Issuu on Google+

TRIPTYQUE ARCHITECTURE

LAURÉAT NAJA 2008 NOUVEAUX ALBUMS DE LA JEUNE ARCHITECTURE


TRIPTYQUE ARCHITECTURE

LAURÉAT NAJA 2008 NOUVEAUX ALBUMS DE LA JEUNE ARCHITECTURE

CRÉATION

2000

TELEPHONE PARIS

08 70 44 66 00

TELEPHONE SÃO PAULO

00 (55) 11 30 81 35 65

E-MAIL

triptyque@triptyque.com

SITE

www.triptyque.com

L’AGENCE DENOMINATION FORME JURIDIQUE GÉRANT CNPJ (équivalent SIRET) IE CREA SP (équivalent Ordre des Architectes Brésiliens) ADRESSE TELEPHONE SITE

TRIPTYQUE STYLE S/C LTDA. Entreprise a responsabilite limitée (LTDA) au captial de R$ 8 000 Olivier RAFFAELLI 04.766.811/0001-59 78.819.943 0599923 ALAMEIDA GABRIEL MONTEIRO DA SILVA, 484 01441-001 SÃO PAULO - SP / BRÉSIL +55 11 30 81 35 65 www.triptyque.com

ASSOCIÉS

Grégory BOUSQUET Architecte DPLG, Paris la Seine (1998), DEA de Philisophie, Paris la Sorbonne (1999), DEA de Theorie et projet en architectures, Paris Villemin (1999) Carolina BUENO Architecte DPLG, Paris la Seine (1999) Diplome de Paysagisme IBRAP-Institut Brésilien de Paysagisme (2005) Olivier RAFFAELLI Architecte DPLG, Paris la Seine (1998) DEA d’Urbanisme, Institut d’urnanisme de Paris, (1999) Guillaume SIBAUD Architecte DPLG, Paris la Seine (1998) DEA d’Urbanisme, Institut d’urnanisme de Paris, (1999)

MOYENS HUMAINS 17 pers.

4 ASSOCIÉS 8 ARCHITECTES 4 STAGIAIRES 1 SECRETAIRE

MOYENS MATERIELS

17 STATIONS GRAPHIQUES 2 PORTABLES HP Pavillonv 1 SERVEUR DÉDIÉ LINUX 1 TRACEUR DESIGN JET T610 1 IMPRIMANTE A3 COULEUR HP 9800 1 IMPRIMANTE A4 HP 1 SCANNER CANON SYSTEME RESEAU WI-FI

MOYENS FINANCIERS

CHIFFRE D’AFFAIRE 2005>180 000.00 Euros 2006>280 000.00 Euros 2007>450 000.00 Euros

ASSURANCE

AGF SEGUROS N° DE POLICE 40-67-0000561 / COMPTE 40060286

AGENCE

150 m2 / 3 PLATEAUX LIBRES (niv.-1 atelier maquette / RDC architectes / niv.+1 Associés)


“Architecture of density” #24, Michael Wolf, 2004

“Architecture of density” #44, Michael Wolf, 2004

“Copan” , Andrea Gursky, 2002

PRESENTATION Triptyque est l’association des architectes DPLG Gregory Bousquet, Carolina Bueno, Olivier Raffaëlli et Guillaume Sibaud. Triptyque travaille en France et au Brésil. Depuis sa création, l’agence se confronte à la ville émergente et à l’urgence de développer une démarche et des outils qui questionnent et modifient l’évolution de l’urbain et du construit contemporain. QUESTIONNEMENT Dans une ville en brutale mutation, comme la ville brésilienne, peu préoccupée par les questions d’espace public, d’architecture et d’environnement, comment créer des relations qui favorisent la création de sens, d’intensité spatiale, de sociabilité, de justice sociale et de développement durable? EXPERIMENTATION L’agence s’attache à engendrer des situations qui questionnent la standardisation et la déshumanisation irrationnelle de la ville émergente et de son architecture. Comment échapper au générique? Est-il possible de retourner un état de fait? Les nuisances urbaines sont-elles utiles à des fins architecturales? Le bruit (parasitage) urbain peut-il faire naître des solutions architecturales viables et désirables ? Le retournement de situation, l’optimisation et le détournement des nuisances visibles et invisibles de la ville peuvent fonder les bases du projet (poétiques, émotionnelles et sociales) tout en rétroagissant sur le contexte, l’enrichir, le nommer et lui donner sens. Notre démarche tente à établir les potentiels de chaque situation (contiguïté et connexité) afin de faire naître les conditions d’une spécificité et de déployer celle-ci dans les creux laissés vacants par la négligence de l’urbanisme libéral. MOTIVATION Lauréat des NAJA 2008, forts d’une expérience internationale, nous désirons faire fructifier nos compétences auprès des collectivités locales françaises ainsi que consolider un réseau de compétences et de coopérations entre acteurs français et brésiliens.


CV DES ASSOÇIÉS Grégory BOUSQUET Né le 28/03/1973 à Evry, France. ÉTUDES 1991/1997 - DPLG > Ecole d’Architecture Paris la Seine,Paris, France

Félicitations du jury: “la ville communicationnelle“. Tuteur: Marco Tabet 1998 – DEA > Ecole d’architecture Paris Villemin Théorie et projet en architecture. “la ville communicationnelle“. 1998 – DEA > Sorbonne Paris IV – Philosophie. “L’art de l’objet, objet de l’art”

EXPERIENCE 1999 > Chef de projet – “Périphériques” (Jumeau et Paillard). PROFESSIONELLE 2000 > ouverture de l’agence d’architecture Triptyque en association avec Ana Carolina Bueno

Cardoso et Olivier Raffaelli à Paris, 41 avenue de Wagram, France 2001 > migration de l’agence d’architecture Triptyque á Rio de Janeiro, rua Alice 808, Brésil 2002 > migration de l’agence d’architecture Triptyque á São Paulo, Brésil Anna Carolina BUENO CARDOSO Née le 28/10/1974 a São Paulo, Brésil

ÉTUDES 1993/1995 - DEFA > Ecole d’architecture Paris la Seine – Paris, France

1997/1998- ERASMUS> Faculta Politecnica di Milano – Milan, Italie 1998 /2000 - DPLG > Ecole d’Architecture Paris la Seine – Paris, France “Architecture comme Image”. Tuteur: Jean Atali 2005/2006 - Diplome de Paysagimse > Institut Brésilien de Paysagisme IBRAP

EXPERIENCE 2000 > ouverture de l’agence d’architecture Triptyque en association avec Grégory Bousquet, Olivier PROFESSIONELLE Raffaelli et Guillaume Sibaud à Paris, avenue de Wagram, France

2001 > migration de l’agence d’architecture Triptyque á Rio de Janeiro,rua Alice 808, Brésil 2002 > migration de l’agence d’architecture Triptyque á São Paulo, Brésil Olivier RAFFAELLI Né le 12/02/1973 a Neuilly sur Seine, France.

ÉTUDES 1991/1997 - DPLG > Ecole d’Architecture Paris la Seine, Paris, France

“Le plus grand Parc d’attraction du Monde“. Tuteur: Nadia Hoyet 1998 – DEA > Institut d’urbanisme de Paris, Créteil, France “La ville informationnelle, réseau et processus”. Tuteur : M.Aumont

EXPERIENCE 2000 > ouverture de l’agence d’architecture Triptyque en association avec Grégory Bousquet, Ana PROFESSIONELLE Carolina Bueno Cardoso et Guillaume Sibaud, 41 avenue de Wagram à Paris

2001 > migration de l’agence d’architecture Triptyque à Rio de Janeiro, rua Alice 808, Brésil. 2002 > migration de l’agence d’architecture Triptyque à São Paulo, Brésil. . Guillaume SIBAUD Né le 01/05/1973 a Saint Julien les Villas, France.

ÉTUDES 1991/1997 - DPLG > Ecole d’Architecture Paris la Seine, Paris, France

“la ville horizontale“. Tuteur: Philippe Girault. 1998 – DEA > Institut d’urbanisme de Paris – Créteil, France “La ville informationnelle, réseau et processus”. Tuteur : M. Aumont

EXPERIENCE 1998/2000 > architecte coopérant au service de la DREE/ Ministère de l’Economie et des Finances à PROFESSIONELLE Rome, Pékin et Bombay.

2000 > ouverture de l’agence d’architecture Triptyque en association avec Grégory Bousquet, Ana Carolina Bueno Cardoso et Olivier Raffaelli, 41 avenue de Wagram à Paris, France 2001> migration de l’agence d’architecture Triptyque á Rio de Janeiro, rua Alice 808, Brésil 2002 > migration de l’agence d’architecture Triptyque à São Paulo, Brésil


PROJETS DE L’AGENCE

1997

> livraison de la réhabilitation d’une ancienne écurie en Salle polyvalente à Bièvres, France – 350m2. Projet réalisé dans le cadre de l’association « groupe Mai » composée de Grégory Bousquet, Olivier Raffaelli et Guillaume Sibaud. Architecte signataire : Philippe Girault.

1998

> Livraison de la réhabilitation du Poste d’Expansion Economique de Rome, Italie en maîtrise d’ouvrage déléguée pour la DREE, 500m2. > Livraison de la réhabilitation de la Mission Economique et Financière de Pékin, Chine en maîtrise d’ouvrage déléguée pour la DREE, 1100m2.

2000

> Livraison de la réhabilitation du siège du Syndicat National des Théâtres de Ville, 54 rue René Boulanger 75010, Paris, France. 100m2 – architecte signataire Grégory Bousquet. > Lauréat du concours restreint pour la réhabilitation partielle du Musée Historique National de Rio de Janeiro, Brésil. 1000m2 / non réalisé

2001

> Livraison du studio de photographie Laika, São Paulo, Brésil, 400m2 – réhabilitation. > Livraison extension de la villa XU, São Paulo, Brésil, 100m2 – construction. > Livraison de la réhabilitation des studio de télévision Santa TV, São Paulo, Brésil, 350m2.

2002

> Livraison de la façade du siège social H.Stern, Rio de Janeiro, Brésil , 350m2 – construction. > Livraison de la réhabilitation de la Mission Economique et Financière de São Paulo, Brésil, 500m2 – réhabilitation. > Livraison de l’appartement Alexandre Primo à Sâo Paulo, Brésil, 300m2 – réhabilitation.

2003

> Livraison du bâtiment commercial Micasa, São Paulo, Brésil, 500m2 - construction > Livraison de la discothèque D-Edge, São Paulo, Brésil, 350m2 – réhabilitation. co-auteur : designer Muti Randolph. > Scénographie de l’exposition sur Miguel Juliano architecte au musée da Casa Brasileira à São Paulo et à la « VI biennale d’architecture de São Paulo ». 200m2

2004

> Lauréat du concours restreint pour la construction du siège social de la marque Custo Barcelona, São Paulo, Brésil- 350m2 / projet non réalisé. > Concours national d’urbanisme pour l’aménagement du “Bairro Novo”, São Paulo, Brésil - projet non retenu.

2005

> Exposition “ma jeunesse” à la Galerie la Plateforme, Rennes, France. > Lauréat du concours restreint pour un immeuble de logement “Zarvos”, São Paulo, Brésil.1000m2 – projet non réalisé. > Projet « bâtiment commercial Micasa « primé à la VII Biennale internationale d’architecture de São Paulo, Brésil. > Edition de la bibliothèque “Treme-Treme” par l’éditeur Micasa, à São Paulo, Brésil. > Concours national du Musée de la Tolérance, São Paulo, Brésil, 7500m2. / Mention Honorable. > Concours international du Mémorial du Tsunami, Thailande, 5000m2 / Projet non retenu.

2006

> Concours international du Musée de la préhistoire Jeongok, Corée du sud- 8500m2 / Projet non retenu. >Livraison appartement Houssein Jarouche, São Paulo, Brésil, 300m2 – réhabilitation. >Livraison de l’agence de publicité Bullet, São Paulo, Brésil 550m2- réhabilitation.

2007

> Livraison de l’agence de publicité Loduca, São Paulo, Brésil – 1200m2 – construction. >Projet pour un immeuble d’atelier à la Vila Madalena, São Paulo, Brésil - 850m2 – construction / travaux en cours. > Lauréat du concours restreint pour le centre de design automobile de Renault SA à São Paulo, Brésil – 450m2 – réhabilitation / travaux en cours. > Projet d’un immeuble de logement à la Vila Madalena, São Paulo, Brésil - 850m2 construction / phase projet exécutif. > Projet d’un immeuble commercial / concessionnaire KTM à São Paulo, Brésil 900m2 - construction / permis de construire.

2008

>Livraison d’un immeuble d’atelier à la Vila Madalena, São Paulo, Brésil - 850m2 – construction. >Laureat des Albums pour la Jeune Architecture NAJA 2008


COLOMBIA_325

PROGRAMME CONTEXTE CONDITION MAITRISE D'OUVRAGE SURFACE BUDGET CALENDRIER

ESPACE COMMERCIAL BRÉSIL / SÃO PAULO JARDINS >COMANDE DIRECTE >PRIVÉE >1200 m2 >600 000 E >JANVIER 2007 > >


La figure du brise-soleil – élément traditionnel de l’architecture moderne tropicale - est au centre de ce projet architectural. Situé dans un ancien quartier en mutation radicale, sur une avenue au traffic intense, orienté plein soleil (façade N-O), le batiment se veut l’incarnation puissante et organique des “aggressions” urbaines et naturelles de la ville émergente subtropicale. Le projet prend le parti de se nourrir de l’interaction de deux “aggressions”: Le bruit et l’ensoleillement. Le niveau sonore du traffic de la rue devient une puissante symphonie atonale à la “helicopter-quartett” de Stockhausen. Il sculpte la façade du bâtiment: une menbrane de brise-soleil, organique et fluide qui se déforme sous l’effet des vagues d’ondes sonores, créant internement des nappes d’intensité lumineuse, et des températures differentes. Un deuxieme filtre, sur la paroie interne en verre, égalise ces differences par un jeux de nappes de chaleur opaques serigraphiées, exacte négatif de la deformation du brise. Cette facade-menbrane est trouée par un “plug” – un cadre de béton – liaison entre le milieu exterieur et l’interieur du bâtiment. La façade de fond, comme une partition musicale binaire – pacifiée - ouvre sur le jardin tropical. Les trois étages sont structurés par un élément vertical fort: un escalier en béton. Sa géométrie en plans pliés – du parking au solarium – relie et forme les espaces.

Passage du mur du son Façade sur rue

Façade sur jardin Contexte urbain "The weather project", Olafur Eliasson, 2003, Tate Gallery Représentation de l'intensité sonore maximale sur la rue, P.S.I.U 2002

INTENSITÉ SONORE LOCALISÉE (dB)

+70 68 66

RUE COLOMBIA

62 -60

A

BI

64

M LO

R

UE

CO


L

O PARAS

DECK

ADE 5e FABEÇLVEDERE

DECK

ES

S LIBR

PLAN

AL VERTIC LIANIETR RUBAN

FINAL TEUR REÇEPVERTICAL TRE 4

ESCAL

JARDINANTE DU FIL RESULT

E4 FILTSR+PROFILIT

X E-DEU ENTRRELLE EXT.

PASSE

2 AGE 0

LA PL

VITRE

E3 FILTR BOX” K

“BLAC

E2 FILTSR+FILM

VITRE

PLUG

E1 FILTRLEIL

TURE STRUC G SEMI

O

PARKIN

SON+S

É

ENTERR

1 AGE 0

AXONOMETRIE

LA PL

FAÇADE NORD PLEIN SOLEIL (hémisphere Sud)

NUISANCE SONORE (4 VOIES 70km/h)

AMPLITUDE DE L’ONDE DE LA FAÇADE (cm) -40

-20

00

+20

+40

+80

+100


Vue sur rue, la "plage" et le "plug" de l'entrÊe accessible en escaladant la façade


La nuit la façade devient transparente et révèle l'interieur du batiment

Vue de la réçeption montrant l'interaction interne/externe de la façade

L'entre-deux, passerelle externe entre le brise-soleil et la paroi vitrée

Jeu du soleil filtré en fin de journée par les brises-soleil, confrontation des deux façades dans le plan libre


Vue sur la "plage" donnant sur la rue et la façade

Façade sur jardin et ses "lanternes", néons pris en sandwich dans le Profilit / salle de réunion gonflable de Inflate UK


L'esclier s'enroule autour du poteau central

Le sous-sol s'inspire des néons de la ville et joue une transparence visuelle avec le RDC

L'escalier-ruban s'ouvre sur le deck et révèle une vue a 360° sur São Paulo


PALMEIRA ROYAL 5 m DE TRONCO

PASSARELA DE ACESSO DECK COM SPOTS EMBUTIDOS ÁREA 13.5 m2

ESTAÇIONAMENTO EXT. 3 VAGAS CIMENTO IMPRIMIDO

ÁRVORE

ÁRVORE

PEQU. PORTE EXISTENTE

POSTE

ÁRVORE

PEQU. PORTE EXISTENTE

PEQU. PORTE NOVO

EXISTENTE

RAMPA DA GARAGEM

ÁRVORE

PEQU. PORTE EXISTENTE

CIMENTO IMPRIMIDO

NIV. RDC / RÉCEPTION + MEDIA PLAN

NIV. 01_DIRECTION / SALLE REUNION PLAN

Vue sur le hall d'entrée depuis l’escalier

CANON 1140

CANON

L'escalier-ruban dans le hall d'entrée / relation visuelle avec le sous-sol

NIV. 02_CRÉATION / PRODUCTION PLAN

A

AB

B

BC

C

CD

D

DE

E

B

D

3

3

51

52 53

54

55

57

58

65

64 63

62

61 60 59

56

58

2

2 A

66

A

1

B

1

D

A

AB

B

NIV. 03_SOLARIUM DECK PLAN

BC

C

CD

D

DE

E


MUSÉE DE LA TOLERANCE PROJET MENTIONÉ

PROGRAMME CONTEXTE CONDITION MAITRISE D'OUVRAGE SURFACE BUDGET CALENDRIER

MUSÉE BRÉSIL / SÃO PAULO CITÉ UNIVERSITAIRE >CONCOURS NATIONAL >PUBLIQUE >7500 m2 >NON COMMUNIQUÉ >2005 > >


Situé dans un parc urbain du campus de l’université de São Paulo, ce projet confronte l’espace publique et l’espace architectural au thème de l’intolérance, de la haine et de l’exclusion de l’autre. Créé à partir d’une collection d’objets et de documents retraçant l’histoire de l’intolérance au Brésil et dans le monde, le musée doit offrir un espace d’exposition temporaire, de débat et un lieu de stockage et de centralisation des collections sur le sujet. Le projet favorise l’intégration maximale d’espace publique tout en l’imitant l’emprise au sol du musée. Le programme s’enroule autour de la création d’un parvis. Tant la partie aérienne (qui devient une marquise afin de faire ombre sur le parvis), que la partie enterrée (en recherchant le maximum de fraîcheur) forment « place ». Le parvis propose des plans obliques triangulaires, afin de favoriser des événements urbains de spectacles de rue et des regroupements festifs et religieux. La figure du triangle, retenue pour sa géométrie dramatique et agressive, est le module de construction du projet. La couverture de la partie enterrée du bâtiment ainsi que la structure métallique de la partie aérienne, est entièrement revêtue de volets triangulaires préfabriqués en bois et en ossature métal. Leurs ouvertures protégent du soleil, ventilent le bâtiment, cadrent sur les éléments remarquables du contexte, tout en dessinant des ombres à angles obtus dans l’espace. Ce jeu torturé de lumières et d’ombres met en espace la découverte des atrocités vécues par les minorités dans l’histoire du Brésil (Indiens, Africains, etc.). L’auditorium, situé au niveau le plus enterré du projet, est un espace cryptique qui accueille les conférences. La visite de l’exposition temporaire s’initie au niveau -1 du bâtiment et se déroule dans une ascension jusqu'à un belvédère au point +10.00m révélant une vue panoramique de São Paulo. La difficulté de l’ascension est désirée - mis en scène et dramatisée - confrontant le corps du visiteur à l’intensité du thème.

+1

NIVEAU EXPO PERMANENTE

NIVEAU PLACE PUBLIQUE

Cabane de pêcheur en bois (Bahia) Vue sur l'entrée du musée

+/-0

NIVEAU PARC

NIVEAU ACCUEIL

NIVEAU RÉSERVE

-1 -2 -3

NIVEAU AUDITORIUM / RESERVE

Insertion sur site Axonométrie - programme "La situazione antispettiva", Olafur Eliasson, 2003 "La situazione antispettiva", Olafur Eliasson, 2003


Vue sur la place urbaine et la fenêtre panoramique

FAÇADE NORD ÉLEVATION

Vue sur restaurant

FAÇADE SUD-OUEST ÉLEVATION

CAMPUS

PARQUE VILLE

MUSÉE

PARQUE

PARQUE

CAMPUS

PLAN DE SITUATION

01_QUESTION INDIGÈNE 02_INQUISITION 03_MARRANISME 04_NEGRITUDE 05_ESCLAGE & RASCISME A

C

B

06_HOLOCAUSTE 07_ANTISÉMITISME 08_TOLERANCE 09_INTOLERANCE 10_ÉDUCATION

D

F

E

H

G

1

Accès au Niveau 0.00 Salle d’Exposition Permanente

Montée méditative

K

J

I

A''

L

N

M

O

P

B''

1

+ 0,70cm

Salle d’exposition permanente: galerie au parcours sinueux, avec differences de niveuax e d’illumination.

10

Espace “Question Indigène”

01

10 differents espaces d’exposition permanente

Espace “Inquisition & Marranisme”

2

Exposition Permanente 9

+ 0,30cm

+576cm

Toutes les rampes d’accès repondent aux normes de sécurité et handicapés

09

+630cm

02

+72cm

Espace “Tolerance & Intolerance”

2

+ 1332,00

Exposition Permanente

+ 0,36cm

3

+702cm

2''

10

Passerelle Ascenceurs

Espace “Inquisition & Marranisme”

Espace “Education & Citoyenneté”

08

03

3

2 Belvédère (Dernière étape de l’Exposition Permanente)

+1260cm

2

3

+ 100cm

Espace “Tolerance & Intolerance” +1134cm

4

+ 0,91m

4

+ 0,67cm -90cm

+774cm

1

5

+ 1242,00

+ 0,55cm

04

05

+864cm

Espace “Noirs - Esclavage e Rascisme”

+72cm

+936cm

Espace “Noirs - Esclavage e Rascisme”

06

Espace “Holocauste e Antisémitisme”

Exposition Temporaire

1''

5

07

+990cm

Escalier Monumental et abrupt qui ponctue la fin de l’Exposition Permanente

auditorium

Espace “Holocauste e Antisémitisme” Belvédère (Dernière étape de l’Exposition Permanente)

+ 0,70cm

6

A

A

B

C

D

E

NIV. EXPOSITION PERMANENTE PLAN

Sortie de secours par escalier externe

+ 0,55cm

F

B

G

H

I

Niveau Expostion Permanente

J

K

L

M

N

O

6

P

COUPE TRANSVERSALE B-B`

Exposition Temporaire

cinema


Vue sur la place urbaine, façade Sud

Vue interne, exposition permanente

B

A

C

D

E

F

G

H

J

I

K

L

M

O

N

P

Accès du Musée

1

1

Accès au Niveau 0.00 Salle d’Exposition Permanente

Accès principal du Musée Niv 0.0

2

2 Ascençeurs: accès général au Musée pour les handicappés

3

3

Projection des passerelles

Illumination zénithale (par les triangles ouverts de l’esplanade)

Esplanade publique Sortie de secours par escalier encloisonné

4

Sortie de secours par escalier encloisonné Escalier de sortie de l’Expostion Permanente, Accès a l’Exposition Temporaire

Exit

4

Exit

5

5

Projection de l’Escalier Monumental et abrupt qui ponctue la fin de l’Exposition Permanente

restaurant

6

6 accès cuisine/ WC niv -1

TALUS (illumination des étages inferieurs)

nível da praça

A

B

C

D

NIV. PLACE URBAINE PLAN

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

PLAN DE TOITURE


JEONGOK PREHISTORY MUSEUM

PROGRAMME CONTEXTE CONDITION MAITRISE D'OUVRAGE SURFACE BUDGET CALENDRIER

MUSÉE CORÉE DU SUD / GYEONGGI >CONCOURS INTERNATIONAL D’IDÉE >PUBLIQUE >8500 m2 >NON COMMUNIQUÉ >SEPTEMBRE 2006 > >


Can architecture draw a relation between the ancient Australopithecus characterized by fear, curiosity, courage and its speciation, its modern cousin: the contemporary Human being, civilized, rational and scientific? The project presents a crucial challenge. The edifice puts forward the relations between the individual and the natural landscape on one hand, and the artifact on the other hand. As well: Hand and flint, architecture and tool, architecture as a tool. We conceived the structure as a megalith in suspension on the ground, it’s a primitivist architecture, a hyphen between two geographical points: the beauty of both Hantan River and site of the excavations. It "sits” on these two worlds. Panoramic and Panoptical. The museum spins brutally to create two frontages cantilever on the vacuum. By the sets of structures and deviations of flows of pushed and moments, the construction is spread in outcrop on the site. The visitor goes up the structural flows of the building. From fault of basalt to the belvedere cantilever, from “pyramidal" rooms to the virtual displays. Space fluidizes, gets virtual, the mass is converted into light. The fault, a basalt precipice sculptured in the land site, anguishing element, place of the first human refuges, which sheltered the dawn of the human being, composes the entrance of the museum. An elevator hoists the public through the fault to the exhibition of historical objects. The proper basalt provided by the excavation work is recycled as an asperate skin for the entire building, establishing a very intimate and sculptural relation with the geographic evolution of the site..

Crâne préhistorique Carriere de basalte Vue depuis le parking visiteur Vue de l'éntrée du site du musée Photo aérienne du site Dolmen Scépulture Basalt à l'état naturel


Faille de basalte, / acces au musĂŠe

Museum Building

Visitors walkway Diagram

Fire Exit

Program and Exposition Partitions

Level Diagram

Static Diagram

Structure Diagram

DIAGRAMS

Galerie des mamouths

Vue sur la descente panoramique au plateau de fouilles


Vue aérienne de l`accès au site archéologique

Reproduction de la planche 2 du concours

Descente sur le site archéologique


HARMONIA_57 PROGRAMME CONTEXTE CONDITION MAITRISE D'OUVRAGE SURFACE BUDGET CALENDRIER

AT. D’ARTISTES / CENTRE D’EXPOSITION BRÉSIL / SÃO PAULO VILA MADALENA >COMANDE DIRECTE >PRIVÉ >1100 m2 >380.000 E >LIVRAISON MAI 2008 > >


Situé au coeur d’un quartier à forte vocation artistique où galeries et murs offrent diverses modalités d’expressions et d’occupations, cet immeuble d’ateliers d’artistes occupe un terrain marqué par de fréquentes inondations ponctuelles. Conçu comme un organisme vivant, l’immeuble propose dans ce contexte un questionnement de la construction comme objet fini/manufacturé, donnant à voir différentes phase de son évolution sous l’action conjointe d’entités dynamiques interconnectées (pluie / récupération / pompage / irrigation / croissance végétale). Le projet met en scène le système hydrique qui vient épouser de façon dynamique la parcelle dans toute sa longueur, dont les éléments «low-tech» (tubes de plomberie réservoirs, diffuseurs,…) proposent divers éléments de modénature dont certains constituent les garde-corps de l’édifice. Les volumes construits, organisés autour d’un placette, fonctionnent comme une base neutre e primitive, percée de pores éparses abritant des pousses végétales, dont l’esthétique évolutive et hétérogene assumera au cours du temps moisissures et coulures comme éléments constitutifs. Par opposition, les espaces internes des ateliers traités de façon lisse et monacale bénéficieront de canons et de terrasses/patios dont les lèvres de béton en saillie offriront des cadrages sur le skyline de la Vila Madalena.

RÉSERVOIR SUPERIEUR

Détail in locco de la façade Vue du patio

RÉCUPÉRATION EAUX PLUVIALES

Vue sur la façade et du système hydrique

PLAQUES VÉGÉTALES

Schéma hydrique

FILTRES CHIMIQUES

Prototype plaque végétale Contexte urbain Inondation de la rue Le “beco”, célèbre rue graphitée donnant sur le bâtiment

FILTRES

POMPES

RÉSERVOIRS

PLAQUE VÉGÉTALE PROTOTYPE


Insertion urbaine

PLAN DES DIFFERENTS NIVEAUX CHAQUE ATELIER BÉNÉFICIE D'UNE TERRASSE / PATIO

RUE HARMONIA

NIV. 00_PLACE URBAINE / ACCÈS PLAN

TERRASSE

RUE HARMONIA

NIV. 01_PREMIER ÉTAGE PLAN

TERRASSE

TERRASSE

NIV. 03_DECK PLAN

RUE HARMONIA

RUE HARMONIA

NIV. 02_DEUXIÈME ÉTAGE PLAN TERRASSE TERRASSE

DECK

DECK


Vue sur le bloc B depuis le patio

Façade sur rue

Vue sur l’entrée depuis la rue

Accès aux étages


Vue sur les passerelles La “cabane à oiseaux”

La “cabane à oiseaux”, interieur

Détail du système hydrique

Vue interne du bloc A

Bloc A, dernier étage

Vue interne du bloc B


FIDALGA_727

PROGRAMME CONTEXTE CONDITION MAITRISE D'OUVRAGE SURFACE BUDGET CALENDRIER

IMMEUBLE DE LOGEMENTS BRÉSIL / SÃO PAULO VILA MADALENA >COMANDE DIRECTE >PRIVÉE >1 100 m2 >1.5ME >DCE LIVR. 2009 > >


Le paysage urbain de São Paulo est fortement marqué para deux figures principales qui coexistent de façon indépendante et simultanée. D’une part les constructions verticales majoritairement fidèles au modèle moderniste/rationaliste évoluant au hasard d’une planification urbaine aux directrices fluctuantes ; d’autre part, l’occupation historique et/ou informelle sur deux ou trois étages de l’espace résiduel entre ces constructions. L’ensemble se caractérise par de spectaculaires ruptures d’échelles et de gabarits, donnant à voir un tissu urbain chaotique et discontinu. Situé dans un quartier de classes moyenne en constante transformation, le projet - une tour d’habitation standard - s’inscrit précisément dans ce contexte et jouit d’une localisation en marge d’une de ces ruptures pérennisée, révélant un skyline panoramique et fractionné. La proposition se nourrit de la complexité formelle et textuelle du lieu au détour d’une reformulation du modèle traditionnel de l’immeuble d’habitation pauliste. La fragmentation du corps du bâtiment en trois parties s’effectue au bénéfice de l’intégration de l’aire de loisir avec les circulations verticales/horizontales et une petite place restituée à l’espace urbain. Les unités d’habitations sont superposées selon une variation de typologies (de 80m2 à 160m2 en volume simple ou double) et d’ouvertures, non linéaire et non modulaire, donnant au bâtiment son trait principal, marqué par l’emplois de matériaux simples et urbains (prédominance du noir asphalte). La conception des appartements / maison suit les principes suivants : - Accès individuel par passerelle externe. - Un appartement/maison par étage privilégiant des vue/ventilation a 300 degrés. - Un élément architectural remarquable par appartement (volume double, terrasse patio, duplex/penthouse ou rez-de-jardin). - Différenciation des ouvertures de chaque unité. - Plan libre à la livraison laissant la liberté de cloisonnement interne / distribution modulaire de plugs hidrauliques et electriques.

"Transformer" Perspective Sud

Arrivée sur le batiment Contexte urbain Modèle rationaliste pauliste, "Fachada", Bob Wolfenson, 2006 Modèle informel de la "favela" brésilienne Asphalte, materiau omnipresent à São Paulo


vue panoramique

Vue de la façade N-E

Colonne d’eau

Cloison

La répartition des fonction techniques (hydriques et structurelles) en periphérie permet l’occupation libre des appartements du plan type “loft” jusqu’au modèle familial traditionel.

SCHÉMAS DE CONCEPTION PRIVÉ

1

2

PUBLIC

PRIVÉ

1

3

2

PUBLIC

3

SOLUTION PROPOSÉE

AIRE DE LOISIR

AIRE DE LOISIR

MODÈLE ET HIERARCHIE TRADITIONEL DE L’IMMEUBLE MODERNE PAULISTE

11

1

9 7

11

2

3

10

9

8

5

6

3

4

1

2

SOLUTION PROPOSÉE

8 6 4 3 1

7

1

6 5 2


Vue de la maquette, côté N-E

FAÇADE SUD ÉLÉVATION

NIV. 04 PLAN

NIV. 03 PLAN

NIV. 00 / RDC PLAN

1_PLACE URBAINE OUVERTE AU PUBLIC 2_AIRE DE LOISIR 3_TOUR PLANTÉE DE CIRCULATION

1 3

2


BELA CINTRA_1235

PROGRAMME CONTEXTE CONDITION MAITRISE D'OUVRAGE SURFACE BUDGET CALENDRIER

APPARTEMENT BRÉSIL / SÃO PAULO JARDINS >COMANDE DIRECTE >PRIVÉE >300 m2 >200 000 E >SEPTEMBRE 2006 > >


Le château moderne Cette réhabilitation revisite le modèle pauliste de l’appartement de luxe des années 60 : les aires de services, les espaces servants et la cuisine, anciennement réservés aux domestiques et relégués en fond d’appartement, deviennent les éléments fondateurs du projet. Cet appartement de 300 m2 occupe l’étage entier d’un immeuble d’habitation d’un quartier central de São Paulo. Les ascenseurs et les escaliers de service sont enrobés d’un meuble monumental. Cette forme organique et habitée devient l’espace servant principal. Placée au centre de l’appartement, elle fluidifie l’espace et fait le lien entre chacun des lieux de vie. L’appartement s’organise en galerie de pièces partiellement cloisonnées et en jeux de panneaux coulissants. Cet espace en galerie privilégie la multiplication des points de vue plutôt que la liberté totale du plan du loft traditionnel. Des pièces sans fonctions précises sont créées, la salle de bain déborde sur l’espace de circulation, la chambre d’ami se loge dans un recoin de l’appartement. La cuisine est conçue comme l’élément pivot du projet. Elle n’est plus seulement ouverte, elle est placée, avec le meuble monumental, au centre de l’appartement, comme un foyer indien. Le béton fait-main des éléments de la cuisine, monumentalise la cuisine et contraste avec le lisse de la laque de l’étagère centrale. Deux figures se forment et dialoguent entre elles : le tronc et le feu – le meuble monumental et le foyer de la cuisinière en béton. Le sol est recouvert d’un parquet de bois de démolition de lattes de largueurs irrégulières et dialogue avec la perfection des finitions des stucs et des peintures. Le meuble central a donné naissance à l’édition par Mi Casa de l’étagère « treme-treme », vendue dans 5 tailles différentes.

La cusine lors d’une réception La cuisine et son chef La cuisine, vue pricipale Noyau central, portes des armoires ouvertes Le feu, le foyer Baobab, Afrique

SDB CHAMBRE

Axonometrie programmatique

CHAMBRE

AIRE DE SERVICE SDB

DRESSING

ASCENCEUR IMMEUBLE

PIECE BUREAU HOME THEATER

CUISINE SALON

ENTREE


Vue sur l'enfilade, le meuble monumental à gauche, la cuisine a droite et le salon au fond

Vue sur la baignoire en béton et la salle de bain

La cuisine: table en béton et bruleurs coulés dans la masse, armoires industrielles et le meuble monumental

La suite

Le "home-theatre"


Modèle S

Modèle M Nucleo portes fermées

Modèle L

Modèle XL

Vues sur l'enfilade des pièces. Au premier plan l'entrée au travers du nucleo,sur la gauche la table de la cuisine et au fond la chambre et sa porte monumentale ouverte

Modèle XXL

La "Treme-treme" éditée par Mi Casa a partir du Nucleo se décline en 5 versions standards ,de 2 a 14m Modèle M (5,4m) de la Treme-treme éditée


D_EDGE

PROGRAMME CONTEXTE CONDITION MAITRISE D'OUVRAGE SURFACE BUDGET CALENDRIER

DISCOTHÈQUE BRÉSIL / SÃO PAULO BARRA FUNDA >COMANDE DIRECTE EN ASSOCIATION AVEC MUTI RANDOLPH >PRIVÉ >160 m2 >100ME >FEVRIER 2005 > >


Nous avons conçu ce projet à partir d’études sur les expériences de troubles et de retard de perceptions crées par l’utilisation de drogues ou par certaines pathologies psychiques. Le dispositif complet plonge le « clubber» dans une explosion hallucinante de sons et de lumières. L’enchaînement saccadé de combinaisons de couleurs lumineuses, imprime la rétine du visiteur, et se superpose sur les nouvelles combinaisons jouées pour créer une ambiance hallucinogène. Le dispositif est constitué de 600 fluorescents tri-tubes, encastrés dans les murs, le sol et le plafond, et reliés à un ordinateur de mixage. Celui-ci a été préprogrammé pour effectuer des combinatoires de couleurs et d’éclairages, de push and pull, concentriques, elliptiques, en relation avec le rythme de la musique jouée par le disque-jockey et contrôlé par le light-jockey. En trois localisations, des «murs equalisateurs», composés de diodes prises dans des feuilles de verre, suivent l’intensité des différentes ondes musicales. Le reste de la discothèque est noir brillant afin de multiplier les effets lumineux à l’infini.

+

SCHÉMAS DE CONEPTION

FREQUENCE SONORE

 Chambre de peinture "Tokyo", Guido Mocafico, 2001

"Porsche", Spencer Finch, 2002 "Untiled", Dan Flavin, 1968 Equaliseur "Uma casa", Raquel Arnaud, 2007

>

COULEUR

+

dB INTENSITÉ SONORE

>

EQUALISATEUR LED

BPM RYTHME

>

CLIGNOTEMENT


Vue sur la piste vers le DJ, néons bleus, violets et équaliseurs

Vue sur la piste vers le DJ, néons roses et équaliseurs

DJ

PISTA

LOUNGE / BAR

CAISSE / VESTIAIRE

COUPE LONGITUDINALE

PLAN

Piste

Clockwork Orange, Stanley Kubrick, 1969

L’oeil entend

La piste

RUE


Vue sur la piste vers le bar, néons oranges

Vue sur la piste vers le DJ, néons bleus et équaliseurs


ESTADOS UNIDOS_1225 PROGRAMME CONTEXTE CONDITION MAITRISE D'OUVRAGE SURFACE BUDGET CALENDRIER

ESPACE EXPOSITION-SHOWROOM BRÉSIL / SÃO PAULO JARDINS >COMANDE DIRECTE >PRIVÉE >450 m2 >300 000 E >JUIN 2004 > >


Projeté pour être initialement une banque, ce bâtiment a été conçu autour d’un jeu d’occultations, de brouillage, et de révélations. São Paulo, considérée comme une des villes les plus violente du monde, impose des normes de sécurité drastique. Le corps du bâtiment est entièrement en quartzo noir, seule la façade Sud sur rue (sans ensoleillement) est totalement vitrée. La peau de verre, distante de 80 cm des planchers, a été acidée, pour préserver la confidentialité des activités tout en mettant en scènes en ombres chinoises la vie intérieure du bâtiment. Un « œil » ellipsoïdal découvre le bâtiment sur la partie haute du double volume, créant, par un effet de zoom, un décalage de la structure et, de l’intérieur vers l’extérieur, cadre sur la ville. Le jour, à l’aide des ouvertures de la façade nord, la nuit à l’aide d’un éclairage scénique, la perception du bâtiment se brouille, la partie acidée du verre devient une surface de projection, et met en perspective à travers « l’œil ellipsoïdal » l’épaisseur du bâtiment. L’accès se fait par une porte monumentale sur vérin hydraulique. Latérale au corps principal du bâtiment, à l’angle du terrain et près d’un arbre centenaire, cette entrée crée une petite place sans restriction d’accès au public.

Image “floue” Façade sur rue

Façade sur angle Contexte urbain Coffre fort Olafur Eliasson, 2003, PS1


La nuit la façade devient transparente et révèle l'interieur du batiment

L’oeil interne devient fenetre

La façade filtre le contenu

Accès au deck

Vue interne sur l’oeil Façade sur rue

Le deck


Entrée du batiment avec la porte pont levis

ELEVATION RUA ATLANTICA

Ouverture en séquence de la porte “pont-levis”

ELEVATION RUA ESTADOS UNIDOS


> AUTRES RÉFÉRENCES EXPOSITION “MA JEUNESSE” A LA PLATEFORME >CENTRE D’ARCHITECTURE “LA PLATEFORME” RENNES CONTEXTE >INVITATION CONDITION >PRIVÉE MAITRISE D'OUVRAGE >200 m2 SURFACE >///// BUDGET >MAI 2005 CALENDRIER MISSION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE SÃO PAULO >SÃO PAULO / BRÉSIL ITAIM CONTEXTE >CONCOURS RESTREINT CONDITION >PUBLIQUE MAITRISE D'OUVRAGE >500 m2 SURFACE >200 000 E BUDGET >2002 CALENDRIER

SYNDICAT NATIONAL DES THÉATRES DE VILLE À PARIS CONTEXTE CONDITION MAITRISE D'OUVRAGE SURFACE BUDGET CALENDRIER

PARIS 54, RUE BOULANGER COMMANDE DIRECTE >PRIVÉE >150 m2 >50 000 E >1997 > >

POSTE D’EXPANSION ÉCONOMIQUE DE ROME CONTEXTE CONDITION MAITRISE D'OUVRAGE SURFACE BUDGET CALENDRIER

ROME / ITALIE PIAZZA NAVONA MAITRISE D’OUVRAGE DÉLÉGUÉE POUR LA DREE >PUBLIQUE >500 m2 >200 000 E >1998-99 > >

MISSION ÉCONOMIQUE ET FINANCÈRE DE PÉKIN CONTEXTE CONDITION MAITRISE D'OUVRAGE SURFACE BUDGET CALENDRIER

PÉKIN / CHINE MAITRISE D’OUVRAGE DÉLÉGUÉE POUR LA DREE >PUBLIQUE (co-auteur Kristian Gavoille) >1100 m2 >500 000 E >1999 > >

SALLE POLYVALENTE Á BIÉVRE CONTEXTE CONDITION MAITRISE D'OUVRAGE SURFACE BUDGET CALENDRIER

BIÈVRE YVELINES COMMANDE DIRECTE >PRIVÉE >350 m2 >500 000 E >1997 > >


PUBLICATIONS

THIRTY FOUR (TURQUIE) PROJET PUBLIÉ DATE

_BELA CINTRA_1235 _FEBRUARY_2008

PERSPECTIVE (HONG KONG) PROJET PUBLIÉ DATE JOURNALISTE CONTACT TÉLÉPHONE

_COLOMBIA_325 _FEBRUARY_2008 _CECILE MAURY _cecile.maury@perspective.com.hk _+852 2115 5330 

PROJETO DESIGN (BRÉSIL) PROJET PUBLIÉ DATE RÉDACTEUR EN CHEF CONTACT JOURNALISTE CONTACT TÉLÉPHONE

_FIDALGA_727 _FEBRUARY_2008 _FERNANDO SERAPIÃO _fernandoserapiao@arcoweb.com.br _NANCI CORBIOLI _nanci@arcoweb.com.br _55 11 3123 3200

INTERNI (ITALIE) PROJET PUBLIÉ DATE RÉDACTRICE IN CHIEF CONTACT JOURNALISTE CONTACT TÉLÉPHONE

_BELA CINTRA_1235 _NOVEMBER_2007 _GILDA BOJARDI _bojardi@mondadori.it _ANTONELLA BOISI _boisi@mondadori.it _+39 02 21563316

AU (BRÈSIL) PROJET PUBLIÉ DATE RÉDACTRICE EN CHEF JOURNALISTE CONTACT TÉLÉPHONE

_BULLET AGENCY _NOVEMBER_2007 _SIMONI CAPOZZI _BIANCA ANTUNES _bianca@pini.com.br _+39 02 21563316


PUBLICATIONS

PROJETO DESIGN (BRÉSIL) PROJET PUBLIÉ _COLOMBIA_325 DATE _NOVEMBER_2007 RÉDACTEUR EN CHEF _FERNANDO SERAPIÃO CONTACT _fernandoserapiao@arcoweb.com.br JOURNALISTE _EVELISE GRUNOW _evegrunow@arcoweb.com.br CONTACT TÉLÉPHONE _55 11 3123 3200

ELLE DECORATION (UK) PROJET PUBLIÉ DATE JOURNALIST CONTACT TÉLÉPHONE

_ALE PRIMO’S APARTMENT _AUGUST_2007 _EMILY BROOKS _emilylbrooks@mac.com _44 (0) 20 7635 2898

WALLPAPER GUIDE (UK) PROJET PUBLIÉ DATE

_D-EDGE _2007

ELLE DECORATION (UK) PROJET PUBLIÉ DATE PHOTOGRAPHE CONTACT TÉLÉPHONE

_TREME TREME _MARCH_2007 _NATHALIE KRAG _nathalie@taverne-agency.com _+31 20 6164124

DWELL (USA) PROJET PUBLIÉ DATE RÉDACTRICE EN CHEF TÉLÉPHONE

_TREME TREME _NOVEMBER_2006 _ALLISON ARIEFF _451 743 9990


PUBLICATIONS

ELLE INTERIOR (SUÈDE) PROJET PUBLIÉ DATE RÉDACTEUR EN CHEF CONTACT TÉLÉPHONE

_TREMETREME _NOVEMBER_2006 _SVANTE ÖQUIST _svante@hachette.se _08/617 23 44

IA&B (INDE) PROJET PUBLIÉ DATE RÉDACTEUR EN CHEF CONTACT TÉLÉPHONE

_TREME TREME _SEPTEMBER_2006 _SARITA VIJAYAN _sarita_vijayan@jasubhai.com _91 (0) 22 4037 3636

DOMUS (ITALIE) PROJET PUBLIÉ DATE RÉDACTEUR EN CHEF CONTACT JOURNALISTE

_TREMETREME _SEPTEMBER_2006 _STEFANO BOERI _s.boeri@iol.it _ELENA SOMMARIVA

LIVING DESIGN (DANEMARK) PROJET PUBLIÉ DATE RÉDACTEUR EN CHEF CONTACT PHOTOGRAPHE CONTACT TÉLÉPHONE

_ALE PRIMO’S APARTMENT _AUGUST_2006 _THOMAS BENDIX _thomas.bendix@aller.dk _TAMI CHRISTIANSEN _christiansentami@hotmail.com _+45 36 15 20 00

WALLPAPER (UK) PROJET PUBLIÉ DATE RÉDACTEUR EN CHEF TÉLÉPHONE

_D-EDGE _JULY_2006 _JEREMY LANGMEAD _44 20 7322 1177


PUBLICATIONS

IDEAT (FRANCE) PROJET PUBLIÉ DATE RÉDACTEUR EN CHEF RÉDACTRICE EN CHEF TÉLÉPHONE

_TRIPTYQUE _JUNE_2005 _LAURENT BLANC _VANESSA CHENAIE _01 44 75 79 40.

FRAME (PAYS-BAS) PROJET PUBLIÉ DATE RÉDACTEUR EN CHEF CONTACT TÉLÉPHONE

_D-EDGE _NOVEMBER_2003 _SARITA VIJAYAN _sarita_vijayan@jasubhai.com _ +31 20 42 33 717

VIe Biennale Internationale d’architecture et design de São Paulo PROJET PUBLIÉ DATE PUBLIÉ

_Triptyque _22.10.05 / 11.12.05

KEY (BRÉSIL) PROJET PUBLIÉ DATE PUBLIÉ RÉDACTRICE EN CHEF CONTACT TÉLÉPHONE

_BELA CINTRA_1235 _JUNE_2007 _ERIKA PALOMINO _ep@erikapalomino.com.br _ +55 11 3813 0414


redux_book