Issuu on Google+

Des histoires extraordinaires

Réseau national d’appui aux entrepreneurs

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2012


« Se sentir épaulés dans la durée » « Nous nous enrichissons de chaque porteur de Tuulia Makinen et Hamidou Diallo cofondateurs de Tensira, Vente d’artisanat projet accompagné, et africain haut de gamme, Paris (75) nous en faisons bénéficier « Notre projet était déjà bien avancé lorsque nous avons rencontré notre conseillère à la BGE PariF, tous les autres » et nous avons apprécié d’avoir son retour critique sur les aspects techniques : business plan, statut juridique, etc. Mais c’est d’un point de vue humain qu’elle nous a le plus apporté : se sentir épaulés dans la durée, c’est très précieux. »

En 2012

Adèle Pérez

Conseillère en couveuse, BGE PariF (75)

« Accompagner des créateurs d’entreprise, c’est d’abord les aider à formaliser leur projet, à se situer par rapport à leurs compétences, à leur marché. Nous leur apportons un regard extérieur et des compétences, et eux nous apportent en retour une grande richesse humaine et de l’expérience. Cette expérience, nous pouvons en faire bénéficier les autres porteurs que nous accompagnons. »

16 100 24 150 72 %

entreprises créées

emplois créés

d’entreprises pérennes à 3 ans


« Appuyer celles et ceux qui créent les emplois et la richesse de demain » BGE, c’est avant tout une formidable aventure humaine. Celle des entrepreneurs qui créent et font grandir les TPE, qui représentent 95 % du tissu économique en France. Celle des quelque 905 collaborateurs du réseau, qui mettent toute leur énergie à les accompagner dans ce parcours passionnant mais exigeant. Celle de nos partenaires qui partagent avec nous chaque jour l’envie de développer l’activité économique des territoires. BGE, c’est aussi un réseau dans une dynamique d’innovation permanente, à l’affût des évolutions de son environnement, pour toujours mieux répondre aux besoins des créateurs d’activité. Au cours de ces dernières années, nous avons beaucoup accompli en ce sens. Nous avons d’abord adopté un nouveau nom en 2010, le réseau des « Boutiques de Gestion » devenant « BGE », pour rassembler toutes les énergies derrière une même identité. En 2012, nous avons adopté ensemble un nouveau projet associatif, avec des missions et des engagements réaffirmés. Enfin, nous avons acté l’évolution de notre gouvernance, en vue de nous appuyer sur de nouvelles énergies. Tout ceci avec un seul objectif : agir pour favoriser l’émergence et le développement de nouveaux entrepreneurs en France. BGE, c’est aussi une participation que nous voulons de plus en plus forte au débat public. Dans un contexte économique difficile, nous considérons qu’il est nécessaire pour les pouvoir publics de mettre en place un véritable écosystème propice à la création et au développement des TPE. Une revendication d’autant plus légitime que nous y œuvrons au quotidien, avec celles et ceux qui créent la richesse de demain, et vivent ces « histoires extraordinaires ».

Frédéric Cameo Ponz Président de BGE

01


BGE, pionnier de l’accompagnement des entrepreneurs Créé dès 1979, BGE est le premier réseau associatif national d’appui aux entrepreneurs en France, avec une offre globale de services : émergence de l’idée, accompagnement du projet, développement de l’entreprise.

Des valeurs fondatrices…

… au service de 4 grandes missions

À l’origine de la création du réseau BGE ont prévalu deux valeurs fondatrices : L’INITIATIVE, condition nécessaire au dynamisme économique d’un pays, et la SOLIDARITE, ciment d’une société équilibrée. En 2012, ces valeurs ont été réaffirmées dans un nouveau projet associatif, intégrant des principes qui définissent le cadre de l’action des BGE au quotidien : le professionnalisme, la réalisation des personnes, l’innovation et le développement durable.

Contribuer

Créer

au développement économique durable des territoires

et développer des jeunes entreprises

Favoriser la réalisation professionnelle des personnes

Contribuer au débat public

33 ans d’innovation au service des créateurs d’entreprises 250 000 entreprises créées ou reprises

1979 Colloque fondateur des BGE à Lille

02

1984 Signature par BGE du premier contrat de plan entre une structure associative et l’État

1987 Colloque international organisé par BGE sur le thème « Entreprendre, l’avenir de l’entreprise »

1991 Adoption de la Charte fondatrice du réseau, « Initiative et solidarité »

1993 Opération « BGE Hors les murs ! » : amorçage des actions de sensibilisation à l’entrepreneuriat

1995 Lancement par BGE de la 1re couveuse d’entreprises en France


Chiffres clés 2012

Pour l’année 2012, BGE c’est :

16 100 24 150 72 %

Un maillage territorial dense

Des équipes engagées

53 450

905 750

entreprises créées

structures associatives

conseillers salariés

emplois créés

implantations

administrateurs bénévoles

d’entreprises pérennes à 3 ans

Des potentiels révélés

détecter

35  200

personnes sensibilisées, projets découverts

Des entreprises en capacité de se développer

Des réussites accompagnées

orienter

80  050

personnes accueillies, projets diagnostiqués

structurer

financer

51 320

402 M€ mobilisés

personnes conseillées, projets expertisés

15 080

personnes formées

2310

développer

23  540

entreprises appuyées dans leur développement

250

entreprises hébergées dans les 9 pépinières BGE

projets testés en couveuse BGE

1997 1re édition du concours Talents de la création d’entreprise

2002 Lancement de la « Démarche qualité » de BGE

2010 BGE adopte une nouvelle marque commune

2005 1re implantation des BGE dans les quartiers via les PIL (prospecteurs d’initiatives locales)

2011 Publication de l’ouvrage de propositions aux candidats à la présidence de la République : « Pensez à nous, les jeunes entreprises ! »

2012 Adoption du nouveau projet associatif

2013 Une nouvelle gouvernance pour le réseau BGE

03


Nord-Pas de Calais

Picardie HauteNormandie BasseNormandie

Lorraine

Île-de-France

Alsace Champagne-Ardenne

Bretagne

Centre Pays de la Loire

Bourgogne

Franche-Comté

Poitou-Charentes Limousin

Auvergne Rhône-Alpes

Aquitaine Midi-Pyrénées Provence-Alpes-Côte d’Azur Languedoc-Roussillon

Corse

Île-de-France

04

Guadeloupe

Martinique

La Réunion

Mayotte

Guyane


Faits marquants 2012

Tour de France des initiatives portées par les bge alsace/lorraine

• Ouverture d’une nouvelle BGE Aquitaine

• Intervention de BGE dans le cadre de Plans de sauvegarde de l’emploi (PSE)

Bourgogne/Rhône-Alpes

• 5e région de lancement du « BGE Bus », aménagé

pour aller à la rencontre des habitants des quartiers, des centres-villes et des villages

Bretagne

• Développement d’un programme régional d’appui aux femmes créatrices d’entreprises

centre/auvergne

• Les BGE deviennent officiellement centres de

Limousin

• BGE voit une 53e structure rejoindre le réseau Midi-Pyrénées

• Inauguration d’une couveuse d’innovation dans un bâtiment HQE à Albi (Tarn)

Nord-Pas de Calais

• Adhésion du 5 000e entrepreneur au réseau de créateurs en ligne BG e-club

• Inauguration de la 23e couveuse portée par BGE normandie

• La coopération entre les différents réseaux

d’appui à la création d’entreprise s’intensifie sur le territoire normand

PACA

ressources à la vie associative et assurent la coordination des DLA en Auvergne et dans le Centre

• Conférence BGE : « Entreprendre à Marseille :

Franche-Comté

Pays de la loire

• Déploiement d’une nouvelle gamme d’outils dédiée à la sensibilisation à la création d’entreprise Île-de-France

• Ouverture du premier espace de coworking BGE • Ouverture de la 9e pépinière portée par une BGE

relevons le défi dans nos quartiers »

• La BGE initie un programme de formation de ses

conseillers afin de renforcer leurs compétences dans l’accompagnement dans la phase post-création

Picardie

• Mise en œuvre de projets dans le cadre de

Languedoc-Roussillon

« la Fabrique à Initiatives », visant à coordonner les acteurs de terrain et les ressources existantes pour développer les entreprises de l’ESS sur le territoire

La Réunion

• Lancement de nouvelles formations intégrant

• Démarrage de nouvelles actions de sensibilisation auprès des collégiens et lycéens de la région • Mise en place d’un partenariat avec le Pôle

d’entrepreneuriat étudiant (PEE) de la Réunion

Poitou-Charentes

des séquences d’apprentissage à distance grâce à l’outil BGE Pro (plan d’affaires en ligne)

05


Contribuer au débat national

D

ans un contexte économique difficile, la création d’activité et d’emplois est plus que jamais un enjeu décisif pour l’avenir de notre pays. L’expérience de BGE auprès des créateurs et repreneurs d’entreprises depuis plus de 30 ans lui donne aujourd’hui la légitimité, avec d’autres, de porter la parole des entrepreneurs auprès des pouvoirs publics.

Ainsi, dans le cadre des élections présidentielles de 2012, BGE a formulé un corpus de propositions pour favoriser l’acte d’entreprendre en France, réaffirmées début 2013 à l’occasion des Assises de l’entrepreneuriat.

Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Économie numérique

« La contribution de BGE aux Assises de l’entrepreneuriat a été très précieuse » En organisant les Assises de l’entrepreneuriat clôturées par le président de la République le 29 avril dernier, l’objectif du gouvernement était de créer une mobilisation entrepreneuriale de grande ampleur dans notre pays. Je suis très heureuse que le réseau BGE ait participé activement à ces Assises en apportant son expérience et sa vision, particulièrement précieuses pour faire avancer les réflexions des groupes de travail.

06


Créer un écosystème entrepreneurial Les propositions portées par BGE

Créer des dynamiques locales en s’appuyant sur des entrepreneurs en prise avec les enjeux territoriaux

// Permettre à tous ceux qui le souhaitent d’entreprendre //

// Favoriser la création d’emplois dans les TPE //

// Permettre aux projets entrepreneuriaux de gagner en solidité //

Créer le « Bilan de compétences entrepreneuriales »

Amener les banques à financer l’accompagnement

Pour BGE, la capacité du créateur d’entreprise à adopter une véritable posture entrepreneuriale constitue une condition essentielle à sa réussite. La création du « Bilan de compétences entrepreneuriales » permettrait au futur créateur, quel que soit son profil, de s’interroger sur sa propre capacité à entreprendre.

Un projet accompagné en amont a plus de chances d’être pérenne. Le financement par les banques d’une partie de l’accompagnement permettrait sa mise en œuvre plus systématique pour mieux garantir les potentiels prêts bancaires octroyés.

10 000 emplois dans les TPE De nombreux créateurs de TPE pourraient créer de l’emploi s’ils étaient accompagnés dans cette démarche. BGE propose de libérer ce potentiel en déployant le programme « 10 000 emplois dans les TPE », visant à aider les entreprises à concrétiser leur première embauche.

07


Anna Wojcik cRÉATrice de l’atelier floral Pour Anna Wojcik, passionnée de nature et d’art floral, l’accompagnement apporté par BGE aura été le pas décisif pour passer d’un projet à un métier. Elle est désormais à la tête de son entreprise, l’Atelier floral, boutique spécialisée dans les créations florales, à Mantes-la-Jolie (78).

Détecter

08

11 Orienter

12 Structurer

13 Financer

14 Développer

15


Des histoires extraordinaires

Les mĂŠtiers de BGE 09


Faire réussir les entrepreneurs DÉTECTER

ORIENTER

STRUCTURER

FINANCER

DÉVELOPPER

La pédagogie BGE, une véritable « marque de fabrique » BGE a développé une pédagogie et une ingénierie d’accompagnement propres, déclinées à toutes les phases de conseil aux créateurs d’entreprise.

Transmettre des savoir-être et des savoir-faire

Co-construire un parcours

La pédagogie BGE

S’adapter au profil des personnes

10

Donner les clefs pour agir

Amener le créateur d’entreprise à faire lui-même


Les métiers de BGE

DÉTECTER Susciter et encourager les vocations

P

our démocratiser l’acte d’entreprendre et susciter l’envie de créer, BGE a développé différents outils de sensibilisation : - le « BGE Bus », qui vient à la rencontre des habitants des quartiers, des centres-villes et des villages ; - des modules pédagogiques auprès des publics scolaires - des actions de sensibilisation dans les quartiers « Politique de la Ville » (CitésLab, programmes CUCS) ; - des programmes régionaux en faveur de l’entrepreneuriat féminin. Détecter, c’est aussi savoir transformer une envie ou une idée en projet. Ainsi, BGE a développé un savoir-faire reconnu dans l’aide à l’émergence des projets grâce à des outils de créativité (Moraine, Cartes en mains) et de pédagogie par l’exemple (BALISE).

En 2012 :

35 200

potentiels entrepreneurs sensibilisés

Catherine Jolivet, coordinatrice pédagogique chez BGE Ille-et-Vilaine (35)

« Aider le porteur de projet à révéler son potentiel entrepreneurial » Faire émerger un projet, c’est amener les gens à se connecter véritablement à leurs attentes, en touchant à quelque chose d’essentiel : le sens de leur démarche. C’est aussi s’appuyer sur leurs capacités et leurs compétences pour leur donner la confiance nécessaire à la réussite d’un projet. C’est à chaque fois un plaisir de voir quelqu’un se révéler : s’épanouir et faire ce qu’il veut vraiment.

11


Orienter

Passer de l’idée au projet

Q

uand un porteur de projet entre en contact avec BGE, la mission du conseiller est de l’aider à comprendre la réalité d’une création d’activité, dans ses dimensions professionnelles et personnelles, pour l’amener à prendre la décision de se lancer en connaissance de cause. Il s’agit de travailler avec le porteur de projet pour valider la « cohérence personne/projet » : solidité de la motivation, évaluation du potentiel personnel, bilan de compétences, etc. Dans certains cas, il s’agit d’amener le porteur de projet à prendre sereinement la décision de ne pas se lancer et l’accompagner alors vers une réorientation qui correspondra à son profil et à ses inspirations.

En 2012 :

80 050

porteurs de projets accueillis pour un diagnostic

Lidwine Dupont, fondatrice de Lili Cani Mobile, salon mobile de toilettage canin, Bailleul (59), lauréate nationale du Concours Talents de la création d’entreprise en 2011

« Aujourd’hui, je fais ce que j’aime » J’ai toujours rêvé d’être vétérinaire. Mais j’ai un problème d’audition et j’ai arrêté mes études au niveau du bac Pro. Je voulais quand même travailler avec les animaux alors, avec mon conseiller, on a réfléchi à réorienter mon projet, tout en restant dans ce domaine. J’ai ainsi pensé au toilettage, et après une étude réalisée avec l’aide de BGE Hauts de France, j’ai décidé de me lancer. C’est vraiment un accomplissement car aujourd’hui, je fais ce que j’aime.

12


Les métiers de BGE

Structurer Projeter la future entreprise

U

ne fois l’idée transformée en projet, il faut parler marché, plan d’affaires, stratégie commerciale, choix d’un statut juridique, etc. L’accompagnement consiste alors à guider le porteur de projet dans ce parcours : réalisation d’une étude de marché, étude de la rentabilité économique, rédaction d’un plan d’affaires, construction de l’offre et du plan d’actions commerciales, et si besoin, mise en place de formations complémentaires. BGE met alors en œuvre une palette d’outils pour répondre sur mesure aux besoins du porteur de projet : entretiens individuels, modules de formations collectives, modules d’apprentissage à distance, etc. Les couveuses d’entreprises, que développent de nombreuses BGE, permettent aux porteurs de projet de tester leur projet en « grandeur nature ».

En 2012 :

51 320

parcours d’accompagnement individuels

15 080

participants aux formations collectives

2 310

projets testés en couveuse BGE

RSE Sensibiliser les porteurs de projet au développement durable Pour BGE, il est essentiel d’amener les chefs d’entreprise à devenir des acteurs économiques responsables. Les enjeux du développement durable sont traités tout au long du parcours d’accompagnement, afin que le porteur de projet les perçoive comme une opportunité de développement et non comme une contrainte.

Amélie Patay, directrice de couveuse et de BGE en Bourgogne

« La couveuse, un outil clé dans l’accompagnement BGE » Grâce à la couveuse, les porteurs de projet peuvent tester leur projet et se confronter à la réalité de l’entreprise, tout en bénéficiant d’un accompagnement sur-mesure. D’un point de vue pratique, ils bénéficient d’un numéro de SIRET et d’une comptabilité, peuvent émettre des factures, etc. Autant d’outils précieux pour valider la viabilité d’un projet.

13


Financer Mobiliser les financements nécessaires

B

GE accompagne les créateurs d’entreprise pour les aider à définir précisément leurs besoins financiers. Grâce aux partenariats noués avec les banques et les financeurs, BGE mobilise alors les fonds nécessaires à la hauteur de leurs besoins. Plus largement, BGE amène les porteurs de projet à appréhender les réalités de leurs financeurs, et ainsi communiquer en bonne intelligence avec eux. BGE gère par ailleurs directement certains dispositifs financiers d’appui aux entreprises et aux associations, notamment NACRE (Nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise) et la mesure 4.23 FSE (Fonds social européen) pour le financement des associations.

En 2012 :

402 M€

mobilisés pour les entreprises

BGE PRO, un outil qui structure la relation aux financeurs Solution web d’aide à la réalisation du plan d’affaires, BGE PRO permet d’accompagner et d’autonomiser les créateurs d’entreprise sur la construction de leur projet, notamment dans la perspective de leur future relation aux financeurs.

Pascal Caignard, Responsable de clientèle Entreprise au Crédit Mutuel de Bretagne – Brest (29)

« La validation technique des projets en amont par BGE sécurise notre décision de banquier » Je connais bien la BGE et ses conseillers, avec lesquels je travaille main dans la main depuis des années. J’apprécie la qualité de l’étude des projets menée par BGE. Au-delà du plan prévisionnel, c’est toute la réflexion effectuée en amont qui nous est précieuse, car elle constitue une vraie validation technique qui sécurise notre décision de financement.

14


Les métiers de BGE

Pérenniser et développer Donner les moyens de croître et créer des emplois

U

ne fois l’entreprise créée, BGE propose aux entrepreneurs un accompagnement pour les aider à pérenniser leur structure : développement commercial, organisation administrative, tableaux de bord, formations, etc. Au-delà de cet appui au démarrage, BGE s’implique pour les aider à développer leur activité et innover : stratégie commerciale, évaluation du potentiel de développement, premières embauches, mise en réseau, mise en relation avec les enjeux et potentialités du territoire, etc. Aujourd’hui, BGE gère également 9 pépinières, permettant aux entrepreneurs de démarrer leur activité dans un environnement sécurisé et une logistique simplifiée.

En 2012 :

23 540

chefs d’entreprises accompagnés

250

entreprises hébergées en pépinières

1 380

associations appuyées dans leur développement

DLA : favoriser l’emploi solidaire Porté par l’État et la Caisse des Dépôts, le DLA (Dispositif local d’accompagnement) s’adresse aux associations et entreprises d’utilité sociale employeuses. Il propose un diagnostic, l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan de consolidation, de développement ou de pérennisation des emplois. Porteur de 17 DLA en France, le réseau BGE est aujourd’hui un acteur majeur de ce dispositif.

Denis Lyautey, fondateur de Créatech, usinage de micro précision (bijouterie, horlogerie…), Besançon (25)

« Se construire un réseau » J’ai rejoint la pépinière Temis Innovation de BGE Franche-Comté au moment de l’ouverture du capital de Créatech à des investisseurs. J’y ai trouvé une équipe compétente et toujours mobilisée. J’ai particulièrement apprécié l’organisation des petits-déjeuners thématiques, où il était possible de se faire connaître, de rencontrer d’autres entrepreneurs, en bref de se construire un réseau.

15


Qui sont les créateurs d’entreprises accompagnés par BGE ?

Profils des porteurs de projet accueillis en 2012 Tranches d’âge 73 %

26-49 ans

Niveau de formation initiale 15 %

50 ans et plus

35 %

niveau 3e/ CAP/BEP

2 %

niveau 1re

24 %

niveau Bac

Situation professionnelle 6 % chefs

d’entreprises

1 %

demandeurs d’emploi (plus d’un an)

9 %

Bac +3/4

17 %

Bac +2

RSE

étudiants

Femmes créatrices d’entreprises : BGE accompagne leur réussite

14 % salariés 14 %

formation

8 %

Bac +5

12 %

Moins de 26 ans

5 % sans

64 %

demandeurs d’emploi (moins d’un an)

43 % des créateurs d’entreprises accompagnés par BGE sont des femmes, contre 30 % pour la moyenne de créations d’entreprises en France. (Source : INSEE)

Profils des entreprises accompagnées par BGE en 2012 Structure juridique

18 %

SARL

12 % EURL

Secteurs d’activité 5 %

autre

65 %

entreprise individuelle

16

37 %

commerce

14 % BTP construction 7 %

éducation, formation, santé, action sociale

7 % autre 17 %

services aux particuliers

14 %

services aux entreprises

4 % industrie


Les métiers de BGE

Quel impact pour l’action de BGE ? En 2012 :

72 %

C’est le taux de survie à 3 ans des entreprises accompagnées par BGE, vs. 65 % pour la moyenne nationale.

3,4 ans

B

C’est la durée estimée de récupération des fonds investis par la collectivité pour le financement de l’action de BGE, grâce aux activités et aux emplois générés sur le territoire.

GE a acquis depuis de nombreuses années une culture de la mesure d’impact, par la mise en place d’outils de reporting communs à l’ensemble des BGE, retraçant avec une grande finesse les parcours des porteurs de projet accompagnés. Des études menées par des experts de la mesure d’impact sont par ailleurs mises en œuvre.

(Source : étude menée par le cabinet GESTE pour le compte du réseau BGE sur un échantillon de 1 880 entreprises accompagnées par BGE)

Hassani Soulaimana, co-gérant d’Aromaoré, exploitation et commercialisation d’huiles essentielles - Mamoudzou (Mayotte)

« BGE m’a aidé à analyser mon potentiel de développement » J’avais depuis longtemps le projet d’aider mon père dans son exploitation d’ylang-ylang. En 2004, je suis allé voir la Chambre d’agriculture qui m’a renvoyé vers la BGE Mayotte. J’y ai été très bien accueilli, et un conseiller m’a accompagné pas à pas dans ce projet de vie, en m’amenant à prendre conscience de mon potentiel. Cela m’a conduit à élargir mon activité au-delà de l’exploitation, pour développer entre autres l’accueil des touristes.

17


Pierre-Alain Camiade cRÉATEUR d’Anoste bois Faire du travail du bois son métier : un rêve d’enfant devenu réalité pour Pierre-Alain Camiade. Grâce à BGE, cet ancien compagnon dirige désormais sa société de construction de maisons bioclimatiques, Anoste Bois, dans les Landes (40).

La dynamique d’un réseau national 20 Les femmes et les hommes de BGE 22 BGE, révélateur de Talents 24 Contribuer au développement économique durable des territoires 26 Des partenaires nationaux engagés à nos côtés 28

18


Des histoires extraordinaires

Un rĂŠseau en action 19


La dynamique d’un réseau national Un réseau structuré

B

GE est un réseau de 53 associations autonomes qui adhèrent à une charte commune, avec des valeurs et des objectifs partagés. Elles sont regroupées au sein d’une association nationale, BGE réseau, qui a pour missions de définir la stratégie de développement du réseau, mutualiser les moyens, appuyer les BGE dans leur développement, coordonner le label qualité et assurer un rôle de porte-parole au niveau national. BGE réseau est administrée par un conseil d’administration, aujourd’hui composé de représentants des différentes BGE.

Réfléchir et avancer ensemble Une des forces du réseau BGE est la mutualisation des pratiques, permettant de stimuler l’innovation, et de se réinterroger en permanence sur ce qui fait la qualité de son service, par une mesure d’impact rigoureuse. Des rendez-vous réguliers entre les différents acteurs régionaux rythment la vie du réseau tout au long de l’année : assemblée générale, « Master Class » (séminaire annuel de montée en compétences collective), ainsi que des rencontres régulières des directeurs, présidents et salariés des différentes BGE.

RSE L’ouverture aux parties prenantes Dans un souci d’enrichir ses réflexions et de mieux s’adapter à son environnement, BGE a procédé, début 2013, à une évolution de ses statuts en vue d’ouvrir sa gouvernance à des personnalités qualifiées : dirigeants d’entreprises, d’associations, de réseaux ou de banques partenaires, hauts fonctionnaires, universitaires, etc.

Sophie Jalabert, Déléguée générale de BGE Réseau

« Inventer des solutions locales, répondre à des enjeux nationaux » Les BGE sont des outils de développement des territoires. Elles répondent au quotidien à des enjeux économiques, sociaux et territoriaux. Dans chaque région, elles inventent une réponse locale en phase avec les besoins des porteurs de projet et chefs d’entreprise. L’organisation en réseau permet de partager ces réflexions et solutions locales pour accélérer les innovations, repérer les plus pertinentes et en faire des programmes nationaux en réponse aux enjeux économiques actuels.

20


Un réseau en action

Savoir partager des idées, construire des solutions Le cycle de l’innovation et de la mutualisation au sein de BGE.

Innover à partir d’une situation locale. Expérimenter. 

Analyser les besoins, les résultats. Partager les idées.

Confronter les idées à d’autres réalités territoriales.

Déployer sur l’ensemble du territoire. 

La Démarche Qualité BGE Initiée depuis près de 15 ans en concertation avec nos partenaires, la Démarche Qualité BGE constitue un gage majeur de professionnalisme et de qualité. Elle se matérialise par un « Label Qualité » décliné en 43 engagements, auquel l’ensemble des BGE ont obligation de se soumettre au moins tous les 3 ans.

21


Les femmes et les hommes de BGE Un véritable engagement

L

es quelque 905 salariés de BGE sont porteurs de compétences et d’un véritable engagement. Diplômés pour la plupart en gestion, économie, commerce, et expérimentés, ils ont des parcours d’une grande diversité. Ce qui les réunit, et les conduit à faire de longues carrières chez BGE, c’est la passion pour leur métier et pour la richesse humaine qu’apporte l’accompagnement des porteurs de projet. Cet engagement, on le retrouve chez les 750 administrateurs qui composent les conseils d’administration des BGE en régions. Bénévoles, ils incarnent la diversité du tissu local où sont implantées les BGE, et leur apportent une véritable vision territoriale : chefs d’entreprise, universitaires, chercheurs, responsables associatifs, etc. Tous se rejoignent autour du projet associatif de BGE, élaboré en commun et réaffirmé en 2012.

RSE Des valeurs partagées et un fort sentiment d’appartenance Dès leur arrivée chez BGE, tous les salariés sont sensibilisés aux valeurs portées par le réseau. Un bagage qui les accompagnera au quotidien dans l’exercice de leur métier, source de fierté et d’un fort sentiment d’appartenance.

Karima Bouzaboune, directrice de BGE Auvergne

« Depuis 11 ans, j’ai toujours la même envie » Je suis entrée chez BGE il y a 11 ans. J’ai commencé comme conseillère, et le métier m’a tout de suite passionnée. Devenue directrice aujourd’hui, c’est toujours la même envie qui m’anime, car j’estime que je fais un métier porteur de sens. Chez BGE, nous participons à l’accomplissement de femmes et d’hommes qui décident de prendre leur destin en main, pour entreprendre et se réaliser.

Daniel Lefeuvre, chef d’entreprise et administrateur de BGE Anjou-Mayenne

« Faire entendre la voix des créateurs d’entreprises » J’ai créé mon entreprise en 1997 avec le soutien de BGE Anjou et, plus tard, j’ai rejoint Oxygène, son club d’entrepreneurs. Quand on m’a proposé de devenir administrateur, cela s’est inscrit dans la continuité de mes relations avec BGE. J’ai à cœur d’y faire entendre la voix des créateurs, qu’il ne faut jamais perdre de vue.

22


Un investissement constant dans la formation BGE a toujours mené une politique de formation active pour développer les compétences de ses salariés. À leur arrivée, ils suivent une formation au cours de laquelle ils prennent en main la pédagogie BGE et la posture du conseiller. S’ajoutent à cela des formations techniques régulières liées aux outils BGE, à la création d’entreprise, ainsi qu’à toutes les compétences auxquelles fait appel le métier de chef d’entreprise (gestion, marketing, développement commercial, etc.). L’objectif : avoir des conseillers capables d’amener à réussir tous les porteurs de projet.

En 2012 :

905 750 salariés

administrateurs

Marylis Richard, Conseillère à BGE Limousin

« Des moments précieux pour monter en compétences » Notre structure a rejoint le réseau BGE en 2011, et j’ai pu apprécier depuis les formations proposées au sein du réseau. En 2012, j’ai participé aux « Master Class », séminaire qui propose à la fois des apports théoriques et des échanges sur les évolutions du métier, les bonnes pratiques, etc. C’est aussi l’occasion de nouer des relations privilégiées avec ses alter ego dans d’autres régions.

23


BGE, révélateur de Talents L

e concours Talents, organisé chaque année par BGE depuis 1997, a pour objectif de valoriser des réussites et des parcours entrepreneuriaux accompagnés. C’est aujourd’hui le premier concours régional et national de création d’entreprise en France, à la fois par son ancienneté et par son ampleur : plus de 1 500 candidatures chaque année pour 100 lauréats régionaux et 10 lauréats nationaux. Près de 500 structures sont associées aux jurys régionaux et nationaux, en valorisant toujours l’aspect humain du projet et le parcours des personnes. Le concours Talents met en valeur l’entrepreneuriat dans toute sa diversité géographique, sociale, économique et humaine. Et il confirme surtout que la pérennité des entreprises dépend en grande partie de la qualité de l’accompagnement du créateur.

Des partenaires engagés En partenariat avec le ministère délégué chargé des PME, de l’innovation et de l’économie numérique, le concours Talents rassemble depuis sa création de nombreux partenaires, dont certains sont présents depuis les débuts. Aux côtés des membres fondateurs (Macif et France TélécomOrange), on retrouve de grandes entreprises qui apportent notamment leur concours financier, ainsi que des dizaines de partenaires de terrain. BGE remercie les partenaires nationaux du concours Talents

Talents des Cités : valoriser les réussites entrepreneuriales dans les quartiers En 2002, Claude Bartolone, alors ministre de la Ville, a demandé à BGE de s’impliquer pour créer « Talents des Cités ». Organisé par BGE et la Caisse des Dépôts, sous l’égide du ministère délégué à la Ville et du Sénat, ce concours distingue chaque année une quarantaine d’entrepreneurs originaires de quartiers « Politique de la Ville ». En 11 ans, pas moins de 413 lauréats ont créé au total plus de 2 000 emplois dans ces quartiers.

Odile Menneteau, présidente de L’Agefiph, association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées

« Le concours Talents permet de valoriser des réussites entrepreneuriales de personnes handicapées » En participant au concours Talents de la création d’entreprise, les entrepreneurs handicapés concourent dans les mêmes conditions que l’ensemble des créateurs. Cet événement leur donne l’occasion de témoigner de leurs capacités entrepreneuriales, qu’illustrent leurs réussites exemplaires. Ainsi, le message de l’Agefiph “Dans tous les secteurs professionnels, les personnes handicapées réussissent et c’est normal !” est bien une réalité. 24


Un réseau en action

Focus sur les lauréats 2012

Catégorie “Artisanat et commerce” Bérengère Réale, Oclico (38), Site internet de distribution de produits bio de la ferme

Catégorie “Dynamiques Rurales” Benoît et Isabelle Amiel, La Pierre Qui Tourne (60), Biscuiterie

Catégorie “Innovation technique et technologique” Frédéric Roullier, Biopic (14), Développeur d’une biopuce pour la santé des animaux

Catégorie “Services” Étienne Roumailhac, LGF (40), Désinsectisation respectueuse de l’environnement

Catégorie “Services à la Personne” Laure Queguiner-Planet, Éveil Bilingue (75),

Catégorie “Talents de l’Essaimage” Cristel Legrand et Frédéric Vasseux, CADaGEO (78), Cartographie de réseaux pour

Catégorie “Talents de l’Essaimage” Christophe Picard et Samuel Skrzypczak, Études et Gestion de Travaux (EGT) (59), Aménagement de bureaux et espaces commerciaux

Catégorie “Talents Développement” Yanis Souami, SINAY (14), Plateforme multimédia pour la protection de la faune et la flore marine

la pose de fibre optique

biologique, familiale et rurale

Catégorie “Économie sociale” Samuel Poulingue, Scop Le Messageur (50), Services pour l’accessibilité des personnes déficientes auditives

Garde d’enfants en anglais

25


Contribuer au développement économique durable des territoires Un fort ancrage territorial

B

GE vit aujourd’hui au cœur des territoires, avec pour objectif leur développement économique durable. Avec ses 450 implantations réparties sur toute la France, Outre-Mer compris, les BGE peuvent faire émerger, accompagner et consolider des projets issus aussi bien des grandes villes que des zones rurales ou encore des quartiers « Politique de la ville ».

Nos prescripteurs : des relais clés sur le terrain Acteurs de l’emploi et de la formation, collectivités locales, acteurs de la création d’entreprise, réseaux spécialisés dans l’accompagnement des publics cibles, banques, grandes entreprises, Pôle Emploi, etc. En 2012, les BGE ont continué à renforcer leurs liens avec ces nombreuses structures prescriptrices, même si le bouche-à-oreille ne cesse de progresser (28 % des orientations des porteurs de projet en 2012, contre 23 % en 2011).

Ils orientent les porteurs de projet vers BGE Poids des différents prescripteurs BGE

28 %

notoriété, bouche à oreille

14 %

acteurs développement économique

15 %

acteurs insertion

43 %

acteurs emploiformation

26

Cette connaissance fine des territoires constitue une vraie force pour les BGE, favorisant l’ancrage territorial des projets qu’elles accompagnent : elles ont en effet capacité à mettre en relation les porteurs de projet entre eux, ainsi qu’avec les acteurs du territoire (entreprises, collectivités, associations, etc.), pour à terme contribuer à structurer de véritables filières économiques. À travers cette démarche, BGE se situe au cœur des enjeux sociaux et économiques des territoires. Les BGE font émerger les potentiels de croissance et renforcent l’attractivité des territoires à travers des activités génératrices d’emploi et de lien social.

Un appui précieux des collectivités locales Les régions, les départements, les communes et intercommunalités, sont engagés dans des partenariats de proximité avec les BGE. Ces partenaires financent les actions d’accompagnement à la création d’entreprise, des dispositifs d’insertion, de formation, de financement. Ils permettent aussi de porter des projets de développement, gérer des pépinières et des couveuses d’entreprises, faire de l’animation territoriale avec les acteurs économiques locaux, etc. Au-delà du soutien financier, la mise à disposition de locaux ou de permanences est également un mode de soutien important pour permettre aux BGE de mailler le territoire le plus finement possible.


Nord-Pas de Calais

Basse-N

Un réseau au cœur des territoires Picardie

Haute-Normandie

Bretagne

Lorraine

Basse-Normandie Île-de-France

Pays de

Alsace Champagne-Ardenne

Bretagne

Nord-Pas de Calais

Pays de la Loire Centre

Franche-Comté

Bourgogne Haute-Normandie

Po

Picardie

Lorraine

Basse-Normandie Île-de-France

Poitou-Charentes Bretagne

Alsace Champagne-Ardenne

Limousin

Rhône-Alpes Pays de la Loire

Auvergne Centre

Aquitaine

450

LanguedocRoussillon Midi-Pyrénées

implantations

Bourgogne

Franche-Comté

Provence-Alpes-Côte d’Azur

Poitou-Charentes Limousin Rhône-Alpes

Sièges BGE

Auvergne

Implantations BGE Projets de BGE

Aquitaine LanguedocRoussillon Midi-Pyrénées

Sièges BGE Implantations BGE

Corse Provence-Alpes-Côte d’Azur

Projets de BGE

Île-de-France

Corse Sièges BGE Implantations BGE Île-de-France Projets de BGE

Guadeloupe

Martinique

La Réunion

Mayotte

Guyane

Pierre de Saintignon, premier vice-Président du Conseil régional Nord-Pas de Calais Île-de-France « Avec la BGE, nous avons fait progresser l’idée de performance dans la collaboration entre les collectivités et les opérateurs »   Guyane Mayotte Guadeloupe La Réunion Martinique

La BGE Hauts de France, avec laquelle la Région Nord-Pas-de-Calais collabore efficacement depuis de nombreuses années, s’est toujours inscrite dans une relation de partenariat avec la Région, permettant de déployer tous les moyens nécessaires en faveur du développement de la création et la reprise d’entreprises. J’ai la certitude qu’ainsi, nous avons fait progresser ensemble l’idée d’accompagnement de qualité auprès des porteurs de projets et de suivi dans la durée des entreprises pour favoriser leur pérennité.

27


Des partenaires nationaux engagés à nos côtés A

u-delà des relations partenariales denses qu’entretiennent les BGE dans les territoires, le réseau développe des partenariats d’envergure avec des acteurs nationaux, publics et privés, qui apportent leur soutien financier à BGE :

Les partenaires publics • Le Ministère du Travail et de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social (DGEFP) soutient BGE afin de sécuriser les parcours professionnels, faciliter les réussites des personnes et développer l’emploi dans les TPE. • Le Ministère de l’Économie et des Finances (DGCIS), soutient les actions de BGE en faveur de l’essaimage de l’esprit d’entreprendre et du développement des entreprises, il est également un partenaire du Concours Talents.

l’emploi), et via les budgets déconcentrés de l’Acsé (Agence nationale pour la cohésion et l’égalité des chances).

Les établissements publics • La Caisse des Dépôts a poursuivi et consolidé ses relations avec BGE en 2012, par un appui sur l’ensemble des dossiers majeurs du réseau ; une attention particulière a été portée sur la mesure d’impact. • L’Agence nationale des services à la personne (ANSP) a poursuivi et développé en 2012 ses relations partenariales avec BGE, en lui confiant le pilotage d’un groupe de travail inter réseaux. • BPIfrance (anciennement Oséo) a confié depuis 2002 à BGE l’instruction du Prêt à la création d’entreprise (PCE), et apporte aussi son soutien au Concours Talents.

• Le Ministère de l’Intérieur (DAIC) a poursuivi son soutien à l’animation d’un centre de ressources sur les spécificités du public migrant en matière d’entrepreneuriat.

• Pôle Emploi : les BGE continuent d’être des acteurs importants dans les territoires des prestations de Pôle Emploi dédiées à la création d’entreprise.

Les BGE en région bénéficient également de nombreux soutiens des services déconcentrés de l’État, au niveau des préfectures, des DIRECCTE (Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de

BGE entretient également des relations régulières avec Pôle Emploi au plan national, afin d’apporter des réponses aux enjeux des demandeurs d’emplois vis-à-vis de la création d’entreprise.

Emmanuelle Wargon, Déléguée générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP)

« BGE œuvre pour le développement d’entreprises pérennes et créatrices d’emplois » La DGEFP et ses structures régionales, les DIRECCTE, soutiennent l’action que mène de longue date BGE pour ouvrir des perspectives aux personnes et sécuriser leurs parcours professionnels, en s’appuyant sur les dispositifs publics d’accompagnement à la création d’entreprise. Par son appui au développement des TPE, BGE est un acteur clé de la création d’emplois dans les territoires, qui constitue une des priorités de notre délégation.

28


Un réseau en action

• L’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph) : les BGE sont des acteurs importants de l’accompagnement à la création d’entreprise auprès des travailleurs handicapés. La relation partenariale est également riche au plan national, notamment illustrée par le soutien de l’Agefiph au Concours Talents. • L’Association des Régions de France : BGE entretient des relations partenariales de confiance avec l’ensemble des régions de France.

L’Europe • Le Fonds social européen (FSE) finance BGE au plan national et au niveau local, afin de rendre l’entrepreneuriat accessible à tous et appuyer spécifiquement les publics les plus éloignés de la création d’entreprise. Cette action s’inscrit dans le cadre du programme FSE 2007-2013.

Les partenaires privés • Le Crédit Mutuel et BGE ont poursuivi le développement d’initiatives communes en 2012, avec notamment une réflexion en Bourgogne autour de l’outil de plan d’affaires BGE PRO. Le Crédit Mutuel soutient également le Concours Talents.

BGE entretient également des relations régulières avec une grande diversité d’acteurs, afin de partager les enjeux et de coordonner au mieux les actions respectives liées à la création d’entreprise : Association pour le droit à l’initiative économique (Adie), Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), Agence pour la création d’entreprises (APCE), Agence pour l’emploi des cadres (APEC), Association pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes diplômés (AFIJ), Chambres de commerce et d’industrie, Chambres de Métiers et de l’Artisanat, Centre des jeunes dirigeants (CJD), CNCRES (Conseil national des chambres régionales de l’économie sociale et solidaire), Collectif Ville Campagne, Conseil national des missions locales (CNML), Entrepreneurs de la Cité, France Active, Groupe April, Initiative France, Institut de développement des activités de proximité (Idap), Comité de liaison des centres de gestion (CLCG), Les Entrepreneuriales, Macif, Medef, ministère de l’Éducation nationale, ministère délégué à la Ville, ministère des Droits des femmes, ministère des Outre-mer, Réseau Entreprendre, Union des Couveuses.

• La Société Générale a renouvelé en 2012 son partenariat national avec BGE, permettant notamment une fluidification des relations dans le cadre des Prêts à la création d’entreprise (PCE).

Jean-Marc Maury, Directeur du Département développement économique et économie sociale et solidaire - Caisse des Dépôts et Consignations

« BGE est un acteur essentiel du développement des TPE dans les territoires » L’ancrage territorial, la capacité à accompagner les porteurs de projet quelle que soit leur situation, la pérennité des entreprises créées, font de BGE un acteur essentiel de l’accompagnement à la création d’entreprises. Par son soutien de longue date à BGE, la Caisse des Dépôts entend promouvoir la création et le développement des TPE, gage de développement des territoires et de l’activité économique du pays.

29


Données financières 2012

45 M€

2,5 M€

Budget National Global des BGE

Budget BGE Réseau

Ressources par financeurs

Ressources par financeurs

Budget national consolidé 

Autres 6 % Acteurs de l’Emploi/ Formation* 21 % Europe 13 % Autres collectivités locales 8 % *Pôle Emploi, Agefiph, fonds de formation, etc.

30

Budget de BGE réseau, association nationale

14 % État

24 %

Partenaires privés 14 %

34 %

Europe 11 %

Contributions des BGE

Caisse des dépôts 25 %

16 %

Régions

14 %

Départements

État


BGE remercie ses partenaires nationaux publics et privés pour leur soutien en 2012

Conception et réalisation avantgarde – Photos : BGE, Nicolas Reitzaum, Sylvie Scala, Getty Images. Ce document est réalisé dans le respect des normes environnementales, avec un papier 100 % recyclé et une impression à base d’encres végétales.


44, rue Cambronne - 75 015 Paris Tél. : +33 (1) 43 20 54 87 - Fax : +33 (1) 43 20 28 49 Toutes les BGE sont sur :

www.bge.asso.fr


Rapport d'activité BGE 2012