Page 1


transition 2

monolithe 12

equilibre 22

emergent 30

Rapaille 32


transition Le soir ou Mathieu a rencontre Rene lorrs d’un party chez un bon ami, Leur premiere sortie officielle, la premieere fois qu’ils s’etaient embraasse ses sous se soous ouuss la la pl pluuieiee devan devan de annt l’aapppa pparrtem teem emeent ntt de de Ma Math tthihihieu euu,, eu, la premiere fois ou Rene a ete presentee a Nicole et Pierre, les pa pare paren rren eents dee Mat Matthhihieieieu,u, qque quueesti sstttion on d’’off ffifificia fdiccia ciof oiaaflis lliisiser er lles ess cchhoose ses, la longue table et la vingtaine de couvverts, mise lors du revei veieillo vei ve eil n des dess Fet Fe es,s,s, la mort de Louis, le grand-pere de Mathhieu, les funerailles, lee coort rrte tteege, ge, le l cercu cercu ccuueil eeiill,YYvvett ettt tte inco ncconso nc n la ns labble le dev devvan annt laa ttoombe ant mb dee so mb son de d fun fuuunnt nt mari, aririr , aar les fiancailles, le mariage et la lune dee miel, les conditions de sante chancelante d’Yvette, les discussionns fam ami mmiilliliaiaial iale lles es a cee suj sujjet eet,tt, ll’’ach aacchhat at et et la la con constr co sstrruc uct ction ction ct ion dd’’une unee rreeesid un sidenc sid en e enc multi-generationnelle, l’arrivee d’Yvette, toute emue ou elle monta la longue rampee me menan n t au pre rrem eemier et etaag etage age ge po ge pouurr la ppre prrreemmieiei ree fo fois fois, la proposition d’avoir des enfants par mere porteuse de Rene faaite te alor te o quue la lumi ors miere eree mmaat aatin tittinale tin iinaalee ss’’ech ech ec c ap aapp pppait ait doouc uce cemmen cem ce eent d’entre les planches de bois du mur de leur chambre a coucher, la deterioration des jambes d’Yvette et l’arrivee de la chaise roulan lan annte, tee, les ren renov ovatio ova tions tio ns poour ur eelllarg arg ar rgirr la la por por po orte t de te de saa ch cha cha chambr hammbr bbre a cco cou ouuche ch r,r ch le mariage d’Olivier, le frere de Mathieu,u et la reunion familiale au milieuu de la cour urtt arri r eree avvan aant nt d’aall nt l err a le l’eg eglis eglis lissee,, les apres-midi d’Yvette passes a tricotter et a regarder les etudiants maarch chheerr da danns la la rue, ue les repas de Noel ou tous etaient alignnes a la grande table donnant sur laa Rue Ruue ue en e neigeee. l’annonce du voyage en Nouvelle-Zeland nde de Nicole et Pierre faite au bout de la sall alle comm coomm une ne, dan d s le leesss loong les onng ngs gs diviiva vvaans ns confor con onnfo for ort rtab abblles abl es, es, la douce lumiere du soleil levant illumi minant la vue sur la cour, la naissance de Chloe et de Martine, jum umelles, le sejour de tante Annie dans la chambbre de visite apres son divorce et les longues soiree reee ree ees passees ees eess a parler parrlerr av avec ec nniico col cole olle,e, ssaa ssoe oe o ur. urr les longues nuits de Mathieu seul devan ant sa table a dessins, la lune lui portant reconfortt, les premiers pas de Chloe dans le salonn de Nicole et Pierre, les chocolats chauds que Rene lui appoortait de temps en temps et les nuits blanches ou il l’ecou ouutai t t parler dee ses iddees eees es, es, les premiers mots de Martine alors quee Rene la bercait dans sa chambre, la naissance d’Antoine.

2

Conceptualise comme etant un dialogue entre une rue tres achalandee d’etudiants et un paisible jardin communautaire, cette maison intergeneratonelle emprunte son axe de division principale aux deux maisons de ville qui occupaient le site dans les annees soixantes.


Dans la meme logique, les fragments allonges sont manipules pour repondre aux vues, a la lumiere et aux espaces qu’ils habritent. La facade et les volumes en etant extraits sont ensuite divises en s’INSPIRANT DES RATIOS DES MAISONS CONNEXEs.

aFIN D’ETABLIR CE DIALOGUE ENTRE LA RUE ET LE JARDIN, UNE PARTIE DU VOLUME EST RETRANCHE, OFFRANT AINSI AUX PASSANTS LA POSSIBILITE D’APERCEVOIR CET ILOT DE VERDURE ET POTENTIELLEMENT D’Y ACCEDER.

un solide en particulier rappelle les traditionnelles portes tambour de Montreal,se prolongeant vers le jardin en une rampe pour permettre a l’arriere grand-mere de prendre une part plus active dans la maison.

Les etages sont attriubues a differentes generations: au rez-dechaussee sont les grands-parents, au premier est l’arriere-grand-mere, ainsi que la salle commune et au deuxieme sont les parents et les enfants.

3


elevation de la rue university 4


elevation arriere 5


A

b 6

C

premier eTAGE

deuxIeME eTAGE


TROISIeME eTAGE

coupe A 7


coupe B 8


coupe C 9


Leeess mmaatitin LLes tiinns ou Niciico ccoole le aida aiiiddaiait aaid aiitt Ma Matth thihieu hihieeuu et et Re RRen eenne a pr prep repa eepppaare re les les le e jjuummel eelllles lees es ppoou our ur le ll’’ecole coolle,e, col co llaa ppre prre remi mmieiieerree ppe peu eeuur ur bleu blleu leeu eue de Mathi ath aat thieiieu th eeuu lo lorrsq rssq squAn uu’’Anto uA nntto toine ininne a tr trebuc tre rebbuc re buuucche he ddan aannss la la ramp ammppe d’aaccce am cces eess, llees les es aappres res re es-mi -mmiidis -m ididis disis dd’’ete eette te d’d’YYv Yve vettte ve ttte te pas passse pa ssse ses a rreeggar gaar ardderr le arder lles es ennfa nfffaant nnts ts jo ts joue ouer ueeerr da dans ns la la ccou cooouurt rtt,, rt, les lle es so es sou oupe uppeers up rs de de ffam faam amill lllle a llaa gr grand gra aannndde tab aabl ble de la sall bl aalll lle a ma mange mange nger, geerr,, lees lles es so soirire ire reeess qqu que ue Ma ue Mart rrtititine nne,ee,, CChhlo lloe ooee eett Antoi AAnntto toioin oioine ne pa ppas aasss ssai saiaien ent ent nt a jou jouueerr ave jo aavve vec gran ran ra a d-p and-p d-ppap aapa pa PPiierr pa errrre et er et grran raaanndd-m d--m -mam ammaan Nicico ama cole co le ddan da aanns leur leur eeuur ur ssaalon lloon on aauu re rezzz-ddee-c -ccha hau aauusse ausse sssse see allo lorrs quuee Re Reenne Ren ne et MMath atth aath thieu thieu euu et etaie aiaieent nt sso sor or ortis ttiiiss en en am amou amo ourreux our oureux eeuux, uuxx, le lo le llon ong coul on ouulloioir ou oir de de ll’’ent enttree rreee ee aauu bboout ut duq duuque uquue uq uel el MMaarti el rttiine rt nnee aim aimait aitit bibien en sevad ss’’evad se vvaad ader er da dan dan ans les leess liv lilivvre rres eess, le pre le pre pr remmie miiieer er amo moouur de Chlo mou Chlo hhllo loee,, son son so on pr premi premi eemmi m eerr coe ccooe oeurr bbriririse, sse,e Ma se Mathi athi tthhihieieu eu eett Nic Niccole Nicole ole a sson sooonn ch cheve hev eeve vveett,, te teennttan ten taan ant a to touurr de de ro rrol oole ol le de la coons onns nsole oollleer,r, les le les es jour jjoouurs urrrss d’d’hiv hiivver er ou ou Pie Piieerre rre rr re ininiti niiti ittitia Annt nto toine to ne au ne au hhooccke ckkeeyy,, laa mor mmoort oorrt d’YYv Yvett vett eettttee,, lles leess fu funer ner erail aaiillle leess les et la et la pipie pieiece iece ce pou poouur toouj uuj ujour jou oour urs vide ur vide de, de, de

entree 10


la vie qui qui repr reprend en peu a peu, les longs etes chauds qu’Antoine passait couche dans l’herbe de la cour arriere avec sa petite amie, la pre resen senta tation du nouvel amant de tante Annie lors d’un souper familial, les visites d’oncle Olivier et de tante Karine ainsi que de leur deux garcons, l cha la chambr mbre toujours aussi vide, le tem temps ps qui passe, les passants sur la rue qui s’arrete pour regarder le tambour de bois a la fenetre vide, puiuiis qui continuent leur chemin.

cuisine et salle a manger 11


Inspiree d’un artefact a la forme fluide, ainsi que du dynamisme se degageant de la station de metro Lionel-groulx, cette tour de condominium pour personnes retraitees est une experimentation sur la revitalisation symbolique d’un quartier. Elle agit comme une nouvelle balise dans saint-henri petite-bourgogne

Monolithe

12


Av en ue Wa lk er Ave nue Atw ate

eS

a

Ja

cq

r

Ru

int

ues

Entree du Mee ttr tro ro ro Lionel-Groull x

TERRAIN DE JEUX

Av en ue Gr een e

5m

10m 0mm

225m 5 5m

pLAN DU SITE

13


e Ru

Sa

int

a -J

cq

ue

s

Entree

gymnase

salle de reception

piscine

Av

centre d’entrainement

en ue Gr een e

14

2m

5m 5m

10m 0mm

rez-de-chaussee

-

Entree et Services


e Ru

Sa

int

a -J

cq

ue

s

c r interieure cou Salon

Av en ue Gr een e

2m 2m

5m

10mm

premier etage

-

Atrium et espaces communs 15 15


e Ru

Sa

int

a -J

cq

ue

s

Av en ue Gr een e

16

2mm

5m

10m

14e etage

-

plan D’appartement typique


e Ru

Sa

int

a -J

cq

ue

s

Restaurant

Cuisine

Av en ue Gr een e

2m 2m

5m

10m

25e etage

-

Restaurant et Salon 1177


I h

a - salle de reception b - piscine c - Atrium d - salon e - salles mecaniques (sur les cotes) F - ascensseurs G - conduit mecanique H - Chapelle I - Restaurant

f

G

c

e d b

18

5m

10 m

a

25 m

coupe


plancher de bois franc Isolation accoustique 125 mm Dalle de 40 mm Trou perce (pour le luminaire sous-jacent)

Barres d’ armature (25mm)

meneau avec capot serreur

conduit electrique extrude tranverse possedant un joint masquant (fixe par des ancrages a beton)

verre trempe 10 mm verre feuillete 13 mm enveloppe de colonne peut inclure un luminaire

support d’ enveloppe soude diagrid tubulaire 5cm

mur-rideau et diagrid detail de connection 30 cm

50 cm

1m

19


axonometrique 20


vue au sol 21


UNEE MA UN MAISSON DEVRAIT...

Equilibre

La structure, bien qu’omnipresente a travers l’appartement, est pleinement exposee dans la section en porte-a-faux. Elle agit aussi comme mediatrice entre l’occupant et l’exterieur, un endroit ou ce dernier peut se reposer et s’isoler dans ses pensees.

22


....s .sti timu mule lerr laa cre le reat a iv at ivit itee a traver it erss la vie de toous lles es jou o rss

Tous les services essentiels sont regroupes dans la partie reposant sur l’edifice, laissant l’usage de la section en porte-a-faux a l’interpretation de ses occupants. La structure et les murs s’effacent, laissant parler la ville a travers des ponctUATIONS RYTHMEES ET DE LARGES OUVERTURES.

23


D

C

24

B

A

Plan


coupe A 25


Coupe B 26


coupe C 27


28


Coupe D 29


emergence

1

3 30

2

4


5

6

Ce passage reliant une maison et son annexe est une exploration des proprietes materielles et spaciales du beton faite uniquement par le biais d’un modele.

7

8 31


Rapaille

32

Ce mur de maconnerie seche long d’un peu plus de trois cents metres est un projet de Christopher Overing, situe le long de sa propriete pres de Sainte-Marthe. il m’a ete donne de travailler sur ce projet lors de l’ete 2011 avec deux macons c et Chris, Ce mur fut egalement le sujet d’un documentaire intitule “Triumph of the Wall“. publie en 2013.


33


Mathieu E. Tremblay Curriculum vitae

Langues Anglais et francais

Competences AutoCAD, Rhinoceros, Grasshopper Adobe Photoshop, Illustrator, Indesign microsoft Word, Excel, PowerPoint.

Education Baccalaureat en architecture universite McGill, Montreal, Qc

2013

Certificat en creation litteraire UQAM, Montreal, Qc

2010

Diplome d’etudes collegiales (sciences pures) College edouard-Montpetit, Longueuil, Qc

2009

Activites parascolaires et sociales pRESIDENT DU GROUPE qUEER eNGINEER Universite McGill

34

2012


Experiences de travail Assistant en remplacement Pour Sandra Donaldson, Architecte paysager

Septembre 2013

correction de plans et de documents

Apprenti en maconnerie seche Pour Christopher Overing, Sainte-Marthe B[

#''[/[#)./''/#*)[[+#--.

Commis achat-entrepot Uni-Select, Boucherville B[ B[

ete 2011

ete 2008-2010

-#/()/[0[*0--#'..()/[/[)'4.[[ /0-.

Commis Winners Homesense, Boucherville

2007 a 2010

Mise en place de presentoirs dans les departements de la decoration et de l’ameublement

Competences et attributs Sens de l’initiative et du Leadership Responsable Minutieux Aptitude au travail d’equipe et a la communication

C ont Co o ntac n t ac nt a c t In Info n fo form r m at rm atio ioo n: ion: n (55 1144 ) 6 2 9 -88 633 1 m t h iee u.. e.. trr e m bbll aayy @ gmai ma aill .co comm

35


12


13


14


15


16


17


18


19


20


21

Portfolio Mathieu E Tremblay  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you