Page 1

Plaisirs de l’eau, plage et loisirs dans la première moitié du 20e siècle

Février - Mai 2013

du musée des Beaux-arts au Centre Pénitentiaire de Nantes


sortir du cadre Le musée est une institution qui a pour missions la conservation des œuvres et leur présentation au public le plus large et le plus varié possible. Patrimoine commun à tous, ces œuvres sont fragiles. Elles demandent un lieu d’exposition sécurisé, bénéficiant d’un climat stable, d’un éclairage modéré, d’un espace calme où elles pourront se déployer et être regardées. Toutes ces conditions sont peu favorables à un travail hors les murs. Pourtant, il est essentiel que tous les citoyens aient accès à ce patrimoine. Forts de ce postulat, le musée des Beaux-arts de Nantes, la Ligue de l’enseignement-FAL 44*, le Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation de Loire-Atlantique** et le Centre Pénitentiaire de Nantes ont décidé, en unissant leurs compétences, de permettre aux personnes détenues de garder un lien avec l’actualité culturelle du musée et plus généralement avec l’univers artistique.


** SPIP : appartient au service public pénitentiaire. Il participe à l'exécution des décisions et sentences pénales, au maintien de la sécurité publique et met en œuvre des actions permettant de lutter contre la récidive en favorisant la réinsertion des personnes qui lui sont confiées.

Blandine Chavanne, directrice du musée des Beaux-arts de Nantes Alain Forest, président de la Ligue de l’enseignement-FAL 44 André Page, directeur du Centre Pénitentiaire Pascal Le Roy, directeur du Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation

* FAL : chargée de la coordination et de la programmation culturelle des établissements pénitentiaires nantais.

Souhaitons qu’au fil des expositions, ce riche partenariat continue de rapprocher les œuvres de tous les publics et de soutenir la mission de réinsertion en renforçant ou rétablissant les relations entre les personnes détenues et la ville.

..............................................................................................................................................................

L’exposition « Plaisirs de l'eau…», point de départ de ce projet, s’est invitée au Centre pénitentiaire. Elle a permis d’organiser des rencontres, de présenter des œuvres, des artistes et de proposer aux personnes détenues d’évoquer un autre quotidien lors d’ateliers de création ou d’écriture. Un échange de cartes postales créées pour l’occasion a associé les familles à cette expérience.


le projet Depuis l’été 2012, la Ligue de l'enseignement FAL 44 et le Service des Publics du musée des Beaux-arts de Nantes travaillent ensemble à la création de nouvelles passerelles entre le Centre Pénitentiaire (Centre de Détention et Maisons d’Arrêt Hommes et Femmes) et les collections du musée. Jusqu’à présent, notre objectif avait été de faire découvrir les activités du musée aux personnes détenues en leur présentant les expositions temporaires en vidéoprojection. Ces interventions renforçaient le contact avec la ville et son actualité et sensibilisaient les participants à l’histoire de l’art. Un chapitre systématique sur le montage des expositions permettait de toucher des centres d’intérêt multiples. La programmation entre février et mai 2013 de « Plaisirs de l’eau… », nous a donné l’opportunité d’un projet plus ambitieux. En effet, cette exposition présentait, à la chapelle de l’Oratoire, une sélection d’œuvres du musée autour des thèmes de la plage et des loisirs. Ce sujet familier, fédérateur, intéressant des personnes de tous âges et toutes provenances, nous a paru idéal pour mettre en place une série d’actions ayant pour but de consolider les liens entre les personnes détenues et leurs familles. L’exposition et son sujet sont devenus un point de rencontre entre l’univers carcéral et le monde extérieur. Notre projet s’est alors décliné en propositions de plusieurs natures. Tout d’abord, une médiatrice du musée a présenté l’exposition en vidéo-projection dans chaque lieu du Centre Pénitentiaire et pour la première fois au Service Médico-Psychologique Régional (service de psychiatrie). L’étude des œuvres a été propice à des éclairages techniques ou des commentaires sur l’histoire des bords de mer. Les participants ont pu partager souvenirs, anecdotes, connaissances avec le reste du groupe.


Les ateliers hebdomadaires se sont à leur tour emparés de l’exposition et de son thème, après une visite commentée réservée aux différents intervenants. Ainsi, au Centre de Détention, l’atelier de peinture a orienté son travail sur le thème de la mer. à la Maison d’Arrêt Hommes, l’atelier Arts Plastiques s’est inspiré des œuvres de l’exposition. Toutes les productions réalisées dans le cadre de ces ateliers ont été exposées dans les lieux d’accueil des familles qui se rendent au parloir. La formation professionnelle, elle aussi, au travers d’un travail d’écriture, a participé au projet en sélectionnant des textes littéraires pour nourrir des récits de vacances. Enfin, deux ateliers spécifiques ont été créés pour l’occasion. à la Maison d’Arrêt Hommes, un atelier mosaïque sur le thème des paysages maritimes et, dans l’ensemble des lieux, un atelier cartes postales pour rester dans le ton estival de l’exposition. Dans ce dernier, la plasticienne invitée, inspirée par les œuvres du musée, a convié les participants à réaliser de grandes peintures avec des techniques à la portée de tous. Editées en cartes postales, ces productions ont servi d’invitation adressées aux familles pour une visite de l’exposition et un atelier à la chapelle de l’Oratoire. à leur tour, les proches des personnes détenues ont pu découvrir les œuvres et réaliser une carte postale. Cette aventure riche en rencontres, en paroles et en créations de qualité, a été partagée par une soixantaine de personnes. à l’intérieur et à l’extérieur du Centre Pénitentiaire, c’est toute la ville qui a vibré, l’espace d’un moment, au même rythme des « Plaisirs de l’eau… ». Claire Ballero, coordinatrice au Service des Politiques Educatives et Culturelles de la Ligue de l’enseignement-FAL 44 Christel Nouviale, médiatrice au Service des Publics du musée des Beaux-arts de Nantes


atelier peinture /////////////////////////////////////////////////////////////////////// Atelier hebdomadaire au Centre de Détention Intervenante : Isabelle Laurent, peintre

Cet atelier hebdomadaire a pour objectif de permettre à chacun, initié ou néophyte, de découvrir sa propre écriture picturale puis de la comparer, dans des ouvrages d’histoire de l’art, à celles d’artistes célèbres. En résonance à l’exposition « Plaisirs de l’eau… », les participants ont réalisé librement des paysages maritimes en utilisant les techniques de leur choix.


atelier arts plastiques ////////////////////////////////////////////////////////////////////// Atelier hebdomadaire à la Maison d’Arrêt Hommes Intervenante : Cécile Le chevallier, plasticienne Cet atelier vise le développement de la créativité et de l’imagination de chacun des participants. Les propositions variées autour de la relation au corps, du temps, du changement, du regard…, permettent l’apprentissage des différentes techniques de dessin et de peinture. La séquence dédiée à « Plaisirs de l’eau… » a permis d’asseoir les connaissances et les pratiques artistiques acquises auparavant et de les mettre en lien avec le travail des peintres de l’exposition. Les participants ont réalisé une toile personnelle ou collaboré à un triptyque collectif en s’appropriant le sujet de l’exposition et les techniques des œuvres présentées.


atelier cartes postales /////////////////////////////////////////////////////////////////////// Atelier spécifique au Centre de Détention et à la Maison d’Arrêt Hommes et Femmes. Intervenante : Alice Ferré, plasticienne Dans le but de réaliser des cartes postales destinées à leurs proches, les participants de cet atelier ont expérimenté plusieurs techniques (dessin, peinture, collage), à différentes échelles, en s’inspirant des œuvres de l’exposition. Le recours à des moyens simples, dessin grand format d’images projetées par un rétroprojecteur, ou gravure à l’aide de papier carbone, a permis à tous de dépasser l’appréhension liée à la non maîtrise des arts plastiques. Le travail en petits effectifs a donné la possibilité d’accompagner chaque participant et de partager les souvenirs personnels. Les peintures et dessins de grande taille ont ensuite été imprimés au format carte postale. Celles-ci ont été envoyées aux familles des participants, les invitant à visiter l’exposition « Plaisirs de l’eau… » et à réaliser à leur tour une carte postale à renvoyer à leur proche incarcéré.


atelier mosaïque //////////////////////////////////////////////////////////////////////// Atelier spécifique à la Maison d’Arrêt Hommes Intervenante : Sophie Ribaud, mosaïste Cet atelier avait pour objectif l’apprentissage de la technique de la mosaïque à travers une représentation de l’eau et ce qui peut lui être lié : la mer, les métiers de l’eau, les vacances, les paysages maritimes … Des éléments évoquant tous ces thèmes, cartes postales, coquillages, sable, gros sel… sont venus enrichir les matériaux plus classiques de la mosaïque : pâtes de verre, émaux, grès, enduits pigmentés et texturés. Certains participants ont choisi l’exercice difficile de prolonger en mosaïque la photo d’une carte postale, d’autres ont donné de la mer leur vision poétique ou onirique.


visite commentée de l’exposition « Plaisirs de l’eau… » et atelier cartes postales pour les familles des personnes détenues Dans ce projet, nous avons souhaité inclure les familles des personnes détenues et faire de l’exposition « Plaisirs de l’eau… » un trait d’union entre l’intérieur et l’extérieur du Centre Pénitentiaire. Ainsi, les participants aux ateliers hebdomadaires et à l’atelier mosaïque ont exposé leurs travaux dans les accueils-familles. Puis les personnes ayant reçu l’invitation créée dans l’atelier cartes postales ont été accueillies à la chapelle de l’Oratoire, pour une visite de l’exposition et un atelier. Elles ont à leur tour réalisé une carte postale qu’elles ont renvoyée au Centre Pénitentiaire.


Merci aux participants des ateliers : Manuella, Hasan, Johnny, Bolem, Myriam, Julien, Joseph, Colombe, Philippe, Alexandre, André, Bernard, Teddy, Loïc, Marinela, Stéphane, Dominique, Christian, Laurent, Anaïs, Karim, Manuel, Edgar, Léonard, David, Patrice, Gérard, Pascal, Cyril, Simon Merci aux intervenants des ateliers : Isabelle, Cécile, Alice, Sophie, Claire et Christel Au Centre Pénitentiaire de Nantes à la Fédération des Amicales Laïques de Loire-Atlantique Au Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation de Loire-Atlantique Au Musée des Beaux-arts de Nantes ................................................................................... Ce projet a été soutenu par : Le Fonds Interministériel de Prévention de la Délinquance et les ministères de la Justice et de la Culture

musée des beaux-arts de nantes

Mba centre pénitentiaire  
Advertisement