Issuu on Google+

Ne wsle t ter 27/02/2012 #16

Globe _ « Le Vendée  ! » a déjà débuté nts : _ Les participa ochette ! une sacrée br _ les dessous tion de la prépara e de dominiqu


Dominique Wavre : « Le Vendée Globe a déjà débuté ! »

A neuf mois du départ du Vendée Globe, le skipper du voilier Mirabaud est totalement accaparé par sa préparation en vue de la plus exigeante des compétitions sportives : le tour du monde à la voile en solitaire, sans escales et sans assistance. Nous lui avons demandé ce que cette échéance représentait pour lui. Dominique Wavre : « C’est vrai que c’est une année très particulière pour moi, et que toute mon énergie est déjà tournée vers le Vendée Globe. Le voilier est actuellement en chantier, et la coordination des travaux occupe l’essentiel de mon temps. Je m’astreins par ailleurs a une préparation physique soutenue.» Pourquoi effectuer ces travaux maintenant ? Dominique Wavre : « En fait, toute la préparation en vue du Vendée Globe est planifiée très précisément, au moyen d’un rétro-planning qui inclut notamment les périodes d’entraînement, les tests, les travaux structurels, les contrôles techniques etc… La planification est la clé du 2 www.dominiquewavre.com

succès dans une telle course, et on dit parfois qu’elle se gagne même avant le départ. Dans mon esprit, et dans celui de toute mon équipe, la course a déjà débuté. » Quel est l’objectif de ces travaux ? Dominique Wavre : « Il s’agit principalement d’améliorer l’ergonomie, et d’adapter le plan de pont à la navigation en solitaire car les deux précédentes compétitions se sont disputées en double. On va par exempleG P2 ajouter une protecOCD162 COACHROOF tion de cockpit, afin que je sois mieux protégé des éléments. Nous effectuerons aussi d’autres


modifications, dont je préfère ne pas trop parler à ce stade… » Est-il possible d’améliorer encore les performances du voilier ? Dominique Wavre : « D’un point de vue structurel, le Mirabaud est actuellement au sommet de son potentiel. Nous travaillons donc plutôt sur les voiles. Lors du Vendée Globe, nous aurons le droit d’embarquer dix voiles et il s’agira de choisir les bonnes ! » Quelles sont les prochaines échéances ? Dominique Wavre : « Nous souhaitons remettre le voilier à l’eau le plus vite possible, afin que je puisse m’entraîner. Je compte tout particulièrement sur les mois d’avril et mai pour m’entraîner par vent fort, car après, en été, on ne pourra plus trop compter dessus. Puis nous procéderons encore à des tests structurels, il faudra bien vérifier chaque pièce, planifier l’avitaillement…

Avez-vous déjà un point de vue précis sur la concurrence ? Dominique Wavre : « Oui, c’est clair ! Ce qui est certain, c’est qu’elle s’annonce coriace. Il y aura environ vingt bateaux sur la ligne de départ, et les meilleurs marins du moment seront là, à bord de voiliers très performants. On constate que la situation économique a conduit à la disparition des petites équipes, mais pas des grosses. Ça va être une très belle compétition. » Va-t-on vous recroiser en Suisse avant le départ ? Dominique Wavre : « Oui, certainement. Et pour commencer à l’occasion du Bol d’Or Mirabaud, que je ne manquerais pour (presque) rien au monde. C’est toujours l’occasion d’assister à un spectacle fantastique, et aussi de revoir les copains. Je compte aussi visiter ma famille, et je serai de nouveau de passage au mois de septembre, à l’occasion d’une présentation officielle de ma participation au Vendée Globe à l’attention des médias. www.dominiquewavre.com 3


Les participants : une sacrée brochette ! Dix-huit concurrents représentant six nations sont désormais formellement inscrits au Vendée Globe, tandis qu’onze marins se considèrent encore comme de possibles prétendants. Récent vainqueur de la Barcelona World Race et de la Transat Jacques Vabre, Jean-Pierre Dick sera certainement le favori des bookmakers ; mais le Vendée Globe implique tant de paramètres – endurance, vitesse, stratégie, chance, fiabilité, résistance… – qu’il est difficile de spéculer sur les probabilités de succès des uns et des autres. Voici donc la liste des participants, présentés – devinez pourquoi ! – dans l’ordre alphabétique inversé.

Dominique Wavre, Mirabaud (SUI) Liz Wardley (Papouasie - Nouvelle-Guinée) Alex Thomson, Hugo Boss (UK) Bernard Stamm, Cheminées Poujoulat (SUI) Javier Sansó, Acciona (ESP) Vincent Riou, PRB (FRA) Armel Le Cléac´h, Banque Populaire (FRA) Jean Le Cam, SynerCiel (FRA) Marc Guillemot, Safran (FRA) Mike Golding, Gamesa (UK) François Gabart, Macif (FRA) Jean-Pierre Dick, Virbac-Paprec 3 (FRA) Alessandro Di Benedetto, Team Plastique (ITA) Jean-Baptiste Dejeanty (FRA) Kito de Pavant, Groupe Bel (FRA) Samantha Davies, Savéol (UK) Arnaud Boissières, Akena Vérandas (FRA) Jérémie Beyou, Maître CoQ (FRA)

découvrez les dessous de La préparation de Dominique Plus de 750 personnes accompagnent la préparation de Dominique Wavre au Vendée Globe sur Facebook, et ont choisi ce canal d’information pour suivre tant la Barcelona World Race que la Transat Jacques Vabre. Les « amis des fans », qui sont informés chaque fois que leur « ami » aime une information consacrée à Dominique et au voilier Mirabaud, ne sont pas moins de 150’000 !

Des chiffres qui vont continuer à augmenter au fil des mois qui nous séparent du départ du Vendée Globe, et qui permettront à toutes les personnes connectées de découvrir les dessous de la préparation de Dominique, à l’image de cette photo publiée par Dominique le 5 février, et qui montrait le Mirabaud sous la neige…

www.dominiquewavre.com

Mirabaud & Cie, banquiers privés Laurent Koutaïssoff 29, boulevard Georges-Favon 1204 Genève T: +41 58 816 23 90 M: +41 79 786 78 93

MaxComm Communication Bernard Schopfer T: +41 22 735 55 30 M: +41 79 332 11 76 bernard.schopfer@maxcomm.ch

Crédits photos Jean Guy-Python/Mirabaud Wavre/Paret


DWM - FR - Newsletter #16