Page 1


Je suis heureux de vous faire parvenir notre nouveau e-journal, reflet partiel de la vie dans nos cinq écoles. Il est une porte d’entrée sur notre site web et permet d’évoquer avec vous nos projets pédagogiques. Avec la rentrée de janvier, le Collège entre dans une période d’activités particulièrement intense. Imaginés dès le mois de septembre et organisés autour d’équipes pédagogiques motivées, les projets sont maintenant dans leur phase de réalisation et se dérouleront jusqu’au mois de mai. Du plus petit au plus grand, ils vont mobiliser notre école autour de thèmes liés à notre projet pédagogique, nos objectifs de cours et aux valeurs que nous transmettons aux élèves. Citons-en quelques-uns : accueil de nos correspondants anglais en immersion, lancement de la campagne 2013 de l’Action Damien, la Quinzaine du français dans nos cinq écoles, le tournoi « Textes et Paroles » pour toutes les classes de 3e, les retraites religieuses pour l’ensemble des élèves de 5e, les voyages à Paris, Londres et aussi notre visite d’Auschwitz dans le cadre d’un projet de mémoire. Il y a également un nouveau projet européen portant sur la chimie mené en partenariat avec Inforef. Viendront ensuite les trois voyages rhétos en Andalousie, en Toscane à Vélo et à Rome pour les élèves de l’option latine. Les classes de 5e seront plongées dans une semaine de l’Esprit d’entreprendre pendant que les rhétos s’investiront dans une Semaine du Supérieur et nos classes de 4e vivront le célèbre moment du Cycl’eau. Par ailleurs, je suis attentif au développement prometteur d’un projet important tournant autour de l’emploi de tableaux interactifs avec les classes du secondaire et l’utilisation pédagogique d’un espace numérique de travail (ENT). Mais avant tous ces nombreux rendez-vous, je vous invite à un moment toujours important dans la vie de notre Collège, celui de nos portes ouvertes le jeudi 24 janvier à 19h00 pour une présentation de la section immersion à l’attention des parents des élèves de 5e et 6e primaires. Il me reste à vous souhaiter une bonne lecture de ce magazine et surtout une excellente année 2013 à tous. Ch. Modave Administrateur-délégué du groupe Sainte-Véronique


Cette année, nous, les élèves de la classe de 3ème B, correspondons avec la classe de 3ème de l’école Saint – Benoît – Saint- Servais. D’abord, nous nous sommes écrits afin de découvrir celui ou celle qui allait devenir notre correspondant. Et, enfin, nous les avons rencontrés ! Nous nous sommes donné rendez-vous au parc de la Boverie pour partir à la chasse aux feuilles. Après de rapides présentations, il est temps pour nous d’accomplir nos défis. Par groupes de 2, nous partons à la recherche de feuilles simples, lobées, dentées ou composées. La première équipe à avoir terminé tous ses défis est celle de Lola et de David : « Nous n’avons pas beaucoup parlé, du coup nous sommes allés vite pour résoudre nos défis. »


Voici quelques commentaires après cette belle matinée : Clara : « Mon correspondant est gentil, même si c’est un garçon ! » Sacha : « J’aimais bien les correspondants et l’activité était super chouette ! » Amra : « Nous avons ramassé des feuilles. C’était chouette car on pouvait aller partout, sauf dans les tas de feuilles. » Jeanne : « Je me suis bien amusée avec ma correspondante Lilli. » (3e Primaire - Ste-Véronique)


Après Botassart, Bouillon et Tournai, voici Charneux ! Cette nouvelle région a été visitée en septembre dernier par les professeurs et élèves de 1ère de Sainte-Véronique afin de diversifier leurs connaissances et d’en apprendre davantage sur les merveilles du pays de Herve. Les professeurs (dont Mme Pleinevaux et Mme Bleus, les organisatrices-responsables) et les élèves sont partis le 17 septembre pour vivre trois journées intenses afin de faire un maximum de découvertes tout en s’amusant. Au programme : visite de l’abbaye de Val-Dieu et de sa brasserie, découverte de la nature et du patrimoine historique ainsi qu’un rallye pédestre. Quoi de mieux que de se balader dans le domaine des Fawes, tout en y découvrant la nature ! C’est aussi un bon moment pour créer de nouveaux liens avec ses camarades de classe. Charneux a été l’endroit idéal pour favoriser une ambiance de classe propice au travail. La découverte de la nature sera exploitée au cours de sciences, le patrimoine historique et culturel au cours d’histoire, l’emplacement des lieux au cours de géographie… Bref, Charneux a été l’endroit parfait pour cultiver et faire découvrir aux jeunes élèves de la première année un domaine riche en histoire. Benjamin A. (5G) Loïc M. (5G) Pierre N. (5C) (1e Collège Ste-Véronique)


Les petits élèves de 1ère et 2ème maternelles de Madame Cindy et Madame Cécile ont remonté le temps pour découvrir ensemble les châteaux-forts du Moyen-Age !

carton, da document et de cour

Entre lége liers intré A travers livres et photos, nous avons thousiasm voyagé, appris mille et une choses au rendez et laissé libre cours à notre imagination : maquette de château-fort en Et pour c


(1e - 2e Mat. St-Joseph)

anses médiévales, recherches fête royale s’imposait : après une taires, réalisation de heaumes séance de théâtre de marionnettes ronnes… haute en rebondissements , nous nous sommes glissés dans la peau de cheendes de dragons et cheva- valiers et de princesses afin d’ouvrir épides, la motivation et l’en- le bal… courbette gracieuse pour les me de nos petits loups était filles, salut chevaleresque pour les z-vous. garçons, tous se sont prêtés au jeu !

clôturer ce beau projet, une

Un très beau souvenir !


rents animaux marins tels que des moules, crabes, étoiles de mer, crevettes, couteau, oursins... ainsi que des végétaux, dont principalement des mousses et des algues séchées. Après le souper au Home, place à la soirée « Jeunes Talents ». Les plus téméraires sont montés sur scène pour montrer leurs dons de danseurs, musiciens ou humoristes. Les étudiants ont beaucoup ri et se sont Le rendez-vous a été fixé aux bien amusés. élèves à 8h15, place de Bronckart. Après 3 heures de route, les étudiants sont arrivés au Home Le deuxième jour, après le repas de midi, les élèves sont partis visiter Saint-Antoine. Dans l’après-midi, une visite de le Musée Delvaux munis d’un quesl’abbaye des Dunes était pré- tionnaire à remplir sur le célèbre vue ainsi qu’une balade sur les peintre belge. Le soir venu, étubrise-lames et dans les dunes. diants et professeurs se sont préLes élèves ont pu observer diffé- parés pour le jeu «Génies en Mer», Comme chaque année, en septembre, les élèves de 2ème année du Collège Sainte-Véronique séjournent à Coxyde durant 3 jours. Pour une meilleure organisation, les 12 classes sont réparties en 2 groupes. Le premier est parti le 17 et le deuxième le 19.


une sorte de remake by Sainte-Vé de «Questions pour un Champion». Intégralement habillés aux couleurs qui représentent leur classe, les élèves, par équipes de 2, se sont affrontés pour répondre à diverses questions et tenter de faire triompher leur équipe. A la suite de ces joutes épiques, les classes de 2E et 2H l’ont emporté et ont reçu de magnifiques diplômes. Le dernier jour, après avoir fait leurs valises et pris leurs petits-déjeuners, les élèves se sont mis en route pour la visite du Sea Life de Blankenberge. Ils ont pu découvrir les mystères du monde sous-marin à travers plus de 50 aquariums. Les étudiants ont également pu obser-

ver des manchots et des loutres et assister au spectacle des phoques et otaries. Ensuite, ils ont dîné sur place et acheté quelques souvenirs. Vers 14 heures, il était temps de rentrer au Home Saint-Antoine et de prendre le car pour revenir à Liège. Les élèves, unanimes, ont trouvé les visites captivantes. La bonne ambiance était au rendez-vous. Chacun a pu faire connaissance avec les étudiants des autres classes et ainsi agrandir son cercle d’amis. Adeline D. (5D) et Grégory G. (5F) (2e Collège Ste-Véronique)


Les classes vertes en première année secondaire se sont déroulées pour certaines classes à Tournai, en septembre 2012. Ces classes ont séjourné 3 jours dans une auberge de jeunesse. Le voyage avait pour but de créer des liens entre camarades et professeurs ainsi que de découvrir une ville. Ils s’y sont rendus en car, par groupes de 4 classes, soit 100 élèves, encadrés par plusieurs professeurs. Pour en savoir plus, j’ai interviewé Théo, qui vient d’entrer en immersion à SainteVéronique : Quelles ont été les différentes visites au cours de ce merveilleux séjour ? - Le premier jour, nous avons visité le «site d’Aubechis » qui est un site préhistorique. J’ai donc pu apprendre comment les hommes construisaient leurs habitations. Ensuite, nous sommes allés au musée des animaux empaillés. Ce qui m’a étonné, c’est que l’on a vu une vache à 2 têtes empaillée, c’était surprenant. Le deuxième jour, nous sommes allés visiter le théâtre de marionnettes. Je m’y suis un peu ennuyé car il y avait trop d’explications. Le dernier jour, nous avons visité le Beffroi de Tournai. Nous avons dû monter 500 marches pour atteindre le sommet du clocher et nous avons pu avoir une superbe vue sur l’ensemble de la ville. Est-ce que la nourriture était bonne en général lors de votre séjour ? - La nourriture était bonne. J’ai bien aimé les spaghetti bolognaises. Y avait-il une bonne ambiance ? - Oui, j’ai pu me faire de nouveaux copains et faire connaissance avec mes nouveaux professeurs. Je pense que ce voyage aura été une bonne expérience pour Théo et ses camarades. Il en gardera de bons souvenirs. Hugo T. (5G) - (1e Collège Ste-Véronique)


Cette année, les rhétos ont pu choisir parmi plusieurs possibilités pour leurs retraites. Ils ont eu l’occasion de partir à Orval, Wavreumont, Taizé, faire le tour des religions à Liège ou participer à des activités de services pendant la première semaine d’octobre. Ces quelques jours, obligatoires, sont les derniers au cours desquels les élèves peuvent se retrouver ensemble et partager des moments religieux. La retraite à Orval consiste à accepter de vivre au rythme des moines. De nombreux temps de prières rythment la journée monastique et la vie en communauté. Il faut accepter le silence, et ce, dans la majorité des endroits : chambres, couloirs, salle à manger... En fait, seuls les espaces de rencontre et l’extérieur du monastère sont des lieux où l’on parle. Wavreumont est une retraite qui est centrée sur les liens et sur la découverte de soi. Le terme relation (amoureuse, amicale...) doit être pris à différents degrés. « Cette retraite est riche en partages, on livre son expérience, on échange beaucoup et on fait confiance aux autres membres du groupe. La retraite est aussi très «profonde», on creuse un peu au plus profond de soi, mais toujours dans un grand respect de l’autre. » Raphaël Tabruyn, professeur. « Cette retraite a été une des plus belles expériences de ma vie et elle aura réussi à changer, de manière positive, ma façon de penser sur plusieurs plans. » B.G. La retraite à Taizé consiste à profiter d’un accueil bienveillant, d’une fraternisation avec des jeunes issus d’autres pays, et faire l’expérience d’un séjour simple où la sobriété est la condition d’une retraite réussie. La journée est rythmée par des offices dépouillés, favorisant de profonds moments de silence et d’intériorité. Des chants répétés dans une démarche méditative aident au recueillement. C’est sans doute tout cela qui impressionne le plus les jeunes qui osent l’aventure de Taizé : prendre du temps pour en revenir à l’essentiel, être in-


terpellé par un questionnement de foi, vivre et partager des temps forts ensemble… « Pour moi, lorsqu’on entonne sans cesse les mêmes refrains bibliques à Taizé, on laisse le cœur devenir une voûte de résonance, le for intérieur vibrant d’un écho à la sonorité éternelle. Les moments de silence sont eux l’écrin d’une Parole qui continue à murmurer dans le secret ses plus subtiles intentions. Taizé, c’est l’audace d’une aventure spirituelle ! » Sébastien Belleflamme, professeur. « C’était très enrichissant spirituellement et cela peu importe notre conviction religieuse. L’heure de silence ne m’a pas paru aussi longue que je l’aurais cru ... » D.P. Le tour des religions à Liège consiste à aller visiter des lieux de culte afin de découvrir différentes religions. « Durant le tour des religions, nous nous sommes montrés réceptifs quant aux différents rites des religions présentes dans notre cité. Nous avons été très bien reçus, comme par exemple à la synagogue où des mets nous étaient offerts ou encore à la mosquée où nous avons bu du thé. » C.D. Les activités de services consistent à travailler bénévolement pour des associations humanitaires, des maisons de repos, des hôpitaux... Il y a un très large choix de possibilités. Les élèves peuvent être seuls ou par deux. « J’ai passé trois jours avec la logopède du Temps des Cerisiers. J’ai réalisé des activités avec elle et j’ai fait beaucoup de connaissances. Pour moi, la retraite m’a fait évoluer car j’ai décidé de faire des études de logopédie. La retraite nous apprend énormément sur nous et sur les autres. C’était vraiment génial ! » V.G. Même si leurs expériences ont été différentes, les étudiants sont tous revenus avec quelque chose en commun : cette « prise de recul » leur a permis de renouveler les liens entre eux et de voir les professeurs sous un autre aspect. Ils ont vécu l’un de leurs derniers voyages scolaires et en sont revenus changés. Pauline M.

(5C - Collège Ste-Véronique)


1)

Comment se déroulent les inscriptions ? J’ai demandé à M. Bartholomé comment faire pour m’inscrire. Il m’a simplement demandé mes coordonnées et mes disponibilités.

2) Combien de temps peut-on travailler ? On a le choix, moi j’ai préféré travailler 2 semaines. On ne peut travailler qu’au mois d’août. 3)

Combien as-tu gagné ? En 2 semaines, j’ai gagné 686€.


Durant les vacances d’été, des élèves du niveau supérieur (4, 5, 6) se sont retroussés les manches. Leur travail consistait à remettre en état plusieurs locaux de l’école. Repeindre les classes et les nettoyer… tout cela faisait partie des tâches à réaliser avant la rentrée des classes. Les locaux adoptent désormais des couleurs plus modernes. Pour réaliser tout cela, le Collège a mis à disposition du matériel et engagé en nombre des étudiants. En ce qui concerne l’encadrement des élèves, c’est M. Modave en personne qui s’en est chargé. Voici une interview d’Emilie, élève de 5ème, qui a participé cet été à la rénovation de l’école : Salut, Emilie et merci d’avoir accepté cette interview !

4)

5)

6)

Qui encadre les élèves pendant les travaux ? Nous sommes divisés en groupes de 5 à 6 élèves. Un ouvrier dirige chacune des équipes. Régulièrement, Mme Leynen et M. Modave passent vérifier si tout se déroule comme prévu.

Merci Emilie d’avoir répondu à nos questions et à la prochaine !

Les élèves de Sainte-Véronique ont donc pu se plonger dans le monde du travail tout en s’amusant et en embellissant l’école dans laquelle ils passent une grande partie de leur temps. La plupart des étudiants présents gardent un bon souvenir de leurs « vacances au Collège » et recommenceraient volontiers l’année prochaine. Comment as-tu trouvé l’ambiance ? C’était clairement une ambiance de tra- Ils disent également qu’ils ont plus de respect vail. On n’était pas là pour se tourner les pour les lieux car ils se sont rendu compte à quel point cela pouvait être difficile de tout repouces, mais je me suis bien amusée. mettre en état. Une belle expérience pour ces jeunes que nous Comptes-tu renouveler l’expérience espérons retrouver en grand nombre l’été prol’année prochaine ? Oui, bien sûr ! Du moins, si j’en ai la pos- chain ! sibilité ! Eva K. (5B) et Marie L. (5C) (Collège Ste-Véronique)


Mi-octobre 4 nouveaux pensionnaires aux yeux ronds et aux écailles rouges ont pris leurs quartiers dans les classes de Mesdames Cécile et Cindy. Ils ont été baptisés : Kidibul, Kiri, Baillette et Carotte. Nous avons appris à mieux les connaître en les observant, en s’en occupant, en goûtant - pas nos poissons :-) - et en appréciant leur silencieuse compagnie dans la classe. Ensuite, direction l’Aquarium de Liège pour découvrir d’autres espèces de poissons. Nous n’avons pas été déçus, nous en avons pris plein les yeux, nous avons été éblouis et notre ami le requin ne nous a pas laissés indifférents…. (St-Joseph)


Quoi de mieux pour reprendre après les vacances qu’une semaine de classes vertes ? C’est ce que nous, élèves de 1ères et 2èmes de l’école Saint-Joseph des Bruyères, avons fait à la rentrée des vacances de Toussaint. Le lundi 5 novembre à 8h30, le car nous a emmenés vers la ferme de Palogne. Nous y avons fait du sport (escalade, tyrolienne). Nous avons visité le château-fort où nous avons participé à une chasse au trésor. Nous avons même participé à un repas médiéval ! Comme vous pouvez le voir sur les photos, nous avons vécu bien d’autres choses que vous pourrez découvrir lors de notre prochaine exposition. (1e et 2e Primaire St-Joseph)


Cette année encore, notre école participe au Prix Littéraire des Lycéens de L’Eurégio. Les élèves du troisième degré secondaire qui se sont inscrits à ce projet auront le plaisir de découvrir six romans récemment publiés. Ils auront surtout l’occasion de rencontrer leurs auteurs et de choisir le lauréat 2013. Ce prix littéraire est l’occasion de faire découvrir aux jeunes Allemands, Belges et Néerlandais la littérature moderne de leur propre pays dans leurs langues respectives. En effet, le projet se déroule dans des villes telles qu’Aachen, Maastricht ou notre cité ardente, Liège. Les livres des candidats doivent avoir été traduits en allemand, français et néerlandais. Le livre belge en compétition, pour succéder au gagnant de l’année passée, (le roman «Das war ich nicht» de Kristof Magnusson), est : «Une Journée avec Monsieur Jules» de l’écrivaine flamande Diane Broeckhoven. Madame Marx (professeur de français au Collège Sainte-Véronique) est celle qui a introduit, avec l’aide de Madame Gurdal (professeur d’allemand et d’English Language Developement) ce prix dans notre école. Elle répond à nos questions. (L’E-journal) Depuis combien de temps participez- vous à l’organisation de ce projet au sein de l’école ? (Mme Marx) « Le Collège a participé au jury pour la première fois l’année dernière. Les diverses activités (conférences, discussions…) permettent de rencontrer des élèves et des professeurs d’autres communautés. Cela crée aussi des liens au sein du groupe de Sainte-Véronique. Nous avons même terminé l’année par une sortie au restaurant pour marquer le coup. » (L’E-journal) Les élèves sont-ils enthousiastes à l’idée de participer à ce projet ? (Mme Marx) « Les élèves sont plutôt enthousiastes, ils étaient vingt-deux l’année dernière et vingt-six cette année. Nous sommes une des écoles les mieux représentées dans le projet. » (L’E-journal) L’année passée, quel est l’entretien qui vous a le plus plu ? (Mme Marx) « La rencontre avec Eric Emmanuel Schmitt et Dimitri Verhulst a été impressionnante, car elle a rassemblé plus de trois-cent-cinquante personnes dans notre salle Saint-Damien. Cependant, le naturel et la sympathie de Kristof Magnusson (qui a d’ailleurs remporté le prix) nous ont tous laissés sous le charme de cet auteur allemand. » In fine, le Collège Sainte-Véronique participe avec d’autres écoles de communautés différentes au Prix Littéraire des Lycéens de L’Eurégio, permettant ainsi aux élèves du troisième degré secondaire, de faire plus ample connaissance avec une littérature moderne à leur portée. Pour plus d’infos sur le Prix Littéraire des Lycéens de L’Eurégio, vous pouvez vous rendre sur le site web : http://www.euregio-lit.eu ou le site web de l’école http://www.sainte-veronique.be/

Mélanie S. (5D) - Mathieu M (5E) (Collège Ste-Véronique)


F Suite à notre histoire de sorcière, nous projetons d’organiser un repas en classe. Les idées fusent, notre classe devient un antre de sorcière, des araignées ont fait leur toile et des balais volent au plafond. Le grimoire est sorti et le chaudron astiqué. Le menu est établi : vers de terre aux ailes de chauve-souris et des araignées dans leur toile comme dessert. Pour être de vrais sorciers, il nous faut une cape. Les rubans volent, les décorations se collent, il nous manque juste un peu de maquillage. Les tables sont décorées, le repas est prêt, le sabbat des sorcières peut commencer. (St-Joseph)


F


C’est avec impatience et enthousiasme que les amis de la classe des lutins ont préparé une petite fête pour la venue de leurs grands-parents. Coiffés de leur chapeau de lutin, sourire aux lèvres, ils ont interprété une petite danse avant d’offrir de jolis signets réalisés par leurs soins. Il était déjà temps de prendre l’apéro avant d’envisager le retour pour certainement une après-midi en compagnie de «papy, mamy». (Mat. Ste-Véronique)


Nous avons eu la visite de monsieur Yanko, un animateur qui est venu nous expliquer ce qu’est l’énergie. Nous nous sommes penchés sur ce problème durant une matinée. Tout d’abord, nous avons écouté l’histoire de «Red fish!» (un poisson gros consommateur de diverses énergies). Ensuite, nous avons joué à un jeu de société interactif qui nous faisait prendre conscience de l’importance des économies à réaliser au niveau des énergies. Notre animateur nous a appris qu’il y a deux types d’énergie. 1. Les énergies non renouvelables Nous les utilisons énormément depuis un siècle et demi. Elles sont limitées. Un jour, nous n’en n’aurons plus en suffisance. Elles sont polluantes car elles participent au réchauffement de la terre. Les sources se trouvent toutes dans la terre. On les appelle les énergies fossiles. Il y en a essentiellement trois : • le gaz naturel • le charbon • le pétrole 2. Les énergies renouvelables Nous commençons à les utiliser et à les développer. Elles sont moins polluantes. Elles proviennent : • du soleil (énergie solaire) • de l’eau (énergie hydraulique) • du vent (énergie éolienne) Kélaïa et Maxime, élèves de 5C Mise en page par tous les élèves au local informatique. (Primaire Ste-Véronique)


Cette année, Sainte-Véronique accueille à nouveau (après une dizaine d’années) des rugbymans. Ce projet élite consiste à combiner le sport et les études, une formule qui a aussi été adaptée à d’autres disciplines comme le tennis, le football et le badminton. Le programme offre aux élèves reconnus « espoirs sportifs » de pratiquer leur sport quatre à huit fois par semaine, en ayant un horaire aménagé pour assurer la récupération de tous les cours « perdus » pour cause d’entraînement. Afin de connaître en détails le ressenti des élèves, nous avons interviewé Thomas Boden (5A) et Maxime Ponthier (5TT). Thomas vient de Bruxelles. Pour lui, l’adaptation au nouvel environnement a été facile, rien n’a changé mis à part l’accent (rire). En ce qui concerne l’internat, Thomas connaît déjà ce système depuis trois ans, il s’y est donc adapté sans aucun problème. Très sociable, il a déjà fait beaucoup de nouvelles rencontres dans l’école. Pour Maxime, par contre, le changement a été radical. Il entame sa première année à l’internat, néanmoins il commence à s’y faire. Au point de vue de

l’adaptation, Maxime étant déjà é bien intégré.

L’un comme l’autre trouvent le pro parfois quelques difficultés à gére Par conséquent, cela peut empiét L’ambiance au sein du groupe, q mour est toujours au rendez-vous rer au maximum leurs performen une carrière « pro ».

Il nous a semblé également intére d’un parent. Dominique Ponthier, by Coq Mosan, a accepté de répo sujet. Un vide se fait sentir à la m fils. En effet, pour entrer dans l’o ment intégrer un internat. Etant que les aptitudes physiques de M


élève à Sainte-Véronique, il y est

ogramme exigent et ils éprouvent er les entraînements et les études. ter sur leurs heures de sommeil. quant à elle, est excellente, l’hus. Tous les deux espèrent amélionces et, éventuellement, enviager

essant de vous faire part de l’avis père de Maxime et coach au Rugondre à quelques questions sur le maison, mais c’est le choix de son option rugby, il fallait impérativet lui-même coach, il a remarqué Maxime ont fortement augmenté.

M.Ponthier s’est aussi aperçu que son fils éprouvait parfois des difficultés à concilier sport, scolarité et sommeil, mais il ne regrette pas ce choix car Maxime s’épanouit et fait ce qu’il aime. M. Pontier et son épouse ont confiance en l’équipe éducative et sportive, car c’est la même depuis des années et les résultats sportifs sont éloquents. En un mot, les sportifs et les parents sont satisfaits du choix qu’ils ont fait en ce début d’année. Ils recommandent fortement cette option à d’autres espoirs sportifs. Quel sera le prochain sport que Sainte-Véronique accueillera… ? Pour l’anecdote, nous avons entendu dire qu’il y aurait une légère concurrence entre les standardmans et les rugbymans. Ces derniers ne le ressentent pas particulièrement... Gaëlle B. (5G) - Jeanne F. (5G) (Collège Ste-Véronique)


Bonjour à tous, nous sommes les élèves de 4B. Nous allons vous parler de notre projet sur l’impressionnisme réalisé avec les 3B. Tout d’abord, nous avons découvert plusieurs peintres appartenant à des courants différents dont l’impressionnisme. Pour cela, nous avons joué à différents jeux ( memory, qui est-ce, puzzle). Ensuite, nous avons découvert les techniques qu’utilisaient les impressionnistes, ainsi que le mélange des couleurs et nous avons testé tout cela. Le vendredi 16 novembre, nous sommes allés au château de Waroux découvrir une exposition sur l’impressionnisme. Lors de cette visite, nous avons pu observer beaucoup de peintures et le matériel utilisé par les peintres. En rentrant, on s’est mis dans la peau impressionniste pour réaliser un beau tableau. Vous pouvez découvrir nos œuvres non loin de nos couloirs ! (3B et 4B) (Primaire Ste-Véronique)


Ce 30 novembre, Saint-Nicolas nous a rendu visite lors d’un sympathique souper «pâtes» de plus de 400 couverts ! La bonne humeur était de la partie et la soirée fut très agréable pour les petits et les grands. Merci à tous de votre présence. Toute l’équipe maternelle Ste-Véronique vous souhaite une belle année 2013.


Le mardi 4 décembre 2012, tous les enfants de 1ère, 2ème et 3ème maternelle ont eu la chance d’assister au spectacle «Monsieur Léon» interprété Jean-Marc Longton. Tout au long du spectacle, les enfants ont pu chanter, mimer, écouter, danser… Tous sont revenus contents en classe en attendant le passage «du Grand-Saint» le lendemain…... Ce spectacle a été offert par l’association des parents à l’occasion de la Saint-Nicolas. (Mat. Ste-Véronique)


Qui s’inscrit en 7ème Assistant aux métiers de la sécurité et de la prévention du collège Ste-Véronique ? Pour répondre à cette question, intéressons-nous aux 28 élèves qui composent cette option cette année. Dès le premier coup d’œil, on se rend compte que les métiers de la sécurité sont aussi des métiers féminins : On en compte 11 cette année !

Depuis le début de cette année, les trer sur les épreuves de sélections

Tous des gros bras ? Non ! Beaucoup d’élèves pratiquent des sports de combat mais ce ne sont pas pour autant des « Rambo » ! Non, l’objectif principal des élèves, c’est d’intégrer une grande entreprise citoyenne : la Police ! Et pour y arriver, ce n’est pas une mince affaire. La 7ème TQ leur offre donc la possibilité de s’entrainer aux épreuves de sélection et, mieux, leur offre des « bonus » (surtout en terme de gain de temps) dans ces épreuves !

La seconde partie de l’année, se d’agent de gardiennage, en collab secteur et des grandes entreprise

Concrètement, qu’ont-ils fait ? - Visite de l’académie de Polic - Présentation de la Zone de P

Comme vous le voyez, cette 7èm Ce n’est pas fini, des projets très La suite au prochain numéro !


Votre enfant est déjà dans la dernière ligne droite de sa 6ème primaire.

Portes ouvertes ce jeudi 24 janvier 13 à 19.00 pour une présen-

D’ores et déjà, nous vous invitons à nos

tation du Collège et un jeu-découverte pour tous les enfants de 6ème primaire. Par ailleurs, il nous semble aussi important de vous communiquer les modalités relatives à l’inscription officielle : 1- Un formulaire nominatif est remis aux parents par la Direction de l’école primaire avant le 25 janvier 13.

2- Les parents vérifient les données du dit formulaire et le complètent en précisant notamment le numéro « Fase » de l’établissement secondaire à savoir « 1999 » pour le Collège Sainte-Véronique et 6320 pour l’implantation.

s élèves ont été amenés à se concens de la Police.

ce de Seraing Police de Liège

era consacrée aux cours spécifiques boration avec des professionnels du es présentes en région liégeoise.

me bouge et… concrets arrivent en 2013 … (Impl. Marie-José)

3- Entre le 18 février et le 8 mars , les parents remettent le formulaire complété dans l’école secondaire de leur premier choix. Pour le Collège, vous pouvez vous adresser au secrétariat ou à la Direction durant les heures d’ouverture d’école (7.45 à 16.30 et mercredi 7.45 à 12.30). 4- Les parents reçoivent par la suite une confirmation de leur inscription dans notre Collège. Pour toute question, renseignement complémentaire ou rendez-vous personnalisé, n’hésitez pas à prendre contact avec Christian Modave, Directeur (0475/759 750) ou Joëlle Leyen, Directrice adjointe (0498/914 544) (Collège Ste-Véronique)


e-journal n°3  

e-journal n°3

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you