Issuu on Google+

Matonge au coeur de la fête · Matonge waar feest troef is

N°4


2

MATONGAZET 4

Et pourtant d’aucuns diront que les Africains ont le sens de la fête. Est-ce prouvé ?

Un goût de fête Que seraient nos vies sans les fêtes qui en ponctuent le cours ? Moments de convivialité, de partage et de communion collective, les fêtes sont autant des pauses salutaires dans nos vies lestées d’angoisse, guettées par l’ennui, et en proie à la monotonie. Pas de fête qui n’ait cohorte de cadeaux qu’on offre et qu’on reçoit. Des cadeaux qu’il faut savoir choisir pour surprendre nos proches ou nos amis autrement dit deviner leurs désirs, et anticiper leur plaisir. Des cadeaux qui scellent des amitiés, renforcent les liens familiaux, consolident les fratries, rapprochent davantage les membres d’une collectivité et contribuent à maintenir des liens pardelà les générations. Chaque fête invite aux plaisirs des sens; chacune a ses saveurs, ses couleurs et ses symboles qui en résument la quintessence. Partout dans le monde les fêtes ont des racines qui se perdent dans la nuit des temps, rehaussées par l’auréole de légendes, elles sont la mémoire de pratiques dont le sens ainsi que la justification ne sont évidentes. En tous les cas, les humains ont de tout temps posé des jalons dans le cycle de leurs activités comme pour en maîtriser et en réguler le cours. Saint-Nicolas en Belgique est un moment particulièrement prisé par les enfants rois qui se voient gâtés au propre comme au figuré par leurs parents, prompts à délier leur bourse pour égayer leur progéniture. Des parents généreux parfois jusqu’au gâtisme. La succession de fêtes en fin d’année est telle que la trêve de confiseurs finit par s’imposer au bout de la chaîne ! La fête depuis toujours réveille le désir d’attifement ! Comment s’habiller afin de plaire ? Femmes, hommes, enfants, personne n’est en reste. Habits, chaussures, bijoux et parures suscitent la convoitise. A l’heure des marques et de leur dictature pernicieuse, le conformisme est trop souvent au rendez-vous. Et pourtant en observant attentivement ce qui se passe autour de nous, on s’aperçoit que les produits de qualité dignes d’être offert dans les familles ou dans les assemblées d’amis sont légions. N’est-ce pas à l’occasion de fêtes qu’il sied de mettre en valeur l’artisanat, la créativité des bijoutiers ou des modélistes en faisant en sorte de sortir des sentiers battus ? Marques consensuelles ou produits moins connus ? A chacun ses choix. Les fêtes constituent incontestablement des moments propices pour découvrir les spécificités culturelles à l’aune de nos sociétés multiculturelles. Que représente par exemple le nouvel an pour les communautés issues d’Afrique ? Pour les Congolais la « bonana », entendez la fête du nouvel an, est la fête par excellence : cadeaux, débauche de nourriture, danses et retrouvailles, échanges de vœux sont au rendez-vous. Pas si différent de ce qui se passe dans les autres familles !

Ce numéro de Matongazet se veut une évocation vagabonde des saveurs, des couleurs, des senteurs…au gré de nos coups de cœur. C’est une sorte de déambulation à la découverte de ce qui est moins évident, moins connu. Moult personnalités illustrant la diversité des talents, au profil diversifié voire contrasté, se côtoient dans cette livraison qui leur fait la fête et vous invite à finir l’année 2010 en beauté. C’est un panache de créations de qualité qui vous est proposé dans le quartier Matonge. Une façon efficace et joyeuse de faire la nique à des publicités tapageuses qui poussent à la dépense pour des produits trop souvent médiocres. Des couturières, des modélistes, des créateurs de bijoux, des artistes…bref des personnalités dont le parcours et les réalisations valent mieux que le coup d’œil mieux mais plutôt un arrêt, une découverte. Il s’agit de femmes en majorité ; un choix délibéré de notre part ! Dans leur sillage le parcours est tapissé de belles choses. Avec elles la fête vaut son pesant d’or. Je vous laisse les découvrir à travers les entretiens, les mini-portraits, les articles et les photos. Elles nous invitent au voyage au pays de Cocagne forgé par leurs rêves, leurs désirs leurs fantasmes qu’il est urgent de partager. Car autrement, où serait la fête !

andere culturen te ontdekken ? Hoe vieren Afrikanen nieuwjaar, van wie beweerd wordt dat ze het feesten in zich hebben ? « Bonana » is voor de Congolezen hét feest bij uitstek : er wordt uitbundig gevierd, met een overvloed aan eten, cadeaus, muziek, dans - een convivialiteit die in deze periode zonder twijfel afsteekt tegen de eenzaamheid van zovele anderen – iets om over na te denken ? De equipe van Matongazet wenst u van harte prettige feesten !

Vœux de fi n d’année  pour Matongazet La vie communale est comme les touches d’un piano, les noires et les blanches s’harmonisent pour parvenir à une belle mélodie de quartier. C’est dans cet esprit que je vous souhaite de passer de belles fêtes de fin d’année. Et bien sûr beaucoup de succès et de remerciements pour tout le monde qui s’implique dans Matongazet.  Pascal Dufour

Echevin de Vie de Quartier

Eindejaarswensen voor Matongazet Het wijkleven is zoals pianotoetsen, nooit grijs, maar steeds opgebouwd in verschillende toonladders, om op het einde te komen tot een mooie melodie. Ik wens u met deze gedachte prachtige eindejaarsfeesten toe. En natuurlijk veel succes en dankbetuigingen voor alle vrijwilligers die zich inzetten voor Matongazet.

rue Longue Vie, les speechs prononcés, l’hommage du public et la présence de la presse ont ajouté un supplément d’émotion à cet événement. Le bourgmestre Willy Decourty et l’échevin Pascal Dufour ont par leur présence et leur participation conférer un cachet tout particulier à cette remise du trophée. Les lauréats tout surpris de cet honneur ont reçu des cadeaux de la part de l’association locale « Mon Village » et de commerçants : restaurant Inzia, épicerie Berouin, fleuriste La Paix, boutique Boudie, boutique Bethel, Maison Renardy, Club Perfect Gym, snack Dam’tartine, restaurant Les 2 Orients, restaurant Vietnam Express et l’épicerie Aman super store. Les lauréats ont été fêtés et applaudis comme il se doit. Leur vie paisible et laborieuse a pris tout d’un coup les teintes d’un conte de fée. Afin de marquer leur reconnaissance aux organisateurs et à Matongazet, ils ont offert un drink dans leur restaurant qui a rassemblé des amis d’il y trente ans et ceux d’aujourd’hui, des journalistes, des commerçants et les membres du jury. Interrogé sur les qualités qu’il estime être les plus importantes pour réussir une si longue carrière alors que l’installation des citoyens grecs en Belgique n’allait guère de soi Mr Michalakis a répondu que le sens du travail bien fait, l’honnêteté et le sens des responsabilités constituaient à ses yeux des atouts indispensables.  La Rédaction

 Pascal Dufour

 Antoine Tshitungu Kongolo

Schepen van Wijkleven.

Feestelijk ! De eindejaarsfeesten zijn in aantocht ! Wat zou het leven zijn zonder feesten ? Ze onderbreken het ritme van het dagdagelijkse leven : welkome rustpauses of vrolijke momenten in een soms al te jachtig, kommervol, eenzaam…bestaan. Tal van feesten hebben hun oorsprong in oeroude tradities en gaan gepaard met gebruiken en symbolen waarvan de betekenis ons vandaag grotendeels ontgaat (bv. de kerstboom). Wij genieten vooral van de bijzondere ambiance : fraai uitgedost zitten we graag aan feestelijk gedekte tafels, met een overvloed aan lekkere spijzen en dranken. De ganse sfeer wil een streling zijn voor alle zintuigen : veel kleurige versieringen, muziek en licht om de donkerste dagen van het jaar op te fleuren. Geen feest tenslotte zonder cadeaus ! Met kerst en nieuwjaar wensen wij onze geliefden, familie en vrienden met geschenken te bedenken. Doch hoe moeilijk is het soms niet om een gepast geschenk te vinden, en dan nog volgens de mogelijkheden van ieders beurs ? Vaak schreeuwerige reclame wil ons verleiden en diep in de beugel doen tasten voor modieuze merknamen of voor producten die niet steeds van goede kwaliteit zijn. Waarom het niet eens over een andere boeg gooien en op zoek gaan naar meer originele outfits en cadeaus ? Matongazet ging alvast op verkenning in de wijk en was getroffen door het ruime en gevarieerde aanbod aan artisanale producten, door de creativiteit van tal van ontwerpers, naaisters, juwelenmakers en kunstenaars die in de Matonge hun stek hebben. Misschien ook een gelegenheid om in onze interculturele wijk de eigenheid van

Remise du  Trophée Matongazet Un moment tant  attendu ! Le dimanche 19 septembre 2010 sur le coup de 17 heures remise de la première édition du Trophée Matongazet visant à distinguer toute personne qui s’est illustrée par un apport significatif à la vie du quartier dans sa dimension humaine et en particulier par son dynamisme, sa convivialité et sa fidélité à la vie du quartier à été mis à l’honneur. Préalablement un jury de 11 membres, dont deux représentants la rédaction du journal Matongazet, initiateur du trophée a débattu des mérites respectifs de diverses candidatures transmises à la rédaction de Matongazet. Composition du Jury : La Maison Africaine, Asbl Mon Village, Jeroen Marckelbach (Kuumba – Vlaams-Afrikaans huis), Mr François Kasongo (Radio Baobab), Me Mona MK (Bel’Afrika), Me Rhode Makoumbou (artiste Congo Brazzaville), Mr Jean Bruno Madoki (gérant salle gym Perfect Gym), Mme Angumo-Mahio Monique (La Callebasse), Mr John Mamert Buyani Ilungu (Juriste), Antoine Tshitungu Kongolo et le Président du Jury Mr Jan Goovaerts. Le trophée a été attribué à l’unanimité à Mr et Me Michalakis-Diakou qui font le bonheur de nos palais depuis 37 ans, dans leur restaurant Dirlada sis rue de la Paix. La remise solennelle du trophée sur un podium dressé dans le piétonnier de la

Membres Jury, Bourgmestre, Echevin Vie de quartier  © Jan Goovaerts

A. Tshitungu Kongolo, Mr et Me Michalakis-Diakou 

De Matongazet-Trofee Met het uitreiken van een trofee wil Matongazet jaarlijks een persoon, een groep of een organisatie onderscheiden die op een heel bijzondere manier heeft bijgedragen tot de interculturele gemeenschapsvorming in de Matongewijk. Er werd een zo gedifferentieerd mogelijke elfkoppige jury samengesteld, die alle ingezonden kandidaturen heeft gewikt en gewogen. De trofee 2010 werd uiteindelijk unaniem toegekend aan het echtpaar Michalakis-Diakou die al 37 jaar lang trouw, met volle overgave en in eerlijke eenvoud, hun restaurant Dirlada in de Vredestraat runnen. De plechtige uitreiking van de trofee had plaats op zondag 19 september, op


MATONGAZET 4

een podium in de Lang-Levenstraat, opgeluisterd door de gebruikelijke speeches, met bloemen en muziek. De laureaten werden bovendien door de lokale handelsvereniging « Mon Village » met tal van geschenken overladen. De opkomst en het enthousiasme van het publiek waren overweldigend. Ook Burgemeester Willy Decourty en Schepen voor Wijkleven Pascal Dufour hebben het evenement met hun aanwezigheid vereerd.

John Buyani au BOZAR

Initiative heureuse Trophée de convivialité et de dynamisme – Edition 2010 Quand les responsables de l’asbl ASD, éditrice du journal Matongazet, m’ont demandé d’être membre du jury du Trophée repris sous rubrique, j’ai répondu OUI sans réserve et ce, pour deux raisons : 1° Après mon village ETTERBEEK, j’adore le quartier Matonge que je fréquente depuis de nombreuses années. Je suis fortement sensible à tout ce qui intéresse ce quartier. 2° Objectif et critères retenus.Il s’agit de récompenser toute personne morale ou physique qui aura contribué au rayonnement de Matonge, c’est-àdire qui aura contribué à donner une impression, une image positive du quartier. Parmi les moyens utilisés pour cette contribution, le lauréat doit notamment et surtout avoir poursuivi avec énergie, vitalité la réalisation de ses propres projets tout en s’ouvrant à la culture des autres (habitants ou fréquentateurs du quartier). Il me paraissait difficile de ne pas encourager une initiative qui récompense une personne qui, par son action, son comportement, a participé largement à assurer des rapports bénéfiques, enrichissants, positifs ou harmonieux entre les êtres humains.

3

Un demi-siècle d’Afrique au cœur de  Bruxelles Kuumba Vlaams-Afrikaans Huis Mensen en culturen leven vaak gewoon naast elkaar. Het VlaamsAfrikaans Huis « Kuumba » wil een vrijplaats creëren waar ze elkaar echt kunnen ontmoeten. Hiertoe ontplooien we in samenwerking met andere organisaties een waaier aan activiteiten : dagelijkse instuif, workshops dans en muziek, concerten en jamsessies, café en restaurant, film, debat en expositiemomenten. Ons huis situeert zich in hartje Matonge : de Afrikaans gekleurde wijk bij uitstek in Brussel, de plek waar het Belgische koloniale verleden en de moderne multiculturele samenleving samenvloeien. Kuumba is Swahili voor creativiteit. Hiermee doelen we op de energie en creativiteit die opborrelen als culturen en gemeenschappen elkaar ontmoeten. De Vlaamse Gemeenschap wil zich op een positieve manier manifesteren in de Matongewijk : een ontmoetingsplaats en platform oprichten waar artiesten, amateurs en professionelen kunnen tentoonstellen en optreden; niet alleen samenwerking en uitwisseling stimuleren tussen de Vlaamse en de Afrikaanse gemeenschap, maar ook intercultureel samenleven bevorderen. Jeroen Marckelbach Vredestraat, 35 - Tel 0476 71 37 92 info@kuumba.be

De Matonge à  Matonge… Après s’être interrogés sur la présence de cubes géants sur la Place des Artistes (Kinshasa), c’est non sans surprise que depuis le 24 juin, les habitants de Matongé et les nombreux passants ont découvert l’exposition des photographies de Jean-Dominique Burton consacrées aux deux Matongé. Trônent ainsi depuis lors sur la fameuse place Jacky la Marraine Mandibule, Jacques Francotte, Dieudonné Kabongo, Ken Ndiaye, Mweze Nangura et d’autres figures incontournables de notre quartier Matonge d’Ixelles..

Créée en 1961 par Melle Monique van der Straten Waillet, la Maison Africaine fête ses 50 ans. 50 ans de logement, 50 ans d’accueil, 50 ans d’aide sociale et de coopération au développement au profit de milliers d’étudiants Africains à la recherche d’un logement, mais aussi d’un soutien social, administratif, psychologique ou moral. Car si notre activité de fond n’a pas changé depuis 1961, force est de reconnaître que la Maison a connu d’importantes adaptations destinées à répondre au mieux aux besoins des étudiants. La Maison Africaine travaille dans des registres très différents. Intégration sociale, parce que nous n’envisageons pas d’accueillir nos 80 résidents Africains sans leur proposer un programme d’intégration. Coopération au développement, parce que notre objectif final est le renforcement du capital humain en faveur de l’Afrique. Rapprochement culturel, parce que la présence de 80 étudiants Africains au cœur de Bruxelles est une merveilleuse occasion d’échanges culturels. Et aide sociale, parce que certains étudiants sont objectivement dans une situation sociale et financière qui nécessite un soutien momentané. C’est ainsi qu’en gardant la philosophie proposée par Melle Monique van der Straten, la Maison Africaine a développé en 50 ans de nombreux projets dont de très nombreux étudiants africains ont pu bénéficier et bénéficient encore. C’est également grâce à ces projets que la Maison a pu développer un important réseau social favorable à l’intégration à Bruxelles de nombreux étudiants parfois déroutés par notre culture, nos habitudes et notre rythme de vie. Qui eut cru en 1961 qu’en 2011 la Maison Africaine réponde plus que jamais à un tel besoin de rapprochement socioculturel ?

Collaborateur de Matongazet J’ai toujours eu un goût prononcé pour l’étranger. Etranger dans les deux sens du terme : « étranger » pour cet ailleurs que je ne connais pas encore et « étranger » pour cet autre que je dois apprendre à connaître. Mon chemin de vie m’a permis de découvrir un tant soit peu cet « ailleurs » et aussi de rencontrer cet « autre » pour qu’il me deviennent familiers. L’enseignement que j’en retire est que cet ailleurs n’est pas vraiment différent de ce lieu d’ici et que cet autre est bien moins étranger de ce que je sais de moi-même. Car en effet, tous les hommes, toutes les femmes vivent les mêmes émotions, vivent les mêmes attentes, les mêmes angoisses, les mêmes chagrins, les mêmes rires, les mêmes pleurs. Tous et toutes, quel que soit l’endroit où nous vivons, quel que soit notre culture. Nous sommes tous, sans exception, démuni et seul devant la mort. Depuis le 1er juillet dernier, je suis pensionné et j’ai décidé de rejoindre l’équipe de Matongazet pour participer au travail qui y est réalisé. Depuis le mois de juillet je me promène régulièrement dans le Matongé et j’y découvre un lieu où s’entremêlent tellement de cultures et tant d’individus. S’y rencontre à la fois l’ailleurs et l’autre et cela fait mon bonheur. L’interculturalité qui règne dans le quartier fait de Matongé un diamant. Un diamant rayonnant posé délicatement sur le territoire de la Commune d’Ixelles, près de la Porte de l’ Amour. Bonnes fêtes à toutes et à tous.  Jan Goovaerts

Félicitations aux initiateurs du Prix et aux lauréats.

Van Matonge naar Matonge

 John Buyani (Juriste – Membre du Jury)

Membre fondateur de l’asbl SNODUD (Solidarité Nord-Sud) - info : 0477/47 23 56

Sinds deze zomer staan Jackie, la Marraine des artistes (la Marraine Mandibule), Jacques Francotte, Dieudonné Kabongo, Ken Ndiaye, Mweze Nangura en andere befaamde Elsense Matongezen, in het Congolese Matonge in het middelpunt van de belangstelling. Hun uitvergrote portretten prijken immers op de Place des Artistes in Kinshasa. Zij maken deel uit van de impressionante, teerlingsgewijsopgestelde fototentoonstelling van JeanDominique Burton, gewijd aan beide Matonges.

Matongazet-Trofee : een jurylid getuigt De heer John Buyani, jurist, stichtend lid van de asbl SNODUD (Solidarité NordSud) heeft met plezier aanvaard deel uit te maken van de jury Matongazet-trofee 2010 en wenst persoonlijk te getuigen over het belang van dit initiatief. De redactie van Matongazet is hem hiervoor buitengewoon erkentelijk. Exposition de Jean Dominique Burton


 Théodore Ngoy-Tambwe

Président du Fan Club La Marraine Mandibule /Vienna Austria e-mail: pprdautriche@hotmail.com Jacqueline Ruth, Théodore Ngoy-Tambwe

Un Fan Club  à Vienne ! Depuis plusieurs années j´ai côtoyé Mme Jacqueline Ruth, La Marraine Mandibule. En l´observant et en parlant avec elle, je me suis rendu compte que c´est femme formidable, aux qualités exceptionnelles: dynamique, ambitieuse, mais aussi prudente, patiente, pleine d´initiatives, persévérante et clairvoyante. Sur le plan social, La Marraine est toujours souriante, aimable, accueillante et serviable. Parfois, elle s´oublie elle-même pour rendre service aux autres. Elle est un bel exemple de mère de famille. Elle aime son travail dont elle s´occupe d´arrachepieds et méthodiquement. Elle m´a toujours prodigué de sages conseils. Son ambition pour la promotion des jeunes artistes est l´expression d´une vocation sincère de sa part.

FanClub van Jackie Jacqueline Ruth-Kasongo, beter bekend als Jackie, « la marraine des artistes », is een heel bijzondere vrouw. Zij runt niet alleen met verve haar internationaal befaamde bar-restaurant « La Mandibule » in Matonge (Waversesteenweg 172), maar ontplooit ook, overvol liefde en toewijding, tal van activiteiten. En ze heeft een ware roeping : jonge artiesten steunen, met raad en daad bijstaan. Immer dynamisch, boordevol intiatieven en met een ongelooflijk doorzettingsvermogen. Buitengewoon scherpzinnig, tevens omzichtig en geduldig. Sociaal-voelend, gastvrij en gedienstig, cijfert ze zichzelf weg om anderen te helpen. En dit alles steevast met de glimlach. Théodore Ngoy-Tambwe is een van haar vurige bewonderaars en stichtte daarom een heuse fanclub in de Oostenrijkse hoofdstad Wenen. Wie volgt ? e-mail : pprdautriche@hotmail.com.

Le petit patrimoine Ce sont en grande partie les façades qui déterminent le caractère d’un quartier. Il faut donc en prendre grand soin !

 Jeanine Lambrecht

Infos : www.ixelles.be.

Découvrir Bruxelles à travers les yeux de ses habitants ! Les fêtes arrivant à grand pas, nous pensons aux vacances et aux touristes qu’elles drainent. Et pourquoi ne pas découvrir Bruxelles autrement ? Une nouvelle forme de tourisme participatif s’est développée en mai 2010 : les Greeters de Bruxelles. Voici une nouvelle formule qui va dans le même sens que Matongazet. Des Bruxellois de tous horizons se sont plongés dans le rôle de Greeter bénévolement parce qu’ils aiment Bruxelles et la connaissent et veulent partager leur passion avec des visiteurs de passage. Hors des sentiers battus, les Greeters bruxellois souhaitent faire découvrir « leur » Bruxelles de manière locale. Le réseau compte aujourd’hui une soixantaine de Greeters. Ils ont des profils variés : entre 21 et 75 ans, issues de diverses communes de Bruxelles et aux intérêts et loisirs éclectiques. Un Greeter partagera son quartier, son bar fétiche, ses ruelles favorites, ses coups de cœur. Le réseau est une initiative de l’asbl « Tourisme autrement » et s’inscrit dans une démarche nationale Greeters. be et internationale Global Greeter Network. L’asbl a démarré son premier réseau à Bruxelles en mai 2010 et va prochainement lancer le concept dans d’autres villes belges. Comment ça marche ? Pour rencontrer un Bruxellois, un formulaire de demande est disponible en anglais, français et néerlandais sur www. tourisme-autrement.be. La rencontre avec un Greeter : est unique, insolite et gratuite.  Emilie Herssens

La beauté d’une façade peut être le résultat de ses proportions, du choix des matériaux et des couleurs… mais ce sont souvent des éléments spécifiques ou des détails qui en font tout le charme : portes, fenêtres, corniches, lucarnes, balcons… etc. Les façades plus anciennes peuvent être décorées par toutes sortes d’éléments sculptés ou en fonte, bronze, fer forgé, panneaux de céramiques, mosaïques, vitraux, sgraffites… Poignées de porte, serrures, sonnettes, boîtes aux lettres, grattoirs… : tous ces petits éléments embellissent notre patrimoine et font toute la spécificité et le charme de notre architecture typiquement bruxelloise. Malheureusement, ce sont justement ces éléments-là qui sont les plus vulnérables. Lors des rénovations ils sont souvent remplacés par des éléments plus modernes et standardisés : portes et fenêtres en pvc, boîtes aux lettres en aluminium… A la longue notre patrimoine devient de plus en plus banal. Pour arrêter cette évolution l’Echevine du Patrimoine et de l’Environnement, Nathalie Gilson, a lancé une prime pour le soin du « petit patrimoine ». Cette prime couvre 40 % des frais d’entretien, de restauration ou de rénovation (avec un maximum de 1500 €) et est cumulable aux autres primes régionales et communales de rénovation.

Greeters

decoratief mozaïek, glas-in-lood, sgraffiti… Deurklinken, deurbellen, brievenbuskleppen, voetschrapers, schutpalen, sierdeksels van steigergaten… zijn soms ware kunstambachtelijke kleinnoden. Elsene vloeit over van dergelijke decoratieve details die de schoonheid en de geschiedenis van de gevels uitmaken.

Het klein erfgoed De voorgevels van huizen en andere gebouwen bepalen in grote mate het karakter en het uitzicht van een wijk. Er dient hieraan dan ook de grootst mogelijke zorg te worden besteed. Een gevel kan zijn schoonheid ontlenen aan een geslaagde combinatie van schaal, verhoudingen, materiaalkeuze, kleurzetting… maar het mooie schuilt ook vaak in afzonderlijke elementen of in kleine details: de vorm en afwerking van deuren, vensters, kroonlijsten, dakkapellen, erkers, balcons… enz. Oudere gevels zijn vaak versierd met kunstig beeldhouwwerk, fraai geprofileerd houtwerk, allerlei sierlijke elementen in gietijzer, brons of smeedwerk, tegelceramiek,

Helaas zijn het vaak die elementen die het meeste lijden onder de tand des tijds. Bij renovatie worden ze al te dikwijls vervangen door moderne, gestandaardiseerde exemplaren : deuren en ramen in pvc, brievenbussen in aluminium… Het leidt tot de banalisering van ons patrimonium. Om hier tegen in te gaan lanceerde de Schepen van Bouwkundig Erfgoed en Leefmilieu, Nathalie Gilson, bovenop de bestaande gewestelijke en gemeentelijke renovatiepremies, een speciale premie voor de zorg van dit « klein patrimonium ». De premie dekt 40 % van de kosten van de onderhouds-, restauratie- of renovatiewerken (voor een maximumbedrag van 1500 €).

L’équipe de l’asbl Tourisme autrement

Greeters Greeters (van het Engels « to greete » = begroeten) zijn vrijwilligers die hun liefde voor hun stad op enthousiaste wijze en gratis willen delen met toeristen. Het is een nieuw concept van alternatief toerisme dat de laatste jaren de hele wereld verovert. Brussel is nu toegetreden tot het Global Greeter Network, een internationaal netwerk dat al actief is in tal van steden. De toeristen hebben Manneken Pis en het Atomium al gezien en zoeken iets nieuws als ze een citytrip doen. Dank zij de greeters kunnen ze het echte Brussel ontdekken, bv. de Matongewijk. Via de website van de vzw Tourismeautrement geven de toeristen aan wat ze willen zien of de interesses die ze hebben. Er wordt dan een ‘greeter’ gezocht met dezelfde interesses die zijn gast zal rondleiden langs zijn favoriete straten, bars en andere geliefde plekjes… Zowel voor de greeter als voor de toerist kan dit persoonlijke contact buitengewoon verrijkend zijn.

A la rencontre d’un  quartier multiculturel Matongazet est allé à la rencontre des habitants d’un quartier multiculturel articulé autour de la « De Coninckplein » à Anvers. Ce quartier marqué par la présence chinoise vit à l’heure des brassages fascinants entre originaires d’Afrique noire, asiatiques et allochtones. L’équipe de Matongazet a pu prendre le pouls de ce quartier anversois à un jet de pierre de la gare à travers des rencontres spontanées et des échanges improvisés. Deux rencontres ont particulièrement marqué notre équipe (Chantal, Antoine et Jan). Nous avons tendu le micro à Tantine Berthe et M. Mazama, qui tous les deux tiennent une épicerie. Tantine Berthe a tenu à souligner la solidarité qui caractérise liens entre les commerçants d’origine africaine d’une part, et le climat de confiance qui imprègne d’autre part le quartier multiculturel où elle a la chance de mener ses affaires. Elle n’a pas manqué de le comparer au Matonge bruxellois et se féliciter des passerelles que notre équipe est en train de jeter entre Bruxelles et Anvers. Les mamans africaines a-t-elle précisé apportent un plus au quartier en terme de solidarité concrète, de convivialité et davantage encore. Quant à Monsieur Mazama, propriétaire du Zando na Biso, c’est un ingénieur de formation reconverti dans une filière qui le passionne à savoir approvisionner les

 Jeanine Lambrecht

Info : www.elsene.be. © Jan Goovaerts

Vu ce qui précède, j’ai eu à cœur de fonder un « Fan Club la Marraine Mandibule » à Vienne. Je souhaite la naissance de plusieurs « Fan Club de la Marraine ». Vive La Marraine Mandibule !

Mazama Bozi


5

Bijou Limousine, Tantine Berthe

Toujours soucieux d’ouvrir des espaces d’expression et de valoriser la multiculturalité à l’œuvre dans les grandes villes d’Europe, Matongazet en phase avec une multiplicité d’acteurs de terrains, est désormais distribué à Anvers, à Lille, à Paris (Château Rouge) en attendant Londres, Lyon, Milan, Gand, Berlin etc.

Matongazet gaat vreemd ! Matonge is als het ware een intercultureel laboratorium, in menig opzicht toonaangevend voor het toekomstige Europa. Matongazet wil die avant-gardegedachte verder uitdragen. Via contacten met en dank zij de medewerking van gelijkgestemden in andere steden, wordt Matongazet nu al verspreid in gelijkaardige wijken in Parijs (Château-Rouge), in Rijssel, en in Antwerpen (wijk De Coninckplein). En we gaan voort !

London Calling ! Bar/Café/Concert

Tchala’s Band

Fruit de la rencontre d’Axel et Vincent, deux jeunes architectes, et de Léo, le pro, le London Calling s’est installé récemment au coin des rues de Londres et de Dublin, en bordure de la place fraîchement rénovée. Lieu de rendez-vous de ceux qui souhaitent prendre l’apéro after work et plus tard en soirée d’un public décontracté, le London Calling vous offre une riche palette de cocktails et de bières (classiques et artisanales), à prix raisonnable, dans une ambiance musicale garantie. Pourquoi ne pas y fêter votre anniversaire ! Rue de Dublin 46 – Tel. 02/888 83 47

London Calling ! Rep je naar het Londenplein voor een leuke afspraak, een aperitief na een vermoeiende dag, een avondje uit, een feestje… Op de hoek van de Londen- en de Dublinstraat, sloegen twee jonge architecten, Axel en Vincent, en een bouwheer, Leopold, de handen in elkaar. Het resultaat mag er zijn : Londen Calling is een toffe bar met een aanbod aan cocktails, streekbieren…om u tegen te zeggen, en alles aan redelijke prijs. Muzikale ambiance verzekerd. Dublinstraat 46 - tel. 02.888 83 47

Exposition POZE III - Africa Town qui avait été initiée dans le cadre du festival l’Afrique Visionnaire est prolongée dans la Galerie d’Ixelles à Matonge. En effet dans le cadre de l’Eté de la Photographie et du Festival, le photographe Vincen Beeckman a réalisé plusieurs studios mobiles consistant en une série de portraits photographiques des passants de la Galerie. Le résultat exposé dans ce lieu est une fresque de photographies, témoignant de la diversité sociale et culturelle de ce quartier dynamique. Le vernissage a eu lieu le vendredi 22 octobre. Cette exposition dans la Galerie permet ainsi au travail initié durant le Festival de poursuivre sa route au sein du quartier qui l’a engendré. Les BOZARSTUDIOS remercient, les participants du projet, les commerçants de la Galerie et le journal Matongazet. Studio mobile

Jeudis Littéraires

Le Congo, par les livres

L’équipe de Jeudis Littéraires vous propose pour sa saison 2010-2011 un agenda diversifié et éclectique. Selon une tradition bien établie les « Jeudis Littéraires » sont mensuelles et sont autant que faire se peut en résonance avec la créativité littéraire contemporaine de l’Afrique et de sa diaspora.

Deux journées pour une véritable plénière. L’évènement est à marquer d’une pierre blanche à plus d’un titre : c’est la première fois que l’Ambassade du Congo à Bruxelles initie une activité d’envergure focalisé autour du livre sur le Congo. Expositions, débats, rencontres avec les auteurs et remises de récompenses à personnalités emblématiques du monde du livre, autant de facettes de ces deux journées qui ont connu une affluence remarquée même si les journalistes des quotidiens de référence ont brillé par leur absence.

Elles scrutent également les ouvrages qui ont pour objet l’Afrique dans ses rapports avec l’ensemble du monde. La rencontre a eu lieu le jeudi 9 septembre 2010 à la Porte du Sud, sise 218 chaussée de Wavre à1050 Bruxelles à 19h30 avec le linguiste, romancier et poète Julien Kilanga Musinde. Il s’est entretenu durant 1heures et 30 minutes avec Antoine Tshitungu Kongolo, critique littéraire et a débattu dans la foulée avec un public averti et très attentionné sur les questions cruciales soulevées par ses livres et notamment son dernier roman « Jardin secret », qui vient de paraître à Paris aux Editions du Cygne. Ce premier rendez-vous sera suivi de neuf autres pour une exploration en profondeur des Afriques littéraires, sans œillères ni démagogie. ��� La rédaction

POZE III - Africa Town in de Galerie In het kader van Visionair Afrika en de Zomer van de Fotografie, lanceerde BOZAR een oproep aan alle Afrikanen uit de diaspora en amateurfotografen met een hart voor Afrika, om in de mobiele studio’s van Vincen Beeckman, portretten te maken van voorbijgangers uit de Galerie. Een reeks van die portretten, die de sociale en culturele diversiteit van de Matongewijk treffend in beeld brengen, is tentoongesteld in de Galerie. BOZARSTUDIOS danken alle deelnemers aan het project, de handelaars uit de Galerie en Matongazet voor hun medewerking.

Bénédicte Charlier

Des orateurs se sont succédés sur le podium pour un hommage très émouvant. Julien Kilanga Musinde, Joseph Kayomb Tshombe, Antoine Tshitungu Kongolo ont célébrés en des mots choisis avec justesse les mérites des trois femmes emblématiques dont le regard décape et analyse la société congolaise et restitue à celle-ci ses valeurs les plus emblématiques, celles sans lesquelles cette dernière ne serait qu’une coquille vide et le développement une incantation sans réelle emprise sur les êtres. A coup sûr, le 22 et 23 septembre dernier au Bozar la RDC a donné une image positive et forte d’elle même comme l’a souligné Henri Mova Sakani.

Matongazet en Radio ! Studio mobile

Bourse aux plantes  sauvages Venez-vous procurer les plantes indigènes pour rendre votre jardin ou terrasse plus attrayant : arbres et arbustes indigènes pour la haie ou le bosquet, grimpantes et petits fruitiers, fleurs sauvages sous forme de graines ou de plantules selon vos souhaits. L’occasion aussi de glaner une série de conseils et d’astuces grâce à la présence de plusieurs associations. Opération « Nature au Jardin », développée à Bruxelles depuis 1991 avec l’aide de la Région de Bruxelles-Capitale, vise à promouvoir une autre approche des jardins en ville. Elle invite les propriétaires à participer, à leur échelle, à la création d’espaces accueillants pour la flore et la faune sauvage. La bourse aux plantes est organisée par Natagora, avec l’aide de la Région de Bruxelles-Capitale et en collaboration avec Bruxelles Environnement – IBGE, Biloba asbl et la Commune d’Ixelles.

Trois femmes ont été distinguées pour leur contribution insigne au domaine du livre, ce qui aura permis de révéler au public un aspect méconnu de la créativité des femmes en RDC. Mesdames Clémentine Faïk-Nzuji, Emilie Flore Faignond et la bédéiste Fifi Mukuna ont reçu l’hommage public et solennel de leurs compatriotes à travers la récompense que leur a réservé l’Ambassadeur de la RDC Henri Mova Sakani, lui même poète, et essayiste.

Wat bloeit hier in het wild ? Operatie « Natuur in de Tuin » ijvert voor een andere benadering van stadstuinen in het Brusselse Gewest. Men wil eigenaars en huurders aanmoedigen om zoveel mogelijk ruimte te creëren voor wilde fauna en flora. In samenwerking met het BIM, de vzw Biloba en de Gemeente Elsene, organiseert Natagore daartoe een beurs voor wilde planten : je kan er allerlei inheemse bomen, struiken, planten en bloemen aanschaffen (zaden of stekjes) en ook veel ideeën sprokkelen…

Déjà présent sur la toile grâce à son blog et à son website, Matongazet se décline désormais en radio. Pour ce faire, elle a noué un partenariat avec Radio Baobab; des séquences hebdomadaires sont diffusées sur la toile dans le but de mieux informer les habitants de Matonge et ceux du village planétaire par la magie du web de ce qui se passe dans notre quartier mythique. Une façon aussi de faire la nique aux touristes d’un jour, à la merci des guides affligés d’œillères qui débitent des couplets insipides sur un quartier qui ne se résignera jamais à devenir un zoo. http ://www.radionomy.com/fr/radio/radio-baobab

Matongazet op golflengte ! Matongazet wil zoveel mogelijk communicatiewegen bewandelen : op papier, via internet en nu ook over de radio. Dank zij een partenariaat met Radio Baobab, zal Matongazet wekelijks de wijkbewoners op de hoogte houden van wat reilt en zeilt in de wijk. http ://www.radionomy.com/fr/radio/radio-baobab © Jan Goovaerts

Destination Europe

POZE III - Africa  Town dans la Galerie

© Vincen Beeckman

congolais et les africains de produits frais des terroirs. Sa rigueur et sa gentillesse lui valent un succès palpable tout autour de la place De Coninck. Entrevues vidéo de ces deux personnalités sur le blog : http ://matongazet.over-blog.net

©Matongazet

© Jan Goovaerts

MATONGAZET 4

Mundo-B (Edimburgstraat 26) op zondag 21 november 10-16 uur - gratis toegang

Rendez-vous dimanche 21 novembre de 10h à 16h - Entrée gratuite Adresse : Mundo-B, rue d’Edimbourg, 26 www.natureaujardin.be

Briefi ng A. Tshitungu Kongolo, Chantal Hemerijckx


6

MATONGAZET 4

Matonge au coeur de la fête ! La période des fêtes, une belle opportunité de faire plaisir et de se faire plaisir ! Comme Julita et Lucas accompagnés de la jeune Noa (notre couverture), promenezvous de boutiques en boutiques pour faire vos emplettes et le plein d’idées de cadeaux. Vous découvrirez les boutiques de notre quartier qui vous offrent un large éventail de produits de toutes natures, objets de luxe, artisanaux, du Sud ou encore à réaliser soimême. Ils vous permettront en cette période de fêtes de faire plaisir à coup sûr dans toutes les gammes de prix.

Afrikamäli

La rédaction de Matongazet tient à remercier les commerçants qui nous ont accueillis aimablement durant la prise de photos et nous tenons tout spécialement à remercier Julita, Lucas et la jeune Noa pour leur participation active et bénévole à la réalisation du reportage photos. Photos prises par Jan Goovaerts, collaborateur de Matongazet.

Feesten : periode van verwennerij ! Julita en Lucas, met de kleine Noa, deden de boetiekjes. Samen met hen deed Matongazet er veel inspiratie op voor cadeaus, ook flink wat ideeën om je geschenken zelf te maken : tal van suggesties voor zowel kleine als grote beurzen… De redactie van Matongazet dankt de handelaars, alsook in het bijzonder Julita, Lucas en Noa voor hun vrijwillige medewerking aan de fotoreportage. De foto’s zijn van Jan Goovaerts, medewerker van Matongazet.

Afrikamäli - Trésors  d’Afrique (en Swahili)

Bijouterie Alex

Les objets sont « Made in Africa » et ça se voit !

La prestigieuse bijouterie vous propose un large choix de bijoux en Or 18 carats pour Femmes mais aussi pour Hommes, bagues, colliers, bracelets, pendentifs souligneront avec délicatesse votre personnalité pour vous faire briller. Les must-have de ces dames : les grandes boucles d’oreilles en or, légères, agréables à porter. Votre spécialiste en bijoux Or 18 carats, Diamant et montres.

La boutique propose des produits de qualité, faits main, en privilégiant les produits issus du commerce équitable. Vous y trouverez : des objets décoratifs, design, fonctionnels, recyclés et éthiques. Bijoux, vannerie, pochettes et coussins en Wax, art de la table, mais aussi des images rares, DVD de films africains et livres. Mardi au samedi de 11h00-18h30 Chaussée de Wavre, 83 - Tél. 02 503 00 74

Artfriendly L’art d’offrir un cadeau original : offrez un objet d’Art ! « Nous déployons toute notre énergie pour assurer la promotion d’artistes visuels qui nous inspirent et pour diffuser leur travail le plus largement possible. Nous considérons que la valeur d’une œuvre d’art ne réside pas uniquement dans la rareté d’un objet. La valeur d’une oeuvre réside dans les émotions et l’inspiration qu’elle suscite et dans la poésie qui l’habite ». Mercredi au samedi de 11h30 à 19h30 jeudi jusqu’à 20h30 Rue Ernest Solvay, 22 – www.artfriendly.net

Bethel boutique Envie d’être la plus belle pour les fêtes de fin d’année ! La boutique Bethel met à la disposition de la femme une ligne vestimentaire en tissu de pagne, des accessoires, des chaussures et des produits de la maroquinerie assortis aux tenues et couleurs. En cette période de fêtes, vos nappes et serviettes de tables en tissus africains chics, multicolores et ensoleillés apporteront raffinement et chaleur à vos plus savoureux instants ! Votre boutique de tissus africains et pagnes. Chaussée de Wavre, 39 – Tél 02 548 00 14

Artfriendly

On se veut glamour !

Chaussée de Wavre, 10 – Tél. 02 511 70 77

Citi Mart Les dames et les messieurs y trouveront leur bonheur ! Le patron de ce magasin nouvellement ouvert sera votre conseiller pour vous guider dans l’achat d’appareils électroménagers et dans leur utilisation. Son ambition est de vous aider à acheter les appareils qui vous conviennent le mieux. Le magasin vous propose également un large choix de valises et bagages de voyage. Ouverture 10h30 20h00. Chaussée de Wavre, 76

La Vie est belle Très jolie boutique où l’aimable gérante vous réservera un accueil empreint d’attention. Vous y trouverez très certainement votre bonheur dans la très belle sélection d’articles décoratifs de la maison ainsi que dans la gamme d’artisanat asiatique. J’y ai pour ma part trouvé des pièces rares pour ma collection de girafes (Chantal). Rue Jules Bouillon, 4 - Tél. 02 513 89 98

L’Capio Coup de chapeau à L’Capio ! Boutique spécialisée qui offre une collection étendue et variée de modèles tendance et design. Une gamme complète pour toutes les bourses. Venez-vous faire conseiller et laissezvous séduire par leur superbe collection de chapeaux et casquettes ! Rue de l’Athénée, 7 - Tél. 02 503 61 63

Bethel boutique

Pavo


MATONGAZET 4

Bijouterie Alex

La Vie est belle

Nénuph’Art

Ammih

La cerise sur le gâteau…porter des bijoux uniques assortis à sa tenue de fête !

Bientôt les fêtes : vos huîtres seront prêtes !

De tiroir en tiroir, de petit casier en petit casier, de boîte en boîte, de perle en perle, quand on commence, on n’en finit plus… c’est la caverne d’Ali Baba et c’est une référence à Bruxelles. On y trouve tout ce qu’on peut imaginer…et parfois même ce à quoi on n’avait pas pensé ! Danièle et Valérie vous guideront dans le choix des perles et des couleurs et vous donneront tous les conseils utiles pour la création de votre bijou personnalisé. Lundi au samedi 10h15 - 18h15, fermé le mercredi. 147A chaussée de Wavre – Tél. 02 512 11 39

Les huîtres sont le plat de fêtes par excellence. Qu’on la déguste nature ou avec un zeste de citron, crue ou cuite, elles enchantent les papilles de plus d’un amateur ! Et si vous voulez jouer la carte de l’écologie à fond, sachez que les coquilles d’huîtres sont recyclables ! Une fois broyées, vous pouvez les ajouter à votre compost. Poissonnerie/Traiteur/Snack

Beermania Les hommes savent pourquoi… !

L’heure est à la fête, au rêve, laissez-vous aller à vos envies !

Boutique très sympathique, très bien achalandée, spécialisée en bières artisanales belges dont certaines très rares. Vente en détail et en gros de 400 bières artisanales belges, des colis cadeaux et des verres de collection. Possibilité de commander via le site www. beermania.be. Objectif de la boutique : offrir le meilleur service à sa clientèle.

Lundi au samedi 12h00-19h00. Rue Francart, 22A – Tél. 02 540 85 36

Lundi au samedi 11h00 - 20h00 Chaussée de Wavre, 174 - Tél. 02 512 17 88

Sol Luna Dans cette boutique joliment décorée, vous découvrirez dans une ambiance calme et conviviale, une belle sélection de bijoux en argent (bagues, pendentifs, colliers, bracelets, boucles d’oreilles), un large choix de bijoux de fantaisies et des objets en provenance d’Asie.

Ammih

Rue Longue Vie, 35 – Tél. 0493 447 034

Pavo

Melle WANG est une femme adorable et sa boutique vaut vraiment le détour. Vous y trouverez des créations artisanales très originales et pièces uniques. Découvrez les Collections sur leur site www.pavodesign.be. Vente, création de bijoux et accessoires. Réalisation de vos idées.

Nénuph’Art

Beermania

Saint Nicolas est fêté  à Matonge Fidèle à son rendez-vous, Saint-Nicolas attend les petits et grands enfants dimanche 5 et lundi 6 décembre devant le n°34 de la Rue de la Paix. Initiative de l’asbl « Mon Village »

Allen daarheen ! Op 5 en 6 december, deelt de Sint veel lekkers uit in de Vredestraat nr 34. Met dank aan de vzw « Mon Village »

Lundi 12h00-18h00, mardi au vendredi 10h30-19h00, samedi 11h00 -19h00. Rue Saint-Boniface, 20

Yaruna Venez choisir votre modèle et vos couleurs !

L’Capio

Partez à la découverte de la Collection de la dynamique Carine de Greef, dans le cadre chaleureux et original de sa boutique. La collection YARUNA est principalement une collection de vêtements en maille : création de modèles originaux (pulls, cache-cœurs, débardeurs, gilets, robe), association des matières (fils de soie, mérinos, lin, coton, laine) et association des couleurs. Boutique atelier de maille et Trésors d’autres Mondes (huiles essentielles bio, savons bio). Mardi au samedi 11h00 - 18h30. Chaussée de Wavre, 214B – Tél. 02 512 9312 ww.yaruna.com

Saint-Nicolas

Sol Luna

Yaruna

7

Citimart

Noa


« Chez Terry », hommage à notre tonton Donatien Lombe Lutonadio qui nous a quitté en septembre 2010.

« Le Congo, par les livres »

BOZAR 21-22/09 en présence de Henri Mova Sakani, Ambassadeur de la RDC. Hommage aux dames : Clémentine Faik-Nzuji, Emilie-Flore Faignond et Fifi Mukuna. Eddie Tambwe, baptême des nouveaux livres. BOZAR 21-22/09, in aanwezigheid van Henri Mova Sakani, Ambasseur van de Democratische Republiek Congo. Hommage aan de dames Clémentine Faik-Nzuji, Emilie-Flore Faignond en Fifi Mukuna. Eddie Tambwe, voorstelling van nieuwe boeken.

Avec le soutien de Willy Decourty, Bourgmestre, Pascal Dufour, Echevin des Affaires néerlandophones et le Collège des Bourgmestre et Echevins de la Commune d’Ixelles et la Commission communautaire flamande. Met de steun van Willy Decourty, Burgemeester, Pascal Dufour, Schepen van Nederlandstalige Aangelegenheden, het College van Burgemeester en Schepenen van Elsene en de Vlaamse Gemeenschapscommissie.

Een gebeurtenis, een anecdote, een tentoonstelling, een ontmoeting, een goed adres… laat het ons weten. Un événement, une anecdote, un billet d’humeur, une rencontre, une exposition, une bonne adresse de quartier….

http ://matongazet.over-blog.net · www.matongazet.be · info@matongazet.be · tel. +32(0)494 94 84 74 Parution tous les 2 mois, 10.000 exemplaires. Distribué gratuitement en Belgique (Bruxelles, Anvers) et à Kinshasa (R.D.Congo). Bimensuel / novembre - décembre 2010. Ne paraît pas en juillet-août Verschijnt om de twee maanden, op 10.000 exemplaren. Gratis beschikbaar in België (Brussel, Antwerpen) en in Kinshasa (D.R.Congo). Tweemaandelijks / november – december 2010. Verschijnt niet in juli – augustus

Collaborateurs : Jeanine Lambrecht, Chantal Hemerijckx, Antoine Tshitungu Kongolo, Jan Goovaerts, John Buyani, François Kasongo. Graphisme : Karine Dorcéan (Ti Malis)

ER/VU : ASD asbl/vzw – rue Alsace-Lorraine / Elzas-Lotharingenstraat 14 – Elsene 1050 Ixelles


Matongazet4