__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

BUTô F E S T I V A L

2 0 2 0

ESPACE CULTUREL BERTIN POIREE


BUTô F E S T I V A L 2 0 2 0 Malheureusement, les conséquences de la crise sanitaire liée au coronavirus nous contraignent à reporter l’édition 2020 de notre Festival de danse Butô. Nous prévoyons de le reprogrammer en priorité, dès que les conditions nous le permettront. Voici la liste des danseurs qui étaient au programme de cette édition. Nous espérons pouvoir les accueillir de nouveau très prochainement, en même temps que tous les amoureux du Butô qui nous témoignent leur fidélité depuis tant d’années. Masaki IWANA Shiraz PERTEV Ken MAI Lorna LAWRIE Tebby W.T. RAMASIKE Carte Blanche Mushimaru FUJIEDA Orland VERDU Marlène JÖBSTL Jean-Daniel FRICKER Ryuzo FUKUHARA NANAMI Kohoshou Courverture : Lorna LARWIE Photo : YANN SEVRIN


Masaki IWANA « Dancing Invisible » Tous ces éléments qui devraient être tranquillement logés à l’intérieur d’une peinture de paysage se libèrent de la notion de perspective, et dévoilent devant nous leurs multiples failles. Voir la structure de cet espace-temps qu’il est difficile de percevoir au quotidien constitue un moment serein de résignation.(合田成男) Danse: Masaki Iwana www.iwanabutoh.com


Shiraz PERTEV « Crazy Bloom » Le désir féminin et son imaginaire… la mer qui subjugue... et cette éclosion ... L’éclosion est un phénomène qui désigne le premier mouvement d’ouverture du bourgeon vers l’extérieur. Un peu comme une porte qui s’ouvre, le passage entre deux états, entre deux mondes, qu’ils soient concrets ou abstraits, entre le connu et l’inconnu, les ténè̀bres et la lumière. L’accès à un espace fondamental, sacré. Essayons....d'y ajouter du rouge à lèvre… des paillettes. des semelles compensées... en toute excentricité ! Danse : Shiraz Pertev compagniemwenga.com


Ken MAI « In the shadow of the valley of death » Le titre est une citation poétique vraiment inspirante, tirée d’un des premiers albums du chanteur de rock Marilyn Manson. Les thèmes de cette œuvre tournent autour de la vie, la mort et l’amour. La signification de cette « Ombre de la vallée de la mort » peut s’interpréter comme le corps mystérieux intérieur, la conscience et l’espace cosmiques inconnus. L’androïde ressuscité de la mort est une magnifique poésie lyrique délicatement impliquée dans l’espacetemps et la conscience cosmique. Ce processus qui s’écoule dans l’amour et l’érotisme va profondément s’ancrer dans l’esprit. De plus, il doit exister ici une relation avec l’univers fondamentale allant au-delà des considérations humaines. Un poème lyrique qui résonne dans les profondeurs de l’homme et qui voyagera pour toujours en passant de l’ombre à la lumière. Danse et chorégraphie : Ken Mai Assistant : Mari Nordström


Lorna LAWRIE « Ô bake » C’est transperçant Mon geste Immobile et glissant On dit qu’aucun signe d’une autre dimension ne peut nous parvenir. Mais certain genre d’apparitions sont peut être des signaux d’un autre monde déguisés sous l’apparence du hasard. (Shigeru Mizuki) Littéralement, le terme Obake signifie “ chose qui change”. Les Obake peuvent être considérés comme une sous-classe de yokai, soit d’esprits légendaires du Japon. Ces esprits, monstres ou fantômes sont définis par leur faculté de métamorphose constante. Des présences caractérisées par leur absence, en lien profond à la peur et le plaisir, l'horreur et l'humour : les yokai ce sont des monstres qui viennent souvent partager et réguler la vie du quotidien au Japon. En s’inspirant de la culture des yokai, cette performance tente rejoindre la nature de l’informe à laquelle l’homme cherche constamment à s’arracher. Défendre le inénarrable, la puissance du flou et tout ce qui est visible dans l’invisible. Danse et conception : Lorna Lawrie Musique : Lucie Prod’homme Voix off : Lou Cheynis Costume : Hélène Perdreau Photo : YANN SEVRIN


Tebby W.T. RAMASIKE Carte Blanche

« IN THE SHADOW OF DARKNESS – Beyond The Spirit Rising … » Les moments de silence révèlent un chemin secret vers l’autodestruction, au sens émotionnel du terme, où le corps se cache dans l’ombre et se fond dans l’inconnu. C’est dans cet esprit que le chorégraphe sud-africain Tebby W.T. Ramasike puise dans son journal personnel, son retour de sa partie, ses racines, sa famille et son peuple. Danse (Solo), conception et chorégraphie : Tebby W.T. Ramasike Danse (performance de groupe): Elisabeth Damour, Lucile Floréal, Andréa Bendel, Catherine Bramaud, Alex Zambrano, Denis Sanglard Musique : Black Sun Productions, Lena Circus with Hiroko Komiya, Hiroko Komiya & Atsushi Takenouchi (featuring Yoann Francois) Lumières : Margot Olliveaux Costumes : Anita Callaghan, Tebby W.T. Ramasike photo: Elisa Tagliati www.tbodance.info


Orland VERDU « PINOCCHIO : La Naissance de l’Acteur » La société du XXIème siècle est devenue un théatre de marionettes pour un public endormi en première ligne de la caverne platonique. Les ombres qui se déplacent sur le mur ne sont pas réelles, mais l'être humain a besoin de croire désespérément en cette illusion. Jusqu'à ce qu'une de ces marionnettes se rende compte que c'est une marionnette. C'est l'histoire de Pinocchio. Telle est la tragédie de l'acteur. Nous rendre compte que tout est un mensonge. Et continuer de mentir pour qu'on ne nous tue pas. Danse et chorégraphie : Orland Verdù Lumières : Justin P. Brown, Victor Jordà Vidéo : Juliàn Rodriguez Photographie: Justin P Brown Production: Grup Cultural EXEO - ORACLES Theatre www.orlandverdu.com


Mushimaru FUJIEDA « Sakura » Dans le jardin de ma maison au Japon existe un grand cerisier de montagne. Il existe sûrement depuis plus longtemps que moi. Il m’impressionne par sa beauté changeant suivant les quatre saisons. Je le contemple jour et nuit, et même parfois je lui parle. Sous le thème de « bouger au rythme du temps d’un vieil arbre », je vais danser les mouvements à la fois calmes et vifs de la vie, qui se produisent immuablement dans le corps des vivants, et qui ne se voient pas de l’extérieur Danse et chorégraphie: Mushimaru Fujieda


Marlène JÖBSTL « M.J. and me »

Chère moi, Je ne savais rien du tout de ce que c’était que de devenir adulte. Ils m’ont dit: plie, restreins, trouve un boulot, marie-toi. Ils m’ont dit: non Marlène! Je ne savais rien. Je les ai crus. Je me suis forcée à t'abandonner nue dans le froid, toi ma première moi. Mais tu es restée habiter au plus profond de ma nuit, en silence, gardienne de nos rêves promis. Et par surprise, j'ai trouvé ta demeure. Fragile et nue, je suis tombée dans ce trou avec toi, première moi que j'avais banni. Pluie de rayons de lune, tu rappelles nos promesses; étoiles de neige diamante, tu chantes nos rêves ... je me souviens de moi. Et ce soir enfin, je tiens ta main.

M.J.

Danse et chorégraphie : Marlène Jöbstl https://marlenecomp.wixsite.com/jobstlmarlenebuto


Jean-Daniel FRICKER « Friandise cannibale » " Ce qui est intéressant chez le vautour c'est qu'il commence par l'œil, qu'il trouve délicieux. Et ayant fini ce premier hors-d'œuvre qui est un régal, il nettoie l'orbite et c'est par ce trou parfait qu'il atteint le cerveau qui est un autre plat qu'il apprécie particulièrement. Ayant nettoyé le cerveau, il commence à s'attaquer à toutes les parties du corps, c'est seulement quand il ne reste que des os qu'il a l'idée de les emporter très haut et de les fracasser sur des rochers, pour délivrer la moelle. C'est une Claude Régy grande leçon pour les hommes de sentir que l'homme peut être un régal. " Danse: Jean-Daniel Fricker Mise en scène : Céline Angèle, Jean-Daniel Fricker

jeandanielfricker.com


Tadashi ENDO « MABOROSHI » Le thème principal de Tadashi Endo est toujours la mort. À quoi ressemble la mort? Qu'est-ce qui vient après la mort? MABOROSHI signifie en japonais « créature sans forme », autrement dit « les âmes de l'humanité ». Quand Tadashi Endo danse, une atmosphère se crée qui laisse croire que non seulement le vrai danseur est sur scène mais aussi QUELQUE CHOSE autour de lui (maboroshi ou fantôme). Ce QUELQUE CHOSE qu'ils expérimentent tous ensemble, que ce soit le public, le danseur, la scène : durant la danse, ils sont tous MABOROSHI. Danse, chorégraphie et costumes: Tadashi Endo Musique : Peter Kowald, Junko Handa, Joji Hirota, Frédérick Rousseau, Kodo, Benjamin Britten http://www.butoh-ma.de/


Ryuzo FUKUHARA « Into the Layers » U n a r t i s t e e s t e n t o u r é d e c o u c h e s c o m p o s é e s d ’é l é m e n t s d i v e r s t e l s q u e l ’ a i r, l e s o n , l a l u m i è r e , l a t e m p é r a t u r e , e t l a v u e d u s p e c t a t e u r. Son corps est également constitué de différentes couches. Les couches intérieures et extérieures se correspondent mutuellement. Il produit des mouvements q u i s o n t u n e r é p o n s e i n d u i t e p a r t o u s s e s s e n s e t l ’e n s e m b l e d e s e s c o u c h e s . I l s ’e f f o r c e d e v i s u a l i s e r p u i s d e p r o j e t e r c e s c o u c h e s a u t o u r d e s o n c o r p s . Le flux des couches invite l’artiste, qui entame alors une conversation à travers son corps esprit, à la recherche de la relation entre la scène et le corps, l’interprète et le public. Danse et conception: Ryuzo Fukuhara Son et percussion : Tracy Lisk vimeo.com/350622959


Nanami kohshou « INstallation corporelle » Faire simplement une installation du corps: voici le thème que je poursuis depuis toujours, et que je vais aborder ici en version groupe. Il ne s’agit pas d’une catharsis basée sur la spiritualité ou le récit, mais d’une configuration progressive et dénuée d'émotions, où sont simplement présentés des matières avec des méthodes spécifiques au Butô. Il s’agit d’une scène comme terrain d’expérimentation visant à engendrer intentionnellement les découvertes dues à la variabilité suintant de la transcendance des intentions de la chorégraphie et de la mise en scène Quand nous défions hardiment des thèmes contradictoires, l’espace est-il à la fois extrêmement rigide et ouvert de manière inorganique ? Ce vers quoi nous nous dirigeons n’est pas un espace sûr existant déjà quelque part, mais un horizon dangereux, hasardeux et instable n’étant jamais apparu nulle part. Plus qu’un présent tranquille que nous connaîtrions, un avenir incertain jamais vu auparavant. Chorégraphie : Nanami Kohshou Danse : Clémentine Balair, Dan’Ys, Doutou Dys, Elizabeth Damour, Joshua Garson, Isabelle Duhamel, Maurice Mallet, Odile Noël et Nanami Kohshou Lumière : Margot OLLIVEAUX


BUTô F E S T I V A L 2 0 2 0

A D M I N I S T R AT I O N : O l i v i e r S U D R E P RO G R A M M AT I O N : To m o ko oTA N I Technique : Margot OLLIVEAUX

ESPACE CULTUREL BERTIN POIREE


BUTô F E S T I V A L 2 0 2 0

Espace culturel Bertin Poirée Association Culturelle Franco-Japonaise de TENRI 8-12 rue Bertin Poirée, 75001 Paris Tel: 01 44 76 06 06 www.tenri-paris.com

Profile for TENRI-ECBP

Buto Festival 2020  

Buto Festival 2020  

Profile for masa95
Advertisement