Page 1


L’actualité tragique de ce mois de décembre est venue frapper cruellement notre ville et nous rappeler la fragilité de la vie. Nous avons beau penser, construire, préparer dans nos écoles le meilleur avenir pour nos enfants et nos jeunes, nous ne sommes malheureusement pas à Liège, ni nulle part ailleurs, à l’abri de gestes meurtriers. Toutefois, pour renforcer l’espérance indispensable à nos vies, j’ai retenu cette phrase entendue lors des événements : Les gestes de vie doivent être plus forts que les gestes de mort. Pour nos jeunes, pour nous-mêmes, nous devons aller de l’avant, poursuivre les projets que nous avons imaginés, les travaux que nous avons entamés et, sans oublier les faits, regarder vers demain. 2012 amène à cet effet de nouvelles perspectives pour nos écoles : lancement du journal électronique, nouveaux projets numériques, avancée significative des travaux du nouveau bâtiment et perspective de rénovation du parc. Le journal des Ecoles Sainte-Véronique fait peau neuve : édité dans un format papier depuis plus de cinq ans, il a été entièrement repensé dans une version électronique sans limite d’espace ni de couleurs. Il permettra de mieux vous informer des nombreuses activités de nos différentes écoles.

L’innovation technologique s’invite aussi dans le pédagogique avec la mise en place d’un nouveau projet numérique pour les élèves du secondaire. Dans un premier temps, plusieurs locaux viennent d’être équipés de systèmes de projection interactifs et l’espace élèves, sur le site de l’école, devient une plate-forme de travail numérique. Ces nouvelles technologies, au service des savoirs et du pédagogique, offriront de nouvelles manières de travailler pour les élèves et les professeurs. Du côté des infrastructures, cette année 2012 est importante par la construction d’un nouveau bâtiment pensé pour nos besoins pédagogiques de demain. Il offrira un nouvel espace de travail et de vie qui permettra de redéployer nos activités scolaires sur l’ensemble de l’espace disponible. Enfin, nous avons également obtenu des subsides de la Région wallonne pour la réhabilitation du parc qui reste un remarquable espace vert pour notre école. Je clôture cet éditorial en vous souhaitant, à toutes et tous, au sein de vos familles une heureuse fête de Noël et une excellente année 2012. Ch. Modave

Administrateur-délégué du groupe Sainte-Véronique


Le jeudi 22 septembre, nous sommes partis en car avec les classes de 1ère année. Mais pour aller où ? Nous sommes partis visiter Forestia. Le voyage a duré une demi-heure. Sur le parking, nous avons fait trois groupes puis nous sommes entrés dans le parc. Le premier groupe est resté à la plaine de jeux. Le deuxième groupe est allé voir les animaux du parc. Enfin, le dernier groupe est allé faire les parcours dans les arbres. Nous y avons fait des épreuves en hauteur sans avoir le vertige... Il y avait aussi un parcours d’escalade que beaucoup d’enfants adoraient.

C’était trop cool ! Pendant ce temps, à la plaine de jeux, le toboggan géant avait du succès.

A midi, nous avons tous mangé sur une terrasse avant de reprendre nos découvertes. Tous les enfants sont partis dans le parc découvrir les animaux. Ils ont vu des

loups, des ours, des cerfs, des écureuils, mais aussi des biches, des daims, des yacks. Ils ont

même rencontré des sangliers et aussi un

porc-épic.

Avant de rentrer, nous sommes allés sur une plaine de jeux et nous avons joué avec les

chèvres.

La journée se terminait déjà, les enfants avaient beaucoup de souvenirs dans leur tête.

(2e Primaire St-Joseph)


Les classes de mer, une tradition ! Les classes de mer sont traditionnellement un temps fort au début de l’année scolaire pour les élèves de deuxième année. Ceux-ci se sont donc rendus à Coxyde, Home Saint-Antoine, au mois de septembre dernier. Ils ont pu vivre trois jours et deux nuits au rythme des très nombreuses activités scientifiques, artistiques, linguistiques, culturelles et ludiques organisées par une équipe interdisciplinaire de professeurs dynamiques. Ils ont également vécu une expé-

rience humaine très enrichissante qui a incontestablement permis de créer des liens forts au sein des classes. Le tout dans une ambiance à la fois studieuse et détendue. Nul doute que les classes de mer, version 2011, auront à nouveau contribué à la formation de nos élèves de deuxième et leur auront laissé d’excellents souvenirs fussentils anecdotiques. Nous donnons d’ores et déjà rendez-vous l’année prochaine à nos futurs élèves de deuxième année pour de nouvelles aventures à la Côte toujours belge. (2e - Collège Sainte-Véronique)


Vendredi 18 novembre, les élèves de troisième année ont remonté le temps jusqu’à la préhistoire en se rendant au préhistosite de Ramioul. Les enfants, guidés par un archéologue, ont eu l’occasion de découvrir la vie de leurs ancêtres. Ils ont tout d’abord pu pénétrer dans la grotte qui les intriguait beaucoup. Ensuite, leur journée a été rythmée par de nombreuses découvertes. Ils ont ainsi appris à maîtriser le propulseur pour chasser le mammouth, à tailler un silex afin de graver une ardoise. Ils ont également assisté à une démonstration d’allumage de feu grâce à un silex et de la marcassite. Cette journée fut une belle réussite et chacun est rentré chez lui des découvertes plein la tête.

(3e Primaire - Sainte-Véronique)


C’est à Tournai

que, dès septembre, les élèves de première année peuvent faire connaissance avec leurs condisciples et leurs professeurs. D’une durée de trois jours, ces «classes découvertes» sont en effet très riches pour ces nouvelles têtes du Collège qui peuvent participer à différentes activités liées à leurs cours (visite du musée de la marionnette, séance cinéma «les couloirs du temps», découverte du vivarium, ateliers pratiques à l’archéosite d’Aubechies...). En outre, lors d’un rallye dans la ville, ils ont également la possibilité d’observer les vestiges de la Cathédrale de Tournai et de faire l’ascension du Beffroi afin de garder un souvenir impérissable de la magnifique ville aux cinq clochers.

Les soirées ne sont pas non plus en reste puisque le quiz «TournezMéninges» remporte toujours un vif succès qui, quelquefois, coûte même la voix de certains professeurs... Lors de la dernière édition 2011, enseignants et élèves ont à nouveau gardé un excellent souvenir de leur voyage. (1e - Collège Sainte-Véronique)


Nous sommes des élèves de 5e année et, avec notre classe, nous avons décidé de participer au projet «Engage». Il s’agit d’un projet de la Ville de Liège destiné à sensibiliser les citoyens aux problèmes du climat. Au mois d’octobre, dans le cadre d’un conseil de classe, notre professeur nous a parlé de ce projet. Convaincus, nous avons décidé d’y participer avec toute la classe. Le travail consistait à s’engager à économiser l’énergie, protéger la nature et le climat dans des actions concrètes.

Mettre ma collation et mon repas dans une boîte à tartines pour éviter les papiers d’emballage. Economiser du papier en utilisant le verso des vieilles feuilles comme feuilles de brouillon. Eviter les vêtements perdus en inscrivant son nom dessus et en recherchant les propriétaires des vêtements trouvés. Les élèves responsables de ces engagements vont pouvoir maintenant les appliquer et, pourquoi pas, les enseigner aux plus petits.

Nous avons donc créé une charte écolo- Les responsables de la Ville de Liège gique comprenant cinq engagements : sont très contents de notre participation active et nous ont offert des Eteindre les lumières inutiles dans entrées pour « l’Expo SOS Planète ». les classes, les couloirs, les esca- De plus, ils nous ont demandé de faire des « photos-actions » représentant nos liers, les cours, les réfectoires… engagements pour en faire des posters. Trier mes déchets, et utiliser les bonnes poubelles, dans la classe Pour ceux que cela intéresse, les photos et vidéo du projet sont disponibles comme dans la cour. sur le site de l’école ainsi que sur celui de la Ville de Liège.

(5e Primaire - Sainte-Véronique)


Le loup des contes, trop souvent effrayant, nous a invités à le découvrir dans son milieu naturel. Le 27 octobre, par une belle journée ensoleillée, nous nous sommes rendus, en car, au parc animalier « Forestia » où nous avons pu l’observer dans un magnifique cadre de verdure. Au sein de nos classes, par l’expression

artistique : la peinture, le modelage, le découpage et collage, nous l’avons représenté. Pour clôturer ce merveilleux projet, nous organisons à partir de ce vendredi 25 novembre une exposition intitulée : « Loup y es-tu ? » Les amis de 2ème/3ème maternelles de Mesdames Christine et Marie-Françoise St-Joseph


Le lancement de l’EEP dès le

début janvier, pour une année civile. Un défi relevé par l’équipe des professeurs du 3° degré TQ (dont la section «Techniciens de Bureau» vient de recevoir les félicitations de l’Inspection). Calquée sur une société bien connue de la région liégeoise, «EVENEMENT VIN» va permettre à nos élèves de vivre réellement (virtuellement) l’ENTREPRISE, à partir de la «CLASSE BUREAU» qui vient d’être réalisée.

Nouveauté pour les STAGES des classes terminales :

- les 6TQ seront en stage deux semaines à partir du 19 mars; - les 7° «Gestionnaires de petites entreprises» sont désormais en stage tous les vendredis, plus 2 semaines complètes, du 16 au 20 janvier et du 19 au 23 mars. Les stages sont proposés par les élèves eux-mêmes et en relation directe avec leur projet d’ouverture d’une petite entreprise. L’évaluation de juin portera sur la «faisabilité» de leur projet.

7° «Assistants aux Métiers de la Sécurité et de la Prévention» Les

poursuivent leur formation théorique et pratique (entre autres Steward lors de matches au Standard).

2

initiatives

Au ° degré, des voient le jour: peinture des classes, projets de récupération de tonners et cartouches, de bouchons plastique…

Entreprise d’entraînement pédagogique Trading at the edge of reality L’EEP est une copie d’une entreprise réelle au sein d’un marché économique concurrentiel fictif. L’EEP étudie les marchés, crée des modèles, fait de la publicité, s’approvisionne en matières premières, transporte, stocke, planifie, étudie les méthodes de fabrication, vend ses produits, paie ses salaires, ses impôts, ses cotisations sociales, etc. L’EEP est fictive mais les tâches de ses services tertiaires sont réelles. De cette manière, les élèves apprennent de façon pratique toutes les fonctions d’une entreprise commerciale, en appliquant les acquis théoriques. L’expérience des entreprises marraines permet à l’EEP de travailler à 2 doigts de la réalité. L’EEP permet d’offrir des tâches de gestion découlant de sa continuité. Une fois mise en place, l’EEP devra se positionner dans le réseau national et mondial, s’y maintenir et s’y développer. Le concept de l’EEP est très flexible: il est utilisé par des établissements scolaires de l’enseignement secondaire et supérieur, des centres de formation, des entreprises réelles et des bureaux de sélection et de recrutement. A partir de janvier 2012, l’institut Marie-José possédera son entreprise d’entraînement pédagogique. L’entreprise marraine, sur laquelle les élèves et formateurs s’appuieront, n’est autre que SOBELVIN, un comptoir de Millésimes très réputé au niveau national. Pour ce faire, la direction a offert à l’institut une classe ultra moderne ainsi que tous les outils nécessaires qui permettront d’imiter au mieux les tâches réelles d’une entreprise dans notre monde commercial fictif, aux côtés d’autres écoles du monde entier. Raphaël Da-cas Coordinateur de l’EEP Expérience Vin


La visite de Camille de Peretti, le 13 octobre, fut une expérience très enrichissante.

En effet, nous avons rencontré une jeune auteure dynamique, particulièrement charmante et réellement intéressante. Elle a répondu avec grand plaisir à nos nombreuses questions, excepté celles qui concernaient son prochain roman. Elle nous a ainsi parlé de son métier d’écrivain, de ses débuts, de ses modèles littéraires… Elle a également évoqué son roman «Nous sommes cruels», que nous avions lu dans le cadre du cours de français, et nous a expliqué d’où elle avait tiré son inspiration. Camille de Peretti nous a fait part de sa passion pour la littérature du 18ème siècle et les récits épistolaires. Elle nous a aussi beaucoup parlé des personnages de son roman, des nombreuses expériences qu’elle a vécues et ce qu’elles lui ont apporté. Cependant, elle a tenu à spécifier que, même si le début de son roman est autobiographique, elle n’est jamais allée aussi loin que dans le livre. Son « partenaire de crime » et elle-même étaient trop jeunes, et donc pas assez cruels. Ils voulaient juste bien rigoler. Comme elle le dit : « Tant qu’on est jeunes, profitons ! ». En conclusion, la rencontre avec Camille de Peretti fut très agréable et nous a laissé un sentiment particulièrement positif à son égard. Cyril Rodriguez (5A) et Sarah Roussaux (5C) (5e - Collège Sainte-Véronique)

Suite à cette rencontre, les élèves ont été amenés à rédiger des lettres adressées à Camille de Peretti, à l’un des personnages de son roman ou à un tiers. Toutes ces missives ont été envoyées à l’auteure, qui n’a pas manqué d’y répondre :

Chers élèves, J’ai bien reçu vos lettres, ficelées, enveloppées, cartonnées, et je tenais à vous remercier. Nombreux d’entre vous me demandent de leur répondre, j’espère que vous ne m’en voudrez pas si, faute de temps - faute de temps uniquement, je le fais collectivement. Une petite mise au point seulement, j’ai dit qu’il fallait profiter de votre jeunesse, je ne le retire pas, mais attention hein, je n’ai pas dit qu’il fallait se droguer, boire et fuguer ! Il y a des manières bien plus intelligentes de s’amuser... Pour ceux qui me disent qu’ils veulent écrire, je n’ai qu’un conseil : n’hésitez jamais, lancez-vous ! Pour les autres, continuez à lire, continuez à apprendre, à découvrir, à voyager. Soyez jeunes, soyez heureux, soyez spectaculaires, soyez exactement ce que vous êtes ! (Ah oui et j’oubliais, soyez sages en classe). Merci pour vos compliments et votre enthousiasme. Camillequivousenvoietoutesonaffectiontimbrée

{ >>> voir sur notre site


Ce vendredi 28 octobre, par une magnifique journée d’automne, nous voici partis pour une balade dans Liège.

prendre la rue Neuvice, passer devant le Perron et continuer afin de nous rendre sur les coteaux où nous avons pris notre pique-nique. Après un peu de repos bien mérité, nous avons repris notre balade et nous avons découvert le quartier de Pierreuse, Saint-Martin et du Botanique avant de revenir à l’école.

Tout d’abord, nous avons traversé le boulevard d’Avroy pour nous arrêter le long de la Meuse, devant la statue du roi Albert. Ensuite, nous avons pris le Ravel, traversé le pont des Arches pour

Que de découvertes ! Encore un tout grand merci à madame Schonbroodt pour toutes ses explications et à mesdames Gilman et Lecloux pour leur présence. (2e Primaire - Sainte-Véronique)


(6e - Collège Sainte-Véronique)


Je m’appelle Christelle Sépult et je suis sortie du Collège Sainte-Véronique en 2006 après y avoir passé toutes mes années secondaires. J’ai ensuite rapidement décidé de suivre une formation à orientation scientifique à l’Université de Liège où je me suis inscrite en Sciences biomédicales. Après cinq années d’études, je viens d’obtenir un Master en Sciences biomédicales avec une spécialisation en cancérologie et immunologie. Ces études m’ont amenée à développer un esprit de recherche qui m’a poussée à compléter ma formation en entreprenant un doctorat. Pour cela, j’ai récemment obtenu une bourse au Télévie pour réaliser mes recherches au sein du laboratoire de biologie des tumeurs et du développement du CHU de Liège. Mon projet de recherche cible le cancer de la plèvre. Ce cancer, touchant le revêtement du poumon, est en relation avec l’exposition à l’amiante.

Les premières maternelles vont au cinéma ! Le mardi 18 octobre, un état d’excitation a régné dans toutes les classes de 1e maternelle….Les enfants se sont rendus au cinéma pour regarder «Capelito, le champignon magique». C’était une première pour beaucoup d’entre eux. Ils en sont tous sortis avec des étoiles plein les yeux et le soir en rentrant chez eux, ils ont raconté à leurs parents ce qu’ils avaient aimé. Quelle belle aventure pour tous ces petits bouts de 3 ans !..... Et ce n’est pas terminé…. D’autres activités sont déjà prévues….. Les institutrices de 1e Maternelle - Sainte-Véronique

Celui-ci reste rare mais est très agressif et, actuellement, les thérapies disponibles restent peu efficaces. Durant ce mandat de recherche Télévie, nous allons tenter de mettre en évidence l’implication de certaines protéases, connues pour jouer un rôle dans le cancer, dans la physiopathologie du cancer de la plèvre.


Nous avions commencé il y a peu, le merveilleux thème : « Capelito et le champignon magique ». Après la vision du dessin animé et diverses activités réalisées en classe, nous avons décidé de terminer celui-ci en beauté. Pour ce faire, nous avons organisé un repas gargantuesque. Au menu des chérubins : soupe aux champignons, pomme de terre, saucisses et compote. Un délicieux dessert composé d’une crème pudding à la vanille est venu finaliser ce délicieux moment. Ce repas réalisé et cuisiné par les enfants fut un moment fort de cette activité. A voir leurs mines réjouies sur les photos nous n’en doutons pas un instant. Mesdames Stéphanie et Cathy (Accueil - St-Joseph)


Cette année encore, notre collège, en collaboration avec la société belge des professeurs de mathématique d’expression française, organise

la 37ème Olympiade Mathématique. toutes tous niveaux de

Elle est ouverte aux élèves de

les sections Collège Sainte-Véronique

et de l’enseignement secondaire. Elle se subdivise en parallèles, dénommées :

trois

épreuves

MINI, MIDI, MAXI.

La MINI est destinée aux élèves des première et deuxième années, la MIDI à ceux des troisième et quatrième années et la MAXI aux élèves des cinquième et sixième années. Afin d’encourager la participation d’élèves appartenant aux classes non terminales, la SBPM a décidé d’établir un classement séparé des élèves de 1ère, 3ème et 5ème. L’Olympiade comprend : Une éliminatoire s’adressant à tous les participants (le 18/01/2012 à Sainte-Véronique) Une demi-finale s’adressant aux meilleurs participants(le 29/02/2012) Une finale consacrée à la résolution de problèmes et regroupant les meilleurs demi-finalistes (le 25/04/2012)

http://omb.sbpm.be/

voir la page facebook


Cette année encore, saint patron…

l’école maternelle

a fêté dignement son

Petits et grands, sages et moins sages se sont en effet retrouvés ce 25 novembre autour d’une délicieuse assiette de pâtes préparées par les enseignantes. Malgré la fatigue, le grand Saint a prêté à tous les enfants une oreille attentive. Nous remercions tous les parents qui, par leur présence, ont contribué à la réussite de ce souper convivial et nous pouvons d’ores et déjà, vous donner rendez-vous à l’année prochaine. Un tout grand merci à tous ! Les enseignantes maternelles. (Sainte-Véronique)


Editeur responsable Christian MODAVE 15, rue Rennequin Sualem - 4000 LIEGE tél. 04 252 40 72 - fax 04 254 28 40

Contact et publicité Mathias TYSSENS - 0494 418 653 mathiastyssens@hotmail.com

Conception et réalisation L’e-magazine est réalisé par Mathias TYSSENS, avec la collaboration des élèves de 5e et 6e Français Sup et Communication, et plus particulièrement Anaïs de Dorlodot, Delphine Lange, Clarisse Lo Sardo, Adeline Carol Merci à tous les rédacteurs Mise en page par Régine SMAL (www.inforef.be)

Ecole certifiée ISO 14.001

l'e-magazine de Sainte-Véronique  

l'e-magazine de Sainte-Véronique

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you