Page 1

HISTOIRE DES GRANDS STUDIOS JAPONAIS : 4e VOLET

TÔHÔ LE RÊVE AMÉRICAIN

GODZILLA FINAL WARS, 2004

8 février > 31 mars 2011


MIKIO NARUSE SHIRÔ TOYODA

Produit de la fusion, en 1937, d’une petite société aux idées progressistes (La P.C.L) qui réalisa des chefs-d’œuvre comme Pauvres humains et ballons de papier, d’un petit studio de Kyôto (J.O. Studio) et d’une structure de distribution financée par un grand trust d’Ôsaka (Hankyû), la Tôhô affiche dès sa création des ambitions novatrices sur le modèle hollywoodien : en transférant ses structures aux abords de la moderne Tôkyô, elle revendique en effet sa différence avec l’industrie du cinéma de Kyôto pétrie de traditions et de conventions héritées du kabuki. Mais la guerre, suivie d’une scission fratricide (La Tôhô perd une partie de son personnel parti fonder la Shin-Tôhô) à la fin des années 1940, retarderont de 15 ans la naissance du quatrième empire du cinéma japonais. Celui-ci verra enfin le jour grâce au succès universel des Sept samouraïs et de Godzilla sortis la même année, en 1954. Ces deux films non seulement sauvent la Tôhô d’une faillite précoce en plein âge d’or mais inaugurent aussi une stratégie de superproduction qui deviendra la marque de fabrique du studio pour les trois décennies suivantes. Car jusque dans les années 1980, époque marquée par la mort du studio system, la Tôhô maintiendra brillamment le cap en faisant le choix de films à gros budget destiné au grand public : des films de guerre humanistes et westerniens de Kihachi Okamoto (Les sentinelles de l’enfer) aux drames intimistes de Naruse (Filles/Épouses/Mères), en passant par les films catastrophe (La submersion du Japon) et les adaptations grandioses de la littérature (Pays de neige). Cette politique qui prenait le contre-pied de la concurrence alors embourbée dans des séries de niche produites en masse s’avéra payante. La Tôhô, encore aujourd’hui très active grâce à un réseau de salles développé, continue d’apporter son savoir-faire en matière d’effets spéciaux dans les succès nationaux récents comme Always, diptyque nostalgique sur la vie des Japonais à l’époque de la haute croissance.

AKIRA KUROSAWA

HISTOIRE DES GRANDS STUDIOS JAPONAIS : 4e VOLET > TÔHÔ, LE RÊVE AMÉRICAIN


TÔHÔ, LE RÊVE AMÉRICAIN > LES FILMS

1935

1937 Pauvres humains et ballons de papier 人情紙風船 (ninjô kamifûsen) de Sadao Yamanaka / 86' / VOSTF / Avec Chôjûrô Kawarasaki, Kanemon Nakamura, Sukezô Suketakaya, Shôtarô Ichikawa / Film P.C.L.

Mais le père s’y oppose fermement car la famille a besoin d’un salaire supplémentaire.

Ma femme, sois comme une rose !

1940

妻よ薔薇のやうに

(tsumayo bara no yôni)

Acteurs ambulants

de Mikio Naruse / 77' / VOSTF / Avec Sachiko Chiba, Sadao Maruyama, Hanabusa Yuriko, Tomoko Itô / Film P.C.L.

旅役者 (tabiyakusha) de Mikio Naruse / 71’ / VOSTF / Avec Kamatari Fujiwara, Takase Minoru, Kan Yanagiya, Sôji Kiyokawa, Kô Mihashi, Zekô Nakamura

Kimiko, une employée de bureau, vit avec sa mère poétesse. Elle envisage de se marier mais elle doit d’abord ramener au foyer son père qui est parti vivre avec une autre femme... Éloge de la modernité et critique du poids des traditions furent la marque de fabrique du petit studio P.C.L. avant son intégration aux studios Tôhô.

Vers la fin du 18e siècle, dans les bas quartiers de la capitale, vivent des pauvres gens. Chacun a son histoire cachée. Matajûrô est rônin. Pour gagner le pain du ménage, sa femme confectionne jour et nuit des ballons de papier...

1936

若い人 (wakai hito)

Ino et Mon 兄いもうと (ani imôto) de Sotoji Kimura / 60' / VOSTF / Avec Sadao Maruyama, Chieko Takehisa, Yoshio Kosugi, Yuriko Hanabusa, Setsuko Horikoshi / Film P.C.L.

Akaza, artisan qui travaille dans un village non loin de Tôkyô, a un fils, Ino, et deux filles, Mon et San. Elles travaillent toutes les deux à Tôkyô et ne reviennent chez leurs parents qu’une fois par mois. Mon tombe enceinte d’un étudiant, Kobata, mais celui-ci disparaît sans laisser de traces... D’après le roman (Frère et sœur, 1934) de l’écrivain et poète rebelle Saisei Murô (18891962). Deux autres adaptations seront tournées après la guerre : en 1953 (par Mikio Naruse) et en 1976 (par Tadashi Imai).

Une jeune fille de Shirô Toyoda / 81' / VOSTF / Avec Den Obinata, Haruyo Ichikawa, Shizue Natsukawa, Hanabusa Yuriko, Isamu Yamaguchi / D’après l’œuvre de Yôjirô Ishizaka

Un professeur se prend de sympathie pour une jeune fille solitaire et parvient à obtenir sa confiance. Mais leur entourage commence à jaser sur cette relation...

1939 Toute la famille travaille はたらく一家 (hataraku ikka) de Mikio Naruse / 65' / VOSTF / Avec Musei Tokugawa, Noriko Honma, Ubukata Akira, Seikichi Minami, Den Obinata

La famille Ishimura peine à vivre avec le modeste salaire du père. Encouragé par son professeur, Kiichi, l’aîné des sept enfants, envisage de poursuivre ses études.

Deux acteurs d’une troupe de kabuki ambulante « interprètent » les jambes avant et arrière du cheval du fameux conte moraliste Tasuke Shiobara. Hyôroku, le plus âgé des deux, considère comme essentiel ce rôle qu’il joue depuis de nombreuses années. Mais un accident va remettre en cause leur présence dans la troupe. Adapté du roman de Mushû Ui (1909-1992), conteur de rakugo (histoires humoristiques), ce film est l’unique comédie tournée par Naruse.


TÔHÔ, LE RÊVE AMÉRICAIN > LES FILMS

1944

1948

Le Plus Beau / Le Plus Dignement 一番美しく (ichiban utsukushiku) de Akira Kurosawa / 85' / VOSTF / Avec Yôko Yaguchi, Takako Irie, Takashi Shimura, Sôji Kiyokawa, Ichirô Sugai

Le Printemps des petites îles 小島の春 (kojima no haru) de Shirô Toyoda / 88' / VOSTF / Avec Shizue Natsukawa, Ichirô Sugai, Haruko Sugimura, Misako Shimizu, Yôtarô Katsumi / Film P.C.L.

Une femme médecin fait le tour des îlots de la mer Intérieure pour essayer de convaincre les personnes atteintes de la lèpre d’entrer à la léproserie de Nagashima. Si les épisodes dramatiques se succèdent, Toyoda se refuse à tout sentimentalisme et nous offre un film émouvant aux allures de documentaire. Élu meilleur film de l’année par le magazine de cinéma Kinema Junpô.

Le film tourné comme un documentaire présente la dure vie des femmes à l’arrière durant les dernières années de la guerre. Plusieurs d’entre elles se portent volontaires pour travailler dans une usine d’armement.

1947 Un merveilleux dimanche 素晴らしき日曜日

(subarashiki nichiyôbi) de Akira Kurosawa / 108' / VOSTF / Avec Isao Numazaki, Chieko Nakakita, Atsushi Watanabe, Masao Shimizu, Ichirô Sugai

Tôkyô 1947. Masako rejoint son ami Yûzô pour passer un dimanche avec lui. Tous deux ont pour toute richesse l’amour très chaste qui les unit et la perspective de toute une journée à passer ensemble...

1941 Le Cheval 馬 (uma) de Kajirô Yamamoto / 128' / VOSTF / Avec Hideko Takamine, Kamatari Fujiwara, Chieko Takehisa, Kaoru Futaba, Takeshi Hirata / Film P.C.L.

Ine, une petite fille, aime les chevaux. Son père lui promet le poulain qui doit naître bientôt. Un jour de février, la jument tombe malade. Ine, apprenant qu’il lui faut de l’herbe fraîche, va en chercher sous la neige épaisse, à plus de dix kilomètres de là. Grâce à la petite fille, le poulain naît en mai mais le père le vend pour rembourser des dettes...

Au-delà du col enneigé 銀嶺の果て (ginrei no hate) de Senkichi Taniguchi / 85' / VOSTF / Avec Takashi Shimura, Toshirô Mifune, Yoshio Kosugi, Akitake Kôno, Setsuko Wakayama / Sur un scénario d’Akira Kurosawa

Premier film avec Toshirô Mifune. Trois voleurs se réfugient sur les sommets enneigés des Alpes japonaises après avoir cambriolé une banque. Il s’agit du premier essai de film noir à la japonaise qui préfigure L’Ange ivre.

L’Ange ivre 酔いどれ天使 (yoidore tenshi) de Akira Kurosawa / 98' / VOSTF / Avec Takashi Shimura, Toshirô Mifune, Reizaburô Yamamoto, Michiyo Kogure, Chieko Nakakita, Noriko Sengoku

Appelé en pleine nuit à soigner un jeune gangster pour une blessure à la main, un médecin alcoolique décèle une affection plus grave, la tuberculose. Il tente de soigner le jeune homme qui ne veut rien entendre, et malgré les disputes et les menaces, il se prend d’amitié pour lui.

1949 La Montagne bleue 青い山脈 (aoi sanmyaku) de Tadashi Imai / 87' / VOSTF / Avec Setsuko Hara, Michiyo Kogure, Ichirô Ryûzaki, Ryô Ikebe, Yôko Sugi, Setsuko Wakayama

Drame en deux parties. Yukiko Shimazaki est venue de Tôkyô pour enseigner dans un lycée pour filles d’un village de campagne. Lorsque celle-ci réprimande des élèves pour avoir envoyé de fausses lettres d’amour à une camarade de classe, les villageois, très conservateurs, demandent son renvoi. Yukiko décide de ne pas se laisser faire... Film symbole du Japon de l’aprèsguerre à l’heure américaine.

La Montagne bleue (seconde partie) 続青い山脈 (zoku aoi sanmyaku) de Tadashi Imai / 91' / Avec Setsuko Hara, Michiyo Kogure, Ichirô Ryûzaki, Ryô Ikebe, Yôko Sugi


TÔHÔ, LE RÊVE AMÉRICAIN > LES FILMS

1950

1951 Le Repas めし (meshi) de Mikio Naruse / 97' / VOSTF / Avec Ken Uehara, Setsuko Hara, Yukiko Shimazaki, Yôko Sugi, Haruko Sugimura, Sô Yumamura

Comédies souvent douce-amères très ancrées dans la réalité de l’époque et qui feront la fortune de la Tôhô.

Les Sœurs Munekata 宗方姉妹 (munekata kyôdai) de Yasujirô Ozu / 112' / VOSTF / Avec Kinuyo Tanaka, Hideko Takamine, Ken Uehara, Sanae Takasugi, Chishû Ryû, Sô Yamamura, Tatsuo Saitô, Yûji Hori

Setsuko est malheureuse avec son mari alcoolique. Hiroshi, l’homme qu’elle aimait autrefois, est de retour au Japon après un séjour en France. Mariko, la sœur de Setsuko, tente de les rapprocher...

Cadre de troisième classe 2 Depuis trois ans, Hatsunosuke et Michiyo vivent à Ôsaka, suite à une mutation professionnelle. Loin de Tôkyô et des siens, prisonnière des tâches ménagères, la jeune Michiyo doute du bonheur conjugal. La visite surprise de Satoko, la nièce de Hatsunosuke, va bouleverser leur quotidien et mettre leur couple en danger. Un des meilleurs films de Naruse.

続三等重役 (zoku santô jûyaku) de Hideo Suzuki / 99' / VOSTA / Avec Reikichi Kawamura, Hisaya Morishige, Hajime Izu, Akiko Shima, Sadako Sawamura

1955

1952 Cadre de troisième classe 三等重役 (santô jûyaku) de Masahisa Sunohara / 96' / VOSTA / Avec Reikichi Kawamura, Hisaya Morishige, Sadako Sawamura, Noriko Sengoku, Keiju Kobayashi, Toranosuke Ogawa, Eiko Miyoshi

Quand nous nous reverrons… また う日まで (mata au hi made) de Tadashi Imai / 111' / VOSTA / Avec Eiji Okada, Yoshiko Kuga, Haruko Sugimura, Osamu Takizawa, Akitake Kôno, Akiko Kazami

Printemps 1945, la cruauté de la guerre règne. Saburô, étudiant, fait la connaissance dans un abri anti-aérien de Keiko dont la mère est ouvrière dans une usine d’armement. Keiko, artiste, tente de vivre de sa peinture.

Ce film inaugure des séries de qualité ayant pour cadre la vie dans les grandes entreprises de l’après-guerre. Elles s’inspirent des mélodrames modernes des studios Shôchiku (années 1930), tout en s’adaptant à l’américanisation des modes de vie japonais.

Un couple parfait 夫婦善哉 (fûfu zenzai) de Shirô Toyoda / 120' / VOSTF / Avec Hisaya Morishige, Chikage Awashima, Haruo Tanaka, Makoto Kobori, Yôko Tsukasa, Chieko Naniwa

Une geisha fugue avec le fils d’un commerçant, mais le couple se retrouve rapidement sans le sou. La jeune femme, forte et décidée, travaille durement pour gagner l’argent que son amant paresseux dilapide... Dans cette comédie, Toyoda porte un regard distant et jusqu’alors inhabituel dans le cinéma japonais sur les rapports homme-femme.


TÔHÔ, LE RÊVE AMÉRICAIN > LES FILMS

1958 L’Auberge de la gare 駅前旅館 (ekimae ryokan) de Shirô Toyoda / 104' / VOSTF / Avec Hisaya Morishige, Junzaburô Ban, Frankie Sakai, Chikage Awashima, Shin Morikawa

Nuages Flottants 浮雲 (ukigumo) de Mikio Naruse / 124' / VOSTF / Avec Masayuki Mori, Hideko Takamine, Isao Yamagata, Mariko Okada, Chieko Nakakita, Daisuke Katô

Hiver 1946 : la jeune Yukiko est rapatriée d’Indochine française, un an après la défaite du Japon. À Tôkyô, elle retrouve Tomioka avec qui elle a eu une liaison torride pendant la guerre. Mais son amant rompt sa promesse : les temps ont changé, il ne peut plus quitter sa femme. Devenue seule au monde, Yukiko survit courageusement au chaos de l’après-guerre sans renoncer à son amour pour Tomioka.

1957

Jihei Ikuno travaille depuis plus de trente ans dans une auberge située en face de la gare d’Ueno, à Tôkyô. Mais il n’arrive pas à s’adapter aux mutations de la capitale. Une comédie burlesque au casting exceptionnel réunissant la fine fleur de la comédie populaire. D’après le roman de Masuji Ibuse.

Les Sentinelles de l’enfer 独立愚連隊 (dokuritsu gurentai) de Kihachi Okamoto / 108' / VOSTA / Avec Makoto Satô, Izumi Yukimura, Misa Uehara, Yôsuke Natsuki, Ichirô Nakatani

Afin de trouver l’assassin de son frère, tué dans une base militaire au nord de la Chine, le sergent Ôkubo se fait passer pour un reporter de guerre et rejoint le front.

1960

1959 Chambre à louer 貸間あり (kashima ari) de Yûzô Kawashima / 113' / VOSTF / Avec Frankie Sakai, Chikage Awashima, Kokinji Katsura, Nobuko Otowa, Chieko Naniwa

Pays de neige 雪国 (yukiguni) de Shirô Toyoda / 134' / VOSTF / Avec Ryô Ikebe, Keiko Kishi, Kaoru Yachigusa, Haruo Tanaka, Chieko Naniwa, Kumeko Urabe, Daisuke Katô

Le peintre Shimamura se rend dans une station thermale du nord du Japon pour retrouver Komako, une geisha rencontrée un an auparavant. Lui est marié et habite à Tôkyô, tandis qu’elle doit travailler pour aider sa famille. Malgré leur amour, ils ne peuvent se voir qu’une fois par an. D’après le roman de Yasunari Kawabata.

Une pension de famille d’un quartier populaire abrite une population hétéroclite faite de prostituées, de jeunes à la dérive et d’autres laissés-pour-compte de la reconstruction du Japon. D’après un roman de Masuji Ibuse.

Histoire singulière à l’est du fleuve 墨東綺譚 (bokutô kitan) de Shirô Toyoda / 120' / VOSTF / Avec Fujiko Yamamoto, Hiroshi Akutagawa, Michiyo Aratama, Eijirô Tôno, Nobuo Nakamura

Une des rares adaptations réussies d’une œuvre du grand écrivain Kafû Nagai. Un professeur de collège tombe amoureux d’Oyuki, une prostituée de Tamanoi, célèbre quartier des plaisirs de Tôkyô. Mais cet homme est marié et la douce Oyuki verra ses rêves brisés...


TÔHÔ, LE RÊVE AMÉRICAIN > LES FILMS

1961 La Nuit des femmes 女ばかりの夜 (onna bakari no yoru) de Kinuyo Tanaka / 1961 / 93' / VOSTA / Avec Chisako Hara, Akemi Kita, Yôsuke Atsuki, Kyôko Kagawa, Akihiro Hirata

À l’approche de l’automne 秋立ちぬ (aki tachinu) de Mikio Naruse / 92' / VOSTF / Avec Nobuko Otowa, Kenzaburô Ôzawa, Murasaki Fujima, Kamatari Fujiwara, Yôsuke Natsuki

Shigeko, veuve depuis peu, quitte Nagano pour Tôkyô où elle confie son fils Hideo à un oncle. Le jeune et timide garçon se sent perdu dans cette grande ville. Il se lie d’amitié avec Junko, la fille de la directrice de l’hôtel où travaille sa mère...

Vers 1960 à Tôkyô. Kuniko mène une vie réglementée dans un centre correctionnel pour anciennes prostituées. Après sa libération, elle commence à travailler dans une épicerie. Mais lorsque son passé est révélé, Kuniko devient victime de persécutions quotidiennes...

qu’elle a rencontrés, veut en finir avec la vie. Elle se remémore son existence misérable avant de passer à l’acte. D’après le roman de Shôhei Ôka.

1962 Les Temps irresponsables du Japon ニッポン無責任時代

(nippon musekinin jidai) de Kengo Furusawa / 86' / VOSTF / Avec Hitoshi Ueki, Hajime Hana, Kei Tani, Sonomi Nakajima, Noriko Shigeyama

Dernier caprice 小早川家の秋

(kohayagawake no aki) de Yasujirô Ozu / 103' / VOSTF / Avec Ganjirô Nakamura, Setsuko Hara, Yôko Tsukasa, Michiyo Aratama, Keiju Kobayashi, Daisuke Katô

Filles/Épouses/Mères

La famille Kohayagawa se prépare à marier la cadette Noriko et à remarier Akiko. Le chef de famille, Manbei, se comporte pourtant bizarrement. En réalité, il rend visite quotidiennement à son ancienne maîtresse, Tsune.

Hitoshi Taira, salaryman insouciant, possède une singulière philosophie de la vie : c’est un imposteur chevronné et c’est ainsi qu’il traverse le monde. Aujourd’hui encore, il est à l’affût d’une nouvelle proie dans un bar...

1964

娘・妻・母 (musume-tsuma-haha) de Mikio Naruse / 122' / VOSTA / Avec Aiko Mimasu, Masayuki Mori, Hideko Takamine, Setsuko Hara, Reiko Dan, Mitsuko Kusabue, Tatsuya Nakadai, Ken Uehara, Daisuke Katô

Dans ce film, Naruse analyse les problèmes qui affectent le système familial après la guerre : la prise en charge des personnes âgées, le veuvage et le remariage, les querelles d’héritage... Il dresse pour cela le portrait des différentes générations de la famille Sakanishi qui vivent sous le même toit, dans un quartier résidentiel de Tôkyô.

Kwaïdan L’Ombre d’une fleur 花影 (kaei) de Yûzô Kawashima / 108' / VOSTF / Avec Junko Ikeuchi, Shûji Sano, Ryô Ikebe, Tadao Takashima, Tatsuya Mihashi

Une hôtesse de bar du quartier de Ginza, trahie par tous les hommes

怪談 (kaidan) de Masaki Kobayashi / 163' / VOSTF / Avec Tatsuya Nakadai, Rentarô Mikuni, Michiyo Aratama, Misako Watanabe, Keiko Kishi, Yûko Mochizuki, Tetsurô Tanba

Adaptation grandiose de quatre histoires fantastiques de Lafcadio Hearn (1850-1904).


TÔHÔ, LE RÊVE AMÉRICAIN > LES FILMS

1965

1966 Jour de pluie あこがれ (akogare) de Hideo Onchi / 85' / VOSTA / Avec Yôko Naitô, Ryô Tamura, Michiyo Aratama, Fukuko Sayo, Daisuke Katô

Sang et sable 血と砂 (chi to suna) de Kihachi Okamoto / 132' / VOSTA / Avec Toshirô Mifune, Makoto Satô, Reiko Dan, Tatsuya Nakadai, Yûnosuke Itô

Ichirô, fils adoptif des Yoshioka, a atteint l’âge de se marier. Ses parents prennent certains contacts en vue du meilleur mariage possible. Un jour, Ichirô revoit par hasard Nobuko, une amie d’enfance. Ils commencent à s’aimer. Mais le père d’Ichirô refuse de donner son consentement à un éventuel mariage avec Nobuko...

1945. Accusé de désobéissance pour avoir frappé un supérieur, le sergent Kosugi est envoyé en Chine. Son commandant, le capitaine Sakuma, se montre brutal et autoritaire. Kosugi est affecté à l’entraînement au combat de la fanfare militaire....

Le Jour le plus long du Japon 日本のいちばん長い日

(nihon no ichiban nagai hi) de Kihachi Okamoto / 157' / VOSTF / Avec Toshirô Mifune, Sô Yamamura, Ryû Chishû, Takashi Shimura, Seiji Miyaguchi, Nobuo Nakamura, Etsushi Takahashi

L’action se déroule entre le 26 juillet 1945 (accords de Potsdam) et le 15 août (reddition du Japon). Le pouvoir est partagé entre deux tendances : celle des partisans de la capitulation et celle des jusqu’au-boutistes. Un huis-clos s’installe pendant que Hiroshima et Nagasaki sont bombardées.

1968 1967

Pavane pour un homme épuisé

Rébellion

日本の青春 (nihon no seishun)

上意討ち−拝領妻始末

de Masaki Kobayashi / 130’ / VOSTA / Avec Makoto Fujita, Michiyo Aratama, Toshio Kurosawa, Wakako Sakai, Kei Satô

(jôiuchi – hairyôzuma shimatsu) de Masaki Kobayashi / 128' / VOSTF / Avec Toshirô Mifune, Gô Katô, Tatsuya Nakadai, Yôko Tsukasa, Isao Yamagata

Barberousse 赤ひげ (akahige) de Akira Kurosawa / 184' / VOSTF / Avec Toshirô Mifune, Yûzô Kayama, Yoshio Tsuchiya, Tatsuyoshi Ehara, Tsutomu Yamazaki, Miyuki Kuwano, Kyôko Kagawa

À la fin de l’époque Edo, un docteur surnommé « Barberousse » dirige une clinique pour les pauvres. Il doit lutter contre le gouvernement et les pouvoirs publics du quartier pour vaincre la maladie, non seulement celle de ses patients mais aussi celle de la société. Le film de maturité de Kurosawa.

Au 17e siècle, le samouraï Sasahara s’apprête à prendre sa retraite après une vie de bons et loyaux services. Mais sa famille va être mêlée aux intrigues de la cour avant d’être injustement sacrifiée aux intérêts du clan. Kosaka travaille dans un modeste bureau de Tôkyô. Devenu à moitié sourd suite à des sévices subis pendant la guerre, il vit entre une femme acariâtre et un fils en pleine crise d’adolescence. Un jour, il rencontre une femme qu’il a aimée jadis, Yoshiko, ainsi que l’officier responsable de sa surdité.


TÔHÔ, LE RÊVE AMÉRICAIN > LES FILMS

1970

La Ballade de Tsugaru

1980

津軽じょんがら節

Dodes’kaden どですかでん (dodeskaden) de Akira Kurosawa / 140' / VOSTF / Avec Zushi Yoshitaka, Junzaburô Ban, Kin Sugai, Hisashi Igawa, Kunie Tanaka, Jitsuko Yoshimura, Hideko Okiyama

Un jeune garçon des bas-fonds s’évade de son quotidien lugubre en s’imaginant aux commandes d’un des nombreux tramways qui passent devant sa cabane. Ses rêves lui font sillonner le dédale inextricable des rues du bidonville. Il y croise près des poubelles un clochard et son fils en quête d’un monde luxueux, une jeune fille qui fabrique des fleurs artificielles... Autant d’exclus, de déclassés, d’alcooliques et de rêveurs dont les destins vont peu à peu se croiser…

1973

(tsugaru jongara bushi)

L’Archipel de la peur

de Kôichi Saitô / 103' / VOSTF / Avec Kyôko Enami, Akira Oda, Mihoko Nakagawa, Kô Nishimura, Minori Terada, Haruko Toda

地震列島 (jishin rettô)

Isako, une prostituée de Tôkyô, est poursuivie par un gang. Elle retourne dans sa région natale de Tsugaru avec son amant en fuite, le yakuza Tetsuo. Alors que celui-ci se prend peu à peu d’amitié pour les habitants du village, Isako ne parvient pas à se faire accepter par ceux-ci...

de Kenjirô Ômori / 126' / VOSTF / Avec Hiroshi Katsuno, Toshiyuki Nagashima, Yumi Takigawa, Kayo Matsuo, Shin Saburi

Un grave séisme frappe Tôkyô. Kawazu, sismologue, avait pourtant mis en garde ses collègues mais il n’avait pas été pris au sérieux. Tôkyô n’est plus que flammes et ruines…

1981 Eki / La Gare 駅/Station (eki sutêshon) de Yasuo Furuhata / 132' / VOSTA / Ken Takakura, Chieko Baishô, Ayumi Ishida, Setsuko Karasuma, Kunie Tanaka, Yûko Kotegawa

1978 Phénix, l’oiseau de feu

L’inspecteur Mikami a souvent été décoré pour ses exploits. Mais cet homme qui a vécu au-dessus de la vulgarité du monde ne peut s’empêcher de ressentir la même solitude que ceux qu’il a inculpés. Le film retrace la vie de cet homme maladroit et des trois femmes qui l’ont aimé.

火の鳥 (hinotori) de Kon Ichikawa / 137' / VOSTA / Avec Tomisaburô Wakayama, Mieko Takamine, Tatsuya Nakadai, Toshinori Omi, Masao Kusakari

Inspiré d’un manga d’Osamu Tezuka, le film, sur un scénario du poète Shuntarô Tanikawa, décrit la vanité de l’Homme en quête de la jeunesse éternelle.

1982 La Submersion du Japon 日本沈没 (nihon chinbotsu) de Shirô Moritani / 140' / VOSTF / Avec Keiju Kobayashi, Tetsurô Tanba, Hiroshi Fujioka, Yumi Ishida, Hideaki Nitani

Ravagé par des séismes, le Japon s’abîme lentement dans la mer. Le plus grand exode de l’histoire de l’humanité commence...

Koheiji est vivant 怪異談・生きてゐる小平次

(kaidan ikiteiru koheiji) de Nobuo Nakagawa / 78' / VOSTA / Avec Fumihiko Fujima, Junko Miyashita, Shôji Ishibashi

Koheiji, acteur dans un théâtre ambulant, est amoureux d’Ochika, la femme de son meilleur ami Takurô.


TÔHÔ, LE RÊVE AMÉRICAIN > LES FILMS

2005 Always : crépuscule sur la troisième rue Always三丁目の夕日

(ôruuêzu sanchôme no yûhi) Il est prêt à tuer ce dernier pour être avec Ochika. Alors qu’ils sont sur un bateau, Koheiji avoue ses sentiments à Takurô. Ils commencent à se battre, et Koheiji se noie. Son fantôme revient hanter Takurô et Ochika...

pour aller s’installer dans leur nouvelle maison. Cependant, tout ne se passe pas comme prévu : la maison tant rêvée se révèle infestée de termites, et les membres de la famille vont craquer les uns après les autres...

1983

1985

de Takashi Yamazaki / 133' / VOSTF / Avec Hidetaka Yoshioka, Shinichi Tsutsumi, Koyuki, Maki Horikita, Tomokazu Miura, Masako Motai, Hiroko Yakushimaru

Le Démon 夜伹 (yasha) de Yasuo Furuhata / 127' / VOSTF / Avec Ken Takakura, Ayumi Ishida, Nobuko Otowa, Yûko Tanaka, Beat Takeshi (Takeshi Kitano), Kunie Tanaka

Jeu de famille 家族ゲーム (kazoku gêmu) de Yoshimitsu Morita / 106' / VOSTF / Avec Yûsaku Matsuda, Jûzô Itami, Saori Yuki, Ichirôta Miyagawa, Junichi Tsujita / Film ATG

Un enfant rebelle aux études dans une famille typique de la classe moyenne japonaise. Inquiets que leur rejeton ne puisse entrer dans un bon lycée pour intégrer ensuite une bonne université, ses parents lui allouent un tuteur aux méthodes radicales... Un film marquant des années 1980, avec l’acteur vedette Yûsaku Matsuda.

Shûji quitte le monde interlope d’Ôsaka, pour partir vivre avec sa femme et ses trois enfants dans un village portuaire de la mer du Japon. Il est vite rattrapé par son passé de yakuza.

2004

Tôkyô, 1958. Mutsuko a quitté sa ville natale pour travailler dans une usine automobile. Entre Hiromi, ancienne danseuse qui vient d’ouvrir un bar, le jeune Junnosuke, abandonné par sa mère et adopté par Chagawa, écrivain en quête de succès, les rêves se croisent dans la troisième rue du quartier de Yûhimachi.

2007 Godzilla Final Wars ゴジラ Final Wars

Always 2 Always続・三丁目の夕日

(ôruuêzu zoku-sanchôme no yûhi)

1984

(gojira fainaru uôzu)

Crazy Family

de Ryûhei Kitamura / 125' / VOSTF / Avec Masahiro Matsuoka, Rei Kikukawa, Akira Takarada, Kumi Mizuno, Don Frye

de Takashi Yamazaki / 146' / VOSTF / Avec Hidetaka Yoshioka, Shinichi Tsutsumi, Koyuki, Maki Horikita, Masako Motai, Tomokazu Miura, Hiroko Yakushimaru

Dans ce cinquantième et dernier film de la série, Godzilla parcourt le monde pour combattre ses anciens ennemis. Il va également devoir faire face à un nouvel adversaire, le mystérieux Monster X.

La suite des aventures des habitants de la troisième rue de Yûhimachi. Le vrai père de Junnosuke réapparaît et réclame la garde de son fils. Chagawa tente de prouver qu’il est capable d’élever Junnosuke...

逆噴射家族 (gyakufunsha kazoku) de Sôgo Ishii / 106' / VOSTF / Avec Katsuya Kobayashi, Mitsuko Baishô, Yoshiki Arizono, Yûki Kudô, Hitoshi Ueki

Les Kobayashi quittent enfin leur appartement miteux de Tôkyô


AGENDA

MARDI 8 FÉVRIER

VENDREDI 25 FÉVRIER

MERCREDI 16 MARS

15h Ma femme, sois comme une rose ! 17h30 Ino et Mon 19h30 Pauvres humains et ballons de papier Présenté par Jun Fujita Hirose, Professeur assistant à l’université de Ryûkoku (Kyôto)

15h Les Sentinelles de l’enfer 17h30 Au-delà du col enneigé 19h30 Le Démon

15h Koheiji est vivant 17h30 L’Ombre d’une fleur 20h Rébellion

SAMEDI 26 FÉVRIER

JEUDI 17 MARS

17h 20h

15h Dernier caprice 17h30 La Nuit des femmes 19h30 Crazy Family

Eki / La Gare Godzilla Final Wars

MERCREDI 9 FÉVRIER 15h Une jeune fille 17h30 Toute la famille travaille 19h30 Acteurs ambulants

MARDI 1er MARS 15h Les Sœurs Munekata 17h30 Crazy Family 20h Ma femme, sois comme une rose !

JEUDI 10 FÉVRIER 15h Le Printemps des petites îles 17h30 Le Plus Beau / Le Plus Dignement 19h30 Un merveilleux dimanche

VENDREDI 18 MARS 15h Jour de pluie 17h30 Le Cheval (sous réserve) 20h Filles / Épouses / Mères

MERCREDI 2 MARS 15h L’Ange ivre 17h30 Une jeune fille 19h30 Un couple parfait

SAMEDI 19 MARS 17h 20h

VENDREDI 11 FÉVRIER 15h Les Sœurs Munekata 17h30 L’Ange ivre 19h30 Au-delà du col enneigé

JEUDI 3 MARS 15h Le Repas 17h30 Le Printemps des petites îles 19h30 Cadre de troisième classe

MARDI 22 MARS 15h 18h

SAMEDI 12 FÉVRIER 15h Quand nous nous reverrons… 17h30 Le Repas 19h30 Cadre de troisième classe

VENDREDI 4 MARS 15h Le Plus Beau / Le Plus Dignement 17h30 Acteurs ambulants 19h30 Un merveilleux dimanche

MARDI 15 FÉVRIER 15h Cadre de troisième classe 2 17h30 L’Auberge de la gare 20h Pays de neige

MERCREDI 16 FÉVRIER 15h Chambre à louer 17h30 Nuages flottants 20h Histoire singulière à l’est du fleuve

JEUDI 17 FÉVRIER 15h À l’approche de l’automne 17h30 La Nuit des femmes 19h30 Filles / Épouses / Mères

VENDREDI 18 FÉVRIER Kwaïdan Présenté par Véronique Brindeau, chargée de cours en musique japonaise à l’Inalco 19h30 Dernier caprice

SAMEDI 5 MARS 14h 15h30 17h30 19h30

Ino et Mon Toute la famille travaille Pauvres humains et ballons de papier La Ballade de Tsugaru

MARDI 8 MARS 15h L’Auberge de la gare 17h30 Cadre de troisième classe 2 19h30 Quand nous nous reverrons…

MERCREDI 9 MARS 15h La Montagne bleue 17h30 La Montagne bleue (seconde partie) 19h30 Nuages flottants

15h

JEUDI 10 MARS 15h L’Ombre d’une fleur 17h30 Chambre à louer 19h30 Always

SAMEDI 19 FÉVRIER

VENDREDI 11 MARS

14h 18h 20h

15h La Nuit des femmes 17h30 Le Démon 19h30 À l’approche de l’automne

Barberousse Jour de pluie Sang et sable

L’Archipel de la peur (sous réserve) Les Temps irresponsables du Japon (sous réserve)

MARDI 22 FÉVRIER

SAMEDI 12 MARS

14h30 Pavane pour un homme épuisé 17h30 Rébellion 20h Le Jour le plus long du Japon

14h La Submersion du Japon 17h30 Pays de neige 19h30 Histoire singulière à l’est du fleuve

JEUDI 24 FÉVRIER

MARDI 15 MARS

14h30 Phénix, l’oiseau de feu 17h30 Koheiji est vivant 19h30 Jeu de famille

15h Les Sentinelles de l’enfer 17h30 Pavane pour un homme fatigué 19h30 Le Cheval (sous réserve)

Eki / La Gare Kwaïdan Présenté par Véronique Brindeau, chargée de cours en musique japonaise à l’Inalco

MERCREDI 23 MARS 15h La Ballade de Tsugaru 17h30 La Montagne bleue 19h30 Les Temps irresponsables du Japon (sous réserve)

JEUDI 24 MARS 15h 18h

Godzilla Final Wars Le Jour le plus long du Japon

VENDREDI 25 MARS 15h Dodes’kaden 17h30 La Montagne bleue (seconde partie) 19h30 Always 2

SAMEDI 26 MARS 14h Sang et sable 17h L’Archipel de la peur 19h30 La Submersion du Japon

SAMEDI 29 MARS 15h Au-delà du col enneigé 17h Un couple parfait 19h30 Jeu de famille

JEUDI 31 MARS 15h Always 17h30 Always 2


HISTOIRE DES GRANDS STUDIOS JAPONAIS : 4e VOLET

TÔHÔ : LE RÊVE AMÉRICAIN 「日本映画史を創った大手会社シリーズ4:東宝の歴史」

8 février > 31 mars 2011 Petite salle (rez-de-chaussée) Entrée libre dans la limite des places disponibles PROVENANCE DES COPIES : JAPAN FOUNDATION FILM LIBRARY, ACTION CINÉMAS – THÉÂTRE DU TEMPLE, NATIONAL FILM CENTER

MAISON DE LA CULTURE DU JAPON À PARIS

ACCUEIL / INFORMATION

01 44 37 95 01 / www.mcjp.fr PROGRAMMATION

Fabrice Arduini > 01 44 37 95 67 CONTACT PRESSE

Aya Soejima > 01 44 37 95 22 ORGANISATION

Fondation du Japon / Association pour la MCJP Avec le soutien de l’Amicale au Japon pour la MCJP

CONCEPTION GRAPHIQUE > GRAPHIQUE-LAB · © CRÉDIT PHOTOS : © TÔHÔ · IMPRESSION > EXPRESSIONS II

101 bis, quai Branly 75015 Paris

Tôhô - Le rêve américain  

Le dépliant de la rétrospective consacrée à la Tôhô, le grand studio japonais.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you