Page 1

V

ED I O n TO p 10 ar 20 l’entend Ka sta PT partout, on SE 5 E l’annonce à tout va, EL N on le répète à qui mieuxU LA mieux et pour tout dire, ça nous A les brise un peu : C’est la rentrée. V Et avec elle, son lot de nouvelles têtes, de corps tout bronzés, de souvenirs de vacances, où l’on regrette le sable qu’on ramenait de la plage dans nos serviettes éponges et nos maillots tout moites, où l’on pense avec nostalgie aux grasses matinées et aux siestes digestives, aux saucissesmerguez à la plancha, aux apéros qui n’en finissent pas, à la partie de boules sous un tilleul, au chassé-croisé auquel on n’a pas participé alors qu’on s’apprête à retrouver le périphérique parisien. Oui, c’est la rentrée, mais ce qu’il y a de bien c’est qu’on retrouve les bonnes habitudes. Parmi elles, le Canard Marine & Blanc qui entame la saison 2010/2011 en mettant à l’honneur la section foot, au travers de la bien-nommée CMB CUP. La section foot, parlons-en tiens. La nouvelle for- SOMMAIRE - CMB HORS-SERIE N°2 p.1 mule des Après-midi foot, intronisée au début du > Edito > Hexagones p. 2 mois d’août fait l’unanimité au sein des habitués. > Liverpool French Branch p. 4 Le programme annoncé fait également la part > Esprit Canari p. 6 belle aux rencontres amicales, à la reconquête > Metz Capitale p. 8 du TAA, la remise en jeu de la Bambu, l’introni- > MBIDF p. 10 sation de la Sergio Cup avec nos amis de Liver- > Equipe Monégasque de Paris p. 12 pool French Branch, le jubilé de Dick Byrne, et > MBIDF Fond du Bus p. 14 d’autres rencontres amicales. Et puis cette CMB CUP, un tournoi entre supporters placé sous le signe de l’amitié et de la bonne humeur. Parce qu’il y a des valeurs qui ne changent pas : C’est pourquoi ce numéro spécial met en lumière les associations représentées dans ce tournoi. On a pas le même maillot (et pour tout dire certains sont franchement déguelasses), mais cette différence ne sera jamais un prétexte à l’affrontement, au contraire : ce sera le moteur de nos rencontres, avec toujours le souhait de faire de ces matchs des moments de convivialité et de partage. Alors, bon tournoi à tous et amis supporters, faites que cette journée soit énorme. CMB.

CMB CUP


Hexagones

Damien

Comment es-tu devenu supporter de cette équipe ? Bonjour ! Je suis né et j’ai grandi à quelques kilomètres de Lyon c’est donc naturellement que je suis devenu supporter de cette équipe. J’ai pris définitivement le virus lors de mon premier match à Gerland (Eté 1991 contre les sardines de JPP) quand j’avais 11 ans. Comment est-née l’association (quand, pourquoi…) ? Le groupe s’est créé à l’automne 2000 à l’initiative de plusieurs habitués du forum de l’OL et « expatriés » de Lyon. Les Hex@gones naîtront dans les tribunes autour d’un premier projet : obtenir un guichet pour réserver des places en tribunes Visiteurs au Parc des Princes, pour PSG-OL, le 11 novembre 2000. […] Vous êtes nombreux de combien en IdF? L’association pour la saison 2009/2010 a compté 83 membres en Ile de France. Quelle est ta fonction au sein des Hex@ ? Depuis 2008 (arrivé dans l’asso en 2007), je suis membre du Bureau en tant que secrétaire du groupe et co-responsable de la section IdF. Quelles sont vos principales activités ? La principale est évidemment de s’’organiser pour les déplacements. Sur Paris aussi il y a les regroupements pour ceux qui ne peuvent se déplacer dans un bar pour voir les matchs. Quand les beaux jours reviennent c’est le retour des Happy Seine, piques-nique en bord de Seine vers l’Ile Saint Louis le soir en semaine (en général le jeudi) et depuis la saison dernière le retour des parties de foot contre les autres groupes de supporters. A Lyon aussi lors des matchs à Gerland les membres se retrouvent au Ninkasi avant le match. Parle-nous de la section foot en particulier. Après quelques années d’hibernation, grâce à l’intégration de nouveaux mélangés avec les anciens, les matchs de foot sur Paris ont repris la saison dernière contre les autres groupes de supporters qu’il s’agisse d’anciens ou de nouveaux adversaires. Nous avons été invités à plusieurs reprises - notamment grâce à vous - soit pour des rencontres contre une équipe soit pour des tournois. Le point d’orgue de la saison dernière étant début juillet 2010 la participation à la Kop Cup. Cependant l’équilibre reste fragile car parfois il y a juste le nombre de joueurs suffisants il faut donc rester mobilisés. Ton meilleur souvenir avec l’équipe ou l’asso ? Avec l’équipe je dirais le premier titre de champion de France en 2002 et le doublé Championnat-Coupe de France en 2008. Avec l’association, […] je pense au déplacement en Ecosse contre Glasgow Rangers, la folle ambiance dans le parcage et la victoire 3-0 qui nous permet finalement de nous qualifier pour les 1/8è. La veille aussi on avait assisté à un match en retard du championnat écossais chez leurs ennemis dans l’enceinte du Celtic et fini la soirée dans un pub de supporters du Celtic survoltés. […] 2

CMB HS N°2


Hexagones Quels sont les objectifs de la section foot (état d’esprit, résultats,…) ? Avant tout confirmer la reprise amorcée l’année dernière notamment au niveau des effectifs en essayant de ne pas être limite et avoir suffisamment de joueurs pour chaque match ou tournoi. C’est toujours stressant de chercher la veille un joueur en plus dans le groupe ou gênant de demander à l’adversaire un ou deux renforts […]. Les résultats comptent mais c’est moins important que le fait que les joueurs prennent du plaisir et je pense que cela viendra naturellement avec l’enchainement des matchs et le fait que les « anciens » et les « nouveaux » vont se connaitre de mieux en mieux sur le terrain. Pour l’instant ce n’est pas encore ça niveau automatismes mais parfois on réalise de jolis coups comme notre victoire contre vous en poule à la Kop Cup ;) J’espère aussi quelques renforts lors du « mercato » pour la saison à venir ;) Comment as-tu connu les MBIDF ? Lorsque je suis devenu Co-responsable de la section IdF en 2008 on m’a fait comprendre que l’une des priorités notamment était de relancer la section foot sur Paris. J’ai profité alors de notre venue à Jouons Ensemble à Amiens pour me présenter auprès des responsables d’autres groupes de supporters sur Paris dont l’Esprit Canari, Metz Capitale, Paris Drakkar et MBIDF et pour renouer le contact avec notre groupe. Sinon je connaissais un peu les MBIDF via votre forum que j’étais allé parcourir avant cette première rencontre. Je me souviens aussi vous avoir croisé lors de la dernière journée –décisive pour le titre entre vous et nous - du championnat de France de cette même année car par hasard nos groupes avaient choisi sur Paris la même heure et point de départ pour leur déplacement respectif (vous à Lens, nous à Auxerre). Journée au demeurant qui s’est fort bien terminée n’est ce pas ? Ouais bon, passons…Y’a-t-il un joueur qui sort du lot dans le cœur des supporters ? Je dirais Lisandro bien qu’arrivé seulement la saison dernière, mais aussi Lloris, Toulalan et Cris. Bon ok ça fait 4 mais difficile de n’en garder qu’un. Votre équipe participe à différents tournois, en particulier Jouons Ensemble, qui réunit membres du sport adapté et supporters. Peux-tu nous en dire un mot ? C’est une fierté et un honneur pour le groupe d’être présent à ce tournoi depuis la première édition et de n’en avoir raté aucune. Ce tournoi nous tient beaucoup à cœur c’est d’ailleurs l’association Jouons Ensemble que nous avions décidé de représenter pour le concours de pénalty lors de la dernière Kop Cup. C’est aussi un plaisir de retrouver à chaque édition des personnes du sport adapté avec qui nous avions déjà joué et passé de bons moments. […] Tu fais quoi dans la vraie vie, personnellement toi-même ? Je travaille dans la finance dans une société de gestion d’actifs à la Défense. J’ai croisé là-bas votre président qui travaille pour un concurrent à quelques tours de la mienne. Il était déjà à la terrasse d’un café ce glandeur et moi je sortais du boulot, ah non oups c’est l’inverse :) Le jour de paye des Hex@gones ? L’argent c’est mal ! (Plus sérieusement il n’y a pas de jours précis je me sers tous les jours directement dans la caisse avec la complicité de notre trésorière ! Le maillot Justin Bridou, c’est-y votre plus grande fierté ? Assurément ! La plus grande je ne sais pas mais ça en est une la preuve c’est qu’à chaque tournoi des supporters adverses viennent m’en parler en nous disant qu’on a trop la classe, qu’au moins on ne passe pas inaperçu et ceux qui chambrent je sais bien que ce n’est que pure jalousie de ne pas avoir des maillots vintage collector comme cela :) J’en connais même dans l’équipe qui maintenant préfèrent jouer avec plutôt qu’avec leur propre maillot OL plus récent. Dis : « Allez Bordeaux » pour voir ! Allez Bor bor bor… Bordel ! Non sincèrement désolé, je bloque c’est trop me demander.

CMB HS N°2

3


Liverpool French Branch

Julien

Liverpool French Branch, c’est quoi ? Une organisation mafieuse ?! C’est ça, tu touches du doigt tout ce qu’on essaye de masquer depuis des lustres! En fait, plus qu’une organisation mafieuse, c’est un peu une secte. Notre maître skippy à nous c’est Anthony (le président de Liverpool France) et on lui file tout notre fric pour aller voir Liverpool jouer à Anfield. Plus sérieusement, notre association en est une, et une vraie, et on propose chaque année à nos 300 (et quelques membres) de pouvoir participer à des tournois de foot à Paris et en France, et évidemment de suivre Liverpool à Anfield mais aussi dans toute l’Europe. Liverpool France c’est surtout une grande famille, une grande bande de copains. [...] Comment es-tu devenu supporter de cette équipe ? Facile … milieux des années 90 je découvre le foot, j’avais à peine 10 ans et en 97/98 j’ai découvert un type qui s’appelait Owen. Ce mec je l’ai béni un peu comme un dieu en fait et j’ai commencé à le suivre, à Liverpool, puis j’ai découvert une équipe, un public, un stade, une histoire … J’ai commencé à m’y intéresser de plus en plus près puis sont arrivés les finales de coupe d’Europe en 2001 et 2005. C’est d’ailleurs en 2005/2006 que j’ai découvert la French Branch et que je suis devenu un fanatique absolu de Liverpool. Comment est-née l’association ? L’association a vue le jour au début des années 2000. Georges, un anglais de Liverpool basé sur Paris a eu la riche idée de tenter de réunir dans un même pub (bah ouais la vie sociale d’un anglais c’est le pub) les fans de Liverpool basés eux aussi sur Paris et ses alentours. Le bouche à oreille a commencé à réunir quelques barjots puis avec l’utilisation d’internet, des forums et des médias et bien l’association a grandi et continue de grandir un peu plus chaque année. Vous êtes nombreux de combien en IdF? En Ile-de-France on est pas mal, 40% des membres de l’association se trouve sur Paris. On est 300 et quelques membres au sein de l’association, donc une grosse centaine sur la région Parisienne. Quelle est ta fonction au sein de la LFB ? En fait je fais pas grand chose pour l’association. Je répond à ce genre de questionnaire et je gratte un maximum de billets pour moi et mes potes pour pouvoir aller voir Gerrard et Torres sur le pré. En dehors de tout ca, je m’occupe de notre équipe de foot et surtout de toute l’organisation de la Kop Cup, un évènement connu et reconnu tout autour de la Terre !! Quelles sont vos principales activités ? Notre principale activité bien sûr c’est de suivre les Reds. Alors on va 5 ou 6 fois à Anfield par an et on essaye de d’être présent en coupe d’Europe, surtout à l’extérieur, où là on peut être une dizaine à chaque fois. En dehors de ça, on participe a beaucoup de matchs de foot et tournoi tout au long de la saison un peu partout en France. Parle-nous de la section foot en particulier. C’est surtout une bande de potes. Ça va faire 4 ans qu’elle existe et au départ on était à peine 8 ou 9 à venir jouer. Aujourd’hui on arrive à rassembler une douzaine de membres par rencontre, difficilement plus. J’ai du mal à réunir beaucoup de monde alors je privilégie les matchs à 7 car à 11 on est pas assez ou alors on a une profondeur de banc digne de Sochaux … on a personne quoi … Ton meilleur souvenir avec l’équipe ou l’asso ? Mon meilleur souvenir c’est le tournoi du Celtic à Marseille il y a 2 ans. [...] On a fini dernier car il y avait des équipes de jeunes qui évoluait en CFA, forcement on avait pas le niveau mais on a été élue équipe la plus fair-play et je me souviens du commentaire d’un des membres du Celtic « C’est pas toujours les résultats qui comptent, vous avez montré un état d’esprit exemplaire et aujourd’hui vous avez été les meilleurs. Que dire pour moi qui 4

CMB HS N°2


Liverpool French Branch suis d’origine anglaise quand j’entends au bord du terrain un papa qui dit à son fils « ça tu vois c’est du vrai foot, à l’anglaise, ils perdent mais ils bronchent pas ils se battent ils jouent. C’est grand » … Y’a des commentaires qui valent bien des victoires, et celle-ci était sans doute la plus belle à mes yeux et j’étais très fier de mon équipe, des copains. Quels sont les objectifs de la section foot (état d’esprit, résultats,…) ? On a pas vraiment d’objectifs, car on est pas une « vraie » équipe. On ne prône pas la compétition à tout va. On veut avant tout que nos gars représente les valeurs du club: humilité, fair play, combativité … le spirit de liverpool quoi. […] Après il est vrai qu’on a une grosse échéance en fin de saison, la Kop Cup qu’on organise et qu’on fera tout pour gagner, et on en a les moyens … Et puis on espère bien exploser les Marines et remporter la 1e Sergio Cup Comment as-tu connu les MBIDF ? Par hasard, sur un malentendu, sur un terrain de foot inondé un dimanche matin pluvieux il y a 3/4ans... un vrai bon souvenir. On s’était pris une énorme taule mais on s’était bien marrés. C’était les premiers pas de notre équipe et le début d’une belle amitié. Y’a-t-il un joueur qui sort du lot dans le cœur des supporters ? Evidemment, à Liverpool il y Steven Gerrard et Fernando Torres qui sont adulés par les supporters. Mais le gardien Pepe Reina est aussi très apprécié par les supporters. Jamie Carragher aussi car il est de Liverpool. [...] La LFB organise chaque fin de saison la Kop Cup, peux-tu nous en dire un mot ? La Kop Cup c’est le rendez vous numéro un pour tout les membres chez nous. Tous veulent être présents et participer en général c’est une superbe journée. C’est donc un tournoi de football type Ligue des Champions qui regroupe 16 équipes d’associations de supporters. Le matin on a les phases de poules et l’après midi le tableau final et le but c’est que tout le monde se rencontre, tout le monde s’amuse et profite de la journée dans la joie et la bonne humeur Des matchs réunissant supporteurs supposés « adverses » ça t’inspire quoi ? J’aime ce genre d’évènement. Franchement c’est génial, le pire c’est que ça paraît anormal alors que jouer contre des mecs qui supportent pas le même club que toi mais qui ont la même passion ça devrait pas être si anormal. J’aime ce genre de comportement et d’évènement. Ça prouve que même en groupe les supporters de foot peuvent réfléchir et oublier d’être con. C’est un exemple à suivre. Serge Saint-Jean était un supporteur de Liverpool et de Bordeaux. Peux-tu nous parler de la Fondation qui porte son nom ? La fondation Serge Saint Jean, c’est Mathilde une supportrice de Liverpool et de Bordeaux qui en est à la base. Il s’agit de récolter des fonds pour envoyer les enfants démunis de Liverpool au stade. En Angleterre, le prix des places est élevé, et beaucoup de jeunes de Liverpool n’ont pas les moyens d’aller à Anfield, alors on veut les aider à pouvoir entrer au stade. Tu fais quoi dans la vraie vie, personnellement toi-même ? Dans la vie je suis journaliste pour Orange Foot (entre autre) … pas grand chose quoi, à part écrire des conneries sur les méchants supporters qui se foutent sur la gueule et sur Jean Tigana qui fait n’importe quoi ! Le jour de paye des LFB ? Les jours de victoire de notre équipe de foot le dimanche matin sur les terrains bosselés de choisy ! Pas souvent quoi ... Lorsqu’on évoque Liverpool, on pense à Anfield. Qu’est-ce que ce stade a de si particulier ? Anfield, c’est simple c’est LE stade mythique. C’est pas une légende mais quand tu rentres dans ce stade tu y sens une atmosphère particulière. Il s’y passe toujours quelques chose, y’a quelque chose de dramatiquement absorbant, de paranormal et plus tu approches du coup d’envoi plus tu le ressens, cette pression amoureuse est somptueuse, surtout au moment du you’ll never walk alone. Quoi qu’on fasse, quoi qu’on dise, on est tous la, le souffle coupé, les gens à coté de toi ont les yeux qui brillent, y’en a qui pleurent, de 6 à 89 ans femmes, hommes ou enfants, tout le monde chante, les yeux humide et y’a que là que tu vois un truc pareil. C’est juste fabuleux, indescriptible ... Pourquoi la chanson de supporters « Tous ensemble » s’écrit en deux mots séparés, (alors que « séparés » s’écrit en un seul) ? C’est con ta question car si tu écris « tous séparés » bah c’est en deux mots aussi … Dis : « Allez Bordeaux » pour voir ? Allez Bordeaux !!!!!!!!!!!! Ca sonne faux pas vrai ? CMB HS N°2

5


Esprit Canari

Dougal

Pas facile tous les jours hein ? Mais non, vous allez voir le jaune et vert reviendra à la mode. Comment as-tu connu les MBIDF ? Un jour, j’ai frappé à une porte, je suis rentré et j’ai un vu un petit gros en bleu marine avec un v blanc qui a eu une idée, créer une assoc’ des Girondins de Bordeaux, c’était absurde mais ça a marché. J’ai donc suivi tout le lancement et la mise en place des MBIDF. Pour l’anecdote, j’ai même fait partie de la première sélection de l’équipe de foot MBIDF (ceux qui étaient disponibles à l’époque). Puis, le p’tit gros m’a fait connaitre l’Esprit Canari. Comment est-née ton association (quand, pourquoi…) ? Chez nous, c’est un grand blond avec une chaussure noire qui a eu l’idée en 2002 de réunir les supporters de Nantes à Paris, en ayant un esprit fraternel et convivial. Pour l’anecdote, lors des réunions pour trouver le nom de l’association, le choix de «L’Esprit Canari» a été retenu, puis les statuts créés. Ce qu’on a su plus tard, c’est que le FC Nantes était au même moment en train de monter un «club des anciens», qu’ils ont fait bosser une agence qu’ils ont dû payer grassement, et que cette agence à proposer le nom «Esprit Canari», retenu par les dirigeants de l’époque. Ils ont eu la «mauvaise» surprise de voir qu’une association portant le même nom venait d’être créée. Vous êtes nombreux de combien en IdF? On va dire que la dernière année n’est pas vraiment parlante en terme de nombres de membres. Généralement, on est à une moyenne de 60 membres. L’année dernière, pour diverses raisons, nous étions 29 membres. Quelle est ta fonction au sein de l’EC ? Je m’occupe de l’équipe foot au sein de l’assoc, j’ai une bonne équipe maintenant parce qu’avant c’était dur mais alors dur, très très dur. Quelles sont vos principales activités ? Foot, bière et Antidote (notre QG). Les déplacements font aussi partie des activités principales, mais il faut avouer qu’en ligue 2, les matchs sont souvent le lundi pour nous, ce qui oblige à prendre des jours de congés pour se déplacer. Ça réduit vraiment le nombre de déplacements du coup. Parle-nous de la section foot en particulier. C’est la section qui marche le mieux car elle réunit les amoureux du foot et les copains et en ce moment avec les résultats de notre chère équipe on a besoin de se stimuler un peu. C’est aussi une grande porte pour accueillir des futurs membres et de faire connaitre l’assoc en évitant de parler résultats en ce moment. On a 2 entrainements par semaine, le mardi et le jeudi entre l’école militaire et la Tour Eiffel. Et oui, on aime les belles choses, nous les Nantais ^^ Ton meilleur souvenir avec l’équipe de l’EC ? Le 1-1 du TAA, il y a 4 ans c’est là que j’ai marqué par erreur (comme d’habitude) ou serait-ce la chance qui est intervenue au bon moment, allez savoir ! Cette victoire a une saveur toute particulière pour moi. 6

CMB HS N°2


Esprit Canari Rhoo l’autre ! 1-1 certes, mais victoire des mbidf aux tirs-aux-buts, je te rappelle… Quels sont les objectifs de la section foot (état d’esprit, résultats,…) ? Tous gagner en se faisant plaisir un maximum et faire des 3e mi-temps à gogo comme notre traditionnel repas d’après-match au Buffalo Grill le plus proche. Le jeu à la nantaise est-il un mythe ou une réalité à l’EC? Il a existé sinon on en parlerait pas et un mythe part toujours d’une réalité. Que penses-tu du monde des supporters ? Il y a des gentils et des méchants, des cons et des intelligents. Nous, nous faisons partie des gentils intelligents et voilà. Des matchs réunissant supporteurs supposés « adverses » ça t’inspire quoi ? « Adverses » ça n’existe pas pour moi. Ce sont des gens qui viennent jouer au foot pour s’amuser et prendre du plaisir, c’est tout. Vos rapports avec le club ? Nous avons toujours eu de bonnes relations avec le responsable des supporters Luc Delatour. Il a toujours été très disponible et nous a énormément aidé en janvier 2009 pour organiser la délocalisation du TAA à la Jonelière. Après, le président actuel est un peu spécial, la situation est assez tendue à Nantes. Moi, c’est aux joueurs à qui j’en veux, ils ne sont pas à la hauteur de nos couleurs. Tu fais quoi dans la vraie vie, personnellement toi-même ? Je mélange du sucre, de la farine et plein de choses délicieuses et ça fait des gâteaux et c’est pour nos gros ventres de footeux. Le jour de paye de l’EC ? Y’a pas de ça chez nous ! Marcel Saupin ou la Beaujoire ? Les 2, du moment que l’on a des résultats. Suaudeau ou Denoueix ? Les 2, du moment que l’on a des résultats. C’est original.Tes joueurs préférés au FC Nantes ? Le grand Max Bossis. Il est comme moi, il ne sait pas tirer un peno. C’est pénible de vivre dans le passé, non ? Ah nostalgie quand tu nous tiens. En ce moment, oui. Toi qui es – presque - dans ce cas, jusqu’où les chauves se lavent-ils le visage ? Jusque derrières les oreilles. D’après toi, le trou du cul du monde est-il poilu ? Ah je ne sais pas, vous savez c’est un grand mystère scientifique, le trou noir. Dis : « Allez Bordeaux » pour voir ! Allez Bordeaux pour voir : )

CMB HS N°2

7


Metz Capitale

Stvinzce

Bonjour stvinzce, (à mes souhaits). D’où vient ce pseudo improbable ? A lire, c’est pas évident, mais une fois que l’on sait que «st» est l’abréviation de «Saint», tout de suite, c’est plus lisible. Sinon, cela vient d’un ami qui m’avait créé un email, et il y avait sous son nez un cadre où il y avait écrit Saint Vincent (tiens, comme mon prénom !). Théoriquement, mon pseudonyme aurait dû s’écrire stvince, mais avec une faute de frappe, c’est devenu stvinzce. Et c’est bien pratique, car personne n’arrive à l’écrire correctement. A part moi, donc.Tu es supporteur de Metz et membre de Metz Capitale.T’as perdu un pari ou bien ? Je ne parie que quand je suis sûr de gagner ;) Je suis supporter du FC Metz depuis 1996. [...] Mes études m’ont amené à venir sur Paris, et en hiver, je sortais avec mon écharpe FC Metz. Un soir, dans la rue en rentrant chez moi, un gars m’accoste et me demande pourquoi j’ai une écharpe. Je lui raconte alors ma vie, ma rencontre avec Patrick Dills et Francis Haulme ... et là, il me parle d’un groupe de supporters messins sur Paris, et me propose de rencontrer la troupe lors d’un match diffusé à la TV. Si mes souvenirs sont bons, c’était face à Nantes en coupe, au St Hilaire (wow quelle mémoire) avec une victoire à la clé, malgré le fait que Nantes évoluait en ligue 1 cette année-ci, et nous en ligue 2. Comment as-tu connu les MBIDF ? Rooo la colle ! Si je ne dis pas de bêtises, le groupe Metz Capitale a été créé quelques mois avant les M&B, et la rencontre a dû se faire via notre forum ... j’irai même jusqu’à dire que c’est grosnico qui a tenté une approche comme il sait si bien faire ! Ou alors sur meetic ... Comment est-née ton association ? Alors tout d’abord, Metz Capitale n’est pas une association. Le pourquoi du comment ? Il suffira que nos prochains adversaires, lors du serrage de main en fin de partie fassent attention, et ils s’apercevront que nous sommes quelque peu portugais de la main, à savoir très poilus, et donc fainéants. Donc personne de motivé à régler tout ce qui est administratif. On le vit pas trop mal jusque là. Vous êtes nombreux de combien en IdF? Plus de 8003 (ça en jette), mais très peu ont internet (c’est nouveau pour nous, les gens de la campagne), et ne connaissent pas la page «Groupe de supporters» sur le site officiel du FC Metz. Donc en gardant les meilleurs, je dirai une vingtaine et en gardant les mieux gaulés, on va restreindre le tout au chiffre bonheur qu’est le 7 (ou le 13). Quelle est ta fonction au sein des MC ? Je suis celui qui sort sa carte bancaire pour payer la fin de la girafe de bière, ainsi que celui qui envoie les emails pour trouver des joueurs pour les tournois. Mais j’excelle dans le chant du refrain de Matmatha par téléphone le samedi à 4h du matin. Quelles sont vos principales activités ? Nous aimons beaucoup le tricot et la lecture sur la psychologie en groupe, et assistons très souvent à des ballets ou à des comédies musicales. Aussi, chaque année avant le début de saison, nous essayons de faire une mise au verre, afin de pouvoir oublier la saison précédente. L’année dernière par exemple, une sortie «Fête de la bière» à Munich a eu lieu, dommage que certains aient triché en mangeant des bretzels ! Parle-nous de la section foot en particulier. Vous comprendrez évidemment que je ne peux divulguer notre schéma tactique de nos prochains matchs, que seul le coach connait à l’heure où j’écris. Mais en quelques mots, et après visionnage de la vidéo, nous sommes meilleurs en ayant effectués une mise au verre la veille, qui nous permet, avec les quelques grammes 8

CMB HS N°2


Metz Capitale restant dans notre sang, de ne pas ressentir de fatigue et de pouvoir tacler à tout va. Quelques individualités dans l’équipe sont intéressantes, tels que Tonio, qui nous rend toujours un banc plus propre que jamais ! Notre gros point faible vient du porteur d’eau, qui malheureusement a souvent des pannes de roller, et arrive avec 5h de retard, autant dire trop tard pour le pastis. Ton meilleur souvenir avec l’équipe des MC ? Si je m’en souvenais, ça serait plus facile... il y a eu eu plusieurs déplacements qui valent leur lot de poils de cul, ceux qui se souviennent de Lens (et Johnny !), Nantes (et Bulle) ou Saint-Etienne (et le film à poil). Peut être le plus marquant est le déplacement à Compiègne pour encourager la CFA : les supporteurs adverses étaient plutôt nombreux, mais à 10, nous faisions plus de bruit que toute la tribune, les drapeaux empêchaient les gens de voir le terrain ... et à la fin, les joueurs nous ont laissé leur coupon boisson, alors que l’entraîneur (De Tadeo à l’époque) nous parlait tactique (alors que nous souhaitions juste d’autres coupons gratos). Du moins tout ça, on me l’a raconté, je ne m’en souviens plus trop ! A part du coupon de Contout, qui m’a permis de me ressourcer au Perrier. Quels sont les objectifs de la section foot (état d’esprit, résultats, enfants…) ? Et bien je pense que si l’on se fixait des objectifs, on ne serait plus les Metz Capitale ! Avant toute chose, le foot est un sport, comme le lever de coude : le principe reste identique, à savoir se faire plaisir ! Peux-tu nous dévoiler la recette du bambu ? Impossible, c’est un peu notre potion magique à nous. Et puis, c’est Toni Truant notre druide, lui seul connait les marques des produits, et le dosage parfait. Tout ce que je peux dire, c’est qu’il n’y a ni lessive, ni mortadelle. Que penses-tu du monde des supporters ? De manière générale ou dans le foot ? Allez, va pour la minute psychanalistique ! Les supporters sont à l’image de notre système : abrutis et sans personnalités ! Au début, je défendais leur cause, car on associe finalement supporters à «gens bourrés qui vont au stade». Après avoir pris du recule, ils avaient bien raison ! Des matchs réunissant supporteurs supposés « adverses » ça t’inspire quoi ? La bagarre ! Mais on s’aperçoit assez vite que les gens motivés pour faire ce genre de rencontre sont plus pour l’amitié inter-supporter, et je trouve cela très bien. Je serai curieux de voir comment se passerait un MetzCapitale - Nancyporter ! Personnellement, ca me ferait plaisir, car je suis heureux qu’il y est encore une équipe lorraine en ligue 1. Tu fais quoi dans la vraie vie, personnellement toi-même ? Je suis Top Model à mes heures perdues, et strip teaser le vendredi soir sur les Champs Elysées ! Plus sérieusement, j’étais dans l’informatique, là, je vais faire comme Caine dans Kung Fu et partir à la rencontre des gens (je débute à la guitare, ça peut aider dans le métro). Le jour de paye des MC ? Le dimanche matin, à la messe, quand le curée fournit le pain et le vin. En plus, la quête nous permet de se fournir en saucisson, mais avec la crise, on ne peut prendre du vrai Justin Bridoux. Très bien répondu. Ribery a joué à Metz. C’est-y votre plus grande honte ? Le club cherche des investisseurs. En faisant signer Ribery, nous pensions faire venir comme investisseur Carglasse ou France Parbrise, mais je ne sais trop pourquoi, cela ne s’est pas fait. D’après toi, jusqu’où les chauves se lavent-ils le visage ? Depuis quand les chauves se lavent ? C’est nouveau ça ! Je vous invite à marquer de près grosnico, et vous vous apercevrez qu’un chauve ne se lave pas ! Ou plutôt vous sentirez ! Pourquoi manger c’est triché ? Notre budget est souvent très serré, et comme on peut vivre plus longtemps sans manger, nous préférons donc investir dans les boissons. Les plus bourgeois (que nous haïssons, brûlons les !) mangent en cachette, d’où le terme «Manger, c’est triché» car la moindre des choses seraient de partager ! Et rien ne vaut une bonne courante après un bon déplacement, qu’un bronze bien dur ! (c’était la minute skatochenko) Dis : « Allez Bordeaux » pour voir ! Nan, par contre «Aller, passes moi le Bordeaux», ca, je sais dire ! ;)

CMB HS N°2

9


MBIDF

Paulette

Bonjour Paulette. Paulette, c’est pas ton vrai nom ? Eh bien non, étant du sexe masculin pour ceux qui en doutaient, je m’appelle Christophe. Paulette venant de mon joueur préféré Pauleta qui a marqué notre club. Et des buts.T’as l’âge de combien ? Le bel âge : 24 ans et pas toutes ses dents (il me manque une moitié de dent) Intéressant. Comment as-tu connu les MBIDF ? Par le biais d’Internet sur un site de supporters de Bordeaux. Je suis allé sur le site de l’asso pour voir de quoi il s’agissait. Tu fais quoi comme trucs avec les mbidf ? Du foot, des déplacements et des retransmissions TV pour passer de bons moments avec les autres membres de l’asso, et quand je peux, on essaye de faire du sale. C’est déguelasse. Et depuis quand ? Depuis février 2007, date à laquelle j’ai participé à mon premier AMF. Bah bravo. Et tu es capitaine de l’équipe, n’est-il pas ? C’est-y-comment ? C’est énorme (cvb), j’en remercie Kasta de m’avoir donné cette responsabilité depuis son arrivée à la tête de la section foot. J’essaie du mieux que je peux de respecter ce brassard, qui fait que je me dois de conserver l’état d’esprit de l’asso et de mobiliser les gars quand il le faut. Ok, donc tu vas pas dire du mal du coach, mais entre nous, ça va avec le vieux ? Il est pas si vieux que ça le coach, mais tout se passe bien, on se dit tout, on discute beaucoup à propos de l’équipe, on essaye de rester sur la même longueur d’ondes. Et puis pour motiver les gars c’est le meilleur avec « son œil du tigre ». Ouais, bon, ça va… Tu joues à quel poste ? Je suis très polyvalent (mais plus poly que valent), je joue attaquant mais ces derniers temps je suis plutôt milieu gauche et je peux aider aussi dans les cages s’il manque un gardien. Ton meilleur souvenir avec l’équipe des MBIDF ? Mon premier TAA remporté 4-1 où j’inscris deux pions, un premier trophée c’est toujours particulier. Et le pire too pire ? A la Jonelière, où l’on perd le TAA aux tirs-aux-buts, j’avais planté deux buts mais j’avais raté mon péno en tirant sur le poteau (ce qui m’a valu le surnom de « potocarrés »), c’était aussi mon premier TAA perdu. Mais bon jouer là-bas c’était génial (merci à Nico et à Julie). Quels sont les objectifs de la section foot (état d’esprit, résultats,…) ? Le plus important, c’est de conserver l’état d’esprit que l’on a affiché la saison dernière avec un groupe de joueurs fantastiques et une superbe ambiance. Cet état d’esprit avait par ailleurs été récompensé lors de la Kop Cup et de Jouons Ensemble 10

CMB HS N°2


MBIDF avec le prix du Fair Play. Concernant les résultats, il faudra essayer de récupérer le TAA, de conserver la Bambu et de bien figurer durant les tournois. On a mis en place cette année de nouveaux AMF (après-midi foot), qu’en penses-tu ? Pour l’instant, je ne vois que du positif, tous les joueurs ont adhéré et participent sans rechigner à ces nouvelles séances physiques et techniques dirigées parfaitement par Valito (merci à lui). Et ce qui te déplaît dans l’asso ou la section foot ? Franchement pas grand-chose, l’asso tient la route et cela grâce au travail des gens du Bureau mais aussi grâce à nos membres. Seule chose qui coince c’est les blagues du président ^^. Dans la vie, tu fais quoi toi personnellement ? Je viens de finir mon diplôme de comptabilité (en licence) et je viens d’être prolongé par la FFF en temps complet. Je suis contrôleur de gestion au service DNCG où l’on s’occupe des clubs amateurs. Que penses-tu du monde des supporters ? Un monde dont je ne connais pas grand-chose, il faut l’avouer, entre les ultras, les pas ultras. Pour moi ce qui compte, c’est qu’on supporte tous notre équipe à fond malgré certaines divergences. Des matchs réunissant supporteurs supposés « adverses » ça t’inspire quoi ? C’est excellent, nous on le fait bien contre l’Esprit Canari (Nantes) et les Hexagones (OL) et tout se passe bien dans un superbe état d’esprit. Ton jour de paye ? Le 26 en général, ca dépend d’Escalettes … euh de Duchaussoy … enfin pas pour longtemps ^^. Ah ouais… Tu passes donc à la casserole au boulot. Je le note. Tes fruits de la passion à part le foot ? Je kiffe les jeux vidéos, les mangas, les filles, les sorties entre potes, les vacances ^^. Le film dont tu serais le héros ? La Ligne Verte La musique que tu la jouerais bien si tu savais jouer du triangle ? Wind of change (Scorpions) Et ta chanson de supporter préférée ? Le sud va chanter Lescure ou Chaban ? Plutôt Chaban étant de cette génération mais Lescure reste mythique (comme le FCGB). Boire ou conduire ? Boire n’ayant pas le permis Avant ou fond du bus ? Fond du bus pour l’ambiance de folie. C’est vrai. D’après toi, le trou du cul du monde est-il poilu ? A mon avis oui, sauf s’il pratique l’épilation laser. Ton plus grand trip avec les MBIDF, ce serait quoi ? Un déplacement avec des putes de luxe pour chaque mec et des chippendales pour les filles et notre bon Président. CMB HS N°2

11


Equipe Monégasque de Paris

Alexis

Bonjour Alexis, tu es supporteur de Monaco et membre des EMP. C’est quoi ce nom pourri ? Un parti politique ?! Avant tout, l’EMP signifie l’Equipe Monégasque de Paris. J’avoue ne pas avoir vraiment recherché mais aucun lien avec le parti de notre cher président. Comment es-tu devenu supporter de cette équipe ? Je n’ai aucun lien particulier avec la principauté, la région ou même le club. Disons que vivant sur Paris, à l’ecole il yavait 2 clans : les pro-PSG et les pro-OM, il fallait bien un ptit con pour ne pas vouloir faire comme tout le monde. J’avais même pas 10 ans en 92 quand j’ai vu cette équipe tout de rouge et blanc vêtue, c’etait parti. Le titre en championnat et la finale en UEFA perdue contre le Werder cette année là ont été le lancement de cette passion (qui n’en était pas vraiment une à l’époque, je ne connaissais même pas la moitié des joueurs lol) qui est toujours intacte aujourd’hui. Comment est-née l’association (quand, pourquoi…) ? L’EMP a été fondée en 2003 par des amoureux du ballon rond qui voulaient pratiquer leur passion du football, de la troisième mi-temps, de la bière et surtout de l’ASM ensemble. L’Equipe des Monégasques de Paris est née sur le forum pro asm. A Monaco, ils avaient créé l’EMS (l’Equipe Monégasque du Sud). C’était avant-tout un délire qui bien que pas vraiment sérieux à la base a fini par se concrétiser. L’EMS a tenu le temps d’un été. Nous on est encore là mais pas sans mal... Vous êtes nombreux de combien en IdF? Autant qu’à Monaco ?! Monaco traîne sa réputation de club sans supporters mais par rapport à la population de la principauté (20 000 habitants dont la plupart ne sont là que 6 mois par an), on est très bien placé. L’ASM reste également un club suivi partout, dans toute la France. Il y a même un site de fans polonais qui existe sur le web. En IDF, disons qu’il y a le plus gros rassemblement de supporters monégasques juste après la principauté Quelles sont vos principales activités ? La principale, et la seule à ce jour, est le rassemblement sur un terrain pour taper le p’tit foot entre nous et finir par une petite bière pizza dans le bar du coin. Comment êtes-vous organisés ? Je dirai que l’organisation n’est pas le point fort de l’EMP, on est pas encore une association reconnue (ce qui ne saurait tarder) et depuis 2003 beaucoup de monde s’est succédé au sein de l’EMP. On est peut-être 3 ou 4 à être là depuis le début et sans faire injure aux autres, si l’EMP existe encore c’est parce que je crois en son potentiel et celui d’un vrai rassemblement monégasque en IDF. Parle-nous de la section foot en particulier. C’est l’EMP tout simplement. Né au Stade Pershing dans le bois de Vincennes (ou l’on joue le plus souvent), s’expatriant parfois dans le fin fond du 78 voir même dans le 28. On essaye de faire plaisir au maximum d’entre nous, habitant plus ou moins loin de Paris. Ton meilleur souvenir avec l’équipe ou l’asso ? Mon meilleur souvenir ce fut en 2006 lorsqu’on a fait un match anciens de l’EMP contre la nouvelle génération. c’était la première rencontre après plus d’1 an de sommeil. Les « jeunes » nous ont laminés mais ça s’est déroulé dans un super état d’esprit. On a fini dans un pub à s’envoyer des Monaco. Ce jour-là, j’ai senti que l’EMP pouvait devenir quelque chose, malheureusement il reste encore énormément de chemin. 12

CMB HS N°2


Equipe Monégasque de Paris Quels sont les objectifs de la section foot (état d’esprit, résultats,…) ? Les objectifs sont simples. Réunir toujours un peu plus de monde à chaque fois, se rassembler plus régulièrement, acquérir une stabilité qui permettrait de s’orienter vers d’autres sujets au sein de l’EMP. Comment as-tu connu les MBIDF ? Lors du tournoi Jouons Ensemble à Amiens où les MBIDF étaient nos premiers supporters ! Y’a-t-il un joueur qui sort du lot dans le cœur des supporters ? Tout est une question de génération. Pour les anciens, c’est Delio Onnis, pour les plus jeunes c’est David Trezeguet. Aujourd’hui, disons que Stephane Ruffier a une longueur d’avance sur tous les autres. Votre équipe participe à différents tournois, en particulier Jouons Ensemble, qui réunit membres du sport adapté et supporters. Peux-tu nous en dire un mot ? Superbe initiative organisée par Nicolas Sene. Comme il le dit lui même, faire du sport un espace de partage et de rassemblement pour tous. On peut dire que l’objectif est atteint. Voir ces sourires, cette générosité, cet enthousiasme de ces adaptés est un véritable bonheur. L’état d’esprit est au rendez-vous et les relations entre les différents supporters sont excellentes. Une association et un tournoi qui méritent une reconnaissance bien plus importantes. Des matchs réunissant supporteurs supposés « adverses » ça t’inspire quoi ? Je trouve que c’est une belle réponse à ceux qui pensent que les supporters se résument à la violence la haine et le mépris. J’aimerais vraiment que la Ligue où même la FFF se penche sur la question et deviennent des partenaires d’un tournoi comme Jouons Ensemble. Chaque fois qu’on a rencontré d’autres supporters lors de matchs ou de tournois, cela s’est toujours bien passé, bon esprit, on n’a pas le même maillot mais on a la même passion comme on dit. Tu fais quoi dans la vraie vie, personnellement toi-même ? Je tue le temps dans un bureau à monter des dossiers de financement pour les professionnels. Faut bien vivre. Le jour de paye des EMP ? Quand on sera enfin inscrit officiellement. Tu bois quoi dans les bistrots ? Un Monaco ? Je suis plus vodka on the rock. Le Monaco c’est le symbole quand on est ensemble. Jean Tigana, actuel entraineur de Bordeaux, a fait ses armes à Monaco. Quels souvenirs en ont les supporters ? Tigana c’est le titre de 97 et la demi finale de LDC contre la Juve après avoir éliminé Manchester United, c’est lui qui a lancé Trezeguet et continué le travail de Wenger avec Henry. C’est l’image d’un formidable meneur d’homme même s’il n’a pas toujours fait les bons choix. Un homme respecté sur le rocher. C’est comment d’avoir un Prince comme patron ? C’est chiant quand tu sais qu’il a les caisses pleines mais qu’il ne peut pas en faire bénéficier le club. Mais ça a un côté spécial. C’est le club d’un pays l’As Monaco. Pourquoi une fiente de pigeon est blanche sur une Ferrari noire, et noire sur une Ferrari blanche ? Parce que le mec qui a une Ferrari blanche n’attend pas que la merde ait séchée avant de l’enlever. Pourquoi Albert de Monaco ? Et pourquoi Olivier de Tavernost ? Dominique Bijotat a-t-il toujours la même coupe de cheveux ? Faudrait aller vérifier du côté de Metz où il entraîne désormais. Dis : « Allez Bordeaux » pour voir ! Allez le Saint Emilion, le Saint Estèphe, le Chateau Margot, ouais allez (le) Bordeaux !

CMB HS N°2

13


MBIDF « Fond du Bus »

Valito

T’as l’âge de combien ? Ça alors, tu m’as l’air bien curieux. Bien, tu peux retenir que j’aurai très bientôt 35 printemps! Comment as-tu connu les MBIDF ? Par hasard, j’ai rencontré Mikou972 que j’avais perdu de vue depuis presque 15 ans. Cela remonte aux années lycée en BTS communication des entreprises en Martinique. C’est à cette période d’ailleurs, que nous avons vibré ensemble lors d’un fameux Girondins de Bordeaux - MILAN AC (3-0). Celle-là, tu l’effaceras de l’interview car ce n’est pas un bel exemple pour les plus jeunes. Mikou972 et moi avions trouvé une parade pour sécher les cours du midi et regarder ce match. Pour revenir à ta question, c’est donc Mikou972 qui m’a permis de connaître l’association et qui m’a formulé tout le bien qu’il pensait puis, il m’a convié à participer à « l’après-midi foot » du 2 mai 2010. Quelles sont tes activités ? J’aime le cinéma, la lecture de la presse économique … la politique d’une manière globale et tout ce qui a trait au domaine du social. Et puis, j’aime aller au théâtre car j’estime que la vie est un théâtre où chacun est acteur de ce qui lui arrive et qu’il peut décider des scénarii. Et les girondins, tu les encourage depuis quand ? Depuis l’âge de 5 ou 6 ans ; dès lors que j’ai commencé à taper dans un ballon. Je n’ai jamais changé de club. Je reste fidèle au marine et blanc. Ton meilleur souvenir de girondin ? Il en existe tellement que je ne saurai tous les mais le 3-0 face au grand Milan AC restera un grand souvenir. Et le worst ? Hey ! I didn’t Know that you speak English. Congratulations, coach ! Anyway, I was so sad when we lost against Bayer Munichen in the final of this European competition. But, that’s really football ! Comment es-tu devenu le coach semi-officiel des joueurs du Fond du Bus ? J’ai été convié au premier tournoi MBIDF du 30 mai 2010. Je faisais partie de cette équipe créée pour la circonstance qui regroupait des supporters qui se situent au « Fond du Bus » lors des déplacements. Des jeunes composaient essentiellement cette équipe. J’ai pris en main le coaching durant le tournoi. Cela m’a rappelé mes débuts en tant qu’initiateur chez les – 17 ans de l’Union Sportive Marinoise avec à la clé un titre de champion (13 victoires pour 14 matchs joués), un quart de finale et une finale de coupe de Martinique. Cette expérience m’a permis d’expliquer ce que j’attendais de chacun. Au final, nous avons effectué un bon parcours jusqu’en en quart de finale avec une équipe dont je ne connaissais pas le niveau. Par la suite, je crois que l’équipe « Fond du Bus » est devenue officielle après notre réunion du 12 juillet 2010. C’est à ce moment que j’ai accepté, pour les prochaines échéances, de coacher ce groupe. Maintenant, j’espère que les concernés voudront bien adhérer au projet Que penses-tu de la section foot ? Je ne connais pas encore tout le monde. Cependant, j’ai reçu un bel accueil dès le premier jour ; que cela soit de la part du président, Gibaldipontin, de toi-même Kasta et de l’ensemble des joueurs que j’ai côtoyés durant l’été. D’un point de vue global… je crois que cette section constitue un mélange de jeunes et d’anciens réunis autour d’une même passion : le football. Il y règne une bonne ambiance aussi chaleureuse que conviviale. Si j’avais un avis à donner, ce serait forcément de continuer à fédérer autour de cette passion footballistique l’ensemble des membres pour que l’association soit un vecteur de communication pour les Girondins de Bordeaux. La section foot joue à mon sens, un rôle moteur, en termes d’image pour l’association. Je pense qu’humilité et abnégation constituent les maîtres-mots de la section.

14

CMB HS N°2


MBIDF « Fond du Bus » Dans la vie, tu fais quoi toi personnellement ? Je travaille au sein d’une direction centrale au Ministère de la défense en qualité de responsable formation du personnel civil ; après avoir successivement occupé les fonctions de responsable de la condition du personnel (militaire et civil) et de chargé de communication interne et des relations extérieures. Des matchs réunissant supporteurs supposés « adverses » ça t’inspire quoi ? Confiance, car les forces fédératrices ne doivent pas encourager la violence, nonobstant l’amour du football ; la passion et toute la ferveur qu’elles distillent. Si je me réfère à l’association MBIDF ; les matchs réunissant supporters supposés « adverses » doivent reposer sur la multiplication voire la diversification des relations entre associations pour un même bénéfice. Ce bénéfice, c’est le partage de la même passion et ceci, malgré nos différences. Il s’agit de mesurer la chance que nous avons de pouvoir tisser outre mesure, des liens d’amitié, d’initiative individuelle ou d’organisation collective pour une réussite commune et partagée. Ton jour de paye ? On passe de la réflexion à la récompense. Ben, là … je dirais tous les jours. Ah bah c’est du prop’.Tes fruits de la passion à part le foot ? Ça donne des frissons de parler de fruits de la passion. Qui dit frissons dit câlins … qui dit câlins dit dormir. J’aime dormir, c’est pour cette raison que je ne suis jamais à l’heure aux AMF. Je promets de faire des efforts. Le film dont tu serais le héros ? Karaté Kid, un film d’Harald ZWART, avec Jaden Smith. La musique que tu la jouerais bien si tu savais jouer du pipeau ? Fond du Bus, Fond du Bus… olé, olé, olé… on va gagner et… sabrer le chaaaaaaaaaaaaaampaaaaagne, sans s’arrêter olé, on ne peut paaaaaaaaaaaaas, s’arrêter … on va danser, chanter … olé, olé, olé (bis) ! (rires). Sois prêt coach, Fond du Bus fera honneur à ses couleurs. Le dix de la Rose sera compétitif si tu nous donnes les moyens humains (tu sais de qui je parle, hein). Et ta chanson de supporter préférée ? En fait, je suis un supporter qui n’a jamais effectué un seul déplacement ! Je ne fais pas trop attention à l’ambiance. Paradoxalement, je suis davantage concentré sur le jeu. Lescure ou Chaban ? En principe, je ne rejette pas le changement. Là, pour moi c’est pareil. Boire ou conduire ? Ni l’un, ni l’autre. Slip ou calbute ? Là aussi. Ni l’un, ni l’autre.Vers de terre, c’est naturel et c’est ce qui est bon. Ton plus grand trip avec les MBIDF, ce serait quoi ? Bah, festoyer dans le Van Gogh Restaurant après le titre de champion 2010-2011 des Girondins de Bordeaux.

CMB HS N°2

15


CMB HS N°2 - CMB Cup Le 5 septembre 2010 Editeur : MBIDF (www.mbidf.com)

Rédacteur en chef : Kasta Directrice artistique : Choupikoi Merci à tous ceux qui ont contribué au CMB

Profile for Marine et Blanc IDF

CMB Hors-Série n°2  

CMB Hors-Série qui sera distribué lors de la CMB Cup !

CMB Hors-Série n°2  

CMB Hors-Série qui sera distribué lors de la CMB Cup !

Profile for mbidf