Page 13

13

Hervé Bellenger/IS

Jean-François Mollière

Hervé Bellenger/IS

Pascal Allé / Hot Sports

DOSSIER

RES POUR LA RENTRÉE Bois de Vincennes à 16 ans et demi pour rejoindre Nanterre. Depuis le mois de janvier, il s’affirme comme un vrai joueur de Pro B (8,1 pts et 7,7 d’éval sur ses L’ancien Gravelinois (de 2004 à 2008) et Bisontin a fait de grosses concessions fi- 9 derniers matches). La tentation est nancières pour relancer sa carrière en Pro grande de rester à la JSF, où il est déjà B. Il s’épanouit à la Jeunesse Laïque dans assuré d’avoir de grandes responsabiliun rôle de leader (5e scoreur français avec tés à la rentrée. Une chose est sûre, ce 12,6 pts). Son apport ne se limite pas au slasheur ne signera pas en Pro A pour tir extérieur (38,1 %) comme trop souvent jouer en espoirs. lors de ses années Pro A. Dubiez est aussi un leader de vestiaire au sein de William GRADIT cette bonne cylindrée. Il sera libre de tout 1,97 m, 28 ans, arrière-ailier, engagement en juin prochain. Cependant, Clermont l’idéal pour lui serait de monter en Pro A Le Coyote n’est pas qu’un chien de avec la JL pour rester dans cet environgarde défensif. Il est aussi capable nement. Cela réussit bien souvent aux de scorer. C’est ce qu’il a démontré joueurs français. cette saison au Stade Clermontois (14,7 pts, 2e meilleur français de Pro B derrière Mehdi Labeyrie) avec plusieurs Cédric FERCHAUD pointes à plus de 20 unités. Le tout sans 1,94 m, 30 ans, arrière, Nantes croquer, l’ex Vichyssois affichant de loin Son passage en Béarn aura fait beauson meilleur pourcentage en carrière coup de tort à Ferch’. Mis au placard (47,0%). Gradit présente un package pour sa dernière année de contrat, l’ex international (Euro ’07) a fini par trouver suffisamment complet pour réussir en Pro A. Il pourrait également trouver un refuge, près de chez lui, à Nantes. Pas intérêt sportif et financier à jouer le bien brillant la saison dernière (9,5 pts haut de tableau de Pro B. Comme Karim à 37%), Ferchaud a retrouvé sa patte Souchu avec le Limoges CSP. Les offres légendaire : 42,1% derrière l’arc (8e de vont affluer. Pro B) et s’est imposé dans le Top 10 des scoreurs français (12,1 pts). Les shooteurs de sa trempe ne courent pas Antoine MENDY les rues en Pro A. On lui souhaite de 1,98 m, 27 ans, ailier, le démontrer à nouveau dans quelques Pau-Lacq-Orthez mois. Et pas seulement au concours à Mendy a pris une sage décision en trois-points du All-Star Game. accompagnant l’Elan Béarnais en Pro B. Cela lui a permis de bien rebondir après deux premières saisons décevantes. Evan FOURNIER L’ailier a un peu marqué le pas suite 1,98 m, 17 ans, arrière, Nanterre Le plus gros prospect de sa génération. à l’arrivée de Marko Maravic à son poste, mais s’est parfaitement repris Un talent étonnamment précoce et sur les derniers matches. Son exercice mature dans son approche et sa comest digne d’un MVP français (13,0 pts à préhension du jeu. Les scouts de NBA 52,4% et 3,8 rbds en 27’) et sa cote n’a et d’Europe ont apprécié ses dernières jamais été aussi haute. Mendy possède prestations au tournoi de Mannheim avec l’équipe de France U18 (top scoreur encore une année de contrat avec l’Elan, à 22,1 pts). L’ex pensionnaire du Centre avec une clause libératoire. Il est fort probable qu’il continue l’aventure à Pau. Fédéral a réussi son pari en quittant le

Thomas DUBIEZ

1,95 m, 30 ans, arrière, Bourg-en-Bresse

Jean-Michel MIPOKA

2,00 m, 25 ans, ailier, Saint-Vallier

Le travail paie. Mipoka a beaucoup travaillé l’été dernier aux Etats-Unis pour endurcir son corps. Et comme par hasard, l’ex Quimpérois ne s’est pas blessé de la saison et a rendu la meilleure copie de sa jeune carrière (11,5 pts à 42,9%, 3,4 rbds en 28’). Sa capacité à défendre sur plusieurs postes, sa bonne taille pour un extérieur doivent lui permettre de franchir le pas. On le voit bien endosser le même rôle que Charles Lombahé-Kahudi (Le Mans). Avec une qualité de tir supérieure.

INTÉRIEURS-PIVOTS Jonathan AKA

2,04 m, 23 ans, intérieur, Boulazac

Aka est resté pratiquement deux ans sans jouer à haut niveau à cause d’une blessure au genou survenue en janvier 2007. Il a repris en Nationale 3 puis à Boulazac. Il lui a fallu une demi-saison (6,3 pts et 4,1 rbds en 17’) pour retrouver de bonnes sensations. Depuis la rentrée 2009, sa production est en nette hausse. Aka est solide dessous (10,6 pts à 57%), sait imposer ses 110 kilos au rebond (6,5 prises en 23 minutes, 7 fois au-dessus des 10 rebonds). Un intérieur efficace (3e meilleur Français de Pro B à l’éval par minute) qui a la carrure pour exister en Pro A.

Moussa BADIANE 2,08 m, 28 ans, pivot, Aix-Maurienne

La Pro B est-elle si faible pour que Moussa, décevant dans les trois clubs de Pro A qu’il a fréquentés (Nancy, Clermont et Chalon), explose à ce point à Aix-Maurienne (14,1 pts, 7,3 rbds, 17,9 d’éval) ? On préfère croire que le petit frère de Pape s’est libéré mentalement et joue enfin son jeu. Il démontre chaque samedi qu’il est un intérieur hors concours à ce niveau (6e éval au scratch et 1er à l’éval

par minute). On lui souhaite de trouver un environnement aussi serein que Pape. Histoire de démontrer qu’il n’est pas si loin de son aîné.

Ilian EVTIMOV

2,01 m, 27 ans, ailier fort, AEL Limassol

Il était proche de trouver un terrain d’entente avec Cholet l’été dernier. Le petit frère de Vasco devrait encore intéresser quelques équipes françaises cette année. Après avoir joué à la Virtus Bologne et à Frankfurt, Evtimov a atterri à Chypre. Il vaut mieux que ce championnat de troisième zone. Le Franco-Bulgare passé par l’EdF Espoir n’est pas un gros athlète, mais son profil d’ailier-fort bien charpenté et dangereux à trois-points (46% en EuroChallenge ’10) doit lui permettre de s’adapter à notre championnat. Evtimov ne n’a que trois ans de licence entre 12 et 21 ans, mais comme beaucoup d’autres, il devrait bénéficier d’une dérogation.

Fernando RAPOSO 2,06 m, 21 ans, pivot, Pau-Lacq-Orthez

L’été dernier, le longiligne intérieur s’est construit un nouveau corps pour dominer dans les raquettes de Pro B. Las, une fracture de fatigue du pied au mois d’août a ruiné son début de saison. Visiblement pas sur la même longueur d’onde que Didier Dobbels, Raposo n’a pas réussi à trouver sa place avec l’Elan. Mais quelques flashes (21 pts au Portel, 10 pts-10 rbds contre Brest) laissent augurer du meilleur. Cela se fera très certainement ailleurs qu’à Pau malgré l’année de contrat restante. Un tel physique ne laissera pas insensible quelques équipes de Pro A.

Kim TILLIE

2,08 m, 21 ans, intérieur-pivot, Utah NCAA

Cet élément de la génération dorée des « 88-89 » a choisi une autre voie que

les Diot, Batum and co. Le fils de l’ex volleyeur international, Laurent Tillie, a effectué un cursus complet en NCAA. À Utah, ses qualités athlétiques ont surtout été utilisées en défense (7,0 pts et 5,5 rbds en senior). Kim estime pouvoir tenir un rôle de 6-7e homme en Pro A et apporter son punch pour défendre, prendre des rebonds et courir. L’état d’esprit est le bon pour gagner des minutes dès son année rookie.

Luc-Arthur VÉBOBE

2,02 m, 30 ans, ailier fort, Antibes

« Luca » a bien galéré depuis son départ de Paris en 2005. Fauché par une grave blessure en 2006, il a mis du temps à retrouver le chemin des parquets. D’abord à Evreux puis cette année à Antibes, son club formateur, où il compile un doubledouble en moyenne (11,5 pts et 10,3 rbds). Le joueur n’a aucun intérêt à quitter Antibes et son activité parallèle de producteur musical pour un autre club de l’antichambre. En revanche, un bon projet en Pro A pourrait le déloger de sa côte d’Azur. Son abattage au rebond rendra service à n’importe quelle équipe.

LE JOKER Frédéric WEIS

2,17 m, 33 ans, pivot, Limoges

Il en a fallu de la patience et des arguments pour que le président Forte convainque le grand Fred de donner un coup de main au CSP, dix ans après son départ de Limoges. Pas en grande forme physiquement, ou plutôt trop en formes, Weis rend bien service à Eric Girard. L’autonomie est limitée mais ses 217 centimètres sont toujours là pour dissuader n’importe quel attaquant. Weis s’est pris au jeu. Mieux, il aurait des envies de Pro A pour la saison prochaine. Cela se fera à 99% à Limoges si le CSP décroche la montée. La fin de carrière serait sympa.

BasketNews-496  

L'hebdodu baskey

BasketNews-496  

L'hebdodu baskey

Advertisement