Page 1


Mot de la présidente Ingénieurs sans frontières Canada Section Polytechnique «6500 unités de puissance»

4 5 6

7

Ingénierie globale Semaine de l’ingénieur global

8

Éducation des membres Retraites et congrès

10

Éducation des citoyens

12

Programme de stages court-terme Performance financière Remerciements Forces Avenir

9 11

14 16 17 19


Mot de la présidente

L

orsque j’étais au secondaire, j’aimais les sciences et la gestion, j’avais un excellent esprit d’analyse et de résolution de problèmes, et j’étais également très intéressée par le développement humain. Je me suis longtemps demandée quelle profession je pourrais bien faire pour concilier ces forces et mes intérêts. Ce jusqu’à ce que je sois introduite à la profession d’ingénieur par l’entremise d’Ingénieurs sans frontières Canada en assistant à une conférence organisée par la section de Polytechnique grâce à un projet sur lequel je travaillais au secondaire. En tant qu’ingénieurs, nous avons une approche plus systémique et rationnelle envers la résolution des problèmes les plus complexes que la moyenne des professionnels, et cela nous donne une valeur ajoutée à ne pas sousestimer dans le secteur du développement. De plus, dans notre approche globale, nous attaquons les problèmes à plusieurs niveaux. C’est pourquoi, par exemple, en plus de supporter les initiatives de leaders ruraux africains, ISF travaille également au Canada pour changer l’influence que le peuple canadien a sur le continent africain. Dans ISF, et dans la section Polytechnique en particulier, nous croyons que pour changer le monde, il faut commencer par changer soi-même. Nous devons donc constamment travailler sur notre propre développement personnel afin d’avoir une influence positive sur les gens autour de nous. ISF Polytechnique investit énormément dans le développement de ses membres pour avoir une équipe performante et pleine d’impact. Autour de nous, le changement le plus près que nous pouvons viser est auprès de notre communauté polytechnicienne presqu’entièrement composée d’ingénieurs. Nous avons ainsi consacré notre année à promouvoir le potentiel d’impact des 6500 étudiants et professeurs de l’École Polytechnique de Montréal afin qu’ils deviennent 6500 unités de puissance qui peuvent et veulent allumer et changer le monde. Toutefois, c’est un travail de longue haleine et nous sommes bien déterminés à nous y engager pour plusieurs années. L’année prochaine, nous tenterons d’exploiter 5 aspects du potentiel d’un ingénieur : le citoyen en lui, le rayonnement de sa profession dans la société, l’enrichissement de son cursus académique, ses responsabilités professionnelles ainsi que son potentiel dans le secteur du développement international. Dans les pages qui suivent vous pourrez constater nos accomplissements et apprentissages tout au long de l’année 2010-2011. Nous vous invitons à nous faire part de vos commentaires et suggestions car même si 2010-2011 a été une année remplie de succès pour l’équipe de Poly, nous visons à doubler notre impact pour 2011-2012 et avons besoin de toute votre rétroaction et de tout votre support afin d’y arriver. Au nom de toute mon équipe, je tiens à vous remercier pour votre appui, autant présent que futur, dans notre travail envers un monde ayant plus d’opportunités pour nos partenaires en Afrique rurale.

4

Victoria Lakiza Présidente ISF Polytechnique 2010-2011


Ingénieurs sans frontières Canada

I

ngénieurs sans frontières Canada est un mouvement d’ingénieurs et de non-ingénieurs travaillant à créer des possibilités de développement à long-terme pour les individus Africains au travers d’une lutte contre les causes de l’actualité de la pauvreté extrême. ISF voit un monde où la prochaine génération d’Africains aura des opportunités individuelles à la hauteur de leur dignité et de leurs rêves.

il rava

T

au

a

ad Can

3000 membres actifs

Aider la profession d’ingénieur à être au service d’une société globale (internationale et systémique), en se concentrant particulièrement sur les universités.

28 sections universitaires

Sensibiliser les citoyens Canadiens à la réalité Africaine et les encourager à s’y sentir connectés et à y contribuer, par exemple à travers le commerce équitable.

7 sections professionnelles

l avai

Tr

Encourager le gouvernement Canadien à avoir des politiques d’aide plus efficaces envers l’Afrique, notamment grâce à une transparence accrue.

» Agriculture (appui d’organisations paysannes, de

ique

fr en A

gouvernements et d’entrepreneurs) Secteurs

Burkina Faso Ghana Malawi Zambie

» Infrastructures rurales (appui de gouvernements pour l’amélioration de l’accès des populations)

» Eau et assainissement (développement d’outils de suivi et évaluation)

Prototype

Approche

Mise à l’échelle Pilote

Pour plus d’informations : www.ewb.ca/publications

5


Section Polytechnique

C

réée en 2002 par des étudiants motivés à utiliser leurs compétences d’ingénieur pour rétablir une justice internationale, la section de l’École Polytechnique a grandi au fil des années pour devenir un acteur actif tant dans l’organisation nationale que dans sa communauté polytechnicienne. Au cours des années, elle a permis à plusieurs dizaines d’étudiants de mettre en pratique leurs valeurs humaines au sein d’ISF, autant au Canada qu’à l’international, et de développer leurs aptitudes de leadership lors de la réalisation d’activités et pour la bonne gestion de la section en elle-même. Au niveau national, ISF a utilisé à partir de l’été 2009 un nouveau modèle de fonctionnement basé sur un leadership distribué parmi les sections, tant universitaires que professionnelles. Ceci avait pour but d’encourager chaque section à développer ses propres initiatives, tout en laissant au Bureau national le soin de construire les grandes orientations de l’organisation et d’en établir les valeurs. À cette image, nous avons intériorisé ce modèle en recréant dès mars 2010 une nouvelle structure pour l’équipe exécutive, inchangée depuis la création de la section. Nous avons adopté une approche « par projets » plutôt que par programme pour encourager les inovations et sortir des activités faites par habitude. Également, afin de permettre à tous les individus de vraiment concrétiser leur passion et leurs intérêts, et afin d’assurer un sentiment d’appartenance et de responsabilité, chaque responsable de projet a lui-même défini ses propres objectifs et ses propres tâches. Il en a résulté une année où chaque membre était plus motivé et plus efficace, et où les activités réalisées étaient à plus de 60% nouvelles ou grandement amélioriées, tout en s’inscrivant dans les sphères de travail nationales.

Résultats

60%

d’activités nouvelles ou améliorées

Section ISF-Polytechnique Congrès national d’ISF - Janvier 2011 Réception du prix «Section de l’année avec le plus port focus»

6


6500 unités de puissance

É

tant la seule section universitaire d’ISF entièrement composée d’étudiants en génie, il était naturel pour nous de concentrer notre thème de l’année autour des compétences et de la responsabilité d’un ingénieur dans la société. Notre thème Polytechnique : 6500 unités de puissance pour allumer le monde représente le potentiel d’énergie de chaque individu de l’École Polytechnique, parmi les 6500 étudiants et professeurs, pour avoir un impact positif sur la société mondiale. Nous avons donc développé le champ de compétences et d’attitudes nécessaires pour participer activement à la formation des étudiants ingénieurs dans l’École. Nous avons ainsi, tout au long de l’année, construit une définition de l’ «Ingénierie globale » telle qu’elle est perçue dans le contexte polytechnicien. Cette définition va nous permettre de mettre en place une réelle vision pour 2011-2012 autour de l’Ingénierie globale, tout en renforçant le réseau des acteurs de l’École que nous avons rassemblés pour travailler tous ensembles à une meilleure formation des étudiants face aux besoins de toutes les populations de la Terre.

Fonctionnement de l’équipe Santé de l’équipe Efficacité

Engagement

Imputabilité Professionalisme

Agents de changement

7


Ingénierie globale

L

’ingénierie globale, c’est la formation d’une nouvelle génération d’ingénieurs qui auront, en plus d’une profonde compréhension de leur impact au niveau local et global, les compétences de leadership nécessaires pour devenir des moteurs de changement socio-culturel. À travers de nombreuses discussions avec des acteurs remarquables de la communauté de Polytechnique, ainsi qu’avec un travail de réflexion interne soutenu, nous avons distingué deux niveaux d’ingénieurs globaux. L’ingénieur global niveau 1 (IG1) est un standard à atteindre pour n’importe quel ingénieur. À partir d’un noyau solide de connaissances techniques, l’IG1 utilise son esprit d’analyse critique pour résoudre des problèmes complexes dans une approche systémique. L’IG1 s’adapte aux changements rapides et sait travailler dans l’ambiguïté. C’est un bon communicateur qui travaille aisément en équipe dans un environnement multidisciplinaire. Ses compétences transversales incluent l’économie, la sociologie, le sens de l’éthique, la politique publique et la psychologie. Il comprend les enjeux du développement durable, de la mondialisation et du code de déontologie de l’ingénieur. L’ingénieur global de niveau 2 (IG2) est un expert concernant les enjeux, acteurs et dynamiques internationaux. L’IG2 est autonome et engagé dans son développement personnel et dans sa proactivité pour la changement social. Ses compétences pluridisciplinaires et sa capacité à interagir avec d’autres cultures sont plus développées que la moyenne des ingénieurs.

Activités

Résultats

Déjeuner et dîner avec les acteurs de l’École

»

Rassembler les acteurs de l’École concernés par la formation des ingénieurs et par les relations internationales pour comprendre la situation actuelle et partager notre vision de l’Ingénierie globale.

» Partager les discussions ayant eu lieu sur l’IG durant le congrès 2011

30

personnes clés connectées et prêtes à agir

d’ISF Canada.

Présentations dans les cours du baccalauréat

» SSH5501 : présenter ISF et son approche en développement humain » GCH1140 : sensibiliser aux enjeux d’une collaboration interculturelle » IND8127 : sensibiliser sur l’impact de certaines pratiques d’aide

Impact

8

360

étudiants informés et plus conscients de leur impact

La vision de l’IG à Polytechnique est améliorée.


Semaine de l’ingénieur global

L

a Semaine de l’ingénieur global a eu lieu à Polytechnique la troisième semaine de septembre afin de permettre à la section de faire découvrir à l’Ecole son thème et son logo de l’année. Au delà de la visibilité offerte par l’évènement, celui-ci avait pour principal objectif de faire réfléchir les étudiants sur leur futur profession d’ingénieur. En effet, en tant qu’ingénieurs, nous aurons un pouvoir et des responsabilités sociales inhérents à nos compétences. Il s’agissait également de faire prendre conscience aux étudiants de l’importance de l’approche multidisciplinaire pour la gestion soutenable d’un projet.

Activités

» Eau pour le monde professionnel » Étude de cas interactive » Conférenciers

(Bernard Landry, Omar Aktouf, Jacques Gérin)

» Exposition de photographies » Événement social («Pub» de Poly)

Résultats Personnes touchées et sensibilisées :

213

au 1er niveau

175

au 2ème niveau

171

au 3ème niveau

«

Bernard Landry La place de l’ingénieur dans la mondialisation

« Les décisions que vous avez à prendre le sont sur trois plans : techniques, éthiques, humains. » Jacques Gérin, ing.

Impact

»

À retenir pour l’an prochain :

» Améliorer la visibilité des événements » Rendre les conférences plus interactives

Les personnes touchées ont été poussées à la réflexion sur le métier d’ingénieur et sur leur futur pouvoir social.

9


Éducation des membres

L

es membres de la section sont des gens passionnés par le développement humain. Travailler dans ce secteur est un défi complexe qui ne requiert pas seulement des connaissances et des outils pratiques, mais également des compétences transversales. L’équipe 2010-2011 à donc décidé de miser sur l’éducation des membres pour « être plus fort de l’intérieur pour rayonner à l’extérieur ». Plusieurs ateliers étaient offerts aux membres pour travailler sur ces 3 aspects : les connaissances, les compétences transversales et les outils de travail. Certains ateliers portant sur des sujets comme les acteurs du développement, l’empowerment, les politiques d’aide et la micro-finance ont permis aux membres d’augmenter leur niveau de connaissances sur le développement humain. D’autres leur ont permis d’acquérir des outils de recherche, ainsi que des outils d’évaluation de projet. Enfin, à l’intérieur de toutes ces activités, les membres devaient travailler sur différentes compétences transversales : communication, présentation en public, poser les bonnes questions, recherche d’idées... Ces ateliers ont contribué à faire des membres d’ISF-Polytechnique une équipe plus forte et plus à l’affût des enjeux du développement.

Activités

Ateliers ouverts à tous

Connaissances

» 7 ateliers d’une heure, en semaine » 6 ateliers de 3 à 5 heures, le vendredi soir :

approches de l’aide, agriculture au Burkina Faso, définitions du renforcement de capacités,...

Formations pour événements

Compétences transversales

Outils de travail

» Formations pour les bénévoles de la Semaine de l’ingénieur global et de la Nuit sans frontières

Événements de recrutement

» Barbecue d’accueil » Atelier d’introduction au développement international

Résultats

630h

d’apprentissage pour près de

40

personnes différentes

35

bénévoles formés Membres actifs

x2

Impact Les connaissances accrues des membres à propos d’ISF et du développement les rendent plus efficaces dans les activités.

10


Retraites

D

ans chaque section à travers le Canada, les retraites sont des moments importants pour les membres d’ISF. Les retraites internes ont cette année permis aux membres de l’exécutif de la section de se rassembler pour planifier, analyser les forces et faiblesses de la section, faire des exercices de visionnement, et bien sûr pour renforcer l’esprit d’équipe. Les retraites en commun avec d’autres sections et avec des membres du Bureau National d’ISF ont été le lieu pour offrir et recevoir des ateliers de développement personnel (leadership, communication,...) et organisationnel (recrutement, stratégies, structures d’équipes,...). Elles permettent également aux membres ainsi plus connectés avec les autres sections de partager les bonnes pratiques et les initiatives communes.

Activités Retraites internes

» 1 retraite de transition d’exécutif » 1 retraite de planification annuelle » 2 retraites de réflexion, d’analyse et

Résultats

1 thème

de travail trouvé par l’équipe

de planification en cours d’année

Menel Benzaïd - ISF-Polytechnique & Marc-André Simard - ISF-Waterloo Congrès national d’ISF - Janvier 2011

Congrès

A Impact

Retraites externes

avec McGill, Concordia, Sherbrooke et Laval

»1 »1

40

étudiants québécois formés en leadership retraite estivale (4 jours) et plus connectés les mini-retraite à l’automne (1 jour) uns aux autres

vec 1000 autres personnes travaillant pour un monde avec plus d’opportunités pour chaque être humain, le congrès national est un moyen de motivation, d’apprentissage et de connection important pour tout membre d’ISF, ancien ou nouveau. Le congrès d’ISF est la plus grande rencontre canadienne annuelle portant sur le développement humain et l’ingénierie globale, et rassemble tant des étudiants que des professionnels.

16

étudiants de Polytechnique ayant de meilleures compétences organisationnelles

En voyant le dessin d’ensemble et les possibilités d’action de l’organisation, l’esprit d’innovation des membres est stimulé.

11


Éducation des citoyens

=

C

Commerce équitable

ommerce équitable sensibiliser les consommateurs Canadiens sur la proximité entre euxmêmes et les individus qui produisent leurs biens de consommation : café, chocolat, coton, fleurs, vin,..., pour leur permettre d’accéder à un commerce mondial plus humain.

Halloween autrement

Jeudis équitables

avec TransFair Canada

Vulgariser le commerce équitable auprès des citoyens en distribuant du chocolat équitable tout en étant déguisés, voilà le déroulement de l’Halloween autrement. Il s’agit également de faire prendre conscience aux Montréalais que le commerce équitable est accessible dans leur quartier et que, pour un prix régulier, ils peuvent faire le choix de soutenir les producteurs.

Chaque jeudi, les membres de la section servent gratuitement du café équitable aux membres de la communauté polytechnicienne. Cela permet de prendre le temps de discuter du fait que nous faisons parti d’un système alimentaire global auquel nous sommes connectés et que nous avons ainsi, par nos choix de consommation, un pouvoir sur le monde qui nous entoure .

Activités

» 8 tenues de kiosques de café équitable » Arrondissement d’Hochelaga visité à l’Halloween

A

Plaidoyer

Résultats

312

personnes sensibilisées au commerce équitable

ider les pays en développement se fait également depuis le Canada, pays dont les dépenses actuelles d’aide manquent de transparence. La campagne nationale ACT (Accountability, Creativity, Transparency) demande aux députés et à l’Agence Canadienne de développement international (ACDI) de tout mettre en oeuvre pour améliorer l’efficacité de l’argent investi en aide internationale.

» 68 lettres envoyées à 68 députés » 1 rencontre avec une député

6

députés ont confirmé leur intérêt

Impact Les membres de la communauté polytechnicienne et les députés peuvent influencer le fonctionnement de la société mondiale.

12


Nuit Sans Frontières

D

epuis la simple exposition de photos de 2008 entreprise par la section professionnelle de Montréal, la Nuit Sans Frontières est devenue en 2011 un événement où 25 bénévoles ont incarnés pendant 7h de suite des personnages de la vie quotidienne du Burkina Faso. L’objectif? Partager avec les Montréalais les réalités de l’Afrique rurale non montrées par les médias : entrepreneuriat, joie, fierté et dégustations culinaires au programme!

«

« La nuit était vraiment instructive... autant pour les visiteurs que pour les bénévoles! » Vivian Mau et Catherine Leblanc Bénévoles NSF

Activités

» Exposition de photos » Scènes de la vie du Burkina : restaurant, maison, marché,...

» Campagne de plaidoyer

»

Résultats

650

Montréalais connectés au Burkina Faso

Engagement des jeunes

N

ous avons non seulement continué d’offrir notre atelier « Eau pour le monde », récipiendaire du prix « Projet par Excellence » de Forces Avenir 2004, mais nous l’avons également perfectionné afin de l’adapter aux demandes des professeurs de secondaire 1 à cégep 2. Nous avons également eu l’opportunité de participer à la formation d’une équipe de 18 étudiants de secondaire 4 et 5 partant deux semaines au Guatemala durant l’été 2011.

» Ateliers Eau pour le monde » Ateliers de formation

Impact

900

jeunes Québécois sensibilisés aux enjeux de la globalisation

Les citoyens de tout âge connaissent mieux les réalités de l’Afrique et des relations internationales.

13


Programme de stages court-terme

D

’une durée de 16 mois (formation, stage, retour de l’expérience et préparation des prochains stagaires), le programme de stages court-terme d’ISF Canada permet à un, deux ou trois membres de chaque section de partir travailler dans une des équipes des programmes africains de l’organisation. Les buts du programme pour chaque stagiaire sont de :

» Apporter un appui à la stratégie d’une équipe an Afrique en travaillant au sein d’une organisation locale partenaire;

» Acquérir une meilleure compréhension des réalités du terrain dans le secteur de l‘aide au développement;

» Développer des compétences et des attitudes de leadership. Les stagiaires de la section Polytechnique travaillent toujours au Burkina Faso, seul pays francophone où ISF a développé une expertise. L’équipe en place au Burkina est l’équipe «Entrepreuneuriat Rural Agricole» (ERA), qui a pour but d’appuyer les petits producteurs à devenir des entrepreneurs, leur permettant ainsi d’augmenter leurs revenus de façon indépendante des traditionnels programmes d’aide. Elle travaille à renforcer les capacités d’organisations paysannes, d’universités et d’écoles primaires pour qu’ils puissent offrir de meilleurs services et formations aux producteurs ayant le potentiel de profiter au maximum de leurs champs.

Activités

(Matthieu Bister - Automne 2010)

» Appuyer la mise en place de deux équipes

de gestion de magasins céréaliers au sein de l’Union des Groupements de Producteurs de Céréales du Nayala (UGPCER/N).

Idrissa Nacambo - ISF - Équipe ERA Rencontre à l’UGPCER/N Réflexion sur les enjeux d’un contrat de commercialisation de petit mil

Résultats

2x8

producteurs formés et responsabilisés pour la gestion de magasins

Impact L’UGPCER/N a augmenté ses capacités à acquérir les fonds pour appuyer ses membres producteurs en gestion agricole.

14


Formation des stagiaires

L

es quatre mois de formation sont supervisés par le Gestionnaire du programme de stages court-terme (Junior Fellow Program Manager) depuis le Bureau National à Toronto. Le programme de formation pré-départ commence par une journée complète dédiée aux stagiaires durant le congrès national, puis se termine par une semaine passée à Toronto début mai avec les équipes de stagiaires en fonction des pays et des secteurs de travail en Afrique. Entre temps, chaque stagiaire est responsable de son propre entraînement, avec l’appui du Gestionnaire du programme, du Gestionnaire des stagiaires court-terme dans chaque pays africain, et des stagiaires de retour dans sa propre section. La formation est tout d’abord constituée de lectures portant, entre autres, sur le secteur de l’aide au développement, sur le secteur spécifique de travail du stagiaire, sur les concepts d’intégration culturelle, ou encore sur les bonnes pratiques de vie dans un pays en développement. Ensuite, le Gestionnaire du programme et les Gestionnaires de chaque pays, simultanément à la recherche des placements auprès de nos organisations locales partenaires, demandent aux stagiaires des devoirs portant sur leur pays ou sur leur secteur pour en affiner leur connaissance et leur compréhension. Enfin, les stagiaires de l’année précédante ont comme mandat de partager leur expérience afin d’en faire profiter non seulement la section au complet, mais tout particulièrement les stagiaires s’apprêtant à partir. Principe du transfert de capacités (connaissances, compétences et attitudes) d’un stagiaire à l’autre

Activités »

Niveau de capacités

Rencontres formelles et informelles

» Mini-retraite québécoise

∆>0

Résultats

2

stagiaires prêts à être rapidement opérationnels sur le terrain

Impact en

A

é nn

An

e né

1

n+

Les stagiaires sur le départ sont mieux équipés que les stagiaires précédants.

15


Performance financieRe DÉPENSES Envoi de stagiaires durant l’été 2011 Congrès national (Toronto, Janvier 2011) Éducation Semaine de l'Ingénieur global Retraites des présidents Matériel promotionnel (sensibilisation et financement) Nuit sans Fronitères Ingénierie global Frais d'administration Coût de financement REVENUS Subvention de la direction de l’École Subvention de la présidence de l’École Subvention de la direction pour le congrès Subventions des départements pour le congrès AEP AECSP COOPOLY Forces Avenir 2010

DÉTAILS 2 stagiaires x 6500$ 16 délégués x 250$ Matériel, conférenciers, promotion Transport T-shirt de bénévoles Matériels Activités

TOTAL DÉTAILS

Chimique, Mécanique, Civil

1,570.86 $ 1,022.25 $ 270.60 $ 182.13 $ 297.90 $ 24,049.55 $ TOTAL 4,000.00 $ 4,000.00 $ 1,500.00 $ 2,800.00 $ 1,865.00 $ 300.00 $ 103.00 $

2000$ répartis entre les sections québécoises

Dons corporatifs et personnels Cotisations des membres TOTAL Manque à gagner RÉPARTITION BUDGETÉE DU MANQUE À GAGNER Emballage Loblaws Portes ouvertes (15 novembre) Ventes diverses Financement

TOTAL 13,000.00 $ 5,476.74 $ 579.87 $ 1,341.35 $ 307.85 $

DÉTAILS

1 kiosque Tournoi-vente de t-shirt TOTAL

400.00 $ 600.00 $ 400.00 $ 15,968.00 $ 8,081.55 $ TOTAL 1,143.00 $ 100.00 $ 170.50 $ 1,080.00 $ 2,493.50 $ Bilan financier en date du15 mars 2011

16


Forces Avenir Les cinq sections québécoises d’ISF : École Polytechnique, Université Laval, Université de Sherbrooke, Université McGill et Université Concordia, ont été finalistes dans la catégorie « Avenir Société, communication et éducation » de l’édition Forces Avenir de 2010. Les sections avaient présenté le projet « Participer à l’éducation des citoyens du monde », qui regroupait leurs activités respectives en sensibilisation dans les écoles secondaires et les cégeps, en amélioration des cursus universitaires de génie, ainsi que la Nuit Sans Frontières 2010.

Les cinq sections ont chacune représenté la vision de leur établissement respectif, montrant le but commun des universités de génie d’améliorer le fonctionnement de la société québécoise à travers la formation d’ingénieurs tels que les membres d’ISF.

55

membres étudiants d’ISF recompensés pour leur travail

Représentants des 5 sections universitaires québécoises Gala Forces Avenir 2010 - Novembre 2010

17


Image centrale de l’affiche promotionnelle pour la Nuit Sans Frontières

18


Remerciements Nous adressons nos sincères remerciements aux généreux donateurs et aux leaders engagés qui ont soutenu ISF-Polytechnique en 2010-2011. Vos contributions nous permettront d’avoir un impact soutenu sur des collectivités dynamiques en Afrique et au Canada au cours de la prochaine année.

»

Présidence et Direction de

l’École Polytechnique de Montréal

»

»

»

»

»

Département de Génie mécanique de l’École Polytechnique de Montréal

»

»

Département des Génies civil, géologique et des mines de l’École Polytechnique de Montréal

»

Dons corporatifs et personnels

» Helene Draper » Oksana Kulchytska » Défenseurs Fiscaux Inc.

19


AEP en tant que Ingénieurs sans frontières École Polytechnique de Montréal Campus de l’Université de Montréal Case postale 6079 / Succursale Centre-ville Montréal, QC, H3C 3A7 Téléphone : 514-340-4711 #4356 polymtl@ewb.ca www.polymtl.ewb.ca Numéro d’enregistrement d’organisme de bienfaisance : 89980-1815-RR0001

ISFPoly-RapportAnnuel-2010-2011  

ISFPoly-RapportAnnuel-2010-2011

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you