Issuu on Google+

Amandine MAURAND


Affiches Logotypes Packagings

p3 à 10 p 11 à 15 p 16 à 20

Typographies

p 21 à 24

Flyers/Cartes...

p 25 à 32

Dessins

p 33 à 39

Photographies

p 40 à 54


3


4

Affiche pour l’atelier de musique La Soufflerie pour les enfants. Format A3.


5

Affiche qui promouvoit une exposition aux arts dÊcoratifs sur des objets d’enfance. Format A3


Nocturne du

Muséum

le 1er septembre 07 de 20h à 24h ENTRÉE GRATUITE

6

Muséum d’histoire naturelle 5, place Bardineau à 22h : Jeu de piste à la lampe de poche Sur inscription : - au 05 56 48 29 86 - ou sur place de 20h à 22h - ou par mail : f-trouve@mairie-bordeaux.fr

Affiche pour la visite nocturne du Muséum. Format A3.


DÉFILÉ DE MODE 21 juin 2010 De 14h à 20h, place de la bourse.

Au programme : - Biographie des grands couturiers (YSL, Gauthier, Coco Chanel, Dior) - L’histoire du miroir d’eau - Défilé des mannequins sur un fond de musique.

7

- Tram C : arrêt «place de la bourse» - Face à la garonne - Au niveau du quai du Maréchal Lyautey

Organiser par la ville de bordeaux et ses partenaires, pour tous renseignements contacter le 05 56 23 10 09

Affiche pour un défilé de mode place de la Bourse. Format Abris bus.


8

Affiche aux codes de Arc en Rêve. Composition basée sur le déséquilibre.


9

Affiche réalisée dans le cadre d’un work-shop. Promouvoir un spectacle de danse orientale. Format raisin.


nov.

nov.

nov.

Le Design dans l'Art Contemporain sous la direction de Bernard Lafargue et Stéphanie Cardoso.

S cé nographie et Design Figures de l'Urbanité Colloque international

Université Michel de Montaigne, Bordeaux 3 MICA - EA 4426 - Axe 4 Art

10

Affiche réalisée lors d’un concours pour un coloque international. Pré-selectionnée. Format A3.


12

Recherche de logos pour la tomate Kumato (couleur marron/ rouge).


TORREFACTO

TORREFACTO

13

TORREFACTO Recherche de logos pour un café (lieu de détente, de reunions). 2 cibles à traiter : Bobo et Populaire. Un logo pour chaque cible.


14

Recherche de logos pour une imprimerie.


15

Recherche d’un logo pour le CARC, suite à un appel d’offre au sein de la L1 Design.


17

Recherche d’un pack pour une épuisette, économique dans la forme et dans les couleurs.


Nombre d’or de Joël Durand

Nombre d’or de Joël Durand epuis plus de 150 ans, les Maîtres Chocolatiers de Lindt se dédient à l'élaboration des chocolats les plus fins. Avec la gamme Nombre d’or de Joël Durand, laissezvous tenter par des recettes généreuses et surprenantes en sensations gourmandes.

Chocolat noir aux graines de pavot bleu

Chocolat noir aux graines de pavot bleu

D

Chocolat noir aux graines de pavot bleu

lacé parmi les 10 meilleurs chocolatiers de France par le Guide des Croqueurs de Chocolat, Joël Durand a élaboré des mélanges subtils et équilibrés pour créer une gamme unique. Un goût étonnant, moelleux, onctueux, légèrement souligné par les ingrédients savoureux du monde entier. Chaque carré est une invitation aux voyages.

P

Ingrédients : chocolat noir (pâte de cacao, sucre, graisse végétale, beurre de cacao, cacao maigre en poudre, lactosérum en poudre, émulsifiant : lécithine de soja, arômes naturels), graines de pavot 18%, arômes naturels de romarin). Peut contenir des traces de noisettes et de protéïnes d’œuf.

18

Conserver au frais et au sec GARANTIE DE QUALITÉ Chocoladefabriken Lindt & Sprüngli AG. Kilchberg/Suisse Fabriqué par Lindt & Sprüngli S.A. (France) LINDT & SPRÜNGLI Service consommateurs BP 49 - F.64402 Oloron-Sainte-Marie - France www.lindt.com

À consommer de préférence avant fin :

poids net : 200g

Nombre d’or de Joël Durand

Recherche de la mise en page de l’emballage du chocolat Lindt au graines de pavot bleu.


La petite boisson des grands sourires

Goût Framboise

20 cl

La petite boisson des grands sourires

Goût Lait/Framboise

20 cl

La petite boisson des grands sourires

Goût Mûre

20 cl

INGREDIENTS Jus de framboise fait à partir de la pulpe du fruit.

19

Recherche d’un pack de jus de fruit pour enfants. Décliné en 3 parfums. Recherche du nom et du logo de la marque.


20

CrÊation d’un pack pour figue en partant du principe du sampling. Objet de base le Cloud des Bouroullec.


22

Réalisation d’une typographie avec deux objets de départ : le crayon de maquillage et le capuchon taillecrayon.


23

Réalisation d’une typographie pour la marque d’une épuisette.


24

Recherches de typographies par le sampling. Objets rĂŠfĂŠrents : Knotted chair de Marcel Wanders et Clouds des Bourooullec.


25


MEILLEURS Lycée Professionnel Toulouse-Lautrec 115, rue Joseph Abria 33000 BORDEAUX Téléphone 05 57 81 62 62 Télécopie 05 57 81 62 69 Courriel ce.0330031e@ac-bordeaux.fr Conception graphique : les élèves du LP TOULOUSE-LAUTREC (Terminale CAP Dessinateur d'Exécution en Communication Graphique) MAURAND Amandine

Le proviseur, les personnels et les élèves du Lycée professionnel Toulouse-Lautrec vous adressent leurs meilleurs vœux.

VŒUX

2008

26

Proposition pour la carte de voeux du lycée. À la manière du peintre Hundertwasser.


27

Carte de rĂŠgles du jeu.


28

Mise en page de la première et dernière de couverture.


29

Réalisation d’un flyer en lien avec l’affiche pour l’événement place de la Bourse.


LICENCE DESIGN

LICENCE

PROFESSIONNELLE

DESIGN :

Communication, Projet

MASTER PROFESSIONNEL DESIGN : Innovation, Technologie, Arts

Inscription sur u-bordeaux3.frr à partir du 28 mars 2012

30

u-bordeaux3.fr

Carte pour promouvoir la Licence Design à Bordeaux III


31

Création d’un carnet de timbres sur le musée juif de Berlin.


JEUDI 21 NOVEMBRE CAPC DE 13H30 À 19H30 13 h 30 : Accueil des intervenants (café gourmand) 14 h : Ouverture du colloque : Michel Pernot, Président du Conseil scientifique de l’Université Michel de Montaigne Bordeaux 3

14 h 30 : Présentation du colloque : Bernard Lafargue et Stéphanie Cardoso. ART, DESIGN, ENTREPRISE ET MARKETING

Le Design dans l'Art Contemporain sous la direction de Bernard Lafargue et Stéphanie Cardoso.

Président de séance : Christophe Génin

15 h : Yves Michaud (Université de tous les savoirs, Paris) Design d’objet et design d’expérience : pourquoi le design a remplacé l’art ?

A rt : sc é n og ra p h ie

Nous vivons encore (du moins les gens d’un certain âge et les spécialistes d’esthétique) sur l’idée que l’art, c’est l’art contemporain, c’est-à-dire les arts visuels du musée. Or silencieusement le paysage a totalement changé. Le design est devenu de l’art tout court ; les designers sont des artistes d’un nouveau genre (et des vedettes). Corrélativement la vie s’est esthéticisée à travers le design des ambiances, atmosphères et environnements. Je suggérerai quelques explications de ce changement complet du « système des beaux-arts ».

Design : figures de l’urbanité MICA EA4426

-

Axe 4

En dénonçant la « beauté amère » d’une histoire de l’art qu’ils jugeaient compromise au service de pouvoirs injustes, les artistes modernes se sont lancés dans un processus aussi utopique qu’autodestructeur. Voulant faire de tous les hommes des artistes et de la vie l’art véritable, ils ont effondré le socle des Beaux-Arts sur lequel reposait la légitimité de leur pratique. Métamorphosés à la fin des années soixante en « plasticiens » « propres à tout et à rien », ils ont laissé le designer industriel répondre à l’irrépressible, car consubstantiel, désir de beauté de l’être humain. Si tout est désormais « affaire de design », faut-il en conclure que le designer, qui a profité de l’occasion pour revêtir les habits multicolores de Business Pop Star tissés dans la Factory warholienne, est devenu l’artiste par excellence d’un « monde de l’art à l’état gazeux et à la beauté illimitée » (cf. Yves Michaud) ? Poursuivant la réflexion engagée dans AC-DC : art contemporain, design contemporain (éd. HEAD (Haute École d’art et de design) – Genève, 2008) et Philosophie du design (Figures de l’art XXV, éd. Puppa, 2013), ce colloque propose de regarder l’art contemporain dans le miroir du design et le design dans celui de l’art.

15 h 45 : Norbert Hillaire (Université de Nice Sophia-Antipolis) La culture comme design relationnel.

Si l’art est une forme de connaissance, il l’est dans le prisme de ces verres grossissants dont parle Proust, qui nous permettent de lire en nous par cette ouverture de mondes infiniment divers et fragiles qu’ils rendent possible. A l’heure où les produits, les services (et jusqu’aux œuvres d’art) sont de plus en plus designés - un design lui-même étayé sur une connaissance de plus en plus fine des mécanismes cérébraux (au point que les apôtres du neuromarketing pensent même avoir atteint le « bouton achat » dans le cerveau), on s’interrogera sur les relations de l’œuvre d’art et du design à travers ces deux formes si éloignées l’une de l’autre de la « connaissance ».

16 h 30 : Jeanne Quéheillard (École des Beaux-arts de Bordeaux) Objet scénographique.

Si fondamentalement le design se réfère à l’objet, ce n’est pas tant qu’il se rapporte à la production des objets, mais plutôt qu’il prend place à partir d’un monde pensé en tant qu’objet. En ce sens, la production relève du mobile, du déplaçable et du transportable, non attachée, non assignée à un lieu, mais qui peut produire des lieux. Dépassant la notion d’objet utile ou inutile, d’une forme liée à une fonction, ou pouvant contenir toutes les fonctions, l’objet est un objet en relation. Il s’appréhende en terme d’intervalle entre

2

32

dans un contexte familier créent un lieu éminent, celui de la création intime de l’être, création faible, qui participe à son niveau à l’élaboration du monde sensible qui nous partageons.

17 h : Anne Beyaert-Geslin, (Université Bordeaux 3) Sièges de l’art, sièges du design.

La frontière entre l’art et le design ne cesse d’être interrogée. Dans cette communication, on s’efforcera de rapporter cette différence statutaire à une économie générale des valeurs qui situe l’objet de design entre l’objet trivial et l’oeuvre. Dans un second temps, on s’intéressera à une gamme d’objets particulière, celle des sièges, pour explorer, à partir de quelques exemples d’utilisation tirés l’actualité de l’art et du design, la dimension factitive de ces objets. Peut-on distinguer les sièges des artistes et ceux des designers à partir de ce qu’ils nous font-faire ?

17 h 40 : Conclusion par Bernard Lafargue et Stéphanie Cardoso

Proposition de mise en page d’un programme en rapport avec l’affiche sur le coloque. Format A5.


34

Réalisation d’un fond d’écran avec un objet quelconque à la maniére de Roy Lichteinstein.


35

Dessins au marqeur. Sur le sablier bic et crayon de couleur en plus.


36

Lampadaire fait au bic. Sculpture sur les poteaux de lampadaire fait au crayon de couleur.


37

Création d’un Pop-up à partir d’une scéne Du voyage dans le lune de Georges Méliés. Seul les personnages sont dessiner, le reste est en typographie.


38

Fait avec des stylos steadler.


39

Réalisé avec des stylos steadler. Le flamant est retouché sur photoshop pour l’effet de couleur.


41


42


43


44


45


46


47


48


49


50


51


52


53


54



Le livre d'Amandine