Page 1

LIONEL DEBS ARCHITECTURES PORTEFOLIO 2013


Sommaire 2

Gelati Factory Aménagement d’un magasin de glaces - Maître d’ouvrage privé - Strasbourg, France

10

Les Appartements Aménagement d’appartements et transformation d’un immeuble - Maître d’ouvrage privé - Strasbourg & Saverne, France

14

Caché Installation volumétrique pour la Nuit des Musées - Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg - Strasbourg, France

2 l 3

22

École élémentaire Aristide Briand

Restructuration et extension d’une école élémentaire - Ville de Benfeld - Benfeld, France 30

Les corons du XXIème siècle

Concours 20 logements BBC - Commune de Faymoreau avec le concours du CAUE 85 - Faymoreau, France 34

Warsow One Hour Walk

Concours pour Europan 2012 - Ville de Varsovie + Europan - Varsovie, Pologne 42

Musée d’art contemporain de Buenos Aires

Concours pour le Musée d’Art Contemporain de Buenos Aires - Ville de Buenos Aires + Ac-Ca - Buenos Aires, Argentine


Lionel Debs vit et travaille à Strasbourg. Diplômé de l’Ecole d’Architecture de Strasbourg, Lionel Debs est également en développement durable et qualité environnementale en aménagement du territoire, urbanisme, architecture et construction. Dès 2002, il participe à de nombreux concours et workshops internationaux, dans le cadre des Ateliers de Maîtrise d’Oeuvre Urbaine, à Paris, Tokyo, Phnom Penh, Irkoutsk pour lesquels il est mentionné et primé. De 2005 à 2010, il travaille en tant que chef de projet sur de nombreux bâtiments publics au sein de l’agence Urbane Kultur à Strasbourg, participe à son développement en Chine et y dirige l’agence hors les murs. En 2011, il rejoint l’équipe de OMA Rem Koolhaas à Rotterdam, au sein de laquelle il est impliqué dans plusieurs projets de grande échelle. Parmi lesquels le Tribunal de Grande Instance de Paris et la Médiathèque de Caen-la-Mer. Il est notamment chef du projet lauréat du Parc des Expositions de Toulouse. Composée à présent de deux personnes, il créée Lionel Debs Architectures en 2012 passées au service de l’architecture et de ses usagers.

En marge de ses activités professionnelles, Lionel Debs enseigne à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Strasbourg et dans le cadre du département Architecture de l’Institut National des Sciences Appliquées. Pour Lionel Debs, chaque projet offre une architecture appropriée à son programme, régie par une approche intimement liée à sa fonction et son contexte, dans une démarche environnementale. Nos projets se préoccupent de la relation : ils tiennent compte de leur environnement, leurs contraintes, leurs conditions pour s’intégrer parfaitement à leur milieu. Ils offrent des vues, des transparences, des espaces de qualité et des sous-espaces qu’il est possible d’investir. A l’écoute du maître d’ouvrage, nous estimons que la qualité d’un projet réside dans un processus de travail approfondi, accompagné de dialogues constructifs entre tous les acteurs du projet. de qualité, cohérents dans leur paysage urbain et paysager, agréables, confortables, vecteurs de force, d’attractivité et de rayonnement.


Gelati Factory Aménagement d’un magasin de glaces création d’un bar de vente et d’un espace de préparation et de stockage 2 l 3

Strasbourg, France, livré 2012

Maître d’ouvrage Type de marché Maître d’oeuvre

Privé Commande directe Lionel Debs Architectures

Surface Budget

50m2 70 000 euros ht


Aménagement d’un magasin de glace à Strasbourg

G

4 l 5

elati Factory confectionne des glaces artisanales italiennes dans la rue d’Austerlitz à Strasbourg, au coeur du secteur sauvegardé de l’Unesco.

A

l’intérieur,

deux

volumes

stricts

L’intervention extérieure est minime. Sertie dans la baie conservée de la façade, une large baie offre généreusement une transparence entre l’échoppe et la rue piétonne pour y accueillir les visiteurs.

A la douce blancheur des sols et des parois se confronte le comptoir monolithique revêtu d’une mosaïque vénitienne colorée

Deux luminaires discrets surplombent l’entrée tandis que l’enseigne brute se positionne subtilement en façade.

A l’arrière du comptoir, un mur technique arborant une mosaïque de teinte aubergine abrite les machines à glaces.

Ils séparent l’espace d’accueil du public de celui réservé à la préparation.

de l’époque.


Aménagement d’un magasin de glace à Strasbourg

rue

ne

ton

pié

1 Le projet prend place dans un local existant, au rez-de-chaussée d’un immeuble d’habitation, dans le coeur du centre-ville de Strasbourg.

2 Un mur technique intermédiaire abrite rue

ne

ton

pié

l’espace visible au public de celui des réserves techniques.

6 l 7

3 Un comptoir monolithique se positionne rue

rue

ne

ton

pié

ne

ton

pié

réservé à la préparation.

4 Les réserves techniques à l’arrière ne sont pas visibles par le public, on y accède au travers du mur technique intermédiaire par une porte masquée habillée de mosaïque de même nature.


Aménagement d’un magasin de glace à Strasbourg

8 l 9


Les Appartements Transformation d’appartements et réhabilitation d’un immeuble en 3 logements 10 l 11

Strasbourg et Saverne, livré en 2008 et 2011

Maître d’ouvrage Type de marché Maître d’oeuvre

Privé Commande directe Lionel Debs Architectures

Appartement L Appartement C Immeuble H

60m2 - 25 000 euros ht 45m2 - 15 000 euros ht 350m2 - 165 000 euros ht


Les appartements

L

es impostes ont été supprimées des appartements: les plafonds traversent les pièces sans obstacle. Ils bordent le dessus des baies vitrées et des armoires toute la hauteur, qui participent à la composition de l’espace de l’appartement. Les cadrages sur l’extérieur sont remis en valeur. L’échelle des meubles et des rapports entre les ouvrages agrandissent l’espace réduit des appartements en lui offrant une Des volumes élémentaires, abritant chacun une fonction précise, scindent les espaces les uns et des autres.

12 l 13


Caché Installation architecturale volumétrique réalisée pour la «Nuit des Musées» dans le cadre de l’exposition «Interférences» au Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg 14 l 15

Strasbourg, France, livré 2013

Maître d’ouvrage Maître d’oeuvre Type de marché

Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg + Ville de Strasbourg Lionel Debs Architectures et Matthieu Buisson Commande directe


“ Un musée est une institution permanente sans but lucratif au service de la société et de son développement ouverte au public, qui acquiert, conserve, étudie, expose et transmet le patrimoine matériel et immatériel de l’humanité et de d’éducation et de délectation.” source : Statuts de l’ICOM art.2 §.1 International Council of Museums

“ Un musée est une institution permanente sans but lucratif au service de la société et de son développement ouverte au public, qui acquiert, conserve, étudie, expose et transmet le patrimoine matériel et immatériel de l’humanité et de son environnement d’études, d’éducation et de délectation.” source pervertie : Statuts de l’ICOM art.2 §.1 International Council of Museums


Caché - Installation architecturale volumétrique

D

errière les murs des salles d’exposition parcourues chaque année par des milliers de visiteurs se dissimule un monde insoupçonné : celui des réserves, où sommeille la majeure partie des collections du musée. Chaque oeuvre contenue dans ces Chaque oeuvre est un monde. C’est vers ce monde caché que pointe cette installation. Son architecture dévoile l’ampleur de ce trésor caché, sans le révéler.

16 l 17

L’impalpable se découvre à travers une construction matérielle, solide, concrète, volumineuse ; l’architecture suggère un monde caché. Chaque caisse est unique, construite aux dimensions de l’oeuvre. C’est un rapport profondément intime qui la lie avec l’oeuvre, qu’elle protège comme un trésor. Au gré des acquisitions multiples caractérisant le marché de l’art et des prêts entre musées, l’oeuvre, une fois sortie de l’atelier de l’artiste, n’a cessé d’être en mouvement. Depuis qu’elle a été fabriquée, la caisse accompagne ce mouvement. Cet accompagnement est sa raison d’être. Objet concret à vocation exclusivement pratique, brute comme le bois dont elle est faite, la caisse est porteuse d’une aura, elle renvoie poétiquement vers une transcendance : passé, présent, futur, ici, ailleurs... Elle contient tout cela.

géographiques, des trajectoires, le rapport intime de la caisse avec l’oeuvre, la richesse inestimable des réserves… c’est tout cela qu’exprime cette installation. Utilisées comme principe formel, modules constructifs à «valeur esthétique ajoutée», les caisses, dans le même temps, font sens et signe. Elles agissent au coeur de cette installation comme un signe tangible de ce qui se joue en arrière-plan : l’activité cachée du musée, les coulisses, les réserves, les oeuvres-mondes. La variété, la richesse, la profondeur de ce qui se dérobe redevient palpable. Les caisses font référence aux oeuvres, mais sans les montrer, sans même les contenir. La frustration qu’elles créent pour le spectateur de l’installation est à l’image de la frustration induite par le caractère caché des réserves muséales. L’installation, construite, volume dans un volume, se donne comme geste, comme manifeste qui fait signe ; elle est architectural fort, imposant écrin digne de son précieux contenu. La caisse, utilisée tout à la fois comme signe et principe architectural, fait le lien entre le trésor - l’oeuvre - et son écrin Le caché et le manifeste s’interrogent dans un même ensemble : la partie est dans le tout et le tout dans la partie…


Le trésor du musée, ses oeuvres exposées ?

Les oeuvres non présentées au public, le potentiel caché

Mais alors ? Comment le suggérer

Sans le montrer

L’oeuvre emballée, offrir sans se dévoiler

La boîte et l’allégorie, du contenant contenu


CachĂŠ - Installation architecturale volumĂŠtrique

18 l 19


CachĂŠ - Installation architecturale volumĂŠtrique

20 l 21


École élémentaire Aristide Briand Restructuration et extension de 9 classes et création de 3 classes avec création d’un accueil et d’une salle sportive 22 l 23

Benfeld, France, PRO-DCE en cours Maître d’ouvrage AMO Type de marché Maître d’oeuvre

Ville de Benfeld CAUE du Bas-Rhin Concours restreint Lionel Debs Architectures, architecte mandataire Bga, architecte associé Mcis, bureau d’études structure Les Économistes, économie de la construction C2bi, pilotage

Surfaces Budget

800 m2 restructuration + 700 m2 extension 2 650 000 euros ht Bâtiment en extension BBC RT 2012 Bâtiment existant BBC Rénovation


École élémentaire Aristide Briand

L

Positionnée en contre-bas sur existant en pente, l’extension son impact par rapport au environnant et articule un hall

d’espaces partagés, la commune souhaite s’engager dans une restructuration de l’existant et la construction d’une extension pour accueillir confortablement plus de trois cent enfants en toute sécurité.

L’équipement est revêtu de briques à l’image des habitations voisines, tandis que les ouvertures horizontales font écho à celles de l’école existante.

’Ecole élémentaire Aristide Briand se situe en plein coeur de la ville de Benfeld, au centre de l’Alsace.

loca

clas

ux c

demandé

24 l 25

proposé

le terrain minimise contexte d’accueil

ses

omm

uns


École élémentaire Aristide Briand

Extension

Bâtiment existant

Plan RDC haut Salles de classes & espaces pédagogiques

26 l 27

Plan RDC bas Hall d’accueil, salle polyvalente & annexes


généreux se déploie pour connecter les cinq demi-niveaux résultant des altimétries du terrain et de l’école. Lieu de circulation, de partage et de rencontre, le hall est ouvert sur toutes ses faces et offre des vues entre les différents niveaux et les espaces extérieurs environnants. L’inclinaison de la toiture à l’étage transforme les volumes classiques d’une salle de classe : de larges ouvertures zénithales diffusent une belle lumière et permettent une ventilation naturelle .


28 l 29


Les corons du XXIème siècle 20 logements BBC accolés 30 l 31

Faymoreau, France, 2012 Maître d’ouvrage Maître d’oeuvre Type de marché

Commune de Faymoreau + CAUE de la Vendée Lionel Debs Architectures Concours ouvert

Surfaces Budget

2000 m2 hab. 2 600 000 euros ht Bâtiment BBC RT 2012 Conception bio-climatique semi-enterrée Serres collectives pour culture de légumes


Les corons du XXIème siècle

F

aymoreau est une ancienne commune minière de Vendée dont certaines habitations traditionnelles —les corons— font partie d’un patrimoine particulier du paysage de cette région. Le lieu verdoyant, bucolique et les activités environnantes à la commune attirent de nouvelles personnes à la recherche d’une cadre agréable pour leur famille. Les nouveaux logements proposés souhaitent se positionner dans une réinterprétation de l’habitat traditionnel. Le coron consiste habituellement en une

NORD NORD TROP GRANDES OUVERTURES TROP GRANDES OUVERTURES MAIS NECESSAIRE POUR MAIS NECESSAIRE POUR LUMIERE NATURELLE LUMIERE NATURELLE

typologie longiligne de bâtiments accolés et ouverte sur ses faces les moins larges. En s’nscrivant dans une démarche environnementale et bio-climatique simple, chaque unité de vie s’oriente à présent de sorte à offrir de larges ouvertures au Sud, vues sur le paysage. Au Nord, un patio concentre les baies vitrées au coeur de la maison pour les minimiser vers l’extérieur et créer un coeur de vie, tout en préservant l’initimité des habitants depuis la rue.

NORD NORD TRES PEU OUVERT: TRES PEU OUVERT: POUR EVITER LES PAROIS FROIDES POUR EVITER LES PAROIS FROIDES PATIO + ARBRE PATIO + ARBRE PROFITER DES OUVERTURES EST+OUEST PROFITER DES OUVERTURES EST+OUEST EN SE PROTEGEANT PASSIVEMENT EN SE PROTEGEANT PASSIVEMENT

OUEST AUCUNE OUVERTURE

OUEST AUCUNE OUVERTURE

EST AUCUNE OUVERTURE

OUEST EST OUVERTURES AUCUNE 30% OUVERTURE

OUEST OUVERTURES 30%

EST OUVERTURES 30%

SUD LARGEMENT OUVERT SUD TROP PETITES OUVERTURES

SUD TROP PETITES OUVERTURES

32 l 33

SUD LARGEMENT OUVERT

AUVENT AUVENT PROTECTION PASSIVE CONTRE LE PROTECTION SOLEIL PASSIVE CONTRE LE SOLEIL

ARBREARBRE DANS LES DANS PATIOS LES PATIOS : : PRESERVE PRESERVE L’INTIMITE L’INTIMITE DEPUIS DEPUIS LA RUELA RUE

RAPPORT RAPPORT NORD NORD AU JARDIN AU JARDIN : : RAPPORT RAPPORT UNIQUE UNIQUE A LA RUE A LA: RUE : MAUVAISE MAUVAISE ORIENTATION ORIENTATION FACADE FACADE / VOIRIE / VOIRIE + INTIMITE + INTIMITE : : VUES VERS VUES L’INTERIEUR VERS L’INTERIEUR

RAPPORT RAPPORT SUD AU SUD JARDIN AU JARDIN : : BONNEBONNE ORIENTATION ORIENTATION

Corons d’aujourd’hui

EST OUVERTURES 30%

RAPPORT RAPPORT A LA RUE A LAVIA RUE PATIO VIA :PATIO : 1. RUE1.PONCTUEE RUE PONCTUEE D’ARBRES D’ARBRES 2. ESPACE 2. ESPACE PLUS LARGE PLUS LARGE ET MIXTE ET MIXTE VOITURES VOITURES / PIETONS / PIETONS 3. VOIRIE 3. VOIRIE MOINSMOINS PRESENTE PRESENTE

VUES DEGAGEES VUES DEGAGEES SUR LESUR PAYSAGE LE PAYSAGE

TOUS LES TOUS JARDINS LES JARDINS AU SUD AU= SUD = BONNEBONNE ORIENTATION ORIENTATION

Corons du XXIe siècle Réinterprétation bio-climatique de l’habitat traditionnel


Warsaw One Hour Walk 34 l 35

Proposition pour le concours Europan Concours Varsovie, Pologne, 2012 Maître d’ouvrage Maître d’oeuvre

Municipalité de Varsovie + Europan Lionel Debs Architectures + Julien Cuppari + Luc Pape + Thomas Walter


A

près sa destruction pendant la Seconde Guerre Mondiale, Varsovie s’est développée parallèlement à la Vistule. Guidé par les déplacements automobiles, la ville progresse sous forme de “lanières verticales”. Chaque Nord au Sud. Malgré leur proximité, ces points d’attractivité sont entièrement déconnectés les uns des autres. Alors que Varsovie offre pourtant une large diversité d’évènements, la ville souffre d’un urbanisme générique et de cheminements ennuyeux, qui conduisent à une perte d’orientation pour les usagers piétons.

Ville nouvelle d’après guerre, Varsovie a subi un développement urbain rapide dû à ses nécessités de reconstruction. Ses tissus urbains sont hétéroclithes, parsemés. Ses formes urbaines déterminent des espaces hors d’échelle. Varsovie doit à présent se positionner dans un projet identitaire fort: un vide structurant pour s’orienter,


Warsaw One Hour Walk

Le projet propose de lier les points d’attractivité actuels et d’en créer de nouveaux dans les “lanières existantes”, en remettant l’Axe Saxon historique au coeur du dispositif. Certaines voies détriment des automobiles. La promenade fait sens : les piétons prendre la mesure de l’échelle de la ville. Le nouvel axe offre une expérience piétonne de 4KM, soit 1 heure de marche

36 l 37

d’Est en Ouest en liant les deux rives de la ville au travers du franchissement de la Vistule, s’opposant à l’opposition sociale historique de ces deux côtés. C’est la plus longue promenade urbaine d’Europe programmée, autour de accueille de nouveaux équipements majeurs et désigne le vide générateur s’éloigner de la ville générique.


Warsaw One Hour Walk

U L T

museum of

stadium

R

central

U

palace of culture

E

Développement de Varsovie La ville de Varsovie s’est developpée parrallèlement à sa rivière la Vistule

R E SHOP

x

C U L T U AMUSEMENTS

DEVELOPMENT

axis

BUSINESS

saxon

U N I V E R S I T E HISTORICAL CENTER TOURISM

C

M A R K E T STATION CENTRALE

opera historica l

xxx x

x

xx x x

historica l

saxon

x

axis

x

Bandes thématiques Les routes existantes coupent la ville en bandes verticales Nord/Sud proposant différents thèmes programmatiques Constat

38 l 39

x

W A T E R

xx x x

old city

DEVELOPMENT

PARC HARBOR SPORT W A T E R

W A T E R

x

Points névralgiques déconnectés Ces points nevralgiques existants cause d’un manque de lisibilité, d’une orientation hachée et d’un manque de signalisation des rues.


U L T

IC BL

U

BUSINESS

AM TR

LIC G PUB FACILITIES HOUSIN HOUSING PUBL OFFICES S PU IC FACILITIE

R

BUSINESS

TRAM

C U L T U AMUSEMENTS

axis

U N I V E R S I T E HISTORICAL CENTER TOURISM

C

M A R K E T STATION CENTRALE

saxon

PARC HARBOR SPORT W A T E R

W A T E R

W A T E R

historica l

E

R E SHOP

WARSAW ONE HOUR WALK Appréhender la ville d’Est en Ouest Lier les points névralgiques en enterrant certains axes routiers pour libérer le sol et permettre la création d’un axe piéton

Une expérience piétonne Cet axe piéton est un véritable parcours urbain, une expérience de 4km et d’1h de promenade d’Est en Ouest à travers la ville de Varsovie Proposition

L’axe Saxon existant est utilisé pour en Ouest à travers Varsovie en proposant différentes caractéristiques urbaines


Warsaw One Hour Walk

1_ L’îlot d’habitation traditionnel avec coeur d’îlot privé et son manque de relation avec la rue publique.

Constat

40 l 41


2_ L’îlot d’habitation Za Zelazna une logique de Grand Ensemble et un espace public hors d’échelle. Dissipation de l’espace public.

3_ espaces publics démesurés, s’adapter aux différentes échelles humaines et programmatiques et typologiques. Proposition


Musée d’art contemporain de Buenos Aires Musée d’Art Contemporain de Buenos Aires comprenant une bibliothèque une salle de conservation et un restaurant 42 l 43

Buenos Aires, Argentine, 2012 Maître d’ouvrage Maître d’oeuvre Type de marché

Ville de Buenos Aires + Ac-Ca Lionel Debs Architectures Concours ouvert

Surfaces Budget

8 500 m2 25 000 000 euros ht Conception structurelle acier à montage rapide Isolation renforcée de la toiture et des façades Utilisation de matériaux locaux dont brique de terre crue


Musée d’Art Contemporain de Buenos Aires

L

es anciens docks de Puerto Madero à Buenos Aires se situent le long des berges d’un bras de rivière menant à l’Océan Atlantique. Développé depuis quelques années, ce quartier offre à présent de nouvelles activités et des logements de grande qualité. un parc bilogique, soulignant l’Océan.

44 l 45

PAS DE VUE EXTÉRIEURE

PAS DE VUE EXTÉRIEURE

Le nouveau Musée d’Art Moderne et Contemporain se positionne au bord de ce canal, à côté du Ponte de la Mujer de l’architecte Calatrava.

Le MACBA réinterprète le parcours muséal traditionnel —habituellement linéaire et tourné exclusivement vers les oeuvres— en une promenade architecturale en boucle dont le vide central devient un espace public accessible. Le vide central abrite l’auditorium, le café, la bibliothèque, une boutique. On peut s’y

l’enveloppe construite «respire» et se pare de percements en dentelle apportant de la lumière naturelle aux galeries d’exposition.


Musée d’Art Contemporain de Buenos Aires

LIFTS

LIFTS ELEV.

OPEN AIR EXHIBITION SPACE

DOUBLE HEIGHT ON GALERY (04)

GALERY (03)

3F

LIFTS

LIFTS ELEV.

GALERY (01)

GALERY (04)

2F

LIFTS

LIFTS

FOOD CAFÉ

ELEV.

CONTROL

46 l 47 CENTRAL VOID PUBLIC STAIRS PLAZA GALERY (02) MULTIPURPOSE SPACE

1F

LOADING AREA PLANT ROOM ABOVE ADMINISTATION AREA

STAFF ACCESS

ADMINISTRATION

STORAGE

ELEV.

LIFT

PUBLIC ACCESS + SHELTER FOR OUTSIDE SPECTATORS

LIFTS CONTROL

DESK CLOAKROOM

PUBLIC STAIRS PLAZA

PUBLIC ACCESS

AUDITORIUM SOUVENIR STORE

ENTRANCE HALL

0F 0 2

5

10

20

GALLERY 4 GALLERY 5

GALLERY 3 GALLERY2 GALLERY 1

LOBBY+AUDITORIUM

COUPE


1

2

3

4

48 l PB

zoo m

LIV

MONITOR # 69

ing

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14


Compétences 39 Logements à Strasbourg, livré en 2011

1

Pépinière d’entreprises à Strasbourg, livré en 2011

2

Maison de l’Enfance à Drusenheim, livré en 2008

3

Atelier municipaux de Rosenwiller, livré en 2007

4

Distinctions Concours CAUE 85 Vendée, Projet Nominé 2012 20 logements BBC à Faymoreau, France

Concours Schindler Award, Projet Mentionné 2004 Concours d’Architecture et d’Urbanisme de la Communauté Urbaine de Strasbourg, Projet Mentionné 2004 Ateliers de maîtrise d’oeuvre urbaine de Phnom Penh, Projet Mentionné 2003 Concours Designboom, Projet Mentionné 2003 Ateliers de maîtrise d’oeuvre urbaine de Tokyo, Prix Spécial du Jury 2002

Publications Monitor n°69, novembre 2012

5

Gelati Factory, Strasbourg, lionel debs architectures

Catalogue CAUE 85, catalogue du concours, projet nominé, 2012

6

20 logements bbc, Faymoreau, lionel debs architectures

Designboom, août 2012

7

Musée d’art contemporain de Buenos Aires, lionel debs architectures

Archi Contemporaine, Maisons de l’Architecture, juillet 2012

8

Gelati Factory, Strasbourg, lionel debs architectures

UP TO 35 Competition, septembre 2009

9

Logements étudiants à Athènes, Grèce

AMC Le Moniteur, édition une année d’architecture, 2009

10

Maison de l’enfance de Drusenheim, mentionné avec urbane kultur architectes

AMC Le Moniteur, n°183, novembre 2008

11

Ateliers municipaux de Rosenwiller, mentionné avec urbane kultur architectes

D’Architectures n°165, juillet 2007

12

Projet pour un parc de loisirs continus, Chongqing, Chine

Prix d’architecture Communauté Urbaine de Strasbourg, projet mentionné, 2004

13

Schindler Award Brochure, projet mentionné, 2004

14


lioneldebsarchitectures

5 rue du faubourg de Saverne 67000 Strasbourg T +33 9 51 81 57 29 / F +33 9 56 81 57 29 contact@lioneldebsarchitectures.fr www.lioneldebsarchitectures.fr

LDA_2013  

Portefolio 2013 Lionel Debs Architectures

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you