chaque année une soixantaine d’étudiants dépose un projet de fin d’études (PFE), rencontre d’un sujet au choix de l’étudiant et de l’approfondissement d’une des trois thématiques abordées dans le cycle master : Architecture et innovation, Projet urbain, Architecture, paysage et environnement. L’exposition présente une sélection de projets, reflétant la diversité des thèmes et des approches, soutenus de 2006 à 2008. ENSA de Normandie – 27 rue Lucien Fromage à Darnétal. Horaires : du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 HABITER AUJOURD’HUI. CONCILIER DENSITE ET QUALITE DE VIE Du mardi 1er au 25 mars 2011 / EVREUX Vernissage le 02 mars 2011 à 18h00 Chaque jour, en France, 160 hectares de terre ou de bois disparaissent au profit de zones commerciales et industrielles, d’infrastructures de transport et d’habitations. Ce phénomène s’étend au détriment de l’agriculture et de l’environnement. La maison individuelle avec jardin reste le rêve de beaucoup de particuliers. Face à ce désastre écologique, des solutions alternatives sont possibles, la densification est une réponse parmi d’autres. Cette exposition présente des réalisations de logements qui proposent une nouvelle façon d’habiter, respectueuse de l’intimité souhaitée par chacun et du vivre ensemble. De formes compactes elles répondent à une gestion économe des sols : l’individuel groupé (habitat en bande, juxtaposé, superposé, maisons accolées, mitoyennes, jumelées, adossées), le semi collectif, le petit collectif, l’habitat intermédiaire, l’habitat mixte, les éco-quartiers… Exposition réalisée avec le CAUE de l’Eure, avec le soutien financier de l’ADEME, de la Caisse des dépôts et des consignations de Haute-Normandie, de SOGEA. Dans le Hall du Conseil Général de l’Eure, Boulevard Georges Chauvin, Evreux Horaires : Du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h00

MAISON DE L’ARCHITECTURE - 15

CHAMPS VISUELS n°85 • février 2011 - 14

M.A.C.

NUMÉRO SPÉCIAL


M.A.C. DES EXPOSITIONS ...

ARCHITECTURE, VILLES ET VISAGES, AUJOURD’HUI Du samedi 5 au dimanche 27 mars / GRAVIGNY Vernissage le 4 mars 2011 à 18h30 Les Amis de La Cave d’Arts ont choisi, pour marquer avec vigueur et pertinence la reprise de leur activité, de présenter les photographies de Julien Dehédin. Son travail met en évidence l’architecture à vivre, la ville comme lieu du croisement de la réalité et de l’utopie. Julien Dehédin, jeune photographe normand et européen, présente, en trois séries d’images, son regard sur l’architecture contemporaine. En contrepoint, Geneviève Schwartz propose quelques-unes de ses impressions de peintre, à New York, Paris et Rouen, en passant par la Californie. Une peinture construite, savante et douce ; selon Gilles Folquès, « un équilibre instable entre énergie et espace, l’espace du rêve et du devenir ». Espace Hubert Lefrançois, 128 avenue Aristide Briand, 27930 Gravigny Horaires : Ouverture les samedis et dimanche de 10h à 18h, les mercredis et vendredis de 14h à 18h et sur rendez-vous contactez par mail lacavedarts@wanadoo.fr ou par tél Célia Ivoy-Lefrançois au 06 81 93 32 62

La Communauté d’Agglomération Seine-Eure porte un projet de territoire dont le fil conducteur est le développement durable. Les stations d’épuration en sont un exemple concret. Equipement majeur dans le cycle de protection de la ressource en eau, trois stations d’épuration ont été construites récemment sur son territoire, réalisées par l’agence Groupe 3. Peu valorisé, techniquement complexe, il pose des questions d’intégration paysagère tout en répondant à de fortes contraintes environnementales. Cette présentation sera suivie de la visite de la station d’épuration Léry Rendez-vous à la station d’épuration Léry Pose, le Pré aux Moines à Léry

DES VISITES ... Cette année, sept opérations sont proposées à la visite (auxquelles s’ajoutent les opérations présentées lors des parcours), d’un internat à une station d’épuration, d’un centre d’incendie à un palais des sports, en passant par un collège, une maison départementales des solidarités, un musée… Construction, réhabilitation, opérations terminées, opérations en chantier, la diversité des bâtiments à découvrir devrait permettre à tous d’en apprendre un peu plus sur l’architecture de ces bâtiments qui font notre quotidien. N’oubliez pas de réserver, ces visites sont sur inscription obligatoire à la maison de l’architecture (tel 02 35 71 85 45) COLLÈGE JEAN LECANUET Dans le cadre du programme «Egalité des Chances en Ecoles d’architecture» qui se déroulera du 7 au 12 mars 2011 mis en place par la Fondation Culture & Diversité, les ministères de la Culture et de la Communication et de l’Education nationale, et plusieurs écoles d’architecture, des séances d’information sur les études supérieures en écoles d’architecture et leurs débouchés professionnels sont mises en place dans les lycées. Dans ce cadre est proposée la visite du Collège Jean Lecanuet à Rouen. Mercredi 9 mars / ROUEN de 20h30 à 21h30 Visite architecturale du Collège Jean Lecanuet / CBA Christophe Bidaud Architecte de 21h30 à 22h30 Présentation du projet urbain d’ensemble / Atelier des deux Anges Rendez-vous au Collège Jean Lecanuet à Rouen

DES VISITES ...

LA FABRIQUE DES SAVOIRS Samedi 12 et samedi 26 mars à 14h30 / ELBEUF SUR SEINE Architecte : Archidev (mandataire), et Yves Kneusé, architecte muséographe. Maître d’ouvrage : La CREA La Fabrique des Savoirs est implantée sur le site de l’ancienne usine textile Blin & Blin à Elbeuf, au cœur d’un quartier dont la reconversion a débuté en 1977 avec le travail de Reichen et Robert. Le projet architectural actuel, dû au cabinet Archidev (B. Roche, P. Fagnoni, T. Cestia, arch.), réinvestit un ilot de la fin du 19e siècle et des années 1950 pour donner naissance à un équipement culturel contemporain et patrimonial. Ouvert par la Crea en octobre dernier, il abrite un musée de territoire, un centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine, un centre d’archives, une M.J.C. et des organismes de formation. Rendez-vous sur place, 7 cours Gambetta, Elbeuf Visites organisées en partenariat avec le Service Animation de l’architecture et du patrimoine de la CREA

INTERNAT DU LYCEE JEANNE D’ARC MERCREDI 9 MARS À 10H00 / ROUEN Architecte : Atelier Jacques Etienne et Yves Fréchon - Maître d’ouvrage : Conseil Régional de Haute-Normandie La visite de l’internat du Lycée Jeanne d’Arc est proposée en écho à l’exposition consacrée à l’Atelier Jacques Etienne et Yves Frechon architectes. Réalisé en 2001, il répond à un double programme : l’internat du lycée et des logements. Rendez-vous sur place 43 rue des Capucins à Rouen

ARCHITECTURE ET STATIONS D’EPURATION Jeudi 10 mars à 14h00 / LOUVIERS Intervenants : Rebecca Amstrong de l’Agenda 21 - Régis Petit Directeur des services en charge de l’eau et de l’assainissement à la CASE - Jean-Claude Duvallet architecte de l’agence Groupe 3.

LE CENTRE D’INCENDIE ET DE SECOURS DE LA RIVE SUD Mercredi 16 mars 2011 à 14h30 / ROUEN Architecte : Agence ACAU – Maître d’ouvrage : SDIS Yvetot Le centre d’incendie et de secours de Rouen Rive Sud remplace les centres existants de Malherbe et de Grand-Quevilly. Il accueille 70 pompiers pour une activité estimée à 5 000 interventions par an. Outre les contraintes fonctionnelles, le maître d’ouvrage a fixé des objectifs en terme d’image et d’accueil, de sécurité vis-àvis de l’établissement pénitentiaire voisin et sur la qualité des espaces de vie et de travail. Parallèlement à la visite menée par l’architecte du bâtiment, une autre visite destinée aux enfants permettra de découvrir le centre de secours. Rendez-vous sur place 4 rue du Petit-Quevilly à Rouen

VISITE DU CHANTIER DU FUTUR PALAIS DES SPORTS Vendredi 25 mars 2011 à 14h00 et à 16h00 / ROUEN Architecte : Dominique Perrault - Maître d’ouvrage : La CREA Le projet du Palais des sports élaboré par Dominique Perrault Architecte est en cours de réalisation et sera inauguré en 2012. Grâce à ses différentes salles, son plateau de 56 x 32 m, ses espaces d’échauffement, de musculation, ses bureaux, ses gradins amovibles, le Palais des Sports sera homologué pour recevoir des manifestations de haut niveau, d’ampleur nationale et internationale. Le Palais des Sports sera le théâtre de futures grandes performances sportives et environnementales. Avec ses 4000 m2 de panneaux solaires, son système de chauffage par géothermie et sa gestion responsable de l’eau, le palais des sports produira autant d’énergie qu’il en consommera. Rendez-vous à l’entrée du chantier MAISON DEPARTEMENTALE DES SOLIDARITES Samedi 26 mars 2011 à 10h30 / EVREUX Architecte : Pierre Lombard- Maître d’ouvrage : Conseil Général de l’Eure La maison départementale des Solidarités aura pour fonction d’accueillir deux entités : la maison départementale des personnes handicapées et les services de l’action sociale du département. Outre une architecture volontairement innovante, le nouvel équipement fait la part belle aux jardins et zones végétalisées. Offrant de grands espaces étudiés pour le confort des personnes en situation de handicap et à mobilité réduite, le projet doit contribuer à la requalification du quartier de la Madeleine. Rendez-vous sur place , 11 rue Jean de La Bruyère à Evreux

MAISON DE L’ARCHITECTURE - 17

CHAMPS VISUELS n°85 • février 2011 - 16

M.A.C.

NUMÉRO SPÉCIAL


M.A.C. DES CONFÉRENCES ...

LE COIN DES PETITS ...

Quatre conférences sont organisées pendant le mois de l’architecture, à Louviers, Rouen et le Havre. A Louviers, dans le cadre de la visite d’une station d’épuration, vous sera proposée une intervention sur ARCHITECTURE ET STATIONS D’ÉPURATIONS avec la participation de Rebecca Amstrong de l’Agenda 21 - Régis Petit Directeur des services en charge de l’eau et de l’assainissement à la CASE - Jean-Claude Duvallet architecte de l’agence Groupe 3.

LE MOIS DES PETITS – ARCHITECTES EN HERBE ! Pour la première année, la Maison de l’architecture propose aux plus petits de participer au Mois de l’architecture en proposant deux séries d’ateliers pour enfants. Le premier « Construction de gare en sucre » est conçu et animé par Juliane Généreux Architecte, le second, « Pop Up sur la ville » par Christelle Paris, graphiste.

A Rouen, deux conférences nous permettront de nous projeter dans le futur à travers la présentation des projets d’avenir de l’agglomération. Il s’agira tout d’abord de découvrir L’ÉCO QUARTIER FLAUBERT À ROUEN ET PETIT-QUEVILLY à travers les interventions de Laurent Fabius, Président de la CREA, Yves Couloume architecte, Jacqueline Osty, paysagiste et Didier Juilien du bureau d’études IOSIS. Accueillant à terme 10 000 habitants, cet espace de 80 hectares est situé sur les communes de Rouen et de Petit-Quevilly, entre les ponts Gustave Flaubert et Guillaume le Conquérant, la voie rapide Sud III et l’avenue Jean Rondeaux. Puis lors de la conférence AXE SEINE, INNOVATION ET AVENIR ET LE QUARTIER LUCILINE (photo ci-dessous), nous découvrirons les projets de reconquête des quais. L’aménagement des quais rive gauche, l’ouverture du Hangar 9, les travaux du hangar 23 ou encore l’essor du quartier Luciline sont autant de chantiers portés par le projet « Axe seine ». Une conférence qui permettra à chacun de se faire une idée de Rouen dans les années à venir, une ville qui se veut tournée vers son fleuve. Animée par le journaliste Bruno Morice, cette conférence réunira Valérie Fourneyron Maire de Rouen, Yvon Robert premier adjoint à la ville de Rouen, Christian Devillers, urbaniste, les architectes lauréats du quartier Luciline, F. Leclercq, FHY, B112 et l’atelier des deux anges ainsi que les maîtres d’ouvrage Cirmad, Sogéprom et RSA.

CONSTRUCTIONS DE GARE EN SUCRE Pendant cet atelier, le thème abordé sera les transports en commun. Comment fonctionnent-ils ? Comment se repérer sur un plan de métro, de bus ou de train ? Dans quel sens faut-il aller quand on veut se rendre à tel endroit ? Pour ce faire, une sortie sera organisée lors d’une partie de la première séance. Les enfants, accompagnés de deux adultes, prendront le métro pour se rendre à la gare (utilisation d’un plan de métro pour se diriger). Une courte visite permettra de prendre en considération le fonctionnement de la gare. Après la visite, et de retour à la maison de l’Architecture, les enfants se chargeront de construire leur gare. Tels des petits maçons, ils monteront leur édifice avec des morceaux de sucre, comme on monterait un mur en brique. Pour assurer la solidité de leur gare, des notions de constructions seront approchées. Chaque enfant construira sa propre gare et en aura la maîtrise. Il est possible, si les enfants le souhaitent, de faire équipe (2 personnes maximum) pour construire une gare commune. Cela supposera une entente et une collaboration pour mener à bien ce projet. Lors de la deuxième séance, il s’agira de finir la construction et de mettre en relation les différentes gares entre elles et d’effectuer un petit parcours avec un train en bois. Ce travail fera l’objet d’une exposition finale.

Enfin, au Havre la dernière conférence du Mois de l’architecture devrait mobiliser nombre d’Architectes. En effet, MUTATIONS DE LA VILLE : DIALOGUE MAIRE / ARCHITECTES – UN JEU D’ACTEURS EN ÉVOLUTION, est une conférence de Francis Soler Architecte. Celui-ci missionné par Jean-Louis Borloo ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer a remis son rapport fin septembre « sur une nouvelle manière de penser le territoire et de construire la ville ». Il échangera avec des architectes et Edouard Philippe Maire du Havre sur la façon dont la ville se fabrique en insistant sur les rapports maître d’ouvrage / maître d’œuvre en pleine mutation. Pour tous renseignements sur les dates, les horaires, consultez le programme du Mois de l’architecture ou le site de la ma www.mdahn.fr et n’oubliez pas de nous appeler pour réserver au 02 35 71 85 45 !

POP UP SUR LA VILLE Chaque enfant pourra s’amuser à réaliser sa ville en pop-up. Chaque enfant contribuera à la construction d’une maquette géante de ville par des maisons, immeubles, axes de circulation… grâce à la technique d’animation en papier. Les pop-up racontent des histoires en 3D, via des procédés simples et ingénieux à base de découpages, tirettes, pliage et autres volets, créant la surprise à chaque ouverture.  Chacun repartira ensuite avec son architecture rêvée. Une exposition aura lieu pour créer cette ville à l’image des désirs d’enfants. Renseignements et inscriptions au 02 35 71 85 45 et sur le site www.mdahn.fr

MAISON DE L’ARCHITECTURE - 19

CHAMPS VISUELS n°85 • février 2011 - 18

M.A.C.

NUMÉRO SPÉCIAL


M.A.C. DES PORTES OUVERTES ...

DES PARCOURS URBAINS ...

JOURNEE PORTES OUVERTES A L’ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D’ARCHITECTURE DE NORMANDIE Samedi 12 mars / De 10h00 à 17h00 / DARNÉTAL Pour découvrir l’ENSA Normandie, ses enseignements et ses débouchés : visites guidées, conférences, expositions, informations sur les cursus, les inscriptions, le programme «Egalité des chances», la vie étudiante et les activités associatives … Exposition de travaux d’étudiants. Conférence à 10h30 et à 14h30. «Les études et l’enseignement de l’architecture, les débouchés et les métiers de l’architecture » par Fabienne Fendrich, directrice de l’ENSA Normandie. Ecole Nationale Supérieure d’architecture de Normandie, 27 rue Lucien Fromage, Darnétal

A pied, en bus, à vélo, plusieurs parcours architecturaux vous attendent durant le mois de mars : Au Havre, Pont-Audemer, Elbeuf-sur-Seine, Petit-Quevilly, Sainte-Colombe-près-Vernon. Ils seront l’occasion pour tous, de découvrir des sujets variés tels des bâtiments publics, les opérations primées du Prix Auguste Perret, des maisons individuelles, un quartier en pleine mutation, des expositions d’art contemporain… N’oubliez pas de réserver car tous ces parcours sont sur inscription au préalable. PARCOURS DANS UNE ECO-VILLE Vendredi 11 Mars 2011 à 14h00 / PONT-AUDEMER Ce parcours pédestre dans la ville relie différentes opérations récentes : du gymnase Diagana réalisé par Dédale architectes, en passant par une opération de logement du centre ville de Pierre Lombard, pour aboutir à la bibliothèque, où seront exposés les différents projets de concours médiathèque. Promenade architecturale animée par Michel Leroux, Maire de Pont-Audemer et par les concepteurs des différents projets présentés.

MAISONS DE VILLE A DECOUVRIR Samedi 26 mars / 10h à 12h / Parcours en bus / LE HAVRE Ce parcours en bus propose de partir à la découverte de maisons de ville réalisées par des architectes : restructuration, extension, construction neuve… Les maisons proposées à la visite illustrent différentes problématiques architecturales qui sont autant de défis pour un architecte. Ces projets sont à découvrir en présence des architectes et des propriétaires afin de nous expliquer leurs choix, leurs attentes et les difficultés qu’ils ont pu rencontrer.

ART EN AGENCES – ART EN GALERIES Samedi 12 mars 2011 à 14h00 / Parcours à vélo / LE HAVRE Ce parcours à vélo est proposé dans le cadre des expositions qui se déroulent du 1er au 31 mars 2011 autour de l’ART EN AGENCES – ART EN GALERIES, afin de découvrir les différentes expositions en lien avec l’architecture qui se tiennent chez Design Beach, à l’Atelier Bettinger Desplanques architectes, à l’atelier 6-24, au 116, au Fort de Tourneville, à l’Otium Studium et à la galerie Ici.

GRAND PRIX RÉGIONAL D’ARCHITECTURE ET D’URBANISME AUGUSTE PERRET Mardi 29 mars 2011 à 13h30 / Parcours en bus / PETIT-QUEVILLY / SAINTE-COLOMBE-PRÈS-VERNON / ELBEUF-SURSEINE Le Grand Prix régional d’architecture et d’Urbanisme Auguste Perret qui associe la DRAC de Haute-Normandie et le CAUE 76 sera décerné pendant le Mois de l’architecture contemporaine en Normandie. Il sera remis après la visite des trois opérations primées, le 29 mars à 17h30 à la résidence Gasse et Canthelou, 17 rue Camille Randoing à Elbeuf. Le CAUE 76 propose une visite commentée des trois réalisations primées : - Opération lauréate : la réhabilitation de la friche Grasse et Canthelou à Elbeuf de l’agence Philippe Lemonnier (maitre d’ouvrage : Histoire et Patrimoine) - Mention spéciale : le groupe scolaire des quatre pays à Sainte-Colombe-près-Vernon à Etienne Lemoine de l’Atelier Lemoine Architectes - Mention pour les équipements municipaux à Petit-Quevilly de Laurent Protois de l’agence Aliquante Rensegnement et réservation nécessaire auprès du CAUE 76 au 02 35 72 94 50 ou www.caue76.org

JOURNÉE PORTES OUVERTES EN AGENCE Mercredi 30 mars / De 14h00 à 18h00 / En Normandie Pour la troisième année consécutive les agences d’architectes et collectivités participant à l’opération vous ouvrent leurs portes, l’occasion de s’informer sur les pratiques de la profession, les études, les projets... Parce qu’il est parfois difficile pour des particuliers de pousser la porte d’une agence de s’informer sur les pratiques de la profession, les études, les projets, nous proposons des visites d’agence d’architecture. Cette opération est étendue aux services d’urbanisme, SIGU des villes et agglomérations qui le souhaitent. Liste des agences d’architecture et collectivités qui participent au 02 35 71 85 45 ou www.mdahn.fr

1

2

1. az agence 2. agence bettinger desplanque 3. agence en act architecture 4. vitrine de l’agence BABEL LE QUARTIER DU GRAND HAMEAU SAMEDI 19 MARS 2011 à 14h30 / LE HAVRE Cette visite est menée par Pierre Lesens, Directeur de la SHEMA et avec la participation de Christophe Bidaud Architecte (CBA) et de Anne Bettinger et Pascal Desplanques (Atelier Bettinger Desplanques). Le Grand Hameau constitue une partie du projet d’aménagement des « Plateaux Nord-Ouest » ayant pour objectif la création de nouveaux quartiers destinés au logement, à l’activité et à des équipements à l’échelle de l’agglomération. 3

4

MAISON DE L’ARCHITECTURE - 21

CHAMPS VISUELS n°85 • février 2011 - 20

M.A.C.

NUMÉRO SPÉCIAL


M.A.C. AGENDA HAUT-NORMAND ...

GRAND PRIX RÉGIONAL D’ARCHITECTURE ET D’URBANISME AUGUSTE PERRET ... Le Grand Prix Régional d’Architecture et d’Urbanisme Auguste Perret, créé il y a 10 ans, distingue alternativement, et tous les deux ans, une œuvre architecturale ou un projet d’urbanisme ou de paysage. La DRAC de Haute-Normandie et le CAUE de Seine-Maritime s’associent pour organiser ce grand prix régional dont l’objectif est de récompenser les maîtres d’œuvre mais aussi les maîtres d’ouvrage qui travaillent et contribuent à la qualité du cadre de vie et du paysage. Pour la premère fois, ce prix est remis dans le cadre du Mois de l’architecture contemporaine en Normandie. Pour cette cinquième édition, consacrée à l’Architecture, 32 projets étaient en compétition. L’équipe lauréate est l’agence Philippe Lemonnier, pour la réhabilitation de la friche Gasse et Canthelou à Elbeuf (maître d’ouvrage : Histoire et Patrimoine). La reconversion en logement de cette ancienne usine textile, implantée au coeur de la ville d’Elbeuf, donne un nouveau départ à ce “château de l’industrie” du XIXème siècle (photo 1). Malgré son envergure, ce projet crée un quartier d’habitat à échelle humaine où il fait bon vivre. Une mention spéciale est décernée à Etienne Lemoine pour le groupe scolaire des quatre pays à SainteColombe-près-Vernon (photo 2). Entre forêt et champs cultivés, ce grand parallélépipède met en scène le paysage en s’inscrivant de manière pure, forte et sensible dans son site. Une visite du groupe scolaire réalisé par Etienne Lemoine a été proposée par la Maison de l’architecture le mercredi 08 décembre dernier.

1

Une mention a également été attribuée à Laurent Protois de l’agence Aliquante, pour des équipements municipaux à Petit-Quevilly (photo 3). Ces constructions sobres et exemplaires mettent en œuvre les principes de l’architecture bioclimatique. REMISE DU PRIX : mardi 29 mars 2011 à 17h30 Résidence Gasse et Canthelou 17 rue Camille Randoing ELBEUF

10h00 19h00 10h00 18h00 10h00 20h00 10h00 18h30 18h30 10h00 18h30 19h30 10h00 19h30 20h30 14h00 19h30 20h00 14h00 10h00 10h/17h 14h00 14h30 19h00 14h30 20h00 19h30 20h00 18h00 10h00 14h30 20h00 19h30 14h00 16h00 10h00 10h00 10h30 14h30 13h30 17h30 18h00 14h00 18h30 19h00

ATELIER PÉDAGOGIQUE «POP UP» Rouen INAUGURATION EXPO Jacques Etienne et du mois de l’architecture Rouen ATELIER PÉDAGOGIQUE «POP UP» Rouen VERNISSAGE EXPOSITION «habiter aujourd’hui. consilier densité et qualité de vie» Evreux ATELIER PÉDAGOGIQUE «POP UP» Rouen CINÉMA ARIEL « QUELLES FRONTIÈRES POUR LA VILLE?» Mt-St-Aignan ATELIER PÉDAGOGIQUE «POP UP» Rouen VERNISSAGE EXPOSITION «Global award for sustainable architecture» Le Havre VERNISSAGE «Architecture, villes et visages aujourd’hui» Gravigny ATELIER PÉDAGOGIQUE «GARE EN SUCRE» Rouen VERNISSAGE EXPOSITION «Le quartier Luciline» Rouen CAFÉ DE LA VILLE Evreux INTERNAT JEANNE D’ARC Rouen CINÉMA «Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal et Koohlaas Houselife» Le Havre VISITE SUIVIE D’UNE CONFÉRENCE CBA ET A2ANGES au collège Jean Lecanuet Rouen VISTE ET RENCONTRE «Architecture et station d’épuration» Louviers CINÉMA «Ode pavillonaire» Evreux CINÉMA ARIEL, CINÉ CONCERT «L’homme à la caméra» Mt-St-Aignan PARCOURS DANS UNE ÉCO-VILLE Pont Audemer ATELIER «GARE EN SUCRE» Rouen JOURNÉE PORTES OUVERTES ENSA DE NORMANDIE Darnétal PARCOURS À VÉLO «ART EN AGENCES / ART EN GALERIES» Le Havre VISITE FABRIQUE DES SAVOIRS Elbeuf CONFÉRENCE «écoquartier Flaubert» Rouen VISITE SDIS Rouen CINÉMA ARIEL «Soirée métropolisation de la Chine» Mt-St-Aignan CINÉMA - DÉBAT «Film d’interpellation pour un urbanisme durable» Evreux CINÉMA «Les photographes Bernd et Hilla Becher» Rouen CONFÉRENCE «Axe Seine» Rouen ATELIER «GARE EN SUCRE» Rouen PARCOURS «Quartier du Grand Hameau» Le Havre CINÉMA ARIEL « soirée Habitat» Mt-St-Aignan CINÉMA LE STUDIO « La maison de Jean Prouvé et Je vous écris du Havre» Le Havre VISITE PALAIS DES SPORTS Rouen VISITE PALAIS DES SPORTS Rouen ATELIER «GARE EN SUCRE» Rouen VISITE MAISONS DE VILLE Le Havre MAISON DÉPARTEMENTALE DES SOLIDARITÉS Evreux VISITE FABRIQUE DES SAVOIRS Elbeuf VISITE du prix régional d’architecture et d’urbanimes D’AUGUSTE PERRET Rouen REMISE DU PRIX Régional d’Architecture et d’urbanimes d’AUGUSTE PERRET Elbeuf CONFÉRENCE «Mutations de la ville : dialogue Maire/Architectes» Le Havre PORTES OUVERTES DANS LES AGENCES Normandie CINÉMA - ET TABLE RONDE «Avant-Première» Louviers SOIRÉE CLÔTURE DU MOIS DE L’ARCHITECTURE CONTEMPORAINE Rouen

2

Pour suivre toute l’actualité, les événements du Mois de l’architecture, consultez le blog : www.endirectdumoisdelarchi.blogspot.com

VISITE COMMENTÉE : Le CAUE de Seine-Maritime propose une visite commentée des trois réalisations : RDV mardi 29 mars 2011 à 13 h 30 – Hôtel du Département, quai Jean Moulin, ROUEN Visite en car. Réservation nécessaire auprès du CAUE 76. Tél. 02 35 72 94 50. www.caue76.org

Mardi 1er, Mercredi 2, Jeudi 3, Vendredi 4, Samedi 5, Lundi 7, Mardi 8, Mercredi 9, Jeudi 10 , Vendredi 11, Samedi 12, Mardi 15, Mercredi 16, Jeudi 17, Vendredi 18, Samedi 19, Mardi 22, Mercredi 23, Vendredi 25, Samedi 26, Mardi 29, Mercredi 30, Jeudi 31,

3

MAISON DE L’ARCHITECTURE - 23

CHAMPS VISUELS n°85 • février 2011 - 22

M.A.C.

NUMÉRO SPÉCIAL



Champs visuels 85