Issuu on Google+

P O R T F O L I O MATHILDE VINCENT - ENSAPB 2014


04

06

SOMMAIRE

PROJETS D’ARCHITECTURE LICENCE

56

MASTER SEMESTRE 1

42

RÉALISATIONS PLASTIQUES ANALYSES L’ESPACE VECU

ANNÉE PRÉPARATOIRE AUX ATELIERS PREP’ART

ANALYSE ARCHITECTURALE

REPRÉSENTER PAR LE DESSIN

ANALYSE URBAINE

REPRÉSENTER PAR LA PEINTURE

RECHERCHES GRAPHIQUES


74 MISE EN SITUATION WORKSHOP “LA CATHÉDRALE EN CHANTIER”. STAGE “CHANTIER” ET PREMIERE PRATIQUE. WORKSHOP ATELIER BOIS.

CONSTRUCTION

CHANTIER BÉNÉVOLE “PIEVE DI MORANI “

84

CARNET DE VOYAGES PAYS-BAS GRÈCE TURQUIE BÂLE BANGKOK


06


PROJETS D’ARCHITECTURE


08 PROJET D’ARCHITECTURE


LICENCE 1

Jean-Pierre Feugas

2011

“ MAQUETTE DE STALINGRAD ”


2011

10 PROJET D’ARCHITECTURE

“ SCÉNOGRAPHIE: L’ÉLOGE DE LA LUMIÉRE ” Jean-Pierre Feugas

1 L’objectif de cet exercice est de créer une scénographie, où la lumiére varie selon les actes d’une pièce de théâtre. Les deux entrées de lumière à droite et à gauche de la scène peuvent s’occulter selon les actes. Pour l’acte I, la lumière parvient du côté gauche, elle s’opère par contre jour. L’espace avant est plus sombre, ce qui porte le regard vers le fond. À l’inverse, pour l’acte II, la lumiére parvient du côté droit et se projette sur l’avant des pants, ce qui favorise un jeu de scène avant. Pour l’acte III, les deux entrées lumineuses sont ouvertes et la scène est plongée dans la lumière.

1 Dessin au lavis de la scène durant l’acte III 2 Plan de la scène

2

0

3m


2011

“ COMPOSITION PAR ADDITION ” Jean-Pierre Feugas

3 0

3m

1 4

1 Plan ombré 2 Coupe 3 Plan de pavage de l’espace principal triangulaire. 4 Maquette

2

0

2m

L’ Objectif de cet exercice est de composer, par addition, un ensemble d'espaces ordonnés autour d'une géométrie structurante, le triangle, tout en proposant un projet cohérent dans la relation des espaces entre-eux et KHUZS»\UP[tMVYTLSSLKLS»tKPÄJL L’espace pricipale triangulaire est orienté selon 2 axes de circulation. Cette circulation est induite par un WH]HNLZWtJPÄX\L


12 PROJET D’ARCHITECTURE


LICENCE 2

« Habiter : éléments » Armand Nouvet

2012

“ VIVRE DEHORS ”

1 Schéma des principes programmatiques du projet. 2 Maquette de site à l’état initial.

1

Ce projet s’instale entre la cité Anatole France et un stade sportif, dans la commune de Bagnolet. Il s’agit d’un espace divisé par un mur traversant et délaissé par les habitants du quartier. Lors de la découverte de ce site, un évenement a marqué mon attention: une instalation précaire qui permettait aux jeunes du quartier d’escalader le mur pour accéder au stade. L’objectif du projet est de venir créer de la porosité entre la cité et le stade, par la démolition du mur et par le pivotement du centre de tir à l’arc, sur la gauche du stade sportif.

2

Un ensemble de 20 logements, répartis en 4 plots, est disposé en prolongement de la trame régulière des immeubles déjà existants. Ces WSV[Z WLYTL[[LU[ KL JYtLY KLZ Å\_ diagonaux de la rue jusqu’au stade.


14 PROJET D’ARCHITECTURE

2 0

La première étape du travail consite n KtÄUPY \U SVNLTLU[ PKtHS *LS\P ci répond à la volonté de prolonger chaque action quotidienne à l’extérieur du logement et d’apporter un maximum d’espaces extérieurs au logement. Le plan de celui-ci est régi par un élément central qui regroupe toutes les parties servantes pour libérer l’espace autour. Pour composer un plot d’habitation de 5 logements, j’ai décliné ce logement en quatre autre (studio, T2, T3 et T5). En sous-sol une piéce polyvalente est mise à disposition des habitants et des associations du quartier.

3

1m


1 =\LH_VUVTt[YPX\LK»\USVNLTLU[PKtHSÅV[HU[Z\YSLZP[L 2 Plan perspectif du logement idéal. 3 Schéma programmatique du logement idéal.

1


2012

16 PROJET D’ARCHITECTURE

“ UN TOIT VÉGÉTAL SUR LA PETITE CEINTURE ” Situations de projets et logique d’enquête - Projets sur la Petite Ceinture à Paris Béatrice Jullien, David Chambolle

METALLIQUE

MINERAL

L’ancienne voie de chemin de fer de la petite ceinture à Paris est un site en « suspend », une friche de 35km de long. Cet espace dispose d’un potentiel majeur pour la mise en place d’équipements et de programmes, manquant à la ville de Paris. La première étape du travail a été l’analyse de ce site hors du commun. Aprés une visite “clandestine” du site mon analyse m’a conduit à réaliser les cartes postales ci-contre.

TRACES D'USAGES

ORGANIQUE


1 Coupe perspective 2 Maquette d’insertion 1/500e 3 Schéma programmatique

0

1

5m

Ce projet prend place entre la rue de Florian et l’avenue des Pyrénées en amont de la “Flèche d’or”. La parcelle est comprise entre deux bâtiments de 11 étages et habrite un ensemble de box/parking et un espace vert.

Équipement sportif Espace associatif Circulation 2

3

L’objectif du projet est d’insérer dans JL SPL\ \U N`TUHZL ZWtJPÄX\L n la pratique de la gymnastique ainsi qu’un espace associatif constitué de salles polyvalentes qui peuvent être rattachées au collège voisin. L’enjeux de ce projet est d’une part KL YLZ[H\YLY SL Å\_ LU[YL SH Y\L KL Galleron et la rue de Fontarabie; (un tracé ancien interrompu en 1900 par la mise en place de la Petite Ceinture) L[ K»H\[YL WHY[ KL ]LUPY JYtLY \U ÄS[YL visuelle et physique permettant une [YHUZP[PVUÅ\PKLLU[YLSH]PSSLL[SH7L[P[L Ceinture, et entre deux tissus urbains distincts ( d’un espace urbain vers un espace plus intime).


18 PROJET D’ARCHITECTURE

1

2

Les vis-à-vis avec les bâtiments alentours m’a conduit à concevoir un tKPÄJLLU[LYYtZ\YWS\ZKLSHTVP[PtKL sa hauteur. A l’intérieur du bâtiment, un jeu de UP]LH\_WLYTL[KLKtÄUPYSLZLZWHJLZ destinés aux gymnastes et les 3 espaces destinés au public.

0

10m


1 2 3 4 5

4

Maquette coupe transversale 1/20e Plan RDC Plan R-1 Plan de toiture ombré à différentes heures de la journée Recherche de matrice pour la façade aveugle

17h

13h

10h

5

Toutefois, l’intervention sur cette parcelle vient priver les habitants d’un espace vert. L’un des objectifs est KVUJ KL YLZ[P[\LY SL QHYKPU JVUÄZX\t par une toiture végétalisée accessible. Celle-ci vient s’incliner vers la Petite Ceinture comme un théâtre, un prolongement, une halte pour les promeneurs. En dernier lieu, une étude graphique sur le mouvement du corps m’a permis d’explorer des possibilités de TH[YPJL L[ K»LTWYLPU[L WV\Y YLKtÄUPY les deux façades aveugles donnant sur l’avenue des Pyrenées.


20 PROJET D’ARCHITECTURE


Occupation hebdomadaire ponctuelle

LICENCE 3

Un équipement pour une vie de quartier. Jean Paul Robert Travail effectué avec Beguin Marion, Nolleau Cécile, Piaton Maylis, Pinto Céline et Viel Lucie.

2013

“ LA MANUFACTURE ”

Des pratiques variées: Communautés religieuses Concession automobile Citroën Ateliers d’artistes Théâtre

Cours de théâtre pour enfants

Cérémonie religieuse

Espaces innocupés Occupation permanente

Ouverture de la concession

2

Occupation des artistes

1

1 Lecture temporelle des occupations par les différentes pratiques 2 Axonométrie des pratiques présentes sur la parcelle L’usine Hollander est situé à Choisy le Roy. Dans la composition de la parcelle, trois types de bâti coexistent: - le corps ancien de la manufacture de maroquinerie, - des bâtiments qualitatifs dans leur typologie constructive et d’implantation irrégulière, - des éléments parasitaires implantés sans lien avec l’empreinte historique du lieu. Ceux-ci témoignent de différentes phases de transformation. Dans cette parcelle, se jouxtent des pratiques variées et distinctes les unes des autres (concessionnaire automobile, théâtre, artistes, pratiques religieuses...). La diversité des occupations (rythme et pratique) sont d’une grande richesse. Cependant, aucun lien n’est tissé entre les différents usagers.


22 PROJET D’ARCHITECTURE 1 Coupe transversale du bâtiment 2 Détail constructif des voutains 3 (_VUVTt[YPLKLSHSVNPX\LJVUZ[Y\J[P]LKLS»tKPÄJL 4 Projection mentale du scénario 5 Photographie ancienne de l’usine, façade sur Seine 6 Accumulation de bâtiments hétéroclites 7 Bâti conservé dans le but de désenclaver la parcelle

2

La manufacture possède une structure simple et répétitive, basée sur une trame régulière transversale de 3,85m, où s’inscrivent des poteaux porteurs de briques en façade. Sur un axe longitudinal au centre du bâtiment, prennent place des poteaux métalliques et des murs de maçonnerie en briques. Ces éléments reprennent les forces appliquées sur la poutre longitudinale. Les planchers du bâtiment sont des planchers à voutains. Ces voutains sont supportés par la poutre longitudinale. La toiture charpente métallique n’est pas d’origine, la toiture initiale ayant brulé lors d’un incendie. Le bâtiment est composé de cinq entités différenciées: deux pavillons d’accès, deux têtes et un corps principal, lui-même décomposé en 3 types de niveaux.

0

5m

1

3


4

Nous envisageons de créer une promenade piètonne dans laquelle ]PLUKYHP[Z»PU[tNYLYUV[YLtKPÄJL Nous utilisons alors l’usine comme un lieu de traversée qui relierait les différents axes, ( l’avenue du Lugo, la rue Fauler et les quais de Seine), en passant sous la voie ferrée. Dès lors, l’usine Hollander se retourne ]LYZ SL ÅL\]L +HUZ SH JVU[PU\P[t SH traversée vers le quartier voisin des Gondoles s’effecturait par navettes Å\]PHSLZ Ce lien entre deux quartiers de potentiels complémentaires, aujourd’hui mis à distance, serait alors rétabli.

5

6

7

0

20m

L’orientation actuelle de la parcelle vers la ville est à réorganiser. Nous souhaitons revaloriser les façades et supprimer les bâtiments parasites qui dévalorisent la manufacture et sont contraires à sa prestance initiale. L’objectif est de retrouver la prestance passée de la manufacture.


24 PROJET D’ARCHITECTURE

1 0

20m

À travers ce projet nous avons voulu rendre lisible les différentes entités du bâtiment et les mettre en valeur, dans le but de ne pas dénaturer la logique d’origine. Cette valorisation se concrétise à travers l’organisation programmatique du bâtiment, mais aussi sa distribution et sa matérialité. La façade Est est depuis l’origine de meilleure qualité que la façade Ouest. Nous décidons donc de la garder telle X\LSSLHÄUKLZV\SPNULYL[KL]HSVYPZLY la mémoire de cette manufacture. Cependant, nous avons ajouté un niveau bas (qui est aujourd’hui le soussol) dont la façade est complètement à inventer. 5V\ZH]VUZKuZSVYZ]V\S\HMÄYTLYZH différence en concevant une façade totalement vitrée. La transparence permet alors une grande porosité visuelle et physique au RDC mais H\ZZP \U KtJVSSLTLU[ \U ÅV[[LTLU[ de l’ensemble du bâtiment.

2

3 0

La façade Ouest de la manufacture t[HP[ [V[HSLTLU[ n YLX\HSÄLY! LSSL H perdu aujourd’hui toute qualité. ,UÄUUV\ZYL[YV\]VUZSHMVYTLPUP[PHSL du bâtiment en en prolongeant les têtes. Nous soutenons cette ajout par le biais d’une faille transparente qui les sépare visuellement du reste du bâtiment.

4

10m


1 *V\WL[YHUZ]LYZHSLnSHTHU\MHJ[\YLL[H\ÅL\]L 2 Maquette du projet 3 Façade Est qui souligne la mémoire du lieu 4 4HX\L[[LK\WYVQL[KtTVU[tTPZLLUt]PKLUJLK\WHY[P[PVUULTLU[KLS»tKPÄJL 5 Coupe longitudinale sur la distribution 6 Extérieur du bâtiment côté Seine 7 Axonométrie schématique de l’escalier principal 8 Axonométrie schématique de l’escalier privé des têtes

7

0

10m

5

8

6

Nous avons opté pour deux types de distribution différentes, qui respectent la logique initiale du bâtiment. La première distribution est extérieure et dessert les grands programmes publics du corps principal de la manufacture. Cette escalier, très visible depuis l’extérieur, se déploie le long de la façade Ouest du bâtiment. Un deuxième type d’escalier est présent dans le bâtiment: c’est un escalier plus privé qui n’est pas autant visible depuis l’extérieur. Celui-ci est moins monumental et permet un fonctionnement totalement autonome de chacune des têtes du bâtiment.


26 PROJET D’ARCHITECTURE

R-1

RDC - Espace de formations

1

R+1 - Ateliers d’artistes


2

3 R+2 - Le théâtre

0

10m

1 Plans du projet 2 La galerie des formations 3 Le théâtre


2013

28 PROJET D’ARCHITECTURE

“ LA BRÉCHE ” De la conception de logements collectifs à la recherche de la juste echelle d’un lieu. Emmanuelle Colboc Travail effectué en binôme avec Valentina Lupo.

UN LOGEMENT CÔTÉ RUE DANIEL CASANOVA

1 2 Ce projet prend place dans la commune de Saint-Denis. Au sud, la parcelle fait face au stade de France et à l’Autoroute A1 tandis qu’au nord, elle s’adresse au centre ville et à la basilique. Cette parcelle fait donc le lien entre deux ambiances distinctes: un espace dynamique et bruyant, au Sud et un espace plus calme et intime, au Nord. Dans un premier temps, chacun a produit une recherche spatiale du logement idéal. En s’appuyant sur la qualité propre engendrée par sa localisation; à choisir, entre logement proche du sol, sous le ciel, entre les deux, au sud de la parcelle, au nord ou au centre. Ces deux logements ideaux, ci-contre, répondent donc à deux ambiances différentes.

3 0

2m


1 2 3 4 5

Plan de situation du logement dans la parcelle Croquis d’ambiance du logement depuis le salon Plan du logement Coupe transversale Coupe longitudinale

UN LOGEMENT CÔTÉ RUE HAGUETTE

1 2

4

3

5

0

2m


30 PROJET D’ARCHITECTURE

1

8m

Rue Traverse

0

Arbres Rue Haguette

Arbres

École de Kiné

Rue Daniel Casanova Tramway

Stade de France Paris

2

3


1 2 3 4

Coupe tranversale Croquis depuis l’intérieur de la cour Schéma conceptuel du projet Plan du RDC

La deuxiéme partie de l’exercice, a consisté à assembler les logements idéaux des deux étudiants pour MHIYPX\LY KPMMtYLU[LZ ZtX\LUJLZ HÄU d’aller « de la rue à chez soi ». En dialogue, les deux côtés de la rue se constituent pour fabriquer un lieu unique. Les deux bâtiments aux extrémités de SH ]LULSSL HNPZZLU[ JVTTL KLZ ÄS[YLZ qui viennent renforcer une sensation d’intériorité. Un jeu de décalages, de glissements des volumes permet d’attirer la curiosité du passant et de l’orienter vers le coeur du projet. Ce centre, une cours végétalisée, agit comme un point de rencontre entre les habitants et les riverains. 4

0

4m


32 PROJET D’ARCHITECTURE

1

2


1 Maquette 2 Croquis depuis la Rue Haguette 3 Plan R+4

Plus on monte dans les étages, plus le projet offre des vues privilégiées sur la ville de Saint-Denis: sa basilique, le stade de France.... 6U WL\[ WYVÄ[LY KL ZLZ ]\LZ KLW\PZ les logements mais aussi depuis des toitures végétalisées accessibles aux habitants. 3

0

4m


34 PROJET D’ARCHITECTURE


POUR LA VILLE POUR L’ÉCOLE

Studio: Siem Reap Ankor : patrimoine/Tourisme, comtemporanéité/développement Cyril Ros

MASTER 1

+

2014

UN

NOMBRE D’ÉLÈVES

NOMBRE DE CLASSES

DÉTAIL D’UNE SALLE DE CLASSE

2682 TOTAL

56 TOTAL : DE LA GARDERIE AU GRADE 6 (11 ANS)

SALLE DE

AA’

MATIN

1431

MATIN

21

BB’

APRÉS MIDI

1251

APRÉS MIDI

21

180 60

60

Après un travail de groupe , de diagnostique des enjeux, des pathologies, des besoins de la ville de Siem Reap, ce projet vient répondre aux besoins de l’école primaire du Nord-Ouest de la ville. La ville de Siem Reap au Cambodge, sert d’accès au site d’Angkor, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1992. Le contexte est celui d’une petite ville, située dans un pays en développement, confrontée à une urbanisation rapide, liée au tourisme. L’ensemble scolaire public travaillé est en sureffectif et en manque de moyen. L’école vit et évolue grâce au donations étrangères. Cette école est introvertie par ses limites, elle n’est pas ouverte sur les éléments extérieurs qui la bordent (la rue, le canal..). Le projet vient alors répondre à ces enjeux.

Coupe BB’

Coupe AA’

80 M2 - 50 ÉLÈVES - 1 PROFESSEUR

60 0

8m


36 PROJET D’ARCHITECTURE

OUVRIR L’ÉCOLE SUR LE CANAL

:

FAIRE TOMBER LA LIMITE ET RENDRE LES BATIMENTS

EST POREAUX

1

2

METTRE EN PLACE UNE CIRCULATION DOUCE QUI

RECULER LA LIMITE AVANT POUR ATTRIBUER UN

INSCRIT LE PROGRAMME DANS UN PARCOURS

ESPACE AU MARCHANDS AMBULANTS


3 0

1 2 3 4

10m

Intensions architecturales Croquis depuis la pacerelle Plan RDC Maquette de l’ensemble du projet

Un des principaux axes du projet a été de conserver la structure des bâtiments Est. Les différents éléments de programme viennent se greffer sur ce squellette. 4


38 PROJET D’ARCHITECTURE

Façade Nord

Coupe AA’

Coupe BB’ 0

1

10m


3

AA’

BB’

0

10m

1 Croquis depuis l’intérieur de la cour 2 Coupe perspective de l’intérieur d’une salle de classe 3 Plan R+1 Dans la cour, des espaces de culture végétale viennent, en plus de l’intérêt pédagogique, apporter des zones ombragées et vertes. Ainsi dans les classes, la vue est donnée sur ces espaces verts. 2


40 PROJET D’ARCHITECTURE

1 0

SALLE DE CLASSE TRADITIONNELLE

2

SALLE DE CLASSE AUX DIFFÉRENTS USAGES L’ÉPAISSEUR HABITÉ

2m


4

PRINCIPE D’INCLINAISON DE TOITURE- JEU D’OMBRES ET DE LUMIÈRES

VENTILATION NATURELLE

PROTECTION DE LA LUMIÉRE DU SUD

3

-

TOITURE

INCLINÉE ET RÉCUPÉRATION DES EAUX DE PLUIS

BASSIN DE RÉCUPÉRATION DES EAUX DE PLUIS

,

IRRIGATION DES JARDINS PARTAGÉS ET SOL SEMI PERMÉABLE

1 2 3 4

L’ÉPAISSEUR COMME ASSISE INTÉRIEUR ET EXTÉRIEUR

0

1m

Coupe détail Plan “habité” d’une salle de classe Maquette de détail Croquis de recherche

Cette dernière partie du travail vient détailler une salle de classe, ses usages, sa matérialité... Plusieurs tStTLU[Z VU[ N\PKt TH YtÅL_PVU! les paroies comme des épaisseurs habitables, la ventilation et l’éclairage naturelle et la récupération des eaux de pluie.


42


ANALYSES

L’ESPACE VECU


2012

44 ANALYSES ARCHITECTURALE

GO HASEGAWA & ASSOCIATE APPARTEMENT, NERIMA, JAPON « Habiter : éléments » Armand Nouvet Travail effectué en binôme avec Viel Lucie.

13VJHSPZH[PVUKLS»tKPÄJLKHUZSH]PSSL 2 Plan analytique des niveaux R+4 et R+5 - entre intérieur et extérieur 3 Coupe analytique de la continuité intérieur extérieur - un méme traitement de sol étanche pour les logias et les salles de bains. 4 Photographie extérieur 5 Apparence d’un volume simple et sentiment de régularité 6 Maquette analytique Malgré son apparence régulière, ce bâtiment joue avec ses volumes intérieurs et son envelloppe extérieur. Ce jeu de décalages, de retraits crée des espaces intermédiaires, entre intérieur et extérieur, H\ZLPUTvTLKLS»tKPÄJL Les logements se prolongent ainsi sur des logias d’un ou plusieurs niveaux. Les salles de bains sont considérées comme des espaces extérieurs, elles sont mises en relation directe avec les logias et possédent le même traitement étanche de sol.

2

1


3

4

5

6


2013

46 ANALYSES ARCHITECTURALE

ARCHI5 LYCÉE MARCEL SEMBAT, SOTTEVILLE-LÈS-ROUEN, FRANCE Climats et enveloppes Mohamed Benzerzour et Christine Simonin Travail effectué en trinôme avec Nolleau Cécile et Viel Lucie.

1 Le lycée Marcel Sembat est situé en France dans la commune de Sottevillelès-Rouen (Haute Normandie). Il ItUtÄJPL K»\U JSPTH[ [LTWtYt L[ VJtHUPX\L L[ KL S»PUÅ\LUJL THYP[PTL de la manche avec de fréquents coups de vent venant de l’Ouest. 3LZKPMMtYLU[LZZHSSLZKLS»tKPÄJLZVU[ disposées spatialement pour optimiser leurs qualités: salles de classe côté Nord (ce qui leur assure une lumière diffuse et qui évite les éblouissements au cours de la journée), ateliers au Sud (plus grande quantité de lumière non négligeable dans des espaces aussi grands où le travail de précision est indispensable). Cet exercice m’a permis, au travers de l’analyse du lycée Marcel Sembat , de comprendre le fonctionnement des dispositifs constructifs en réponse aux climats lumineux, thermiques, sonores.. Nous avons ainsi pu repérer les différents dispositifs mis en place, et démontrer leur fonctionnement au cours des saisons en distinguant le fonctionnement diurne, du fonctionnement nocturne.

Ateliers

Salles de classes

Espaces servants

SW

8 Knots

Rouleau tourbillonaire Effet Venturi Effet Piloti

Rose des vents annuelle de Sotteville-Lès-Rouen

Zone critique pour les piétons

2

3

Solstice d’hiver

Solstice d’été

4


1 2 3 4 5 6

Coupe programmatique Actions des vents dominants annuelst Effets aéraulitiques liées à la morphologie du bâtiment Ombre portée Maquette analytique Ouverture au ciel des façades et temps d’ensoleillement par façade

Masques sur le bâtiment

5

Course du soleil

Façade Ouest

6

Façade Est

Façade Nord Ouest

Façade Sud Est


2014

48 ANALYSES ARCHITECTURALE

RELEVÉ HABITÉ D’UNE MAISON TRADITIONNELLE CAMBODGIENNE Studio: Siem Reap Ankor : patrimoine/Tourisme, comtemporanéité/développement Cyril Ros Travail effectué en groupe avec Lupo Valentina, Ribeiro Joanna, Morales Sonia.

1 1 Coupe sur le terrain 2 Arbre généalogique des personnes vivant dans la maison 3 Croquis depuis l’entrée du terrain 4 Plan du terrain 5 Croquis d’usage, espace dédié à la culture du soja et préparation des pouce de soje. La maison étudiée a été construite entre 1983 et 1985 suite à la destruction, de l’ancienne maison familiale, par les khmers rouge, pendant la guerre. Il s’agit d’une exploitation agricole, une grande partie du terrain est consacrée à cette activitée. Suface du terrain: 1648 m2 2 Sur cette parcelle deux maisons cohabitent: celle étudiée et celle du frére, lui aussi agriculteur. Surface de plancher: 117 m2 Surface habitable: 235 m2 Dans l’usage, la surface habitable n’est pas expoitée en totalité, car l’essentiel des activités de la famille se déroule sur le plancher haut. Le dessous de la maison est trés encombré. 3


4

5


50 ANALYSES ARCHITECTURALE

1

2


1 2 3 4 5

Plan habité du RDC Plan habité R+1 Facade Nord Facade Est Croquis d’usage du balcon

3

4

5


2012

52 ANALYSES URBAINE

DEDANS/ DEHORS: LE FRANCHISSEMENT DU PÉRIPHÉRIQUE Atlas du grand paris Alessia Debiase Travail effectué en trinôme avec Nolleau Cécile et Viel Lucie.

1 Facteur d’intéruption des voies 2 Déterminant la forme de la ville 37SHUKLSH]HYPt[tKLZWYVÄSZ 4*V\WLKLSH]HYPt[tKLZWYVÄSZ 5 Étude de franchissements Le périphérique est un moyen de déplacement et de distribution, à l’échelle de la ville, de la région (Paris / Banlieue) et du territoire (Paris / Province). Il permet de désengorger la ville de sa circulation. *L[ VIQL[ KtÄUP[ SH MVYTL L[ SH Z[Y\J[\YL KLSH]PSSL7HYPZLZ[KtÄUPWHYZVUJVU[V\Y qu’est le périphérique. C’est aussi un facteur d’interruption: des voiries, du bâti... 6U KPZ[PUN\L KPMMtYLU[Z WYVÄSZ n SH MVPZ dans la variation de ses dimensions (de 30 à 60 m) et dans multitude de ses typologies (surélevé, en tranché, à niveau, enterré).

“ Comment l’ordre du mouvement est il compatible avec l’ordre d’habiter, et comment s’établissent les échangent entre les deux?“ Christian Devillers

Enterré Surélevé

En tranché

À niveau

3

Porte d’Asnières

1

Porte de Passy

2

4

Porte de Saint Ouen


Porte de bagnolet

Porte des Lilas

5 Légende

1- Périphérique Enterré Vue

3 - Autres Espace vert Bati

2- Franchissements Franchissement Fluide, Sans confrontation FraUJOPZZLTLU[WS\ZKPMÄJPSLH]LJJVUMYVU[H[PVU aux véhicules Franchissement d’un passage piétons Element qui pertube le déplacement

Dans cet exercice, nous trouvions intéressent d’aborder le périphérique non pas comme une simple route venant créer une limite, mais plutôt comme un entre-deux, un seuil entre paris et sa banlieue. Ces cartes ci-dessus retranscrivent notre expérimentation sur le terrain. Cela nous a permis de distinguer différentes manières de franchir et différents dispositifs mis en place, pour des usages et à des vocations différentes.


2013

54 ANALYSES URBAINE

MARCHÉ, CRÉER Architecture, structure, paysage (1) « enquêtes d’auteurs / architecture et structure » Philippe Villien

0UÅ\LUJL Z[PT\SH[PVU

HKHW[H[PVU Y ZL\

PZ tWH

SHWL\Y

SLQL\

SL­WSHPZPY® attraction

YtW\SZPVU JVU[YHPU[L

5VYTLZ

[YV[[VPY [YHUZLW[

JVUKP[PVUULTLU[ OPtYHYJOPL JVU[YSL

Z\P]YL

JVYWZ

LZWYP[ ZLU[PTLU[Z WLUZtL ­ZL\S®

[YHJt

*(4i3i65

tTV[PVUZ

SHTHYJOL

tJOLSSL

TLZ\YL YP[\LSZ OHIP[\KLZ

JSL

Z[H

H\[VTH[PZTL

JPYJ\SH[PVU

intégration KPZJYt[PVU évoltion Z[YH[tNPL ZJtUVNYHWOPL

UKYL

90.0+0;i

forme YV\[L

HTIPHUJL

ZLMV

JHY[VNYHWOPL

VI

MHPSSL

PUZ[PUJ[WYPTP[PM TV\]LTLU[ ZLUZH[PVUZ [LTWZ O\TL\Y

]PKL

LU[YLSHJZ

ouverture

]HYPH[PVUZ

JPLS

YtWt[P[PVU J`JSL

4(3i()030;i

Y`[OTL

SLÅoUL\Y

YL

u YYP

IH

KP]HN\LY

KtHTI\SH[PVU t]LPS

KtYP]L

[YHUZMVYTH[PVU

WLYJLW[PVU

KtJV\]LY[L JOHUNLTLU[

appropriation S»PUJVUU\

t]uULTLU[Z KtWH`ZLTLU[

L_WtYPTLU[LY

rêverie

+tZPY

Z\YWYPZL

SPILY[t

péripéties

UV\]LH\[t

Suite à la lecture de “marcher, créer” de T. Davila, nous nous sommes questionnés sur le rapport de l’individu à l’espace par la marche. Notre corps est en rapport direct avec l’espace, c’est par lui que l’on perçoit. Nous avons construit notre travail autour K»\ULYtÅL_PVUZ\Y\UPUKP]PK\ZLUZPISLH\ contexte urbain dans lequel il se déplace. +HUZ X\LSSL TLZ\YL SH ]PSSL PUÅ\LUJL[LSSL le marcheur dans sa quête de liberté ? Pour répondre à cette question, nous avons effectuer un parcours, dans Paris, que nous avons retranscrit par des compositions photographiques.


CAMÉLÉON _INTÉGRATION Suivre des règles, adopter un certain comportement. _DISCRÉTION Cherche à se faire petit dans la foule. _ADAPTATION... ...À LA MATÉRIALITÉ ...À LA MASSE HUMAINE ...AUX AMBIANCES ...AUX ÉVOLUTIONS

MALÉABILITÉ _APPROPRIATION S’approprier l’espace, laisser sa trace. _DÉRIVE Se laissé aller à quelque chose de nouveau dans un espace que l’on connaît. _LIBERTÉ F9Ì=,90,)LZVPUKLÅoULYWV\YZ»tJOHWWLYKLJL[LZWHJL\YIHPU

RIGIDITÉ _TEMPORALITÉ Pensée pour perdurer dans le temps. F4(;i90(30;i)Y\[ZSV\YKZÄ_tZÄNtZ _MESURE Tout est proportionné, normé. _AUTOMATISME On sait où l’on va, ce qui engendre des parcours préconçus. On traverse la ville d’un point A à un point B en ne faisant plus attention à ce qui nous entoure.


56


REALISATIONS PLASTIQUES


2010

58 RÉALISATIONS PLASTIQUES

“LE MOUVEMENT” Année préparatoire au Atelier Prep’Art

1

Durant cette année de classe préparatoire, j’ai étudié le mouvement du corps dans l’espace au travers de ma pratique de la gymnastique. Pour retranscrire ce mouvement, j’ai recouru à différents procedés: installation, croquis, photographies, recherches graphiques... etc À la manière des chronophotoraphies d’Edward Muybridge ou d’Harold Edgerton, j’ai tenté de décomposer le mouvement pour le retraduire dans mes travaux, que ce soit en 2D ou en 2 3D.


3

1 Installation sur le mouvement gymnique retranscrit dans l’espace. 2 Croquis de mouvements gymniques. 3 Modèle vivant en mouvement.


2010

60 RÉALISATIONS PLASTIQUES

“EMPREINTE ET STATIFICATION” Année préparatoire au Atelier Prep’Art

tapis forme Rebecca

Conjointement au travail sur le mouvement du corps, j’ai voulu dévelloper la question de l’empreinte, KLSHZ[YH[PÄJH[PVUL[KLSHWYVMVUKL\Y Le travail présenté sur la page est toujours en lien avec ma pratique de la gymnastique. Il s’agit d’empreintes de corps retranscrites sur une surface plane.


62 RÉALISATIONS PLASTIQUES

RECHERCHE GRAPHIQUE: APPRÉHENDER LA TYPOGRAPHIE 1 Composition graphique composée uniquement de lettre “T”. 2 Composition d’une mise en page à partir de mots inspirés du voyage d’étude en Hollande.

1


2


64 RÉALISATIONS PLASTIQUES

REPRÉSENTER PAR LE DESSIN

1 Rouleau de papier sopalin. 2 Cité Chaillot, Paris. 3 Herbes folle de la cour de l’ENSAPB

1


2


66 RÉALISATIONS PLASTIQUES

1

2


3

4

1 Nature morte “Coin et feuille d’automne”. 2 Sous la ligne 2 du métro. 3 Vasque asiatique du Musée des arts asiatiques Guimet. 4 Hercule combattant Achéloüs métamorphosé en serpent, de François-Joseph Bosio, musée du Louvre, Paris.


68 RÉALISATIONS PLASTIQUES

1

1 Reproduction. 2 Reproduction du tableau “Femmes d’Alger dans leur appartement” d’Eugène DELACROIX

2


70 RÉALISATIONS PLASTIQUES

REPRÉSENTER PAR LA PEINTURE

1 Cercle chromatique 2 ClémentineS sous une lumière bleu 3 Reproduction d’une fresque Egyptienne représentant Nephtys.

1

3


2


72 RÉALISATIONS PLASTIQUES

1 Deux pommes 2 Reproduction du tableau “portrait of orleans” d’Edward Hopper, 1950. 3 Reproduction

2


1

3


74


MISE EN SITUATION


2011

76 MISE EN SITUATION

WORKSHOP “LA CATHÉDRALE EN CHANTIER” Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau Dominique Druenne 1

1 7OV[VNYHWOPLZKLS»tKPÄJLYtHSPZt 2 Extrait du cour “Éléments des tKPÄJLZ¹KL+VTPUPX\L+Y\LUUL Module de la brique.

Les ateliers de l'Isle d'Abeau ont été pour moi un point fort de ma première année. Il m'ont permi d'appréhender la construction à partir d'un élément aussi simple que peut être une brique. Nous avons été invités à réaliser dans l'espace diverses architectures en superposant à sec ce matériau. "La Cathédrale en chantier" est un exercice de découverte d'un matériau courant, la brique. Il m’a permis d’appréhender les gestes primaires de l'assemblage et les principes fondamentaux de l’architecture et de la construction.


2


2012

78 MISE EN SITUATION

STAGE “CHANTIER” ET PREMIERE PRATIQUE ZAC HENRI MATISSE, BOBIGNY Bouygues Batiment IDF et l’agence Guerin et Pedroza

2

1 J’ai réalisé mon stage « chantier » et par la suite mon stage « première pratique » sur le chantier de la ZAC Henri Matisse à Bobigny. Situé à la croisée des avenues Jean Jaures et Paul Vaillant Couturier à Bobigny, ce projet s’installe sur une WHYJLSSL [YPHUN\SHPYL K»\UL Z\WLYÄJPL d’un hectare. Il prend place sur d’anciennes friches industrielles. Il s’agit d’un projet mixte, de logements et de commerces. Réalisés suite à ma seconde année d’études, ces deux stages sont un premier pas franchit vers le monde 5 3 du travail. Ils ont4 tous deux été des expériences humaines inédites, ponctuées de rencontres et de découvertes. La découverte6 du travail en équipe, de l’importance de la communication, de la part de rencontre, de discussion, d’écoute qui nourrissent et composent l’architecture.

3 1

2

3

4

5

6

4


1 Vue d’un bloc d’habitations, en construction, depuis l’une des grues 2 Maquette 3D du projet en situation 3 Plan d’un logement type, avec un accés à une large terrasse. 60 m2 habitable pour 39m2 de terrasse. 4 Plan masse - localisation des six blocs d’habitations 5 Vue du chantier depuis l’une des grues

5


2013

80 MISE EN SITUATION

WORKSHOP CONSTRUCTION ATELIER BOIS Ludovik Bost et le Collectif Quatorze.

Cette semaine de workshop consacrée à la construction de petites structures pour “la Prairie” au mur à pêches de Montreuil, m’a permis d’appréhender de plus près la question de la construction en bois. Ce travail a permis la fabrication de modules à assembler suivant les besoins des habitants sur le lieu des murs à pêches. Nous avons débuté la construction des différents modules, le 11 Février 2013, à l’atelier bois de l’Ecole d’Architecture de Paris Belleville. Après une journée de formation destinée à connaître les différentes machines de l’atelier bois, nous nous sommes mis à pied d’oeuvre pour usiner puis assembler les différents modules. La rotation des équipes par demi-journée m’a permis d’appréhender la totalité de la chaîne d’usinage et de montages des 60 modules triangulaires. Une fois la préfabrication des différentes parties terminée, la semaine s’est achevée sur un premier montage des éléments.


2013

82 MISE EN SITUATION

CHANTIER BÉNÉVOLE “PIEVE DI MORANI “ Fédération des associations pour l’étude de la Corse (FAGEC)

Situées le long de la côte orientale de la Corse, sur une éminence à michemin entre la mer et les premiers contreforts des monts de Moriani, les ruines de l’église piévane Santa Maria ont été repérées en 1968 au cours de travaux agricoles. Ces vestiges – probablement datables du premier quart du XIe siècle à en juger par l’appareil des murs, la sobriété des structures et la robustesse des proportions restituées – appartiennent au premier art roman de la Corse. Depuis 1971, plusieurs campagnes de travaux et d’études ont été réalisées par les membres de la FAGEC, opérations qui ont donné lieu à une publication (« Les églises piévanes de Corse de l’époque romaine au Moyen Age (XV) : la piévanie de Moriani », Cahiers CORSICA, 151, Bastia, 1992). Lors de ce chantier j’ai été amenée à consolider les vestiges visibles en remettant en place les pierres descellées, en reposant les pierres triées préalablement, puis en appliquant une couche de chaux blanche sur le haut des murs consolidés. J’ai, lors de ce chantier, pris connaisance des méthde de constrcution médiéval et des méthodes de concervation de notre patrimoine.

2


1 Reconstitution hypothétique des façades de l’ancienne piévanie de Moriani, selon J.Pietri 2 Mur en consolidation

1

0

3m


84


CARNET DE VOYAGE


2011

86 CARNET DE VOYAGE

PAYS-BAS

2

1


2

1 Pastoor-van-Ars-Kerk / Aldo van Eyck (1918-1999), Den Haag 1970 2 Hotel de ville d’Hilversum / Dudock 3 Extrait du carnet de note


2011

88 CARNET DE VOYAGE

GRÈCE

1

2

3


5

6

1 2 3 4

4

5

Arcade sur l’île de Paros. Arrivée sur l’île de Syros. Citerne de l’île de Delos. La “petite Venise” dans le quartier d’Alefkandra, île de Mikonos. 5 Vestiges antiques de l’île de Delos. 6 L’Erechteion à l’Acropole d’Athènes 7 Les moulins du quartier d’Alefkandra, île de Mikonos.


2012

90 CARNET DE VOYAGE

TURQUIE

4

1


5

1 2 3 4 5

2

Musée de Mevlâna, konya. Capadoce. Théâtre d’Aspendos. Vestiges de Hiérapolis. Tumulus de la Nécropole de Hiérapolis. 6 Plan d’un Tumulus de la Nécropole de Hiérapolis. 7 Coupe d’un Tumulus de la 3 Nécropole de Hiérapolis.


2013

92 CARNET DE VOYAGE

BÂLE / SUISSE

1

2

4


6

3

5

1 Vitra Conference Pavilion / Tadao Ando 2 VitraHaus / Herzog & de Meuron 3 Fondation Beyeler / Renzo Piano 4 Vitra factory / SANAA 5 Halle d’exposition Baselworld 2013 / Herzog & DeMeuron 6 Cabine de station service / Jean ProuvÊ 7 Extrait du carnet de note


2014

94 CARNET DE VOYAGE

BANGKOK

2

1

3


4

5

1 2 3 4 5

Infrastructure aérienne Infrastructure aérienne du métro Temple Wat Arun Klongs (canaux) Bouddha dans le temble Wat Arun


PORTFOLIO - Mathilde Vincent